Journal Réponses de François Bayrou au questionnaire Candidats.fr

Posté par .
Tags : aucun
-1
13
avr.
2007
Voici la réponse de François Bayrou ( ou de son équipe ) aux questionnaires de l APRIL

http://www.candidats.fr/documents/reponses-candidatsfr-franc(...)

On notera dans les propriétés du pdf un joli :

* Titre : Microsoft Word - April-130407.rtf
* Outil de conversion PDF Mac OS X 10.4.8 Quartz PDFContext.

Pour un parti faisant du logiciel libre un point de son programme , il repassera.
  • # .

    Posté par . Évalué à 10.

    En même temps c'est du rtf et pas du .doc ou autre format non documenté (même si on peut critiquer le format rtf de word, le document à été publié dans un format théoriquement lisible par tous).
    Après qu'il utilise ou pas le LL, je m'en contre fiche tant qu'il sait ce que sait et surtout plus important protège l'interopérabilité.

    Sur ce, j'vais lire sa réponse
    • [^] # Re: .

      Posté par . Évalué à 0.

      D'autant plus que lors d'une interview il ne s'était pas caché de ne pas utiliser word mais avait affirmé qu'il comptait s'y mettre.

      Quelle fausse excuse il va nous trouver encore pour dire qu'il n'a pas eu le temps de faire sa migration ces derniers jours?
      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 2.

        Je voulais dire openoffice et non word .rhooo
      • [^] # Re: .

        Posté par . Évalué à 9.

        Ce n'est pas comme si une campagne électorale occupait à plein temps !
        Il y en a même qui arrivent à faire ministre en même temps !
        • [^] # Re: .

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Sans oublier Président d'un conseil régional et Président de parti politique.
          Et avant ce dernier, il était encore Député[1] (si on peut appeler cela un député vu qu'il a laissé sa place à son suppléant à peine élu)... C'est beau le cumul des mandats.
          Ça aide à se payer un bel appartement duplex sur Neuilly, même à « prix d'ami ».

          [1]: http://www.assemblee-nationale.fr/12/tribun/fiches_id/2680.a(...)
          • [^] # Re: .

            Posté par . Évalué à 2.

            Ne tapez pas trop fort, svp, mais c'est conseil général pas régional.
            Contrairement à la paire socialiste.
            Mes 2 pas-grand-choses.
      • [^] # Re: .

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        D'autant plus que lors d'une interview il ne s'était pas caché de ne pas utiliser word mais avait affirmé qu'il comptait s'y mettre.


        Le journaliste : "Je ne fais pas le tour de l'écran pour vérifier que c'est bien des logiciels libres ? Pour vérifier qu'il y a bien une cohérence entre votre discours et vos actes..."

        François Bayrou : "Y'aura, y'aura... Pour l'instant je fais comme tout le monde. Je suis à Microsoft, je suis à Word..."

        Le journaliste : "Donc on est sur une revue d'intention plus que sur une réalité aujourd'hui de..."

        François Bayrou : "Non, non. Ce que vous dites n'est pas sérieux. Et il faut apprendre à être sérieux (je vous dis ça gentiment). C'est pas parce que j'utilise des logiciels que tout le monde utilise parce que je n'ai pas eu le temps de me familiariser avec des logiciels libres (j'ai les bouquins là je peux vous montrer) que pour autant je ne perçois pas les enjeux qui sont derrière tout ça."

        Source :

        http://framablog.org/index.php/post/2006/11/07/Logiciel-libr(...)
        • [^] # Re: .

          Posté par . Évalué à 5.

          titre de l'article framasoft >> Souffrez-vous vous aussi du syndrome Bayrou ?

          commentaire en fin d'article >> Pour un parti faisant du logiciel libre un point de son programme , il repassera.

          Oui enfin, moi ce que je lui demande n'est pas qu'il soit capable d'intraller et utiliser une debian avec OOo des qu'il est président hein.
          Mais plutôt qu'il soit bien sensibilisé a ces problématiques... comme le montre certains de ses discours/certaines prises de parole a L'assemblée/ certains combat qui ont été les siens...

          ensuite, ces remarques sont pas vraiment utiles... et de bas étages...
          • [^] # Re: .

            Posté par . Évalué à 2.

            ouais enfin bon, installer OOo cela prend 3 minutes, et pas bcp longtemps non plus pour l'adaptation des menus word vers OOo : on ne lui demande pas à terme d'avoir le niveau d'un admin OpenBSD, mais au moins de travailler sur un suite bureautique libre, "nerf de la guerre" en ce moment. A l'époque où je n'utilisais pas linux (car cela me semblait trop compliqué), je travaillais sous windows au moins sur StarOffice (puis OpenOffice).

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: .

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              ben non, à titre d'individu, il fait ce qu'il veut. Si il te dit : "Je veux MS Word car j'aime le petit trombone et je suis prêt à payer la licence et à utiliser un logiciel propriétaire juste pour ça", c'est son choix et ça te regarde pas le moins du monde tant qu'il publie ses documents dans un format ouvert et qu'il accepte les documents dans les formats ouverts et standards.
              • [^] # Re: .

                Posté par . Évalué à 0.

                ok, donc si j'écris à ce monsieur, je peux lui envoyer un ODT, il pourra le lire avec son MSWord sans problème ? Et j'espère que s'il m'envoye un graphique + tableur (par exemple la liste des mairies de son partie ou de ses collaborateurs qui utilisent OpenOffice) cela sera dans un beau fichier .ods exporté avec ms word...

                (sinon pour le rtf : http://fr.wikipedia.org/wiki/Rich_Text_Format : À l'origine ouvert, ce format est peu standardisé : il existe des incompatibilités entre logiciels, y compris entre les logiciels de la société inventrice Microsoft. De ce fait, ce format est peu utilisé pour la distribution de documents. Néanmoins, il s'agit d'un format commode pour échanger du texte agrémenté de mises en forme simples entre utilisateurs de logiciels différents. )

                Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

                • [^] # Re: .

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  ben là :

                  1) tu as reçu un PDF, pas un RTF. Donc j'estime toute critique du RTF non-fondée. L'outil avec lequel il a exporté son PDF ne te regarde pas dans que tu peux lire le PDF.

                  2) Il a peut-être un openoffice pour lire des ODT mais préfère utiliser Office quand c'est possible

                  2bis) Il installerais peut-être OpenOffice si tu envoyais un ODT

                  2ter) Il a peut-être le fameux modules ODT pour MS Office

                  Quoi qu'il en soit, je trouve que lui faire un procès d'intention parce que pour exporter un PDF il n'a pas utilisé le logiciel de ton choix, c'est de l'intégrisme de bas étage et dangereux. Dans "logiciel libre" il y a "libre",et ce genre de commentaire est extrêmement liberticide, pour employer un terme à la mode.

                  Franchement, je ne serai qu'à moitié convaincu par le libre ou que moyennement intéressé, je verrai une remarque comme celle-là, je me dirai : "ok, ce sont une bande d'extrémistes fanatiques, pas moyen de discuter avec ces gens-là, j'oublie tout ça la conscience tranquille".
                  • [^] # Re: .

                    Posté par . Évalué à 1.

                    je ne parle pas de pdf. Si par exemple on devait échanger des données en tableaux (pas un truc figé en pdf), je me demande ce qu'il (lui ou ses collaborateurs) me proposeraient : du csv ? du xls ? Le module d'export ods pour excel il existe ? (apparemment oui : http://www.sun.com/software/star/openoffice/index.xml je n'ai pas testé bien entendu... ). C'est facilement installable ?

                    Effectivement, je me moque pas mal des logiciels que peuvent utiliser les gens, du moment que ces logiciels peuvent sortir des documents dans un format ouvert, lisibles par la suite sur des logiciels libres, plusieurs fois sur ce site j'ai eu l'occasion d'évoquer cela dans ce sens.

                    Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

            • [^] # Re: .

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Euh, pour le faire en permanence, travailler sur OOo ou faire passer quelqu'un à OOo c'est bien plus complexe que juste l'installer.

              Quelques exemples :
              - et mes macros ? pire, et les macros qu'on a fait pour moi ?
              - et mes documents "officiels" sur lesquels ont travaille en groupe, certains des autres sont sous MS Word et je ne peux pas me permettre d'avoir un rendu sur mon traitement de texte qui n'est pas exactement le même qu'eux (parce que non, des fois les changements de page/ligne ne se font pas au même endroit par exemple)
              - et les documents qu'on édite à plusieurs ? parce que les outils de traque de modification sont vraiment pourris sous OOo par rapport à MS Word

              Et il y a bien d'autres sujets.

              Attention, je ne dis pas que c'est impossible ou que c'est une mauvaise idée, loin de là, mais dans la vrai vie quand on bosse avec des vrais gens, c'est souvent bien plus compliqué que 10 minutes d'installation.

              Le plus gros problème étant d'ailleurs souvent la force de l'habitude, même pour les gens motivés et intelligents.
              • [^] # Re: .

                Posté par . Évalué à 0.

                - et mes documents "officiels" sur lesquels ont travaille en groupe, certains des autres sont sous MS Word et je ne peux pas me permettre d'avoir un rendu sur mon traitement de texte qui n'est pas exactement le même qu'eux (parce que non, des fois les changements de page/ligne ne se font pas au même endroit par exemple)
                enfin des fois le rendu est pas du tout le meme entre office 2000 et office 2003 donc :D
                • [^] # Re: .

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  pire : j'ai constaté de visu d'énorme différences entre 2 ordi sous Win XP avec word 2000.

                  Le cas le plus extrème que j'ai rencontré c'est un document .doc de word 2000 qui ne voulait pas s'ouvrir avec Word 2003. (ou le contraire, me souviens plus bien). On a installé openoffice juste pour pouvoir ouvrir ce document là ;)
  • # Oh un journal qui parle !

    Posté par . Évalué à 10.

    Je préfère qu'un candidat prône l'utilisation des Logiciels Libres dans l'administration et les services public. Après, s'il utilise des logiciels propriétaires sur sa machine, ça n'a aucune importance, il est libre de se menotter tant qu'il libère le reste.

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Oh un journal qui parle !

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      ah oui, ça fait super sérieux !

      - Utilisez OpenOffice.org ! C'est super !
      - Ouais c'est ça, tu l'utilises même pas !
      - Mais je compte m'y mettre... un jour...

      Ça montre à quel point il est impliqué quoi...
      • [^] # Heu

        Posté par . Évalué à 4.

        Bah : moi j'aimerais bien que les services publics utilisent davantage le vélo et le train, mais bon, moi, depuis les tonnes d'années que je moule au boulot, ben, le vélo, promis, je m'y mets demain !
      • [^] # Re: Oh un journal qui parle !

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Et sa réponse, à défaut d'être idéale, n'est pas illogique.

        Ce qui importe ce sont les enjeux derrière tout ça. L'indépendance des particuliers vis à vis des gros groupes, la liberté des utilisateurs, l'indépendance vis à vis des US et j'en passe.

        Le fait qu'il utilise ou pas MS Word sur son poste c'est *tres* franchement mineur à côté. A la limite on pourrait lui reprocher s'il diffusait du Word mais non, il a diffusé du PDF, créé à partir d'un RTF.

        Il diffuse des formats ouverts et milite pour le libre. Est ce que ce qu'il utilise, pour lui, sans impacter les autres, à titre privé, est franchement le principal ?
        Il dit qu'il a d'autres priorités. C'est peut être une pirouette mais ce qui m'importe c'est qu'il agisse en bon chef d'état / politique (donc qu'il agisse pour le libre au niveau global), pas en bon père de famille (qu'il contrôle ce qu'il y a sur son propre poste).
        • [^] # Re: Oh un journal qui parle !

          Posté par . Évalué à 2.

          je vais meme dire un truc ... au boulot j'ai pas installer un linux sur mon poste de travail mais conserver le windows . Pour surfer avec firefox et taper mon latex avec vim ca suffit.

