Sortie de la Mageia 4

Posté par . Édité par Davy Defaud, ʭ ☯ , Nÿco, tuiu pol, Pierre Jarillon, palm123 et Xavier Claude. Modéré par Florent Zara. Licence CC by-sa
Tags :
50
3
fév.
2014
Mageia

À l’occasion du FOSDEM 2014, l’association Mageia annonce la sortie de la version 4 de sa distribution. Malgré le retard pris par la version candidate, la version finale est dans les temps. Pour rappel, Mageia est un fork de Mandriva.

Mageia

De nombreuses nouveautés sont au rendez‐vous de cette version. Parmi celles‐ci, on peut noter le développement d’un logiciel d’accueil, MageiaWelcome, pour aider les néophytes à configurer et utiliser Mageia. Mageia 4 comprend aussi les environnements de bureau Cinnamon et MATE qui, tous les deux, bénéficient d’une intégration avancée et d’une installation facilitée via une interface repensée.

Du point de vue technique, Mageia 4 a bénéficié du portage de ses outils de configuration de GTK 2 vers GTK 3. Le prise en charge du RAID a été améliorée, ainsi que la virtualisation (comme hôte ou machine virtuelle). GRUB2 est maintenant proposé en option lors de l’installation. La prise en charge de l’UEFI est encore expérimentale : des notes encore éparses peuvent être consultées sur le wiki.

Côté système, la migration vers systemd est maintenant achevée, polkit est utilisé par défaut, et de nombreux bogues ont été corrigés grâce à la mise à jour vers syslinux 6.02. Mageia utilise aussi maintenant le schéma de nommage des interfaces réseau, qui permet de garantir des noms d’interfaces prévisibles, mais demandera sans doute un temps d’adaptation.

Nous vous rappelons que Mageia est disponible sous forme de média live installable sur disque ou installateur classique, en 64 et 32 bits.

Système de base

  • noyau Linux 3.12.8
  • RPM 4.11
  • systemd 208
  • SYSLINUX 6.02
  • Perl 5.18.1
  • Mesa 10.0.2
  • GCC 4.8.2
  • prise en charge expérimentale de GRUB 2

Environnements graphiques

  • Serveur X.Org 1.14.5
  • KDE 4.11.4
  • GNOME 3.10.2.1
  • LXDE
  • Xfce 4.10
  • RazorQt
  • Cinnamon
  • MATE

Principaux logiciels

  • LibreOffice 4.1.3
  • Firefox ESR 24.2
  • VLC 2.1.2
  • GIMP 2.8.6
  • Ardour 3.4
  • Hugin 2013.0

Bref, la plupart des logiciels voient leurs numéros de version s’incrémenter. À noter, la création d’un méta‐paquetage dédié à l’astronomie.

  • # Qu'apporte Mageia ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Quel est l'intérêt de Mageia ? Qu'elle est sa valeur ajouté ? Qu'est ce qui devrait nous faire passer de Fedora, Arch, Gentoo ou Debian à Mageia ? À l'époque de Mandrake, c'était la distribution la mieux françisée, mais qu'en est-il aujourd'hui ? Les outils de configuration graphiques apportent ils encore de la valeur ajouté face aux autres (comme Yast d'OpenSuse) ? Quelle est le modèle de version de Mageia (des versions basées sur le temps avec une sortie tous les x mois, y a t'il que des mises à jours de sécurité sur les versions stables) ?

    Désolé si ça paraît abrupte, mais je ne connais pas bien Mageia et quand je connais pas une distrib' c'est le genre de question que je me pose. Je cherche à vous faire dire comment Mageia c'est bien plutôt que de descendre cette distrib' en faisant ressortir les points forts (les numéros de versions des logiciels je pense que ça n'intéresse pas grand monde sauf pour les distrib' comme Debian ou RedHat qui ne font pas de mises à jour et qui peuvent potentiellement être utilisées pendant quelques années tout en étant considérée à jour).

    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Pour moi qui ai démarré sous Slackware, Knoppix puis Mandriva, c'est pour rester dans la continuité.

      Parce que c'est une distribution qui juste marche sans se prendre la tête, où KDE est super bien intégré (et tourne impec même sur mon vieux Netbook). Et c'est souvent celle où j'ai eu la meilleure reconnaissance de matériel (vidéo, Wifi…).

      J'ai testé Arch sans succès car après avoir manqué quelques mises à jours, le système s'est trouvé planté, et ça 2 fois ; j'ai passé trop de temps à réparer et je n'ai pas senti de réelle plus-value. Mais leur Wiki est génial ;-)

      Après je pense qu'on a ses habitudes et son historique, et qu'aucune distribution n'est fondamentalement meilleure qu'une autre, la meilleure est celle qu'on maitrise. Ceci étant, je pense malgré tout que la Mageia est un peu sous-estimée vu ses qualités.

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Après je pense qu'on a ses habitudes et son historique, et qu'aucune distribution n'est fondamentalement meilleure qu'une autre, la meilleure est celle qu'on maitrise.

