Financement collaboratif du film d'animation Libre ZeMarmot

54
18
mai
2015
Audiovisuel

"ZeMarmot", précédemment présenté sur LinuxFr.org, est un projet de film d'animation 2D, chapeauté par l'association LILA, qui raconte l'histoire d'une Marmotte qui voyage à travers le monde. Ce film sera téléchargeable et visible sous licence Libre (Creative Commons BY-SA/Art Libre) et fait entièrement avec des Logiciels Libres.

Nous venons d'en lancer le financement collaboratif et vous proposons donc de supporter le projet.
ZeMarmot Crowdfunding
Creative Commons Attribution-ShareAlike / LAL
Vous trouverez sur la page de financement une petite vidéo teaser (aguiche) de 55 secondes pour vous donner une idée du style d'animation et de graphisme. Les détails du projet sont disponibles plus bas.

Sommaire

Le film : histoire et concept

"ZeMarmot" conte les aventures d'une Marmotte qui prend la route après qu'un oiseau migrateur lui a raconté les merveilles qu'il a rencontrées pendant ses voyages. Le rongeur part donc pour une quête essentielle pour toute marmotte qui se respecte : trouver le spot idéal pour faire la meilleure sieste au monde !
Le meilleur spot
La Marmotte partira des Alpes européennes, son lieu natal, puis s'éloignera jusqu'à sortir de sa zone connue, en Asie, en Océanie et ailleurs !

C'est un film qui parle de liberté et de vagabondages, mais de manière simple et légère. Vous n'y trouverez pas de grand discours philosophique sur la vie. D'ailleurs il n'y aura pas de parole. Bien que cela reste un film de fiction (peu de marmottes décident de prendre la route et de visiter le monde !) avec beaucoup de traits humains (le foulard de Marmotte, etc.), le concept de base raconte une histoire avec des animaux et non des humains à traits animaux, à l'opposé des films d'animation complètement anthropomorphiques classiques où les personnages ont tout d'humain hormis l'apparence. L'histoire est donc plus basée sur le ressenti que sur la parole.

La musique devrait y avoir une place particulière, et nous projetons de créer une bande originale spécialement pour ce film.

La Technique

Animation 2D traditionnelle-numérique

Il s'agit d'un film d'animation qualifié de "digital cell animation", ce qu'on pourrait peut-être traduire en français par "animation traditionnelle-numérique".

Techniquement on dessine donc image par image (d'où le "traditionnel"), mais au lieu d'utiliser des "cell" (les "celluloids" sont les supports physiques d'animation traditionnelle), les images sont dessinées sur ordinateur. C'est donc de l'image bitmap, à ne pas confondre avec la 2D vectorielle (comme "Sita Sings the Blues" de Nina Paley), ni bien sûr avec de la 3D.
Conceptuellement la 3D, tout comme la 2D vectorielle, vont construire des "modèles" qui pourront être réutilisés à foison (quand ces modèles sont des personnages, on peut les comparer à des "poupées" à qui on peut faire prendre la pose), et l'animation elle-même consiste à identifier des points clés du mouvement et à laisser l'ordinateur générer les images intermédiaires. En animation traditionnelle, tout est dessiné.

Dessiner avec GIMP

Il s'agit donc essentiellement des films d'animation que beaucoup d'entre nous ont connu dans notre jeunesse, mais qui disparaissent progressivement des écrans, surtout au profit de la 3D. Personnellement j'aime beaucoup la 3D, ainsi que le vectoriel, mais le côté plus chaleureux des dessins me manquent quand même, et je pense ne pas être le seul. D'ailleurs au cinéma, l'un des derniers survivants grand public semblait être le Studio Ghibli, or même lui est maintenant mal en point (après avoir déclaré qu'il fermait ses portes, ils ont fait une annonce contradictoire d'une "pause temporaire"… depuis le 3 août dernier !).

Nous pensons que ce style de cinéma a toujours son intérêt, et nous aimerions continuer à produire de telles œuvres.

Logiciels Libres

Image

Nous produirons entièrement le film avec des Logiciels Libres au sein de l'association LILA (Libre comme l'Art).

Le teaser que vous pouvez déjà apercevoir sur notre page de financement a été entièrement dessiné avec GIMP, puis édité avec Blender.

Éditer avec Blender

Son

Nous enregistrons et éditons le son (effets spéciaux, voix…) avec Ardour.

