Project Bossanova

Posté par Colin Favre . Modéré par tuiu pol.
20
30
mar.
2011
Linux

Le Project bossanova, dont le but est de financer un jeu 3D exclusif pour Linux, est passé en phase finale. Les organisateurs proposent aux internautes de voter pour leur projet favori (parmi 5 choix dont 4 projets).

Je fais partie du petit studio de développement indépendant nommé Galhmac Game Studio, et notre projet Happy Burst Day a été sélectionné pour faire partie du vote final. J'ajouterais aussi que nous sommes le seul projet francophone présenté au concours. Côté technique, le projet est développé en C++ avec le moteur Ogre3D, un prototype fonctionnel est téléchargeable (Windows uniquement pour le moment, sincèrement désolé). Le jeu est un MOBA (Multiplayer Online Battle Arena), tout en se différenciant d'un Dota par son gameplay, le tout principalement axé multijoueurs.

Pour garder un minimum d'objectivité (et parce que je suis conscient que l'on puisse préférer un des autres projets), voici les trois autres projets en lice (vous pourrez approfondir le sujet en visitant le site Project Bossanova) :

  • Avaneya, un MMO RTS ;
  • MMT, un MMO RPG ;
  • Breath, qui semble être un FPS, mais je n'en suis pas sûr à 100%.

Voila donc n'hésitez pas à donner votre avis !

  • # Une capture d'écran ?

    Posté par . Évalué à 3.

    On ne pourrait pas avoir une capture d'écran du jeu pour se faire une idée plus précise ?

  • # Antinomie ?

    Posté par . Évalué à 10.

    (...) Le Project bossanova, dont le but est de financer un jeu 3D exclusif pour Linux

    (...) un prototype fonctionnel est téléchargeable (Windows uniquement pour le moment, sincèrement désolé)

    Là, j'ai du mal à comprendre pourquoi développer sous Windows un truc exclusif pour Linux. Ou alors j'ai mal compris le texte ?

    cd /pub && more beer

    • [^] # Re: Antinomie ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Je crois qu'il doit être plus facile de trouver des développeurs de jeu windows que linux, et donc le peu de développeurs linux dans la boite s'amusent à adapter le code à l'OS... les autres apprenant sur le tas en regardant ce que font les dev linux, sans trop s'y intéresser, pas nécessairement envie de changer leurs habitudes.

  • # Incohérence

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand je lis :

    Le Project bossanova, dont le but est de financer un jeu 3D exclusif pour Linux

    et

    un prototype fonctionnel est téléchargeable (Windows uniquement pour le moment, sincèrement désolé).

    tout cela me semble bien mal parti.

    • [^] # Re: Incohérence

      Posté par . Évalué à 2.

      De plus un autre projet, Breath utilise le SDK Unreal Engine 3, qui n'a aucunement l'intention de produire des jeux qui tournent sur autre chose que windows...

    • [^] # Re: Incohérence

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps, MMT n'est aussi disponible que sous windows et en russe. Donc, question accessibilité on repassera.

      Mais je comprend le choix des projets en ce sens : bossanova financera le gagnant pour que ce dernier puisse produire un jeu 3D de qualité pour GNU/Linux. Il n'est pas dit que les dit jeux doivent obligatoirement déjà avoir une version pour cette plateforme ...

      • [^] # Re: Incohérence

        Posté par . Évalué à 6.

        D'après la dépêche ils ont juste dis qu'il devait être exclusifs GNU/Linux....

        Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

        • [^] # Re: Incohérence

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ça a fait l'objet d'un débat sur OMG Ubuntu (le blog des initiateurs de Bossanova). Apparemment, ils cherchent à bloquer le code source un temps pour maintenir une exclusivité de fait pour Linux : c'est une pure opération de propagande, comme pour les exclus consoles. Bien entendu, la plupart des visiteurs du blog leur ont fait remarquer que l'idée était vouée à l'échec, mais bon.a

  • # red alert | dune 2 | command&conquer | total annihilation

    Posté par . Évalué à 6.

    Il faudrait détailler, les sous-genre de type de jeux, ne sont pas spécialement connu sur un site généraliste, il me semble.

    Pour aimer ce genre de jeu de stratégie, je trouve qu'en général, il manque d'ordres complexes à donner aux unités, total A était celui qui allait le plus loin (il faudrait des points de synchronisation de déplacement). Je trouve aussi qu'il y a un manque de réalisme sur la nature du terrain, les routes sont pourtant très stratégique grâce aux vitesses de déplacement, la hauteur qui est tout le temps un avantage (voir/tirer plus loin) n'est pas/rarement pris en compte. Il faudrait aussi un peu de météo, et une alternance nuit/jour.

    Il faudrait pouvoir construire des routes et des fortifications de manière un peu plus complète que juste un mur et une tourelle. Il manque aussi souvent le coté de la difficulté de savoir si une troupe en face est ennemie ou pas et le risque de "friendly fire" (complexe à rendre intéressant). Il manque aussi les civils qui n'ont rien demander à personne, mais peuvent aider ou se retourner contre une des forces en présence.

    Bref, j'ai une grosse liste feature pour une sorte de jeu ironique et grinçant qui serait une grosse parodie de compagnie d'énergie qui achète des mercenaires pour contrôler des sources d'exploitation, virer la concurrence, gérer/construire des pipelines/des ports, se faire voler par des civils ou des pirates, gérer l'opinion publique au travers d'un cours de bourse et de supérieur pas content qui ne donne pas de primes. Bref quelques choses qui résonnent avec l'actualité...

    Toutes ressemblance avec les compagnies pétrolières seraient purement fortuites:)

    "La première sécurité est la liberté"

  • # MMO ?

    Posté par . Évalué à 3.

    J'apprécie l'idée et le projet, par contre le fait que 4 des 5 jeux soient des MMO ne pose pas un problème ?

    C'est un genre de jeu assez difficile à lancer sans campagne commerciale derrière je trouve (un MMO nécessite d'attirer une grosse masse de joueurs d'un coup, sans quoi il est rapidement délaissé)

    Sinon rien à voir, mais ça m'a toujours surpris que les jeux d'aventures à la Myst ne se soient pas développés sur Linux.
    Un jeu 3D est quand même assez spécial à faire, il faut s'y connaitre en maths, se former à des libs quoi qu'on en disent assez compliquées comme OpenGL, sans parler des pilotes de cartes graphiques pas toujours à la hauteur...
    Personnellement je suis dev de gestion, je ne serait pas capable de faire ce genre de jeu

    Alors qu'un point'n clic ressemble plus à un logiciel traditionnel, pas de maths ni de temps réel ou d'effets spéciaux à gerer, il suffit d'afficher des images fixes et de gerer le curseur, n'importe quel lib genre QT peut le faire.