        Loin de moi cette idée. Je sais que je ne quitterais pas ma Debian quoi qu'il arrive. Je cherche juste à faire ressortir les points forts de cette distribution dont on parle finalement assez peu.

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 03/02/14 à 17:02.

        où KDE est super bien intégré

        J'ai comme un probleme avec ca (surtout compare avec Opensuse et Kubuntu) lorsque je lis:

        Du point de vue technique, Mageia 4 a bénéficié du portage de ses outils de configuration de Gtk2 vers Gtk3.

        Je n'appelle malheureusement pas cela un bonne integration KDE si tu dois te taper GTK3 en plus de Qt sur ton system (meme si tu ne le souhaite pas).

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Même sans être utilisateur de Mageia, je peux te répondre:
          Les outils de config sont hérités de Mandriva, qui elle-même hérite de Mandrake.

          Mandrake était initialement plutôt orientée KDE, mais voilà, le dév qui s'occupait des outils de config, lui, il ne connaissait que Gtk, et on parle d'une lointaine époque! Alors Mandrake démarrait, fallait faire dans le rapide et efficace, il a fait avec ce qu'il connaissait. Par la suite, entre avoir la même chose en Qt à la prochaine version et avoir une meilleure version en Gtk, il a systématiquement préféré la meilleure version, et ça se comprend.

          Depuis, la migration vers Qt n'a jamais été faite, et les outils ont été maintenus et améliorés.

          Si tu poses la question, on (et moi avec) te répondra qu'on ne parle pas ici de dépendance aux libs Gnome, mais uniquement à Gtk, et finalement, ça n'est pas beaucoup.
          Les fenêtres Gtk s'intègrent maintenant pas trop mal avec un environnement Qt, et les outils de config, on ne les dégaine pas tous les jours pour chercher comment se passe l'ouverture d'un fichier.

          Du coup, je pense que les outils en Gtk dans un beau KDE, c'est le cadet de leur souci.

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à -1.

            Du coup, je pense que les outils en Gtk dans un beau KDE, c'est le cadet de leur souci.

            Oui enfin si un jour KDE/Qt en a marre d'etre gentil et de faire en sorte que les applis Qt et les qpplis GTK/Gnome s'interface correctement ca va pas etre beau tout ca.

            Se pretendre etre une distribution oriente KDE et utilise GTK ca fait tout de meme pas tres coherent!

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par . Évalué à 0.

              "Oui enfin si un jour KDE/Qt en a marre d'etre gentil et de faire en sorte que les applis Qt et les qpplis GTK/Gnome s'interface correctement ca va pas etre beau tout ca."

              C'est le compositeur qui fait ça. Si KDE.Qt devient incompatible, c'est juste un choix technique absurde de leur part.

              "Se pretendre etre une distribution oriente KDE et utilise GTK ca fait tout de meme pas tres coherent!"

              Il existe 50 toolkits graphique pour windows, cela ne pose pas de problème.

              "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              Se pretendre etre une distribution oriente KDE et utilise GTK ca fait tout de meme pas tres coherent!

              En même temps, même sous KDE, il est fréquent d'utiliser Gimp ou des applications intéressantes en Gtk. Personnellement je n'aime pas me limiter de la sorte, je préfère Pidgin à Kopete mais Kwrite à Gedit, et ainsi de suite.

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 3.

            En plus si je me souviens bien il y a avait une interface en ncurse du panneau de configuration de Mandriva. Pour les ultimes allergiques à GTK :-)

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 2.

            Mandrake était initialement plutôt orientée KDE, mais voilà, le dév qui s'occupait des outils de config, lui, il ne connaissait que Gtk, et on parle d'une lointaine époque!

            Si je me souviens bien, les outils de config sont même écrits en Perl / Gtk.

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Au mon dieu ! Mais comment aujourd'hui en 2014 on peut faire des trucs en perl ! Il faudrait tout réécrire en python en attendant le binding Qt pour go.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Quel est le problème avec perl ?

                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'est un langage super vieux, la preuve le binding Qt est mauvais. Il faut au moins réécrire en python avec Qt sinon ils vont au devant de catastrophes ⸮

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Linux aussi c'est super vieux (crée seulement 4 ans après perl), et c'est ecrit dans un language encore plus vieux que perl. Il faudrait d'urgence passer à un autre noyau pour eviter la catastrophe !

                    Il faut au moins réécrire en python

                    Non, surtout pas, python est super vieux aussi. Il a été crée seulement 3 ans après perl, ce qui veut dire que dans 3 ans il faudra encore tout réecrire dans un autre language par ce que python sera jugé trop vieux. Je pense qu'il faudrait faire ca en Go.

                    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu es tombé dans le troll. Le « ⸮ » signifie qu'il parlait avec ironie :-)

                      Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

                      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                        Posté par . Évalué à 4.

                        Non non, il voulait bien dire qu'il faut tout recoder en OCaml + EFL

                        -----------------> [ ]

                        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                          Posté par . Évalué à 1.

