Je suis une légende

Posté par . Modéré par rootix.
Tags :
0
28
déc.
2007
Culture
Malheureusement non je ne suis pas une légende (un jour peut être !), il s'agit du titre d'un film sorti en salle ce mercredi 19 décembre, film dont vous connaissez peut-être le roman éponyme, chef-d'oeuvre de Richard Matheson sorti en 1954, en pleine guerre froide.

Second film de Francis Lawrence ( son premier étant Constantine), il met en scène le célèbre Will Smith dans un contexte post-apocalyptique où il est le dernier survivant de la ville de New York et peut-être du monde entier. Coté casting, le moins qu'on puisse dire c'est que ça n'a pas du coûter trop cher, vu le peu d'acteurs qu'on y trouve.

Son synopsis est un grand classique du genre "zombie" : Un vaccin contre le cancer qui a muté et qui s'est propagé par voie aérienne a transformé tous les habitants en créatures asociales et très agressives qui veulent assouvir leur instinct de survie le plus primitif : manger. Will Smith interprète le scientifique de l'armée qui essayait de le vaincre. Le hasard a fait qu'il soit naturellement immunisé et le film retrace quelques tranches de vie, sa lutte contre les créatures et ses recherches pour fabriquer un vaccin.

Présenté comme un film catastrophe où un héros doit sauver le monde, il en ressort qu'il ne s'agit pas vraiment de cela, ce qui m'a réellement ravi. Contrairement au récent Resident Evil Extinction, on n'a pas affaire à un énième film où un soldat d'élite invincible et téméraire casse du zombie avec n'importe quel ustensile qui lui passe sous la main, et ce film s'éloigne heureusement de cette trame qui commençait un peu à me lasser.

Contrairement à ce que nous laisse penser la première scène (une course poursuite dans New York au volant d'une vrombissante Ford Mustang Shelby), nous avons pas affaire à un film 100% action mais plutôt à un anti-héro on ne peut plus humain (qui n'a quand même pas oublié comment faire des tractions ou comment se servir d'un fusil d'assaut, formation militaire oblige) et le film essaie de se focaliser sur ses faiblesses, sa sensibilité, sa peur, son désespoir, parfois son courage, bref tout ce qui fait de lui un humain par rapport aux créatures. Ponctuée de scènes sursautantes, ou d'autres humoristiques (parfois cyniques), ce film de "zombie" apporte une certaine fraîcheur au genre, qui nous avait plutôt habitué (ou même lassé) à des "slash'em all", tout en entretenant un certain suspense par moment.

Coté mise en scène, la désertion de New York est plutôt réussie, mais pas encore assez vertigineuse à mon goût, j'aurais aimé voir un peu plus le vide laissé par les habitants. Du coté des créatures, je trouve que leur "animalité" et déformations physiques ont été un peu exagérées, mais cela a permis d'appuyer sur l'impuissance du héros face à eux.

Mon sentiment final est donc qu'il s'agit d'un très bon film de zombie, qui nous change de ce à quoi on a été habitué, j'y ai passé un très bon moment, même si je suis un tout petit peu resté sur ma faim, sûrement à cause du final pas spécialement surprenant. Je le recommande à tous ceux qui veulent passer un bon moment de détente, qui aiment sursauter de temps en temps et qui aiment avant tous les films de zombies. Râleur en tout genre à la recherche de films d'auteurs à-la-festival de Cannes, bien évidemment, passez votre chemin !

Aller plus loin

  • # Et... ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Extrait de la "man-page" de la commande "ps" (en français):

    ###########
    STAT État du processus. Le premier champ correspond à R (runnable) prêt
    à être exécuté, S (sleeping) endormi, D sommeil ininterruptible, T
    (traced) arrêté ou suivi, Z ( zombie ). Le second champ contient W
    si le processus n'a pas de pages résidentes. Le troisième champ
    contient N si le processus a une valeur de gentillesse positive
    (nice, champ NI).
    ###########

    Excepté çà, je ne vois pas le rapport entre ce film et... linuxfr.
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par . Évalué à 1.

      p'tet pacque une bonne partie des linuxiens sont des geeks de SF...
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Tiens original comme message pour dire que c'est hors-sujet.
      A chaque news cinéma, on a droit à ce genre de message gonflant mais le tien au moins a le mérite d'être un peu travaillé.
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par . Évalué à 2.

      C'est une spécificité DLFP que faire des news ciné complètement HS de temps en temps Ca permet de ne pas oublier qu'iln'y a pas que Linux dans la vie"
      • [^] # Re: Et... ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Ca permet de ne pas oublier qu'iln'y a pas que Linux dans la vie

        Oui effectivement, il y a le GNU aussi, c'est assez utile en général!
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      On est ici pour parler principalement du libre et de ce qui y touche. Mais soyons ouvert : pourquoi jouer les extremistes et ne parler strictement QUE du libre ? Oui au news ciné !

      Plus précisément, le rapport avec Linuxfr est historique. Les news ciné sont là depuis le début. C'est une petite tradition locale.
      Bien entendu, il y a régulièrement de long et stérile débats pour savoir s'il faut continuer à valider ces news ou non, si elles ont leur place ici ou non.
      Pour ma part, je souhaite que l'on continue à valider ces news. Pas tous les jours, bien entendu, mais de manière raisonnable. Une news de temps en temps ne fait pas de mal, et c'est aussi ça la particularité de Linuxfr. Nous ne sommes pas ici sur un site technique ne s'adressant qu'aux techniciens, ni sur un site politique ne s'adressant qu'à des militants. Juste sur un site qui s'adresse à toute la communauté des utilisateurs, utilisateurs potentiels, ou simplement personnes intéressées par les logiciels libres. C'est à mon avis ce qui rend ce site si attrayant. Pas de spécialité dans un domaine, il y en a pour tous les goûts. Les news ciné, bien que sans rapport avec le libre, font partie, avec leurs éternels trolls, de cet écosystème. De la même façon qu'une nation a besoin de traditions (Noël, etc.), une communauté a besoin de ses petits rituels. Et je pense qu'il est bon de garder celui-ci pour maintenir l'écosystème Linuxfr.
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Quoi !? Tu n'as pas compris !!
      M'enfin...
      Ce film est une métaphore de la lutte des logiciels libres contre les logiciels privatifs.
      Le logiciel libre (Will Smith) est tout seul imunisé contre le virus et les logiciels privatifs (les VampiresZombies) cherche à le bouloter.
      Il sait qu'il est seul mais il continu quand même se battre (ouais!).
      C'était pourtant évident.

