Sortie de GIMP 2.99.8 (version de développement)

Posté par  (site Web personnel) . Édité par pompoko, bobble bubble et Julien Jorge. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
85
3
nov.
2021
Graphisme/photo

GIMP 2.99.8 est notre nouvelle version de développement, qui arrive à nouveau avec un lot considérable d'améliorations.

"Travail en cours 2" (suite l'image de sortie de GIMP 2.99.6) par Aryeom

"Travail en cours 2" (suite de l'image de sortie de GIMP 2.99.6) par Aryeom, licence Creative Commons by-sa 4.0

Sommaire

Pour une liste plus complète des changements, vous pouvez vous référer au fichier des NEWS ou jeter un coup d'œil à l'historique des modifications.

Outils de type clonage appliqués sur calques multiples

Les outils Cloner, Correcteur et Cloner en perspective fonctionnent maintenant lorsque plusieurs calques sont sélectionnés. Il y a deux nouveaux modes en particulier :

  • Lorsqu'on clone depuis plusieurs objets graphiques en cours de sélection vers un unique objet graphique, la source des pixels est la résultante des calques sources après composition. Cela est semblable à "Échantillonner sur tous les calques", à ceci près que l'opération est limitée à une liste d'objets graphiques et que vous n'avez pas à cacher les calques à partir desquels vous ne voulez pas cloner.

  • Lorsqu'on clone alors que plusieurs objets graphiques sont sélectionnés, chaque objet graphique clone de lui-même à lui-même, c'est à dire que chaque objet graphique est à la fois sa source et sa destination (les calques sélectionnés lors du choix de la source n'ont pas d'importance dans ce cas). Cela peut être particulièrement utile lorsque vous avez besoin de corriger plusieurs calques exactement de la même manière, par exemple lors d'un travail sur des textures et sur des mappings correspondants.

Le développement de cette fonctionnalité a été proposé et en partie soutenu financièrement par Creative Shrimp : Gleb Alexandrov et Aidy Burrows, des éducateurs pour Blender bien connus. Voici un extrait d'un de leurs nouveaux cours où l'outil de clonage multi-calques est déjà utilisé : extrait vidéo en mp4 ou extrait vidéo en webm

Cloner sur de multiples calques en même temps
Cloner sur de multiples calques en même temps — GIMP 2.99.8

Indicateur de sélection fonctionnel sous Wayland et macOS

La manière de dessiner les fenêtres a évolué avec les gestionnaires de fenêtres récents implémentant la composition. En particulier, la représentation de la sélection d'image (les "fourmis" 🐜 qui cheminent le long de la bordure de la zone sélectionnée) ne marchait plus sous Wayland, et il en allait de même sous macOS depuis la sortie de Big Sur. Les outils de sélection fonctionnaient toujours, mais les délimitations des zones sélectionnées n'étaient plus visibles sur le canevas.

Nous avons résolu ce problème en ré-implémentant la manière de tracer les sélections sur l'image. Notre but était simplement de corriger cela sous Wayland, mais notre nouveau contributeur macOS (voir ci-dessous dans la partie macOS) a pu confirmer que cela élimine aussi le problème sous Big Sur. La prochaine étape est maintenant de rétroporter cette solution vers la branche stable (cela affectera seulement macOS, car la version stable de GTK2 utilise XWayland et n'est donc pas concernée par ce bogue).
[Note d'auteur: entre la sortie de la dépêche sur gimp.org et sa traduction sur linuxfr.org, les utilisateurs macOS seront heureux d'apprendre que j'ai pu finir ce rétroportage]

Deux autres modifications propres à Wayland ont été faites. Tout d'abord, lors des compilations Flatpak, nous utiliserons maintenant la nouvelle permission fallback-x11 au lieu de x11 afin d'éviter un accès X11 non requis sous Wayland, ce qui nous permet d'améliorer la sécurité petit à petit.

Enfin, certains utilisateurs avaient rapporté des fuites mémoires importantes qui apparaissaient seulement sous Wayland (tout allait bien sous X11). Nous n'avons pas fait grand-chose donc le mérite ne nous revient pas, mais cela semble avoir été corrigé, probablement dans une dépendance avec du code spécifique à Wayland.