    Quelqu'un saurait me donner une raison ?
    Manque d'interet pour le genre ?
    Manque de graphiste pour les décors ?

    Merci

    • [^] # Re: MMO ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      il faut s'y connaitre en maths, se former à des libs quoi qu'on en disent assez compliquées comme OpenGL

      Il y a 10-15 ans probablement, mais aujourd'hui il existe pas mal de bibliothèques dédiées, comme Ogre, UnrealEngine ou Havok, qui proposent des modules de toutes sortes pour aider au développement des jeux : import de scènes 3D depuis les modeleurs, animation, effets spéciaux, gestion de la physique... Je ne crois pas les développeurs sur ces jeux voient beaucoup de multiplications de matrices dans leur code.

      Ensuite une utilisation efficace de ces libs doit demander un peu d'effort, mais à mon avis guère plus que dans n'importe quelle bibliothèque utilisée dans un domaine un peu spécialisé.

      • [^] # Re: MMO ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Il y a 10-15 ans probablement, mais aujourd'hui il existe pas mal de bibliothèques dédiées, comme Ogre, UnrealEngine ou Havok

        Bingo, nous on utilise Ogre ^^

        Je ne crois pas les développeurs sur ces jeux voient beaucoup de multiplications de matrices dans leur code.

        Perso, nous on utilise notre propre lib physique ( dév par Adpist ), et donc bon les multiplications matrices, c'est assez easy par rapport à certains concept physique.

        Ensuite une utilisation efficace de ces libs doit demander un peu d'effort, mais à mon avis guère plus que dans n'importe quelle bibliothèque utilisée dans un domaine un peu spécialisé.

        Tout à fait d'accord, l'utilisation stricto sensu peut être assez simple ( tout dépend de l'accessibilité du moteur ), mais pour vraiment tout maitriser cela demande quand même pas mal d'investissement et de connaissances théoriques.

        • [^] # Re: MMO ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Quel(s) outils utilise tu pour faire tes maps ? car j'avais testouillé Orge il y à quelques temps et je n'avais pas trouvé d'outils sympa, ou alors ils utilisaient des binaires pour un systeme d'exploitation qu'il n'est pas question que j'utilise. En somme, c'etait pas la joie

          • [^] # Re: MMO ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour les maps en elle même on a un éditeur développer pour l'occaz qui produit des scripts human readable. En gros tu parse une bank de models que tu peux placer dans une scène 3D directement loader avec ogre...

            Après, le seul problème que peu poser Ogre survient lors de l'export de scéne depuis un logiciel de 3D mais je suppose qu'il existe des exporter pour blender. J'avoue que jme suis pas trop posé la question pour linux, parce que je sais pas si vous avez déjà essayé de faire bosser un graphiste sous linux, mais c'est mission impossible. Déjà que certains prog sont réticents...

            Cela dit, c'est vrai qu'à une certaine époque, les bons exporter était chose rare mais maintenant il existe de très bon exporter qui gère toutes les subtilités du moteur. Je suppose que le temps aidant, le moteur c'est simplifié et les scripts d'exports bonnifiés.

            • [^] # Re: MMO ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Jean-Claude Van Damme, c'est toi ?

              • [^] # Re: MMO ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                C'est vrai que y'a un côté "aware" :). Mais soyons constructifs avec la traduction du début :

                "Pour les cartes en elles-mêmes, on a un éditeur développé pour l'occasion avec des scripts interprétables par le programmeur. En gros, tu analyses une base de modèles directement chargés avec OGRE. Le seul problème que peut poser OGRE survient lors de l'exportation de scènes depuis un logiciel 3D mais je suppose qu'il existe des convertisseurs pour Blender."

            • [^] # Re: MMO ?

              Posté par . Évalué à 1.

              En fait, j'utilisais le PLSM, du coup les maps sont en fait une représentation en niveau de gris de la map. Les outils qui vont bien sont malheureusement pas choupinoux du tout

    • [^] # Re: MMO ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Un point n clic nécessite des scénaristes et des graphistes, qui délaissent la scène logiciel libre.

      Ce qui fourmille ce sont les développeurs, donc des jeux réseaux sont fait pour pas avoir à faire de mode histoire qui nécessite trop de scénario et surtout de modèles 3D, maps, …

  • # Donc,

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    un jeu 3D exclusif pour Linux,

    ... si j'ai bien compris, OpenBSD sur Sparc64, çapulepaté ?

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Donc,

      Posté par . Évalué à 10.

      Oué, y'a pas Udev !

      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

    • [^] # Re: Donc,

      Posté par . Évalué à 0.

      Non, on ne veut pas contribuer plus que ça à la fonte des glaces en encourageant l'utilisation de SPARC64. :)

  • # Port Linux reporté

    Posté par . Évalué à 3.

    Il y a une discussion sur ce projet ici. Apparemment le port Linux est prévu un peu plus tard.

    • [^] # Re: Port Linux reporté

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Apparemment le port Linux est prévu un peu plus tard.

      Surtout : "Le projet a été démarré sur Windows il y a de ca 1 an et demi avec des étudiants en JV, et lorsque nous avons vu l'occasion que représente ce contest pour nous ( nous avons bien besoin de financement, on tourne a vide actuellement ), nous ne sommes absolument pas contre l'idée de le porter sur linux,"

      Traduction : de manière générale, rien à faire des autres OS, on développe que pour une plate-forme, mais on n'est pas contre non plus, si c'est pour avoir de la thune on fera. Bref, l'idée du support d'autre chose que Windows vient juste de la recherche de "sponsor", rien de plus, l'esprit d'ouverture n'est pas présente à la base. Je pense que c'est une chose à prendre en considération avant de voter...

      • [^] # Re: Port Linux reporté

        Posté par . Évalué à 5.

        Traduction : de manière générale, rien à faire des autres OS, on développe que pour une plate-forme, mais on n'est pas contre non plus, si c'est pour avoir de la thune on fera. Bref, l'idée du support d'autre chose que Windows vient juste de la recherche de "sponsor", rien de plus, l'esprit d'ouverture n'est pas présente à la base. Je pense que c'est une chose à prendre en considération avant de voter...

