Journal Le Parti Pirate cherche 5 femmes pour les Européennes avant le 21 avril

Posté par . Licence CC by-sa
8
11
avr.
2014

Pour les élections européennes, le pays pays est découpé en région électoral. Chaque région a un certain nombres d'élus, chaque liste doit présenter des élus et leur suppléant. Il faut un nombre égal d'hommes et de femmes sur chaque liste.

Il y a 4 listes de complète actuellement. Et une, où il manque 5 femmes pour compléter la liste Sud-Est. Il n'est pas nécessaire d'habiter dans la région pour se présenter.

Pouvoir présenter 5 listes aux élections, permet d'avoir le droit de diffuser des spots publicitaires à la télévision. Vous n'approuvez peut être pas toutes les propositions de ce parti, mais ils s'agit du parti le plus proche de la Quadrature du Net, et de toutes les associations du libre.

La clôture des listes à lieu le 21 avril. Il serait dommage je pense, de rater une telle occasion pour faire de la publicité à nos idées, ou au moins, provoquer le débat.

Comment être candidate : http://www.partipirate.fr/Actualites/Blog/elections2014
L'état des listes : http://forum.partipirate.org/les-elections/candidatures-pour-les-elections-europeennes-t10914.html
La personne a contacté pour les intéressées : j.lei.par ( at ) partipirate.org

  • # Au nom de l'égalité…

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    … puis-je me déclarer égale a une femme et me faire inscrire en tant que telle sur une liste présenté par un parti à une élection ?

    Bon j'ai peut-être mal compris le concept d'égalité.
    ----> []

    • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

      Posté par . Évalué à 7.

      Pour 13 élus, il faut 26 personnes. Je comprends la parité stricte. Mais il pourrait l'oublier pour les remplaçant.

      Encore un fois, c'est un bon moyen pour les gros parti pour gêner les plus petit. Idem pour le scrutin régional et non national, cela augmente le nombre de voies nécessaire pour avoir un élu.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

        Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 11/04/14 à 11:15.

        Je comprends la parité stricte. Mais il pourrait l'oublier pour les remplaçant.

        Comme ça, on dit aux femmes qu'on a été obligés de mettre en position éligibles de démissionner une fois élue, pour laisser la place à tous leurs suppléants-hommes qu'on n'a pas pu faire élire ?

        Encore un fois, c'est un bon moyen pour les gros parti pour gêner les plus petit.

        Quand on voit la proportion de candidates et, pire encore, d'élues dans les grands partis (PS, UMP pour ne citer que les 2 plus gros), on se dit qu'en fait, non c'est pas ça !

        • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

          Posté par . Évalué à 6.

          Comme ça, on dit aux femmes qu'on a été obligés de mettre en position éligibles de démissionner une fois élue, pour laisser la place à tous leurs suppléants-hommes qu'on n'a pas pu faire élire ?

          Tu parles des femmes politiquement engagées déjà sur les listes ou des 5 qu'il cherche pour faire du remplissage avec pour seule condition d'être une femme parce qu'il n'y a pas assez de militantes?
          Dans le dernier cas, ça ne me dérange pas…

          Quand on voit la proportion de candidates et, pire encore, d'élues dans les grands partis (PS, UMP pour ne citer que les 2 plus gros), on se dit qu'en fait, non c'est pas ça !

          Ben si, un peu quand même:
          Dans le cas présent, les gros partis n'auront aucun mal à afficher des listes paritaires. Mettre les femmes en fin de liste ensuite est justement révélateur de leurs convictions.
          Soit ils jouent le jeu et la parité se retrouve pour de vrai à la fin, soit la parité sert juste à emmerder les partis qui attirent peu de femmes tout en soignant son image ("Nous avons voté la parité, Monsieur!!").

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu parles des femmes politiquement engagées déjà sur les listes ou des 5 qu'il cherche pour faire du remplissage avec pour seule condition d'être une femme parce qu'il n'y a pas assez de militantes?

            Les 2 : rien ne me dit que les femmes déjà inscrites sur les listes ne sont pas plus ou moins impliquées que les 5 qu'il leur manque.

            Dans le cas présent, les gros partis n'auront aucun mal à afficher des listes paritaires.

            "Ils n'ont aucun mal" ne signifie pas "ils le font le plus naturellement du monde"…

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 3.

            ou des 5 qu'il cherche pour faire du remplissage avec pour seule condition d'être une femme parce qu'il n'y a pas assez de militantes?
            Dans le dernier cas, ça ne me dérange pas…

            Là, c'est sûr que tu vas vachement attirer les candidates ! Au cas où certains pensaient que le PP en avait quelque chose à faire de la parité…

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par . Évalué à 3.

              Le fait est que rien dans le journal ne te permet de connaître leur avis sur la parité.
              Par contre, on lit explicitement qu'il manque "5 femmes", et on précise même que c'est pas grave si elles n'habitent pas la région, histoire de dire que même ça, comme critère, on s'en tape.

              Tu m'excuseras si je n'ai rien trouvé qui parle de l'engagement politique ni des idées du PP. Et oui, c'est de toute évidence du remplissage de liste pour dire d'avoir un quota de N personnes sur la liste.

              Ce journal existe bel et bien parce qu'ils manquent de candidates, mais curieusement, tu vas réussir à me le mettre sur le dos.

      • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

        Posté par . Évalué à 1.

        La parité est juste une ineptie. Si le but était de limiter les discriminations, il eût fallu exiger non pas une parité 50/50, mais des un ratio chez les candidats qui soit proportionnel au ratio dans le vivier d'entrée (les postulants aux primaires)

        • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Bof, jouer sur la parité hommes/femmes pour nous faire oublier l'absence totale de diversité dans les origines sociales des candidats n'est pas tellement surprenant de la part de notre système politique actuel…

          (je sais bien qu'il existe des partis qui font exception à cette "règle", mais ce ne sont que ça : de trop rares exceptions)

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            La faute aux partis ou à l'absence de candidats provenant d'une origine sociale différente ?

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              À mon avis (qui bien sûr n'engage que moi), la faute à un système qui met des bâtons dans les roues de ceux qui voudraient se lancer en politique sans sortir d'une école type Sciences Po'.

              On peut voir ça comme une bonne ou une mauvaise chose, je ne pense pas qu'il soit utile de préciser de quel côté je me place ;)

              • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                Posté par (page perso) . Évalué à -2.

                En quoi le système actuel favorise Science Po et compagnie ?
                Qu'est-ce qui empêche un candidat ouvrier de réussir une carrière politique ? En général les candidats qui n'arrivent pas à fonder un parti important c'est que :

                • Programme pas intéressant, dont tout le monde s'en fout
                • Candidat pas assez crédible (ce qui est, selon moi, indépendant de la profession)
                • N'arrive pas à communiquer assez bien pour avoir des partisans pour l'aider à faire de la publicité, convaincre des gens, attirer les médias, etc.

                Alors peut être que l'UMP et autres s'amusent à bloquer les ouvriers aux bas de l'échelle du parti (bien que, je n'en verrais pas de raisons particulières, au contraire, les candidats adorent mentionner le fait qu'ils ont des origines difficiles), dans ce cas il faut fonder un autre parti.

                • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                  Posté par . Évalué à 10.

                  En quoi le système actuel favorise Science Po et compagnie ?
                  Qu'est-ce qui empêche un candidat ouvrier de réussir une carrière politique ?
                  Candidat pas assez crédible (ce qui est, selon moi, indépendant de la profession)
                  N'arrive pas à communiquer assez bien

                  Ces questions sont très naïves et font preuve d'un rejet ou d'une méconnaissance de la sociologie que je trouve inquiétants.

                  Communiquer par exemple, d'après toi, c'est en menant quelles études / carrière qu'on l'apprend le plus ?
                  Dans sa famille, étant jeune, avec quels parents a-t-on le plus de chances de découvrir les joies de la communication ?

                  Candidat pas assez crédible "indépendant de la profession", mais qui peut croire qu'un candidat qui se présente avec juste un CAP sera pris aussi au sérieux qu'un avocat ?

                  Faut ouvrir un peu les yeux quand même, je demande pas d'adhérer tout de suite à la lutte des classes, mais il y a des inégalités dans notre société (peut-être moins qu'ailleurs, ça n'est pas la question).

                  Alors peut être que l'UMP et autres s'amusent à bloquer les ouvriers aux bas de l'échelle du parti

                  Peut-être aussi que les ouvriers ne s'imaginent même pas monter l'échelle.
                  Ou qu'on ne les y aide pas. Ou qu'on ne pense pas spontanément à leur proposer les bonnes places.

                  Le problème est exactement pareil avec les femmes, et pour en revenir au sujet du journal et aux gens qui critiquent la parité, c'est JUSTEMENT le but de la parité de pousser des femmes à se présenter qui ne l'auraient pas fait sans cela.
                  Des femmes qui peuvent être parfaitement compétentes pour ces places (il n'y aucune raison qu'elles n'existent pas) mais qui ne se présenteront pas aussi spontanément que des hommes (compétents ou pas <- parce qu'il en existe également de très incompétents très bien placés, tout le monde est d'accord là-dessus je crois).

                  • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    Communiquer par exemple, d'après toi, c'est en menant quelles études / carrière qu'on l'apprend le plus ?

                    Ça c'est sûr. Dans ce cas soit on interdit la communication en politique, soit en 3e on fait des cours de communications digne des bac +5 du domaine.
                    Il n'y a pas vraiment de solutions en fait à cela.

                    Candidat pas assez crédible "indépendant de la profession", mais qui peut croire qu'un candidat qui se présente avec juste un CAP sera pris aussi au sérieux qu'un avocat ?

                    Le sérieux se mesure avec autre chose qu'un diplôme. Rien qu'un programme cohérent avec des solutions réalistes peut être sérieux.
                    Je n'ai pas le souvenir des gens qui disaient de Besancenot n'était pas crédible car il était facteur, mais parce que son programme était tout pourris.

                    mais il y a des inégalités dans notre société

                    Tu cites des inégalités qui sont de mon point de vue impossible à combler.
                    Que des métiers aident à mieux communiquer est une évidence et c'est bien délicat de contrer cela pour avoir une belle égalité.