Éditer avec Ardour

La musique sera aussi entièrement produite, enregistrée et mixée avec Ardour et d'autres logiciels Libres par la coopérative de musiciens AMMD qui s'est associée à LILA pour le projet ZeMarmot.
L'AMMD est une coopérative d’artistes libres produisant de l’Art Libre avec des matériels et des logiciels libres, connue principalement pour Sebkha-Chott, bien que cette coopérative comprend plus d'une dizaine de groupes. Ils composeront, joueront et mixeront donc la bande son originale du film.
Après avoir reçu une dizaine de propositions lors d'un appel à musicien, ce fut pour nous la collaboration la plus évidente parmi celles qui nous furent proposées, étant donné la similitude dans la démarche sociale.

L'AMMD explicite aussi davantage son opinion sur cette coopération avec LILA dans une très sympathique vidéo.

Nos Contributions

Nous utilisons, mais nous contribuons aussi aux Logiciels Libres.

Je suis un développeur GIMP depuis environ 3 ans, et si nous pouvons financer ce projet, alors je pourrai enfin finir le plugin d'animation de GIMP sur lequel je travaille depuis des mois, continuer à stabiliser GIMP (depuis mon arrivée, je suis "responsable" d'un certain nombre de corrections de bugs et de crashs sévères et suis assez fier de pouvoir dire que GIMP est devenu très stable pour une utilisation intensive quotidienne ; bien sûr pas uniquement de mon fait, mais j'y ai apporté ma petite pierre), travailler sur de nouvelles fonctionnalités (notamment de la multi-sélection de calques, etc.). Dans mes diverses contributions, j'ai aussi été amené à corriger pas mal de bugs d'autres logiciels, par ci-par là.

J'ai aussi corrigé des bugs sur Blender (2 commits), et ai un patch de fonctionnalité qui attend malheureusement un mainteneur (Blender VSE, l'éditeur vidéo de Blender, est malheureusement en état léthargique depuis quelques années et n'accepte pas de nouvelles fonctionnalités tant qu'ils ne trouvent pas quelqu'un pour le maintenir. Ton Roosendaal m'avait même conseillé de proposer ma candidature, mais je n'en ai malheureusement pas le temps !). Il y a nombre d'améliorations que nous souhaiterions faire pour rendre Blender VSE plus agréable à l'utilisation (par exemple la possibilité de travailler dans une méta-séquence), mais aussi pour améliorer la communication entre logiciels. En particulier, on aimerait pouvoir importer une image XCF (format de GIMP) ou OpenRaster dans Blender VSE et pouvoir y travailler directement sur les calques.

Logiciels Libres utilisés

Enfin j'ai commencé à travailler sur un logiciel de gestion de film d'animation, pour le storyboarding, les feuilles d'exposition, et de manière générale donner une vision haut niveau et organisée d'un projet de film d'animation produit numériquement. Ce logiciel sera aussi sous licence Libre (probablement GPL).

Comme vous pouvez le voir, je participe à divers projets, mais ce qui manque le plus est le temps de m'y consacrer. En aidant ZeMarmot, non seulement vous aidez le film, mais vous créez aussi le temps pour améliorer des logiciels Libres.

L'association LILA pense qu'une relation plus symbiotique devrait lier les développeurs, les utilisateurs et les artistes de logiciels et ce projet est un exemple concret où cela pourrait être fait.

Un Film Libre

Notre film sera distribué sous double licence Creative Commons Attribution-ShareAlike et Art Libre. Pour comparer vite fait, c'est grosso-modo l'équivalent de la GPL dans le monde de l'Art Libre.
Copyleft Attitude

Concrètement cela signifie notamment que nous encourageons les gens à non seulement regarder le film en famille, avec ses amis (et ce même si vous avez 1000 amis !), mais aussi à le partager : copiez le sur les clés USB de vos potes, vos serveurs, les réseaux Peer2Peer (torrent…), les services de partage de vidéos… partout !
Il n'y a pas de restriction au partage, hormis que vous ne pourrez pas prétendre être l'auteur du film (sauf si vous l'êtes !), et que vous ne pourrez pas empêcher ceux qui téléchargeront de partager à nouveau (bye les DRM ! ZeMarmot n'en aura pas, et n'en aura jamais !). Je dirais même plus ! Vous êtes gérant du cinéma local et souhaiteriez y projeter notre film ? Vous pourrez !

Enfin, même si les licences ne nous y obligent pas, nous libérons aussi les "ressources" (à l'image des films Ouverts de la fondation Blender), c'est à dire les dessins, les fichiers d'édition vidéo et audio, etc. Nous l'avons déjà fait pour les ressources du teaser !

