Dixième anniversaire d’ONLYOFFICE et nos actualités : nouveaux connecteurs, version 5.5.3

Posté par  . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure, Ysabeau, palm123, Nils Ratusznik et Xavier Claude. Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
15
12
juil.
2020
Bureautique

Ce 7 juillet 2020, le projet open source ONLYOFFICE a fêté ses dix ans. Nous voudrions remercier nos utilisateurs d’être avec nous et de nous aider à améliorer nos logiciels ! Un très grand merci à l’équipe de modération du site LinuxFr.org, qui pendant tout ce temps nous aide à partager nos contenus et à rester en contact avec vous !

Nous profitons également de cette occasion pour partager avec vous nos dernières actualités : les nouveaux connecteurs, la version 5.5.3 avec les outils de gestion des références bibliographiques Zotero et Mendeley, les distributions GNU/Linux incluant par défaut les applications de bureau ONLYOFFICE.

ONLYOFFICE

Nouveaux connecteurs : Maarch, Nuxeo, agorum et OpenOlat

Quatre nouveaux connecteurs sont entrés dans la collection d’applications d’intégration ONLYOFFICE :

Nuxeo

Nous avons créé le connecteur pour Nuxeo qui a été certifié et référencé dans la marketplace de Nuxeo. Dès maintenant, les utilisateurs de Nuxeo Platform peuvent éditer et coéditer les documents de manière rapide et efficace directement au sein de leur système de gestion de contenu :
nuxeo

Maarch

Maarch, éditeur français de logiciels libres, spécialisé dans la gestion documentaire, a créé le connecteur pour relier Maarch Courrier, le logiciel de la gestion électronique de courrier, avec la suite bureautique ONLYOFFICE.

Cette intégration permet de créer un document à partir d’un modèle ONLYOFFICE, en tant que pièce jointe ou projet de réponse, et le faire circuler dans un circuit de validation pour signature et diffusion, ou enregistrer un courrier pour le classer en tant que document GED.
Maarch

agorum

agorum® Software GmbH, le développeur allemand, a intégré ONLYOFFICE pour permettre aux utilisateurs d’accéder aux documents directement depuis le centre d’information et l’assistant virtuel.
agorum

Frentix

Frentix, une société basée à Zurich, a relié ONLYOFFICE avec OpenOlat, une plate‑forme d’apprentissage en ligne à code source ouvert, pour assurer une prise de notes efficace et le travail collaboratif pendant les leçons.

Outils de gestion des références bibliographiques : Zotero et Mendeley

Nous avons mis à niveau la suite bureautique en ligne vers la version 5.5.3 qui s’enrichit des outils de gestion des références bibliographiques Zotero et Mendeley. Pour activer ces modules complémentaires depuis les éditeurs ONLYOFFICE, vous avez besoin de créer un compte dans le service de votre choix et de le connecter au module complémentaire en suivant les consignes affichées dans l’interface.

zotero

Outre les optimisations au niveau de la performance et la correction de bogues, cette version comporte des améliorations mineures : le composant permettant d’accélérer le chargement des documents incorporés et la possibilité d’ajouter plusieurs lignes ou colonnes à un tableau dans l’éditeur des documents texte.

ONLYOFFICE et les distributions GNU/Linux utilisées à des fins éducatives

Les applications de bureau ONLYOFFICE ont été implémentées dans l’environnement de Linkat Edu 18.04. Cette distribution GNU/Linux, développée par le Département de l’Éducation de la Catalogne, a pour but de promouvoir l’usage des outils libres dans les établissements d’enseignement non universitaires. Dès maintenant, les utilisateurs de Linkat sont en mesure de travailler sur les documents bureautiques en mode déconnecté.

Les applications de bureau ONLYOFFICE sont également incluses dans l’environnement Escuelas Linux, une distribution GNU/Linux pour les environnements éducatifs, totalement gratuite et à but non lucratif.

Escuelas Linux

À titre de rappel, ONLYOFFICE peut être installé sur toutes les distributions GNU/Linux.

Aller plus loin

  • # Languagetool

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    J'aime bien cette suite que j'utilise en association avec Nextcloud.

    Par contre il manque toujours un correcteur grammatical comme LanguageTool, demandé il y a déjà un moment ici : https://github.com/ONLYOFFICE/DocumentServer/issues/558

  • # Une catastrophe pour l'interopérabilité

    Posté par  . Évalué à 1 (+11/-10). Dernière modification le 13/07/20 à 12:23.