                          mon rêve…

                          Si seulement, cela pouvait exister. Avec une gestion entité-composant-système pour la mise à jour graphique avec la gestion d'un modèle interne. Cela serait mille fois plus simple qu'un code EMF/GMF ou C ou Qt…

                          "La première sécurité est la liberté"

                    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Mais Go c'est mort-né. Il faut ré-écrire le noyau en Erlang. Et tous les pilotes de périphérique avec.

                      Sinon l'assembleur c'est encore plus vieux. Et kolibriOS se porte très bien.

                      C'est dans les vieux chaudrons…. ;-)

                      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Mais Go c'est mort-né. Il faut ré-écrire le noyau en Erlang. Et tous les pilotes de périphérique avec.

                        Nan faut tout refaire en Rust. TOUT.

                        Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Oui je concède : je voulais dire que KDE fonctionne bien et efficacement.

          C'est sûr que le jour où les outils passeront de Gtk vers Qt ce sera top, mais comme je ne peux contribuer, j'apprécie ce qui est déjà fait : le thème Oxygen qui donne un look commun à Qt & Gtk, Firefox avec les boites de dialogues de fichier de Qt, idem pour LibreOffice-KDE, etc…

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 0.

          Malheureusement ça fait des années que c'est comme ça. Mageia vient avec le passé de Mandrake Linux qui avait un bureau KDE par défaut et tous ces outils codés en Gtk. Vive la cohérence :-).

          svn is the IE6 of version control

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            Si ça n'a pas été recodé, c'est essentiellement parce que :
            - ça marche
            - l'immense majorité des utilisateurs s'en tape le coquillard de la bibliothèque utilisée (Voir quand Ubuntu utilise QT)
            - ils fonctionnent aussi en mode texte avec ncurses, je pense que QT n'a pas encore ça?

            ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      c'était la distribution la mieux francisée, mais qu'en est-il aujourd'hui 

      Ça reste vrai, pour avoir essayé récemment Fedora : dès qu'on quitte l'usage de base, on prend de l'anglais plein la figure.

      Les outils de configuration graphiques apportent ils encore de la valeur ajouté face aux autres

      Je peux pas comparer à TOUS les autres, mais clic/clic pour activer/désactiver Pulseaudio, les Services, passer d'un pilote libre à un pilote propriétaire, paramétrer une imprimante, etc. me sont utiles au quotidien.

      Quelle est le modèle de version de Mageia

      Une nouvelle version tous les 9 mois, avec migration assurée depuis la version précédente.
      Des mises à jour de sécurité et de correction de bugs, de rares changements de versions dans ce cadre : version mineures de LibreOffice (le z de x.y.z), on suit les versions ESR de Firefox et Thunderbird.

      Bref, un poste de travail fonctionnel est privilégié, pas de rolling release qui empêche de bosser par surprise. Mon ordinateur de salon a fait successivement Mandriva 2010.2-> MGA1 ->MGA2 ->MGA3 sans réinstaller!

      ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 0.

        Bref, un poste de travail fonctionnel est privilégié, pas de rolling release qui empêche de bosser par surprise.

        [référence nécessaire]

        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 04/02/14 à 08:39.

          Quelques lignes plus haut :

          J'ai testé Arch sans succès car après avoir manqué quelques mises à jours, le système s'est trouvé planté, et ça 2 fois ; j'ai passé trop de temps à réparer et je n'ai pas senti de réelle plus-value. Mais leur Wiki est génial ;-)

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 0.

            Il m'arrive souvent de manquer des mises à jours (ie. je ne les fait pas quand elles sont publiées). Ça ne change rien à la fiabilité du système. Je les fait quand j'ai le temps, pas grave.

            Quand il y a un problème, la marche à suivre est indiquée sur archlinux.org en page d'accueil.

            Et ça roule comme ça depuis des années…

            Bref, je soupçonne plutôt un problème dans l'interface chaise/clavier.

            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              Bref, je soupçonne plutôt un problème dans l'interface chaise/clavier.

              C'est gentil ça, merci pour moi ! Avoir commencé fin des années 70 sur Commodore PET & TRS-80 pour s'entendre dire ça, avoir fait de l'UNIX sur des vrais terminaux textes monochromes oranges, aucun respect pour les ancètres !

              Bon, j'ai retrouvé un des 2 problèmes de mises à jour qui avaient cassé mon système, il y a eu celui-là :
              https://wiki.archlinux.org/index.php/DeveloperWiki:usrlib

              et si on fouille sur les forums Arch, il y en a eu plusieurs autres de ce tonneau !

              Je veux bien qu'on accuse l'utilisateur, mais quand même, une mise à jour doit s'accompagner des modifications et précautions nécessaires pour ne pas casser le système.

              Encore une fois c'est le principe de la rolling release, mais à la longue je préfère la tranquilité d'une Mageia. Mettre les mains dans le camboui m'amuse moins qu'avant.

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par . Évalué à -1.

                https://wiki.archlinux.org/index.php/DeveloperWiki:usrlib
                et si on fouille sur les forums Arch, il y en a eu plusieurs autres de ce tonneau !

                Et si à l'époque on regardait archlinux.org, on avait toutes les infos pour appliquer la mise à jour sans problème ! La preuve, je l'ai fait !

