Mieux vaut Avatar qu'un navet

Posté par . Modéré par Mouns.
Tags :
7
22
déc.
2009
Culture
Avatar est un film de James Cameron (le monsieur derrière Titanic et Terminator) sorti le 16 décembre en France, accompagné d'une campagne de publicité à la hauteur du budget de ce film de 300 millions de dollars (certains avancent un chiffre de 500 millions de dollars !). Il s'agit d'un retour à la fiction pour James Cameron, qui s'était occupé ces dernières années à réaliser des films documentaires (Les fantômes du Titanic, Aliens of the deep, et d'autres). Malgré le nombre d'années qui séparent Avatar de son dernier film de fiction (Titanic en 1998), ce qui est sûr c'est qu'Avatar est dans l'air du temps. Des colons Terriens sont sur la planète Pandora pour y extraire de l'Unobtanium, un minerai qui a vraisemblablement beaucoup de valeur pour une compagnie sur Terre. Des scientifiques y mènent des études, tandis que des militaires sécurisent le périmètre pour l'activité d'extraction du minerai, dirigée d'une main de fer par un avide terrien sans cœur.

Sur cette planète à la faune et flore très développée vivent paisiblement les Na'vi, des humanoïdes bleus vouant à leur planète un respect le plus profond. Se dessine alors un scénario prévisible : les Na'vi souffrent de la destruction de leur environnement par les Terriens et s'y opposent, obligeant les militaires à utiliser la force tout en se découvrant des alliés chez les scientifiques de la mission. Ce scénario « écolo-compliant » est donc tout à fait dans l'air du temps. Pour pimenter un scénario téléphoné, et comme le suggère le titre du film, les protagonistes Terriens font usage d'avatars, des hybrides humains-Na'vi, pour communiquer avec les autochtones, l'atmosphère de la planète étant toxique pour les humains. Les héros synchronisent un lien mental avec leur avatar afin de le contrôle ainsi comme leur propre corps (les amateurs d'Evangelion pourront crier au repompage en toute bonne foi). Les ingrédients classiques amour, jalousie, mort du mentor, trahison d'un benêt qui mène ensuite la révolution sont également utilisés, ce qui n'aide pas à rendre original le scénario.

Passons maintenant au plus gros argument de ce film : la 3D. Vous connaissiez les magazines présentant des dinosaures que vous pouviez voir en 3D avec des lunettes spéciales (un œil couvert par un film d'une couleur particulière), James Cameron a appliqué cette idée à son film. Cette vision 3D apporte un certain plus au film, les images semblent plus profondes et plus prenantes. Le design des décors et de l'environnement est très réussi et se marie parfaitement avec la profondeur que donnent les lunettes en 3D. Certaines scènes semblent toutefois avoir été filmées volontairement pour profiter de la 3D, dans le sens où si la 3D n'était pas là, la scène ne le serait pas non plus et ces scènes introduisent parfois une certaine lenteur dans le film, mais rien de dramatique. Le design de la faune ne plaira pas à tout le monde, les Na'vi manquent à mon goût de charisme et de personnalité (sous-entendu affiché sur leur visage), rendu 3D oblige malheureusement.

Si vous aimez la science fiction, les effets spéciaux, les combats de robots contre bestioles géantes montées par les indigènes, les beaux décors enchanteresques, profiter d'un beau spectacle pour vous évader, découvrir un film en relief (et il n'est sûrement pas le dernier) n'hésitez pas, je vous le recommande, même s'il manque quand même certaines choses pour faire de ce film un film à ne pas manquer.

NdM : Lire également le journal de Pierre Tramonson.
NdM2 : un système DRM a empêché certaines séances en avant-première du film en Allemagne : la société gérant le DRM n'a pu fournir à temps les clés nécessaires par film par projecteur par serveur de diffusion par cinéma.
  • # Très joli mais...

    Posté par . Évalué à 1.

    Les graphismes sont vraiment sympa, on s'évade dans ce nouveau monde, même si le nom de Pandora... bof

    Par contre niveau histoire / non-prévisibilité du film, je le place derrière AlienVsPredator n°1, qui franchement, doit avoir une feuille de route qui tient sur 5 lignes.
    D'ailleurs, en HD, AvP1 est aussi très joli.

    Bref, à voir plus en tant que 'documentaire' sur Pandora, si on arrive à faire abstraction de l'histoire très classique. L'attention sur les paysages permet de tenir les 2h et plus sans se dire "bon, et donc...?". A quand la diffusion sur National Geographic HD ? :)
    • [^] # Re: Très joli mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      Les graphismes sont vraiment sympa, on s'évade dans ce nouveau monde, même si le nom de Pandora... bof
      FÉ-DO-RA ! Il connaît rien à linusque çui là !
      • [^] # Re: Très joli mais...

        Posté par . Évalué à 0.

        :D
        autant pour moi, fedora, les stroumphs, ...
        "i'm blue da ba dee da ba die..." comme dirait l'autre d'Eiffel 65
  • # Film pourri par les verrous numériques

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    La distribution de ce film aux cinémas est pourrie de verrous numériques : http://www.numerama.com/magazine/14733-lorsque-les-drm-gache(...) .
    • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'ai découvert dans les commentaires de la news de numérama la photo du disque dur du film Avatar 3D que les salles de cinéma numérique recoivent.
      http://img135.imageshack.us/i/dsc00382r.jpg/

      Ma déception est grande de constater que la résolution cinéma n'est que "2048x858" alors que je pensais naivement que les salles de cinéma était en 4k de résolution !

      Ça explique pourquoi je ne voyais pas au cinoche plus de détails que sur mon écran de portable :/
      • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ah, donc comme pour l'imprimerie, le passage au numérique s'accompagne d'une baisse de qualité. Dommage.
        • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Dommage

          Ou pas.
          En échange de la petite baisse de qualité (temporaire, le 2K est certes inférieur au 35 mm, mais le 4K lui est supérieur à en croire le consensus actuel et il arrive bientôt) invisible pour une personne normalement constituée, on a moins de problème avec le vieillissement de la pellicule (ah les trucs horribles, tâches et compagnie dans un films à cause d'une pellicule un peu vieille).

          Perso, chacun ses priorités, moi je prend : ça va faire comme la photo numérique, les "puristes" qui crachent dessus pendant quelques années puis ne jurent que par ça.
          • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Euh, sans parler de purisme, il faut admettre que certaines possibilité des appareils analogiques sont souvent des choses difficilement reproductibles avec du numérique.

            Cela étant, il s'agit là de possibilité pointus qui intéresseront plutôt les amateurs éclairés du domaine lié à l'appareil, et pour l'usage courant par le commun des mortels le numérique est certainement bien suffisant et bien plus rentable.
          • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Reste à voir comment on pourra regarder Avatar en 2080 avec un disque dur plein de DRM qui, je suis sur, fonctionnera comme un charme après 70 ans de stockage. Ça sera surement mieux que ces saloperies de film 35mm de Charlie Chaplin pleins de taches et de poils.
            • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

              Posté par . Évalué à 8.

              En récupérant une version 'pirate' sur eMule?
              • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                Posté par . Évalué à 1.

                C'est ce que j'avais pensé répondre aussi, mais en regardant la conversation, j'ai vu qu'il parlait de la version fournie aux cinémas, celle avec ce qu'il faut pour la 3D, qui risque de ne pas se retrouver sur eMule, vu que les particuliers n'ont pas le matériel pour l'utiliser…
                • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  qui risque de ne pas se retrouver sur eMule, vu que les particuliers n'ont pas le matériel pour l'utiliser…

                  ...Aujourd'hui.
                  Mais demain?
                  • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Demain, on n'aura sans doute plus accès aux fichiers envoyés aux cinémas. Et en plus, vu que les effets spéciaux seront dépassé, est-ce que les gens seront près à faire pleins d'effort pour récupérer Avatar :⋅D ?
                • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Normalement un Blu-Ray est impossible à pirater, et pourtant http://thepiratebay.org/search/brrip/0/99/0 .
                  Alors j'ai quand même bon espoir pour les DRM des copies cinéma.

                  En passant, 2048x858, on a du quasi 1080i (qui donne 1920x800 au format 2.40:1), ce qui est pas énorme énorme.
                  • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    ce qui est pas énorme énorme

                    Façon de voir.
                    On peut aussi dire que l'offre grand public est disproportionnée (1920 pixel, c'est un pitch de 0.5 mm sur une télévision de 125 cm!)
                    Et de plus, la norme 2K est clairement une norme intermédiaire pour le cinéma, de la façon de ce que le 720p a été pour le grand public (et 720p, c'est déja pas mal joli sur une TV et même un video-projecteur), pour aller au 4K (4096 pixels de large) très prochainement.

                    Franchement, vous voyez les pixels sur du numérique de cinéma?
                    Moi, non.
                  • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    >>> En passant, 2048x858, on a du quasi 1080i (qui donne 1920x800 au format 2.40:1), ce qui est pas énorme énorme.

                    Sauf que chez toi tu a du MPEG alors qu'un ciné ce sont des suites d'images JPEG sans aucune interpolation entre les images (donc bien meilleure qualité que du MPEG).
                    • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Ah bon, c'est du MJPEG ? Je ne savais pas. Je m'endormirais moins bête ce soir. :-)
                    • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                      Posté par . Évalué à 2.

                      (donc bien meilleure qualité que du MPEG).
                      sur un test objectif, de "meilleure qualité", et encore.
                      Sur un test subjectf, "de qualité légèrement meilleure" et encore.

                      On est a un film de 157Go pour de la 3D, donc on va dire de 78Go pour chaque bande.
                      On va partir sur 3 heures de films.
                      on arrive à 7 Mo/s de bitrate, soit 56 Mbps....

                      Je te défie de constater la différence entre du h.264 bien encodé itou sur une séquence et du mjpeg avec ce bitrate!

                      Objectivement on va réussir a en trouver, mais subjectivement, on est quand même très largement dimensionné pour que 99.9% de la population ne voit absolument aucune différence.

                      Pour donner une idée, un film d'une qualité tout a fait convenable pour pas dire presque sans défaut visible pour un usage "normal", en 1080p, encodé par des gens un poil plus soucieux de la qualité et du ratio taille/qualité que les sony et consors [qui s'en foutent qu'une minute de film en 720p qui bavent prenne 120Mo], et avec la bande son prend ~ 8,0 Go voir 12 Go.

                      On a un bitrate ici largement supérieur, donc on peut se gargariser longtemps sur la qualité intrinsèque du jpeg2000 par rapport aux fonctions utilisé pour les frames I dans le h.264 etc, mais ça n'a pas vraiment de fondement sur la qualité globale (ne pas oublier que si je prend moins de place entre 25 frames (je code pas 25 fois la même info après tout)), je peux encoder plus de détails sur les frames I par exemple).

                      Ah moins que tu arrives a trouver un papier montrant que le mjpeg, sur ces bitrates aussi elevée présente un avantage clair (et avec du vqm ou équivalent. Le psnr, c'est très bien pour debugger, mais c'est tout).
                      • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Ne pas oublier que la comparaison ne se fait pas sur un LCD de 20 pouces mais sur un écran de cinéma qui doit faire au moins 7 mètres de diagonale.
                        L'écart de qualité qui est dérisoire sur le LCD devient très grand sur l'écran ciné (du moins c'est l'avis de mon cousin qui est projectionniste chez Pathé).
                        • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          (bon je me dévoue pour la blague la plus mauvaise de la semaine)
                          Hmmm ça sent le Pathé ton histoire...
                        • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Ne pas oublier que la comparaison ne se fait pas sur un LCD de 20 pouces mais sur un écran de cinéma qui doit faire au moins 7 mètres de diagonale.

                          Ne pas oublier que j'ai parlé de mesure objectives, qui s'en tapent royalement de savoir où est projeté le film vu qu'il compare la version originale avec la version encodé de façon purement numérique (je t'en ai même donné deux très connu).
                          J'ai bien parlé de vqm et du psnr non ?


                          Ne pas oublier que j'ai parlé de mesure subjective qui sous entendais une mesure fait dans "l'état de l'art", cad suivant les spécification (par exemple) de l'ITU/ansi qui définissent de façon extrêmement précise comment sont projeté les signaux (quel écran, à quel taille les obesrvateurs sont, comment sont agencé les séquences, etc...).

                          Les scientifiques qui traitent de la qualité vidéo savent a quoi correspond un test subjectif, et ça a été normalisé pour que justement ca soit exactement identique quelque soit le labo qui le fasse.
                          Tu crois qu'ils vont s'amuser a normaliser ca sur un lcd de 20" regardé à 12m ?


                          Bref, j'attend toujours quelque chose de plus tangibles que "ouais euh c'est mieux parce que c'est mieux". Je demande juste un test ou un papier fait suivant les métriques courantes pour la métrologie vidéo.
                          Si tu as des papier avec de l'objectif, pas de problème.
                          Si tu as des papiers avec du subjectif, pas de problème.
                          Si tu as des papiers avec autre chose (reduced reference? ) ou des procédures non normalisés, pas de problèmes : indique juste le modus operandi.


                          J'ai travaillé "un peu" sur la qualité de la vidéo , et l'encodage mjpeg n'était pas du tout le sujet de mon travail. Lors de mes recherches je n'ai quand même pas trouvé de papier indiquant que le mjpeg avait un ratio qualité/bitrate ou une une qualité fondamentalement supérieur à fort bitrate.
                          Comme ce n'était pas le sujet de mon travail, il est tout a fait possible (et même très probables) que ces travaux existent, mais perso je n'en sais rien. Mes propres tests me feront penser qu'a fort bitrate, l'avantage niveau qualité de l'image du mjpeg est beaucoup moins important qu'on veut le faire dire.

                          L'avantage du mjpeg,... c'est qu'il est beaucoup plus aisé de faire des décodeurs matériels vu que c'est "presque" juste décoder les frames I, et par conséquent il est beaucoup plus facile et fiable de faire un décodeur* mjpeg pour des grosses frames (2x4k )[1] et avec un gros débit.

                          *et toute la chaine qui va avec

                          [1] pour la petite histoire : un décodeur h.264 "binary error" compliant d'une grosse boite francaise se plantait lamentablement lors des premiers tests en 720p/1080p. La taille des frames étant plus grosses, des structures dans le code furent à revoir.
                          Alors là oui le mjpeg a des avantages, mais c'est pas forcément la qualité à l'écran!
                          • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Un autre avantage, il me semble, est que si le flux de données est corrompu en un point, tu perds une image, et non pas toute une série (classique et fort moches « traînées numériques » à la télé). Dans une salle de cinéma, c'est peut-être rédhibitoire ?
                            • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Un autre avantage, il me semble, est que si le flux de données est corrompu en un point, tu perds une image, et non pas toute une série (classique et fort moches « traînées numériques » à la télé). Dans une salle de cinéma, c'est peut-être rédhibitoire ?
                              Possible, mais je ne sais pas comment est transféré le film.
                              Visiblement c'est un disque dur, donc la perte/corruption d'une trame est relativement faible.
                              Sans compter qu'avec les drm il est chiffré et signé, donc la corruption est vérifiée avant (dans le cas précis d'avatar).

                              De plus il existe d'autres techniques pour éviter ça (multiple description coding, ajouter des codes reed solomon/raptor sur les trames toussa), sans compter que si tu as une perte sur une trame, tu as quand même 23 chances sur 24* que ca se passe sur une trame intermédiaire : il "suffit" alors de la considérer comme non valide (bon je considère qu'il n'y a pas de trames B), et tu auras un glitch visuel équivalent au mjpeg (invalidation de la trame intermédiaire, vs invalidation de la trame corrompue : cad on réutilise l'ancienne image du buffer => très leger gel de l'image).

                              La métrologie des vidéos perturbé est encore en pleine recherche, et il n'y a (malheureusement) pas vraiment de méthode miracle ou qui fonctionne partout. Il y a des propositions, mais là où j'ai arrêté mes recherches, rien de reconnu partout. (D'où entre autre le travail du vqeg et de l'ietf sur l'ippm).