      Sinon c'est vrai que le film est bien. J'ai flippé ma race par moment ("Sam... Saâam... SAAAAAM !").
      • [^] # Re: Et... Bha Stallman Rescue ?

        Posté par . Évalué à 2.

        Ce film est une métaphore de la lutte des logiciels libres contre les logiciels privatifs.
        Le logiciel libre (Will Smith) est tout seul imunisé contre le virus et les logiciels privatifs (les VampiresZombies) cherche à le bouloter.


        C"est Stallman qui a écrit le scénario ... , ou bien c'est une métaphore de Stallman ? (je voyais l'acteur plus barbus et plus dodus dans ce cas , casting mal choisie ) :)
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par . Évalué à 2.

      c'est beau de respecter la tradition. D'abord, une news de ciné, ensuite un com' d'un mec qui ne comprend pas le rapport. puis les redresseurs de torts.
    • [^] # PFFF!

      Posté par . Évalué à 2.

      Ras le bol de ces maîtres à penser,/intégristes/inquisiteurs de la pensée universelle/moules/mono-obsessionels qui se __RUENT__ sur les news pour y coller la mention adaptée :

      - Rapport avec le libre?
      - J'en ai déjà parlé dans mon journaleuh ici http://cxwxc, il faut me citer
      - Sapusépalibre
      - Preum's!
      - T'as oublié un s à integristes ... voire ... s/integriste/integristes
      - Ajouter ici les mentions qui me manquent ce matin brumeux.


      Parce que franchement, les défenseurs de la valeur ajoutée de la dépèche : en apportez vous [de la valeur] avec ces commentaires minables, dignes de PC inpact?,

      On a vraiment l'impression que vous ne faîtes que ça pour essayer de récolter quelques petits + dans votre karma......
      ...

      .on me dit que c'est exactement pour ça... Ah bon bah ok, bravo, belle mentalité que de vouloir "s'enrichir" en critiquant bêtement le travail d'autrui... Un dernier commentaire : "Il est bien plus difficile de féliciter que de critiquer," (moi)...

      Donc voilà, je félicite ceux qui vous moissent!

      Merde!
      • [^] # Re: PFFF!

        Posté par . Évalué à 1.

        Faut pas s'enerver comme ca. Relit le commentaire auquel tu reagis, puis ta reaction, tu verras qu'elle est un peu disproportionee. Le sentiment general de tension et d'aggressivite qui transparait si souvent dans LinuxFR vient plutot des gens comme toi que des gens qui s'interrogent sur la pertinence des news cine en des termes courtois et mesures.

        Sinon on peut aussi se demander l'interet de la petite pique anti-cinephile dans une news censee ouvrir l'esprit des geeks a autre chose que l'informatique.
        • [^] # Re: PFFF!

          Posté par . Évalué à 1.

          Matin, reveil, toussa.
          Maintenant, je ne réponds pas qu'au commentaire mais élargis le débat.

          D'ailleurs mes exemples vont au delà du commentaire auquel je répond.

          Fais toi même ton sondage et regarde le tout premier commentaire de chacun des articles, dépeches et journaux de cette semaine et tu me diras si j'ai tord.

          J'en profite pour rajouter un choix à mon QCM de premiers posts à la cxn :
          - C'est vendredi ? kikoo lol! Zyva ton troll.

          Bref, pour te répondre , si je m'en maintiens au commentaire auquel je réponds (moi même) cet article est à juste titre rédigé dans la rubrique cinéma, et c'est moi qui ne voit pas bien le rapport avec une man page.
        • [^] # Re: PFFF! et FFFFP ?

          Posté par . Évalué à 2.

          la petite pique anti-cinephile dans une news censee ouvrir l'esprit des geeks a autre chose que l'informatique.


          Haa l'éternel débat entre :

          Libre ou ouvert ?
          Free Software ou Open Source ?
          Stallman ou Torvalds ?
          Gnu ou Linux (ou Hurd:) ?
          Ensemble de soft ou kernel ?
          GPL ou BSD ?
          Ciné ou PC ?


          Choisissez votre camp ,saluez votre maitre , et que le tournoi commence . Les paris sont ouverts m'sieurs , dames (moi je mise sur le gros Gnu a gauche 100 euros contre le mini pingouins )
    • [^] # Re: Et... ? -> Ben... pas si HS que ça...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Là, l'auteur de la news aurait pu parler :
      * du bouquin effectivement, qui sera enfin ouvert à tous car dans le domaine public 70 ans après la mort de l'auteur
      * des ordis Apple sous Mac OS X utilisés par Will Smith : note, c'est dans le futur et ce n'est pas Windows... et au moins, Mac OS X contient un peu de logiciel libre
      * que le DVD sortira sans doute avec du zoning et du CSS
      * que les HD-DVD et/ou Blu-Ray contiendront du DRM aka Digital Restrictions Management, ou Gestion Numérique des « Droits » comme si un distributeur et/ou un appareil pouvait se permettre de contrôler nos droits...
    • [^] # Re: Et... ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Si on avait rejeté la news, ça aurait été le même problème sauf que personne n'en parlerait. Personne n'est d'accord pour savoir si la catégorie "Cinéma" doit rester ouverte ou fermée. J'ai proposé de fermer cette catégorie et d'ouvrir une autre à la place "Culture libre".
      Il faudrait lancer un sondage.
      • [^] # Re: Et... ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il vaudrait mieux faire un site sur le cinéma avec la même infrastructure logicielle que linuxfr. Dupliquer Templeet, ce doit être possible ?