        En fait, je ne dirais pas ça de cette manière ( même si je suis d'accord que c'est une des interprétations possible : à vous de choisir )... La raison pour laquelle il à été développé uniquement pour windows à la base est plus dû à des lacunes techniques et une méconnaissance de linux ( comme tu l'as dit, le jeu à été développé à la base par des étudiants, et qui dit étudiant dit "en cours d'apprentissage" ) de la part de l'équipe initiale ( dont je ne faisais pas partie ). Depuis que nous avons repris ce projet au sein de la boîte ( depuis peu ), nous avions dans l'idée de le porter sur linux. Le concours est arrivé, et c'est donc en toute logique que nous y participons.

        Mais bon, c'est vrai que l'on fait aussi ça afin d'être financé, étant une petite boîte indé, on roule vraiment pas sur l'or. On trouve que le projet à un certain potentiel, notamment au niveau du multi, alors pourquoi pas le proposé aux joueurs linux autant qu'aux joueurs windows, ou mac.

        A noter que, même sans gagner le concours, le projet verra très certainement le jour aussi sous linux ( et mac ).

        • [^] # Re: Port Linux reporté

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          (Il n'y a pas d'espace après une ouverture de parenthèse et avant sa fermeture (comme ça))

          « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

          • [^] # Re: Port Linux reporté

            Posté par . Évalué à 3.

            Attention l'abus de lisp est dangereux pour la santé.

          • [^] # Re: Port Linux reporté

            Posté par . Évalué à 4.

            Aller pinailler sur les espaces autour des parenthèses, et laisser passer un participe à la place d'un infinitif, ça fait un peu bizarre....

            Enfin, bon, chacun son combat...

            • [^] # Re: Port Linux reporté

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Sauf qu'il fait ça tout le temps pour les parenthèses (mais j'avais vu aussi le participe) ;).

              « En fait, le monde du libre, c’est souvent un peu comme le parti socialiste en France » Troll

  • # Précision sur le projet

    Posté par . Évalué à 3.

    @Dakal Merci de rediriger sur notre passionante discussion ;)

    Là, j'ai du mal à comprendre pourquoi développer sous Windows un truc exclusif pour Linux. Ou alors j'ai mal compris le texte ?

    En fait, la raison est simple, notre projet a commencé il y a un moment déjà, alors que le projet Bossanova n'est mise en place que depuis un peu plus de 2 semaines... Du coup, on avait commencé sur Windows, tout en sachant qu'un portage est prévu

    De plus un autre projet, Breath utilise le SDK Unreal Engine 3

    On à tous eu la même réaction ^^ ( au moins, nous utilisons des libs multiplateforme pour Happy Burst Day )

    J'apprécie l'idée et le projet, par contre le fait que 4 des 5 jeux soient des MMO ne pose pas un problème ?

    Alors je pense que t'as mal du lire ( j'avoue que leur site est quand même pas évident et assez buggé :/ ), en tout cas pour notre projet, parce que c'est pas du tout un MMO, certes il est multiplayer ( c'est d'ailleurs un des principales intérêt ), mais il ne l'est pas du tout massivement...

    mais ça m'a toujours surpris que les jeux d'aventures à la Myst ne se soient pas développés sur Linux. Quelqu'un saurait me donner une raison ?

    En fait, je pense que c'est, comme tu l'as souligné, un manque de graphistes. Mine de rien, pour un jeu de ce type ( s'il l'on veut qu'il soit de la qualité graphique d'un runaway par exemple ), la demande en graphistes est très importante. Si tu regarde bien, peut importe la plateforme ou l'OS, ce genre de jeu n'est PLUS très représenté dans le monde pro du jeu.

    ... si j'ai bien compris, OpenBSD sur Sparc64, çapulepaté ?

    Tout portage est envisageable. Après échange de mail avec l'organisateur, il s'avère que l'exclu peut être temporaire...

  • # La promotion du Libre par Bossanova...

    Posté par . Évalué à 6.

    Si on lit la FAQ du site Bossanova, on voit qu'ils aiment le Libre, tout ça, et donc ils vont naturellement faire en sorte d'obtenir un super jeu... propriétaire!

    Ben oui, l'idée c'est d'avoir un jeu exclusivement sur Linux comme ça les Windowsiens seront obligés d'essayer Linux pour y jouer.
    Si le jeu est Libre, n'importe qui pourra le porter sous Windows en deux temps trois mouvements, et là, c'est le drame: le joueur Windowsien n'essaiera pas Linux!

    Ce que j'en pense:
    Pour utiliser Linux à la maison et Windows au boulot, la raison pour laquelle j'utilise Linux, ce sont les avantages intrinsèques de Linux et rien d'autre.
    Il faut donc maintenant un jeu propriétaire pour faire passer le message "le Libre, c'est mieux"? Quand on force la main, on s'en mord toujours les doigts: "Ah! Linux c'est nul! J'ai vu qu'il y a un mec dans le monde qui a un problème de son!"

    J'exagère (on verra bien plus de problème que ça ; peut-être même qu'on approchera de la quantité de problèmes qu'on voit avec Windows?).
    Mais l'idée y est: si on force la main, le moindre petit défaut va être vu à travers une loupe, que dis-je, un microscope électronique pour le grossir x300,000!

    Enfin, il existe déjà tellement de jeux sur le marché, pour tellement de plateformes, que de toute façon les joueurs sont habitués à devoir trier ce qui leur va.
    Ceux qui ont toutes les consoles en plus du PC sont souvent aussi les plus exigeants...
    Vont-ils réellement faire l'effort de migrer pour UN jeu? Il a intérêt à être sacrément sacrément bon!!!

    Conclusion:
    1. Je m'en fous, je ne joue pas
    2. Je doute que ceci permettre réellement de promouvoir Linux et le Libre 3. Je doute encore plus qu'on verra une grosse vague de migration grâce à ce jeu 4. Mais je peux me tromper...

    • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

      Posté par . Évalué à -2.

      Ben oui, l'idée c'est d'avoir un jeu exclusivement sur Linux comme ça les Windowsiens seront obligés d'essayer Linux pour y jouer.

      Si tu lis le thread sur le forum ubuntu linker par Dakal, tu verras que l'exclusivité peut être uniquement temporaire, et donc qu'une version windows et prévu.

