Journal décroissance informatique

Posté par .
Tags : aucun
11
14
jan.
2011
Cher Journal,

Dans l'article [http://www.macgeneration.com/unes/voir/128742/temoignages-de(...)], le journal Macgeneration recueille et analyse des témoignages de ses lecteurs sur la décroissance informatique. Décroissance dans le sens d'une réduction - ou d'un non accroissement - de la puissance des ses moyens informatiques pour une meilleure adaptation à ses usages (internet, mobilité) ou à ses convictions (écologiques) faisant intervenir d'autres critères que la puissance pure comme la consommation, le poids, la mobilité, l'autonomie, le silence.

Je partage cette approche que j'ai pu appréhender à travers quelques expériences:
— Au boulot, mon portable pro, un core2duo de 2kg sous Ubuntu+WinXP, a été changé pour un Corei5 de 3kg sous Win7; j'ai l'impression de le trainer comme un boulet. L'autonomie est en plus très décevante.
— À la maison, j'utilise un pc potable recyclé en station de surf et de téléchargement. Il est doté d'un Pentium 1.7GHz volontairement limité à 800MHz et animé par une Ubuntu montée sur une carte CF. Résultat, j'ai pu couper le ventillo et la consommation est minimale. Le silence était une condition sine qua non à la poursuite de ses activités pendant notre sommeil.
— En voyage, j'ai dégoté un petit notebook 7" sous Linux ([http://www.littlelinuxlaptop.com/]), qui tient plus du gadget, mais qui permet d'écouter de la musique, relever mes sails, chater ou mouler sur dflp sans trop de difficultés. Il boot vite, est ultra léger (je dirai 500g), silencieux et d'une très bonne autonomie d'environ 6h.

Dans une certaine mesure, je pense que Linux participe à cette recherche d'une meilleure adéquation aux besoins de ses utilisateurs.
— L'optimisation continue du noyau - témoignée par les dépêches de dlfp sur le kernel ([http://linuxfr.org/2011/01/05/27723.html#long3]) - fait écho au fait que les applications MacOSX ne tirent pas partie des performances des MacPro.
— Sa grande compatibilité permet de l'installer sur un éventail extrêmement large machines; cela ne veut pas toujours dire moindre consommation car certaines puces récentes sont plus efficaces que les anciennes, mais c'est au moins une machine qui n'est pas jetée.
— Son ouverture permet à chacun de l'adapter à son usage pour peu qu'il en acquière les compétences; cf le récent journal sur la réduction du temps de boot ([http://linuxfr.org/~tankey/30667.html]).

Décroissons libre !
  • # lesswatts !

    Posté par . Évalué à  8 .

  • # SSD et décroissance

    Posté par . Évalué à  8 .

    L'autre jour, je met un petit SSD dans une vielle machine (core duo 2ghz, qui ramait bien comme il faut..). Avec un système tout propre en plus, la machine semble comme neuve. Le boot d'une Debian est vraiment rapide, et les applications se lancent en un instant.

    Je me souviens d'un temps où LA pièce à changer était la carte graphique. Ou le processeur. Depuis quelques temps déjà, je trouve que les nouveaux processeurs n'apportent plus le gap de performances qu'ils pouvaient apporter avant. Pour les cartes graphiques, je ne joue quasiment plus, donc je suis moins sensible.

    Tout cela pour dire que l'on peut rendre de la gouache à nos machines en changeant le disque dur pour un modèle SSD, et que ça marche vraiment (pour moi en tout cas...). Du coup j'ai pu reporter l'achat d'une nouvelle machine à plus tard.
    • [^] # Re: SSD et décroissance

      Posté par . Évalué à  7 .

      Je ne vois pas trop le rapport avec la décroissance. Investir dans du nouveau matériel dernier cri, je n'appelle pas ça décroître...

      En matière de décroissance, je ne suis pas sûr que replacer du matériel qui marche ait un impact positif.
      Quelle quantité d'énergie utilisé pour fabriquer le nouveau produit ? A rapporter à l'économie d'énergie escomptée.
      Pour ce qui est des SSD, malgré les belle promesses, la plupart consomment à peu près autant qu'un disque dur.

      http://www.presence-pc.com/tests/SSD-disque-dur-consommation(...)
      http://www.presence-pc.com/tests/SSD-autonomie-22793/17/
      • [^] # Re: SSD et décroissance

        Posté par . Évalué à  10 .

        Je crois que tu n'as pas saisi son propos. Il explique que le goulet d'étranglement des pc actuels, d'autant plus les laptops, est dans la vitesse des disques et que le remplacement du disque dur par un ssd prend beaucoup plus de sens et est plus bénéfique à son utilisateur que d'upgrader pour acheter un pc neuf plus puissant, qui au final à moins de faire de la compression/montage vidéo ou d'autres besoin très particuliers (compilation) ne sera pas plus rapide.

        J'ai fais la même chose pour ma compagne. Elle se plaignait de l'horrible lenteur de son pc. C'était mieux sous linux que sur l'XP d'origine mais ce n'était pas encore ça. Un utilisateur non averti aurait acheté un nouveau pc ou un mac. Un vendeur l'aurai aiguillé vers un core itrucmuche ou un macbook pro qui ne lui aurait servi à rien. Je lui ai simplement doublé la ram et remplacé son dd par un ssd et à moindre coût, elle a maintenant un pc ultra véloce, qui boote et charge ses applis rapidement. Et ses cheveux sont devenus aussi plus soyeux...
      • [^] # Re: SSD et décroissance

        Posté par . Évalué à  0 .

        Ton article est pas tout recent quand meme, mi 2008, surtout sachant que la techno etait tres jeune a l'epoque.
        Si j'en crois http://en.wikipedia.org/wiki/Solid-state_drive#Comparison_of(...) ca depend du type de disque, flash ou dram.
        Les flash font 30 a 50% la consommation d'un disque "a papa".

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: SSD et décroissance

      Posté par . Évalué à  3 .

      Nous n'avons pas la même notion de « vieux ». J'ai utilisé un AMD Duron de 2002 à (grosso-modo) 2009, et mon portable était un powerpc (ibook) qui m'a duré cinq ans (2004-2009), et peut toujours servir d'unité centrale si besoin.
      • [^] # Re: SSD et décroissance

        Posté par . Évalué à  5 .

        Petit joueur. J'utilise toujours un laptop contenant un athlon mobile @1.2GHz (ou je sais plus trop quoi, ça fait bien trop longtemps que j'ai oublié son nom officiel) datant de 2002, avec 256 MB de ram dont 32 réservés pour la vidéo. J'ai juste changé le disque (initialement 20Go, maintenant 60 Go) et la batterie il y a environ 4 ans. Je compte bien m'en servir jusqu'à 2012 (j'ai décidé que 10 ans était dorénavant ma durée mini pour un ordinateur).
        • [^] # Re: SSD et décroissance

          Posté par . Évalué à  1 .

          Le Duron (650MHz) a eu droit à plusieurs liftings aussi. Simplement, la carte mère est morte, et du coup il est plus simple de racheter un Core2 ou Core i5 (ou un processeur AMD) avec la carte-mère qui va bien pour 300€ que de chercher une carte mère spécifiquement pour mon processeur.

          Sinon, en moyenne mes ordinateurs m'ont toujours duré au moins 5 ans. J'ai toujours un 386 AMD datant de 1992, avec 4Mo de RAM et 1 Mo de vidéo, qui sert à jouer à de vieux jeux DOS... :-)
          • [^] # Re: SSD et décroissance

            Posté par . Évalué à  3 .

            t du coup il est plus simple de racheter un Core2 ou Core i5 (ou un processeur AMD) avec la carte-mère qui va bien pour 300€ que de chercher une carte mère spécifiquement pour mon processeur.

            plus facile de dépenser 300€ que de chercher un truc ) 10€, c'est évident.

            mais la décroissance ne cherche pas le plus facile, mais le plus "raisonnable". si ton Duraon 650MHz t'allais bien, tu pouvait te faire filer sans soucis des unités centrales au moins aussi puissante (les premiers PIV ne se vendent quasiment plus, ils se donnent !)
            • [^] # Re: SSD et décroissance

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              J'ai trouvé une pièce que j'avais cassé il y a 5 ans sur un ordinateur qui avait à l'époque 5 ans : un adaptateur Slot 1 vers Socket 370, sur eBay. J'en vois encore disponibles en neuf.
              Il ne faut pas sous-estimer Internet, où l'on trouve vraiment de tout !

              La seule difficulté pour faire continuer à vivre ce PC est probablement l'absence de Serial ATA, les disques durs IDE se faisant rares et n'ont aucun intérêt d'occasion, cependant adaptateurs CompactFlash vers IDE se trouvent très facilement.

              DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

            • [^] # Re: SSD et décroissance

              Posté par . Évalué à  3 .

              « plus facile de dépenser 300€ que de chercher un truc ) 10€, c'est évident. »

              Sarcasme mis à part, je n'ai effectivement cherché que dans des magasins type rue Montgallet.

              « si ton Duraon 650MHz t'allais bien, tu pouvait te faire filer sans soucis des unités centrales au moins aussi puissante (les premiers PIV ne se vendent quasiment plus, ils se donnent !) »

              Il ne faut pas confondre « utiliser son matos aussi longtemps que possible » et « bon, ça a cassé pour de bon, autant racheter une machine qui va pouvoir me tenir 5-8 ans de plus ». Parce que bon, même boostée, ma machine était quand même poussive sur la fin. Compiler certains projets qui compilent sur ma nouvelle machine en 3 minutes pouvait prendre un temps pifométrique vraiment long.
        • [^] # Re: SSD et décroissance

          Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

          Petit joueur, j'utilise encore un Celeron 500 MHz tous les jours.

