L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags : aucun
0
9
juin
2006
Éducation
L'Association pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre (APRIL) vient de diffuser un communiqué de presse intitulé « L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle », après avoir constaté que le ministre de l'Éducation nationale, via la Délégation aux Usages de l'Internet, sert d'alibi à une opération commerciale de la société Microsoft.

La campagne nationale sur la sécurité informatique lancée le 6 juin revêt en effet toutes les caractéristiques d'une telle action (voir le compte-rendu de la soirée et l'analyse du kit de publi-information intitulés « "Protège ton ordi" : la neutralité commerciale de l'école publique est-elle soluble dans le numérique ? (suite) », ainsi que les photos prises par APRIL et le collectif StopDRM).

L'absence de toute référence au logiciel libre est toute aussi choquante que ces actions de propagande et de publicité. L'APRIL dénonce donc avec force une opération mercantile qui n'a pour autre objectif que d'accompagner le lancement de produits Microsoft et de capturer du «temps de cerveau disponible» directement dans les écoles. Elle appelle dès lors les parents d'élèves et les enseignants à systématiquement rappeler aux enfants l'existence d'une alternative sécurisée au tout-Microsoft.

Enfin, et pour la troisième fois depuis janvier 2004, l'APRIL invite le ministre à « définir une politique de développement de l'informatique dans l'Éducation nationale qui soit libre de toute ingérence commerciale, reprenant en cela la tradition républicaine qui protège le système éducatif ». Sur le site protegetonordi, on peut lire « une opération organisée par le ministère de l'éducation nationale, Microsoft et leurs partenaires ». À quand une « délégation Microsoft » au Ministère de l'Éducation nationale ?

PCInpact a publié un article de Marc Rees sur le « lancement de la 2ème Semaine de la Sécurité Informatique ».
  • # Il faut arrêter d'être de mauvaise foie...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    ... c'est juste que les produits concurrents de Microsoft n'ont pas autant besoin d'être protégé :).

    -->[]
    • [^] # Re: Il faut arrêter d'être de mauvaise foie...

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      ... c'est donc Microsoft qui a un mauvais foie :))

      . . .

      GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

      • [^] # Re: Il faut arrêter d'être de mauvaise foie...

        Posté par . Évalué à 1.


        ... c'est juste que les produits concurrents de Microsoft n'ont pas autant besoin d'être protégé :).


        C'est vrai que ça me simplifie la vie depuis des années d'utiliser linux :-)
        Mais cela n'empêche pas de songer au jour au Linux ne sera plus seulement une alternative aux logiciels boggués de M$...

        Tout ça pour dire, cela ne ne passerait que que dans la ville de Foix que ce ne serait pas moins choquant.
        Heureusement, mes enfants ne sont plus à la maternelle !
    • [^] # Re: Il faut arrêter d'être de mauvaise foie...

      Posté par . Évalué à -2.

      Oui il faut arreter d'être de mauvaise foi...
      Quand un worm/virus ou je ne sais quoi attaque et fout le net par terre en innondant nos boites mail tout le monde rale parceque les gens sont crétins et cliquent sur les liens des mails, n'ont pas d'antivirus sur leur ordi etc etc.
      Là Microsoft lance une campagne pour montrer comment protéger les produits Microsoft, c'est marqué en gros sur le site "Microsoft se mobilise", et fait passer cette "pub" à la maternelle.
      Alors OK que l'EN fasse passer de l'infommercial d'une boite, quelle qu'elle soit, c'est plus que moyen. Mais comme de toute façon ces gosses ont windows à la maison et pigent rien à la notion de LL à leur âge j'ai presque tendance à m'en moquer complètement POURVU QUE leurs parents lisent le petit dépliant qu'ils vont ramener à la maison et arrètent de me pourrir mes mails avec leurs virus.
  • # Quelle réponse du logiciel libre ?

    Posté par . Évalué à 5.

    C'est en effet un signe de la méconnaissance (je ne suis pas partisan de l'option "tous cyniques") des solutions libres par les responsables de l'éducation nationale et les responsables politiques.

    Mais que faire en retour ? S'indigner, pourquoi pas ; protester semble un premier pas ; faire un peu de lobbying et médiatiser la chose, certes ; mais ne pourrait-on pas proposer plus ?

    Chacun de nous vit dans une commune, plus ou moins grande, commune qui a la responsabilité de l'équipement des écoles. Ne pourrait-on pas organiser, au niveau national, une opération d'information, une distribution physique de systèmes libres auprès des instituteurs, des conseils municipaux, offrir du temps, du support, ... ?

    Ca me semblerait encore plus efficace, pour peu que les solutions offertes soient simples, conviviales, sûres et fonctionnelles.

    Il existe déjà pas mal d'initiatives pour adapter linux aux besoins de l'éducation, mais la promotion dans le vrai monde serait peu être un vrai plus.

    Non ?
    • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Je pense surtout que le ministère trouve là une magnifique manne financière pour communiquer autour de la sécu informatique, ce que le libre ne pourrait peut-être pas faire...

      Maintenant, que ce soit siglé "microsoft", "novell", "ibm" ou "gnu/linux", c'est du kif, pour moi. L'objectif étant de faire rentrer dans les esprits qu'un ordinateur est un outil comme les autres, avec des règles de sécurité élémentaires à respecter.

      Enfin, les gamins ayant droit très tôt à la palanquée du "tout microsoft" dans les écoles (qui se poursuivra jusque tard dans leur scolarité), je trouve qu'il est plus pertinent de communiquer sur la sécu des produits MS que du libre, qui reste "conceptuel" dans une foultitude d'écoles...

      Maintenant, sur le fond, effectivement, il y a de quoi s'offusquer :-)
      • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Je ne suis pas tout à fait d'accord...

        L'ordinateur n'est pas un outil comme les autres ! C'est un outil de communication, d'information, d'échange, de culture et de connaissance (lécole est donc particulièrement concernée).

        Mais que ce soit siglé de quelque entreprise que ce soit me pose à moi un vrai problème. D'abord parce qu'on passe de notion d'"outil" à celle de produit, et ensuite parce que, je viens de le dire, je ne crois pas que ce soit un outil comme les autres.

        Il ne me semble pas anodin que l'éducation nationale ait recours au financement d'entreprises privées (à but lucratif, c'est même la définition d'une entrerpise privée) pour former de futurs consommateurs / agents économiques à l'utilisation de produits, plutôt qu'aux budgets votés par les représentants des citoyens pour in/former de futurs citoyens aux possibilités, risques et enjeux des outils d'échanges et de communication.

        Sur le fond, il y a vraiment de quoi s'offusquer !
        • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

          Posté par . Évalué à -4.


          C'est un outil de communication, d'information, d'échange, de culture et de connaissance (lécole est donc particulièrement concernée).


          C'est le telephone dont tu nous parle là
          • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Ben non, c'est l'ordinateur, celui sur lequel je m'informe sur les sites de mes journaux favoris (y compris par abonnement), sur lequel je m'informe des programmes des partis politiques, sur lesquel j'écris à ma famille des mails et lis leurs réponses, discute sur linuxfr, travail, cherche de l'information, diffuse de l'information, développe des logiciels, déclare mes impôts, gère mes photos, mes films de vacances, etc.

            Ceci dit, téléphone / ordinateur, la différence devient subtile (d'ailleurs le mien est sous Symbian et fait presque tout ça) :-)
    • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

      Posté par . Évalué à 10.

      A mon sens, il y a une vraie méconnaissance des alternatives libres, et le seul moyen d'y remédier est de nous impliquer dans l'information aux personnes non informées (une immense majorité malheureusement), et surtout dans les démonstrations/installations/support auprès de ces personnes. La communauté du libre (en général) n'a pas les moyens d'une entreprise comme Microsoft (et autres, attention, c'est juste que Microsoft est la plus grosse entreprise qui me vienne à l'esprit ;-)) pour faire du lobbying auprès des gens et des écoles, c'est donc à nous de le faire.
      Râler dans notre coin, c'est bien beau, mais si on ne fait pas l'effort de communiquer et de s'investir physiquement pour proposer des services auprès de ces gens, ça ne bougera jamais. En ce qui me concerne, j'ai fait passer trois écoles primaires à Linux et aux logiciels libres (debianedu), mais j'ai dû pour celà réaliser les installations des postes, former les professeurs des écoles et surtout faire du support (jamais de gros problèmes, mais beaucoup de questions...), une simple distribution ou même installation ne suffisant pas.

      Pour moi, ça n'est pas en râlant dans notre coin et en attendant qu'il se passe quelque chose que les choses avanceront. Et si vous ne savez pas par où commencer, renseignez-vous auprès des gul ou gull les plus proches!

      Librement vôtre, Scorpjc.
      • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Je suis d'accord que des initiatives individuelles peuvent aboutir, mais mon idée était plutôt de mettre en commun des reflexions et expèriences coordonnées sur :

        - les besoins des écoles (installation, formation, support, ...),
        - les usages possibles de l'informatique dans les écoles (et collectivités territoriales) : internet, suivi des élèves (notes, ...), emplois du temps, bureautique, multimédia, ...

        des informations sur :
        - les structures de décision,
        - les prescripteurs,
        - les réseaux d'influence à connaître ?

        des argumentaires adaptés aux différents publics (parents, profs, élus, etc.) ?

        Je ne suis pas sûr que tous les GUL de France aient mené ce genre de démarche... Mettre en commun ce type d'informations (sur le modèle des sites de "détaxe" Microsoft) permettrait sans doute une efficacité bien plus grande, pour un investissement moindre de chacun (partage de la charge, mise à disposition de supports de présentation, d'argumentaires, ...)
    • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

      Posté par . Évalué à 5.

      Le problème des logiciels libres vient peut-être de l'absence de pôle marketing / communication pour en vanter les mérites.

