Première mise en demeure pour l'association LinuxFr

Posté par (page perso) . Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
262
31
mai
2013
LinuxFr.org

LinuxFr.org est au fil du temps devenu un site web francophone de référence sur le monde du libre et au-delà, qui traite de l'actualité du Logiciel Libre, en mode contributif, géré par une équipe bénévole, par et pour des libristes enthousiastes, et sans pub. Après (bientôt) 15 ans d'existence, LinuxFr.org comporte plus de 86 000 contenus (dépêches, journaux, etc.) et plus de 1,4 million de commentaires.

Le site dispose notamment d'une équipe de modération intervenant a priori (dépêches, sondages) ou a posteriori (journaux, forums, wiki, tags, commentaires). L'équipe suit des règles de modération, que nous ne manquons pas de rappeler régulièrement lorsque des commentaires ou contenus problématiques le nécessitent ou qu'une édition/suppression est faite. En tant que « service de communication au public en ligne édité à titre non professionnel au sens de l'article 6, III, 2° de la loi 2004-575 du 21 juin 2004 » par l'association LinuxFr, comme le stipulent nos mentions légales, le site dispose aussi d'un directeur de publication (en l'occurrence votre serviteur).

Pour la première fois dans l'histoire du site et de l'association, nous avons reçu une mise en demeure d'un cabinet d'avocats agissant pour le compte d'une entreprise s'estimant « discréditée » par un commentaire sur une entrée de forum qu'elle a elle-même créée. Manifestement, ce commentaire n'est pas « manifestement illégal » et l'association LinuxFr ne commentera pas ici son avis sur la nature légale ou non du commentaire : quelle que soit notre opinion sur le sujet, nous avons opté pour la suppression des passages incriminés afin d'éviter d'inutiles frais d'avocat et pertes de temps supplémentaires, sur un sujet annexe à l'activité principale du site.

NdM : nous vous demandons bien évidemment de garder un ton aussi respectueux dans vos commentaires.

Linus Torvalds : l’interview anniversaire des 20 ans du noyau

208
3
mai
2011
Noyau

Il est bien difficile de déterminer la date de naissance exacte du noyau Linux. Est-ce qu’elle se situe en avril 1991, quand Linus Torvalds a réellement commencé à travailler sur son projet de nouveau noyau ? Est‐ce le 25 août 1991, quand il a posté son célèbre message (« just a hobby, won’t be big and professional like GNU ») sur le newsgroup comp.os.minix ? Est‐ce que nous devons retenir le mois de septembre 1991 quand la version 0.01 a été déposée sur le serveur FTP de l’Université de technologie d’Helsinki ?

Quelle que soit l’option retenue, l’année 2011 marque le vingtième anniversaire de ce prodigieux projet et, pour participer aux célébrations, LinuxFr a réalisé une interview de Linus Torvalds, dont vous trouverez une traduction en seconde partie de la dépêche.

Bien entendu, je recommande vigoureusement aux anglophones de lire la version originale de l’interview qui est présente en commentaire. Linus utilise souvent des expressions idiomatiques et le « Traduttore, traditore » est plus que jamais valable !

Le noyau Linux est disponible en version 2.6.38

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
164
15
mar.
2011
Noyau

La sortie de la version stable 2.6.38 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche (qui est sous licence CC BY‑SA).

PS : Merci infiniment aux bonnes âmes qui ont participé à la rédaction collaborative de la dépêche et qui ont ainsi traduit les annonces de RC de Linus.

Le noyau Linux est disponible en version 3.0

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
155
22
juil.
2011
Noyau

La sortie de la version stable 3.0 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Ce changement de numérotation du noyau est l’occasion de tirer un coup de chapeau aux 176 extralucides du sondage LinuxFr de janvier 2010 qui avaient deviné que ce noyau 3.0 sortirait cette année. Bravo à eux !

Le détail des évolutions et des nouveautés se trouve dans la seconde partie de la dépêche.

PS : Merci à Michel Barret pour avoir contribué à cette dépêche en ajoutant la référence au sondage Linux 3.0.

Dennis Ritchie, un père d’UNIX, nous a quittés

Posté par ivanov . Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC by-sa
147
13
oct.
2011
C et C++

Dennis MacAlistair Ritchie, le créateur du langage C et d’UNIX, est décédé.
Dennis Ritchie est connu comme étant le créateur du langage C, un développeur clef du système d’exploitation UNIX, et le coauteur du célèbre livre référence du langage C, The C Programming Language, communément appelé K/R ou K&R (en référence à ses deux auteurs : Kernighan et Ritchie).