                              * Un esprit chagrin, et il aurait raison, me ferais remarquer que ca dépend totalement du type d'altération et du mode de transfert :
                              si c'est au niveau des paquets et qu'on considère qu'un paquet <=> une image (intermédiaire, complète, ...) (taux de perte des paquets, cas typique : routeur congestionné) => la stat est bonne.
                              Si c'est une altération binaire : un bit qui change (mauvaise condition de lignes, ...) la frame de référence, étant plus grande que les frames intermédiaires, et donc a largement plus que 1/24 risque d'être "perturbé".
          • [^] # Re: Film pourri par les verrous numériques

            Posté par . Évalué à 3.

            Ca fait des années qu'une très grande partie des films ne bénéficiant pas d'un budget colossal mais devant passer par une étape de post-prod numérique (par exemple, tous les longs d'animation hors production hollywoodienne) sont kinescopés (transférés sur 35mm) à partir de fichiers 2K. Le 4K est considéré comme un luxe seulement utile pour les films destinés à être projetés sur des écrans géants (bon, en l'occurence, Avatar fait typiquement partie de ce genre de films).
            Le 2K (ou la HD 1920x1080) sont très largement suffisant dans la majorité des cas et je doute fort que des résolutions très supérieures apportent une réelle différence visuelle.
    • [^] # Printemps Soluble

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      On peut aussi regarder et diffuser « Printemps Soluble », présenté par Kassandre :

      [http://kassandre.org/?Printemps-Soluble-a-telecharger]

      Lui, il est sous licence Art-libre.
  • # saikoi ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -9.

    saikoi Avatar ?
    • [^] # Re: saikoi ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Un mélange entre les stroumphs et les ewoks
    • [^] # Re: saikoi ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Avatar est un film de James Cameron (le monsieur derrière Titanic et Terminator) sorti le 16 décembre en France, accompagné d'une campagne de publicité à la hauteur du budget de ce film de 300 millions de dollars (certains avancent un chiffre de 500 millions de dollars !). Il s'agit d'un retour à la fiction pour James Cameron, qui s'était occupé ces dernières années à réaliser des films documentaires (Les fantômes du Titanic, Aliens of the deep, et d'autres). Malgré le nombre d'années qui séparent Avatar de son dernier film de fiction (Titanic en 1998), ce qui est sûr c'est qu'Avatar est dans l'air du temps.

      Sur cette planète à la faune et flore très développée vivent paisiblement les Na'vi, des humanoïdes bleus vouant à leur planète un respect le plus profond. Se dessine alors un scénario prévisible : les Na'vi souffrent de la destruction de leur environnement par les Terriens et s'y opposent, obligeant les militaires à utiliser la force tout en se découvrant des alliés chez les scientifiques de la mission. Ce scénario « écolo-compliant » est donc tout à fait dans l'air du temps.

      Pour pimenter un scénario téléphoné, et comme le suggère le titre du film, les protagonistes Terriens font usage d'avatars, des hybrides humains-Na'vi, pour communiquer avec les autochtones, l'atmosphère de la planète étant toxique pour les humains. Les héros synchronisent un lien mental avec leur avatar afin de le contrôle ainsi comme leur propre corps (les amateurs d'Evangelion pourront crier au repompage en toute bonne foi). Les ingrédients classiques amour, jalousie, mort du mentor, trahison d'un benêt qui mène ensuite la révolution sont également utilisés, ce qui n'aide pas à rendre original le scénario.

      « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

      • [^] # Re: saikoi ?

        Posté par . Évalué à 3.

        le scénario est très semblable à celui de la bd sillage / navis / chronique de sillage ou de la bd aquablue, du moins le début, pas le dénouement militaire ( quoique ca se discute pour aquablue ).
  • # gné ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -10.

    C'est quoi le rapport avec les logiciels libres ?
    • [^] # Re: gné ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Manque plus qu'un "Enlevons la catégorie cinéma" et on y est.
      :D
    • [^] # Re: gné ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      bah s'ils avaient utilisé Blender pour leurs effets 3D, ils auraient fait des sérieuses économies.

      ça te suffit pas ?

      Bah tant pis ! :-)
      • [^] # Re: gné ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -3.

        A aucun moment dans l'article tu ne parles de Blender, ni de l'économie que cela aurait pu représenter. Pas un mot sur les DRM. Ton article est très bien mais serait mieux sur le site d'Allociné.
    • [^] # Re: gné ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Hum... Bon en cherchant bien... La société qui a fait les effects spéciaux est Weta Digital et leurs supercalculateurs classés Top 500 [1] tournent sous linux.

      [1] http://www.top500.org/site/systems/2343
      • [^] # Re: gné ?

        Posté par . Évalué à 10.

        "Linux", c'est quoi ça? Le truc qui permet de faire des économies pour faire des films, et qui doit surtout pas être utilisé pour les regarder, c'est ça?

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: gné ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Ouarf, le second degré n'est vraiment pas apprécié.
          • [^] # Re: gné ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Si, au contraire!

            THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

    • [^] # Re: gné ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Avatar est et sera diffusé avec des DRM, donc incompatible par nature avec des logiciels libres. Je crois que c'est ça, le rapport.

      Ah, et aussi: aller voir Avatar, c'est soutenir la 20th Century Fox dans son combat pour du matériel DRMisé et un Internet contrôlé, ce qui tend à ruiner tous les efforts de libération de l'utilisateur initiés par le logiciel libre.

      En tout cas, le marketing viral marche bien, jusque ici on doit supporter la propagande de la 20th Century Fox. Et ça n'a l'air de choquer personne: les gens débranchent totalement leur cerveau et achètent eux-mêmes leurs menottes dès qu'on leur fout de la 3D sous les yeux. Pavlov avait étudié des phénomènes de ce genre, il me semble.

      Je sais, j'ai déjà posté un commentaire dans ce sens quand Avatar a été évoqué en journal. Mais puisqu'on a droit à une deuxième séance de publicité bénévole, aux frais de LinuxFR et au bénéfice de la 20th Century Fox, je remets une dose d'information, histoire qu'il y ait encore des gens qui réfléchissent au-delà de "y'a de la 3D, c'est zoli", que ce soit celle d'Aero ou de Avatar.

      Et après on a beau jeu de brocarder madame Michu qui s'accroche à son MSN parce que ça clignote. Mais finalement, le DLFPien moyen qui va mater des DRM et leur faire de la pub ne plane pas plus haut.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: gné ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Avatar est et sera diffusé avec des DRM, donc incompatible par nature avec des logiciels libres. Je crois que c'est ça, le rapport.

        Comme quasi tous les films distribuées numériquement. Tu vas plus aller au cinéma alors ?
        • [^] # Re: gné ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Tu vas plus aller au cinéma alors ?
          Si, quand les cinémas décideront de diffuser des films libres. Pour l'instant, même les pseudos-rebelz des salles de soi-disant "Art et Essai" y tiennent beaucoup, à leur copyright. Mais je peux me passer plus facilement de films, que les artistes ne peuvent se passer de fric, donc j'ai tout à gagner à attendre.

          Et toi, ça ne te dérange pas de filer des thunes aux gens qui ont engagé un combat contre Internet, pour Hadopi, contre l'intéropérabilité, pour les DRM? Tant qu'ils ne s'appellent pas "Microsoft", ce n'est pas grave?

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

          • [^] # Re: gné ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 10.

            Personnellement je trouve que c'est un combat valable et utile de lutter contre les DRM sur les DVD/Blue ray car ce sont des trucs que j'achète et qui sont verrouillés contre l'utilisation que je peux en faire.
            En revanche je ne vois pas le problème avec un film de cinéma qui contient des DRM. Quand je vais au ciné je n'achète pas un produit que je ramène chez moi. Je paye juste le droit d'assister à un visionnage donc la problématique DRM ne me sembla pas s'appliquer ici.
            • [^] # Re: gné ?

              Posté par . Évalué à 8.

              La problématique des DRM ne s'applique pas directement, dans le sens où, effectivement, DRM ou pas ça ne change rien quand tu es au cinéma.

              Mon point de vue était plus politique et économique: aller voir Avatar, c'est filer de la thune à des marchands de DRM. C'est contribuer à faire en sorte que les oeuvres sous licence propriétaires (et de plus en plus DRMisées) restent incontournables. Les petits vaisseaux font les grandes rivières: chaque place de cinéma payée va grossir le flux formidable d'argent, qui se dirige tout droit vers la Fox Broadcasting Company de Rupert Murdoch.
              À quoi sert cette montagne énorme de fric qui alimente les multinationales de l'audiovisuel? Entre autres, à nourrir les DRM et les lois liberticides.

              Dernier exemple de connerie en date: l'ACTA, le nouvel accord "anti contrefaçon" qui va faire passer DADVSI pour une aimable plaisanterie. D'où sort l'ACTA? Les politiques se sont dit "Tiens, on n'y connait rien à Internet, on s'en branle, mais on va légiférer en douce"? Non. Il y a des lobbies derrières.
              Et des lobbies formidablement puissant: tu connais beaucoup de groupes d'influence qui peuvent écrire des traités à vocation internationale, et pousser à ce que leur adoption soit la plus discrète possible? Qui peuvent dicter leur loi aux fabricants de matériel, leur imposer de vendre des lecteurs de DVD zonés, des lecteurs BlueRay DRMisés? Même des gros monstres comme Microsoft, même des fanatiques religieux, je ne suis pas certain qu'ils puissent arriver à avoir autant d'influence à l'échelle mondiale.

              Et d'où elle vient, cette puissance formidable? De la coopération de millions de consommateurs, qui vont tous filer leur petite dîme en échange d'un moment divertissant. Ben moi, je refuse de coopérer.
              Ça ne sert à rien d'écrire à son député national, à son député européen, de manifester, de faire des ligues, des tracts, de crier dans tous les sens, de lancer des pétitions, d'essayer de convaincre madame Michu de faire pareil, si dans le même temps on abandonne tout sens politique pour se divertir.
              C'est pour ça que ça me fait chier de voir que le marketing viral, le battage médiatique, autour du film avatar, est venu frapper même sur LinuxFR. Que même les purs et durs, les défenseurs les plus acharnés de la liberté numérique, se laissent à ce point volatiliser le sens critique face à la puissance des médias. Je sais pas moi, cassez votre télévision, fermez les yeux quand vous voyez les pubs dans le métro, passez à la libcaca, utilisez Adblock, mais réveillez-vous bordel!

              THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: gné ?

                Posté par . Évalué à 0.

                Si tu vas par là, payer ses impôts aussi, c'est filer de la thune aux marchands de DRM, qui reçoivent plus que probablement des financements publics.
                Et même, être citoyen français, c'est aussi filer de la thune aux mêmes marchands, via les exonérations de charge ou autres joyeusetés dont profitent ces entreprises, d'une façon ou d'une autre.

                Bref, militer, informer, boycotter parfois, je suis plus que d'accord. Mais c'est plus qu'illusoire d'espérer "se réveiller" et échapper à la société dans laquelle tu vis. Impossible d'être complètement "intègre", à mon avis.

                Cordialement,
                • [^] # Re: gné ?

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Et même, acheter une baguette chez le boulanger, c'est filer de l'argent à un mec qui n'en a probablement rien à faire de ton combat contre les DRM et qui achète très régulièrement des Blue-Ray ou est allé voir Avatar.

                  C'est un peu le principe de l'argent, en fait : ça circule :)
                • [^] # Re: gné ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                  être citoyen français, c'est aussi filer de la thune aux mêmes marchands, via les exonérations de charge ou autres joyeusetés dont profitent ces entreprises, d'une façon ou d'une autre

                  j'aime bien ta définition de l'identité nationale :)
              • [^] # Re: gné ?

                Posté par . Évalué à 5.

                je sais tout cela, tu en avais parlé dans le journal, et c'est pour cela que j'ai voté contre la publication de cette dépêche (et aussi parce que je n'apprécie pas les dépêches cinéma, sauf si c'est en rapport avec le libre).

                Le coup de l'avant première en Allemagne qui n'a pas pu avoir lieu à cause des DRM, c'est savoureux quand même.

                En plus les perso sont moches. Dans ma jeunesse les méchants dans Goldorak faisaient moins peur que ça.

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: gné ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Le coup de l'avant première en Allemagne qui n'a pas pu avoir lieu à cause des DRM, c'est savoureux quand même..
                  Oui, et c'est une bonne nouvelle: les spectateurs en ont eu pour leur pognon. T'achètes des DRM, tu peux pas voir ton film, c'est normal :)

                  THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

              • [^] # Re: gné ?

                Posté par . Évalué à -6.



                Et des lobbies formidablement puissant: tu connais beaucoup de groupes d'influence qui peuvent écrire des traités à vocation internationale, et pousser à ce que leur adoption soit la plus discrète possible? Qui peuvent dicter leur loi aux fabricants de matériel, leur imposer de vendre des lecteurs de DVD zonés, des lecteurs BlueRay DRMisés? Même des gros monstres comme Microsoft, même des fanatiques religieux, je ne suis pas certain qu'ils puissent arriver à avoir autant d'influence à l'échelle mondiale.


                Je veux bien le numero de ton dealer, il a l'air bien fournit.
                • [^] # Re: gné ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  >>> Je veux bien le numero de ton dealer, il a l'air bien fournit.

                  Bon le post de Grunt est peut-être un peu excessif mais si tu penses que le lobby du cinéma n'a pas de pouvoir je t'invite à lire ce journal : https://linuxfr.org/~patrick_g/28046.html

                  Les propositions du rapport sont quand même stupéfiantes tu ne penses pas ?
                  • [^] # Re: gné ?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Un peu excessif

                    J'aime ton sens de l'euphémisme :)

                    Car chier sur les salles arts et essais, brandir les théories du complot, parler de choses qu'on ne comprend pas (les DRM dans les salles de ciné...), traiter les gens de lobotomisé ... c'est au choix, du très bon linuxfr soit du mauvais PMU.
                    • [^] # Re: gné ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Connaissant Grunt en suivant de près le moindre de ses commentaires (je le pertinente souvent, et l'inutilte de temps en temps), je ne pense pas qu'il soit réellement un adepte de la « théorie du complot ».

                      Seulement lui, contrairement à toi (contrairement à beaucoup d'autre gens, contrairement à moi), s'est mis à réfléchir par lui-même à ce qui pouvait nuire à ses convictions et va au bout de ses idées.
                      • [^] # Re: gné ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Connaissant Grunt qui prend fait et cause pour les fournisseurs de contenu Web qui privent les utilisateurs de liberté d'utilisation, je trouve ce point de vue très incohérent au contraire.
                        Pourtant le discours qu'il tient plus haut s'applique à la perfection à leur cas.
                        Chacun est libre d'accepter ou non les conditions de diffusion des films sous DRM en connaissance de cause tout comme chacun est libre de souscrire les services web fermés ou non en connaissance de cause.
                        Tout est affaire de priorité.

                        L'un comme l'autre sont "politiquement" critiquables et pourtant il dénonce l'un et défend l'autre.
              • [^] # Re: gné ?

                Posté par . Évalué à 2.

                C'est bizarre que tu ne tiennes pas le même discours avec Google et la centralisation des données non librement réutilisables.

                Comme quoi, chacun voit midi à sa porte.
            • [^] # Les brevets sur le vivant

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Personnellement je trouve que c'est un combat valable et utile de lutter contre les brevets sur les OGM car ce sont des trucs que j'achète et qui sont verrouillés contre l'utilisation que je peux en faire.

              En revanche je ne vois pas le problème avec un champs à ciel ouvert qui contient des OGM. Quand je vais au flunch je n'achète pas un produit que je ramène chez moi. Je paye juste le droit de broutermanger donc la problématique OGM ne me sembla pas s'appliquer ici.

              LOLZ !
      • [^] # Re: gné ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Mais finalement, le DLFPien moyen qui va mater des DRM et leur faire de la pub ne plane pas plus haut.

        Il y en a qui restent derrière leur ordinateurs, d'autres qui vivent (voir les potes, aller au ciné...)