                    Peut-être aussi que les ouvriers ne s'imaginent même pas monter l'échelle.

                    Limite qu'ils se posent donc eux mêmes.

                    • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Il n'y a pas vraiment de solutions en fait à cela.

                      Déjà accepter le constat, c'est un début de quelque chose, ça évite de dire "c'est donc de la faute des ouvriers si ils ne sont pas fort en communication !" (j'y reviendrai).

                      Je n'ai pas le souvenir des gens qui disaient de Besancenot n'était pas crédible car il était facteur, mais parce que son programme était tout pourris.

                      Je n'ai pas le même souvenir que toi. Au contraire, présenter Besancenot comme "le petit facteur du NPA (LCR)" ça arrivait très souvent (un petit coup d'œil à google, c'est encore le cas je pense), et à mon avis ça a servi à décrédibiliser son programme (que tu trouves tout pourri).

                      Tu cites des inégalités qui sont de mon point de vue impossible à combler.

                      Pour les ouvriers ou les femmes en politique, la parité ou la "discrimination positive" ce sont des armes justement pour essayer de combler l'incomblable.

                      Limite qu'ils se posent donc eux mêmes.

                      NON justement.
                      Limites qui leur sont inculquées, dès leur plus jeune âge bien souvent.

                      On boucle sur la socio.

                      • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Limites qui leur sont inculquées, dès leur plus jeune âge bien souvent.

                        J'adore cet argument : la démonstration est implacable : rien n'est possible.

                        Les ouvriers sont victimes du système --> ils ne peuvent rien faire --> il faut donc forcer leur représentation.

                        Sauf si en fait l'hypothèse de départ est fausse, ou moins vraie : aujourd'hui en France pratiquement tout le monde peut avoir accès à une information de qualité et à la culture notamment par internet. À une époque, effectivement l'accès à la culture et l'information était nettement plus difficile pour les ouvriers et paysans, d'où l'émergence de la classe ouvrière. Mais aujourd'hui c'est finit tout ça, celui qui s'intéresse peut apprendre énormément, peut s'investir, peut communiquer à pas cher.

                        À mon avis aujourd'hui vouloir imposer un quota de femme, de noir, de facho ou tout ce qu'on veut, ça sert à un but précis : bien marquer que eux ils sont différents, qu'ils sont moins bon que les autres. Et on se retrouve à des situations avec des femmes bouche-trou pour listes municipales ou européennes, ce qui renforce le cliché, bref un cercle sans fin.

                        Finalement ça rejoint peut-être la question fondamentale : être pour l'égalité pour tous, ou pas ?

                        • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                          Posté par . Évalué à 2.

                          rien n'est possible.
                          ils ne peuvent rien faire

                          C'est toi qui dit tout ça.
                          Moi je dis juste que ça rajoute des difficultés et que je ne vais pas faire comme si tout le monde avait les mêmes choix et les mêmes opportunités.

                          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                            Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 11/04/14 à 19:53.

                            Moi je dis juste que ça rajoute des difficultés

                            Lesquelles ? Ayant eu un père passé de paysan1 à instructeur auto-école à commerçant ensuite et étant moi-même autodidacte en informatique (bon, à côté j'ai suivi "la voie royale" mais c'est "simplement" parce que la porte de la facilité m'était ouverte… mes études ont surtout servi à valider des acquis que j'avais déjà), j'ai toujours une difficulté à comprendre les murs que certains se mettent : quand il y a un pont, cela permet de passer la rivière pour aller sur l'autre rive, non ?

                            Alors, oui, effectivement, il faut un peu se jeter à l'eau parfois et remettre en cause ce que l'on est prêt à faire, mais bon l'auto-formation ça existe aussi et sinon il est possible de reprendre des études (ça c'est un peu plus dur).

                            1 : paysan est bien sûr un terme positif, pour ceux de la profession en tout cas.

                            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                              Posté par . Évalué à 4.

                              T'es un vrai winner, je suis vraiment heureux pour toi !

                              Du coup tout ce que je dis plus devient faux, au temps pour moi _o/

                            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                              Posté par . Évalué à 1.

                              Le réel problème, ce n'est pas d'effectuer un changement soi-même, c'est de le faire accepter par les autres.

                        • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                          Posté par . Évalué à 5.

                          J'ai vraiment autre chose à faire que me lancer dans une trollerie monstrueuse qui part sur de très mauvaises bases, mais quand je vois ça:

                          Finalement ça rejoint peut-être la question fondamentale : être pour l'égalité pour tous, ou pas ?

                          je pense à une phrase de La Ferme des Animaux d'Orwell, "certains sont plus égaux que d'autres". À méditer, j'ai l'impression.

                          Sinon, je rappelle ces quelques chiffres:
                          -5,6% de femmes à l'assemblée nationale française en 1947, 5,7% en 1993, ce qui motive la mise en place des quotas.
                          -En 1997 il y a 90% d'hommes parmi les députés et en 2014 ils représentent 75% des députés.

                          Peut-être pas la meilleure solution, mais une parmi d'autres. En tous cas, il y a un problème flagrant de représentativité politique aujourd'hui.

              • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                À mon avis (qui bien sûr n'engage que moi), la faute à un système qui met des bâtons dans les roues de ceux qui voudraient se lancer en politique sans sortir d'une école type Sciences Po'.

                Ce système a de sérieux ratés, deux fois déjà (et la deuxième, pire il met une personne même pas née française, pfff) qu'il se plante pour le 1er ministre et fout des personnes avec juste une licence

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par . Évalué à 4.

              Hmm, je dirais même plus: la faute aux partis qui se foutent de la parité ou aux électeurs qui n'en tiennent pas compte aux urnes?

              • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                Posté par . Évalué à 3.

                ou aux électeurs qui n'en tiennent pas compte aux urnes?

                C'est notamment là que la discrimination positive actuellement en place est perverse : elle conforte l'électeur dans l'idée que les femmes ne sont là que pour "faire joli" (enfin "faire pair", mais bref).

                • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                  Posté par . Évalué à 7.

                  elle conforte l'électeur dans l'idée que les femmes ne sont là que pour "faire joli"

                  Le problème est là : "conforte".

                  Donc en respectant de plus en plus la parité, et donc en plaçant plus souvent des femmes à des postes à responsabilités ou dans des domaines où on n'a pas l'habitude de les voir, on "confortera" l'idée que des femmes peuvent parfaitement tenir ces postes et se montrer aussi désastreuses que des hommes (pour être positif !).

                  (Rassurez-vous, ça peut aussi marcher dans l'autre sens avec des hommes, je sais bien qu'on va ressortir les infirmières et les institutrices, deux des professions les plus mises en valeurs de notre société !)

                  • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                    Posté par . Évalué à 9.

                    Il faut conforté l'opinion que les femmes peuvent être aussi incompétentes que les hommes, elles ont donc toute leur place en politique…

                    ===>[] ;-)

                    Pour être sérieux, il faut surtout que la nouvelle génération s'habitue à voir des femmes aux responsabilités. Comme ça, nos filles n'hésiterons ni à participer (ma fille 6 ans hier soir : Quand je serai grande je serai présidente, comme ça j'interdirai les voitures et la pollution.), ni aux hommes à voter pour des femmes. Je suis contre la parité forcée par principe, hélas je la crois nécessaire pour un temps d'éducation.

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 11/04/14 à 14:10.

            l'absence totale de diversité dans les origines sociales des candidats n'est pas tellement surprenant de la part de notre système politique actuel

            Sans parler du nombre de presbytes et de nains personnes de petite taille !

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 1.

            Il n'y a pas de sélection (donc de discrimination) dans la base de militants (le "vivier d'entrée"), chacun est libre de militer/d'adhérer. C'est bien pour ça que j'ai dit que la logique / l'égalité des chances voudrait que le ratio H-F dans les listes soit analogue au ratio H-F dans la base de militants, et non pas un ratio 50/50 appliqué au forceps dans un parti où probablement 90% des militants sont du même sexe.

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par . Évalué à 4.

              Les femmes sont sous-représentées dans le vivier des adhérents.
              Cela tient tout simplement à plusieurs choses comme la disponibilité (répartition des tâches quotidiennes, horaires de travail, …), la société qui a longtemps confié la politique aux hommes uniquement, …
              De-même, le vivier d'adhérents n'est pas représentatif de la population (classes socio-professionnelles mais aussi tranches d'âge), pour les mêmes raisons, et d'autres encore.

              • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                Posté par . Évalué à 2.

                Cela tient tout simplement à plusieurs choses comme la disponibilité (répartition des tâches quotidiennes, horaires de travail, …)

                Je connais bien plus de mecs qui terminent à 21h ou 22h le soir que de nanas. Ils se font d'ailleurs assez vertement critiquer pour ça par leur moitié…

                la société qui a longtemps confié la politique aux hommes uniquement

                Le genre de phrase qui ne veut rien dire…
                Donc en 2014 si les femmes (qui sont libres d'adhérer) n'adhèrent pas, c'est encore la faute des hommes ?

                Faut arrêter: il n'y a tout simplement pas de symétrie dans les centres d'intérêt. Personne n'empêche les filles de postuler aux écoles d'ingénieurs (pourtant elles sont < 15%), ni de venir au FOSDEM (pourtant elles sont < 1%). Il est évidemment absolument nécessaire de lutter contre les discriminations lorsqu'elles sont effectives (ce qui peut être le cas dès qu'il y a processus de sélection. Mais en revanche lorsque l'adhésion est libre on ne peut pas appeler ça discrimination !).

                • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                  Posté par . Évalué à 7.

                  Je connais bien plus de mecs qui terminent à 21h ou 22h le soir que de nanas. Ils se font d'ailleurs assez vertement critiquer pour ça par leur moitié…

                  Une journée ne se finit pas quand tu sors du boulot : la répartition des tâches ménagères (dont les enfants) est encore très inégale entre les femmes et les hommes.