Son invention du langage C et sa participation au développement d’UNIX, au côté de Ken Thompson, ont fait de lui un pionnier de l’informatique moderne. Le langage C reste au début du XXIe siècle, un des langages les plus utilisés, tant dans le développement d’applications que de systèmes d’exploitation. UNIX a aussi eu une grande influence en établissant des concepts qui sont désormais totalement incorporés dans l’informatique moderne.

Il déclara que le langage C « semblait être une bonne chose à faire » et que n’importe qui à sa place aurait fait la même chose ; bien que son collègue des laboratoires Bell, [Bjarne Stroustrup], créateur du C++, répondit que « si Dennis avait décidé de consacrer cette décennie à des mathématiques ésotériques, UNIX aurait été mort‐né. »

Suite au succès d’UNIX, Dennis continua ses recherches dans les systèmes d’exploitation et les langages de programmation, dont notamment les systèmes d’exploitation Plan 9 et Inferno, et le langage de programmation Limbo.

Il est corécipiendaire avec Ken Thompson de l’édition 2011 du Prix japonais et du Prix Turing de 1983.

Source de la biographie : Wikipédia

Évolutions techniques de systemd

Posté par . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
141
2
août
2011
Linux

LinuxFr.org a déjà publié quelques articles à propos de systemd, sans entrer trop dans les détails des améliorations techniques.

On trouve en particulier un entretien avec son auteur, Lennart Poettering, et un journal contestant la qualité et les dépendances du code.

L’arrivée de systemd provoque pas mal de remous, justifiés ou non. On peut citer l’objectif « Linux only » affiché par l’auteur, les multiples dépendances et en particulier celle de D-Bus, la personnalité de l’auteur et la qualité de ses réalisations précédentes, le périmètre de responsabilité de systemd (gdm) et probablement de nombreux autres points.

Cet article a pour objectif de passer en revue les évolutions techniques et les objectifs de systemd. Les autres questions citées ci‐dessus ne sont pas injustifiées (en tout cas, pas toutes), mais sont en dehors du périmètre fixé.

L’article se base essentiellement sur les présentations de Lennart Poettering publiées sur son site en particulier, certains paragraphes sont des traductions un peu condensées de sa présentation initiale.

Merci aux relecteurs : Davy, Spack, npa.

Entretien avec Jérôme Glisse, développeur des pilotes graphiques radeon pour Red Hat

131
26
août
2013
Serveurs d'affichage

Nous avons la chance d’avoir quelques développeurs qui fréquentent LinuxFr.org (what else?), dont Jérôme Glisse (alias glisse) qui travaille au sein de la société Red Hat sur le pilote graphique libre pour cartes graphiques ATI/AMD Radeon.

Pour cet entretien, j'ai invité les membres de LinuxFr.org en tribune de rédaction (il faut être inscrit !) à venir compléter mon questionnaire avec leurs propres questions, et Jérôme a bien voulu se prêter au jeu : un grand merci à lui.

À noter que les hyperliens ont été ajoutés après coup par les contributeurs à cette dépêche pour en faciliter la lecture.

Sortie de Linux 3.13

129
20
jan.
2014
Noyau

La sortie de la version stable 3.13 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org. Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

Présentation de Rust 0.8

126
11
oct.
2013
Technologie

Rust est sorti en version 0.8 le jeudi 26 septembre dernier, apportant comme d’habitude son lot de nouveautés.

Rust est un langage de programmation multi-paradigme (procédural, fonctionnel, orienté objet), compilé et orienté système. Il se veut donc un concurrent sérieux de langages tels que le C, C++, D et Go.

Logo Rust

Centré sur la sûreté, la concurrence et la praticité, il est développé par Mozilla Research (ils ne font pas que du web !) et une communauté de bénévoles. Il est publié sous double licence Apache 2.0 et MIT.

Il y a déjà eu deux dépêches complémentaires consacrées à Rust, à l’occasion de la sortie de la version 0.1 et de la version 0.3. Notons également un journal plutôt intéressant mais assez succinct, paru à l’occasion de la sortie de la version 0.7.

Mais en règle générale, le sujet reste borné à quelques blogs anglophones, quelques nouvelles furtives sur Developpez.com par exemple, et bien sûr le site web du projet.