          Je crois que j'avais dû mettre à jour le BIOS pour qu'il soit compatible avec l'an 2000…

          DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

          • [^] # Re: SSD et décroissance

            Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

            Moi je suis en train de regarder comment je vais brancher le SSD sur mon Thomson TO8.

            Mais une fois que ce sera fait, je vous aurai tous niqués!!

            -----------------------> [ ]
          • [^] # Re: SSD et décroissance

            Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

            ... station sun, 1996 ...

            tchetch@marooned:/proc$ cat cpuinfo
            cpu : Fujitsu MB86904
            fpu : Lsi Logic/Meiko L64804 or compatible
            promlib : Version 3 Revision 2
            prom : 2.15
            type : sun4m
            ncpus probed : 1
            ncpus active : 1
            CPU0Bogo : 84.78
            CPU0ClkTck : 0
            MMU type : Fujitsu Swift
            contexts : 256
            nocache total : 2252800
            nocache used : 491008
            tchetch@marooned:/proc$ uptime
            14:29:45 up 437 days, 18:09, 2 users, load average: 0.15, 0.11, 0.04

            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

            • [^] # Re: SSD et décroissance

              Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

              Oui et ben avec LTSP je vous renvoie tous faire les ramasseurs de balles. J'ai ici:
              2 PII 400 avec 256 Mo de ram
              1 Pentium 150 MHz , 128 Mo de ram - oui oui oui
              et des Thincans qui consomment 4 watts

              Et pour encore quelques jours, j'ai 6 utilisateurs simultanés sur une tour "desktop" PIV 1,5 GHz avec 512 Mo de ram et 2 disques IDE en Raid10. Evidemment le poste fait aussi serveur Cups, Samba, Nfs, et du Rdesktop vers 2 autres UC. On est même parfois monté à 13 utilisateurs au mois de juillet.
              Donc il est clair qu'on sous utilise nos ordinateurs et que la vitesse du disque et la mémoire ont une très grande importance. En remplaçant les diques par du SSD et du Sata et en ajoutant de la Ram, ce poste de travail pourrait encore rendre bien des services. Le plus consommateur de CPU est bien sûr flash, quelques sites web un peu trop 2.0, les vidéos et la retouche d'image. Mais en utilisation courante c'est sans problème.

              Et sans LTSP:
              - les Thincan fonctionnent très bien avec la dernière Knoppix (boot sur usb)
              - le PII 400 est un foudre de guerre avec la Knoppix pour noyau 2.4, c'est même étonnant.

              "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

              • [^] # Re: SSD et décroissance

                Posté par . Évalué à  3 .

                "Le plus consommateur de CPU est bien sûr flash, quelques sites web un peu trop 2.0, les vidéos et la retouche d'image. Mais en utilisation courante c'est sans problème."

                Et c'est là qu'on mesure la différence de signification de "utilisation courante" entre DLFP et n'importe quel site généraliste...
                • [^] # Re: SSD et décroissance

                  Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

                  C'est parce que ce sont des postes au travail, ils vont sur le web pour consulter un truc, pas trop pour faire mumuse.

                  "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

                  • [^] # Re: SSD et décroissance

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    Ce "truc" etant probablement facebook ou youtube :+)
                    • [^] # Re: SSD et décroissance

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      tss tss petit moqueur va ;-)
                      Les employées vont effectivement sur Facebook, mais pour le boulot (la structure a un compte Fb). A part ça, le web sert à un usage tout à fait classique, très semblable à celui d'un informaticien qui cherche des infos, sauf que là on est dans le domaine culturel.

                      "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Ou pas (C)

    Posté par . Évalué à  4 .

    Disclaimer: je pense que la décroissance est une bonne chose pour l'économie d'un pays et je suis partisan du "Downsize this!" de Michael Moore (ahah)

    Mais ici, c'est très différent.

    De une, tu compare 3 choses incomparables:
    - des possibilités techniques offertes par des recherches technologiques
    - des biens immatériels: le kernel linux par exemple
    - une implémentation possible de ces principes

    La décroissance pour le kernel linux, ça serait quoi ? Un reverse-commit ? Ridicule...

    Ensuite, ton i5 comparé à un P4 semble démesuré, tu n'as pas besoin de tant de puissance, surement. Mais alors, underlocke le !
    C'est comme une lampe ! Une 300W éclaire plus qu'une 150, mais consomme plus. Pour remédier à cela, tu peux baisser la tension en entrée.
    La différence, c'est que ton i5 à 700MHz sera _beaucoup_ plus performant et moins consommateur que le P4 (en même temps il est vrai que ce n'est pas une performance extraordinaire :)

    Pour finir, on peut pas dire qu'en matière de portable il y a pas le choix. Faut juste pas aller chez la FNAC, mais vraiment il y a de tout pour tous les goûts. Tu n'as juste pas pris le temps de choisir.
    Et puis je vois vraiment pas en quoi mettre un Linusque va alléger sa masse...

    Bon, même si les arguments sont bidon, la thèse est quand même bonne. Il faut faire attention à ne pas se faire berner par les marketeux et garder en tête que quantité n'est pas synonyme de qualité. :-)
  • # Limité à 800MHz

    Posté par (page perso) . Évalué à  10 .

    J'ai lu qu'un CPU fonctionnant à sa fréquence basse consomme plus pour une même quantité de calculs donnée que s'il peut accélérer quelques fractions de seconde pour faire le calcul demandé :

    - 2 secondes à 800MHz occupé à fond font plus que
    - 1 seconde à 1700MHz et 1 seconde en sommeil profond (état c3)

    Bref, c'est peut-être pas une si bonne idée que ça. Si c'est pour pouvoir enlever le ventilateur, tu peux faire confiance aux thermal zones pour ne ralentir le CPU qu'au-dessus d'une température donnée.

    ⚓ À g'Auch TOUTE! http://agauch.fr

    • [^] # Re: Limité à 800MHz

      Posté par . Évalué à  4 .

      C'est vrai dans certains domaines et sous certaines conditions (du coup le contraire est aussi vrai dans d'autres domaines, d'autres conditions).
    • [^] # Re: Limité à 800MHz

      Posté par . Évalué à  4 .

      C'est vrai uniquement si tu ne baisses pas la tension du processeur. La consommation c'est en c*f*V². f influe aussi linéairement sur les performances, donc baisser la fréquence ne sert qu'à baisser la tension qui est quadratique à la consommation.

      "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

    • [^] # Re: Limité à 800MHz

      Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

  • # On m'appelle?

    Posté par . Évalué à  3 .

    >— L'optimisation continue du noyau - témoignée par les dépêches de dlfp sur le kernel ([http://linuxfr.org/2011/01/05/27723.html#long3]) - fait écho au fait que les applications MacOSX ne tirent pas partie des performances des MacPro.

    Qu'entends tu par la?

    Sinon je sais pas ou en sont les choses de nos jours, mais linux a longtemps ete mauvais niveau consommation physique sur les laptop apple.
    La ou macos tenait 4h00, linux en tenait tres difficilement 3, sur la meme machine evidemment. Et le kernel ppc avait la mauvaise habitude de lancer les ventilos a la moindre elevation du mercure, ca aidait pas non plus.

    If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

    • [^] # Re: On m'appelle?

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      c'est vrai aussi sur du matos "Design for Windows seven" :

      -> 4h (surfe ou film sans Wifi) à 5h (vraiment en mode Economie d'énergie "agressif" & idle) sous Win7;
      -> 3h30 au mieux en idle sous Ubuntu / 2.6.37. Et encore, c'est après pas mal d'ajustements. Avant, c'était 2h avec l'installation de base.

      Bref, il y a des gros progrès à faire encore..
    • [^] # Re: On m'appelle?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Simplement que le constructeur a proposé une forte hausse de puissance mais que les éditeurs de logiciels propriétaires n'ont pas suivi. Rendant inutile un investissement coûteux sur tous et aspects. Alors que les devs Linux sont souvent très investis sur les optimisation sur le matériel existant.
      • [^] # Re: On m'appelle?

        Posté par . Évalué à  2 .

        Dans le genre affirmation gratuite et fausse, tu t'imposes la...

        If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

        • [^] # Re: On m'appelle?

          Posté par . Évalué à  0 .

          Je n affirme rien. Je ne connais pas les MAC pro. C'est juste exprimé dans l article que je mentionne. Et sinon, oui, c gratuit.
          • [^] # Re: On m'appelle?

            Posté par . Évalué à  5 .

            Ca serait honnete de preciser que c'est un temoignage d'un illustre inconnu, et qu'il concerne une machine a 8 coeurs.
            Forcement, faut pas s'attendre a des miracles juste a cause des 8 coeurs, si le soft en question est pas parallelisable, il va pas aller plus vite.

            Quand a cette legende de devs libres qui optimisent...
            Ca me rappelle certains gentooistes avec leur legende de compilation qui fait gagner des perfs, ici c'est une baguette magique "optimisation", il leur suffit "d'optimiser", et paf, ca va 20 fois plus vite.
            A croire que c'est les seuls a avoir cette baguette magique que le reste du monde leur envie.

            Et apres, tu regardes gnome ou kde, tu compares la consommation ram, cpu ou la reactivite a celles de windows ou macos et tu pleures. Et venez pas me dire le contraire, tout le monde a encense le patch magique de l'ordonnanceur ya deux mois....
            Tu regardes la duree de vie de la batterie sous windows/macos et sous linux, t'as un ecart de 30 a 50%... ca c'est de l'optimisation!
            Tu compares ff a chrome, et tu pleures, que ce soit niveau reactivite ou ram.
            Tu compares ooo a office ou iwork, et tu pleures.

            Ca serait pas plus honnete de dire que la perf n'est pas correlee a la licence? Que certains proprio font du boulot, d'autes pas, idem pour chez le libre?