Contribuez

Nous appelons donc les libristes (et même les non-libristes) de la terre à contribuer.
Aimez-vous notre histoire et/ou notre personnage ? Souhaitez-vous voir plus de films Libres ? Souhaitez-vous aider à améliorer les logiciels Libres de graphisme, vidéos et son ? Vous voulez voir plus de film d'animation 2D (parce que la 3D, c'est cool aussi, mais les dessins animés de votre enfance vous manquent quand même !) ?
Ou pour n'importe quelle autre raison (on n'est pas sectaire), vous souhaitez contribuer ? N'hésitez pas et rendez-vous sur la page de financement !
Contribuez à ZeMarmot

Merci !

Note : si vous ne comprenez absolument pas l'anglais, vous pouvez aussi regarder la page du site en français qui explique bien tout cela.

Note 2 : nous offrons à LinuxFr.org un logo avec GNU, Tux et Marmotte, que vous voyez en tête du site le temps de notre campagne. Le design des personnages est basé sur notre bande dessinée "Wilber & Co.", qui sort régulièrement dans GIMP Magazine. Le logo est sous Creative Commons BY-SA et nous laissons le XCF à disposition de la communauté pour réutilisation, modification, etc.

Bannière de la campagne

  • # Merci pour le logo

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    • [^] # Re: Merci pour le logo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Cool, et de rien! :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Merci pour le logo

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Salut,

      Personne ne m'en a fait la remarque, mais je me suis rendu compte en rouvrant le fichier qu'Aryeom a utilisé la version de dév de GIMP (bien sûr!) et donc le XCF que j'ai fourni ne s'ouvre pas avec GIMP 2.8 (comme expliqué dans la news GIMP 2.10 en prépa, y a plein de nouvelles fonctionnalités, dont une bien meilleure compression, qui explique une montée de version de XCF). Voilà, si quelqu'un essaie d'ouvrir le fichier et que ça ne marche pas, ce n'est pas le XCF qui est cassé, c'est juste que vous devez utiliser la version de dév (ou demandez moi, et je le resauverai avec une version compatible 2.8).

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Merci pour le logo

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        J'avais bien noté ce point en essayant d'ouvrir le fichier sans succès, mais j'étais confiant sur le fait que tu n'avais pas essayé de nous refiler un gros cheval de Troie en douce et qu'un jour j'aurais un Gimp capable de l'ouvrir :). D'ailleurs le message d'erreur est explicite.

  • # Bravo mais stop avec le pseudo jargon, par pitié.

    Posté par . Évalué à 4.

    Il s'agit d'un film d'animation qualifié de "digital cell animation", ce qu'on pourrait peut-être traduire en français par "animation traditionnelle-numérique".

    Ce n'est même pas un terme spécifique ou un concept issu du monde anglo-saxon, c'est de l'animation traditionnelle, point. Inutile de se la raconter "digital cell machin truc"!

    D'où vient cette gène de parler français dans le monde de l'animation en France? Alors que la grande majorité des animateurs et artistes français sont des brutes de talent - suffit de voir les productions des Gobelins - et que les US s'arrachent! Mais il y a toujours ce côté envieux dans le verbiage.
    Le pire c'est qu'un français a de toute façon un accent anglais de merde, le titre nous le rappelle, le "ZE" par exemple :). Donc… pourquoiii???

    Bon après ce coup de gueule, je vous souhaite néanmoins du succès avec votre projet, ZeMarmot!

    ++

    PS: Des "données" suggèrent que le français pourrait être la langue de demain.

    • [^] # Re: Bravo mais stop avec le pseudo jargon, par pitié.

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Ce n'est même pas un terme spécifique ou un concept issu du monde anglo-saxon, c'est de l'animation traditionnelle, point. Inutile de se la raconter "digital cell machin truc"!

      Oulah! Pas la peine de s'énerver. Il n'y a pas de raison.
      Je n'avais aucune intention de me "la raconter", simplement j'ai cherché et n'ai pas trouvé le terme en français. Si tu le connais, je veux bien que tu me le donnes. Et non, ce n'est pas de l'animation traditionnelle (tout court). L'animation traditionnelle, c'est du dessin sur les celluloïds. Aryeom ne travaille pas de cette manière sur ce projet. Tout est entièrement numérique: dessin sur ordinateur du début à la fin. Bien sûr, l'organisation est inspirée de l'animation traditionnelle, mais on remplace les cells par des calques numériques d'un logiciel de dessin, ce pourquoi j'ai fait une tentative de traduction "traditionnelle-numérique" en utilisant le conditionnel.