      Si le jeu est Libre, n'importe qui pourra le porter sous Windows en deux temps trois mouvements, et là, c'est le drame: le joueur Windowsien n'essaiera pas Linux!

      Idem. Je te renvoie au thread ( qui au final à dérivé sur l'out-sourcing ) linker par Dakal, très intéressant d'ailleurs.

      En outre, je suis pas sûr que leur motivation soit autant de promouvoir le libre, que de ce faire des ronds... Cependant, je trouve que c'est tout de même une bonne initiative ( en tous cas de notre point de vue ) : cela permettrait à nous autre, développeur indé, d'être financé, et surtout d'avoir une visibilité supplémentaire ( ce qui est le plus difficile je trouve ).

    • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

      Posté par . Évalué à 4.

      Moi je paris que si tu fais du développement fermé puis tu libert les sources au moment de la sortie du jeu. Tu auras une exclusivité GNU/Linux de plusieurs mois au minimum.

      Les logiciels sous licence GPL forcent leurs utilisateurs à respecter la GPL (et oui, l'eau, ça mouille).

    • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

      Posté par . Évalué à 4.

      Il y a tout de même un problème de poule et d'oeuf, actuellement: même si on trouve des jeux en 3D sous Linux, la gestion de la 3D est tellement approximative et inégale qu'ils auront du mal à trouver leur public. Prenons Ryzom, par exemple: tout est libre, ça marche sous Linux, mais quand je veux y jouer je démarre un Windows. Pourquoi ? Parce qu'avec ma carte graphique, bien que disposant d'un peu d'accélération sous Linux, le jeu est à la limite du jouable en mettant tous les réglages au minimum. Et on parle d'un jeu datant de 2004, tout de même. Sous Windows, avec tous les réglages au maximum, c'est fluide.

      Du coup, l'idée de faire un jeu incitant les gens à ne pas rebooter pour jouer n'est pas totalement idiote. Bien sûr, il faudrait plein de bons jeux exclusifs à Linux pour que les fabriquants de cartes graphiques se bougent le cul, donc ça ne servira à rien, mais bon...

      • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bien sûr, il faudrait plein de bons jeux exclusifs à Linux pour que (...)

        Super, on prend les méthodes qu'on critique pour les jeux Windows, sous excuse de faire venir des gens sur telle ou telle plate-forme. Que du bonheur, c'est juste exactement la même philosophie que ceux qui développent exclusivement pour Windows ou la console x.

        Voulons nous (bon, ok, qui nous?) vraiment ce genre de chose? Pourquoi, si on a la même conscience sur la liberté que les utilisateurs Windows, vouloir que les gens passent sous Linux? Expliquer la notion de liberté etc... Tout en cautionnant des jeux en exclusivité, c'est un peu rigolo quand même.

        Quitte à avoir des exclus sur une plate-forme x, je ne vois pas pourquoi on devrait changer, pour les exclus on a déjà Windows et les consoles, qui marchent aujourd'hui très bien pour les jeux.

        Faudrait un jour penser à améliorer Linux pour que le libre montre qu'il peut faire mieux que le proprio, plutôt que de faire exactement comme le proprio et utiliser des "exclus" plutôt que d'avoir une plate-forme compétitive.

        Bref, c'est quand même bizarre finalement ce projet Bossanova... Je ne vois pas trop en quoi il change par rapport à Electronic Arts et compagnie : sa finalité est de promouvoir une plate-forme (Linux pour Bossanova, Windows pour Electronic Arts et compagnie), avec les mêmes méthodes. Indé peut-être, mais même philosophie non?

        Alors certes ça va peut-être permettre à quelques entreprises sans investisseur de développer un jeu, mais avec une exclu, même temporaire, je la mettrai personnellement dans le même sac que les "grosses boites" : les deux acceptent de négocier des exclus contre de la thune.

        • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

          Posté par . Évalué à 3.

          on prend les méthodes qu'on critique pour les jeux Windows

          Je ne critique pas les jeux Windows. D'ailleurs, j'ai même une PS3, le summum du propriétaire. J'aimerais juste mieux pouvoir jouer sous Linux, et ça passe par la nécessité d'avoir de bons drivers (ou des jeux en 2D, ça me va aussi.) Si ça implique d'avoir des jeux propriétaires pendant quelques mois puis libres, ça ne me gène pas plus que ça.

          Faudrait un jour penser à améliorer Linux

          Ho punaise, je n'y avais pas pensé !

        • [^] # Re: La promotion du Libre par Bossanova...

          Posté par . Évalué à 2.

          Juste une précision quand même, quand tu dis :

          c'est juste exactement la même philosophie que ceux qui développent exclusivement pour Windows ou la console x. et Je ne vois pas trop en quoi il change par rapport à Electronic Arts et compagnie : sa finalité est de promouvoir une plate-forme (Linux pour Bossanova, Windows pour Electronic Arts et compagnie)

          C'est totalement faux.
          Le but des éditeurs est de se faire des ronds, ni plus ni moins, et ne sont pas du tout dans un combat pour promouvoir tel ou tel OS.

          Hors pour pleins de raisons, ce n'est pas possible avec linux.
          Mais je t'assure que le jour ou ça sera le cas, tu auras des jeux et des pilotes sous linux comme si il en pleuvait

  • # de l'auteur de la news...

    Posté par . Évalué à 3.

    Pour resituer, c'est moi qui est posté cette news, et j'en profite pour remercier l'équipe de linuxfr pour avoir transmis l'info.

    J'ai l'impression que beaucoup de gens n'apprécient guère le concept du concours, et ce pour de bonnes raisons, mais je trouve cela dommage.

    Je pense que l'objectif des organisateurs n'est pas spécialement d'essayer de rameuter le plus de monde sur Linux, mais plus d'inciter les développeurs pro, notamment les indés, à s'intéresser davantage à cette plateforme, en soutenant qu'un jeu peut-être "rentable", même en le sortant en exclu sur Linux. Après la notion d'exclu linux est discutable et sujet à débat. Du point de vue des devs, c'est tout simplement stupide de se fermer un marché tel que windows, sans compter que la notion d'exclu va de toute évidence à l'encontre de la philosophie "linuxienne". Après promouvoir et soutenir financièrement le développement de jeux "pro" sur linux, perso je trouve ca louable. chacun son point de vue.