        Au fait, pense à débrancher ton PC, ton BIOS est bourré de DRM et de code proprio, vu ton opposition à ces choses, il te faut arrêter ça tout de suite si tu veux garder ta cohérence extrémiste (et il y a autant de PC sans BIOS proprio que de cinéma sans films proprio)
        • [^] # Re: gné ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Il y en a qui restent derrière leur ordinateurs, d'autres qui vivent (voir les potes, aller au ciné...)
          M**** alors.
          Si maintenant, pour avoir une vie sociale, on est obligé de se laisser laver le cerveau, c'est qu'ils ont vraiment gagné la bataille. C'était même pas la peine de beugler contre Hadopi et compagnie, alors? "Tenez, prenez, ceci est notre matériel, DRMisez-le, ceci est notre argent, investissez-le pour nous contrôler", et après on s'étonne bêtement des conséquences.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: gné ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Rassures toi, il n'est pas intégriste, il ne défend la liberté et les bons principes que lorsque ca l'arrange
      • [^] # Re: gné ?

        Posté par . Évalué à 8.

        moi c'est pas ca qui me gêne le plus (même si ca me gêne) c'est le discours
        "y'a que des effets spéciaux [et rien d'autre de bien] donc allez le voir[ pour 13€]".

        C'est un peu comme si on vendait une voiture (pour reprendre les analogies qu'on aime bien) : la carrosserie est bien, tout le reste c'est de la merde, donc prenez là \o/
  • # Waf waf

    Posté par . Évalué à 7.

    Les héros synchronisent un lien mental avec leur avatar afin de le contrôle ainsi comme leur propre corps (les amateurs d'Evangelion pourront crier au repompage en toute bonne foi).

    Genre Evangelion a inventé le principe d'avatar [:flu1]....ta comparaison elle n'a pas de sens, le truc des avatars dirigés par l'esprit, c'est vieux comme la SF des années 70. Je suis sûr que tu peux même trouver des références plus anciennes, dans des histoires avec des golems ou autres.
    • [^] # Re: Waf waf

      Posté par . Évalué à 2.

      [10:57:07] axel - c'est une manie chez vous de s'accrocher à un détail pour conspuer le fond allez vous faire foutre bande d'emmerdeurs professionnels
      • [^] # Re: Waf waf

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est un «détail» qui fournit des renseignements au sujet de l'auteur de l'article et qui permet de se faire un avis sur... son avis. Je préfère suivre les recommandations de quelqu'un dont j'ai le sentiment qu'il partage un peu la même vision des choses que moi.

        Dans le cas présent ça me dit que l'auteur semble avoir pour seule référence en science-fiction un anime des années 90 dont les points intéressants étaient les errements du héros et la qualité du dessin et de l'animation pour une série de 26 épisodes, mais pas le fait de piloter une «machine» en se «synchronisant» avec.

        Le concept d'avatar doit être presque aussi vieux que l'humanité et la seule nouveauté que le 20e siècle ait apporté c'est l'emploi de la technologie plutôt que de la magie ou d'un pouvoir divin pour expliquer la façon dont ça fonctionne.

        Tout ça pour dire que ce «détail» m'empêche de trouver l'article crédible. J'insiste bien sur le fait que c'est subjectif et que j'en suis conscient. Mais si le fait de faire une telle remarque permet à l'auteur et aux lecteurs d'approfondir un peu leur réflexion à ce sujet, il y a forcément un résultat positif.
    • [^] # Re: Waf waf

      Posté par . Évalué à 2.

      Le principe des Avatars, corps qui servent d'incarnation mortel a un dieu ou un esprit date du védisme indien, c'est pas spécialement récent comme concept ( quelque chose comme 1500 av. J.-C ).

      L'analogie avec evangelion me semble un peut foireuse, car dans evangelion cette histoire de synchro sert au ressort dramatique de l'histoire. Les pilotes voient la performance des corps varier en fonction de leurs syncrho, ce qui donne tous un tas de "Oh non, il est trop stressé il a perdu la syncrho plus rien ne répond, etc. ". Ce qui n'est absolument pas le cas dans avatar qui joue a font la carte de l'incarnation, même quand plus aucun instrument électronique ne fonctionne le lien avec les avatars marche parfaitement. Le point sur la "synchro" n'est donc qu'un pure détail anecdotique, il aurait aussi bien put dire "niveau de glucose nominal" ou n'importe quoi. Cela n'a pas d'influence sur le scénario ou l'histoire.
      • [^] # Re: Waf waf

        Posté par . Évalué à 2.

        "Oh non, il est trop stressé il a perdu la syncrho plus rien ne répond, etc. ". Ce qui n'est absolument pas le cas dans avatar qui joue a font la carte de l'incarnation, même quand plus aucun instrument électronique ne fonctionne le lien avec les avatars marche parfaitement.
        Dommage c'était plus drole quand les eva partaient en berserk.
        /me siflotte
  • # une tendance générale

    Posté par . Évalué à 10.

    Cela vient peut-être de moi, mais j'ai l'impression que depuis quelques années, de plus en plus de moyens sont investis dans les effets spéciaux, et de moins en moins dans l'écriture des scénarios et le choix des acteurs.
    Je suis peut-être un vieux con, mais je ne vois pas ce qu'apporte un film avec des humanoïdes bleus, même s'il est en 3D/numérique/full HD.
    Enfin, je ne comprends pas non plus Facebook/Twiter/Iphone et ces réseaux asociaux, je dois être dépassé...
    • [^] # Re: une tendance générale

      Posté par . Évalué à 3.

      j'ai envie de rajouter "d'autant plus que la vrai 3D etc... ca a été utilisé bien avant, mais comme c'est pas "james cameron" on en a pas fait tout un plat".
    • [^] # Re: une tendance générale

      Posté par . Évalué à 4.

      Je ne sais pas si il y a de plus en plus de films avec effets spéciaux et sans histoires ou si en en parle de plus en plus. Les films avec scénarios existent toujours même si ça ne vaut pas le livre en général.

      Avatar est une très bonne démo technologique mais un film juste bon si on enlève la partie technique. Mettre 300 millions, 2h40 et ne pas être capable d'avoir un scénario c'est moche quand même. Il manque une certaine magie a ce film, même les scènes spectaculaire n'accroche pas comme un seigneur des anneaux ou un Gladiator.
      • [^] # Re: une tendance générale

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        Ben moi j'ai pris mon pied. Les bestioles colorées , les aliens de 3m de haut, les arbres à nouilles, je me suis regalé. Le scenario n'est pas révolutionnaire, est-ce grave ? On raconte toujours les mêmes histoires, et celle ci me plait bien.
        • [^] # Re: une tendance générale

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          idem.

          C'est toujours facile de "descendre" une grosse production.
          J'ai apprécié ce film. Alors oui le scénario n'est pas super original, mais les images sont magnifiques et c'est du vrai grand spectacle quoi. Si on veut en prendre plein la rétine, ce film y arrive haut la main.

          Pour finir je dirai que je l'ai vu 2 fois, une fois en normal et une fois en 3D numérique, et les 2 fois la salle a applaudi à la fin...
          • [^] # Re: une tendance générale

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            Pour finir je dirai que je l'ai vu 2 fois, une fois en normal et une fois en 3D numérique, et les 2 fois la salle a applaudi à la fin...

            Il faudra m'expliquer l'intérêt d'applaudir quand il n'y a personne d'impliquer dans le film présent.

            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: une tendance générale

          Posté par . Évalué à 7.

          Je trouve le scénar' vraiment bien pour ma part. Le film aborde des themes qui nous relit à l'actualité (en plein débat sur l'environnement).

          (WARNING Spoiler !!!!!!)



          Mais je trouve dommage le happy ending, car au final on se dit "les humains polueurs sont kicker de la planete, tout est bien qui rentre dans l'ordre, ils vont pouvoir vivre d'amour et d'eau fraiche". Fin du dossier. Merci au revoir.

          Sauf que non, pas aurevoir.

          Les humains sont kickés de la planète mais vont revenir en force parce que ce minerai ils en ont besoin ($$$) et extermineront les loustiques bleu pour quelques dollars parce que l'on est comme ça (cf l'histoire des états unis). On n'y peut rien. Tous les spectateurs étaient dégoutés par certaines scènes où l'on attaque l'arbre magique des ancètres, etc, mais est ce que ce n'est pas notre histoire depuis la nuit des temps? Même aujourd'hui, l'accès aux ressources (au sens large) est la raison de tous les conflits entre les êtres humains. Alors des petits bonhommes bleus...

          Le fait est que l'homme a une mémoire de poisson rouge. Oui c'est mal de déplacer des populations, et c'est triste de devoir en tuer. Mais si ça donne accès à des ressources naturelles juteuse, l'homme oubliera très vite sa conscience (et d'ailleurs, fera faire par d'autre ce qu'il ne veut faire, et une fois que la conquète est achevé, on dira "ah, les pauvre 3 bonhomme bleu qui restent en vie, on va vous mettre dans un petit parc protégé. Et vous vendre de l'alcool pour oublié votre arbre".

          Bref, tout ça pour dire que le film de cameron est extra, mais qu'il aurait dû taper encore plus fort sur la conscience des gens pour leur dire "ce monde magique que l'on va détruire dans 100 ans pour du pauvre minerais, c'est ce que l'on est en train de faire aujourd'hui pour que tu puisses aller au cinéma".

          Le theme de Gaïa qui se défend contre les vilains humains est achi connu, et à fait rêver des génération de fan de SF, et en ce sens ce film est magique. Reste que dans notre histoire à nous, on continue de tout défricher car notre mode de vie le réclame.

          J'aurais aimé un final où l'on voit les êtres humains revenir avec des milliers de vaisseaux, pour finir avec quelques plans (silencieux) sur la déforestation de l'amazonie et les exploitations des sables bitumineux en Alaska. Juste pour qu'on soit dégouté bien profond, et que l'on se déteste encore plus de détruire cette planète.

          PS: on est tous responsable en tant que consommateurs, et si des industriels sont prêts à sacager un petit bout de la planete pour s'en foutre plein les fouilles, c'est avant tout parce que l'on achete leur produit.

          PPS: j'ai vu happy feet dimanche soir, et là aussi il y a quelque chose de grave qui est véhiculé comme message. En gros, parce qu'on a trouvé une colonie de pingouin qui font des claquettes on va arrêter la peche autour d'eux. On la fera juste ailleurs, et en plus important pour palier du manque à gagner. En gros, on dit "il faut que l'animal est une valeur ajouté" (faire des claquettes) pour qu'il mérite d'être sauver. Les autres, non, on s'en fout. Si l'on trouve une espèces pas joli on va l'exterminer sans broncher, alors oui on va la concerver... même si son rôle sur l'écosysteme est peut etre au antipodes de son rôle de clown à nos yeux.
          • [^] # Re: une tendance générale

            Posté par . Évalué à 2.

            Juste pour qu'on soit dégouté bien profond, et que l'on se déteste encore plus de détruire cette planète.

            C'est tellement plus facile de se détester, et d'encourager les autres à se détester aussi, que de changer ses habitudes et/ou d'assumer...
          • [^] # Re: une tendance générale

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            PS: on est tous responsable en tant que consommateurs

            Non, non et non. Je ne vois pas pourquoi JE serais responsable de l'irresponsabilité de multinationales qui POSSÈDENT l'économie et qui à aucun moment ne me donnent la parole ou le choix de décider.

            Va dire au chomeur de 50 ans dont la boîte a fermé, ou au milliard d'humains qui ne mange pas à sa faim que la situation de la planète c'est de leur faute.

            Par contre, dépenser 300 millions pour créer du superflu dans l'espoir de ramasser bien plus, c'est ça que je trouve indécent. Les richesses sont là, mais elles sont utilisées pour créer du rien, du vide, mais qui va ramasser des caillasses. Les insolvables peuvent toujours crever ...

            Donc mon geste pour la planète sera de ne pas aller voir cet indécent déballage de fric, et de faire la pub autour de moi pour ne pas aller la voir.
            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Il fallait prendre sa phrase comme consommateur de produits des multinationnales.

              « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Va dire au chomeur de 50 ans dont la boîte a fermé, ou au milliard d'humains qui ne mange pas à sa faim que la situation de la planète c'est de leur faute.

              Ça n'est pas nécessairement sa faute, tout dépend de ce qu'il faisait comme boulot – et donc de ce qu'il à contribué à bâtir – et de la façon dont il a dépensé ses revenus tout au long de sa vie.

              Il faut reconnaître que, si l'on ne peu pas imputer toute la responsabilité à un seul individu, une majorité est complice de la mise en œuvre de ce système.

              Créer du superflu dans l'espoir de ramasser bien plus, ce n'est pas l'obsession singulière de Mr Cameron. Si les masses bêlantes n'adhéraient pas à cette philosophie, on en serait pas là.

              On voit bien que même ici une grande partie de la population est tout à fait encline à mettre en péril la pérennité de ses besoins pour satisfaire son désir immédiat, «s'en prendre plein les yeux».
              • [^] # Re: une tendance générale

                Posté par . Évalué à 1.

                Mettre en péril la pérennité de ses besoins, tu parles de quels genre de besoins exactement ? Parce que dans l'absolu, satisfaire son désir immédiat, c'est un besoin. Et satisfaire ce genre de besoins sans l'industrie du cinéma, on aurait sans doute bien du mal ...
                • [^] # Re: une tendance générale

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  C'est à dire que je distingue besoins et désirs.

                  L'envie de satisfaire un besoin est instinctive. Ne pas répondre à un besoin où y répondre à l'excès entraîne à terme la mort de l'individu/de l'espèce. Les besoins ont donc naturellement des limites hautes et basses.


                  L'envie de satisfaire un désir est culturel. Si on n'inculque pas un désir, il n'est pas certain que l'individu ressente jamais l'envie de satisfaire l'objectif qu'il représente. Ne pas satisfaire un désir n'entraine pas la mort de l'individu ou de l'espèce. Un désir peut par ailleurs être irréaliste et donc la quête de sa satisfaction veine. Les moyens mis dans de telles quêtes éventuellement inachevables sont autant de moyens qui ne sont pas mis dans la satisfaction des besoins.

                  Si on ne s'efforce pas d'assurer la pérennité de nos besoins avant de satisfaire nos désirs, on court après notre propre déchéance.
                • [^] # Re: une tendance générale

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Parce que dans l'absolu, satisfaire son désir immédiat, c'est un besoin.
                  Avec thomas douillard, bientôt une recrudescence des viols, meurtre, et autre avanie.

                  Encore heureux que satisfaire son désir immédiat n'est pas un "besoin" mais une "pulsion".
                  • [^] # Re: une tendance générale

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Pas faux, il y a bien évidemment des limites, sociales la plupart du temps.

                    Après, se faire plaisir parfois et se laisser aller c'est un peu essentiel à l'équilibre ...
          • [^] # Re: une tendance générale

            Posté par . Évalué à 1.

            (Spoiler)

            Je suis entièrement d'accord sur le scénario qui est vraiment 'bien'. Ceux qui se sont arrêtés aux effets spéciaux pour ne dire qu'il y a que ça de bien ont raté le message du film: pour de l'argent, les hommes sont prêts à détruire l'environnement et à tuer des innocents. C'est pour cela que même dans 10 ans où les effets spéciaux seront dépassés, il restera un bon film et sera à revoir pour nous rappeler que nous sommes le cancer de notre propre planète. Pour les raisons suivantes:
            - l'intérêt humain bien défini (le minerai)
            - l'immersion dans le monde local (comprendre pourquoi ils refusent de partir)
            - l'histoire d'amour, pas très développé et peut-être simplement pour renforcer l'impression de trahison aux yeux du public, mais elle contribue à l'immersion dans le monde local, et surtout à montrer que l'on peut apprécier les 'étrangers'
            - l'ironie humaine pour se donner bonne conscience. Car en gros les humains proposent: 'en échange de quitter votre terre natale et de nous laisser la détruire puis l'exploiter, on vous donne des vêtements ou ce que vous voulez', ahahah, pour certaines personnes (du moins une avec qui j'ai vu le film), n'ont pas vraiment compris pourquoi les indigènes ont refusé la proposition et du coup légitimait la destruction de l'arbre. En effet, ces personnes là ont du ignorer totalement l'immersion dans le monde local et ont du s'imaginer qu'une situation similaire leur arrivait dans la vie de tous les jours ('vous quittez votre maison ou appartement pourri contre ce que vous voulez', chose que tout le monde accepte dans notre société). C'est dommage car c'est là que réside la clé du film: pourquoi ils refusent, et pourquoi ils vont se défendre
            - et surtout montrer qu'il existe une minorité d'Homme qui souhaite utiliser ce nouveau 'monde' pour enrichir leur connaissance (les scientifiques) tout en conservant ce 'monde' intact. Même si en étant de mauvaise fois on peut dire que ce sont quand même les scientifiques qui sont à l'origine de cela (ce sont eux qui ont permis de trouver ce nouveau métal j'imagine, ce sont eux qui ont permis de construire des vaisseaux également, une minorité fourni la technologie, et le reste de la population s'en sert comme bon lui semble, en particulier pour détruire, ou plutôt conquérir).

