Gollum, un wiki propulsé par git

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
17
25
août
2010
Ligne de commande
Gollum est un wiki dont la particularité est d'être propulsé par git. Il a été codé par les développeurs de Github, le choix de git n'est donc pas étonnant. Il est ainsi possible d'éditer un wiki Gollum en passant par l'interface web ou directement depuis son éditeur de texte préféré, puis en commitant dans le dépôt git utilisé par Gollum.

Gollum est une application web sous licence MIT, développée en Ruby avec le framework Sinatra. Parmi les fonctionnalités, citons :
  • La prise en charge de plusieurs langages de markup (ASCIIDoc, Creole, Markdown, Org Mode...) ;
  • La coloration syntaxique de bloc de code grâce à Pygments ;
  • L'affichage de formules mathématiques au format TeX avec MathJax ;
  • La possibilité d'attacher des fichiers et d'inclure des images.

À titre anecdotique, notons que les développeurs de Gollum ont suivi quelques principes :

Ruby Version Manager 1.0.0

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
11
24
août
2010
Ruby
Ruby Version Manager, ou RVM pour les intimes, est un outil en ligne de commande qui permet d'installer et de travailler facilement avec plusieurs environnements Ruby. Chaque environnement se compose d'un interpréteur Ruby et d'un ensemble de gems.

RVM s'installe très rapidement en tapant la ligne de commande suivante :
bash < <( curl http://rvm.beginrescueend.com/releases/rvm-install-head )

Il est ensuite possible d'installer les interpréteurs Ruby que vous souhaitez utiliser ou tester d'un simple rvm install [interpréteur], que l'interpréteur en question soit le tout récent Ruby 1.9.2, Rubinius, JRuby, IronRuby ou bien d'autres encore. Vous pouvez alors passer d'un interpréteur Ruby à un autre en tapant rvm use [interpréteur]. De même, vous pouvez choisir l'ensemble de gems qui vous intéresse grâce à la commande rvm gemset. Tout ceci peut être très pratique pour tester une bibliothèque Ruby avec plusieurs versions de Ruby ou un greffon Rails avec plusieurs versions de Rails.

RVM est publié sous licence MIT et vient d'atteindre la version 1.0.0, un an exactement après le premier commit. Cette évolution rapide a notamment été permise par le travail de Darcy Laycock, alias Sutto, dans le cadre du Ruby Summer of Code. Parmi les changements récents, nous pouvons citer :
  • RVM demande maintenant à l'utilisateur s'il a confiance dans un fichier rvmrc d'un projet avant de l'exécuter pour des raisons de sécurité
  • Une option --with-rubies a été ajoutée pour lancer une commande avec un ensemble particulier d'environnements (par exemple, rvm --with-rubies gemsets ruby [somethimg] lancera la commande ruby pour tous les gemsets de l'interpréteur Ruby courant).
  • La complétion des commandes, des rubies et des gemsets dans ZSH.

Sortie de Node.js v0.2.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
15
23
août
2010
JavaScript
Node.js, dont le slogan est Evented I/O for V8 JavaScript, a pour but d'offrir un moyen simple d'écrire des applications réseau scalables. Le code est placé sous licence MIT.

Pour bien comprendre ce qu'est Node.js, je vous propose le cheminement suivant. Partons de V8, la machine virtuelle développée par Google qui permet d'interpréter du javascript. Ajoutons un modèle événementiel, similaire à EventMachine en Ruby ou à Twisted en Python. Cela tombe bien, en javascript, c'est assez naturel de procéder de cette manière : le javascript dans les navigateurs utilise déjà un modèle événementiel (les événements sont 'DOM chargé', 'touche pressée' ou encore 'clic de la souris'). C'est un bon début, mais le javascript ne possède pas de bibliothèque standard pour manipuler des fichiers ou faire des opérations réseau. Utilisons donc notre modèle événementiel pour ajouter des API qui permettent de faire ça de manière asynchrone. Une autre lacune de javascript est l'absence de moyen de charger une bibliothèque depuis un script, et comme on n'a pas spécialement envie de tout écrire dans un seul fichier, rajoutons donc une fonction require pour charger un autre script. Enfin, saupoudrons le tout avec quelques API utilitaires, un interpréteur interactif, et vous obtiendrez une bonne idée de la composition de Node.js.

