Open Computer v0.1 : Preuve de concept d’un ordinateur portable modulaire sous GNU/Linux

101
12
sept.
2019
Matériel

Constatant qu’aujourd’hui les ordinateurs portables sont de plus en plus difficiles à réparer et à faire évoluer, nous avons décidé de remédier à cette situation : nous développons un ordinateur portable modulaire constitué de blocs contenant des pièces standards du marché. Sans inventer de nouveaux composants, nous réorganisons l’architecture matérielle d’un ordinateur portable. L’intérêt est de pouvoir changer soi‐même les pièces de son ordinateur en quelques secondes et sans risque de casse. Notre ordinateur n’est donc plus jetable, mais réparable, évolutif et écologique.

Comme vous pouvez le deviner, notre PC utilisera GNU/Linux, et dans la mesure du possible nous fournirons les plans en Open Hardware.

Sommaire

Bonjour à tous et à toutes !

Cela fait un petit moment (un an) que je n’avais pas donné de nouvelles du projet Open Computer. Étant donné que nous avons repris le prototypage depuis six mois, le temps de trouver les fonds nécessaires, je me suis dit que ça pourrait être la bonne occasion de commencer un journal pour plusieurs raisons : partager nos galères techniques pour éviter à certains de reproduire nos erreurs, vos conseils, votre vision (nous avons très souvent la tête dans le guidon), et être cohérent avec notre démarche Open Hardware.

Rappel du projet

Concept

Avant tout, puisqu’une image vaut mille mots (vidéo en images de synthèse)…

Nous développons un ordinateur portable modulaire. Nous sommes partis du constat qu’aujourd’hui les ordinateurs portables sont de plus en plus difficiles à réparer et à faire évoluer.

Pour répondre à cette problématique, nous développons un système de bloc sur notre ordinateur portable. Les blocs contiennent des pièces standards du marché. Donc en soi nous ne réinventons rien, mais nous réorganisons l’architecture d’un ordinateur portable.
Bénéfice pour vous : changer les pièces de son ordinateur en quelques secondes et sans risque de casse.

Enfin, comme vous pouvez le deviner, nous sommes sensibles au Libre, notre PC sera donc sous GNU/Linux, et dans la mesure du possible nous fournirons les plans en Open Hardware.

Notre ordinateur n’est donc plus jetable, mais réparable, évolutif et écologique.

Historique

Nous nous sommes lancés en septembre 2016 en créant notre entreprise Cairn Devices. Ce fut un long et périlleux chemin avec moult erreurs dues à notre inexpérience. La principale chose à retenir est que notre projet était très ambitieux (ex : volonté de concevoir notre propre carte mère) et demandaient énormément de fonds. En conséquence, nous étions bloqués.

Avec le temps, grâce aux critiques et aux conseils externes, nous avons revu nos plans, réétudié les besoins, et drastiquement réduit le coût des prototypes (divisé par trois, voire davantage). Nous avons réussi à débloquer des fonds et nous sommes enfin en plein prototypage depuis janvier 2019.

Petite précision pour les personnes qui avaient voté pour nous au concours de la Fabrique Aviva, nous avons passé la phase de vote du public en terminant 21ᵉ sur 400, ce qui nous a permis d’empocher 2 000 €. Mais pour la phase suivante devant le jury, avec des prix allant entre 15 000 € et 75 000 €, nous avons perdu. :(

Nous avons aussi emménagé dans un premier local, nous sommes maintenant dans le centre de Strasbourg, dans le même bâtiment que l’incubateur public d’entreprise SEMIA.

Équipe techniqueL’équipe technique au complet (plus notre stagiaire), il ne manque qu’Aurélien notre gestionnaire/Marketeux qui est derrière l’appareil photo.

Récapitulatif de l’avancement du projet de janvier à juillet

Rappel : le premier prototype est en cours. Son objectif est de montrer uniquement que le fonctionnement des blocs est valide. Ce sera un premier proto très moche et le moins coûteux possible (utilisation de plastique, imprimante 3D).

Je vous propose dans cette partie un récapitulatif de notre petite aventure. La partie plus technique sera la partie 3 avec le détail des blocs.

Mise en place du réseau de machines : de la théorie à la pratique

Bien, essayons de reprendre rapidement depuis le début. Visualisez quatre jeunes, un peu naïfs, barbus pour la plupart, tout content d’avoir accès au réseau FabLab de l’université (machines que l’université laisse à disposition aux étudiants-entrepreneurs). « Super ! On va avoir toutes les machines que l’on veut, travailler 40 h/semaine sur les machines, et au mois de mars, hop, le proto est sorti ».

Magnifique, s’imaginaient‐ils, mais non.

Parce que déjà :

  • dans la théorie, le FabLab est ouvert 5 j /7. Dans la pratique, le responsable n’est pas souvent là (et je ne lui jette pas la pierre), car il est aussi prof et a beaucoup d’activités en dehors ;
  • et que… une partie des machines étaient en panne… avec un temps de réparation se comptant en mois.

Découpe d’aluminiumNous avons quand même utilisé un peu le FabLab de l’université pour des découpes d’aluminium

1er conseil : diversifier absolument votre réseau, même avec des solutions plus coûteuses.

Nous nous sommes donc rapidement penchés sur d’autres solutions, dont la première qui est la plus évidente : des entreprises externes, spécialisées par exemple en découpe laser ou imprimante 3D. Celles-ci sont évidemment beaucoup plus coûteuses, mais elles ont aussi une bien meilleure précision que ce que nous faisons nous-mêmes. Donc nous faisons un mix, parfois pour des pièces qui ont besoin d’une précision importante, nous demandons à une entreprise, et pour d’autres pièces nous les faisons nous-mêmes.

Retouche des piècesMalheureusement après chaque impression 3D, il faut un peu retoucher les pièces pour atteindre la précision nécessaire pour notre système de blocs.

Retouche d’un loquet de déverrouillageIci, nous voyons la retouche d’un loquet de déverrouillage.

Ensuite, nous nous sommes tournés vers une association qui possède des machines (un fablab) : AV.Lab.

Ce qui m’amène à un deuxième conseil important : ne rayez jamais définitivement de votre liste des solutions externes. Celles‐ci, comme vous, peuvent évoluer rapidement.

Nous avions déjà étudié cette solution en 2016, mais l’association ne disposait pas encore de machines qui convenaient à notre besoin, ce qui a radicalement changé depuis. L’AV.Lab nous permet donc d’avoir accès à une CNC, machine que nous avons beaucoup cherchée pendant un mois…

CNC découpant une partie de bloc en aluminiumLa CNC découpant une partie de bloc en aluminium.

Bref, en tout, le temps d’avoir accès à toutes les machines nécessaires au prototypage, cela nous a pris cinq mois, de janvier à mai.

L’électronique : le bon radin, et le mauvais radin

En parallèle de cette mise en place de notre réseau, nous avons travaillé sur le prototypage de l’ordinateur, et en particulier sur la partie électronique.
Vous noterez après lecture que nous sommes des spécialistes de la méthode d’avancement « problème par problème » et certains s’arracheront sans doute les cheveux en lisant certaines de nos erreurs.

JOUR 1 : commençons donc par brancher la carte mère et euh… non en fait, le fournisseur s’est trompé d’alimentation, Hop :

→ une semaine d’attente pour la livraison de la bonne alimentation.

JOUR 5 : bien, nous recevons la bonne alimentation, il est temps d’allumer la carte mère et euh… il est où le bouton d’allumage ? Hop :

→ 2 semaines d’attente pour la livraison du bouton.

3ᵉ conseil : prenez en compte le fait que les cartes mères ne sont pas toujours vendues avec leurs cartes filles respectives, qui contiennent, entre autres, le bouton d’allumage.

JOUR 20 : nous recevons donc le bouton d’allumage et la nappe pour le relier à la carte mère, nous appuyons et surprise… cela ne marche pas. L’écran s’allume, mais reste noir, le BIOS n’est pas visible. Nous continuons nos recherches, en particulier sur la documentation (RTFM), mais elle est catastrophique, nous faisons beaucoup de tests, et nous finissons par trouver l’origine du problème. Notre carte mère a besoin d’une carte graphique pour s’allumer, la puce graphique intégrée n’étant pas suffisante. Pourquoi ? Choix du constructeur. Hop :

→ 2 semaines d’attente de livraison.

4ᵉ conseil : prenez en compte que certaines cartes mères ont besoin d’une carte graphique, même avec une puce intégrée

JOUR 27 : entretemps, nous faisons une boulette, la nappe du bouton entre en contact avec une partie conductrice sur la carte mère, donc un peu de fumée s’échappe. Bouton d’arrêt d’urgence ! On coupe tout !
Nous faisons tous une grimace, mais après avoir testé la nappe, elle fonctionne toujours, donc on se dit « Boh, pas bien grave ».

JOUR 33 : nous recevons ensuite la carte graphique, et là, nous allons maintenant faire face à un sacré mystère qui nous a embêtés pas mal de temps. L’écran apparaît enfin avec le BIOS et GNU/Linux se lance, les ventilateurs tournent bien à fond, et nous pouvons naviguer sur le web, mais la carte mère s’éteint toujours au bout de 30 secondes - 1 min.
Nous examinons l’ensemble, nous faisons des tests, et nous avons beaucoup d’hypothèses. Tout d’abord, les tests de températures nous indiquent des chiffres élevés.
Pourtant les ventilateurs sont bien branchés, mais il est vrai qu’ils tournent très mal depuis le premier essai…

Tests de température

JOUR 39 : afin de résoudre ce problème de température, nous utilisons une méthode… ubuesque : pains de glace sur de gros radiateurs de PC fixe, eux‐mêmes placés sur une pâte thermique en contact avec le processeur et le processeur graphique. Cela vous donne une petite idée du niveau de désarroi que nous avions atteint pour imaginer ce genre de système, et figurez-vous que cela marchait !

Mais même avec une température contrôlée, la carte mère continue de s’éteindre au bout de 7 ou 8 minutes, à chaque essai.

JOUR 53 : nous continuons à faire beaucoup de recherche, jusqu’à sortir une loupe pour examiner la carte mère, et enfin ! Le mystère se résout !

Observation à la loupe

Alors, quel était ce grand mystère ? Réfléchissez bien, faites vos hypothèses, voici le mystère :

  • des ventilateurs 5 volts.

Oui, c’est tout, une simple erreur du fournisseur. Nous avions des ventilateurs 5 volts qui se prenaient 12 volts. Nous avons repéré à la loupe que le circuit présent sur la carte mère était pour un autre type de ventilateur. La carte mère ne détectant pas le fonctionnement des ventilateurs, elle s’éteignait par sécurité au bout de 7 ou 8 min, même avec une bonne température. Nous demandons donc des ventilateurs du bon modèle au fournisseur. Hop :

→ 2 semaines et demie d’attente, car le fournisseur n’en a plus en stock, ils doivent venir de Chine.

5ᵉ conseil : certaines cartes mères sont des plates‐formes, c’est‐à‐dire une structure de base qui peut être utilisée pour construire des cartes mères de modèles différents. Dans notre cas elle avait une version 15” et 17” et la documentation mélangeait les deux et donc les deux types de ventilateurs.

JOUR 70 : nous recevons les bons ventilateurs, tout marche parfaitement ! Nous sommes tous très heureux, presque euphoriques. Imaginez, après plus de 3 semaines de galère sur un problème de ventilateur, puis 2,5 semaines d’attentes pour la livraison, la satisfaction de voir enfin tout cela fonctionner était splendide ! Nous faisons donc un deuxième essai et… marche pu. La… nappe a grillé, oui, rappelez‐vous, celle qui avait fait un peu de fumée 2 mois avant, c’était en quelque sorte la cerise sur le gâteau pour finir cette aventure sur la partie électronique. Hop :

→ 1 semaine d’attente pour la livraison.

Ce qui m’amène au sous‐titre de cette partie.
6ᵉ conseil : le bon radin, et le mauvais radin. Le projet ayant des coûts de prototypage élevés, nous avons toujours été très stricts sur nos dépenses. Nous essayons le plus possible d’utiliser au début des méthodes DIY, ce qui me semble être le côté bon radin. Par contre, refuser de repayer une nappe de bouton qui coûte 8 euros, au risque de perdre une semaine de livraison, c’est ridicule et c’est être un mauvais radin.

L’écran : il nous manque des Alibaba européens

Qui dit ordinateur, dit écran. Notre écran se compose : de la dalle de l’écran, du support-écran, de la charnière et de la coque-écran. Notre travail est ici centré sur le support-écran, la charnière et la coque de l’écran.

Support‐écran, charnière et coque de l’écran

Pour la charnière et le support‐écran, nous avons fait appel à une entreprise locale avec imprimante 3D. Sur la photo, nous pouvons voir qu’elle a été produite en quatre parties, dues à la limite de la machine. Nous les relions ensuite par un ajustement serré.

