Richard Stallman sur le rejet des brevets logiciels en Europe

Posté par  . Modéré par Amaury.
Étiquettes :
0
5
août
2005
Justice
Richard Stallman publie un article dans the Guardian dans lequel il rappelle que le rejet de la directive sur les brevets logiciels en Europe n'est qu'un gain de temps et que les lobbies pro-brevet se groupent et réessaieront.

M. Stallman parle aussi de l'aspect positif du rejet de la constitution Européenne par la France et des Pays-Bas ainsi que du caractère anti-démocratique de la commission et du conseil. M. Stallman a même une proposition pour y remédier.

NdM : il revient aussi sur l'implication du BSA, les pressions sur les gouvernements et les retournements de personne, et conclut « Le temps est venu de renforcer le mouvement anti-brevets-logiciels pour être à même de contrer la prochaine attaque. » Voir aussi le journal Richard Stallman sur le rejet des brevets logiciels.

Aller plus loin

  • # Toujours aussi mesuré

    Posté par  . Évalué à 10.


    Europeans are fortunate that French and Dutch voters conclusively rejected the proposed EU constitution. The document explicitly prioritised the interests of business over the public. It slightly increased the power of the parliament while greatly increasing the power of the council of ministers: in other words, it would have made the union less democratic.


    Heureusement que M.Stallman le ricain est là pour nous expliquer la vie et résumer en deux phrases rapides un débat qui a duré plusieurs mois et un texte de plusieurs centaines de pages...

    (envoyez les -1)
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à -1.

      Je suis d'accord. Le pauvre RMS n'a pas compris qu'il s'agissait surtout d'une compilation des anciens traités, on dirait.
      En plus, je vois pas en quoi le fait que le TCE augmentait le pouvoir du Conseil est une perte de démocratie. Le Conseil et le Parlement sont les deux chambres, on ne trouve pas en France qu'on manque de démocratie parce que le Sénat a moins de pouvoir que l'Assemblée Nationale.
      De plus il me fait doucement rigoler, notre ami gourou, en parlant des intérêt du business avant celui du public ; le TCE est à 80% une réglementation de la concurrence, il voulait quoi ? Qu'on laisse tout dans le flou et qu'on compte sur la générosité des entreprises pour ne pas pourrir le marché ?

      Allez, je moinsse RMS (qui a dit "une fois de plus." ?).

      GL
      • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9.

        on ne trouve pas en France qu'on manque de démocratie parce que le Sénat a moins de pouvoir que l'Assemblée Nationale.
        Sans doute parce que dans ce cas, la chambre qui a le plus de pouvoir est celle dont les membres sont élus au suffrage universel direct ?
        • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à -7.

          Vous faite une érreur de taille :
          La france n'est plus une démocratie!!!

          La france n'est plus qu'une république (bananière) où les politiques se maintiennent au pouvoir avec la complicité de média "amis".

          Un pays où l'on autorise la censure abusive (LEN), je n'appelle plus ça une démocratie (deja qu'avant c'étais pas le cas, alors maintenant...).

          Je vous rappelle qu'une démocratie c'est ceci, même si il n'y a pas de "vraie" définition :
          « ...un gouvernement qui est dirigé avec le consentement du peuple. » plus le cas
          « ...un système de gouvernement dont l'autorité suprême appartient au peuple. » au parlementaires
          « ...la gouverne du pays par le peuple directement ou par représentation. » il n'est même pas représenté (enfin en considérant que le peuple soit différent des lobbys de l'industrie...)
          « Le mot démocratie lui-même signifie 'la gouverne de l'État par le peuple' . Une démocratie est un système où les individus peuvent changer de dirigeants de façon pacifique et où le gouvernement a le droit de gouverner parce que le peuple lui a conféré ce droit. » heu vous croyez qu'il y aurrais moyen de changer le gouvernement avec une manifestation ?

          ps : merci à http://www.aceproject.org/main/francais/ve/vec05b01.htm(...) pour leur définitions.
          • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

            je sais que Linux-fr a parfois du mal à rester dans le sujet, mais là, on en est, j'ose le dire, assez éloigné.

            Mais que fait la censure ?
            la loi LEN ?
            la police ?
            un brevet sur le Troll ?