Node.js permet ainsi de développer simplement des applications en javascript que l'on peut qualifier de server-side. Voici quelques exemples de ce que l'on peut faire avec Node.js :

La version 0.2.0 est sortie le 20 août et marque une première stabilisation du projet. Jusqu'à maintenant, les versions s'enchaînaient à un rythme soutenu (2 à 3 par mois), avec souvent des changements d'API et des problèmes de compatibilité divers et variés. Il est donc difficile pour les développeurs de bibliothèques de les maintenir, et pour les développeurs d'applications, de trouver les bonnes bibliothèques qui fonctionne avec la dernière version de Node.js. Cela devrait maintenant changer : Ryan Dahl a promis d'assurer la compatibilité de l'API pour les versions 0.2.x. Si vous souhaitez essayer Node.js, c'est donc le bon moment pour vous lancer !

Vim 7.3

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
37
20
août
2010
Ligne de commande
Vim, le célèbre éditeur de texte, est sorti en version 7.3. Bram Moolenaar a annoncé que cette version, sans être majeure, était néanmoins plus conséquente qu'une simple version mineure. Il faut dire que deux ans s'étaient écoulés depuis la sortie de la version 7.2.

Les nouveautés les plus intéressantes de cette version sont :
  • Persistance de l'historique des commandes pouvant être annulées ;
  • Possibilité d'annuler un rechargement ;
  • Chiffrement avec blowfish ;
  • Chiffrement du fichier de swap ;
  • Possibilité de cacher du texte (par exemple, des commentaires) ;
  • Interface pour Lua ;
  • Interface pour Python3 ;
  • Prise en charge de la coloration syntaxique et de l'indentation pour Perl6 ;
  • Coloration syntaxique pour le langage de balisage Markdown.

Sortie de Ruby 1.9.2

Posté par (page perso) . Modéré par tuiu pol.
Tags :
22
19
août
2010
Ruby
Yuki Sonoda (Yugui) a annoncé la sortie officielle de Ruby 1.9.2. Bien que le numéro de version n'en montre rien, cette version est très importante et pourrait marquer le passage de Ruby 1.8 à Ruby 1.9.

Rappelons que Ruby est un langage de programmation orienté objets, à typage dynamique et qui s'est inspiré de Lisp, Perl, Smalltalk, Eiffel, etc. Sa principale caractéristique est de mettre en avant les besoins humains avant ceux informatiques, et notamment le fun et la productivité.

Jusqu'à Ruby 1.8, l'interpréteur était écrit par Yukihiro Matsumoto (Matz), le concepteur du langage. Koichi Sasada (ko1n) a commencé une réécriture complète pour apporter les dernières avancées techniques à Ruby. Le projet a commencé sous le nom de code YARV, puis Matz en fait la version officielle de Ruby à partir de Ruby 1.9.

Le premier avantage de Ruby 1.9 est ses performances. Ruby était réputé pour n'être pas très rapide, mais les avancées de Ruby 1.9, et notamment le ramasse-miettes, lui permette d'être de 3 à 5 fois plus rapide que Ruby 1.8. Parmi les autres avancées importantes de Ruby 1.9, nous pouvons citer la gestion des encodages, de nouvelles fonctionnalités comme les fibres ou encore des améliorations de la syntaxe (en particulier, celles des Hashs).

Les versions 1.9.0 et 1.9.1 manquaient de stabilité. La communauté Ruby les a considérées comme des versions de développement et rares sont les développeurs à les avoir utilisées en production. La version 1.9.2 devrait changer la donne : cette version est bien plus solide et on devrait assister à une migration massive vers Ruby 1.9. Si jamais ce n'était pas le cas, les implémentations alternatives comme Rubinius ou JRuby pourraient fort bien attirer les foules et devenir prédominantes.

Pour installer Ruby 1.9.2, vous pouvez télécharger les sources sur http://ftp.ruby-lang.org/pub/ruby/1.9/ruby-1.9.2-p0.tar.bz2 ou, pour les utilisateurs de RVM :
rvm update --head && rvm reload && rvm install 1.9.2 && rvm 1.9.2

NoSQL : Neo4J, Riak, Kyoto Cabinet et Graylog2

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
17
3
août
2010
Base de données
Petite compilation de brèves autour de divers projets de type NoSQL :

Neo4J est une base de données de type graphes sous licence AGPLv3. La version 1.1, sortie fin juillet, apporte 7 grandes nouveautés :
  1. Un package d'algorithmes classiques pour les graphes avec, par exemple, Dijkstra et A* ;
  2. La possibilité d’exécuter du code sur des événements comme un commit ;
  3. Une bibliothèque de traversée de graphes (vous donnez des instructions comme l'ordre de parcours dans le graphe ou les types d'arcs à suivre et Neo4J vous renvoient les chemins parcourus) ;
  4. Monitoring avec JMX ;
  5. Optimisation du kernel ;
  6. Amélioration de l'indexation avec Lucene ;
  7. Inclusion de l'outil de sauvegarde à chaud.

