Sortie d’Ubuntu 15.10

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, M5oul, palm123, ZeroHeure, Benoît Sibaud, tankey, jcr83 et j. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
Tags :
44
23
oct.
2015
Ubuntu

Sortie le 22 octobre 2015, Ubuntu 15.10 est la vingt-troisième version d’Ubuntu. Il s'agit d'une version classique, qui sera maintenue pendant 9 mois. Son nom de code est Wily Werewolf, soit le « loup garou rusé » dans la langue de Molière.

Pour rappel, Ubuntu est une distribution GNU/Linux basée sur Debian. Elle a hérité de sa distribution mère l'objectif d'universalité : elle vise à être utile sur les ordinateurs de bureau, les ordinateurs portables, mais aussi les serveurs, le cloud, les téléphones, les tablettes et même les objets connectés en général. Elle se veut simple d’accès pour les utilisateurs n’ayant pas de connaissances poussées en informatique, mais également pour tout développeurs.

En plus de la distribution mère, Ubuntu, il existe plusieurs variantes officielles, fournies avec des choix logiciels différents, afin de couvrir un besoin (Ubuntu Server, Edubuntu…) ou de fournir un environnement de bureau particulier (Kubuntu, Xubuntu…). Cette dépêche présente les principales nouveautés.

Sommaire

Généralité

  • Noyau 4.2 ;
  • Mesa 11 ;
  • systemd 225
  • La majeure partie des composants de GNOME passe en 3.16 ;
  • GCC 5.2.1
  • Qt 5.4.2 ;
  • LibreOffice 5.0

Gravures du traité de physionomonie de Ch. Lebrun et Morel d'Arleux, 1806

Gestionnaires de bureau

Unity 7

Comme de coutume depuis maintenant plusieurs versions, l'environnement de bureau par défaut évolue assez peu. En dehors de quelques tâches de maintenance et de l'habituelle fournée de correctifs divers, on pourra noter principalement la refonte des barres de défilements.

Avec la version 11.04 il y a quatre ans et demi, alors même que Unity devenait le bureau par défaut, apparaissaient les fameuses « barres de défilements en surimpression ».

anciennes barres de défilement

Développée par Canonical, cette fonctionnalité permet d'économiser de l'espace dans les applications en ne faisant apparaître les barres de défilement qu'en surimpression lorsque le pointeur de la souris s'approche.

Depuis sa version 3.16, GTK+ a intégré une solution similaire mais distincte du point de vue de l'implémentation. Afin d'améliorer la compatibilité avec GNOME et de minimiser les coûts de maintenance, il a été décidé d'utiliser les barres de GTK+ et de supprimer les anciennes.

nouvelles barres de défilement

Notez cependant que les anciennes barres de défilements restent actives pour les applications GTK+2.

Kubuntu - KDE SC

Ici non plus, pas de grande révolution : Kubuntu se stabilise suite au passage au bureau Plasma 5 par défaut dans la version précédente. Celui-ci a d'ailleurs gagné en fluidité dans cette nouvelle mouture.

De nouvelles applications ont été portées vers KDE Frameworks 5 et Qt 5. On pourra citer le navigateur de fichiers Dolphin, le gestionnaire d'informations personnelles Kontact, le gestionnaire d'archives Ark, des jeux comme Picmi et d'autres encore.

Au delà de ça, de très nombreux bugs ont été corrigés.

D'un point de vue plus organisationnel, Jonathan Ridell a annoncé sa démission du poste de release manager de Kubuntu. Pour rappel, un conflit l'avait opposé au conseil de la communauté Ubuntu sur divers sujets liés à la gestion d'Ubuntu par Canonical. Il est, à vrai dire, difficile de se faire une idée claire et objective de la situation depuis l'extérieur, car de nombreux échanges entre les différents protagonistes ont eu lieu en privé. Un résumé de l'affaire ainsi qu'un débat enflammé peut être consulté dans ce journal.

On notera cependant que cette démission semble aujourd'hui rassurer quelque peu en ce qui concerne l'avenir de Kubuntu, dont la communauté semble déterminée à poursuivre le développement.

Xubuntu - Xfce

Cette nouvelle version voit l'inclusion de LibreOffice Calc et Writer par défaut en lieu et place de Gnumeric et Abiword. Un thème particulier a été appliqué à LibreOffice afin que ses applications s'intègrent harmonieusement avec le reste du bureau.