                  Donc en 2014 si les femmes (qui sont libres d'adhérer) n'adhèrent pas, c'est encore la faute des hommes ?

                  C'est sensiblement la même raison que celle qui explique la grande différence entre le nombre d'hommes et le nombre de femmes dans les filières/métiers informatiques… Pouvoir le faire ne signifie pas que les conditions (acceptabilité, …) sont réunies pour permettre à celles qu'on a longtemps exclu de le faire. Et celles qui franchissent le pas sont, par définition, motivées pour cela. Difficile dans ce cas d'expliquer pourquoi elles sont si peu nombreuses à accéder aux postes éligibles.

                  ce qui peut être le cas dès qu'il y a processus de sélection.

                  C'est ce que j'évoque aussi..

                  Mais en revanche lorsque l'adhésion est libre on ne peut pas appeler ça discrimination

                  Je réitère mon propos : ce n'est pas parce que tu as adhéré que tu as une place réservée au prochain scrutin. C'est bien plus ton implication dans la vie politique qui fera que tes pairs voteront pour toi lors des désignations en interne. Et là, on en revient au point initial : la disponibilité.

      • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Encore un fois, c'est un bon moyen pour les gros parti pour gêner les plus petit. Idem pour le scrutin régional et non national, cela augmente le nombre de voies nécessaire pour avoir un élu.

        C'est surtout un bon exemple de mesure stupide qui part d'une bonne intention. On "cherche des femmes" pour remplir des listes et les quotas. Au lieu de choisir des gens compétents.

        • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

          Posté par . Évalué à 5.

          On peut aussi choisir des femmes compétentes ! [:coup de tonnerre]

          Je ne sais pas si tu as déjà suivi des constitutions de listes pour des élections (comme les municipales récemment), mais remplir les listes c'est souvent un peu compliqué, vers la fin.

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 2.

            On peut aussi choisir des femmes compétentes

            Je pars du principe que la proportion de gens compétents/intelligents est à peu près la même chez les deux sexes.

            Dès lors, pour que les meilleurs éléments (des deux sexes) soient retenus, il est nécessaire que le ratio H-F sur les listes soit identique au ratio H-F chez les militants. Imposer un ratio 50/50 au forceps encourage la promotion d'incompétents juste pour "remplir les quotas". Cet effet pervers est probablement moins marqué dans le cas de grand partis (beaucoup de militants, donc dans le lot il y a forcément de très nombreux hommes et femmes intelligents, donc on peut toujours choisir des femmes compétentes même si les femmes sont moins nombreuses dans le vivier de militants), mais il est impactant pour les plus petits partis, et dans tous les cas il est injuste vis à vis de ceux qui s'investissent mais se font finalement doubler parce qu'ils n'ont juste pas le bon sexe.

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par (page perso) . Évalué à 8.

              dans tous les cas il est injuste vis à vis de ceux qui s'investissent mais se font finalement doubler parce qu'ils n'ont juste pas le bon sexe.

              Comme tous les cas de discrimination positive, qui sont une discrimination négative envers les autres catégories de gens, puisque c'est ce dont il s'agit ici. Si on avait des quotas de noirs pour les listes candidates à quelque chose, ce serait injuste pour les blancs, les marrons et les jaunes.

          • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

            Posté par . Évalué à 10.

            On peut aussi choisir des femmes compétentes ! [:coup de tonnerre]

            Ouai, on peut choisir des gens compétents. J'espère que c'est ce qu'ils ont fait avant. Des femmes (comme les hommes) compétents en politique, ce ne sont généralement pas des gens qui attendent chez eux qu'on vienne les chercher pour leur apporter la révélation sur leur talent et leur motivation.

            Là ils ne sont plus au stade où ils choisissent, mais au stade où ils remplissent avec ce qu'ils trouvent. Une petite annonce, c'est quand même pas le meilleur moment pour découvrir la perle rare.

            "Vous êtes très au point sur le fonctionnement des institutions européennes, de la législation autour du numérique, des questions du numérique. Vous vous retrouvez dans les idées et priorités du Parti Pirate, vous êtes ultra-motivée par la perspective d'influer sur le destin de l'Europe, vous voulez participez, vous impliquer, mais pas de bol, vous étiez dans une caverne assez longtemps pour ignorer que les élections européennes arrivaient.
            Pas de problème: vous pouvez encore nous rejoindre!"

            Je ne sais pas si tu as déjà suivi des constitutions de listes pour des élections (comme les municipales récemment), mais remplir les listes c'est souvent un peu compliqué, vers la fin.

            Tout-à-fait, c'est vers la fin que le niveau se dégrade.
            C'est pas de bol, ils vont dégrader le niveau uniquement avec des femmes au lieu de faire de la parité dans la médiocrité.
            Tu veux donner une meilleure image de la femme en politique en mettant comme condition "quand vous êtes assez désespérés pour recruter n'importe quel abruti, assurez-vous que ce ne soit que des femmes, histoire de quota".

            Tu vois le problème?

            • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

              Posté par . Évalué à 6.

              Je suis d'accord avec toi sur le fond, mais je rajouterais une nuance vis à vis de cette partie de ton post :

              Ouai, on peut choisir des gens compétents. J'espère que c'est ce qu'ils ont fait avant. Des femmes (comme les hommes) compétents en politique, ce ne sont généralement pas des gens qui attendent chez eux qu'on vienne les chercher pour leur apporter la révélation sur leur talent et leur motivation.

              Tout un tas de personnes (pas spécialement des femmes, mais aussi des gens qui n'ont pas le même vocabulaire, ou etc.) vont être considérées/vues comme "incompétentes" non pas parce que c'est vrai, mais parce qu'elles ont une forme de pensée différente, qu'elles considèrent un problème d'un point de vue complètement différent, etc.

              Je vais donner un exemple qui sort totalement du thème de ce fil de discussion pour illustrer mon propos. Dans freakonomics, les auteurs racontent comment aux USA dans les années 1990, on observait une montée de la délinquance juvénile, et que tout le monde s'attendait à ce qu'elle explose après 1995, au vu des tendances. Et puis, "plus rien". On a attribué ce résultat à la politique de Juliani (le nouveau maire de l'époque). Les auteurs disent que, si une partie peut effectivement lui être attribué (il a augmenté le nombre de policier dans certains quartiers par exemple), cela ne suffit pas à tout expliquer car le problème de délinquance était présent un peu partout dans les villes américaines. Puis, les auteurs proposent leur explication: 1995 correspond peu ou prou au 20e anniversaire de la loi sur la légalisation de l'avortement aux USA, et émettent l'hypothèse que grâce à cette dernière, les enfants nés après ~1975 étaient déjà bien plus désirés (ils pouvaient toujours être le résultat d'accidents, mais les parents qui décidaient de garder les enfants étaient en grande majorité capables de subvenir aux besoins de leurs enfants—les autres avortaient).

              Cette hypothèse est contestable (et contestée), mais beaucoup de gens l'ont considérée comme non seulement intéressante, mais convaincante.

              Pour revenir à la compétence des candidats, on confond souvent forme et fond : quelqu'un qui ne maîtrise pas aussi bien le vocabulaire d'un sujet sera vu avec une certaine condescendance par certains experts, qui eux, ont passé leurs 5 années d'études à travailler sur le sujet.

              De plus, au-delà des apparences, il y a le problème du point de vue énoncé plus haut : parce que quelqu'un va poser une question avec un angle surprenant (et parfois peut-être saugrenu), on va le moquer, ne pas l'écouter jusqu'au bout, etc. Il ne faut pas sous-estimer la stupidité des individus dans de grands groupes.

              Bref, on retombe dans les travers des Sciences Po'/ENA, etc., mais aussi du fait que beaucoup de gens qui veulent pouvoir rester au niveau auquel ils sont arrivés avec ou sans cette éducation, vont devoir se conformer au moule sous peine de se faire bouler, invectiver, moquer, etc. J'ai en tete deux événements qui se sont passés ca ~5-6 ans d'intervalle :

              1. Lorsque Royale[1] se présente aux primaires, la réaction de Fabius a été : "Mais qui va faire la cuisine ?" (ho ho ho, quelle bonne blague, roooh mais c'est de l'humour, ça va quoiii !)
              2. Lorsque Duflot est venue s'exprimer à l'Assemblée Nationale, on l'a sifflée, fait des commentaires déplacés, etc., parce qu'elle avait osé venir dans une robe vaguement d'été/printemps plutôt qu'un tailleur strict.

              Impossible de croire que les gens qui ont eu ces réactions ont du respect pour l'opinion de celles qu'ils moquaient (ils étaient nombreux dans le cas de Duflot, et sans doute pas beaucoup moins nombreux, même si moins vocaux dans le cas de Royale).

              [1] Qu'elle fut compétente ou pas n'a rien à voir avec le sujet. Elle est un cadre du PS, elle a donc toute légitimité pour se présenter. D'une certaine manière, elle avait déjà "fait ses preuves".

              • [^] # Re: Au nom de l'égalité…

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Il ne faut pas sous-estimer la stupidité des individus dans de grands groupes.

                Le degré d'intelligence de cette entité qu'on appelle une foule est inversément proportionnel au nombre d'individus qui la composent

                Va-t-en-guerre (1997), Terry Pratchett

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

  • # positionnement du parti pirate

    Posté par . Évalué à 3.

    Quel est le positionnement du parti pirate par rapport à Nouvelle Donne par exemple ? il me semble que les deux veulent plus de neutralité d'internet, etc.

    • [^] # Re: positionnement du parti pirate

      Posté par . Évalué à 3.

      Les écolos aussi, et le PS aussi, et pourtant la France a été le fer de lance anti-neutralité à l'Europe, lors du derniers vote.

      Sur ces questions, tant que les grands partie n'auront pas peur pour leur siège, je ne leur ferai pas confiance. Pour qu'il ai peur, il faut que le PP, fasse un score non ridicule.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: positionnement du parti pirate

        Posté par . Évalué à 6.

