DADVSI : les associations du libre réagissent aux amendements du Sénat

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud.
0
18
avr.
2006
Justice
Les associations du libre (ASS2L / APRIL / FFII France / FRAMASOFT / FSF France / SCIDERALLE [0] et ADULLACT/AFUL [1]) ont publié aujourd'hui deux communiqués de presse après la publication des amendements au projet de loi DADVSI adoptés par la commission des affaires culturelles du Sénat le 13 avril 2006.

Ces associations constatent que le rapporteur sur le projet de loi et ses collègues ont dénaturé le travail des députés qui avaient su s'unir, par delà les clivages habituels, pour encourager l'innovation, la libre entreprise et la recherche française. Ils étaient en effet parvenus à un accord sur la rédaction de l'article 7 (adopté le 16 mars en seconde délibération à l'unanimité).

Cet article 7 faisait de la France le premier pays d'Europe à véritablement défendre activement l'interopérabilité. Il garantissait la libre concurrence sur des marchés stratégiques et la sécurité de développement du logiciel libre dans notre pays. Cette première mondiale avait d'ailleurs été saluée Outre-Atlantique [2].

Or la commission des affaires culturelles a décidé de revenir sur les avancées du texte en soumettant la fourniture des informations essentielles à l'interopérabilité à des licences dites « équitables et non-discriminatoires », qui ne sont pas sans rappeler les licences RAND ("raisonnables et non-discriminatoires") pour les brevets. Lors du débat concernant la directive européenne sur les brevets logiciels, des milliers de PME ont pourtant témoigné que ce type de licence est hors de leur portée financière et n'était avantageux que pour les grandes entreprises en situation de quasi-monopole. De plus, alors que l'Assemblée offrait au citoyen le moyen de faire valoir son droit à l'interopérabilité en saisissant le Tribunal de Grande Instance, le Sénat prévoit de créer une Autorité de régulation des mesures techniques de protection qui pourra notamment interdire la publication d'un code source pour peu qu'elle estime que sa publication porte atteinte à l'efficacité ou à l'intégrité d'une mesure technique. Les auteurs de logiciels libres pourraient ne plus avoir le droit de divulguer un simple logiciel lecteur de DVD sous prétexte que ses utilisateurs pourraient exploiter l'oeuvre à des fins illicites. C'est confondre, une nouvelle fois, l'outil et l'usage qui en est fait.

Tout aussi grave, il avait été rappelé à l'Assemblée l'importance de "la non-brevetabilité des mesures de protection, conformément à la décision du Parlement européen selon laquelle tout logiciel n'est pas brevetable". [3] Or le rapporteur du Sénat propose de remplacer cette garantie par une formulation trompeuse : la référence à l'article L611-10 CPI qui est le moyen par lequel les partisans des brevets logiciels ont pu détourner le droit et faire accepter par l'INPI ou l'Office européen des brevets des dizaines de milliers de brevets logiciels. Cette position adoptée par le Sénat contredirait donc fondamentalement la position traditionnelle de la France, en plus de faire peser des risques majeurs de création d'une protection par le secret sur les méthodes intellectuelles utilisées dans les mesures techniques de protection.

En fin de compte, plutôt que de confirmer l'analyse des députés par un vote conforme de l'article 7, les sénateurs membres de la commission des affaires culturelles du Sénat qui ne se sont pas opposés aux amendements du rapporteur n'ont pas su identifier les véritables enjeux économiques de ce texte et n'ont pas su résister aux pressions des intérêts particuliers de sociétés comme Vivendi, Thomson, Microsoft et Apple, au détriment de l'intérêt général et de l'industrie française et européenne du logiciel. Il suffit pour s'en convaincre de comparer les nouveaux articles 7 et 7 bis avec la note envoyée aux élus par le cabinet de lobbying de Thomson. [4]

Les associations signataires des deux communiqués invitent donc les sénateurs, notamment ceux de la commission des affaires économiques, à se saisir le plus rapidement possible de ce dossier, à prendre en compte les avancées et le consensus politique établi autour de l'actuel article 7, et à ne pas voter les amendements 17, 18, 23 et 24 présentés par le rapporteur Thiollière au nom de la commission des affaires culturelles.
  • # Quelle mauvaise foi!

    Posté par . Évalué à 10.

    Sachant les dérives qui ont eu lieu (craquage du code de chiffrement DVD sous prétexte d'interopérabilité), on ne peut autoriser l'utilisateur à contourner les mesures techniques chez lui pour assurer l'interopérabilité, et interdire le contournement à l'extérieur ! Ceci n’empêche en rien le développement de logiciels de protection des droits tournant sur un logiciel libre (Linux, etc.).


    Combien de fois entendrons nous les mêmes mensonges?
    • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Il n'y a pas de mensonges, tu peux très bien faire tourner un logiciel fermé gérant les DRM sur un système libre.
      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        J'aimerais quand même quelle boite compterais réellement développer un lecteur pour tout les OS existants, et sous toute les architectures ...
      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        "tu peux très bien faire tourner un logiciel fermé gérant les DRM sur un système libre."

        Euh tu empeche comment la récupération de l'audio et de la vidéo sans controler l'OS ? La DRM ne marche pas si cela concerne uniquement l'application.
        • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Euh tu empeche comment la récupération de l'audio et de la vidéo sans controler l'OS ?
          Super simple : tu n'as pas le droit de contourner la mesure de protection donc le problème ne se pose pas puisque ce que tu proposes est un contournement.

          La DRM ne marche pas si cela concerne uniquement l'application.
          Techniquement ce que tu dis est vrai. D'un point de vue légal ça ne l'est pas puisque tu ne peux pas contourner la DRM. C'est bien pour ça que le DADVSI est une connerie sans nom qui n'emmerdera que les honnètes gens puisque les vilains pirates se contrefoutent de l'illégalité de leurs activités.
          Toujours est-il que la phrase d'origine n'est pas fausse d'un point de vue uniquement basé sur la mécanique légale.
          Mais là où c'est marrant, c'est que si tu te bases d'un point de vue uniquement légal (comme notre ami Thomsoniste le fait), tu n'as pas le droit d'échanger des fichiers soumis au droits d'auteurs sans autorisation expresse des ayants droits et du coup, un mécanisme DRM est inutile et le protéger l'est plus encore.

          La logique n'a malheureusement pas sa place dans ce débat DADVSI qui n'est qu'une vaste farce. Dommage que nous en sommes les dindons qui vont se faire fourrer.
          • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

            Posté par . Évalué à 10.

            Mais là où c'est marrant, c'est que si tu te bases d'un point de vue uniquement légal (comme notre ami Thomsoniste le fait), tu n'as pas le droit d'échanger des fichiers soumis au droits d'auteurs sans autorisation expresse des ayants droits et du coup, un mécanisme DRM est inutile et le protéger l'est plus encore.
            Le droit d'auteur qui est d'ailleur appliqué tres lachement quand il s'agit du logiciel libre que Thomson inclue dans leur matos....
      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Dans ce cas là, ca n'est plus un système libre ...

        Je cite RMS à l'époque du probleme bitkeeper :
        "La plupart d'entre eux se convainc petit à petit que ce n'est pas grave d'utiliser des logiciels non-libres, pour ne pas reconnaître la schizophrénie qui consiste à accepter la présence de Bitkeeper sur leurs machines. Que pouvons-nous faire? ...

        ... Appréciez votre liberté, ou vous la perdrez, nous apprend l'histoire. «Ne nous ennuyez pas avec la politique», répondent ceux qui ne veulent pas apprendre."

        Je vous encourage à le découvrir :

        http://www.gnu.org/philosophy/linux-gnu-freedom.fr.html

        Adhérer à l'April, ça vous tente ?

        • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

          Posté par (page perso) . Évalué à -3.

          Libre selon Saint Ignicius, mais tout le monde n'a pas la même notion du libre. De plus, il est question d'un logiciel tournant sur un système libre et non pas d'une chaîne totalement libre pour lire du contenu DRMisé. Il dit lui même que ce n'est pas souhaitable.

          Bon ok, je sodomise du diptère mais sur le principe, ce que dit ce monsieur est stupide si on replace son argumentaire dans le contexte du CPI et pas uniquement du DADVSI qui le modifie, mais pas faux.
        • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

          Posté par . Évalué à -4.

          Et vive les séances de récitation des sourates de Richard Mahomet Stalman.
          Une autre solution consiste à brancher son cerveau et penser par soi même pour déterminer ce qu'on est prêt à considérer comme libre ou non. La version encore plus évoluée consiste à laisser les voisins faire ce qu'ils veulent pourvu qu'ils ne nous ennuient pas.
          • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Je ne vois pas où j'irais trouver des mots plus justes.

            Si tu prend un système libre, et que tu lui met des plug-ins proprios, il n'est plus libre, un point c'est tout !
            Tu perds automatiquement la liberté d'étudier le fonctionnement, de modifier ...

            Adhérer à l'April, ça vous tente ?

          • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

            Posté par . Évalué à 10.

            mais enfin

            voyez l'état de java-gnome par exemple

            PARCE QUE java n'est pas sous licence libre, peu de développement se fait avec, alors que c'est tehcniquement une bonne solution

            voyez XGL avec nvidia et ati
            PARCE qu'on acccepte de troquer un peu de liberté, chaque développement du kernel/xorg bute sur l'attente de Saint Nvidia et Saint ATI

            parce qu'on accepte de se manger des codecs proprios, des DRM qui sont là pour BRIDER le consommateur, on se retrouve avec des musiques vendues que je ne peux MEME PAS ECOUTER avec un ipod ou mon ordi linux !

            non mais franchement!