Une plus large couverture des périphériques d'entrée grâce à la prise en charge de Windows Ink

Spécifiquement pour GIMP sous Windows, la prise en charge du Windows Pointer Input Stack (Windows Ink) a été récemment ajoutée à GTK3 par Luca Bacci, qui l'a aussi incorporée à GIMP en ajoutant une nouvelle option dans le dialogue des Préférences pour pouvoir basculer entre Wintab (l'ancienne API) et Windows Ink. Vous pouvez accéder à cette option sur la page des Périphériques d'entrée.

Sélection de l'API pour les pointeurs d'entrée — GIMP 2.99.8

Sélection de l'API pour les pointeurs d'entrée — GIMP 2.99.8

C'est une avancée majeure pour les artistes qui utilisent Windows car de nombreuses tablettes ou périphériques tactiles prennent en charge Ink par défaut alors que l'ancienne interface Wintab nécessite des pilotes spécifiques.

Ceci est encore plus vrai pour Windows 8 et au-delà : avec ces OS les tablettes devraient marcher directement avec Windows Ink, sans nécessiter d'autre manipulation.

Focus sur canevas par clic sur la boîte à outils

Cliquer sur la boîte à outils ou sur la zone de dépose (sur Wilber, au dessus de la boîte à outil) retourne à présent le focus sur le canevas (de la même manière que le raccourci Échap). Cela vous permet de travailler plus efficacement avec des raccourcis qui nécessitent le focus sur canevas.

Par exemple, si le focus de votre clavier était jusque là sur une entrée de texte, cliquer n'importe où sur la boîte à outils (aussi bien sur un bouton que sur les zones mortes) vous permettra ensuite de vous déplacer sur le canevas directement par une pression sur la barre Espace, sans avoir à cliquer sur l'image (ce qui activerait un outil).

Abandon de l'icône-vignette

Après plusieurs années de discussions et de rapports de bogues, nous avons abandonné la fonctionnalité d'icône-vignette. Jusqu'à présent, lorsque des images étaient ouvertes, l'icône d'application dans la barre des tâches combinait un aperçu de l'image active et de l'icône d'application proprement dite (Wilber). L'icône changeait alors à chaque fois que l'image active changeait. Pour de nombreuses personnes, cela rendait plus difficile de trouver la fenêtre de GIMP parmi les fenêtres d'autres applications en cours.

De plus, à cause de changements récents dans le comportement des environnements de bureau, cette fonctionnalité marchait sur un nombre de plus en plus réduit de plateformes. Du coup, en fonction de votre OS et de votre environnement de bureau, cela pouvait soit ne pas marcher du tout, soit vous rendre la vie plus difficile. Cela explique pourquoi nous avons décidé de nous séparer de cette fonction.

Amélioration de la prise en charge des formats de fichiers : JPEG-XL, PSD/PSB et autres

JPEG-XL est à présent pris en charge de manière optionnelle grâce à Daniel Novomeskỳ, qui avait également contribué au support des formats HEIC et AVIF.

GIMP peut charger et exporter les fichiers JPEG-XL (.jxl) en niveaux de gris et en RVB, avec prise en charge des profils de couleurs. Notre greffon d'exportation fournit aussi une option "sans pertes" et plusieurs valeurs "Effort/Vitesse" pour l'encodage.

Options pour l'exportation au format JPEG-XL — GIMP 2.99.8

Options pour l'exportation au format JPEG-XL — GIMP 2.99.8

Ce greffon est différent du greffon tiers qui appartient à la bibliothèque libjxl, que nous utilisons également. Il prend en charge l'API de GIMP 3, charge les images en niveaux de gris réellement en niveaux de gris, est écrit en C plutôt qu'en C++ et propose plusieurs pré-réglages pour le compromis vitesse/qualité. De plus, nous ne rendons pas accessibles les fonctionnalités qui sont considérées comme étant expérimentales. Si vous êtes intéressés par le support du format JPEG-XL pour GIMP 2.10.x, nous vous invitons à utiliser le greffon provenant de libjxl.