        Ta réponse est intéressante, mais ne répond pas vraiment à ma question : pour un citoyen qui va voter, qui ne connait pas forcément sur le bout des doigts les subtilités de telle ou telle lutte, comment le parti pirate se positionne par rapport aux idées développées par Nouvelle Donne ou d'autres partis ?

        Par exemple, Nouvelle Donne se définis par rapport au New Deal américain, au collectif Roosevelt2012. Le FN a un autre positionnement, mais ces deux partis peuvent se rejoindre sur les questions informatique/internet. Comment le parti pirate réagit vis à vis de ces idées, de ces projet ? Y-a-t-il dans ces partis des idées ou comportement qui vous chagrinent ?

        Parce que si c'est pour avoir plein de mini-parti qui propose globalement la même chose, je ne vois pas l'intérêt, à part asphixier la cause sous une concurrence débile.

        • [^] # Re: positionnement du parti pirate

          Posté par . Évalué à 2.

          Je ne connais pas d'autre parti qui défende la même chose que le PP, sauf quand ils sont dans l'opposition…

          Le PP a l'air de loin d'un parti centriste, si cela veut encore dire quelques choses (croire en l'économie de marché fortement encadré par l'état). En Europe, ils sont alliés avec les verts.

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: positionnement du parti pirate

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Sur ces questions, tant que les grands partie n'auront pas peur pour leur siège, je ne leur ferai pas confiance. Pour qu'il ai peur, il faut que le PP, fasse un score non ridicule.

        S'il fait 15 %, oui. Sinon il canalisera les voix des geeks mais ne sera jamais en position de force et les grands partis s'en ficheront royalement( puisque ce ne sont pas leurs électeurs).

        En revanche, si ce sont des militants de grands partis qui arrivent à persuader les autres de l'intérêt des libertés sur internet (comme pour le PS avec le mariage homosexuel), alors leur grand parti épousera cette cause.

        • [^] # Re: positionnement du parti pirate

          Posté par . Évalué à 0.

          Les verts n'ont jamais fait 15%. 10% est déjà un bon score. Même avec un score de 5%, le PP se fera remarquer.

          "En revanche, si ce sont des militants de grands partis qui arrivent à persuader les autres de l'intérêt des libertés sur internet (comme pour le PS avec le mariage homosexuel), alors leur grand parti épousera cette cause."

          Vu le niveau technique des cadres de ces partis, je n'ai pas envi d'attendre 20 ans qu'ils soient tous mort.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: positionnement du parti pirate

            Posté par (page perso) . Évalué à 6.

            Les verts n'ont jamais fait 15%.

            Peut-être que je ne sais pas lire un tableau, mais je vois 16% là.
            Certes, c'était une seule fois, la seule fois où les verts ne s'auto-détruisaient pas pour le plaisir de se ramasser (donc pour les prochaines élections, c'est mort), mais une seule fois suffit à casser "jamais".

  • # Conditions

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Bon je ne suis pas une femme, mais pour information, est-ce qu'il est nécessaire d'être citoyen européen pour se présenter ?

  • # Et le programme ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    C'est sympa d'avoir ce type de partis aux européennes.
    Mais le programme n'est nul part mentionné. Enfin, si il existe mais il est trop généraliste. Je n'ai pas su trouver le programmes liées aux européennes car on se doute que si les idées sont les mêmes, les mesures et les dossiers ne peuvent être les mêmes (question de compétences, d'actualité et de bords politiques que l'UE ne partage pas avec la France). C'est pourtant important, car les idées généraux c'est bien mais c'est mieux de fixer des objectifs, de faire le lien avec des dossiers ou lois européens en cours de discussions ou d'adoption et aussi connaître le point de vue du parti / candidats sur des dossiers plus généraux. Car si le parti pirate vote pour les sujets liés à Internet et tout, il sera amené à voter sur l'économie, la politique et autres sujets qui n'y sont pas au coeur. Il est bon de savoir ce qui est prévu de faire dans ces discussions.

    Bref, je trouve que ça fait trop parti idéologiste sur un point précis de la législation et sans objectifs concrets ce qui est gênant selon moi. Ou alors je suis juste un gland qui n'a pas su trouver le programme en question, mais je ne trouve que des références aux législatives de 2012…

    • [^] # Re: Et le programme ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Le programme est là : http://www.partipirate.org/spip.php?rubrique14

      Mais je trouve ton exigence qu'un parti soit forcément généraliste, complétement stupide pour une élection de parlementaire. Dans les faits, chaque parlementaire est spécialisé dans un domaine, et fait parti d'une commission dédiée (sauf ceux qui ne foutent rien).

      Ensuite sur les points ou le PP n'a pas d'avis clair, c'est clairement une monnaie d'échange avec les autres parties pour faire avancer les dossiers important. C'est ça la politique !

      Le but est aussi de faire de politique autrement. Si une personne se présente en disant qu'elle sait ce qu'il faut faire, j'ai de plus en plus de mal à y croire. Si elle me parle de ce qu'il faut changer dans l'organisation des prises de décision, pour que la meilleur solution soit trouvé, là, je lui fait confiance. En l'an 2000, les prises de décision Top-down, c'est fini, le monde est trop complexe.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Mon but n'est pas forcément que le parti pirate ait un programme économique commun à toutes les listes ou candidats. Je peux l'accepter.
        Mais dans ce cas, il faudrait que le candidat précise son point de vue sur certains sujets ne serait-ce pour avoir une idée de qui on a affaire. Car si tu as un candidat anti-UE et un autre fédéraliste, ça change pas mal de choses (pour une élection européenne surtout)… Tu vois ce que je veux dire ?

        Car même si en effet ces sujets servent pour négocier avec d'autres partis, savoir ce que pense/souhaite le candidat facilite les choses et évitera certaines surprises. Question de transparence je dirais (qui ets le point fondamental de votre programme pourtant).

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par . Évalué à -2.

          Tu as 5 listes, avec 20 candidats par liste. Ils n'essayent pas d'être élus (sauf la tête de liste), mais de faire parler des idées pirates.

          Tu te poses ce genre de question bien trop tôt.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7. Dernière modification le 11/04/14 à 11:11.

            D'un autre côté c'est normal avec ce raisonnement que ça ne décolle pas.
            Personnellement quand je vote, c'est pour un programme qui me correspondrait le mieux s'il doit être en application. S'il n'y a pas de programme, comment veux-tu que j'envisage la chose ?
            Car admettons que le parti ait de quoi obtenir des sièges, comme vous n'avez pas prévu ce cas de figure, vous ne serez pas prêts ce qui donnera un résultat assez brouillon.

            Il faut se préparer à être élu, sinon autant ne pas se présenter et être uniquement un militant comme La Quadrature. Si vous ne vous préparez pas, vous ne décollerez pas et vos idées serons dans l'ombre c'est aussi simple que ça.

            Je ne dis pas après qu'il faut commander le champagne pour le jour de l'élection pour autant, mais qu'un parti présente un programme crédible et complet (que ce soit le parti ou ses candidats) est je pense le minimum attendu dans le cadre d'une élection.

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à -2.

              "Car admettons que le parti ait de quoi obtenir des sièges, comme vous n'avez pas prévu ce cas de figure, vous ne serez pas prêts ce qui donnera un résultat assez brouillon."

              Parce que c'est ultra clair, avec les partis au pouvoir, malgré leur superbe programme ?

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Et le programme ?

                Posté par . Évalué à 6.

                "les autres sont pas super non plus" me parait une bien mauvaise défense…

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Oui mais pourquoi le reprocher au PP, plus qu'aux autres.

                  Je pense que la méthode pour arriver à un résultat est plus important qu'une liste d'idée brillante que la majorité des gens ne peuvent pas juger, par manque d'information.

                  Combien de loi n'ont toujours pas de décret d'application des années plus tard ? Combien de loi non réellement budgétiser uniquement pour amuser la galerie ? (une loi liberticide, coute moins chère qu'embaucher 10 fonctionnaires de police de plus) Combien de rapport pondu avec rien derrière ? Combien de comités sans effet depuis des années ?

                  Et pourquoi est-ce que l'on regarde les partis ? Il suffit d'avoir suivi des débats au parlement pour voir que des Martine Billard ou un député UMP dont j'ai oublié le nom, on la même façon de penser sur les sujet de liberté individuel.

                  "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Ça ressemble plutôt à un simple lobby de la façon dont tu le présentes, je trouve.

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par . Évalué à -2.

          Lobby défend les intérêts économiques d'une entreprise. Un parti est censé défendre l’intérêt du plus grand nombre.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 9.

            Lobby défend les intérêts économiques d'une entreprise. Un parti est censé défendre l’intérêt du plus grand nombre.

            Tu es bien manipulé.
            Un lobby est un groupe de personnes qui défend les intérêts d'une cause. La Quadrature est du lobbying, APRIL aussi, Greenpeace aussi, etc.
            Le lobbying n'est pas que péjoratif et uniquement pour défendre des causes discutables.

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à -5.

              Non, la quadrature n'est pas un lobby, c'est un collectif citoyens qui fait de "l'advocacy" en anglais. Il ne défende pas d'intérêt particuliers.

              "Le lobbying n'est pas que péjoratif et uniquement pour défendre des causes discutables."

              Ils ne défendent pas des intérêts discutables, ils défendent les intérêts de leur client.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Et le programme ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                Définition du lobby par Larousse :

                Synonyme groupe de pression

                Groupe de pression,
                organe de défense d'intérêts ou de valeurs, qui essaie par divers moyens (campagnes, action directe, pressions, etc.) >>d'influencer la décision politique dans un sens qui lui soit favorable.

                Bref, toute association de personnes qui tente de changer la loi en faveur d'une cause est un lobby.
                C'est tout, c'est une définition. Donc si les associations que j'ai cité font du lobbying.

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à -3.

                  Comme tu veux. Un lobbyiste à un Bruxelles, est un type qui se fait payer pour son réseau de contact des instances européennes. Et ce n'est pas les groupes d'advocacy qui ont les moyens de payer ce genre de personne.

