Apple rachète CUPS

Posté par . Modéré par j.
Tags : aucun
1
17
juil.
2007
Apple
Michael Sweet, le créateur de CUPS a annoncé le 11 juillet qu'il avait vendu tout le système CUPS à Apple Inc. La transaction, qui a eu lieu en février 2007, comprend le code source, la licence, le nom et le logo CUPS.

CUPS est un logiciel libre distribué sous licence GPL2/LGPL2. Il a été intégré à Mac OS X depuis la version 10.2 (aka Jaguar) et est un standard dans la plupart des distributions Linux et Unix.

Sur son site, Michael Sweet annonce que suite à l'achat de CUPS par Apple, il devient lui-même un employé de la firme à la pomme et qu'il continuera à travailler sur le développement de CUPS, qui restera sous licence GPL/LGPL v2.

Le site indique également que pour distribuer CUPS (avec les noms et logos originaux) dans un produit dérivé (par exemple une version patchée) il faudra l'accord de la société Apple. C'est précisément ce type de clause chez Mozilla qui avait conduit à la création d'Iceweasel par les développeurs Debian.

NdM : Merci aussi à Jay, Frédéric Marchal et Florian Maunier pour avoir proposé une dépêche sur ce sujet.
  • # Ça va forker, chérie

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On a déjà une idée du nom du futur fork pour Debian ?
    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Debian fera un fork pour la prochaine version stable. On a donc quatre ou cinq ans pour trouver un nom.
    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Quelqu'un peut-il m'expliquer le pourquoi de IceWeasel et du prochain fork de Cups pour Debian ? Quand même pas juste pour changer un logo ?
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par (page perso) . Évalué à -6.

        PARCE QUEEEEEEE !!!!!!

        -----------------------------> _(0)_ oh elle part loin celle la !
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par . Évalué à 3.

        ben si justement. Cups ne serait plus libre au sens de Debian, comme Mozilla Firefox. Donc ils ont fait un fork "IceWeasel" qui ne fait que changer le logo et le nom du soft. C'est certainement ce qu'ils feront pour Cups...

        En même temps ce serait bien qu'ils mettent un peu d'ergnomie à la sauce Apple dans le client web de cups parce que c'est pas la joie aujourd'hui !
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour ce que j'en ai retenu, Debian tient à pouvoir patcher les sources, même quand les patchs n'ont pas été approuvés par le détenteur de la marque.

        Les clauses en question interdisent alors de redistribuer le produit sous le nom de la marque, sauf accord.

        De tels accords ont été conclus pour d'autres distributions, par exemple entre Ubuntu et Mozilla.
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par . Évalué à 7.

          De tels accords ont été conclus pour d'autres distributions, par exemple entre Ubuntu et Mozilla.
          J'avais cru comprendre que Debian refuserait dorénavant ce genre d'accords qui n'est valable que pour eux. Or, selon la politique de Debian, ils n'ont pas le droit d'accepter un arrangement qui n'est pas aussi valable pour les autres utilisateurs du Libre...

          Pour faire simple, ils ont dit "Soit c'est pour tout le monde, soit c'est pour personne!</>"
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          et le projet Debian ne souhaite pas d'accord car cela empêcherai les distributions dérivées de reprendre Firefox tel quel ou de l'adapter à ses besoins ce qui du coup rend l'accord ""non libre"" au sens Debian.

          On a fait tout un foin de cette histoire pour pas grand chose en fin de compte. Pour CUPS, si la licence change il y aura un fork maintenu par la communauté. Si les logos et autres sont sous licence non libre et non redistribuables etc. alors Debian patchera de la même manière que pour Firefox et changera le nom du paquet si nécessaire. Rien de nouveau :)
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour distribuer une version patchée de firefox/cups, il faut
        - soit obtenir un accord de mozilla/apple pour chaquse patch, et dans ce cas on a le droit de l'appeler firefox/cups
        - soit utiliser un autre nom. Dans ce cas, on patche comme on veut.

        Là dessous, il y a le fait que le propriétaire de la marque (mozilla/apple) décide de faire **** tout le monde avec son droit des marques. Le moindre correctif de sécurité risquerait de mettre en grave danger la marque, comprenez-vous mon bon monsieur...
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Faire *****, faire *****, c'est vite dit… Si on ne contrôlait pas un minimum la marque Firefox, n'importe qui pourrait patcher le navigateur en y injectant une énorme faille, ou de la pub partout, et le distribuer sous le même nom…

          Ceci dit, c'est vrai que ces problèmes n'arrivent pas avec les autres logiciels.
          • [^] # Re: Ça va forker, chérie

            Posté par . Évalué à 10.

            Si on ne contrôlait pas un minimum la marque Firefox, n'importe qui pourrait patcher le navigateur en y injectant une énorme faille, ou de la pub partout, et le distribuer sous le même nom…

            Comme c'est horrible...

            Ceci dit, c'est vrai que ces problèmes n'arrivent pas avec les autres logiciels.

            Oui, c'est bizarre hein ?
          • [^] # Re: Ça va forker, chérie

            Posté par . Évalué à 6.

            Si on ne contrôlait pas un minimum la marque Firefox, n'importe qui pourrait patcher le navigateur en y injectant une énorme faille, ou de la pub partout, et le distribuer sous le même nom…
            C'est sûr que le gars qui aura récupéré une version packagée de Firefox, sur un serveur au fin fond de la Russie, détenue par la Mafia russe, faudra pas qu'il s'étonne ensuite...
            J'exagère peut-être, mais l'idée y est!
            Donc le problème ne se pose pas si l'on récupère ses paquets auprès de dépôts dont on sait qu'on peut avoir confiance (les dépôts officiels de Debian sont très nombreux).
            • [^] # Re: Ça va forker, chérie

              Posté par . Évalué à 4.

              ce n'est pas faux. La signature électronique, c'est tout de même connu !