            Si le but est de faire chier avec tout ces produits payants, il est atteint.


            qu'on se le dise, je n'achète PAS pour avoir des complications que je n'avais PAS avant.

            mais non bon sang, j'en ai rien à foutre de lire les bandes annonces, et les logos des éditeurs qui ont fait le zoli film que j'ai acheté
            et non j'en ai rien à foutre si l'éditeur estime que je vais détruire le monde parce que j'aimerais bien me faire mes propres dvd d'archivages de compilations de séries que j'ai ACHETE EN DVD LEGAL !!
            (genre, je vous prend tout un coffret startrek, je le rippe et stocke sur 1 ou 2 dvd double couche, quand même nettement plus SIMPLE et je ne me mange pas le menu superlong de paramount !)

            ho et, j'en ai rien à foutre des problèmes de nvidia vis à vis de sa concurrence , je veux le driver nvidia intégré et développé au sein du Kernel Linux pour que ca s'améliore lus vite! ptain, je suis payé pour faire du déploiement et travail avec linux
            et je suis aussi un client de nvidia
            pas un vassal qui se doit de comprendre les problèmes de ces entreprises

            BREF j'ai branché mon cerveau, et je réponds (avec colère, car fatigué de lire les relativiste de la pensée) et OUI CA ME GENE FORTEMENT TOUT CA !
            ET j'ai pas besoin de St Ignicius ou je ne sais quel nom à la con. Stallman peut avoir raison ou tort, je m'en fiche aussi . en l'occurrence sur ce point, je rejoins Stallman. mais c'est une coincidence, c'est LUI qui est d'accord avec moi. pas l'inverse. je ne l'ai pas attendu.
            • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

              Posté par . Évalué à -1.

              >PARCE QUE java n'est pas sous licence libre, peu de développement se fait avec, alors que c'est tehcniquement une bonne solution

              Il faut sortir de sa SSLL parfois, je ne vois pas d'où vous tenez que peu de développement se fait avec Java

              >PARCE qu'on acccepte de troquer un peu de liberté, chaque développement du kernel/xorg bute sur l'attente de Saint Nvidia et Saint ATI

              Vous êtes contre les drivers propriétaires ? Ne les utilisez pas
              Vous êtes contre la politique de Nvidia ou ATI ? N'en achetez pas
              Vous voulez quand même de la 3D ? Arretez de sauter sur votre siège en criant "libre libre libre" et faites du reverse engineering sur les drivers propriétaires.

              J'en ai vraiment *MARRE* de voir les gens qui choisissent en connaissance de cause d'acheter du matériel pour lequel il y a des drivers uniquement non libres raler contre cet état de fait, alors que les constructeurs sont déjà bien gentils de sortir des drivers pour trois libristes aigris et ingrats qui ne doivent meme pas représenter 1% de leurs ventes.

              Pareil pour la musique, si vous ne voulez pas avoir de musique lisible avec un hypothétique DRM non libre sous Linux alors n'EN ACHETEZ *PAS* mais laissez tranquille les gens que ça ne dérange pas.

              Si votre idéal est d'avoir du libre partout bougez vous les fesses pour qu'il finisse par avoir une part de marché non négligeable, ou alors taisez vous et contentez vous des solutions non libres sur OS libre.
              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                Posté par . Évalué à 5.

                Pareil pour la musique, si vous ne voulez pas avoir de musique lisible avec un hypothétique DRM non libre sous Linux alors n'EN ACHETEZ *PAS* mais laissez tranquille les gens que ça ne dérange pas.


                Donc à terme, parce qu'on voudra conserver notre liberté, on n'aura plus accès à la culture. Chouette.
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à -10.

                  Mais vous serez toujours libre d'abandonner une position intégriste.
                  Si une implémentation DRM non libre existe un jour sous Linux et que vous refusez d'en profiter pour des raisons idéologiques ne venez pas vous plaindre.
                  • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                    Mais vous serez toujours libre d'abandonner une position intégriste.

                    Je suis un intégriste, je refuse les DRM, même un DRM libre, sous linux ou BSD ou machinOS, je m'en contrefout, je le refuse. Je ne vois pas, au nom de quoi, on devrait m'interdire d'écouter les disques et les morceaux que j'ai achetés comme je l'entend.
                    Ce n'est pas une position idéologique, mais pratique:
                    - copier mes disques en ogg me permet de ne pas encombrer ma chambre d'étudiant.
                    - lire mes ogg sur mon PC me permet de ne pas encombrer ma chambre d'étudiant (bis repetita).
                    - je veux pouvoir faire une copie d'un de mes disques pour le refiler à ma soeur (pourquoi le rachéterait-elle alors que je l'ai déjà?)
                    - je veux pouvoir lire les dvd sans me soucier du lieu d'achat.
                    - je veux pouvoir profiter dans 20 ans de la musique que j'achéte aujourd'hui.

                    S'il n'est plus possible d'acheter de la musique et d'en faire ce que je veux, je n'acheterais plus de musique. Je ne piraterais pas: je refuse de donner raison aux enflures qui ne prennent même plus de vaseline pour nous enfiler.
                    • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                      Posté par . Évalué à -8.


                      Ce n'est pas une position idéologique, mais pratique:
                      - copier mes disques en ogg me permet de ne pas encombrer ma chambre d'étudiant.
                      - lire mes ogg sur mon PC me permet de ne pas encombrer ma chambre d'étudiant (bis repetita).


                      Et les morceaux DRMisés prennent une place telle qu'ils vont nécessiter des disques durs de la taille d'une machine à laver ?


                      - je veux pouvoir faire une copie d'un de mes disques pour le refiler à ma soeur (pourquoi le rachéterait-elle alors que je l'ai déjà?)

                      Voyons voir... pour respecter un truc qui s'appelle le droit d'auteur ? Et ne me sortez pas l'exception de copie privée, elle s'applique dans le cadre d'un usage strictement privé, pas pour le donner à votre soeur. En plus si vous habitez sous le même toit elle n'a pas besoin d'une copie du CD vu qu'elle peut vous l'emprunter.


                      - je veux pouvoir lire les dvd sans me soucier du lieu d'achat.

                      Manque de bol c'est contraire à l'esprit dans lequel le DVD a été créé. Si ça vous dérange achetez la VHS.


                      - je veux pouvoir profiter dans 20 ans de la musique que j'achéte aujourd'hui.

                      J'ai du mal à voir en quoi l'obscolescence des supports est un problème spécique aux DRM... Les bobines de films du début du XXe siecle rongés par la pourriture étaient sous DRM ?


                      S'il n'est plus possible d'acheter de la musique et d'en faire ce que je veux

                      J'ai un scoop, ça n'a jamais été légalement possible. Si une armée de toto n'avaient pas usé et abusé de la tolérance qui regnait jusqu'ici on n'en serait pas à se prendre des DRM de partout.


                      je n'acheterais plus de musique. Je ne piraterais pas: je refuse de donner raison aux enflures qui ne prennent même plus de vaseline pour nous enfiler.

                      Tant mieux pour vous.
                      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                        Posté par . Évalué à 7.

                        J'ai du mal à voir en quoi l'obscolescence des supports est un problème spécique aux DRM... Les bobines de films du début du XXe siecle rongés par la pourriture étaient sous DRM ?

                        Justement, on pouvait en faire une copie avant que la pourriture ne les ronge...
                      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        C'est assez rare une telle mauvaise foi.

                        >> Et les morceaux DRMisés prennent une place telle qu'ils vont nécessiter des disques durs de la taille d'une machine à laver ?

                        Le problème c'est qu'on ne peux les copier facilement à volonté et donc qu'il est commun d'utiliser directement le CD...et donc que ça prend de la place.
                        Exemple en voiture : il serait souhaitable de se faire une compil en mp3 pour pouvoir avoir 10 albums sur un seul CD...mais le DRM qui empêche le rippage en mp3 oblige a emporter les 10 albums sous la forme de 10 CD.

                        >> Manque de bol c'est contraire à l'esprit dans lequel le DVD a été créé. Si ça vous dérange achetez la VHS.

                        Je me fous complétement de "l'esprit dans lequel le DVD a été créé" ! Si les vendeurs de choucroute te disent qu'ils ont conçu leur plat "dans l'esprit d'être dégusté uniquement à la fourchette" est-ce que cela t'interdit de manger ta choucroute avec une cuillère ? Ils vendent un produit, je l'achète et j'en fais ce que je veux. Je peux le donner, le revendre, le jeter...etc etc

                        >> J'ai du mal à voir en quoi l'obscolescence des supports est un problème spécique aux DRM.

                        Bis repetita : on ne recopie pas un format DRM donc on ne peux pas faire des copie de sauvegarde, on ne peux pas l'enregistrer sous un autre format en fonction des obsolescences.
                        • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                          Posté par . Évalué à -3.


                          >> Manque de bol c'est contraire à l'esprit dans lequel le DVD a été créé. Si ça vous dérange achetez la VHS.

                          Je me fous complétement de "l'esprit dans lequel le DVD a été créé" ! i les vendeurs de choucroute te disent qu'ils ont conçu leur plat "dans l'esprit d'être dégusté uniquement à la fourchette" est-ce que cela t'interdit de manger ta choucroute avec une cuillère ? Ils vendent un produit, je l'achète et j'en fais ce que je veux. Je peux le donner, le revendre, le jeter...etc etc



                          Et si les gens n'avaient pas passé ces cinq dernières années à considerer leurs CDs et DVDs comme des boites de choucroute on en serait pas à se manger des DRM aujourd'hui.
                          Les riper pour les mettre sur des p2p, les commander aux US pour les avoir avant la sortie ciné en France, les filer au cousin par alliance du chat de la grand-mêre qui vit à l'autre bout de l'Allemagne qui le lit sur son lecteur de DVD dézoné sous pretexte de copié privée, les passer au bon pote parceque bon il est presque de la famille et autres excuses à la noix ça a fini par trop tirer sur la corde.
                          Maintenant on profite des conséquences et on se fait bien enfler par le DRM, merci la choucroute.
                          • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

                            Les riper
                            Je fait ce que je veux.

                            pour les mettre sur des p2p
                            Il a bon dos le p2p. Donc, sous pretexte que certains profitent du p2p, il faudrait que je sois le dindon? Le p2p et le piratage existeront toujours, le DRM ne feras jamais chier les pirates, juste les bons consommateurs qui achétent légalement.

                            les commander aux US pour les avoir avant la sortie ciné en France
                            Je n'arrive vraiment pas à voir où est le probléme: d'une part, si je l'achéte, les producteurs gagnent de l'argent, d'autre part, je suis déjà allé au ciné voir des films vieux de plus de vingt ans. Voir les Monty Python sur grand écran est pour moi aussi, sinon plus, agréable que sur mon 15 pouces. Je continuerais à aller au cinéma même si les films sortaient d'abord en DVD puis au ciné. Petite précision, je ne sais plus quel réalisateurs (très connu) a choisi de sortir le DVD 1 jour après la sortie en salle.