Nous avons aussi amélioré la prise en charge pour les fichiers de projets Adobe Photoshop. GIMP gère maintenant les fichiers PSD d'une taille supérieure à 4 Gio et peut charger jusqu'à 99 canaux (les spécifications définissent un maximum à 56 mais certains échantillons de fichiers PSD ont davantage de canaux).

De plus, vous pouvez maintenant également charger les fichiers PSB qui sont essentiellement des fichiers PSD comportant une largeur et une hauteur allant jusqu'à 300 000 pixels.

Il y a encore davantage de changements pour la prise en charge des formats de fichiers et pour les greffons :

  • Les images au format SGI 16 bits sont maintenant prises en charge (jusqu'à présent, elles étaient chargées en tant que 8 bits).
  • Le greffon WebP a été porté vers l'API GimpSaveProcedureDialog.
  • Script-Fu gère maintenant les types GFile et GimpObjectArray.

Développement de greffons

Notre API pour les développeurs de greffons a reçu les améliorations suivantes :

  • Nouvelle fonction gimp_display_present() pour remonter une vue d'image donnée en haut de la pile d'affichage.
  • Nouvelle fonction gimp_export_thumbnail() pour faire une requête de la configuration utilisateur (ajoutée dans la page Importation et exportation d'images des Préférences dans cette version) qui détermine si un greffon de fichier doit exporter la vignette de l'image ou non.
  • Nouvelle fonction gimp_procedure_dialog_fill_expander() pour créer un GtkExpander dans les dialogues de procédures.
  • Tous les widgets appartenant au même conteneur dans un GimpProcedureDialog sont assignées à leur propre GtkSizeGroup pour un meilleur alignement des entrées générées, mais seulement au sein de leur propre niveau de widgets.

Correctif de fuites mémoire

Plusieurs contributeurs dont Andrzej Hunt et Massimo Valentini ont commencé à traquer de petites fuites mémoire avec des outils d'analyse de code, ce qui est une manière bien sympathique d'occuper vos pauses. Chaudement recommandé ! 👍

Changements concernant l'intégration continue

Windows

Compilations "nightlies" du programme d'installation de la version de développement

Nous avons écrit des règles pour la plateforme d'intégration continue afin de créer des installeurs. Cela est très pratique pour les utilisateurs qui désirent tester les nouvelles fonctionnalités avant leur sortie ainsi que les correctifs de bogues. Les installeurs sont préparés une fois par semaine car le processus complet prend environ deux heures et nous voulions éviter de le lancer trop souvent.

Si vous voulez tester le dernier installeur pour Windows, voici comment faire :

  1. Aller sur la liste des pipelines planifiés de GIMP et cliquer sur l'identifiant "Last Pipeline" correspondant à Windows installer.
  2. Sélectionner le job nommé "win-installer-nightly".
  3. Cliquer sur le bouton "Browse".
  4. Naviguer jusqu'au répertoire build/windows/installer/_Output/.
  5. Enfin, cliquer sur le fichier gimp-2.99.*-setup.exe pour le télécharger et l'installer.

Cette procédure ou toute autre version mise à jour de celle-ci est disponible dans la section "Automatic development builds" de la page de téléchargement.

⚠️ Soyez avertis qu'un installeur hebdomadaire est compilé entièrement automatiquement, sans vérification humaine. Cela a lieu à un moment plus ou moins aléatoire pendant le processus de développement et peut parfois résulter en un programme non-fonctionnel, même si nous nous efforçons de ne jamais laisser le dépôt dans un piètre état. Cet installeur est encore moins stable que les versions de développement. Nous vous sommes reconnaissants pour tout retour et rapport de bogues, mais nous vous demandons juste de ne pas vous attendre à ce que ces compilations soient parfaitement stables ou même utilisables. ☢️

Création automatisée des programmes d'installation de versions étiquetées

En plus des installeurs hebdomadaires, notre plateforme d'intégration continue génère aussi désormais l'installeur lorsqu'une nouvelle version est étiquetée. Cela devrait permettre des sorties d'installeurs beaucoup plus rapides, en quelques heures au lieu des quelques jours nécessaires avec l'ancien processus qui était entièrement manuel.