    OnlyOffice utilise nativement les formats de fichiers de Microsoft. Il est en train d'imposer ces formats partout notamment dans les administrations et balaie de ce fait tout travail antérieur de passage à LibreOffice. Il vaut mieux investir dans le développement de https://www.libreoffice.org/download/libreoffice-online/

    • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

      Posté par  . Évalué à 1 (+3/-3).

      Je ne pense pas qu'onlyoffice n'impose quoi que ce soit.

      J'imagine que c'est la mainmise du format microsoft qui a amené onlyoffice à choisir ce format plutôt que l'opendocument.

      D'ailleurs, tu es un peu contradictoire dans ton titre car onlyoffice prouve que l'interopérabilité pour le format open office xml, ça marche aussi.

      Les bonnes questions à se poser sont plutôt :

      1) avons-nous besoin de 2 formats de bureautique normalisé ?
      Si oui, le pb est réglé.

      Si non (c'est mon opinion), alors :
      2) Quel est le meilleur format ?
      Là, forcément, chacun y met ses critères. Utilisant les deux formats et administrant une solution en ligne qui propose aussi les deux formats, je trouve qu'il n'y a pas de réponse évidente.

      • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

        Posté par  . Évalué à 3 (+1/-1).

        Il faudrait déjà qu'on en ait de normalisé et utilisé avant de se poser ces questions. À ma connaissance, aucune suite ne respecte le format normalisé (MS office a certaines différence d'implémentation, Libreoffice a pleins d'extension, OnlyOffice ne supporte pas toute la norme…).

        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

      • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

        Posté par  . Évalué à 10 (+7/-0).

        1) avons-nous besoin de 2 formats de bureautique normalisé ?

        Non. Sauf bien sûr si par "besoin", tu veux dire "refus catégorique d'envisager une migration" ou "un grand éditeur m'a convaincu qu'il faut utiliser le sien".

        2) Quel est le meilleur format ?

        Je t'invite à relire l'histoire chaotique de la normalisation de OOXML, qui fourmille de détails. La réponse me semble évidente.

        De plus, en France, le RGI stipule clairement qu'il faut utiliser l'ODF et déconseille fortement l'utilisation de l'OOXML.

        D'après la liste de fonctionalités, OnlyOffice supporte l'ODF. Donc:
        - soit il le supporte mal et ne devrait pas étre utilisé par les administrations publiques
        - soit il le supporte correctement et il n'y a aucune raison qu'un déploiement bien fait remette tout le monde à OOXML

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+9/-2).

          OnlyOffice ne supporte pas bien l'ODF !

          Le problème principal et donc les différences fondamentales entre OOXML et ODF tient notamment en une philosophie de départ différente.

          L'ODF prône une séparation complète de la forme et du fond, comme c'est le cas pour le HTML. L'OOXML lui est écrit à partir d'une suite bureautique qui a une gestion, notamment, des styles assez pitoyable et pour laquelle la séparation de la forme et du fond est loin d'être aussi complète.

          De fait, il n'y a pas de notion de styles de page ou d'objet (cadre, image par exemple) dans Ms Office, ni, du coup, dans OnlyOffice, quand tu ouvres un document au format ODT conçu sous LibreOffice avec des styles de pages un peu compliqué (colonnes) et des cadres, c'est épouvantable. Les champs n'ont pas non plus la même syntaxe et tu peux, dans certains cas, carrément perdre des informations.

          En outre, j'ai l'impression qu'OnlyOffice ne sait pas ce qu'est un masque de diapositive et pour moi, ça, c'est carrément rédhibitoire.

          OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

          • [^] # « Masque de diapositive » ?

            Posté par  . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 14/07/20 à 04:18.

            En outre, j'ai l'impression qu'OnlyOffice ne sait pas ce qu'est un masque de diapositive

            Moi non plus (mais c’est certainement moins gênant, vu que je ne développe pas de suite bureautique…).

            Au cas où ça puisse nous être utile ou juste pour notre culture, pourrais‐tu nous éclairer sur ce que c’est ?

            Frаnсе : 30312, Allеmаgnе : 9183. Масrоn : 21129.

            • [^] # Re: « Masque de diapositive » ?

              Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0).

              C'est un accesoire que doit porter la diapositive pour te protéger d'une potentielle infection de Covid-19.

              De rien!