                            les filer au cousin par alliance du chat de la grand-mêre qui vit à l'autre bout de l'Allemagne [...] les passer au bon pote
                            Je me souviens d'un temps où on se refourguait des cassettes audio, au temps où les CD étaient encore un luxe. J'avais un disque qui plaisait à un ami, il en faisait une copie. Du temps de mes parents aussi, les Beatles sont d'ailleurs dans la misère à cause de toute les copies qu' ils ont fait.

                            DVD dézoné
                            Avec dvdcss*, plus besoin de dézonner. En passant, peux-tu me trouver ces films en zone 2 s'il te plait:
                            http://www.amazon.com/gp/product/B0002LE8WS/qid=1145529865/s(...)
                            A cause du zonage, je ne peut les acheter. C'est vrai qu'il ne sont jamais passé au ciné en France, je ne devrais pas les acheter, ce serait mal.

                            * je crois que c'est ça qui me permet d'être un vil pirate qui ose regarder les DVD qu'il a acheté.
                            • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                              Posté par . Évalué à -3.

                              Très bien, vous venez d'enfocer les portes ouvertes numéro 12 et 42:
                              - le problème ne vient pas des vrais fans qui achetent leur musique/films (mais de l'immense majorité de toto qui usent et abusent des moyens de copie qu'ils ont à leur disposition.)
                              - du temps des cassettes audio vu la qualité moisie des copies et l'abscence d'un media comme internet pour les donner ça ne dérangeait pas grand monde de copier à tout va.

                              On peut avancer maintenant ?

                              P.S: ça serait gentil de ne pas couper mes phrases en plein milieu pour leur donner un autre sens. "les riper pour les mettre sur des p2p" ça ne veut pas dire "les riper" OU "les mettre sur des p2p"
                              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                ça serait gentil de ne pas couper mes phrases en plein milieu pour leur donner un autre sens. "les riper pour les mettre sur des p2p" ça ne veut pas dire "les riper" OU "les mettre sur des p2p"

                                Justement, ça a pour moi un sens. Je veux pouvoir ripper mes cd, mais pas pour les mettre sur p2p. On ne rippe pas forcément pour mettre sur p2p, pour moi c'est pour éviter de m'encombrer avec ma cd-théque, pour d'autre pour éviter de sortir le CD... A vrai dire, de tout ceux que je connais qui téléchargent, aucun ne rippe ses disques pour les mettre sur p2p*. Ils partagent ce qu'ils ont télécharger. J'avais cru lire à un moment que les sources sur le p2p était finalement assez peu nombreuses**.

                                le problème ne vient pas des vrais fans qui achetent leur musique/films (mais de l'immense majorité de toto qui usent et abusent des moyens de copie qu'ils ont à leur disposition.)
                                Et donc, j'enfonce encore une porte ouverte, ils faut punir les vrais fans, sachant que de toute façon, il sera toujours possible à celui qui le veut vraiment de copier?

                                du temps des cassettes audio vu la qualité moisie des copies et l'abscence d'un media comme internet pour les donner ça ne dérangeait pas grand monde de copier à tout va
                                Mais si tout le monde copiait à tout va, l'industrie musicale aurait dû s'effondrer... D'autant que "qualité moisie", ce n'est vrai que sur un lecteur et un enregistreur vraiment pourri. Avec une bonne chaine, ça passe très bien.

                                Le marché du single continue à s'effondrer, remplacé, je suppose par le téléchargement, légal ou non, celui des albums se stabilise après des années de baisse, les dvd musicaux continuent leur grimpette. En revanche, le marché du DVD est en hausse, internet explose. Même s'ils réussissent à empécher totalement le piratage, il y a fort à parier que le marché de l'audio ne remontera pas au niveau de ses meilleures années, les goûts et les loisirs ont changé, et je doute que ce soit en se mettant à dos leurs clients comme ils le font actuellement que cela arrangera les choses.

                                * expérience personnelle, pas forcément vrai partout...
                                ** peut-être est-ce faux, je n'en fait pas un argument.
                                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                                  Posté par . Évalué à -2.


                                  Justement, ça a pour moi un sens. Je veux pouvoir ripper mes cd, mais pas pour les mettre sur p2p.


                                  Très bien mais ça n'a rien à voir avec le fait que je vous reprochais. Je vous ai demandé de ne pas détourner le sens de mes phrases par des citations hasardeuses, rien de plus.


                                  Et donc, j'enfonce encore une porte ouverte, ils faut punir les vrais fans, sachant que de toute façon, il sera toujours possible à celui qui le veut vraiment de copier?


                                  Non, vous confondez les CAUSES, que je tente d'expliquer depuis hier soir mais à coups de -2 c'est pas facile, et les CONSÉQUENCES que sont les DRM et vont bien nous ennuyer je n'en doute pas un instant.
                                  • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Non, vous confondez les CAUSES, que je tente d'expliquer depuis hier soir mais à coups de -2 c'est pas facile, et les CONSÉQUENCES que sont les DRM et vont bien nous ennuyer je n'en doute pas un instant.

                                    Au contraire il a très bien compris.

                                    La conséquence légitime d'être victime du piratage est de tenter de protéger son oeuvre. Seulement le problème étant que dans le numérique, la protection ne peut être qu'une restriction de l'usage qui est fait de l'oeuvre, ce qui constitue au final une régression pour le consommateur ( et une régression énorme dans le cas des DRM ).
                                    Voilà ce qui se passe au final, vos "causes/conséquences" : un consommateur dans l'illégalité => régression pour TOUS les consommateurs. Il n'y a pas une once de logique et de bon-sens là-dedans.

                                    Il faut aussi comprendre qu'au fond ( dans l'idéal ), les majors sont sensées servir leurs consommateurs ( et la culture ), et non le contraire. On reconnaît la réussite d'une industrie à la qualité de ses services. La situation de l'industrie culturelle serait concurrentielle ( ou de mission d'utilité publique ) que l'on n'aurait jamais eu à subir tout ça, or elle est tout l'inverse ( même si les majors sont plusieurs à se partager le gâteau elles sont de concert ). On en est à un stade où les vrais parasites ne sont pas les pirates mais bien les majors qui malheureusement sont eux dans la parfaite légalité...
                                  • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                    > Très bien mais ça n'a rien à voir avec le fait que je vous reprochais.

                                    Peut être mais ça fait largement parti des problèmes des DRM.
                                    Si tu veux interdire la publication sur P2P ce n'est pas en rendant impossible/illégale l'extraction du contenu que ça doit être fait. Sinon tu rend impossible des actions justifiées et forcément les gens ne sont pas d'accord.

                                    C'est ça le fond du problème.
                                    Crois moi, si les DRM et CSS avaient pour unique conséquence l'impossibilité de mettre sur P2P des oeuvres protégées, pas grand monde n'en parlerait.

                                    C'est trop facile de tenter de controller les gens puis après proposer encore plus de controle en se plaignant simplement parce que les gens ne se laissent pas faire.
                          • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Marrant, je dirais le contraire : si les fournisseurs de contenu nous fournissaient du contenu et pas une boite de choucroute, peut être qu'ils auraient moins de problème actuellement.


                            Mon livre je peux l'acheter à l'étranger, je peux le photocopier, je peux l'archiver, j'ai la garantie de toujours pouvoir le lire. Personne ne me traitera de communiste si je le prête à un copain voir à ma concierge. Pire, j'ai même des multitudes de lives en prêt gratuit à la bibliothèque. Encore pire, dans mes livres informatiques j'ai même des éditeurs qui me fournissent la version informatisée de leur bouquin.
                            Pourtant les livres ont des marges bien moins importantes et sont dans des situations bien plus délicates. Ils n'ont pas de DRM et ça n'a jamais posé problème à personne.


                            Certes il y a d'énormes excès inacceptables vis à vis de la musique* et des DVDs mais il ne faudrait pas confondre :
                            Les mesures de protection ne sont pas uniquement la réponse au problème, elles en sont aussi en grande partie la cause.

                            > les filer au cousin par alliance du chat de la grand-mêre qui vit à
                            > l'autre bout de l'Allemagne qui le lit sur son lecteur de DVD dézoné
                            > sous pretexte de copié privée

                            Parce que tu trouves normal toi qu'en allant chez son cousin allemand d'un coup il soit incapable de relire son DVD correctement acheté ?
                            Tu trouves normal que celui qui veut des films en japonais doive acheter un lecteur zoné spécialement pour ?


                            Actuellement j'ai des problèmes pour lire ce que j'ai acheté avec mon matériel.
                            Actuellement j'ai des contenus qui existent et que je voudrais mais que je suis dans l'impossibilité d'acheter parce que quelqu'un a décidé que je n'étais pas dans le bon pays.
                            Actuellement pour faire une sauvegarde contre les rayures de mon DVD avec mon graveur je dois faire des manipulations complexes et légalement contestables.
                            Actuellement, si je ne passe pas par un logiciel que réprouverait thomson, je dois patienter 10 minutes avant de pouvoir rellement lire le dessin animé acheté sur DVD.
                            Pire, je sais que dans 20 ans il sera certainement dûr de trouver un lecteur pour accéder à ces contenus.

                            [* je met le cas de la musique à part car les dérapages viennent d'un manque au départ d'une distribution numérique et/ou en ligne, le cas de la vidéo est bien différent]
                            • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Le problème avec la musique, et, par extension, avec toutes les formes d'art audiovisuelles, c'est leur reproductibilité.

                              On ne peut comparer un livre et un CD, car le coût de reproduction d'un livre (une impression si tu as l'eBook, mais sinon un scan de toutes les pages puis leur impression, humpf !) et nettement plus dissuasif que la gravure d'un CD ou d'un DVD (ou copie/téléchargement) qui pourra être lisible directement.

                              C'est cette facilité de propagation qui, à mon sens, est combattue (ou du moins essaient-ils de la combattre), car c'est elle qui engendre des pertes aux majors. Je ne pense pas que le piratage à faible dose inquiète/ait inquiété ces majors. J'inclus ici le copiage sur cassette qui est évoqué dans d'autres posts. Mais vu les proportions que ca prend, ils risquent d'en pâtir à plus ou moins long terme. C'est la raison pour laquelle ils essaient de trouver une solution.

                              Joe.
                              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                                Désolé, les livres que j'ai sous forme électronique (j'en ai pas mal en informatique) je peux les copier aussi facilement que de la musique et sans coût réel. Je peux même en graver plus d'une centaine sur un maigre CD pour diffuser.
                                La facilité de propagation est franchement la même.