            ----->[]
      • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

        >>on ne trouve pas en France qu'on manque de démocratie

        "on" ?

        TU !

        En ce qui me concerne, c'est un peu différent ! Mais bon, si "on" pense à ma place...

        >>Qu'on laisse tout dans le flou et qu'on compte sur la générosité des entreprises pour ne pas pourrir le marché ?

        Si je me fie (plus ou moins) à ce que dit ce bon vieux Stallman, il veut (enfin voudrait) qu'on se batte. Qu'on lutte. Les gens qui veulent changer les choses, ils veulent qu'on lutte. Les autres, ils veulent qu'on fasse des fêtes nationales (de nationalistes ? :))) et qu'on fasse pas chier ceux qui savent et qui gouvernent pour le bien de tous.

        Je sais bien que ceux qui luttent n'attendent pas Stallman pour le faire. Cela dit, c'est jamais inutile de le repeter...

        Par ailleurs, sa remarque

        "The Hungarian representative voted for software patents even as his prime minister said Hungary was against them. The German representative voted in favour even after the German parliament voted unanimously against. The Dutch government pushed software patents through the council of ministers after its parliament ordered it to reject them."

        est une très belle illustration du principe de la démocratie représentative en europe... et partout ailleurs !
        • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

          Posté par  . Évalué à 2.

          Sympa de couper ma phrase.

          Je disais « on ne trouve pas qu'on manque de démocratie parce que le Sénat à moins de pouvoir que l'Assemblée. », merci de la laisser entière, histoire que de ne pas en changer le sens.

          Je n'ai jamais entendu des gens se plaindre que le Sénat a moins de pouvoir que l'Assemblée, c'était le sens de ma remarque. D'où le « on ».


          >>Qu'on laisse tout dans le flou et qu'on compte sur la générosité des entreprises pour ne pas pourrir le marché ?

          Si je me fie (plus ou moins) à ce que dit ce bon vieux Stallman, il veut (enfin voudrait) qu'on se batte. Qu'on lutte. Les gens qui veulent changer les choses, ils veulent qu'on lutte.


          Je ne vois pas le rapport avec ce que j'ai écrit. J'ai répondu qu'il était logique qu'une grande majorité des articles du TCE parlent de la concurrence, et qu'il est bon que cette concurrence soit justement bien réglementée, pour ne pas laisser trop facilement les coudées franches aux grosses entreprises, qui elles, n'ont pas forcément pour objectif la satisfaction du citoyen-consommateur (même si ce n'est pas forcément le cas pour les politiques, à cause des pressions des lobbies, ce n'est pas leur objectif).

          Je n'ai pas dit qu'il ne fallait pas lutter.

          GL
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à -1.

      Exactement, de quoi je me mêle ? Mr Stallman a plein de bonnes idées mais je trouve un peu déplacé de donner son avis là-dessus...

      J'ai d'ailleurs souvent entendu ce son de cloche, lors de ce fameux référendum : des appels au vote non simplement parce qu'"on" jugeait que le projet de constitution était défavorable au logiciel libre et à la non-brevetabilité. Déjà il faut qu'on m'explique comment on peut en être si sûr (il y avait tellement de paramètres en jeu), et surtout je ne comprends pas qu'on puisse arrêter une décision de vote aussi vaste sur un sujet aussi précis. Je le dis sans révéler mon vote, mais de toute façon mon commentaire reste valable dans les deux cas.

      Enfin le vote a eu lieu, le peuple s'est exprimé.
      • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Et de quoi se sont mêlés les francais pendant la campagne présidentielle américaine ?
        RMS a le droit de donner son avis.
        • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

          Posté par  . Évalué à 6.

          Tout à fait.

          Il a aussi le droit de l'argumenter. Ce que je n'aime pas trop c'est cette façon d'asséner une vérité comme si c'était un problème simple.

          S'il y a eu autant de débats et polémiques pendant plusieurs mois, c'est pas pour rien.
          • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

            Posté par  . Évalué à 8.