      Quand je vois l'essor de Firefox, et même si ça me fait mal de l'avouer, je reste persuadé que les qualités intrinsèques ne suffisent pas toujours et que les publicités de la Mozilla Foundation ont joué un rôle non négligeable vis à vis des décideurs pressés, comme la publicité Linux d'IBM l'année dernière.
      Le projet Ruby on Rails (framework web écrit en Ruby) a connu un essor important et il faut reconnaitre que les vidéos de présentation (les fameux screencasts http://www.rubyonrails.org/screencasts) sont assez convainquantes.

      Tout ça pour dire qu'il ne faut pas uniquement miser sur la technique pour faire connaître les avantages des logiciels libres, à nous de nous adapter et utiliser toutes les "armes" à notre disposition.
    • [^] # Re: Quelle réponse du logiciel libre ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ne pourrait-on pas organiser, au niveau national, une opération d'information, une distribution physique de systèmes libres auprès des instituteurs


      Pour info : un peu comme Lycee+ en Auvergne (sauf que ça ne touche pas l'éclo primaire mais le lycée) :
      http://www.linuxarverne.org/index.php?option=com_content&(...)
      http://wiki.linuxarverne.org/index.php?n=Lycee.Lyc%e9e
  • # oui - distribuons

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Effectivement la réponse est de promouvoir encore et toujours d'autres alternatives auprès de nos enfants et de leurs professeurs.

    Maintenant, on ne peut s'empecher de penser :
    Quelle est la limite ?
    Ne devons nous pas aussi instruire nos enfants ?
    L'Education Nationale ne fait-elle pas avec le contenu éducatif la même chose qu'elle fait avec cette action ?
    Quelle confiance peut-on avoir dans un système aussi féodé aux pouvoirs économiques de ce monde ?
    Les programmes éducatifs sont-ils choisi en fonction du BESOIN de l'enfant ou des DESIRS de l'état pour le citoyen electeur en devenir ?
    Comment peut-on encore avoir confiance dans cette institution alors que c'est la 2ème campagne de ce style ?
    Que peut-on faire pour que cela stoppe ?

    ps : à ceux qui rétorquerons que le professeur est l'intervenant dans sa classe et donc que je fais de la paranoïa maladive, je dirais juste que les professeurs sont encadrés et formés (moulés) par l'institution donc, même si individuellement on peut trouver des professeurs irréprochables dans leurs actes, il n'empèche que le milieu éducatif à une culture pour le moins étonnante.

    Je ne peux m'empècher de penser à la phrase de Staline à Yalta disant en substance "je m'occuperais de l'éducation de vos enfants" (citation que je ne retrouve nul part sur le web...)

    Remarque : comme ils ont du mal à apprendre à lire et écrire aux enfants, il est peut être plus intelligent pour eux de les former directement aux kikooo lol ptdr sous msn skyblog
  • # Contre-mesures possibles

    Posté par . Évalué à 4.

    Sans nécessairement attendre une directive du ministère de l'éducation nationale, il est possible à tout à chacun d'être intervenant bénévole dans les écoles primaires dans le cadre notamment du brevet informatique et internet. N'hésitez donc pas à proposer aux enseignants de votre enfant, ce type d'aide apprécié. Il suffit d'une demande auprès de l'inspecteur de l'éducation nationale de la circonscription.

    Vous aurez alors toute lattitude pour enseigner les bases du traitement de texte, du surf et de la messagerie avec des logiciels tels qu'OpenOffice, Firefox ou Thunderbird. Graver un petit CD à partir de ceux existants comme WinLibre.

    Enfin, il me semble qu'il convient d'être lucide sur la qualité des personnels et notamment en charge des SI de l'éducation nationale. Vous trouvez de plus en plus d'écoles primaires, avec des solutions logiciels libres, car n'oubliez pas que si des licences doivent être acquises elles ne le sont pas par l'éducation nationale mais par la mairie (pour les collèges, les conseils généraux et pour les lycées les conseils régionaux).

    Autant d'autres lieux où aller faire un peu de pédagogie sur les logiciels libres. Par expérience, l'aspect financier dans les communes rurales rencontrent un franc succès, c'est peut être plus difficile dans les grandes agglomérations. Même si l'argument peut décevoir, il a le mérite d'être efficace et de promouvoir les logciels libres aux plus jeunes.

    Dernier conseil, une séance avec un T-shirt fr.openoffice.org ou Get Firfox.com marque bien les esprits.
    • [^] # Re: Contre-mesures possibles

      Posté par . Évalué à 10.

      Personnellement je suis issu d'une famille comportant pas mal d'enseignants. Dernièrement j'ai montré à ma soeur et à ma mère Linux (via Ubuntu) vu que l'une comme l'autre ont des problèmes de stabilité sur leurs PC à base de Windows. Comme je n'habite plus tout près, je ne peux pas être là sans cesse pour réparer les plantages. Enfin bref. Réactions à chaud:

      - Ben c'est pareil que Windows (remarque de ma soeur concernant la prise en main. Pour elle au départ, Linux ct un truc obscur, voir carrément anti-ergonomique)

      - Pourquoi ils n'installent pas ça à l'école ? (remarque de ma mère à propos du fait qu'il existe pas mal de distributions orientées éducation, comme edubuntu)

      - Ah bon, avec Windows il faut une licence par machine ? (ma soeur, croyant que ce qu'on a longtemps fait en famille, c'est à dire qu'à chaque nouvelle version de windows je l'installais sur les autres PC, était la norme)

      J'en passe et des meilleures, preuve que le manque d'informations est bien réel au sein des écoles. Et c'est bien entendu valable pour tout logiciel libre. Ma mère a ce propos avait beaucoup de craintes de passer à Linux étant donné que Office est son principal outil de travail. Quand je lui ai montré OpenOffice, elle a été rassurée en voyant que l'interface était similaire voire identique à celle de Word, Excel etc... Donc plus aucune excuse pour passer au libre :)

      A mon sens, faire payer à l'éducation nationale, donc à nous contribuables, les licences éhontées de Microsoft est un gâchis d'argent public. Même avec des licences adaptées aux besoins de l'éducation, ça reste très cher. Je serais plus d'avis qu'on installe du libre (GNU/Linux, Openoffice, Firefox etc...) quite à payer uniquement en cas de besoin de services de maintenance par exemple, ça serait à mon sens plus normal. Mais bon le lobbying est bien présent au sein même du gouvernement, Microsoft est très présent et ne semble pas vouloir lâcher des centaines de contrats aussi juteux.

      Ce qui est dommage c'est qu'à un moment où les administrations (finances, gendarmerie) semblent conscientes des atouts du libre et commencent à y passer, l'éducation nationale se fourvoie dans une campagne aussi délibéremment placée sous l'emblème de la firme de Redmond.

      Merci à l'APRIL de tirer la sonnette d'alarme, et à linuxfr.org de relayer l'information :)
      • [^] # Re: Contre-mesures possibles

        Posté par . Évalué à 10.

        Je viens de réaliser un truc horrible...

        Ma fille n'a jamais vu Windows. Elle dessine tranquillement sous gpaint et s'amuse avec gcompris. Serai je entrain d'en faire une marginale ? Va-t-elle commencer sa scolarité avec un handicap ?

        Je ne voudrai pas qu'on la traite de sale pirate / hackeuse dès son entrée en CP quand même...

        En maternelle j'ai vu qu'ils ont des ordis, enfin 2 pièces de musée au fond de la salle, je ne les ai jamais vu allumés mais je me demande à quoi ils servent et ce qu'il y a dessus.
        • [^] # Re: Contre-mesures possibles

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          pareil :)
          à 5 ans, elle sais se servir d'un ordinateur, écouter sa musique, jouer (Gcompris, Tuxpaint, SuperTux, Frozen Bubble, ...) le tout sous XFCE (pas d'icone sur le bureau, style simple et clair).
          L'accès au net se fait par Dillo

          Par contre dans sa classe, il joue à Adibou et cie ...

          J'ai parlé une fois au directeur d'informatique Libre ... je sens que je vais y passer beaucoup de temps pour lui faire comprendre que le libre c'est bon !
          • [^] # Re: Contre-mesures possibles

            Posté par . Évalué à 10.

            Pas pressé de la voir arriver :

            "La maitresse a dit qu'il faut un anti-virus et que le plus simple c'est onecare. Pourquoi est-ce qu'on a pas ça nous ?"

            "Euh... ma chérie il faut que je t'explique que tous les ordinateurs ne focntionnent pas pareil et que ta maîtresse a généralisé à partir d'un cas particulier, certes très répandu. Nous n'utilisons pas onecare parce que nous n'avons pas windows."

            "Ah... et il est où le bouton 'Démarrer / Panneau de configuration' ?"

            "Pourquoi cherches tu ça ?"

            "Ben pour vérifier le centre de sécurité, il parait que c'est important tu sais."

            "Euh... oui sous windows..."

            "Ah... La maîtresse et l'expert en sécurité informatique qui nous ont fait l'exposé racontent n'importe quoi ?"

            "... bip..."

            Enfin vu le caractère de ma gamine c'est la maitresse qui va morfler le lendemain.
            • [^] # Re: Contre-mesures possibles

              Posté par . Évalué à 4.

              La maîtresse et l'expert en sécurité informatique...

              Il se trouve que je suis et parent d'un gamin du même tonneau, et prof, et "personne ressource". Celui qui installe tout, sans en avoir les compétences, c'est moins cher.

              Pas la maîtresse, ou le prof. C'est le clampin dans mon genre qui va prendre. À cause que ses machines tournent vite et bien. Que les élèves veulent les mêmes que la sienne. Que les plus malins voient bien que, finalement, ce sont les plus vieilles, ou presque. Que linux, en bref, ça a quand même tendance à être franchement plus joli, efficace et tout. Mais les profs, non. Paske y'a pas au supermaché, tu comprends. Et puis, faudrait apprendre. C'est sûr, quand on est à bac+x, c'est compliqué. Et que ceux qui tiennent les cordons de la bourse ont bien vu que je ne commande (presque) jamais de logiciels. Jamais donné mon 'aval' pour un truc payant.