                                > C'est cette facilité de propagation qui, à mon sens, est combattue (ou
                                > du moins essaient-ils de la combattre), car c'est elle qui engendre
                                > des pertes aux majors.

                                C'est là le problème. Ce qui leur fait du tort ce n'est pas la facilité du média, ça c'est au contraire tout bénef. Ce qui fait du tort c'est l'utilisation qu'on en fait.
                                Ils se trompent de cible et tentent de casser la facilité et la simplicité du format. Pas étonnant que les gens ralent. Les gens honnetes se retrouvent avec des formats complexes, non interropérables, qui ne passent pas partout et on plein de limitations. Les gens malhonnetes eux iront de toutes façons casser les protections.
                                Ils pénalisent tous les utilisateurs pour leur seule garantie et ça ce n'est pas acceptable.

                                > C'est la raison pour laquelle ils essaient de trouver une solution.

                                Ah mais qu'ils cherchent et mettent en oeuvre des solutions je comprend tout à fait. Mais ça ne m'oblige pas à accepter toutes les solutions, et en particulier les mauvaises.

                                Ici je juge que ce sont de mauvaises solutions. Le pire c'est qu'ils le savent.Les musiques actuellement diffusées en DRM sont dispo sur P2P. Ce n'est pas en rendant illégal le décryptage que ça changera quoi que ce soit (vu que la diffusion était déjà illégale, ca ne semble pas être le critère qui tranchera).

                                Par contre ils ont vite vu l'intéret de ces formats pour verrouiller le marché, pour forcer le client à faire ce qu'ils veulent et pour faire passer tout ce qui n'aurait jamais été accepté sinon. Et ça aussi c'est innacceptable.
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à 3.

                  ;) ne soit pas si pessimiste, la culture tu peux la faire toi meme ;)

                  bon ok, t'es comme moi t'as pas le temps. :)

                  Mais je veux profiter de tout ca pour faire passer un message optimiste. Les grande majors veulent verrouiller la culture ? oui mais qu'elle culture ? la culture star ac qui pue du cul ? Moi ca me gene pas !

                  Nombreux sont les artistes qu'on entend pas sur les grands supports médiatiques qui sont contre les DRM. Nombreux sont les artistes qui tentent de préserver leur integrité. Nombreux sont les artistes qui commencent à s'organiser et qui créent un marché parallele sur internet bien loin des majors et des grands distributeurs.

                  Vous voulez conservez votre liberté et continuer d'avoir acces à la culture ? Bouger vous les fesses et soutenez les.

                  Voici quelques exemples pour illustrer mes propos :
                  http://jarringeffects.free.fr/ => un label qui balance la banniere eucd en premiere page

                  http://www.cd1d.com/ => un regroupement de label qui tente de d'organiser l'independance.

                  Voila. Nombreux sont les labels qui ont développé aujourd'hui leur propre e-commerce (à des prix qui ne laissent aucune chance à la concurrence par ailleurs) alors profitez en...
              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                Posté par . Évalué à 6.

                Déjà tu n'as visiblement pas percuté que ceux qui apprécient la musique commerciale prochainement dispo uniquement sous DRM ne risquent sûrement pas de s'intéresser aux logiciels/systèmes libres s'ils ne peuvent pas y lire leurs fichiers audios.
                Ok moi non plus je ne suis pas concerné directement par la radio/MTV/chanson française, mais indirectement les dégâts causés à mon libre chéri vont être très importants


                Ensuite je sors un peu du cadre de DADVSI pour t'expliquer un truc sur le libre pour répondre à :

                Si votre idéal est d'avoir du libre partout bougez vous les fesses pour qu'il finisse par avoir une part de marché non négligeable, ou alors taisez vous et contentez vous des solutions non libres sur OS libre.


                Le vrai problème du libre actuellement le voilà : il ne peut pas battre ( voire "concurrencer" tout court ) le proprio financièrement. Alors qu'aujourd'hui tout marche par investissement financier et retour sur investissement financier , le retour sur investissement financier d'un produit du logiciel libre est... ben il est nul par définition !
                L'exception concerne l'informatique d'entreprise : IBM et consors "rentabilisent" leurs apports en ressources dans le libre grâce à l'économie faite sur leurs besoins en logiciels propriétaires, leurs propres développements, et s'ajoute aussi les autres qualités du libre. Mais pour l'informatique grand public, quedal, nada, à l'exception des très fragiles éditeurs de distributions.
                Il y a par conséquent très peu de ressources financières et donc humaines investies dans le libre, qui se développe principalement grâce au bénévolat.. Et je ne parle pas seulement du développement mais aussi par exemple ( et exemple d'importance ) du marketing : des <troll?>dizaine de milliers de</troll?> personnes vivent de la promotion de Windows pendant que le bouche-à-oreille, les install-party et autres action de LUG sont faites par pur bénévolat

                En bref ce à quoi je voulais en venir : tant que les ressources du libre seront si faibles le libre restera marginalisé.
                Et le méchant qu'il faut pointer du doigt dans cette histoire, eh bien c'est le capitalisme libéral, dans lequel le Darwinisme ne s'applique plus en informatique. On a un modèle meilleur ( = qui produit la meilleure qualité ), plus fort, plus efficace, mais qui ne peut pas s'imposer face à un modèle redondant, superficiel, qui commence à transpirer à grosses gouttes l'obsolescence, et tout cela en raison des règles économiques en vigueur...
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à -2.


                  En bref ce à quoi je voulais en venir : tant que les ressources du libre seront si faibles le libre restera marginalisé.
                  Et le méchant qu'il faut pointer du doigt dans cette histoire, eh bien c'est le capitalisme libéral, dans lequel le Darwinisme ne s'applique plus en informatique. On a un modèle meilleur ( = qui produit la meilleure qualité ), plus fort, plus efficace, mais qui ne peut pas s'imposer face à un modèle redondant, superficiel, qui commence à transpirer à grosses gouttes l'obsolescence, et tout cela en raison des règles économiques en vigueur...


                  Mais ça c'est *vous* qui le dites. Je connais des dizaines de personnes qui trouvent les solutions libres sur le desktop bien inférieures à ce qu'on trouve sous Windows, sans parler de MacOS. Parler d'obsolescence des concurrents quand la panacée de ce qu'on a à offrir c'est X11, gnome et OpenOffice ça me fait doucement rigoler, et je ne suis pas le seul.

                  Une preuve que ce que vous dites est complètement faux c'est que quand un logiciel libre est *vraiment* meilleur que son équivalent propriétaire il grignote ses parts de marché:
                  - Apache qui enterre IIS
                  - Firefox qui monte régulièrement face à IE
                  - Samba qui est préféré à Windows 2000/2003 dans certains cas
                  - Linux qui a tué les Unix propriétaires coté serveur

                  Et pourtant face à Windows le desktop libre ne décolle pas, alors, il faut pointer du doigt le capitalisme et se plaindre que décidément le monde est vraiment trop injuste ? Ou chercher des explications qui font un peu plus mal à l'égo (si vous codez) et remettent en cause quelques certitudes dogmatiques (si vous LUGez) ?
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à 8.

                  et ? le libre a pour vocation de battre l'infâme proprio, ou même seulement de le concurrencer ?

                  ab-so-lu-ment pas. il peut exister et d'ailleurs le remplacer sans livrer le moindre combat, simplement en existant. c'est déjà arrivé, et ça arrivera encore. mais ça sera une conséquence, un accident, le bête résultat de l'évolution plus qu'autre chose.

                  vous avez une vision occidentale et franchement limitée de l'existence, on dirait.
                  • [^] # vision occidentale ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    hem bon d'accord il est devenu plus facile de lire les commentaires de Irvin Probst sur sa page vu qu'ils ont pratiquement tous été "moinsés" mais je les ai quand même lus.
                    Je comprends bien le pourquoi de la vision "limitée" mais j'aimerai juste savoir ce qu'est une "vision occidentale"
              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                Posté par . Évalué à 1.

                Et c'est un membre fondateur d'ABUL qui ecrit ça !!!!

                Bravo Irvin.

                Il va peut être falloir exprimer differement ou expliquer ton propos.

                Parce que la, cela fait un peu argument à la rddv.com (Résoluement Dévouer au Dollard à Vie.com).
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à -2.

                  Avoir mis les pieds dans un LUG ne signifie pas forcément abandonner tout esprit critique.
                  Et je n'ai aucun compte à vous rendre.
                • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                  Posté par . Évalué à 3.

                  comment on dit, déjà ?

                  ah oui : attaque ad hominem
              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                > Pareil pour la musique, si vous ne voulez pas avoir de musique lisible
                > avec un hypothétique DRM non libre sous Linux alors n'EN ACHETEZ
                > *PAS* mais laissez tranquille les gens que ça ne dérange pas.

                Jusque là j'étais d'accord, et en fait je le suis encore ici.
                Je ferai ce que je peux pour que les fournsisseurs utilisent des formats standards et ouverts mais s'ils utilisent des DRM ils en ont le droit. Libre à eux.

                Par contre ta phrase inclue d'autre chose. Dans ce contexte de DADVSI il ne s'agit pas seulement d'autoriser quelqu'un a utiliser son DRM avec un format tout bouché et crypté : il s'agit de modifier la loi.
                Il s'agit de payer via mes impots des restrictions avec lesquelles je ne suis pas d'accord, il s'agit via la loi de contraindre mes voisins à des choses contre mes principes.
                Là je ne peux pas laisser faire.

                Chacun est libre de faire ce qu'il veut dans son coin, mais pas libre d'utiliser la communauté (l'état) pour ce qui ne me va pas.
            • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

              Posté par . Évalué à 10.

              Quand j'ai créé la première version java-gnome, il y a (fort) longtemps, ce qui m'éclatait c'était le fun. Le fun technique.

              Ouais, le fun de jouer avec des bouts de code qui n'avaient pas grand chose à voir. Les appels (lourds) à C depuis Java. Le fait de générer automatiquement un modèle objet Java à partir de la tronche des API C non-objets. Se coltiner le problème de la gestion mémoire entre Java et la glib. Les callbacks d'un monde à l'autre.

              Et, très franchement, c'était vraiment ce qui m'amusait. Mettre les doigts dans un cambouis inconnu et voir un peu comment ça marche. Mais surement pas me poser la question de savoir à combien de pourcents ce que je faisait pourrait être utilisé parce qu'un bout était dans une certaine licence et l'autre bout reposant sur une techno ne reposant pas sur une implémentation libre. Implémentation hein, pour ce qui est de la spécification, elle est trouvable en bonne librairie.