Pour la coque de l’écran, nous souhaitions la réaliser en tôlerie aluminium pour plusieurs raisons : meilleure solidité, bonne rigidité et surtout le reste du châssis est en aluminium, car il offre un bon transfert thermique.

Un de nos objectifs sur le prototypage était de produire le plus localement possible. Alors… autant il y avait plein d’offres pour le prototypage avec imprimante 3D, mais du prototypage avec de l’aluminium, ce fut beaucoup plus compliqué.

Pour trouver une CNC, nous avons dû contacter des dizaines d’entreprises locales. Et… aucune réponse. À notre étonnement, lors des relances par appels téléphoniques, nous nous sommes aperçus que certaines ne regardaient même pas leurs courriels, ce qui était, je trouve, un peu choquant. Nous avions été prévenus que les industries B2B (business to business) marchaient énormément par réseaux. Leurs sites pour certains ne méritent même pas l’appellation de site vitrine.

Bref, ils nous disent tous qu’ils vont nous faire un devis rapidement, eh bien nous attendons toujours les devis depuis quatre mois.

7ᵉ conseil : certaines parties de prototypage peuvent être difficiles à réaliser en France. Les petites séries intéressent peu les industries, même si en cherchant bien, nous pouvons trouver ! Le problème est justement de les trouver, donc dès le début de votre projet, informez toutes les personnes que vous rencontrez que vous avez un besoin industriel, car cela prend du temps à se mettre en place.

Au final, nous nous sommes résignés à contacter une entreprise française internationale qui produit en Chine : réponse dans la journée, devis le lendemain, validation le surlendemain. Rien à redire.

Bon, quand même, le petit grain de sel, la petite cerise sur le gâteau pour valider notre réputation de poissard, le livreur n’a pas trouvé l’adresse, donc la pièce est retournée à Lyon, et hop :

→ 1 semaine de perdue

N’ayez pas de lettre dans votre numéro de rue (ex : 1A rue bidule)

8ᵉ conseil : n’ayez pas de lettre dans votre numéro de rue (ex : 1A rue bidule).

Ces histoires de CNC et de coque en aluminium introuvable m’interrogent quand même sur le Made in France. Je suis persuadé qu’il y a largement les compétences industrielles en France, mais les difficultés industrielles de certains projets (l’Increvable ou Bob le lave‐vaisselle) me laissent une certaine crainte.

Conclusion

Le premier prototype/preuve de concept est bien avancé.

Photo d’ensemble de la preuve de conceptPhoto d’ensemble de la preuve de concept, il ne manque plus que le châssis ! En bleu le bloc SSD et en vert la mémoire vive.

Nous avons terminé :

  • l’ensemble de l’électronique est fonctionnel. Le PC s’allume, nous pouvons faire quelques actions sur GNU/Linux, etc. :
    L’ensemble de l’électronique est fonctionnel

  • le système de bloc pour le SSD et la mémoire vive :
    Alexandre et Steven travaillant sur le système de bloc.Alexandre et Steven travaillant sur le système de bloc.

  • la partie-écran : charnière + support-écran + dalle de l’écran :
    Steven en train d’assembler la charnière  Steven en train d’assembler la charnière.

  • clavier (qui lui ne fait pas partie de la preuve de concept, mais nous prenons de l’avance pour la suite) :
    Jonathan réalisant le routage du PCB du clavierJonathan réalisant le routage du PCB du clavier.

Il nous a fallu beaucoup d’essais et d’erreurs pour parvenir à ce résultat. De janvier à mai, travail sur la carte‐mère, de janvier à août, travail sur le système de blocs (SSD et mémoire vive), mi‐janvier à juillet travail sur l’écran (charnière, support et dalle), en juillet et en août, travail sur le clavier et, depuis juin, nous sommes sur le châssis de l’ordinateur portable. Ci‐dessous, un graphique pour illustrer notre avancement :

Planning du prototypage

Il nous reste donc à réaliser :

  • la coque ;
  • la vérification que le système de bloc marche avec la coque.

Détails techniques des blocs

Au cours de ce travail, nous nous sommes posés quelques contraintes :

  • pour l’utilisateur novice, le bloc doit s’enlever d’une pression sans outil, il doit aussi protéger le composant ;
  • pour l’utilisateur moins novice, le bloc ne doit pouvoir être inséré que dans son emplacement et ne pas s’enlever quand l’ordinateur fonctionne, cet utilisateur et le novice doivent pouvoir remplacer un bloc composant par un autre ;
  • l’utilisateur chevronné doit pouvoir changer le composant dans un bloc.

Ces contraintes sont résumées ci‐dessous sous forme d’un petit diagramme UML :

Diagramme UMLSi vous ne connaissez pas l’UML, les traits pointillés représentent les contraintes, les ellipses bleues les cas d’usages, les personnages des utilisateurs types. Les utilisateurs et utilisatrices avancés et novices sont contenus dans le groupe utilisateur.

La contrainte qui nous a posée le plus de problèmes est « le bloc doit s’enlever d’une seule pression sans outils ». Nous avons donc fini par modifier cette contrainte par « Le bloc doit s’enlever facilement et sans outils », en effet faire réaliser deux actions simples à l’utilisateur au lieu d’une seule, nous a considérablement simplifié la tâche et ne complexifie pas vraiment celle des utilisateurs et des utilisatrices.

Voici la petite histoire de nos systèmes de blocs.

1er système

Ce système est celui dont je vous avais parlé lors de mon précédent article. Il se décomposait en cinq parties, couvercle du bloc (en aluminium), disque SSD, armature du bloc (PLA), mSATA (connectique standard SSD) et GRID (connectique horizontale) :

Schéma du premier système

Ce système avait de très gros avantages, il était extrêmement simple pour l’utilisateur, très fiables au montage et était aussi très efficace pour protéger le composant électronique. Mais il avait un gros désavantage, il nécessitait que nous concevions une carte mère spécifique avec le connecteur horizontal, que nous avons appelé GRID.

Pour le moment, nous sommes trop petits pour réaliser un partenariat avec un industriel et développer une carte mère personnalisée, nous avons donc laissé de côté cette solution.

2e système

Ce système avait pour but de respecter la première version de la contrainte « le bloc doit s’enlever d’une seule pression sans outil » tout en s’adaptant sur une carte mère classique sans aucune modification. Nous avons donc étudié le fonctionnement des parties standards des connecteurs SODIMM DDR4 et nous avons réalisé un système permettant de bien exploiter le connecteur.

Ce système se décompose en trois parties, couvercle du bloc (aluminium), mémoire vive et étui de protection, caisson :
Schéma du deuxième système

Ce système reposait sur le principe des rails de guidage, deux rails sont visibles sur la gauche du couvercle sur la photo. Ils permettaient de faire réaliser au bloc le bon mouvement pour entrer au mieux dans le connecteur SODIMM.

Malheureusement, ce système nécessitait une grande précision à la fabrication des rails de guidage. De plus, en fonction de l’endroit où l’utilisateur appuyait sur le bloc, l’entrée dans le connecteur ne se faisait pas correctement, le système n’était pas assez fiable.

Il fallait donc revoir le système, c’est ce qui nous a poussés à modifier la contrainte et décomposer l’action de l’utilisateur en deux actions.

3e système

Ce système s’apparente au système pour insérer les cassettes audio dans les anciens Walkman ou appareils du même genre. À cela, nous avons ajouté un système de loquets à actionner dans deux directions différentes pour sécuriser le déverrouillage du bloc.

Ce système se décompose en trois parties : couvercle (aluminium), bloc SSD plus étui de protection, caisson soudé au châssis plus loquets de verrouillage :
Schéma du troisième système

Et en fonctionnement, le bloc SSD ressemble un peu à cela :
Bloc SSD

Et le bloc mémoire à cela :
Bloc mémoire

Et pour vous donner une vue globale, voici la modélisation :
Modélisation

Pour le moment, ce système fait vraiment ses preuves. Il est très simple, très efficace et très fiable. Voilà pour le moment où nous en sommes, j’espère que je n’ai pas été trop long et ennuyeux sur certaines parties. N’hésitez pas à venir nous insulter encourager en commentaire.

Sur quelles parties voulez-vous qu’on insiste à l’avenir ?

Peut‐être souhaitez‐vous que certains points soient détaillés ? Comme par exemple :

  • nos erreurs ;
  • le développement électronique d’un clavier ;
  • des points spécifiques de conception mécanique ;
  • le financement ;
  • notre gestion de projet ;
  • globalement pour le texte, plus de détails techniques ou moins ;
  • autre chose…

Problématiques actuelles et besoins

Nous cherchons des bêta‐testeurs et des bêta‐testeuses en Alsace pour tester certains de nos systèmes. N’hésitez pas à nous contacter si cela vous intéresse.

Une autre de nos grandes problématiques est de trouver la carte mère la plus adaptée pour la version finale. Il est très compliqué de contacter les entreprises qui fabriquent ce genre de matériel, à cause de leur taille (plus de 10 000 employés), mais aussi de leur positionnement géographique (majoritairement en Asie).

Nous sommes en contact avec certaines entreprises, mais ce qu’elles peuvent nous fournir ne correspond pas parfaitement à notre cahier des charges. Donc, si jamais vous avez des contacts à nous fournir, ce sera avec grand plaisir !

Nous suivre

Nous aurons bientôt un site Web, mais pour le moment le mieux pour nous suivre très régulièrement, c’est de regarder les petits récapitulatifs de notre avancement que nous publions sur ces sites :

Aller plus loin

  • # Pourra-t-on vous voir à la Maker Faire Paris ?

    Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

    Projet super intéressant !
    En fait le concept existait déjà il y a quelques année avec les portables "barebone". Ces derniers ont malheureusement disparus.

    A part ça, pourra-t-on vous voir sur une manifestation plus près de Paris ?

    • [^] # Re: Pourra-t-on vous voir à la Maker Faire Paris ?

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Merci de ton intérêt.
      Non nous ne serons pas à la Maker Faire, c'était un peu trop tôt pour nous. Mais nous avons été présents à l'Ubuntu party à Paris ou aux RMLL à Strasbourg, donc il est possible que prochainement nous participions à un événement. Nous communiquerons pour prévenir tout le monde si c'est le cas.

  • # Super projet

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-0).

    Très intéressant de lire tout ça et le projet est intéressant. Au niveau des blocs, resteront ils compatibles avec les évolutions technologiques ?

    Pour ma part, je n'ai jamais rien changé sur un ordinateur portable et très rarement sur un fixe (hors écran, enceintes, disque dur) sauf pour m'amuser / faire de la récup. Je les fais durer longtemps et quand vient le moment où je pourrais upgrader, les standards ont changé (souvent juste après mon achat) et trouver du compatible est pas forcément facile ou n'apporte qu'un gain modeste (e.g DDR 1, 2, 3, 4 pour la RAM, socket différents pour les CPU, IDE -> SATA pour les disques durs, etc …).

    • [^] # Re: Super projet

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Au niveau des blocs, nous ne réinventons pas de nouveaux composants, comme de nouvelles barrettes de RAM ou autre. Donc nous nous basons sur les standards existants, ce qui signifie que la durée de compatibilité d'un bloc est égale à la durée de vie d'un standard. Pour le bloc SSD, c'est du M.2 et ça peut durer assez longtemps, par exemple.

      Notre but est de garantir l'upgrade assez longtemps, donc nous ferons le nécessaire pour que ce soit le cas.

  • # écologique ??

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+20/-11).

    Très bonne initiative. Ce projet me plait.

    Par contre, dire ça :

    Notre ordinateur n’est donc plus jetable, mais (…) écologique.

    NON.

    Un ordinateur est tout sauf écologique. Il a fallu des litres d'eau, de pétrole et extraire du sol des kilos de matières premières pour le fabriquer (ou fabriquer les machines pour le fabriquer), occasionnant au passage des dégâts environnementaux (l'extraction de métaux et de pétrole ne se fait pas sans destruction). Et quelque soit la façon de construire un ordinateur.

    Certes, ce projet est un peu plus respectueux de l'environnement, de par le fait qu'on pourra le faire durer plus longtemps. Et c'est un bel effort. Mais non, on ne peut pas dire que c'est "écologique", sinon on fait ce qu'on appelle du "green whashing".

    Un ordinateur "écologique", ou tout autre appareil électronique "écologique", n'existe pas.

    • [^] # Re: écologique ??

      Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+8/-3).

      C'était probablement dans le cadre d'un cours bricolage & green washing :)

      Sérieusement, c'est dommage de commencer par du bullshit écolo-équitable-je-ne-sais-quoi alors que la simple réalité est bien assez intéressante: vous avez appris à créer un prototype d'ordinateur portable et vous le partagez. Point.