                  "La première sécurité est la liberté"

                  • [^] # Re: Et le programme ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6. Dernière modification le 11/04/14 à 11:53.

                    Tu confonds le métier du lobbyiste et le lobbying… Ce n'est pas parce que certains vivent de ça que c'est la seule solution pour faire du lobbying.
                    Mais libre à toi de redéfinir les mots de la langue française, mais les mots ont un sens pour qu'on puisse discuter de la même chose sans se planter, si tu veux ajouter des connotations qui n'existent pas c'est ton soucis mais ça ne change pas la réalité.

                  • [^] # Re: Et le programme ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 11/04/14 à 14:05.

                    Comme tu veux.

                    Pas comme il veut, mais comme le dictionnaire veut.
                    Après, préviens, dit dans quelle langue tu parles avant, mais bon c'est chiant quand même si on ne parle pas la même langue.
                    Windows est libre (suivant ma langue, tu ne vas pas chipoter hein)

                    Bref, ce genre de tirade rend le discours de fond complètement inaudible, dommage (ceci-dit, comme il est aussi dit "le programme, on s'en fout", bon finalement ça fait beaucoup comme inaudibilité)

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à 4.

            Ça ne me semble pas très exact comme définition, de nombreuses ONG disposent de lobbys au Parlement Européen par exemple (même si elles restent minoritaires par rapport aux lobbys payés par des entreprises privées).

            Au final, présenté comme focalisé uniquement sur les sujets concernant le net, le PP peut aussi bien être classé dans ces lobbys "non privés".

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Mais je trouve ton exigence qu'un parti soit forcément généraliste, complétement stupide pour une élection de parlementaire. Dans les faits, chaque parlementaire est spécialisé dans un domaine, et fait parti d'une commission dédiée (sauf ceux qui ne foutent rien).

        Mais il sera amener à voter sur tous les sujets. Et là on est dans le flou total. Quelle est l'opinion du parti pirate sur la crise en Ukraine ? Sur la crise en Centrafrique ? Sur l'avortement, sur le libéralisme économique ? Sur l'adhésion de la Turquie à l'UE ?

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par . Évalué à 3.

          C'est marrant d'exiger des trucs du PP qu'aucun parti ne fait. Sur la plus part de ces questions, je suis sûr que tu peux trouver des avis divergents au PS comme à l'UMP.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Avis divergent, d'accord, mais on a quand même de grande ligne politique.
            Sur l'Ukraine, les russes sont méchant, mais il est urgent de ne rien faire. La Centrafrique, on délègue ça à l'ONU.
            L'avortement, la gauche (gros tas qui va du NPA au PS), pour mais on va pas plus loin, la droite (UDI, UMP) plutôt pour mais statut quo, et avec plus de gens qui sont contre. Le FN, je sais pas ce qu'il ferait sur cette question.
            Quand à la Turquie, aucune majorité Pour dans quelque grand parti que ce soit, mais plus tu vas à droite, plus tu as a de Contre.

            D'où la question : quelle est le positionnement grosso-modo du parti pirate sur les grandes question de société et internationales ?

            J'en rajouterai 2 : l'Europe de la Défense (mutualisation des armées) et l'État fédérale, ils en pensent quoi ?

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à -1.

              J'en sais, rien, mais de mon point de vue, c'est plutôt un parti centriste.

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à 5.

              L'état fédéral, je ne sais pas, j'ai rien contre, mais quand je vois qu'après les partis viennent dire des trucs du style il faut des majorités symétriques au fédéral et dans les régions, j'en viens à me demander quel était l'intérêt de découper le pays comme ça, si c'est pour avoir la même chose partout.

              Ah pardon, tu voulais parler de l'Europe Fédérale, peut-être, pas de la Belgique ?

              Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Mais il sera amener à voter sur tous les sujets.

          Comme tous les autres partis, mais ne t'inquiète pas, les grandes entreprises et les banques seront là pour les aider, comme elles ont toujours fait jusqu'à présent avec les autres :)

          Perso, ça m'a toujours étonné la notion de programme dans les démocraties partidistes : tu te retrouves à devoir choisir un package à acheter parmi d'autres, sans aucune liberté de choisir ce que tu veux exactement, comme avec la vente liée. Au final que tu te décides pour un package ou un autre, ce que tu achètes avec tes impôts en fait c'est le package gagnant, que tu aies voté pour ce parti ou non, voire pas voté du tout. Et pour comble du bonheur tu n'as même aucune garantie sur le fait que ce qu'il y avait sur l'étiquette c'est ce qu'il y aura à l'intérieur du package, et pas moyen de faire une réclamation après, c'est pas prévu pour.

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Mais il sera amener à voter sur tous les sujets. Et là on est dans le flou total.

          Justement non, pas total, et les exemples que tu donnes sont intéressant parce qu'ils contiennent justement un sujet sur lequel le Parti pirate s'est exprimé dans son programme officiel.

          Quelle est l'opinion du parti pirate sur la crise en Ukraine ? > Sur la crise en Centrafrique ?

          Aucune à ma connaissance.

          Sur l'avortement,

          Favorable au maintien de son autorisation ou de sa dépénalisation (ce qui reste une position incomplète, parce que la question peut se préciser : combien de temps après la conception, sur quel critères, etc.), et favorable à laisser les médecins libres de refuser de le pratiquer.

          sur le libéralisme économique ? Sur l'adhésion de la Turquie à l'UE ?

          Aucune à ma connaissance.

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Je veux pas voter spécifiquement pour une liste qui ne produira que des candidats spécialisés dans le numérique. Certes c'est important le numérique mais il y a pleins d'autres sujets sur lesquels j'ai envie que ma voix ait une chance de compter.

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par . Évalué à -2.

          On parle du parlement ! Les verts sont bien élus sur l'écologie.

          "C'est important le numérique"

          C'est bien plus que ça. Sur linuxfr, tu devrais le savoir. C'est aussi une manière de voir le partage du savoir (licence CC, wikipedia…), une manière de coopérer(logiciel libre), l'opendata, la transparence de la vie public, une version un peu moins top-down de la prise de décision,…

          Cela va bien au dela d'internet et des questions de copyright.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à 6.

            On parle du parlement ! Les verts sont bien élus sur l'écologie.

            L'écologie, c'est pas juste l'environnement (les oiseaux qui poussent et les fleurs qui gazouillent… Ou l'inverse, je sais jamais) !

            L'écologie, c'est aussi l'énergie, les transports, l'économie (sociale et solidaire, les circuits courts, … Donc l'emploi), l'agriculture et l'agroalimentaire, la santé (lutter contre la pollution, c'est aussi s'inquiéter préventivement des problèmes de santé), les relations Nord-Sud, …

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Les verts parlent d'autre chose que l'écologie depuis un moment déjà. D'ailleurs, leur prise de position sur les sujets que tu cites sont plus ou moins celle-ci (à l'échelle européenne du moins)..

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à -2.

              oui mais pas au début. D'ailleurs, leur score a chuté depuis que leur thème sont devenus incontournables dans un débats politique.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Et le programme ?

                Posté par . Évalué à 2.

                oui mais pas au début

                Les débuts des Verts, c'était il y a 40 ans. De l'eau a coulé sous les ponts, depuis.

                D'ailleurs, leur score a chuté depuis que leur thème sont devenus incontournables dans un débats politique.

                C'est pas ce que nous enseigne l'élection municipale d'il y a 2 semaines… Les listes d'union entre écologistes et {PG|FdG|"société civile"} ont fait en moyenne 11%. Un maire a été nouvellement élu à Grenoble (150.000 habitants), …

                Si tu parlais du score des écolos à la présidentielle, c'est juste pas un point de comparaison valable : cette élection cristallise bien plus sur les personnes que sur les programmes (et la présidentielle de 2002 a dû en refroidir plus d'un de voter pour celui/celle qu'il voulait au premier tour).

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 8.

        ton exigence qu'un parti soit forcément généraliste, complétement stupide pour une élection de parlementaire

        Oui enfin être pour le tipiakage, c'est bien gentil, mais si le député compte voter contre le droit de grève ou pour l'expulsion des roux hors de l'UE, j'aimerais bien le savoir…

        http://devnewton.bci.im

    • [^] # Re: Et le programme ?

      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 11/04/14 à 10:55.

      Je dois être un gland aussi parce que je n'ai pas trouvé non plus ;)
      Bref on cherche toujours leur programme économique, et leur idées sur l'Europe… Et il serait aussi bon de savoir à quel groupe parlementaire les éventuels élus vont se rattacher.

      • [^] # Re: Et le programme ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Actuellement, ils sont dans le groupe des Verts. Sur les questions internet/surveillance/brevet, les verts sont sur la même longueur d'onde.

        Mais ne t'inquiète pas, de mémoire, il faut 9% de vote pour avoir un élus. Cela n'arrivera pas.

        Le plus important, c'est que la problématique soit connu du plus grand nombre.

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par . Évalué à 7.

          Actuellement, ils sont dans le groupe des Verts. Sur les questions internet/surveillance/brevet, les verts sont sur la même longueur d'onde.

          Alors, à quoi sert le parti pirate ? Si les idées portées par le PP sont également portées par les verts (qui ont une autre visibilité, et qui ont de plus un positionnement plus clair sur les autres questions), pourquoi a-t-on besoin d'un PP ?

          Mais ne t'inquiète pas, de mémoire, il faut 9% de vote pour avoir un élus. Cela n'arrivera pas.

          Moi, ca m'inquiète, de voir un parti avec des candidats qui se présentent, mais qui espèrent par dessus tout ne pas être élu.

          Le plus important, c'est que la problématique soit connu du plus grand nombre.

          C'est le cas, puisque les verts l'incluent dans leur programme, non ?

          Malheureusement, plus je te vois parler du PP, moins j'ai envie de leur faire confiance.

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à -3.

            "pourquoi a-t-on besoin d'un PP ?"

