Fedora 13 « Goddard », parée au décollage

Posté par . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
36
25
mai
2010
Fedora
Le projet Fedora et l'association des contributeurs et utilisateurs francophones de Fedora ont la joie de vous annoncer la sortie de la 13e édition de la distribution GNU/Linux Fedora.

Fedora est un système d'exploitation libre et pionnier qui apporte des fonctionnalités innovantes à de nombreux utilisateurs, avec un rythme de sortie d'environ six mois. Nous vous annonçons la dernière et la meilleure version de Fedora qui soit : Fedora 13 ! Rejoignez-nous et partagez les joies des logiciels libres et de la communauté avec vos amis et proches. Fedora 13 amène de nouvelles fonctionnalités majeures avec une attention spéciale portée sur le bureau, les netbooks, la virtualisation et l'administration système.

NdM : Merci à Mathgl d'avoir aussi proposé une dépêche en ce sens. Aperçu des nouveautés de Fedora 13

De nombreuses fonctionnalités destinées aux utilisateurs :
  • Installeur simplifié. L'interface utilisateur d'Anaconda, l'installeur de Fedora, a été modifiée pour prendre en charge le partitionnement de façon plus simple, avec des indications utiles à divers endroits. Merci à Chris Lumens et le groupe Anaconda, et à Máirín Duffy, chef de l'équipe graphique de Fedora, pour avoir passé en revue l'interface utilisateur.

  • Installation automatique des pilotes d'impression. L'installation des pilotes d'impression est automatisée à l'aide de RPM et PackageKit, lorsque vous branchez votre imprimante, Fedora vous proposera d'installer les pilotes si nécessaire. Merci à Tim Waugh et Richard Hughes. Plus de détails.

  • Nouvelles applications et améliorations du Bureau. Afin de vous offrir une meilleure expérience utilisateur, l'installation par défaut comprend désormais le gestionnaire de photo Shotwell, le logiciel de sauvegarde Deja-dup, le client Identi.ca/Twitter Pino, et l'utilitaire de numérisation Simple Scan. Palimpsest, l'utilitaire graphique pour gérer les périphériques de stockage, prend désormais en charge LVM et les disques RAID.

  • Nouvelle version du NetworkManager. Il offre une meilleure prise en charge des réseaux mobiles, du Bluetooth et des utilitaires en ligne de commande. Quelle que soit votre utilisation du réseau, NetworkManager répond à tous vos besoins : modem, mobile, Wi-Fi ou même Bluetooth. Désormais, NetworkManager affiche la force du signal sur les réseaux mobiles. La gestion des réseaux DUN (Bluetooth) a été ajoutée. Et les fanatiques de la ligne de commande peuvent maintenant piloter NetworkManager depuis un terminal en plus des utilitaires graphiques également améliorés. La gestion des accès réseaux n'a jamais été aussi simple, que vous soyez chez vous, au travail, dans un café ou même utilisant un hot-spot Wi-Fi urbain. Merci à Dan Williams de Red Hat pour maintenir ce logiciel en amont et au sein de Fedora.

  • Gestion des couleurs. Souhaitez-vous que vos impressions gardent le même rendu qu'à l'écran — ou bien que la sortie de votre scanner soit fidèle au document que vous venez de numériser ? Le gestionnaire de couleurs vous permet de configurer plus finement les couleurs de vos écrans, imprimantes et scanners à travers l'utilitaire gnome-color-manager. Merci à Richard Hughes de Red Hat pour avoir développé ce logiciel en amont puis de l'avoir intégré à Fedora. Plus de détails.

  • Meilleure prise en charge des iPod. Les derniers modèles d'iPod, d'iPod Touch et d'iPhone sont désormais reconnus par les gestionnaires de photo et de musique tels que Rhythmbox. Les appareils sont reconnus automatiquement à l'aide de la bibliothèque logicielle libimobiledevice, vous permettant d'accéder à vos contenus plus facilement.

  • Meilleure prise en charge du streaming dans Totem. Le lecteur de vidéos Totem et son greffon pour les navigateurs web ont une meilleure prise en charge du streaming notamment dans le cas de vidéos HD et des podcasts, grâce à la nouvelle prise en charge du tampon disque dans GStreamer.

  • Améliorations apportées à KDE. KDE continue de fournir une intégration poussée aux dernières technologies au sein de Fedora. Pour cette version, nous avons amélioré l'intégration avec les dernières versions du framework d'autorisation PolicyKit, avec PulseAudio via Phonon, ainsi que l'interface de contrôle de volume KMix, qui désormais permet de contrôler le volume par application et de déplacer les sons d'un périphérique sonore à un autre, application par application. Nous avons aussi intégré les dernières versions majeures de logiciels basés sur la plate-forme de développement KDE 4 : suite bureautique KOffice, application de gravure CD/DVD/Blu-ray K3b, et pour les développeurs l'IDE KDevelop 4 qui offre une meilleure intégration avec le bureau Plasma de KDE 4 et ne requiert plus les bibliothèques de compatibilité KDE 3. Merci à la communauté en constante croissance des contributeurs KDE dans Fedora.

  • Gestion de la 3D pour les cartes graphiques ATI. Fedora 12 apportait une prise en charge expérimentale de la 3D pour le pilote libre Radeon. Désormais, cette prise en charge est considérée mûre grâce aux travaux de Dave Airlie, développeur Fedora.

  • Gestion expérimentale de la 3D pour les cartes graphiques NVIDIA. Fedora 13 nous rapproche d'une prise en charge complète de la 3D à l'aide des pilotes libres. Fedora 12 apportait la gestion de la 3D pour un bon nombre de cartes ATI, cette fois, c'est le tour des cartes NVIDIA. Pour pouvoir tester les avancées dans le domaine des pilotes graphiques, vous pouvez installer le paquet mesa-dri-drivers-experimental. Merci à Ben Skeggs de Red Hat pour son travail en amont et au sein de Fedora.

  • Amélioration de la gestion du DisplayPort. Fedora 12 apportait la prise en charge des connecteurs d'écrans DisplayPort pour les chipsets graphiques Intel. Désormais, les chipsets NVIDIA et ATI sont également gérés. Merci au groupe Xorg de Red Hat.

  • Nouvel utilitaire expérimental de gestion d'utilisateurs. L'utilitaire de gestion d'utilisateurs est doté d'une nouvelle interface, et les paquets accountsdialog et accountsservice sont disponibles afin de faciliter la configuration des informations personnelles, choisir une image de profil, générer un mot de passe robuste et configurer votre connexion. Merci à Matthias Clasen du groupe Desktop au sein de Red Hat et aux autres contributeurs. Plus de détails.

Les développeurs voient aussi arriver bon nombre d'améliorations :
  • Sondes statiques SystemTap. SystemTap offre des fonctionnalités étendues pour surveiller les machines virtuelles de Java, Python et Tcl, ainsi également que les applications utilisateurs, dont PostgreSQL. À l'avenir, Fedora compte ajouter le support pour un nombre plus large d'applications utilisateurs, apportant la puissance de la surveillance à un plus grand nombre de développeurs. Merci à Mark Wielaard de Red Hat. Plus de détails.

  • Débogage Python facilité. Nous avons ajouté des fonctionnalités permettant aux développeurs travaillant avec des bibliothèques mixtes (C/C++, Python) d'avoir des informations de débogage plus complètes, faisant de Fedora une plate-forme de choix pour le développement rapide d'applications robustes. Merci à David Malcolm de Red Hat. Plus de détails.