La seule étape de préparation d'un installeur qui n'est pas automatisée est la signature numérique. Celle-ci sera appliquée manuellement par notre mainteneur de longue date de l'installeur Windows, Jernej Simončič. Il téléchargera et vérifiera minutieusement le programme d'installation avant de le signer. Vous profitez ainsi du meilleur des deux approches : des compilations automatiques et un programme vérifié et testé par un humain.

Remarque : ce processus de sortie semi-automatique n'est valable que pour notre branche de développement ; il sera également utilisé pour la branche stable lorsque nous sortirons GIMP 3.0.

Cohérence des scripts d'installation

Nous avons également ajouté quelques tests supplémentaires pour vérifier la cohérence du script de création d'installeur. En particulier, les traductions sont prises en charge par les équipes de traduction de GNOME, et nous recevons parfois des traductions dans une nouvelle langue qui n'est pas encore correctement proposée par l'installeur. Il nous est arrivé à quelques reprises par le passé d'annoncer une nouvelle langue pour le programme d'installation que les utilisateurs ne trouvaient pas dans ce dernier ! 😅

Désormais, notre plateforme d'intégration continue nous préviendra lorsque cette situation se reproduira afin que les efforts de chacun soient bien pris en compte et que toutes les nouvelles traductions soient correctement utilisées par l'installeur.

Linux

De la même manière que pour les installeurs nightlies destinés à Windows, GIMP a maintenant un flatpak hebdomadaire, c'est à dire un flatpak compilé à partir du code en développement, entièrement automatisé, grâce à un travail initié par Ondřej Míchal.

Vous pouvez installer le dépôt "nightly" pour recevoir nos mises à jour hebdomadaires avec cette commande :

flatpak install --user https://nightly.gnome.org/repo/appstream/org.gimp.GIMP.flatpakref

Si vous installez à la fois les dépôts stable, beta (sorties de développement) et master (hebdomadaires), votre environnement de bureau n'en verra qu'un seul à un instant donné. Vous pouvez choisir précisément quelle version il voit et lance avec la commande suivante (par exemple pour sélectionner stable comme choix par défaut) :

flatpak make-current --user org.gimp.GIMP stable

Ensuite, si stable a été choisi comme version par défaut pour GIMP, vous pouvez lancer les autres versions avec la commande suivante (par exemple pour les versions hebdomadaires) :

flatpak run org.gimp.GIMP//master

Ces informations sont aussi disponibles sur la page des téléchargements.

⚠️ Soyez avertis qu'un installeur hebdomadaire est compilé entièrement automatiquement, sans vérification humaine. Cela a lieu à un moment plus ou moins aléatoire pendant le processus de développement et peut parfois résulter en un programme non-fonctionnel, même si nous nous efforçons de ne jamais laisser le dépôt dans un piètre état. Cet installeur est encore moins stable que les versions de développement. Nous vous sommes reconnaissants pour tout retour et rapport de bogues, mais nous vous demandons juste de ne pas vous attendre à ce que ces compilations soient parfaitement stables ou même utilisables. ☢️

macOS

Pour finir, nous avons une bonne nouvelle pour les utilisateurs de macOS : un nouveau contributeur, Lukas Oberhuber, nous a rejoint récemment et a commencé à travailler sur l'empaquetage de la version de développement. Lukas a déjà réussi à faire marcher la compilation en local, et il est maintenant en train d'affiner le système de compilation automatique distant. Cela veut dire que nous sortirons peut-être bientôt notre première version de développement pour macOS (avec un peu de chance pour GIMP 2.99.8). Lukas a aussi apporté des correctifs au code source de GIMP pour mieux prendre en charge macOS.