            Connais tu une seul personne qui vote vert pour ces raisons ? En dehors de nous, qui connait, dans le grand publique, cette opinion politique des vert ?

            "Moi, ca m'inquiète, de voir un parti avec des candidats qui se présentent, mais qui espèrent par dessus tout ne pas être élu."
            s
            Ce n'est pas ce que j'ai dis. En plus, c'est pas sur ce site qu'il parlait de faire des députés par tirage au sort ?

            "C'est le cas, puisque les verts l'incluent dans leur programme, non ? "

            Non.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Et le programme ?

              Posté par . Évalué à 4.

              Connais tu une seul personne qui vote vert pour ces raisons ?

              Oui : moi ! C'est pas la seule raison pour laquelle j'adhère, je milite, je me présente à des élections et je vote vert, mais c'est une raison. Et chez EELV (ce n'est plus "les Verts" depuis 4 ans), il y a pas mal de geeks, qui portent ces

              En dehors de nous, qui connait, dans le grand publique, cette opinion politique des vert ?

              "Nous", c'est qui ? La communauté DLFP ? Les informaticiens ? Les geeks ? Définis ce "nous" et je répondrai à ta question.

              • [^] # Re: Et le programme ?

                Posté par . Évalué à 7.

                Et chez EELV (ce n'est plus "les Verts" depuis 4 ans), il y a pas mal de geeks, qui portent ces

                Et qu'on prévu les verts contre les claviers qui se blo

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Une fois qu'ils auront fini de distribuer des Bescherelle à tout le monde, ils s'attaqueront au problème des claviers qui se blo

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Oupsss…. Je disais donc que les geeks chez les écolos se font appeler "les écologeeks".

              • [^] # Re: Et le programme ?

                Posté par . Évalué à 1.

                "C'est pas la seule raison pour laquelle j'adhère,"

                Et moi ce qui me fait fuir, c'est leur position de plus en plus extrême gauche sur les questions économiques.

                "Nous", c'est qui ?

                Le lecteur de linuxfr.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à 7.

                  S'il suffit d'être à gauche du PS pour être extreme-gauche…

                  Moi ce qui me dérange le plus chez les verts c'est… l'écologie. Je trouve que souvent ils disent des conneries sur le domaine qui devrait être leur spécialité.

                  • [^] # Re: Et le programme ?

                    Posté par . Évalué à 3.

                    "Moi ce qui me dérange le plus chez les verts c'est… l'écologie. Je trouve que souvent ils disent des conneries sur le domaine qui devrait être leur spécialité."

                    De mon point de vue, les écolos essayent d'être "des pures". Quand ils sont contre le nucléaires, il propose l'éolien ou l’hydraulique. Quand on construit un barrage, ils veulent préserver l'écosystème. Quand on construit une éolienne, ils ont peur pour les oiseaux.

                    Gouverner, c'est pourtant de toujours, faire des compromis et choisir la moins pire des solutions.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Et le programme ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Quand on construit une éolienne, ils ont peur pour les oiseaux.

                      Argument de merde : on peut être pour le principe, mais contre sa mise en œuvre. Exemple typique : l'éco-taxe est plutôt une bonne chose sur le papier : arrêter de favoriser les transports routiers au détriment des autres. Mais l'implémentation est juste à gerber : partenariat public-privé, ça magouille dans tous les sens, ça marche pas, ça punit certaines régions, etc. et ça coûte juste très cher à la collectivité.

                      D'ailleurs sur les oiseaux et les éoliennes, tu pourrais citer une source à ce sujet ?

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        "partenariat public-privé, ça magouille dans tous les sens, ça marche pas, ça punit certaines régions, etc. et ça coûte juste très cher à la collectivité."

                        Sauf que ces arguments sont faux. Cela pénalise les régions éloignées comme la bretagne : forcément, si le but est de limité les transports routiers. Le partenariat a été auditer 2x sans souci. C'est juste que le principe même de la taxe est une usine à gaz à mettre en œuvre. Or, cela revient presque à augmenter les taxes sur le pétrole.

                        Cela devait rapporter 2G€/an, cela ne coutait rien.

                        "D'ailleurs sur les oiseaux et les éoliennes, tu pourrais citer une source à ce sujet ?"

                        Un article sur la mort de 5 aigles royaux en amérique, mais j'ai oublié la source.

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Sauf que ces arguments sont faux

                          Va lire les articles de mediapart à ce sujet. C'est tellement merdique comme truc qu'on a droit à des enquêtes judiciaire, et une commission d'enquête au Sénat, mais tout va bien, on va encore payer puisque les français sont des imbéciles.

                          Un article sur la mort de 5 aigles royaux en amérique, mais j'ai oublié la source.

                          Je te propose des travaux de la LPO, qui pour le coup est du côté des oiseaux :
                          http://www.eolien-biodiversite.com/contenu/,eoliennes-et-oiseaux,21

                          Bref du FUD de plus.

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 5.

                          Sauf que ces arguments sont faux. Cela pénalise les régions éloignées comme la bretagne : forcément, si le but est de limité les transports routiers.

                          Ça pénalise surtout ceux qui envoient leurs porcs se faire découper en Allemagne (où le SMIC n'existe pas encore : un accord vient tout juste d'être signé…) plutôt que dans les abattoirs locaux… Et la Bretagne avait déjà obtenu des dérogations sur certains produits (le lait entre autres) et une diminution du montant de l'écotaxe.

                          Le partenariat a été auditer 2x sans souci. C'est juste que le principe même de la taxe est une usine à gaz à mettre en œuvre.

                          Je t'invite à te renseigner (sur Mediapart, par ex.) sur ce que révèle actuellement la commission d'enquête sur l'écotaxe. Tu verras que la mise en application, c'est du gros n'importe quoi ! Entre les portiques inutiles (de simples GPS embarqués et des contrôles douaniers auraient tout autant suffi) mais voulus par Borloo pour donner du boulot au BTP, le PPP qui a coûté > 600M€ au lieu de 250 rien que pour tout mettre en place, les 20% que se ramasse Ecomouv, alors que le coût du prélèvement de l'impôt en France est de l'ordre de 1%, les pénalités du contrat, …

                          • [^] # Re: Et le programme ?

                            Posté par . Évalué à 1.

                            les 20%, c'est le même chiffre que dans d'autres pays.

                            "La première sécurité est la liberté"

                            • [^] # Re: Et le programme ?

                              Posté par . Évalué à 3.

                              En France, c'est l'État qui collecte l'impôt et les taxes. Enfin, depuis qu'on a supprimé les fermiers généraux. EcoMouv, c'est un retour en arrière de plus de 2 siècles, en plus de nous coûter horriblement cher.

                              • [^] # Re: Et le programme ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                Bizarre, les manifs n'étaient pas contre EcoMouv, mais contre le principe de la taxe…
                                Donc bon, je crois que les gens s'en foutent de cette partie, ce n'était pas le sujet qui les préocuppait quand ils manifestaient, les manifestants voulait juste pas payer, à qui que ce soit, EcoMouv ou Etat directement.

                              • [^] # Re: Et le programme ?

                                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                                Faux, les notaires et les commerçants prélèvent de nombreuses taxes. La TVA entre autres, mais aussi tout ce qui touche aux taxes de succession ou de l'immobilier…

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 6.

                        On peut difficilement critiquer EELV en parlant de l'implémentation de l'écotaxe (je ne suis pas sûr que ce soit ce que tu veuilles dire d'ailleurs, mais j'ai un doute), de la façon dont c'est fait. Vu qu'à l'époque, ça a été mis au point par un gouvernement UMP(-UDI).

                        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                        D'ailleurs sur les oiseaux et les éoliennes, tu pourrais citer une source à ce sujet ?

                        Alors, c'est l'histoire de Piaf l'oiseau, il vole tranquille et ya une éolienne et Piaf l'oiseau !

                        (ya la même avec flip-flap la girafe et un hélicoptère)

                  • [^] # Re: Et le programme ?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    S'il suffit d'être à gauche du PS pour être extreme-gauche…

                    Ben, c’est un peu la définition non ?

                    • [^] # Re: Et le programme ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 11/04/14 à 15:42.

                        L’extrême gauche désigne les individus, groupes, mouvements, organisations et partis les plus à gauche sur l'échiquier politique, situés à gauche des partis socialistes et partis communistes traditionnels

                        En France si je ne m’abuse, c’est bien le PS qui est considéré comme le parti socialiste le plus traditionnel non ? Donc l’extrême gauche c’est ce qui est à gauche du PS

                        (oui, j’ai ignoré "partis communistes", puisque dans le reste de l’article les partis communistes sont considérés comme faisant partie de l’extrême gauche…)

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Vu qu'on a tendance à classer les Verts entre le PS et le PC, ton propos ne prouve pas que les écolos fassent partie de l'extrême-gauche…

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à -3. Dernière modification le 11/04/14 à 16:31.

                          Tu as tronqué toute la partie qui définit le terme de façon sensible

                          L’extrême gauche désigne les individus, groupes, mouvements, organisations et partis les plus à gauche sur l'échiquier politique, situés à gauche des partis socialistes et partis communistes traditionnels, c’est-à-dire les mouvements révolutionnaires qui militent pour le renversement du capitalisme, situés à gauche des mouvements réformistes et de la gauche antilibérale2.

                          c’est bien le PS qui est considéré comme le parti socialiste le plus traditionnel non ?

                          Je ne sais pas sur quelle planète tu vis, mais sur la mienne le parti qui porte ce nom est depuis 1983 le principal architecte du capitalisme néo-libéral en France.

                          http://tempsreel.nouvelobs.com/economie/20110916.OBS0537/la-gauche-francaise-pionniere-de-la-deregulation-financiere.html

                          Et il va falloir pas mal de mauvaise foi pour dire que ceci est de l'histoire ancienne. Il y a à peine quelques mois, on a vu Pierre Moscovici, ministre des finances PS s'opposer à la séparation des banques proposée par le commissaire européen UMP Michel Barnier, trop stricte à son goût.