              Et utilisé dans la majeure partie des distributions pour le système de paquets.
            • [^] # Re: Ça va forker, chérie

              Posté par . Évalué à 5.

              D'un autre côté, vu le nombre de gens qui téléchargent leurs logiciels sur telecharger.com ou autre CNet, il risque d'y avoir pas mal de monde à se faire prendre à ce genre de coup. Surtout si la mafia russe déguise son truc en site de téléchargement à la mode.
              • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                Oui, ils vont déguiser leur site en site de téléchargement à la mode, ils vont mettre une faille de sécurité, mais par contre, ils vont lire attentivement la loi et éviter de redistribuer le binaire sous le nom firefox, parce que bon, on va quand même pas enfreindre le droit des marques, hein !
              • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Enfin, ces sites sont pour les Windowsiens de base. Un bon debianeux ne prends des paquets que de debian ou des développeurs debian et lorsque je doit installer un truc sous Windows, je passe toujours par framasoft !
                • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Tout a fait.

                  Bref, tant que Linux reste cantonne au geek, tout le monde est sauf, super.

                  M'est avis que ceux qui negocient dans cette histoire voient un peu plus loin que ca.
                  • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Bref, tant que Linux reste cantonne au geek, tout le monde est sauf, super.
                    Je vois pas ce que tu reproches à cette façon de procéder? On dit qu'on ne se fie qu'à des paquets venant de dépôts sûrs, et si on installe un soft pour Windows, on se sert à partir de Framasoft!
                    Ce sont là des règles élémentaires de la sécurité pour son PC! Maintenant, si le péquin moyen en a rine à foutre de tout ça, que ça l'éclate de se pourrir son OS parce qu'il aura récupéré un programme cracké sur la Mule ou via un torrent, c'est son problème...
                    ... Ou pas: parce que ce péquin a la fâcheuse tendance à avoir enregistré mon numéro de tel dans ses raccourcis!
                    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Ce sont là des règles élémentaires de la sécurité pour son PC! Maintenant, si le péquin moyen en a rine à foutre de tout ça, que ça l'éclate de se pourrir son OS parce qu'il aura récupéré un programme cracké sur la Mule ou via un torrent, c'est son problème...

                      Ton probleme c'est que t'as du mal a realiser que ce que tu consideres comme elementaire ne l'est pas pour d'autres.

                      Le procede n'a rien de problematique(enfin un peu), mais il ne fonctionnera pas avec une population de neuneux qui ne comprennent pas le pourquoi du comment.
                      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Ah ben c'est sûr: si Tata Huguette a décidé de ne pas brancher son cerveau 10s, rien ni personne ne peut le faire pour elle!
                        Mais si tu expliques comment et pourquoi il faut utiliser les dépôts pour installer un logiciel, tu résous le problème.

                        [ma vie]
                        J'ai installé Ubuntu à ma mère en septembre dernier. Lui expliquer toutes les règles et différences avec XP m'a pris 1h environ... Depuis, elle s'en sort sans problème. elle a eu un problème lors du passage de la 2006.10 à la 2007.06 mais ça s'est résolu en une ligne de commandes, que je lui ai dicté (puis expliqué brièvement) par téléphone. La manip était aussi faisable par interface graphique mais n'ayant ni Ubuntu, ni Gnome j'aurais eu du mal à la guider
                        [/ma vie]
                        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          epuis, elle s'en sort sans problème. elle a eu un problème lors du passage de la 2006.10 à la 2007.06 mais ça s'est résolu en une ligne de commandes, que je lui ai dicté (puis expliqué brièvement) par téléphone. La manip était aussi faisable par interface graphique mais n'ayant ni Ubuntu, ni Gnome j'aurais eu du mal à la guider


                          Le mieux, pour ce genre de trucs, à mon avis, c'est encore DynDNS + OpenSSH… :-)
            • [^] # Re: Ça va forker, chérie

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Imaginons qu'une distribution assez populaire confie la maintenance de firefox à un incapable, introduisant des bugs... çà ternirait quand même l'image de la marque firefox.

              La politique de Mozilla est donc assez cohérente.

              Mais le choix de Debian l'est aussi : en choisissant la "marque" Debian, on accorde la confiance à ses paquets et on peut donc se passer du recours à la "marque" Firefox (pour les mises à jour de sécurité, par exemple).
              • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                Posté par . Évalué à 9.

                Parfaitement, c'est pour ça que KDE vérouille aussi sa politique de nom pour des distributions introduisant/corrigeant plein de bugs ne puisse pas l'utiliser sous ce nom.

                Comment ça, ce n'est pas le cas ? Franchement, ils sont trop bêtes chez KDE... A moins que [moment de doute], les utilisateurs seraient assez intelligent pour comprendre qu'un bug de KDE dans une distribution ne veut pas dire que le bug existe dans le KDE de base ? Et pourquoi ce ne serait pas le cas pour Firefox alors ?

                Bref, deux logiques différentes, et une qui plait beaucoup plus au libriste que je suis.
              • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Je pense que c'est surtout l'image de la distribution qui prendrait un mauvais coups.
          • [^] # Re: Ça va forker, chérie

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Si on ne contrôlait pas un minimum la marque Firefox, n'importe qui pourrait patcher le navigateur en y injectant une énorme faille, ou de la pub partout, et le distribuer sous le même nom…

            C'est sur que le type qui veut mettre une faille ou un virus dans firefox et le redistribuer dès qu'il voit qu'il doit demander l'authorisation pour utiliser le logo il se dit "oh ben zut alors je peux pas le faire" !

            (quelle stupidité...)
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        La suppression de tous les éléments ne répondant pas à la "licence" Debian (et à son éthique).