  • Python 3. Un environnement Python 3 installable en parallèle de Python 2 aidera les développeurs à écrire du code portable entre Python 2.x et Python 3.x afin d'assurer l'avenir de leurs applications. Merci à David Malcolm de Red Hat. Plus de détails.

  • NetBeans et prise en charge de Java EE 6. NetBeans 6.8 est le premier IDE offrant une prise en compte complète des spécifications Java EE 6. Merci à Victor G. Vasilyev de Sun/Oracle pour la prise en charge et la maintenance de Netbeans en collaboration avec Fedora. Plus de détails.

  • Édition communautaire d'IDEA. Avec Eclipse et NetBeans déjà fournis par Fedora, IDEA, l'un des environnements de développement Java les plus populaires, est désormais disponible dans cette nouvelle version. Il arrive avec une interface graphique intuitive, une intégration avec Ant et Maven, la prise en charge de différents langages de programmation, de systèmes de gestion de versions et de tests d'intégration continue ainsi que la compatibilité avec les projets Eclipse. Merci à Lubomir Rintel et Michal Ingeli, contributeurs Fedora, pour avoir empaqueté et intégré cette fonctionnalité. Plus de détails.

Les administrateurs systèmes n'ont pas été oubliés :
  • boot.fedoraproject.org (BFO). BFO permet aux utilisateurs de télécharger une seule et unique image (pouvant tenir sur une disquette) et d'installer les versions courante et à venir de Fedora sans devoir télécharger à nouveau des images supplémentaires. Merci à Mike McGrath, leader du groupe infrastructure de Fedora. Plus de détails.

  • System Security Services Daemon (SSSD). SSSD apporte des fonctionnalités étendues pour la gestion des connexions dans les domaines, ainsi que le cache pour les connexions hors-lignes. Quelle utilité pour l'administrateur système ? Par exemple, permettre aux utilisateurs de portables de pouvoir se connecter en dehors du réseau d'entreprise. L'utilitaire d'authentification de Fedora a été mis à jour pour gérer SSSD. En outre, des améliorations pour rendre celui-ci plus utile et agréable sont prévues. Merci à Stephen Gallagher de Red Hat. Plus de détails.

  • Pionnier dans la prise en charge de NFS. Fedora gère la version 4 du protocole NFS pour de meilleures performances, et avec la gestion de l'IPv6 en parallèle des dernières modifications du noyau. Merci à Steve Dickson de Red Hat. Plus de détails.

  • Gestionnaire de travail collaboratif Zarafa Open Source Edition. Une alternative à Microsoft Exchange, Zarafa Open Source Edition est un gestionnaire de travail collaboratif 100 % libre pouvant remplacer Exchange pour le webmail, le calendrier et les tâches. Les fonctionnalités fournies sont : gestion des protocoles IMAP/POP, iCal/CalDAV, gestion native des mobiles, intégration aux serveurs de courriels Linux existants, un jeu complet d'API, et un visuel agréable utilisant les dernières technologies AJAX. Merci à Robert Scheck, contributeur Fedora pour avoir empaqueté et intégré cette fonctionnalité. Plus de détails.

  • Intégration des clichés Btrfs. Le système de fichiers Btrfs est capable de créer des clichés légers pouvant être montés (et utilisés comme partition de démarrage). Les clichés utilisent la technique de la copie-sur-écriture, minimisant la duplication des fichiers inchangés. Cela permet aux développeurs d'expérimenter tranquillement les nouvelles fonctionnalités sans craindre de casser leur installation, les clichés automatiques leur permettant de revenir facilement à un état fonctionnel précédent. Fedora 13 inclut le greffon yum-plugin-fs-snapshot qui génère un cliché du système de fichiers à chaque mise à jour ou installation, ce qui facilite la récupération du système en cas de problème. Btrfs est encore un système de fichiers expérimental et requiert l'option « btrfs » à l'installation afin d'activer son support. À l'avenir, nous prévoyons d'intégrer plus profondément les clichés dans le bureau tout en continuant le travail de stabilisation du système de fichiers. Prenez note que cette option n'est disponible que sur les images d'installation. Merci à Josef Bacik, développeur du système de fichiers Btrfs auprès de Red Hat pour le travail sur Btrfs, et à Chris Ball du groupe OLPC Team pour avoir développé le greffon yum intégrant les fonctionnalités de clichés. Plus de détails.

  • Amélioration des technologies de virtualisation. Fedora poursuit sa politique pionnière en matière de virtualisation, introduite pour la première fois au sein de Fedora Core 4 en 2005. Fedora continue à être un contributeur majeur dans les technologies clés telles que KVM, libvirt et virt-manager. Dans cette version, nous avons amélioré KVM, entre autres la prise en charge des adresses PCI stables et la technologie d'interface réseau partagée Virt. Les adresses PCI stables permettent de conserver l'espace des adresses PCI du système hôte au sein des systèmes invités, ce qui est particulièrement important dans le cas d'un Windows invité. Plus de détails.
    La technologie d'interface réseau partagée Virt permet d'utiliser les mêmes cartes réseaux que le système d'exploitation hôte. Par-dessus le marché, les performances de la virtualisation ont considérablement augmenté grâce à l'accélération réseau KVM VHostNet et Virt2apic qui améliorent les performances des systèmes invités. Virtio-Serial est encore une amélioration majeure qui donne accès à différents ports aux invités sous la forme de périphériques caractères pour des entrées/sorties simples entre l'hôte et l'invité. Merci au groupe de virtualisation de Red Hat pour leurs contributions continues en ce domaine.

  • Système de certification DogTag. C'est un serveur d'autorité de certification (CA) libre supportant l'ensemble de la chaîne de gestion des certificats (archivage des clés, gestion des OCSP et des cartes à puce). Issue d'une l'acquisition par Red Hat, ce serveur de certification est désormais libre et inclus dans Fedora. Merci au groupe PKI de Red Hat. Plus de détails.

Remarque à propos de la prise en charge du PowerPC

Avec le passage à l'architecture Intel par Apple et l'arrêt de la prise en charge de Linux par la PlayStation de Sony, l'utilisation de Fedora PowerPC (PPC) a considérablement diminué. À partir de Fedora 13, l'architecture PPC devient une architecture secondaire et n'est plus officiellement prise en charge par Fedora. Si vous souhaitez participer à l'effort PPC ou à un groupe de support pour les architectures secondaires, visitez la page suivante : https://fedoraproject.org/wiki/Architectures
  • # Nouveautés

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Je ne sais pas si c'est Fedora qui fait du meilleur boulot qu'Ubuntu et autres pour mettre en avant les trucs lors d'une release mais j'ai l'impression qu'il y a bien plus de nouveautés chez Fedora que chez ses concurrentes non ?
    • [^] # Re: Nouveautés

      Posté par . Évalué à  10 .

      L'orage gronde, le ciel se voile .... Une tempête NON un troupeau de troll
    • [^] # Re: Nouveautés

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      En tout cas, ils communiquent mieux. Pour trouver des infos avant la sortie d'Ubuntu pour préparer une dépêche, c'était la croix et la bannière. Et je n'avais même pas réussi à trouver des infos comme la version de Xorg.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Ben si tu relis bien, tu vois un "nous avons amélioré" au niveau de KDE.
        Donc j'espère qu'en tant que contributeur, il est bien renseigné...
        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

          Oui, mais j'ai quand même été sur le site de Fedora avant la sortie de la 13, et j'ai trouvé très vite des infos sur cette version. On trouve aussi facilement des infos sur la future Mandriva. Mais pour Ubuntu, c'est difficile.