                Bref, l'utilisateur qui fait nawak et qui accuse le système, classique !

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                  Perso, la mise à jour se faisait pas à cause du SDK Android qui dépendait de bibliothèques 32 bits qui trainaient dans le mauvais dossier. Après, si on essayait de forcer la mise à jour ça pouvait faire tout foutre en l’air. Dans le pire des cas, on déplaçait les fichiers à la main.

                  Je m’abstiendrais néanmoins de tout jugement, ne connaissant pas les circonstances, t’as peut-être pas eu de chance.

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Oui, c'est exactement ce que je dit : il fallait suivre les infos au fur et à mesure. Alors que sous Mageia je n'ai rien à suivre.

                  Par ailleurs pour le souci sous ArchLinux, j'ai en mémoire qu'on a été un certain nombre à avoir eu du mal, et que pour certaines configurations la réparation n'a pas été facile. Et encore une fois c'est normal, ce n'est pas le même public qui est visé, et effectivement les forums+wikis sont extraordinaires.

                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                  Posté par . Évalué à 6.

                  Bref, l'utilisateur qui fait nawak et qui accuse le système, classique !

                  J'ai un mal fou avec cette rengaine que sortent régulièrement les archers. Tu peut dire la même chose pour presque tout système. C'est comme si vous vous complaisiez dans les manques d'automatisme de vos gestionnaires de paquets (avec un soupçon de snobisme à la « une arch ça se mérite », « RTFM » & co).

                  Mais à part ça, il y a personne chez Arch qui connaît apt-listbug. Ça permettrait d'avoir un workflow bien meilleur que :

                  • je vais sur archlinux.org avec mon navigateur
                  • je regarde s'il y a des nouveaux problèmes
                  • si oui je regarde si je suis concerné (et je prends les devant si possible (au cas où ça va péter le réseau, l'UI, etc)
                  • je fait la mise à jour
                  • j'applique les corrections qui me concerne

                  ou (parce que ça n'arrive pas si souvent que ça) :

                  • je fais une mise à jour
                  • ça pète
                  • je regarde avec une autre machine, si la mienne n'est plus fonctionnelle comment corriger
                  • je corrige

                  Ça permettrait d'avoir quelque chose du genre :

                  • je lance ma mise à jour
                  • la mise à jour me préviens qu'il y a des problèmes
                  • j'accepte (ou pas) de faire la mise à jour
                  • j'applique les corrections nécessaire (j'ai pas quitté mon terminal de bout en bout)

                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                  • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    J'ai un mal fou avec cette rengaine que sortent régulièrement les archers.

                    Et j'en ai soupé des gens qui font un pacman -f et qui après se plaignent.

                    Tu peut dire la même chose pour presque tout système.

                    Certes.

                    C'est comme si vous vous complaisiez dans les manques d'automatisme de vos gestionnaires de paquets

                    C'est comme si vous vous complaisiez dans votre ignorance. Les automatismes, ça se met dans un fichier .install, incorporé dans le paquet et utilisé par pacman, hein.

                    Mais on évite de modifier la configuration par défaut, comme j'y ai eu le droit sous Debian/Ubuntu sans qu'on me demande mon avis. (exemple de base : ce n'est pas parce que j'installe Apache que j'ai envie qu'il soit démarré par systemd lorsque je démarre l'ordinateur).

                    Et il n'y qu'un seul gestionnaire de paquets : pacman. Le reste (exemple : yaourt) ne sont que des AUR helpers, voire des wrappers pour pacman. Mais sans pacman, ça ne fonctionne pas.

                    Mais à part ça, il y a personne chez Arch qui connaît apt-listbug.

                    Mais à part ça, chez Arch pacman signale les fichiers de configuration upstream à mettre à jour (fichiers .pacnew) par l'administrateur, et les mainteneurs de paquets peuvent rajouter des descriptions/avertissements qui s'afficheront après l'installation/désinstallation/mise à jour d'un paquet dans le fichier .install dudit paquet.

                    Ça permettrait d'avoir un workflow bien meilleur que :
                    - je vais sur archlinux.org avec mon navigateur
                    - je regarde s'il y a des nouveaux problèmes
                    - si oui je regarde si je suis concerné (et je prends les devant si possible (au cas où ça va péter le réseau, l'UI, etc)
                    - je fait la mise à jour
                    - j'applique les corrections qui me concerne

                    Y'a encore plus simple (et ça tourne depuis des années. Le passage à systemd, les biduleries avec /lib et /usr/bin : rien à faire, ça fonctionne. ;-) ) :
                    - je mets à jour
                    - je fais gaffe à ce que me dit pacman, et aux fichiers .pacnew à merger
                    - si pacman s'interrompt avec une erreur, je vais voir sur la page d'accueil de archlinux.org
                    - je n'oublie pas de vérifier la page d'accueil de archlinux.org de temps en temps

                    (parce que ça n'arrive pas si souvent que ça) 

                    Eh oui, la dernière fois c'était en septembre 2013, et encore, rien de compliqué. Si on veut trouver quelque chose de plus "important", la dernière fois c'était en juin 2013.

                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                      Posté par . Évalué à 2.