          Et pourtant je suis très attaché aux ll, mais il faut savoir les utiliser a bon escient, et pas les imposer (par contre les tests, je les sens plutot sous linux, je sais pas pourquoi :D )
      • [^] # Re: Oh un journal qui parle !

        Posté par . Évalué à 3.

        Déjà il se prononce pour le libre, ne pas trop en demander.
        Et puis bon il a un métier aussi le monsieur: "Faites ce que je dis, pas ce que je fait": une base en politique!

        A part ca c'est plutot positif globalement.
  • # Les brevets

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Je sais pas vous, mais je le trouve quand même pas super clair sur les brevets. Ou plutôt, assez clair dans l'autre sens : « les brevets, c'est bon, mangez-en. Et le logiciel, ben finalement, c'est pas si différent du reste. Faudrait faire quelque chose, mais bon, on va regarder, étudier un peu, et on verra plus tard. »

    Je suis pas mal déçu, moi qui pensais qu'il comprenait le logiciel libre, clairement il lui manque quelque chose - il parle d'entreprises, seulement d'entreprises. Et moi, en tant que développeur indépendant qui écrit des choses sur son temps libre et avec mes moyens d'étudiant, je peux déposer des brevets aussi ?!

    Pas lu la suite, c'est un peu long comme document...
    • [^] # Re: Les brevets

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      A ma connaissance, Bayrou n'a jamais été clair à propos des brevets logiciels. Peut-être est-il pris entre deux camps, à cause de son côté centriste ;-)

      Aux RMLL 2006, il exprimait les mêmes réserves et disait grosso modo : "les brevets logiciels ne sont peut-être pas une mauvaise chose, il ne faut pas diaboliser, nous réfléchirons à cette question". Dans le Monde Informatique, il a déclaré : "Les brevets logiciels, ou au contraire l’autre procédure qui est celle des droits, c’est extrêmement difficile et compliqué. Honnêtement, j’ai discuté avec des gens, il y a des avantages des deux côtés. Et donc pour l’instant j’ai suspendu mon jugement sur cette affaire."

      Bref, il ne prend pas position sur la question. Ca ne m'étonnerait pas du tout s'il était pour les brevets logiciels. Comme il ne reste que 10 jours avant le premier tour, et qu'il ne veut décevoir personne, ni dire des choses qui vont à l'encontre d'autres engagements (ie les logiciels libres) il évite la question et rend son questionnaire au dernier moment.
      • [^] # Re: Les brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Espèce de Troll va.

        Tu dis qu'il évite de prendre position pour éviter de décevoir juste avant l'élection ... et juste avant tu rappelle qu'il avait déjà une position "je n'ai pas de solution" en 2006. Il n'y a pas comme une faille dans ton dernier paragraphe du coup ?

        S'il disait déjà ça aux RMLL en 2006 il y a tout parier que ça n'a rien à voir avec un calcul électoral.

        Et franchement personnellement je l'aime bien sa position. C'est vrai que c'est une question compliquée, et au moins il ne prétend pas avoir la solution sur tout et un avis tranché partout. Il ne sait pas, il le dit. Je préfère largement ça à ceux qui prennent position sans réfléchir.
    • [^] # Re: Les brevets

      Posté par . Évalué à 3.

      Je sais pas vous, mais je le trouve quand même pas super clair sur les brevets.

      Question : Question 1.a : Considérez-vous que l'OEB et l'INPI délivrent des brevets sur des logiciels et des méthodes intellectuelles ?

      Réponse : (blabla) il est manifeste que l'OEB délivre
      aujourd'hui des brevets sur des méthodes purement logicielles (blabla)

      *

      Question 1.b : Pensez-vous qu’il soit nécessaire de légiférer pour consacrer ces pratiques ou au contraire les empêcher ?

      (blabla) ne plus accepter de "brevet logiciel" serait un service rendu à ces entreprises.
      (blabla) La régulation publique devra répondre aux questions nouvelles posées par cette social-économie.

      *

      Dans tout ce que j'ai coupé en "(blabla)" il y a son point de vue précis et son argumentaire.

      (soit dit en passant, le gros soucis des brevets logiciels, ce n'est pas le principe, c'est le manque de contrôle lors de l'attribution)
      • [^] # Re: Les brevets

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        (soit dit en passant, le gros soucis des brevets logiciels, ce n'est pas le principe, c'est le manque de contrôle lors de l'attribution)

        Non c'est le principe. Il est hors de question qu'on m'interdise d'implémenter telle fonctionnalité|algo|... parce que c'est breveté.
        • [^] # Re: Les brevets

          Posté par . Évalué à 6.

          En supposant que le contrôle ait été bien fait, c'est à dire que l'algo en question répondent aux critères d'attribution d'un brevet (de mémoire : ~ invention non-triviale commercialisable), je ne vois pas où est le mal.

          On exclue tout ce qui a une antériorité, ce qui est trivial, etc. Le brevet ne concernerait plus les barres de progressions et autres boutons mais plutot le protocole de Skype qui deviendrait documenté et connu mais protégé.
          • [^] # Re: Les brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Donc, si je veux implémenter un protocole de VOIP basé sur du P2P, je devrais payer une licence à Skype, même si mon implémentation n'a rien à voir avec la leur ?

            Non, je maintiens, dans le monde logiciel les brevets sont inacceptables.
            • [^] # Re: Les brevets

              Posté par . Évalué à 6.

              Donc, si je veux implémenter un protocole de VOIP basé sur du P2P, je devrais payer une licence à Skype,
              Pas nécessairement. Mais si tu voulais utiliser le protocole de Skype, tu serais obliger de leur demander une licence.

              même si mon implémentation n'a rien à voir avec la leur ?
              Non car ce qui serait breveté c'est le protocole de Skype spécifiquement, pas l'idée de protocole de VOIP. On ne brevete pas une idée.

              Si ton implémentation était basée sur celle de Skype, alors il faudrait voir avec eux.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Tu crois vraiment que si Skype avait pu avoir un brevet pour son protocole et que j'implémentais un protocole VOIP basé sur le P2P même s'il est incompatible avec le leur, je ne recevrais pas une belle lettre me demandant de leur payer une licence ?
                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Tu pourras recevoir ta jolie lettre mais tu n'auras rien à leur payer.
                  Après à la loi d'encadrer et à la justice de trancher au besoin.
                  • [^] # Re: Les brevets

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    Bien sûr ! Moi petit particulier, je vais pouvoir me battre contre une multinationale. Je vais me retrouver trainé en justice, le procès va durer, je vais gagner, paf appel, re-procès.

                    Au final, j'aurais sûrement raison mais je serais ruiné, j'aurais perdu 2 ans de ma vie, peut-être même j'aurais fait une dépression, ... Mais bon, la justice m'aura donné raison;
                    • [^] # Re: Les brevets

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Je m'attendais tellement à cette réaction... Mais tu sais, à ce compte là tu devrais vite arrêter de vivre en société car n'importe quelle multinationale peut t'attaquer, oui toi petit particulier, même si elle a 100% tort !

                      pffff....
                      • [^] # Re: Les brevets

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Pardon je suis parano, c'est vrai qu'aucun procès n'a jamais été lancé abusivement par une société dans le but d'étouffer le concurrent. Autant leur donner des armes comme les brevets logiciels, on sait tous que les entreprises agissent avant tout avec éthique.
                        • [^] # Re: Les brevets

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Mais arrete avec ton ironie à deux francs six sous, je te parle directement alors fais en autant s'il te plait.

                          Si quelqu'un veut te coller un procès, il n'a pas besoin des brevets logiciels pour le faire. Dans le cas que tu présentes, les brevets logiciels ne sont absolument pas une arme mais un prétexte. Ce n'est pas le principe des brevets que tu remets en cause, c'est l'abus de pouvoir.

                          Au contraire de ce que tu proclames, les brevets remplieraient pleinement leur role de protection des inventions et des inventeurs en te permettant de faire neutraliser des dérives de ton code que tu n'aurais pas voulu. Ca te permet d'avoir un meilleur contrôle de ton code.
                          • [^] # Re: Les brevets

                            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                            Voici mon avis sur la protection des logiciels : je pense que le droit d'auteur et les diverses licences logicielles suffisent à protéger correctement le code.

                            Je ne vois pas l'intérêt d'introduire des brevets dans ce domaine, je vois les dérives que ça pourrait amener mais je vois pas le bienfait que ça pourrait apporter, et ce même si la validation des brevets était mieux contrôlée.
                      • [^] # Re: Les brevets

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        Sauf qu'à part l'informatique il n'y a pas de domaine où un particulier/TPE/PME peuvent concurrencer à un coût abordable une multinationale ...
                        tu as quand même un peu des années de retard sur le débat.
                        • [^] # Re: Les brevets

                          Posté par . Évalué à 3.

                          c'est une vision bien limitée du monde à mon sens. nous ne verrons donc jamais l'émergence de nouvelles marques de textile qui ne soit pas déjà contrôlées par les multinationales ? les marchés de niche n'existe plus ? le "fada-cola" n'est pas en concurrence avec coca-cola et pepsi ?

                          Tu es bien sûr que l'informatique est le seul domaine où un particulier/TPE/PME peuvent concurrencer à un coût abordable une multinationale ?
                          • [^] # Re: Les brevets

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Et bien renseigne toi sur les coûts pour concevoir et fabriquer un cola et mets les en face avec un PC, un ADSL et ton cerveau. Idem pour le textile, et n'oublie pas les coûts de matières premières/logistique/publicitaire/marketing bien sûr, si tu espère vendre _un peu_.
                            • [^] # Re: Les brevets

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Ah on parlait "à investissement zéro" ?
                              • [^] # Re: Les brevets

                                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                C'est toi qui le dis. Si tu compte espérer concurrencer Skype, tu as quelques mois de travail devant toi pour arriver à développer un protocole et une maquette viable. Mais c'est un coût abordable, sur ton temps pour un particulier, sur un salaire ou deux pour une TPE/PME.
                                J'arrête là, tu tiens à avoir raison sur un sujet que tu as manifestement survolé.
                                • [^] # Re: Les brevets

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  et l'infrastructure derrière qui va te permettre de concurrencer Skype n'est pas comparable à l'infrastructure nécessaire pour développer un cola ?

                                  ton cola, tu peux l'inventer en un dimanche, ce qui va te couter c'est son industrialisation. ton concurrent de skype, pareil.

                                  mais bon je parle dans le vide, tu es parti. bon weekend quand même
                                  • [^] # Re: Les brevets

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                                    Rien à voir. Tu peux démarrer ton logiciel avec une ou deux dedibox pour commencer, 2x 30eurosHT/mois ...

                                    Pour ton cola, non ce n'est pas que les coûts d'industrialisation :) Renseignes toi sur le Royal Cola par exemple. Bon week.
                            • [^] # Re: Les brevets

                              Posté par . Évalué à 3.

                              et puis je veux pas te casser ton reve américain sur les startups, mais des idées de logiciel utile il m'arrive d'en avoir et c'est pas pour autant que je peux les réaliser sans investissement. Je me demande comment on créé digg.com, google.com, ou le-magasin-bricolage-en-ligne-qui-va-concurrencer-leroymerlin-casto-etc.com avec un PC, l'ADSL et un cerveau.
                              • [^] # Re: Les brevets

                                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                                Pour google, je ne sais pas.
                                Mais pour yahoo, au départ c'etait hebergé sur les page perso d'une université.
                                • [^] # Re: Les brevets

                                  Posté par . Évalué à 4.

                                  À l’époque, il y avait 200 pékins connectés.

                                  Cela revient à comparer l’élaboration de voiture par les frères Renault en 1900 avec celle du groupe Renault en 2007…
                                • [^] # Re: Les brevets

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                                  Google c'était un laptop comme démo et un chèque de 200 000$ d'un gars de SUN.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                Je ne suis pas d'accord là. Si tu réimplémentes leur protocole à partir de specs ou par reverse-engineering, tu ne leur dois rien, la clause d'intéropérabilité doit jouer en ta faveur, et pas besoin de licence. Par contre leur piquer du code pour l'utiliser dans ton soft, ça évidemment, c'est interdit, mais si tu veux utiliser LEUR code protocolaire, tu devrais payer une licence.