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par . Évalué à  7 .

          En meme temps ca critique du cote de ubuntu pour le non retour upstream mais la parti pulseaudio/kmix c'est pas du upstream du tout 9a moins que cela ait ete envoye epour kde4.5) et c'est bien joli la meilleur integration kde mais les outils de conf sont toujours en Gtk+ cela ne le fait vraiment pas.

          Il n'empeche que c'est une bonne nouvelle (vu le bazar que c'est pour degager ce truc de PA autant que cela soit un minimum utilisable).

          Autre "nouveaute" la possibilite d'avoir python 2.5 et python 3, c'est nouveau pour fedora mais surement pas pour d'autre distributions ou cela fait deja bien longtemps que c'est propose. Je me pose d'ailleurs la question pourquoi cela a ete aussi difficile a mettre en place sur Fedora?
          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            >>> Autre "nouveaute" la possibilite d'avoir python 2.5 et python 3

            C'est pas Python 2.6 ?
            • [^] # Re: Nouveautés

              Posté par . Évalué à  2 .

              oui mais cela ne change pas grand chose a ma question. Fedora est la derniere grosse distribution a propose cela. J'applaudis des deux mains mais bon c'est une nouveaute mais uniquement pour Fedora vu que cela existe depuis de nombreuses versions pour les debians-like et au moins depuis la 11.1 pour opensuse.

              C'est bien ils rattrapent leur retard et vont permettre d'agrandir la base de testeur.

              Tiens au passage cela m'a permis de voir une correction introduite dans la nouvelle sur le fait que c'etait fedora qui fournissait 2to3 pour python... c'est un pure produit du projet python et j'avais trouve cela un peu gonfle d'en attribuer le travail a quelqu'un de Fedora. Je ne dis pas que c'est bien de ne pas remercier les gens de Fedora mais cette news donne parfois l'impression que c'est Fedora qui fait tout upstream.
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                >>> cela existe depuis de nombreuses versions pour les debians-like

                L'install en parallèle de Python3 OK.
                En revanche on ne sait même pas si il va y avoir Python 2.6 dans Squeeze (du fait de la grosse embrouille avec le mainteneur du paquet). C'est pas glop je trouve ça.
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                Je crois que c'est 2to3c, pour les modules d'extension compilés, qui a été fait par qq'un de la fée dora.
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par . Évalué à  5 .

                > Tiens au passage cela m'a permis de voir une correction introduite dans la nouvelle sur le fait que c'etait fedora qui fournissait 2to3 pour python.

                c'est 2to3c qui est développé par David Malcolm (mainteneur de Python dans Fedora), c'est lui qui implémenté le support de systemtap dans Python (on le retrouvera dans Python 2.7 upstream normalement)
                https://fedoraproject.org/wiki/Features/SystemtapStaticProbe(...)

                Je ne vois pas où tu as vu qu'on prétendait avoir développé 2to3.

                > cette news donne parfois l'impression que c'est Fedora qui fait tout upstream
                Les remerciements précisent si c'est un travail de packaging ou non, les personnes mentionnés sont soient les mainteneurs upstream (Tim Waugh => s-c-p, Richard Hughes => PK/GCM, Dan Williams => NM, Dave Airlie => Radeon, RH pour SSSD, DogTag, libvirt, KVM ), ou co-mainteneurs (Ben Skeggs => Nouveau) etc ...

                Ce n'est pas dans les habitudes du projet, de se réattribuer le travail des autres ou même de le minimiser. On a juste chercher à valoriser le travail fait par les contributeurs en toute bonne foi.
                • [^] # Re: Nouveautés

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  Merci pour l'explication pour 2to3c, je n'avais pas vu la petite subtilite. Si cela marche cela va peut etre permettre une passage a python3 plus rapide.

                  J'ai bien utilise le mot impression pour la deuxieme partie.
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                J'applaudis des deux mains mais bon c'est une nouveaute mais uniquement pour Fedora vu que cela existe depuis de nombreuses versions pour les debians-like et au moins depuis la 11.1 pour opensuse.

                Dans Debian-like, est-ce que tu inclus Debian tout court ? Debian n'a intégré Python 3.1 que mi-janvier dans Sid (c'est entré dans Testing depuis). Autrement dit, Debian (Stable) n'offre pas encore Python 3.
                • [^] # Re: Nouveautés

                  Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                  Il parle de la possibilité d'avoir plusieurs versions de python installées en même temps, pas spécialement de python 3. Lenny contient python 2.4 et python 2.6, et ça fait longtemps que c'est comme ça.
          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

            > pourquoi cela a ete aussi difficile a mettre en place sur Fedora

            Ça n'a pas été spécialement difficile, c'est juste que ça n'avait pas été fait avant.

            Fedora, avec sa politique de proposer toujours les dernières versions des paquets, a peu d'infrastructure en place pour gérer les "anciennes" versions. Pour les bibliothèques par exemple, on essaye d'abord de porter le code vers la nouvelle version, et si vraiment on y arrive pas on fait un paquet "compat-libtrucmachin" qui sera viré dès qu'il n'est plus nécessaire.

            La politique de Debian est très différente à ce niveau, donc ils ont déjà le travail d'installations parallèles de python depuis longtemps.
            • [^] # Re: Nouveautés

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              La politique de Debian est très différente à ce niveau, donc ils ont déjà le travail d'installations parallèles de python depuis longtemps.

              Debian a été une des dernières distrib Linux à intégrer Python 2.6. Ils ont beaucoup de mal avec le passage de site-packages à dist-packages. L'intégration de Python 3 a pris encore plus de temps, mais si j'ai bien compris a été possible grâce au travail sur l'intégration de Python 2.6 (3.1 a rapidement suivi l'arrivée de 2.6 dans Debian).
          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par . Évalué à  2 .

            > Je me pose d'ailleurs la question pourquoi cela a ete aussi difficile a mettre en place sur Fedora?

            Le mainteneur de python dans la distribution a longtemps été opposé à ce que deux versions coexistent sur une version de la distribution. C'est en constatant que python 3 n'est pas suffisamment stable pour être la seule version dans Fedora 13 qu'il a finalement accepté cette solution (deuxième problème qui n'a pas les mêmes symptômes que le premier, AMHA).
            • [^] # Re: Nouveautés

              Posté par . Évalué à  4 .

              Le probleme de python3 n'est pas la stabilite (ou il y a des problemes tres specifiques a Fedora) mais que beaucoup d'extensions ne sont toujours pas portes dessus et ne le seront pas avant pas mal de temps.
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par . Évalué à  3 .

                Pourquoi j'ai parlé de stabilité, moi ? s/stabilité/maturité/ et mea culpa.
            • [^] # Re: Nouveautés

              Posté par . Évalué à  2 .

              oups j'ai oublie. Le projet python deconseille d'ailleurs formellement de ne pas avoir les 2 en parallelle a cause des problemes d'extension. La version python3.0 a ete comme la version 4.0 de KDE c'est a dire une milestone disant aux dev d'extension "Et les gars c'est bon vous pouvez y allez maintenant les API sont a peu pres stable et il faut porter vos extensions dessus".
              • [^] # Re: Nouveautés

                Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                Quels problèmes ?