            La liste est non exhaustive, mais à voir tous les commentaires, le film semble se limiter à de la 3D/numérique/full HD (pour reprendre les mots de neologix), or ici le scénario est de montrer le comportement humain face à une civilisation nouvelle (et donc territoire et ressources nouvelles). Comme Gaetan_63 le rappelle, l'homme a une mémoire de poisson rouge, mais plus précisément une mémoire sélective, y compris dans l'éducation où les détails de pillage de ressource dans l'histoire sont minimisés (par exemple la conquête de l'Amérique à partir du XVième siècle, l'esclavage, la notion de race, la 'destruction' de l'empire Inca, mais aussi de nos jours avec le pétrole).

            Quant à la fin, je suis d'accord avec Gaetan_63 que la happy end est totalement bidon. Il est clair que les humains reviendront beaucoup plus nombreux et beaucoup plus armé pour collecter ces ressources si précieuse. C'est la première chose qui m'est venue à l'esprit. Ils auraient pu continuer le film 2mins de plus pour tout faire détruire par les humains sont revenus xD Concernant l'insertion d'images du monde actuel, cela aurait fait trop documentaire, c'est un film avant tout.
            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par . Évalué à 6.

              le message du film: pour de l'argent, les hommes sont prêts à détruire l'environnement et à tuer des innocents.

              Ah oué, quand même. Ça dénonce grave. Si tu as eu besoin d'Avatar pour t'ouvrir les yeux là-dessus, effectivement, tu n'as pas perdu le prix de ta place.

              Même si en étant de mauvaise fois on peut dire que ce sont quand même les scientifiques qui sont à l'origine de cela (ce sont eux qui ont permis de trouver ce nouveau métal j'imagine, ce sont eux qui ont permis de construire des vaisseaux également, une minorité fourni la technologie, et le reste de la population s'en sert comme bon lui semble, en particulier pour détruire, ou plutôt conquérir).

              Bon courage pour ton bac de philo.

              l'homme a une mémoire de poisson rouge

              Parle pour toi, mon grand. C'est un "tout petit peu" insultant de considérer que tes semblables ont besoin de ce genre de fiction (ou de Pocahontas, si on va pas là) pour se souvenir d'une partie de l'Histoire aussi récente. C'est bien de brandir le devoir de mémoire à tout bout de champ, mais il faudrait éviter de sombrer dans le ridicule le plus affligeant.

              "Oué, mais Inglorious Basterds tu vois, c'est un film important, parce que de nos jours les gens oublient trop souvent qu'on a été en guerre contre les allemands, t'vois..."

              cela aurait fait trop documentaire, c'est un film avant tout.

              Oui, non, c'est clair. Parce qu'à te lire, je commençais à avoir l'impression de bouder le dernier docu-fiction d'Arte, et j'avais mauvaise conscience.
            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Bien sûr qu'il y a une histoire, un fil directeur et un certain message. Et on est pas bête, on l'a compris le message, surtout vu comment il est exposé, difficile de pas s'en rendre compte...

              Ce qu'on reproche c'est qu'en quelques minutes de film, on sait déjà comment ça va finir, on peut même prédire les points clés du scénario : le mec sait pas piloter les avatars mais il va devenir un as en quelques heures, il va rencontrer une fille indigène, elle va l'emmener dans son village, il va tomber amoureux, il va devenir l'un des leurs, etc., à la fin ils vont se fritter avec les humains mais le héros va choisir le camp des indigènes, les indigènes vont gagner car ils sont le bien tandis que les colons humain sont le mal.

              Il n'y pas de suspense, de rebondissement, de surprise, d'évènement inédits ou un peu extraordinaire. Le scénario est d'une platitude totale. Donc au final ça ressemble à une démo technologique, et alors on regarde ce qui reste au film : les effets spéciaux.

              À l'inverse, quand je repense à des séries comme Prison Break, où même si les dernières saisons étaient moins intéressantes d'un point de vue thème/histoire, chaque épisode avait le don de me tenir par les tripes du début à la fin, car c'était prenant, car il y avait du suspense même si on pouvait deviner globalement la situation finale de la saison, car il y avait plein de rebondissement inattendus. Et on pouvait s'attacher aux personnages.
              • [^] # Re: une tendance générale

                Posté par . Évalué à 0.

                (spoiler)

                Ah oué, quand même. Ça dénonce grave. Si tu as eu besoin d'Avatar pour t'ouvrir les yeux là-dessus, effectivement, tu n'as pas perdu le prix de ta place.

                Qui a dit que j'ai payé la place ? Qui a dit que j'avais besoin de ce film pour m'apercevoir de cela ? Ah c'était de la provocation ^^

                @Meku, je suis d'accord, tout était prévisible. Même la fin, je le sentais venir qu'ils allaient rechercher le module laboratoire pour le tuer.

                Ce film met en avant le comportement destructeur de l'homme de manière bien représentative, c'est cela que j'ai aimé. Le reste du scénario qui est peut-être "plat" ne m'a pas spécialement dérangé mais il aurait pu mieux faire. Cependant, bâtir un scénario avec ce "message" comme fil directeur est peut-être difficile, ce film utilise le scénario type pour ce genre de film.
                • [^] # Re: une tendance générale

                  Posté par . Évalué à 0.

                  Qui a dit que j'ai payé la place ? Qui a dit que j'avais besoin de ce film pour m'apercevoir de cela ? Ah c'était de la provocation ^^

                  Je ne sais pas, tu mets cela en avant comme étant une qualité propre à ce film, alors que c'est un des thèmes les plus représentés au cinéma comme en littérature depuis au moins le siècle dernier. Je suis légèrement sarcastique, mais quand un mec défend ce qui lui semble être un chef-d'œuvre au motif qu'il met en scène une thèse qui a déjà été vue, vue et revue (et probablement de manière bien plus efficace), j'ai du mal à rester sérieux, désolé.

                  Ce film met en avant le comportement destructeur de l'homme de manière bien représentative, c'est cela que j'ai aimé.

                  Dans ce cas, tu peux aller regarder ... oh à peu près tout ce qui a été fait ces trente dernières années. Tu devrais adorer.

                  Comme écrit plus haut, quand on se vante d'avoir utilisé un budget d'un demi million de dollars américains, on peut prendre la peine d'éviter les clichés les plus évidents et les histoires bateaux. Sauf bien sûr si le fait d'avoir $500k d'effets spéciaux suffit à générer une meute de fanboys qui hurlent au meurtre dès qu'on touche à leur film fétiche sans la moindre once d'esprit critique.
                  • [^] # Re: une tendance générale

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                    > met en scène une thèse qui a déjà été vue, vue et revue (et probablement de manière bien plus efficace)

                    Des noms ! Des noms ! Trop facile de dire que rien n'est original et de ne pas citer les originaux ! Trop facile d'être négatif !
                    • [^] # Re: une tendance générale

                      Posté par . Évalué à 2.

                      L'homme qui détruit son environnement? Au cinéma, tu as des trucs comme Soleil Vert ou Princesse Mononoke. Et en plus récent et direct, tu as tout ce qu'on commence à appeler "film environnemental" (j'ai vu passer un festival à ce sujet, il y a peu) : Home, le truc de Hulot, etc. Et dans une certaine mesure, tu vas retrouver la thèse "anti-colonisatrice" dans des films comme Mission ou Danse avec les loups. Et je ne te ferais pas l'injure (ni l'effort, d'ailleurs) de te citer le nom de tous les téléfilms de France3 qui traitent des sujets similaires.

                      Après, si tu quittes le cinéma pour la BD, tu as des trucs comme Aquablue (avec d'ailleurs le même genre d'extraterrestres bleus et sympas, le même genre d'arsenal militaire, etc.) et une portion non-négligeable de ce qui a été fait dans les années 70 (ouvre un vieux Pilote pour t'en rendre compte) comme les Mange-Bitume.

                      Côté musique, des groupes comme les Cowboys Fringants (miam, d'ailleurs) ou Mickey3D se font une spécialité de dénoncer les conséquences de l'appât du gain sur la santé de notre vieux caillou (ou plus exactement de sa biosphère).

                      Bref, pas vraiment de l'innovant, je trouve. Et je n'ai pas cherché plus d'un quart d'heure non plus.
                      • [^] # Re: une tendance générale

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        Merci pour ta réponse, même si en fait je n'aurais pas dû écrire ce matin, vu que le débat avait déjà trop dévié, en relisant je m'aperçois que je n'ai fait qu'aggraver la déviation. ;-)

                        Pour moi Avatar n'est pas un film « à thèse » ou un « brûlot dénonciateur », ou tout autre épithète grandiloquent que des admirateurs inexpérimentés pourraient lui accoler. Donc rien ne sert de se disputer là dessus, je suis tout à fait d'accord avec ce que tu cites, notamment Mononoke (meilleur qu'Avatar) et surtout Aquablue (extrêmement proche d'Avatar y compris dans le côté caricatural / divertissant).

                        Avatar est un agréable divertissement, qui traite effectivement de l'avidité humaine et du mépris de l'environnement, entre autres nombreux thèmes et intérêts : la notion d'avatar, probablement pas assez explorée, la notion de gaia et de connexion neuronale inter-espèces, les notions de tribus et de métissage (franchement sous-exploitées), etc.
                      • [^] # Re: une tendance générale

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Comment as-tu pu oublier de citer ce merveilleux monument du septième art :
                        http://www.nanarland.com/Chroniques/Main.php?id_film=forestw(...) ?


                        D'ailleurs, Avatar, c'est plus ou moins un remake SF de Forest Warrior, non ?
                        • [^] # Re: une tendance générale

                          Posté par . Évalué à 5.

                          suffit à générer une meute de fanboys qui hurlent au meurtre dès qu'on touche à leur film fétiche sans la moindre once d'esprit critique (Larry Cow)

                          Es-ce que je hurle au meurtre ? Es-ce que je suis un fanboy ? Es-ce que je n'ai pas d'esprit critique ? Ou n'est-ce pas plutôt le fait que j'ai dis du bien du film qui déclenche une série d'attaques personnelles ? En effet, niveau esprit critique, j'ai déjà dit que la fin « est totalement bidon » (je me cite), puis « il aurait pu mieux faire » et enfin « ce film utilise le scénario type pour ce genre de film ». Donc c'est vrai que je fais preuve d'un manque total d'esprit critique... Mais je comprends mieux ta réaction. En fait, c'est comme si je disais « il fait beau » et que tu en déduis que j'habite dans le sud et que je suis en T-shirt.

                          J'ai mis en avant le thème du film, et je te vois ensuite généraliser et influencer tous les autres dans l'interprétation de mon premier message, en particulier ce que tu utilises comme argument: que c'est un thème déjà traité. Donc j'insiste, d'une part je n'ai pas attendu ce film pour découvrir l'existence de ce thème, d'autre part je n'ai jamais qualifié ce film de chef d'oeuvre, ayant moi-même utilisé dans mon premier message des quotes lorsque j'ai employé le terme 'bien'.

                          Cependant je comprends que pour un film que vous avez pas aimé (humm, je colle des étiquettes aussi du coup xD), tous les moyens sont utilisés pour rendre ridicule les personnes qui en soulèvent un point positif.

                          Mis à part ces problèmes d'interprétation, je vais continuer à répondre à tes messages. Le thème a déjà été traité et alors ? Il ne doit exister qu'un seul film par thème ? Et les films d'un même thème doivent toujours être mieux que les précédents ? Même si théoriquement oui, les films sont tous différents et les avis aussi.

                          Voici les oeuvres évoqués:
                          - Aquablue, une série de bande dessinée française de 1988 à 2006, science fiction
                          - Mission, 1 octobre 1986, en rapport avec les indiens
                          - Danse avec les loups, 19 octobre 1990, en rapport avec la guerre de Sécession et les indiens
                          - Princesse Mononoké, 12 janvier 2000, dessin animé sur la forêt japonaise
                          - Home, 5 juin 2009, documentaire sur la Terre
                          - Le Syndrome du Titanic, 7 octobre 2009, documentaire sur la Terre
                          - Soleil vert, 9 mai 1973, sur l'avenir en 2022

                          Le thème a-t-il déjà mieux été traité ? Surement oui, et certainement très bien par les documentaires. Mais un documentaire n'est pas forcément vu auprès du public (qui n'aime pas forcément payer pour quelque chose qu'il peut voir sur arte).

                          Avatar reprend ainsi ce thème (encore! et en moins bien omg) et l'amène droit au grand public (comme les autres films en fait, outre les documentaires, dessins animés) sous forme d'un film d'aventure et tous les aspects qui font que ce film sera vu par le grand public. En particulier en utilisant la 3D, en introduisant un monde futuriste (et ce n'est pas le premier hein), en glissant une histoire d'Amour, de l'action (malgré des moments calmes) et d'autres éléments (cf ceux de la dépêche) tout en conservant le lien au capitalisme actuel (notamment quand il est dit dans le film « vous savez ce qui est pire que des indigènes mort ? des actionnaires en colère » ou quelque chose du genre, je n'ai plus la phrase exacte).

                          Ce n'est pas le film du siècle, je n'ai jamais dit le contraire, mais il a le mérite de mettre ce thème en avant, et bien qu'évoqué rapidement dans la dépêche, il méritait plus d'explication. Mais si à présent c'est commettre un meurtre de soulever un point positif sur ce film, alors j'en ai commis un.
                          • [^] # Re: une tendance générale

                            Posté par . Évalué à 1.

                            vous savez ce qui est pire que des actionnaires en colère? une meute de fanboys qui hurlent au meurtre dès qu'on touche à leur film fétiche sans la moindre once d'esprit critique
                          • [^] # Re: une tendance générale

                            Posté par . Évalué à 2.

                            A mon avis vous pensez tout les 2 un peu près la même chose. C'est un bon film, au dessus de la moyenne, qui ne coute pas plus cher qu'un autre a aller voir. Apres il y en a qui compare le cout et le résultat et la on peut se poser des questions. Avec un telle somme on peut payer un écrivain pour écrire le scénario, on peut essayer d'ajouter une magie au film ... au lieu de faire un film juste au dessus de la moyenne. Les effets spéciaux sont géniaux mais si le reste ne suit pas on a alors une démo technologique et non pas un vrai bon film.

                            En ce qui me concerne j'ai regarde ma montre au bout de 2 heures et le combat final m'a termine. Il manque une magie : un hero/officier qui motive ces troupes par exemple (comme dans le seigneur des anneaux ou gladiator par exemple). Dans Avatar on a juste 2 armées qui se battent et voila. Il était possible de plus jouer sur/mettre en avant le fait que tous les aliens se réunissent pour la bataille.

                            La musique aussi m'a déçus, elle est bien mais on peut faire beaucoup mieux, pareil pour les dialogues ( mais je l'ai vu en VF, c'est peut être mieux en VO ).

                            Ceci dit ça reste un film a aller voir, il y a des aspects impressionnants (enfin 2 aspects : effets spéciaux et 3D) et ceci pour le même cout qu'un autre film.
                            • [^] # Re: une tendance générale

                              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                              C'est un bon film, [...], qui ne coute pas plus cher qu'un autre a aller voir.