              Petit à petit, ça vient. Mais à peine. Pas faute de se fatiguer sur la question, pourtant...

              Les parents ont encore du boulot qui les attend :)
        • [^] # Re: Contre-mesures possibles

          Posté par . Évalué à 4.

          En maternelle j'ai vu qu'ils ont des ordis, enfin 2 pièces de musée au fond de la salle, je ne les ai jamais vu allumés mais je me demande à quoi ils servent et ce qu'il y a dessus.

          Ils servent à dire, ouais, nous les vieux sclérosés de l'Éducation nationale, on se met aux nouvelles technologie en mettant trois titre en gras et souligné, un à un sous Word, l'année de l'inauguration.

          Quant à ce qu'il y a dessus, c'est la panoplie Microsoft de base : XP + Office, assaisonnée de virus, de plantages et de ralentissements qui fotn qu'à la fin de la première année, les vieux profs ont abandonné…
      • [^] # Re: Contre-mesures possibles

        Posté par . Évalué à 1.

        Il n'est probablement pas possible de démarcher / convaincre tous les enseignants d'un coup, mais peut-être est-il possible de commencer par faire qqch au niveau des IUFM, qui forment les enseignants de demain ?
        • [^] # Re: Contre-mesures possibles

          Posté par . Évalué à 0.

          Tu as fait une faute de sens dans ta phrase en utilisant conjointement les mots IUFM et forment.
          • [^] # Re: Contre-mesures possibles

            Posté par . Évalué à 1.

            Ah ?

            Bon OK, alors disons "par lesquels passent les enseignants de demain"...
            • [^] # Re: Contre-mesures possibles

              Posté par . Évalué à 9.

              La remise en cause perpétuelle des profs, de l'éducation nationale etc qui ne font pas assez pour l'informatique libre étant monnaie courante, je rappellerai 2,3 vérités de base :
              - le prof qui, comme moi, veut faire passer son école, lycée, univ. à l'informatique libre le fait sur la seule base de sa bonne volonté, en ne comptant pas ses heures qui sont déjà bien chargées (je dois faire 55 heures semaine au bas mot)
              - le même prof a, pour son week-end, les 200 dernières copies à corriger, les 3 prochaines semaines de cours à préparer, les consignes et directives en tout genre qui lui tombent dessus auxquels viennent s'ajouter les réunions en tout genre etc.
              - ce prof, pour qu'il puisse tirer une quelconque conclusion quant à ce qui est le mieux pour ses élèves/étudiants etc. doit avoir connaissance des choses, on ne peut être expert en toute, et le prof n'a pas vocation à être informaticien, il a déjà bien assez à faire avec l'enseignement de sa matière...
              - si dans la population de base 99% des gens sont des utilisateurs de windows, il est normal de retrouver ces proportions dans le monde de l'enseignement.
              - un prof a le droit après une semaine hyper-fatigante (je vous colle une classe de gamins et vous verrez si vous tenez...) à un peu de repos et non à faire du prosélytisme en info...
              - les budgets alloués à l'informatique étant ce qu'ils sont... (complétez selon votre humeur)

              Bref, tout cela pour dire, qu'avant de pointer du doigt les méchants enseignants, on y trouve des gens qui ont cependant fondamentalement envie de faire avancer les choses mais qui se battent contre des moulins, que si les lobbies réussissent si bien dans le monde professionnel hors éducation, il est logique qu'on retrouve les mêmes problèmes dans le monde éducatif, qu'on voit très peu d'investissement, à de rares exceptions près de la communauté du libre dans l'éducatif (Alors qu'on a 10^10 visionneurs d'images par exemple sous Linux, les projets concrets et intéressants d'un point de vue pédagogique se comptent sur les doigts d'une main), bref... je déplore comme tous le fait que ce genre d'incursion lobbyistique puisse avoir lieu mais .... humain trop humain... même si chacun, à sa mesure, essaie de faire avancer les choses...
              • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                Posté par . Évalué à 5.

                PS: puisque je suis dans ma phase «chialage» et que cela m'est arrivé récemment, quand vous avez des parents d'élèves voire élèves qui défilent à la queue-leu-leu dans votre bureau(si vous avez la chance d'en avoir un) pour vous expliquer que vous êtes une merde sans nom de leur enseigner OOo etc. alors que dans la vraie vie on s'en fout et que hors MS point de salut... Enfin bref... J'en passe...
                • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                  Posté par . Évalué à 5.

                  La remise en cause perpétuelle des profs, de l'éducation nationale etc qui ne font pas assez pour l'informatique libre étant monnaie courante
                  N'exagérons pas. Nous savons tous que les profs ont peu de moyens. Cette remise en cause, si elle est avérée, ne vise que le système dans son ensemble et donc ceux qui ont créé ce système, à savoir les différents Ministres qui se sont succédés et qui ont successivement réformé.

                  Sinon, je comprends et compatis pleinement à ton désarroi face à ces parents d'élèves. J'ai l'impression qu'on demande aux parents d'élèves de s'impliquer de plus en plus dans la scolarité de leurs enfants. On peut voir ici un des effets pervers de cette évolution. Je me trompe ?

                  Tiens au fait, la gendarmerie utilise OOo ? l'ADAE fait la promotion des standards ouverts ? J'ai bien l'impression que les parents d'élèves sont à la traîne...
                  [humour]Mais bon, j'ai une bonne nouvelle pour toi, avec Sarko, tu pourras avoir un gendarme à côté de toi 24/7 à l'école, suffira de lui demander d'expliquer à ces parents d'élèves que OOo c'est bien[/humour]
              • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                Posté par . Évalué à 2.

                - le prof qui, comme moi, veut faire passer son école, lycée, univ. à l'informatique libre le fait sur la seule base de sa bonne volonté, en ne comptant pas ses heures qui sont déjà bien chargées (je dois faire 55 heures semaine au bas mot)

                Et c'est bien ce qu'on reproche : ras-le bol de voir des initiatives bidons prises à la tête de l'administration se perdrent de toutes façons dans ses méandres. Et finalement, plutôt que toute cette grosse machinerie qui s'essoufle coûteusement, ce sotn des types comme toi qui, à la base, grâce à leur bonne volonté etc, font que malgré tout ça avance. Cela alors qu'à côté, les collègues ont parfois renoncé et se glissent dasn la peau de l'incompétence et l'inefficacité du système, et donc le grossissent.

                C'est pas seulement valable pour l'informatique à l'école, mais aussi malheureusement pour les autres matières.

                Moi aussi, je vais te donner du vécu :
                Le responsable informatique de mon ancien bahut est aussi prof de math, il es aussi nul dans l'un que dans l'autre. Il aurait mieux fait de se concentrer sur un des deux domaines, pour réussir peu plutôt que totu foirer.

                En informatique, je ne sais pas pourquoi, il y avait une fenêtre surgiissante disant que truc manquait de mémoire tampon. L'élève appelle ce prof, normal. Là, notre grand génie va dans le shell dos, ou un truc dans le genre, voit qu'effectivement, la machine lui redit ce qu'il a vu sur le pop-up, le redit oralement, et laisse couler. Au BIA, un truc d'orientation, il a mis un an pour installer un ordi donné sur les deux, l'autre continue à moisir malgré qu'il soit réclamé. Une fois, il a eu un problème de ralentissement de Windows XP, normal. Il a réinstallé 2000 sur la moitié des postes de la salle informatique.

                En mathématiques, une fois, il y avait un exercice qui demandait une astuce que nous n'avions pas trouvé. N'ayant pas préparé sa correction, il est allé au charbon en pensant que ce serait aussi faciel que les autres exos. Après trois-quarts d'heures de démonstrations alambiquées à souhait, il termine, enfin ! Je lui fais remarqué qu'il a trouvé un carré avec deux côtés de longueurs différentes, il me rétorque que si j'ai uen autre solution je n'aisqu'à aller au tableau. Il a aussi laisser couler avec un "je vais revoir ça chez moi, je reviendrai plus tard pour terminer la démonstration" qui n'est jamais revenu.

                Tu me diras, lui, c'était uen caricature vivante. Ils ne sont pas tous comme ça. C'est vrai que je n'ai pas eu beaucoup de chance, cette année de seconde là. Mais mon précédent prof de techno avait été gratiné aussi, et celui encore d'avant, le mieux, parlait de ordis comme de biches effarouchées : quand Windows a démarré et que le sablier est toujours là, vous attendez. Il ne nous a jamais non pls fait du sémantique, avec Word, on mettant en forme les titres un à un. On faisait mumuse avec Wordart, et c'était tout.

                À côté, j'ai eu des profs géniaux, comme cului de amths en 4e : je ne foutais rien et avais 16 de moyenne au trimestre, il t'expliquait la chose magiquement, ça passait tout seul. Je n'ai jamais eu d'équivalent.

                Maintenant, zgnouf, soit honnète, les profs valeureux sont-ils mieux récompensées, primes ou autres, que les glandeurs incompétents ? Non. Il y a même de cas inverses. Et c'est bien ce qu'on reproche à l'Éducation Nationale : que les élèves apprennent plutôt malgré elle que grâce à elle… :¬/
              • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                Posté par . Évalué à 2.

                ce n'est pas possible d'avoir une assoc pour aider les profs dans le libre justement ?
                ou une ml
                Enfin qui regroupe des profs et d'autres utilisateurs qui sont habitués/qui veulent aider ?

                les projets concrets et intéressants d'un point de vue pédagogique se comptent sur les doigts d'une main
                Ben je vois difficielemnt un dvp qui n'a pas de gosses, qui n'est pas en contact avec le milieu de l'éducation se dire 'tiens j'ai envie de programmer je vais leur apprendre ca' , il sait pas non plus ce qu'il faut faire.
              • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                Posté par . Évalué à 3.

                Je n'ai pas vu ci-dessus de dénigrement particulier des profs, même si ça peu poindre par-ci par-là...

