Medo, un éditeur de vidéos pour Haiku

42
6
jan.
2021
Audiovisuel

La première version bêta de Medo vient d’être publiée. Il s’agit d’un éditeur de vidéos pour Haiku, extensible par des greffons OpenGL et GLSL.

Le paquet comprend plusieurs effets, comme :

  • manipulation des couleurs (saturation, exposition, température, etc.) ;
  • balance des blancs et courbes d’ajustement des couleurs ;
  • utilisation des LUT (Look Up Tables) Adobe ;
  • création de masques et de keyframes ;
  • plusieurs effets de transition ;
  • plusieurs effets spéciaux (flou, vision nocturne, chroma key, etc.) ;
  • transformations spatiales (rotation, translation, mise à l’échelle, recadrage) ;
  • incrustation de texte, y compris des polices 3D ;
  • manipulation du son (égaliseur 20 bandes, « fade »).

Capture d'écran de Medo

Il est possible d’éditer des vidéos en 4K, et de les exporter dans n’importe quel format géré par Haiku. Le logiciel est optimisé pour les machines avec plusieurs cœurs de CPU mais n’a pas forcément besoin d’une machine très puissante (la version 64 bits de Haiku est toutefois nécessaire, la mémoire disponible étant utilisée pour stocker un aperçu rapide de la vidéo en cours d’édition).

L’interface est personnalisable par thème et disponible dans dix langues (bien que la traduction n’a pas encore été relue, pour certaines langues c’est une traduction automatique qui mérite d’être retravaillée).

Le paquet distribué fait 1,28 Mo et pourrait donc être stocké sur une disquette si cela existait encore, sans dépendances autres que ce qui est déjà disponible dans un système Haiku de base. Rappelons en effet que le Media Kit intègre par exemple les codecs de FFmpeg ainsi que le support de nombreux formats de fichiers.

Pourquoi cibler Haiku?

C’est bien connu, BeOS était commercialisé (surtout après l’échec du rachat par Apple) comme « le système multimédia ». Il est donc naturel que son successeur, Haiku, dispose de bons outils dans ce domaine.

Medo fait une bonne utilisation des APIs de Haiku : le Media Kit pour le décodage et l’encodage des vidéos (bien que FFmpeg soit aussi utilisé directement pour l’instant), l’interface graphique multi-thread qui permet de réaliser des traitements en tâche de fond facilement (mise en tampon d’aperçu de la vidéo, par exemple). Le système d’add-ons et de réplicants (permettant de charger et d’exécuter facilement du code tiers dans une application) est également mis à profit pour permettre d’ajouter de nouvelles fonctionnalités.

Aller plus loin

  • # Impressionnant !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Il s’agit d’un éditeur de vidéos pour Haiku !

    Intéressant ! J’utilise surtout Kdenlive sur Linux, avec une espèce de relation conflictuelle : je l’utilise surtout parce que j’ai investi énormément de temps dessus et j’ai donc littéralement hardcodé mes neurones dessus. Le choix historique avait été fait parce qu’il proposait les fonctionnalités dont j’avais besoin malgré sa très grande instabilité (les concurrents à l’époque n’étaient pas plus stable et étaient derrière niveau fonctionnalités), mais j’ai seulement l’impression qu’il commence à être stable en 20202021. Par exemple lorsque j’ai monté ma dernière conférence (la traduction française est dans les tuyaux) je n’ai rencontré de crash que dans une seule situation : quand je remplaçais les images avec le logiciel déjà ouvert (crash au rechargement de ces images). Par contre il y a toujours plein de bugs bizarres que j’ai appris à contourner dans mon flux de travail ou à simplement vivre avec…

    Une alternative supplémentaire à celles qui existe déjà sous Linux est donc bienvenue, la stabilité serait un grand plus. =)

    extensible par des greffons OpenGL et GLSL.

    À ce sujet, où en est la prise en charge de ces technologies sous Haiku, y a-t-il un matériel pris en charge et quelles marque(s) et modèle(s) seraient recommandés ?

    Un projet comme Mesa VirGL est-il envisagé/envisageable pour permettre de faire tourner Haiku dans une machine virtuelle avec une prise en charge d’OpenGL et GLSL ?

    ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

    • [^] # Re: Impressionnant !

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Pour l'instant il n'y a pas de pilotes avec accélération matérielle pour OpenGL dans Haiku. C'est le moteur llvmpipe de Mesa qui est utilisé. Ça viendra un jour mais il y a d'autres priorités.

      Du coup, pas de recommendations particulières pour choisir du matériel de ce côté là. Prévoir plutôt un bon CPU et quelques Go de RAM, que Medo mettra à profit pour mettre en cache le rendu vidéo et permettre de naviguer rapidement dedans.

      La version 64bit de Haiku est fortement recommandée.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.