                Les deux installations cohabitent très bien, chacune dans son répertoire. Il faut juste penser à lancer python3 au lieu de python en ligne de commande.
                J'aimerais bien voir la source (et la date) d'une telle recommandation.
      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        "Et je n'avais même pas réussi à trouver des infos comme la version de Xorg. "

        Dans la béta ou dans la RC non ?
    • [^] # Re: Nouveautés

      Posté par . Évalué à  8 .

      C'est que le site de fedora est vraiment bien fait, rien à voir avec le brouillon d'Ubuntu.

      On dirait vraiment un truc de pro, avec une charte graphique et technique tenu. Les seules à faire ça dans le monde linux à mon humble connaissance, c'est RedHat, Fedora et OpenSuse.
      Dans une autre mesure, j'ai toujours été impressionné par les changements de NetBSD (un petit par exemple : http://ftp.netbsd.org/pub/NetBSD/NetBSD-5.0.2/CHANGES-5.0.2) qui sont d'une précision folle, mais il ne me semble pas que Fedora (par exemple) note les changements pointu relatif au noyau.
      Les changements d'ApacheFundation sont parlant aussi.
      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par (page perso) . Évalué à  0 .


        404 Not Found
        pub/NetBSD/NetBSD-5.0.2/CHANGES-5.0.2):

        This item has not been found


        Il note même les changements lorsqu'ils déplacent les ressources.... bon je charie j'ai bien vu qu'une paranthèse s'était glissée.

        Pas tapper, merci. /o\

        Alexandre COLLIGNON

      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        mais il ne me semble pas que Fedora (par exemple) note les changements pointu relatif au noyau.

        En même temps, le noyau de Fedora, il n'est pas fait par Fedora, contrairement au noyau de NetBSD.

        « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par . Évalué à  5 .

          C'est pour cela que je ne trouve pas cela choquant.
      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par . Évalué à  4 .

        > Les seules à faire ça dans le monde linux à mon humble connaissance, c'est RedHat, Fedora et OpenSuse.

        Les seules, je ne sais pas mais je peux te donner le point commun de Fedora et OpenSuSE à ce niveau: l'équipe graphique est pleinement intégrée au développement de la distribution, et est chapeauté par des graphistes professionnels (Mairin Duffy pour Fedora, Jimmac/Jakub Steiner chez OpenSuSE).
        Les graphistes chez Fedora ne se contentent pas de faire de jolis fonds d'écran tout les six mois, ils ont leur spin avec tout les outils nécessaires, on les consulte pour la réalisation des gabarits, de l'artwork pour les sites, mais également dans l'ergonomie des applications (Un exemple où les développeurs et graphistes collaborent pour réfléchir sur l'ergonomie de GNOME-shell http://mairin.wordpress.com/2010/02/10/gnome-shell-usability(...) )
        D'après ce que j'ai cru comprendre, l'équipe de graphistes d'OpenSuSE a un fonctionnement similaire.
        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par . Évalué à  2 .

          Je le sais pour suivre cela de plus ou moins loin :)

          Le gros plus pour moi chez Fedora (et OpenSuse) c'est que tout à l'air pro, au delà du coté graphique, quand tu vois le changelog, il y a une cohérence et tout que tu ne retrouve pas chez beaucoup d'éditeurs "professionnelle".

          C'est beaucoup moins flagrant chez les autres distri linux.
          Ensuite les projets qui font vraiment pro, c'est les NetBeans, projets Apache, KDE (pas tout les projets, mais presque), etc.
    • [^] # Re: Nouveautés

      Posté par (page perso) . Évalué à  8 .

      Je ne sais pas si c'est Fedora qui fait du meilleur boulot qu'Ubuntu et autres pour mettre en avant les trucs lors d'une release mais j'ai l'impression qu'il y a bien plus de nouveautés chez Fedora que chez ses concurrentes non ?

      C'est vrai, je crois qu'on peut dire que fedora (et red hat) contribue énormément à l'écosystème linux.

      Par contre, et c'est peut-être le prix à payer pour tant de nouveautés à chaque version, j'ai toujours eu pas mal de problèmes du temps où j'utilisais fedora sur ma machine principale (il y a deux ans). Je ne sais pas si c'est toujours le cas, mais à l'époque je redoutais les changements de version principale, au point d'attendre deux bons mois avant d'oser lancer la mise à jour.
      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Ben ça dépend, tu as eu quoi comme probléme ?

        Les principaux que je voit sur le canal irc, c'est des histoires avec les pilotes proprios ( et je doit reconnaitre que j'ai jamais pigé pourquoi les gens choississent fedora pour ensuite installer des logiciels proprios par dessus ).

        Par rapport au genre de probléme qu'on croise sur les autres distributions, qui sont plus terre à terre, genre "je cherche à faire tel truc sur kde/gnome", et qui au final ne sont que les questions d'un nouveu linuxien qui n'a pas encore pris ses marques, j'ai pas le sentiment de voir plus d'emmerdes sur fedora que sur d'autres, sauf sur les points hors de son controle.
        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par (page perso) . Évalué à  8 .


          Les principaux que je voit sur le canal irc, c'est des histoires avec les pilotes proprios


          Rien à voir, c'était généralement des gros cassages de dépendances, du genre yum n'a plus les librairies nécessaires pour fonctionner, et on finit la mise à jour à coups de wget/rpm... Ca et un paquet de petits bugs desktops, pas vraiments bloquants, mais assez énervants. Cela dit je ne me souviens plus trop des détails, ça commence à faire un moment et j'ai utilisé d'autres distribs depuis, je ne voudrais pas tout mélanger :) Mais c'est justement l'objet de mon commentaire: j'aimerais savoir si c'est toujours le cas ou si ça s'est amélioré.
          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

            J'ai installé F13 il y a déjà quelques semaines sur le nouveau sony vaio de ma mère (noyau 2.6.34 nécessaire pour la prise en charge du son et du wifi), et j'ai été étonné de sa stabilité, je n'ai eu aucun bug, et ma mère ne se plaint pas.

            Avec F12 sur mon ordi, au début j'avais quelques bugs avec Firefox et une ou deux applications gnome, mais avec les mises à jour je n'ai plus aucun problème.

            « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par (page perso) . Évalué à  6 .

            J'ai pas rencontré beaucoup de ce genre de bug, et je pense qu'il y a des outils dispo pour detecter ça ( un peu dans le stye de youri, un outil mandriva : http://youri.zarb.org/demo/ ). Tu as par exemple autoqa ( https://fedorahosted.org/autoqa/ ) qui pourrait servir à ça.

            Mais bon, au delà des problèmes, il faut aussi voir si ils sont rapidement corrigés. Fedora a une politique de mise à jour assez aggressive à ce niveau, c'est pas trop mal.
      • [^] # Re: Nouveautés

        Posté par . Évalué à  2 .

        C'est le 'risque' avec un distrib 'bleeding edge'.

        J'ai abandonné Fedora pour Ubuntu et j'ai déjà eu 2 fois des magnifiques crash après un upgrade, une fois y a qques années à cause d'une sombre histoire de drivers graphiques, une fois y a un mois pour le passage à la 10.04.

        Au moins avec Fedora, on te prévient explicitement.

        Maintenant, je critique, mais je suis quand même sous Ubuntu hein...
        Parcequ'ils participent à l'écosysteme Linux, mais d'une façon non-technique...
        • [^] # Re: Nouveautés

          Posté par . Évalué à  2 .