                Il n'empêche, il me semble que le corps professoral devrait être particulièrement sensible aux arguments éthiques du logiciel libre, et donc que la communauté pourrait se donner les moyens de les informer et de les inciter à utiliser des logiciels libres.

                Je crois vraiment qu'il s'agit d'un problème de présentation et d'information, et qu'il serait possible de faire réagir en appuyant sur les arguments philosophiques du libre.

                Annoncez qu'un petit éditeur français (j'entends de livres bien sûr) va être absorbé par un gros, que la diversité et l'exception culturelles françaises sont menacées et les médias, les syndicats, les intellectuels se mettent en action... Si on peut faire passer le message du Libre, je crois qu'on peut aussi mobiliser. Restera ensuite à offrir du support, ce qui j'en conviens demandera de l'énergie, du temps et de l'oganisation. Mais pour écrire un soft aussi, non ?
                • [^] # Re: Contre-mesures possibles

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ma femme est professeur des écoles, et le plus dur pour mettre Linux dans une école, se sont les rétissences des profs eux-meme, qui ne souhaite pas forcément apprendre autre chose...
                  Comme tous les gens que l'on croise au bureau, les amis, ... Pourtant, des gens pouvant se passer de windows j'en connais, leur plus grande crainte c'est la perte de l'interopérabilité avec leur amis...
                  Il faut avant tout un effort d'éducation, et de formation des profs, donc du lobbiing (ortho ??) envers l'éducation nationale.
          • [^] # Re: Contre-mesures possibles

            Posté par . Évalué à 1.

            Epousez les futures institutrices ...

            Plus serieusement ma petite amie passes le concours de professeurs des écoles cette année, elle a fait des études en info (DUT GTR+ LP) et elle utilise Ubuntu tous les jours, et reve d'avoir un iMac ...

            Comme quoi il y a de l'espoir pour la nouvelle génération de prof .... (ah on me dit que mon raisonnement est foireux dans la mesure ou les copines de geek representent que 0.001% des futurs instits).
            • [^] # Re: Contre-mesures possibles

              Posté par . Évalué à 3.

              Sans blague, tu me fais honte ! un linuxfrien (et geek?) qui se respecte se doit d'acheter un iMac à sa petite amie si elle en rêve !

              ;-)

              (fin humour)
            • [^] # Re: Contre-mesures possibles

              Posté par . Évalué à 2.

              Dans mon entourage, je connais pas mal d'informaticien qui ont une copine ou une femme professeur des écoles, mais eux ne sont pas forcément linuxiens...
              De plus, je connais certains professeur qui n'ont pas d'informaticien(ne) à la maison et qui se mettent à linux.
              La commune d'où mes parents sont originaires s'est équipée en abulEdu, c'est quand meme une commune de 800 habitants.
              Comme quoi, faut pas désespérer, de mon coté, j'essaye de motiver ma femme pour mettre du Linux sur les ordis de sa classe, comme ça, ses collègues auront peut-etre envie de si mettre ;-)
        • [^] # Re: Contre-mesures possibles

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est cela oui. On demande aux IUFM d'innover de se préoccuper des réaliter du terrain et donc de s'adapter aux réalités plutôt que d'essayer d'adapter les réalité à leurs dogmes.

          Tu as de l'espoir, toi…
  • # et les macs ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Ma fille va en maternelle et elle a dans sa classe, un apple tout bleu (l'arrière de l'ecran).

    Ont-il été poussé commercialement ? pourtant un mac coute cher ? non
    Peut-être qu'en belgique, microsoft ne rentre pas en Maternelle ?
    Pourtant, ils ont des Win98 pour les plus grandes classes (pour faire du pascal et informatique de base).

    De toutes facon, elle joue sur Windows, Linux et macs et maitrise mieux la souris que moi (trackball ou normal).
  • # Créer son blog ?

    Posté par . Évalué à 2.

    Je viens d'aller faire un tour sur le site http://protegetonordi.com/rub_blogs/default.html qui propose un concours de blogs. Le but est décrire des billets quotidiennement sur la sécurtié informatique et Internet. Pour voir l'objectivité de la chose, il serait intéressant de proposer dans ces billets des initiatives et des solutions basées sur des Logiciels Libres.
    • [^] # Re: Créer son blog ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      solution libre pour protéger windows :

      ClamWin : http://fr.clamwin.com + winpooch : http://winpooch.free.fr
      • [^] # Re: Créer son blog ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Wow, ça a l'air pas mal Winpooch, vu que ça comble la principale lacune de clamAV : le scan à la volée.

        Est-ce que le résultat est aussi sécurisé qu'un watchdog d'antivirus classique ?

        Si c'est le cas, c'est même encore mieux qu'un AV classique : en effet, il y a aussi l'anti-spyware intégré.

        Est-ce que je peux sans souci le conseiller à mes proches à la place d'Avast ou autre ?
        • [^] # Re: Créer son blog ?

          Posté par . Évalué à 2.

          un défaut apparemment : sa lenteur. Je ne l'ai pas vraiment experimenté moi-même, mais des gens chez qui je l'ai installé trouvent que lancer les applications est pas mal plus lent.
          Ensuite, il y a qu'il avertit très souvent pour des actions potentiellement dangeureuses. Pour moi, ça ne serait pas gênant, mais pour eux, recevoir plein d'avertissements - qu'ils ne comprennent pas - dès qu'ils installent une application, ça les embête et ça devient immédiatement le clic systématique sur "ok laisser passer" sans réfléchir.
    • [^] # Re: Créer son blog ?

      Posté par . Évalué à 4.

      > Je viens d'aller faire un tour sur le site http://protegetonordi.com/rub_blogs/default.html qui propose un concours de blogs.

      Tiens tiens, le prix du concours est... une XBox 360 !!!

      Extrait de la page:
      Pour participer, c'est très simple :
      1. Tu ouvres un blog sur MSN, Skyblog, Lemonde.fr ou tout autre site qui te propose de créer un blog gratuitement ;
      ...

      Bref...

      Il faudrait vraiment que tout les libristes ouvrent un blog et parle des logiciels libres. Ca serait trop fort si c'etait un blog qui parle de linux qui remporte le concours.
      • [^] # Re: Créer son blog ?

        Posté par . Évalué à 2.

        On a le droit de créer son propre blog ?

        Ou utiliser un moteur de blog libre ?

        Il faudrait vraiment que tout les libristes ouvrent un blog et parle des logiciels libres. Ca serait trop fort si c'etait un blog qui parle de linux qui remporte le concours.
        Certes.

        Je pense que je vais tenter...
  • # Est ce le pire?

    Posté par . Évalué à 3.

    Un reportage sur France Télévision a dénoncé que des éducatifs sponsorisés par le ministère de l'éducation national sont en réalité des publicités déguisés: un écolier jouait avec Pepito ... Réponse des enseignants ont nous donnent rien d'autre!
  • # La forme ?

    Posté par . Évalué à 4.

    A mon avis, la forme du Communiqué de presse d'April n'est pas très bonne.

    Si je ne lis que le titre "L'Éducation nationale vend les produits de Microsoft dès la maternelle" et que le premier paragraphe en gras, je pourrais croire que April fasse une promotion pour Microsoft.

    Il faudrait afficher clairement la position d'April dans le tire et dès le début.
    • [^] # Re: La forme ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Bah à priori "n'importe qui de normalement constitué"(tm) devrait tiquer en lisant "L'éducation vend... " parce que par définition, et jusqu'à présent l'école publique se devait de respecter le principe de neutralité commerciale... donc ne peut vendre quoi que ce soit !

      Mais bon peut-être que c'est effectivement un peu trop subtil dans la formulation.. (et de toute façon peut-être que l'école se fera privatiser comme tout le reste dans le cadre d'AGCS & co..... ? :/
  • # De l'art de la communication

    Posté par . Évalué à 7.

    Le problème de la communication autour du logiciel libre est foncièrement le manque de moyen. A priori, la plupart des utilisateurs de linux sont pleins de bonne volonté, et peuvent, s'ils en ont les moyens, être d'excellents 'vendeurs' du logiciel libre.
    Cependant, l'utilisateur lambda ne trouve pas forcément les mots, les techniques, les moyens de démonstration nécessaires pour convaincre.
    Il serait peut être positif de mettre en place un 'kit' pour mettre en valeur le logiciel libre. Il se composerait de moyens de démonstration (live-cd, présentations, vidéos), d'autocollants à imprimer et d'image à transférer sur des t-shirts, et éventuellement de réponse type dans des domaines où le 'démonstrateur' se sentirait moins à l'aise.
    Pour résumé, nous équiper des même moyens que la concurrence.
    • [^] # Re: De l'art de la communication

      Posté par . Évalué à 7.

      Oui, c'est tout à fait mon avis, il faut un peu de marketing :

      Définir la stratégie :
      - à qui s'adresse-t-on ?

      - quels sont leurs besoins a minima ?

      - qu'est-ce qui fera la différence (pour se différencier des concurrents ; ça peut être le prix, la philosophie du libre, les qualités techniques, ... toujours selon la cible visée) ?

      - quels sont les points faibles de la solution proposée (à mon sens le principale est psychologique : la crainte de l'isolement, de ne pas faire comme à la télé, comme écrit sur la boîte de mon nouvel appareil photo, comme le voisin, le collègue de bureau, ...)

      Mettre en place des moyens :
      - quels produits proposer (démonstrations, cd d'install, docs, installation, support, ...)

      - quels outils de communication ? (kits de présentation, FAQ, argumentaires, témoignages, clubs d'échanges, forums, ...)

      - quelles actions ? (qui contacter, qui relancer, quand, pourquoi, avec quels objectifs intermédiaires, ...)

      Ce qui coûte cher dans tout ça, ce n'est pas tant les supports (Cd, éditions, ...), mais le temps à y passer. Je pense néanmoins que ça vaudrait le coup...