        J'aime bien le cyclisme, les logiciels libres, le parachutisme, l'opéra et la course à pied. Je propose souvent des articles sur linuxfr mais aucun ne concernant le parachutisme ou l'opéra ! Je pense que cette rubrique cinéma doit être réservée aux films comme "antitrust" qui ont un rapport avec le logiciel libre. Je crois bien d'ailleurs que c'est à cause de ce film que cette rubrique a été créée.
      • [^] # Re: Et... ?

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai proposé de fermer cette catégorie et d'ouvrir une autre à la place "Culture libre"


        Très bonne idées d'avoir une rubrique culture libre , mais on peut garder la Ciné news , histoire d'être un peu ouvert aussi et de respecter la tradition linuxfr (a propos de tradition et si on réouvrait la rubrique demoscene ? )
  • # Et Mandriva dans Heroes, on en a parlé ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Tant qu'on est dans les news cinéma : j'ai vu dans l'épisode 1 de Heroes Saison 1 (j'ai eu le coffret pour Noël, c'est pour ça...) que Nikki utilise KDE sous Mandriva pour faire ses spectacles de webcam sexy.
    C'est cool aussi, ça, hein ?
  • # Dans le même genre...

    Posté par . Évalué à 1.

    il y a 28 jours plus tard et 28 semaines plus tard, n'ayant pas vu je suis une légende mais lu et entendu des commentaires de ce film, je ne vois pas la différence entre ces deux films (mais faudra que j'aille le voir quand même).
    • [^] # Re: Dans le même genre...

      Posté par . Évalué à 2.

      Ca n'a au final strictement rien à voir ^^
      28 * plus tard sont des films de zombie, des vrais avec les pots de ketchup qui vont bien :)
      • [^] # Re: Dans le même genre...

        Posté par . Évalué à 3.

        Ah non, je m'insurge, les 28 [jours|mois] plus tard ont renouvelé le genre : les zombies ne sont plus des êtres amorphes, mais des créatures aux capacités surdéveloppées. Personnellement, j'ai bien aimé.

        Sinon, dans un autre genre de films de zombies, j'ai beaucoup aimé Shaun of the Dead, un style bien à part et un humour british très seyant. :-)
        • [^] # Re: Dans le même genre...

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Puisque chaque y va de sa réréfence Zombi, parlons aussi de Dawn Of The Dead, (remake du film culte de Romero) film nerveux et génial.
          Je suis en général contre le principe du remake mais là, Zack Snyder s'est complètement ré-approprié le genre. Les critiques presses et spectateurs sont d'ailleurs très élogieuses.
        • [^] # Re: Dans le même genre...

          Posté par . Évalué à 1.

          J'ai pas dit que 28* étaient mauvais :)
          Personnellement je n'ai pas été capable de voir le premier en entier, surtout à cause la "scène" avec la gamine et les soldats
      • [^] # Re: Dans le même genre...

        Posté par . Évalué à 1.

        Comment peux-tu dire que 28 * plus tard comme tu l'écris sont deux films de zombies avec des pots de ketchup, etc.

        Au contraire, ces deux films n'ont rien à voire (désolé je sais pas l'écrire) avec les films ordinaires de "zombies". Et pour répondre grossièrement à ta réponse, premièrement ce ne sont pas des zombies mais des "enragés" :p et deuxièmement ce ne sont pas des "zombies" molassons comme on a l'habitude de voir. Enfin je ne vois pas en quoi ce sont des zombies.

        Non, non je ne suis pas un fanboy de ces deux films :) c'est juste qu'ils m'ont plu par leur originalité.
    • [^] # Re: Dans le même genre...

      Posté par . Évalué à 2.

      le pitch est effectivement quasi identique mais le traitement et le resultat final n'ont strictement rien a voir...
      j'etais aussi plutot mefiant vis a vis de "Je suis une legende" et j'ai ete extremement agreablement surpris par ce que j'ai vu.

      Vraiment, je conseille !
  • # C'est pas un film de zombie

    Posté par . Évalué à 1.

    J'y allais moi aussi pour voir un film de zombie,
    Et conclusion cela n'en est pas un contrairement à ce que laisse penser les critiques.
    On ne retrouve ici rien du zombie de base (peau décomposé, instincts, suspens, etc...)
    Il s'agit avant tout de l'histoire d'un homme sur ce point je suis totalement d'accord, un film Bien mais pas top :)
    La performance de will smith est à souligner car jouer seul ne doit pas être si facile, celle du chien aussi avec son coté si "humain".
    Par contre après une recherche sur le livre on se rend compte que cette adaptation (qui est la troisième) est quand même bien éloignée, et l'on comprends mieux pourquoi ce n'est pas un film de zombie.
    • [^] # Re: C'est pas un film de zombie

      Posté par . Évalué à 1.

      Bah oui, c'est un film de vampire. D'ailleurs la fin (du livre, le film je sais pas) serait incompréhensible avec des zombies.
      • [^] # Re: C'est pas un film de zombie

        Posté par . Évalué à 1.

        C'est justement ce qui gache un peu cette adaptation, ou le coté vampire et le fait que les vampires soit plus humains que l'homme a totalement disparu.
    • [^] # Re: C'est pas un film de zombie

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      La performance de will smith est à souligner car jouer seul ne doit pas être si facile


      Pour ma part, c'est le premier film où je trouve que l'image du Prince de Bel Air lui colle de moins en moins à la peau. Dans ce film, la solitude, l'acharnement et la peur le rendent un peu maboul et paranoïaque et ça donne un anti-héros assez convainquant. Bon, faut quand même qu'il montre ses beaux muscles, mais bon, faut pas trop en demander à ce genre de films non plus et se contenter du reste ;-).
  • # Adaptation trahison

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Ayant lus le livre et l'ayant beaucoup apprécié, j'ai été le voire le jour de la sortie. Quelle déception.