        Le pourquoi de IceWeasel et Gnuzilla sur le site de "GNU" :
        http://www.gnu.org/software/gnuzilla/

        Personellement je trouve "normal" qu'un projet ne puisse pas porter le nom du projet source si celui-ci diffère "trop" du projet source, cela évite la mauvaise "publicité" à cause d'une version "boiteuse".

        Concernant Apple et CUPS j'espère que la clause en question ne sera pas trop restrictive, sinon vive le fork !

        Je ne suis pas partisant du fork pour "forker" mais parfois ça fait du bien (cf Inkscape)

        Surtout que pour CUPS, il y a une "exception de licence" pour les OS "Apple" :
        http://www.cups.org/articles.php?L179+I0+T+M10+P1+Q
        (point 1.a)
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Surtout que pour CUPS, il y a une "exception de licence" pour les OS "Apple" :
          http://www.cups.org/articles.php?L179+I0+T+M10+P1+Q
          (point 1.a)


          Oh, c'est vraiment moche, ça…
          • [^] # Re: Ça va forker, chérie

            Posté par . Évalué à 3.

            Alors on ironise sur une close vraiment importante et contraire au logiciel libre d’origine (GPL/LGPL) et tout le monde applaudi ?
            Je pense que pas mal lise ces lignes avec un ordinateur de l’assembleur Apple alors forcément on ferme un peu les yeux… mais de là à dire « Ouah ! Trop bien le combo linux-geek + fashion-style + AppleFreeSoftware® » il y a un cap que le dernier terme interdit de franchir.
            • [^] # Re: Ça va forker, chérie

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Je ne comprends pas…
              • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                Posté par . Évalué à 0.

                Pour le dire plus simplement :
                Julien donne des raisons de forker et principalement cette clause spéciale Apple. Moi ça me dérange que tu reprennes sa phrase en ironisant dessus et encore plus que l’on trouve ton commentaire pertinent.
                De plus j’ajoute que nombreux sont les utilisateurs d’Apple qui tiennent en haute estime cette marque et qu’il est apparemment difficile pour certain de voir les effets néfastes d’un tel rachat.
                • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Ok, là, j'ai compris. Mais ceci dit, je ne voulais vraiment pas être ironique ! Je sais, ça a l'air résolument ironique, mais ce n'était pas voulu.

                  Je trouve sérieusement cette exception Apple hideuse, dans un contexte de GPL.
                  • [^] # Re: Ça va forker, chérie

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Au fait je suis un Mac user ;-) (aussi Fedora & Ubuntu)

                    J'apprécie Apple, mais malheureusement parfois y a des trucs pas forcément clair chez eux ...
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par . Évalué à 7.

          Je viens de lire l'exception de licence, c'est assez effarant !
          En gros, Apple dit que tout ce qui sera développé "pour Mac OS X", par qui que ce soit, ne sera pas soumis à l'obligation de diffusion des sources des modifications prévue par la GPL. En gros, tout ce qui sera développé pour OSX pourra être proprio, et je pense que pas mal de gens (de chez Apple et des constructeurs d'imprimantes) ne vont pas se géner. Apple dira "génial, tout le monde se met à CUPS", mais ça restera proprio ... je ne pense vraiment pas que ce soit une avancée pour le libre. Le coeur de CUPS restera bien sûr sous (L)GPL, mais toutes les "améliorations" que Apple voudra se réserver resteront proprio : génial.
          • [^] # Re: Ça va forker, chérie

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            J'ai commencé chez Apple il y a très longtemps (le mac n'était pas encore là) mais dès que j'ai découvert Linux en 96, j'ai sans hésité quitté le monde mac sans état d'âme, pour ne plus y revenir.

            Apple a bâti sa réussite (ben oui, atari, amiga sont mort, tout est mort de nos jours sauf Windows et heureusement notre pingouin) sur un ecosystème fermé et ne joue le libre que quand cela les arrange. Cela a toujours été comme cela par le passé et je pense que c'est inscrit dans la culture de cette entreprise.
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par . Évalué à 8.

        Quelqu'un peut-il m'expliquer le pourquoi de IceWeasel

        en gros, sans rentrer dans la polémique qui a sévit sur le net à ce moment-là, et en espérant ne pas dire trop de conneries.
        Debian a un cycle de sortie de nouvelle version de sa distribution assez long. Pendant tout ce temps, les logiciels sont maintenus et subissent très peu de mises à jours, qui consistent principalement en mises à jour de sécurité, mais jamais en mises à jour majeures (comme le passage de Firefox 1.5 à 2.0 par ex.).
        Malheureusement, pendant ce temps-là, la fondation Mozilla n'assure pas le support de ses logiciels pendant aussi longtemps[1] même pour les mises à jour de sécurité. Leur politique c'est : installer la dernière version du produit !
        De plus, les copyrights sur les noms et logos des produits de la fondation Mozilla (donc Mozilla Suite, Thunderbird, Firefox & co) empêchent à quiconque de distribuer sous leur nom d'origine un de ces produits si il a subit une modification tierce (ne venant pas de la MoFo).

        Debian (et la FSF derrière, les projets Iceweazel, Icedove, Iceape étant des projets de la FSF) ont donc décidé de "forker" les produits Mozilla en utilisant la partie du code libre, ce qui exclut les icônes et autres noms.
        D'ailleurs, ce ne sont pas vraiment des forks, ce sont juste les produits Mozilla expurgés des parties copyrightés par la MoFo. Le code reste "synchronisé" avec celui de ceux-ci.