            Sauf que ce qu'il dit est parfaitement exact : la CE est la seule constitution au monde à assurer littéralement que le but de l'Europe est la libre circulation des biens et sa santé économique (j'ai pas le texte sous la main : quelqu'un connaît la formule exacte ?) et ce qu'il dit sur l'équilibre des pouvoirs est également exact. La seule chose contestable est sa conclusion sur le fait que cela rendrait l'UE moins démocratique et que le Non était une bonne chose.
            Je pense que votre réaction est un peu éxagérée : évidemment que RMS va se sentir concerné par ce vote, en fait c'est plutôt bon signe que le monde se préoccupe un minimum de ce que fait l'Europe dans son coin, ça montre bien qu'elle a un certain poids sur la scène internationale.

            --
            Jedaï
            • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

              Posté par  . Évalué à 5.

              la CE est la seule constitution au monde à assurer littéralement que le but de l'Europe est la libre circulation des biens et sa santé économique


              Et alors ? Historiquement, la CE, c'est exactement ça : des accords de circulation des biens. Si mes souvenirs sont exacts, ça a d'ailleurs commencé par un traité concernant l'acier et le charbon...
              • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

                Oui mais ce sont des traités internationnaux. Ce ne sont pas une constitution internationnale.

                C'est une subtilité qui semble échaper aux oui-ouistes.
                • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                  J'y crois pas, on arrive à en reparler...
                  les TCE est un TRAITE (la premiere lettre de TCE signifie quoi?).
                  Donc mettre un ensemble de traité existants dans un traité, ca ne me choque pas.
                  C'est malencontreu qu'on ai utilisé le mot "constitution" seul (grrrr les politiciens)

                  C'est une subtilité qui semble échaper aux non-istes.
                  (pour me faire moinser encore plus : et il semble maintenant leur echaper que leur superbe arbument de plan B est toujours pas la...)
                  • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

                    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 0.

                    Ce traité instituait un constitution anti-démocratique. C'est en celà qu'il était malsain et qu'il fallait lui faire barage.

                    Ce qui me choquait c'était de constitutionnaliser se package.

                    Le TCE n'était même pas un plan A, alors un plan B, hein :o)
                  • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    les TCE est un TRAITE (la premiere lettre de TCE signifie quoi?).

                    Et le C, il signifie quoi ?
                  • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

                    Posté par  . Évalué à -1.

                    A la différence près, que certains articles de la constitution sont vérouillés et qu'il faut une majorité absolue pour les amender... (je tiens cette info d'un avocat).
                    C'est surtout ça la subtilité à retenir ;-)
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à 8.

      Ce ne pas la première ni la dernière fois que Stallman dit une contre-verité.

      Je suis prêt à parier que les euro-députés auraient votés de manière identique si le oui était passé. Tout simplement le message sur la brevetabilité des logiciels a été à peu près compris (merci à tout ceux qui ont contribué à la lutte) et surtout un euro-député est fier de son petit pouvoir (ou croit en la démocratie, on ne sait jamais), et il n'apprécie donc pas que la commission essaie de passer en force.

      Je rappelle que les eurodéputés les plus acharnés à défendre le oui, étaient aussi les plus acharnés et les plus efficaces dans leur lutte contre les brevets logiciels (Lipietz, Rocard, Bendit, Onesta). Et qu'il est donc malvenue de faire un lien entre le Non et la lutte contre les brevets logiciels.

      Je rappele également que le TCE ne comporte objectivement que des (insuffisantes) avancées par rapport au traité de Nice. Je me suis aperçu en décortiquant les raisons du Non au sein de mon entourage, qu'il s'agissait plus de rejeter en bloc Maastricht, Amsterdam, l'élargissement et Nice, ainsi que la Commission européenne, toujours soumise au lobbying industriel et/ou à une idéologie néolibérale dogmatique...

      En bref on a saisi là une des trop rares occasions de donner son avis sur une Europe technocratique, opaque, pas démocratique, magouilleuse, froide, élitiste, néolibérale, et qui se fout de nous et de nos besoins comme de l'an 40. Certe, l'Europe a aussi quelques qualités, mais il y avait urgence à mettre le ola et à impulser une autre direction. Et ce désir positif légitime largement le vote négatif. Même si ce n'était pas mon avis.