Il me semblait donc nécessaire de faire le point sur ce langage à la communauté dynamique et qui semble très prometteur. La sortie de la version 0.8 est donc l’occasion rêvée pour vous faire une présentation complète du langage. D’ailleurs, ce document est sûrement, à la date de la publication, le plus gros document francophone concernant Rust (et la plus grosse dépêche jamais publiée sur Linuxfr ? :p).

Note de l’auteur : un grand merci à sebcrozet pour ses connaissances sur le fonctionnement de Rust (qui s’est inscrit sur Linuxfr juste pour l’occasion !), à olivierweb et à Olivier Renaud pour leurs innombrables corrections, ainsi qu’à tous les autres contributeurs bien entendu !

Effervescence autour de la pile graphique libre

Posté par . Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
125
2
avr.
2011
Serveurs d'affichage

Ces derniers temps ont été très riches en événements dans le monde graphique libre.

Une première phase du remodelage intégral de la pile graphique de nos systèmes libres avait commencé par DRI2, apportant notamment la possibilité à un compositeur tel que Compiz de rediriger le rendu OpenGL d’une fenêtre (Redirected Direct Rendering), puis le Kernel Mode Setting (KMS) permettant de transférer la gestion des modes vidéo et de la mémoire vidéo du pilote graphique Xorg (DDX) vers le noyau, et enfin, Gallium3D, le framework de Tungsten Graphics, permettant la mise en commun de nombreuses fonctionnalités auparavant implémentées dans chaque pilote graphique.

Très récemment, le noyau 2.6.38 a apporté le kernel page flipping, permettant l’arrivée du futur serveur d’affichage Wayland développé par Kristian Høgsberg (également auteur de DRI2 et de AIGLX) et popularisé par Mark Shuttleworth (qui souhaite son adoption dans Ubuntu dès l’année prochaine). Les bibliothèques graphiques GTK+ 3 et Qt 4 ont déjà des back-ends permettant le fonctionnement expérimental des applications GNOME 3 ou KDE 4 sous Wayland…

Parmi les plus récents événements, de nombreux étudiants ont proposé des projets en lien avec la pile graphique libre utilisée par GNU/Linux à l’occasion de l’édition 2011 du Google Summer of Code (GSoC). Ces projets sont plus précisément des « state trackers » pour Gallium3D :

  • un étudiant belge du nom de Denis Steckelmacher (alias steckdenis), a proposé rien de moins qu’un state tracker OpenGL 4.1, entièrement récrit. Ce projet ayant été jugé bien trop ambitieux par les développeurs Mesa / Gallium3D dans le cadre du GSoC, ces derniers lui ont proposé de travailler sur le remplacement des représentations intermédiaires propres à Gallium3D (Mesa IR) par une sémantique GLSL (GL Shading Language) plus standard. Après coup, cette idée n’a pas fait non plus l’unanimité au sein des développeurs, avec notamment deux sociétés, Intel et LunarG travaillant actuellement sur ces fameuses représentations intermédiaires. Denis Steckelmacher a finalement décidé de travailler sur Clover, le state tracker OpenCL, permettant d’exploiter la puissance des GPU pour le calcul intensif, avec pour objectif obtenir un state tracker fonctionnel réalisant, dans un premier temps, les calculs OpenCL sur le CPU en utilisant LLVMpipe, un moteur de « rendu OpenGL » logiciel basé sur LLVM (Low Level Virtual Machine).

  • un étudiant français, Emeric Grange (alias Emeric_), participerait également au GSoC 2011, avec pour projet le développement d’un décodeur vidéo WebM / VP8 accéléré via les shaders des processeurs graphiques. Tout cela serait placé dans un state tracker Gallium3D, qui exposerait ses fonctions aux lecteurs multimédias comme VLC, MPlayer et Totem (via un greffon GStreamer) à travers l’API VDPAU de nVidia. Ce state tracker pourrait constituer un bon point de départ pour la prise en charge générique du décodage matériel d’autres formats vidéo, tels que le MPEG 4 ASP (DIVX < 7) et MPEG 4 AVC (H264) ou le MPEG 2 (déjà pris en charge par le state tracker XvMC). À noter que, comme pour la gestion des textures compressées S3TC, la gestion de ces formats devra faire l’objet d’une analyse des brevets / licences impliqués.