              --------> [ ]

            • [^] # Re: « Masque de diapositive » ?

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-0).

              Le masque (layout en anglais) ou diapo maîtresse dans LibreOffice depuis les versions 6, contient tous les éléments récurrents à toutes les diapos qui reposent dessus.

              Dans LibreOffice Impress, en plus comme tu as une vraie notion de style, tu peux configurer les paragraphes, mais aussi les éléments comme : couleurs des lignes, des formes, des flèches.

              En gros, quand tu configures un masque, tu peux en avoir plusieurs pour un diaporama, par exemple une page de titre, une de chapitre et une de contenu, tu configures : l'arrière-plan, un logo éventuel, la position des différents éléments de pied de page (date, pied de page, numéro de diapo), la taille et position des blocs de titre et de contenu ainsi que tout autre élément susceptible de se trouver sur toutes les diapos basées sur cette diapo maîtresse.

              L'intérêt outre que ça te donne une unité graphique c'est que quand, par exemple, tu as positionné ton logo sur la diapo maîtresse, il y reste quand tu fais ta présentation et ça ne t'enquiquine pas (pas de sélection possible du logo).

              C'est plus clair ?

              OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

    • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0 (+6/-6).

      OnlyOffice ne fait que répondre a un besoin … Ils ont du faire un choix entre les 2 formats.

      Linux sur PC disponible pour tous http://shop.ekimia.fr

    • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+6/-3).

      Grace à OnlyOffice je peux survivre sous Linux au bureau et échanger des documents avec mes collègues et clients utilisant Office sans tout casser dans la mise en page dès que j'ouvre un fichier. Et non, envoyer des fichier odt (ou docx tout cassés par LibreOffice) à mes clients et collègues en leur disant "j'en ai rien à faire vous avez qu'à installer LibreOffice" n'est pas une option acceptable, ni même, à mon avis, une façon de promouvoir le logiciel libre.

      • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

        Posté par  . Évalué à 3 (+7/-4). Dernière modification le 14/07/20 à 16:16.

        Lorsque tu envoies un fichier Zip à quelqu'un qui ne peut pas l'ouvrir, tu lui dit d'installer 7-Zip, PeaZip ou n'importe quel autre logiciel capable de prendre en charge ce format et il le fait ou le fait faire. Et quand tu envoies un fichier .odt, tu lui demandes de la même façon d'installer LibreOffice et il peut aussi le faire, il n'en meurt pas. Pas besoin d'obliger les gens à convertir tout en formats Microsoft avec Excel ou OnlyOffice, le monde ne tourne plus autour de Microsoft maintenant.

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-2).

          Justement, on envoie un zip parce que c'est supporté de base par les OS les plus répandus. Si je veux envoyé une archive compressé, je vais donc le faire avec zip et pas avec un zoo que personne ne pourra lire facilement. Avec un ODT, les personnes qui le reçoivent ne pourront pas le lire et l'éditer facilement, et ne pourront pas forcément installer libreoffice en fonction des restrictions sur les postes.

          « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-2). Dernière modification le 14/07/20 à 17:42.

          Autant je ne peux qu'être opposé à l'utilisation d'un outil inadéquat pour utiliser le format adopté officiellement dans l'administration, comme ça semble être le cas avec OnlyOffice et le RGI, autant chaque entreprise est libre d'utiliser le format de son choix, et si c'est OOXML, alors utiliser un outil inadapté à l'OOXML n'est PAS une bonne idée.

          Le zip est un mauvais exemple: c'est le format de facto utilisé partout pour les fichiers compressés. Nombre d'outils sont capables de le gérer, il y a l'embarras du choix. Mais ne pas pouvoir l'ouvrir, ça relève d'une absence de fonctionnalité.

          L'ODF vs OOXML, c'est différent: la fonctionnalité est présente dans les 2 cas. On va vers de la redondance de fonctions.
          Si tu veux que la boite passe à l'ODF, parles-en au des gens dans la boite qui ont le pouvoir de décision. Envoyer de l'ODF partout en disant "t'as qu'à utiliser LibreOffice" à tout le monde, ça sert quel intérêt au juste?

          Apprécierais-tu que tes collègues t'envoient des documents que tu ne peux pas ouvrir sauf avec une appli disponible exclusivement sous Windows en te disant "t'as qu'à utiliser Windows et cette appli"?

          C'est le concours du plus gros pouvoir de nuisance !