      Quant à "digital cell animation", c'est le terme en anglais (basé aussi sur le fait que "cell animation" [en] = "animation traditionnelle" [fr] et que cela implique un processus analogique avec dessin sur "cells" qui est la base, mais ce processus a été informatisé => "digital" [en] = "numérique" [fr]), et le seul dont on était sûr, donc on l'a mis, à défaut d'autre chose.

      En tous les cas, il n'y a pas de quoi se mettre ainsi en rogne. :-)

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Bravo mais stop avec le pseudo jargon, par pitié.

        Posté par . Évalué à 3.

        Oulah! Pas la peine de s'énerver. Il n'y a pas de raison.

        Ça n'a rien de personnel, c'est juste agaçant. Restons simples. :)

        L'animation traditionnelle, c'est du dessin sur les celluloïds

        Oui mais en l'occurrence ici, on avait compris que ça se ferait à l'aide de tablettes et de logiciels.

        Animation traditionnelle ou alors animation manuelle si tu veux, chaque image étant un dessin unique, les intervalles ne sont pas générés par ordinateurs mais dessinés par l'animateur ou délégués à un intervalliste.

        J'ai fait une tentative de traduction "traditionnelle-numérique"

        C'est déjà beaucoup mieux.

        En tous les cas, il n'y a pas de quoi se mettre ainsi en rogne. :-)

        C'est juste une gueulante pas de quoi fouetter un chat. Aller va, ne perd pas ton temps à répondre, on est d'accord sur le sens. :)

        Et pour finir sur une note découverte, voici un petit court* sublissime - en animation traditionnelle-numérique! :p

        * Avec peut-être un poil de rotoscopie pour aider à caler les images clés. :p

    • [^] # Re: Bravo mais stop avec le pseudo jargon, par pitié.

      Posté par . Évalué à 9.

      Alors que la grande majorité des animateurs et artistes français sont des brutes de talent - suffit de voir les productions des Gobelins - et que les US s'arrachent!

      Juste pour ton information, US est une abréviation d'United-States, la version anglaise d'États-Unis abrégée EU en français. D'où te vient cette gène de parler français sur un site francophone ?

  • # intéressant

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ce film d'animation a l'air prometteur …

    Alea Jact est

  • # Vos désirs ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Nous venons d'en lancer le financement collaboratif et vous enjoignons donc à supporter le projet.

    …  ;-)

    • [^] # Re: Vos désirs ...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Oups! Ton commentaire m'a surpris, j'ai vérifié le dico et effectivement "enjoindre", c'est surtout le sens de "commander"! Désolé pour ça, ce n'est bien sûr pas le sens que je croyais, et voulais donc donner. :P

      Un modo dans le coin pourrait-il changer la phrase? s/enjoignons donc à/proposons donc de/
      Merci!

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Redistribution des ressources

    Posté par . Évalué à 5.

    • « l'équivalent de la GPL dans le monde de l'Art Libre »
    • « même si les licences ne nous y obligent pas, nous libérons aussi les "ressources" »

    Ai-je l'autorisation de faire un autre film à partir des ressources ? Si oui, quelle sera la licence du film produit ? Si je modifie les ressources pour mon nouveau film, serai-je obligé de redistribuer les ressources modifiées ?

    Ce sont ces questions que les licences libres traitent dans le cas des logiciels. L'argument « même si les licences ne nous y obligent pas […] » signifie-t-il qu'il n'existe aucune licence qui traite spécifiquement des films et de leurs ressources, imposant des droits et obligations similaires à celles des licences de logiciels libres vis-à-vis de leurs sources ?

    • [^] # Re: Redistribution des ressources

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      signifie-t-il qu'il n'existe aucune licence qui traite spécifiquement des films et de leurs ressources, imposant des droits et obligations similaires à celles des licences de logiciels libres vis-à-vis de leurs sources ?

      Tout à fait. Le monde du Libre est bien différent dans les Arts. Et malheureusement il n'existe aucune licence (à ma connaissance) qui s'applique à des œuvres obligeant d'y adjoindre les sources (qui pourraient avoir des sens très différents, comme des paroles et partitions de chansons, mais aussi les enregistrements bruts; ou encore les storyboards, dessins et les fichiers d'édition pour un film animé, etc.).
      C'est d'ailleurs assez dur de travailler à modifier certaines œuvres Libres qu'on trouve sur le net, puisqu'on n'a en général accès qu'à une œuvre finale traitée et compressée en résolution inadéquate, parfois de trop basse qualité. En ce sens, c'est différent de toutes les licences Libres logicielles (ce pourquoi j'ai dit "grosso modo" l'équivalent de la GPL car ce qui s'en rapproche le plus, mais aucune licence artistique n'en a tous les attributs).