      Il existe peut-être déjà des initiatives de ce genre ? Sinon, pourquoi ne pas créer un site, un asso loi 1901, pour mettre idée est supports en commun ... ?
      • [^] # Re: De l'art de la communication

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Mark Shuttleworth !! à l'aiiiide !!! :)

        Plus sérieusement, je crois qu'il y a des assos comme Scideralle ou Ofset qui sont supposé bosser sur ce type de dossiers.

        ... mais clair que le libre pourra jamais rivaliser avec des opérations de pub (déguisées en éducation grâce à un long travail de corruption sur la durée...) à N millions d'euros de prestations à EuroRSCG... (Mark ?)
  • # Faire appliquer la loi.

    Posté par . Évalué à 10.

    A mon avis le problème ne concerne pas la promotion des logiciels libres contre la promotion des logiciels MS ; simplement il faudrait faire appliquer la loi qui impose la neutralité de l'Etat dans ce domaine et qui interdit la publicité à l'école.

    Il ne s'agit pas de demander au ministre qu'il fasse aussi la promo des logiciels libres mais qu'il reste dans le cadre de la loi.
    • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

      Posté par . Évalué à 3.

      Je suis on ne peut plus d'accord avec ca.

      Le probleme, c'est que nous somme dans un engrenage politique qui tend a privatiser toutes les grandes institutions de l'etat (transport, telecommunication, energie, ...). L'education sera privatisee de la meme facon...
      Le ministre sera sans doute plus enclin a modifier la loi, permettant ainsi l'apport de capitaux prives dans le systeme educatif francais, plutot que de se mettre a dos les partenaires financiers qu'il espere.
      • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

        Posté par . Évalué à 9.

        Au risque de choquer, je dirais même que le programme était annoncé à l'avance. Les gens ont voté pour ça : baisse des impots, donc privatisation des services publics. l'UMP est un parti à tendance libérale (car c'est vraiment de ça qu'il s'agit : du pur libéralisme), ile ne font qu'appliquer leurs solutions. Ce qui est une défaite pour la société est en quelque sorte une victoire de la démocratie... et c'est le même principe pour les DRM par exemple.

        Contrairement à ce que certains beaufs décérébrés se complaisent à dire lascivement étendus sur un comptoir de bistro, finalement, le petit papier qu'on met dans l'enveloppe a peut-être encore son importance.
        • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

          Posté par . Évalué à 2.

          baisse des impots, donc privatisation des services publics
          Chacun a son avis sur la question
          perso ca serait plus proche de 'baisse des impots donc moins d'aster (missile), non remboursement de l'homéopathie (action simplement psychique et non physique) etc...'
          comme quoi chacun vois midi a sa porte :-D
          • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Hum, pour le coup du non remboursement de l'homéopathie, c'est une PURE connerie (poussée par les labos farmaceutique)...

            Pour deux raison :
            - Ça marche
            - Ça coûte rien

            Et si tout les médecins prescrivaient de l'homéopathie au lieu de cure a x*1000E et bien la sécurité sociale s'en porterait 4x mieux...

            J'ai pas dit que c'était efficace pour 100% des cas, mais dans la majorités de maux ennuyeux ça marche
            - saignement de nez
            - prévenir une grippe
            - etc...

            Quand a la privatisation, c'est une très bonne chose dans certains domaines :
            - téléphone, ça a amené une certaine concurrence (mais pour le portable c'est mort par ex)
            - etc...

            Dans certains autres cas c'est une pure connerie (autant se tirer une balle dans le pied) :
            - EDF (le parfait exemple de l'entreprise rentable qu'il NE FAUT PAS privatiser, ou du moins ne pas mettre en bourse)
            - GDF (encore une belle connerie)

            Pourquoi les deux derniers cas ne doivent pas être privatisés ?
            - Parce que chez moi ça marche (tm)
            - Qualité de service grande
            - Investissement de long terme (centrale nucléaires)
            - Le prix en france est plus bas qu'a l'étranger (en moyenne, sauf grand compte? et encore les derniers sondages disent le contraire)
            - Auto-rentable

            Bref la privatisation c'est bien, mais privatiser les services rentables est une connerie, sauf si on achète les actions en questions pour faire une plus-value derrière, mais on parlait d'intérêt général (quoi que avec DADVSI l'intérêt général on s'est assis dessus)...
            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à 8.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

              Posté par . Évalué à 5.

              Pour deux raison :
              - Ça marche

              Autant qu'un effet placebo vu que ca en est un (amha , et je suis pas le seul a le penser) ...
              Donc des fois oui , des fois non, ca dépend de la personne, de son état mental au moment de la prise etc ...

              - Ça coûte rien
              Pourtant c'est vendu bien plus chère que le simple sucre dont c'est constitué.

              toute personne ayant un minimum de base en chimie est d'accord pour dire que l'homéopathie n'as aucun effet actif (contient aucune autre molécule que l'excipient, ou a l'extreme rigeur une seule molécule) .
              honnetement , quand une molécule est dilué (100)^30 fois , tu crois sincèrement que cette molécule puisse avoir un quelconque effet ?
              (pour donner un ordre de grandeur , tiré de wikipedia , une dilution a 30 ch (100^30) correspond à un mL d'une substance-mère, dans un volume de solvant correspondant à un cube dont l'arrête est de deux millions de fois la distance entre la Terre et le Soleil)


              Et si tout les médecins prescrivaient de l'homéopathie au lieu de cure a x*1000E et bien la sécurité sociale s'en porterait 4x mieux...
              Et les patients vraiment moins bien !

              Il ne faut pas nier les effets du psychisme ! Ils sont bien réels (effets placebo, augmentation de la masse musculaire par la simple pensé de faire des exercice musculaire etc...) , mais ils ne peuvent pas tout régler, et surtout sont totalement inéquitable.
              L'effet placebo peut trés bien etre présent chez une personne et absolument pas chez une autre.
              De ce point de vue (ce n'est que du sucre et ca ne marche meme pas chez tout le monde) il est aberrant de le rembourser en tant que médicament.

              http://fr.wikipedia.org/wiki/Hom%C3%A9opathie pour en savoir plus si tu ne me crois pas (lis bien Au sujet de l'efficacité de l'homéopathie)




              Quand a la privatisation, c'est une très bonne chose dans certains domaines
              Ou ais je dit que c'était forcément une mauvaise chose ?
              • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                Posté par . Évalué à 3.

                Ce qu'il fallait dire, c'est :
                - l'homéopathie ça marche pas ;
                - les cures, c'est de l'arnaque.
              • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                Posté par . Évalué à 4.

                Dans l'article de Wikipédia, qui est biaisé, on lit à la fois que l'homéopathie est lié au psychisme du patient et on lit aussi que :

                "Dès 1833, l'homéopathie est utilisée pour traiter les animaux domestiques ou de ferme. L'homéopathie vise les pathologies courantes : dermatoses, problèmes de lactation, de comportement sexuel, de croissance, de mise bas, pathologies de l'appareil locomoteur, pathologies respiratoires, pathologies digestives… Elle est généralement divisée en deux gammes selon la taille de l'animal.

                Les traitements homéopathiques peuvent être utilisés seuls ou en complément d'un traitement traditionnel.

                Les normes de l'agriculture biologique restreignent l'usage de l'allopathie et conseillent d'utiliser l'homéopathie (et d'autres traitements dits naturels comme la phytothérapie) avant tout [7]."

                Les animaux domestiques ont développés un côté très psychique afin de guérir. Quand ils voient les granules, ils savent à l'avance que ce sont des médicaments et ils se sentent beaucoup mieux.

                Concernant l'inefficacité de l'homéopathie sur les maladies, je ne l'ai jamais perçu mais je devais aussi avoir développé un côté psychologique très fort.

                Pour finir Wikipédia n'est pas une source fiable concernant des sujets scientifiques controversés, surtout lorsque la page ne dispose d'aucune protection contre l'écriture ce qui est le cas ici. La preuve est que cette page n'éclaire en rien sur le débat puisque toute analyse scientifique est mise en doute.
                • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Concernant l'inefficacité de l'homéopathie sur les maladies, je ne l'ai jamais perçu mais je devais aussi avoir développé un côté psychologique très fort.
                  Ben moi c'est exactement l'inverse concernant l'efficacité je ne l'ai jamais percu.
                  Pourtant j'ai des migraines (des trucs qui vous cloue pendant 4h à coté des wc avec un mal de tete ...) et si il y a des trucs efficace qui ne bousillent pas ton foi/estomac ca m'aurais interessé.

                  Et visiblement peu d'étude clinique (pour ne pas dire aucune) on réussi justement a la démontrer l'efficacité.



                  Les normes de l'agriculture biologique restreignent l'usage de l'allopathie et conseillent d'utiliser l'homéopathie (et d'autres traitements dits naturels comme la phytothérapie) avant tout [7].
                  La il y a un amalgame entre homéopathie et phytothérapie.
                  La phytothérapie contient des principes actifs (ce sont des extraits de plantes).
                  Ensuite qu'elles ont été les études cliniques faites sur les animaux qui permettent de déduire que l'homéopathie est efficace ?
                  Ils disent juste des recommandations, comme certaines sectes ont comme recommandations de ne pas se faire transfuser de sang. Rien ne prouve que c'est efficace.

                  Pour finir Wikipédia n'est pas une source fiable concernant des sujets scientifiques controversés,
                  Je t'en prie , fourni moi une source fiable pour l'homéopathie.
                  Mais bon je vois difficilement comment on peut expliquer qu'une dilution a 30 CH (qui contient plus d'impureté de l'eau que de principe actif selon toutes les théories connu a ce jour) peut etre efficace autrement que psychiquement.
                  Sans compter que si l'on crois a l'homéopathie, alors boire de l'eau de mer devrais TOUT guérir de facon certaine (vu qu'il y a a peu près toutes les molécules dilués à diverse mesures dans les océans).
                  Les naufragés ne semblent pas d'accord avec ca (ca doit pas etre assez dilué :-D )...
                  • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Je t'en prie , fourni moi une source fiable pour l'homéopathie.