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  . Évalué à 9 (+9/-2).

            Apprécierais-tu que tes collègues t'envoient des documents que tu ne peux pas ouvrir sauf avec une appli disponible exclusivement sous Windows en te disant "t'as qu'à utiliser Windows et cette appli"?

            Mais c'est exactement ce que font depuis toujours tous les utilisateurs de MS-Windows quand ils envoient un .docx/pptx,xlsx, un dwg, un .rar. Ils en ont rien à battre et considèrent que les formats que eux utilisent doivent être utilisés par le reste du monde.

            Quand j'ai les moyens d'imposer ma solution je ne me gêne pas pour le faire. C'est d'ailleurs très pratique pour tester certaines compétences « informatiques » réelles de candidats à un stage ou une thèse

            Et de plus en plus je considère que si un document OOXML est mal importé par LibreOffice c'est principalement parce qu'il a mal été conçu avec MS-Word. Donc le problème est du coté de l'émetteur et pas du coté LibreOffice. J'en ai souvent la preuve quand des utilisateurs d'une autre version de MS-Word se plaignent que le même document apparaît en vrac chez eux.

            • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

              Posté par  . Évalué à 4 (+2/-1).

              Mais c'est exactement ce que font depuis toujours tous les utilisateurs de MS-Windows quand ils envoient un .docx/pptx,xlsx, un dwg, un .rar. Ils en ont rien à battre et considèrent que les formats que eux utilisent doivent être utilisés par le reste du monde.

              Et c'est pour ça que je dis que c'est du ressors de la boite d'imposer les format et un ensemble d'outils cohérent pour tout le monde.

              Si la boite dit OOXML, c'est-à-toi de t'y conformer. Si ton boss te dit "on s'en fout", envoie-lui tes rapports toutes les semaines dans un format différent (nan, je blague: te fritte pas avec ton boss sur mes conseils!!).
              Si tout le monde s'en fout, va voir du côté QA. Ce sont souvent les garants d'une bonne documentation pérenne (ce qui est impossible si on ne fait pas attention au format).

              • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

                c'est du ressors de la boite d'imposer les format

                Presque d’accord, mais en pratique, beaucoup de sociétés ne travaillent pas seules et les problèmes surviennent généralement quand elle doivent échanger des documents avec l’extérieur. De fait la position dominante de MS et son très mauvais support d’OpenDocument font d’OOXML un choix, parce-que si une société fait le choix sain d’utiliser OpenDocument, presque toutes les autres sociétés se comporteront comme le windowsien décrit ci-dessus : « Ils en ont rien à battre et considèrent que les formats que eux utilisent doivent être utilisés par le reste du monde ».

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1). Dernière modification le 18/07/20 à 02:15.

            Autant je ne peux qu'être opposé à l'utilisation d'un outil inadéquat pour utiliser le format adopté officiellement dans l'administration, comme ça semble être le cas avec OnlyOffice et le RGI, autant chaque entreprise est libre d'utiliser le format de son choix, et si c'est OOXML, alors utiliser un outil inadapté à l'OOXML n'est PAS une bonne idée.

            Mais les administrations interagissent aussi avec des entreprises et avec d'autres administrations étrangères qui n'ont pas le RGI (par exemple pour les milieux que je connais : la CEPT, le 3GPP, l'ITU… tout le monde travaille avec MS Office). Et la décision de changer d'outil est quasi-impossible car ça implique beaucoup de monde et d'entités (chacune avec ses propres process internes vis à vis des outils informatiques autorisés).

            Je le déplore comme toi car je n'aime ni MS Office ni OOXML, et je sais aussi que le procédé de validation OOXML à l'ISO a été plus que douteux. Mais c'est ainsi et il faut faire avec : en 2020 je considère que la bataille est perdue et le format de référence, c'est MS Office. Pour passer à un autre outil que MS Office, il faudrait qu'il y ait une fonctionnalité majeure absente de l'outil existant (par exemple je recherche depuis longtemps un outil de rédaction collaborative sur le web un peu à la frontière de etherpad et git, qui permette de faire des branches sur des parties de documents, discuter voire voter sur chacune d'elles, etc de manière conviviale. Bref un truc plus puissant et plus abouti que le mode révision des suites bureautiques actuelles)

            Une fois qu'on fait le deuil de odt (fût-il meilleur), on peut apprécier qu'il y ait enfin une suite bureautique libre qui ait la bonne approche vis à vis de OOXML (i.e. comme il s'agit du format de référence interne, OnlyOffice peut facilement ne toucher qu'aux noeuds XML qu'il comprend sans toucher au reste, là où LibreOffice cherche à convertir l'ensemble du docx dans sa représentation interne ce qui perd de l'information au passage, casse la mise en forme et rend la suite inutilisable en dehors d'un usage personnel sans interaction avec l'extérieur).

            • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+1/-2).

              L'administration a le pouvoir d'imposer un format aux entreprises, ce qu'elles peut faire par ailleurs, soit dit en passant.

              OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

                Posté par  . Évalué à 2 (+1/-1).

                L'administration a le pouvoir d'imposer un format aux entreprises,

                L'administration Française fait peut-être ce qu'elle veut avec les entreprises Françaises.
                Dans un cadre plus large/international, c'est plus discutable (j'ai cité comme exemple ITU/CEPT, où la France ne décide pas seule, et 3GPP où la France ne décide rien). Tout se fait en MS Office (+ marques de révisions) même si c'est parfois "du git fait à la main"

                Et par ailleurs, "if it ain't broken, don't fix it" => personne à part quelques libristes ne voit le problème avec MS Office et c'est l'outil qui fait consensus. Ces groupes ont d'autres chats à fouetter que de changer d'outil, donc à moins d'apporter une fonctionnalité majeure bon courage pour convaincre !

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 1 (+1/-1).

          Si j'ai bien compris, ce n'est pas le cas décrit ci-dessus.

          Que fais-tu si tu reçois d'un collègue un document docx que tu dois le modifier pour lui renvoyer ?

          • tu le convertis en odt, tu le répares, le modifies et le renvoies à ton collègue en lui expliquant qu'il n'a qu'à installer LO.
          • tu utilises onlyoffice pour le modifier et tu lui renvoies.

          Perso, j'utilise la 2ème solution et je remercie onlyoffice de pouvoir le faire sur une distribution linux.

          Après, perso je suis pour le format odt et tout mes documents sont en odt mais j'ai arrêté de faire du prosélytisme et j'ai décidé plutôt de m'adapter.

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  . Évalué à -2 (+0/-2). Dernière modification le 16/07/20 à 14:50.

            Je lui dis que je vais lui renvoyer un document tout crade car je ne souhaite pas acheter de licence MS Office et que s'il veut un beau document, il peut m'envoyer son document au format .ODT après avoir installé LibreOffice. Il a le choix, s'il n'est pas content, il n'a qu'à tourner son…

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  . Évalué à 6 (+4/-0).

            Je l'enregistre en odt, le modifie avec LibreOffice et le renvoie en docx. Si l'import par LibreOffice semble mal se passer, je lui demande un pdf pour pouvoir comparer ce que lui voit avec sa version de MS-Word et ce que moi je vois avec LibreOffice. Si ça se passe vraiment mal avec LibreOffice, j'essaye avec OnlyOffice, mais dans la plupart des cas où ça m'est arrivé, il n'a pas fait mieux que LibreOffice. Dans ce cas je me fais un modèle propre en OpenDocument qui reproduit l'apparence du pdf, je fais mon doc avec puis j'exporte en OOXML. Si renvoie le OOXML et, si je peux me le permettre, je lui dis que son document est mal foutu et que j'ai fait comme j'ai pu et que c'est comme ça, point.
            Et au besoin je passe mon modèle OpenDocument aux autres collègues qui travaillent encore sous MS-Windows et qui doivent compléter le même document, pour leur permettre de le faire avec LibreOffice au lieu de s'arracher les cheveux sur le docx d'origine avec une version de MS-Word différente de celle utilisée pour le réaliser.

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 4 (+3/-1).

          Lorsque tu envoies un fichier Zip à quelqu'un qui ne peut pas l'ouvrir, tu lui dit d'installer 7-Zip, PeaZip ou n'importe quel autre logiciel capable de prendre en charge ce format et il le fait ou le fait faire

          Toi tu n'as manifestement pas bossé dans une grande entreprise ou une administration où l'utilisateur moyen n'a pas l'accès root et doit ouvrir un ticket (à justifier et triple-tamponner par la hiérarchie) pour se faire installer un soft…

      • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10 (+9/-1).

        Grace à OnlyOffice je peux survivre sous Linux au bureau et échanger des documents avec mes collègues et clients utilisant Office sans tout casser dans la mise en page dès que j'ouvre un fichier.