      Perso j'utilise uniquement des portables Lenovo Thinkpad qui sont autant écolos car je les achète d'occasion, je trouve toutes les pièces détachées pour une bouchée de pain au UK ou France ou Allemagne (et pas sur alibaba depuis la Chine…).

      Sur votre site, vous parlez d'une durée de vie de 10 ans. Le Thinkpad T60p que j'ai donné à ma soeur il y a plusieurs années fonctionne toujours parfaitement. C'est un laptop sorti il y a 12 ans…

      • [^] # Re: écologique ??

        Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+4/-1).

        je trouve toutes les pièces détachées pour une bouchée de pain au UK ou France ou Allemagne (et pas sur alibaba depuis la Chine…).

        Les pièces viennent de toutes façons de Chine (puisqu'elles sont fabriquées là-bas)… Sur quels sites commandes tu ?

        • [^] # Re: écologique ??

          Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+4/-4).

          Oui, mais quand je les commande, elles ont (très probablement) été déjà importées une fois, pas besoin de leur faire refaire le voyage.
          Quels sites: ebay pour les pièces, luxnote ou microkdo pour les laptops, en général

          • [^] # Re: écologique ??

            Posté par . Évalué à 4 (+3/-0). Dernière modification le 13/09/19 à 23:06.

            Ce qui va pousser cette société à en importer d'autres… ça revient un peu au même.

            Le seul avantage potentiel, c'est l'économie d'échelle, ils font venir ça de Chine dans des grosses boîtes en contenant plein, plutôt que plein de petites paquets qui en contiennent un peu (surtout si fournisseurs différents). Mais bon, à la fin, ils vont tout de même faire des petits paquets pour que ça arrive au destinataire final. Au final, comparativement aux tonnes de déchets d'emballage quotidiens des supermarchés (là c'est efficace de boycotter), à mon avis ça doit jouer autant qu'un robinet qui fuit au goutte à goutte par rapport à l'agriculture intensive.

            Je trouve que les paquets sont de plus en plus fins quand pas besoin d'épais (genre juste un film plastique (encore du plastique certes), plutôt que des cartons épais pour les trucs pas trop fragile ou protégés par un plus gros emballage. Cela dit, ils sont peut être aussi groupés dans des protections.

      • [^] # Re: écologique ??

        Posté par . Évalué à 10 (+12/-0).

        C'est dommage que cette phrase ait été comprise comme cela.
        On ne cherche pas à faire du green washing, notre entreprise est encore très jeune et je ne pense pas que nous ayons besoin de faire ça.

        En effet, les anciens ThinkPad ont une très belle durée de vie et sont très réparables. C'est un peu ce que l'on cherche à faire, bien entendu, nous ne sommes pas encore au stade du ThinkPad. Comme je l'ai exprimé avant, notre but est de faire un ordinateur très réparable, très résistant et qui offre la possibilité de faire de l'upgrade matériel. Et donc une conséquence, c'est que nos machines ont un impact écologique moins élevé que la moyenne des ordinateurs portables.

        Enfin, il faut noter que ce journal était dédié à l’avancement du projet, je n’ai donc pas pu aborder tous les points du projet, comme l’écologie (peut-être un point à développer dans un futur journal ?). À moyen terme, nous avons l’intention de créer une chaîne de reconditionnement pour des pièces changées dans le cadre un upgrade, mais encore fonctionnelles. Imaginons, un gamer qui veut rester avec un PC portable très performant sera amené à changer des blocs encore fonctionnels. Ce bloc pourrait être récupéré, et reproposer à la vente à un prix très inférieur.

    • [^] # Re: écologique ??

      Posté par . Évalué à 9 (+8/-0).

      Oui, c'est vrai ce que j'ai voulu exprimer, c'est que nous développons un ordinateur portable un peu plus écologique (moins impactant), si on le compare aux ordinateurs actuels.

      En réalité, le mot écologique pose problème, beaucoup de monde a sa propre définition, pour moi par exemple c'est toujours une comparaison avec autre chose. En réalité la vraie définition, c'est l'étude des écosystèmes. En effet, le mot n'est pas adapté.
      Pour revenir à votre commentaire, dans quel sens prenez-vous le mot "écologique" ?

      • [^] # Re: écologique ??

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 13/09/19 à 11:14.

        Oui, tout à fait d'accord avec toi, lorsque l'on fait une action pour avoir une empreinte moindre sur l'environnement, il y a toujours possibilité de dire : "Mais non, ce que tu fais n'est pas écologique".
        C'est comme si on voulait toujours compliquer les choses dès que l'on parle de respect de l'environnement comme pour noyer le poisson…

        Tout est question de définition, car l'écologie, en tant que tel, si j'en crois Wikipedia, c'est :

        une science qui étudie les êtres vivants dans leur milieu en tenant compte de leurs interactions

        Ce mot n'est presque jamais utilisé dans ce sens.

      • [^] # Re: écologique ??

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

        En réalité, le mot écologique pose problème, beaucoup de monde a sa propre définition

        Exactement, et l'unité de mesure de l'écologie n'existant pas (à juste titre), c'est très dur de se prononcer "plus écolo que le voisin". Peut-être pourriez-vous communiquer sur un "effort écologique" par exemple ?

        En tous cas l'initiative est bonne, bravo !!!

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

        • [^] # Re: écologique ??

          Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

          À mon sens, c'est une métonymie, dans le sens que écologique veut dire respectueux du système écologique de la planète terre, notre petit vaisseau spatial.

    • [^] # Re: écologique ??

      Posté par . Évalué à 10 (+18/-4).

      Avec une définition aussi restrictive de l'écologie, rien n'est écologique, ou plutôt la seule manière d'être véritablement écologique, c'est de mourir. Parce que toute activité industrielle a besoin de matières premières qui ont été extraites quelque part (donc si on considère que chaque extraction est anti-écologique, on ne peut plus rien extraire et on est mal), et que les processus de fabrication ont également besoin de transformer les matières premières en objet (et là aussi, on va avoir du mal à faire quoi que ce soit si jamais toute transformation est considérée comme anti-écologique).

      On part d'une situation actuelle catastrophique (au sens premier du terme), toute amélioration est bonne à prendre et vouloir augmenter la durée de vie des appareils qui sont parmi les plus consommateurs de ressources est une très bonne initiative et ça ne me gêne absolument pas qu'on la qualifie d'écologique. Il reste énormément de boulot mais la démarche globale (notamment rechercher des circuits courts) est la bonne. Et on voit bien ici le dilemme, on a sacrifié toute une partie de notre industrie et maintenant, nous sommes incapables de produire des trucs simples, et nous sommes dépendants de fournisseurs qui n'ont pas les mêmes considérations écologiques (alors que les locaux, on pourrait les contraindre à avoir des processus plus écologique).

      • [^] # Re: écologique ??

        Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-1).

        Merci pour ce message, je suis 100% d'accord avec ton point de vue.
        Chaque action qui permet de moins maltraiter l'environnement est critiquable. Les critiquer systématiquement, sans les mettre en rapport avec ce qui se fait habituellement, est, à mon avis, contre-productif.
        Je pense que tout le monde ici a compris le propos de l'auteur de la dépêche et sa démarche pour éviter le gaspillage.

    • [^] # Re: écologique ??

      Posté par . Évalué à 5 (+5/-1).

      Un ordinateur est tout sauf écologique.

      En milieu rural et même ailleurs, un ordinateur permet d'éviter de se déplacer physiquement, en voiture, pour effectuer pas mal de tâches. L'usage de l'informatique émet du carbone mais permet d'en économiser un bon paquet. Quel est le ratio? Pas si simple…

  • # Fragilités et expériences

    Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+12/-0).

    J'ai réparé quelques ordinateurs portables et j'ai pu vérifier la difficulté de l'accès aux composants.

    Un point fragile est la prise d'alimentation. Son accès demande un démontage complet et j'ai du faire un gros bricolage pour avoir de nouveau une prise opérationnelle car c'est la carte-mère qui se casse.

    La nappe qui relie la carte-mère à l'écran est un élément qui se détériore avec le temps. Son passage dans la charnière est astucieux mais constitue une faiblesse qui se révèle au bout de quelques années.
    Changer cette nappe qui inclut souvent la liaison avec la caméra n'est pas une sinécure.
    J'ai réalisé cette opération sur un HP vieux de 8 ans et sur mon ASUS vieux de 5 ans.

    J'ose espérer que votre ordinateur modulaire fera mieux. La durée de vie d'un portable dépend grandement de ces deux éléments qui ne peuvent que se détériorer. Avec Linux, un portable de 10 ans est encore très utilisable pour peu qu'on lui ajoute un peu de RAM et un SSD. La durabilité du matériel est donc indispensable pour être assortie à celle des logiciels libres.

    Le nombre de vis sur un portable est énorme. J'ai le souvenir d'un portable (Acer, je crois) où il y avait des vis différentes un peu partout, rendant le remontage bien pénible. J'ai utilisé avec le HP du ruban adhésif pour maintenir les vis dans leur logement, leur tête maintenue à fleur par le ruban. Avec ASUS, ce n'a pas été possible mais les risques d'erreur étaient faibles.

    Un dernier point, c'est le poids. Un système modulaire sera certainement plus lourd et plus gros que les appareils ultra-fins que l'on trouve actuellement. Je pense que cela risque d'être un frein à la diffusion de votre ordinateur modulaire.

    J'espère que vous saurez surmonter ces écueils et je vous souhaite une grande réussite.

    • [^] # Re: Fragilités et expériences

      Posté par . Évalué à 8 (+7/-0).

      Un point fragile est la prise d'alimentation. Son accès demande un démontage complet et j'ai du faire un gros bricolage pour avoir de nouveau une prise opérationnelle car c'est la carte-mère qui se casse.

      La nappe qui relie la carte-mère à l'écran est un élément qui se détériore avec le temps. Son passage dans la charnière est astucieux mais constitue une faiblesse qui se révèle au bout de quelques années.
      Changer cette nappe qui inclut souvent la liaison avec la caméra n'est pas une sinécure.
      J'ai réalisé cette opération sur un HP vieux de 8 ans et sur mon ASUS vieux de 5 ans.

      J'ose espérer que votre ordinateur modulaire fera mieux. La durée de vie d'un portable dépend grandement de ces deux éléments qui ne peuvent que se détériorer. Avec Linux, un portable de 10 ans est encore très utilisable pour peu qu'on lui ajoute un peu de RAM et un SSD. La durabilité du matériel est donc indispensable pour être assortie à celle des logiciels libres.

      Oui, notre technique, pas présente dans ce prototype, est que cette nappe est décomposée en deux parties une première carte mère vers la charnière, puis un connecteur mâle est présent et une deuxième partie vers l'écran.

      Le nombre de vis sur un portable est énorme. J'ai le souvenir d'un portable (Acer, je crois) où il y avait des vis différentes un peu partout, rendant le remontage bien pénible. J'ai utilisé avec le HP du ruban adhésif pour maintenir les vis dans leur logement, leur tête maintenue à fleur par le ruban. Avec ASUS, ce n'a pas été possible mais les risques d'erreur étaient faibles.

      Oui les vis sont un problème énorme et nous cherchons à les minimiser au maximum, j'ai moi aussi réparé beaucoup d'ordinateurs portables et un problème récurrent était que le pas de vis se cassait ou était déjà cassé depuis le montage à l'usine.

      Un dernier point, c'est le poids. Un système modulaire sera certainement plus lourd et plus gros que les appareils ultra-fins que l'on trouve actuellement. Je pense que cela risque d'être un frein à la diffusion de votre ordinateur modulaire.

      En effet, c'est un point dans notre cahier des charges qui est d'une certaine complexité, mais nous y travaillons.

      En tout cas, merci du soutien !

      • [^] # Re: Fragilités et expériences

        Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

        Oui les vis sont un problème énorme et nous cherchons à les minimiser au maximum, j'ai
        moi aussi réparé beaucoup d'ordinateurs portables et un problème récurrent était que le
        pas de vis se cassait ou était déjà cassé depuis le montage à l'usine.

        Pour avoir travaillé (un peu) sur des boitiers, je ne suis pas convaincu du tout par "supprimons les vis" dans l'optique d'être plus robuste. Mon expérience c'est que la vis ça reste le moyen le plus sûr de tenir quelquechose de manière durable et démontable/remontable. Les clips et autres trucs ça finit par casser (le plastique ça vieilli mal) ou ne plus marcher. Par contre c'est sûr que les pas de vis en plastique contre des vis aciers ça finit mal assez rapidement.

        Et personnellement j'ai pas envie que mon emplacement ram ou disque dur (ou quoi ce que ce soit de mon pc) s'ouvre tout seul. Je suis assez dubitatif sur les trappes/blocs présentés qui ont l'air sans vis.

        Je vois que vous prévoyez de fixer le châssis de ces blocs sur la CM. N'avez vous pas peur des contraintes mécaniques externes détériorent la CM (les circuits imprimés ça aime pas trop les flexions-extensions à la longue :D, ça finit par faire des faux contacts internes) ?