            C'est sur, fvwm tourne sur un 486 avec 1Mo de ram, mais je vois pas en quoi la comparaison est pertinente, macos6 ou windows 3.11 font pareil...

            If you can find a host for me that has a friendly parrot, I will be very very glad. If you can find someone who has a friendly parrot I can visit with, that will be nice too.

            • [^] # Re: On m'appelle?

              Posté par . Évalué à  2 .

              Sans faire de miracles, il y a quant même des optimisations que les distributions ne se permettent pas, et pourtant celles orientées "desktop" le pourrait (devrait ?). Un exemple tout bête : l'utilisation de preload. Installe firefox4, configure preload pour aller chercher les lib de ff dans /opt, et admire. Firefox4 se lance plus vite sur un bureau kde que sur windows, lors du premier lancement (après c'est kif kif).

              Et ce n'est qu'un seul exemple. Il n'y a pas de miracles, non, mais il y des optimisations réelles à faire soi même, facile d'accès, qui ne grêve pas une autre fonction, et qui vont parfaitement à un usage "desktop" ou sur un laptop/netbook.
              • [^] # Re: On m'appelle?

                Posté par . Évalué à  2 .

                J'insiste sur le bureau kde (...)


                Et je ne crois pas qu'il s'agisse d'une meilleure conception d'un côté. D'ailleurs tes exemples le montrent aussi : firefox et OOo sont les mêmes sur windows et linux. La différence c'est la FIN des distributions généralistes. A un moment ou un autre, faudra bien que les distributions arrêtent de faire croire à un "système universel". C'est possible, oui (et Debian le montre sans relache) mais est ce utile ? (en dehors de Debian, exemple à part). Je crois que non seulement c'est inutile, mais que en plus cela met des obstacles et des difficultés supplémentaires au développement des distributions.

                Windows se laisse une bonne marge en définissant ce qui est compatible ou pas. Là ce n'est pas "compatible niveau matos", mais "compatible niveau puissance". Je trouve cela parfaitement sain et, d'autre part, intéressant.

                En plus, avec la diversité de gnu/linux, cela ne nuirait au "système lui même" que d'avoir une ou deux distributions qui déclarent clairement "en dessous de 2go de ram, pas possible : installer autre chose que la notre". Cela permettrait d'affiner fortement les optimisations (preload, Cgroups, memcached, tmpfs...).

                Enfin, si on dit "windows" on tombe dans le piège commercial (remarquablement bien mené, je n'emploi le terme "piège" juste pour insister) sur le fait qu'il n'y a pas grand chose à voir entre les optimisations d'un "serveur 2008" et d'un "seven familial". C'est une force : en apparence le même produit, en fait une optimisation forte et fine. Ajoute à cela qu'il a des optimisations du fait même de la pré-installation en usine, et on obtiens un windows seven très réactif. N'empêche que 'rondement menée" et bien intégrée avec un objectif "desktop/laptop/netbook" une distribution linux peux largement égaler la réactivité d'un seven, et même la dépasser (comme ce fût le cas avec xp et vista). Là, si on compare seven avec les dsitro de bases, on compare souvent des 4x4 prêts à tout avec un système taillé pour son usage et aucun autre.
                • [^] # Re: On m'appelle?

                  Posté par . Évalué à  2 .

                  /*blague*/ Mais comme gnu/linux n'a pas d'avenir sur les desktop/laptop/netbook, continuons à avoir des 4x4 prêts autant pour les workstations que les seveurs : on change le paquet noyau, on configure les services et hop, rien d'autre. ;-)
                  /*blague*/
              • [^] # Re: On m'appelle?

                Posté par . Évalué à  2 .

                Tiens ça c’est marrant, je viens de le découvrir aujourd’hui. Entre autres : eatmydata. Il ne faut pas avoir froid aux yeux par contre si on veut l’activer pour le système complet. Ça permet d’ignorer tous les appels à sync. :)
  • # Consommation des microprocesseurs

    Posté par . Évalué à  3 .

    source : http://www.alternatewars.com/BBOW/Computing/Computing_Power.(...)

    Z80 0,25 → 1 W
    486DX2 → 5 W
    P3 500 MHz→ 16 W
    P4 1,6 GHz → 61 W
    Core 2 Quad → 95 W
    i7 950 → 130 W

    Pendant ce temps là, chez les netbooks :
    Atom N475 → 6 W
    Atom Z560 → 2,5 W

    Si c'est juste pour naviguer, vous savez ce qui vous reste à faire.
    • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

      Posté par . Évalué à  10 .

      Acheter un netbook ? Quelle bonne idée... La fabrication d'un ordinateur émet autant de CO2 que son utilisation pendant 24 ans en France (4 ans dans les pays où l'électricité est produite grâce à du charbon) [1].

      Et puis faut-il rappeler que les ordinateurs domestiques ne sont pas aussi consommateur d'électricité qu'on voudrait nous le faire croire pour nous vendre des produits soi-disant écologiques (dans les datacenters, la situation est différente et il y a surement des progrès à faire dans ce domaine). Ça me fait bien marrer les disques durs 5400 tours qui sont vendus comme écologiques [2] parce qu'ils consomment moins. Un geste réellement écologique est de garder son ancien disque dur ou d'en acheter un d'occase.

      Arrêtons le greenwashing, dans le domaine de l'électronique, la fabrication des appareils que nous utilisons émet beaucoup plus de CO2 que leur utilisation.

      [1] http://www.greenit.fr/article/materiel/24-fois-plus-de-co2-l(...)
      [2] http://www.samsung.com/us/business/semiconductor/corporate_i(...)
      • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

        Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

        Holà, attention avec ces arguments. Plus un produit est économe en énergie à l'usage, plus sa fabrication est coûteuse en proportion.
      • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

        Posté par . Évalué à  4 .

        Je ne te dis pas d'acheter un ordinateur si t'en as pas besoin. Mais si tu as un besoin alors tu choisis un truc adapté au besoin. Quant à la fabrication des microprocesseurs, à procédé égal l'impact écologique de la fabrication est directement proportionnel à la taille du silicium utilisé.

        Atom Z560 → 26 mm²
        i7-950 → 263 mm²
        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par . Évalué à  6 .

          « Je ne te dis pas d'acheter un ordinateur si t'en as pas besoin. »

          Le monsieur à l’origine du journal adepte de la décroissance t’explique quand même qu’il fait une usage personnel de trois ordinateurs… alors la question est juste de savoir comment se donner bonne conscience.

          En tout cas je lui décerne le prix du troll le plus subtil des vendredis.
    • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

      Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

      Franchement, économiser 50W sur quelques heures dans un pays où la production d'énergie «thermique à flamme» est de 10%, c'est pas être écologique, c'est se pourrir la vie.

      Je sais qu'il faut avoir des principes, montrer l'exemple. Mais c'est pas en économisant 10Kg d'uranium sur toute la population française (et encore, je suis très large), que l'avenir écologique de la planète va s'améliorer.

      Source pour les 10% : http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89lectricit%C3%A9_en_France

      Envoyé depuis mon lapin.

      • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

        Posté par . Évalué à  7 .

        Quand il faut construire une nouvelle centrale ça coute énormément. La consommation augmente déjà en permanence (c'est normal vu que la population et l'activité économique augmentent), il y a quelques semaines on a enregistré un record à 96 GW. Il est difficile de dire aux gens d'arrêter leur chauffage (en Roumanie sous Ceauşescu, c'était 15 °C autorisés dans les maisons), mais le levier le moins difficile c'est l'équipement multimédia, renouvelé fréquemment et qui suit des normes précises. Or, la couverture en équipement ne fait qu'augmenter et la puissance des équipements en question augmente aussi. Les 15 millions de foyers français connectés qui utilisent 50 W en trop c'est 750 MW quand s'ils allument leur ordinateur en revenant du boulot, c'est non négligeable (une tranche de réacteur REP == 900 MW).

        La consommation en direct : http://www.rte-france.com/fr/developpement-durable/maitriser(...)
        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          Je trouve ton commentaire très intéressant :-)

          Si je prends la consommation d'aujourd'hui à 19h donc, le pic de fréquentation sur le web, et le pic de consommation électrique, ces 50W font 1%.

          Effectivement, ce n'est pas négligeable. Mais par rapport au temps que la population passe sur ces machines, c'est quand même pas si grave que ça. Fournir de l'électricité pour que l'on s'en serve, ça doit pas trop gêner, même si ça coûte cher une centrale.

          Car entre mon atom N, et mon i5, c'est le jour et la nuit en terme de performances. Acheter de l'atom pour économiser l'électricité, c'est se faire du mal pour pas grand chose.

          En tout cas, ce lien est très intéressant. Surtout la répartition de la production en fonction de l'heure.

          Envoyé depuis mon lapin.

          • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

            Posté par . Évalué à  2 .

            Il y a une série de puce qui est peu connu mais beaucoup plus intéressante, c'est les Core 2 Solo Processor Uxxx à 1.2Ghz. Cela consomme à peine plus que les atom pour 3x plus de puissance. On les retrouve dans les PC 13" de 2kg de certaine gamme professionel (vostro chez dell). C'est vendu à des prix correct (<1000€) et non à plus de 2000€ comme les Vaio.

            "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

            • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

              Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

              Il y a quand même de grosses différences entre le vostro et le Vaio pro (à 2000 €, tu dois surment parler du serie Z) :

              - deux cartes graphiques gérées : une intel économie d'énergie et une Nvidia;
              - du SSD;
              - mémoire limité à 4Go sur le Vostro;
              - résolution mini 1600x900;
              - un processeur (du coup, ça joue aussi sur le prix, entre un i5 "complet" et un Core 2 duo ULV, y a une belle différence de prix).

