Journée de découverte de Rudder à Aix‐Les Milles le 6 avril 2017

Posté par . Édité par Davy Defaud, Nils Ratusznik, Nÿco et Jonathan Clarke. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
17
16
mar.
2017
Administration système

Rudder, qui a fait l’objet de plusieurs billets précédents dans ces pages, est une solution de « Continuous Auditing & Configuration » qui permet de réaliser toutes les opérations courantes d’installation et de configuration sur les serveurs.

À l’occasion de la sortie de la version 4, une tournée régionale est initiée afin de faire découvrir la solution à ceux qui ne pourraient ou ne voudraient pas se déplacer jusqu’à Paris pour participer à ces journées communautaires traditionnellement organisées dans la capitale.

La première journée de découverte à Rudder aura lieu entre Aix‐en‐Provence et Marseille, dans le pôle d’activités Aix‐Les Milles, le 6 avril 2017.

Vous pouvez vous inscrire via Eventbrite et ajouter l’événement à votre calendrier directement via l’Agenda du Libre.

→ Bénéficiez de 50 % de réduction avec le code de réduction « LINUXFR ».

Le projet MLED fait peau neuve

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Pierre Jarillon et Nÿco. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
Tags :
33
16
mar.
2017
Slackware

Voici la nouvelle mouture du projet MLED, qui a été entièrement revu et corrigé. Le poste de travail Microlinux Entreprise MLED fournit un poste de travail professionnel propre, complet et robuste basé sur Slackware Linux et l’environnement de bureau Xfce. Il est principalement utilisé dans quelques mairies, médiathèques, écoles et stations de radio du sud de la France.

MicroLinux

L’originalité de MLED, c’est que ce n’est pas à proprement parler une distribution à part avec sa propre image ISO d’installation. Au lieu de réinventer la roue, MLED s’appuie sur une base Slackware élaguée à l’aide d’une poignée de scripts, et sur laquelle s’installe une collection de paquets qui contiennent tout ce qui manque communément à Slackware : applications populaires, polices de caractères, codecs et greffons multimédia, etc.

Environnement de bureau, installation, préconisations… Voyez cela en deuxième partie de d’article.

OW2con’17 (26 et 27 juin 2017 à Paris Châtillon) : appel à présentations

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
11
14
mar.
2017
Communauté

La conférence annuelle OW2 est une rencontre d’experts, d’architectes, de développeurs et de chefs de projets internationaux. L’appel à présentations de cet évènement annuel de la communauté OW2 est ouvert. Veuillez envoyer vos propositions, en anglais, avant le 5 mai 2017.

Communauté open source internationale et indépendante, OW2 est dédiée au développement de logiciels d’infrastructure de qualité industrielle. Elle regroupe des entreprises, des collectivités et des organismes de recherche de premier plan comme Orange, l’Inria, la Mairie de Paris, l’Institut Mines Télécom, Airbus Défense et l’Université de Pékin.

OW2con’17 aura lieu les 26 et 27 juin prochains sur le site Orange Gardens, le nouveau « centre » névralgique de la recherche et de l’innovation d’Orange, situé à Châtillon (Hauts‐de‐Seine).

Pour fêter les dix ans de l’association OW2, une soirée spéciale aura lieu le 26 juin. Inscrivez dès maintenance ce « social event » dans vos agendas !

Le thème de la conférence OW2con’17 est « Les nouveaux défis du logiciel libre ».

La conférence est gratuite. Elle a pour but de promouvoir les projets de la base de code OW2 et de l’ensemble de la communauté open source. Ses sessions se dérouleront en anglais.