                          Le FMI a construit un indicateur appelé "Index de Libéralisation Financière" (ILF). Comme le détaille cet article d'Olivier Berruyer http://www.les-crises.fr/deregulation-financiere/ (grr, site inaccessible, effet Hearthbleed?, essayez le cache google ), la libéralisation financière en France s'est fait à une vitesse stupéfiante depuis cette époque, le plus souvent lorsque le PS était au gouvernement

                          Le PS, le vrai parti néolibéral français

                          Conclusion : avec une définition aussi large que la tienne, interrogeons les français sur le capitalisme financier et on s'apercevra sans doute qu'une majorité de français doit avoir des opinions d''extrême gauche.

                          • [^] # Re: Et le programme ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                            on s'apercevra sans doute qu'une majorité de français doit avoir des opinions d''extrême gauche.

                            J4adore : les français sont d'extrème gauche, mais ces idiots votent jamais extrème gauche.
                            Sans doute parce que ceux qui fantasment sur les français n'arrivent pas à comprendre qu'une bonne partie des français ont un patrimoine financier…

                            • [^] # Re: Et le programme ?

                              Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 11/04/14 à 16:45.

                              On dirait que tu as du mal à la comprenette, je me plaçais dans son hypothèse où le mot "extrême-gauche" était défini comme "plus à gauche sur le plan économique que le PS".

                              Pour tester cette hypothèse, je pars du principe qu'il faut regarder la pratique que celui-ci a au pouvoir et non pas les étiquettes ou les gesticulations quand il est dans l'opposition.

                              Dans les sept domaines définis par le FMI (Contrôle du crédit ; Contrôle des taux d’intérêts ; Barrières à l’entrée ; Supervision bancaire ; Privatisations ; Contrôle des changes ; Réglementation des Marchés financiers), la dérégulation est achevée aujourd'hui. Celle-ci ayant été en France majoritairement le fait du PS et dans les autres cas non remises en causes par le PS, sa définition voudrait dire que n'importe qui souhaiterait re-réguler n'importe lequel de ces 7 piliers se retrouverait ipso-facto relégué à l'extrême gauche. Dont Michel Barnier, de la commission européenne et de l'UMP qui a ulcéré Pierre Moscovici et Christian Noyer en faisant trop sur la séparation des activités bancaires.

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 5.

                          En France si je ne m’abuse, c’est bien le PS qui est considéré comme le parti socialiste le plus traditionnel non ?

                          Le positionnement actuel du PS est-il aussi à gauche que le positionnement d'un parti socialiste traditionnel ?

                          Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

                    • [^] # Re: Et le programme ?

                      Posté par . Évalué à 6.

                      et à droite du modem c'est l'extrême-droite ? :)

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 11/04/14 à 15:41.

                        Le modem est un parti centriste.

                        Mais ça me semble tout aussi logique de dire que ce qui est à droite de l’UMP est l’extrême droite, oui.

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Le modem est un parti centriste.

                          Il est au centre de quoi ??? depuis quand il n'est plus à droite ?? Il ne me semble pas me rappeller une alliance de Bayrou avec la gauche, mais je me trompe sûrement… par contre avec la droite, oui, pas mal de fois.

                          Bref tout ça pour dire que le centre, la gauche la droite ça ne veut pas dire grand chose : c'est quoi l'unité pour classer de droite à gauche ?

                          • [^] # Re: Et le programme ?

                            Posté par . Évalué à 3.

                            Il est au centre de quoi ??? depuis quand il n'est plus à droite ??

                            Il va falloir que tu modifies Wikipedia alors : http://fr.wikipedia.org/wiki/Mouvement_d%C3%A9mocrate_%28France%29

                            c'est quoi l'unité pour classer de droite à gauche ?

                            Les radians (ou degrés), selon le placement dans l’hémicycle :)

                          • [^] # Re: Et le programme ?

                            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                            Il ne me semble pas me rappeller une alliance de Bayrou avec la gauche, mais je me trompe sûrement…

                            Je suis d'accord pour dire que le MODEM penche à droite : il était surtout composé d'anciens UDF, parti classé au centre-droit, et vient de rejoindre l'UDI, sorte d'UDF 2.0. Cependant, il s'allie localement de temps en temps avec la gauche, en particulier le PS ; c'est même arrivé une fois avec le parti communiste !

                • [^] # Re: Et le programme ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Et moi ce qui me fait fuir, c'est leur position de plus en plus extrême gauche sur les questions économiques.

                  ton propos manque d'exemples concrets, tu ne trouves pas ?

                  • [^] # Re: Et le programme ?

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Tu parles bien juste au dessus d'accord avec l'extrème gauche pour les municipales, non ?

                    Je sais bien que Cap21 est tout petit, mais l'écologie n'a pas plus de raisons d'être de droite ou de gauche.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Et le programme ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Je parle d'accords locaux (et rares, en ce qui concerne les alliances EELV-PG). Il n'y avait aucun accord national, avec quelque parti que ce soit : le principe de subsidiarité prévaut, chez nous.

                    • [^] # Re: Et le programme ?

                      Posté par . Évalué à 9.

                      l'écologie n'a pas plus de raisons d'être de droite ou de gauche.

                      Il me semble que justement si. Sur pas mal de point, il est assez difficile de prôner des valeurs « de droite » et écologique. Un exemple : la protection de l'environnement va très souvent à l'encontre de la liberté d'entreprendre, en ajoutant des contraintes. Ou encore favoriser les circuits courts ne s'intègre pas vraiment dans une globalisation à outrance…

                      De même, la croissance économique est foncièrement incompatible avec une protection de l'environnement : à un moment, cette croissance se fera forcément au détriment de l'environnement. Et une société décroissante ça n'a pas vraiment la côté à droite…

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 2.

                        Je suis d'accord, mais pourtant, l'alignement des écolos à gauche est assez récent, historiquement. Ils ont longtemps été non-alignés

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à -10. Dernière modification le 11/04/14 à 16:27.

                        Un exemple : la protection de l'environnement va très souvent à l'encontre de la liberté d'entreprendre, en ajoutant des contraintes.

                        A gauche, on interdit et pourrit tout
                        A droite (ou plutôt "libéral"), on peut faire le principe de polueur-payeur qui ne va pas à l'encontre de la liberté d'entreprendre.

                        Bon, bref, FUD anti-libéral pour mieux faire plaisir à la droit qui se fout de l'écologie à force de dire ce genre de choses.

                        De même, la croissance économique est foncièrement incompatible avec une protection de l'environnement

                        au contraire, installer à fond des éolienne et du solaire, par exemple, fait de la croissance économique et supprime le charbon/nucléaire polluant.
                        C'est compatible.

                        encore du FUD imbécile anti "droite" par principe.

                        Ou encore favoriser les circuits courts ne s'intègre pas vraiment dans une globalisation à outrance…

                        Pourquoi favoriser en effet quand c'est économiquement plus viable?
                        encore du FUD.


                        Bref, surtout du n'importe quoi, on peut très bien être "acolo de droite".
                        C'est très franco-français cette opposition. toujours opposer, opposer, opposser…
                        Par exemple, en Allemagne, ça ne choque personne une coalition conservateurs-verts (pas en ce moment certes car les verts allemands tournent un peu trop à gauche, mais c'est un choix qu'ils font, ça pourra changer plus tard, si ils réagissent avant de mourrir à cause d'avoir fait ce choix de pencher "à gauhe" plutôt que d'être neutre).

                        C'est un choix.

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 8.

                          Ou encore favoriser les circuits courts ne s'intègre pas vraiment dans une globalisation à outrance…

                          Pourquoi favoriser en effet quand c'est économiquement plus viable?

                          Si c'était plus viable économiquement de faire des circuits courts, les crevettes péchées en mer du nord ne seraient pas décortiquées au Maroc avant d'être revendues à Paris…

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 4.

                          Ah aujourd'hui je vais à la pêche au Zenitram, ça mord toujours ;)

                          A droite (ou plutôt "libéral"), on peut faire le principe de polueur-payeur qui ne va pas à l'encontre de la liberté d'entreprendre.

                          Pollueur-payeur… comme dans Erika ? ou comme dans Notre-dame-des-Landes ?? Non parce que dans les deux cas c'est clairement le pollueur qui a gagné, et l'environnement qui a tout perdu.

                          au contraire, installer à fond des éolienne et du solaire, par exemple, fait de la croissance économique et supprime le charbon/nucléaire polluant.

                          la croissance repose essentiellement sur la quantité d'énergie disponible (cf Jancovici pour les détails). Si la quantité diminue, ce qui est le cas actuellement, alors la croissance diminue… Même en invertissant énormément dans les énergies durables, dans l'isolation, etc. on ne peut compenser l'apport du pétrole… Je ne vois pas très bien comment on peut relancer la croissance sans énergie.

                          Pourquoi favoriser en effet quand c'est économiquement plus viable?

                          faire du local, c'est non viable, notamment à cause du prix de la main d'œuvre et des contraintes environnementale, qui augmente largement la facture dans certains cas. Du coup il faut soit augmenter les tarifs de douanes, soit aider les producteurs locaux. Dans les deux cas, la droite est plutôt à freiner… tu propose quoi du coup ?

                          Plutôt que de lancer du « anti-droite » comme on lance du « gauchiste » ou du « facho », il faudrait plutôt redéfinir des critères pour classer les partis politiques. Je propose comme critère : parti autoritaire, prise en compte de la transition énergétique et de l'environnement, prise en compte de la démocratie.
                          On aboutirait sans doute à un classement du type : écolo/Nouvelle Donne, Modem, Front de Gauche, PS, UMP, FN, communiste.

                          • [^] # Re: Et le programme ?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            On aboutirait sans doute à un classement du type : écolo/Nouvelle Donne, Modem, Front de Gauche, PS, UMP, FN, communiste.