                              Enfin si, une majoration de 2€ sur le prix du billet (car c'est de la 3D) + 50 cts pour la paire de lunettes ^^
                              • [^] # Re: une tendance générale

                                Posté par . Évalué à 2.

                                en #D oiu, pas en 2D. Et la 3D apporte un plus quand même et les frais supplémentaire pour le cinema existe réellement aujourd'hui. Ce ne sera pas le cas pour les prochains films par contre.

                                Apres on sait tous que c'est une occasion de monter gentillement le prix du billet pour les années qui viennent :/
              • [^] # Re: une tendance générale

                Posté par . Évalué à 2.

                ben c'est un peu comme quand on te raconte l'histoire de l'ours bleu et du chasseur (celle ou le chasseur il se fait vertement sodomiser et que l'ours il lui dit "t'es sur que c'est pour la chasse que tu viens?"

                Tu la connais deja la blague, et pourtant tu rigoles quand meme.
                Pourquoi? Parce que le mec qui raconte l'histoire le fait bien. Et la c'est pareil, tout le monde la connait cette histoire, parce qu'on l'a tous vu 150 fois.
                Mais comme james cameron la raconte bien, ben t'apprecies le film. Et s'il raconte bien, c'est certes en partie parce que la technologie est impressionante, mais aussi parce que l'image est belle, la faune est jolie, les bestioles sont marrantes, les personnages attachants, les acteurs jouent bien et tout le tralala.

                Quand aux series, je suis pas franchement d'accord avec toi. Ecrit le resume de lost de la trame de fond de lost, honnetement ca va pas pisser bien loin et ca tiens en qq lignes. Et c'est tres tres previsible.
                Et quand tu prends un truc dans le genre de six feet under, qui est une excellente serie, t'as meme pas d'histoire a proprement parler. C'est juste un developpement de personnage: leur personnalite, leur histoire, leurs amours.

                Ce qui tient le spectateur, c'est la facon de raconter l'histoire, cette facon de filmer et monter qui va te faire rester jusqu'a la fin de l'episode, parce que tu veux savoir comment John Locke s'est casse les guiboles (meme si ca n'apporte rien a l'histoire), et parce qu'ils finissent l'episode sur un plan de nancy botwin en train de se faire braquer par un dealer de weed.
                Et la dessus, ils sont tres forts a hollywood, ils savent tres bien comment piquer ta curiosite, mais ca se fait pas via le scenario.
                • [^] # Re: une tendance générale

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Tu la connais deja la blague, et pourtant tu rigoles quand meme.
                  Pourquoi? Parce que le mec qui raconte l'histoire le fait bien. Et la c'est pareil, tout le monde la connait cette histoire, parce qu'on l'a tous vu 150 fois. [...]


                  Exactement, c'est le cas pour des tas de films d'ailleurs où on peut deviner plus ou moins comment ça va se passer ou se terminer.

                  Ce que je lui reproche là, c'est justement qu'il ne raconte pas bien. Alors c'est un point de vue personnel, mais voilà, je ne trouve justement pas les personnages attachants (trop caricaturaux et sans personnalité), ni les bestioles marrantes (sauf une ou deux), ni que les acteurs jouent bien (ils ne suscitent aucune émotion chez moi, ce qui est rare). Sans compter la musique et les dialogues dont je n'ai aucun souvenir (donc ça ne m'a vraiment pas marqué non plus). C'est ça qui m'a surtout déçu.

                  D'autre part, l'histoire on la connaît dans son ensemble, mais dans les détails ça n'empêche pas de rajouter des surprises, des petits rebondissements, même si ça reste « local » (pas de grosse incidence sur l'histoire). Dans Avatar il n'y en a pas : c'est juste l'histoire de base nature sans sucre en jolies images.
            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par . Évalué à 3.

              Le scénario de l'épisode de South Park qui fait référence à Avatar (vers lequel j'ai fait pointer un lien dans un autre commentaire), en plus d'à moins avis être quand même vachement plus direct, plus efficace et moins bateau dans la dénonciation, propose l'avantage de conserver un intérêt intrinsèque, ainsi qu'un minimum de surprise.

              Enfin, si jamais je voulais défendre la thèse comme quoi «pour de l'argent, les hommes sont prêts à détruire l'environnement et à tuer des innocents», j'aurais plutôt fait un film sur des membres du MEND. À la sortie du film, les gens, au lieu de juste se dire «C'était une jolie histoire. C'est mal, d'exploiter les gens», pourraient peut-être s'investir dans la bonne marche du monde un minimum, exiger un minimum d'éthique de la part des compagnies pétrolières, boycotter et faire pression sur Shell, …
              Tiens, toi, par exemple, qui semble avoir apprécié le message du film, est-ce que tu t'es renseigné sur le Niger, ou n'importe quel autre des nombreux abus de la part de multinationales (Microsoft, Apple, Intel et Google, ça ne compte pas, évidement), après avoir vu Avatar ? Est-ce que tu a entamé la moindre action ?

              Les films allégoriques servent à cacher les crimes présents et passés desquels on ne parle pas directement, tout en se donnant bonne conscience. Combien de films américains parlent directement des massacres d'amérindiens ? Combien d'anime japonais parlent des crimes du Japon pendant la guerre ? Combien de films français parlent de la torture pendant la guerre d'Algérie ?
              • [^] # Re: une tendance générale

                Posté par . Évalué à 0.

                Je crois que t'es completement passe a cote du concept de divertissement

                Les gens ils vont au cinema pour se divertir.
                Pas pour apprendre que les nigeriens se font massacres, ni pour tomber sur jean alexandre jean jean a la sortie du cinema leur demandant de donner un rein pour les enfants nigeriens.

                Bref, tu vas pas sensibiliser les gens quand ils veulent se divertir, parce que quand ils veulent se divertir, ils veulent tres precisement oublier que le monde est horrible, donc tenter de leur rappeler que le monde est horrible quand ils viennent pour oublier que lem onde est horrible, c'est un peu contradictoire, tu crois pas?

                c'est un peu comme si je te disais: moi, si je devais faire une soiree, je ferais un truc a theme sur le massacre des kmher rouges au cambodge. Comme ca, quand les gens ils repartiraient de chez moi, ils pourraient s'investir dans la reforestation du pays.
                Ben non. Les gens viendront, pas point. Ils iront a la beuverie chez Jean Rene ou a la partouze chez Jean Guy, ils rigoleront bien et ils seront content parce qu'ils auront passe une bonne soiree, et atteint leur objectif: se divertir.
    • [^] # Re: une tendance générale

      Posté par . Évalué à 1.

      Cela vient peut-être de moi, mais j'ai l'impression que depuis quelques années, de plus en plus de moyens sont investis dans les effets spéciaux, et de moins en moins dans l'écriture des scénarios et le choix des acteurs.

      Oh non, il y a toujours des films avec des scénarii mais ils sont pas avec des effets spéciaux...
    • [^] # Re: une tendance générale

      Posté par . Évalué à 4.

      Et encore, tu n'a rien vu…
      Le dernier film coréen que j'ai vu, Thirst (un film de vampire), repompait totalement son scénario sur le livre «Thérèse Raquin», de Zola !
      Scandaleux !
      (Bon, okay, il y a un certains nombres de petites différences négligeables, comme le fait que le personnage principal soit prêtre au lieu d'être peintre, le fait que certains caractères, dont celui du personnage principal, ont été totalement changé, et le fait qu'il n'y ait pas de vampires dans l'œuvre de Zola, mais c'est quand même scandaleux de si peu s'investir dans un scénario !)
      • [^] # Re: une tendance générale

        Posté par . Évalué à 2.

        Heu, ta signature semble se vérifier pour ce commentaire :-)

        Les références à Thérèse Raquin ne sont pas cachées du tout, Zola est explicitement crédité dans le pré-générique de fin (avant le défilement des noms en tout petit).
        • [^] # Re: une tendance générale

          Posté par . Évalué à 1.

          man ironie

          Nom commun, féminin
          1. Figure de rhétorique par laquelle on dit le contraire de ce qu’on veut faire entendre.
          ( http://fr.wiktionary.org/wiki/ironie )

          Peut-être que mon message était une façon de faire gentiment remarquer à neologix qu'on voit les films qu'on a envie de voir, le tout avec humour, en présentant un film qui va à l'encontre de sa thèse («de plus en plus de moyens sont investis dans les effets spéciaux, et de moins en moins dans l'écriture des scénarios et le choix des acteurs»), tout en faisant semblant de la confirmer.

          Parce que franchement, si jamais Park Chan-wook avait voulu mettre l'accent sur les effets spéciaux, il n'aurait certainement pas choisi ce scénario-là, quoi…
          Il aurait sans doute fait un pillage de White Wolf à la Underworld…
          Et là, White Wolf n'est pas crédité, nah !
          • [^] # Re: une tendance générale

            Posté par . Évalué à 2.

            a propos de thirst, sinon tu en pense quoi ? j'hesite vraiment a le voir, le resumé bof, l'affiche du film bof

            pourtant il rencontre un succé fou chez les fan sub :o


            maintenant que je sais que c'est une adaptation de zola je vais re relire le resumé :p
            • [^] # Re: une tendance générale

              Posté par . Évalué à 2.

              J'ai apprécié, personnellement.
              /!\ Spoiler très vague, mais spoiler quand même. Enfin, un peu, quoi. Et pas que pour Thirst, pour Sympathy for Mr Vengeance, The coast guard ou Adresse inconnue, aussi. /!\
              Je trouve que, comme dans les films cité plus haut, Thirst se rapproche par certains aspects de tragédie antique, celle où les personnages se retrouvent pris dans un tourbillon qui les entraine tous vers leur propre destruction.
              Donc, si tu a aimé ces films, je pense qu'il est probable que Thirst te plaira aussi, malgré la composante fantastique du film, qui reste assez en retrait (rien que le fait que le scénario soit basé sur une histoire qui ne contient pas de vampire montre bien que le fantastique n'est certainement pas le propos principal du film).
              Si jamais tu cherche de l'action, regarde plutôt Old Boy, du même réalisateur ;⋅) (enfin, j'imagine que c'est déjà fait) ou Le bon, la brute et le cinglé, en films coréens.
              Pour finir, même si pour ce qui est des faits, le film est assez proche au roman, le caractère de Sang-Hyeon n'a rien à voir avec celui de Laurent, et le message du film n'a donc absolument rien à voir avec celui du livre !
    • [^] # Re: une tendance générale

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Cela vient peut-être de moi, mais j'ai l'impression que depuis quelques années, de plus en plus de moyens sont investis dans les effets spéciaux, et de moins en moins dans l'écriture des scénarios et le choix des acteurs.

      Personnellement j'ai tendance à fuir les films avec une très grosse campagne de promotion. Si les producteurs se sentent obligés de dépenser des millions d'euros pour déplacer les gens cela veut dire que le film ne doit pas être à la hauteur.
      • [^] # Re: une tendance générale

        Posté par . Évalué à 4.

        C'est pas vraiment l'optique. La promotion permet de s'assurer une gros démarrage. Les films qui durent sont ceux avec un bon bouche à oreille.

        Ainsi, la promotion permet qu'il y est une audience suffisante pour avoir un bouche à oreille (si le film est apprécié) assez conséquent pour que les entrées soient nombreuses.

        C'est très important, surtout avec le nombre de films qui sortent chaque semaine et l'importante rotation que cela entraîne.
  • # syndrome apple

    Posté par . Évalué à 10.

    Qu'est-ce qui se passe, c'est encore le syndrome Apple.

    Un film naze sort et on voit subitement x journeaux + une dépêche nous décrire tous ses défauts et nous exhorter cependant à aller le voir quand même sous un prétexte falacieux : qu'il y'aurait des jolis paysages et des effets spéciaux top moumoute.

    La belle affaire, les effets spéciaux utilisés dans avatar, d'une part, ils ne sont pas nouveaux et d'autre part ne représentent pas une étape particulière (je cherchais un synonyme à milestone) dans ce domaine. Ces 30 dernières années, on a vu de plus en plus de films avec effets réalisés par ordinateurs et de plus en plus de 3D, Avatar n'est qu'un film de plus parmi ceux-ci. Pourquoi devrait on aller le voir si le reste (scénario, réalisation) est aussi mauvais ?

    Un film est un tout, aller le voir juste pour quelques paysages jolis en serrant les dents parce que le resque est horripilant, c'est ridicule.
    • [^] # Re: syndrome apple

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Un seul journal aurait pu suffire.

      Mais je suppose que c'est plus flatteur pour l'égo de publier sa prose dans une dépêche de première page que de la déposer comme un vulgaire commentaire dans un journal de seconde page...
    • [^] # Re: syndrome apple

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Un film est un tout, aller le voir juste pour quelques paysages jolis en serrant les dents parce que le resque est horripilant, c'est ridicule.

      Absolument !

      Heureusement, Avatar est un bon film, avec un scénario qui ne fait certes pas mal à la tête, mais qui est efficace et honorable, et servi par une excellent réalisation.

      (Et puis par ailleurs, Avatar est une étape majeure dans le tournage de scènes virtuelles.)
      • [^] # Re: syndrome apple

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Avatar est un bon film
        Ce sera un bon film si on le regarde dans 10 ans en le trouvant bon.
        Dans 10 ans, le gros argument de ce film (effets spéciaux) sera ridiculement moche. Il restera donc ses "vraies" qualités. Ou pas.
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ce sera un bon film si on le regarde dans 10 ans en le trouvant bon.

          Voilà une définition bien restrictive de « bon ».

          Pour moi, si à deux jours d'écart, à tête reposée, en ayant lu plein de critiques et de commentaires (qui m'ont donc apporté des points de vue que j'aurais pu ne pas voir pendant la séance), je reste satisfait de mon expérience, si je continue à penser au film et à l'histoire que l'on m'a raconté, alors le film est bon.

          Et donc Avatar est bon, parce que j'y pense encore. :-)

          Un film qui reste visible 10 ans après est « très bon ». ;-)

          Comme je l'ai dit dans un autre commentaire, j'ai revu Terminator 2 récemment. Certains effets spéciaux ont un peu vieilli (le T1000 en métal liquide), mais ça reste tout à fait regardable 18 ans après, parce que les bases du film étaient solides. Je pense qu'Avatar a ce même genre de bases.
          • [^] # Re: syndrome apple

            Posté par . Évalué à 3.

            Aujourd'hui, je juge que c'est un bon film
            Dans 10 ans, avec le même jugement, cela serait un chef d'oeuvre, or je n'y crois pas du tout...
            A mon goût, ce qui manque le plus au film, c'est ce petit décalage, une pointe d'humour, une liberté de prise de vue, un personnage/dialogue décalé... Bref, le truc qui surprend et force vers un jugement artistique et non purement technique et cartésien.
            Comme le soulignait un journaliste, Cameron n'est pas Kubrick
            • [^] # Re: syndrome apple

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              > Cameron n'est pas Kubrick

              Cameron n'est pas non plus Roland Emmerich, il ne faut pas l'oublier. ;-)
              • [^] # Re: syndrome apple

                Posté par . Évalué à 5.

                Cameron n'est pas non plus Indira Gandhi, ni Éric Cartman, ni Néron, ni même Dave Mustaine.
                Il n'est pas non plus Éric Clapton, ou Vladimir Poutine, ou Kim Ki-Duk, ou encore Mark Shuttleworth.
                Il n'est pas Davy Crockett, ni Lancelot, ni Woody Allen ni Ingrid Bergman.
                Est-ce qu'il est vraiment nécessaire de faire la liste de tous les gens que n'est pas Cameron :⋅D ?
                • [^] # Re: syndrome apple

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pense que ce fameux journaliste (Canard enchaîné, donc anonyme) a choisi Kubrick en lien avec sa production Sci-fi magistrale, 2001. Le rapprochement correspond probablement au budget et enjeux commerciaux de ces 2 productions.
                  Néanmoins, il est en effet dangereux de comparer les styles, même si cela peut s'avérer instructif dans certains cas, dont le sus-cité, à mon humble avis bien sûr
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par . Évalué à 3.