                      • si pacman s'interrompt avec une erreur, je vais voir sur la page d'accueil de archlinux.org
                      • je n'oublie pas de vérifier la page d'accueil de archlinux.org de temps en temps

                      Ça c'est un workflow bien pourri et c'était ça mon reproche. Le fait qu'il faille passer par un site web. Un site web ça demande, le réseau, l'interface graphique et le navigateur de fonctionnel donc c'est pas le truc que tu utilise en cas de problème. Pourquoi pacman n'est pas capable d'aller récupérer toutes ces infos lui même avant la MAJ et les persister sur disques pour pouvoir s'en sortir en cas de problème même dans un environnement hyperlimité ?

                      Mis à part ça, ton workflow ne suit pas les bonnes pratiques du lien que tu donne :

                      Avant de mettre à jour Arch, lisez toujours les dernières nouvelles pour voir s'il y a des changements majeurs dans les logiciels ou les configurations avec les derniers paquets. Avant de mettre à jour un logiciel fondamental, tel que le noyau, le serveur X ou glibc, regarder dans le forum approprié (y compris le forum anglophone si vous pouvez) pour voir si des problèmes ont été rapportés.

                      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 05/02/14 à 13:28.

                        Un site web ça demande, le réseau, l'interface graphique et le navigateur de fonctionnel

                        Tu as déjà le réseau, vu que tu mets à jour.
                        Il y a des navigateurs en ligne de commande.

                        Et je ne vois pas de cas où tu n'aurais pas de navigateur, même en CLI, fonctionnel, à part si t'as fait un pacman -f sur une màj de la glibc nécessitant des manipulations spéciales comme un… noob.

                        Pourquoi pacman n'est pas capable d'aller récupérer toutes ces infos lui même avant la MAJ et les persister sur disques pour pouvoir s'en sortir en cas de problème même dans un environnement hyperlimité ?

                        Parce que ça dépend du système ? Parce que ce n'est pas KISS (ie. rendre cela "simple" pour l'utilisateur, mais compliqué pour les mainteneurs et du point de vue du code de pacman), et ce serait compliqué par le fait que Arch est une rolling release (ie. comment tu gères les installations qui n'ont pas été mis à jours depuis assez longtemps pour que les problèmes s'accumulent, et les éventuels effets de bord ?) ?

                        Mis à part ça, ton workflow ne suit pas les bonnes pratiques du lien que tu donne :

                        Bof, à force on se rend compte qu'on est pas obligé de faire tout ça. Quand tu débutes, c'est bien de le faire, cependant.

                        "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Tu as déjà le réseau, vu que tu mets à jour.

                          Non. Le liens que tu donne dis de faire le téléchargement à un moment et l'installation de la mise à jour à un autre moment. Tu peut avoir une coupure de courant, tu peut choisir pour simplifier les mises à jour de passer en runlevel 1 ou 2 (ou équivalent dans le système d'init que tu utilise), etc. Et puis ça permet de gérer tous les cas que ni toi ni moi ne voyons. Être fiable ce n'est pas gérer tous les cas qu'on a vu vite fait comme ça au travers de commentaire sur linuxfr.

                          à part si t'as fait un pacman -f sur une màj de la glibc nécessitant des manipulations spéciales comme un… noob.

                          On retombe sur le dénigrement et le snobisme. C'est pas la faute de la distrib' c'est l'utilisateur qui est trop con pour s'en servir.

                          Parce que ce n'est pas KISS (ie. rendre cela "simple" pour l'utilisateur, mais compliqué pour les mainteneurs et du point de vue du code de pacman)

                          N'importe quoi. Sérieusement ça aussi c'est bien débile parler de KISS à chaque fois qu'on ne veut pas faire quelque chose. Récupérer un flux RSS (déjà existant) (ou se baser sur les mails si ça convient mieux) et l'enregistrer sur disque c'est pas KISS ? C'est vraiment stupide. Faire cette action est largement plus simple que tout ce que fait pacman à l'heure actuelle.

                          Qu'on se mettent bien d'accord. On parle au moment de la MAJ de :

                          • télécharger la page d'accueil archlinux.org
                          • écrire une ligne du genre : mise à jour des informations de MAJ /etc/archlinux-update.txt

                          ce serait compliqué par le fait que Arch est une rolling release (ie. comment tu gères les installations qui n'ont pas été mis à jours depuis assez longtemps pour que les problèmes s'accumulent, et les éventuels effets de bord ?) ?

                          Donc finalement le commentaire plus haut a raison ? Si on fait pas ces MAJ assez fréquemment on crève ?

                          Mais ce n'est pas le problème. Personne ne dis que ça va corriger les problèmes de mise à jour trop écartée, ça rend juste la mise à jour plus agréable.

                          Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                            Posté par . Évalué à 1.

                            Non. Le liens que tu donne dis de faire le téléchargement à un moment et l'installation de la mise à jour à un autre moment.

                            pacman -Syu fait les deux à la suite, et c'est ce qui est recommandé.

