Kino, c'est fini. Vive Kino ?

40
27
août
2013
Audiovisuel

Kino est un éditeur non-linéaire de vidéos pour GNU/Linux écrit en C++. Il est agréable à utiliser avec ses onglets de montage, une grande zone de visualisation contrairement à beaucoup de ses concurrents, un onglet d'acquisition compatible IEEE1394, une frise chronologique (timeline), un établi de découpe, quelques dizaines d'effets vidéos ou audio et des possibilités d'exportation étoffées.

Logo

Le site web a annoncé le 5 août 2013 la mort de Kino sans préciser les raisons. Le développement était inactif depuis 2009.

Ses avantages

Kino est facile de prise en main et intuitif.
L'édition se fait à la volée. Après une courte période d'utilisation, le travail y est plutôt rapide. La prise en main est subjectivement plus facile que celle de Cinelerra.

L'interface est claire et sobre.

Comme tous les logiciels de montage vidéo modernes, Kino est un logiciel de montage non-linéaire, c'est-à-dire avec accès immédiat à toute trame d'un simple clic de souris sur la ligne de temps (timeline) en lien avec la visualisation. Le fichier vidéo d'origine n'est pas modifié, tous les changements sont enregistrés dans un petit fichier au format XML, le SMIL. L'utilisation des effets créera de petits fichiers vidéos complémentaires. Le tout se fait de façon simple et transparente.

L'ensemble du travail se fait au format DV (Digital Video). C'est un format sans grosse perte de qualité, tant qu'on travaille en DV dès le départ, ou qu'on accepte de réduire en 720x576 ses jolis rushes en HD.

Kino est basé sur FFmpeg, bibliothèque de traitement vidéo et de conversion très complète et de plutôt bonne qualité, au développement très actif.

Kino fonctionne bien sur les systèmes peu puissants et est fiable, contrairement à KDEnlive plus exigeant et plus jeune.

L'exportation dans différents formats (DVD, MPEG-4, OGV (Theora), Xvid) est assurée par un jeu de plugins sous forme de scripts qui appellent Gstreamer, FFmpeg, etc). Son extension est donc assez facile. On peut profiter de la (grande) puissance de FFmpeg ; par exemple, j'ai ajouté le format Matroska.

Ses inconvénients

L'exportation en DV fonctionne parfaitement, mais c'est moins le cas vers d'autres formats ou vers un DVD, car même si l'interface d'export est simple, les exports nécessitent d'autres bibliothèques ou logiciels comme gstreamer, FFmpeg ou Mjpegtools avec mplex. Suivant les versions présentes sur le système, les possibilités peuvent être désactivées ou, pire, non fiables. Par exemple, Mplex n'est pas disponible sous Debian, il faut donc l'installer à partir de dépôts extérieurs avec les risques habituels pour la sécurité de la distribution.
L'exportation est une partie qui nécessitait une évolution.

Tempérons : après quelques essais sur de films courts, la qualité peut être au rendez-vous par exemple en format OGV (vidéo Theora et audio Vorbis) grâce à Gstreamer (un des rares avantages de Gstreamer pour moi).

Video4Linux2 est une interface répandue avec une webcam ou un autre équipement audiovisuel. Il n'est pas géré par Kino. Heureusement, FFmpeg le permet en ligne de commande mais c'est moins simple.

Il ne comporte pas de piste son séparée (la timeline n'est pas multipiste) même si on peut modifier ou superposer du son avec l'onglet effets mais c'est moins pratique.

Il ne dispose pas de chutier (l'endroit où l'on met les extraits de vidéo).

Les onglets timeline et montage sont frustes, version KISS.

Sa popularité

Kino est populaire. Sous Debian le nombre d'utilisateurs n'est pas ridicule (http://qa.debian.org/popcon.php?package=kino). Ce n'est pas étonnant au vu des qualités citées plus haut et particulièrement sa prise en main rapide et sa fiabilité.
Son arrêt est d'autant plus frustrant.

Son avenir

Il est sombre.