Riak est une base de données distribuée de type clé-valeur, sous licence Apache 2. Depuis la précédente dépêche sur LinuxFr.org, deux versions sont sorties : la 0.11 et la 0.12. Bitcask est maintenant le moteur de stockage par défaut. Pour le reste, pas de grands changements, mais un bon nombre de corrections de bogues et de petites améliorations diverses.

Kyoto Cabinet est une base de données très rapide de type clé-valeur. Un nouveau type de stockage a été introduit dans la version 1.1.0 : Directory Database. Celui-ci n'est qu'une fine abstraction au-dessus des systèmes de fichiers et fonctionne particulièrement bien avec Ext3 et ReiserFS pour stocker des valeurs très grosses.

La version 1.2.0 a également été l'occasion d'introduire un nouveau type de stockage : ForestDB. Son implémentation est un B-tree au-dessus de DirDB et dont les performances sont étonnamment bonnes.

Enfin, Graylog2 est une implémentation Open Source de syslog qui enregistre les logs dans MongoDB. Il se compose d'un serveur en Java qui accepte les logs en TCP ou UDP et les enregistre dans la base de données, et d'une interface de consultation des logs écrite en Ruby on Rails. Les captures d'écran montrent les possibilités de configuration et de filtrage des messages de cet outil.

Mailman, Locomotive, Greenletters et re2

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
12
29
juil.
2010
Ruby
Dans le cadre du Ruby Summer of Code, un des étudiants a publié un micro-framework pour traiter des courriels entrants. Mailman est sous licence MIT et en est encore à ses balbutiements (et n'a rien à voir avec GNU Mailman logiciel libre de gestion de listes de diffusion). Pour le moment, il permet d'aller chercher des courriels en POP3 ou depuis un Maildir et d’exécuter des actions pour chaque courriel en fonction de critères sur l'émetteur, le destinataire, le titre ou le contenu.

Locomotive CMS est, comme son nom l'indique, un système de gestion de contenu et est sous licence MIT. Il est écrit en Ruby on Rails et fonctionne avec une base de données MongoDB. Il peut être déployé pour gérer un ou plusieurs sites ou être utilisé sous forme d'engine au sein d'une application Rails plus large.

Greenletters est un clone d'Expect écrit en Ruby. Il permet donc d'automatiser des interactions avec des outils en ligne de commande comme telnet, ftp, passwd, etc. Greenletters peut aussi être utilisé depuis des specs Cucumber en utilisant les raccourcis fournis.

RE2 est une bibliothèque développée par Google pour manipuler des expressions rationnelles de manière efficace. Il existe désormais des bindings pour profiter de cette bibliothèque en Ruby.

RedNotebook 1.0

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
21
30
juin
2010
Bureautique
RedNotebook est un logiciel sous licence GPLv2 qui vous permet de tenir un journal. Il vous aide ainsi à garder trace de vos notes et pensées et de naviguer à travers celles-ci via un calendrier, un nuage de tags, une hiérarchie de catégories ou un moteur de recherche.

RedNotebook est écrit en Python et GTK. Il est donc possible de le faire fonctionner sur de nombreuses plateformes dont GNU/Linux, Mac OS X et Windows. Il est traduit en 16 langues, dont le français.

Ses principales fonctionnalités sont :
  • L'export d'un journal en PDF, HTML ou texte brut ;
  • Possibilité de formater le texte et d'inclure des images ou fichiers ;
  • Reconnaissance automatique des URL et adresses de courriel ;
  • La prise en charge du glisser-déposer ;
  • La correction orthographique ;
  • Enregistrement automatique dans des fichiers plats, en local ou à distance (ssh, ftp ou webdav) ;
  • Des gabarits par jour de la semaine ou nommés ;
  • Possibilités avancées comme gérer plusieurs journaux ou chiffrer un journal.

RabbitMQ 1.8.0

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
14
20
juin
2010
Technologie
RabbitMQ est une solution de messagerie d'entreprise complète et fiable, qui implémente le standard AMQP (Advanced Message Queuing Protocol). Elle est écrite en Erlang, publiée sous licence MPL et en concurrence avec Apache Qpid et ØMQ.