        Je lis ça régulièrement ici sur LinuxFr, et à chaque fois, je suis très surpris. OnlyOffice est logiciel intéressant notamment comme suite bureautique en ligne et pour son intégration possible dans Nextcloud, mais sa compatibilité avec MS Office ne me semble pas du tout à la hauteur de celle de LibreOffice. J’utilise au quotidien OnlyOffice et LibreOffice sur mon ordinateur de travail pour échanger des fichiers au format OOXML avec des collègues. Je n’ai pas longtemps gardé OnlyOffice par défaut car en pratique son support d’OOXML (en tout cas de la variante utilisée par MS) me semble bien moins bon que l’import/export opéré par LibreOffice. Avec OnlyOffice, pas de vidéo dans les diapos, pas de macros dans les tableurs, pas de mise en page complexe dans le traitement de texte, alors que LibreOffice ne s’en sort pas si mal sur ces points même si ce n’est pas parfait. Mon expérience est carrément contraire à la tienne !

        Alors qu’une part important de mon boulot consiste à travailler à plusieurs sur des documents produits par la suite MS Office, c’est grâce à LibreOffice que je peux survivre sous Linux, avec OnlyOffice comme solution de repli (souvent décevante en plus) pour les cas problématiques avec LO. Utilises-tu une version relativement à jour de LibreOffice ? J’utilise celle de Debian backports et la lecture/écriture au format OOXML est souvent très satisfaisante.

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6 (+4/-0).

          Je dois dire, en effet, que je ne trouve pas la compatibilité d'OnlyOffice avec Ms Office si bonne que ça notamment pour le traitement de texte et, qu'en revanche, je trouve qu'il manque tout un tas de fonctionnalités utiles. Je suis toujours étonnée de voir que les gens la trouvent si bien.

          Par contre, en effet, son point fort c'est le fait qu'elle soit utilisable en ligne et qu'elle s'intègre bien à Next-Cloud.

          OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 3 (+4/-1).

          C'est exactement le contraire dans mon cas. Libreoffice est plus que nul pour supporter du OOXML, dès qu'il y a un schéma, une table, des colonnes, du suivi des modifications, etc.. (tout ce qui fait la "force" de word), il foire et en plus, il casse le fichier. Impossible d'avoir une ancre qui fonctionne au passage Word => LO => Word (et ça, c'est le cas depuis au moins 10 ans, le bug rapporté étant classé en "pas le même modèle de document donc irréalisable")

          OO en revanche supporte toutes ces fonctions (même s'il n'a pas encore d'interface graphique pour éditer cela) et ne casse pas le document. Bref, si on m'envoie un docx je peux l'ouvrir, le lire, le modifier (mais pas tout… pour l'instant) et le renvoyer sans que mon correspondant ne sache quel logiciel j'ai utilisé.
          Si je fais la même opération avec LO, le document est cassé, le correspondant est furieux (car seul "word" et un bonne dose d'huile de coude est nécessaire à sa réparation).

          Après, c'est pas certifié ISO trucmuche, mais perso, c'est pas l'ISO qui me nourri, c'est mon travail et le temps à réparer les erreurs de LO, c'est du temps perdu pour moi.

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  . Évalué à 0 (+0/-0).

            IL ne faut pas vouloir à tout prix ouvrir des documents MS Office avec Libre Office et vice-versa. Dans les 2 cas, ça se passera mal. Il faut installer les deux (ou au pire juste LibreOffice s'il n'y a pas de budget comme dans l'Éducation Nationale). Mais surtout pas MS Office et OnlyOffice, ça ne sert à rien, tu sera toujours aussi embêté avec les .odt.

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 16/07/20 à 12:05.

            Si je fais la même opération avec LO, le document est cassé, le correspondant est furieux (car seul "word" et un bonne dose d'huile de coude est nécessaire à sa réparation).

            Ouais, enfin des histoires de documents Word corrompus que seul LO arrive à sauver ça arrive souvent aussi, donc je ne m’aventurerai pas trop sur ce terrain pour comparer les suites logicielles. Je suis à nouveau surpris par ton commentaire car pour ce qui est de :
            - schéma : j’ai l’expérience inverse, surtout dans des fichiers PPTX avec animations qu’OO rend de manière catastrophique, là où LO s’en sort mieux (mais rarement parfaitement aussi) ;
            - une table, des colonnes : jamais constaté de soucis avec LO mais c’est peut-être mon cas d’utilisation qui me préservre de ces bogues ;
            - du suivi des modifications : alors là je suis extrêmement surpris, car c’est la fonction centrale que j’utilise dans LO quand je travaille justement sur des documents avec des collègues qui utilisent MSO et le suivi de modifications me semble au contraire vraiment très bien fonctionner et bénéficier d’un très bon support d’import/export en OOXM par LO.