Arne Schirmacher a créé Kino mais ensuite l'a délaissé tout en s'occupant du site Web. Aujourd'hui, il annonce sa mort du fait de l'inactivité depuis 2009. C'est Dan Dennedy qui en est le développeur actuel.

Vu sa popularité, Kino sera-t-il repris ? Espérons-le au vu de ses qualités.

Sinon, Dan Dennedy conseille son nouveau projet Shotcut qui est une alternative à suivre de près, bien que son esthétique sombre soit discutable sur certains systèmes. Il n'est encore qu'à un stade précoce. Par exemple, son installation n'est pas au standard des distributions (un simple script bash).

Les alternatives libres

  • # heureux d'apprendre l'existence de tous les autres projets

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je ne savais pas qu'il existait autant de logiciels de montages vidéo non linéaire sous GNU/Linux.

    Dans la liste je pense qu'on pourrai rajouter Blender 3D, (il dispose d'un banc de montage vidéo et d'animation)
    à part blender, kino et cinelera je n'en connaissais pas d'autres.

    Ça fait plaisir de savoir qu'il y a désormais du monde dans le montage vidéo sous GNU/Linux.
    reste à voir comment c'est packagé dans les distributions.

  • # Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

    Posté par . Évalué à 2.

    Sans plaisanter je n'ai jamais pu me faire à quoi que ce soit d'autre.

    La richesse des plugins, la souplesse du language, il n'y a rien que j'ai essayé et qui arrive à la cheville d'Avisynth.
    Et pour pouvoir bénéficier de la puissance de deshaker je rajoute virtualdub+deshaker.

    Le montage ? : film c = film a + film b. Et j'exagère à peine…

    Honnêtement tous les logiciels cités plus haut sont tellement pauvres en fonctionnalités qu'ils me semblent juste là pour s'entraîner à faire de jolies interfaces sur du vide.

    Lequel permet de passer un film en 60 images/s en utilisant de l'extrapolation de mouvement ?

    Le fameux Avisynth 3 pour Linux c'est le saint graal du montage vidéo. J'en rêve la nuit…

    • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

      Posté par . Évalué à 2.

      j'ai trouvé l'équivalent : scripts bash basées sur ffmpeg
      Bon, il manque peut-être des plugins…

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

      Posté par . Évalué à 3.

      Avisynth est dédié à la post-production, pas au montage.
      Tu ne peux pas, avec ce genre d'outil (ou très très difficilement), monter un entretien, c'est-à-dire découper de la parole et conserver son sens, tout en maintenant un cadre cohérent.

      Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

        Posté par . Évalué à 1.

        Je ne pense pas non. Qui peut couper un film à la seconde près avec une interface graphique ? Impossible d'atteindre la précision d'Avisynth avec un timeline et des ascenseurs.
        Gérer les bandes sons et la synchro avec Avisynth n'a rien de bien difficile. Il faut juste comprendre comment ça fonctionne. Et puis chercher permet de comprendre la problématique de l'échantillonage et bien d'autres.
        La gestion des espaces de couleurs par exemple est une problématique ESSENTIELLE complètement masqué par les logiciels de la liste. Le résultat sur un vidéoprojecteur / écran TV / écran PC n'est pas du tout le même. Et je ne parle même pas de l'upscaling, du downscaling, de l'entrelacement, etc etc…

        ffmpeg est un programme génial pour l'encodage, mais pour gérer les incrustations vidéo avec bon courage… :-)

        des alternatives à AviSynth sous Linux j'en ai cherché croyez-moi…

        • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Je ne peux que dire la même chose. Voila bien pourquoi j'ai une machine virtuelle avec un Windows : pour utiliser les avs…

        • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

          Posté par . Évalué à 9.

          Je ne pense pas non. Qui peut couper un film à la seconde près avec une interface graphique ? Impossible d'atteindre la précision d'Avisynth avec un timeline et des ascenseurs.