Certes, tout n’est pas rose du côté de la pile graphique Linux, mais au moins ça bouge et ça avance plutôt dans le bon sens. Voir ci-dessous pour les détails.

Enlightenment DR17 est enfin sorti !

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, patrick_g et baud123. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
Tags :
123
21
déc.
2012
Serveurs d'affichage

Le desktop shell Enlightenment vient de sortir en version 17. L'un des derniers grands vaporwares du logiciel libre vient effectivement de prendre forme matérielle. C'est donc un rude coup porté contre l'équipe du Hurd. Michael Blumenkrantz, le release manager du projet a été sans pitié. Il vient de propulser les sources finales en orbite basse à la date exacte prévue par les Mayas. Alors toi, lectrice ou lecteur, si tu as été un fan de la première heure, un ayatollah de E16, un bidouilleur invétéré, si tu trouves que Gnome est impotent, que KDE est une usine à gaz et que Xfce commence décidément à avoir du cholestérol, alors lis bien ce qui suit. Il est l'heure de recommencer à se marrer avec son bureau !

Évolutions sur LinuxFr

Posté par (page perso) . Modéré par Bruno Michel.
Tags :
121
27
août
2008
LinuxFr.org
Quelques évolutions sur le site ont récemment été réalisées par NoNo et Oumph, pour fêter les 10 ans du site :
  • Tous les contenus du site (dépêches, journaux, entrées des forums, sondages, propositions d'entretien, entrées du suivi) peuvent être notées.
  • Sur la page de chaque type de contenus, il est possible de les trier par ordre chronologique, par note ou par intérêt (combinaison des deux premiers, voir l'aide).
  • La page d'accueil a été entièrement revue (bandeaux, boîte d'authentification, contenus) et affiche désormais tous les types de contenus, avec toujours les trois tris
  • Ces modifications ont aussi été l'occasion de nettoyer un peu le code et de refactoriser certaines parties.
Comme toujours, si des volontaires veulent filer un coup de main côté technique (templates, JavaScript, HTML, CSS, images, etc.), toutes les bonnes volontés sont les bienvenues. Par ailleurs, la technique ne fait pas tout, c'est le contenu qui fait vivre le site. Pensez donc à contribuer en proposant des dépêches pour diffuser vos informations.

Le nombre d'entrées dans le système de suivi est à 85 ouvertes sur 824 (rappel : vous pouvez noter les tâches pour les rendre plus ou moins prioritaires). Le temps moyen de résolution est de 165 jours. La moitié des entrées fermées ont été traitées en moins de 6 jours.

Où vont les supercalculateurs ? D’où on vient, quels sont les problèmes, où l’on va (1re partie)

120
5
juil.
2013
Technologie

Il y a un bail, j’avais dit que je voulais un jour parler des architectures haute performance, et de leur potentiel futur. Je me lance donc ici, en espérant que certains se permettront de me corriger là où j’aurai fait des erreurs (sans doute nombreuses).

Je vais diviser ces explications en trois parties. La première (qui suit juste après) va juste faire un rappel sur les architectures « séquentielles » de base. La deuxième partie (à venir très bientôt) s’occupera de décrire les systèmes multi‐processeurs et multi‐cœurs, ainsi que la raison de leur existence. J’en profiterai pour aussi expliquer les problèmes récurrents liés à l’exploitation de systèmes haute performance. La dernière partie parlera des efforts effectués en ce moment pour fabriquer les supercalculateurs du futur (disons à l’horizon 2020-2025).

Sortie officielle du noyau Linux 3.4

118
21
mai
2012
Noyau

La sortie de la version stable 3.4 du noyau Linux vient d'être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d'habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

PS. : Merci à toutes les personnes qui ont aidé à traduire les courriels de RC quand cette dépêche était dans l'espace de rédaction: laurent wandrebeck, detail_pratique, khalahan, _PhiX_, Damien Szczyt, Akiel et Benoît.

Sortie du noyau Linux 2.6.39

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
Tags :
118
19
mai
2011
Noyau

La sortie de la version stable 2.6.39 du noyau Linux vient d’être annoncée par Linus Torvalds. Le nouveau noyau est, comme d’habitude, téléchargeable sur les serveurs du site kernel.org.

Le détail des évolutions, nouveautés et prévisions est dans la seconde partie de la dépêche.

PS : merci aux contributeurs qui ont participé à la rédaction collaborative de la dépêche en aidant à traduire les annonces de RC de Linus.