      C'est pourquoi certains projets qui veulent vraiment aller dans le sens du Libre vont en général aussi livrer leurs sources en supplémentaire, et le préciser. Mais ils sont très rares. À ma connaissance en audiovidéo, y a les films de la Blender Foundation et nous, et c'est tout (même le film promo de la FSF, ils ont listé les ressources externes, mais j'ai pas l'impression qu'ils ont donné celles créées. Du moins pas trouvées).

      Et c'est pourquoi j'espère qu'on va contribuer un peu par ici quand même! ;-)

      Pour revenir aux premières questions:

      Ai-je l'autorisation de faire un autre film à partir des ressources ?

      Dans ce cas, on va considérer que la licence est appliquée au tout, au film final, comme aux ressources séparées. Donc oui, tu auras le droit de mixer les ressources pour ton nouveau film, réutiliser nos arrières plans sans les persos (ou les persos eux-même), juste récupérer des éléments comme des buissons, des arbres, des nuages, les musiques aussi (qui seront créées par AMMD spécialement pour l'occasion), ou nos bruitages, voire même refaire une autre version de ZeMarmot avec juste quelques morceaux changés. Quelqu'un sur reddit a même dit qu'il aimerait beaucoup voir des mix avec des persos de Big Buck Bunny. Bah ce sera possible!
      Et bien sûr, pas que pour des films. Les arrières plans, arbres, nuages, etc. on peut imaginer les réutiliser dans des jeux vidéos Libres par exemple! Un film comme cela avec plein d'images bien ordonnées dans des calques et faciles à récupérer pourrait être une belle source de contenu à puiser pour les développeurs de jeux vidéos Libre sans artistes!

      Si oui, quelle sera la licence du film produit ?

      Le film créé devra obligatoirement avoir la même licence. C'est le "SA" (Share Alike en anglais) qui s'applique. Mais comme CC BY-SA et Art Libre sont dorénavant des licences compatibles, ton film pourra être l'une des deux, ça en revient au même. C'est la partie "copyleft" similaire à la GPL.

      Si je modifie les ressources pour mon nouveau film, serai-je obligé de redistribuer les ressources modifiées ?

      Malheureusement je ne pense pas. Le fait que nous redistribuons les ressources n'obligera pas les "mixeurs" à faire de même puisque ce n'est pas partie intégrante de la licence.

      Je me demande si Creative Commons a la moindre intention de travailler sur ce type de licence qui inclue la distribution des ressources, un jour. Mais je sais que je suis pas un homme de loi, donc je fais avec ce qu'on a.

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Redistribution des ressources

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Et c'est pourquoi j'espère qu'on va contribuer un peu par ici quand même! ;-)

        Ca va faire clairement du bien, les artistes ayant du mal en général avec le libre, dans son idée originale que les autres doivent être capables de "remplacer" les auteurs originaux (et dans les arts, sans les sources… Pareil que pour un programme livré "libre sans code").

        y a les films de la Blender Foundation et nous, et c'est tout

        Mais la Blender Foundation diffuse en CC-BY (sans -SA), "dommage" (entre guillemets, car la licence et l'idée de file les sources est déjà énorme) de ne pas aller aussi loin qu'eux ;-).
        (je pense que mon journal sur les problèmes avec le copyleft s'appliquent aussi à l'art libre).

        • [^] # Re: Redistribution des ressources

          Posté par (page perso) . Évalué à 8.

          Mais la Blender Foundation diffuse en CC-BY (sans -SA), "dommage" (entre guillemets, car la licence et l'idée de file les sources est déjà énorme) de ne pas aller aussi loin qu'eux ;-).

          Oui. De même que lorsque je code "from scratch", je vais en général fournir le code sous GPL (ou AGPL, ça dépend le type de programme), de même que je préfère perso le CC BY-SA. En gros, sur ce "SA", on retrouve juste les préférences des gens par rapport au Libre (GPL vs BSD, copyleft ou non…). Je préfère avoir moins de réutilisation d'un programme ou de ressources d'une œuvre mais que chacune de ces réutilisations aide à propager l'idée du Libre plutôt que l'inverse. Si notre Marmotte devenait super connu mais qu'en fait c'était utilisé par des boîtes qui n'en ont rien à foutre de tout ça, je doute en être très content.