          Une précision d'1/25 de secondes pour un film en 25 i/s, par exemple ? Tous les logiciels de la liste le font, heureusement, parce que c'est bien le minimum de ce qu'on demande à un logiciel de montage.
          Il y a ce qu'il faut en filtres de dés/entrelacement dans à peu près tous les logiciels de la liste, puisque pour la plupart ils sous-traitent leurs effets (mlt, frei0r, ffmpeg etc).
          L'upscaling et le downscaling sont également envoyés (avec plus ou moins de bonheur) à ces "framework"/plugins).
          Pour la couleur, c'est déjà un peu plus du domaine de la post-prod, mais les espaces colorimétriques sont correctement interprétés dans les formats que les logiciels lisent.

          Je crois qu'on ne parle pas de la même chose : )

          Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

          • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

            Posté par . Évalué à 1.

            Je ne veux pas les dénigrer, j'imagine bien qu'il y a du travail derrière, mais la dernière fois que j'ai utilisé Avidemux, des plugins il y en avait 3, et c'étaient les plus basiques.

            Equivalent de "deshaker" sous linux ? Et pourtant dieu sait que la phase de stabilisation est la première à réaliser avant de débuter n'importe quel montage. A moins de filmer en permanence avec un trepied…

            Franchement, l'équivalent de VirtualduB+AviSynth sous linux je ne trouve pas.

            Tente de récupérer un vieux film 16mm à 17 i/s, de le stabiliser, de corriger le 3/2 pulldown lors de son catastrophique import en VHS, de corriger les rayures liés à l'import VHS, de le désaturer, de rectifier les couleurs, d'enlever le grain en temporel et spatial, d'enlever les tâches sur la pellicule, d'affiner les contours, de faire de l'interpolation pour monter à 50 i/s. Aucun des logiciels de la liste ne permet de faire 20% de ce travail.

            Après c'est sûr que coller deux vidéos d'iphone 4 avec un fondu enchaîné en mettant "mariage de clothilde et benoît" en titre et une musique bidon en fond ça ils doivent sûrement tous y arriver…

            • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

              Posté par . Évalué à 4.

              Je ne veux pas les dénigrer, j'imagine bien qu'il y a du travail derrière, mais la dernière fois que j'ai utilisé Avidemux, des plugins il y en avait 3, et c'étaient les plus basiques.

              Euh Avidemux, c'est pas vraiment un logiciel de montage…

              Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

              • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Et d'ailleurs :

                Tente de récupérer un vieux film 16mm à 17 i/s, de le stabiliser, de corriger le 3/2 pulldown lors de son catastrophique import en VHS, de corriger les rayures liés à l'import VHS, de le désaturer, de rectifier les couleurs, d'enlever le grain en temporel et spatial, d'enlever les tâches sur la pellicule, d'affiner les contours, de faire de l'interpolation pour monter à 50 i/s. Aucun des logiciels de la liste ne permet de faire 20% de ce travail.

                Ça ne me paraît pas relever du montage, tout ça. Enfin, ce sont des choses qu'on peut être amené à faire en montant un film (genre les pellicules de Sugar Man, le docu oscarisé cette année), mais pas nécessairement : parfois, coller deux vidéos d'iPhone entre elles suffit largement (genre les passages filmés à l'iPhone du même Sugar Man).

                Là-dessus, je n'irai pas jusqu'à dire que les NLE sous Linux puissent être considérés comme "corrects". Mais franchement, pour simplement faire du montage, je doute qu'on doive systématiquement se coltiner les "20% de ce travail" que tu fais avec Avisynth.

                • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je ne vois franchement pas comment on peut se passer d'une phase de stabilisation avant un montage… sauf pour imiter les films volontairement mauvais d'Andy Warhol à l'époque de la Factory…

                  Avant de pouvoir monter il y a BEAUCOUP de travail si les sources sont variées et multiples.

                  • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Je ne vois franchement pas comment on peut se passer d'une phase de stabilisation avant un montage

                    En faisant des images correctes ; )

                    Avant de pouvoir monter il y a BEAUCOUP de travail si les sources sont variées et multiples.

                    Mais tu ne vas pas corriger l'intégralité de tes 20 (ou plus) heures de rushes si au final ton projet doit faire 10 minutes, non ?

                    Le montage, ce n'est pas seulement un bout-à-bout !

                    Bon. Une mini louche de pointeurs au cas où quelqu'un serait intéressé :

                    Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                    • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                      Posté par . Évalué à 1.