        • [^] # Re: Fragilités et expériences

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

          Qu'il y ait des vis, cela ne me gêne pas à condition qu'il n'y ait pas des vis semblables de 3 ou 4 longueurs peu différentes ou de têtes ressemblantes et bien entendu, qui'il n'y en ait pas trop. Il faut que le remontage puisse se faire sans hésitation.

          Ce qui est souvent le cas est que l'on démonte le PC, on commande la pièce, elle arrive de Chine 2 ou 3 semaines plus tard et on essaie de remonter le PC. C'est alors que l'on s’aperçoit de la difficulté à reconstituer le puzzle.

          Un professionnel m'a cité le cas d'un remontage réussi mais une vis dépassait dans le logement de la batterie, interdisant sa mise en place. Trouver où l'échange avait été fait n'a pas été une sinécure…

          Je pense qu'éviter ces problèmes serait le plus urgent. Vouloir changer les composants sans outils serait mieux, mais, à mon avis, donner une bonne accessibilité à tous les composants serait déjà un très grand pas. Souvent, le mieux est l'ennemi du bien.

  • # Cible?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+8/-2). Dernière modification le 13/09/19 à 11:27.

    Nous sommes partis du constat qu’aujourd’hui les ordinateurs portables sont de plus en plus difficiles à réparer et à faire évoluer.

    Les gens cherchent à optimiser leur place (et le poids), et les vendeurs font ce que les gens demandent, pour vendre. La difficulté à préparer ne les dérange pas certes, mais c'est surtout une conséquence d'une priorisation d'autres valeurs plus qu'autre chose.

    Un ordi portable modulaire, on faisait ça "avant", c'était gros et moche. J'ai regardé la vidéo, la machine en image de synthèse semble 2x plus épaisse que ce que j'ai. Perso ça me bloque (priorité sur la place dans le sac vs la modularité).

    Du coup je me demande quelle est la cible? Ceux priorisant la modularité à la compacité?
    Je note que le FairPhone a des acheteurs, alors peut-être qu'il y a des acheteurs pour ce genre de machine, mais j'avoue être dubitatif sur le nombre (nécessaire pour rentabiliser le design).

    • [^] # Re: Cible?

      Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

      C’est exactement ça, nous répondons à ceux qui priorisent la modularité à la compacité, ou plus généralement, ceux qui favorisent la fonctionnalité.

      Point intéressant, nous avons fait quelques études de terrains pour vérifier que nous n’étions pas les seuls 4 clampins de cette Terre à ressentir ce besoin, et nous avons remarqué qu’il y a clairement deux catégories : Ceux qui mettent en priorité numéro 1 le poids/légèreté d’un ordinateur portable et ceux pour qui ce critère n’a strictement aucune valeur et n’est même pas pris en compte dans l’achat (plutôt des gamers comme tu t’en doutes).

      Tu as clairement raison pour les valeurs/critères qui ont changé suite à la demande des clients (je dirai qu’il y a quand même facteur manque d’innovation qui mène toujours à la priorisation du design/esthétique -> ex : smartphone) mais nous pensons aussi que cela a délaissé totalement une partie des utilisateurs, ceux qui veulent réparer, bidouiller, évoluer, contrôler leur ordinateur.

      Pour l’épaisseur du PC je te rassure, oui la modularité grossit et alourdi, mais nous souhaitons rester dans une limite correcte, par exemple pour un 15’ l’épaisseur serait entre 12 mm et 15 mm.

      • [^] # Re: Cible?

        Posté par . Évalué à 7 (+4/-0).

        Vous avez sans doute un gros marché de gamers, si vous pouvez changer la carte graphique facilement.

        Sur une machine fixe, si un nouveau jeu gourmand sort, il suffit d'acheter une carte à 150€ et le tour est joué. Si on a un portable, il faut le changer.

        Il y a une fonctionnalité que je cherche depuis longtemps : avoir un truc ultra léger (1.5kg max) + avoir de la puissance à mon bureau. Il est très chiant et compliqué d'avoir 2 machines et de synchroniser leurs donnés. Il suffirait pourtant que l'ultraportable puisse se comporter comme un simple SSD dans une machine de bureau. Windows doit interdire cela (empreinte de SSD et de carte mère). Mais linux fait ça sans soucis.

        C'est si délirant d'avoir un "dock" pour le portable que le transforme en SSD pour une machine bien plus puissante ?

        "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Cible?

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

          Il y a une fonctionnalité que je cherche depuis longtemps : avoir un truc ultra léger (1.5kg max) + avoir de la puissance à mon bureau. Il est très chiant et compliqué d'avoir 2 machines et de synchroniser leurs donnés. Il suffirait pourtant que l'ultraportable puisse se comporter comme un simple SSD dans une machine de bureau. Windows doit interdire cela (empreinte de SSD et de carte mère). Mais linux fait ça sans soucis.

          Alors là, entièrement en accord avec toi, c'est quelque chose que j'aimerai beaucoup avoir.
          Le principe du bloc SSD sur nos machines permet de faire ce genre de choses. Il pourrait être pertinent pour nous à l'avenir de creuser ce sujet.

          • [^] # Re: Cible?

            Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

            Genre un périphérique 3"5 qui accepte vos blocs SSD ?

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Cible?

              Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

              Ou, à l'inverse, un bloc CPU ayant un TDP de 225W, cela revient presque au même, si on peut le laisser à son bureau.

              "La première sécurité est la liberté"

              • [^] # Re: Cible?

                Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 13/09/19 à 16:18.

                Oui ça par contre c'est tout à fait envisageable à court terme. Avec le système de refroidissement qui va bien ;)

                • [^] # Re: Cible?

                  Posté par . Évalué à 6 (+3/-0).

                  Oui et on se fout de la consommation et du poids (mais pas du bruit par pitié !).

                  "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Cible?

              Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

              Oui, il serait assez simple de mettre en place des adaptateurs. Par exemple chez moi, j'ai un PC fixe avec des sorties SATA placé à côté des ports USB et c'est assez efficace.

              Après nous n'en sommes pas encore là, ce sera peut être un side project dans le futur.

              • [^] # Re: Cible?

                Posté par . Évalué à 5 (+2/-0).

                Sauf que le SATA est en perte de vitesse, ici, il faudrait du PCI express.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Cible?

                  Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

                  Oui, mais c'était juste pour l'exemple. Comme nous utilisons du M.2 pour notre bloc SSD, le PCIe n'est pas un problème.

                  • [^] # Re: Cible?

                    Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

                    Le PCI express passe sur un câble ? Je ne suis pas sûr.

                    "La première sécurité est la liberté"

        • [^] # Re: Cible?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

          Vous avez sans doute un gros marché de gamers, si vous pouvez changer la carte graphique facilement.

          Sur une machine fixe, si un nouveau jeu gourmand sort, il suffit d'acheter une carte à 150€ et le tour est joué. Si on a un portable, il faut le changer.

          Sur mon PC portable, la carte graphique est au format MXM. À l'époque je m'étais dis qu'éventuellement un jour, je pourrais envisager d'upgrader ce composant pour augmenter la durée de vie du PC.

          Mais en me renseignant un peu, j'ai rapidement rencontré deux contraintes :

          1) Il semblerait qu'il faille que le BIOS/UEFI de la machine supporte la nouvelle carte (je ne sais pas trop pourquoi). C'est un problème logiciel, mais si le vendeur ne propose pas de mise à jour du BIOS, c'est tout de suite moins évident…

          2) Le coût des cartes au format MXM. En 2016, ma GeForce GTX 980M m'avait coûté 999 €. L'équivalent en Desktop à cette époque, c'était deux fois moins cher (voire encore moins cher si on prend son équivalent en perfs, la GTX 970).

          Le prix pourrait peut-être baisser en démocratisant le changement de carte graphiques sur PC portable ?

          • [^] # Re: Cible?

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            1) Il semblerait qu'il faille que le BIOS/UEFI de la machine supporte la nouvelle carte (je ne sais pas trop pourquoi). C'est un problème logiciel, mais si le vendeur ne propose pas de mise à jour du BIOS, c'est tout de suite moins évident…

            C'est en effet, exact, le choix de la carte mère est donc un critère assez important pour nous afin de garantir les mise à jour du BIOS.

            Le prix pourrait peut-être baisser en démocratisant le changement de carte graphiques sur PC portable ?

            Oui, mais cela peu prendre du temps

    • [^] # Re: Cible?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+10/-3).

      Même s'il est gros et moche, ça m'intéresse. La vraie beauté est à l'intérieur !

      Titre de l'image

      Incubez l'excellence sur https://linuxfr.org/board/

    • [^] # Re: Cible?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+9/-0).

      Je trouve le projet très intéressant, mais je ne trouve pas qu'il soit nécessaire de rendre le remplacement de composants si aisée. On ne change pas de disque dur ou de RAM tous les 4 matins… Par contre, le fait que les pièces de rechange ou d'upgrade soient disponibles, et accessible (donc pas du soudé sur la carte mère) me paraît le plus important. L'autre point important est le châssis qui doit être extra solide, surtout pour les ordinateurs avec un écran un peu grand.

      En résumé, ce que je trouve le plus intéressant, c'est l'upgrade possible et pensé dés le départ. Pas forcément la facilité de remplacement.

      A moins de trouver de nouveaux usages… remplacement du disque dur pour changer d'OS, remplacement de la prise HDMI par une prise VGA ou DisplayPort, Mise à jour de prises USB2 en USB3, ou USB3 en USB-C, …

      • [^] # Re: Cible?

        Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

        A moins de trouver de nouveaux usages… remplacement du disque dur pour changer d'OS, remplacement de la prise HDMI par une prise VGA ou DisplayPort, Mise à jour de prises USB2 en USB3, ou USB3 en USB-C, …

        C'est exactement ce que nous faisons avec ce que nous appelons les Mods.

  • # Connaissez-vous purism ?

    Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

    Bonjour, j'aime beaucoup votre projet d'ordinateur portable modulaire. J'ai de mon côté changé plusieurs des composants de PC portables : RAM, disque dur vers SSD, lecteur DVD vers SSD, dalle LCD, mais jamais le processeur. Je suivrai avec plaisir vos avancées.

    Par ailleurs, connaissez-vous l'entreprise Purism ? On parle de temps en temps ici de leur téléphone Librem 5. Mais avant ce projet de téléphone, ils ont commencé par fabriquer des PC portables. Certes non modulaires. Mais leur blog raconte un peu leur aventure industrielle. Cela peut vous inspirer.

    • [^] # Re: Connaissez-vous purism ?

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Oui je connais, dans notre équipe nous sommes d’ailleurs assez admiratifs de leur réussite et nous avons quand même un positionnement assez proche.

      J’avais regardé un peu leur site, mais je suis complètement passé à côté de leur post sur leur aventure industrielle, cela peut être très pertinent à regarder vu les galères que nous rencontrons, merci pour cette information très utile !

      • [^] # Re: Connaissez-vous purism ?

        Posté par . Évalué à 5 (+5/-0).

        Deux autres contacts pour améliorer votre réseau d'échange:
        - Pierre Lecourt qui gère le site minimachine, il a beaucoup de contacts avec l'écosystème des fournisseurs chinois.
        - Lukas F. Hartmann, de MNT Research GmbH. Là il est en train de finir le Reform2, un portable ARM. Il communique beaucoup sur ses travaux via Mastodon (compte: mntmn@mastodon.social).

        • [^] # Re: Connaissez-vous purism ?

          Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

          Merci pour les infos.

          Nous connaissons bien le site de Minimachine, mon équipe le suit de près et nous l'avons déjà contacté.

          Pour ce qui est de Lukas F. Hartmann, je ne connaissais pas, donc un grand merci pour la découverte !

  • # Traduction PoC: Preuve de principe

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+2/-2).

    Salut,

    Il me semble que Proof of Concept se traduit mieux pas Preuve de principe. Un avis ? Je ne vois pas de mention dans https://linuxfr.org/wiki/traductions-classiques .

    • [^] # Re: Traduction PoC: Preuve de principe

      Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

      Oui, ce terme est sujet à caution. En réalité en interne nous parlons de prototype V1. Mais le but de ce proto c'est de prouver que le système de bloc est viable.

      En plus, le terme "Proof of Concept" c'est comme "écologie" chacun à sa définition, il faudrait que l'on fasse un gros travail sur le vocabulaire que nous employons.

      Sinon, au sujet de "Preuve de principe", je ne l'avais jamais entendu, mais la traduction semble bien exprimer le sens de "Proof of Concept". Par contre, Wikipedia parle de preuve de concept

      • [^] # Re: Traduction PoC: Preuve de principe

        Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

        et pourquoi pas « démonstrateur », tout simplement ?

      • [^] # Re: Traduction PoC: Preuve de principe

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 07/10/19 à 11:33.