          Souvent ceux qui passent en CC BY, ce n'est d'ailleurs pas vraiment pour le côté Libre, plus pour le côté "j'm'en balance". La fondation Blender par exemple lorsqu'ils font un film sont bien plus intéressés par l'amélioration de leur logiciel qui en résultera ainsi que par l'effet "démo" du logiciel. D'ailleurs ils ne s'en cachent pas. Attention ce n'est absolument pas une critique, c'est juste une question de priorité et ça se comprend (le but premier de leur fondation étant justement d'améliorer Blender et de le promouvoir). Donc je pense que faire un film intéressant avec un bon scénario est aussi un but, mais pas leur priorité principale. De même, au final les ressources, une fois le film fait, ne les intéressent plus. Ils passent à autre chose, et "faites ce que vous en voulez". D'ailleurs on remarquera que leur logiciel Blender est en GPL, lui, car c'est justement la chose qui les intéresse et qu'ils veulent pousser en avant.
          Moi je m'intéresse probablement plus aux œuvres finales qu'au logiciel (bien que le logiciel est aussi très important pour moi), donc j'agis différemment et je mets tout sous copyleft.

          De même Nina Paley, son film est passé de CC BY-SA à CC BY, puis CC 0. Elle par contre soutient une forme de liberté à l'extrême et a un combat très politique contre le copyright. Quand on lit ses arguments, en fait c'est surtout qu'elle dit que dans les faits, elle va pas poursuivre quelqu'un qui reproduit une partie de ses œuvres, et en a eu marre qu'on lui demande des autorisations. Mais le truc marrant, c'est… que ça n'a rien changé! Même après avoir mis en CC 0, les services légaux des chaînes ou productions lui demandaient de signer un papier d'autorisation (juste au cas où). Mais elle laisse quand même CC 0 en coup de gueule contre le copyright et le système de droits dans son ensemble (signifiant en gros qu'elle veut même pas en faire partie, à tel point qu'elle a même créé sa propre tentative de licence, le copyheart, ce qui n'a probablement pas grande valeur légale).
          Moi c'est pareil, je doute que j'aurais l'envie de poursuivre quelqu'un qui contrevient à notre licence. Par contre je préfère jouer le jeu du système, et si notre licence est bafouée par une de ces boîtes qui n'hésiterait pas à jouer les effarouchées si on osait contrefaire des œuvres, je n'attaquerais peut-être pas en justice, mais je mettrais le système devant ses contradictions.

          On a utilisé le CC BY dans certains cas, comme lorsqu'on a fait le calendrier du Libre 2015. Et pour aller encore plus loin, je pense même que le CC 0 est le mieux pour les ressources très "brutes". Par exemple des sons enregistrés dans la nature sans retouche, ou des photos en raw directement sortis de la caméra, etc. En effet, si on se met à nommer chaque auteur pour une action d'un dixième de seconde (cliquer sur le bouton de l'appareil), on n'en est plus sorti et créer un réseau de partage de ressources entre créateurs (un de nos projets en cours à l'assoce!) peut devenir un fardeau.
          Par contre si un travail véritable a été apporté à la "capture brute" (édition, nettoyage, etc.), je me dis que c'est normal de citer la personne. Et quand des heures, des jours et des semaines ont été passées (comme dans notre film), le copyleft a vraiment ma préférence.

          Voilà. C'est juste mon avis à ce jour. Ça peut changer, et peut-être qu'un jour j'en aurai marre, ferai comme Nina Paley et sortirai tout en BSD et CC BY/0. Mais pour l'instant je préfère le CC BY-SA pour ce type de projet. :-)

          Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Redistribution des ressources

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        C'est pourquoi certains projets qui veulent vraiment aller dans le sens du Libre vont en général aussi livrer leurs sources en supplémentaire, et le préciser. Mais ils sont très rares. À ma connaissance en audiovidéo, y a les films de la Blender Foundation et nous, et c'est tout

        Tiens d'ailleurs une petite capture d'un tweet de Ton Roosendaal, le président et fondateur de la fondation Blender à propos de notre film pour dire qu'on est dans le bon esprit pour un film Libre. :-)
        Avis de Ton Roosendaal

        Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Redistribution des ressources

        Posté par . Évalué à 1.

        À ma connaissance en audiovidéo, y a les films de la Blender Foundation et nous, et c'est tout

        Il y a également http://morevnaproject.org/ fabriqué avec synfig, blender, krita et mypaint.

        "La série d'animés est produite dans l'esprit Open Movie . Tous les fichiers sources des animations finies sont librement disponible sous les termes de la licence Creative Commons Attribution . Nous encourageons les remix, fan-art et republications."