              On va dire que pour moi, on est pas du tout dans la même gamme, clairement
        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

          96 Gigo-Watts ?!
        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          >en Roumanie sous Ceauşescu, c'était 15 °C autorisés dans les maisons

          Et c'est une température parfaitement vivable, c'est ce que j'ai et j'ai pas encore allumé mon chauffage.

          Puis faut bien se dire qu'ils partent de -20° dehors voir même pire.


          Sinon la meilleur solution (économique et écologique) c'est de garder le plus longtemps possible ses pc, ils consomment peut être un peu plus que l'idéal mais la fabrication d'un nouveau pc fait plus de dégât.
        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par . Évalué à  4 .

          Un pic de consommation c’est près de 100 GW (?), moins de 1 % est négligeable. La consommation moyenne annuelle est de ~500 TWh, soit 500/(365.25×24) = 57 GW en puissance moyenne (peu ou prou) la puissance fournie par les centrales nucléaire française. Là où ton économie donnera même pas un 1 GW soit moins de 2 %. En supposant qu’on fasse tourner le matos 24h/24, sinon en terme d’énergie, à défaut d’être négligeable, cela deviendra totalement ridicule. C’est super facile de ramener les chiffres à la consommation d’un pays sans donner la dite consommation dans sa globalité.

          On ré-équipe quinze millions de foyers français et on reparle de la construction de ce matériel et du recyclage de l’ancien matériel ? Puis on parle de produits hi-tech, hautement polluant : métallurgie, métaux rares, etc.
          • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

            Posté par . Évalué à  6 .

            > En supposant qu’on fasse tourner le matos 24h/24,
            Non. L'ensemble de la chaine doit être conçue pour passer les pics. Si la production de pic augmente, il faut construire de nouvelles centrales pour les absorber. Et là c'est pas du nucléaire. Les centrales nucléaires françaises produisent 60 GW nuit et jour, le reste est produit par les autres moyens. Selon la saison ils utilisent les barrages mais quand y' pas assez d'eau en été c'est au fioul.

            > , moins de 1 % est négligeable.
            Ouais bien sûr. Tu m'envoies 1 % de ton salaire chaque mois quand tu veux. Je te communique mon IBAN par message privé. Y'a pas de petits profits.
            • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

              Posté par . Évalué à  3 .

              24h/24, sinon blabla
              On est bien d’accord… je te concède que la tournure de ma phrase était alambiquée !

              « Tu m'envoies 1 % de ton salaire »
              Genre tu gères ton budget au pourcent près, désolé, mais moi non ; et je perds sûrement plus de ~ 10 € par mois en bêtise du style achat coup de tête, ou tout simplement parce que je n’achète pas au moins cher, du moins au meilleur rapport qualité/prix.

              Maintenant remettons dans le contexte : ce 1 % de gagné, c’est au prix d’un renouvellement du parc informatique, tu veux qu’on s’amuse à l’évaluer, pour savoir combien tu me verses là, tout de suite, avant de commencer à te verser mes 1 % ? Mon argument est que tu n’y seras pas gagnant.
              • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                Posté par . Évalué à  2 .

                Je ne gère pas non plus mon budget au pourcent près, mais j'attends que l'État gère la consommation électrique globale, la sécurité sociale et autres dépenses en milliards à mieux que le pourcent près. Je ne dis pas qu'il faut obliger les gens à renouveler leur matériel ; je constate que les gens achètent de nouveaux équipements : un second ordinateur fixe, un ordinateur portable, un netbook... pour plein de raisons à eux. Si les gens veulent du neuf, autant les aiguiller vers un produit neuf adapté au besoin. Si le besoin c'est de la bureautique de base et naviguer sur internet, un netbook avec un processeur pas trop ridicule suffit. Même en oubliant la consommation, un netbook a un cout écologique de fabrication moindre qu'un PC ou un portable classique (moins de mm² d'électronique).
                • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  « un netbook a un cout écologique de fabrication moindre qu'un PC ou un portable classique (moins de mm² d'électronique). »

                  Humpf… osef ! Un miniaturisation plus poussée c’est, comme dit dans un autre commentaire, des métaux à la pureté encore plus contrôlée. Plus ton processeur est petit plus il te « coûte » à la fabrication. Il y a aussi le problème des terres rares dont l’extraction est polluante (Le Monde diplomatique d’il y a un ou deux mois, un paragraphe Environmental considerations sur la Wikipedia anglaise, un autre article en source de la Wikipedia française : [http://ecologie.blog.lemonde.fr/2010/12/28/la-croissance-ver(...)]). De plus on parle d’industries hi-tech ici, la question n’est pas la quantité de matériaux dans le produit final mais les procédés de fabrication. Attention je vais dire quelque chose d’incroyable : dans un produit à haute valeur ajouté, la valeur ajouté n’est pas le matériau de base mais les procédés de transformations. Fou, n’est-il pas ? Alors ton impact écologique en mm² d’électronique tu peux te le carrer là où je pense !

                  Il faut arrêter avec ce délire de l’électronique écologique, des années de propagandes ce truc là : je me rappellerai toujours du rapport rendu à un ministre sur clef usb qui avait fait grand bruit à l’époque. Faire des économies de bout de chandelles : c’est juste se donner bonne conscience ; faut vous y faire les gars : l’électronique est polluante. Point.

                  Je suis désolé que ça tombe sur toi, mais la mouvance écologique actuelle qui consiste à pas vraiment se remettre en question me gonfle sérieusement ; le défi réside à se donner l’illusion d’avoir un impact écologique qui se réduit alors qu’on consomme toujours plus, parce que non môsieur, c’est pas un netbook à la place d’un PC, c’est un netbook et un PC (va travailler 6 h sur un netbook…), « mais le netbook ça consomme pas beaucoup, c’est écolo. ». Je sais pas, dans un monde sains d’esprit tout le monde aurait dit « mais il est fou », mais tout l’écologie est devenue une vaste blague ; je ne vis définitivement pas dans un monde sain d’esprit. Les gens n’ont pas d’esprit critique : du moment que tu leur vends le machin comme « vert » ils sautent dessus, trop content qu’ils sont de pouvoir s’imaginer être écolo.
                  • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    > Un miniaturisation plus poussée c’est, comme dit dans un autre commentaire,
                    > des métaux à la pureté encore plus contrôlée.
                    Mais quel rapport à la fin ? Oui c'est polluant de faire des de la microélectronique ! Mais quand tu VEUX acheter un ordinateur, tu as le choix entre une die de 260 mm² et une die de 26 mm² (chiffres justifiés plus haut), à taille de gravure identique, alors le processeur du netbook est 10 fois moins polluant à fabriquer !
                • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                  Posté par . Évalué à  4 .

                  Y’avait 2-trolls-en-1 alors je sépare.

                  « mais j'attends que l'État gère la consommation électrique globale »

                  Loupé : la tension EDF varie entre 6 et 10 %¹ parce que l’énergie électrique n’est pas stockable (enfin… les barrages sont un moyen de stocker cette énergie, mais ça ne se démarre pas en 30 s chrono.) et il est difficile d’avoir une production égale à la consommation.

                  « la sécurité sociale »

                  Lol, tu choisis bien tes exemples, avec une balance qu’ils sont même pas foutus de rendre positive tu voudrais que, non content de résorber la dette, ils équilibrent le budget au pourcent près…

                  ¹ Je dirai que c’est encore négligeable, mais ça c’est une déformation professionnelle ^^, désolé j’ai pas trouvé de source fiable dessus.
                  • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    T'a l'impression que gouverner c'est de la magie, que les hauts fonctionnaires ministériels sortent de l'école du cirque ? Ce n'est pas possible de rendre la sécu positive, et si c'était possible ce ne serait pas souhaitable. C'est pas fait pour générer des profits, c'est fait pour générer la santé et des retraites pour tout le monde, et ça coute un pognon monstre. Mais sinon oui, c'est géré au pourcent près. Chaque fois que les dépenses changent de 1 %, on t'en avertit à la radio tellement c'est une nouvelle importante.

                    > Loupé : la tension EDF varie entre 6 et 10 %¹
                    > Je dirai que c’est encore négligeable,
                    Tes seuls arguments jusqu'à maintenant c'est : bof 1 % de conso c'est négligeable ; bof 6-10 % de variation c'est négligeable ; bof une die de silicium 10 fois plus petite c'est négligeable (c'est moi qui relève celui-là, voir autre message). Je sais pas c'est quoi ton métier, mais ça doit pas être gestionnaire en tous cas.
                    • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                      Posté par . Évalué à  4 .

                      Ce que j’essaie de t’expliquer, c’est qu’on est loin de maîtriser les phénomènes qu’on manipule ou suit. Ça se traduit directement par une « erreur », et en tant que physicien, je peux t’assurer qu’en règle général 1 % c’est une excellente précision. Alors tu vas me sortir des manipulations de grande précision en 10¯¹² et co. Alors, quand je dis en règle générale : je te montre qu’EDF n’a pas cette précision sur la production électrique.

                      Pour la sécu. c’est un autre débat, par contre question budget prévisionnel, de ce que j’en ai vu jusqu’ici dans les conseils d’administration… ben on est bien content de retomber sur nos pattes. Alors évidement en fin d’exercice c’est facile de dire j’ai géré mon budget au centime près, mais je peux t’assurer qu’il y a toujours des dépenses et des recettes imprévues, que cet aléatoire dépasse largement les 1 % par rapport au budget prévisionnel, et que je serai curieux de voir comment l’état gère ça.

                      « Tes seuls arguments jusqu'à maintenant c'est »

                      Oui, je suis juste sceptique : quand on me dit que la pollution à la fabrication d’un ordinateur est proportionnelle à la surface du processeur, ceci sans justification, ben désolé, mais je n’y crois pas. Le truc c’est que tu n’a pas donné d’arguments (et j’ai argumenté sur le fait que dans la hi-tech on se fout de la quantité de matière première qui se retrouve dans le produit final, par essence ridiculement faible), alors je ne peux pas contre-argumenté : juste émettre un doute. Sans compter que j’ai bien souligné que le netbook, c’est en plus de l’ordinateur de travail.