                    Elles sont toutes critiquées sans fondement étant donné que les études soit disant "scientifiques" se contredisent sur les même plans, ce qui est une abbération d'un point de vue "scientifique".

                    Je ne m'initierais pas plus dans ce débat soit disant "scientifique" car la vérité n'a pas encore était trouvée et que les débats d'opinions n'aboutissent à rien.
                    Si l'on ne sait pas comment le patient arrive à guérir à l'aide de l'homéopathie alors qu'un placebo n'a aucun effet, alors le signifiant "scientifique" est vide. On ne connait pas la vérité et on ferait mieux de la rechercher.

                    Le fait que tu n'ais pas senti de changement ne veux pas dire que d'autres ne l'ont pas senti. Tu as peut être pris le mauvais médicament ou peut être que divers mécanismes se sont engendrés lors de l'utilisation de ces médicaments sur des personnes ou animaux.

                    Il est inutile de forcer des personnes à ne pas utiliser certains médicaments lorsque les arguments ne s'appuient sur des concepts scientifique (c'est à dire : qui ne change pas du jour au lendemain).

                    Concernant l'eau de mer, non tout n'est pas forcement ni fortement dillué dedans.
                    • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                      Posté par . Évalué à 2.

                      alors qu'un placebo n'a aucun effet,
                      Ce qui est complètement faux.

                      Le fait que tu n'ais pas senti de changement ne veux pas dire que d'autres ne l'ont pas senti.
                      Jamais dis le contraire.
                      Toutefois si un principe actif existait , alors je devrais sentir un changement (ie pourquoi la migralgine marche chez tous le monde (a un degré plus ou moins fort , mais elle marche) qui ont ce problème , mais pas l'homéopathie).

                      Je n'ai jamais dis que l'homéopathie est inutile , je disais juste que je ne vois pas pourquoi remboursé un 'médicament' qui marche que chez certaines personnes.
                      • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                        Le mot "homéopathie" est utilisé pour désigner deux choses différentes. Voici deux exemples :

                        - Antimonium 5CH désigne de l'antimoine dilué à 100 puissance 5 soit une concentration de 1 atome d'antimoine pour 10 milliards de molécules de sucre. Une petite gélule contient donc des milliards d'atomes d'antimoine. On peut admettre que ce métal (toxique) puisse agir comme un catalyseur sur certaines réactions chimiques bien qu'aucune preuve ne soit apportée.

                        - Apis mellifica 15CH. C'est de l'abeille à miel diluée à 10 puissance moins 30. Sachant que le nombre d'Avogadro est 6 x 10^23, on peut en déduire que dans un tube de gélules, la probabilité pour qu'il reste une molécule de l'abeille est d'une chance sur un million. On peut mettre n'importe quoi à la place de la pauvre abeille et le résultat restera le même. Il vaudrait mieux certifier que le tube ne contient pas d'apis mellifica, on n'aurait qu'une chance sur un million de se tromper et ce serait plus honnête que de dire qu'il y en a.

                        Dans le premier cas, il s'agit d'allopathie qui fonctionne assez bien (antimoine contre les verrues) mais qui n'a pas besoin de prouver son efficacité par des tests cliniques qui coûtent cher et sont longs à effectuer. C'est tout bénéfice pour le laboratoire. En effet l'homéopathie est dispensée de ces tests.
                        Dans le deuxième cas, il n'y a plus que l'effet placebo qui joue. Il existe et il ne faut surtout pas s'en priver quand il fonctionne.

                        Utiliser un même nom pour couvrir des choses aussi différentes est malhonnête. L'efficacité d'une dilution 5CH ne peut en aucune manière prouver qu'une dilution à 15CH puisse l'être.
                        Que dire également des pseudo-arguments sur la mémoire de l'eau quand on vend du sucre anhydre ?
                      • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                        Bon, je me suis fait moinsser, tant pis, mais franchement ça me rend malade ces gens qui se permettent de taper sur l'homéopathie remboursée...

                        Ces gens là "oublient" que ces polémiques sur son "innéfficacité" (j'attends encore qu'on me prouve que le mercurius scianatus m'évite la grippe quand j'ai la gorge qui commence a faire mal, chez moi ça marche (tm))
                        arrangent bizarrement les industries pharmaceutiques et leur traitements contre le cancer a 10 000E la boite de trois cachets...

                        Après certes ces médicaments sont des dilutions de solution qui contiennent des formules proches de la maladie et autre, tu peux penser que ça n'a pas d'effet sur le corps humain, mais une petite histoire (vrai, résultats publiés dans science) :
                        On a découvert que les brins d'ARN présent dans les spermatozoides (ui ui, par la partie ADN, mais les petites molécules de l'enveloppe), sont responsable de l'expression ou non des gène des taches chez la sourie...

                        Alors après, pèse un spermatozoïde, et revient le conparer au poids du principe actif dans 3-5granules d'homéopathie...

                        Je ne prétend pas prouver que l'homéopathie ne marche qu'avec l'effet placebo, mais je citerais de tête un vieux médecin homéopathe décédé depuis quelque temps (dans sa carrière il aurait arrêté si ça marchait pas) :
                        L'homéopathie, on a tout essayé pour prouver que ça ne peux pas marcher, mais ça marche...

                        Et réfléchis deux secondes, que fais tu si ton produits a 150E la licence (windows), est moins bon, plus buggué, qu'un produit quasi gratuit (que les gens achète sans ordonnance dans 90% des cas) qui marche sans effets secondaires.

                        Bon sinon les molécules qui marchent :
                        mercurius scianatus pour la grippe (dès que le fond de la gorge pique)
                        sina ou china (je me rappelle plus) pour les saignements de nez
                        • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                          Posté par . Évalué à 3.

                          En même temps, tu compares un mal à la gorge à un cancer pour le prix du traitement ... Je pense pas qu'on tente de soigner des cancers avec de l'homéopathie.

                          D'autre part, le principe de l'expression des gène c'est ADN transformé en ARNm, ARN qui est lui même transformé en protétines par l'intermédiaire des ribomes et d'un autre ARN, l'ARNt, lesdites protéines qui constituent le corps humain et font une grande part du bouleau. Alors que l'ARN soit une molécule importante qui puisse permettre l'expression d'un gène, c'est pas vraiment un scoop, et pas très étonnant.

                          http://fr.wikipedia.org/wiki/ARN pour une description un peu plus complète des différents rôles des types d'ARN.
                          • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Le problème de l'homéopathie est assez complexe, il est indéniable que pour certain cela marche et pour d'autre non. de la même manière que certains médicaments sont positifs pour certains et mortels pour d'autres (allergies, interaction etc...) Mais de là à dire qu'il ne faut pas rembourser les médicaments ! !

                            Prenons un cas idiot :
                            tu es malade (pas mourant) tu vas chez le médecin, 2 solutions : cachets 15 euros ou homéopatie 4*2,50 euros. tu dis que pour faire des économies il faut prescrire les médicaments ?

                            Maintenant, pour mes enfants pratiquement à chaque fois que nous avons utilisé l'homoépathie cela a marché. [on peut ajouter borax contre les aphtes, arnica montana contre les chocs.]

                            Pour ceux qui aiment les chiffres, vous pouvez vous penchez sur les guérisons de cancer en France, région par région, et faire en même temps un tableau de la prescription d'homéopathie, région par région, et regarder l'Est.
                            • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                              Posté par . Évalué à 5.

                              Pour ceux qui aiment les chiffres, vous pouvez vous penchez sur les guérisons de cancer en France, région par région, et faire en même temps un tableau de la prescription d'homéopathie, région par région, et regarder l'Est.

                              Dans les années 1950-1970, au Royaume Uni, le nombre de téléviseurs et le nombre d'entrées en asile psychiatrique sont correlés.
                              Tu en déduis que la télé rend fou ?
                              • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                tu veux dire que les régions d'angleterre avec le plus de télé sont celles ou il y a le plus d'entrée en HP ? non en corrélation évolutive, mais en images à l'instant T ? alors oui.
                                • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                                  Posté par . Évalué à 3.

                                  Non. Corrélation temporelle : augmentations dans le temps corrélées.

                                  Et, de toutes façons, même en synchronie, une corrélation n'implique pas une relation de cause à effet.
                                  Pourquoi, si A et B ont une quantité corrélée, on aurait A implique B et pas plutôt B implique A ?
                                  (Re)prends des cours de logique.
            • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              > ça marche :
              > - saignement de nez
              > - prévenir une grippe
              > - etc...

              Sans vouloir lever le débat de l'efficacité, mois mes saignements de nez ils finissent par s'arrêter sans homeopathie donc je doute qu'on puisse en tirer une quelconque conclusion.
              Quant à prévenir la grippe : "t'as vu ? j'ai pas la grippe, c'est forcément que l'homéopathie est efficace" doit être super crédible.

              Que ce soit vrai ou pas il vaudrait mieux trouver d'autres exemples pour pas passer par un rigolo ;)



              > Hum, pour le coup du non remboursement de l'homéopathie, c'est une PURE
              > connerie (poussée par les labos farmaceutique)...

              Bof, si tu proposes aux labos de faire payer un peu moins mais avec des couts de production quasi nuls (ce qu'ils ont pour l'homéopathie), donc des marges énormes ... tu peux être sûrs qu'ils vont sauter sur l'occasion.
              S'ils ne l'ont pas fait c'est peut être aussi que leurs résultats de tests ne sont pas si positifs que tu ne le penses, et qu'ils ne veulent pas prendre ce risque.
              • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Je suis pas crédible sans doute, mais je peux te dire que ça marche...

                Sinon, si l'assurance maladie ne dé-rembourse pas l'homéopathie, c'est peut-être parce que ça ne représentes pas 1/100 000 000ème des dépenses de soins...

                Et bizarrement pointer du doigt l'homéopathie, ça évite de parler des boite de médicaments pour le cancer a des tarifs prohibitifs...
                • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Ça alors, j'ai lancé un troll sur l'homéopathie sans même parler de l'homéopathie... Trop fort...