        "Proof of Concept" (PoC)

        • étude de faisabilité ?
        • Prototypage ?
        • Preuve de fonctionnement
        • Bruit d'un bout de bois tombant sur un plancher.

        il faudrait que l'on fasse un gros travail sur le vocabulaire que nous employons.

        Je pense qu'il faut surtout éviter de chercher à plaire à tout le monde, et particulièrement aux grammar / vocabular nazis :-D
        Vous avez bien mieux à faire de votre temps.

        Je rejoins le commentaire s'interrogeant sur la nécessité de pouvoir changer la RAM ou le CPU en 2 clips. En effet à mon sens l'important est que l'évolution / changement de périphérique soit possible et relativement facile mais une vis qui tient le DD ou la RAM ou encore la CG assurerait une meilleure résistance aux vibrations sans pour autant nuire plus que ça à son changement.

        Bonne continuation :-)

        kentoc'h mervel eget bezan saotred

  • # Finesse du produit final, modularité des composants et des connectiques

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Projet fort intéressant, pouvant peut-être enfin ammener au niveau du laptop une plus grande modularité équivalente à celle d'une tour. Honnêtement je n'ai pas tout lu, c'était un poil long à mon gout ; je me suis contenté du descriptif du projet. Et dans le design mis en vidéo, j'avoue que certains points me laissent perplexe.

    Pouvoir avoir des composants faciles à changer est super chouette pour la durée de vie du laptop. Cependant si j'ai bien compris, les composants sont inclus dans des modules, un peu comme le blocphone ? Pourquoi ne passer laisser l'accès direct au connecteur (comme dans une tour quoi, ou les anciens laptops pour la ram) pour gagner en finesse ? Globalement les standards de connectiques changent peu, à part pour les CPUs …

    Pour les CPUs, est-ce qu'il sera possible de changer le socket via un module ? Ce qui s'est passé pour mes dernières tours, c'est que lorsqu'elles atteignaient leur limite de perf du CPU (pour mon usage), le socket avait généralement changé, donc fallait prendre une nouvelle carte mère.

    Pour les slots de connectiques externes, pourquoi faire seulement deux petits modules ? Ca n'offre que peu de connectique au laptop. A la place, un module qui prend plus de longueur serait plus pratique. Et bon, avec le thunderbolt 2/3 ou l'usb C, y a moyen de multiplexer énormément de connecteurs.

    Bonne continuation !

    Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Finesse du produit final, modularité des composants et des connectiques

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Pouvoir avoir des composants faciles à changer est super chouette pour la durée de vie du laptop. Cependant si j'ai bien compris, les composants sont inclus dans des modules, un peu comme le blocphone ? Pourquoi ne passer laisser l'accès direct au connecteur (comme dans une tour quoi, ou les anciens laptops pour la ram) pour gagner en finesse ? Globalement les standards de connectiques changent peu, à part pour les CPUs …

      Simplement pour rendre le changement réellement accessible à tous et aussi protéger les composants lors du changement.

      Pour les CPUs, est-ce qu'il sera possible de changer le socket via un module ? Ce qui s'est passé pour mes dernières tours, c'est que lorsqu'elles atteignaient leur limite de perf du CPU (pour mon usage), le socket avait généralement changé, donc fallait prendre une nouvelle carte mère.

      Nous avons fait le choix de processeur AMD pour cette raison, car ils ont une plus longue durée de vie du socket

      Pour les slots de connectiques externes, pourquoi faire seulement deux petits modules ? Ca n'offre que peu de connectique au laptop. A la place, un module qui prend plus de longueur serait plus pratique. Et bon, avec le thunderbolt 2/3 ou l'usb C, y a moyen de multiplexer énormément de connecteurs.

      Je ne suis pas sûr de bien comprendre la question. En tout cas il n'y a pas que les mods comme connectiques sur le PC, ce sont juste deux emplacements de connectiques qui sont personnalisables.

      • [^] # Re: Finesse du produit final, modularité des composants et des connectiques

        Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+11/-0).

        Pouvoir avoir des composants faciles à changer est super chouette pour la durée de vie du laptop. Cependant si j'ai bien compris, les composants sont inclus dans des modules, un peu comme le blocphone ? Pourquoi ne passer laisser l'accès direct au connecteur (comme dans une tour quoi, ou les anciens laptops pour la ram) pour gagner en finesse ? Globalement les standards de connectiques changent peu, à part pour les CPUs …

        Simplement pour rendre le changement réellement accessible à tous et aussi protéger les composants lors du changement.

        J'allais écrire un commentaire similaire à celui de Astaoth, mais j'ai été devancé.

        Je me pose également la question de l'intérêt de ces blocs modules par rapport à un simple accès facilité aux connecteurs.

        J'ai un portable Clevo, dont la conception du boîtier est très pratique pour changer facilement tous les composants. J'ai trouvé sur le net le manuel de service de cette machine, dans lequel les étapes de démontage/remontage sont détaillées (pour toutes les pièces de la machine).

        Globalement, il n'y a pas de clips pour la plupart des parties démontables. Sous la machine, j'ai une trappe avec deux vis pour accéder aux disques SATA, et une trappe avec 4 vis pour accéder au reste. Une fois celle-ci ouverte, j'ai encore 2 vis pour débloquer le clavier et accéder aux derniers éléments.

        Partant de là, une fois que j'ai accès à tous ces connecteurs, quels avantages m'apporteraient réellement un bloc module par rapport à un connecteur brut en SATA, PCIe ou SODIMM ? Parce que ces connecteurs ne sont quand même pas si difficiles à manipuler.

        En revanche, les modules risquent d'apporter une certaine complexité mécanique au produit final, c'est-à-dire qu'on augmente le risque d'avoir un mécanisme d'éjection de module qui ne fonctionne plus (par usure) et de se retrouver dans une situation bien plus compliquée pour réparer la machine.

        Je vois un peu l'esprit de ce que vous voulez faire avec ces modules, pouvoir changer des composants un peu comme des cartouches de console des années 80-90, ce qui je l'accorde serait un peu moins effrayant pour un néophyte. Néanmoins, quand on prend la décision de soi-même changer un composant, on va forcément devoir se renseigner un minimum sur l'opération, à savoir quels composants sont compatibles, les choisir et acheter, puis effectuer leur remplacement (dans le bloc module ou en direct sur la carte mère). Je pense donc que dans cette situation, la personne qui s'est engagée dans ce changement va acquérir une certaine expérience, et que le delta d'expérience nécessaire entre changer un bloc module ou le composant directement, est suffisamment faible pour être franchi sans trop de difficultés (à condition bien sûr que les composants soient facile d'accès en direct, comme sur mon Clevo).

        En bref, je ne suis pas hyper convaincu par le besoin de blocs modules qui sont en fait des surcouches aux interfaces actuelles, mais qu'on peut déjà atteindre l'objectif visé par la conception d'un bon boîtier avec accès simple et pratique à tout (quelques vis, pas de clips), et un manuel utilisateur bien détaillé. Et cette solution serait mécaniquement plus simple.

        En tous cas, le projet est très intéressant.

        • [^] # Re: Finesse du produit final, modularité des composants et des connectiques

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          Je pense donc que dans cette situation, la personne qui s'est engagée dans ce changement va acquérir une certaine expérience, et que le delta d'expérience nécessaire entre changer un bloc module ou le composant directement, est suffisamment faible pour être franchi sans trop de difficultés (à condition bien sûr que les composants soient facile d'accès en direct, comme sur mon Clevo).

          Mon expérience ne rejoint pas ta supposition : j'ai déjà changé des pièces d'ordinateur portable (barrette de RAM, graveur DVD, disque dur, carte WiFi), et même en se renseignant, c'est la foire aux problèmes inopinés selon la marque. Savoir qu'un modèle a été conçu dans le but de pouvoir changer des pièces, c'est une énorme tranquilité d'esprit.

          THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

  • # Pas vraiment ouvert ?

    Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

    Aucun mot dans la depeche sur quel carte mere choisit - est elle vraiment libre (https://www.coreboot.org/ ou autre) ?

    Meme chose pour le processeur, quel type ? Un truc vraiment libre du style power9 ou sparc, ou quelque chose qui fait tourner des blobs proprietaires du style intel ou amd ?

    Meme si votre projet a l'air fun et interressant, un pc de travail totalement libre avec des performances decente existe deja : https://raptorcs.com/content/base/products.html etc..

    • [^] # Re: Pas vraiment ouvert ?

      Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

      Le choix de la carte mère n'est pas encore définitif, mais elle ne sera en effet pas en Open Hardware. Tout ce qui sera en Open Hardware sur notre ordinateur portable est ce que nous concevons nous même soit :
      - Le système mécanique des blocs
      - Le clavier (électronique + mécanique)
      - Les Mods
      - Le châssis

      Notre but n'est pas de faire un PC 100% Open Hardware , notre but c'est :
      - De proposer un ordinateur portable réparable et upgradable par tous
      - De garantir une bonne compatibilité matérielle avec Linux
      - D'offrir des performances qui pourraient correspondre à un public Gamer
      - De permettre la personnalisation des interfaces via les Mods

      Si vous recherchez un ordinateur portable le plus Open Hardware possible, je vous conseille de vous tourner vers Novena ou encore le PC TERES de Olimex, mais il ne faut pas vous attendre à des performances énormes. Pour beaucoup de besoins, ils peuvent cependant faire l'affaire.

      Dans la version finale, il y aura un processeur AMD, ils ont en effet, leurs défauts, mais pour le moment vu notre objectif ils semblent être le meilleur compromis.

      Pour revenir au choix de la carte mère nous avons dans nos spécifications de pouvoir intégré dans le BIOS Coreboot ou Libreboot.

  • # clavier orthogonal ?

    Posté par . Évalué à 5 (+4/-1).

    Salut,
    Super projet!!!
    Auras-t-on la chance de voir le premier ordinateur portable au monde avec un clavier orthogonal sortir en France ?
    Les aficionados du TypeMatrix et autre Bépo vous en remercierons chaudement !

    • [^] # Re: clavier orthogonal ?

      Posté par . Évalué à 7 (+6/-0).

      Oui ! Nous souhaitons proposer plusieurs claviers différents, du Bépo et de l'orthogonal notamment, la modularité nous permet justement d'être plus libres sur ces aspects-là.

  • # Aventure industrielle

    Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

    Bravo pour cette initiative !

    C'est vraiment chouette de voir toutes ces aventures industrielles qui essayent d'avoir une démarche favorisant une utilisation plus conviviale (au sens d'Ivan Illich) de nos outils. Certes, ça reste limité à l'assemblage/réparation mais c'est déjà ça :).

    Je rejoins les remarques concernant le fait que le système d’éjection n'est pas forcément le plus pertinent étant donné la grande simplicité des connecteurs actuels (SATA, RAM etc.).
    Par contre, ça le devient beaucoup plus les pour les différentes nappes (écran, clavier, touchpad, caméra) car elles sont très fragile et pas toujours faciles à manipuler.

    Pareil pour les connecteurs d'alimentation ou autres prises éthernet qui quand ça casse ne sont pas très marrants à réparer…

    L'autre gros problème déjà soulevé est la durée de vie des sockets et autres connectiques et ça c'est hors du scope de votre projet vue que vous ne faites qu'acheter des pièces produites par d'autres. Mais, à terme, il faudrait que les industrielles soient capable de s'engager sur des standards à long terme pour permettre à des projets comme le votre d'exister.

    Sinon on parlait d'autres retours d'aventures industrielle, je pense que vous connaissez tous le projet EOMA86 ? Si c'est pas le cas, la lecture des comptes rendu de la campagne de financement participatif et un régal :
    https://www.crowdsupply.com/eoma68/micro-desktop/updates

    Ils ont eu tellement de galère sur ce projet… et pourtant l'initiateur du projet n'est pas né de la dernière pluie.

    Au plaisir de suivre l'avancée du projet.

    • [^] # Re: Aventure industrielle

      Posté par . Évalué à 5 (+4/-0).

      Merci, nous connaissions déjà EOMA68, mais je n'avais pas lu les comptes-rendus de la campagne de financement participatif et ça me semble très intéressant, donc encore merci pour le partage.
      Au vu de beaucoup de commentaire, nous remarquons que nous avons un petit déficit sur la partie présentation du projet. Donc je comprend que les blocs RAM et SSD ne vous semblent pas forcément pertinents. Je vais rapidement vous citer les différents blocs modulaires que nous avons déjà commencé à concevoir/prototyper :
      - Clavier
      - Touchpad
      - Écran
      - Charnière
      - Bloc ventilateur
      - Bloc CPU
      - Bloc GPU
      - Bloc SSD
      - Bloc RAM
      - Bloc Wlan

      Le bloc ventilateur est un des plus intéressants (à mon avis), nous avons d'ailleurs eu le cas sur un des ordinateurs portables que nous utilisons pour l'entreprise. Le roulement à billes s'est tordu et donc le ventilateur faisait un boucan d'enfer et ventilait très mal (pourtant sur un PC haut de gamme de chez MSI). Et bien nous avons eu besoin de démonter tout le circuit de refroidissement (et donc refaire la patte thermique sur le CPU et GPU) et une bonne partie de l'ordinateur pour accéder au ventilateur défectueux. C'était un gros travail et pas vraiment accessible à tous

  • # Voir aussi l'aventure du Diskio Pi

    Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

    Je crois que c'est aussi l'optique de Diskio Pi dont les livraisons devraient commencer en nombre de cette année.