                Faut pas déconner non plus...
                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Là tu mélanges la législation actuelle ("clause d'intéropérabilité") et l'hypothétique brevetabilité des logiciels. Bien entendu que le cadre des brevets ne peut pas etre copié/collée sur les logiciels et il y a des ajustements à faire.
                  • [^] # Re: Les brevets

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Ok, je crois comprendre ce que tu veux dire: tu parles d'une projection avec acceptation des brevets logiciels (un peu la situation actuelle), moi je te parle de ce que je voudrais voir, et qui me semble logique, d'où la mésentente...
                    • [^] # Re: Les brevets

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Alors le soucis dans ce que tu voudrais voir c'est que par définition dans le dépot du brevet "les specs" deviendraient publiques. Alors faire une exception pour les logiciels libres, c'est aux législateurs de voir, mais permettre à tout le monde de réimplanter les specs sans passer par la case licence, ca tue dans l'oeuf le principe du brevet.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par . Évalué à 6.

                "On ne brevete pas une idée."
                ouais ouais et un truc mathématique non plus.

                Pourtant prend un bel algo de compression mémoire, un truc bien matheux. donc pas possible de le breveté.

                Ben si.

                Dans ton brevet, tu mets l'algo et tu rajoutes "pour réduire la consomation de bande passante ou de réduire l'empreinte mémoire".

                Et paf, d'un théorème mathématique devient un solution téchnique non trivial à un problème téchnique.

                Non, définitivement, les brevets logiciels se rapproche trop des maths, trop de la liberté d'expression.

                Un logiciel est un empilement de fonctionnalité précédente à 95%. La difficulté provient seulement de l'assemblage.

                Rien n'empèche d'imaginer un programme qui utilise tous les brevets logiciels existant. Mais si les brevets existent, il est économiquement impossible qu'un tel soft soit produit (emacs 42.0). Les brevets sont là pour favordisé l'innovation et non faire un transfert de fond vers les cabinets d'avocat (15% de la R&D transféré vers le juridique au US)

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Actuellement les contrôles sont presqu'inexistants. C'est pour cela que la bidouille que tu décris qui consiste à associer le logiciel à du matériel pour le rendre brevetable (Arret Schlumberger inside) est crédible.

                  Mais ! Si les logiciels étaient brevetables (donc ton truc bien matheux devient brevetable) ET SI les contrôles étaient bien fait (spécifiquement portés sur le logiciel lorsqu'au fond c'est du logiciel qu'il s'agit et avec de vrais recherches d'antériorité tout ça), on te dirait "ah bah mon monsieur cette fonction seule n'a pas d'utilité commerciale retour à la case départ". Ou un truc du genre.

                  (dur de se projeter dans du si hypothétique)
                  • [^] # Re: Les brevets

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Mieux vaut donc la situation actuelle : a priori, le logiciel est non brevetable.
                    Et une amélioration : quelqu'un se ramenant avec un brevet sur du logiciel (au plus tard en justice) devrait se faire renvoyer dans ses buts manu militari, les frais à sa charge, le brevet étant invalidé au passage, vala fini, plié, on en parle plus.
                    • [^] # Re: Les brevets

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Mieux vaut donc la situation actuelle : a priori, le logiciel est non brevetable.
                      Si c'était si simple, oui, peut-être. La situation actuelle est : a priori, le logiciel est non brevetable SAUF SI (lié à du matériel, ...). Et on fait au cas par cas.

                      La situation actuelle permet l'engorgement des tribunaux en devant à chaque fois examiner si le brevet appartient aux exceptions, etc.

                      Bon admettons le brevet est invalidé. C'est toujours pas fini plié car rien n'empeche d'aller redemander un dépôt. La situation actuelle, c'est des limitations de vitesse sans radar ni police.

                      Tant qu'il n'y a pas de réels contrôles, c'est le bazar et l'incertitude comme le montre les commentaires de Nelis (peur du procès).
                      • [^] # Re: Les brevets

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Un moment l'europe parlait d'un montage d'un fond pour aider juridiquement les PME du risque lié aux brevets logiciels. Devant les sommes astronomiques nécessaires, ils ont discrètement laissé tomber.

                        Si tu parles d'avoir un brevet que sur ce qui agit sur des forces de la nature, tu permets le brevet sur un objet avec du soft mais la partie pure soft ne peut être breveté.

                        "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                > Pas nécessairement. Mais si tu voulais utiliser le protocole de Skype, tu serais
                > obliger de leur demander une licence.

                Y compris si tu l'a fait par reverse-engineering, c'est ça le problème.

                À l'heure d'internet, difficile de parler de logiciel sans parler d'intéropérabilité, et le brevet tue l'interopérabilité. Si c'était juste sur des algos utilisés en interne, je serais pas forcément contre, mais les algos utilisés purement en interne sont rares. 9 fois sur 10, l'algo utilisé se répercute quelque part sur un format de stockage, de transmission de données (par exemple, un super algo de compression aura forcément un impact sur le format de stockage, puisque c'est lui qui permet de changer la taille du fichier).
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                Non car ce qui serait breveté c'est le protocole de Skype spécifiquement, pas l'idée de protocole de VOIP. On ne brevete pas une idée.

                Justement, un logiciel ou un protocole c'est une idée (complexe certes).

                En même temps pour les brevets matériels c'est pareil... on brevète l'idée de faire des stylos à bille plutot qu'à plume etc. Simplement, la réalisation de cette idée (le prototype de Bic) n'est pas copiable à l'identique comme de l'information. À la base le brevet est juste là pour laisser à l'inventeur le temps de profiter de son invention, acheter la ligne de production, établir sa marque, avoir les premiers bénéfices.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                On ne brevette pas une idée.

                Il faut arrêter avec cette phrase.

                C'est faux.

                On brevette des idées, on ne brevette même que ça. Ce qu'on brevette c'est "un procédé". Oui, même dans ce que vous appelez un "brevet industriel" on ne brevette pas un résultat, un objet, on brevette un procédé pour obtenir un résultat.

                C'est par définition une sorte de recette. Et c'est bien quelque chose de purement psychique. Ce qu'on brevette c'est l'idée de faire quelque chose d'innovant (ou de manière innovante) pour obtenir un résultat utile.

                La faille vient quand on autorise à breveter quelque chose qui n'est pas innovant, ou qui ne relève pas d'une réelle invention (donc qui aurait été fait de toutes façons, ou qui aurait pu être fait de toutes façons). Vient aussi le problème quand on brevette quelque chose de trop générique.

                Maintenant même quand on brevette un nouveau procédé transmission du freinage dans les rames de train à grande vitesse, ce qu'on brevette c'est toujours un procédé pour freiner, l'idée de le faire autrement que jusqu'alors (et le détail de cette idée).
                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Une collègue qui as un peu travaillé dans tout ce qui est innovation & Co m'a ressorti un brevet, déposé par deux dames, concernant une couche appliquée aux poeles de façon à ce que les aliments n'attachent pas.

                  C'était avant l'invention du revètement téfal... ce n'était "qu'une idée"... et ça leur a rapporté pas mal.

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

          • [^] # Re: Les brevets

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Breveter un algorithme, c'est stupide et malsain. Vouloir breveter un algorithme, c'est comme breveter une démonstration mathématiques. Ca revient à breveter une idée, la pensée humaine.
            • [^] # Re: Les brevets

              Posté par . Évalué à 2.

              Ton algorithme, il faut que tu en détailles le fonctionnement, le but et l'application commerciale. Et c'est cet ensemble qui est breveté. Pas l'algorithme lui-même. On t'empechera pas d'écrire des formules sur ton tableau noir. Par contre on t'empechera de reprogrammer une puce en copiant/collant le code breveté.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                Euh, c'est déjà interdit de copier/coller le code, et ce sans brevet. Ca s'appelle le droit d'auteur.
          • [^] # Re: Les brevets

            Posté par . Évalué à 2.

            En supposant que le contrôle ait été bien fait, c'est à dire que l'algo en question répondent aux critères d'attribution d'un brevet (de mémoire : ~ invention non-triviale commercialisable)

            Euh... Le critère c'est une invention non triviale susceptible d'une application industrielle ! La différence entre « susceptible d'une application industrielle » et « commercialisable » est énorme et exclut de fait les découvertes intellectuelles.

            Pour mémoire les amendements du parlement européen à la directive sur les brevets visaient à n'autoriser les brevets logiciels que dans le cas où ceux-ci étaient intimement liés à une application industrielle. Et là, ça mettait presque tout le monde d'accord.

            Mais la nature même de la créativité intellectuelle fait que, même si les contrôles sur les brevets étaient plus efficacement ciblés sur l'inventivité, au final je pense que ça ne ferait que freiner l'innovation dans l'informatique au lieu de la favoriser.

            Outre cet objectif de favoriser l'innovation, l'autre rôle des brevets est d'obliger les personnes à dévoiler les secrets de leurs inventions. Je crois que dans le domaine des logiciels, on n'a pas besoin de la divulgation de leurs secrets. Si une entreprise veut faire profit d'un algo, elle n'a qu'à en profiter seule via ses sources fermées.
            • [^] # Re: Les brevets

              Posté par . Évalué à 1.

              Outre cet objectif de favoriser l'innovation, l'autre rôle des brevets est d'obliger les personnes à dévoiler les secrets de leurs inventions. Je crois que dans le domaine des logiciels, on n'a pas besoin de la divulgation de leurs secrets. Si une entreprise veut faire profit d'un algo, elle n'a qu'à en profiter seule via ses sources fermées.

              Justement, c'est très dommage de devoir passer par la case code fermé pour assurer la survit de son entreprise. Pour tout dire, je pense souvent à créer une startup très spécialisée (genre niche avec 10 clients potentiels bien spécifiques).

              Le principe de la boite serait de vendre des outils logiciels à de très grosses sociétés (genre labo pharmas). J'aimerai faire du code ouvert pour tout les avantages que cela m'apporterait et surtout apporterait aux clients.

              Mais je n'arrive pas du tout à imaginer un modèle économique qui permettrait de faire ce code ouvert et assurer malgré tout la survit de l'entreprise. En gros, comment éviter de se faire écraser en 6 mois par une boite qui recoderait tout ou qui copierait purement et simplement les portions sensibles sans que je ne puisse le vérifier.

              Plus simple encore, il suffirait au client de ne rien payer et avoir un technicien à plein temps pour faire marcher le truc (beaucoup moins chers que de s'adresser au fournisseur).

              Un brevet logiciel bien conçu pourrait me protéger car de ce fait,je pourrait inventer, innover et distribuer tout en dormant sur mes deux oreilles, le tout en faisant du code libre, ce qui m'éviterait d'avoir une armée de codeurs pour chaque client spécifique tout en étant récompensé pour mon travail de recherche avec le côté libre en plus.

              Dans le cadre actuel, c'est vraiment très risqué de se lancé dans ce type d'aventure car une grosse boite sera toujours plus forte qu'un petit pekin même si il a du génie. C'est pour ça que je risque de ne rien tenter, trop dangereux...

              J'imagine aisément que les brevets logiciels très bien encadrés pourrait être très bon pour plein de petites boites.
              • [^] # Re: Les brevets

                Posté par . Évalué à 3.

                Tu réalises que du code soumis à des brevets cohercitifs (c-à-d dont le titulaire fait jouer les droits), même sous GPL, ça ne correspond plus au concept du code libre (dans le sens "libéré des contraintes de la propriété intellectuelle") ? D'ailleurs la section 7 de la GPLv2 t'interdit de profiter des éventuels brevets que tu aurais pu déposer, ou même de distribuer le code lorsqu'un titulaire tiers de brevet fait exercer ses droits par voie légale.


                En gros, comment éviter de se faire écraser en 6 mois par une boite qui recoderait tout ou qui copierait purement et simplement les portions sensibles sans que je ne puisse le vérifier.