L'application « Xfce Panel Switch » fait également son apparition. Elle permet de gérer facilement différentes dispositions du bureau, en passant de l'une à l'autre d'un simple clic ainsi qu'en permettant l'importation et l'exportation d'une configuration spécifique.

Cinq dispositions sont intégrées par défaut. L'une fait ressembler le bureau à GNOME 2, l'autre à Windows. Une correspond évidemment à la disposition par défaut actuelle de Xfce, tandis que deux autres reprennent l'ergonomie de versions précédentes.

Ubuntu GNOME

À l’occasion de cette version, Ubuntu GNOME adopte un nouveau logo :

logo ubuntu gnome

Au delà de la mise à jour de la plupart des composants vers GNOME 3.16, on notera qu'il est désormais possible d'installer une session expérimentale se basant sur Wayland. Pour ce faire, il suffit d'installer le paquet gnome-session-wayland puis de sélectionner la session en question depuis l'écran de connexion. Attention, seuls les pilotes graphiques libres sont cependant gérés, pour le moment.

Ubuntu Next (téléphones, tablettes, mais pas que)

Canonical investit massivement dans Ubuntu Touch, il s'agit d'une distribution dérivée à part entière, qui vit sa vie en parallèle de l'Ubuntu que nous connaissons tous.

Contrairement à sa distribution mère, Ubuntu Touch est une quasi rolling-release : toutes les 6 semaines, une mise à jour majeure est proposée sur tous les terminaux. Chaque version est nommée en interne « OTA », pour over the air.

Au moment de la sortie d'Ubuntu 15.10, nous en étions à l'OTA 7, soit la septième itération depuis la sortie des premiers téléphones en février dernier.

Évolutions des six derniers mois

Quatre OTA se sont succédées depuis Ubuntu 15.04. Parmi les nouveautés, on pourra noter :

  • Migration vers un système basé sur Ubuntu 15.04, associé à un PPA dédié. Pas de migration vers Ubuntu 15.10 prévue, la prochaine étape sera Ubuntu 16.04, probablement avant même sa sortie officielle.
  • Gestion des conversations de groupe avec les MMS
  • Possibilité d'importer les contacts de la carte SIM
  • Gestion de la rotation généralisé à toutes les applications par défaut
  • Amélioration de l'autonomie (surtout pour le Meizu MX4)
  • Les applications doivent maintenant demander l'autorisation pour pouvoir utiliser la caméra et pour enregistrer du son
  • Les applications web peuvent maintenant jouer du son
  • Gestion du hotspot WiFi
  • Possibilité de rechercher dans une page Web ainsi que dans l'historique du navigateur
  • Gestion de l'authentification basique HTTP dans le navigateur
  • Le navigateur est maintenant confiné par AppArmor, améliorant ainsi la sécurité
  • Désactivation par défaut de la remontée automatique des rapports de crashs, qui provoque parfois un gel de l'interface pendant de longues secondes avant que celle-ci ne soit redémarrée. Les utilisateurs avancés sont invités à réactiver cette option dans les paramètres.
  • Nouveaux sons
  • Nouvelles icônes
  • Nouvelle animation de démarrage
  • De très nombreuses corrections de bugs

Ce qui est dans les tuyaux…

En ce qui concerne la convergence, à savoir l'adaptation automatique de l'interface et de l'ergonomie en fonction du format utilisé (téléphone, tablette, clavier/souris…) les choses prennent forme. Un support partiel est d'ores et déjà implémenté. Vous pouvez dès maintenant expérimenter ce qui se passe lorsque vous appairez une souris bluetooth à votre Ubuntu Phone par exemple. Mais le premier support officiel et stabilisé devrait apparaître avec l'OTA 8 ou 9, soit entre mi-novembre et début janvier.

Dans cette optique, de nombreuses applications par défaut ont été et sont en cours de re-création afin de les rendre convergentes. À titre d'exemple, vous pouvez voir cette vidéo qui montre une préversion de la future nouvelle application Musique.

Au delà de la convergence, les prochaines OTA devraient voir l'intégration du support des VPN, une optimisation du temps de chargement des applications, la mise à jour de la pile Bluetooth et bien d'autres choses encore.