          C'est justement le pb, ils ne participent pas au développement technique... juste sur le paraitre...

          Au moins Fedora (RedHat plutôt) participe activement à l'avancé du kenel Linux.
          • [^] # Re: Nouveautés

            Posté par . Évalué à  6 .

            Bein disons que red hat (et debian, pour bien simplifier) travaillent dans l'ombre pour affiner les rouages, et ubuntu s'occupe de la partie "mondaine" et fait parler de Linux dans les salons, reprenant avec succès une voie engagée par Mandrake (toujours pour simplifier).

            Alors certes c'est un peu rageant de se dire qu'ils récoltent les honneurs sans remonter upstream* mais quelquepart c'est quand même mieux que si y avait d'ubuntu du tout, qui ferait pas faire parler de Linux un peu ailleurs...

            D'accord c'est moins bien que si c'était une autre distrib' que jouait le role de la distrib "populaire" (mandrake le jouait bien ce role, sauf qu'ils ont un peu passés leur temps à perdre de l 'argent, j'ai pas l'impression que Fedora devrait avoir ce role) et qui donne un retour "technique".

            "C'est moins bien que si c'était mieux" en gros...


            * tout ceci pars du principe qu'ubuntu ne remonte effectivement pas grand chose.
            Je ne suis pas assez le nez dans le bousin pour savoir si réellement le cas, juste que c'est quelquechose que j'entends beaucoup autour de moi...
            Corrigez si besoin...
            • [^] # Re: Nouveautés

              Posté par . Évalué à  3 .

              Oui mais dans le commentaire précédent il y avait aussi : > juste sur le paraitre... S'ils communiquaient sur ce qu'ils font et continuaient de faire ce qu'ils font très bien : du déploiement et de l'évangélisation, super ! Mais (pour moi aussi) le problème est qu'ils laissent croire que gnu/linux = ubuntu. Vala. Il y a encore quelque jours avec l'annonce de l'intégration par défaut de btrfs dans la prochaine. Mais franchement ça laisse quoi comme arrière goût, ça ? Ils développent btrfs ? non. Ils participent au développement de btrfs ? non. Par contre il ne se gènent pas pour inonder les sites de nouvelles de la révolution btrfs ubuntu. C'est plus que limite, c'est honteux. Pour faire un parallèle personnel, c'est comme si je me faisais passer pour un développeur audio alors que je ne fais qu'en connaitre un peu les arcanes. Perso j'appelle cela du marketting par usurpation.
    • [^] # Re: Nouveautés

      Posté par . Évalué à  10 .

      Pour te donner quelques éléments de réponse, je dirais que dans ce genre d'annonce, on retrouve deux catégories principales de fonctionnalités: celles développés tout ou partie par la distribution, celles relevant de l'intégration.

      Parmi celles mentionnées, voici celles qui relèvent de la simple intégration:
      * les applications Pinot, Shotwell, Simple Scan, DejaDup (exception faite de Palimpset)
      * KDE4: intégration de Kdevelop4, K3b 2
      * la pile Python3 installable en parallèle. (l'annonce ne le mentionne, mais David Malcolm a développé un utilitaire pour porter les extensions Python native 2to3c)
      * Netbeans, IDEA
      * intégration de Zarafa (Zarafa qui sera également intégré à notre infrastructure pour la gestion des calendriers entre autres, en plus des serveurs Gobby, VoIP, etc... ^^)

      La mission du projet Fedora est de faire progresser les logiciels (et contenus) libres en général, ça veut dire travailler en amont avec les développeurs. Tout passe par la communication avec upstream, la communauté et un minimum de transparence pour mutualiser les efforts, bref, ne pas rester dans son coin.
      Forcément, ça a un impact sur l'avancée du projet mais aussi sur sa communication.

      Mon interprétation personnelle est que si l'on est au coeur de l'innovation et qu'on ne se contente pas de suivre, ça finit toujours par payer.

      -----------

      Ceux qui liront les interviews se rendront que cette version a été soigneusement testée (merci à A. Williamson pour supervisé la QA, un ancien de Mandriva) même si l'annonce n'en parle pas (ça a pas trop sa place dans un communiqué officiel). On ne le répétera jamais assez, mais faire des rapports de bogues complets, participer à une journée de tests, ça ne mange pas de pain mais ça aide énormément les développeurs. Pour les pilotes graphiques libres, les journées de tests sont cruciales, Nouveau n'en serait peut-être pas à ce point sans ces journées de QA qui lui sont dédiés depuis plus d'un an.
  • # Fedora Facebook

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Elle est pas mal cette Css spéciale, bien que ça fasse légèrement Facebook ou UMP :-)

    Envoyé depuis mon lapin.

    • [^] # Re: Fedora Facebook

      Posté par . Évalué à  2 .

      Un réel problème pour Fedora... essayez de vous balader avec leur logo sur un t-shirt, on vous demandera si c'est Facebook :-/

      (oui la parade est simple, ne pas porter de shirt Fedora, mais le "geek day", tout est permis non ?)
      • [^] # Re: Fedora Facebook

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Le problème c'est plutôt la confusion avec FSUGAr je trouve.

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question. | Free Softwares Users Group Arlon, Belgique : http://fsugar.be/

      • [^] # Re: Fedora Facebook

        Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

        Ben non, c'est bien, comme ça tu peux répondre « Non, c'est Fedora », et là, tu as plus de chances qu'on te demande ce que c'est que si t'avais un t-shirt qui n'évoque rien.
      • [^] # Re: Fedora Facebook

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Le logo de Fedora me fait plus penser au maléfique Flash.

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Et c'est avec la plus grande émotion

    Posté par . Évalué à  6 .

    que je voulais également remercier le groupe de neurones m'ayant permis de finir la lecture de cette dépêche, en profiter pour remercier bien sûr mon bureau, sur lequel je pose la presque totalité de mes coudes, mon beau-père, qui m'a transmis sa passion des polymères et grâce à qui j'ai hacké mon bureau avec du scotch, merci à lui, merci ; je finis en remerciant la rue imaginée par Jean-Denis de la Selesse (que je remercie) et réaménagée l'année dernière par la DDE sur un projet de la ville (et de son association de commerçants, que je remercie), qui m'emmène jusqu'au monoprix, escalier droit, rayon frais, jus de fruits, merci les fruits, merci, merci ; grâce à eux, tel Fedora 13, je suis paré au décollage, et je crierai la traduction de Banzaï dans la mercilangue : Goddard.
    Je ne sais pas encore, par contre, si je dois vous remercier de m'avoir lu.
    • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

      Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

      Moi je trouve ça bien de citer les gens qui ont fait le boulot. Ça donne un aspect plus "humain" aux développements qui ont été fait, c'est pas juste une entité nébuleuse genre "Red Hat" ou "Debian".
      • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

        Posté par . Évalué à  3 .

        Moi aussi. Cela me semble totalement indispensable en fait. Mais ma seule remarque sur la dépêche, c'est à ce sujet : à partir du moment où on commence à citer des noms, il (me) semble indispensable d'avoir à la fin un merci ou une pensée générale, à l'égard de tout ceux qui contribue à Fedora. Sinon je vote "dépêche de l'année" pour celle-ci ! (il reste encore qq mois dans cette année, quant même, qu'est ce que cela va être en automne!)
        • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

          Posté par (page perso) . Évalué à  7 .