          « Dans 10 ans, le gros argument de ce film (effets spéciaux) sera ridiculement moche. »
          Pas forcement.
          Je ne l'ai pas vu, donc je ne peux rien assurer, mais les effets spéciaux de « Alien, le huitième passager» n'en mettent pas pleins la vue, mais restent totalement crédibles 30 ans après !

          Exemple :
          http://www.youtube.com/watch?v=fZxKGxNmWz4&feature=relat(...)

          «For the bulk of the scene Holm knelt under the table with his head coming up through a hole and milk, caviar, pasta, and glass marbles were used to show the android's inner workings and fluids.»
          ( http://en.wikipedia.org/wiki/Alien_%28film%29#Ash )
          Simple, mais redoutablement efficace !
          • [^] # Re: syndrome apple

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Ton exemple n'est pas terrible. Il n'y a rien d'exceptionnel dans cette scène. D'ailleurs vers la fin, quand ils donnent un coup dans le tête et qu'elle se décolle un peu de la table, on voit bien que ce n'est pas celle de Ian Holm...
            • [^] # Re: syndrome apple

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              J'ajouterai même que cela confirme ce qui est dit dans le commentaire auquel tu réponds : montre donc cet Alien à un jeune : il va profondément s'emmerder ! Pas tellement que les effets spéciaux sont moches, mais plutôt qu'ils ne surprennent plus personne.
              • [^] # Re: syndrome apple

                Posté par . Évalué à 4.

                J'étais jeune, c'était il y a moins de 10 ans, et je ne me suis absolument pas emmerdé…
                Et oui, personne ne va voir Alien pour les effets spéciaux. Mais, contrairement à des films plus récents, ils ont parfaitement bien vieilli, je trouve.
    • [^] # Re: syndrome apple

      Posté par . Évalué à 8.

      À titre personnel, je regrette que la catégorie « Cinéma » soit ici utilisée pour présenter une production que les radios, les télévisions, les articles de presse, les journaux télévisés et les campagnes de pub nous présentent à longueur de journée.

      Ma culture cinématographique est bien maigre, je suis incapable d'écrire la moindre dépêche. Malgré cela, j'avais déjà repéré « Avatar » : une très grosse production, un plan buzz-marketing à rendre jalouse une candidate aux élections présidentielles. Actuellement, je croise quotidiennement 5 affiches (environ) pour ce film.

      Et aujourd'hui, il faudra y rajouter une dépêche sur linuxfr.org
    • [^] # Re: syndrome apple

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      milestone->jalon
      • [^] # Re: syndrome apple

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Borne kilométrique, non ?
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça dépend du contexte, il ne faut pas faire de la traduction mot à mot.
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Les plaisirs de la traduction littérale sans prendre en compte le contexte... Je te défie de me trouver une relation entre une borne kilométrique et Avatar, les expressions dans une langue (voir un pays, va parler des expressions québécoises au fin font de la Normandie pour voir) ne sont pas forcement les expressions dans une autre langue, un traducteur qui ne prend pas en compte le contexte est un très mauvais traducteur.

          (ah les plaisirs des couple bi-nationaux, on rigole bien parfois quand on essaye de traduire littéralement)
    • [^] # Re: syndrome apple

      Posté par . Évalué à 3.

      "La belle affaire, les effets spéciaux utilisés dans avatar, d'une part, ils ne sont pas nouveaux..."

      Ce n'est pas une question de nouveauté, mais d'usage et d'achèvement!

      Le film a soufflé tout ce qui a pu se faire jusqu'à présent.
      Les expressions faciales des schtroumphs sont retranscrits à la perfection!
      La végétation est confondante de réalisme et dans son rendu et dans son animation!
      Jamais un environment aussi énorme n'a été crée à ce jour!
      Tout a été "fabriqué" en 3D, il n'y a pas un seul cache-peint(Matte painting) dans ce film!

      Mais ce film est plombé par une histoire ridiculement mise en scène!
      • [^] # Re: syndrome apple

        Posté par . Évalué à 5.

        Les expressions faciales des schtroumphs sont retranscrits à la perfection!

        Moi je vois le même procédé et un résultat très proche de ce qui avait été fait avec le personnage de Gollum qui a 8 ans maintenant.

        La végétation est confondante de réalisme et dans son rendu et dans son animation!

        Chais pas mais quand je regardes ça, je vois un paysages artificiel en plastique, pas une vraie jungle :
        http://www.avatarplanet.net/wp-content/gallery/avatar_teaser(...)
        http://www.avatarplanet.net/wp-content/gallery/avatar_teaser(...)

        Tout a été fabriqué en 3D, il n'y a pas un seul cache-peint(Matte painting) dans ce film!

        Si on ne fait pas mieux que le matte-painting, pourquoi faire autrement ? Je veux pas dire, mais ils auraient pu faire la même chose dans le décors de George de la Jungle, le film ne serait pas plus moche ni moins réaliste.

        Me sortir des arguments techniques ne sert à rien. Ça aurait de l'intérêt si la technique était la pour servir une histoire. Hors la on est en présence d'une histoire bidon pour servir de faire-valoir à une technique. Ça donne surtout l'impression que James Cameron a investi une tonne de tune pour mettre en place une technique réutilisable de façon industrielle, a sorti Avatar comme outil de promotion et entend fournir et facturer ses services à tous les producteurs qui voudront suivrent cette tendance. C'est malin et les gens plongent dedans facilement. J'ai entendu beaucoup de gens vouloir aller voir ce film uniquement par curiosité après avoir été abreuvé du marketing (en gros pour pas passer pour des ignorants et pouvoir donner leur avis pendant les repas de fin d'année). C'est mince comme motivation je trouve.

        Ça me rappelle quand Matrix est sorti avec toute sa petite panoplie d'effets spéciaux ridicules et qui ont resservis pendant quelques années jusqu'à ce que ceux-ci passent de mode à force d'être parodiés ou réutilisés dans des choses à petit budget comme les vidéos clips.
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          >>> Ça me rappelle quand Matrix est sorti avec toute sa petite panoplie d'effets spéciaux ridicules et qui ont resservis pendant quelques années

          Sauf que dans Matrix (le 1) il y a quand même une histoire assez solide.
          • [^] # Re: syndrome apple

            Posté par . Évalué à 4.

            Intéressant, okay, originale, un peu (oh, j'ai un pressentiment : le prochain message contiendra l'expression «Dark City» :⋅D), mais quand même sacrément éclatée.
            La première partie n'a strictement rien à voir avec la deuxième partie. On passe d'un truc qui fait très horreur/paranoïa/perte des repères à une sorte de combat de super-héros :⋅D. Et on jette allègrement les détails de la première partie dans la suite du film.

            Du coup, je ne qualifierais pas l'histoire de solide, elle est trop dispersée pour ça.
          • [^] # Re: syndrome apple

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Sauf que dans Matrix (le 1) il y a quand même une histoire assez solide.

            Oh ben pas plus que dans Avatar. Je pense avoir apprécié à peu près autant ces deux divertissements lors de leurs sorties au cinéma, et je pense continuer à apprécier Avatar autant que j'apprécie Matrix, c'est à dire en tant que bons divertissements pas super originaux mais bien efficaces dans leur synthèse d'ingrédients.

            Je pense même qu'Avatar va un peu moins vieillir que Matrix, qui est bien daté fin années 90 quand même (heureusement que son scénario intègre ça).

            Reste à espérer des œuvres dérivées qui transcendent l'original, comme Animatrix ou les comics carte blanche Matrix.
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Chais pas mais quand je regardes ça, je vois un paysages artificiel en plastique, pas une vraie jungle :
          http://www.avatarplanet.net/wp-content/gallery/avatar_teaser(...)
          http://www.avatarplanet.net/wp-content/gallery/avatar_teaser(...)


          On dirait Le retour du Jedi en moins bien
        • [^] # Re: syndrome apple

          Posté par . Évalué à 0.

          Moi je vois le même procédé et un résultat très proche de ce qui avait été fait avec le personnage de Gollum qui a 8 ans maintenant.
          En même temps, c'est WETA à la barre!
          Et si tu ne vois pas la différence entre Gollum et le perso principale d'Avatar, t'as quelques lacunes d'observation

          Si on ne fait pas mieux que le matte-painting, pourquoi faire autrement ?
          Justement, ils ont fait mieux dans Avatar... encore un manque patent d'observation.

          Me sortir des arguments techniques ne sert à rien. Ça aurait de l'intérêt si la technique était la pour servir une histoire.
          Encore ton manque d'observation, je dirais même plus, ton manque d'attention! :p
          Voici la dernière phrase du message auquel tu répondais!
          iMais ce film est plombé par une histoire ridiculement mise en scène!

          Je ne cherche donc aucunement à dédouaner Cameron de ce foutage de gueule!

          Quant à Matrix: là encore, c'est son usage judicieux et maîtrisé qui ont fait son efficacité et son impact ! Contrairement à ses suites, qui en a abusé!

          Que l'effet soit parodié - et souvent de mauvais qualité - ne veut pas dire que c'est un artifice qui ne marche plus!
      • [^] # Re: syndrome apple

        Posté par . Évalué à 3.

        Bof, c'est rien comparé à la révolution majeure que va causer la sortie de Sintel, du projet Durian :
        http://durian.blender.org/
        (Oui, bon, voila, c'était juste pour poster le lien pour ceux que ça pourrait intéresser. Je sors.)
  • # Léger manque...

    Posté par . Évalué à 7.

    même s'il manque quand même certaines choses pour faire de ce film un film à ne pas manquer.

    Un scénario ?
    • [^] # Re: Léger manque...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Et des émotions aussi...

      Les personnages étaient tellement caricaturaux que je n'ai rien réussi à ressentir de tout le film : pas la moindre compassion, sympathie, antipathie ou quoique ce soit. Ils sont sans profondeur, sans la moindre subtilité, pas intéressants et pas drôles, ils font très artificiels. Impossible de s'identifier à aucun personnage. Je trouve d'ailleurs le jeu des acteurs sans saveur, voire moyen (je ne sais pas si c'est dû aux personnages qu'ils doivent incarner ou à la pauvreté du scénario). Même la prestation de Sigourney Weaver n'est pas convaincante, comparé à ce qu'elle est capable de faire. Bref, je trouve qu'il manque une « âme » à ce film.

      Et c'est vrai que le personnage principal a l'air un peu d'un benêt. Ils n'ont pas tort de le surnommer « débile » dans leur langue indigène.
  • # La 3D au cinéma

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    la 3D. Vous connaissiez les magazines présentant des dinosaures que vous pouviez voir en 3D avec des lunettes spéciales (un œil couvert par un film d'une couleur particulière), James Cameron a appliqué cette idée à son film.

    Hé bien pas du tout, c'est complètement raté en termes d'explication de contexte !

    D'une part économiquement, Cameron n'est pas le premier sur le sujet, ça fait un ou deux ans que tous les studios hollywoodiens s'y accrochent comme au Saint Graal, qui leur permettrait de lutter contre le piratage puisqu'on ne peut pas avoir de 3D chez soi (pour l'instant...). Donc sur le pur sujet de faire un film en 3D, Cameron ne fait que ce qui est attendu aujourd'hui d'une grosse production.

    En termes de lunettes, c'est aussi complètement faux. Les technologies utilisées au cinéma n'emploient pas de verres bicolores (déjà présents au cinéma dans les années 80 d'ailleurs) et qui gâchent les couleurs du film.

    Le principe reste bien sûr toujours de diffuser deux images « en même temps ». Avec le bicolore, c'est vraiment en même temps, c'est pour ça qu'on utilise deux couleurs, et que chaque œil est filtré pour n'en voir qu'une. Mais maintenant, on préfère doubler le nombre d'images par seconde, en mettant une image sur deux pour l'œil gauche, l'autre pour l'œil droit. L'avantage c'est qu'on n'a pas de souci de couleur.

    Actuellement, il y a deux technologies : la moins chère, c'est les verres polarisés, avec un projecteur qui projette des images polarisées, chaque œil ayant un filtre polarisé qui bloque l'image réservée à l'autre œil. Expérience pratique amusante avec un ami, chacun ayant mis ses lunettes, regardez l'autre dans les yeux : c'est là qu'on voit l'effet concret des filtres. L'autre technologie, supérieure mais plus chère, c'est des verres à cristaux liquides (avec une petite batterie donc), qui s'obscurcissent en rythme avec les images à l'écran. Les deux sont utilisés actuellement.

    Hier j'ai vu Avatar avec des verres polarisés, ça marchait très bien, mais je garde une mémoire émue de la première fois que j'ai utilisé des verres à cristaux liquides (dans une géode en 1993... un film 3D dans une géode, ça tape).

    Précisons au passage que les salles de cinéma font payer 3 € de plus les séances 3D : 2 € pour les « frais » et 1 € pour l'achat de la paire de lunettes (donc si vous la gardez soigneusement, vous pouvez payer 1 € de moins pour les autres séances 3D).

    Bon, et puis surtout en termes de technologie, quand on va jusqu'au bout du générique, on voit un truc du genre « film réalisé avec la technologie Schmurtz / Cameron ». Kezako ? Hé bien Cameron estimait que les techniques de tournage 3D existantes, notamment au niveau de la capture des mouvements, étaient catastrophiques, il a donc spécifié et fait développer un nouveau système. Je ne connais pas tous les détails, mais en gros :

    - d'une part les capteurs des mouvements des acteurs fonctionnent sur une belle distance ; manifestement auparavant, l'acteur devait rester proche des capteurs, presque au cœur de la machine, ce qui gênait beaucoup les mouvements et le naturel du jeu ;

    - d'autre part et surtout, la caméra se fait virtuelle, très grossièrement ce n'est plus qu'un écran LCD, dont la position et l'orientation sont mesurées, et un rendu temps-réel de la scène du film est effectuée sur cet écran, en fonction de la position des acteurs et de la caméra ; ça permet donc au réalisateur de voir immédiatement le jeu des acteurs au sein du décor virtuel, et d'adapter ce jeu, et les mouvements de sa caméra, à ce décor virtuel ; c'est ce qui fait je pense le réalisme de nombreux mouvements de caméra dans la jungle.

    Et bien sûr, j'espère que tout ça tourne sous Linux ! :-)
    • [^] # Re: La 3D au cinéma

      Posté par . Évalué à 2.

      Précisons au passage que les salles de cinéma font payer 3 € de plus les séances 3D : 2 € pour les « frais » et 1 € pour l'achat de la paire de lunettes (donc si vous la gardez soigneusement, vous pouvez payer 1 € de moins pour les autres séances 3D).

      Mouais le coup des lunettes ça dépend où. Parce que par chez moi, tu perds + cher la séance + une location de lunettes que tu dois rendre. Et bien sur aucune mention des specs des lunettes pour qu'un cinéphile averti achète sa propre paire qu'il réutilisera à chaque séance.
      • [^] # Re: La 3D au cinéma

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ça ne me surprend pas. :-)

        Je me rends compte que mon explication est basée sur le cas concret de lunettes à verres polarisés. Les lunettes LCD sont certainement plus chères que 1 €, et certainement recyclées.
      • [^] # Re: La 3D au cinéma

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Là où je vais, c'est un peu plus cher mais c'est juste une caution de 5€ sur les lunettes, tu ne les louent pas (en fait si en payant le film mais je pense que c'est tellement vite amorti que c'est négligeable.

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

    • [^] # Re: La 3D au cinéma

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Les lunettes à obturateurs à cristaux liquides, on en trouve au Futuroscope, qui ont des projections stéréo depuis longtemps. Mais cette technologie a un gros inconvénient : elle donne mal à la tête à certaines personnes (et moi, elle ne me donnent pas mal à la tête, mais me font ressentir des chatouilles insupportables derrière l'arête du nez :-) ).
    • [^] # Re: La 3D au cinéma

      Posté par . Évalué à 1.