    Le film n'est pas raté, mais bon ne casse pas trois pattes à un ~_o< non plus.

    Par contre j'ai été assez outré de la façons dont ils ont adaptés ça. Évidemment on ne peut pas toujours faire une adaptation qui colle au bouquin, mais c'est carrément de la trahison. Le final gentil à l'américaine est vraiment une horreur par rapport au sens originel du livre. À vomir.

    D'ailleurs on ne peut pas vraiment parler d'une adaptation, seulement d'une histoire inspirée par le roman de Matheson.
    • [^] # Re: Adaptation trahison

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Merci pour ce commentaire. Je dois avouer que c'est exactement ce que je redoutais...

      S'ils ont remplacé les vampires par des zombies, et qu'ils ont remanié la fin, je n'irai pas le voir au cinéma. Peut-être plus tard en DVD, ou quand il passera à la TV, je ne sais pas.

      Ce qui est sûr, c'est que je conseille à tout le monde de lire le livre (il n'est pas trop long, pour ceux qui s'en inquiéteraient d'avance :p). C'est un des rares bouquins¹ qui m'ont fait rester assis sans bouger, pour assumer le coup, quand je l'ai fini. Avec juste un mot en tête : « Woaw ! ».

      ¹) Un autre serait l'Île, de Robert Merle, mais c'est un tout autre genre. Et non, rien à voir avec le film de Michael Bay :)
      • [^] # Re: Adaptation trahison [SPOILER]

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.


        S'ils ont remplacé les vampires par des zombies, et qu'ils ont remanié la fin, je n'irai pas le voir au cinéma.


        *attention spoil*

        Bouaif bouaif, je dirais pas qu'on a affaire à des zombies non plus.
        Ils ont quand même la peau qui crame au soleil, comme les vampires.
        Bon par contre ils sont présentés comme des bêtes féroces quasiment sans aucune organisation sociale, uniquement des prédateurs qui attendent le coucher du soleil pour chasser.
        • [^] # Re: Adaptation trahison [SPOILER]

          Posté par . Évalué à 1.

          Bon par contre ils sont présentés comme des bêtes féroces quasiment sans aucune organisation sociale, uniquement des prédateurs qui attendent le coucher du soleil pour chasser.

          n de dit jamais ce qu'ils sont exactement, ils sont rapides, agiles et pas décomposés comme des zombies, d'un autre côté ils ne font pas trop vampires non plus. Il me font plus penser à des garouilles sans ailes. La vision qu'on en a au début c'est plutot débiles, féroces et carnivores mais ils montrent par la suite qu'ils Ils sont malins et organisés (le coup du mannequin). J'ai bien cru à un revirement du film à ce moment là (du genre "on n'est pas plus cons que vous, les humains, on a le droit de vivre") mais non. Ca tombe à plat dans une deuxième partie très resident evil en moins bien. Au final, je me suis bien fait chier. Il faut dire que je l'ai vu juste après resident evil extinction et, bon, au moins resident evil n'a pas la prétention d'être autre chose qu'un film de zombie et il tient ses promesses. Un film d'action bourin, point. Je suis une légende semble un peu le cul entre deux chaises : Trop léger au niveau psychologie, trop léger au niveau action et avec un fin à l'américaine. On ne sait pas trop ce que le réalisateur a voulu faire mais c'est plutôt râté.
    • [^] # Re: Adaptation trahison

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      j'ai aimé le bouquin, je me tatais pour voir le film... Je crois que j'en ai assez de voir des bouquins massacrés au cinéma. Allez je retourne lire les croisés galactique de Poul Anderson. C'est au moins aussi drôle que Terry Pratchett.
      • [^] # Re: Adaptation trahison

        Posté par . Évalué à 3.

        Et moi j'en ai assez de lire des gens qui conchient les adaptations ciné de livres.

        Jamais personne ne trouvera une adaptation ciné qui lui convient, la lecture du livre conduit à une imagination propre au lecteur de toute l'histoire lue (paysage, décor, caractères des personnages, couleurs, etc)

        Le film est adapté au livre en fonction de beaucoup de choses : époque, moyens, public visé, etc. Là c'est un film COMMERCIAL, comme je le précise dans la news, n'y cherchez pas du cinéma d'auteur !
        Un film commercial peut tout à fait accomplir ce pour quoi il a été fait : (en plus de faire du fric accessoirement) distraire les spectateurs.

        Enfin, pourquoi ne pas laisser les scénaristes et cinéastes LIBRES de leur adaptation ? Car c'est bien de ça qu'on parle, d'une adaptation.

        Precher la copie conforme d'une oeuvre et plus globalement la pensée unique sur un site qui prône la liberté, lutte contre les brevets, etc, c'est l'hopital qui se fout la poutre dans la charité du voisin !
        • [^] # Re: Adaptation trahison

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Hé ! Il y a de bonnes adaptations, parce qu'elles donnent du sens.
          Etoile au garde à vous (Heinlein auteur préféré des 68ards avec étranger en terre étrangère) par Verhoven qui devient starship trooper est une excellente adaptation.

          C'est une critique velue de l'"allophobie" américaine (contexte : 1ere guerre d'Irak), ou même si le film prétend prendre le point de vue des gentils humains, verhoven leur colle des unifromes de nazis, tourne son film comme un film de propagande sauce deuxième guerre mondial, et sème le doute sur la méchanceté des aliens que l'on fait passer pour des insectes nuisibles. Un film fait pour vous rendre mal à l'aise, parce que vous vibrez pour des héros dont on vous fait deviner qu'ils sont peut être les salauds. Le message était : êtes vous sûrs que les aliens (étrangers) sont les méchants que l'on vous dépeints, et que nous sommes vraiment des héros ? )


          Moi ce qui me casse les pieds c'est les auteurs qui ont pas de style, qui aplatissent le sens du film. En parlant de ça, Stephen king lui à eu le droit à de superbes adapatation de ses oeuvres dont le "shining" de kubrik qui est assez éloigné du bouquin. L'excellent "misery" de rob reiner (?)