                La concurrence des services c'est un pilier du modèle économique du LL. Celui qui favorise le plus l'innovation, car cela empêche les boîtes de se reposer sur leurs lauriers.


                Plus simple encore, il suffirait au client de ne rien payer et avoir un technicien à plein temps pour faire marcher le truc (beaucoup moins chers que de s'adresser au fournisseur).

                Si j'ai bien compris tu veux reproduire le modèle de vente de licences (où la société éditrice du logiciel a le monopole sur la maintenance et l'évolutivité de son produit) avec du code "libre", via les brevets logiciels ?


                Dans le cadre actuel, c'est vraiment très risqué de se lancé dans ce type d'aventure car une grosse boite sera toujours plus forte qu'un petit pekin même si il a du génie. C'est pour ça que je risque de ne rien tenter, trop dangereux...

                Evidemment on tombe dans l'appréciation, mais même avec des brevets bien encadrés je crois que tu seras toujours autant si ce n'est plus dans l'insécurité vis-à-vis des grosses boîtes.
                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par . Évalué à 3.

                  il veut une licence/protection qui permet a quiconque d'utiliser son travail ... sauf a but commercial sur son marché de niche (en clair n'importe qui, sans qu'il ait a souffrir de la publication du code).

                  L'intéret pour le client est simple : il peut vérifier le code, demander a un prestataire de faire un autre systeme INTEROPERABLE (et non pas un copier coller), modifier le code sans dépendre du fournisseur, etc...

                  ensuite est ce qu'un brevet est suffisant/necessaire ?
                  Comment réussir a faire ca ?
                  • [^] # Re: Les brevets

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Des licences spécifiques permettent ça. CC-By-Sa-NC (pas libre), peut être aussi la QPL (quoique...). Peut être aussi scilab.

                    Toujours est il que l'idée y est: libre != GPL. Tu peux tout à fait faire ta propre licence qui te convienne.
                    Je crois toutefois (mais pas certain du tout) que ce sera pas libre au sens de la FSF, mais franchement, libre != (et de beaucoup) de FSF
                • [^] # Re: Les brevets

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Serte, la GPL est conçu dans l'optique d'éliminer les brevets logiciels du code sous cette licence. C'est une position idéologique qui se comprend. Mais il existe d'autre licences et heureusement.

                  Je ne parle pas de développement d'un petit logiciel qui n'est qu'un autre outil pour faire quelque choses de connu (serveur web, navigateur, bd, etc.) . Si je travail pendant des années pour concevoir un procédé très innovant pour résoudre un problème industriel comme jamais ça n'a été le cas, j'ai plusieurs choix :

                  - Me vendre au mécène/à l'industriel le plus offrant (avec tous les inconvénients d'être salarier : lieu de travail déterminé, liberté très limitée dans les projets, avoir un chef, manque de piment dans la vie, etc. Bref pas grand chose qui pousse à l'innovation)

                  - Créer un outil boite noire, que je devrais développer seul au moins au début et qui devra pourtant être utilisable sans présenter d'indices sur son fonctionnement. Un produit indépendant, en somme, un truc infaisable sans une grosse équipe de dev et un produit proprio de surcroît.

                  - Déposer un brevet qui détermine dans les détails le principe de l'invention, le cadre de son utilisation, comment s'en servir, les inventions antérieures cousines etc. Dans ce cas, je pourrais développer un composant seul (ou avec peu de personnes) ce composant pourrait très bien être modifiable, voir recodable etc. Peut importe à vrai dire du moment que mon travail de recherche reste récompensé par des royalties quand il fait l'objet d'une exploitation industriel. Si elle rapporte à partir du procédé présenté dans le brevet bien sûr (quoi de plus normal si c'est une durée raisonnable). De ce fait, des chercheurs publiques pourront tout de même s'en servir à des fins scientifiques, des étudiants du domaine pourront le disséquer, d'autre acteurs pourront même l'améliorer etc. Mais ma petite société pourra vivre de son travail.

                  Ceci est une vision des brevets logiciels qui, je crois, est partagée par pas mal de monde. Elle est peut être naïve et je veux même bien croire que les brevets logiciels ne sont pas la solution au problème mais je ne veux pas éliminer cet aspect tout de même.
                  • [^] # Re: Les brevets

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Je crois toutefois (mais pas certain du tout) que ce sera pas libre au sens de la FSF, mais franchement, libre != (et de beaucoup) de FSF

                    Serte, la GPL est conçu dans l'optique d'éliminer les brevets logiciels du code sous cette licence. C'est une position idéologique qui se comprend. Mais il existe d'autre licences et heureusement.

                    Je persiste. Je ne parlais pas de la GPL mais du concept d'utilisateur libre de faire ce qu'il veut avec le code. Les monopoles octroyés par les droits d'auteurs ou les brevets restreignent cette liberté.

                    Donc utilise une licence qui te permet de jouir d'un monopole sur les parties concernées par tes brevets, mais ne qualifie plus ton logiciel de « libre ».

                    Je ne suis pas un extrémiste de la liberté de faire ce qu'on veut avec les oeuvres intellectuelles, et je crois que certaines concessions à cette liberté peuvent être faites au niveau de la loi. Mais il faut respecter la terminologie et ce qu'a achevé le LL (une utopie qui marche comme dirait l'autre) et ne pas appeler « libre » les logiciels dont les utilisateurs ne sont pas libres de faire ce qu'ils en veulent.


                    Ca va réveiller un vieux démon. Certains doivent déjà avoir envie de me dire que le concept de liberté est relatif en me donnant pour exemple la GPL qui bride la liberté des développeurs d'opter pour des licences plus restrictives. C'est vrai, et j'en veux un peu à RMS d'avoir introduit une certaine confusion. Il aurait dû, dans ses définitions de la liberté, bien séparer ce qui relève de l'aliénation des monopoles de la propriété intellectuelle, et de la stratégie dénigrant les droits des auteurs qui opère une séparation parfaite entre le libre et le propriétaire.

                    Au final, je pense que la GPL peut être qualifiée de libre par ceux qui pensent que la propriété intellectuelle ne relève pas d'un droit naturel, et de non libre pour les autres.
        • [^] # Re: Les brevets

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Où se situent les logiciels ?
          L'article 52.2-c de la Convention du Brevet Européen (CBE) les exclut du champ de la brevetabilité au même titre que les théories scientifiques et les méthodes mathématiques. Conformément à la Convention, le Code français de la propriété intellectuelle ne reconnaît comme "inventions" ni les "méthodes mathématiques" (algorithmes), ni les "programmes d'ordinateurs".

          [...blabla sur les brevets c'est bien pour protéger les PME, mais ça renforce la position dominante des grands groupes: en gros y a du pour et du contre...]

          François Bayrou tient absolument à ce que les décisions de nature
          réglementaire garantissent les possibilités de développement du logiciel libre.[1]

          [1] En gras dans le texte original.
          • [^] # je te parle pas de la législation actuelle

            Posté par . Évalué à 1.

            et merci j'ai fait un mémoire sur le sujet
            • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              patapé!
              M'enfin moi je veux bien que les brevets logiciels existent. Du moment qu'on brevète un implémentation non triviale (genre pas un ou exclusif) et pas un concept. Si je veux réaliser mon clone libre (ou non), je ne dois pas avoir à me soucier des brevets.
              • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                Posté par . Évalué à 2.

                Voilà on en vient à un point d'accord, tu veux bien qu'il y ait des brevets logiciels à condition qu'on ne puisse pas demander un brevet pour tout et n'importe quoi et l'obtenir comme c'est le cas actuellement.

                Si c'est bien ce que tu dis, alors on est d'accord, le problème ce n'est pas le principe, c'est les contrôles et l'encadrement.
                • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Explique moi ou tu mets le curseur !

                  Tu serais d'accord sur les brevets mpeg4 ? Tu serais d'accord sur les brevets utilisé par MPEG4 qui rende quasi impossible le développement de codec video ?

                  Et pour le mp3 ?

                  Est-ce que le gif doit être brevetable ?

                  Est-ce que le Bzip devait l'être avec son codeur arithmétique au lieu d'une table de huffman ?

                  Le JPEG2000 ? (d'ailleurs personne ne l'utilise sauf le cinema numérique, trop chère sans doute)

                  On peut déjà se poser la question de l'utiliter d'une norme de fichier pourris de brevet, mais que pensez des brevets qui empèchent de faire l'équivalent en fonctionnalité (en gros le brevet sur l'idée mais pas rédigé comme tel).

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                    Posté par . Évalué à 4.

                    Explique moi ou tu mets le curseur !
                    C'est au législateur de le faire mais puisque tu me demandes mon avis :
                    1. On invalide tous les brevets logiciels déposés avant le 1er Juin 2007 (admettons). On repart donc à zéro.
                    2. On met en place des personnes compétentes sur les logiciels dans les offices des brevets européennes. Leur boulot sera de lire du code à longueur de journée et de s'assurer de la validité du brevet déposé (le demandeur de brevet doit faire une recherche d'antériorité lui même, on contrôle ca. il doit montrer que son invention a un intérêt commercial, on contrôle ca. on vérifie que le code fourni est bien nécessaire et suffisant pour permettre de reproduire l'effet voulu, etc.).

                    On peut déjà se poser la question de l'utiliter d'une norme de fichier pourris de brevet,
                    ??

                    mais que pensez des brevets qui empèchent de faire l'équivalent en fonctionnalité (en gros le brevet sur l'idée mais pas rédigé comme tel).

                    Que c'est un fantasme et que tu n'as rien compris au principe des brevets. Toutefois ne prend pas cela comme une insulte! Je t'encourage à lire
                    JOANNA SCHMIDT-SZALEWSKI (2001), « Droit de la propriété industrielle », chez Mementos Dalloz. et si le sujet t'interesse vraiment CARINE BERNAULT ET AMBROISE SOREAU (2003), « Contrefaçon de logiciel : les solutions juridiques », Parques. est un très bon petit ouvrage (de mémoire, moins d'une centaine de pages), très bien rédigé avec des cas concrets de jugement en matière de contrefaçons de logiciels.

                    Il n'y a pas de vide juridique actuellement autour des logiciels, mais qu'on règle une bonne fois pour toute la question de la brevabilité en mettant des personnes compétentes au contrôle de la délivrance des brevets logiciels serait une bonne chose pour tout le monde. Bien entendu ca reconnait implicitement les brevets logiciels et ca casse le consensus actuel qui est de crier contre les brevets tout en laissant passer tout et n'importe quoi.
                    • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                      J'hallucine, y'a vraiment des gens pour les brevets logiciels (et donc les algorithmes, des concepts mathématiques) sur ce site, alors :)
                      • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                        Posté par . Évalué à 2.

                        J'ai jamais dis dans ce journal que j'étais pour les brevets logiciels. Je suis simplement contre l'hypocrisie, le bazar et l'incompréhension provoquée par la situation actuelle.

                        Soit on interdit au niveau europeen vraiment tout brevet logiciel, et on invalide tous ceux existants (il y a du boulot pour faire le tri et il faut renforcer les contrôles existants pour éviter de se retrouver au même point),
                        Soit on encadre les brevets logiciels, par là même les reconnaissant, mais alors le fait bien et il faut renforcer les contrôles existants.

                        Le prochain président serait bien avisé de demander à la CE de régler cette affaire une bonne fois pour toute.
                    • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      L'office des brevets ne devrait pas être financé par les brevets.
                      Sinon la derive actuelle recommencerait.

                      Les recherches sur les brevets tels qu'ils sont écris de nos jours ne sont pas facile.
                      Donc ca compte cher.


                      Comment financer l'office des brevets ?
                      • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                        Posté par . Évalué à 2.

                        le problème effectivement c'est que les offices sont rémunérées sur la quantité de brevets déposés. Je propose et je crois qu'il serait juste de les sanctionner lourdement lorsqu'un brevet est invalidé et qu'il ait reconnu qu'il n'aurait jamais du pouvoir être déposé.
                        • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Sanctionner qui ? l'OEB ou le dépositaire du brevets ou les deux ?