        Voilà, je pense que ça résume assez bien la situation qui a mené à la présence sur mon ordi de Iceweazel, Iceape, et Icedove.

        la suite est à prendre avec des pincettes, je ne cherche pas à taper sur l'un ou l'autre, mais à exposer ce que j'ai compris...
        Il me semble qu'il y a également une autre histoire dans le sens où lors de la sortie de Sarge, la MoFo et Debian avait trouvé un accord pour permettre à celle-ci de pouvoir distribuer les produits Mozilla avec leur nom même si ceux-ci sont maintenus (et donc modifiés).
        Cet accord s'est terminé de la part de la MoFo 6 mois avant la release de Etch.

        ouffff....

        et mon avis personnel, parce que j'y ai le droit ;-) mais sans rentrer dans les détails
        si je ne me trompe et que ce que j'ai écrit au-dessus correspond à la réalité, je trouve que le pseudo-fork par la FSF+Debian est une très bonne chose.

        carl0:


        ps : pas taper, pas taper...

        [1] il me semble que c'est 6 mois
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Voici le pourquoi du fork de Debian : http://bugs.debian.org/cgi-bin/bugreport.cgi?bug=354622

        Pour les gros faignants ou les non anglophiles voici un résumé grossié du pourquoi :
        Un nouveau type a été nommé responsable des marques chez Mozilla et pour lui il est impossible de distribuer un logiciel qui s'appelle Firefox sans le logo officiel de Firefox. Or ce logo n'est pas libre c'est donc impossible pour Debian de le distribuer dans la section main. Le monsieur de Mozilla ne veut pas entendre parler de l'ancien accord entre Mozilla et Debian et les DD ne veulent pas mettre un logo pas libre dans main, donc un fork est créé. Il y a évidement d'autres détails qui rentre en compte, mais j'ai la flème de tout mettre ...

        Sinon le Iceweasel de Debian n'est pas le même que celui de GNU qui lui a été créé pour augmenter le liberté de Firefox : http://fr.wikipedia.org/wiki/Iceweasel
      • [^] # Re: Ça va forker, chérie

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Merci beaucoup pour toutes ces explications.

        Je trouve ça dommage d'en arriver à utiliser un autre nom pour une histoire de droit des marques et de logo non libre. Heureusement que ces logiciels sont connus et que leur pseudo-fork aussi, sinon la galère pour les retrouver...

        Si la MoFo diffuse son logo Firefox sous licence libre par exemple, est-ce que cela suffirait pour voir un Firefox sous Debian ? Et pourquoi la MoFo ne le ferait pas, quel est l'avantage d'avoir un logo non-libre (ou l'inconvénient à ce qu'il soit libre) ?

        En tout cas c'est bien que Debian soit strict la dessus.
        • [^] # Re: Ça va forker, chérie

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Si la MoFo diffuse son logo Firefox sous licence libre par exemple, est-ce que cela suffirait pour voir un Firefox sous Debian ?


          Il n'y a meme pas besoin que le logo soit libre il suffirait juste que Mozilla laisse Debian le remplacer par un logo libre, comme c'etait le cas avant que Monsieur Connor ne soit responsable des trademarks de Mozilla.

          Et pourquoi la MoFo ne le ferait pas, quel est l'avantage d'avoir un logo non-libre (ou l'inconvénient à ce qu'il soit libre) ?


          En fait pour Mozilla le logo et la marque Firefox identifie leur produit. Ils ont peur d'avoir des copies "legales" d'un Firefox modifie avec le meme logo qui soit completement instable et qui detruise la reputation de Firefox. Pour Mozilla la protection du nom est insuffisante, il faut egalement proteger le logo. En tout cas c'est ce que j'ai compris.
    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

      Posté par . Évalué à 0.

      Et la GPL3 , elle gère pas le droit des marques pour l' Open Source ...ou faudra attendre la GPL4 !
    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      MUGS
    • [^] # Re: Ça va forker, chérie

      Posté par . Évalué à 4.

      Oui ce sera Mazagrans
  • # Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

    Posté par . Évalué à 1.

    Voir l'article du Standblog sur le sujet : http://standblog.org/blog/post/2007/07/16/La-notion-de-Fuck-(...)
    • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

      Posté par . Évalué à 5.

      Le gentil Nitot oublie de nous dire si la "fuck you money" donnée par le gentil Google permet aussi à Mozilla de dire "fuck you" au gentil Google.
      Mais c'est vrai que dans le monde des gentils bisounours on ne se pose pas trop ce genre de (méchantes) questions.
      • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        >Le gentil Nitot oublie de nous dire si la "fuck you money" donnée par le gentil Google permet aussi à Mozilla de dire "fuck you" au gentil Google.

        Vu le compte en banque (plusieurs dizaines de millions de dollars), la réponse est oui. Et la barre de recherche aura un autre moteur de recherche par défaut.
        • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

          Posté par . Évalué à 1.

          Vu le compte en banque (plusieurs dizaines de millions de dollars), la réponse est oui.

          La question n'est pas vraiment la trésorerie en cours mais le rythme auquel elle est utilisée (j'imagine que Mozilla a des dépenses régulières).

          Mais surtout, c'est surréaliste de justifier la dépendance à Google en expliquant que ça permet d'être indépendant. La mauvaise foi n'étouffe pas les représentants de Mozilla.
          • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            L'indépendance ce n'est pas vivre isolé, c'est choisir ses contacts et être capable d'en changer à loisir voire de les couper. Avoir un partenariat avec quelqu'un, même très poussé, n'implique pas forcément d'être dépendant.
            • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

              Posté par . Évalué à 2.

              Bof bof

              juste un exemple qui sort du cadre

              un médecin recoit des représentants de commerce qui lui vantent tel ou tel produit super fameux excellent et qui guérit plus blanc qu'avant. Il est, pour appuyer les dires des sus-dits, régulièrement invité au restaurant/salons/colloques/voyages.

              Alors certes il change de laboratoire, mais peut-on dire qu'il est indépendant ?



              Pour le côté industriel du net je pense par contre qu'équilibrer les fournisseurs de recherche entre yahoo/ google/ Live (pourquoi pas ?)/ Exalead (là on rêve ?) permet de faire jouer l'un contre l'autre et d'avoir une relative indépendance. Mais relative est le mot clé, non indépendance...
            • [^] # Re: Sans "Fuck you money", on est à la merci de ce genre de choses...