    J'aime bien aussi leur démarche. Elle me paraît saine, même s'ils ont été contraintes de commander les écrans en Chine.

    Leur site.

    Concernant le lave-vaisselle Bob, qui est aussi un projet que je trouve intéressant, je me demande toutefois si les problèmes rencontrés ne sont pas aussi dû aux porteurs du projet (je n'en sais rien hein, mais j'ai trouvé bizarre qu'ils se brouillent avec l'usine qui devait fabriquer le matériel mettant ainsi les ouvriers au chômage).

    OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

    • [^] # Re: Voir aussi l'aventure du Diskio Pi

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Diskio Pi est un projet très intéressant, je devrais prendre contact lui.

      Autre point : je ne pense pas que ce soit le lave-vaisselle Bob qui ait fait couler l'usine au point de mettre les ouvriers au chômage, ça semble plutôt être l'usine qui était mal en point depuis un moment. Après je ne connais pas toute l'histoire.

  • # Quid de votre positionnement face à ceux qui font déjà ça ?

    Posté par . Évalué à 0 (+1/-1).

    Je trouve votre idée pas mal, mais la ré-invention de la carte mère, à l'heure ou celles-ci sont plutot standardisées et connues, je ne vois pas le réel intêret pour le consommacteur final.

    En face de vous, vous avez des gens comme why opencomputing qui font des portables et des fixes sous linux avec du matériel qui respecte les standards, et qui fournissent les outils (tutoriels vidéos, photo) pour changer les composants qui lâcheraient, avec un engagement sur la disponibilité des pièces à long terme

    Vous avez aussi pure os, plus orienté opensource jusque dans les firmwares des composants. je suppose que leurs carcasses sont reproductibles en imprimantes 3D.

    Le concept du module est assez valable pour moi sur des produits finalement plus complexe qu'un ordinateur portable comme un téléphone portable où les composants sont plus sollicités (j'ai plus de chance de casser mon écran ou d'user ma batterie de téléphone que de mon pc portable), je suis un utilisateur de fairphone2 mais pour l'utilisateur Lambda de PC, faire un choix aussi radical que d'investir dans un système avec une carte mère spécifique, c'est l'angoisse de ne pas trouver d'aide pour son produit.

    En gros, l'idée est bonne, et j'imagine que le challenge est interessant, mais le faire dans votre coin, c'est comme monter une asso contre la faim dans le monde avec seulement des gens du village… alors que vos talents seraient peut-être mieux utilisés et vos efforts moins épuisants dans/avec des structures qui ont déjà passé les écueils que vous rencontrez. Je ne suis pas un fan du capitalisme, et je vais pas vous dire d'aller chez g*e ou m**t pour faire ce que vous faites, mais ça aurait été chouette dans votre journal votre positionnement par rapport aux autres initiatives si vous les avez regardé.

    • [^] # Re: Quid de votre positionnement face à ceux qui font déjà ça ?

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

      Je trouve votre idée pas mal, mais la ré-invention de la carte mère, à l'heure ou celles-ci sont plutot standardisées et connues, je ne vois pas le réel intêret pour le consommacteur final.

      Nous ne faisons pas de nouvelle carte mère, nous en achetons à de grands constructeurs. Et les cartes mères d'ordinateurs portables ne sont pas standardisées contrairement aux cartes mères de PC fixe, il n'y a pas de facteur de forme. Ce qui n'est pas pour nous aider…

      En face de vous, vous avez des gens comme why opencomputing qui font des portables et des fixes sous Linux avec du matériel qui respecte les standards, et qui fournissent les outils (tutoriels vidéos, photo) pour changer les composants qui lâcheraient, avec un engagement sur la disponibilité des pièces à long terme

      Nous connaissons bien Why! et nous apprécions leur travail, cependant nous aussi nous respectons les standards, notre bloc SSD se branche en M.2, notre bloc RAM en SODIMM DDR4, etc.

      Vous avez aussi pure os, plus orienté opensource jusque dans les firmwares des composants. je suppose que leurs carcasses sont reproductibles en imprimantes 3D.

      Malheureusement, les châssis des ordinateurs de Purism ne sont pas en Open Hardware.

  • # Cairn Devices

    Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

    Bonjour et merci pour cette dépêche !

    Je trouve le projet très intéressant, je suis utilisateur de portables Thinkpad pour leur modularité et j'aimerai pouvoir changer pour du matériel plus eco-responsable, ouvert et made un France.

    Pouvez-nous nous parler un peu plus du projet, de comment vous avez créé la société et quels sont les financements qui vous permettent de continuer le projet.
    Je pense aussi aux démarches de création de l'entreprise.

    Merci et bonnes chances pour la suite du projet !

    • [^] # Re: Cairn Devices

      Posté par . Évalué à 6 (+6/-0).

      Bonjour ! (je fais également partie de l’équipe)

      Merci pour ton commentaire, nous nous demandions justement si ces points pouvaient être intéressants dans un futur journal. Je vais essayer de te faire une réponse rapide !

      Nous avons créé la société nous-mêmes, nous n’avons pas fait appel à un avocat externe ou autre. L’avantage d’une SAS (société par actions simplifiée) c’est que nous sommes plutôt libres dans la démarche, comme la rédaction des statuts. Il n’est pas conseillé de rédiger les statuts soi-même, mais nous avons estimé que mettre 2000 euros dans des frais d’avocats au tout début projet, pour 0 chiffre d’affaires, 0 employé, et une phase de prototypage coûteuse, ce n’était pas pertinent pour le moment. Les statuts peuvent bien sûr être modifiés et revus plus tard.

      Petite précision et 9è conseil que je donnerai, si tu peux repousser le plus possible la création juridique de la société, fais-le. Car cela rajoute évidemment un peu d’administratif, comme la déclaration des comptes sur le site des impôts, qui est un site, euh… spécial… unique. Dans notre cas, la création a été précoce, car pour nous fournir sur certaines pièces, des fournisseurs nous demandaient un numéro SIRET.

      Autre démarche qui peut être intéressante et que j’ai appris plus tard, Fairphone était au départ une fondation, puis est devenu ensuite une entreprise.

      Pour les démarches administratives, tout se passe au CFE, attention cela peut être lent (entre 3 semaines et 2 mois), souvent à cause de la banque qui a aussi des démarches longues.

      Pour le financement c’est une question très complexe, tout simplement car cela varie énormément d’une région à l’autre, et même au sein d’une région, cela dépend pas mal des villes (ex : Strasbourg propose des aides en plus, mais seulement dans sa zone). Dans notre cas, nous avons participé à énormément de petits concours qui rapportent entre 2000 et 20000 €. Sauf qu’il y a énormément de monde à postuler sur ces concours, beaucoup de non-dits nécessaires (prototype V1 de fait, chiffre d’affaires…) et peu de chance de réussite. En 2 ans nous avions récolté 10000 euros sur ces concours, et avec le recul ce n’était vraiment pas rentable au vu du temps passé sur les dossiers, travailler 6 mois au Macdo aurait été plus avantageux.

      Par la suite, nous avons intégré l’incubateur de Strasbourg, qui nous a permis de toucher une subvention de la région Grand Est. Et cette subvention nous permet maintenant d’avoir accès à d’autres subventions, c’est par étape. Mais encore une fois, ceci est spécifique au Grand Est.

      10è conseil : C’est un énorme plus d’être accompagné pour donner confiance. Les acteurs publics ou privés auront dû mal à te suivre si personne n’est derrière toi.

      Enfin, étant donné que notre projet a une teneur sur l’économie circulaire et l'éco-conception, nous pouvons être éligibles à certains programmes de l’ADEME, mais pour le moment nous n’en avons pas touché.

      Si vraiment à tout hasard, tu es de Strasbourg, je peux te renseigner sur l’écosystème de Strasbourg, voici notre adresse contact : contact@cairn-devices.eu
      Si tu es d’une autre région, euuuh, bon, Paris, Nantes, Lyon, c’est sûr qu’il doit exister des choses similaires. Si tu es étudiant, tu peux te renseigner auprès d’un pôle Pépite France (il y en a 1 minimum par région). Tu peux aussi te renseigner auprès d’un incubateur public, ou la CCI, CMA, ou ? Difficile de dire tellement cela varie d’une ville à une autre.

      Bon au final ma réponse n’était pas rapide du tout, oups

      • [^] # Re: Cairn Devices

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0). Dernière modification le 17/09/19 à 17:51.

        cette subvention nous permet maintenant d’avoir accès à d’autres subventions, c’est par étape. Mais encore une fois, ceci est spécifique au Grand Est.

        En France c'est toujours comme ça, une subvention en amène une autre, pour plusieurs raison :
        ça donne confiance aux commissions d'attribution qui ont moins peur de se tromper, les mêmes personnes siègent dans diverses commissions et connaissent déjà votre dossier, ça donne de la notoriété, on vous propose d'autres subventions dont vous n'aviez jamais entendu parler, un premier financement donne le droit de candidater ailleurs, etc.
        J'en ai fait l'expérience plus d'une fois.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

      • [^] # Re: Cairn Devices

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

        Merci pour ton commentaire, nous nous demandions justement si ces points pouvaient être intéressants dans un futur journal.

        Je pense que ça peut intéresser pas mal de personnes qui pense se lancer un jour dans l'aventure, en tout cas moi ça m’intéresse :)

        Petite précision et 9è conseil que je donnerai, si tu peux repousser le plus possible la création juridique de la société, fais-le. Car cela rajoute évidemment un peu d’administratif, comme la déclaration des comptes sur le site des impôts, qui est un site, euh… spécial… unique. Dans notre cas, la création a été précoce, car pour nous fournir sur certaines pièces, des fournisseurs nous demandaient un numéro SIRET.

        Je comprend, que penser de faire une campagne de financement participatif avancer de se lancer afin de sonder le marché et de recueillir des avis. Cela permettra peut-être par la suite de donner confiance pour obtenir des subventions ?

        Par la suite, nous avons intégré l’incubateur de Strasbourg, qui nous a permis de toucher une subvention de la région Grand Est. Et cette subvention nous permet maintenant d’avoir accès à d’autres subventions, c’est par étape. Mais encore une fois, ceci est spécifique au Grand Est.

        Pour ma part, qui habite en Bourgogne Franche-Comté, à Dijon il y a Hope qui est l'équivalent je pense, une pépinière d'entreprises.

        Merci !

        • [^] # Re: Cairn Devices

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Je comprend, que penser de faire une campagne de financement participatif avancer de se lancer afin de sonder le marché et de recueillir des avis. Cela permettra peut-être par la suite de donner confiance pour obtenir des subventions ?

          Je dirais que oui, la campagne de financement participatif permet de récolter des fonds, de sonder efficacement et rapidement un marché, et ça serait, je pense, un gage énorme pour des subventions.

          Personnellement de notre côté, une campagne de financement pré-vente est envisagée une fois le prototype industriel validé. Nous n’avions cependant pas souhaité en réaliser avant, car nous trouvions que ce n’était vraiment pas terrible de faire un crowdfunding pour le proto, et un pour la vente.

          De plus, étant donné que nous manquons d’expérience professionnelle, c’était également un moyen de nous tester pour voir si pouvions par nous-mêmes convaincre et récolter des fonds, en plus de gagner de l’expérience. Entre-temps, nous avons également sondé beaucoup de personnes pour essayer de bien comprendre leur besoin.
          Choisir cette voie nous a permis d’apporter des modifications sur le produit, et peut-être que l’ancien modèle n’aurait jamais été réalisable car trop cher pour le début. Donc un crowdfunding au début, même réussi, aurait été une impasse.

          Ou à l’inverse peut-être que cela aurait tout débloqué et qu’aujourd’hui les Open Computer seraient sur le marché.

          Bref, je fais une réponse flou, car je dirai qu’il n’y a jamais de bonne solution unique, une bonne solution dans un cas peut être une mauvaise solution dans un autre, et inversement. Il faut peser ton pour et contre du moment.

          Pour ma part, qui habite en Bourgogne Franche-Comté, à Dijon il y a Hope qui est l'équivalent je pense, une pépinière d'entreprises.