                      Tu peux bien retenir que j’ai dit que réduire la taille des puce de 10 fois est négligeable. Par contre pourquoi n’as-tu par retenu mon argument ? À savoir que dans la hi-tech c’est le procédé de fabrication qui a un coût (autant économique qu’écologique), pas la matière première. Faut-il que j’aille chercher sur Internet des camembert de répartition des coûts ? Dans un ordinateur, le prix du silicium brut c’est rien du tout…
                      • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                        Posté par . Évalué à  1 .

                        > À savoir que dans la hi-tech c’est le procédé de fabrication qui a un coût

                        Oui, très exactement. Passer un wafer au travers des machines de dépôt et gravure a un cout en euros et en litres de produits chimiques. Si sur ton wafer tu places 10 processeurs à la place d'un seul, le cout est divisé. Les grandes productions sont passés au fil des années des wafers 100 mm à maintenant 300 mm (diamètre) pour réduire les pertes en casant plus de composants un le même wafer. Si c'est la même machine qui produit les Intel Atom et les intel i7, il faut la même quantité de produits polluants pour produire les wafers, mais il y a n fois plus de processeurs Atom qui se répartissent cette pollution.
                        Si tu contactes une fonderie pour une petite production de microcomposants que tu aurais dessiné pour ta boite, on te facture au millimètre carré, et la production ne démarre que lorsqu'il y a assez de clients pour remplir le wafer complet (le principal prix ici étant la manufacture des masques pour l'exposition des wafers).
                  • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                    Posté par . Évalué à  1 .

                    « la sécurité sociale »

                    Lol, tu choisis bien tes exemples, avec une balance qu’ils sont même pas foutus de rendre positive tu voudrais que, non content de résorber la dette, ils équilibrent le budget au pourcent près…


                    Ouais enfin bon le trou de la sécu c'est la dette de l'état qui oublient qu'il est censé compenser pour la sécu les réductions de charges qu'il consent régulièrement aux entreprises pour certaines catégories d'emploi.
                • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

                  Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                  un netbook a un cout écologique de fabrication moindre qu'un PC

                  Qu'un PC desktop ?
                  Le desktop il n'a pas de batterie, et il aura une durée de vie beaucoup, beaucoup plus grande. Un desktop ça ne consomme pas forcément beaucoup, un système puissant ça peut consommer 25W : http://www.presence-pc.com/tests/PC-25-Watts-23264/ ou alors tu peux utiliser de l'Atom, VIA, etc.

                  DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

      Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

      Il y a des processeurs neufs à 45W, bien plus puissants qu'un P4 et bien plus économes en idle.

      DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

    • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

      Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

      Tu prends aussi des extrèmes dans tes comparaisons. Un atom est prévu pour les besoins minimaux en énergie liés à l'utilisation sur batterie. Il y a des core i7 à 45W ou moins ce qui les situe entre le P3 et le P4 dans ta liste.

      « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

      • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

        Posté par . Évalué à  2 .

        Faut prendre un Cortex A8, c'est presque la puissance d'un atom pour 1W, chipset et 3D comprise :)

        "La liberté de tout dire n'a d'ennemis que ceux qui veulent se réserver le droit de tout faire". "La question n'est pas de savoir si vous avez quelque chose à cacher. La question est de savoir si c'est nous qui contrôlons le gouvernement ou l'inverse

        • [^] # Re: Consommation des microprocesseurs

          Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

          J'avais vu un benchmark qui montrait justement que l'A8 avait bien meilleurs rapport performance/hertz mais l'atom était meilleurs car il avait une fréquence plus élevée. Si tu en as un qui montre l'inverse, ce serait intéressant

          « Moi, lorsque je n’ai rien à dire, je veux qu’on le sache. » Raymond Devos

  • # Attendre que le matériel meurt et récupérer du vieux

    Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

    Globalement je pense que l'informatique décroissante passe par trois choses :

    - Attendre que le matériel meurt avant de changer
    - Récupérer du vieux (sur ebay ou dans des poubelles)
    - Mutualiser le matériel.

    J'ai personnellement deux ordinateurs,

    - un athlon xp 2000+ avec une GeForce 3. J'ai celui-ci depuis plus de 9 ans, il tourne parfaitement bien. Je peux même jouer à World of warcraft avec (et sûrement a diablo III qui devrait sortir bientôt). Je peux faire de la 3D avec blender.

    - J'ai aussi un ibook g3 600 mhz. Avec celui-ci je ne peux pas faire de 3D ni jouer à wow, mais je fais tous le reste (coder, web, gestion de photos, lecture de vidéos, ...).

    Actuellement, si j'avais un seul besoin ce serait un tout petit peu plus de puissance de calcul (pour mes rendus avec blender), mais je regle facilement ce souci en utilisant les ressources informatiques inutilisée de la fac/entreprise/... par ssh.

    En pratique j’attends donc que tout ce beau monde meurt gentiment (en espérant qu'ils me fassent encore plusieurs années) avant de changer. Ou j’attends d'en trouver des meilleurs en je donnerais à ce moment les anciens à une association ou autre. En fait, aucun de mes ordinateurs n'a été acheté neuf. Les deux proviennent de récupération de vielles machines (de proches, d'entreprises, d'achat sur ebay, ...)

    La seule question que je me pose dans tout cela, est-ce-que le fait de récupérer du vieux matériel n'encourage pas certaines personnes à changer celui-ci plus vite ?

    Le dernier point, ici je pense que les os libres sont vraiment un très bon point pour l'informatique décroissante. Leur modularité permet de très facilement choisir les briques nécessaires et d’être parfaitement à jour sur certaines et d'ainsi de profiter de la sécurité et des performances associés, mais aussi de conserver certaines briques plus anciennes pour les performances
  • # C'était pas mieux à vent

    Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

    Le matériel récent a un meilleur rapport performance/consommation, consomme moins en idle, etc. Mon ordinateur le plus récent est capable de descendre plus bas en fréquence que mon précédent (le tout automatiquement).
    Sur ce plan Apple et sa tendance à vendre deux générations de processeurs en retard n'arrange rien ;-)

    Après si tu as des convictions écologiques mieux vaut éviter le portable avec sa batterie (plein de saloperies chimiques) et son adaptateur secteur (généralement pas très efficace)… mais tu peux en revanche t'orienter vers du matériel récent, genre certains processeurs AMD ou de l'Intel en 32 nm, une alimentation 80Plus Gold…

    Ça date un peu depuis Sandy Bridge mais ça reste intéressant : http://www.presence-pc.com/tests/PC-25-Watts-23264/

    Pour l'instant, mes ordinateurs (3 générations) me permettent surtout de chauffer la partie de mon appartement qui n'a pas de radiateur !

    DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

  • # Causalité et corrélation...

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    « Au boulot, mon portable pro, un core2duo de 2kg sous Ubuntu+WinXP, a été changé pour un Corei5 de 3kg sous Win7; j'ai l'impression de le trainer comme un boulet. L'autonomie est en plus très décevante. »
    Le kg de plus n'est pas lié au processeur... le problème c'est le choix du type de portable (taille de l'écran, gamme de prix à performances égales, ...). Et puis les Core i3/i5/i7 peuvent descendre très bas en consommation selon la charge.
    • [^] # Re: Causalité et corrélation...

      Posté par . Évalué à  2 .

      Et puis les Core i3/i5/i7 peuvent descendre très bas en consommation selon la charge.

      Ça, c’est comme pour la rapidité, il faut commencer par dételer la charrue, enfin supprimer Windows 7.
      Microsoft arrive toujours à m’impressionner à chaque nouvelle version de Windows, à voir à quel point ils arrivent à freiner un matériel pourtant puissant...

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Le truc qui va vous faire mal...

    Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

    c'est que si les fonderies micro-élec ne peuvent plus vendre le même volume qu'elles font maintenant, ça va être la fin du monde pour une très très grande partie du secteur.

    D'abord:
    - dites au revoir aux promesses sur des puces gravées en quelques nanomètres ; parce que quand on planifie 15 puis 12nm, faut vous dire que les ventes en 40nm n'ont peut-être même pas encore remboursé leur R&D!!
    - donc, dites au revoir aux futures technos de fabrication
    - donc, dites au revoir aux fabricants d'équipements en salle blanche. ils vont se casser la gueule, et finalement le fondeur aura le choix entre mettre la clé sous la porte et subventionner ses fournisseurs pour assurer sa survie, ne serait-ce que pour remplacer des outils de prod vieillissants
    - notez que ça va pas être facile de financer ses fournisseurs sans la thune des ventes, sachant que pour l'instant, tout le monde est dépendant de l'autre et aucun assez fort pour faire de l'intégration verticale... chaque fois que quelqu'un éternue, tout le monde panique!
    - avec si peu de ressources, plus non plus de ligne de développement dans les fabs (et lignes de plus en plus chères)
    - donc, plus possible de faire des protos de puces sur la génération technologique actuelle
    - pas de proto signifie pas besoin de designers, au revoir les designers
    - donc dites au revoir aux fournisseurs de logiciels de conception électronique (EDA)

    Bref, la décroissance, c'est une idée géniale pour nos aspirations écologiques.

    On n'a juste pas encore prévu quoi faire des 60% de chômage qui vont en sortir...
    • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

      Posté par . Évalué à  9 .

      Comment pourrions-nous vivre sans les puces gravées à 12 nm ? Halte à la décroissance, oui au renouvellement obligatoire du matériel tout les trois mois !

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

      • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

        Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

        Ce serait dommage vu qu'elles consommeraient moins.