              Posté par . Évalué à 6.

              L'indépendance ce n'est pas vivre isolé, c'est choisir ses contacts et être capable d'en changer à loisir voire de les couper.

              C'est surtout diversifier les sources de financement au maximum, en essayant de faire en sorte qu'elles aient le moins d'intérêts directs dans ton domaine d'activité. Et aussi, que les partenariats se fassent entre structures de taille équivalente.

              Mais là, le discours de Mozilla, c'est à mourir de rire : c'est exactement comme si Libé expliquait qu'il est indépendant parce qu'il est dépendant de Rothschild...
  • # Reconnaissance du logiciel libre

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Google a embauché Guido van Rossum (auteur de Python) et Alan Cox (un des principaux contributeus au noyau Linux). Apple embauche Michael Sweet (auteur de CUPS).

    Pour moi, c'est une reconnaissance du logiciel libre par le monde de l'entreprise. Linux, Python et CUPS sont encore développés. Je pense même (c'est peut-être faux ?) que le fait qu'ils soient payés aide au développement du logiciel libre : on est plus motivé pour bosser quand on est payé quand même.

    À la limite, leurs employeus pourraient leur demander de plus bosser sur telle ou telle fonctionnalité plutôt qu'une autre, mais au final, ça contribue à tout le monde.

    Je ne pense pas que Google et Apple enchaînent les développeurs dans une cave et leur interdit de toucher à un ordinateur. Je ne comprend pas les gens qui parlent de forker CUPS... Il faut interdir aux gens de gagner de l'argent ? Linus Torvald est depuis longtemps payé et continue à faire vire Linux.
    • [^] # Re: Reconnaissance du logiciel libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Alan Cox travaille pour Red Hat, c'est Andrew Morton qui travaille pour Google. Mais ton raisonnement fonctionne quand même (sur la participation du monde de l'entreprise dans le libre).

      http://fr.wikipedia.org/wiki/Alan_Cox
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Andrew_Morton
    • [^] # Re: Reconnaissance du logiciel libre

      Posté par . Évalué à 8.

      Cela dit les exceptions ajoutées à la GPL montrent bien qu'Apple autorise (voire encourage) à ce que les applications pour Mac OS X soient fermées.

      cf le commentaire de OOmu à 19h33 sur MacGeneration qui résume assez bien la situation : http://www.macgeneration.com/mgnews/depeche.php?aIdDepeche=1(...)

      j'avoue être un petit peu inquiet quant à l'impact que cela aura pour les constructeurs d'imprimantes : déjà que leur faire comprendre qu'il y a aussi Linux est parfois problématique, n'est-ce pas une incitation à maintenir des pilotes fermés tout en se donnant l'apparence du multi-plateformes ?
    • [^] # Re: Reconnaissance du logiciel libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Beaucoup de contributeurs du noyau ou à certains projets libres travaillent aussi chez Intel.
    • [^] # Re: Reconnaissance du logiciel libre

      Posté par . Évalué à 5.

      perso je suis d' accord,
      mais il vaut mieux prévenir que guérir.
      Debian, en forkant, nous assure à tous la pérénité complète du logiciel utilisé.
      si demain, Apple décide de changer la licence de tout Cups, on fait quoi ? on s' assoie sur nos imprimantes ?
      ben non, Debian aura (encore une fois) assuré.

      Donc je ne crois pas que les deux soient en opposition :
      Oui c' est bien que des firmes reconnaissent le Logiciel Libre, embauchent des gens pour les maintenir, et emploient massivement ces logiciels dans leurs solutions (cas de cups pour Apple).
      Oui c' est bien qu' un fork soit fait quelque part (encore mieux par un project comme Debian) car cela est une assurance sur l' avenir.
      Je vois plutôt les deux comme complémentaires. (et ceci ne signifie pas tomber dans des exces de fork...)

      mes 2 cents
      • [^] # Re: Reconnaissance du logiciel libre

        Posté par . Évalué à 3.

        si demain, Apple décide de changer la licence de tout Cups, on fait quoi ? on s' assoie sur nos imprimantes ?
        Si Apple décide de forker CUPS à partir de la version N, il sera toujours possible de prendre la version (N-1) qui restera libre ad vitam eternam et de forker à partir de là. Après, que Debian décide de forker maintenant, ou de forker à "la dernière minute", c'est une question qu'ils vont s'en doute se poser
  • # Et les contributeurs ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Voilà pourquoi à mon sens les contributeurs du libre ne devraient pas donner leur copyright quand ils contribuent.
    Je n'ai rien contre un rachat et un contrôle par Apple mais je pense que les contributeurs qui n'ont rien touché de l'argent et qui voient maintenant des restrictions sur le nom du logiciel ou la possibilité de lié du propriétaire "si c'est pour l'OS Apple" doivent l'avoir mauvaise.
    • [^] # Re: Et les contributeurs ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Je n'ai rien contre un rachat et un contrôle par Apple.

      Arg… Moi je dois dire que ca me fait un peu mal ce rachat par Apple et encore plus pour les contributeurs.

      On nous vend le package « rachat » de CUPS et emplois du dev principal, mais Apple pouvait très bien engager Michael Sweet pour implémenter ses fonctions sans pour autant toucher au projet comme cela ce fait déjà avec d’autre dev connus.
      À ce moment là seulement on pourrait parler de reconnaissance et surtout de respect du logiciel libre.
      Ici « on » risque plutôt de parler du super système d’impression Apple comme « on » dit MacOS est trop bien ! (et en partie grâce à qui… euh Apple ? reArg !)

      Désolé mais la position d’Apple est loin d’être claire et si cette entreprise s’appelais Microsoft elle le serait…

      …aie !