      Mais argumenter en prétendant que le tce aurait empiré la situation par rapport au traité de nice, à moins d'assumer un point de vue souverainiste, c'est de la mauvaise foi, ou de l'incompétence. Le traité de Nice pour 30 ans, beurk ! Reviens TCE, je t'aime ! Snif.

      Tout cela dit, les analyses de Richard Stallman sur les biens immatériels reste ma référence, pour ne pas dire ma bible :-) C'est bête, mais je ne connais pas d'analyste plus pertinent sur la question. Après forcément en dehors de son domaine de compétence, ou sur les modalités concrete de la lutte, c'est inévitable de se tromper de temps en temps :-p
      • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

        Tout simplement le message sur la brevetabilité des logiciels a été à peu près compris

        N'importe quoi. Tous les eurodéputés (ou presque) ont voté pour le rejet de la directive, que ce soit les pro-brevets ou les anti-brevets. Les pro-brevets ont préféré ne pas voir passer une directive qui pouvait (avec des amendements) clarifier la situation dans le sens des anti-brevets.

        Simplement une tactique pour pouvoir réattaquer plus tard, avec plus de lobbying.
        • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

          Posté par  . Évalué à 3.

          Merci de la précision, je suis passé trop vite, veuillez m'en excusez. Il y a eu effectivement pas mal de vote stratégique, et il ne faut pas interpréter ce vote algébriquement. Autant pour moi.

          Mais je nuancer un peu le "n'importe quoi" (question d'amour propre;-) : les précédents votes ont montré qu'une majorité de députés européens s'opposent aux brevets logiciels. Pour diverses raisons, mais il s'agissait bien d'une opposition. Et la résistance exemplaire aux pressions de la commission et des industriels semblent montrer qu'un nombre non négligeable d'euro-députés ont vraiment compris l'enjeu, ne serait-ce qu'intuitivement.
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      Il reprend juste de maniere simplifiee un des arguments du non, qui pour lui doit etre le plus important. Meme si il n'est pas Europeen, il a bien le droit d'etre partisan du non (d'ailleurs en France, personne ne s'empeche de donner son avis sur qui serai le meilleur president americain).

      http://l-lang.org/ - Conception du langage L

    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à -3.

      tu veux dire que dans une interview , il devait en parler pour plusieurs centaines de pages ?
      on a gagné on a gagné
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à 3.

      Heureusement que M.Stallman le ricain est là pour nous expliquer la vie et résumer en deux phrases rapides un débat qui a duré plusieurs mois et un texte de plusieurs centaines de pages...

      La résurrection de trolls en 3 leçons:
      1 - choisir un vieux sujet grâce auquel on a déversé notre bile les uns sur les autres
      2 - évoquer le sujet sans prendre parti
      3 - attendre (pas longtemps) que ça morde.

      Merci Flo, pour cette partie de rigolade qui m'avait presque manqué depuis le 29 mai :o) Qu'on ait été pour ou contre, ce fut un moment privilégié de découverte des motivations qui nous animent. Vivement 2007 (^^,)
      • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        >>on a déversé notre bile les uns sur les autres

        Sympa ! Dommage j'étais pas là !

        Un jour, je vais me renseigner où c'est qu'on achete les cartes d'électeur et comme ça, moi aussi je pourrai jouer... Bon si ça coute pas trop cher, hein !
        • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

          Posté par  . Évalué à 1.

          >>on a déversé notre bile les uns sur les autres
          Sympa ! Dommage j'étais pas là !

          Va faire un tour dans la rubrique "sondages" et tu trouveras celui intitulé "Le référundum sur le traité consitutionnel européen". C'est volontaire de ma part de ne pas mettre le lien : le chargement de la page est un peu lourd car il y a beaucoup de commentaires.
    • [^] # Re: Toujours aussi mesuré

      Posté par  . Évalué à 1.

      Parce qu'il n'est pas européen, Stallman n'a pas le droit d'avoir un avis?

      Je ne me gène pas pour critiquer l'action du gouvernement américain et je ne me sens pas moins légitime que RMS. Au contraire tu devrais essayer de comprendre et de profiter des points de vues extérieurs plutôt que de le traiter de "ricain", ce qui est complètement déplacé voire stupide, car tu le mets ainsi dans le même sac que ses compatriotes pro-Bush ou pro-n'importe quoi, comme si tous les gens d'une nation avait la même opinion, la même culture, la même connaissance... Lorsque l'on globalise en disant "les Français" ou "les Américains", ce n'est légitime que sur des sujets qui sont de larges consensus et encore, il faudrait plutôt dire "la majorité des".