        • [^] # Re: Redistribution des ressources

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je n’ai regardé qu’une vidéo pour le moment, alors peut-être les licences varient elles avec les contenus, mais celle que j’ai vue est en CC BY NC SA, donc non libre, contrairement à ZeMarmot et les films de la Blender Foundation.

          • [^] # Re: Redistribution des ressources

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Je n’ai regardé qu’une vidéo pour le moment, alors peut-être les licences varient elles avec les contenus, mais celle que j’ai vue est en CC BY NC SA, donc non libre, contrairement à ZeMarmot et les films de la Blender Foundation.

            Quand on lit , il est en effet dit que la vidéo est sous CC BY NC SA. Et à la fin de la vidéo elle-même aussi.
            Par contre juste sous la vidéo, ils disent que les sources sont en CC BY. Peut-être que les sources (sans édition finale) sont en BY (sauf les musiques, qui sont elles en NC de toutes façons), mais que la vidéo finale est en NC, de sorte qu'ils veulent se réserver le droit d'être les seuls à pouvoir diffuser commercialement le film final, mais sans empêcher les gens de réutiliser indépendamment les éléments du film? Ou simplement y a eu un changement de licence et ils n'ont pas bien corrigé partout? Ça pourrait en effet mériter éclaircissement.

            En tous cas, en effet, les sources sont dispos.

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

            • [^] # Re: Redistribution des ressources

              Posté par . Évalué à 4.

              Toute la partie vidéo de la démo de Morevna est sous licence CC By, le chef du projet Morevna me l'a confirmé lui-même. La partie audio est sous CC By-NC-SA, parce que c'est la licence de la musique récupérée sur Jamendo. Plus de détails ici : http://morevnaproject.org/2013/07/16/license-issues-of-morevna-project-demo/

              Les musiques des prochaines épisodes officiels de Morevna devraient être libres. Une nouvelle démo pourrait être publiée avec une musique libre, si les membres du projets en trouvent une adéquate pour remplacer l'ancienne.

              splash!

  • # quel public ?

    Posté par . Évalué à 2.

    je n'arrive pas à trouver l'info, c'est un film pour enfants ou pour grands ?

    • [^] # Re: quel public ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      c'est un film pour enfants ou pour grands ?

      Pour tous!

      Pour être plus précis, y aura pas vraiment de sang ou de violence inutile, ni probablement de sexe (en tous cas, pas dans le scénar en cours). Par contre ce n'est pas un film niais pour gosses avec morale à la fin "soyons tous amis". Il y aura plusieurs degrés de compréhension sur certaines scènes (par exemple toute une séquence prévue pourrait être sous les effets de drogues, ce qui sera compris différemment par adultes et enfants, mais c'est une séquence avancée dans le scénario, au rythme du financement, je doute qu'on y arrive).

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: quel public ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 5. Dernière modification le 19/05/15 à 15:08.

        une séquence prévue pourrait être sous les effets de drogues

        Drooooooooooogue

        • [^] # Re: quel public ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Désolé.

        • [^] # Re: quel public ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          J’aurais plutôt lié ceci : https://www.youtube.com/watch?v=xsME9mhd00k :-)

          ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

          • [^] # Re: quel public ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Ou la scène de The Big Lebowski où il est drogué et rêve qu'il fait un film de cul dans un bowling. Scène d'anthologie s'il en est!

            Note, puisque je cite ce film, pour répondre d'avance à une question qu'on m'a déjà posée sur reddit: non par contre, la marmotte n'en est pas une référence; d'ailleurs l'animal qu'on y voit — bien que le héros l'appelle une marmotte — est en fait un furet, animal qui n'a rien à voir, est d'une tout autre famille, carnivore et dangereux (d'ailleurs une marmotte qui rencontre un furet a intérêt à courir vite!). J'aimais les marmottes bien avant ce film qui n'en contient pas! :p
            Mais il n'en reste pas moins que ce film est en effet une référence pour moi, je l'adore, et dans le contexte des meilleures films avec scène sous drogue, cela reste un des meilleurs que je connaisse. :-)

            Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

  • # Pinaillage

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    J’ai lu la dépêche avec intérêt, par contre j’ai relevé quelques petites erreurs:

    Vous trouverez sur la page de financement une petite vidéo _teaser (aguiche) de 55 secondes pour vous donner une idée du style d'animation et de graphisme._

    Il y a des tirets bas qui trainent pour une raison inconnue!

    les "celluloids […]

    Le lien est raté, j’imagine que ça devrait plutôt donner:

    les "celluloids" sont les supports physiques d'animation traditionnelle […]

    Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

  • # Sympa

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Les dessins du teaser sont très jolis et j'aime beaucoup les couleurs pastels.