        DLFP >> PCInpact > Numerama >> LinuxFr.org

        • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

          Posté par . Évalué à  3 .

          Ce n'est pas l'économie d'énergie que la finesse de gravure procure qui va compenser l'énergie, le gaspillage d'eau (eau puisée profondément pour avoir un haut niveau de pureté, ce qui implique un cycle très long pour son renouvellement), ni l'impact des matériaux utilisés pour leur fabrication.

          http://www.eco-info.org/spip.php?article202

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

        • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

          Posté par . Évalué à  1 .

          Euh… z’êtes sûr de ça ? J’avais ouïe dire que plus on réduisait la taille de la gravure, plus on avait de perte par un pseudo-effet Joule : effet Joule parce qu’équivalent à l’effet classique d’augmentation de la résistance du conducteur, pseudo parce que lié au fait que les lois quantiques ne peuvent plus être négligées, donc rien à voir avec le phénomène classique. Du coup les puces ont un rendement moindre, dans le sens puissance de calcul par rapport à l’énergie consommée.

          … En fait… ça n’est pas contradictoire : les processeurs doivent consommer moins si on ne veux pas les cramer ! Par contre leur rendement doit diminuer aussi… on compense ce fait par du multi-cœur et compagnie.
      • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Visiblement t'as pas percuté...

        On peut tout-à-fait vivre sans la finesse de gravure 12nm.
        On peut même revenir en arrière et se dire que tous les trucs qu'on a en 40nm, et ben on aurait aussi bien pu les faire en 65nm à condition de bien définir nos besoins.

        Rien qu'en disant qu'on fige la techno là maintenant tout de suite, tu lourdes quelques dizaines de milliers de personnes à travers le monde, là tout de suite.

        Dans les quelques mois qui suivent, tu multiplies ça par 10.

        Et l'année prochaine, tu pleureras parce que tu seras parti avec la charrette.

        Je n'ai jamais vu aucune étude sur la décroissance qui expliquait ce qu'on faisait des millions d'emplois détruits, je veux dire ce qu'on en faisait pour de vrai.
        • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

          Posté par . Évalué à  4 .

          > Visiblement t'as pas percuté...

          Plus d'un milliard d'être humains sont sous-alimentés. Des millions d'hectares de forêts et de terres arables sont sacrifiés pour que des sur-alimentés puissent avoir leurs 500 grammes de viandes journalières, que leurs véhicules puissent rouler au carburant « écologique » et que l'on puisse extraire les ressources qui permettront de faire plein de matériels électroniques qu'ils vont jeter dans l'année car passés de mode. Tu arrives là dessus et tu viens quasiment annoncer que pour sauver le monde il faut qu'on ait des puces gravées en 12 nm.

          > Rien qu'en disant qu'on fige la techno là maintenant tout de suite, tu lourdes quelques dizaines de milliers de personnes à travers le monde, là tout de suite.

          > Dans les quelques mois qui suivent, tu multiplies ça par 10.

          Et on finit au bout de quelques décennies avec 100 Milliards d'êtres humains au chômage. Tss, ne me dis pas le contraire, c'est le même mode de calcul utilisé pour faire valoir l'éternelle croissance.

          The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

      Posté par . Évalué à  3 .

      On n'a juste pas encore prévu quoi faire des 60% de chômage qui vont en sortir...

      Ça tombe bien, on bossera moins, ce qui est une activité extrêmement destructrice en ressources naturelles.
      • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

        Posté par (page perso) . Évalué à  3 .

        Oui mais c'est quoi l'idée à la fin?

        Dire "on bossera moins pour consommer moins de ressources sur l'environnement", ouai, super.

        Tu veux retourner labourer les champs avec des boeufs et gérer ton jardin?

        Le principe du chômage est globalement apparu avec la première révolution industrielle.

        Pour éliminer le chômage qui va avec la décroissance, faut repartir encore avant?

        La décroissance, c'est beaucoup de bonnes intentions, beaucoup de suggestions sur ce dont il faut se passer, et absolument aucune solution applicable au monde réel.

        J'attends toujours une réponse viable.
        (A moins que tous au retour dans les champs et une espérance de vie de 45ans soit considéré comme une réponse viable...)

        Je répète: stagner technologiquement, c'est une crise économique telle que les années 30 passeront pour une petite mauvaise passe.

        "Changer le système financier!"
        "Arrêter la course à la technologie!"

        Yakafaukon, et si possible les autres d'abord parce que "moi je" ne suis pas concerné par la galère qui va avec...
        • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

          Posté par . Évalué à  3 .

          Je dis ça plus par provoc qu'autre chose mais l'idée c'est ça aussi : ralentir la fuite en avant pour le "toujours plus". Ça ne veut pas dire retourner à l'âge de pierre ou au Moyen-Age, ça c'est la caricature de la décroissance alors que ce n'est pas ça.

          L'idée de la décroissance c'est pas aller labourer les champs, c'est surtout de ne pas changer son téléphone et son PC tous les 2 ans. De se dire qu'on a pas forcément besoin d'un proco gravé plus fin pour faire tourner le dernier Windows à la mode, et qu'au lieu de ça on va se concentrer sur la fabrication de matos qui dure plus longtemps.

          Le "monde réel", c'est pas la crise économique, ça c'est uniquement virtuel. Le monde réel risque de rattraper le monde économique quand on va s'apercevoir qu'on n'a plus assez de ressources pour fabriquer des voitures et des ordinateurs toujours plus puissants. Et là c'est pas une crise économique qu'on aura, mais quelque chose de bien plus grave.
          • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

            Posté par (page perso) . Évalué à  1 .

            Oui mais c'est bien ça que j'essaie de faire comprendre:

            Si les amoureux du téléphone qui changent tous les 6 mois arrêtent de faire ça tous en même temps, et si les dingos du PC arrêtent de penser qu'un PC de 2 ans est bon pour la poubelle, d'ici 7-8ans, tu ne pourras plus remplacer ton PC parce que l'industrie sera en lambeaux, et tu achèteras ton PC bas de gamme 5k€ chez le dernier survivant qui tente de faire tourner toute la chaîne tout seul.

            Y'a 20ans, un PC entrée de gamme, ça valait quoi? 7000FF.
            Avec l'inflation ça ferait combien aujourd'hui?

            Et bien j'ai une bien pire nouvelle: avec les investissements qui ont augmenté de façon exponentielle pour les fonderies, le même volume qu'il y a 20ans sur un proco moderne, ça sera 10 fois le prix, voire plus!

            Ça y est? Vous y êtes? 5k€, c'est même encore optimiste pour un PC bas de gamme si on remplace tous les 10ans. Et bien sûr sans augmentation de puissance!
            • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

              Posté par . Évalué à  4 .

              Vite, vite alors, achetons tous beaucoup de PC pour qu'ils soient moins cher !

              Un PC ou un téléphone n'est pas un produit de première nécessité, et si on se mets à les acheter plus cher et moins souvent, pas sûr qu'on soit forcément perdants. La planète, elle, par contre, aura tout à y gagner.
            • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

              Posté par . Évalué à  1 .

              * On aurait des logiciels qui seraient optimisés car le cycle serait plus long et le matériel moins hétéroclite, voire rendu incompatible alors que c'est la même puce qui a été maquillée;
              * On pourrait dépanner (ou faire dépanner) le matériel car le constructeur choisirait de prendre en compte la possibilité de le faire;
              * On n'achèterait plus un support pour la publicité, on achèterait un vrai produit;
              * On comprendrait peut-être que les choses ont une valeur et que les jeter au moindre problème n'est pas une solution;
              * On ne ferait pas « revaloriser » nos déchets par les péquins « sous-développés » qui respirent vapeurs de mercure et poussières nocives.

              J'arrête là car je sens que je regrette déjà le temps où les PC bas de gamme étaient à 7 000 Fr.

              The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

              • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                Posté par (page perso) . Évalué à  4 .

                Tu regrettes le temps où les PC étaient à 7kFF?
                Tu regrettes aussi la démocratisation d'Internet?

                Je ne dis pas que la course à la puissance et la dernière techno, "c'est bien", je dis que si tu veux l'arrêter, il y a beaucoup d'effets secondaires que je ne vois absolument pas pris en compte.

                Comme par exemple: est-ce qu'une fonderie peut survivre en divisant son volume par 2?
                Réponse: NON! Et pire: si on divise le volume par 2, on ne peut pas construire de nouvelle fonderie, sauf à revenir à des technos très vieilles.
                Pas un problème en soi. On fera des PC qui consommeront plus à travail égal. On fera une croix sur tout ce qui est vidéo en ligne, peut-être même qu'on ira beaucoup plus bas encore.

                Ah, et bien sûr, adieu internet pour tout le monde hein! Si le matos se met à coûter 10fois plus cher pour tenir les lignes, il est peu probable qu'on ait des abonnements à 30€ par mois, ni même 45€.
                En même temps, avec un PC à 7kFF d'y a 20ans, internet, euh, bon!

                Bref. Toujours: on ne regarde qu'une partie du problème, on se construit un idéal dans une bulle, et on refuse de voir qu'à l'extérieur de la bulle, ce ne sera pas si simple!
                • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                  Posté par . Évalué à  6 .

                  C’est dur de faire admettre aux gens ce qu’implique la « décroissance ». Toutefois il faut reconnaître qu’un modèle économique qui repose sur la sur-consommation des biens et, surtout, leur faible durée de vie est assurément un modèle économique défaillant sur le long terme (« la fuite en avant »). Je crois qu’il y a un juste milieu à trouver pour permettre une démocratisation des produits (ie. le prix n’en fait pas des produits de luxe) sans pour autant en faire des produits à faible durée de vie. Certes ces derniers seront plus chers, mais ce raisonnement est en partie biaisé : on peut espérer que la durée de vie en sera automatiquement augmentée.