          Moi j'ai trouvé pénible ces "merci Red-Hat, merci red-Hat...".

          Cela donne l'impression que Red-Hat fait tout de A à Z or la plupart des projets sont communautaires.

          Quelques noms sur quelques points spécifiques et qui m'ont paru nouveau (par exemple gestion des couleurs) m'aurait semblé suffisant.
      • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        une entité nébuleuse genre "Red Hat" ou "Debian"

        Ce n'est pas une nébuleuse mais une fumerolle rouge.
    • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

      Posté par . Évalué à  4 .

      Fedora vit à travers ses contributeurs dont la majorité est issue de la communauté et parmi les employés de Red Hat beaucoup le font sur leur temps "libre". La moindre des choses, c'est de les remercier.
      • [^] # Re: Et c'est avec la plus grande émotion

        Posté par . Évalué à  5 .

        Ce n'est pas en soi le fait de remercier les développeurs, mais d'avoir une présentation qui mélange des aspects marketing destinés à faire envie — « c'est mieux, ça facilite, c'est nouveau », avec le grand : « afin de vous offrir une nouvelle expérience utilisateur » et l'énorme « fonctionnalités étendues » — à quelques éléments techniques imprécis et disparates. D'où le scotch sur mon bureau.
        On est pas des veaux, tout de même, on est sur linuxfr : on imagine bien que c'est mieux qu'avant, mais qu'aussi il y a de nouvelles merdes introduites par ces mieux, et que le scotch finit toujours par lâcher.

        C'est un problème de ton, je pense. Je ne suis pas habitué à ce genre de panégyrique, bien que ce soit un bon résumé et une bonne adaptation de la release notes.

        Cela dit, ofkœurse, bravo à tous ces valeureux, qui travaillent sur un projet de distribution qui permet au moins de mesurer l'excellence d'un autre projet, dont le nom commence par D et finit par N.

        En courant très vite, ===============> []
  • # Remarquable dépêche

    Posté par . Évalué à  6 .

    Bon, je sais, c'est "un-peu-pas-la-peine-mais-bon" :
    La qualité de cette dépêche : claire, précise sans être touffue ni confuse. Avec un style mettant en avant les nouveautés importantes, des remerciements systématiques en citant les principaux noms : c'est vraiment un régal à lire. Merci GeneralZ, une remarquable dépêche pour une distribution remarquable.
  • # Premiere impression à chaud

    Posté par . Évalué à  6 .

    Bon, voila, c'est installé sur le pc (HP eliteBook 6930p, pas sur une vm, c'est nul pour tester).

    J'utilisais Fedora au boulot depuis la 8 jusqu'a la 11, mais j'avais eu plusieurs soucis sur la 11, qui n'ont pas été résolu sur la 12. Des crashs de KDE, des pertes de son et surtout une lenteur général à l'affichage et à l'utilisation. Du coup, j'étais passé sous openSuse, qui marchait du feu de dieu, aucun problème ni rien, c'est beau et tout.

    Mais bon, je boss sur des serveurs RedHat et j'aime bien bosser sous Fedora, ça me maintient au courant des choses.
    Du coup, je réssaye.

    Tout marche à l'installe. Le son, l'affichage, etc. C'est mieux que la 10, 11 et 12 qui ne s'installaient pas sur mon d630 et ou je devais lutter pour l'installer.

    C'est du KDE 4.4.2, alors de 4.4.3 est sortit depuis debut mai, mais ça va surement être mis à jour bientot.

    Le paquet webkit pour konqueror est installé par defaut, c'est bien (mais il faut le choisir quand même)

    Sous openSuse, ça m'avait découvert mes imprimantes réseaux tout seul, la il a fallut que je trouve l'adresse IP et que je la rentre moi même.

    NetBeans est en 6.8, avec tout pleins de paquets pour ouvrir mes projets, c'est super.

    Voili voilou, mes premieres impressions. J'éspère que c'est la bonne Fedora pour les utilisateurs de KDE, parce que depuis le passage à KDE 4 (fedora 9 je crois), c'est vraiment difficilement utilisable avec KDE. Heureusement qu'il y avait OpenSuse qui elle fonctionnait nickel avec KDE 4.
    Mais bon, je n'y crois pas trop, parce que le petit bouton pour afficher le bureau n'est pas disponible... C'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

    En tout cas, vive Fedora, qui nous fait à chaque fois de bonne petite distribution, avec un jolie design et des logiciels toujours à jour.
    • [^] # Re: Premiere impression à chaud

      Posté par . Évalué à  -1 .

      >Sous openSuse, ça m'avait découvert mes imprimantes réseaux tout seul, la il a fallut que je trouve l'adresse IP et que je la rentre moi même.

      Il me semble que ceci est très intrusif, de quoi faire bondir au plafond tout administrateur réseau, et si un poil parano, à débrasser ta prise dans les cinq minutes. Sur Mandriva, que tu connais bien également, drakprinter avait eu pendant longtemps ce comportement (utilisant nmap par exemple, en dessous) : ceci permettait à drakprinter de découvrir tout seul l'ensemble des imprimantes réseaux d'une part, et en plus il se payait le luxe de découvrir les services pour chacune : en 2008 drakprinter me proposait de configurer l'imprimante de mon espace pour qu'elle sorte les impressions dans tel bac, sous tel format, avec telle qualité : formidable ! (et bien sûr, en amont, drakprinter avait assurer l'installation automatique des paquetages nécessaires au support de cette/ces imprimante(s). Mais cela se traduisait sur le réseau pour une grosse invasion de petits paquets peu orthodoxes... Quant les admin réseaux en postes connaissent ton équipe et voit que c'est cette prise réseau qui fait cela, ok ça passe. Mais si la surveillance réseau te connait pas, ou pire si tout le monde se met à faire pareil : là il va y avoir un beau bordel, dans lequel il sera difficile de démêler le vrai du faux ...

      Je ne sais pas si cela a peser sur drakprinter, en tout il me semble bien que la version suivante ne faisait plus autant de chose. (et aujourdhui mandriva linux a basculé sur l'outil de fedora : system-config-printer)
    • [^] # Re: Premiere impression à chaud

      Posté par . Évalué à  2 .

      Mais bon, je n'y crois pas trop, parce que le petit bouton pour afficher le bureau n'est pas disponible... C'est peut être un détail pour vous, mais pour moi ça veut dire beaucoup.

      # yum install kdeplasma-addons
  • # Et pour les netbooks ?

    Posté par . Évalué à  2 .

    Fedora 13 amène de nouvelles fonctionnalités majeures avec une attention spéciale portée sur [...] les netbooks, [...]

    Peut on savoir de quelles fonctionnalités majeures il s'agit à propos des netbooks ? Je n'en ai pas trouvé de traces dans le détail de la dépêche.
    • [^] # Re: Et pour les netbooks ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      L'exemple n'est pas des plus pertinents car il concerne déjà Fedora 12, et ce avant toute mise à jour (donc avec un 2.6.31.5-127.fc12), mais c'est un exemple pour un matériel de type netbook :

      Un Acer Aspire One avec Fedora bénéficie illico du support fin pour le ventilateur. Support fin = vitesses différentes. Alors que sur les autres distributions récentes que j'ai testé (mandriva cooker et Ubuntu), nada. Le module noyau est bien présent, mais il faut ajouter un outil et faire un fichier de conf afin de n'avoir qu'un "on off" ... Pas très "michue compliant" pourtant coeur de cible de ces distributions là.