                          Dans un cas ca freinera le rythme des innovations que le système est censé améliorér car les membres de l'OEB freineront des 4 pieds pour passer des brevets qu'il le deviendront alors que la conurrence aura déjà fait ses dégâts.

                          Dans l'autre les avocats auront à nouveau de beaux jours devant eux. Leur nouveaux job sera de faire tomber les brevets de l'adversaire. Et comme d'habitude , les plus vulnérables n'auront pas les moyens de se defdre oucouleront avant la fin du procès et les plus riches parviendront à leur fin.

                          Ce système est inapplicable pour les logiciels . Point
                          • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                            Posté par . Évalué à 2.

                            "Sanctionner qui ?" Les offices de dépôts de brevet lorsque manifestement elles n'ont pas fait leur travail.

                            "les membres de l'OEB freineront des 4 pieds pour passer des brevets qu'il le deviendront alors que la conurrence aura déjà fait ses dégâts."
                            Que les offices réflechissent à deux fois avant d'accorder un brevet est une bonne chose. Que la concurrence "fasse ses dégats" tu trouveras plein de personnes ici pour te dire que c'est la concurrence est une bonne chose, je n'entrerai pas sur ce terrain là.
                            • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                              Posté par . Évalué à 3.

                              Oui c'est bien le fond du problème, un ultra-libéral prend la concurrence comme un dogme qu'il faut appliquer à l'excès même en organisant artificiellement la rareté.(propriété intellectuelle). Le logiciel et les algorithmes sont des biens immatériels qui par essence peuvent être partagées sans priver d'autres. M'est avis que les logiciels libres devront alors se plier à la réglementation sur les brevets (i.e cracher au bassinet) car il y aura sûrement des libéraux qui crieront à la concurrence "déloyale".Acceptons les brevets logiciels et il faudra gagner la bataille pour inscrire les LL en dehors de ce cadre.
                              J'imagine d'ici là IBM utilser un brevet par le biais d'un LL qu'il éditera et se rémunerer sur les services. Le détenteur du brevet ne mettra pas longtemps à lui tomber dessus ou à obliger les LL à se soumettre au cadre juridique des brevets et alors adieu les LL communataires.

                              D'autre part la concurrence que tu évoques se fera par le fric et non les mérites. Tu la trouves si saine que ça ?
                            • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Ah et autre chose si ta remarque sur la concurrence comme une bonne chose concerne cette partie de ma phrase,

                              les membres de l'OEB freineront des 4 pieds pour passer des brevets qu'il le deviendront alors que la conurrence aura déjà fait ses dégâts.

                              et non le fait de santionner les dépositaires tu as encore un meilleur moyen d'encourager la concurrence, imposer la mise à disposition du code source pour tous les logicies et ne pas faire intervenir des brevets logiciels. que le meilleur gagne, on peut rêver.
                              Ca va pas te plaire ça. Bon allez d'accord la solution intemédiaire c'est d'autoriser un éditeur à garder son logiciel closed source, ca s'appelle le statu quo.

                              Vu comme ça oui la concurrence se fait sur le mérite et peut être saine.
                    • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                      Posté par . Évalué à 3.

                      Excuse moi mais la théorie sur les droits des brevets est assez asséné par les avocats (et j'en ai dans mon entourage). Ce qui disent que la liberté est total ("Les idées sont de libres parcours") avec des ilots de protection (droit d'auteur, droit des marques, brevets, protection des schemas de semiconducteurs). On sait très bien ici, la taille des ilots en question !

                      Ton point 2. existe déjà, c'est le boulot de l'office européen des brevets. Il y a plein de vérificateur. J'en ai connu quand je bossais à Munich. Ils ont une demi-journée en gros pour vérifier un brevet. Et surtout, l'OEB touche beaucoup plus si le brevet est accépté plutot que refusé. Donc attention à eux, si il en refuse trop !

                      De plus la recherche d'antériorité est faite uniquement dans leur propre base de brevet, pas dans le domaine publique. Les américains avaient tenté de mettre une telle base à jour, ce fut un fisaco devant l"étendu de la tâche.

                      Ce dont tu parles là, c'est que les offices n'ont aucun interret à faire correctement leur travail. Les avocats en PI ont tout interet à ce qu'il en dépose un max de brevet et eux les rédige de façon la plus vague possible pour être de porter le plus large possible (souvent les brevets logiciels sont impréhensible, cf le pseudo brevet sur les hyperlien de BT)

                      Concernant les normes pourris de brevets, conséquence immédiate c'est qu'elle interdit tout logiciel libre. Je rappelle quand même que le but des brevets est d'encourager l'innovation. Le web et internet ont été créé sans les brevets, Microsoft aussi.

                      Regarde le non succes du JPEG2000, cette norme qui devait remplacer le JPEG grace à plein d'innovation breveté. Limite personne ne l'a connait !

                      Que c'est un fantasme et que tu n'as rien compris au principe des brevets.

                      J'ai trés bien compris le principe des brevets. Et j'ai surtout regardé leur effet J'ai l'impression que toi tu es resté à la théorie.

                      Regarde le site de la FII, ou il présente une affiche "your web shop is patented". Il cite les brevets d'achat à distance, de paiement à distante par internet, de la barre de progression, etc... Excuse moi, mais tout cela ce n'est que des idées ! (on ne brevète pas le paiement non non, juste le paiement mais à distance par internet en utilisant des serveurs...)

                      J'ai déjà eu une conversation avec la personne du milieu (redacteur de brevet de mémoire) qui avait écris un article contreversé dans Linux Magasine, il y a longtemps (1 an ou 2 ?). Pour lui les maths étaient non brevetable point barre. C'est là ou je lui est sorti l'exemple de l'algo de compression non brevetable parce que mathématique, mais qui le devient dés lors qu'il est déposé avec comme fonction de "réduire une empreinte mémoire ou de diminuer la consomation de bande passante". Il vait répondu que c'était en effet possible.
                      En gros, en algo n'est pas brevtable tant qu'il ne sert à rien...

                      Il n'y a pas de vide juridique actuellement autour des logiciels, mais qu'on règle une bonne fois pour toute la question de la brevabilité en mettant des personnes compétentes au contrôle de la délivrance des brevets logiciels serait une bonne chose pour tout le monde. Bien entendu ca reconnait implicitement les brevets logiciels et ca casse le consensus actuel qui est de crier contre les brevets tout en laissant passer tout et n'importe quoi.

                      Ce que tu n'a pas compris, c'est que le système qui gravite autour des brevets à tout à gagner d'une brevtabilité la plus large possible (OEB, avocat en PI, grosse boite qui control un marché). Il a déjà des gens très compétent pour vérifier les brevets.

                      Il y a bien un vide juridique car selon les camps le "as such" est interprété différement. Il faut donc le clarifier.

                      Ce qui marrant tout de même dans ton poste, c'est que tu n'as pas répondu à aucun de mes exemples concernant les brevets. Je serais curieux que tu me dises lesquels te semblent digne d'avoir eu un brevet.

                      "La première sécurité est la liberté"

                      • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Sur toute la première partie de ton message on est d'accord. cf : http://linuxfr.org/comments/820837.html#820837
                        http://linuxfr.org/comments/820939.html#820939
                        http://linuxfr.org/comments/820935.html#820935

                        Ensuite, sur la seconde partie tu me parles de pratique et énumère tous les brevets qui ne devraient pas exister mais qui, miracle du système bancal en place, existent. Que veux-tu que je réponde à cela ? Il faut régler le problème des contrôles de validité et du mode de rémunération des offices de brevets au niveau mondial. Je ne fais que me répéter depuis le début. :-)

                        Juste pour conclure sur mpeg4, mp3, gif, bzip, jpeg2000, etc. : je n'ai pas les compétences techniques ni les connaissances historiques pour juger ces technologies, mais ce n'est pas parce que ce sont des formats de fichier que je vais te répondre "faut surtout pas les breveter! personne ne pourra les utiliser sans l'accord de leurs inventeurs ahh mais tu imagines???!" comme beaucoup se complaisent à le faire ici.

                        Que pleuvent les moins.
                        • [^] # Re: je te parle pas de la législation actuelle

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Ensuite, sur la seconde partie tu me parles de pratique et énumère tous les brevets qui ne devraient pas exister mais qui, miracle du système bancal en place, existent. Que veux-tu que je réponde à cela ? Il faut régler le problème des contrôles de validité et du mode de rémunération des offices de brevets au niveau mondial. Je ne fais que me répéter depuis le début. :-)

                          Ce que tu n'as toujours pas l'air de comprendre, c'est que la définition d'un brevet utile et légitime a été débattue mainte fois. Le problème est que la réponse dépend du domaine. Trouver un gène coute très chère. Mettre au point un codec aussi. Au moins autant qu'un nouveau système d'amortisseurs.

                          Le problème, c'est la différence de nature entre le logiciel et le reste. Cela n'a rien avoir avec le problème de validité qui un problème imsoluble car demandant une énergie dingue. Pour le faire, il faudrait juste connaitre l'ensemble du "domaine public". C'est loin de se limiter à la compétence des vérificateurs.

                          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Précision pour ceux qui lisent en diagonale

        Posté par . Évalué à 1.

        Je précise pour éviter toute confusion que le propos entre parenthèse à la fin de mon message ("soit dit en passant, etc.") est mon opinion personnelle et absolument pas un résumé du point de vue et de l'argumentaire du candidat.
    • [^] # Re: Les brevets

      Posté par . Évalué à 0.

      Y'en a encore qui s'étonne que Bayrou soit un gars de droite...
  • # MacOS chez Bayrou ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    On voit aussi que l'auteur est fredericln ; Google nous redirige alors vers : http://democratiesansfrontiere.org
    Et si ce monsieur préfère MacOS à Linux ou Windows, je ne vois pas ce que ça change en matière de volonté politique de Bayrou de favoriser le logiciel libre. De plus, soutenir et protéger ne veut pas forcément dire ne rien utiliser d'autre, selon les goûts et les envies.
  • # Olivier Besancenot

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Olivier Besancenot a répondu aussi http://www.candidats.fr/index.php/2007/04/13/68-reponses-d-o(...)

    Pour finir, il ne manque plus grand monde dans les réponses. Je me demande si Sarkozy va tenir sa promesse de répondre, on pourra alors savoir si génétiquement il est prédisposé à tenir ses promesses ou non :-p
  • # bench

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    $ for F in reponses-candidatsfr-* ;do echo $F ; pdfinfo $F |grep ^Producer ; echo;done
    reponses-candidatsfr-dominique-voynet.pdf
    Producer: OpenOffice.org 2.0

    reponses-candidatsfr-francois-bayrou.pdf
    Producer: Mac OS X 10.4.8 Quartz PDFContext

    reponses-candidatsfr-jean-marie-le-pen.pdf
    Producer: OpenOffice.org 2.0

    reponses-candidatsfr-jose-bove.pdf
    Producer: ESP Ghostscript 815.03

    reponses-candidatsfr-marie-george-buffet.pdf
    Producer: OpenOffice.org 2.0

    reponses-candidatsfr-nicolas-dupont-aignan.pdf
    Producer: OpenOffice.org 2.0

    reponses-candidatsfr-olivier-besancenot.pdf
    Producer: OpenOffice.org 1.9.129

    reponses-candidatsfr-segolene-royal.pdf
    Producer: OpenOffice.org 2.0

    Vous pouvez maintenant troller en toute connaissance de cause (ou pas).

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

    • [^] # La remarque de l'auteur du journal est tellement pertinente...

      Posté par . Évalué à 2.

      Tiens d'ailleurs ca serait pertinent d'aller jeter un oeil dans le QG des candidats pour savoir si leurs collègues bossent tous avec OpenOffice.org...
    • [^] # Re: bench

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      reponses-candidatsfr-jose-bove.pdf
      Producer: ESP Ghostscript 815.03
      La fameuse réponse de José Bové en LaTeX... il aurait fallu lui demander une réponse en vidéo pour voir quel conteneur il utilise.
    • [^] # Re: bench

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Vous pouvez maintenant troller en toute connaissance de cause (ou pas).