Logo

Appel à conférences PolyConf 17 à Paris (7 au 9 juillet) : « The Universe of Programming Languages »

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et Nils Ratusznik. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
9
14
mar.
2017
Éducation

PolyConf est une conférence pour échanger sur les meilleures pratiques de la programmation. Les programmeurs sont trop souvent réduits à un langage de programmation alors qu’il est plus sage, dans un contexte d’innovation constante, d’apprendre à apprendre et de combiner le meilleur de chaque langage dans des solutions ad hoc. Autrement dit, le fait de ne pas se spécialiser en tant que développeur sur un langage spécifique, pour préférer une approche polyvalente. Concrètement, cela s’est reflété dans le programme de l’événement qui a traité de nombreux sujets : Ruby, Python, Haskell, Rust, Erlang, Go, Java, F#, JavaScript…

NdM. : cette édition est intitulée « L’univers des langages de programmation. Ne voyez pas les frontières / limites, voyez les horizons » (The Universe of Programming Languages. Never see boundaries, but only horizons). Les trois précédentes éditions ont eu lieu à Poznan en Pologne. Les huit éditions précédentes (à l’époque l’événement se nommait « RuPy », a priori plus centré sur Ruby et Python) ont eu lieu à Budapest, Brno, au Brésil et en Pologne.

L’appel à conférences se termine le 19 mars.

Revue de presse de l’April pour la semaine 10 de l’année 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par Nils Ratusznik. Licence CC by-sa
19
14
mar.
2017
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Meilleures contributions LinuxFr.org : les primées de février 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud. Modéré par patrick_g.
Tags : aucun
13
14
mar.
2017
LinuxFr.org

Nous continuons sur notre lancée de récompenser ceux qui chaque mois contribuent au site LinuxFr.org (dépêches, commentaires, logo, journaux, correctifs, etc.). Vous n’êtes pas sans risquer de gagner un abonnement à GNU/Linux Magazine France ou encore un livre des éditions Eyrolles ou ENI. Voici les gagnants du mois de février 2017 :

Abonnement d’un an à GNU/Linux Magazine France (éditions Diamond)

Livres des éditions Eyrolles et ENI

Les livres qu’ils ont sélectionnés sont en seconde partie de la dépêche. N’oubliez pas de contribuer, LinuxFr.org vit pour vous et par vous !

Agenda du Libre pour la semaine 11 de l’année 2017

Posté par . Édité par Benoît Sibaud et Davy Defaud. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
10
12
mar.
2017
Communauté

Calendrier Web, regroupant des événements liés au Libre (logiciel, salon, atelier, install party, conférence), annoncés par leurs organisateurs. Voici un récapitulatif de la semaine à venir. Le détail de chacun de ces 70 événements (0 en Belgique, 65 en France, 4 au Québec et 1 en Suisse) est en seconde partie de dépêche.

Installation de Ceph Jewel sous Debian Jessie

Posté par . Édité par Davy Defaud, palm123, Pierre Jarillon, titinux, RyDroid, Rafael Pinilla et Florent Zara. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags : aucun
33
12
mar.
2017
Administration système

Ceph est un logiciel libre de stockage distribué, comme GlusterFS par exemple. Il permet de créer un espace de stockage unifié entre plusieurs serveurs qui utilisera les ressources de stockage de chacun de ceux‐ci. L’objectif du projet est de rendre l’espace de stockage sans aucun point de défaillance unique. Typiquement, l’espace de stockage doit survivre à la perte d’un serveur. Ceph est distribué sous licence LGPL v2.1.

Cette dépêche est un retour d’expérience sur son installation sous Debian.

L’expression musicale sous GNU/Linux

30
12
mar.
2017
Audiovisuel

Dans la même veine que la dépêche L’expression graphique sous GNU/Linux, voici un petit panorama des logiciels libres les plus connus dans le domaine musical. Cette liste ne prend en compte que des logiciels avec interface graphique. Des liens et des captures d’écran sont proposés pour chacun, parfois des avis sont donnés.

NdM. : cette dépêche a été rédigée initialement en 2015 depuis l’espace de rédaction collaboratif et n’a pas été actualisée, seulement réécrite pour plus de clarté.

15 ans d’Arch Linux

58
11
mar.
2017
Arch Linux

Le 11 mars 2002 sortait la version 0.1 d’Arch Linux. D’après les calculs d’éminents transistors, ça fait donc quinze ans tout juste, alors tous en cœur : Bon anniversaire !