      Un autre exemple : toujours pour ce netbook, le support du second port pour sd/mmc/memorystick-Card : il fonctionne de suite, pas besoin d'avoir une carte dedans au moment de l'installation.

      Bref côté matos, c'est du royal.

      Du côté des manques pour les netbooks : on pourra noter qu'il n'y a pas de finitions concernant les interfaces graphiques afin de les contraindre à ce format d'écran. De nombreux utilitaire Gtk dépassent donc du bureau. Ce qui est très embêtant surtout si on utilise le Gnome par défaut qui ne permet pas avec alt+click-gauche de déplacer la fenêtre au délà du bureau réel du côté de la barre de taches... qui est en haut...
      Alors que sur Mandriva, j'ai jamais vu ça.

      Un autre exemple, en restant du côté des "gui" c'est la remarquable intégration de celle de Moblin.
    • [^] # Re: Et pour les netbooks ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Comme l'a judicieusement souligné tankey, bon nombre des fonctionnalités finissent par être backportés dans les versions précédentes.

      Le gros du travail fait sur les netbooks s'est fait dans le support matériel, mais également à travers les spins (Moblin, Sugar, etc ..) qui permettent d'avoir des versions adaptés à ce genre de matériel. Après, il y a les fonctionnalités transverses comme le support des webcams (Hans de Goede fait de remarquables efforts en ce domaine), NetworkManager ou system-config-printer pour la mobilité.

      L'objectif c'était de mettre en avant le très bon support des Netbooks par Fedora qui est à regarder comme un travail sur le long terme.
  • # Slackware bientôt rattrapée

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    Slackware conserve une courte avance avec sa version 13.1, Fedora devrait logiquement prendre bientôt la tête.
  • # Les notes de version

    Posté par . Évalué à  4 .

    Bien cachées à droite de la news, je ne les ai vues que maintenant. C'est bien dommage, il faut les lire, on a bien ramé pour les traduire :)

    http://docs.fedoraproject.org/fr-FR/Fedora/13/html/Release_N(...)

    MrTom
    • [^] # Re: Les notes de version

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      C'est aussi le deuxième lien de la dépêche (il faut dire qu'il est bien caché sous le nom « Notes de version » :-)

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

    • [^] # Re: Les notes de version

      Posté par . Évalué à  2 .

      Merci encore à l'équipe de traducteurs (et les autres contributeurs) qui ont également relu l'annonce.
  • # Télécharger iso en bittorrent ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    J'ai pas trouvé de liens pour télécharger les *.iso en bittorrent... J'ai pas essayé de chercher à fond non plus en me disant qu'il n'y aurait de toute façon pas grand monde puisqu'apparemment aucun lien direct n'existe.

    Je me suis donc résolu à télécharger le *.iso en http, et la vitesse est très bonne : 1,5Mo/s (ça doit pas être loin du maximum possible avec ma connexion).

    Il y a des serveurs répliqués un peu partout dans le monde j'image, en tout cas ça tient très bien la charge !

    « Un animal d'une atterrante stupidité : il est persuadé que si vous ne le voyez pas, il ne vous voit pas non plus » (H2G2)

  • # Nombre de paquets

    Posté par . Évalué à  3 .

    Fedora a quand même beaucoup moins de paquets disponibles que debian, quelqu'un saurait à quoi cela est dû ?

    Pour éviter les trolls stériles, la méthodologie est la suivante :
    Pour fedora :
    wget ftp://ftp.ciril.fr/pub/linux/fedora/linux/releases/13/Everyt(...) -O - | egrep "/SRPMS/.*rpm" | wc

    Pour debian :
    wget -O - ftp.debian.org/debian/dists/squeeze/main/source/Sources.gz | zcat | grep ^Package | wc

    ce qui donne 9152 paquets sources pour fedora et 14536 pour debian.
    • [^] # Re: Nombre de paquets

      Posté par . Évalué à  1 .

      Peux-tu refaire le test en enlevant les packages Debian de dev ?
      • [^] # Re: Nombre de paquets

        Posté par . Évalué à  5 .


        $ zegrep "^Package:.*-dev.*" /mirror/debian/dists/squeeze/main/source/Sources.gz
        Package: autotools-dev
        Package: config-package-dev
        Package: dict-devil
        Package: gnome-devel-docs
        Package: gnome-device-manager
        Package: gpointing-device-settings
        Package: haskell-devscripts
        Package: infon-devel
        Package: libcatalyst-devel-perl
        Package: mce-dev
        Package: mozilla-devscripts
        Package: octave-pkg-dev
        Package: pam-devperm
        Package: ubuntu-dev-tools
        Package: xfce4-dev-tools
        Package: xutils-dev
        $


        C'est impressionnant le nombre de paquet "dev" qu'il peut y avoir dans les paquets sources.
    • [^] # Re: Nombre de paquets

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      J'ai deux réponses à te proposer:

      - La première, c'est qu'il n'existe pas une manière unique d'empaqueter un logiciel ou une bibliothèque. Le nombre de paquets ne montre donc rien du tout, d'autant que comme dit ci-dessus, Debian sépare clairement les paquets dev des paquets binaires.

      - La deuxième, je ne peux pas la donner avant vendredi...
      • [^] # Re: Nombre de paquets

        Posté par (page perso) . Évalué à  9 .

        Fedora est un peu un laboratoire des dernières technologies. L'idée est un peu de suivre la mode au sens noble du terme quitte à couper des branches pour ne pas exploser en énergie (par exemple, élimination à terme de la branche PowerPC).

        Debian a pour objectif d'être le système universel. C'est plus une approche encyclopédique. Il faut donc tout empaqueter pour toutes les architectures et faire que les programmes marchent sur autre chose que sur x86. Pour ne pas exploser, debian est obligé d'avoir des logiciels qui ne changent pas tous les quatre matins. Elle ne peux donc suivre la mode de trop près.

        En pratique, les deux distributions sont parfaitement complémentaire et sont toutes les deux essentielles l'une pour l'autre.
      • [^] # Re: Nombre de paquets

        Posté par . Évalué à  6 .

        Comme il a été répondu plus haut, j'ai bien pris soin pour éviter ce genre de réponse de ne compter que les paquets sources.

        Si quelqu'un a une meilleur mesure du nombre de logiciels différent disponibles, je suis preneur.
        • [^] # Re: Nombre de paquets

          Posté par . Évalué à  3 .

          Peut etre que certains paquets contiennent ce que contient qu'un seul paquet chez debian.
    • [^] # Re: Nombre de paquets

      Posté par . Évalué à  1 .

      > Fedora a quand même beaucoup moins de paquets disponibles que debian, quelqu'un saurait à quoi cela est dû ?

      Fedora est beaucoup plus jeune que Debian (6,5 ans contre 17) et n'a pas encore rattrapé son retard.

      En regardant le nombre de paquets dans les collections Fedora et en projetant dans le futur, le nombre de paquets ne rattrapera celui de Debian que pour Fedora 19.
      • [^] # Re: Nombre de paquets

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        > Fedora est beaucoup plus jeune que Debian (6,5 ans contre 17)

        Il faut compter l'âge de Fedora comme étant l'âge de Red-Hat si tu veux faire cette comparaison. Prendre les chiffres ainsi en les sortant de leur contexte n'a absolument aucun sens.
        • [^] # Re: Nombre de paquets

          Posté par . Évalué à  1 .