      J'ai aussi débattu du TCE pendant des mois, pourtant quand je le résume, je ne reprends pas l'ensemble des arguments, seul le plus important à mes yeux (définition d'une politique en plus des institutions).

      La défaite a peut être été amère pour les ouiouistes, mais il faudra bien qu'il change de ce genre d'attitudes méprisantes qui n'ont pas été pour rien dans le basculement du vote à mon humble avis.
  • # Traduction française

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Houbaa nous gratifie d'une traduction française dans son journal :

    http://linuxfr.org/~Houbaa/19010.html(...)

    Merci
  • # Voila un esprit ouvert

    Posté par  . Évalué à -6.

    C'est ce que j'aime bien chez ce M., c'est la dictature de sa pensee. Et il se permet de donner des conseils de démocratie.
  • # très polémique cette interview

    Posté par  . Évalué à 7.

    Je pense que RMS, comme chacun des lecteurs de linuxfr ont le droit d'exprimer leur opinion sur le sujet. On est d'accord, ou on l'est pas, celà ne signifie pas que les commentaires sont inutiles.
    Perso, je suis d'accord avec RMS sur le fait qu'il y a eu des abus dans les rouages des institutions par la pression des lobbyistes. Que moi aussi j'aimerais que le parlement puisse avoir force de proposition des lois! car le parlement nous représente nous, pas la commission.
    Mais je pense aussi que le problème est plus complexe, il n'y a pas les gentils d'un côté et les méchants de l'autre! juste des intérêts divergeants. RMS est un grand rêveur et je pense que celà ne fait pas de mal qu'il exprime ses idées publiquement, au contraire, celà permet de faire avancer le débat.
  • # Oui M. Stallman est américain et alors ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    C'est bien grâce à lui que, ce rêveur, si nous avons une communauté du logiciel libre avec des lois pour la protéger des rapaces. Cette idée et sa mise en oeuvre ne viennent pas d'européens il me semble. Et n'oublions pas non plus que les lois sur la concurrence sont issues du système américain, ce ne sont pas non plus les européens qui les ont initiées. L'administration et les multinationales américaines ont beaucoup de défauts et sont néfastes à nos libertés, c'est entendu. Maintenant, cracher sur un grand monsieur des libertés informatiques comme M. Stallman quel manque de respect et quelle ingratitude.
    • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

      Posté par  . Évalué à -1.

      Tu as parfaitement raison, comme il a fait de bonnes choses pour le monde du logiciel, je vais m'interdire de critiquer ce qu'il raconte à propos de l'Europe, ça serait vraiment un manque de respect envers ce saint homme.

      GL
      • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

        Posté par  . Évalué à 3.

        Je n'ai rien contre la critique. Je m'indigne juste devant certains propos américanophobes primitifs. Il ne mérite pas l'insulte même s'il se trompe, d'ailleurs qui n'a jamais fait d'erreurs ? D'autant plus qu'il ne s'implique pas pour ses intérêts personnels.
        • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

          Posté par  . Évalué à 0.

          Tu peux me dire où tu vois des propos américanophobes ?

          De plus, personne ne dit qu'on ne fait jamais d'erreur, seulement ce n'est pas une raison pour ne pas en accepter les conséquences. Tu fais erreur, on te le dit. On ne va pas te lyncher.

          GL
          • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Le premier post si je lis bien : "Heureusement que M.Stallman le ricain est là pour nous expliquer la vie..."
            • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

              Posté par  . Évalué à 1.