      Qu'importe l'ivresse pourvu qu'on ait le flacon...
      • [^] # Re: bench

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est pas plutôt le contraire ? :

        qu’importe le flacon, pourvu qu’on ait l’ivresse
        -- A. de Musset.
        • [^] # Re: bench

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Ah là là. Puisqu'il faut tout expliquer : c'est avec ironie que j'ai inversé la célèbre citation pour me moquer (gentillement) de cette habitude que je trouve un peu ridicule qui consiste à lier l'avis de quelqu'un sur le libre en fonction du format de document qu'il utilise ou du logiciel qui fait tourner le son site ; alors que finalement, le plus important reste le contenu.
    • [^] # Re: bench

      Posté par . Évalué à 4.

      Cela nous dit avec quel outil le PDF a été fait.

      Cela ne nous dit pas qui a utilisé l’outil. Par exemple, cela ne nous dit pas si ce n’est pas l’APRIL qui l’a fait pour diffuser ces réponses dans un format lisible par beaucoup.
      • [^] # Re: bench

        Posté par . Évalué à 9.

        J'ai composé la réponse sous Word X pour Mac (OS X.4), et enregistré sous formats RTF et PDF.

        J'ai voulu passer à OpenOffice.org il y a un an environ, mais ouaille, l'ergonomie sous X11, ce n'est pas du tout pareil ... Un collègue m'a dit il y a quelques semaines qu'il y avait maintenant une bonne solution (NeoOffice pour Aqua ???), mais en cette période de campagne, je n'ai pas le temps de m'offrir un changement de logiciel ;-)

        En lisant la réponse (longue, comme les questions) vous verrez que François Bayrou est d'abord un partisan de la diversité des logiciels, des façons d'en développer et de les utiliser. Le logiciel libre est une excellente chose, mais toutes les excellentes choses ne sont pas en logiciel libre !
        • [^] # Re: bench

          Posté par . Évalué à 3.

          faut mieux passer à latex.
          /me siflotte.
          /me sens qu'il va se faire des ennemis :D

          Sinon merci pour cette réponse ;)
        • [^] # Re: bench

          Posté par . Évalué à 1.

          Un logiciel propriétaire est efficace, utile, intuitif, enlarge la productivité... et est souvent le seul logiciel disponible ...
          Quand arrive une alternative libre, là, c'est vraiment excellent.
  • # Résumé:

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    A propos du "Trusted Computing":
    Pour François Bayrou, qui s'est exprimé à ce sujet le 14 mars 2006 à l'Assemblée Nationale, « des "mesures techniques permettant le contrôle à distance direct ou indirect d'une ou plusieurs fonctionnalités, ou l'accès à des données personnelles" devraient tout simplement être interdites ».

    Bon, où j'ai mis mon client VNC ? Et mon client SSH ? Ah, oui, dans mon cul (TM).

    A propos des DRM:
    Pour François Bayrou, la copie privée, pour un usage personnel, familial ou amical, doit être reconnue comme un droit pour le consommateur, pour le citoyen - et non pas seulement comme une "exception".

    Jusqu'ici tout va bien. C'est après que ça se gâte.
    Il peut cependant être légitime de mettre en vente un produit assorti de certaines restrictions techniques d'usage, clairement indiquées à l'acheteur. Reconnaître la légitimité de ces MTP ne suppose pas de légiférer pour en interdire le contournement (ce que prévoit la directive de 2001) ; ce sont deux décisions indépendantes du législateur.

    Là je comprends pas, il dit une chose, puis son contraire. Les restrictions sont connues des consommateurs. Le problème c'est que quand on veut l'oeuvre, soit on pirate pour ne pas avoir de DRM, soit on achète du DRM, parce que la maison de disque ne fait plus que ça. Il est où le choix légal là ? Où est la légitimité des MTP ? Les DRM je n'en veux pas mais on me les impose.

    Bon, par contre il est:
    - pour l'interopérabilité
    - pour l'exception de décompilation pour interopérabilité
    - pour les logiciels libres
    - contre l'interdiction des logiciels pouvant potentiellement être utilisés pour du piratage
    - contre l'utilisation des brevets logiciels pour freiner les logiciels libres
    - contre DADVSI dans sa version actuelle
    - contre la vente liée
    - pour les actions de groupe ("class actions") dans le droit français et européen
    - pour le RGI (Référentiel Général d'Interopérabilité)
    - pour le logiciel libre à l'école
    - pour privilégier le logiciel libre dans l'administration (mais avec le droit de choisir autre chose non libre, non interopérable si c'est beaucoup mieux =) )

    Un point soulevé intéressant est la question de la mondialisation des oeuvres numériques, et leur modes de diffusion. Si un prix unique émerge pour une oeuvre, cela ne permet pas aux pays au niveau de vie inférieur d'avoir accès à aux oeuvres. Une chanson à 1 euro c'est déjà cher en France, alors dans les pays en voie de développement, c'est hors de prix. Pourtant même dans ce cas je pense que les DRM ne servent à rien (vive le dézonage des lecteurs DVD), mais je ne suis pas sûr qu'ils l'aient perçu.

    Pour conclure, je suis un peu mitigé sur les brevets logiciels et les DRM, mais le principal est là, et permet d'avoir, je pense, raisonnablement confiance dans cette partie de son programme. Sauf si c'est un Chirac bis (qui a dit super-menteur ?), mais bon, qui ne tente rien n'a rien...
    • [^] # Re: Résumé:

      Posté par . Évalué à 7.

      A propos du "Trusted Computing":

      tu as fini ton FUD ? Ici, il est question de MTP des DRM !

      et pour le reste, il n'est pas contre les DRM. Il est comme nous ! Il est contre la _PROTECTION JURIDIQUE_ de la protection technique.

      Il est pour que DeCSS soit légal malgré CSS. Là est la différence.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Résumé:

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Informatique dite "de confiance"
        Question 11 : De plus en plus, l'abandon du contrôle de son ordinateur personnel, et notamment de son droit au contrôle de l'accès à ses données personnelles, devient un pré-requis pour pouvoir accéder à des données numériques protégées par le droit d'auteur. Un tel principe est-il selon vous acceptable et quel doit être la réponse du législateur face à cette "tendance du marché" ?

        Et donc pour toi "informatique de confiance" c'est pas "trusted computing" ? Et les DRM/MTP ne sont ils pas un des élément du trusted computing ? En quoi je FUD ? En plus pour le FUD tu repasseras: je suis bayrouiste, comme je l'ai dit à de nombreuses reprises sur ce site. Si tu trouves que j'ai mal compris ou interprété ses propos, malgré toutes les citations que j'ai pu faire pour éviter cela, tu peux peut être le dire gentiment plutôt que de hurler au FUD, non ?
      • [^] # Re: Résumé:

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ah, la prochaine fois, cite le bon texte (mon allusion à ssh et vnc j'imagine). Effectivement, en remettant le contexte à plat, quand il dit "mesure technique" (vague n'est-ce pas), il faut en fait comprendre "mesure technique de protection" (MTP). Dans ma tête ce n'est pas du tout la même chose ! Mon allusion à SSH et VNC était plus là pour montrer que je trouvais que c'était un peu n'importe quoi, mais effectivement, c'est moi qui me suis gourré dans mon interprétation (comme quoi chaque mot compte).

        En gros il faut que le contrôle des MTP se fasse sur ta machine, et pas en contactant un gros serveur à qui tu donnerais des infos personnelles. J'ai bon ?
        • [^] # Re: Résumé:

          Posté par . Évalué à 5.

          En tout cas, ce que j'en comprends, en français de base donc avec une marge d'erreur, c'est

          * si un producteur veut vendre une oeuvre avec une MTP (ou un livre avec des bandes anticopie), c'est son problème tant que l'utilisateur est pleinement averti des conséquences (par ailleurs, François Bayrou se demande si c'est un choix bien malin pour le producteur ; mais c'est le problème du producteur) ;

          * si la MTP suppose un contrôle à distance, l'utilisateur ne maîtrise plus rien, donc non ;

          * si un utilisateur veut copier l'oeuvre donc contourner la MTP, ça devrait être son droit tant que sa copie est elle-même licite.
  • # libriste or not

    Posté par . Évalué à 7.

    * Titre : Microsoft Word - April-130407.rtf
    * Outil de conversion PDF Mac OS X 10.4.8 Quartz PDFContext.

    C'est pas parce qu'il n'est pas libriste qu'il ne fera rien pour eux.
    C'est pas parce qu'il n'est pas chomeur qu'il ne fera rien pour eux (les chomeurs).
  • # Bof

    Posté par . Évalué à 4.

    Désolé, je fais un copié-collé d'un commentaire posté ailleurs, mais je n'avais pas vu qu'il y avait un journal sur les réponses de Bayrou etil est plus à sa place ici :

    Je viens de lire les réponses aux deux premières questions, je ne penses pas avoir besoin de lire le reste pour me faire mon idée !

    C'est bien du Bayrou : à chaque question deux pages pour dire que les brevets c'est pas bien mais c'est pas inutile, il est manifeste que ça pose des problèmes mais mieux vaut attendre pour en être sûr, il faut que ceci et je souhaite que cela, ça devrait pas être ainsi mais que voulez vous c'est pas si simple...

    Mais bien sûr pas de "je propose ceci" et encore moins de "je m'engage à cela".
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 4.

      Je préfère quelqu'un qui dis 'il y a un probleme, voila où en est ma pensée. Voila les enjeux' que quelqu'un qui promet monts et merveille et ne remplie jamais ses promesses.

      Ensuite tu es libre de croire aux promesses électorales.

      Pour rappel chirac était CONTRE les brevets logiciels, et les représentants francais ont finalement voté pour.

      Puis c'est pas comme si il avait dis des conneries lors de la dadvsi sur les enjeux de la loi.
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 2.

        Citation attribuée à Jacques Chirac candidat en 2002:
        Autoriser les brevets sur les logiciels mettrait l'Europe sous la coupe des entreprises américaines. Il faut refuser la vassalisation technologique vis-à-vis des Etats-Unis et soutenir le logiciel libre, la créativité de l'informatique française et européenne et notre indépendance technologique.


        Bon c'est pas comme si en 2004 il avait eu l'occasion franche de s'y opposer, hein.
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 1.

        Il me semble que quelqu'un qui brigue le pouvoir ne peut pas sérieusement se contenter de dire "voilà ou en est ma pensée"

        Quant aux promesses électorales, les seules que je crois utiles et sincères émanent de candidats qui n'ont aucune chance d'être au second tour, ce qui pour moi n'enlève rien à leur utilité potentielle et à leur sincérité.
        En ce qui concerne les "grands" candidats, je n'ai pas à me poser la question de la confiance en leur promesses car de toute façon pour moi elles ne vont pas dans le bon sens.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 3.

          Juste un exemple pour expliciter ma dernière phrase :

          Je fais pleinement confiance à Bayrou pour augmenter la TVA et baisser l'impôt sur le revenu, mais ça ne m'avance à rien car je pense que faire le contraire serait plus approprié.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 2.

          ben voila, il te suffit de voter pour les 'petits' candidats si tu estime que les propositions des 'grands' candidats ne te conviennent. ;)
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 2.

      "Je m'engage à ce qu'à la fin de mon mandat, il y ait :
      - la paix dans le monde
      - des conditions de vies décentes pour chaque être humain sur la planète
      - TF1 en mondiovision
      - de la nourriture en abondance
      - plus de pollution
      - ..."

      Tu votes pour moi ?
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 2.

        ca dépend, le plein emploi, tu fais aussi ?
        • [^] # Re: Bof

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          C'est contradictoire avec « - des conditions de vies décentes pour chaque être humain sur la planète ».

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Non !

        Posté par . Évalué à 3.

        Sûrement pas.

        J'ai bien sûr saisi le second degré mais je vais quand même faire semblant de prendre ton commentaire au pied de la lettre car je trouve intéressant de rebondir dessus.