            Bref, si on m'envoie un docx je peux l'ouvrir, le lire, le modifier (mais pas tout… pour l'instant) et le renvoyer sans que mon correspondant ne sache quel logiciel j'ai utilisé.

            Moi non plus je n’informe pas mes correspondants des logiciels que j’utilise pour modifier leurs documents et je n’ai jamais eu de retour de leur part pour me dire que je leur avais cassé quoi que ce soit1, pourtant c’est une part importante de mon travail que de modifier de tels documents. À l’inverse, j’ai eu de moins bonnes expériences avec OO qui parfois n’ouvre pas du tout des documents qu’on m’envoie.

            le temps à réparer les erreurs de LO, c'est du temps perdu pour moi.

            Comme pour tous le monde sauf les devs de LO. Sauf que ce temps est comparable à celui passé à résoudre des incompatibilités entre versions de MSO et des problèmes dus aux polices indisponibles sur certains ordinateurs, et n’est pas un défaut de LO qui je sens beaucoup peser.


            1. Non pas que ça n’arrive jamais de casser quelque-chose, mais quand c’est cassé avec LO on s’en rend compte dès l’ouverture mais l’enregistrement se passe souvent très bien, donc ce n’est pas le correspondant qui s’en rend compte et je peux corriger dans le document que j’enregistre. 

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 0 (+0/-1).

          De mon côté, j'ai aussi l'impression qu'OnlyOffice m'offre une meilleure compatibilité avec les documents Microsoft. Souvenirs marquants notamment sur des présentations PowerPoint qui étaient toute cassées dans LibreOffice.

          Je n’ai pas longtemps gardé OnlyOffice par défaut car en pratique son support d’OOXML (en tout cas de la variante utilisée par MS) me semble bien moins bon que l’import/export opéré par LibreOffice.

          Import/export, cela se produit automatiquement quand tu ouvres un document avec LibreOffice, non ? ou bien il y a une manière un peu moins directe (en tout cas différente) d'ouvrir des documents dans LibreOffice qui assure une meilleure compatibilité ?

          Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

        • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

          Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

          Je n'ai pas cette impression les quelques fois où j'ai eu besoin d'ouvrir un docx sous OO et LO. Il me semble que OO s'en tirait mieux. Mais je veux bien te croire.

          Ça serait intéressant de faire un bench. Si j'ai le temps, je ferais bien ça.

          1) j'utilise mon portable du boulot avec Windows 7 et Microsoft office 2013 (je sais, il date un peu mais je n'ai que ça) pour faire un document docx type avec sur des paquets de deux pages (pour tester les sauts de page), des fonctions type de word (texte avec style de paragraphe, tableau, texte avec images, texte avec image et dessin…). J'en fais un PDF. C'est le témoin.

          2) j'ouvre le document docx sur LO et j'en fait un PDF
          3) j'ouvre le docs sur OO et j'en fais un PDF

          4) On compare chaque double page du PDF avec la double page correspondante du PDF témoin et on note (3 : conforme (identique), 2 : conforme avec quelques erreurs de formatage non essentielles, 1 : non-conforme (beaucoup d'erreurs), 0 : poubelle (inutilisable)).

          • [^] # Re: Une catastrophe pour l'interopérabilité

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3 (+1/-0).

            Je m'étais pris le chou, il y a quelques années sur le sujet. J'avais donc fait ne comparaison de MsOffice 2016 vers LibreOffice 5 à l'époque et réciproquement. Cette étude est toujours en ligne, elle mériterait une mise à jour mais c'est un gros travail et l’ordinateur qui me reste sous Windows avec MSOffice 2016 est trop lent pour que j'ai vraiment envie d'y consacrer du temps.

            L'étude souffre probablement de quelques défauts, notamment du fait que j'ignorais à l'époque que même si on enregistre un document au format OOXML strict, s'il avait d'abord été en version OOXML transitionnel, il en reste des traces et ça doit fausser la donne.

            OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.