                            Tu peut avoir une coupure de courant, tu peut choisir pour simplifier les mises à jour de passer en runlevel 1 ou 2 (ou équivalent dans le système d'init que tu utilise), etc. Et puis ça permet de gérer tous les cas que ni toi ni moi ne voyons. Être fiable ce n'est pas gérer tous les cas qu'on a vu vite fait comme ça au travers de commentaire sur linuxfr.

                            Tu peux aussi avoir une météorite qui tombe sur ta maison. Ou Bowser qui vient pour détruire tout ton quartier.

                            Qu'on se mettent bien d'accord. On parle au moment de la MAJ de :

                            télécharger la page d'accueil archlinux.org
                            écrire une ligne du genre : mise à jour des informations de MAJ /etc/archlinux-update.txt
                            

                            Ah, ok. Pourquoi pas…

                            On retombe sur le dénigrement et le snobisme. C'est pas la faute de la distrib' c'est l'utilisateur qui est trop con pour s'en servir.

                            Tant qu'on dira "Arch m'a planter" sans preuve (ou pire quand on pose quelques questions on se rend compte que l'utilisateur n'a rien compris), oui ce sera l'utilisateur qui sera à blâmer, en toute logique.

                            Donc finalement le commentaire plus haut a raison ? Si on fait pas ces MAJ assez fréquemment on crève ?

                            Parfois, oui : http://allanmcrae.com/2012/07/updating-arch-linux-from-a-core-install/
                            (le dépôt d'Allan McRae n'existe plus, donc mettre à jour une installation de Arch avec une glibc trop vieille est quasi-impossible, pour ne pas dire impossible).

                            Dans le même genre, si tu prends un très vielle ISO de Arch et qu'après l'installation tu essaie de mettre à jour, tu risques d'avoir beaucoup, beaucoup de problèmes (enfin surtout avec cette fameuse update de la glibc).

                            Enfin, le mieux dans ce dernier cas est de faire une netinstall.

                            "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                              Posté par . Évalué à 2.

                              On retombe sur le dénigrement et le snobisme. C'est pas la faute de la distrib' c'est l'utilisateur qui est trop con pour s'en servir.

                              Tant qu'on dira "Arch m'a planter" sans preuve (ou pire quand on pose quelques questions on se rend compte que l'utilisateur n'a rien compris), oui ce sera l'utilisateur qui sera à blâmer, en toute logique.

                              Du coup je présume qu'il n'y a pas de bugtracker pour arch, juste un script bug-repot qui balance aléatoirement « RTFM », « You're noob », etc ?

                              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                                Posté par . Évalué à 1.

                                Si, et bien souvent ce sont des bugs upstream, Arch ayant pour forte politique de ne rien patcher du tout à moins que ça ne fonctionne/compile pas.

                                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                                  Posté par . Évalué à 1.

                                  Si, et bien souvent ce sont des bugs upstream, Arch ayant pour forte politique de ne rien patcher du tout à moins que ça ne fonctionne/compile pas. car il n'y a que là où il y a du travail qu'il y a des bugs.

                                  C'est sur qu'en faisant passe plat entre les utilisateurs et les projets upstream, arch n'est jamais responsable de rien. Mais à ce jeu là je préfère une bonne LSF qui s'assume.

                                  Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                                  • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                                    Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 05/02/14 à 19:49.

                                    Ce n'est pas ce que j'ai dit.

                                    Il est juste rare qu'un bug provienne d'un patch concocté par un mainteneur du paquet x ou y.

                                    [troll] Je préfère ça à une Debian/Ubuntu avec des patchs de tous les côtés qui apportent plus de problèmes qu'autre chose (comme un kernel qui plante au démarrage alors que ça fonctionne bien sur les autres distributions). :p [/troll]

                                    Quant à LFS, euh non rien à voir. Quand tu as installé Arch, tu as au moins (entre autres), linux, grub, pacman, systemd, netctl, un compte root, et bash (tout ce qui fait partie du méta-package 'base', notamment).

                                    "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

                                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                                  Pour l’histoire des nouvelles sur le site d’Arch Linux, il existe pacmatic dispo dans les dépôts officiels. (De rien)

                                  Je tiens à rajouter que je fais comme xcomcmdr et j’ai jamais eu de problèmes. C’est quand même la preuve qu’il n’est pas si facile que ça de casser son système.

                                  Pour la remarque sur l’attitude des archers: Arch Linux n’est pas vraiment plus compliqué qu’une Debian. Il faut savoir lire un peu de doc et entrer plus de commandes.

                                  L’entretien d’une Arch Linux pour moi, en gros c’est mise à jour de paquets (sans rien faire de spécial), deux-trois systemctl, et les quelques migrations exceptionnelles (la prochaine, j’imagine que c’est Wayland). Et de temps en temps, il est de bon gout de nettoyer les .pacnew du système en utilisant pacdiff.

                                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                                  • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                    C’est quand même la preuve qu’il n’est pas si facile que ça de casser son système.

                                    C'est autant une preuve que dire "L'autre jour j'ai roulé à 200km/h sur l'autoroute sans problèmes, c'est bien la preuve qu'il est difficile de se faire flasher par un radar.".