    Après je ne pense pas que ce soient des purs altruistes, et qu'ils espèrent tout de même que le concept fera suffisamment parler de lui pour au moins rentabiliser l'investissement.

    Juste une petite remarque, parce que je note qu'on reproche souvent que ce soit une question d'argent. Ce que je vais dire va paraitre évident, mais le développement d'un jeu par un studio demande une équipe conséquente, plus ou moins de temps selon le projet, et ce à temps plein. Le bénévolat c'est cool, mais ca fait pas vivre le bénévole. En tant que studio, nous avons des impératifs financiers évidents ( et ne pas être payés en travaillant à plein temps, ca va bien 5 minutes, 6 mois, voir 1 an, mais bon après faut manger quoi... ). Et cela revient donc à une question de thunes, forcément. Après si parce qu'on parle de linux, on doit mettre les impératifs financiers de coté pour bien se faire voir, je trouve ça un peu exagéré... Lequel d'entre vous est prêt a travailler à temps plein gratuitement, honnêtement ?

    un petit calcul pour se rendre compte :
    pour payer 6 personnes à temps plein, durant 6 mois de dev ( et c'est vraiment pas énorme pour un jeu ), il faut que la boite puisse sortir
    ( 6x6x(1500x2)) = 108000 € sur 6 mois... le salaire x2 c'est en comptant les charges ( pour ceux qui se le demandent).

    Donc oui, on est clairement intéressés par un financement, et ce sans en avoir honte ( sisi je vous jure ^^ ). Après on ne veut pas forcément développer le projet pour se remplir un coffre-fort perso, juste avoir de quoi se payer, faire tourner la boite et pourquoi pas financer nos projets futurs. Et oui, on est prêts a "vendre" une exclu linux pour pouvoir se payer normalement pendant 6 mois et sortir notre jeu. est-ce un mal ?

    Pour finir, nous avons tout de même échangé au préalable quelques mails avec les organisateurs, qui assurent être très flexibles au niveau des contraintes imposées ( rien contre une exclu temporaire, publication open source conseillée mais non imposée, avec ou sans délai ). Un investisseur standard a peu de chances d'être aussi flexible.

    Je suis personnellement curieux de voir comment ca va se passer... mais je me demande s'ils n'ont pas certaines lacunes dans leur stratégie de communication, voir dans certains fondements de leur projet.

    • [^] # Re: de l'auteur de la news...

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Et cela revient donc à une question de thunes, forcément.

      Je suis le premier à réagir quand on veut tout faire en pensant qu'il n'y a pas d'argent derrière, et qu'on vit d'amour et d'eau fraîche. Les réactions ne viennent pas de la de ce que je lis (et écrit), juste en essayant de résumer : vous vous en foutiez complet de Linux (en théorie peut-être pas, mais en pratique : pas de release Linux alors qu'il y a une release Windows) avant de voir la possibilité de thunes, il ne faut pas s'étonner alors qu'on voit que Linux, c'est juste de l'opportunisme et que si c'est Sony qui aurait proposé la thune pour la PS3 en exclu avec code fermé, vous auriez aussi dit oui.

      Ce n'est pas négatif, chacun sa manière de trouver les sous, et surtout pour le moment il n'y a aucun business model viable trouvé dans le libre pour les jeux, mais se lancer dans l'aventure "Linux" en essayant de se bien faire bien voir pour avoir une grosse publicité gratuite, ben il faut remplir les conditions, et faire de l'exclu est, de mon point vue, complètement à l'opposé de l'idée de base des utilisateurs de Linux (bien qu'il y en ait quand même à qui ça plaira tellement ils détestent les autres OS, on se demande d'ailleurs pourquoi tant de haine) qui recherchent la liberté qu'ils n'ont pas sous les autres OS, comme la possibilité de modifier, d'adapter, et ce sans restriction à la tête du client (si il est sous Windows ou pas)

      Et oui, on est prêts a "vendre" une exclu linux pour pouvoir se payer normalement pendant 6 mois et sortir notre jeu. est-ce un mal ?

      Ce n'est pas un mal. Juste que je ne vois alors pas la différence de mentalité entre vous et n'importe quelle grosse boite classique de développement de jeux vidéos (les uns font "exclu Windows" pour pas s’embêter avec le peu de volume des autres OS, les autres font "exclu Linux" pour se financer).

      Alors, pourquoi vous et pas les autres? Qu'est-ce qui vous différencie des autres jeux dont certains tournent sous WINE, d'autres ont un client natif Linux proprio etc? Comment pouvons-nous vous croire alors que vous changez votre idée sur Linux avec un chèque? Changerez-vous d'avis si il y a un plus gros chèque pour une exclu Windows?
      Il faudrait déjà préciser votre plan (exclu pendant combien de temps? libre à partir de quand? Qu'est-ce qui sera libre, le code ou le code+graphisme? etc...), car pour le moment, ça a surtout l'air très bordélique et on voit pas trop où ça va, juste qu'il y a une démo Windows. Il manque une philosophie derrière tout ça.

      Les autres jeux, on a d'abord vu la couleur du produit (World of Goo etc...) et on a soutenu (ou pas) en connaissance de cause.

      • [^] # Re: de l'auteur de la news...

        Posté par . Évalué à 3.

        Pour cette histoire de release windows, je ne peux que comprendre ton (votre) point de vue. kirub a rapidement résumé la cause de cette erreur. (Sans vouloir raconter ma vie,) le projet a effectivement été commencé exclusivement sur windows, car les 3 programmeurs dont je faisais partie ne connaissaient pas bien le développement linux à l'époque, et ne souhaitait pas ( à tord ) "compliquer" le développement avec cette charge supplémentaire. A la fin de l'année, aucun membre de l'équipe originale ne voulait continuer le projet a part moi, et je participais au lancement ( qui est toujours en cours ) de Galhmac.

        Il s'est passé un long moment ( jusqu'a 1 semaine avant que l'on entende parler du projet bossanova ) avant que l'on puisse reprendre Happy Burst. Un refactoring d'une partie du code s'imposait et la question d'un portage sur linux avait déjà été rapidement abordée ( nous n'utilisions que des libs compatibles ou presque, donc cela ne représentait pas trop de boulot ) sans être autrement approfondie. On a vu le concours, les règles, les enjeux, on a soumis notre projet ( en demandant au préalable si l'exclu linux pouvait être temporaire, entre autres ), et on ne pensais pas vraiment être retenus. Je ne te cacherais pas que ca nous a décidés sur la question, et que le portage linux sera fait que nous remportions le financement ou non. Et cela nous fait aussi réfléchir sérieusement au fait de laisser notre code open source. Mieux vaut tard que jamais, non ?