      ça fait un ou deux ans que tous les studios hollywoodiens s'y accrochent comme au Saint Graal, qui leur permettrait de lutter contre le piratage puisqu'on ne peut pas avoir de 3D chez soi

      Juste avant la projection du film, j'ai eu le droit à une pub pour ça http://tv.sky.com/skys-3d-telly-news donc amha la 3D n'a pas dans leur esprit de vraiment limiter la contrefaçon.
  • # South Park

    Posté par . Évalué à 2.

    Un des épisodes récents de South Park parle d'Avatar :
    http://www.southparkstudios.com/guide/1313/
    On peut même regarder l'épisode complet depuis la France en utilisant et configurant comme il faut l'extension Modify Header pour Firefox (ou en faisant l'équivalent pour un autre navigateur).
    Par contre, ça utilise Flash.
    • [^] # Re: South Park

      Posté par . Évalué à 1.

      tipiak!
      • [^] # Re: South Park

        Posté par . Évalué à 2.

        Pourquoi ?
        C'est le site officiel, mis en place par les créateurs de South Park !
        • [^] # Re: South Park

          Posté par . Évalué à 3.

          pourquoi avoir dû modifier ton header alors ? :)
          • [^] # Re: South Park

            Posté par . Évalué à 6.

            Parce que comme les détenteurs des droits de diffusion en France ont râlé, le site filtre les IP française. Mais la suggestion d'utiliser Modify Header a été trouvée sur les forums officiels du site, et ne dérange absolument pas les créateurs du site.
            Tu me dira que je lèse les distributeurs français, mais en même temps, je n'ai pas de télé, aucun moyen de regarder leurs émissions, et aucun autre service de VOD vers lequel faire pointer mon lien…
  • # pas mal

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    J'avoue ne pas avoir regardé une seule fois ma montre donc c'est un bon film.

    Par contre je ne sais pas ce qui m'a le plus plu, le film ou la 3d?
    La 3d est formidable, c'est comme passer du noir et blanc à la couleur. Je suis enchanté.

    Le film en lui même est pas mal et se laisse regarder. Des effets extraordinaires, mais au niveau histoire c'est certes très tendance avec l'écologie mais ca ne vaut pas le titanic ou abys.

    Bref allez y pour passer un bon (voir très bon pour la 3d) moment mais pas un moment inoubliable.
  • # Personnellement

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Personnellement, ne demandant pas plus au cinéma que de me distraire, j'ai adoré ce film. Pourtant je l'ai vu sans 3d étant allergique aux doubles lunettes.

    Le scénario n'est pas d'un mauvais niveau si on compare à la débilité ambiante (hein 2012 ...).

    Ce n'est pas du grand cinéma mais il y a un univers plutôt sympa si on aime la sf grand public. Puis j'ai passé un bon moment avec ma fille...

    /me retourne voir si mon realloc segfault toujours ...
  • # Stéréographie

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Ce film est projeté en stéréographie – la « troidé » – dans les salles équipées, comme quelques autres auparavant. Savez-vous quel genre de format cela utilise ?

    Est-ce :
    - deux films différents en MPEG-4212 ;
    - un film en MPEG-4212 dont une image sur deux est destinées à chaque œil ;
    - un MPEG-4212 spécialement prévu pour cela ?
    • [^] # Re: Stéréographie

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      si je devine à partir de http://img135.imageshack.us/i/dsc00382r.jpg/

      C'est du JPEG-2000 pour le format vidéo (donc que des "I-frames", des images indépendantes, technologie par ondelette qui est bien optimisé mais qui tue ton CPU pour décompresser)
      Vu la gueule du nom du fichier et ce que j'ai déjà rencontré et ce que les "pro" ont à la mode en ce moment, le conteneur doit être MXF en:Material_Exchange_Format, une belle horreur mais qui permet d'avoir plusieurs flux vidéo en parallèle (Pub : Et MediaInfo sait très bien analyser ces choses-la :) ).
      Sinon c'est du MPEG-TS bidouillé (BDAV), le truc utilisé sur les Blu-ray (qui font 3D aussi), mais comme le BDAV ne supporte pas officiellement je JPEG-2000, j'en doute, bref je parie sur MXF + JPEG-2000 pour le ciné 3D, et BDAV + AVC, le truc "de base", pour le Blu-ray 3D.
  • # Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

    Posté par . Évalué à -7.

    Pfff, non mais rien qu'avoir le titre de l'article, j'imagine déjà le vieil aigri. Vous êtes vraiment des éternels insatisfaits, pour ne pas être grossier.. Et blabla, et ils auraient pu faire mieux ceci, et ilss'inspirent de cela... Et on rentre dans une analyse psycho-pathéticodébilo-ecolo et j'en passe... Comme dit Première, Avatar est un bijou de cinéma, un univers qui fulminait depuis 15ans dans la tête d' UN bonhomme, Mr Cameron, une équipe qui a donné corps et âme 4 ans et demie durant pour nous offrir une épopée fantastique reprenant les bons vieux ingrédients qu'on aime, aventure, amour, effets spéciaux à couper le souffle, un moment inoubliable, un véritable chef d'oeuvre, LE film du cinéma à aller voir en salle obscure. C'est sobre, magnifique, novateur...Bravo, James, mille mercis et BOUHOUHOU aux mauvaises langues psychanalistes!!!
    • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

      Posté par . Évalué à 3.

      Doucement avec les commentaires de fanboys antiintellos, on est pas sur Allocine ici.
      • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

        Posté par . Évalué à -4.

        Je ne suis ni fanboy, ni antiintello...Juste anticons, à fond! (on est tous le con de quelqu'un!)
        Je dis simplement qu'il faut prendre ce film comme il est, pour ce qu'il est. C'est comme si on allait psychanalyser un Walt Disney!!!
        On peut toujours tout mieux faire..... Et ben fais le déjà!!
    • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah, les français sont des éternels insatisfaits... sur ce, j'entame une grève des commentaires tant qu'on ne pourra pas éditer ses contenus !
    • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

      Posté par . Évalué à 3.

      «reprenant les bons vieux ingrédients qu'on aime, aventure, amour, effets spéciaux à couper le souffle»
      C'est marrant, même en essayant de le vanter, tu ne me donne pas vraiment envie d'aller le voir. Les ingrédients de base du blockbuster, ça ne me fait pas trop rêver. Si c'est pour tomber sur un film sans réelle personnalité, pas la peine de bouger de chez moi. Un film construit autour d'une recette pour être universel et plaire à tout le monde, ça m'ennuie.
      Un peu d'audace, que diable !

      Aucun de mes films favoris n'inclus à la fois de l'aventure, de l'amour et des effets spéciaux à couper le souffle (à moins que les effets spéciaux du Septième sceau de Bergman ne puisse être qualifié d'à couper le souffle, mais j'en doute, vu qu'il date de 1957 :⋅D).

      Et je n'ai pourtant rien contre les films américains relativement grand public, mon film préféré reste Evil Dead II !
      • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

        Posté par . Évalué à -1.

        Après tout, ok, chacun ses gouts,maisquand même! C'est James Cameron, on sait quand même à quoi s'attendre.
        Je suis cinéphile, et mon film américain préféré est loin d'être Evil Dead (même si c'est bien, effectivement!), quoique Evil Dead est tout a fait le genre de film qu'on regarde le cerveau au vestiaire!
        Moi Avatar, ça me replonge en enfance, c'est magique et c'est tout ce que j'en attendais...
        • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

          Posté par . Évalué à 2.

          Tu parles du premier Evil Dead ? Parce qu'entre le premier, et le deuxième, il y a quand même une sacré différence :⋅D.

          Sinon, je n'ai pas parlé de n'aller voir que des films intellectuels. J'ai parlé de films originaux, qui ne suivent pas une recette toute prête du blockbuster qui cherche à plaire à tout le monde, avec ses passages obligés, comme l'histoire d'amour, et en général ses lourdeurs lors des «séquences émotions»…
    • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Il manque "débrancher son cerveau" et "garder son âme d'enfant" dans ton commentaire et ça serait parfait :)
      Et sinon, t'es le frère caché de James Cameron pour que des critiques sur son film te touchent autant ?
      • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

        Posté par . Évalué à -2.

        Mais tu as tout a fait raison, c'est exsactement le post que je viens répondre au dessus! C'EST EXACTEMENT CA!
        Et alors ça fait pas du bien de temps en temps, surtout pour voyager dans un tel univers.
        Et non, pas de lien de parenté avec James, c'est juste que j'ai trouvé révoltant d'associer Avatar à navet et, pour être sincère, ça me gonle les psychoanalyses à 2 balles, ou c'est un blockbuster, donc pas cool, Big Brother, blabla.... Moi j'en ai rien à foutre, je savais ce que j'allais voir, j'ai passé un super moment, et puis c'est tout!!!
    • [^] # Re: Mieux vaut Avatar qu'un navet? c'est toi le gros navet!!

      Posté par . Évalué à 5.

      Sérieusement? Créer un compte sur un forum juste pour venir défendre un film? Damned... tu as vraiment du connaître des sensations uniques en le voyant.
  • # Bravo la censure

    Posté par . Évalué à -7.

    Rien d'autre à dire.... Si ce n'est: qu'elle est belle la communauté Linux, qui se présente libre... Pitoyable... Je poste un commentaire pour dénoncer cet article et boum, poubelle. C'est aussi intelligent que de d'être en mesure d'associer Avatar et Navet.... Changez rien les gars...
    • [^] # Re: Bravo la censure

      Posté par . Évalué à 3.

      Le ton de ton commentaire y est pour beaucoup, tu sais.
      Essaie de donner moins dans agressif et le communiqué de presse officiel, et plus dans l'argumentation.
      Par exemple, le fait qu'«une équipe […] a donné corps et âme 4 ans et demie » ne rends pas le scénario plus intéressant…
      Chacun ses gouts, mais apparemment beaucoup de gens reprochent au film ce que tu lui trouve comme avantage : un scénario trop proche de la recette traditionnelle et éculée du blockbuster…
      • [^] # Re: Bravo la censure

        Posté par . Évalué à -4.

        Je n'ai qu'un mot à répondre: L I B E R T E .
        non, un autre: R E S P E C T
        C'est assez clair? Il faut un dessin?
        Je donne mon avis, même si il ne fait pas plaisir à tout le monde....
        • [^] # Re: Bravo la censure

          Posté par . Évalué à 2.

          Liberté d'inutiler les commentaires virulents et désagréables ?
          Respect (ou absence de respect) mutuel ?
          • [^] # Re: Bravo la censure

            Posté par . Évalué à -3.

            Tu peux dire respecter les libertés de chacun, entre autres exprimer son point de vue, MEME quand c'est désagréable, c'est plus court, man grand!! ;)))
            • [^] # Re: Bravo la censure

              Posté par . Évalué à 2.

              Je peux dire liberté de ne pas lire les messages de quelqu'un qui ne prends pas la peine de présenter son point de vue sans agressivité :⋅D.
      • [^] # Re: Bravo la censure

        Posté par . Évalué à -3.

        Je n'ai qu'un mot à répondre: L I B E R T E .
        non, un autre: R E S P E C T
        C'est assez clair? Il faut un dessin?
        Je donne mon avis, même si il ne fait pas plaisir à tout le monde....
        • [^] # Re: Bravo la censure

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Encore une fois, on a peut-être pas bien compris.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

          • [^] # Re: Bravo la censure

            Posté par . Évalué à 3.

            Je me permet d'anticiper la demande et de fournir le dessin explicatif proposé dans le post ci-dessus :
                         R E S P E C T
                      /---------》-----》
            Pianalem  |                  Reste du monde
                      \《-----《------- 
                         R E S P E C T
            
            
            
            
            L I B E R T E (qui se demande ce qu'elle fait là ...)
            
            C'est pourtant simple !
            • [^] # Re: Bravo la censure

              Posté par . Évalué à -4.

              Sauf erreur, ce n'est pas moi qui ai censuré un post!!!!!
              Tu as 2 erreurs dans ton dessin: reste du monde=modérateur et tu as barré le mauvais mot RESPECT!!!
              Alors ça c'est à mourir de rire!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
              • [^] # Re: Bravo la censure

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                Si tu parles de tes posts moinsé, les modérateurs n'ont rien à voir dans l'histoire. Et si tu navigais à -42, tu ne t'en serais pas rendu compte.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Bravo la censure

                  Posté par . Évalué à 2.

                  amha il sait pas ce que veux dire "-42"
                  alors pinalem : sur linuxfr les posts ont des "notes".
                  Les notes sont attribués par les "boutons" "pertinent" et "inutile" (et pas par les modo)
                  pertinent = +1 sur ta note
                  inutile = -1.
                  Si la note d'un commentaire est négative le commentaire n'est PAS supprimé, il est juste caché par défaut.

                  Naviguer à "-42" est une option dans ta toolbar linuxfr qui permet de ne pas avoir a cliqué sur le "[+]" a coté d'un message pour le voir si il est en négatif : tu vois tous les messages.
          • [^] # Re: Bravo la censure

            Posté par . Évalué à -3.

            Si tu t'adresses à l'auteur de l'article, c'est bien vrai!
            Sinon merci de respecter Bedos en l'utilisant à bon escient!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!
  • # C'était très intéressant

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Cet article m'a permis au travers de ses commentaires de savoir que :
    _Le responsable du Titanic suffit pour générer un buzz au-dessus de tout
    _Le divertissement est synonyme de fierté dans la société qui est synonyme de soumission (à moins que les ordres soient inversés ?)
    _Le secteur des DRM ne fait du bien qu'à lui-même, cependant il se porte très bien

    Pour un article qui ne contient pas un seul mot en rapport avec le logiciel libre ou son combat, je trouve que c'est quand même bien rentabilisé.

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

    • [^] # Re: C'était très intéressant

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Le responsable du Titanic suffit pour générer un buzz au-dessus de tout

      C'est vrai ça, dans le logiciel libre, on n'a jamais lu "untel, qui est le créateur et mainteneur de xxx, a sorti un nouveau logiciel, yyy (qui n'a rien à voir avec xxx)"

      Le divertissement est synonyme de fierté dans la sociét

      Si toi tu aimes souffrir pour être heureux, pas moi : on a de la technologie, on n'est plus obligé de travailler 10 heures par jour et 7 jours sur 7 pour se nourrir, et ça me plait.

      qui est synonyme de soumission

      C'est ton point de vue, pas le mien.

      _Le secteur des DRM ne fait du bien qu'à lui-même, cependant il se porte très bien

      On n'est pas client de ces DRM (les clients de ces DRM sont les gestionnaires de salles de ciné), c'est à la salle de cinéma de gueuler surtout.

      Pour un article qui ne contient pas un seul mot en rapport avec le logiciel libre ou son combat, je trouve que c'est quand même bien rentabilisé.

      Ben oui, certains ne sont pas des intégristes du libre, et aiment faire autre chose.
      • [^] # Re: C'était très intéressant

        Posté par . Évalué à 1.

        « Ben oui, certains ne sont pas des intégristes du libre, et aiment faire autre chose. »
        Et même pire, certains sont des intégristes du libre (ou des connards amers :⋅D), et aiment faire autre chose.
      • [^] # Re: C'était très intéressant

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        C'est vrai ça, dans le logiciel libre, on n'a jamais lu "untel, qui est le créateur et mainteneur de xxx, a sorti un nouveau logiciel, yyy (qui n'a rien à voir avec xxx)"

        C'est pas pour autant qu'on se prive de descendre le logiciel yyy si on le trouve pourri, même si xxx était top moumoute.

        On ne se gène pas non plus pour baver sur les défauts de xxx d'ailleurs. Par exemple le récent journal sur le bordel infâme qu'est la pile audio de linux.

        Ben oui, certains ne sont pas des intégristes du libre, et aiment faire autre chose.

        Certes, mais on peu faire un tas d'autres activités sans nuire au libre aussi. Il faudrait pas non plus présenter les choses comme si ne pas nuire au libre représentait nécessairement un chemin de pénitence vide de tout divertissement et de plaisir.
    • [^] # Re: C'était très intéressant

      Posté par . Évalué à -4.