              étant l'auteur du premier post (auquel tu arais d'ailleurs pu répondre, ça aurait été plus pratique) je tiens a signaler que j'ai longuement hésité a le mettre ce "le ricain". c'est loin d'etre le fond du commentaire. et ce n'est pas de l'anti americanisme primaire.

              le fond, c'est que je trouve qu'il analyse un peu trop rapidement en 2 coups de sabre un sujet aussi complexe que la constitution europpénne. "le ricain" c'était surtout pour souligner le fait qu'il n'est pas européen (donc encore moins français ou hollandais) et donc qu'il n'a pas pris part au gigantesque débat qui a eu lieu. et que donc ses phrases font un peu donneur de leçons sans vraiment etre concerné. c'est tout (oui, comme les français pendant la campagne américaine, comme l'a souligné quelqu'un d'autre).

              (a la reflexion j'aurais pas du les mettre ces 2 mots, j'aurais du plus me méfier des interprétations qu'on pouvait en faire. désolé)
              • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                Posté par  . Évalué à 0.

                Bon autant pour moi. Mauvaise interprétation. Si en désignant M. Rabbin j'ajoute "l'israëlien" tu en déduis quoi ? Ca ajoute quelquechose à mon propos ? Cela dit incident clos, je veux bien croire tout ce que tu répondras.
              • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                Posté par  . Évalué à -2.

                ah , je ne peux pas parler d'un truc car je suis ne pas concerné ,c'est sympa
                le débat fut partisan et assez peu intérréssant les oui-ouiste et le non-noniste ayant souvent des arguments bas de gamme ne pas être dans la méle est un avantage
                le pire cest que l'on avait pas envie d'elever le débat vu le niveau des ouio-ouisite

                la naiveté touchante des oui-ouiste ,contre leréalisme glaciale de non-noniste


                on a gagné on a gagné
                • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  > ah , je ne peux pas parler d'un truc car je suis ne pas concerné ,c'est sympa

                  bien sur que si. mais vaut mieux quand meme eviter les phrases à la "c'est comme ca et pas autrement" quand c'est evident que tu n'es pas le mieux placé pour avoir une opinion aussi tranchée (et surtout non argumentée)...

                  >la naiveté touchante des oui-ouiste ,contre leréalisme glaciale de non-noniste
                  >on a gagné on a gagné

                  ........
                  je crois que c'est pas vraiment le sujet....
                  • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    le problème est bien souvent d'être trop impliqué pour ne pas avoir assez de recul
                    on réfléchit dans une logique particulière et un avis extérieure est souvent intérréssant , même s'il n'est pas le nôtre
                • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                  Posté par  . Évalué à 4.


                  la naiveté touchante des oui-ouiste ,contre leréalisme glaciale de non-noniste

                  C'est rigolo j'aurais tendance à inverser le propos

                  (et merde, j'ai replongé)

                  En tout cas ces provocations gratuites sont complètement stériles (trolls, quoi), et tu ferais peut être bien de réfléchier à des trucs constructifs maintenant que le vote est passé.
                  • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                    Posté par  . Évalué à 2.

                    ce qui s'est passé autour des brevets logiciels m'a fait perdre toute illusion au sujet de l'europe et l'envie de limiter les dégats de celle-ci a toujours été clairement annoncé
              • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                Posté par  . Évalué à 3.

                Le fait est que l'utilisation, aujourd'hui, de « ricain » au lieu de « américain » ou de « étasunien » (mots neutres) porte en elle-même une connotation xénophobe, volontaire ou involontaire (involontaire dans ton cas, dont acte). Ça n'a pas forcément toujours été le cas, c'est vrai, de même que le mot « nègre » n'a pas toujours été connoté de racisme, et a pu être employé autrefois comme aujourd'hui on emploierait le mot « noir » (mot neutre).

                J'ajoute que le terme « ricain » reflète aussi chez certains français une sorte de complexe d'infériorité envers les États-Unis, que je trouve malheureux.
                • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

                  Concernant ta derniere phrase, je suis tout a fait d'accord. Ce complexe d'inferiorite vient du fait que les francais n'ont toujours pas digerer de ne plus etre parmi les 2 ou 3 premieres nations du mondes, comme ce fut le cas un ou deux siecles plus tot.
                • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                  Posté par  . Évalué à 3.

                  Le fait est que l'utilisation, aujourd'hui, de « ricain » au lieu de « américain » ou de « étasunien » (mots neutres) porte en elle-même une connotation xénophobe, volontaire ou involontaire (involontaire dans ton cas, dont acte).