                  Pour illustrer mon propos, un exemple simple : l’activité des services après-vente. Il y a à peine quinze ans le travail constituait à réparer les objets, il y a dix ans il s’agissait de remplacer de gros blocs de pièces, il y a cinq ans on a commencé à échanger directement le produit. Il est en fait moins cher pour un fabricant de produire un stock, non mis en vente, pour remplacer le pourcentage de produits défectueux, pourcentage qui peut être obtenu à l’avance avec de bons ingénieurs. On pourra me rétorquer qu’il y a des difficultés techniques : la miniaturisation à l’extrême fait qu’il n’est plus possible de réparer un produit défectueux, c’est en partie vrai, mais il y a pourtant énormément de gâchis et de produits jeté alors que la réparation est faisable, parfois triviale. C’est, dans notre économie actuelle, moins cher, par contre on se rend bien compte que ça a quelque chose de sous optimal, comme on dit… y’a une couille dans le potage et c’est un exemple de ce qu’implique une faible durée de vie des produits.

                  Le problème est que cette fuite en avant est quasi-institutionnalisée et qu’il est difficile d’en sortir individuellement. En effet, les prix ne sont plus le reflet de la qualité intrinsèque des produits ; parfois derrière la façade se trouve la même électronique fabriqué par la même usine, et on est bien content quand l’assemblage diffère… Et ne parlons pas des arnaques en tout genre dont l’exemple le plus criant est le cas des abonnements téléphoniques qui incluent le prix des portables renouvelables régulièrement. Je suis aussi de plus en plus scandalisé par la récupération qui est faite de l’écologie, qui participe à ce mouvement : à l’heure actuelle toute mesure écologique consiste à consommer et produire toujours plus, avec, dans le meilleur des cas, un très hypothétique gain écologique.

                  D’un autre côté, les écarts de richesses font que des gens vivent dans l’opulence pour suivre un rythme de production effréné, tandis que d’autres ne peuvent même pas se nourrir convenablement. Si les inégalité étaient moins criantes, l’effet de masse jouerait tout autant sans pour autant impliquer une sur-abondance.

                  Le but de mon propos est que, certes, les gens n’ont pas conscience que la « décroissance » implique des sacrifices, mais qu’il faut relativiser et bien admettre l’idée que la sur-abondance ne participe pas à la qualité de vie.
                  • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                    Posté par . Évalué à  5 .

                    J’ai envie de rajouter : le chômage n’est pas un problème de croissance. Dire ça c’est participer à la rhétorique bien huilée de cette fuite en avant. Le problème du chômage est une question de répartition du travail et de ses bénéfices. Consommer moins implique de produire moins, mais dire qu’on fera exploser le chômage est un sophisme qui consiste à penser le modèle économique actuel alors que le propos est précisément de le changer. Bref, croissance et chômage devrait pouvoir être décorrélés.
                    • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                      Posté par (page perso) . Évalué à  2 .

                      Je suis parfaitement d'accord avec toi, et avec le commentaire précédent.

                      Le fait est qu'on a actuellement beaucoup beaucoup d'emplois totalement dépendants de cette surconsommation.
                      Pour remédier à ça, il va falloir y aller en douceur!

                      Il suffit de regarder la corrélation entre emplois et ventes de voitures neuves... alors que la plupart des acheteurs se débarrassent d'une voiture capable de rouler encore 100 000km voire beaucoup plus!

                      Réduire les emplois dans l'automobile, dans les semi-conducteurs, un peu partout, ok.
                      Que vont faire les p'tits jeunes derrière?
                      Tous bosser moins?
                      Certes, mais à bosser moins, on va finir par... gagner moins! Ou gagner tout autant au prix d'une grosse inflation, ce qui reviendra au même.

                      Bref, je serai partisan de la décroissance le jour où on me montrera une proposition qui prend en compte l'existant au lieu d'une révolution de doux rêveurs.
                      C'est dangereux, les révolutions de doux rêveurs, l'Histoire nous en a montrés tellement d'exemples!
                      • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                        Posté par . Évalué à  2 .

                        « C'est dangereux, les révolutions de doux rêveurs, l'Histoire nous en a montrés tellement d'exemples! »

                        Ces conservateurs ! On devrait tous leur sauter dessus couteau entre les dents, et les guillotiner, ou le goulag… oui… j’aime bien le goulag. :p
                • [^] # Re: Le truc qui va vous faire mal...

                  Posté par . Évalué à  3 .

                  > Ah, et bien sûr, adieu internet pour tout le monde hein!
                  Ça fera des heureux : plus besoin de passer à IPv6 ;)
  • # J"adore

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Après avoir passé 15 ans à jouer à celui qui a la plus grosse on va jouer à celui qui a la plus petite!
  • # et les softs alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à  5 .

    Moi je n'ai pas de souci "philosophique" à utiliser du vieux matos.

    Ma plus récente bécane desktop que j'utilise encore : Athlon 2600+, carte graphique geforce 2MX 64, 512Mo de ram, deux disques de 80Go.

    Au niveau laptop, ormis un macbook qui a 2 ans (que j'ai récupéré suite à la fermeture de la boite où je travaillais), j'ai un dell inspiron 1525 (ceux qui était livré avec ubuntu) : dualcore 1.86ghz, 2GB de ram, dd de 80Go, et carte graphique intel GMA X3100.

    Cependant, plus ça va, plus ça devient compliquer de travailler ou même s'amuser avec (tellement, que j'ai arrêté de jouer d'ailleurs).

    En effet, il y a un souci technique : linux, ou d'une manière générale, les OS et logiciels sont de plus en plus gourmands.

    Sur mon dell, livré avec une ubuntu 8.04, ça allait, c'était réactif, je faisais des compilations de gros projets sans trop de problèmes, Gnome était sympa à utiliser. (au point que je ne l'avais même pas remplacé par KDE, alors que je suis plutôt pro-KDE).

    Upgrade vers ubuntu 10.04. La catastrophe. Tout est plus lent. La réactivité de l'interface graphique, même en désactivant tout les effets graphiques à la con, est pourrie. Je ne sais pas ce qu'ils ont foutu, mais en fouillant un peu, apparemment, le support des cartes graphique intel GMA est devenu merdique (pas que chez ubuntu, mais aussi d'autres distros apparement).

    Ce qui me laisse penser que, en plus de l'embonpoint que prennent les logiciels, il y a également des régressions sur le "vieux" matos (si on peut dire 2-3 ans == vieux).

    Comment voulez vous, dans ces conditions, continuer à utiliser du vieux matos ?

    Ou alors effectivement, faut rester avec des vieilles distro, des vieux logiciels. ce qui devient pénible au bout d'un moment: plus de mise à jour de sécurité, on se garde les mêmes bugs pendant des années, on ne bénéficie pas des dernières évolutions qui sont censés faciliter la vie etc...

    Pour mon vieux desktop, pareil, les dernières distro sont difficilement utilisables. Peut être pas coté graphisme, parce qu'à priori, ma nvidia semble être encore bien supporté, et suffisamment puissante, par contre, c'est coté mémoire et disque dur que ça commence à souffrir (au niveau capacité). Je pourrais upgrader, mais bon, le prix des mémoires DDR sont deux fois plus important que le prix des normes actuelles. Idem pour les prix des disques IDE (en achetant une carte controleur sata + disque sata, ça revient au même prix à peu près). D'un certain coté, c'est chiant de dépenser deux fois plus pour du "vieux" matos. Et c'est chiant de mettre au placard du matos qui fonctionne (sachant que mon placard commence à être bien plein, avec mon vieux TO9, mes premiers PC etc...)

    Enfin bref, il faudrait que les développeurs soient aussi plus "green", et pensent à essayer de continuer à supporter du vieux matos, mais aussi à optimiser leurs softs...
    • [^] # Re: et les softs alors ?

      Posté par . Évalué à  2 .

      Tu souffres de l'effet Intel/KMS. Cela a été un passage assez douloureux.

      Le passage de vers la version Ubuntu 10.04 sur mon portable avec carte i810 a été très bref : driver vesa ou plantages fréquent avec le pilote intel. Tout cela s'est terminé avec une Salix OS qui fonctionnait à merveille à l'époque où les autres distros Ubuntu-like donnait l'impression de tourner au ralenti.

      Ma plus petite machine active est un Duron 650 avec une carte KT7A-RAID, 750MO de RAM + carte Matrox G200. Elle fonctionne bien avec la dernière Linux Mint (si l'on considère la puissance désormais ridicule de la chose).

      The capacity of the human mind for swallowing nonsense and spewing it forth in violent and repressive action has never yet been plumbed. -- Robert A. Heinlein

    • [^] # Re: et les softs alors ?

      Posté par . Évalué à  3 .

      D'une manière générale, les environnements bureautiques traditionnels mainstream souffrent et ont toujours souffert énormément de bloat, et gnome / kde ne sont pas épargnés. Les IHM graphiques (hors effets kikoo lols, qui de toutes façons ne devraient en aucun cas devenir la source de consommation principale sur un ordinateur) n'ont pas fondamentalement changé depuis mac os classic ou windows 95 (et même windows 3), et bien que les ordinateurs soient à la louche 1000x plus puissants aujourd'hui tout ce bloat fait qu'ils ne sont pas spécialement plus rapides. Il y a même un courant de pensée très répandu qui énonce qu'il est judicieux de se foutre complètement de la consommation des ressources des programmes, car le matériel est bon marché et que si un système / programme est trop lent il est plus "économique" d'acheter un supercalculateur que de corriger le programme. Certaines attitudes puériles de certains développeurs de logiciels libres n'aideront pas non plus à inverser la vapeur (ex : les réponses du type "CHUT C'EST LIBRE ET GRATUIT ENVOIE MOI UN PATCH" à toute critique technique, même et surtout les plus justifiées). Conjugué à la tendance d'à peu près toutes les distributions de TOUT packager, même les logiciels mal conçus, le mélange est détonnant. Dans les deux cas, comme si le choix d'une licence et d'un mode de distribution pouvait les exonérer de toute responsabilité (je parle de responsabilité au sens général, pas uniquement légal) et les ranger systématiquement quelque soit l'impact dans le camp des gentils qui font le bien.
      • [^] # Re: et les softs alors ?