À moyen terme, nous attendons donc la migration du système vers une base Ubuntu 16.04. Cette migration majeure devrait théoriquement se faire en même temps que celle vers Ubuntu Core/Snappy ainsi que systemd.

Et la suite ? En route pour Ubuntu 16.04 LTS

Sur son blog, Mark Shuttleworth (le fondateur d'Ubuntu et de Canonical) a dévoilé le nom de code de cette prochaine version : Xenial Xerus. Cette version « Xerus hospitalier », qui sortira en avril 2016, sera particulière : elle sera en effet supportée à long terme (LTS), c'est à dire cinq ans au lieu des neuf mois habituels.

S'agissant donc de la version d'Ubuntu recommandée en entreprise et sur les systèmes critiques, il y a fort à parier qu'il n'y aura pas de révolution durant ce cycle de développement. La priorité va être mise sur la fiabilité et le peaufinage de toutes les nouveautés apparues ces deux dernières années, depuis Ubuntu 14.04 LTS.

Ubuntu

  • # dredi

    Posté par . Évalué à 3.

    Bien joué d'avoir diffusé la news un jour après la sortie.

  • # Unity 8

    Posté par . Évalué à 1.

    Rien sur Unity 8 ?

    • [^] # Re: Unity 8

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Unity 8 et Mir ne sont pas mentionnés explicitement dans la dépêche, mais la partie sur Ubuntu Next en parle indirectement.

      • [^] # Re: Unity 8

        Posté par . Évalué à 2.

        Je n'arrive pas à retrouver où j'ai lu hier (mais sur une autre machine, donc pas d'historique de navigation) qu'on pouvait configurer une session Unity8 sur un ordinateur de bureau sans risquer de bousiller sa session Unity normale.

        • [^] # Re: Unity 8

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Tout à fait, il suffit d'installer le paquet unity8-desktop-session-mir.
          La session ne fonctionnera qu'avec les pilotes graphiques libres cependant.

          • [^] # Re: Unity 8

            Posté par . Évalué à 1.

            Merci, je testerai ça. J'avais lu que ça fonctionnait avec les pilotes Intels (je n'ai pas de carte graphique dédiée sur mon portable).

  • # rolling-release et convergence

    Posté par . Évalué à 3.

    Contrairement à sa distribution mère, Ubuntu Touch est une quasi rolling-release

    Quand la convergence sera fini. Ubuntu sera aussi une quasi rolling-release ?

    • [^] # Re: rolling-release et convergence

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      De ce que je comprends, l'objectif à terme serait de garder les LTS tous les deux ans mais de virer les versions intermédiaires au profit de cette quasi rolling-release.
      Maintenant on y est pas encore. Et il n'y a pas non plus eu d'annonce officielle dans ce sens pour le moment.

      • [^] # Re: rolling-release et convergence

        Posté par . Évalué à 5.

        Autrement dit, Ubuntu adopterait le fonctionnement de la distribution dont elle dérive, Debian, avec testing et stable.

        • [^] # Re: rolling-release et convergence

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Tout est dans le « quasi » rolling release. Il s'agit plutôt de faire des releases stables beaucoup plus souvent.
          Contrairement à Debian testing, ce futur Ubuntu sera la version conseillée en production pour la plupart des usages.

  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à -10.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

    Posté par . Évalué à -10.

    Mais arrêter tous avec "votre langue de Molière"!

    Si vous voulez vous la ramener avec de la culture à propos de ça, dites plutôt "la langue de Laplace" ou "la langue de Descartes" qui eux ont beaucoup plus fait symboliquement pour notre langue que Molière.

    Vous paraîtrez moins crétin.

    Molière n'a absolument rien apporté au français, contrairement à Shakespeare avec l'anglais. Shakespeare, poète, ayant contribué en grand part à la richesse linguistique de sa langue. Molière lui, il a juste écrit des pièces de théâtre pour divertir Louis XIV.

    source: http://www.axl.cefan.ulaval.ca/francophonie/histlngfrn.htm

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pour rimer, on pourrait parler de la langue de Voltaire (qui a contribué à la richesse intellectuelle), ou de la langue de Flaubert (qui a un très beau style).

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à 10.