        Pour moi un engagement sur un résultat seul n'est pas un engagement sérieux.

        Prétendre qu'on atteindra un résultat complet dans un délai bref sans dire comment et avec quels moyens c'est du foutage de gueule ! (mais malheureusement je dois reconnaître qu'avec des médias coopérants ça passe pas si mal)

        Pour moi un engagement sérieux est un engagement qui, faisant suite à une analyse de la situation et une définition des résultats à atteindre, présente des actions et des moyens à mettre en oeuvre pour avancer vers ces résultats.

        Exemple 1 : "de la nourriture en abondance" est un engagement bidon qui découle d'une mauvaise analyse de la situation.
        On produit déjà largement assez de nourriture, par contre cette production est très mal répartie (géographiquement et socialement) si bien que l'on crève soit de faim soit d'obésité selon sa position (géographique et/ou sociale).

        Exemple 2 : "plus de pollution" est un résultat souhaitable mais pas un engagement sérieux.
        Un engagement sérieux pourrait être : encouragement (fiscal) pour les transporteurs routiers qui se convertissent au ferroutage, financé par une taxation plus importante des carburants pour ceux qui ne le font pas.
        Bien sûr cette mesure ne suffirait pas à atteindre le résultat "plus de pollution" mais elle est concrète et permettrait d'avancer dans cette direction.
        • [^] # Re: Non !

          Posté par . Évalué à 2.

          > Un engagement sérieux pourrait être : encouragement (fiscal) pour les transporteurs routiers qui se convertissent au ferroutage, financé par une taxation plus importante des carburants pour ceux qui ne le font pas.

          Rien à voir avec le sujet, mais ...

          MOUWAHAHA !!!

          Ça me fera toujours autant rire, ce genre d'incongruités.
          Ce ne sont pas les transporteurs qui décident de déplacer des marchandises !

          Que je comprenne ... les transporteurs vont devoir payer la SNCF pour trouver une place sur des trains, et ça leur coûterait moins cher que de faire rouler les camions ... Il va falloir multiplier le prix du carburant au moins par 10 pour que ça puisse être rentable, et encore ...
          Quand les écolos à 2 sous auront réellement compris où est le problème du transport de marchandises, on pourra éventuellement commencer à avancer dans le bon sens (à savoir une réduction, ou au moins une plus faible croissance du nombre de poids-lourds sur les routes). Mais parler de ferroutage, ça n'a aucun sens.

          Bon, rien à voir avec le journal, donc moinssez.
          • [^] # Re: Non !

            Posté par . Évalué à 1.

            Pour continuer dans le hors-sujet :

            J'ai hésité à assortir mon second exemple d'un avertissement, mais je me suis dit que mon post était déjà bien assez long et que l'emploi du conditionnel suffirait.
            En effet j'ai tenté d'imaginer un exemple d'engagement répondant aux critères que je venais d'énoncer, mais je reconnais volontier n'être un expert ni en matière de transport ni en matière d'écologie, ce qui m'a conduit à faire l'impasse sur le pré-requis "analyse de la situation".
            Et puis, à l'heure où j'ai écrit ça, il était grand temps que je me couche ;-)
    • [^] # Re: Bof

      Posté par . Évalué à 5.

      Que veux tu ?
      "Le cul entre 2 chaises" c'est ... le centre non ?
      Pas étonnant que ce soit si inconfortable quand tu vois que les mêmes bayroutistes qui se prononcent en faveur des brevets alors que d'autres sont contre. Gouverner avec la crème qui z'ont dit

      En plus, quand tu vois la levée de bouclier pour minimiser le fait que le rapport ait été rédigé sous Word alors que les mêmes ne se sont pas privés pour chinoiser lorsque le rapport de Rocard a été publié.
      http://linuxfr.org/comments/819199.html#819199
      Ils n'ont pas fait preuve d'autant d'indulgence.

      2 poids , 2 mesures en somme
      • [^] # Re: Bof

        Posté par . Évalué à 0.

        > "Le cul entre 2 chaises" c'est ... le centre non ?

        Avec Bayrou c'est le cul posé sur deux chaises séparées de 2 mètres.
        Si le second tour est Bayrou - Sarkozy : Bayrou va draguer le PS.
        Si le secoud tour est Bayrou - Ségolène : Bayrou va draguer l'UMP.

        Il l'a annoncé.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 2.

          > Si le second tour est Bayrou - Sarkozy : Bayrou va draguer le PS.
          > Si le secoud tour est Bayrou - Ségolène : Bayrou va draguer l'UMP.

          la conclusion serait: "si tu veux un gouvernement de gauche, vote à droite au premier tour", non ?
          • [^] # Re: Bof

            Posté par . Évalué à -1.

            > la conclusion serait: "si tu veux un gouvernement de gauche, vote à droite au premier tour", non ?

            Non. La conclusion est :
            "Si tu veux un gouverment de gauche, vote pour un parti de gauche, pas pour l'UDF".

            Chasser le naturel et il revient au galop.
        • [^] # Re: Bof

          Posté par . Évalué à 2.

          Il l'a annoncé.
          > tu peux etre plus précis stp ?
          • [^] # Re: Bof

            Posté par . Évalué à 2.

            T'es cruel toi.
            Je l'ai vu sur lemonde et dans un papier du PS.
            Je peux te retrouver le papier du PS, mais pour l'article du monde ça m'emmerde de faire la recherche.

            Je l'ai trouvé plus d'une fois mais presque toujours de la bouche de Sarkozy (non démenti par Bayrou ni les journalistes) :
            http://www.google.fr/search?q=%22si+je+suis+face+%C3%A0+Sark(...)
            • [^] # Re: Bof

              Posté par . Évalué à 2.

              je suis pas cruel, je demande des sources.

              Le papier du ps -> complètement biasé donc hors de propos.
              Sarkozy -> idem.
              Reste plus que l'article du monde ... si il existe bien sur.

              Et ce n'est pas parce que bayrou n'a pas démenti qu'il veut faire ca. Si chaque candidat devait démentir toutes les conneries que disent les autres candidats sur lui, c'est pas 2 mois de campagne qu'il faudrait mais 2 ans :D

              Mais bon supposons qu'il ait dit ça. Bon ben amha il a décidé d'etre pragmatique ... comme le ps en 2002.
              • [^] # Re: Bof

                Posté par . Évalué à 2.

                > comme le ps en 2002.

                C'est-à-dire ?
                Le PS c'est rallié au troisième ?
                • [^] # Re: Bof

                  Posté par . Évalué à 2.

                  au troisième ?
                  T'as vision de la politique est orienté par le rang des candidats, et non pas par les idées que les personnes véhiculent ?

                  Le ps c'est rallié a une personne qui avait pas du tout les meme idées qu'eux, pour faire face a une personne qu'ils aimaient encore moins.
                  Et personne ne c'est obfusqué de ca !

                  Alors que bayrou demande aux opposants de la personne au second tour, si il est au second tour aussi, pour passer, ca ne gene que ... les militants de certains partis, alors qu'ils l'ont eux meme fait et ils ont trouver des tas de (bonnes ? ) raisons à ce moment la dont entre autre 'chirac est moins pire que le pen' (ceci bien entendu est totalement subjectif, et reflète ou pas mon opinion personnelle).

                  Ben la c'est la meme chose. Vu que tu aime bien tout bien classifier, meme si ca veut rien dire.
                  Si il est au second tour et que sarko passe -> il est moins à droite que sarko. Donc forcément il est 'moins pire' que sarko. pour ceux de gauche
                  Si il est au second tour et que sego passe -> il est moins à gauche que sego. Donc forcément 'moins pire' que sego pour ceux de droite.

                  bien entendu c'est volontairement extremement simplifié!

                  Donc oui il est dans une position enviable ... au second tour.
                  Les deux grand parties, qu'elles que soient les conneries (ou les choses bien) qu'ils proposent, ils ont toujours une base d'électeurs sur. Les centristes non.
                  Les (certains?) extremes ont aussi une base d'électeurs un peu plus sur que les centristes.
                  Le vrai pari des centristes il se joue au premier tour, tandis que pour les deux 'grands' il se joue au second (si ils passent).

                  Ils ont un positionnement différent, mais ca te gene ca. Il faut qu'ils soient comme le ps pour que ca te plaisent. Ben vote ps, mais vient pas dire que c'est de l'opportunisme ou je ne sais quoi encore.
                  • [^] # Re: Bof

                    Posté par . Évalué à 1.

                    > Le ps c'est rallié a une personne qui avait pas du tout les meme idées qu'eux, pour faire face a une personne qu'ils aimaient encore moins.

                    En 2002 ?
                    Je ne comprend rien à ton propos.

                    > Alors que bayrou demande aux opposants de la personne au second tour, si il est au second tour aussi, pour passer, ca ne gene que ... les militants de certains partis

                    J'ai du mal à te comprend.
                    M'enfin, si dans le cas d'un second tour Sarkozy - Bayrou tu te demandes pour qui je vais voter, je votrais sans hésitation pour Bayrou. Je ne vote pas blanc, je vote Bayrou. C'est claire ?

                    > (ceci bien entendu est totalement subjectif, et reflète ou pas mon opinion personnelle).

                    Soit je comprend pas, soit c'est de l'humour, soit t'as pété un cable, soit t'es raciste.

                    > Si il est au second tour et que sego passe -> il est moins à gauche que sego. Donc forcément 'moins pire' que sego pour ceux de droite.

                    J'ai toujours du mal à te comprend.

                    Je n'ai aucun problème avec les sympatisants de droite. La droite est un courant respectable en général et la droite a nombre de présidents respectables. La droite de Le Pen et de Sarkozy ne m'inspirent pas de respect par contre.

                    Je l'ai déjà dit 10 fois, j'ai du respect pour Bayrou même si son courant ne me plait. Respecter quelqu'un, n'implique pas qu'on soit d'accord avec lui.
                    Encore une fois, entre Sarkozy et Bayrou, je vote Bayrou. Je ne vote pas blanc.


                    Un de mes coups de gueule est lorsqu'on essai de faire croire que Bayrou est de gauche. C'est du pipo.

                    > Donc oui il est dans une position enviable ... au second tour.

                    Selon quoi ?
                    Selon des sondages ?
                    Le problème avec Bayrou est que les gens n'envisagent pas sérieusement Bayrou au second tour (sinon il y serait dans les sondages). Donc les résultats des sondages sur un scénario hypothétique sont peu fiables. Roland Cayrol l'a bien expliqué et qui se refuse un faire un sondage sur un scénario que n'envisage pas les Français. Ce n'est pas le seul.
                    Ce ne dit pas que les sondages Sarkozy vs Bayrou sont sans signification. Mais il faut les prendre avec beaucoup de distance et ne pas y voir un pronostique.

                    > Ils ont un positionnement différent, mais ca te gene ca.

                    Dit comme ça, aucun problème. Si tu es de droite et veux voter Bayrou au premier tour, aucun problème pour moi. Ne te prive pas ! Fonce.

                    Je gueule contre ceux qui veulent faire croire que l'UDF c'est mieux que le PS pour le second tour. C'est-à-dire ceux qui veulent, à mon sens, tromper des électeurs de gauche pour les porter sur un parti de centre droit. Gauche et centre droit ce n'est pas la même chose.

                    Si tu veux voter pour un parti de droite ou centre droit ou démocrate-chrétien, vote Bayrou. Pas de problème pour moi. T'es irréprochable.

                    Si tu veux voter à gauche, ne vote pas Bayrou/UDF, ce n'est pas un parti de gauche, ce n'est pas un homme de gauche.

                    > mais vient pas dire que c'est de l'opportunisme ou je ne sais quoi encore.

                    Faire croire que l'UDF/Bayrou est de gauche, est de l'opportunisme. Jamais l'UDF/Bayrou n'a bossé avec la gauche en France, dans les régions, etc ils sont toujours associé avec l'UMP et jamais avec le PS, l'UDF/Bayrou c'est toujours rallié avec l'UMP et se laisse encore cette possibilité pour cette présidentielle.

