Matériel libre : état des lieux après l’échec de la campagne de financement Talos

26
23
fév.
2017
Matériel

La campagne de financement participatif d’une carte mère ATX complètement libre basée sur OpenPOWER a échoué. Timothy Pearson, de Raptor Engineering, principal artisan de cette campagne, en tire un certain nombre d’enseignements, et dresse un tableau, plutôt sombre de la situation, qui fait écho aux journaux d’eingousef « Point d’étape sur le matériel et nos libertés » 1re partie et 2e partie.

Certaines pistes d’action sont également proposées, dont le financement participatif d’un module BMC libre pour cartes mères ASUS KGPE-D16.

La deuxième partie de dépêche contient une version française du texte de Raptor Enineering publiée, bien sûr, avec son autorisation.

NdM. : ce contenu est sous licence CC BY-NC-SA 4.0.

Journal Le Port de San Diego migre sous Linux !

0
29
jan.
2015

Port de San Diego

Même si ce genre de scénario est devenu banal de nos jours, il est intéressant de souligner que même les institutions Américaines migrent sous Linux des applications critiques.

La solution de backup SEP, mise en valeur dans cet article, tourne sous Linux, ce qui tombe bien puisque ce port migre sous Linux très prochainement.

Qui doute encore que Linux est viable dans le monde professionnel ?

Journal Pick n Pay passe tous ses terminaux sous Linux !

15
10
juil.
2014

Pick n Pay est un grand distributeur (supermarchés, hypermarchés) leader en Afrique, avec plus de 500 points de vente. Depuis peu, Pick and Pay vient de passer sous Linux, économisant ainsi en frais de licences et en maintenance :
Pick n Pay passe sous Linux

Souvent, Afrique rime avec manque d'argent. Linux pourrait bien se payer la part du lion en misant sur des solutions fiables et économiques. Dans le cas présent, il s'agit du déploiement d'une solution "Point of (...)

Journal Kiabi migre son SI sur Linux pour gagner en performance et indépendance

1
4
juin
2014

Kiabi, la célèbre enseigne de vente de vêtements, a migré tout son Système d'Information sous Linux.
Au départ, la firme s'appuyait sur Sun Solaris :
Linux chez Kiabi

Aujourd'hui, ce sont 200 serveurs qui sont sous Linux (dont 90% virtualisés via VMWARE) et la firme constate une augmentation des performances de 30%

Encore un beau showcase pour l'OS au pingouin