      Apple ne transforme pas du plomb en or mais du code GPL en proprio... le contraire quoi.
      • [^] # Re: Et les contributeurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il faudrait avoir l'avis du dév car c'est lui qui a décidé de vendre la boite (Easy Software Products) à Apple et de se faire embaucher.

        Car tout n'est pas rose chez Apple (loin de là) mais il ne faudrait pas trop lui casser du sucre sur le dos lorsqu'on ne connait pas les conditions exactes du rachat.
        • [^] # Re: Et les contributeurs ?

          Posté par . Évalué à 9.

          oh, on connait juste le passé d'Apple et le travail déplorable fourni par rapport à, au hasard, KHTML.
          • [^] # Re: Et les contributeurs ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Le problème essentiel que je vois, c'est que apple détient maintenant la propriété du code et peut à l'avenir changer la licence selon son humeur...

            C'est un peu l'habitude de Apple de se comporter comme cela... Je les trouve même plus fourbes que microsoft.

            On prend beaucoup à la communauté OpenSource et on redonne quelques miettes... il n'y a qu'à regarder tout ce que Apple a pris pour mettre dans son OSX et regarder ce qu'il a donné...
            • [^] # Re: Et les contributeurs ?

              Posté par . Évalué à 2.

              le terme de "prendre" (ou "voler" en exagérant) est trompeur, ils ne dépossèdent la communauté en rien.

              ils profitent allégrement ? oui.
              • [^] # Re: Et les contributeurs ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Heureusement que CUPS était sous GPL… C'est vrai, du coup, Apple n'a pas pu le « voler », on a toujours le code GPL de la dernière version de CUPS. :-)
                • [^] # Re: Et les contributeurs ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Et tu auras aussi celui des versions futures (dixit l'engagement d'Apple).

                  La seule chose que tu n'auras pas ce sont des modules spécifiques Mac, qui n'existaient déjà pas avant.
                  • [^] # Re: Et les contributeurs ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    On n'aura pas non plus tout ce qu'Apple et autres développeront initialement pour MacOS mais qui pourraît être porté sur d'autres plateformes si le code était ouvert. En gros, ce qui est le plus intéressant, les pilotes eux-mêmes, non?
                    • [^] # Re: Et les contributeurs ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      Je dis peut-être des bêtises, mais pour moi, un pilote d'imprimante, c'est un PPD, tout ce qu'il y a de plus standard. Éventuellement, un PPD étendu pour utiliser un filtre, mais ça reste relativement ouvert comme système, et difficile à fermer.
                      • [^] # Re: Et les contributeurs ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Oui tu as peut-être raison au niveau cups ça se limite peut-être au ppd, mais au niveau global un ppd ne suffit pas. Je ne maîtrise pas assez les différentes parties constituantes d'un pilote entre cups et le reste, mais par exemple pour les imprimantes HP il faut cups, hplip, hpijs. Et pour la HP B9180 il y a des problèmes de licence qui fait que l'on a pas de pilote pour cette imprimante sous Linux. Je me disais donc qu'avec cette exception de licence ça permettait de faire le pilote mais en proprio. Mais tu as sûrement la partie qui devrait être proprio dans ce cas doit plutôt être dans hplip/hpijs que dans cups?
          • [^] # Re: Et les contributeurs ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ca se discute.

            De tete, apple a traine des pieds un certain temps pour reverser ses contribs, effectivement.
            Maintenant, il me semble que le CVS d'apple a ete ouvert aux devs de khtml, non?
            L'ascenceur a fini par etre renvoye.

            Apres, la reelle contribution d'apple a khtml, c'est surtout les qq millions d'utilisateurs de safari qui se balladent sur la toile tous les jours et ralent parce que le site machinbidule.com passe mal sur leur mac.

            Ca oblige les mainteneurs de sites a prendre le moteur de safari en compte, et donc par la meme khtml.
            Sans ca, la visibilite de konqueror en tant que browser web serait certainement tres proche de 0%.

            Et ca je pense pas qu'on puisse dire que c'est negligeable comme aide.
  • # Ben et les contributeurs ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je ne sais pas mais normalement il y a des contributeurs, non ? Si oui, ont-ils été payés eux aussi ou, vu que le code est resté sous GPL, rien du tout ?

    Dans le second cas, c'est un peu injuste pour eux : CUPS est devenu ce qu'il est grâce aux contributions et un seul y aura vraiment gagné (bien qu'en fait, tout le monde a profité de CUPS)
    • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      C'est assez marrant de lire ce forum, si je fais un petit résumé, pour qu'une entreprise puisse racheté un logiciel libre (ou une entreprise qui développe un LL), il faut:

      1. Qu'elle paie tous les contributeurs (par ligne, par heure de travail, par nombre de patch ???)

      2. Qu'elle engage le(s) développeur(s) principale(s) en ne le faisant que travailler sur le LL en question et que tout son travail soit publier sous GPL.

      Faut pas abuser, racheter un LL (ou l'entreprise qui le maintient), c'est un signe fort que les LL sont une très bonne solution.

      Mais payer les contributeurs c'est juste ridicule ... impossible, presque stupide comme réflexion. Je contribue sur quelques projets, et j'y passe de longues heures. Mais je n'espère pas gagner de l'argent si un de ces logiciels se fait "racheté". Je gagne ma vie en vendant du support sur ces LL, en formant, en documentant, en traduisant, ...

      Maintenant au sujet de la personne en charge du développement de CUPS, qui bosse donc maintenant pour Apple. Le fait de l'engager, c'est reconnaitre ses qualités de développeur et son expértise de CUPS. Mais de là à l'obliger à travailer que sur du LL sous GPL, ce n'est pas réaliste.

      A faire trop de philosophie vous vous emportez sur des détails. CUPS vivra, comme la plupart des projets majeurs, encore de très longue année. Au lieu de passer du temps à philosopher sur des détails, contribuez, le LL s'en portera encore mieux ;-)
      • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Pour sortir un logiciel de la GPL, il faut l'accord de tous les contributeurs, n'est-ce pas ?
      • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        On ne parle justement pas de racheter l'entreprise qui maintient un code, ou d'embaucher le leader. On parle de racheter un logiciel.