          Et toujours chez kubrick citons "blade runner" (tiré de est ce que les androïdes rêvent de moutons électriques de K Dick), et clockwork orange qui est aussi une adaptation d'un roman éponyme tronqué d'un chapître. Pourtant, la fin de K dick qui contredit le livre est bien plus intéressante.

          Donc comme dans tous les domaines, pour qu'une adaptation soit bonne, il faut que l'adaptateur soit bon. Et le fait que le film soit commercial ou pas n'y change rien (argument fallacieux). Que les auteurs soient libres (argument fallacieux #2) de leur adaptations ne change rien au fait que leur film doivent être avant tout juger sur leur résultat. Parmi les exemples sus-cités il n'y a que des exemples commerciaux. ET (argument fallacieux #3) aucun film cité n'est une
          adaptation parfaite.

          Même total recall est une bonne adaptation de K Dick.

          Donc tes arguments à la sauce zélote des creative commons, tu te les gardes. Car ce qui me casse les pieds encore plus que les mauvais oeuvres, c'est les gens qui réfléchissent non avec leur cerveau, mais à coup d'argument pré-formatés comme une propale de SSII.
          • [^] # Re: Adaptation trahison

            Posté par . Évalué à 1.

            Juste histoire de rajouter mon grain de sel, Blade Runner, c'est pas Kubrick mais Ridley Scott :)

            Et l'édition ultimate est une tuerie :) Un régal l'image et le son remasterisés :)

            cd /pub && more beer

            • [^] # Re: Adaptation trahison

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              ah vi ^^
              Excellent film quand même : )
              • [^] # Re: Adaptation trahison

                Posté par . Évalué à 1.

                Et pour rester dans les adaptations du grand Philip K. Dick, A Scanner Darkly est lui aussi une bonne adaptation.

                Le genre de film qui m'a donné envie de lire le bouquin.

                Et si on remarque bien, K. Dick est un, si ce n'est le plus adapté des auteurs au cinéma.

                On peut citer, en vrac:
                - Planête Hurlante
                - Minority Report
                - Blade Runner
                - A Scanner Darkly
                - Total Recall

                Même les bouquins d'Asimov, où pourtant il y a matière, n'ont pas été autant adaptés, à part "L'Homme Bicentenaire" et le pseudo "I, Robot" (Brrr, Susan Calvin ne ressemble pas franchement à LA Susan Calvin)

                Mes deux centimes. ;)

                cd /pub && more beer

                • [^] # Re: Adaptation trahison

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Je pense que Stephen King a été bien plus adapté ;)
                • [^] # Re: Adaptation trahison

                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                  Il est vrai qu'en voyant une Susan Calvin potable était une hérésie... la fin du ce film n'en est que l'aboutissement stupide (on ne peut faire mal que physiquement ? mouhaha...)
        • [^] # Re: Adaptation trahison

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          C'est pour cela à mon avis qu'il faut distinguer les "films adaptés d'un livre" des "films inspirés d'un livre".

          Et qui est le meilleur juge ?

          Dans le cas du film "Le nom de la rose" adapté du livre de Umberto Eco, à sa sortie il y a eu plus d'une critique pour dire que le film était très bon, mais que l'adaptation était minable et trahisait l'esprit du livre. Et pourtant Umberto Eco avais les larmes au yeux après la projection et à demander qu'on lui repasse imédiatement. Plus tard il a dit que Jean-Jacques Annaud avait su prendre tout ce qui était l'essence de son histoire et éffacer ce qui ne servait qu'a la naration sous forme de livre pour le remplacer par ce qui était nécéssaire à un film.

          Comme quoi...
          • [^] # Re: Adaptation trahison

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Pour avoir lu le livre et vu le film, je trouve que le nom de la rose est l'une des meilleures adaptations au cinéma d'un bouquin que j'aie jamais vue.

            Je trouve le film absolument fidèle jusque dans les détails des décors, dans l'ambiance, dans absolument tout. Y'a juste la scène finale du labyrinthe que je n'imaginais pas exactement comme ça mais qui est aussi fidèle.
            • [^] # Re: Adaptation trahison

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Je suis d'accord avec toi. Moi aussi je trouve l'adaptation bien faite, mais lors de la sortie du film ce n'était pas le cas de bien des critiques.
              Mon exemple n'est certainement pas le plus parlant mais c'est celui qui m'est venu à l'esprit quand j'ai écrit le commentaire.
            • [^] # Re: Adaptation trahison

              Posté par . Évalué à 1.

              En ce qui concerne le nom de la rose c'est un film magnifique en effet, peut être même supérieur au roman ce qui signifie une adaptation de qualité. J'ai adore le film, ce qui m'a pousse dans les bras du roman ... qui m'a ennuyé par ses longueurs!
        • [^] # Re: Adaptation trahison

          Posté par . Évalué à 1.

          Oui laissons les libres... Malheureusement ils ont clichié sur clichés avec ce film.

          "I am a Legend", en plus d'être un titre arrogant est un film incroyablement vide.

          Mattez un bon "28 jours plus tard", un film de zombie, la frime et le bruit* en moins.

          a+

          ps: les monstres ne s'égosillent pas à chaque viande fraîche qu'ils rencontrent.
    • [^] # Re: Adaptation trahison

      Posté par . Évalué à 2.

      Je partage moi aussi cette critique ( attendais je détaille ):

      J'ai lue le roman original il y a pas mal de temps, mes souvenir en sont peut être un peut faussés mais je n'en ais pas le souvenir d'un roman de vampire (oui ce sont des vampires et non des zombies dans l'original).