                            En même temps si ta classification aboutit à autant de catégories qu’il y a de partis politiques elle sert plus à rien. Un modèle est fait pour simplifier la réalité après tout. Surapprentissage, toussa :)

                            • [^] # Re: Et le programme ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              Non je voulais dire sur la ligne qui sert de classement, l'ordre serait probablement celui-ci si on prenait en compte les aspects que j'ai mentionné. L'idée étant de tout mettre sur une seule ligne, même si c'est très pauvre comme classement.

                              PS : lol le dessin :)

                      • [^] # Re: Et le programme ?

                        Posté par . Évalué à 0.

                        Les verts ne sont pas "décroissant". Tout ce que tu prêts "à la droite", est caricatural. A la limite, on peut voir cela comme des "conservateurs", genre républicain américain, mais il n'existe pas politiquement en France.

                        "La première sécurité est la liberté"

                        • [^] # Re: Et le programme ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Oui enfin, le parti Republicain US, il englobe tout du centre-droit au type qui ferait pâlir le FN dans certains cas.

        • [^] # Re: Et le programme ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Mais ne t'inquiète pas, de mémoire, il faut 9% de vote pour avoir un élus. Cela n'arrivera pas.

          Donc : ne votez pas pour le parti pirate, il est clair que c'est un vote qui va à la poubelle.
          autre conseil?

          • [^] # Re: Et le programme ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Et si un parti fait deux sièges avec 10% ou 15% (chiffres au hasard, mais le max et min pour deux sièges, en fonction de la répartition de voix) faut-il également conseiller à 5% des électeurs de ne pas voter pour lui, vu que leur vote va à la poubelle aussi ?

            Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

  • # Trompé de site ?

    Posté par (page perso) . Évalué à -1.

    Est-ce que c'est sur Linuxfr.org que tu vas trouver le plus de femmes ?

    Je pense que ce serait une expérience intéressante de poster le même message sur un site plus féminin, au hasard sur les forums aufeminin.

    • [^] # Re: Trompé de site ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Tu va me faire croire qu'il n'y pas 5 geekettes en France ?!

      Je veux bien qu'elles sont loin d'être majoritaire, mais elle existe.

      "La première sécurité est la liberté"

    • [^] # Re: Trompé de site ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Et sur aufeminin, on lui dira qu'il s'est trompé de site, il ferait mieux de chercher un site de geek(ette)s genre linuxfr..

    • [^] # Re: Trompé de site ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      J'espère très franchement que cette histoire de sites masculins/féminins est à prendre avec un solide second degré…

    • [^] # Re: Trompé de site ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Est-ce que c'est sur Linuxfr.org que tu vas trouver le plus de femmes ?

      Le but c'était de trouver des femmes, pas "le plus de femmes" non ? Enfin je vois vraiment pas l'intérêt de cette remarque…

      Et si le sous entendu était de dire que sur linuxfr, y'a que des hommes, tu te trompes.

      • [^] # Re: Trompé de site ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Mince, je croyais que nous étions entre barbus ici. Ou alors les femmes à barbes sont en plus grand nombre que je ne croyais.

      • [^] # Re: Trompé de site ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Le but c'était de trouver des femmes, pas "le plus de femmes" non ? Enfin je vois vraiment pas l'intérêt de cette remarque…

        De trouver des femmes « qui comprennent ce que raconte le parti pirate », et c'est là qu'à mon avis sur « aufeminin.com » t'es mal barré !

    • [^] # Re: Trompé de site ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je voulais faire la même remarque, puis je me suis dit : « Ha non c'est une grosse connerie en fait ! ».

      Franchement, on en sait quoi de la proportion de femmes sur DLFP ? Quelqu'un a fait un sondage ?

      Je vois déjà ceux qui fantasment : ne vous trompez pas, je ne pense pas qu'on soit dans les 50% de la parité !

  • # avec ce genre de connerie

    Posté par . Évalué à -8.

    Déjà que j'étais pas très adepte des slogans et du parti pris "non conventionel" ou fun®:
    Titre de l'image

    Là, le parti pirate a perdu mon hypothétique intérêt.

    À quand le quota d'eunuque, de transgenre et d'aspirant vampires?

    En plus cette façon de te tutoyer dans leurs annonces pour faire genre proximité décontractée… brrrrrr

    • [^] # Re: avec ce genre de connerie

      Posté par . Évalué à 3.

      À quand le quota d'eunuque, de transgenre et d'aspirant vampires?

      Rien à voir avec un choix du Parti Pirate, c'est la loi française.

    • [^] # Re: avec ce genre de connerie

      Posté par . Évalué à 5.

      En plus cette façon de te tutoyer dans leurs annonces pour faire genre proximité décontractée… brrrrrr

      J'ai certainement loupé un truc, parce que pour moi, "inscrivez-vous", c'est pas du tutoiement. :D

      • [^] # Re: avec ce genre de connerie

        Posté par . Évalué à 0.

        J'ai certainement loupé un truc, parce que pour moi, "inscrivez-vous", c'est pas du tutoiement. :D

        Sur le lien plus haut, présenté dans le journal.

        "Deviens candidat-e du Parti Pirate aux élections de 2014"

    • [^] # Re: avec ce genre de connerie

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ce qui me choque moi dans cette affiche, c'est de massacrer la langue française avec des inepties orthographiques de type "curieu-x-se". Confondre le genre en grammaire et le sexisme, le niveau ne vole pas haut.

      • [^] # Re: avec ce genre de connerie

        Posté par . Évalué à 2.

        Allez tiens, histoire de voler un peu plus haut tu devrais aller lire Féminisation de la langue: quelques réflexions théoriques et pratiques

        • [^] # Re: avec ce genre de connerie

          Posté par . Évalué à 3.

          Pardon, mais j'ai lu le billet pointé, et non, j'ai pas l'impression que ça vole si "haut".
          Par contre, côté condescendance, on a une bonne poussée verticale…

          • [^] # Re: avec ce genre de connerie

            Posté par . Évalué à 3.

            C'est vrai que le commentaire précédent qui parle de "massacre", "d'ineptie" et de "confusion qui ne vole pas bien haut", ça n'était pas condescendant…

            Bon après, que tu ne sois pas d'accord avec l'article que j'ai linké, pas de problème, ça n'est pas une surprise.
            Moi je l'ai trouvé pertinent et bien informé, et pas du tout condescendant, donc voilà.

            • [^] # Re: avec ce genre de connerie

              Posté par . Évalué à 3.

              Je suis prêt à parier que si la règle était inversée (le féminin l’emporte sur le masculin) on trouverait des féministes pour venir la critiquer avec des arguments du genre « cette règle implique que le « féminin » est avant tout utilisé pour décrire une masse indistincte et donc, au final, quantité négligeable, ce qui est bien là un autre signe de la méchante domination patriarcale ».

              Quand quelqu’un d’intelligent veut trouver la petite bête, il finira toujours pas la trouver.

              • [^] # Re: avec ce genre de connerie

                Posté par . Évalué à 3.

                Quand quelqu’un d’intelligent veut trouver la petite bête, il finira toujours pas la trouver.

                Comme par exemple quelqu'un qui voudrait critiquer à tout prix le féminisme en disant "Je suis prêt à papier que les féministes trouveraient un moyen de se plaindre si c'était autrement" ? :)
                C'est un peu gros.

                Avec des si on mettrait Linux en logiciel propriétaire, mais en attendant, si on se basait sur la situation actuelle et les revendications actuelles, avant d'aller imaginer comment ça se passerait si ?

                • [^] # Re: avec ce genre de connerie

                  Posté par . Évalué à 1. Dernière modification le 15/04/14 à 12:23.

                  Comme par exemple quelqu'un qui voudrait critiquer à tout prix le féminisme

                  Ce n’était pas une critique pourtant, sinon j’aurais cherché un autre terme que intelligent.

              • [^] # Re: avec ce genre de connerie

                Posté par . Évalué à 2.

                Je suis prêt à parier que si la règle était inversée (…)

                Bah, te gêne pas, ça va rester purement imaginaire donc tu ne risques pas de te tromper.
                Intéressantes, les idées que tu prêtes aux "féministes"… Enfin, non, en fait.
                Pendant ce temps-là, certaines se battent pour le droit à l'IVG ou des ouvertures de places en crèche… l'égalité salariale effective… chose qui n'existera pas sans un changement radical de l'organisation du travail de tous. Quand est-ce que les hommes revendiqueront le droit à un congé paternité équivalent à celui des femmes? Le droit effectif de se mettre à 80% pour s'occuper des enfants?

    • [^] # Re: avec ce genre de connerie

      Posté par . Évalué à 1.

      J'aime qu'on mette sur le même plan 50% de la population et des eunuques (ok ça a existé), des transgenres (d'accord on peut dire que d'une certaine façon ça empiète sur les 50%) et des vampire (ça n'existe même pas)…
      Les quotas ne sont peut-être pas (et même sûrement pas) la meilleure méthode pour améliorer une représentativité politique aujourd'hui catastrophique, mais vraiment il serait temps d'arrêter de trouver des raisons ineptes pour justifier cet état de fait. (cf commentaires plus haut)

  • # Une ancienne affaire

    Posté par . Évalué à 7.

    Et c'est devenu quoi cette affaire avec le féminisme (dont on peut retrouver quelques traces ici ou là) ?

    • [^] # Re: Une ancienne affaire

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ai bien l'impression que ceci explique le manque de candidates (et militantes)…

      Ce serait intéressant de connaitre les positions du PP depuis ces déclarations puantes. Mais vu le niveau de débat du premier thread de ce journal, j'ai bien peur que ces positions n'aient pas changé d'un iota. Si c'est le cas, ça ne va pas être facile pour eux de trouver des candidates (en particulier des candidates convaincues par les causes du PP, qui semblent bien phallocrates)

      • [^] # Re: Une ancienne affaire

        Posté par . Évalué à -3.

        Je trouve que cet histoire de féminisme est juste là pour nous distraire, tandis que les vrais problèmes socio-économique sont toujours là et personne (aucun média majeur) n'en parle vraiment.
        Je ne suis qu'un plombier , donc c'est normal que ma voix compte peu.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.