                  Je ne suis pas d'accord, dire que c'est involontaire est ridicule.
                  On parle bien de « perfide albion », « froggies », « yankees », sans y mettre de l'hostilité. Ils s'agit juste de petits noms qu'on se donne. Si des personnes se sentent mal en entendant ces termes peut-être qu'elles devraient péter un coup et arrêter la parano.

                  Après, ça semble être à la mode de faire du 100% politiquement correct, de voir dans chaque terme le côté uniquement dévalorisant. Tout comme on parle maintenant de « personne à mobilité réduite » pour parler d'un cul-de-jatte, de « personne de type malvoyant » pour désigner un aveugle, et caetera. Ça en devient franchement ridicule.

                  GL
                  • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

                    Posté par  . Évalué à 1.

                    « Perfide Albion » ou « froggies » ont pris au fil du temps une valeur de second degré et sont aujourd'hui utilisés quasi exclusivement à ce titre. Ce sont de mauvais exemples. De même ça ne choque pas, même aujourd'hui, d'entendre Desproges (par exemple) parler de « nègre » parce que là encore c'était du second degré. (Je passe mon tour quant à « yankees », que je n'entends pas couramment autour de moi et qui ne m'évoque pas grand chose...)

                    Ce n'est pas une question de « politiquement correct ». Je reprends mon exemple du mot « nègre », dont je considère qu'il porte aujourd'hui une connotation raciste (est-on au moins d'accord là-dessus ?). Le mot neutre correspondant est « noir », ce n'est pas du politiquement correct. Le politiquement correct, ce serait de parler de « personne de couleur », expression qui, effectivement, devient un peu ridicule.

                    Mais ceci étant dit, et contrairement aux apparences, je pense être plus ou moins d'accord avec toi, en ceci que je pense que la distinction entre mot neutre, mot négativement connoté et expression relevant du politiquement correct est quelque chose qui dépend à la fois de l'air du temps et de la sensibilité individuelle. Les gens de la génération de mes grand-parents utilisaient le mot « nègre » sans forcément de connotation raciste. Peut-être qu'une future génération se formalisera de nous entendre parler de « culs-de-jatte » ou peut-être même que cela dérange certains dès aujourd'hui et de bonne foi. Je fixe là la limite du politiquement correct: employer un mot plutôt qu'un autre parce qu'il nous dérange, c'est normal; employer un mot plutôt qu'un autre pour suivre un effet de mode, de mauvaise foi, c'est du politiquement correct.
            • [^] # Re: Oui M. Stallman est américain et alors ?

              Posté par  . Évalué à 4.

              Ah c'est de l'antiaméricanisme, ça ?

              Pour moi l'auteur du post veut juste signifier que RMS n'est pas le mieux placé (à ort ou à raison, je m'en moque) pour critiquer le TCE.

              GL
  • # Un brevet de fait de M$/IBM/Apple/Cisco sur les langues et les locales ?

    Posté par  . Évalué à 5.

    L'affaire des brevets est importante. Comme l'est le procès de M$ à Bruxelles.

    Mais elle ne devrait pas cacher la tentative discrète de prise de contrôle du marché mondial des outils linguistiques et de l'alignement universel des fichiers locales (donc de la mainmise sur la culture et sur les OS) par une alliance utilisant sa prise de contrôle du consortium Unicode ( http://unicode.org(...) ). Il s'agit très simplement de confirmer leur contrôle sur le registre IANA qui le documente (pour HTML, XML, CLDR dit le Charter IETF qu'ils ont rédigé) et d'en aménager le format à leur avantage . Rien de bien passionnant. Et pourtant, la propagation de la compatibilité technique fera que de proche en proche ces étiquettes ("langtags") qualifieront les pages web, les pages de presse écrite dont elles rendent compte via des lecteurs numériques ou qu'elles préparent via composeuses, traitement de texte, etc.