        Pour ce qui est de l'exclu linux, c'est le bossanova qui l'impose. Si nous ne sommes pas retenus, nous n'avons aucune raison de laisser une exclu sur quelconque plateforme. Je ne peux pas t'en dire beaucoup plus pour les raison citées ci dessus, nous devons définir pas mal de choses suites à ces évènements, et certains ne dépendent pas de que de nous. Nous sommes quand même franchement ouverts sur les orientations que prendra le projet ( on propose aux internautes qui le souhaitent de donner leurs avis et suggestions pour Happy Burst Day sur le site Digital Coproduction. On commence a peine, mais on fonde quelques espoirs dans ce concept ).

        Je vous rappelle aussi que nous ne sommes pas le seul projet en lice, et que le développement d'Avaneya a été commencé sur linux ( exclusivement je crois ). Je ne vous force pas à voter pour nous non plus, ou même à voter tout court si vous n'y trouvez aucun intérêt ^^

      • [^] # Re: de l'auteur de la news...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 31/03/11 à 02:22.

        Pour un peu nuancer l'approche de Zenitram, je fais parti des modérateurs qui ont voté pour cette dépêche, pas pour sa rédaction qui présentait quelques limites bien mises en évidence dans les commentaires ci-dessus, mais pour le sujet abordé et qu'il est souhaitable de promouvoir : les développements pour GNU/Linux (que ce soit en libre de préférence ou en proprio, c'est linuxfr pas librefr icite :p, ou en "intermédiaire" aka "quasi-libre mais pas complètement" avec parfois quelques approches malencontreuses).

        il n'y a aucun business model viable trouvé dans le libre pour les jeux

        C'est tout simplement faux :

        • comme l'a montré Carmack en libérant le moteur de quake et OpenArena qui en est issu en complètement libre et un respect strict de la GPL - je peux détailler au besoin - ou warsow en non complètement libre (et avec un engouement, "différent" dirais-je, le contexte joue beaucoup aussi)
        • il suffit de regarder http://linuxfr.org/sections/jeu pour voir tout ce qui est disponible sous GNU/Linux (et c'est viable depuis le temps)

        Tu aurais dit "incitatif" voire "pérenne", là oui, j'aurais été d'accord vu que les modèles actuels sont (souvent) basés sur (liste non exhaustive) :

        • libération quand il n'y a plus de thunes à se faire (à prévoir dès le début comme Carmack l'a montré à plusieurs reprises)
        • libération du moteur mais pas de l'artwork
        • libération suite à campagne de dons (je pense à http://linuxfr.org/news/le-humble-indie-bundle-nouveau-est-arriv%C3%A9 qui est une libération partielle), qui au passage a indiqué que les linuxiens étaient plus généreux que les utilisateurs d'autres plateformes, ce n'est pas négligeable
        • gain éventuel lors de la libération (ryzom ?) en gardant des serveurs payants
        • développements en libre depuis le début (se créer une expérience est bon sur le CV)
        • un business model basé sur la notion de se faire plaisir, ça rapporte aussi (désintéressé), il y en a beaucoup
        • un business model innovant comme gcompris (que j'assimile au monde du jeu), dispo pour les GNU/Linux, code restant à compiler pour les windows (ou version payante du binaire), j'aime bien ce modèle ;-)
        • une licence non libre, le pire àmha, qui décourage tout le monde de s'investir (genre le code est dispo mais la redistribution non possible), je ne me rappelle plus du nom du jeu avec moon dedans iirc

        Donc, oui, faire du libre a des avantages, pas forcément tous, c'est une question de point de vue àmha ; fonctionner sous GNU/Linux permet de promouvoir la portabilité et accéder à plus de plate-formes notamment, je laisse les autres développeurs de jeu lister l'intérêt qu'ils y trouvent (outre bénéficier de bibliothèques déjà en libre et il semble normal de se poser la question de pousser la logique sur le jeu en lui-même, éventuellement au bout d'un certain temps).

        Les business-models existent, ils se cherchent visiblement, se baser sur la "rétention" à différents niveaux est en place, mais il est possible de vivre pour certains en faisant du libre, pas forcément de vivre du jeu libéré en lui-même, peut-être faut-il regarder les à-côtés :-) Au besoin et avec un peu plus de retours, je pourrai compléter http://faq.tuxfamily.org/CommunicationLibreGame/Fr qui est un premier jet qui commence maintenant à dater :/ et nous sommes prêt à ajouter qui le souhaite sur http://faq.tuxfamily.org/Games/Fr dès lors que l'implication dans le libre est avérée :)

        • [^] # Re: de l'auteur de la news...

          Posté par . Évalué à 4.

          Tu chipottes un peu, là. Pour moi, « business model viable, » ça inclue « pérenne. » J'ai envie d'y croire, et je suis curieux de voir une boîte gagner « beaucoup » d'argent sur un jeu libre, voire sur un jeu à moteur libre et données propriétaires. Même si une telle boîte existait, ça pourrait ne résulter que de conditions extraordinaires, et être difficile à reproduire. Par exemple, si on prend les développeurs de petits jeux indépendants (Angry Birds et autres), je ne vois pas comment ils pourraient se faire de l'argent si leur jeu était libre.

          Les jeux en ligne ont plus de chance de réussir, parce que leur valeur est fortement liée à leur communauté de joueurs, et qu'on ne peut pas jouer sans serveur et sans communauté. Ryzom, dont je parle beaucoup en ce moment parce que je suis devenu accro, est totalement libre, mais personne n'a intérêt à jouer ailleurs que sur les serveurs officiels.

          • [^] # Re: de l'auteur de la news...

            Posté par . Évalué à 2.

            Les jeux en ligne ont plus de chance de réussir, parce que leur valeur est fortement liée à leur communauté de joueurs, et qu'on ne peut pas jouer sans serveur et sans communauté. Ryzom, dont je parle beaucoup en ce moment parce que je suis devenu accro, est totalement libre, mais personne n'a intérêt à jouer ailleurs que sur les serveurs officiels.