              Alors à partir de ce moment là, si quelqu'un ne fait pas de développement avec alors que "techniquement c'est une bonne solution" (ce qui est discutable, mais admettons) ? Ce quelqu'un n'est ni un utilisateur que j'avais en tête en codant ça initialement, ni probablement quelqu'un avec qui j'aurai plaisir à avoir une discussion sur le sujet. Je dois être d'une ancienne école où face à un problème, on pouvait se poser la question franchement de comment le résoudre. Au mieux, le plus facilement, de la manière la plus efficace, la plus élégante, avec l'outil qui marche le mieux, ou pas. Et aussi regarder les conditions d'utilisation, la licence. Aussi, pas d'abord, vu qu'aux dernières nouvelles libre n'implique pas automatiquement excellence ou même supériorité technique (sans même prendre l'exemple des implémentations Java).

              Ce qui m'a toujours attiré dans le libre, et surtout au -début- du mouvement libre, c'est le fun. Le code. Ce sacro-saint code dont le libre garantit l'usage et l'accès. Et c'est ce qui continue à m'éclater et à me motiver pour coder les petites choses dont j'ai envie, ou envoyer du code aux projets qui m'amusent, ou raconter des choses sur les technologies qui m'amusent, dans des confs sur le libre.

              Ce qui m'attire pas, par contre, c'est passer d'un monde où ce fun là disparait au profit du marketing, du dogmatisme, de la fermeture d'esprit, du Not Invented Here qui a réussi à flinguer un bon paquet de 'communautés' avant le libre et qui y est fort répandu maintenant. Ce qui ne m'attire pas c'est les jugements à l'emporte pièce, les procès d'intentions, la proportion qui s'inverse entre codeurs et évangélistes, le libre qui devient une checkbox sur les petits tableaux dans les pubs.

              Ou bien le fait d'assimiler stupidement "produit payant" = "le mal". Ce genre de généralisations abusives. Ou bien ne pas se poser la question de savoir Pourquoi certaines choses n'arrivent pas ? un driver video de qualité ? libre, non libre ? gratuit ? payant ? payant combien ? Pourquoi n'y a-t'il pas de marché pour tel ou tel produit ? Avoir "le driver nvidia intégré et développé au sein du Kernel Linux pour que ca s'améliore lus vite!", certes. Quelle priorité pour cela pour NVidia ? Avec quelles ressources ? pour quel public ? pour quel marché ? Qui va justifier cet invistement pour cette entreprise commerciale ? pourquoi les spécifications ne sont-elles toutes pas dispos ? pourquoi une course aux armements entre NVidia et ATI ? pours quels besoins graphiques ? par qui ? Eh oui, il y a certaines pratiques de boites commerciales qui ne sont pas très agréables. Pour certaines je vis avec. Pour d'autres, j'évite. Pour certaines j'essaie de faire changer les choses, quand je peux et comme je peux.

              Alors oui, il y a toujours la solution consistant à hurler et faire pipi par terre dans un forum web parce que le monde ne tourne pas comme il faudrait. Mais c'est guère intéressant. Et tout cela n'a pas beaucoup à voir avec le libre qui m'intéresse.

              Mais je ne suis plus guère représentatif: je suis juste un codeur. Qui aime ça.
              • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

                Posté par . Évalué à 1.

                Que voila un point de vu bien intéréssant.

                Je pense aussi qu'il y a une place dans ce "marché" pour l'informatique équitable. Celle qui respecte TOUT les acteurs. Celle qui ne prend pas les usagés pour des idiot (sans rancune Linus) ou les clients pour des vaches à lait. Je suis acteurs professionnel en SSII et actif en OSS (professionelement et personelement) et je pense qu'il y a une option respectueuse de tout les modèles.

                Merci pour ton post.

                Amicalement.
                Michael Aubertin

                PS: Sans prendre partie pour NVidia, il m'est déja arrivé de leur envoyer un patch qui a trés vite été intégré. Donc le coup du kernel = plus vite.......

                #include<tolerance.h>b
      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Oui, sauf que si le système n'est pas totalement, absolument fermé, et à moins que le DRM ne soit implanté dans le hardware lui-même, tu pourras forcément capturer le flux en clair à un moment ou un autre. Que tu l'attrapes via /dev/dsp, via le driver audio, vidéo, via le player qui lance le codec proprio, tu pourras le récupérer, si le système est libre. Un système qui permet à un DRM non matériel de fonctionner, ce n'est plus un système libre. Par construction.
      • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Personne n'aurait pris ce risque sous linux pour les DVD pour une raison très simple. L'obtention du secret industriel protégeant le CSS (l'algorithme et les clés) n'est possible qu'en signant un accord avec les propriétaires de ce secret (le DVD Forum, sauf erreur de ma part). Cet accord est très contreignant et demande en particulier aux industriels de prendre toutes les mesures possibles pour protéger le secret en question (par exemple inclure dans les logiciels des protections contre le reverse). D'après ce qui a filtré de l'accord, une fuite traçable indiquant que le secret (ou une partie du secret) est compromis à cause de X ou Y peut entraîner des sanctions très lourdes (financièrement) contre X ou Y. Or, quand tu contrôles le noyau de ton OS et ses pilotes de périphériques, les mesures de protections qu'on peut prendre contre toi sont faibles, voire très faibles. N'oublions pas, par exemple, que les lecteurs de DVD légaux ne peuvent pas utiliser les sorties TV des cartes graphiques si celles-ci n'implémentent pas cette bouse de Macrovision. N'oublions pas non plus que le support des scandaleuses zones est toujours obligatoires pour les lecteurs de DVD comme pour les logiciels. Tout ça est difficile à faire en open source, n'est-ce pas ?

        Moralité, bien qu'il soit envisageable de faire du DRM sous linux, ça n'arrivera pas tant qu'il n'y aura pas de chaînes de hardware certifiées à la HDCP (et encore). Et là, pour le coup, il sera difficile de parler d'open source, puisqu'une partie du hardware n'obéira même pas à son propriétaire.
    • [^] # Re: Quelle mauvaise foi!

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Oui, quelle mauvaise foi... Je viens de renvoyer un mail à michel thiollière, un peu plus énervé que le premier:

      ------
      Monsieur le sénateur,

      Mettre en place un site web pour faire comme si vous étiez à l'écoute, c'est bien, mais ce n'est pas suffisant. Non seulement vous vous appretez à faire voter le sénat contre la volonté de la quasi totalité des français concernés par le sujet ( http://eucd.info/petitions/sign.html ), mais vous n'essayez même pas de justifier votre prise de position auprès de ceux que vous êtes censé représenter. Tout ce que vous nous donnez, c'est des déclarations d'une mauvaise foi insultante ("Droit d’auteur : le ministère de la Culture s’emploie à clarifier son texte" ) et qui ne répondent absolument pas aux questions posées; et votre sourire hypocrite qui commence à me tapper sur les nerfs.
      Ne vous étonnez pas si les français n'ont plus confiance en leurs représentants...

      PS: J'attends toujours une réponse à mon mail de l'autre jour qui traitait du fond du sujet.
  • # J'en ai marre !!!

    Posté par . Évalué à 10.

    <coup de gueule>
    En asie, les DVD / CD sont copiés à l'infini et en vente libre aux marché du coins ou à l'épicerie.

    On se fou de notre gueule en Europe !!!

    J'en ai marre, qu'ils ayent tous se les foutre au cul leurs "oeuvres", je n'écoute plus que la radio et ne regarde plus de films, je m'en porte d'autant mieux.
    </coup de gueule>

    Désolé.
    • [^] # Re: J'en ai marre !!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Il était une fois des malins qui ont remarqué qu'on pouvait se la couler douce en faisant un job super cool qui consiste à vendre des bouts de plastique brillants, produisant des vibrations agréable permettant au commun des mortels d'adoucir la froideur de ce monde.

      Cela a fonctionné pendant quelques années. Et par peur de perdre leur confirt, les malins ont ciblés les acheteurs, et monopoliser les linéaires avec des délinaisons infinies de ces même bouts de plastiques qui se ressemblaient tous de plus en plus.

      Et puis, les gens en ont eu marre d'acheter de la musique chaque année un peu la même, et pourtant plus ennuyeuse d'une année sur l'autre, alors ils ont arrêté d'acheter ces bouts de plastique pour se contenter de copier les rares qu'ils aimaient vraiment.

      Alors les malins ont été suffoqués de constater qu'ils ne pourraient plus changer de voiture toutes les semaines, alors ils ont sorti une loi de derrière les fagots en espérant que les gens seraient obligés de continuer à leur donner de l'argent.

      Mais les gens sont allés s'acheter des guitares et des tambours, et ils sont sortis dans la rue pour jouer de la musique en jettant leur vieille chénifie au recyclage.

      Na !
      • [^] # Re: J'en ai marre !!!

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Mais les gens sont allés s'acheter des guitares et des tambours, et ils sont sortis dans la rue pour jouer de la musique en jettant leur vieille chénifie au recyclage.

        Si comme pour moi la loi DADVSI a refroidi votre intérêt pour la production des majors, allez donc faire un tour sur jamendo ( www.jamendo.fr ), qui atteindra bientôt les 1000 albums, tous disponibles gratuitement, et la plupart en CC.
  • # Une forme de protestation

    Posté par . Évalué à 10.

    Cela fait décidément beaucoup et il faudrait réfléchir sur une forme marquante de protestation pour les esprits.
    J'avais pensé à la suivante.
    Combien parmi les lecteurs linuxfr sont des informaticiens qualifiés ? Combien comptent quitter / ou ont quitté la France dans les prochains / derniers mois, par exemple pour raison professionnelle.
    Pour les autres, ceux qui hésitent, mon expérience personnelle à montré que le marché de l'emploi est très intéressant à l'étranger Allemagne / Danemark / Suisse /...).
    En rassemblant un collectif et en envoyant le tout à la presse, on pourrait en attribuer le départ aux lois liberticides et titrer
    "xxxx informaticiens quittent la France à cause de sa répression de l'informatique"... ça pourrait faire réfléchir, il paraît que c'est un des problèmes à l'agenda de notre gouvernement !
    • [^] # Re: Une forme de protestation

      Posté par . Évalué à 9.