        Posté par . Évalué à  6 .

        Le modèle n’a peut être pas évolué, mais des tas d’améliorations qui n’existaient pas sont venues se greffer sur les bureaux :
        — tendance plus grande à laisser ouvertes une multitude d’applications ;
        — apparition des onglets, il faut bien de la mémoire vive pour tout stocker ;
        — surveillance des périphériques branchées et enclenchement immédiat de l’action adéquate ;
        — utilisation massive de multimédia, ça a l’air de rien comme ça, mais je ne me rappelle pas qu’il y a 10 ans je pouvais regarder des vidéos qui ne ressemble pas à de gros blocs pixellisés ;
        — indexation et recherche rapide de fichiers, sélection dans des listes longue comme le bras ;
        — j’en oublie ?

        En tout cas je ne suis pas prêt à abandonner tout ça. On se rend juste pas compte… je crois qu’il faut remettre un peu en perspective.
        • [^] # Re: et les softs alors ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          Il y a quand même certains moyens simple pou éviter de consommer des cycles CPU inutilement :
          — surveillance des périphériques branchées et enclenchement immédiat de l’action adéquate ;
          Pourquoi pas un bouton "détecter les nouveaux périphériques" que l'utilisateur cliquerait lorsqu'il branche un nouveau périphérique ? Il n'est tout de même pas si idot que ça l'utilisateur ? Si ?
          — indexation et recherche rapide de fichiers, sélection dans des listes longue comme le bras ;
          Et ça sert vraiment ce truc ? Parce que madame michu, elle met tous ses documents dans "Mes documents", ou sur son bureau. Donc la pour indexer en permanence c'est complêtement ridicule. Je pense que si on fait le rapport entre consommation et gain apporté, c'est ridicule.

          En tout cas je ne suis pas prêt à abandonner tout ça. On se rend juste pas compte… je crois qu’il faut remettre un peu en perspective.
          Je pense que c'est ça le problème : on n'est ps prêt à abandonner des trucs qui n'apportent pas grand chose par rapport à ce que ça consomme. Et utiliser des machines moins puissantes permet de faire la part des choses entre ce qui est réellement utile et ce qui l'est moins (désactivation des effets gadget sur les machines moins puissantes). pour aller à l'essentiel.
          • [^] # Re: et les softs alors ?

            Posté par . Évalué à  2 .

            Yep, clair qu’il y a des trucs qui sont assez gadget. Perso. l’indexation j’y croyais pas trop, mais je deviens accro. :
            — niveau indexation on surveille le système de fichier en permanence via inotify, du coup la consommation est limitée car pas de surveillance active et le noyau prévient quand il modifie des choses (astuce, même si je ne sais pas si ça améliore les performances, mais dans le doute… augmenter /proc/sys/fs/inotify/max_user_watches).
            — si on fait peu souvent des recherches le gain n’y est pas, si on en fait souvent il faut indexer, l’algorithme derrière est là pour ça ;
            — le gain est vraiment agréable, je croyais jusqu’à il y a peu qu’une structure hiérarchique suffisait à ranger ses documents, ben je suis bien emmerdé que mon logiciel de notes n’intègre pas un système de tag maintenant…

            Ceci dit j’étais en partie d’accord avec le commentaire auquel je répondais : il y a sûrement plein d’optimisation à faire et des choses dont on pourrait se passer… à commencer par les effets graphiques… qui sont réellement très consommateur (et devine quoi! i3+conkeror+vim à côté de kontact, dolphin/nepomuk… je récupère que ce qui apporte une plus-value nette sur mon travail). Je sais bien que les trois derniers ont une réputation lamentable… mais chez moi ça marche©
        • [^] # Re: et les softs alors ?

          Posté par . Évalué à  2 .

          tendance plus grande à laisser ouvertes une multitude d’applications

          Chacune des applications étant de plus en plus lourde, à machine constante j'ai plutôt tendance à en ouvrir de moins en moins...

          apparition des onglets, il faut bien de la mémoire vive pour tout stocker

          Là encore, mon propos est général et par exemple la lenteur de l'avant dernier ubuntu rien que pour démarrer et ouvrir une session sur une machine avec 256 Mo de RAM n'est pas due à la présence d'onglets... Et de quoi je dispose d'extraordinaire après toute cette attente ? De rien.

          surveillance des périphériques branchées et enclenchement immédiat de l’action adéquate

          Waouh, cette fonctionnalité doit bien justifier la consommation de 100 Mo de RAM. Et en plus c'est une feature de ouf jamais vue depuis au moins 15 ans, non ? Ah bah en fait si.

          utilisation massive de multimédia, ça a l’air de rien comme ça, mais je ne me rappelle pas qu’il y a 10 ans je pouvais regarder des vidéos qui ne ressemble pas à de gros blocs pixellisés

          La lecture de vidéos est un des domaines paradoxalement le moins problématique, les logiciels de décodage étant systématique assez voir très optimisés, et en tous cas on le bon goût de ne pas ralentir la machine lorsqu'on ne lit pas de vidéo. Le tout venant par contre, ne semble pas mériter, selon moi à tord, le même niveau d'attention que celui qui est apportée à la lecture de vidéo, et les logiciels prennent un embonpoint inqualifiable, pour un service rendu supplémentaire faible, et faisant même payer ce que les gens n'utilisent pas.

          indexation et recherche rapide de fichiers, sélection dans des listes longue comme le bras

          Là aussi cette fonctionnalité ne devrait pas avoir d'impact sur le reste du système.
          • [^] # Re: et les softs alors ?

            Posté par . Évalué à  3 .

            Ben écoute, je regarde la télé sur l’ordinateur (la hd selon free), le système s’indexe toujours, je peux avoir plusieurs dizaines d’onglet web ouverts, kontact ouvert sur un dossier de 4000 mails filtrés. Tout ceci fait en même temps.

            Il y a 10 ans je regardais péniblement mes mails un à un, pas question d’écouter un ogg vbr (la machine devait consommer dans les 40 % avec un seul cœur) en même temps. Puis alors, faire une recherche d’un pdf dans le texte sur à peine 2 Go de données… il fallait attendre au moins 20 minutes, si tant qu’il existait un logiciel de recherche dans les pdf… Le mass storage, c’était la petite règle fstab à créer, jusqu’à Windows XP SP1 c’était une gageure.

            C’est pas une foudre de guerre, 2×1600 MHz et 1 Go de RAM. Les environnement de bureau (kde et gnome) ont toujours été bloated aussi loin que j’utilise Linux. C’est juste qu’une machine ça n’évolue pas, les logiciels si (l’indexation ça a un coût, tu pourras optimiser à mort, ton tableau faudra le garder en mémoire et le tenir à jour). Si la machine est juste tournez vous vers des trucs plus légers, vous aurez toujours les services principaux, et s’il ne vous conviennent pas vous pouvez les supprimer.
            • [^] # Re: et les softs alors ?

              Posté par . Évalué à  2 .

              Il est heureux que l'accélération des processeurs et l'augmentation de la quantité de RAM permette de faire plus de chose qu'avant. Cela ne contredit pas mon propos, qui est qu'à fonctionnalités égales effectivement utilisées (quand je ne regarde pas la TV ni ne lit des listes de 4000 mails il n'y a aucune raison pour que la machine soit ralentie à cause de la possibilité de le faire sur une machine plus puissante...) les logiciels les plus récents ralentissent. Il y a 8 ans je pouvais utiliser KDE en toute quiétude sur mon fameux laptop dépassé. Aujourd'hui il n'y a malheureusement plus aucun logiciel capable de me fournir au moins le même service et tournant à peu près convenablement sur le laptop en question (enfin je dis ça d'un point de vue théorique, je n'utilise en fait plus trop des interfaces de ce style), et nombre de logiciels "vendus" comme léger ne le sont en fait que marginalement plus au niveau consommation de ressource, et beaucoup trop au niveau fonctionnalités.

              Ce n'est pas une situation nouvelle, le bloat fait parti de l'histoire de l'informatique depuis aussi longtemps que j'y ai touché, au prétexte qui n'a jamais changé qu'il est plus facile de racheter du matériel neuf tous les deux ans que de programmer correctement.
    • [^] # Re: et les softs alors ?

      Posté par . Évalué à  1 .

      Oui, j'ai souffert du même phénomène. Ma machine était désespérément lente, même lorsque je faisais tourner un firefox et un xterm avec pekwm...
      Alors qu'avant aucun problème pour faire du gnome, kde, avec pleins d'applis ouverte.
      Manifestement le problème vient d'évolutions dans Xorg et le noyaux, avec certaines cartes geforce, entre autres.
      Ça m'a tellement soulé et désespéré, que j'ai arrêter de chercher.
      Mes deux machines sont maintenant sous Free et OpenBSD, et je ne regrette rien, ca juste marche, et c'est de nouveau rapide.
  • # Décroissance de l'Internet

    Posté par . Évalué à  3 .

    Le parc informatique possédé par les individus a une émission négligeable par rapport aux centres de calcul de nos chers mammouths de l'Internet (Google, Facebook, autres)

    Est il vraiment écologique d'héberger tout ce contenu ? Combien de vidéos de chats sur youtube, disponibles en permanence, pour toujours ? Quel est le coût écologique de maintenir tout ce contenu en ligne ? Là est le vrai problème.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.