                    Donc, et même si ça te gonffle, l'UDF/Bayrou n'est pas un substitu au PS. En tout cas il y hors de question que je le considére de gauche seulement car il le sous-entend. Je veux des actes en premier. Et il n'a rien montré.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Petite précision.
                      Il ne faut pas confondre appeller à voter pour X afin de faire un vote "utile", même s'il est sans profonde conviction, et se rallier.
                      S'il y a un second tour Bayrou - Sarkozy, le PS, c'est ma conviction mais je n'ai pas de preuve, va appeller à voter Bayrou. Moi je voterai Bayrou.
                      Mais le PS ne va pas se rallier à l'UDF. Le PS ne va pas former un gouvernement avec Bayrou, la droite, le centre droit, etc...

                      Ça serait politiquement une catastrophe. Ça renforcerait le discrédit dans la politique, ça renforcerait la confusion avec le droite = gauche.
                      Former un grand parti du centre, c'est laisser aux prochaines élections le choix entre ce parti et les extrêmes.
                      A moyen terme c'est, j'ai suis perçuadé, très mauvais pour notre vie démocratique.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 1.

                      > Selon des sondages ?

                      Les sondages du jour du premier tour :
                      http://fr.news.yahoo.com/14042007/202/sondage-ifop-sarkozy-2(...)
                      Ifop : Sarkozy à 28,5% (-1), Royal à 24% (+2), Bayrou à 18%
                      http://fr.news.yahoo.com/14042007/5/sondage-sarkozy-29-5-roy(...)
                      Ipsos : Sarkozy à 29,5%, Royal à 25%, Bayrou à 17,5%
                      http://www.linternaute.com/actualite/depeche/21/335404/sonda(...)
                      Csa : Sarkozy à 26% (-1), Royal à 23% (-2), Bayrou à 21% (+2)

                      Donc 6 %, 7,5 % et 2 % d'écart entre Bayrou et Ségolène. Rien est joué aussi bien pour Bayrou que pour Ségolène.
                    • [^] # Re: Bof

                      Posté par . Évalué à 3.

                      En 2002 ?
                      Je ne comprend rien à ton propos.

                      Je suis sur que tu comprend au contraire.


                      (ceci bien entendu est totalement subjectif, et reflète ou pas mon opinion personnelle).

                      Soit je comprend pas, soit c'est de l'humour, soit t'as pété un cable, soit t'es raciste.

                      C'est pas de l'humour, j'ai pas pété un cable ... et tu devrais dire que je suis raciste a tous mes potes, alors voyons voir , j'ai un chinois, j'ai un sénégalais, un marocain... J'ai des copains qui sont noirs, blanc, jaunes, ...
                      Je dois etre vachement raciste dis moi.
                      Mais moi contrairement a toi , je dis pas 'a il vote tel machin il est forcément raciste/con/idiot/anti systeme'.
                      Ps je vote aucun extreme.
                      PPs : reflète OU PAS mon opinion personnelle , ca veut dire simplement que ce que je dis, c'est un raisonnement qui tiens la route, et ce quelque soit mon opinion sur le sujet !

                      Mais comme tu as du mal a lire une phrase sans faire des attaques ad hominem ...


                      Je gueule contre ceux qui veulent faire croire que l'UDF c'est mieux que le PS pour le second tour. C'est-à-dire ceux qui veulent, à mon sens, tromper des électeurs de gauche pour les porter sur un parti de centre droit. Gauche et centre droit ce n'est pas la même chose.
                      Donc toi tu sais la vérité. Tu sais différencié ceux qui veulent 'tromper' de toi ,qui ne veut trompé personne et qui est tout le temps sur de tout savoir. Tu es sur que si un électeur est de gauche alors il est forcément pour ségo, meme si cette derniere le débecte et qu'il estime qu'elle ne correspond pas à sa vision de la gauche.

                      Ce genre de propos me degoute et vais te laisser dans ton délire de mégalomanie reportée sur sego. C'est vraiment ca le probleme actuel avec les fan boy. Ils sont sur qu'ils savent tout, et prennent jamais en compte que des personnes différentes, du meme bord, avec des idées commune, peuvent ne pas apprécier un candidat et/ou des propositions sans pour autant 'ne pas etre de gauche'. Croire que si on est 'de gauche' alors on est pour ségo est simplement de la mégalomanie reportée sur ségo, amha.
                      • [^] # Re: Bof

                        Posté par . Évalué à 1.

                        > tu devrais dire que je suis raciste a tous mes potes, alors voyons voir

                        Ben voyons.
                        Je te dis que je ne te comprend pas. Sur 4 propositions, t'en a choisi une pour expliquer que ce n'est pas la bonne. Fait ton martyre et donne moi le rôle de tyran puisque ça te plais.

                        > j'ai un chinois, j'ai un sénégalais, un marocain... J'ai des copains qui sont noirs, blanc, jaunes, ...

                        Super. Mais n'étant pas raciste, j'en ai rien foutre de leurs couleurs. Un pote noirs ou une chinois ce n'est pas un emblème ou une médaille, un faire valoir.

                        Sont-ils cools ?
                        Sont-ils disponibles ?
                        Sont-ils attentifs ?
                        Te sont-ils cher ?

                        Ça, ça m'intéresse.
                        • [^] # Re: Bof

                          Posté par . Évalué à 1.

                          Fait ton martyre et donne moi le rôle de tyran puisque ça te plais.
                          A non ca c'est ton boulot.
                          Moi je recentre juste tes attaques ad hominem.
                          Et sur les 4 propositions ... je les ai toutes réfutés.
                          Mais comme d'hab tu sais mieux que ce que je pense, d'ou ces propositions plutot que des demandes d'explications.


                          Sont-ils cools ? Ca va
                          Sont-ils disponibles ? Actuellement non, vu qu'on vient de commencer nos stages en entreprises
                          Sont-ils attentifs ? Ca dépend de chacun, certains plus que d'autres
                          Te sont-ils cher ? Si je vais me tuer pour eux ? bof pas sur . Si je serais tristes si ils meurent ? oui.
  • # Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Rocard invite le PS à se rapprocher de Bayrou avant le premier tour:
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-895551@5(...)

    Ségolène récuse l'appel:
    http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-823448,36-896001@5(...)
    • [^] # Re: Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

      Posté par . Évalué à 0.

      http://filinfo.france3.fr/popup_afp.php?nameRegion=mediterra(...)
      Le premier secrétaire du Parti socialiste (PS) François Hollande a estimé vendredi à Marseille que "beaucoup" des électeurs du candidat UDF François Bayrou "rejoindront Ségolène au deuxième tour" pour permettre une victoire contre Nicolas Sarkozy. Interrogé sur la proposition de Michel Rocard d'une alliance Ségolène Royal-François Bayrou avant le premier tour pour assurer une victoire contre le candidat UMP, M. Hollande a d'abord affirmé "ne pas avoir d'illusions" sur une volonté de rapprochement de M. Bayrou avec la gauche. "Mais j'ai confiance en ses électeurs. Beaucoup rejoindront Ségolène au second tour.
    • [^] # Re: Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

      Posté par . Évalué à 3.

      Si Rocard avait fait ça vers Novembre 2006, je n'aurais rien dit.
      Mais le faire maintenant c'est trop tard, c'est scandaleux, c'est irrespectueux envers les militants qui défendent un projet, et ce projet c'est celui de Ségolène, pas celui de Ségolène avec des vrais gros morceaux de droite...

      Si encore c'était juste après le premier tour... Pourquoi pas...
      Mais maintenant ça semble un très mauvais choix car Ségolène est devant Bayrou actuellement ! Parce que en quoi faire un accord PS-UDF favorise le PS aujourd'hui ? Sachant que Bayrou pique principalement des voix de gauche, je ne vois absolument pas en quoi l'annonce de Rocard va aider le PS. Ça va l'aider à ne pas être au second tour.

      Quel est le calcul de Rocard de faire l'annonce maintenant ? Ça ne semble pas un dérapage mais quelque chose de bien réfléchi.

      En plus il n'a pas prévenu le QG de Ségolène alors que le PS est dans la dernière ligne droite de la campagne où l'on sait que le moindre accro peut être fatal. Si ce n'est pas un coup de poignard dans le dos, ça y ressemble très fort.
      Par étonnant que Bayrou soit au comble du bonheur.
      Bilan intermédiaire : Bayrou a dit à Rocard d'aller se faire foutre... Pas d'accord avant le premier tour, pas étonnant, l'UDF est aujourd'hui de droite et de gauche officiellement, traditionnellement de droite, dans les fait de droite, et demain de droite ou (exclusif) de gauche en fonction des circonstances.
      Comment Rocard a-t-il fait pour se faire piègé aussi naïvement ?

      Sarkozy a fait la droite "décomplexé". Rocard nous lance "le vote de gauche à droite décomplexé".

      Si ségolène n'est pas au second tour, Rocard va être découpé en morceau.
      • [^] # Re: Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

        Posté par . Évalué à 6.

        Si ségolène n'est pas au second tour, Rocard va être découpé en morceau.

        C'est dangereux un fan-boy socialiste /o\
      • [^] # Re: Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

        Posté par . Évalué à 5.

        C'est pas irrespectueux. C'est très bien joué.
        C'est d'une élection présidentielle dont on parle.
        Pas d'un bridge entre mémés buvant du thé.

        Rocard fait ce qu'il pense être bon pour son pays. Pas pour son parti. Et comme c'est un vieux renard, il le fait juste quand il faut et comme il faut pour donner des voix à Bayrou, tu as parfaitement raison là dessus selon moi.

        Autrement si Royal est pas au second tour, c'est elle et hollande qui vont se faire découper en morçeaux. Rocard lui sera goguenard. Et même s'il subit des attaques, à mon avis, il s'en foutra royalement si j'ose dire.

        Quant on s'est frité avec Mitterand, qu'on est plus proche de la retraite qu'autre chose, et qu'on a la réputation d'homme libre dans l'opinion qu'il a (qu'elle soit justifiée ou pas), on s'en bat sans doute des attaques du genre "c'est lui le méchant qu'à faire perdre la France présidente pour la donner au vilain béarnais de droite".

        Il relativisera comme il a du apprendre à le faire depuis le temps et continuera, peinard, son petit bonhomme de chemin.

        Sa carrière est derrière lui. Tu veux qu'on lui fasse quoi si Royal passe pas ? Une tribune incendiaire l'accusant d'avoir tué la France présidente ? Si il répond, ça fera sans doute encore plus mal.
        • [^] # Re: Bayrou et Rocard, ca accroche pas mal

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Tout à fait. De plus, dans tous les cas, il se met en bonne position. Si Bayrou gagne, c'est tout benef pour lui pour faire partie de l' "équipe multi camp" pour le prochain gouvernement. Si Sego passe le premier tour, il faudra que le PS s'allie à l'UDF pour le second et dans ce cas, Rocard fait juste donc un appel précurseur. Dans cette élection-ci l'UDF et le PS vont devoir se partager quelques voix, c'est sur. Enfin, wait and see les "vrais" résultats du premier tour.
  • # Hôpital, charité, toussa

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    On notera dans les propriétés du pdf un joli :

    * Titre : Microsoft Word - April-130407.rtf
    * Outil de conversion PDF Mac OS X 10.4.8 Quartz PDFContext.

    Pour un parti faisant du logiciel libre un point de son programme , il repassera.


    PasChauve PasOunet = houplaboom<

    Sur la merveilleuse tribune de linuxfr, on remarque :

    houplaboom< User-Agent = "Mozilla/5.0 (Macintosh; U; PPC Mac OS X Mach-O; fr; rv:1.8.1"

    et

    houplaboom< User-Agent = "Mozilla/5.0 (Windows; U; Windows NT 5.1; fr; rv:1.8.1.3) Gec"

    Respectivement, aujourd'hui à 01:32:50 et 02:50:17.

    Preuve dans les archives :
    http://ngc891.blogdns.net/tribune.php?day=14&month=04&am(...)

    MOUAHAHAHAHAHA !

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.