GIMP 2.99.8 tournant sous macOS

Teaser alert : GIMP 2.99.8 tournant sous macOS 🎉 (par Lukas Oberhuber) — GIMP 2.99.8

Même si cela est une excellente nouvelle, cela ne remet pas en cause l'appel pour davantage de contributeurs pour macOS que nous avons lancé à de nombreuses reprises auparavant. Un contributeur seul (d'autant plus qu'il prend en charge à la fois l'empaquetage et le développement !) représente un facteur d'autobus très bas. Avoir plus de contributeurs est toujours un mieux, donc si vous voulez aider à assurer la perennité de l'empaquetage pour macOS, nous vous accueillons toujours à bras ouverts !

Construction automatisée de paquets pour les demandes de fusion

Pour tester plus facilement le code en cours d'évaluation, nous proposons maintenant une compilation automatique pour les demandes de fusion de code. Si vous avez l'intention de soumettre du code en utilisant cette fonctionnalité de Gitlab, nous vous invitons à ajouter l'étiquette 5. Windows Installer et/ou l'étiquette 5. Flatpak package à la nouvelle demande de fusion. Cela déclenchera la compilation d'un programme d'installation Windows et/ou d'un flatpak. Cette approche sera utile pour tester les nouvelles fonctionnalités et les correctifs de bogues.

Mise à jour du guide de style de programmation

Le dépôt source de GIMP fournit désormais un très bon premier jet pour un Guide de style de programmation écrit par Stanislav Grinkov. Le nouveau guide combine les recommandations disponibles jusqu'à présent dans le fichier HACKING et les informations transmises par les canaux de discussions comme IRC, les revues de correction de code, etc.

Nous nous attendons à ce que ce premier jet soit encore amélioré par la suite (Note d'auteur: il a déjà évolué entre la sortie de la dépêche et cette traduction) étant donné que nous aimons avoir un code très clair et bien organisé. En tout cas, c'est un très bon début !

GEGL et babl

Nous n'avons pas eu besoin de nouvelles sorties de babl et GEGL pour 2.99.8. Tous les changements que nous avions annoncés pour la v2.10.28 sont donc encore applicables ici.

Télécharger GIMP 2.99.8

Comme d'habitude, GIMP 2.99.8 est disponible sur le site officiel de GIMP (gimp.org) :

  • Le flatpak de la version de développement pour Linux a déjà été publié afin que les personnes l'ayant installé auparavant reçoivent une proposition de mise à jour de la part de leur gestionnaire de paquets (sinon depuis le terminal : flatpak update org.gimp.GIMP//beta).

  • L'installeur pour Windows est déjà disponible également, et ce très rapidement grâce au nouveau processus de préparation de l'installeur.

  • Le paquet DMG pour macOS devrait être publié sous peu.

Des nouvelles de l'équipe

Les développeurs

Daniel Novomeskỳ est maintenant développeur core avec accès git, pour ses contributions continues au greffon HEIF/HEIC/AVIF ainsi que pour le tout nouveau greffon JPEG-XL.

Ont contribué au code pour GIMP 2.99.8: Andrzej Hunt, Daniel Novomesky, Des McGuinness, Ian Martins, Jacob Boerema, Jehan, Jordi Mas, lloyd konneker, Luca Bacci, Lukas Oberhuber, Marc Espie, Marie-P, Massimo Valentini, Mayank Suman, Michael Bazzinotti, Michael McLaughlin, Michael Schumacher, Niels De Graef, Øyvind Kolås, Pavel Artsishevsky, programmer-ceds et Stanislav Grinkov.

Ont contribué au système de compilation pour GIMP 2.99.8: Andre Klapper, Christopher Davis, Daniel Novomeskỳ, Jehan, Jernej Simončič, lloyd konneker, Luca Bacci, Marco Spiess, Niels De Graef, Ondřej Míchal, Øyvind Kolås, Stanislav Grinkov et Trần Ngọc Quân.

Les traducteurs

Parmi les 84 langues pour lesquelles GIMP 2.99.8 est disponible, 20 traductions ont été mises à jour : allemand, basque, catalan, chinois (de Chine), espagnol, finnois, grec, hongrois, islandais, indonésien, italien, lituanien, polonais, portugais, portugais brésilien, russe, slovénien, suèdois, ukrainien et vietnamien.