          Ah, alors là je ne vais pas pouvoir te renseigner, je connais très mal les pépinières, je sais juste que c’est encore différent des incubateurs, qu’ils proposent des locaux à prix inférieur au marché et qu’ils peuvent aussi t’accompagner. Je pense effectivement qu’ils peuvent vous renseigner

  • # FreeCAD

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

    Super projet !
    Je vois quelque plans avec le cartouche d'origine de FreeCAD, c'est cool !
    Dans quelle mesure vous servez vous de FreeCAD ?

    • [^] # Re: FreeCAD

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0).

      Merci !

      En effet, nous utilisons FreeCAD pour certaines conceptions (en l’occurrence sur la photo c'était pour des pièces de tôlerie). Malheureusement, nous ne pouvons pas encore utiliser FreeCAD pour l'ensemble du projet, nous utilisons donc certains logiciels propriétaires en complément.

      Au prochain prototype, allons retenter de passer entièrement à FreeCAD.

      Le principal problème de FreeCAD se trouve au niveau de l'assemblage et comme nous avons des assemblages assez complexes et que nous avons besoin de faire beaucoup de tests avant de passer à la fabrication, nous ne pouvons nous contenter de FreeCAD. Donc j'attends avec impatience la version 0.19 qui devrait apporter des améliorations sur ce sujet.

      Tu es assez proche du projet FreeCAD ? Car nous aurions bien besoin d'un interlocuteur qui connaisse bien FreeCAD pour déterminer si les lacunes que nous avons notées viennent de notre inexpérience sur FreeCAD ou de certains manquements.

      • [^] # Re: FreeCAD

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

        Effectivement avec FreeCAD 0.18 il faut installer l'atelier A2plus pour faire des assemblages, mais le solveur n'est pas très robuste. Perso je ne m'en sers que pour importer d'autre document et ainsi utiliser la fonction de mises à jour.

        La version 0.19 devrait améliorer cet aspect là, déjà 1/3 de la branche Link du contributeur realthunder de mergé.
        Ce tiers représente +70000 et -15000 lignes https://github.com/FreeCAD/FreeCAD/pull/2350

        Je suis effectivement proche du projet et vous pouvez me contacter via le formulaire de contact sur mon site.

        • [^] # Re: FreeCAD

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          Oui A2plus, fait un peu le job, mais pour tester un mouvement, ce n’est pas idéal. En tout cas, c'est un travail impressionnant sur la branche Link.

          Merci pour la possibilité de mise en contact.

  • # Beau projet

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

    Très beau projet, j'ai hâte de voir la suite du projet et vos prochaines dépêches. Si vous pourriez parler plus des logiciels libres que vous utilisez au quotidien ce serait top.

    • [^] # Re: Beau projet

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Pour la technique nous utilisons :
      Électronique :

      • KiCAD

      Mécanique :

      • FreeCAD + Blender, mais aussi certains logiciels propriétaires, car il nous manque certaine fonctionnalité comme je l’explique sur le commentaire juste au-dessus.

      Non technique :

      • Nextcloud, pour tout ce qui est gestion des documents, de l’agenda, de la gestion de projet, etc. Nextcloud nous est TRÈS utile.

      Nous versionnalisons tout ce qui a trait à la technique. C’est à dire, les CAO électroniques, CAO mécanique, les cahiers techniques, les rapports de prototypage (cahier de labo en Markdown : voir l’excellent MOOC de l’INRIA sur ce sujet : Recherche reproductible : principes méthodologiques pour une science transparente).
      Et nous utilisons Gitlab sur nos propres serveurs pour y accéder de manière aisée.

      • Visuels non animés : Inkscape
      • Traitement de photo : Gimp
      • Animation : Kdenlive + ffmpeg
      • Son : Audacity
      • Bureautique : OnlyOffice avec Nextcloud
      • Template de newsletter : GrapeJS

      Et bien entendu, notre système d’exploitation : Nous sommes tous sur Kubuntu.

      • [^] # Re: Beau projet

        Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

        Nous versionnalisons

        Ca se dit ça ?

        • [^] # Re: Beau projet

          Posté par . Évalué à 1 (+0/-0).

          Ça dépend de ce que tu prends comme référence, l'Académie française, une marque de dico précise. En tout cas, j'ai souvent entendu ce terme et parmi les gens que je connais qui utilisent GIT je n'ai jamais eu de problème de compréhension. Personnellement, je ne connais pas d'autre terme qui décrit le principe. Tu utilises quoi comme terme ?

  • # Matériaux recyclables

    Posté par . Évalué à 5 (+6/-1). Dernière modification le 05/10/19 à 18:22.

    Vous avez envisagé des pièces en bois ? C'est recyclable et il y a tellement de bois qui part dans les déchetteries. Le problème des plastiques, c'est que personne ne veut les recycler, ce n'est pas rentable.

    • [^] # Re: Matériaux recyclables

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-0). Dernière modification le 07/10/19 à 11:02.

      Le bois étant hygroscopique et bon combustible, personnellement je l'envisagerai difficilement pour autre chose que du parement dans le cas présent.
      Si en plus il faut le traiter innifuge et/ou le saturer, bonjour le côté recyclage/écolo …

      • [^] # Re: Matériaux recyclables

        Posté par . Évalué à 3 (+3/-0).

        Les plastiques sont polluants et traités. Il n'y a pas de traitement ignifuge non polluant pour le bois ?

        • [^] # Re: Matériaux recyclables

          Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0).

          Il n'y a pas de traitement ignifuge non polluant pour le bois ?

          Certains champignons microscopique apportent une résistance au feu.
          Imagine la notice d'utilisation : toutes les 2 semaines, laissez tremper votre ordinateur dans de l'eau de pluie pendant 10 minutes :-)

          Sinon il y a une astuce qui consiste à « pré brûler » le bois. Je ne sais pas comment on fait, mais le résultat est le même que d'utiliser du bois très ancien : le feu a beaucoup de mal à débuter

          • [^] # Re: Matériaux recyclables

            Posté par . Évalué à 2 (+2/-0). Dernière modification le 08/10/19 à 18:37.

            Le liège est isolant, imperméable, ignifuge et ne dégage aucune substance toxique lorsqu'il brûle. Il y a certainement d'autres bois plus résistants qui ont des caractéristiques proches et d'autres produits ignifugeants non toxiques. En cherchant bien ou en demandant aux centres spécialisés dans le bois, on doit trouver.
            Pour du bois plus stable en dimensions et plus résistant dans le temps, il y a le https://fr.wikipedia.org/wiki/Bois_r%C3%A9tifi%C3%A9
            Il y a des essences de bois très résistantes, on fait des cadres de vélos, des montures de lunettes, des planches à roulette, des poutres avec des âmes en fibres de verre, pourquoi pas des pièces d'ordinateur ?

            • [^] # Re: Matériaux recyclables

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

              Il y a des essences de bois très résistantes, on fait des cadres de vélos, des montures de lunettes, des planches à roulette, des poutres avec des âmes en fibres de verre, pourquoi pas des pièces d'ordinateur ?

              Parce que le bois n'est pas conducteur et ne fait pas cage de Faraday ? (aucun des exemples cités n'est censé produire d'ondes électromagnétiques, contrairement à un ordinateur). Wikipédia précise cependant « Le boîtier métallique des ordinateurs constitue également une cage de Faraday. Si ce boîtier est non métallique (plastique), il est, pour répondre aux normes de radio-compatibilité, doublé aux endroits stratégiques, d'une fine feuille métallique reliée à la masse électrique de la machine. »

          • [^] # Re: Matériaux recyclables

            Posté par . Évalué à 0 (+0/-0). Dernière modification le 08/10/19 à 18:40.

            Le liège est isolant, imperméable, ignifuge et ne dégage aucune substance toxique lorsqu'il brûle. On peut l'entourer d'autres bois plus résistants. En cherchant bien ou en demandant aux centres spécialisés dans le bois, on doit trouver.
            Pour du bois plus stable en dimension et plus résistant dans le temps, il y a le https://fr.wikipedia.org/wiki/Bois_r%C3%A9tifi%C3%A9
            Il y a des essences de bois très résistantes, on fait des cadres de vélos, des montures de lunettes, des planches à roulette, des poutres avec des âmes en fibres de verre, pourquoi pas des pièces d'ordinateur ?
            Et le bois, c'est agréable au toucher car c'est un meilleur isolant thermique que le plastique.

            • [^] # Re: Matériaux recyclables

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0). Dernière modification le 09/10/19 à 18:09.

              Le papier compressé est bien aussi. Léger très résistant, brûle difficilement, peut être moulé. Il peut être, lui-même issu de papier recyclé.

              Mais s'il faut du métal, peut-être que cela diminuerait la couche nécessaire de métal.

              OS préféré Mageia 6 et Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

              • [^] # Re: Matériaux recyclables

                Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

                les normes du domaine n'exigent pas du métal, mais des qualifications particulières. Je ne saurai dire s'il est imposé une classification M0 ou M1, ou autre, ou si des tests spécifiques sur échantillons suffisent pour les matériaux constituants, mais l'ordinateur au complet doit répondre aux exigences de la directive r&tte (pour être vendu sur le sol européen il s'entend). Tout matériau constituant doit satisfaire un ensemble de critères physiques en fonction de son utilisation et des contraintes associées. La preuve de conformité doit pouvoir être tracée à partir d'un dossier de validation à partir de la première mise sur le marché.
                Au-delà de la partie règlementaire, le bois (ou le papier) peut aussi se dilater/rétracter avec l'hygrométrie; faire des pièces au dixième de millimètre dans un morceau qui peut jouer sur 1 mm (données pifométriquement justes) laisse quelque peu songeur quand à la tenue potentielle dans l'assemblage final.

  • # Super projet

    Posté par . Évalué à 1 (+1/-0). Dernière modification le 08/10/19 à 13:46.

    Je suis fan de ce projet que je découvre !

    Quelques questions / remarques :

    • clavier : vous avez envisagé des variantes, peut-on en savoir plus ? Est-ce au niveau de la disposition des touches seulement ? Ou bien un modèle de type Thinkpad avec trackpoint et clics au pouce autour du trackpad, avec de bonnes vieilles touches comme sur mon T520, est-il envisageable ?

    • écran : vous partez sur quelle taille & résolution ? Du 15" j'imagine ?

    • emplacement HDD secondaire prévu ou pas ? J'imagine que non.

    • système de blocs : je suis également de l'avis que la contrainte de démontage / montage n'est pas critique. Quelqu'un qui "ose" changer un composant sur un ordi sait se servir d'un tourne-vis.

    • [^] # Re: Super projet

      Posté par . Évalué à 4 (+4/-0).

      Bonjour je travaille sur la partie technique du projet merci pour ton soutien !

      Au niveau du clavier nous proposerons bien sûr des claviers Azerty mais aussi Qwerty ce qui est la base. Pour d'autres variantes nous serons à l'écoute de la communauté pour proposer d'autres variantes. Nous sommes conscients qu'il y a beaucoup d'attentes autour de dispositions particulières comme le Bépo. On sait aussi que certains sont "allergiques" au touchpad (Valentin notre chef de projet fait partie de cette catégorie) donc on réfléchit aussi dans cette direction, et ce qu'a fait Thinkpad entre dans nos réflexions.

      Donc ce que nous proposerons dépendra beaucoup de vous tous.

      Pour l'écran on part effectivement sur du 15 pouces pour notre premier modèle c'est ce qui est globalement le plus demandés selon nos études. On proposera aussi un modèle 17 pouces. En fonction des demandes de la communauté on réfléchira aussi à l'opportunité de lancer plus tard un modèle plus petit genre 13 pouces.

      Pour le stockage nos plans sont de proposer 2 emplacement SSD en M.2 ou mSATA. Le choix de la connectique n'est pas arrêté car nous recherchons actuellement un autre modèle de carte mère que celui sur lequel nous travaillons pour la preuve de concept. Nous privilégions le SSD pour des raisons de fiabilité.

      Pour le système de blocs c'est une critique qui revient souvent dans les commentaires sur des médiums parlant technique ou fréquentés par des techniciens.

      Nous pouvons comprendre qu’une partie du public de Linux FR n'en voit pas l'utilité mais comme tu l’as écrit dans ta phrase, tout est dans le “ose”. Nous voulons justement que l’informatique devienne accessible à ceux qui n’osent pas. Beaucoup de gens qui ne sont pas des techniciens ont justement peur d’ouvrir un PC, et nous souhaitons répondre à cette peur.

      Personnellement je démonte régulièrement des PC. En particulier le mien et ça me gonfle royalement de devoir démonter 15 vis et enlever la moitié du châssis pour accéder à n'importe quel composant. De plus, quand la qualité du châssis est faible et qu'il accumule les défaillance structurelles à chaque démontage c'est encore plus pénible. Donc je pense que notre projet s'adresse aussi au côté feignant de chaque technicien.