      Vous paraîtrez moins crétin

      Je n'ai pas l'impression de "paraître crétin" en utilisant une expression comprise par la grande majorité des francophones, fût-elle galvaudée.

      Je ne me prononcerai pas sur l'éventuelle contribution du sieur Poquelin à notre langue, n'étant pas expert en la matière, mais je doute fort qu'il n'ait "absolument rien" apporté. Pas contre, je me garderais bien de donner des leçons sur le français si j'étais incapable de distinguer l'impératif de l'infinitif:

      Mais arrêter tous…

      • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 24/10/15 à 13:44.

        Le lien pointe sur "l'Histoire du français", pas sur l'orthographe fluctuante de ceci.

        Pour l'argument ad hominem de ton propos, je te conseille ça:
        https://fr.wikipedia.org/wiki/Argumentum_ad_hominem
        ainsi que ça:
        http://sansdeclinersnarclens.tumblr.com/post/110093077973/lorthographe-outil-d%C3%A9lite-ou-quand-la-langue

        C'est vrai que ce n'est pas cretin de continuer à utiliser une expression fausse, plutôt qu'une vraie, plus légitime, pour seule raison que c'est très usé. Nivellement par le bas ou fainéantise intellectuel?

        • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

          Posté par . Évalué à 9.

          Que de choses !

          Sur la forme, j'admets avoir usé d'un argument ad hominem. Ce n'est pas très élégant, j'en conviens et te présente mes excuses.

          Revenons alors au fond: je maintiens que la langue est entre autres affaire de conventions. Une expression comme "aujourd'hui" est pléonastique, la bannis-tu pour autant? Non, parce que c'est une convention. Il en est de même pour l'expression "la langue de Molière", que beaucoup comprennent, alors que l'expression "la langue de ylvqzqgb" est tout aussi correcte, mais sera comprise par beaucoup moins de monde. Au passage, contrairement à ce que tu dis quelques lignes plus haut, "la langue de Molière" n'est pas une une expression fausse.

          Tu estimes que l'orthographe est un outil d'élite? C'est ton point de vue, que j'entends mais auquel je n'adhère pas. Pour ma part, j'essaie de la respecter car elle fait partie des conventions qui facilitent la communication écrite et donc la compréhension mutuelle. Mais en la négligeant, n'estimes-tu pas faire montre de la fainéantise intellectuelle que tu dénonces et participer au nivellement par le bas dont tu te plains? (C'est une vraie question, pas une critique.)

          Quant à l'apport de Molière, je répète que je ne suis pas spécialiste. Voici l'avis Jean d'Ormesson:

          Au même titre que Hugo, que la baguette de pain, que le coup de vin rouge, que la 2CV Citroën et que le béret basque, Molière est un des mythes fondateurs de notre identité nationale.

          C'est un avis, donc discutable en tant que tel: tu peux ne pas être d'accord (pour ma part, je ne suis pas concerné par cette question d'identité, n'étant pas français).

          Par ailleurs je suis tout à fait d'accord avec le fait que l'apport de Voltaire à notre langue est bien plus important.

          • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

            Posté par . Évalué à 3.

            Par ailleurs je suis tout à fait d'accord avec le fait que l'apport de Voltaire à notre langue est bien plus important.

            Et bien, moi je ne suis pas de cet avis, et Voltaire lui-même non plus probablement. Ceci dit, je ne pense pas que comparer deux grands écrivains soit très intéressant.

            Par ailleurs, l'importance de Molière est une évidence, pas besoin d'être spécialiste pour s'en rendre compte. Nombreux sont les écrivains à s'être inspirés de son œuvre.

        • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

          Posté par . Évalué à 5.

          Vous reprendre sur votre orthographe n'est pas injustifié vu le sujet. Et la faute fait mal aux yeux aussi.

          L'orthographe c'est une question de respect du lecteur.

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par . Évalué à -10.

            Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

            • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

              Posté par . Évalué à 6.

              Et les ignorants pour justifier leur mauvaise orthographe par un supposé machiavélisme des « littéraires » ;)

              PS : Je ne pense pas que nos politiciens soient vraiment des littéraires, quand on a un ministre de la culture qui affirme n'avoir pas le temps de lire !!

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -10.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Mauvaise de quelle date au fait…

                  Tu es au courant que de l'eau a coulé sur les ponts depuis Molière ? J'écris dans l'orthographe du français moderne. Surprenant non ?