      Le roman est l'histoire d'un homme isolé qui perd peut à peut pied avec la réalité dut fait du manque de contacte humain. Pendant toute la première partie du livre l'on ne sait pas si les créatures sont réelles ou le fruit des délires du héro. Tous comme ses recherche "scientifique" qui sont pour le moins loufoques. Il ne suis d'ailleurs pas sur qu'il cherche un remède.

      La fin du roman s'impose d'elle même parce que l'on sait que le personnage a complètement perdue pied. Il n'y a plus d'espoir pour lui, il ne fera pas partie de ce qui se prépare. Ce qui n'est pas le cas dans le film, si celui-ci commence bien mais il donne beaucoup trop de sérieux et d'importance au héro. A aucun moment on nous rappel que le personnage n'est pas médecin, on nous explique qu'il est militaire, mais qu'il a monter un labo ultra moderne dans sa cave sans problème. Il est gentiment bisard mais pas irrécupérable. Il reprend même pied vers la fin, etc.

      Le film ne joue pas jusqu'au bout la descente dans la folie du héro et donc se coupe de la meilleur partie du roman ( a savoir sa fin, qui est très bien amenée ). Était il nécessaire d'en faire une happy end ? Le titre du film a t'il encore un sens ?
      • [^] # Re: Adaptation trahison

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        > A aucun moment on nous rappel que le personnage n'est pas
        > médecin, on nous explique qu'il est militaire, mais qu'il a monter un
        > labo ultra moderne dans sa cave sans problème. Il est gentiment
        > bisard mais pas irrécupérable. Il reprend même pied vers la fin, etc.

        Hum au contraire dans le film le personnage est carrément amené comme étant un medecin militaire.

        Perso j'ai bien aimé, et j'ai trouvé la fin pas si 'hollywoodienne' que ça,
        rien que les réactions de surprises dans la salle lorsque les gens se
        sont rendus compte que le heros ne finirait pas le film, "priceless"
        comme ils disent.

        Par contre tout ça va m'amener avec intérêt à la lecture du livre...
  • # HS ?

    Posté par . Évalué à 3.

    Ah une news ciné gnagnagna...

    Bon, puisqu'on est dans le HS et dans le "ah y a pas à dire, les bouquins saymieux", et que chacun y va de son petit avis, je prends mon clavier pour vous dire que je viens de lire la série des "The Gap" ("Le cycle des Seuils") par Stephen R. Donaldson, et que ça poutre bien.

    Mon conseil : soyez indulgent sur le premier volume dont l'intrigue parait bien bateau (en surface), mais qui est heureusement court. Lisez le vite, et laissez vous embarquer dans la véritable histoire (paradoxalement le titre du premier !) développée dans les quatre suivants : complots, machinations politiques et intrigues imprévisibles dans un futur pré-space opéra, personnages hauts en couleurs, plus ou moins cyniques, détraqués et poussés à bout.

    Enfin, voilà, j'étais en mal de SF de qualité, j'ai été servi.

    Comment ça je devrais faire un blog ?
  • # Modeste

    Posté par . Évalué à 2.

    Malheureusement non je ne suis pas une légende
    Ne soit pas si modeste...
    • [^] # Re: Modeste

      Posté par . Évalué à 1.

      euh y'a rien à faire, malgré tout les défenseurs de la liberté d'expression, je trouve que cette news à rien à faire sur ce site

      dans mon lecteur rss je donne particulièrement de l'attention aux articles linuxfr parce qu'ils sont toujours pertinents, et ben si ca commence à etre comme ca je vais etre déçu
      • [^] # Re: Modeste

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        >et ben si ca commence à etre comme ca je vais etre déçu

        ça fait des années que ça a commencé.

        http://linuxfr.org/2000/09/10/22.html
      • [^] # Re: Modeste

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        et ben si ca commence à etre comme ca je vais etre déçu


        Hé les gars ! Y'a mamelouk_ qui va commencer à être déçu ! faut absolument arrêter de faire des news ciné tous les 6 mois, sinon il va peut-être arrêter de venir quoi, soyez sérieux.
  • # FIN

    Posté par . Évalué à 2.

    Bon, pour ceux qui veulent je vais raconter la fin ...
    Alors à la fin il y a un écran noir avec des noms qui défilent.
  • # Bien, à part la fin

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Salut,

    Ce film fût une bonne surprise.
    Il est bien fait, je ne vais pas en rajouter sur ce qui a déjà été dit à ce sujet.
    Seule la fin est très (trop) "étatsunienne".
    Je ne vais pas la raconter ici pour ne pas spoiler, mais si le côté cul-cul-la-praline des étatsuniens ne vous plait pas, vous n'aimerez pas les 10 dernières minutes.

    Sinon, ce film m'a donné envie de lire le bouquin.

    Yann
    • [^] # Re: Bien, à part la fin

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      pareil

      sauf que j'ai pas compris la fin (VO...) donc du coup tu peux me la raconter stp ?
      • [^] # Re: Bien, à part la fin

        Posté par . Évalué à 2.

        Alors à la fin il y a un écran noir avec des noms qui défilent...
      • [^] # Re: Bien, à part la fin

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Dans le livre, à la fin, les gentils gagnent.
        Dans le film, à la fin, les gentils gagnent.

        Juste que c'est pas les mêmes gentils dans les deux versions.

        pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Un GROS problème tout de même (spoiler)...

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce qui me terrifie dans ce film, c'est le message horriblement cucul croyant :

    le héros, déçu de la religion (sa famille est morte) ne croit plus à rien.

    Il rencontre une femme, belle, catholique convaincue (bien entendu), qui lui confie qu'elle est guidée par Dieu.

    Du coup avant de mourir, notre héros trouve le vaccin, et en 10 secondes, il re-croie en Dieu parce que la minette à un papillon de tatoué sur l'épaule et que sa fille avant de mourir lui a parlé d'un papillon (Merci 'Signs'...).

    Mais il meurt quand même (normal, il a douté). Et bien entendu, la fille s'en sort et elle trouve cette fameuse colonie de gens non infectés que Dieu lui a indiqué...