      Ca fait déjà un certain temps que j'y réfléchis, pas mal de mes collègues de promo l'on déjà fait, s'expatrier m'attire car de plus en plus de choses me prennent la tête dans ce pays : la politique énergétique, le chomage, la dette publique, les lois liberticides, l'immobilier, l'incompétences des personnes en place, les carrières vérrouillées par une génération qui ne veut rien laisser, l'immobilisme, la complexité administrative, .... j'arrête là, la liste est longue.

      Alors, ca fait déjà un pour ta liste.
      • [^] # Re: Une forme de protestation

        Posté par . Évalué à 10.

        Je vis en Allemagne. Mon expérience: C'est la même merde qu'en France. L'expatriation c'est de la connerie! Sur certains points c'est mieux, mais le reste c'est pire. Donc en moyenne, tu gagne rien.

        En Allemagne les parkings de supermarché sont remplit de Mercedes, mais une fois à l'intérieur si tu n'aime pas les curry wurst fourré à la merde par l'industrie agro-alimentaire, c'est dur de trouver à manger ... Un hyper Carrefour, c'est Beverlly Hills en comparaison. Le coût de la vie est en général plus chére, sauf certains produits à cause de la tva à 16%. Le gaz et l'électricité sont 2 fois plus chère, puisque le secteur est complètement privatisé. Pour le prix d'une carte visa à la poste, tu n'as qu'une carte de retrait type livret A qui elle est gratuite. Les rue sont placardés de "Welcome au pays de Malboro" sur fond de middle west bien vert. La proportion d'obèse est nettement supérieur. Le temps est pourrit. Le réseaux ferroviaire est antique, pas de véritable tgv. La mentalité des Allemands du Nord est très pénible. Ce sont des organisés désorganisés, intolérants et irrationnels. etc

        Donc les gens qui disent en Angleterre, en xxx c'est mieux. La France c'est nul. Il n'ont jamais été plus loin que le périph!
        • [^] # Re: Une forme de protestation

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu parles de l'Angleterre ou de l'Allemagne ?
        • [^] # Re: Une forme de protestation

          Posté par . Évalué à -6.

          au moins ils ne viendront plus nous faire la guerre
        • [^] # Re: Une forme de protestation

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          Je vis aussi en Allemagne, et je suis désolé, même si n'y resterai pas je n'aurai pas le même point de vue unilatéralement négatif de ce pays :

          les parkings de supermarchés ne sont pas remplis que de Mercedes (mais aussi de renault, de peugeot 206...), par contre qu'ils ne sachent pas mieux se garer que des parisiens ou des provinciaux, donc en gros, des français, (sur la place handicapé, sur les zebra, en double-file)... mais que les supermarchés sont remplis de merde, non, je ne suis pas d'accord. La viande et les fromages sont plus chers, mais les légumes sont de meilleure qualité et bien moins chers, le vin très bon et très bon marché, le lait aussi (deux fois moins cher qu'en France. Le loyer n'a rien à envier à toute la région parisienne et bien des métropoles françaises. La TVA allemande va rattrapper la TVA française, le gaz et l'électricité ne sont pas plus chers parce que le secteur est privatisé mais parce qu'ils sont à un prix correspondant aux réalités (c.f. énergies renouvelables, problèmes de surconsommation d'énergie...) ; en revanche le secteur des télécommunications est également privatisé mais leurs prix n'ont rien à envier aux prix en France, c'est plutôt le contraire (http://www.billiger-telefonieren.de/ pour s'en rendre compte). Ensuite quand t'es étudiant et pour 4 ans ta banque t'offre ses services pour 0 euros par mois, avec carte de retrait et 2% de rémunération par an, alors qu'en France tu dois payer pour préter ton argent à ta banque, et surpayer pour que ça rapporte. Les rues sont ptet placardées de pubs pour des cigarettes, mais les cigarettiers viennent d'où en grande partie ? de France. La proportion d'obèses est nettement supérieure, mais ça dépend encore des régions, et ça a toujours été comme ça... c'est bien connu les bons aryens sont plus consistants, et la bière, ça fait gonfler le ... Le réseau ferroviaire (sans X à "réseau") est vieux, c'est vrai, mais c'est aussi le cas dans une partie de la France. La mentalité des Allemands du nord est peut-être pénible, mais celle de certains français l'est aussi. D'ailleurs les français sont également connus pour être des organisés désorganisés, intolérants et irrationnels. etc.

          C'est donc bien sûr pas "mieux ailleurs", mais j'aurais souhaité que tu en conclues autre chose : qu'en prenant ce qui est bien d'un côté et ce qui est bon de l'autre on réussirait à faire quelque chose de très bien, au lieu de faire un portrait si germanophobe de notre premier partenaire commercial et historique, avec qui on partage beaucoup de points communs (et bien plus que ce que tu ne crois).

          PS: j'ai raté le "le temps est pourrit"... euh... finalement la pertinence de ce petit bout de phrase parle pour le reste du commentaire, qui est hors sujet. Comme le mien d'ailleurs, mais je ne pouvais laisser dire de telles ânneries.
          • [^] # Re: Une forme de protestation

            Posté par . Évalué à 9.

            Moralite: toutes les puissances occidentales sont grosso modo faites pareil.Quel scoop!

            Pour l'electricite plus chere en allemagne, c'est peut-etre parce que l'allemagne a pas (encore) choisi le nucleaire :)

            Plus serieusement, si vous voulez du vrai depaysement, osez l'afrique. La bas, les effets positifs du capitalisme crevent les yeux (et les bandes armees aussi).



            --------------------> []
            • [^] # [HS] Re: Une forme de protestation

              Posté par . Évalué à 7.

              Pour l'électricité plus chère en Allemagne, c'est peut-être parce que Allemagne a pas (encore) choisi le nucléaire :)


              Perdu.. On apprend dans le canard de cette semaine que malgré le faire que 90%de sa production soit nucléaire, EDF indexe le prix de l'électricité sur.... le pétrole !!

              Profit, profit et encore profit...
          • [^] # Re: Une forme de protestation

            Posté par . Évalué à 7.


            le gaz et l'électricité ne sont pas plus chers parce que le secteur est privatisé mais parce qu'ils sont à un prix correspondant aux réalités

            ... du marché.

            Ce qui prouve que privatiser (liberaliser ou livrer à la concurrence si tu préfères) un secteur n'est pas forcément plus profitable au consommateur. La mise en concurrence n'est pas forcément la silver bullet annoncée par les libéraux.
            En France le marché de l'electricité est ouvert à la concurrence pour les entreprises (les particuliers ca viendra) et il à déjà pris 50% (et pourtant c'est même electricité qui provient du nucléaire donc pas d'histoire les energies renouvelables sont plus chères ....). Les entreprises sont ravies.

            Conclusion c'est bien la privatisation qui fait exploser les prix.

            Sinon pour le reste je te rejoins :)
          • [^] # Re: Une forme de protestation

            Posté par . Évalué à 2.

            mais les légumes sont de meilleure qualité et bien moins chers
            Pas à Hamburg. Transporter des fruits et légumes d'Espagne ou de France, ça coûte cher et nécessite de les récolter vert (comme chez nous d'ailleurs).

            C'est donc bien sûr pas "mieux ailleurs", mais j'aurais souhaité que tu en conclues autre chose : qu'en prenant ce qui est bien d'un côté et ce qui est bon de l'autre on réussirait à faire quelque chose de très bien, au lieu de faire un portrait si germanophobe de notre premier partenaire commercial et historique, avec qui on partage beaucoup de points communs (et bien plus que ce que tu ne crois).
            C'est aussi mon opinion, l'Europe devrait se construire en important le meilleur des autres chez soi. Par exemple, l'urbanisme en Allemagne est sans comparaison meilleur. Comme les feux qui passe à l'orange avant de passer au vert. Je voulais juste dire -rapidement- que c'est partout pareil, et que la connerie est universelle. Rassure toi, je peux faire aussi faire des commentaires très Francophobe quand je suis en France.
        • [^] # Re: Une forme de protestation

          Posté par . Évalué à 3.

          forcement si en dehors de la cuisine de maman tu n'aime rien, ne change pas de pays.

          quand j'allais en auberge de jeunesse en allemagne il y avait toujours 80% des francais qui trouvait la nourriture dégeulasse. Moi je trouvais que c'était plutot bon mais different. Et il faut aimer la charcuterie

          Je reconnais quand meme que l'Angleterre point de vue culinaire c'est un peu difficile.
        • [^] # Re: Une forme de protestation

          Posté par . Évalué à 1.

          Je connais un peu l'Allemagne, j'y allais tous les ans petit (une tante allemande). A la campagne (à côté de Neu-Ulm), comme partout, on mange bien !
          Aujourd'hui, j'ai fait un petit bilan : l'immobilier n'est pas cher (loyer ou achat), le matériel info et électro n'est pas cher (et non, ce n'est pas que la différence de TVA). Je suis un peu geek sur les bords, c'est qd même une bonne partie de ma consommation. En plus, on trouve des trucs rares ici (SGI Octane2 à 300¤...). Ca a toujours été comme ça : en avance sur linux, en avance dans l'info...
          En plus économiquement, le pays a souffert mais les indicateurs éco sont bons, contrairement à la France qui vit sur l'endettement des ménages.
          Après, mentalité c'est une question de goût...
          Moi, j'ai envie de partir pour de bon, et si à cause de DAVDSI, je devais courir des risques c'est une raison de plus... je tiens à mon PCHC (et non, j'ai pas téléchargé, que des copies privées légales).
          • [^] # Re: Une forme de protestation

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Ah ah ah...
            C'est toujours mieux ailleurs, la DADVSI ca pue c'est ca?

            Et bien, figure-toi qu'en Allemagne, ils ont déja voté une loi encore pire que la DADVSI : tu es passible de prison rien qu'en echangeant sur le P2P un petit morceau de musique.
            Le contournement de DRM est légalement illégal, c'est déja passé.
            Au final, tu risques plus en allemagne avec ton PCHC qu'en France, et tu dis que l'Allemagne est mieux?
            C'est vraiment le truc "c'est mieux ailleurs" sans regarder ce qu'il en est en réalité...

            Alors, ca casse vraiment tout ton argumentation, et ca conforte la vision "c'est mieux ailleurs meme si je me suis pas renseigné".