                  Personne ne te reprochera une faute sur un point de détail, tout au plus il pourra te signaler l'erreur de manière à ne plus la voir se reproduire : l'orthographe de base n'est pas si compliquée. Quant aux gens de mon espèce, ils n'ont pas gardé les cochons avec toi.

                  Tu seras un peu moins ignorant.

                  Ignorantus, ignoranta, ignorantum. Ça va deux minutes l'arrogance ? Dire des niaiseries avec assurance n'en fait pas des morceaux de sagesse.

                  Et il serait bien que tu me définisses ce qu'est un littéraire ? Histoire de ne pas changer de définitions entre chaque commentaire (à moins que le dictionnaire n'ait lui aussi été inventé pour nous réduire tous en esclavage).

            • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

              Posté par (page perso) . Évalué à 7.

              L'orthographe c'est une question de respect du lecteur.

              Non….

              Si…

              Tu pourras dire tout ce que tu veux, qu’inverser « er » et « ez » c’est pas très grave, que « ça gène pas la lecture », et que « du moment qu’on se comprend, tout va bien ». Si tu veux.

              Mais quand même, tes posts sans aucun accents sont foutrement chiants à lire (car la lecture est ralentie à chaque mot ambigu qu’on y croise).

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à 10.

      Vous paraîtrez moins crétin.

      Tu es sur qu'en sortant des conneries comme:

      Molière lui, il a juste écrit des pièces de théâtre pour divertir Louis XIV.

      Qu'on paraîtra moins crétin ?

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à 10.

      En quoi des scientifiques font plus pour la langue française que des hommes de lettre ? C'est complètement… crétin. Je pense que j'ai rarement lu un commentaire aussi idiot.

      Molière est tout simplement l'un des plus grands auteurs de théâtre français, donc oui on peut dire la langue de Molière. Cependant si vous ne voulez vraiment pas (lisez-le d'abord, on verra ensuite), vous pouvez encore dire langue de Racine, de La Fontaine, de Boileau, de Pascal, de Ronsard, de Chrestien de Troyes, etc. etc. ou n'importe quel homme de lettre que vous appréciez (s'il en est).

      Quant à l'assertion selon laquelle il n'écrivit que « des pièces de théâtre pour divertir Louis XIV » elle ne démontre que votre inculture crasse. Désolé, mais c'est ainsi.

      PS : Ne vous plaignez pas des attaques ad hominem lorsque vous traitez par avance vos contradicteurs de « crétins ».

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à -10.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

        • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

          Posté par . Évalué à 1.

          Qu'est ce qu'on peut bien avoir à faire de « la puissance d'une culture » (en supposant que ce puisse être mesurable) ? La culture m'intéresse en ce qu'elle m'enrichit : lire des manuels de maths toute la journée n'a pas le même sel que lire une pièce de Molière, désolé. Essayez !

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à 10.

      Je ne pense pas que l'expression la langue de Molière fasse référence à l'apport de Molière à la langue française, mais plutôt au fait que c'est en lisant Molière que les petits français découvraient la littérature française. À part peut-être La Fontaine, Molière est le premier grand auteur que les collégiens découvrent en classe, le premier dont ils étudient une œuvre en entier.

      • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

        Posté par . Évalué à 7.

        Nan mais sérieux ça commence à faire chi… d'avoir des commentaires sur le français, sur l'ortografe et Jean passe aidé meilleur (oui c'est de l'humour je sais comment cela s'écrit).
        Quand je clique sur une news technique j'en ai rien à faire de connaître vos avis sur le français.
        L'expression "langue de Molière" est comprise par TOUS ici, on s'en fout que Molière ait ou n'ait pas apporter beaucoup à notre langue.
        Je ne sais pas si c'est moi qui vieillit mais j'en peux plus de voir dans tous les forums, des remarques de ce genre qui s'éloigne du fond du sujet, si vous voulez vous la jouer niveau culture je vous conseille d'autres endroits.
        Bref je reviendrais peut être lire la suite si vous parlez de choses intéressantes.
        Et pour finir, je m'adresse spécifiquement à yooeyzcw, c'est toi qui à mes yeux est le crétin de l'histoire.
        Argggghhhhhhhh tu m'as saoulé.

        • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Nan mais sérieux ça commence à faire chi… d'avoir des commentaires sur le français, sur l'ortografe et Jean passe aidé meilleur (oui c'est de l'humour je sais comment cela s'écrit).

          C'est un truc qui m'a toujours étonné aussi : pourquoi, même dans des milieux non littéraires, la langue française est l'objet d'autant de réactions passionnées sur des détails insignifiants. Je ne sais pas si c'est un problème juste culturel (traumatisme ou je ne sais quoi), ou alors un problème de la langue elle-même ou les deux, mais c'est médusant. Et je trouve que c'est encore plus marqué dans les milieux d'informaticiens qu'ailleurs, peut-être parce qu'ils sont habitués à défendre même avec les dents s'il le faut leur langage de programmation préféré et critiquer les autres, et que langage de programmation et langue c'est un peu lié, je sais pas, même si j'aurais plutôt pensé le contraire, vu comment beaucoup d'informaticiens se plaignent de la moindre imperfection dans un langage de programmation, mais défendent les irrégularités et tournures étranges dans la langue parlée, même si elles rendent l'outil plus difficile à utiliser.

          • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

            Posté par . Évalué à 9.

            C'est un truc qui m'a toujours étonné aussi : pourquoi, même dans des milieux non littéraires, la langue française est l'objet d'autant de réactions passionnées sur des détails insignifiants.

            Peut-être justement parce que ces détails ne sont pas si insignifiants que ça.

            Si on dit que mettre un point-virgule à la fin d'une instruction C/C++/Java est une contrainte stupide et inutile ou que commencer une liste d'indices à zéro au lieu de 1 est une absurdité, les informaticiens grimpent aux rideaux. Mais si on dit qu'il est important de respecter les règles d'accord ou de bien mettre les accents là où il faut en français, on se fait insulter. Il n'y a pourtant aucune différence fondamentale, dans les deux cas c'est de l'orthographe et de la grammaire. Et dans chaque cas il y a quelque chose qui ne fonctionne pas si la règle n'est pas respectée.

            • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

              Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 25/10/15 à 20:49.

              Ici par détail insignifiant, dans le contexte, j'entendais le fait d'accorder beaucoup d'importance à un idiotisme (« langue de Molière » par exemple ici), que ce soit pour le critiquer ou le défendre, car un idiotisme ne fait pas partie des fondements logiques grammaticaux et sémantiques de la langue.

              Pour revenir à la comparaison, pense que même le langage de programmation avec le plus d'idiotismes en a (heureusement probablement) beaucoup moins que la plus simple des langues naturelles. Un idiotisme par définition est une expression figée, très souvent non compréhensible par un non initié. Parfois, ça ajoute une nuance dans un certain contexte qui apporte un ressenti différent pour ceux qui la connaissent (peut-être le cas ici avec « langue de Molière », mais je ne saurais pas trop dire sur ce cas particulier si je ressens quelque chose de différent qu'avec juste « langue française »), d'autres fois ça permet d'être plus concis, ironique etc. Mais cet effet n'est effectif, que si le lecteur connaît l'expression ; autrement, plutôt que d'apporter un ressenti spécial, l'idiotisme rend le texte juste moins fluide. Dans le cas de « langue de Molière » on peut raisonnablement espérer que cela n'affecte presque que des étrangers qui apprendraient le français, mais j'en mettrais pas ma main au feu non plus.

              Bref, les idiotismes ont leur utilité parfois, apparaissent spontanément dans toutes les langues naturelles et permettent d'ajouter un peu de piment et certaines nuances, mais on ne peut pas les défendre comme quelque chose de vraiment carré, généralisable (impossible c'est une locution propre par définition) et qui s'intègre en toute logique avec le reste de la langue et dont un abus serait raisonnable : il faut les apprendre par cœur, car leur sens la plupart du temps ne découle pas de façon non ambiguë et intuitive des mots qui les composent (je pense que quand j'étais petit, au début « langue de Molière » signifiait pour moi « la façon d'utiliser la langue française de Molière » ou quelque chose comme ça).