            Un jeu en ligne avec abonnement semble être le seul business model viable pour un jeu libre. Mais c'est loin d'être évident. Si tu crées un MMO libre pour lequel tu diffuses le code du serveur et du client, l'abonnement que tu feras payer aux joueurs devra couvrir ton coût de développement en plus des coûts d'exploitation alors que n'importe qui pourra, en toute légalité, faire tourner un serveur avec uniquement les coûts d'exploitation, donc bien moins cher. Où irons les joueurs ? Sur ton serveur à 15€/mois ou sur celui à 5€/mois ?

            Et les joueurs ne préféreront pas forcément les serveurs officiels. Par exemple, Blizzard se bat contre les serveurs privés qui font tourner des copies de World of Warcraft. Il y a même des joueurs prêts à dépenser de l'argent sur ces serveurs pour rendre leur personnage plus puissant (Blizzard a gagné un procès contre une société faisant tourner ce type de serveur).

    • [^] # Re: de l'auteur de la news...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      un petit calcul pour se rendre compte : pour payer 6 personnes à temps plein, durant 6 mois de dev ( et c'est vraiment pas énorme pour un jeu ), il faut que la boite puisse sortir ( 6x6x(1500x2)) = 108000 € sur 6 mois... le salaire x2 c'est en comptant les charges ( pour ceux qui se le demandent).

      Euh… tu es sérieux ? Tu trouves des esclaves compétents expérimentés en dévelopement à ~30 k€ brut ?

  • # Le seul projet francophone

    Posté par . Évalué à 0.

    Et vous prenez un titre anglish?
    Le français n'est pas assez "In", pas assez "bankable"?

    Sinon, "Ratatouille", ça ne vous dit rien?
    Ne croyez-vous pas que les autres gars de la planètes aimeraient voir autre chose?

    Aller, peace unity love comme on dit chez les skateboarder!

    • [^] # Re: Le seul projet francophone

      Posté par . Évalué à 1.

      Le titre est en anglais car le jeu ne sera pas une exclu française, tout simplement...

      Je suis pas sur de comprendre ce que tu veux dire par "Ratatouille". Tu parles du concept du jeu ?

      • [^] # Re: Le seul projet francophone

        Posté par . Évalué à 2.

        Je crois qu'il veut dire que si des américains ont utilisé un mot français comme titre de film, alors vous devriez faire pareil.

        • [^] # Re: Le seul projet francophone

          Posté par . Évalué à -1.

          Le titre est en anglais car le jeu ne sera pas une exclu française, tout simplement..

          C'est bien ce que je pensais, on a affaire à un jeune marketeux. :)
          Pas plus ridicule comme argument!

          Je te ramène à mon exemple sur Ratatouille, est-ce une exclu française?

          Yusei: Non, ça pourrait être un mot albanais, chilien, arabe... c'est juste que nos chères frenchy sont vraiment formatés. ça cherche plus à être "vu" qu'à être original et cohérent.

          • [^] # Re: Le seul projet francophone

            Posté par . Évalué à 1.

            Un jeune marketeux, n'importe quoi... Si on met de coté que je suis prog, oui je fais aussi de la com ( on est 2 dans le studio... ).

            Ok pour Ratatouille. De la à chercher la petite bête ( pourquoi le nom du jeu est en anglais alors que vous êtes français )... J'ai l'impression que c'est un peu de la mauvaise foi. Et en plus tu insinue que le nom est incohérent alors que tu ne connais ni le projet, ni ses orientations, pas grand chose en somme. Tu as peut-être une idée qui colle plus au concept que tu a l'air de connaitre mieux que nous...

            Et j'ai bien l'impression qu'il n'y a pas que les dev's frenchies qui soient formatés...

      • [^] # Re: Le seul projet francophone

        Posté par . Évalué à -2.

        Non, c'est pour montrer qu'on a une culture à nous et une histoire qui intéresse les autres!
        Il faut arrêter d'idolâtrer bêtement l'Amérique, je dis pas non plus qu'il faille donner de leçons, mais voilà, nous ne sommes pas "New Yorkais" ou "Londoniens".

        La génération des créatifs actuels me fait vraiment penser au rapport qu'a le Teckel pour son maître. :)

        "Happy Burst Day", non mais franchement, c'est ridicule...

        • [^] # Re: Le seul projet francophone

          Posté par . Évalué à 2.

          Tout comme le fait de critiquer ( voir d'insulter ) gratuitement, en toute méconnaissance de cause...

          je dis pas non plus qu'il faille donner de leçons

          Un peu quand même, non ?

          • [^] # Re: Le seul projet francophone

            Posté par . Évalué à -1.

            Tout comme le fait de critiquer ( voir d'insulter ) gratuitement, en toute méconnaissance de cause... Non, je parle d'un comportement récurrent dans la scène des infographistes/artistes français.

            J'ajouterais aussi que nous sommes le seul projet francophone présenté au concours. Je n'ai pas l'impression que c'était une particularité que vous vouliez mettre en avant...

            • [^] # Re: Le seul projet francophone

              Posté par . Évalué à 0.

              Enfin on s'en prend plein la tronche quand même =). On l'a peut être mérité sur un certain nombre de points, mais je trouve le jugement un peu dur ( on est loin d'être un gros studio puisqu'on est 2 progs )...

              Le fait que ce soit le seul projet francophone implique surtout que ce sera probablement le seul jeu parmi les 4 en français, et de base ( + bien entendu traduit en anglais ). Après je ne pense pas que la communauté linux francophone soit anglophobe, mais cela reste un plus, non ?

              Et tu ne crois pas qu'il y ait une raison à ce que la majorité des infos/artistes ( si tu classe les Progs dans cette catégorie ) préfèrent choisir des noms anglais pour leurs jeux ? On ferait un jeu qui relate une partie de l'histoire de la France, je dis pas. Ratatouille est un film qui se déroule à paris, ca parle un peu de gastronomie et de rat. Le nom colle parfaitement ( sans compter que la ratatouille est peut-être un plat mondialement connu ^^ ). Tu verrais quoi comme nom français pour un jeu où des lézards et des tigres se mettent sur la tronche dans un univers déjanté, avec un peu de SF, et qui soit connu dans plusieurs langues ? "Voulez Vous Coucher Avec Moi ?" ( quoi que ca pourrait avoir du succès ^^ ). Plus sérieusement, si on avait eu une idée sympa en français, et comme l'équipe originale ( sauf moi ) ne comptait pas vraiment continuer le projet après leurs études, on l'aurait gardé. Lesdits graphistes originaux ( pas les progs ) ont insisté pour l'appeler "Hybrid", mais on trouve ça bien pire.