        Quand tu contribues tu es aussi un des auteurs du logiciel, ce logiciel est aussi le tien (proportionnellement à tes contributions bien sûr).

        Ca te parait logique et naturel qu'un tiers puisse vendre ton travail et celui de toute une communauté à son seul profit et suivant ses seuls choix simplement parce qu'il en a fait le principal ou qu'il est à l'origine du projet ?


        Et on ne parle pas vraiment forcément de gagner de l'argent, on parle de paternité et de droit d'auteur aussi. Non seulement un tiers a vendu leur travail mais surtout les conditions du logiciel ont changé. Ces contributeurs ont mis leur code explicitement sous copyleft, pour éviter qu'il puisse être utilisé dans du proprio, c'est le but de ce genre de licence. Voilà que le projet racheté une entreprise met des exclusions de licence justement pour autoriser les dérives et extensions propriétaires. Ca te semble logique ?
        • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -1.

          >Ca te parait logique et naturel qu'un tiers puisse vendre ton travail et celui de toute une communauté à son seul profit et suivant ses seuls choix simplement parce qu'il en a fait le principal ou qu'il est à l'origine du projet ?

          Que je sache, une licence libre comme la GPL n'interdit pas de se faire du fric sur un projet en GPL. Demain je peux tout aussi bien graver des CD de OpenOffice et les vendre 50 euros. Rien ne me l'interdit. Et mieux : tout ceux qui ont contribuer au projet l'acceptent, parce qu'ils ont accepté la GPL.

          Donc oui, ça me parait logique et naturel, ça fait parti du jeu.

          Pour les changements de conditions de licence par contre, si il y a vraiment changement de conditions de licence, c'est plutôt douteux en effet.
          • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            En l'occurence, Apple a racheté la propriété intellectuelle du code, et a partiellement changé la licence (c'est maintenant une GPL + exception pour eux).
          • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            > Que je sache, une licence libre comme la GPL n'interdit pas de se faire du fric sur un projet en GPL

            Non, mais à certaines conditions seulement (celles de la licence), conditions qui ont justement changé ici lors du rachat.
      • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Mais payer les contributeurs c'est juste ridicule ...

        Ce qui est ridicule c'est de vouloir racheter un logiciel libre, si ce n'est pour en faire une version propriétaire. Le dessein d'Apple est assez clair ici : garder des modifs pour lui, en clair faire des forks proprios sans rendre de compte à personne.
    • [^] # Re: Ben et les contributeurs ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      En 2005, j'avais envoyé un gros patch qui permettait d'avoir un html valide et une localisation qui fonctionne. Mickael Sweet n'avait pas voulu de ce patch qui a été cependant mis sur Mandriva 2005 par Till Kampetter.

      Mickael Sweet avait donné comme argument qu'il ne voulait travailler que sur la nouvelle version. Si il a fait ainsi avec tous les contributeurs, je conçois qu'il soit le seul auteur du code.
  • # Adieu cups

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    In addition, as the copyright holder of CUPS, Apple Inc. grants the following special exceptions:

    1. Apple Operating System Development License Exception;
    1. Software that is developed by any person or entity for an Apple Operating System ("Apple OS-Developed Software"), including but not limited to Apple and third party printer drivers, filters, and backends for an Apple Operating System, that is linked to the CUPS imaging library or based on any sample filters or backends provided with CUPS shall not be considered to be a derivative work or collective work based on the CUPS program and is exempt from the mandatory source code release clauses of the GNU GPL. You may therefore distribute linked combinations of the CUPS imaging library with Apple OS-Developed Software without releasing the source code of the Apple OS-Developed Software. You may also use sample filters and backends provided with CUPS to develop Apple OS-Developed Software without releasing the source code of the Apple OS-Developed Software.
    2. An Apple Operating System means any operating system software developed and/or marketed by Apple Computer, Inc., including but not limited to all existing releases and versions of Apple's Darwin, Mac OS X, and Mac OS X Server products and all follow-on releases and future versions thereof.
    3. This exception is only available for Apple OS-Developed Software and does not apply to software that is distributed for use on other operating systems.
    4. All CUPS software that falls under this license exception have the following text at the top of each source file:

    This file is subject to the Apple OS-Developed Software exception.

    2. OpenSSL Toolkit License Exception;
    1. Apple Inc. explicitly allows the compilation and distribution of the CUPS software with the OpenSSL Toolkit.


    On dirait bien que tout nouveau développement va être problématique...
    • [^] # Re: Adieu cups

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pourquoi ? c'est juste une exception qui te permet de faire des choses "en plus" (à certaines conditions) que ce que te permet la GPL.

      Pour tout ceux qui n'ont pas pour intention de développer du propriétaire basé sur cups à destination d'OS Apple, ça ne changera rien du tout. Ils pourront continuer à appliquer la GPL en oubliant complètement l'exclusion ci dessus.
      • [^] # Re: Adieu cups

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        mouai... apple pourrait bien s'appliquer sa propre clause pour éviter de relacher du nouveau code en disant "hop hop hop c'est pour l'apple-os"
        • [^] # Re: Adieu cups

          Posté par . Évalué à 2.

          Oui, c'est certainement ce qu'ils comptent faire.
          Sinon ils ne se seraient pas fait chier à racheter le code...
      • [^] # Re: Adieu cups

        Posté par . Évalué à 3.

        > Pourquoi ? c'est juste une exception qui te permet de faire des choses "en plus" (à certaines conditions)
        > que ce que te permet la GPL.