            Pour info, Neu-Ulm est une petite ville (j'étais a Ulm le WE dernier, chez mes beaux-parents), avec des prix de l'immobiliers équivalents a ceux d'une petite ville en France (compare ce qui est comparable, ne compare pas neu-Ulm à Paris, en Allemagne il n'y a pas de grosse ville >2M d'habitants comme Paris), le matériel info n'est pas si moins cher que ca (ca s'equivaut : je trouve des trucs parfois moins chers en France, parfosi moins cher en Allemagne. Le seul bon argument dans ta prose étant le choix, plus exhaustif en Allemagne.)
            Economique, le taux de chomage est plus important qu'en France, l'assurance retraite dans le rouge, les remboursement médicaux completement pourris par rapport a la sécu allemande, je ne parle meme pas des Lunettes.
            Alors, bon, les criteres economiques de l'Allemagne, hum... tout ce que tu peux dire c'est que le niveau de vie est plus elevé dans plus de ville, mais vaut mieux pas regarder la campagne (comme en France).

            Bref, vas-y, teste, moi j'ai ma copine allemande qui découvre la France, et qui trouve (elle a vécu 25 ans en Allemagne) qu'en France, la sécu, l'assurance chomage, la CAF (ca nexiste pas en France), les creches... c'est bien en France.
            (bon, il y a des trucs moins bien aussi, mais c'est pour nuancer tes propos...)

            Vas-y, vas-y, et comme nombre de personnes, tu reviendras en France après quelques années (surtout quand ta femme sera enceinte...)
      • [^] # C'est mieux ailleurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est toujorus mieux ailleurs... Quand on regarde que les bons coté.
        X est mieux chez A
        Y est mieux chez B
        Z est mieux chez C
        La conclusion "tout est donc mieux ailleurs que chez nous" omet le fait que :
        Y et Z est pourri chez A
        X et Z est pourri chez B
        X et Y est pourri chez C
        Et que finalement c'est pas si mal en france avec X, Y et Z au milieu...

        Bon, alors, les volontaires a l'expatriation, allez-y, et faites-nous le bilan dans 2 ans.
        Vous serez sans doute comme les milliers de personnes qui ont vu que les bonnes choses, et qui ensuite sont revenu en disant "finalement, c'est bien la France". sans compter le mal du pays.

        Signé une personne partageant sa vie entre la france et l'Allemagne, qui a vécu des années à l'autre bout de la planete, qui a donc gouté aux autres pays... par exemple l'allemagne a plein de bonnes choses, mais aussi plein de mauvaises, ex-aequo avec la france de mon point de vue.
        • [^] # Re: C'est mieux ailleurs

          Posté par . Évalué à 4.

          Effectivement, chaque pays à ses qualités et ses défauts, le tout est de trouver chaussure à son pied et la France, je la trouve plutot étroite en ce moment.

          Le monde ne se limite pas à la France et l'Allemagne ...
        • [^] # Re: C'est mieux ailleurs

          Posté par . Évalué à 2.

          +1
          Je préfère partir et rentrer plutôt que de ne pas bouger !
          Comme ça, je rentrerai avec un camion de SGI...
      • [^] # Re: Une forme de protestation

        Posté par . Évalué à 1.

        hihi,

        "la France tu l'aimes ou tu la quitte"

        Quelle bande de bouffons ces politiciens quand meme .
    • [^] # Re: Une forme de protestation

      Posté par . Évalué à 1.

      effectivement, j'ai de plus en plus l'ambition de quitter ce pays de merde pour pouvoir atteindre mes objectifs professionnel. J'espere creer a terme ma petite entreprise, mais ce n'est pas avec ces lois là que je peux me lancer ne serait ce que pour le concept !
  • # rand!!!!

    Posté par . Évalué à 0.

    quand j'entends rand ou tout terme similaire

    la haine me monte au nez tel Amora la déesse de la colère

    plus sérieusement :

    le principe de rand est un des trucs les plus hypocrites que l'industrie ait pu imaginer.

    ha les débats et insultes quand des gens ont poussé le principe "RAND" pour des normes du W3C


    NON ce n'est pas encourager l"innovation et les pme que d'inventer de nouvelles BARRIERES artificielles et en plus PAYANTES pour créer des produits sur un marché soit disant "hautement compétitif"

    grah!!
  • # Orthographe

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

  • # L'intéropérabilité est dans un sale état..

    Posté par . Évalué à 6.

    - pas d'intéropérabilité avec les logiciels libres si format fermé
    - seulement et hypothétiquement intéropérabilité avec les systèmes libres via des logiciels propriétaires

    Vraisemblablement le plus raisonnable sera encore.. d'ignorer totalement cette loi si elle passe et de continuer comme si de rien n'était.

    Nos "représentants" ( enfin pas les miens :P ) veulent bailloner 2 secteurs plein d'avenir ( P2P et libre ) qui à terme remplaceront la vieille industrie déjà obsolète. Super programme, mais ce sera sans moi !
    • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

      Posté par . Évalué à 10.

      C'est surtout qu'ils tirent une balle dans le pied de la France. La France a énormément a gagner au développement du libre, il n'y a qu'un intéret à court terme à défendre des intérets majoritairement étranger. Le patriotisme économique tel qu'il est décrit aujourd'hui est une belle connerie, mais faire preuve de patriotisme économique en favorisant des solutions qui remettent en question un monopole étranger est ce si difficile de comprendre que ça ne peut que favoriser la France (et plus généralement l'Europe) ?
      • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        Pour arriver à proposer des lois qui veulent imposer les brevets sur le logiciels ou les DRM, il faut que certains de nos élus soient incompétents, stupides ou corrompus à moins qu'ils ne défendent leurs intérêts personnels. Dans tous les cas ils ne méritent plus leur place.

        Si dans mes hypothèses , la première est la bonne, la situation n'est pas perdue et nous pourrons les informer de la réalité de leur action. Il y a en face de nous des gens qui ont de l'argent, font du lobbying et de la désinformation. Nous avons deux avantages sur eux : nous sommes beaucoup plus nombreux et notre démarche a un caractère éthique.
        Par ailleurs, s'il est assez facile de manipuler ou de corrompre une commission, il est impossible de manipuler ou corrompre toute une assemblée. Cela s'est vérifié à Strasbourg et à la chambre des députés. Si nous nous mobilisons pour les informer, les sénateurs ne devraient pas nous décevoir.
        • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

          Posté par . Évalué à 3.

          indice, ils ne sont ni stupides ni incompétents. sauf si on classe dans "incompétence" leur refus de faire leur boulot sous prétexte qu'ils sont sur-charg-gés, les pauvres choux, ou qu'ils n'y comprennent décidément rien à toutes ces nouvelles technologies même quand on leur a expliqué 3 fois.

          ah, et voter une loi simplement parce que le chef du parti a dit de voter cette loi, même si on est contre, je classe ça dans la catégorie "corruption".
      • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est surtout qu'ils tirent une balle dans le pied de la France


        Tu parles du pied estropié (immobilisme total) ou celui attaché à une dalle de béton (dette dont les intérêts seuls suffisent à l'allourdir)?

        Dans tous les cas, j'ai suivi avec attention le débat DADVSI et j'ai maintenant la conviction qu'elle passera dans sa forme actuelle quoi qu'il arrive.

        Que les industriels puissent faire passer des lois me rendent malade, et me fait vraiment penser que cette "démocratie" a atteint un taux de dysfonctionnement (rime avec intérêt personnel des personnes au pouvoir) qu'elle s'en rapproche d'une dictature. Et pourtant je suis résolument capitaliste (patapé).

        En tout état de cause, après les évenements surdimentionnés auxquels nous avons assité à propos du CPE, j'imagine que l'état a grandement besoin de faire passer une loi ayant valeur de symbole, afin de démontrer que sa capacité à réformer n'est pas totalemment vide (void, null, nil, etc.). Bref la DADVSI, qui ne fédère pas vraiment les masses mais plutot une infime minorité de la population (intellectuels de l'informatique, utilisateurs informatiques avancés ayant opté pour le libre, téléchargeurs fous qui osent s'affirmer), est la proie idéale.

        Maintenant que reste-t-il? Le sentiment de mon (très) sage grand-père (qui tourne sur un vieux SE 30 pour taper un courrier par trimestre) je cite "comment vont-ils pouvoir vérifier que tu passes ton film sur ta télé?" (oui j'avais simplifié le débat).

        Petite comparaison : je crois me rappeler que que plus de 45% des jeunes de 15 à 25 ans actuels ont déjà fumé un pétard. Dans le cadre privé comment vérifier? comment l'empecher?

        Ok nous serons dans une inégalité absurde, ok c'est dégeulasse, mais je les emmerde.
        • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

          Posté par . Évalué à 0.

          Je ne pense pas que les événements liés au CPE soient les plus déterminants dans le simulacre de démocratie qu'est le débat sur DADVSI.
          Je pense qu'il est à peu prêt évident que ce sont des intérets économiques qui écrivent la loi, c'est la puissance des leviers qu'ils utilisent qui est vraiment déterminante (intervention "d'artistes" du sérail, menace de représailles sur des festivals et des emplois, larges campagnes de désinformations).
          Reste que c'est sur qu'ils profitent du fait que peu de français se sentent concernés pour sortir la vaseline, et à mon avis cette loi va causer bien plus de dommages aux citoyens français que n'aurait causé le CPE.

          Certes ton sage grand père n'a peut être pas connaissance de l'électronique et informatique "de confiance" qui est dans les cartons et qui devraient faire ses débuts avec le HD-DVD et le Blu-ray : "ton matériel n'est pas certifié par nous, alors tu peux toujours réver pour voir ton film". Je ne doute pas que d'ingénieux esprits parviendront toujours à contourner des mesures de protections qui vont engloutir des milliards d'euros, mais il va y avoir des victimes. Par exemple avec un DADVSI, DVD Jon aurait bien morflé.