              On va pas continuer ad vitam eternam non plus, tu as le droit d'adhérer ou non. Nous ce qui nous importe le plus, c'est de faire un jeu fun, qui nous plait ( et c'est le cas ) et qui plait aux joueurs. Sans rancune =)

              • [^] # Re: Le seul projet francophone

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Enfin on s'en prend plein la tronche quand même =).

                Faut pas le prendre contre toi, c'est juste une confrontation à la critique un peu directe.

                Le fait que ce soit le seul projet francophone implique surtout que ce sera probablement le seul jeu parmi les 4 en français,

                C'est déjà un meilleur argument que l'argument initial qui laissait penser à la préférence nationale (j'en suis très peu fan, on a assez de débats pourris avec nos politiques). Mais c'est une petit plus, pas plus.

                Plus sérieusement, si on avait eu une idée sympa en français,

                Perso, je vote pour le nom anglais, car justement faut vendre ailleurs qu'en national, les noms français c'est bon pour "Ratatouille"...

                Sans rancune =)

                Idem :)

              • [^] # Re: Le seul projet francophone

                Posté par . Évalué à 2.

                En fait il faut comprendre aussi que vous êtes ici sur un site de libristes. Pas seulement un site sur Linux.
                Sur LinuxFr, les projets closed source n'ont pas spécialement la côte. Alors une dépêche qui fait la promotion d'un jeux closed source et qui fait dans l'opportunisme financier, ça en démange plus d'un.
                Ce n'est pas qu'ici personne ne fasse de closed source pour vivre. Juste qu'en faire ici la promotion semble déplacé pour quelques personnes (comme les dépêches sur le cinéma). Surtout lorsque la communication semble si bancale et le projet mal ficelé. On sent la jeunesse de l'équipe et le manque flagrant de moyens. Alors forcément, ça trolle.

                • [^] # Re: Le seul projet francophone

                  Posté par . Évalué à 1.

                  En même temps on a bien fait de s'y confronter maintenant. Ca ne sert à rien d'essayer de ramener le plus de voix si l'on est pas crédibles pour les utilisateurs de la plateforme. On apprend de nos erreurs et on va étudier ces questions pour proposer un modèle qui corresponde à "l'esprit" de la plateforme, sinon ca ne sert à rien d'y participer. Comme tu le dis, on est encore bien jeunes...

                  • [^] # Re: Le seul projet francophone

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    En même temps on a bien fait de s'y confronter maintenant.

                    Tout à fait.

                    On apprend de nos erreurs

                    Bien!

                    un modèle qui corresponde à "l'esprit" de la plateforme, sinon ca ne sert à rien d'y participer

                    Faut bien réfléchir, c'est clair que les libristes (et non libristes :) ) ne pardonnent pas certaines choses, faut connaitre.
                    Rien n’empêche de faire du proprio sur Linux, c'est même le bienvenue (c'est mieux que proprio sous Windows seulement), mais il faut savoir être humble et par exemple ne pas dire que c'est pour faire avancer le libre (sinon on demande les sources), être prêt à se taper les problèmes d’hétérogénéité de la plate-forme (distros, CPU... Ca ne s'improvise pas). Après, c'est clair que parler d'exclu volontaire pour une plate-forme (car il y a plein de truc libres non portés, mais on est libre de le faire puisqu'on a les source et l'autorisation), c'est quand même sacrément à l'opposé de Linux et de l'idée de liberté... Et si c'est la condition de Bossanova, même temporaire, c'est mal barré pour être apprécié par tout le monde (après, ça peut être apprécié par certains, "l'esprit" de la plateforme est très très diverse, il n'y a pas un esprit, mon conseil est d'être très clair sur les raisons des choix que vous faites, la le problème est que vous y allez un peu à l'aveugle, à tâtons)

                    Bon courage...

    • [^] # Re: Le seul projet francophone

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Sinon, "Ratatouille", ça ne vous dit rien?

      Justement, le film s'appelle ainsi pour bien marquer que l'action se passe en France et donc à Paris. C'est bien un ciblage bien marketing.

      Bref, un titre anglais pour un jeu vidéo qui se veut exportable, c'est obligatoirement en anglais car c'est devenu une langue « neutre ». Les seuls cas où tu peux utiliser un nom autre qu'anglais, c'est lorsque tu as un contexte bien particulier à l'histoire. Et encore, tu auras souvent un sous-titre anglais.

      • [^] # Re: Le seul projet francophone

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Une langue neutre, halàlàlà; faut vraiment venir ici pour lire des bêtises pareilles!
        Faut pas confondre neutre et "fondu dans la masse". Trouver trop "hype" les noms/mots anglais quand on est ado, je veux bien, mais passé un certain âge, il y a franchement un côté JC Vandamme au kikoololisme.
        Je serais même prêt à parier qu'un nom français aurait un effet positif.

        Anyway, Jvous laisse, je retourne au living-room checker les news de today, la speakrine est hot!

        • [^] # Re: Le seul projet francophone

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Si déjà tu pouvais lire le français, et comprendre les subtilités liées à la ponctuation, ce serait un grand progrès. J'ai bien mis l'adjectif « neutre » entre guillemets pour bien montrer que ce n'est pas un fait que j'accepte totalement. Mais force est de constater que, dans certains domaines tels que l'informatique, il n'est pas possible de se passer des mots anglais sans sacrifier l'inter-opérabilité avec les collègues, voir les clients.

          Quand au côté JCVD, je t'invite à aller vivre dans un pays anglophone. Tu comprendras qu'il est alors plus que difficile de ne pas mélanger les mots entre les langues.

          Bref, tu constateras que j'aime écrire en français, et que je tente d'utiliser des mots français lorsque c'est pertinent. Je prononce aussi « challenge » en français quand je parle français. Et plein d'autres détails qui te plairaient.

          Le fait est qu'un projet international, pour percer et ne pas être trop cher, doit être produit en anglais. Que ce soit au niveau du source (l'anglais est tout de même la langue commune de facto en informatique), ou au niveau des données métier, car il est moins cher de trouver des traducteur de l'anglais vers les langues du monde entier que du français vers les langues du monde entier. Mais maintenant, si on veut donner un cachet français au jeu, c'est un pari, et on peut investir dessus : mais c'est un choix de production.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.