                                    Opera le fait depuis 10 ans.

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai oublié la question la plus importante : comment prononce t'on Mageia ?

        Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'ai oublié la question la plus importante : comment prononce t'on Mageia ?

          mag-é-ï-a

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 8.

            Non, en fait dès le départ ils ont annoncé que ça se pronnçait comme on veut en fait. Des gens disent ma-gé-ia, d'autres ma-gué-ia…

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Non, en fait dès le départ ils ont annoncé que ça se pronnçait comme on veut en fait. Des gens disent ma-gé-ia, d'autres ma-gué-ia…

              Ah d'accord, je ne savais pas. Merci de la précision.

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 3.

        Ça reste vrai, pour avoir essayé récemment Fedora : dès qu'on quitte l'usage de base, on prend de l'anglais plein la figure.

        Je ne sais pas si c'est le cas pour Fedora, mais à une époque Ubuntu faisait la même chose, et il fallait installer les paquets de langue pour avoir la traduction intégrale. C'était surtout pour gagner de la place sur les liveCD.

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 04/02/14 à 19:19.

          Ça ne propose pas d'installer les paquets linguistiques manquants, comme le fait Ubuntu ?

          Et y'a une logithèque qui installe tout ensemble (genre quand on installe libreoffice, ça ne prend pas juste LibreOffice, mais aussi les paquets de langue correspondant à la locale) ?

          "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 6.

      Pour faire une comparaison, je dirai que la Mageia est une Fedora stabilisée.
      Moins "tranchante" , avec une gestion des paquetages et surtout des dépôts beaucoup mieux ficelées (mieux que opensuse aussi). Les dépôts officiels sont classés par catégorie de license(free/libre , proprio, limite niveaux brevet).Et c'est assez complet.

      Le Mageai control center est moins complet que yast, moins complexe aussi (dans la mesure du possible). Mais il couvre quand même 95% des besoins au moins.

      L’intégration des bureaux est en général plus complète aussi, surtout si l'on considère le nb d’environnement disponible.

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à -1.

        La Fedora stabilisée c'est CentOS…

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 10.

          pas vraiment non…
          Fedora est plus un labo d'expérimentation pour RedHat et CentOS une RedHat recompilée et sans support (en gros) mais en aucun cas une version stable de Fedora.

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 2. Dernière modification le 04/02/14 à 16:01.

            Je dirais même plus Fedora est une distribution conçue avec les développeurs en tête (la seule qui installe Eclipse de base), afin de les inciter à produire du code que Red Hat aura d'autant plus de facilité à réutiliser qu'il aura été compilé/empaqueté avec leur base logicielle. Pas bêtes les gars au chapeau :-)

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              la seule qui installe Eclipse de base

              J'ai Fedora d'installé, et je peux t'assurer qu'Eclipse dort bien au chaud dans les dépôts. :)

              Par contre, tu peux dire qu'elle a été conçue pour les développeurs, car n'ayant pas Java d'installé par défaut. :-P

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Peut être maintenant, mais les deux ou trois premières versions de Fedora installaient Eclipse par défaut.

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Pour faire une comparaison, je dirai que la Mageia est une Fedora stabilisée.

        Je ne suis pas d'accord, pour moi ces deux distributions n'ont pas grand chose à voir. Mageia est plus orientée « bureau » que Fedora, Mageia a une meilleure intégration de KDE, Mageia n'est pas un laboratoire de nouvelles technos comme peut l'être Fedora.

        Je dirai plutôt que Mageia est une Ubuntu orientée KDE, moins marketing et moins à la recherche de l'innovation ultime qu'Ubuntu mais qui cherche à intégrer les produits standards utilisés par la communauté.

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à -3.

          Euh, depuis quand la Mageia est basée sur Deb ? Non, alors c'est Ubuntu qui passe en RPM ? ;-) , De plus historiquement Gaël Duval en 98 s'est basé sur la Red Hat 5.2 , il a même repris la numérotation …

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 9.

      J'ai commencé sur Mandrake, debian en comparaison était très "rugueuse" à utiliser, il fallait connaitre beaucoup de chose pour l'utiliser (la ligne de commande ne permet pas de "découvrir"). J'avais aussi testé ubuntu qui avait pris le marché de la distribution simple, mais les outils étaient encore loin de ceux de mandriva (par exemple, la gestion du wifi).

      J'espère que ubuntu s'est amélioré, sinon je ne comprends vraiment pas son succès.

      Mageia, cela "juste marche".

      Mon seul regret est de ne pas suivre les version de firefox. J'ai eu la flemme de mettre à jour une mageia (2?), et la seul dépendance de firefox distribué par la mofo, n'était pas compatible avec la lib installée. Il faudrait peut être tout simplement proposer la version de firefox, qui se met à jour tout seul.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Mageia suit les versions ESR de Firefox. Par exemple dans Mageia 3, au début il y avait la version ESR 17, puis il y a eu la version 24 dans les mises à jour.

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 1.

          Disons que ma mageia, d'il y a 2 ans, ne le faisait pas et des sites comme gmail ne fonctionnait plus (envois de fichier par exemple). C'était assez énervant de ne même pas pouvoir installer la version mofo, à cause d'une dépendance, alors que la version XP marchait très bien.