          Enfin plus généralement le débat minable dirigé de main d'imbécile par un ministre incompétent montre à quel point nos institutions sont malades, à la fois politique (c'est pas nouveau) mais aussi journalistiques (c'est pas très nouveau non plus), je prendrais juste comme exemple cet extrait d'une interview de RDDVDV qui affirme sans être contredit, qu'au jour d'aujourd'hui un DVD ne peut être copié. Consternant.
          • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

            Posté par . Évalué à 8.

            ton matériel n'est pas certifié par nous, alors tu peux toujours réver pour voir ton film


            Leur état d'esprit est plutôt :

            "ton matériel n'est pas certifié par nous, alors tu peux toujours réver pour voir notre film"
            • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

              Posté par . Évalué à 2.

              et la réponse à adopter reste :

              "je ne peux pas voir ton film, alors tu peux toujours rêver pour voir mes sous".

              le même schema s'est souvent répété : les early adopters ont toujours payé le prix fort pour s'offrir une temporaire exclusivité vendue comme une excellence technique, ensuite ça devient un gros marché de masse avec des prix à peu près abordables mais souvent décidés au petit bonheur, et enfin, quand les pigeons^Wclients lambda ont été bien plumés, on ratisse le reste en fourguant tout ce qu'on peut dans une qualité souvent médiocre et à des prix à peine supérieurs au prix de revient.

              je ne vois pas pourquoi ça changerait ici. à chacun de voir quand ça devient abordable pour lui, ou plutôt, si les conditions d'acquisition et d'utilisation finissent par lui convenir.
          • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

            Posté par . Évalué à 2.

            Je suis entièrement avec toi sur les implications futures du CPE vs DADVSI. La mobilisation l'est.

            Les syndicats ont fait couler des grosses larmes aux étudiants leur montrant un avenir tout aussi menssonger qu'alarmiste! Toutes les émissions/publications/interviews que j'ai pu lire/voir comprenaient toujours un véritable jeune de banlieue qui lui affirmait son besoin de voir évoluer les choses. Le débat n'est pas là (j'entend déjà les "faut pas croire tout ce qu'on montre à la TV!" A quoi je répondrai "on a surtout vu des plaidoyers contre le CPE à la TV")mais j'illustre seulement le fait que le débat était d'un parti pris complet.

            En revanche la DADVSI... Ah l'arlésienne! Quelle autre loi pourrait avoir autant d'importance et de poids aux yeux es gens qui liront des bouquins d'histoire en 2050, sans que personne (ou presque _comparativement_ au CPE) ne se mobilise, voire n'en n'ait connaissance. [1]

            Moi je dis "Beaux Gosses!".

            Si ça continue comme ça nous serons les Hippies du 21ème siècle : Oh t'as connus ça toi? Le droit de prendre un programme et le modifier pour qu'il te convienne? Le droit de prendre un CDtitre (Les cd n'existeront plus dans 5 ans) et de le passer sur un autre média??

            Bien sur que le projet TCPA Palladium (s'appelle t'il toujours comme ça?) m'a fait bondir de ma chaise, mais ce qui m'a coupé le souffle c'est la puissance de MS qui arrive à faire plier Intel qui n'est quand même pas le petit soustraitant de base (du moins c'est ce que je pensais).

            Là ou je pense que tu m'as mal compris c'est sur l'exemple de mon grand père (qui devient décidément la star de ce forum :) ) Ce que je veux dire c'est que j'ai dans ma famille plus de 6 000 CD (Et oui on bosse dans les médias) et qu'évidement à part l'intégrale des stones, beatles, dylan et autres incontournables, je n'en ai aucun de rippé (500 tout au plus). Ce que je veux dire c'est que ces CD et tous les autres que je suis susceptible d'acheter, j'en ai pour ma part acquis les droits d'auteur, et que donc j'en fait ce que je veux.

            Dans la mesure où la DADVSI propose une sorte de location de licence, et que je n'ai plus le droit/possibilité de les lire autre part que dans ma chaine Hifi qui est dans ma cave sous-peine d'amende,

            ---> Combien je risque d'amende sous la loi DAVDSI si je vais bruler les CD de guy béart protégés devant Universal? Doit-on considérer ça comme une fin de contrat ou comme une destruction de valeur? Ou serait-ce un "détournement de l'utilisation première du CD"?

            Comme on dit l'important c'est de marquer l'histoire, POINT.

            [1]J'ai quand même du aller sur Internet pour prouver à TOUS mes cousins cousines freres soeurs, que emule pour eux c'est terminé, plus d'excuse sur l'autel de la copie privée, maintenant c'est le PV!
            • [^] # Re: L'intéropérabilité est dans un sale état..

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce que je veux dire c'est que ces CD et tous les autres que je suis susceptible d'acheter, j'en ai pour ma part acquis les droits d'auteur, et que donc j'en fait ce que je veux.

              he non, coco. acheter un épluche-légumes sur un marché ne te donne pas le droit d'aller égorger des vieilles avec, même si tu n'as pas besoin d'un permis de port d'épluche-légumes.
  • # Linux mort pour le multimedia?

    Posté par . Évalué à 4.

    Avec le DADVSI tel qu'il existe maintenant, peut-on encore raisonnablement croire que linux présente encore un quelconque intéret comme alternative à Windows sur le pc famillial en France?

    En l'absence d'offre légale au niveau logiciel pour les contenus protégés, et vu qu'à terme, les industries du disque et du film prévoient de nous servir tout à la sauce DRM, y compris la tv et la radio numérique, peut-on encore envisager un avenir pour Linux dans ce domaine?
  • # Mémémé...

    Posté par . Évalué à -2.

    Y'a un truc qui m'épate...

    ce post fait la promo de richard cazenave... alors kil a voté et les amendemants vivendi et l'ensemble du projet de loi.

    Z'avez pas l'impression d'etre manipulez les gars ?

    en prime, il parle de consensus politique alors que le même cazenave n'avait pas oser voter le même amendement présenté en première lecture...

    Bizare quand meme, comme consensus, un truc adopté en cati-mini la nuit quand il n'y a plus persone qui regardent...
    • [^] # Re: Mémémé...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      houuu le gros troll poilu !

      Et toi t'es manipulé ?

      "promo", non mais on aura tout entendu... Cazenave est cité ici car c'est lui qui a demandé la 2ème délibération sur l'article 7 et qui fait partie des députés qui ont fait pression sur le gouvernement pour l'obtenir, et l'un des rares a avoir compris les enjeux réels de l'interopérabilité, c'est tout. Ce même boulot aurait été fait par un député UDF, PS, PC, ou Vert, c'est lui qui aurait été cité et basta.

      Et si tu penses qu'un député, seul, peut à la fois faire pression sur le gouvernement pour obtenir de telles avancées ET voter contre l'avis de son parti sur un amendement scélérat (le VU) ET ensuite voter contre l'ensemble du texte (là encore contre sa majorité), c'est que tu es vraiment naïf... ou que tu fais semblant !
      • [^] # Re: Mémémé...

        Posté par . Évalué à -6.

        ca vient d'ou cette histoire kom koi il faudré voter l'amendemant vivendi pour faire passer les amendemants interopérabilité ?

        Ca ressemble surtout a une façon de ne regardé que ce qui arrange ! Voté les amendemant VU et tous le projet de loi, ca rime a quoi si on est vraiment pour l'interop ?

        cette 2e délib, ca ressemble surtout a un gros piège pour les gogos : un petit vote en cati-mini qui ne mangera pas de pain parcequ'on sait que ca sera viré après, au sénat.

        bilan : la droite se demerde pour avoir un ou deux mecs a mettre en avant quand ca l'arrange alors qu'ils se sont entendu pour que tout soit bien comme ils le veulent. c'est ca les politiciens ! s'ils étaient vraiment pour, il n'aurait pas attendu jusqu'au dernier moment pour défendre cette position la.
  • # Et la culture Libre ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Moi ce qui m'épate c'est que les gens se plaignent d'avoir des protections sur leurs cd et appellent au boycoyte d'untel (:p). Personnellement je n'ai jamais eu de problème avec mes cd, j'ai toujours pu les encrypter (en flac :p). Ceux qui se plaignent sont ceux qui achètent les CD des grandes majors du disques, et je doute que les petits labels, même si le vote du Sénat passe, mettent des DRM sur leurs productions. Alors on me rétorquera qu'il y a de bons artistes qui sont sous des gros labels/majors qui mettront des DRM, et ben boycottez-les, bien qu'ils fassent de la bonne musique, ils participent à une entreprise qui dévalorise les consommateurs, leurs achats et la culture (ah si la licence globale était restée, bien q'imparfaite elle aurait été une bonne chose à mon avis).
    Sinon n'oubliez pas qu'il y a énormément d'artistes qui mettent leur musique en libre téléchargement, si vous essyaez ces artistes, peut-être il y en aurait qui vous plairait, et dès lors vous pourriez participer à ce mouvement et même investir l'argent de quelques cd dans ce mouvement.
    • [^] # Re: Et la culture Libre ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Ne pas oublier aussi les artistes qui ne vivent pas de leur production musicale !

      => http://fr.creativecommons.org/

      aujourd'hui avec de la motivation tout le monde peut faire sa propre culture qui depassera facilement en terme de qualité la culture poubelle des majors
  • # Je reve ?

    Posté par . Évalué à 1.

    • [^] # Re: Je reve ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Qu'il veut avoir le beau rôle ?

      Qu'il faut attendre de voir (si/comment) il défendra l'article 7 de la version "petite loi" face à l'amendement 18 de Thiollière avant d'espérer quoi que ce soit ?
  • # Des musiciens et des labels canadiens se rebiffent

    Posté par . Évalué à 3.

    Enfin, je ne sais pas si vous le savez mais un certain nombre d'artistes canadiens ont un crée un group pour contrer la politique des grosses maisons de disques et leur politique de criminalisation des fans.

    Il faut traduire cette leur lettre et l'envoyer à tous les députés et certains pseudo-artistes français qui comparent la usique à une baguette de pain (je n'ai rien contre les baguettes de pain)

    Site de la coalition : http://www.musiccreators.ca/

    Leur point de vue concernant le copyright : http://www.musiccreators.ca/docs/Barenaked_guide.pdf

    Lettre qu'ils ont envoyée à certains ministres canadiens : http://www.musiccreators.ca/docs/Open_Letter_to_Ministers.pd(...)

    et vue qu'une bonne nouvelle en appelle une autre, 6 labels indépendants canadiens se sont retirés de la CRIA (la RIAA du Canada) : http://tinyurl.com/r78xw

    (bon y en a qui detestent tinyurl mais bon vous fairez avec)
    • [^] # Re: Des musiciens et des labels canadiens se rebiffent

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est vraiment énorme ce qu'il se passe là-bas, pourtant j'en n'ai même pas entendu parler ...! (coïncidence ?) La lettre envoyée à leurs ministres est vraiment à lire. Dommage que ton commentaire apparaisse un peu tard par rapport à la news, je ne sais pas si beaucoup de monde le verra... Et aucun journal n'est passé là-dessus ? En tous cas merci de l'info.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.