Pour les curieux, quelques informations non exhaustives sont en seconde partie de dépêche.

Hackathon pour les vingt ans de sympa les 1ᵉʳ et 2 avril 2017

Posté par . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, palm123 et Nils Ratusznik. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
21
9
mar.
2017
Communauté

Le logiciel libre sympa a commencé il y a vingt ans comme gestionnaire de listes pour la communauté universitaire française. Il est devenu au fil des années un outil de groupware minimaliste avec des fonctionnalités qui permettent la délégation, l’industrialisation et la personnalisation de création et d’animation de groupes de travail, le partage de documents et « bien d’autres choses » comme le disait David Verdin (le précédent mainteneur de sympa) lors de sa présentation aux journées Perl 2013.

Pour fêter ses vingt ans, la communauté sympa organise un hackathon hébergé par l’Université de Strasbourg, afin d’offrir à notre fidèle serviteur une interface Web plus moderne qui permette aux utilisateurs les moins techniques de disposer d’un maximum de fonctionnalités de l’outil, en plus d’être material et responsive.

Inscrivez‐vous au hackathon et restés informés en vous connectant à cette liste.

NdM. : LinuxFr.org fait partie des utilisateurs de sympa, pour ses listes internes et pour quelques listes de groupes d’utilisateurs de logiciels libres.

Sont déjà acteurs de l’évènement :

Entretien avec Michael Natterer, mainteneur de GIMP

Posté par . Édité par Davy Defaud, BAud, Jehan, ZeroHeure, palm123, Dareg, Benoît Sibaud et David Tschumperlé. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
80
7
mar.
2017
Communauté

Cet article est la traduction d’un premier entretien avec les mainteneurs, développeurs et utilisateurs de GIMP, entretien initié et réalisé par Jehan et paru sur GIMP.org le 1ᵉʳ mars 2017 sous licence CC-by-SA.

D’autres devraient suivre que nous nous ferons un plaisir de vous signaler et pourquoi pas de traduire !

Les journaux LinuxFr.org les mieux notés du mois de février 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et Xavier Claude. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
14
7
mar.
2017
LinuxFr.org

LinuxFr.org propose des dépêches et articles, soumis par tout un chacun, puis revus et corrigés par l’équipe de modération avant publication. C’est la partie la plus visible de LinuxFr.org, ce sont les dépêches qui sont le plus lues et suivies, sur le site, via Atom/RSS, ou bien via partage par messagerie instantanée, par courriel, ou encore via médias sociaux.

Bannière LinuxFr.org

Ce que l’on sait moins, c’est que LinuxFr.org vous propose également à tous de tenir vos propres articles directement publiables, sans validation a priori des modérateurs. Ceux‐ci s’appellent des journaux. Voici un florilège d’une dizaine de ces journaux parmi les mieux notés par les utilisateurs… qui notent. Lumière sur ceux du mois de février passé.

Revue de presse de l’April pour la semaine 9 de l’année 2017

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud et ZeroHeure. Modéré par Nÿco. Licence CC by-sa
18
7
mar.
2017
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Sorties de Freedoom 0.11 et 0.11.1

Posté par . Édité par Davy Defaud, Thomas DEBESSE, Nils Ratusznik, ZeroHeure, Oliver H, Nÿco et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
20
6
mar.
2017
Jeu

Freedoom 0.11 est sorti le 16 février 2017. Freedoom est un projet visant à créer un ensemble de données libres pour les source ports du moteur de jeu FPS 3D Id Tech 1 publié par id Software en 1999 sous licence GPL (disponible aussi sous licence MIT sur GitHub) — autrement dit, le moteur d’un célèbre jeu des années 90.

Freedoom désigne aussi, suivant le contexte, l’ensemble des données publiées par le projet Freedoom, ou tout jeu complet composé d’un source port ainsi que des données de Freedoom.

logo freedoom

Freedoom est sous licence BSD-new. Notons que Freedoom: Phase 1 et Freedoom: Phase 2 sont des clones de jeux non libres, visant à être compatibles avec ceux‐ci — comme font beaucoup de jeux libres.