                  Quand au sujet du troll lui-même, personne n'a jamais nié que l'homéopathie n'avait pas d'effet. L'homéopathie a exactement le même effet que le placebo, effet qui est loin d'être négligeable (vous savez, c'est ce qui vous fait oublier le mal de crâne 5 minutes après la prise du Doliprane, alors que le cachet est à peine dissous dans l'estomac...).

                  Tout le problème sur le remboursement de l'homéopathie, c'est de savoir si, et si oui à quelle hauteur, il faut rembourser un médicament qui ne contient que du sucre en poudre. Parce que le prix est aussi un élément essentiel de l'effet placebo : si je te file un traitement gratuit, tu vas le trouver inefficace (de la même manière que tu vas trouver efficace un médoc à 1000¤ qui vient de sortir). Du coup, l'efficacité est corrélée au prix, et changer le prix, c'est changer l'efficacité du bouzin... La belle prise de tête, quoi.

                  Pour ceux qui sont persudés que l'homéopathie est un traitement miraculeux, c'est très bien pour eux : c'est ce qui fait l'efficacité du traitement. Par contre, qu'ils essayent de persuader les autres du bien fondé de leurs opinions, c'est logique, mais ça n'en est pas moins discutable. On dirait Rael qui défend son bout de viande ("de toutes manières la science ne peut tout expliquer, etc etc).
                  • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    >On dirait Rael qui défend son bout de viande
                    super : homéopathie = secte, ce qui expliquerait alors qu'il faut obligatoirement être médecin pour être homéophate et que l'homéophatie est obligatoirement vendue en pharmacie.

                    Si c'était pipo, pourquoi c'est obligatoirement dans un contexte médicalisé ?
                    • [^] # Re: Faire appliquer la loi.

                      Posté par . Évalué à 3.

                      obligatoirement dans un contexte médicalisé

                      Seulement en France, et c'est démocratisé aux non-médecins (dentistes, infirmiers...). Les lobbys de l'ordre des médecins et des pharmaciens sont encore forts, et à ma connaissance, la "pratique illégale de la médecine" ne s'arrête pas aux médicaments : se faire payer pour remettre un genou en place, pour retirer une verrue, ou pour refaire des seins sans être médecin (ou profession médicale), c'est illégal -- quel que soit le résultat (efficace ou non) du procédé. C'est donc tout à fait normal que, quelle que soit l'efficacité de l'homéopathie, elle s'apparente à un acte médical, au moins aux yeux du patient, et elle ne peut pas être proposée comme n'importe qui.

                      Mais bon, je comprends que tu défendes l'homéopathie : si comme j'ai compris plus haut tu confonds une corrélation et un lien de cause à effet, on est mal partis au niveau du raisonnement rigoureux...
  • # (sur un air blasé) On more time...

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Ça devient lourd là. C'est de moins en mois marrant...

    Ce n'est pas la première fois[1][2][3] que ce genre de choses arrivent. Pas que MS d'ailleurs, il y a deja eu la même chose[4] avec d'autres boites ou lobbys.

    L'école est laïque, ça c'est sûr. On l'a bien vu avec ces histoires de voile et de signes "ostentatoires". Les signes religieux n'ont plus leur place à l'école en France. Non les religions ont été remplacées par des sectes devovouées au grand gourou (pas skippy, mais le gourou "profit").

    Que ce soit les majors ou MS, ils y ont leur place bien au chaud. Dans une moindre mesure d'autres boites, comme l'exemple des pépitos cité plus haut ou plus subtil et pervers des boites qui proposent des "packs éducatifs" comme une BD qui dit qu'il faut manger équilibré, se laver les mains avant et les dents après trois fois par jour au moins trois minutes avec son dentifrice SIGNAL \o/.


    Bon comme à chaque fois on va voir les réactions habituelles : tout le monde est plus ou moins outré. La moitié va dire qu'il faut agir se battre et tout faire pour revenir à une situation plus acceptable. L'autre moitié blasée va dire "à quoi bon ?" Bis repetita. Tous les mois on apprend une mauvaise nouvelle, ce n'est pas finit... Ce à quoi on répondra que c'est pas en partant battu d'avance que ça va faire changer les choses...

    À titre tout à fait personnel, je ne sais plus trop où me mettre. Bien sûr il faut agir et ne pas tout accepter, ce serait trop facile de se résigner pour les personnes qui tentent de nous imposer ces trucs, mais ces combats incessants me fatiguent (entres les softs non libres, les brevets logiciels, les DRM, l'interopérabilité, les monopoles abusifs, les gueguerres intestines, les coups bas (sco), les boulets incompétants (il est où mon 'e' bleu?), les dicaïdeur pressés qui choisissent volontairement les solutions les plus pourries...).

    En tout les cas, je ne baisserait pas les bras, l'idée que si on se résigne facilite la vie de ceux qui veulent nous entuber me fait vraiment horreur. D'ailleurs je serais ce soir à la flash mob parisienne. J'espère y voir beaucoup de monde.

    Pour finir avec mon gros HS (vi je sais vous pouvez moinsser si c'est trop), je me dis que l'esprit libre (free as in free speech) a déja fait ses preuves sur les logiciels (GNU, Linux, BSD, etc.), sur le partage de connaissance (wikipedia bien sûr et autres textes sous CC, FDL ou autres), sur la création artistique (jamendo et consors, des animations et images sous CC, même un film au cinéma). C'est déja bien. Mais je conserve l'espoir que ça ne s'arrêtera pas là, que le libre va prendre de l'importance en politique et en société (avec un peu de chance un concience plus importante concernant la protection de la vie privée), et dans l'éducation bien sûr. Avec une concience citoyenne. C'est eux qui vont construire le monde de demain. Plus tôt ils seront sensibisés à ces problèmes de liberté, mieux ce sera.


    [1] http://www.framasoft.net/article3763.html
    [2] http://www.framasoft.net/article3071.html
    [3] http://www.framasoft.net/article2037.html
    [4] http://www.odebi.org/telecharger_guide.php


    PS : Le libre vaincra
    • [^] # et si...

      Posté par . Évalué à 5.

      ...c'était à nous de faire changer les choses, dans les urnes... ?

      Si les kits données par ces entreprises ont tant de succès auprès des écoles, c'est bien parce qu'ils sont gratuits...
      Eh oui, il est plus courant de trouver une affiche "manger équilibré" avec un beau logo nestlé en bas à droite, sur papier glacé en 2m*3 que la même, en noir et blanc sur du papier A3 vendue 20 ¤ par le CDDP du coin...
      Depuis quelques années, les gouvernements baissent le budget de l'éducation à tour de bras (tiens, on supprime le seul 1/2 poste d'informatique de mon lycée l'année prochaine, sous prétexte qu'"il n'y a pas de besoin"...). Alors quand les entreprises proposent des kits gratuits, ou des licences moins chères (suivez mon regard...), les chefs d'établissement disent oui... normal, non ?

      Proposer du linux, gratuit, dans nos écoles, oui ! Sauf que si on supprime les moyens pour faire le support des machines, je suis sûr que certaines entreprises seront ravies d'envoyer quelques "technico-commerciaux" pour venir faire la com'-maintenance des machines et changer l'horrible OS abscond des ordis pour le remplacer par un beaucoup plus beau, bleu et vert, dont la licence est si peu onéreuse pour l'éducation.
      Et bien sûr, le coût de la maintenance sera bien moindre que celui d'un poste d'informatique...

      On ne se débarrassera pas des entreprises à l'école tant que l'éducation ne sera pas une priorité (humaine et financière) du gouvernement...
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 0.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: et si...

          Posté par . Évalué à 0.

          J'avais ouï dire qu'il y a autant de permanents syndicaux (donc ne faisant aucun travail pour l'éducation nationale, et étant payés par l'Etat) que de personnels non enseignants dans ce ministère.

          Cela dit je ne suis pas contre l'existence de permanents syndicaux, mais amha il y a un juste milieu à trouver.
        • [^] # Re: et si...

          Posté par . Évalué à 3.

          Concernant l'équipement informatique des écoles, l'achat de matériel se fait par le biais des mairies. J'ai pu lire ici ou là que les personnels travaillant dans les écoles gaspillaient le fric en achetant des produits microsoft, ben tiens.... Sauf que ce ne sont pas eux qui achètent.
          Autant de personnel non enseignant à justifier ? Ben c'est simple : les instituteurs, il faut les payer, faire les remplacements, prévoir les mouvements, etc. Sans parler d'organiser les examens, convoquer les jurys, les candidats, etc. Et les boursiers, ils vont se gérer tous seuls ? Les actes de formations, il vont fleurir au printemps, ben tiens ! Sans parler du reste, ouverture/fermeture d'écoles ou de classes, tu as raison, laissons les mairies s'en dépatouiller, et puis tant qu'ils y sont, ils ont déjà les électeurs fictifs pour certains, ils n'auront plus qu'à inscrire des élèves fantômes dans des classes/écoles virtuelles, comme ça, le tableau sera complet !
          Alors les niveaux hiérarchiques dont tu parles, laisse moi rire, visiblement, tu ne connais pas ton sujet.
          Je fais partie de ces personnels non-enseignants, et je peux te dire que même si la bascule vers du tout LL ne se fait pas aussi vite que toi, moi et les autres le voudraient, il y a quand même des recommandations qui vont dans ce sens.
          Quelques exemples :
          - navigateur préconisé (et utilisé): Mozilla ou firefox.
          - client de messagerie : Mozilla ou Thunderbird
          - Pdfcreator pour générer des pdf
          - Openoffice recommandé dans les établissements scolaires.
          - Tiens, scoop du jour : le format opendocument est recommandé depuis ce matin
          - Chaque établissement scolaire (collège, lycée) est équipé d'un pare-feu amon (tu sais, cette distro basée sur Mandriva), etc.

          Je pourrais en citer pleins d'autres...