                      En faisant des images correctes ; )

                      Je veux bien, mais je n'ai pas les moyens

                      Si je me casse la tête avec mes filtres et mes .avs c'est bien pour obtenir un résultat correct avec peu de moyens…

                      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                        Posté par . Évalué à 1.

                        En attendant de pouvoir acheter du matos libre, il y a la HM150E (jvc). C'est pas "donné", (on la trouve neuve à 1800 TTC) mais c'est une petite caméra pro tout de même, vraiment très polyvalente.
                        Les défauts : micro d'origine bien pourri ; batteries de trop courtes durées ; plasturgie, bagues et potards un peu bof.
                        On la trouve d'occasion (et l'ancien modèle, la HM100) pas trop cher (c'est relatif).

                        Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

                  • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Je ne vois franchement pas comment on peut se passer d'une phase de stabilisation avant un montage… sauf pour imiter les films volontairement mauvais d'Andy Warhol à l'époque de la Factory…

                    Avec des séquences vidéos qui ne viennent pas d'une camera, ca marche aussi. Je pense aux screencasts. Sinon, avec des plans fixes ca marche aussi.

                    Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

      Posté par . Évalué à 1.

      Certes, d'après ce que tu dis, ça a l'air bien mais elle est où la doc ? Ça s'installe et s'utilise comment ?

    • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

      Posté par . Évalué à 10.

      Avisynth 3 est mort depuis des années… mais la relève existe, elle s'appelle vapoursynth. En gros, c'est une réécriture complète et multiplateforme d'avisynth, qui se présente comme une extension du langage python. C'est un projet jeune (moins d'un an) mais très prometteur, qui a connu un développement rapide. La prochaine version devrait être "feature-complete" c'est-à-dire qu'il sera possible de transcrire avec vapoursynth n'importe quel script avisynth. Vapoursynth permet même d'utiliser des plugins compilés pour avisynth, mais sous Windows uniquement, si bien que sous Linux les possibilités sont pour l'instant réduites. Cependant, certains plugins d'avisynth ont été portés pour tourner nativement avec vapoursynth, et sont donc dispo sous Linux. Les heureux utilisateurs d'ArchLinux peuvent d'ores et déjà installer pas mal de choses depuis AUR. Le développement de vapoursynth et de ses plugins est discuté activement sur le forum doom9.

      Avisynth et vapoursynth peuvent être utilisés comme des NLE mais ce n'est vraiment pas pratique. Par contre, ils sont très appréciés pour leurs possibilités de filtrage et de post-traitement (désentrelacement, débruitage, netteté, etc.), grâce au très riche écosystème de plugins d'avisynth. Beaucoup de ces filtres dépassent en qualité et en fonctionnalité ceux des autres logiciels, libres ou même propriétaires. Pour ma part, je travaille dans un cadre semi-professionnel avec des outils propriétaires sous Windows (Premiere Pro pour le montage, After Effects pour les effets visuels, Adobe Audition pour le son, DaVinci Resolve pour la correction et l'étalonnage) mais j'utilise souvent avisynth (et maintenant parfois vapoursynth) dans la dernière phase de mon "workflow", juste avant l'encodage final.

      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

        Posté par . Évalué à 3.

        Merci !

        ■Ported to work on arm and powerpc

        Oh que ça m'a plu de lire ça !!!!

      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

        Posté par . Évalué à 1.

        OH BORDEL MERCI MERCI MERCI

        pleure de joie

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Tu ne veux pas lancer une dépêche avec Loic Ibanez?
        Vous prenez tout votre temps, ça se fait dans l'espace de rédaction, plein de personnes vont collaborer… À vous la gloire grâce au travail des autres ;-)

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Je ne connais qu'un seul NLE correct : Avisynth

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Je suis assez d'accord avec cette analyse. Je me vois difficilement me passer d'une timeline pour le travail de dérushage, de montage, de synchronisation des pistes (surtout avec les formes d'ondes audio), etc. Personnellement, je fais tout ça avec Cinelerra, parce qu'il est à mon sens assez couteau suisse : il n'est pas aussi complet qu'un Adobe Premiere ou qu'un After Effect, mes les outils disponibles permettent de faire 90% du boulot courant sur des montages relativement complexes (et 100% sur des choses très basiques).