      Ah oouais, pas cool man, c'est Babylon, man, Big Brother man, moi jkiffe pas man...
  • # personne ne l'a faite...

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    mieux vaut avatar que jamais

    flèche - pictogramme de porte - claquement
  • # Pourquoi en première page?

    Posté par . Évalué à 4.

    Et quel est le rapport avec les logiciels libres?

    Cet article remplit plus que mon écran avec de la publicité pour quelque chose qui n'a aucun rapport avec le thème du site (et qui ne m'intéresse pas). 566 mots de publicité exactement, suivis de deux lignes qui évoquent les DRM sans donner de détail ni vraiment d'information.

    Nous faisons tous autre chose de notre vie que de l'informatique. Beaucoup d'informaticiens aiment les films de SF, mais ce n'est pas une raison... beaucoup aiment aussi le hard rock, pourquoi pas un article sur le dernier album d'Iron Maiden, avec un petit PS à la fin pour dire qu'il est disponible au téléchargement avec de méchants DRM?

    Ca me dérange pas qu'on parle de cinéma sur ce site que j'adore et que je lis depuis si longtemps, cette dépêche n'est pas mal rédigée, mais quand je vais sur la page d'accueil j'aime bien que les sujets soient un peu ciblés.
    • [^] # Re: Pourquoi en première page?

      Posté par . Évalué à 2.

      Si jamais tu enlève le «de SF» de ton message, tu pourra recopier ce message sur toutes les dépêches de la section cinéma. Il y en a qui ont essayé, j'imagine, mais la section ciné est toujours là ;⋅).


      Bonne chance pour ton article sur le dernier Maiden, mais je préfèrerais un article sur Gostwind, merci :⋅D.
      • [^] # Re: Pourquoi en première page?

        Posté par . Évalué à 2.

        amha (en tout cas c'est comme ça que je le prend) : le problème n'est pas section cinéma, c'est le fait de faire de la pub pour un blockbuster qui n'a
        1°) aucun besoin de pub sur linuxfr
        2°) aucun lien avec le libre
        3°) pas franchement objectif (non mais il est trop bien faut aller le voir : y'a de la 3d).

        Bref, j'avoue que je suis plutôt d'accord avec lui : linuxfr n'est PAS allocine. Quitte a ce qu'il y ait une section cinéma : autant qu'elle soit instructive et intéressante, plutôt que fade et faire de la pub pour juste des effets spéciaux sous stéroïdes.

        On n'a pas vu de dépêches pour les bronzes 3 , et ca n'a manqué personne. Pourquoi une pub pour un film du même acabit (excepté les fx mais bon).
        Ah ben non je retire ce que j'ai dit : y'a bien une pseudo depeches (3 §...) sur les bronzes 3.
        Je peux même pas dire c'était mieux "à vent".
        • [^] # Re: Pourquoi en première page?

          Posté par . Évalué à 3.

          Pour le choix des sujets, comme toujours, Linuxfr est un site collaboratif : propose donc une dépêche sur Woochi, je serais ravi de la lire.
          En attendant, quelqu'un a été plus motivé par Avatar que par Woochi, ce pourquoi il y a une news Avatar, et pas de news Woochi. Et si seul Avatar a assez motivé quelqu'un pour avoir une dépêche, il est envisageable que ça parce qu'il intéresse plus de gens.
          Ensuite, pour quelqu'un qui voudra vraiment avoir une critique de Woochi, il ira sur un site spécialisé, comme par exemple http://dooliblog.com/ .

          (J'espère que Woochi est un bon exemple de film avec une couverture marketing en France inexistante :⋅D)
    • [^] # Re: Pourquoi en première page?

      Posté par . Évalué à 2.

      Bon, je râle, mais finalement et comme d'habitude même sur un sujet que je critique et abondamment fourni de commentaires stupides, on trouve de délicieuses explications techniques et quelques idées intéressantes.
      Rapport signal sur bruit très faible, mais il n'y a pas que du bruit!

      --
      Et ça, est-ce du signal ou du bruit?
  • # super film!! jusque que je me suis fait eu, suis un peu concon moi ^^

    Posté par . Évalué à 6.

    Bonjour les gens :-)

    bon je vais passer sur le contenu du film, le drm, etc etc..

    Ce qui me gêne le plus, c'est que c'est le 3ème film que je vais voir en 2009 ou il y à pas moins de 30 minutes de publicité avant le début du film.

    je ne parle pas des bandes annonces mais des réclames diverses et variées pour le déo, pq et autres cerises au chocolat.

    du coup, si je rajoutte 15 minutes de bandes annonces + 30 minutes de pub, ça fait tout de même 45 minutes se souffrances avant le début du film (oué j'ai chronométré, pour les 3 films ou c'est arrivé)

    d'ou ma question : qu'est ce qui m'a pris de payer 13€40 (oui c'est cher) pour un film qui est sponsorisé par la pub Oo ??

    j'ai payé la pub ou le film ? et tant qu'on y est, la pub est-elle protégé par les drm ?

    enfin bref, bon réveillon à toutes et tous!
    • [^] # Re: super film!! jusque que je me suis fait eu, suis un peu concon moi ^

      Posté par . Évalué à 2.

      Les bandes annonces sont aussi de la pub! Agréable certes, mais on ne nous les passe pas pour nous divertir mais bien pour nous donner envie de revenir, sinon ils ne voudraient pas perdre de temps avec!
      Et le temps c'est important : certains cinés passent les films en 25 images par seconde au lieu de 24 pour gagner quelques minutes. J'avais eu parfois de vagues impressions de vitesse accélérée, jusqu'à ce que j'apprenne cette pratique par le coup de gueule aux infos de réalisateurs choqués qu'on déforme leurs films.

      Ca fait plus d'un an que je ne vais plus au cinéma, si en plus tu m'apprends que maintenant c'est 45 minutes de pub imposée...

      Et joyeux Noël! J'espère juste que mes proches m'auront pas acheté de musique ou vidéo sous DRM :)
    • [^] # Re: super film!! jusque que je me suis fait eu, suis un peu concon moi ^

      Posté par . Évalué à 2.

      Au kinepolis de Metz c'est quelques minutes de pubs puis de bande annonce. Le tout doit faire 10 minute.
  • # Avatar est une claque sensorielle,ne boudez pas votre plaisir !

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    J'ai vu ce film 3 fois en une semaine, en 3D.
    Je n'avais pas la moindre idée de ce dont parlait le film, j'avais totalement échappé au buzz. J'ai bossé lourdement ces dernières semaines pour cause de pandémie grippale médiatique, alors un vendredi après midi de libre, j'ai foncé au cinoche, histoire de me changer les idées. Je ne m'attendais pas à ce que mon cinéma de province (où l'on ne peut voir que des films en VF, si vous voyez ce que je veux dire) propose un quelconque film en 3D, quelle chance...

    Bon, je vous lis tous, les ouaieu les DRM çaimal toussa, les trop naze le scénar.
    Pfiouu, mince, mais pourquoi tant de haine ?

    Comme l'a déjà dit quelqu'un plus haut, autant un DRM sur mon pécé, ça me fait suer, autant à l'écran du cinéma, en 3D avec le son ad hoc tout de suite ça me dérange moins, parce qu'avant que je puisse voir ça depuis mon canapé en famille sur un écran 3D, il va se passer encore quelques semaines...

    Le coup du scénar simpliste et manichéen, ça n'empêche aucun geek de se matter l'hexalogie starwars sur son écran plat dès que possible, en plissant des yeux d'enfant à l'atterrissage, dans un lent et élégant dérapage, de son chasseur X-Wing sur le coin dégagé du bureau. Je pique souvent la navette personnelle de [[Obi-Wan Kenobi]] pour livrer d'homériques combats contre celle du [[Général Grievous]] piloté pas mon fils de 5 ans et demi. On se ressort les l'un des 6 épisodes dès qu'on peut, en douce, entre mecs, trop cool.

    Oui, les poncifs consacrés du bien pensé anti world compagnies sont magnifiques, bien placés. Vous lire est vraiment un plaisir, vraiment. Le courant de libération GNU dépasse le logiciel. J'appelle ça la vague GNU, la GNU Wave. Elle dépasse désormais largement le concept du logiciel pour s'étendre à quantités de valeurs progressistes, développement durable, conservation des libertés, écologie. Je vois que d'internet monte depuis des années un élan de conviction de partage et de développement durable dont l'humanité à besoin pour s'adapter à sa pression de sélection naturelle, notamment l'hyper-finance globalisée. Ma foi en l'avenir de l'humanité remonte grâce à vous tous, merci.

    N'en boudez pas votre plaisir pour autant. La world-life-globalized, c'est mal, ok. Maintenant, dehors, le soleil brille, les filles sont belles, et elles n'attendent que de voir en chacun de vous le mâle parfait pour conjuguer leurs gènes en une roborative fusion de [[Gamètes]]. Soyez amour, mes frères (le sexe ratio de linuxfr est ce qu'il est, merci aux filles qui lisent).

    Bon, j'en reviens au film.

    Avatar, moi, j'ai aimé. Si j'ai eu une expérience inoubliable en 1992, à [[Seville Expo '92]], à voir un film 3D sur un dome Imax, via des lunettes LCD. Je n'avais rien vécu de tel depuis. La 3D était là, avec une puissante profondeur de champ, mais la 3D restait sans textures, éclairée à la sauce 1992. Elle fait pâle figure contre une modeste carte video de laptop actuel, alors encore davantage comparée aux images issues de fermes de calcul du 21eme siècle.

    Merci aux grappes de serveurs Linux, merci à la loi de Moore.

    Je n'ai pas vu un film avec Avatar, j'ai passé 2h46 penché à la fenêtre d'un rêve. Si un film est la projection 2D, aussi bonne que possible, du rêve d'un réalisateur ayant eu la conviction de contraindre nombre d'intervenants de se soumettre à sa divine tyrannie sur l'autel de la création artistique, alors Avatar marque une nouvelle étape. Cette production est très léchée, mais pas seulement. Cette notion de profondeur de champs, la perfection du rendu, l'hyper réalisme de la capture du mouvement, son extension aux mimiques du visage. Tout participe à sublimer l'immersion.

    On ne voit pas un film, on passe 2h46 les yeux écarquillés devant un rêve éveillé, visible depuis son siège par une ouverture de 30m de large situé sur le mur d'en face. Le mur de l'écran disparait, et l'ampleur de la profondeur de champ rend l'immersion captivante.

    Je n'ai jamais rien vu de tel. Je suis (au sens suivre) ému l'évolution de l'animation 3D depuis des lustres. J'ai encore ma bible de la 3D (enfin celle de mon époque de dino: http://www.amazon.com/Computer-Graphics-Principles-Practice-(...) le Computer Graphics de Foley- Van Dam-Feiner-Hughes acheté en je ne sais plus quelle année). J'ai suivi les prix du festival Imagina depuis 1981. J'en ai vu des trucs animés, pleins. Même si je n'en fais pas métier, j'ai une idée claire de comment fonctionnent les différentes techniques de rendu, au premier rang desquelles le lancer de rayon sans aucun doute massivement utilisé ici.

    Là, je n'avais jamais rien vu de tel, et j'ai payé heureux mes places et celles des amis/famille que j'ai invité les 2 dernières fois.

    Vraiment, j'ai pris plaisir à suivre heureux ce nouveau type d'expérience sensorielle. J'ai pris un plaisir évident à découvrir pandora, sa faune, ses us.

    Ce film (mégaproduction de worldcompagnie, ok) marque une étape dans l'évolution du 7eme art. On peut désormais maintenant avoir moins besoin d'un acteur que de sa capture de mouvement ou ses mimiques. L'irréel paraît réel, avec le volume, la profondeur de champs.

    C'est géant, sachons le reconnaître. Moi j'ai adoré. Promis je reprends mes réflexions sur la problématique de la world-compagnie/écologie dès la rentrée. J'ai beau y penser sous toutes les coutures, je n'ai pas d'autre solution de que passer sur une Prius. Avec le 100% papier recyclé, ce sont mes résolutions de l'année.

    Rafael (un dino assumé, sauveur d'âmes)
    • [^] # Re: Avatar est une claque sensorielle,ne boudez pas votre plaisir !

      Posté par . Évalué à 1.

      Tu dois pas porter de lunettes toi.
      Ce genre de films est un calvaire pour les porteurs de lunettes vu qu'on se retrouve avec deux paires, dont une très très lourde (et qui fait mal au nez).
      Sinon concernant l'immersion, je n'ai pas eu l'impression d'être plus immergé qu'en voyant un film normal. Pourtant je partais pas avec le moindre a priori hein... Puis tu dis que les couleurs étaient bonnes... Moi je les ai trouvées palotes, manquant de piquant... Et je passe sur la migraine qui a suivi la séance à cause de la sacro-sainte 3D...

      Perso je vois pas l'intérêt de la 3D au cinéma, au moins pour l'instant. Trop contraignant, pas d'apport concrêt...
      • [^] # Re: Avatar est une claque sensorielle,ne boudez pas votre plaisir !

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Je porte des lunettes, oui, depuis si longtemps que j'ai oublié. Vu mon âge Ca ne risque pas de s'arranger. Je porte des lunettes de profil mince, aux montures très légères. La paire polarisée se pose dessus et devant. La minceur de la monture fait que Ca tombe impeccablement. Les 2 dernières fois j'ai oublié de mettre des verres de contact, et manifestement les montures polarisées se goupillent bien avec mes binocles. Je te concède que j'ai sans doute de la chance.

        A propos de l'intérêt de la 3D, autant je suis d'accord si on a jamais eu l'occasion d'essayer, autant, dès lors qu'on a un écartement occulaire moyen (6,5 cm) et que le port des lunettes n'est pas pénible, alors la sensation est terrible. Comme j'ai dit plus haut, le mur blanc qui se transforme en fenêtre ouverte sur l'univers de la fiction, c'est terrible.

        Si tu supportes des verres de contact au moins 4-5 heures d'affilées, mets les donc, prévois de l'avance histoire de te placer au bon endroit de la salle ( centré, mi hauteur) que l'écran emplisse bien ton champ visuel, et je pense que l'expérience sera optimale.

        Maintenant, j'ai vu le film dans 3 salles diffèrentes, dans 2 cinémas différents. Le son n'était pas égal, et la dernière salle parisienne pâtissait de couleurs moins piquées.

        Cependant, quel pied. De nouveaux films vont apparaitre dans le futur. Ils seront manifestement à geauger à l'aune de ce nouveau maître étalon.

        Je pense que l'on vit là une nouvelle étape, dans laquelle manifestement les worldwide compagnies de cinoche et d'électronique grand public vont s'engouffrer pour fabriquer du rêve, à voir eventuellement chez soi au prix du renouvellement des écrans plats récemment achetés ( et caduques conceptuellement)(oui je sais j'abuse un peu, mais le message marketing se devine sans peine)

        Rafael

        Rafael
    • [^] # Re: Avatar est une claque sensorielle,ne boudez pas votre plaisir !

      Posté par . Évalué à 2.

      Le coup du scénar simpliste et manichéen, ça n'empêche aucun geek de se matter l'hexalogie starwars sur son écran plat dès que possible

      Tu bluffes, pour tout geek qui se respecte il n'y a eu que trois films ;)
  • # La 3D c'est de la m...

    Posté par . Évalué à 2.

    Un bon film n'a pas besoin de 3D, un mauvais film même avec la 3D est un mauvais film.

    J'ai vu en 3D :
    Volt : une triple bouse, une [censuré] en 3D
    L'âge de glace 3 : une bouse, ils ont modifié les plans pour que la 3D est son effet
    Là-Haut excellent mais la 3D n'apporte rien
    Avatar excellent mais la 3D n'y est pour rien

    J'ai vu d'autres de film en 2D, la 3D ne m'a jamais manqué même dans Astroboy !

    Le seul intérêt de la 3D c'est alléger mon portefeuille ! Donc d'aller moins au cinéma !

    HALTE AU RACKET 3D !

    LAISSEZ LA 3D AU FUTUROSCOPE !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.