L'installeur de la version de développement pour Windows est maintenant traduit en portugais et lituanien ; il est donc disponible en 38 langues au total.

Ont contribué à la traduction pour GIMP 2.99.8: Alexandre Prokoudine, Anders Jonsson, Asier Sarasua Garmendia, Aurimas Černius, Balázs Úr, Boyuan Yang, Bruno Lopes da Silva, dimspingos, Enrico Nicoletto, Hugo Carvalho, Jiri Grönroos, Jordi Mas, Luna Jernberg, Marco Ciampa, Matej Urbančič, Ngọc Quân Trần, Philipp Kiemle, Piotr Drąg, Rodrigo Lledó, rofiquzzaki, Sveinn í Felli et Yuri Chornoivan.

Et ensuite ?

Vous avez peut-être remarqué que beaucoup d'efforts ont été consacrés à l'amélioration de l'infrastructure au cours des derniers mois, que ce soit pour l'intégration continue, les tests, l'automatisation des sorties et génération des paquets, les miroirs

Cela était vraiment nécessaire pour la pérennité du projet, et d'autres changements devront encore avoir lieu. Une des conséquences de ces améliorations de l'infrastructure est que la dépêche originale pour cette sortie a été publiée seulement un jour après la sortie du code source lui-même. C'est un nouveau record pour nous : d'habitude générer le programme d'installation pour Windows puis synchroniser tous les miroirs prend plusieurs jours ! Il est même déjà arrivé des publications retardées de plus d'une semaine par rapport à l'étiquetage des sources (manque de temps libre de l'empaqueteur, miroirs qui mettaient des jours à se mettre à jour, etc.).

Avec la nouvelle automatisation, l'installeur fut prêt 2 heures après l'étiquetage des sources, environ 1 heure pour l'empaqueteur pour valider l'installeur, puis — grâce à notre nouvelle procédure de miroirs — une demi-journée pour avoir presque tous les miroirs à jour (depuis, j'ai contacté plusieurs des miroirs les moins rapides et je pense que la prochaine sortie pourra être encore plus rapide 💨 !). 🥳
J'ai personnellement passé beaucoup de temps sur ces différents sujets, mais sans un regret.

Au delà de ces changements sur l'infrastructure, cette version est aussi considérable avec plus de 50 rapports fermés, 25 demandes de fusion acceptées et plus de 500 correctifs depuis la 2.99.6 (précisément 538 commits dont 241 de moi-même). Et cela sans compter tout le travail formidable fait par les développeurs des projets dont nous dépendons.

Nous travaillons toujours d'arrache-pied pour finaliser le portage vers GTK3 ainsi que la nouvelle API des greffons. Gérer les changements de technologie en cours (Wayland sous Linux et macOS en particulier) a aussi un impact marqué sur notre rendement car nous passons beaucoup de temps à corriger des choses qui ne marchent plus simplement parce que les systèmes sous-jacents ont changé. Mais malgré cela nous sommes plutôt contents de la manière dont les choses évoluent étant donné que le futur GIMP 3 a l'air de plus en plus épatant tous les jours, n'est-ce pas ? 🤗

N'oubliez pas que vous pouvez faire un don pour le projet et financer personnellement plusieurs développeurs de GIMP, ce qui est une manière de remercier et d'accélérer son développement. Comme vous le savez, les mainteneurs de GEGL et GIMP ont lancé des financements participatifs pour leur permettre de travailler à plein temps sur le logiciel libre. 🥳

En tant que mainteneur de GIMP dont il est question, je rappelle en particulier que mon travail sur ce logiciel libre peut être financé grâce au projet ZeMarmot sur Liberapay ou Patreon (par l'intermédiaire administratif de l'association d'arts et techniques libres LILA). C'est grâce à cela que je peux contribuer massivement au développement de logiciels libres (GIMP particulièrement) depuis 2016. On apprécie donc tout soutien financier rendant possible la continuité de ce travail.

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.