        Ça ne m'empêche pas du tout d'aller piocher dans d'autres outils pour faire des tâches de conversion (ffmpeg), de traitement spécifiques (audacity pour le son, ou Gimp Animation Pack pour l'image, ardour pour la musique), handbrake (encodage), quand ce n'est pas carrément du script (python + GMIC par exemple) pour des besoins très spécifiques. Il m'arrive même de faire appel à un autre éditeur non linéaire (kdenlive ou openshot) lorsque j'ai envie d'utiliser un effet qui n'existe pas nativement pour Cinelerra… (NB : Cinelerra n'est pas compatible avec mlt ou frei0r)

        Pour moi, Avisynth ou vapoursynth (qu'il me reste à découvrir, merci pour l'info) entrerait plutôt dans cette seconde catégorie : des traitements sur des séquences, avant ou après découpage (peu importe) qui retrouveront leur place dans la timeline de mon NLE une fois tous les effets/traitements appliqués (pardon pour les nombreux anglicismes). Cinelerra travaillant avec des fichiers XML pour le montage, il est très facile de les hacker à la main (ou avec un script python, par exemple) et de remplacer une séquence non traitée par une séquence traité, sans rien toucher au montage initial.

        J'ai en quelque sorte renoncé à cherché le Saint-Graal du montage vidéo, le logiciel qui fait tout, y compris le café, et je vais chercher dans chaque outil les choses qu'il fait le mieux. Et le tout sous Linux, si possible (et de plus en plus possible, dans les faits).

  • # Kdenlive

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    À noter que Kdenlive s'est largement amélioré et que son utilisation est désormais complétement accessible aux débutants. C'est sûrement une des raisons de la baisse d'activité de Kino.

    • [^] # Re: Kdenlive

      Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 28/08/13 à 21:38.

      J'avais essayé celle de Debian Squeeze, la 0.7.8 qui ne m'avait pas convaincu avec son interface trop touffu à mon goût… et ses plantages. Je regarderai la 0.9.6 ou attendrai la 1.0.

    • [^] # Re: Kdenlive

      Posté par . Évalué à 3.

      Kdenlive est le plus correct que j'ai eu à utiliser jusque là, tant en termes d'interface qu'en termes de fonctions, performances et stabilité. C'est conçu pour KDE mais les dépendances propres à KDE sont très peu nombreuses, un peu comme K3b quoi (je dis ça pour ceux qui ont un bureau principalement basé sur GTK, évidemment pour les autres ça n'est pas un problème).

  • # Non linéaire

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Après avoir vu sans le comprendre ce terme de « non linéaire » qualifiant des logiciels de montage, je viens finalement de me renseigner.

    Le montage « non linéaire » s'oppose au montage historique par découpe et collage de bande, et au montage « linéaire » par lecture sur un appareil et enregistrement en temps réel sur un autre. Le montage non linéaire permet donc de s'affranchir de toutes ces contraintes en accédant directement aux images à des index temporels arbitraires. À mon sens, cela se rapproche justement du montage par collage de bande.

    Conclusion : quand on vous parle de logiciels de montage vidéo non linéaires, ne vous laissez pas impressionner, et comprenez simplement « logiciel de montage vidéo ». En effet, la contrainte du montage linéaire n'a aucune raison d'exister sur ordinateur, et tous les logiciels de montage sont donc vraisemblablement non linéaires. L'utilisation de ce qualificatif me semble relever d'un recours maladif au jargon, un peu comme si on rappelait pour un éditeur de texte qu'il permet de modifier le texte déjà saisi.

    • [^] # Re: Non linéaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Je vois au moins un logiciel de montage vidéo linéaire: avidemux. Tout ce qu'il permet de faire en terme de montage, c'est de couper une partie d'une vidéo ou de concaténer deux vidéos. Les logiciels de montage non linéaire permettent beaucoup plus que cela (remplacer une partie d'une vidéo par une autre, insérer une vidéo au milieu d'une autre, ajouter des effets de transition entre deux vidéos, créer des titres, etc.)