    Au dela des qualités réelles de ce film de SF, ce type de prosélytisme puant, vicieux, me pose un vrai problème !
    • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

      Posté par . Évalué à 2.

      Il rencontre une femme, belle, catholique convaincue (bien entendu), qui lui confie qu'elle est guidée par Dieu.


      sed s/catholique/chrétienne
      Rien ne laisse à penser qu'elle soit spécialement catholique. Les catholiques sont minoritaires aux états unis.

      Mais il meurt quand même (normal, il a douté).


      Mon Dieu ! mon Dieu ! pourquoi m'as-tu abandonné [Matthieu 27.46, Marc 15.34]

      Le doute n'est pas permit par le christianisme.

      Bon plus sérieusement, je ne vois pas moi aussi l'intérêt de cette digression religieuse dans une histoire qui s'en passerait très bien. De là a en faire du prosélytisme puant... Il est claire que c'est la partie la plus bancale du film, au début je me suis dit qu'il ferait du personnage féminin une autre forme d'anti-hero. L'apocalypse le jugement divin etc, il y avait matière a faire avec un personnage mystique un peut déconnecté. Mais non, le passage tombe comme un cheveux sur la soupe, ce passage et ce trait de caractère ne se justifie que par la fin du film qui elle même ne se justifie pas vraiment ( je déteste cette happy end, comment peut il devenir une légende avec une fin pareil . Je suis un héro. Je gagne le prix nobel posthume, etc. Mais pas je suis une légende).
      • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

        Posté par . Évalué à 1.

        > Les catholiques sont minoritaires aux états unis.

        minoritaires ? hummm....... avant d'être aussi affirmatif regardons les chiffres, sur Wikipédia par exemple : Religion aux États-Unis http://fr.wikipedia.org/wiki/Religion_aux_%C3%89tats-Unis#R.(...)

        Répartition des différentes religions - L'appartenance religieuse des Américains en (1990 et) 2001, en valeur relative : Source : Bureau du recensement américain

        Total « chrétiens » 79,8% dont :

        Catholiques romains 25,9%
        Autres chrétiens 54,0% dont :

        Baptistes 17,2%
        Méthodistes 7,2%
        Chrétiens 7,2%
        Luthériens 4,9%
        Presbytériens 2,8%
        Protestants 2,4%
        Pentecôtistes / Charismatiques 2,2%
        Épiscopaliens / Anglicans 1,8%
        Mormons / Saints des Derniers Jours 1,4%
        Église du Christ 1,3%
        Congrégationnalistes / United Church of Christ 0,7%
        Témoins de Jéhovah 0,7%
        Assemblées de Dieu 0,6%
        Évangéliques 0,5%
        Church of God 0,5%
        Adventistes 0,4%
        Unitariens 0,3%
        Orthodoxes 0,3%
        Autres chrétiens 1,9%

        Total des autres religions 5,2% dont :
        Juifs 1,4%
        Sans dénomination 1,3%
        Musulmans 0,6%
        Bouddhistes 0,5%
        Hindous 0,4%
        Autres 0,7%
        Pas de religion / Athées / Agnostiques 15,0%

        Alors peut-être que 25.9% de chrétiens catholiques sont derrière les 54% de chrétiens non catholiques mais de là à en faire une minorité... et surtout le premier groupe de chrétiens non catholiques n'atteint que 17.2% ..... ce qui met les chrétiens catholiques comme le premier groupe religieux aux Etats-Unis, 1 états-unien sur 4.
        Voilà voilà (je suis chrétien catholique).
        -----------

        Pour ce qui est du thème du film, personne ne s'est essayé à comparer 'I am legend' (2007) avec les anciens 'Omega man' (1971) ou 'The Last Man on Earth' (1964) ? tous les deux inspirés du roman (1954) de Richard Matheson.
        • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

          Posté par . Évalué à 2.

          t'es gentil, tu devrais au moins lire ce que tu viens de coller ici :

          dans les "Autres chrétiens" on a les... Chrétiens \o/ un sur 8.

          et sinon ils segmentent les protestants en 53 sous-catégories, c'est bien, ça détaille mais c'est alors normal qu'ils apparaissent derrière les catholiques, ce qui ne reflète absolument pas la réalité.
          • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

            Posté par . Évalué à 1.

            OK la page anglaise est plus précise : http://en.wikipedia.org/wiki/Religion_in_the_United_States
            Total Christian 79.8%

            Catholic 25.9%
            Baptist 17.2%
            Methodist 7.2%
            Christian - no denomination reported 7.2%
            Lutheran 4.9%
            Presbyterian 2.8%
            Protestant - no denomination reported 2.4%
            etc.
            • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

              Posté par . Évalué à 3.

              mais bravo. maintenant tu aurais dû en profiter pour suivre les liens des Baptistes, Méthodistes et autres Luthériens qui SONT des protestants.

              (j'ai vécu 2-3 ans là bas et je connais le sujet, merci)
            • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              À mon avis [référence nécessaire], la population catholique est majoritairement composée des si mal nommés « hispanos », et l'américain comme-il-faut c'est un WASP. Les chiffres doivent refléter ça (y'en a une pelletée d'hispanos aux USA)

              Par ailleurs, c'est assez perceptible, j'ai la solide impression que, du moins dans dans les séries et films américains, les trucs louches c'est toujours chez les cathos que ça se passe (du genre sévice corporels sur des enfants / complots maçonicos-sionnistes / messes sataniques / frites sans ketchup).

              Ça n'est qu'une impression, mais il suffit de regarder des productions télévisées américaines pour le constater.
        • [^] # Re: catholiques minoritaires ? --> chiffres

          Posté par . Évalué à 2.

          Disons que la dissociation catholique et réformé n'est pas aussi claire qu'en France pour des raisons histoire et du fait du grand nombre d'église existant aux états unis, mais elle existe tous de même. Si l'on ajoute a cela le fait qu'un grand nombre des catholiques américains sont originaires d'amerique latine ( tous du moins dans les états du sud ), je persiste a croire que rien ne nous indique que ce personnage est spécialement catholique.