    Le raisonnement au sujet des licences de la part d'un des auteurs est pertinent et j'aime beaucoup cette idée de CC 0 pour les oeuvres "brutes".

    Pourtant, pour que l'art évolue, il a bien fallut le partager à un moment où un autre. Dommage que dans ce domaine, il y ait encore autant de progrès à faire.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas sentis la différence.

    • [^] # Re: Sympa

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Les dessins du teaser sont très jolis et j'aime beaucoup les couleurs pastels.

      :-)

      Pourtant, pour que l'art évolue, il a bien fallut le partager à un moment où un autre. Dommage que dans ce domaine, il y ait encore autant de progrès à faire.

      Je pense justement que ça a évolué… mais dans le mauvais sens. Il y a je pense un siècle ou 2, et avant, on ne se posait pas autant de problème de copyright. On pouvait se faire copier, l'avoir mauvaise et crier au scandale, mais on n'allait pas attaquer en justice pour autant. Et c'était pas plus mal! Maintenant on peut en théorie bien "protéger" son œuvre, mais c'est un leurre. En vérité ce système ne protège bien que les gros. Pour le démontrer, il suffit de voir ce qu'il se passe lorsqu'un petit voit son œuvre reprise par un gros: en général, pas grand chose, un petit cri au scandale dans des journaux, parfois avec de la chance une compensation monétaire qui ne vaut pas tant, et puis on oublie… Et surtout beaucoup de perte de temps à brasser de l'air et à se gâcher la vie en pleurnichant au lieu d'aller de l'avant.

      Et je ne crois pas que ça va changer, au contraire ça continue à évoluer, toujours dans le même sens. Hier je suis tombé sur cette news. Pour résumer, "Happy Birthday to you" est une chanson écrite mi-19ème siècle mais elle génère des fortunes tous les ans! Son copyright est censé expirer en 2016 dans l'UE, et… 2030 aux US (d'après Wikipédia). Cette chanson de plus d'un siècle génère des fortunes de copyright, qui vont direct dans les poches de Warner/Chappell (donc pas pour les artistes!), et théoriquement si vous la chantez en groupe (oui, même lors de vos annivs entre potes), vous êtes censé payer des royalties dessus!
      Or le juge demande aux plaignants de donner la preuve que les auteurs originels avaient souhaités mettre leur chanson dans le bien commun… mais à mon avis, la vérité est simplement qu'à cette époque là, les gens s'en foutaient et ne pensaient pas tant à "protéger" des œuvres (donc les plaignants auront du mal à trouver un écrit, si c'est le cas, puisque c'était simplement la pensée du temps). C'est une obsession bien plus récente des êtres humains. Peut-être ai-je tort, je ne suis pas historien du droit d'auteur, mais il me semble que même y a quelques dizaines d'années, les gens se posaient beaucoup moins de problèmes inutiles sur le sujet que maintenant.
      Enfin voilà… triste monde…

      Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

      • [^] # Re: Sympa

        Posté par . Évalué à 5.

        théoriquement si vous la chantez en groupe (oui, même lors de vos annivs entre potes), vous êtes censé payer des royalties dessus !

        En 2004, Pierre Merejkowsky, dans "Insurrection résurrection" (mise en scène autobiographique de sa vie), sifflote l'Internationale pendant quelques secondes. Le film fait à peu près 200 entrées. La production du film reçoit un recommandé de la SRDM lui demandant de payer 1000 euros à l'éditeur, Le chant du monde.

        "Insurrection résurrection" → https://vimeo.com/64715407

        Dans son film suivant (pour la blague, hein), Merejkowsky appelle la SACEM pour dénoncer Arlette Laguiller : elle chante l'Internationale pendant ses meetings, ne déclare rien, ne paie rien ^_^

        "Filmer et punir" → https://vimeo.com/98547242

        L'Internationale a été composée en 1888.
        Il n'y a plus de droits opposables depuis… 2014 !

        http://www.lemonde.fr/cinema/article/2005/04/08/siffloter-l-internationale-peut-couter-cher_636777_3476.html

        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

  • # Interview radio de Ze Marmot

    Posté par . Évalué à 3.

    Nous avons fait pour Symbiose (l'émission radio qui renaît de ses cendres) une interview radio de Ze Marmot (et de Pouhiou) : http://iluk.fr/150530-marmot-pouhiou-Icongirlpistols.ogg

    Interview sous licence Art Libre, Musique par Icon Girl Pistols sous CC by nc sa

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.