    • [^] # Re: Non linéaire

      Posté par . Évalué à 1.

      L'utilisation de ce qualificatif me semble relever d'un recours maladif au jargon, un peu comme si on rappelait pour un éditeur de texte qu'il permet de modifier le texte déjà saisi.

      Ou comme si on disait que VI est un éditeur pleine page. Je me rappelle qu'on m'avait donné cette argument il y a très longtemps il est vrai :) Une époque où certains éditaient encore ligne par ligne !

    • [^] # Re: Non linéaire

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Après avoir vu sans le comprendre ce terme de « non linéaire » qualifiant des logiciels de montage, je viens finalement de me renseigner.

      Tu t'es renseigné dans les commentaires de la dépêche ? https://linuxfr.org/news/kino-c-est-fini-vive-kino#comment-1479638

      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: Non linéaire

      Posté par . Évalué à 4.

      De ce que tu en dit, ça à encore un sens de faire du montage linéaire lorsque tu doit diffuser la vidéo en temps réel, de la même manière qu'il y a les éditeurs de textes et les éditeurs de flux de texte.

    • [^] # Re: Non linéaire

      Posté par . Évalué à 3.

      moi j'ai une voiture automobile … hahaha …

  • # Lightworks

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    IL ne faut pas oublier Lightworks, qui est en GPL depuis quelque temps, en beta pour Ubuntu, avec certes des extensions payantes, notamment pour les codecs propriétaires.
    http://www.lwks.com/

    J'ajouterai que pour avoir utilisé Kino de nombreuses fois, il est pratique pour récupérer des vidéos depuis des caméras DV mais pour le montage et l'export c'est pas trop ça. Et maintenant que le firewire disparait, je ne vois plus très bien l'intérêt de l'utiliser.

    • [^] # Re: Lightworks

      Posté par . Évalué à 8.

      Lightworks n'est pas en GPL et personne ne sait s'il le sera jamais. Peut-être quelques sources seront-elles publiées, peut-être pas. Quant à la licence…
      Pour l'instant, la version Linux est un freeware bien buggé, qui bénéficie d'un coup d'opensource-washing, comme cela a déjà a été évoqué sur ces pages et ailleurs (lire les forums de lwks.

      Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

    • [^] # Re: Lightworks

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      IL ne faut pas oublier Lightworks, qui est en GPL depuis quelque temps,

      C'est impressionnant comme le FUD peu marcher… Des années après.
      Je reste scotché par les gens qui croient une annonce "dans 1 an on va faire GPL promis" et qui en plus traduisent "c'est GPL maintenant, c'est sûr" ou "dans 1 an pas la peine de vérifier on tiendra notre promesse".

      Snif.

      • [^] # Re: Lightworks

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        C'est impressionnant comme le FUD peu marcher… Des années après.

        FUD, c'est Fear, uncertainty and doubt. Il faudra m'expliquer ce qui est censé faire peur quand on dit « on va releaser en GPL ».

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Lightworks

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tu as raison, zut, mauvaise utilisation du mot.
          Du coup, je ne sais pas comment définir cette croyance au communiqué de presse :(.
          C'est comme le FUD (te faire croire quelque chose qui n'est pas vrai), mais dans l'autre sens (te faire croire ce qu'il est ce qu'il n'est pas plutôt que de te faire croire qu'il n'est pas ce qu'il est, en gros), et du coup comment nommer?

          • [^] # Re: Lightworks

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            GUD : Good news, uncertainty and doubts

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Lightworks

            Posté par . Évalué à 4.

            Du marketing ? (suis déjà dehors ;))

          • [^] # Re: Lightworks

            Posté par . Évalué à 9.

            Du foutage de gueule.

            splash!

  • # acquisition

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 30/08/13 à 10:13.

    ce que j'aim(e|ais) bien dans kino c'est l'intégration dans kino de la partie acquisition depuis le caméscope. Dasn les alternatives proposées, quelles sont celles qui le font aussi bien ?

    (oui, je sais : des logiciels… qui effectuent une seule chose et qui le font bien)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.