          Enfin, ne prends pas ce message pour une vengeance personnelle, et ne crois pas que je suis vindicatif. Ton message m'a plu (si, si, je l'ai pertinenté), mais il semblait un peu à côté de la plaque^Wtrollifère, et "j'ai tombé dedans" ;-) !
  • # Mandriva !

    Posté par . Évalué à 5.

    Etant une société française, elle est sûremement la mieux placé pour accompagner l'éducation nationale dans le développement du libre à l'école.
    Alors peut-être que si on demande à Mandriva de contacter le ministère de l'éducation (au lieu que ce soit nous, pauvres citoyens qui valent rien) on a peut-être nos chances...
    • [^] # Re: Mandriva !

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      C'est bien dans cet objectif que j'avais initié un projet qui a vu le jour grâce à mon patron, Mr Philippe Sylvestre, le directeur technique de ma boite Mr Patrick Pierre et toute l'équipe Mandriva.

      http://www.edupack.org
      (la connection peut être un peu problèmatique en ce moment...nous hébergeons un site d'aide à la révision pour les bacheliers...grosses pointes du traffic en cette période)

      Après avoir initié le projet, je n'ai pas été très impliqué (car très occupé par d'autres projets) et je ne sais pas si ce produit a été présenté au ministre.
      Ce produit est utilisé dans au moins une ville, Albi, grâce à Mr Yves Denhain, professeur de physique et administrateur des systèmes et serveurs du lycée dans lequel il est enseignant.
  • # Solidarité avec les intermitttents...

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Obligés de porter des immondes costumes.

    Quoique finalement non...

    Ha bas les souris vertes!
  • # Parent d'élèves ?

    Posté par . Évalué à 7.

    Vous pouvez :

    - Démissionner de vos fonctions bénévoles dans les divers conseils.
    - Informer les directeurs d'école, chefs d'établissement, et membres des conseils d'administration de vos établissements de votre désapprobation de voir l'école publique transformée en gallerie marchande.
    - Ecrire au maire de votre commune (pour les écoles) ou à votre conseiller général (pour les collèges) ou au président du conseil régional (pour les lycées) pour souligner que vous ne souhaitez pas voir vos impôts mis au service de la promotion des services de l'entreprise la plus licrative au monde.
    - Refuser par écrit la propagande microsoftienne imposée à l'occasion de l'enseignement préalable au passage du "brevet informatique et internet".
  • # C'est quand même abusé !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.


    Pour compléter cette campagne, des actions spécifiques sont mise en place par :

    * Microsoft France : 150 collaborateurs " ambassadeurs sécurité " se déplaceront dans les écoles.


    Heureusement que je n'ai pas encore d'enfants : ça me tuerait de devoir leur expliquer que tout ce que on leur dit à l'école n'est pas la vérité, et que le monsieur de Microsoft "il est très gentil" mais que c'est probablement un gars spécialiste du marketing "bourrage de crane pour enfant de 5 ans"...
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 2.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Ce qui me gonfle au plus haut point

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Sauf que les derniers virus ne "s'amusent plus" a te flinguer le système (ntldr missing, word planté, documents supprimés, tout autre chose ennuyeuse pour l'utilisateur final)

      Maintenant les vers envoient des centaines de mails de spams
      C'est dire le domaine goaland == neuf téléphone, est marqué comme domaine de spam par spamassassin...

      Rendez vous compte a cause de la "connerie" des utilisateurs/microsoft et sa config pas sécurisée, on est obligé de ressortir un consommateur de cpu...

      De mon temps sous windows j'avais un antivirus, puis sont apparu les anti-adware (j'ai quitté ce mode avant)...

      Bref, la connerie a pas de limite, et elle fait gaspiller de l'énergie pour rien du tout inutilement...
    • [^] # Re: Ce qui me gonfle au plus haut point

      Posté par . Évalué à 0.

      Vsin, ta réaction me rappelle cet article de Nils paru dans le hackoff No 27, effectivement les gens sont incapables de réfléchir par eux-mêmes, seulement si on les débranche (dixit Morpheus) le résultat peut être pire :

      -5- `^°*;:,.> Assisté+Libéré=Suicidé <.,:;*°^`

      20/3/2002
      mercredi 20 mars 2002 18:43
      extrait du Hackoff27
      http://savate.madchat.org/hackoff/dist/Hackoff27/hackoff27.txt

      Cet apres midi on est venu me demander ce que je faisais de mes journées. J'ai
      répondu par mon url (la moins "choc", à savoir Flesh Insanatarium). La
      demoiselle de ce pas s'en alla ce site contempler.

      Reaction (à chaud) de la demoiselle: "Je comprends pas très bien ton site,
      tu m'expliques? "

      Et c'est là que je veux en venir. Quand un site ne vend rien, quand un site ne
      parle pas du webmaster pendant 2 pages, quand un site ne parle pas au visiteur
      comme on parle à un golmon, avec un o combien délicat: "bienvenue sur ma page
      perso, ici vous trouverez mes loisirs, mes gifs animés, mes films préférés, ma
      collection de crevettes"... le visiteur est perdu nom de dieu! Il sait plus ou
      il est, on ne lui met plus ses pampers, il se retrouve sur un site qui ne lui
      dit pas quoi penser de ce dernier (quelle tragédie). Il n'y a pas de vote, pas
      de compteur pas de forum de trolls. Il n'y pas de message débile directement
      adressé au visiteur. Il n'y a pas de pop up minable "alors vous aimez mon site
      han? Votez pour moi".

      Non non non, rien de tout ça, liberté totale, l'internaute visite enfin un
      site qui contient plus de contenu que de blah blah présentatif. Le pekin du
      coin est alors libre de se faire sa propre opinion de la chose et au lieu de
      ça je recolte un:

      "Je comprends pas très bien ton site, tu m'expliques? "

      T'expliquer quoi espece de petasse? Sur quel bouton tu dois cliquer? Le sens
      dans lequel tu dois regarder mes gfx? S'il n'y a pas de mode d'emploi tu piges
      plus ça y est t'es perdue sale petite sous merde? Il faut en plus que je te
      mettes un son en fond sonore avec une voix de con qui dit "bienvenue sur le
      site de Nils. ici vous trouverez des dessins. Pour regardez les desins,
      veuillez cliquer et les regarder". Je vais te faire le cul salope.

      Paradoxe! Ce pur produit de notre système de consommation, tant habitué à ce
      que l'information vienne lui bouffer le minou des le reveil par voie
      hertzienne, tant habitué à ce qu'on lui dise "regarde, c'est cool" ou
      "regarde, c'est pas cool". Ce pur produit de notre système - de merde il faut
      le dire - n'est même plus capable non pas de comprendre mais de simplement
      voir la simplicité.

      Non, plus personne n'attend de se faire une opinion de quoique ce soit. Tout
      le monde en réalité attend qu'on lui dise ce qu'il doit regarder et ce qu'il
      doit en penser. Détachez les du boulet qu'ils trainent comme des cons, et ils
      tomberont, accablés, ne sachant plus quoi faire ni même comment penser.

      Voila, c'était encore un épisode de "ces aventures quotidiennes qui démontrent
      combien nous nourrissons un système culturel de l'incohérence"

      http://insanatarium.free.fr/
      par Nils
      • [^] # Re: Ce qui me gonfle au plus haut point

        Posté par . Évalué à 0.

        Bah, comme une chanson écrite par un mec (qui depuis est passé sous un putain de camion, je crois), qui ne passe pas à la radio et qu'on ne voit pas à la télévision, quoi!
  • # Pour info

    Posté par . Évalué à 1.

    Il semblerait qu'HP s'interesse un peu a ce sujet ?

    www.hp.com/fr/edutice ...

    Avec quels moyens de com c'est un autre debat.
  • # L'alternative : Linux a la maternelle ? mdr !!!

    Posté par . Évalué à -3.

    Les pingouins ont des progrès à faire en matière de pédagogie avant de pouvoir fournir une solution qui soit à la hauteur , car meme si crosoft n'est pas une société philantrope, ses tentacules la placent en première ligne pour ce job.

    Et même si le support éducatif de crosoft est troué de partout, que l'opération commerciale utilise le temps de cerveau disponible de nos petits surdoués, il semblerait qu'aucun produit tournant sur linux n'existe à l'heure actuelle qui puisse faire pire que ca.

    Et quand bien même ce suppport existerait sous linux, les programmes éducatifs 'libres' en question seraient des documents OpenOffice ... avec du contenu libre de droit, du code à compiler soi-même (avec l'aide de la maîtresse), ou des bugs à enregistrer soi-même (avec l'aide du proviseur) ?

    Ce qui sous entendrait que la presse éducative soit également 'libre', impliquant le fait que le gouvernement lui aussi serait 'libre' ... bref on nage en pleine politique fiction ;-)

    Alors à moins que l'education nationale se mette à versioniser les programmes de maternelle, et à les faire beta-tester par nos petits surdoués, je vois mal quel produit 'libre' et 'intuitif' peut réellement faire concurrence à microsoft et répondre aux attentes des parents dont le temps de cerveau est déjà squatté (par crosoft évidemment).

    Voyons plutôt le message subliminal qui se cache derrière cet article :
    on a voulu un gouvernement grave, on l'a eu ...

    mais bordel, ou c'est que j'ai mis ma carte d'électeur ?
    • [^] # Re: L'alternative : Linux a la maternelle ? mdr !!!

      Posté par . Évalué à 7.

      Et quand un produit sous windows plante, tu fais appeler la hotline par le gosse ? Je vois pas trop le rapport. Sinon tu as des logiciels éducatifs par ici, tu devrais en trouver certains valables pour la maternelle... (et non, ce ne sont pas des logiciels qui apprennent à compiler le noyau...) http://www.framasoft.net/rubrique172.html

      Sinon on ne parle pas de l'achat de logiciels microsoft à la maternelle, mais bien d'employés de microsoft allant faire "une sorte de cours" sur la sécurité des programmes microsoft. C'est pas tout à fait pareil non plus.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.