Le projet RabbitMQ comporte plusieurs composants :
  • Le serveur, pièce maîtresse, en charge du routage des messages, des files d'attentes, de la gestion des droits, etc. ;
  • Des passerelles pour les protocoles HTTP, XMPP et STOMP ;
  • Des bibliothèques client AMQP pour Java et .Net (il existe de nombreuses bibliothèques pour les autres langages développées ailleurs) ;
  • Des greffons comme Shovel (pour déplacer un message d'une instance de RabbitMQ vers une autre) ou rabbitmq-bql (un langage qui ressemble à du SQL pour interroger et configurer une instance de RabbitMQ).

La version 1.8.0, sortie récemment, est la première depuis le rachat de Rabbit Technologies Ltd. par SpringSource, une filiale de VMWare. Elle apporte de nouvelles API pour étendre le fonctionnement de RabbitMQ par des greffons, ainsi que diverses optimisations.

Les pouvoirs magiques d'Unicorn 1.0.0

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
19
19
juin
2010
Ruby
Unicorn est un serveur applicatif HTTP en Ruby comparable à Mongrel ou à Thin, sous licence GPLv2. Il est utilisé notamment par Twitter et Github et vient d'atteindre la version 1.0.

Unicorn est compatible avec Rack, une interface entre les serveurs applicatifs et les frameworks. Il peut ainsi être utilisé pour servir des applications Ruby, dont celles écrites en Ruby on Rails. Il tourne avec Ruby 1.8, Ruby 1.9 et bientôt Rubinius. Rappelons que Rubinius est une implémentation alternative de Ruby dont la version 1.0 est sortie récemment.

Unicorn s'appuie au maximum sur les noyaux Unix pour éviter de réinventer la roue. Par exemple, la répartition des requêtes entre les différents processus se fait grâce à une socket partagée. Il est également possible de mettre à jour Unicorn, l'application ou l'interpréteur Ruby sans perdre la moindre connexion.

De même, Unicorn est optimisé pour servir des clients rapides. Il est donc très souvent utilisé derrière un reverse-proxy, qui pourra bufferiser les requêtes des clients lents.

A l'inverse, utiliser Unicorn pour des connexions longues comme du Comet (Comet désigne un ensemble de techniques où un serveur maintient des connexions HTTP ouvertes pour pouvoir pousser des contenus vers les clients) ou des websockets serait très inefficace, je vous conseille pour cela de regarder Rainbows : c'est un projet inspiré d'Unicorn qui vise justement à répondre à cette problématique particulère.

Petites brèves, spécial Javascript

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
14
18
juin
2010
Internet
HTTP-console est un outil en ligne de commande qui vous permet de faire des requêtes HTTP et d'examiner la réponse. C'est donc une sorte de Curl, mais son mode interactif en fait un outil très pratique si vous avez à débugger une API Rest. Pour ceux qui préfèrent les interfaces web à la ligne de commande, vous pouvez regarder Hurl (code source).

PDF.js est une bibliothèque javascript qui permet de générer des fichiers PDF simplement. Elle peut être utilisée dans un navigateur web ou coté serveur avec Node.js.

À propos de Node.js, Ryan Dahl, son créateur, viendra en parler lors du Web Workers Camp le 3 juillet à la Cantine, Paris. Node.js est une implémentation Javascript côté serveur qui utilise le moteur V8 de Google Chrome. Il est publié sous licence MIT et est très performant. Par exemple, il est possible de faire tourner des composants serveur XMPP avec xmpp.js.

Enfin, pour ceux qui préfèrent utiliser jQuery (une bibliothèque Javascript facilitant le développement d'un site web), Rebecca Murphey a mis en ligne un livre intitulé « jQuery fundamentals », sous licence CC by-sa. Celui se compose de trois parties : une introduction au Javascript, les concepts de base de jQuery et jQuery avancé (la troisième partie n'est pas encore là).

StropheCappuccino est un ensemble de classes Javascript qui - comme le nom l'indique - lient Capuccino (framework pour applications desktop-like) à Strophe (bibliothèque XMPP). Il permet donc d'écrire de vraies applications desktop en Javascript se reposant sur XMPP.

Gérez vos projets avec Trac

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier.
Tags :
17
17
juin
2010
Python
Trac est un outil de gestion de projets écrit en Python et distribué sous licence BSD. Il combine un wiki, un outil de suivi de demandes et un explorateur SVN (ou d'autres SCM).

C'est donc un projet similaire à InDefero, Retrospectiva ou Redmine. Trac est moins avancé que ces outils pour l'aspect multi-projets, mais ses nombreux greffons lui permettent de rester en tête en nombre de fonctionnalités.