    En soi, l'étiquetage informatique des langues, cultures, de l'expression individuelle, etc. un travail gigantesque et passionnant, la clé du développement humain/humain de l'internet. D'autant plus que la compatibilité généralisée de l'étiquetage des outils linguistiques va pouvoir commencer au fichier locale des ordinateurs et des composants du réseau. Ceci va permettre une interintelligbilité linguistique de bout en bout, capable de supporter une vernacularisation interculturelle du réseau (je peux supporter sur le réseau la façon de parler de mon quartier, de mon entreprise, de mon métier, et aider les autres à accéder à ses richesses par des outils d'aide intégrés [IETF WG-OPES]). Tout en restant totalement homogène avec le réseau global et protégé des contrôles, interférence, etc. L'émergence d'un "net_locale" pour supporter cela en addition. A priori tout cela est génial et porteur d'un travail passionnant sur le brainware (noogitiel) : l'utiliser ensemble ! Le challenge sociologique et technique du siècle.

    L'ennui est que l'étiquette pro(im)posée n'est constituée que de trois éléments principaux : la langue (code ISO 639), l'écriture (code ISO 15924) et le pays (code ISO 3166). La référence de la page du catalogue FNAC. Rien pour indiquer l'éditeur, le dictionnaire, le style, la date, l'utilisateur. Tous les français locaux, spécialisés, techniques, artistiques, etc. de France sont "fr-latn-fr". L'expérience de Javascript ou de Java a montré comment se fait la microsoftisation d'un standard, par accaparement progressif de son nom dans l'esprit des utilisateurs. Adieu l'Académie, le jargon du Libre, le français administratif, le français technique, Molière, Brel ou le Rap : le Word French pour tous. Si cela ne suffit pas : pas de problème, un ajout (breveté ?) à Word, ou l'anglais universel (au Pentagone cette stratégie culturelle a un nom : "shapping the world" - "shopping the world" à Redmond).

    Le projet CLDR (IBM au départ) est que tous les OS bénéficient du même "locale" produit par Unicode qui réunit principalement... M$, IBM, Apple, Cisco. Sous peu un fichier et des applis brevetées M$ nécessaires pour faire tourner Linux ? Brillant !

    Dans cette affaire nous souffrons de ce que le Libre américain ne se sente pas concerné : dans le monde entier chacun associe sa culture, sa pensée, sa liberté, sa vie personnelle à sa langue. Ceci n'est pas aussi vrai pour les anglo-saxons en raison du caractère international et commun de l'anglais. Par exemple l'Américain moyen identifie sa culture infiniment plus à son drapeau national qu'à sa langue américaine. Et le contrôle économique et anti-terrorisme par le nivelage linguistique ne lui déplaît pas.

    L'offensive est croisée à l'ISO, IETF, W3C et sans doute d'autres espaces de normalisation. Elle est déployée par une équipe très réduite, soutenue par une vingtaine de faire-valoirs, prêts à tous les passe-droits. Le sujet n'étant pas médiatique et peu connu, cela suffit.

    Peu à peu un dispositif puissant et exaltant se forme autour d'une avancée technique Linux, réseau et Libre possible exceptionnelle. Cet effort a conduit à un projet de déclaration d'égalité linguistique des chances (quelque soit sa langue chacun a droit à innover et utiliser comme s'il parlait anglais). Il devrait se concrétiser dans les semaines qui viennent par la formalisation d'une MLTF (MultiLingualism TF), la documentation des Centres de Référence Communs (la distribution granulaire d'un IANA étendu - sous Linux IPv6 en démo), l'intégration de la norme ISO 639-6 en préparation (20.000 langues répertoriées et documentée par une équipe franco-galloise), le soutien du MINC (Multilingual Internet Names and Cultures), un intérêt acquis et positif du SMSI (trois Membres du WGIG sont impliqués, l'association française Eurolinc (Louis Pouzin [le papa français du Net et de bien d'autre choses]) fait un travail remarquable). Mais il y a besoin d'aide technique pour transformer tout cela en "running code" Linux/IPv6, en serveur d'évaluation et de démo, en distro capable de gérer les "coreboxes" du MultiLingual Internet avant qu'il ne soit le M$ Internet.

    A quoi nous sert d'avoir gagné du temps sur les brevets, si nous devons, pour continuer à nous battre, utiliser des outils d'écriture réclamant des royalties à nos adversaires ? Si le Libre - pour rester libre - ne peut plus qu'être en ASCII anglais ...

    Bien sur, tout cela ne se fera pas en un jour. Mais il est des petits grains de sable …

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.