          Âpres oui statistiquement 30% des chrétiens sont catholiques aux états unis. Âpres qu'est ce que cela change à notre problème ? Ce personnage est bancale et son mysticisme ne sert pas vraiment le récit.

          Sinon âpres vérification parce que j'étais plus très sur ce je suis une légende empreinte pas mal d'élément à "Le survivant/Omega man" avec Charlton Heston (aller voir le trailer sur youtube pour vous en convaincre si vous ne l'avez pas vue ou que comme moi ça date ).

          Je me souviens pas d'un histoire de mannequin dans le roman orignal, pourtant ceux-ci semble déjà present dans le survivant. Ainsi que les virées en bagniole dans une ville déserte. Apres je peux me tromper. Quand j'avais vue ce film, je n'avais pas fait le lien avec je suis une légende à l'époque, le coté guerre biologique et tribu de dégénérés m'avait plus fait pensé à la machine a voyager dans le temps avec les morlocks.

          Sinon si quelqu'un a le courage de le regarder en entier, 'The Last Man on Earth' (1964) semble être dans le domaine publique et est dispo sur google video: http://video.google.com/videoplay?docid=-1663597729999672400
          • [^] # The last man on earth

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            J'avais vu /The last man on earth/ il y a un an ou deux, et j'avais trouvé qu'il correspondait plutôt bien à mes souvenirs du livre (lu 10 ans plus tôt).

            NB: ce n'est pas du tout un film d'action, ni d'effets spéciaux.

            Après je ne peux pas comparer avec /I am legend/ que je n'ai pas encore vu.
      • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        je ne vois pas moi aussi l'intérêt de cette digression religieuse dans une histoire qui s'en passerait très bien. De là a en faire du prosélytisme puant... Il est claire que c'est la partie la plus bancale du film

        Ce n'est pas - et de loin - l'aspect le plus bancal du film.
        Le plus bancal, invraisemblable, absurde... ce sont les zombies.

        Si le virus les a rendus aussi enragés, hyperviolents et fous-furieux, pourquoi ne s'agressent-ils pas entre zombies ?
        Ils sont assez stupides pour se comporter comme des bêtes furieuses, mais assez malins pour cacher des pièges et dresser des chiens... ça ne colle pas.

        Et ces chiens zombies enragés, pourquoi n'attaquent-ils pas les zombies ? Pourquoi obéissent-ils ils aux zombies ? Pourquoi ne s'attaquent-ils pas entre eux ? C'est complètement invraisemblable.

        Je retiendrai surtout de ce film ses décors très travaillés et l'excellente performance de Will Smith.
        Mais pour la cohérence du scénario, désolé, c'est du sale boulot.
        • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Je suis totalement d'accord

          J'ajouterais juste sur ce sujet que les FX (concernant les zombies) sont pitoyables et que le
          personnage en synthèse le mieux animé dans le film reste Shreck (oui je sais il faut voir le film pour comprendre)

          Franchement de la 3D dégoulinante partout ça m'énerve, surtout avec un résultat pareil ...
        • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour ça, le bouquin a une explication cohérente.
          Là tient peut-être la différence entre un zombie (à là * of the Dead) et un vampire.
        • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

          Posté par . Évalué à 2.

          En effet, j'y suis aller un peut fort. Ce point est parfaitement expliqué dans le roman ou justement ils ne sont pas des zombis affamés de chaire humaine et ou ils sont loin d'être tous stupide.

          --SPOILER FILM et ROMAN--

          Dans le roman, il y a bien des vampires/créature de la nuit dégénéré qui importune le héros mais ne représente pas une grande menaces. Plus le héros sombre dans la folie plus il part à la chasse aux créatures qui sont a l'origine de tous ses maux et les massacres sans distinctions ( a commencé par sa femme si ma mémoire est bonne ;-). Par la suite il va réquellir une fille en l'apparence tous ce qu'il y a de plus seine, qui l'encourage a arrêter ces massacres aveugles mais vue que le héros a sérieusement commencé à disjoncter il continue...

          A la fin du roman, il prend conscience qu'il a perdu pied. Il a été trahit par la fille qui est en fait une sorte de porteuse seine du virus et fait prisonnier. Une société de cette nouvelle forme d'humanité s'est formée, eux aussi traque les dégénérés pour les éliminer. Ils ont même chercher à le protéger car c'est le dernière homme sein sur terre. Mais sa folie la rendue dangereux.

          Le roman se finie quand le héros prend conscience que l'humanité tel qu'il l'a connue a disparue et qu'elle ne sera plus qu'une légende pour les générations futurs de cette nouvelle société. Et il termine par "je suis une légende" en attendant son exécutions pour les multiples meurtres qu'ils a commit.

          C'est cette descente aux enfers du héros qui fait tous l'intérêt de l'histoire. Le héros ne meurt pas dévoré par une horde de zombis pour sauver l'humanité, mais jugé par des êtres intelligents qui ont voulue l'aider et âpres avoir massacré des innocents.

          C'est en cela que le film est une happy end par rapport au roman.

          --SPOILER FILM et ROMAN--
          • [^] # Re: Un GROS problème tout de même (spoiler)...

            Posté par . Évalué à 2.

            la fille qui est en fait une sorte de porteuse seine du virus

            Et dire que Chirac avait promis de se baigner dedans ! Finalement, quand on voit tout ce qui y traine, il a eu raison d'y renoncer.
  • # bon article

    Posté par . Évalué à 1.

    merci pour l'article

    Cela dit ce n'est pas mon cinéma
    je préfère me plaindre à cannes devant des auteurs
  • # le roman éponyme

    Posté par . Évalué à 1.

    Il l'a dit. Et un point Grevisse à Axel.

    http://fr.wiktionary.org/wiki/%C3%A9ponymie

    (L'article de wikipedia s'emmêle les pinceaux)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.