La version 0.12 est sortie récemment et apporte de nombreuses améliorations. Parmi celles-ci, citons les plus importantes :
  • Prise en charge de l'internationalisation avec Babel ;
  • Gestion de plusieurs dépôts par instance ;
  • Syntaxe wiki plus souple, plus intuitive, et plus proche de Wiki Creole ;
  • Amélioration de l'interface de gestion des tickets et commentaires ;
  • Ajouts de fonctionnalités au wiki : renommer de pages, Universal Edit Button, prévisualisation automatique, etc.
Vous pouvez essayer cette nouvelle version sur le site de la démo.

Présentation de nginx

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
21
17
juin
2010
Internet
Nginx est un reverse proxy et serveur web, ainsi qu'un proxy mail (IMAP et POP3), sous licence BSD. Igor Sysoev a commencé à le développer en 2002 pour un site russe à fort trafic, et depuis la popularité de nginx n'a cessé de croître. Selon netcraft, 6,5% des sites web dans le monde seraient servis par nginx.

Nginx est réputé pour ses performances et sa faible consommation mémoire. Cela vient de son architecture : au lieu de dédier un processus ou un thread pour traiter chaque requête, il utilise un modèle événementiel. Cela lui permet notamment de tenir un grand nombre de connexions simultanées sans voir sa consommation mémoire s'envoler. Des sites connus comme Wordpress, github et SourceForge l'ont choisi pour cette raison.

Nginx est également développé selon une approche modulaire : il est composé d'un cœur réduit et d'un grand nombre de modules que l'on peut choisir d'inclure à la compilation. Comme il est facile de développer un module, il en existe de nombreux et qui couvrent une large palette de fonctionnalités, des plus essentielles (SSL, fastcgi, gzip, rewrite, log) aux plus exotiques (servir des fichiers GIF vides, afficher des pages d'index aléatoires).

Si vous souhaitez télécharger nginx, 3 versions vous seront proposées : la branche 0.8 offre les dernières avancées, la branche 0.7 est la branche stable, et la branche 0.6 (legacy) est encore maintenue. La dernière version, sortie le 15 juin, est la 0.8.41. Vous pourrez l'installer sur Linux, BSD, Solaris, OSX ou encore Windows.

Transmission 2.00

Posté par (page perso) . Modéré par Mouns.
Tags :
19
16
juin
2010
Internet
Transmission est un client BitTorrent multi-plateforme libre. Il propose cinq interfaces utilisateur : ligne de commande, Web, GTK+, Qt et Mac OS X.

La version 2.00 vient de sortir et offre principalement des optimisations pour le téléchargement, mais également un démarrage plus rapide, une vue compacte, et les classiques corrections de bugs. Cette nouvelle version n'est donc pas une révolution, mais vient plutôt marquer l'accomplissement des changements apportés depuis la version 1.00 pour en faire un client BitTorrent agréable et pratique à utiliser.

Ainsi, transmission est un client facile à utiliser, léger, avec une bonne intégration aux différents environnements, mais qui n'en reste pas moins puissant (chiffrement, échange de peers, liens magnet, DHT, etc.).

Ce qui est moins connu, c'est son extensibilité via les add-ons. On trouve parmis celles-ci le contrôle à distance (dont téléphones mobiles), des interfaces, ou d'autres encore, malgré un écosystème encore assez peu étendu.

Petites nouvelles pour rubyistes

Posté par (page perso) . Modéré par baud123.
Tags : aucun
14
16
juin
2010
Ruby
Les Ruby Hero Awards sont remis une fois par an, lors de la RailsConf, et mettent en avant des personnes ayant fait avancer la communauté Ruby. Cette année, six trophées ont été remis :

Un sondage Ruby est organisé pour mieux cerner les préférences des développeurs Ruby : Rails ou Sinatra ? Textmate ou Vim ? Espaces ou tabulations ? Si vous êtes un développeur Ruby, je vous encourage à y participer (ça ne prend que deux minutes).

Pour ceux qui ont la malchance d'être sous Windows, sachez qu'il existe un moyen simple d'installer Ruby sur votre plateforme : l'installeur. Les versions de Ruby disponibles ont été mises à jour la semaine dernière et le site vient d'être refait.

Enfin, le 19 août sera l'occasion de célébrer le Why Day, en l'honneur de Why the lucky stiff. Ce hacker a très fortement influencé la communauté Ruby, par ses écrits et notamment le guide poignant de why, ses projets Ruby (Camping, Shoes, RedCloth, Try Ruby, etc.), et plus généralement par sa présence en ligne. Le 19 août de l'année dernière, il a décidé de supprimer toute son activité en ligne, probablement pour préserver son anonymat. Le Why Day sera l'occasion de lui rendre hommage et de se lancer dans des projets fous.