        Presque. Si quelqu'un veut collaborer sur ce logiciel, il ne *peut* pas le faire en GPLv2 pure (je précise le v2 parce quil faut prendre l'habitude de le faire, mais ici le numéro n'a ucun impact). Tout simplement parce que son code en GPLv2 sans exception ne peut être distribué avec le GPLv2 avec exception.
        La GPLv2 est incompatible avec la GPLv2 + ces exceptions (puisqu'elle donne le droit de linker dans des condtions que la GPLv2 refuse).

        Conclusion, pour contribuer, il faut accepter cet affaiblissement du copyleft version GPLv2.
        • [^] # Re: Adieu cups

          Posté par . Évalué à 2.

          J'ai peut-être pas tout compris aux implications des choix faits par Apple, mais j'avais cru comprendre l'inverse!
          A savoir, tu peux (et tu dois) publier en GPLv2, mais Apple se réserve le droit de ne pas le faire, si cela concerne OS X!
          En gros, on donne mais Apple a le droit de ne rien donner si ça lui chante...

          Par contre, ce que tu donnes en GPLv2 reste en GPLv2, Apple n'a pas le droit de rendre ça proprio même pour son OS!
          A moins qu'ils n'obligent à céder les droits à Mickaël Sweet et/ou à sa société ?
          • [^] # Re: Adieu cups

            Posté par . Évalué à 2.

            > Par contre, ce que tu donnes en GPLv2 reste en GPLv2,

            exact, mais ça n'est tout simplement pas intégré à cups, pour 2 raisons :
            - à cause de licenses incompatibles (GPLv2 et GPLv2+exception Apple)
            - parce qu'à mon avis Apple exigera qu'un contributeur cède ses droits pour intégrer le code (ce qui je crois n'est même pas autorisé en France d'ailleurs...)

            Et même si tu décides de forker pour ne pas céder tes droits, tu es obligé de mettre *ton* propre code sous GPLv2 pour qu'il puisse être distribué en même temps que le code d'origine.
            • [^] # Re: Adieu cups

              Posté par . Évalué à 3.

              Oki, c'est un peu plus clair ainsi...

              et pour répondre à ton interrogation: en effet, en France il est impossible de céder ses droits d'auteru, même si on le veut ardemment! Le droit d'auteur protège même contre sa propre volonté, en quelque sorte
              • [^] # Re: Adieu cups

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                On ne peut pas céder le droit moral sur une ½uvre, en revanche, on peut autoriser à peu près n'importe quoi, donc ce n'est pas un problème, si ?
        • [^] # Re: Adieu cups

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          > Conclusion, pour contribuer, il faut accepter cet affaiblissement du copyleft version GPLv2.

          En même temps ça a toujours été le cas puisque auparavant pour contribuer il fallait donner tout son copyright(*) et donc par là accepter non seulement un affaiblissement potentiel des conditions de la GPL mais aussi carrément une autre licence.

          Bref, la donne n'a pas changée.


          (*: sur ce point précisément je n'en sais rien mais c'est la seule possibilité qui rendrait possible le rachat du projet avec l'ajout de l'exception à tout le projet comme ça vient d'être fait).
  • # Encore des bêtises

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Le site indique également que pour distribuer CUPS (avec les noms et logos originaux) dans un produit dérivé (par exemple une version patchée) il faudra l'accord de la société Apple. C'est précisément ce type de clause chez Mozilla qui avait conduit à la création d'Iceweasel par les développeurs Debian.

    Ce n'est pas tout-à-fait vrai, et surtout j'ai lu tout et n'importe quoi dans les commentaires.

    Ce type de clause existe aussi pour la marque Apache. Pourtant, Debian distribue des paquets Apache modifiés qui portent le nom Apache (ce qu'au passage, Redhat a refusé). Il existe un accord qui permet à Debian de distribuer des paquets modifiés de manière raisonnable sans demander l'accord de la fondation Apache. Cet accord n'a pas été possible avec Mozilla à cause de leurs demandes trop importantes : processus d'approbation des patches (inadmissible dans le cas de patches de sécurité, et ceci n'est qu'une des pièces de l'incompétence totale de Mozilla dans le domaine de la sécurité) et logo imposé à la licence non libre.

    Sur le site de CUPS on peut lire : Apple Inc. has trademarked the Common UNIX Printing System, CUPS, and CUPS logo. These names and logos may be used freely in any direct port or binary distribution of CUPS. To use them in derivative products, please contract Apple Inc. for written permission. Our intention is to protect the value of these trademarks and ensure that any derivative product meets the same high-quality standards as the original.

    Pour moi ça ressemble plus à Apache et il est plus que probable qu'Apple laisse les distributeurs tranquilles, contrairement à Mozilla.
  • # Ceci est un mensonge éhonté.

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    La dépêche dit (en répétant gentiment le communiqué de presse d'App^Wde Michael Sweet) que « CUPS [...] restera sous licence GPL/LGPL v2 ».

    Ceci laisse croire que les contributions d'Apple et autres développeurs bénéficieront aux utilisateurs de systèmes libres, dès lors qu'Apple redistribuera CUPS. Hélas, ceci est un mensonge éhonté, puisque CUPS n'est plus sous GPL/LGPL v2, mais sous une variante de ces licenses avec exception :

    http://www.cups.org/articles.php?L179+I0+T+M10+P1+Q

    Et pas n'importe quelle exception ! Tout développement destiné à un OS "developed and/or marketed by Apple Computer, Inc." peut être proprio, rien que ça.

    Ce rachat est à mon avis une sinistre nouvelle. Il confirme mon sentiment selon lequel Apple est, parmi les gros parasites du libre, de loin le pire (en particulier, je trouve Microsoft moins fourbe : avec leur puissance financière, ils ont tendance à tout redévelopper à côté ou à acheter des boîtes qui développaient du proprio, mais je n'ai pas l'impression qu'ils parasitent directement les projets libres comme le fait Apple).

    Grumpf.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.