              Ceci dit, tu semblais plutôt penser à des règles comme les accords ou les accents (que je ne visais pas spécialement), mais même à ce niveau, la langue française a bien des irrégularités (« chacals » mais « chevaux », etc.), qui complexifient la langue inutilement sans apporter aucune nuance ni amélioration de l'expression. Donc si les langages de programmation c'est de l'orthographe et de la grammaire, les langues naturelles (et particulièrement le français), c'est de l'orthographe, de la grammaire, des idiotismes et des exceptions, ce qui n'est pas tout à fait la même chose. Si les langages de programmation évoluent pour faciliter le plus possible la vie du développeur, et éliminer le plus possible d'obstacles à son activité, on est en droit d'attendre la même chose des langues.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à -10.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Vous paraîtrez moins crétin.

      Par contre, toi ça va, tu parais absolument brillant, là. Je pense que tout le monde est convaincu :)

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à 8.

      Molière était bien français? Et sa langue était le français aussi il me semble. Donc, dire que "Wily Werewolf, soit le « loup garou rusé » dans la langue de Molière" n'est pas complètement faux non plus?! On aurait pu dire dans la langue de la femme de ménage de Molière ou dans celle du cordonnier de Molière mais l'expression est "dans la langue de Molière" parce que c'est bien sa langue, celle qu'il parlait au quotidien et celle dont il faisait de ses mots des farandoles et coquineries.

      Sur ce je vous laisse, mon thé va refroidir comme on dit "dans la langue de Molière"

      Molle hier, dùre demain.

    • [^] # Re: Mais arrêter avec "votre langue de Molière"!

      Posté par . Évalué à -1.

      Je suis d'accord avec toi : étant donné que c'est Corneille qui a écrit les grandes pièces de Molière (source https://fr.wikipedia.org/wiki/Paternit%C3%A9_des_%C5%93uvres_de_Moli%C3%A8re), il vaut mieux dire "la langue de Corneille"…

  • # LibreOffice et Ubuntu

    Posté par . Évalué à 2.

    Je n'ai toujours pas compris pourquoi Ubuntu ne propage pas les mises à jour correctives (bugfix) de chaque version. Par exemple la Ubuntu 15.04 reste coincé sur la version 4.4.2 alors qu'il y a déjà eu 3 bugfix depuis (et bientôt un 4e avec la 4.4.6). Je comprends que Ubuntu 15.04 reste sur la branche 4.4, mais se bloquer sur le 2e bugfix est une absurdité, d'autant plus que LibreOffice considère qu'il faut attendre le 3e ou le 4e bugfix pour avoir une version qu'on peut recommander en production.

    • [^] # Re: LibreOffice et Ubuntu

      Posté par . Évalué à 1.

      Ce que je constate c'est que seul les versions LTS bénéficient des mise à jour mineur de LibreOffice. Ce doit être un choix délibéré de Canonical.

      • [^] # Re: LibreOffice et Ubuntu

        Posté par . Évalué à 6.

        Sans doute, mais ça pose de gros problèmes pour l'aide aux utilisateurs et les tests qualité quand il y a un tel décalage entre la version officielle et la version fournie par une distribution majeure. On ne sait jamais si le problème vient de LibreOffice ou de l'intégration faite par Ubuntu (même problème avec Mint), et indiquer que le problème est résolu dans la version courante n'est pas d'une grande utilité pour ceux qui ne peuvent utiliser un PPA.

  • # Et sinon, si on en revenait au sujet de cette dépêche ?

    Posté par . Évalué à 9.

    @yooeyzcw : c'est vraiment manquer de respect pour l'auteur de la dépêche que de provoquer+ une discussion interminable sur une expression courante de la langue de Molière française alors que ce n'est pas le sujet.

    +et de façon volontaire vu que tu ne pouvais décemment pas t'attendre à autre chose en traitant les gens de crétins sur un truc aussi anodin.

  • # les barres de défilement de GTK3

    Posté par . Évalué à 8. Dernière modification le 26/10/15 à 14:08.

    Je trouve les nouvelles barres de défilement de GTK3 très peu pratiques à l'usage, notamment pour les barres de défilements horizontales qui régulièrement empêchent l'accès à la dernière ligne affichée. En effet quand on approche le curseur du bas de la fenêtre la barre de défilement vient recouvrir la dernière ligne est impossible de la sélectionner par exemple.

  • # MATE comme bureau

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Il y aussi Ubuntu MATE comme variante avec un bureau convivial : https://ubuntu-mate.org/

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.