      Oui on s'adresse à un public de technicien mais aussi au plus grand nombre. Notre projet est construit autour d'une ligne éthique/morale forte dont l'un des maître mot est indépendance. Indépendance de la France et de l'Europe (dans la mesure du possible), indépendance des utilisateurs qui pourront avoir la maîtrise de leur matériel.

      Soutenez l'Open Computer : https://lafabrique-france.aviva.com/voting/projet/vue/30-907

      • [^] # Re: Super projet

        Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

        Bonjour,

        Super projet. Parcontre plutôt que d'abandonner le touchpad, plutôt essayer un MAC ! Leur touchpad est fait par le même constructeur que sur PC (Synaptics) mais le driver utilisé n'a rien à voir et le fonctionnement est juste au top niveau ergonomie et fiabilité.

        Sous Linux il y a un driver nommé mtrack qui une fois les bons réglages trouvés permet d'arriver (presque) à ce niveau. Je pense qu'il faut creuser dans cette direction, trouver un hardware qui permet un bon usage (donc grand) et ensuite implémenter au mieux mtrack avec la config idoine (spécifique à chaque touchpad).

        Les blocs ne sont pas forcément justifiés, le tout étant d'avoir un bon placement des composants et des trappes les rendant accessibles dans le châssis. Il faut aussi reprendre quelques petites features sympa :

        • Petite lumière au dessus de l'écran (à l'instar du thinklight). Car même si on a aujourd'hui des claviers rétro-éclairés, cette petite LED permet aussi d'avoir une lumière douce et d'éclairer une feuille de papier par exemple.

        • Système de rigoles sous le clavier permettant de déboucher sur des orifices à des emplacements précis sous le châssis, en cas de liquide répandu sur le PC cela protège la carte mère. On retrouve aussi ce système sur les thinkpad.

        • Pourquoi ne pas inclure un petit emplacement QI à droite ou à gauche du touchpad pour pouvoir poser un smartphone et le recharger (et permettre ce chargement même PC éteint / en veille).

      • [^] # Re: Super projet

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-0).

        Oui on s'adresse à un public de technicien mais aussi au plus grand nombre.

        Je procèderai en deux étapes, pour vendre et tester au plus vite :
        d'abord un public de techniciens que les vis dérangent peu, pour faire rentrer des sous, faire parler de vous et bien finaliser le système de blocs car le grand public est assez exigeant. Accessoirement, ça fait toujours bien de sortir une deuxième version améliorée.

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

        • [^] # Re: Super projet

          Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

          Les blocs avec des vraies vis de fixation, ça peut limiter les vols : je vois bien la tête du propriétaire de la machine laissée quelques minutes et qui constate la disparition de son module SSD à son retour…

        • [^] # Re: Super projet

          Posté par . Évalué à 1 (+1/-0).

          Oui c’est plutôt ce qui est prévu, surtout qu’il faut aussi prendre en compte que nous ne proposerons que GNU/Linux, pas de Windows. Donc pour le grand public, avec un accompagnement limité du fait de nos moyens, cela peut être difficile, voir risqué au début avec les agacements qu’il y a dû au changement.

          Pour les vis, nous sommes têtus ;-)

          Notre objectif pour la version commercialisable est effectivement d’avoir le moins de vis possible sur l’ordinateur pour les parties modulaires. Nous prévoyons à la place d’utiliser des rivets démontables.

          Après, nous commençons là avec un 1er prototype qui comporte beaucoup de vis, et au fur et à mesure nous diminuerons et nous verrons où cela bloque.
          Nous ne sommes pas viscéralement opposés aux vis, car elles comportent beaucoup d’avantages, mais ce n’est pas vraiment l’idée que nous nous faisons de la modularité. Nous sommes têtus, mais pas bloqués, et nous nous adapterons si besoin.

          • [^] # Re: Super projet

            Posté par . Évalué à 4 (+1/-0).

            Question alimentation, je me suis toujours demander pourquoi il n'existait pas de portable alimenté par ethernet PoE, cela peut prendre 100W.

            Quitte à avoir un fil autant qu'il soit utile et sans problème potentiel de sécurité comme l'USB.

            Concernant les prises, est-ce difficile de faire un support mural avec une entré 220V, une entré RJ45 et une "sortie" ethernet POE ? On m'a toujours reproché qu'un switch PoE consomme beaucoup, mais si l'adaptation de puissance se fait dans la prise, c'est beaucoup plus simple à déployer et il n'y a pas de perte dans les long cables.

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Super projet

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

              Question alimentation, je me suis toujours demander pourquoi il n'existait pas de portable alimenté par ethernet PoE, cela peut prendre 100W.

              Car le PoE n'est pas répandu et que cela coûte cher ?

              Quitte à avoir un fil autant qu'il soit utile et sans problème potentiel de sécurité comme l'USB.

              Sauf que l'USB C sert aussi pour le transfert de données par USB, l'Ethernet (via un module), affichage externe, etc. Le PoE ne peut gérer que Ethernet et l'électricité. Il est donc moins flexible.

              L'USB-C s'impose comme le standard tout en un, il est donc assez facile de trouver des prises et chargeurs adaptés. Car après tout c'est la continuité de l'USB depuis ses origines avec un peu plus de puissance et de possibilités. Pour le PoE on attend toujours.

              Et comme si une interface Ethernet ne souffrait pas de problèmes de sécurité, on aura tout vu.

              • [^] # Re: Super projet

                Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                Et comme si une interface Ethernet ne souffrait pas de problèmes de sécurité, on aura tout vu.

                C'est une plaisanterie ? L'usb a toujours été vu comme une connexion local et donc est peu protégé. Tout PC est relié à internet ou presque, donc le modèle de menace est toujours le même et est connu.

                Sauf que l'USB C sert aussi pour le transfert de données par USB, l'Ethernet (via un module), affichage externe, etc. Le PoE ne peut gérer que Ethernet et l'électricité. Il est donc moins flexible.

                Ce n'est vrai que pour les bidules Apple qui n'ont qu'un seul connecteur.

                "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Super projet

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

                  Tout PC est relié à internet ou presque, donc le modèle de menace est toujours le même et est connu.

                  Oui, et les firmwares qui gèrent les puces pour le réseau Ethernet sont sans failles, les OS non plus tout comme les applicatifs.

                  Ce n'est vrai que pour les bidules Apple qui n'ont qu'un seul connecteur.

                  Tu oublies les téléphones qui font de plus en plus de choses avec ce seul port aussi, et pas que chez Apple, tous ceux qui ont un haut de gamme en tout cas.

                  Et rien n'empêche les autres constructeurs de suivre. Or pour le PoE rien n'émerge car il n'est pas concurrentiel sur ce secteur d'activité. L'USB-C est plus intéressant quoique tu en penses. En plus que l'USB-C est bien plus répandu.

                  Le PoE c'est bien pour les appareils qui ont impérativement besoin d'un câble Ethernet et qui peuvent être éloignées d'une source d'alimentation (ou pour simplifier le câblage). C'est donc bien pour des switchs, des caméras IP ou pour l'IoT éventuellement. Pas vraiment pour un ordinateur portable.

                  • [^] # Re: Super projet

                    Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                    Oui, et les firmwares qui gèrent les puces pour le réseau Ethernet sont sans failles, les OS non plus tout comme les applicatifs.

                    Tu connais une seule faille de firmwares ethernet ? (un truc récent bien sûr, et pas un poc)

                    Tu connais une seul faille qui passerait par ethernet et non pas wifi ?

                    Le PoE c'est bien pour les appareils qui ont impérativement besoin d'un câble Ethernet

                    Pas seulement non. Quand tu as besoin de puissance sur un PC portable, une bonne liaison ethernet au lieu d'un wifi pourris est plus souhaitable.

                    "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Super projet

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+1/-1).

                      Tu connais une seule faille de firmwares ethernet ? (un truc récent bien sûr, et pas un poc)

                      Je n'ai pas d'exemple sous la main et ce n'est pas parce qu'il n'y en a pas divulgué que cela n'existe pas.

                      Tout composant est sujet à des failles, croire que les firmwares Ethernet sont moins exposés que ceux de l'USB me semble être un fantasme.

                      Tu connais une seul faille qui passerait par ethernet et non pas wifi ?

                      Là n'est pas la question, tu dis que l'Ethernet est plus sécurisé que l'USB C. Je demande des preuves plus poussées car en l’occurrence il n'y a pas de raisons particulières que cela soit vraie. En tout cas pour soutenir que le PoE est de fait plus sûr que l'USB C pour charger un appareil.

                      Le PoE c'est bien pour les appareils qui ont impérativement besoin d'un câble Ethernet

                      Pas seulement non. Quand tu as besoin de puissance sur un PC portable, une bonne liaison ethernet au lieu d'un wifi pourris est plus souhaitable.

                      Mais quel est le rapport avec le sujet ? Un ordinateur portable n'est pas relié à l'Ethernet en permanence, dans de nombreux cas (ou du moins pour de nombreux utilisateurs), l'Ethernet est moins utilisé que la fonction de charge.

                      Cumule ça avec un PoE qui est peu répandu et tu comprends en quoi ce n'est pas pertinent. L'USB C sert à d'autres choses que l'Ethernet (et est donc de fait plus utile que l'Ethernet seul pour ces utilisateurs) et grâce au fait que l'USB a été utilisé pour charger des appareils depuis longtemps, il y a de l'expérience et du matériel dans la nature pour se servir de l'USB C comme prise de charge.

                      Puis le connecteur Ethernet n'est vraiment pas pratique : fragile, gros, pas facile à insérer en aveugle…

                      Bref, là où je voulais en devenir c'est que le PoE est utilisé dans des appareils où l'Ethernet est obligatoire dans leur connectique de base. Un switch réseau ou un composant embarqué qui n'utilise pas le Wifi ou la 4G pour communiquer avec le réseau. Car dans ce contexte c'est pertinent pour éviter un câble supplémentaire. Pour un ordinateur portable, ce n'est pas vraiment le cas.

                      • [^] # Re: Super projet

                        Posté par . Évalué à 3 (+0/-0).

                        Je demande des preuves plus poussées car en l’occurrence il n'y a pas de raisons particulières que cela soit vraie.

                        Mais c'est n'importe quoi, de base, il n'y a aucune sécurité, il a fallu rajouter des couches pour éviter des prises qui copiait l'intégralité d'un téléphone. Il y a encore régulièrement des failles Bluetooth, je parie que c'est la même chose pour USB, qui de base n'offre aucune sécurité. On ne parle pas de faille d'implémentation mais du concept même.

                        L'usb, c'est fait pour mettre un clavier ou pour transformer son téléphone en clef usb, ce qui est une faille monstrueuse de sécurité si on sait pas ce qu'il y a de l'autre coté de la prise.

                        C'est totalement hallucinant de croire que ethernet soit au même niveau, puisque il n'y a jamais eu besoin d'avoir confiance avec "l'autre bout" pour que cela fonctionne de façon sécurisé.

                        "La première sécurité est la liberté"

                • [^] # Re: Super projet

                  Posté par . Évalué à 2 (+0/-0).

                  Les Thinkpad ont ce genre de connecteurs multi-fonctions aussi.
                  Le dock est un petit boîtier avec plein de connecteurs, HDMI, DisplayPort, RJ45, USB, etc, et il transmet aussi l'alimentation.
                  On peut donc débrancher le câble d'alimentation normal qui est aussi en connectique USB-C même s'il ne fait que le courant.

                  Bref c'est pas que Apple, et de plus en plus de téléphones sont en USB-C, ça fait 4 ans que j'en ai un comme ça, et t'auras du mal à trouver du matos Apple chez moi…

                  Yth.

      • [^] # Re: Super projet

        Posté par . Évalué à 0 (+0/-0). Dernière modification le 12/10/19 à 16:47.

        Hello,

        Merci pour tes précisions :)

        Pour le clavier c'est super ! Parfait pour le 15" au début, en effet après pourquoi pas des variantes.

        Pour le 2ème disque, j'aurais préféré un 2"5 SATA standard, ça permet d'avoir un stockage de masse à bas coût. Mais je comprends votre décision (place, poids, et possibilité d'avoir 2 OS sur disques distincts).

        Pour les modules / vis, bah c'est votre choix, il se comprend même si on ne le partage pas, on ne va pas épiloguer dessus.

        Bonne suite !

  • # Bêta‐testeurs hors Alsace

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0). Dernière modification le 09/10/19 à 20:57.

    C'est possible de devenir bêta‐testeur même si on habite pas en Alsace, mais qu'on est prêt à faire le déplacement ? Ça m'arrive d'y aller de temps à autre.

  • # Ce qui existe déjà dans le commerce

    Posté par . Évalué à 2 (+2/-0).

    Bonjour,

    voici un ordinateur portable avec quelques modules déjà disponible :

    The CRAZY Upgradeable Laptop (Youtube)

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.