          > Il faut compter l'âge de Fedora comme étant l'âge de Red-Hat si tu veux faire cette comparaison.

          Non. Red Hat Linux n'était pas une distribution communautaire et, de ce fait, on ne peut pas la prendre en compte. Ou alors, faut m'expliquer pourquoi il y avait seulement 358 paquets sources dans la collection Fedora 1.
          • [^] # Re: Nombre de paquets

            Posté par . Évalué à  0 .

            > Red Hat Linux n'était pas une distribution communautaire et, de ce fait, on ne peut pas la prendre en compte.

            Mea culpa, je m'aperçois qu'il existe des collections Red Hat Linux 8 et 9. Le projet Fedora est donc la continuation de Fedora Linux (commencé en juin 2002, à peu près).
    • [^] # Re: Nombre de paquets

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Pour Fedora, si on compte le dépot DAG qui rajoute 4140 paquets sources ça monte à 13292; si avec ça ça il t'en manque encore, il y a plein d'autre repos pour les projets exotiques.

      Pour la Mandriva, on a de base:
      main: 2947
      contrib: 8473
      non-free: 91
      PLF free: 205
      PLF non-free: 102
      => Total: 11818 paquets source courants.

      Après, il existe aussi des dépots annexes pour les logiciels exotiques...

      En tout cas, en tant qu'admin système, c'est la Mandriva qui me cause le moins de soucis, car leur système de gestion de paquets est vraiment le plus évolué. L'installation en parallèle d'un RPM sur un groupe de machine, ça, ça n'existe nulle part ailleurs à ma connaissance...
      Et je ne parle pas de la 2010.0 qui fut la seule en son temps à s'installer sur mon serveur proliant dont le disque fait 6To. (partitionnement GPT et boot par grub2 supporté par l'installeur de la 2010.0).
      Quant aux distributions "hipe", on passe plus de temps à refaire les paquets et recompiler son noyau qu'à travailler avec, car les empaqueteurs passent le temps à désactiver des options par défauts (genre /dev/tcp dans bash, GPT support dans le noyau et autres "features" non-standard, non-LSB, complètement incompréhensibles du point de vue fonctionnel et/ou sécuritaire)
      • [^] # Re: Nombre de paquets

        Posté par . Évalué à  4 .

        > L'installation en parallèle d'un RPM sur un groupe de machine, ça, ça n'existe nulle part ailleurs à ma connaissance...

        C'est possible sous Fedora via Func qui permet de contrôler un groupe de machines, tu as une API Python et un utilitaire en ligne de commande.
        https://fedorahosted.org/func/wiki

        La puissance de l'afro à portée de n'importe quel administrateur système. :o)
  • # Ubuntu ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

    Bon, ben sauf si ma mémoire est défaillante, je crois que le premier logiciel développé par Ubuntu vient d'arriver dans une autre distribution (par défaut)!

    Pour le coup, simple-scan le mérite car c'est un très bon soft.
  • # Probleme d'upgrade....

    Posté par . Évalué à  5 .

    Impossible d'upgrader avec preupgrade si on a une partition boot dont la taille etait pourtant celle conseillee auparavant.
    Bien sur il faut lire les traces pour comprendre le probleme..
    Le pire c'est que l'erreur n'a pas ete corrigee malgre le fait que celui ci soit connu et corrige.

    http://fedoraproject.org/wiki/How_to_use_PreUpgrade
    Et ca encore c'etait pourla 12...pour la 13 ca passe pas, il faut plus de 200meg....

    Que fedora soit une distrib up to date je veux bien, mais quand meme, ne pas verifier d'abord si il y a de la place.....qu'on me vienne pas parler de la qualite intrinseque du code libre apres ca.
    • [^] # Re: Probleme d'upgrade....

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

      J'y suis arrivé avec la méthode 2 :
      http://fedoraproject.org/wiki/How_to_use_PreUpgrade#Method_2(...)

      http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

      • [^] # Re: Probleme d'upgrade....

        Posté par . Évalué à  1 .

        Ha mais je ne doutais pas qu'une des methodes fonctionne.
        Le truc c'est quand meme que cette page s'adresse a la version 12.
        Qu'on en est a la 13 et que visiblement donc ils s'en foutent.
        Que j'ai de plus trouve sur le bugtracker que le fait que l'updater a ete en fait au moins corrige pour prevenir qu'il n'y avait pas assez de place (et autrement qu'en lisant la console) sauf qu'ils n'ont pas juge bon de faire une release en INCLUANT la correction.
        /me retourne lire http://linuxhaters.blogspot.com/ pour se calmer...
        • [^] # Re: Probleme d'upgrade....

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          je comprend bien ton énervement :)

          http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

          • [^] # Re: Probleme d'upgrade....

            Posté par . Évalué à  1 .

            Accessoirement pour la methode 2, faut vraiment bien viser la place qu'il reste...j'ai bien du m'y prendre a 5 ou 6 fois avant de trouver la quantite de memoire qu'il faut laisser....
            Trop peu, l'updater plante comme une merde...
            Trop, il commence a telecharger et rempli le boot en entier et dit que tout c'est bien passe et qu'il suffit de rebooter.....

            Ils l'ont pas tester ce truc....c pas possible autrement...
            • [^] # Re: Probleme d'upgrade....

              Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

              C'est clair c'est pas top, perso j'ai fais les 2 méthodes en fait, ca a marché mais j'ai eu peut etre de la chance.
              J'ai bien peur de devoir tout réinstaller dans une prochaine release, juste à cause de cette partition de boot ...

              http://nodecast.github.com/ncs/ bitmessage : BM-2DCNWJomzSWRQ54WcuVGF7XvKEybhdmLJ9

  • # gnome-color-manager

    Posté par . Évalué à  3 .

    J'ai essayé de le tester sur ArchLinux, ben, j'ai pas compris comment l'utiliser.
    Il me proposait d'importer des profils .ilc, ou quelque chose comme ça (et il a bien repéré mon scanneur, mon imprimante, mon écran de portable et ma sortie VGA), mais je n'ai aucune idée ni d'où en trouver, si d'à quoi ils correspondent.

    Et en le désinstallant, j'ai eu droit à quelque chose d'étrange :
    xxxxx@xxxxxxxxxx> yaourt -R gnome-color-manager ~
    Vérification des dépendances...
    (1/1) Désinstallation de gnome-color-manager [#####################] 100%
    Paquetages installés en tant que dépendances, mais qui ne sont plus requis par d'autres paquetages:
    xorg-server


    xorg-server n'est plus nécessaire pour faire tourner le reste de Gnome ? J'en suis tout chamboulé !
    • [^] # Re: gnome-color-manager

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      c'est un profil ICC

      C'est utilisé en gros pour s'assurer que ce qu'on voir à l'écran sera bien ce qui sera imprimé

      je croyais que quand on était un «connard amer.☭» ™ on savait quand même chercher sur le grand wikipedia ;-)
  • # LVM sur raid1

    Posté par . Évalué à  1 .

    Impossible de faire un partitionnement en lvm sur raid1: on passe 30min à configurer le tout avec le cliquodrôme, et l'anaconda se plante lamentablement au passage à l'étape suivante, ne proposant que le reboot.... :-(
    • [^] # Re: LVM sur raid1

      Posté par . Évalué à  2 .

      Je confirme, et c'était déjà le cas sur Fedora 9 (bon, ça ne m'a pas empêché de l'installer quand même :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.