          Je comprends la logique ESR qui va avec la création d'une distribution cohérente. Mais cela ne colle pas du tout au rythme du web et des améliorations de firefox, surtout quand on a l'habitude des mises à jour automatique sous windows.

          "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par . Évalué à 0.

        L'un des avantages d'Ubuntu est de reposer sur les packages Debian.

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 8.

          Si c'est le seul avantage, autant utiliser debian directement.

          "La première sécurité est la liberté"

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Certains apprécient unity (et je peux facilement les comprendre).

            Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Canonical ne remonte pas Unity en upsteam???

              http://devnewton.bci.im

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par . Évalué à 4.

                Upstream c'est eux même pour le coup https://launchpad.net/unity
                Tu voudrais qu'ils le remontent à qui ? C'est comme pour upstart.

                Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                  Upstart est utilisable autre part que sur Ubuntu. Unity nécessite une tétrachiée de patchs pour X.org, fontconfig, cairo, etc, et ça merde quand même. Et avec Mir c’est pas prêt de s’arranger…

                  Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

                  • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                    Posté par . Évalué à 2.

                    M'en fou moi je m'en sert pas mais il y a des gens (j'en connais personnellement) qui aiment bien unity et qui n'ont rien à faire du nombre de patch que X.org doit subir pour ça. C'est un élément qui distingue ubuntu des autres. J'ai pas dis que c'était le meilleur ou je ne sais quoi, juste qu'il y a des utilisateurs à qui ça plaît.

                    Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

                    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                      J’ai pas dit le contraire. Je répondais à devnewton:

                      Canonical ne remonte pas Unity en upsteam???

                      Écrit en Bépo selon l’orthographe de 1990

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 3.

            Les mises a jour plus frequentes, dans mon cas une integration tres bonnes de KDE, des ppa bien pratique…

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Une distribution :
      - qui marche bien ;
      évidemment c'est tout à fait subjectif mais sans vouloir jeter la pierre à mandriva, c'est mandriva en mieux. Elle marche mieux, est plus stable et les migrations d'une version à une autre se passent généralement très bien
      - qui est maintenue par une communauté non adossée à une structure commerciale
      cad pas de problemes liés à l'exploitation commerciale de la distrib (je vais pas m'étendre, j'espère que vous aurez compris ce que je veux dire), pas de problème de rentabilité
      - qui dispose d'outils GUI sympa : le contrôle center et autres
      - qui utilise les rpms,
      pour ceux qui le connaissent mieux que les packets debian, c'est un plus. D'autant que mandriva avait développé urpmi (équivalent apt-get) et urpme (pour supprimer), qui marchent rudement bien
      - qui intégre de nombreux packetages
      dont steam (pour ceux qui veulent jouer, ce n'est pas un gros mot)
      - qui posséde tout un tas de gestionnaires de fenêtres : kde, gnome, lxde, etc

      Donc, une distrib "sans soucis" pour tous les jours, avec laquelle on peut surfer, travailler, développer et jouer.
      Que demander de plus ?

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Le rolling release.

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          J'aimerais bien un exemple de système d'exploitation distribué en rolling release, ET utilisé massivement en production (chez les particuliers, ou dans une entreprise)…

          ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            je pense que c’est surtout aux développeurs que le système rolling release pose des problèmes.
            Voir du jour au lendemain arriver une nouvelle version de tes bibliothèques favorites, sur lesquelles tu bases tout ton code, et passer son temps à réessayer en tremblant si ça marche, et surveiller les changements dans les lib et les bindins, ça doit pas être trop drôle (je suis pas dév, mais j’ai discuter avec pas mal d’entre eux pour comprendre que ce qu’ils aiment par-dessus tout, c’est la stabilité).
            Pour les serveurs de prod, les changements sont quand même nettement plus rare, il est plus facile de bloquer certaines mises à jour, et les fichiers de conf’ nouveaux n’écrasent jamais les anciens (dans Arch, ils sont nommés .pacnew, ou créent des .pacsave). Et Arch a aussi un noyau LTS, s’il le faut.

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Et comment ça se fait que les problèmes des développeurs ne touchent pas les utilisateurs ? Je veux dire, si demain, arch passe à libmachin5 (au lieu de 4), que cette dernière casse la compatibilité et que les développeurs d'une application se basant sur elle mettent du temps à porter leur applicatif. Qu'est-ce qui se passe ? On installe en double et le gestionnaire de paquet maintient les info de linkage ? On bloque la mise à jour de la lib parce que l'une des appli ne supporte que l'ancienne (alors qu'il y en a 3 autres qui ne supportent pas l'ancienne, mais que la nouvelle) ?

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par . Évalué à 2.

                Si une recompilation ne suffit pas, je pense que l'exemple de la sdl est le plus parlant :
                Il y a toujours les paquets sdl pour la version 1.x (sdl, sdl_net, lib32-sdl, …), et les paquets sdl2 pour la SDL2 (sdl2, sdl2_net, lib32-sdl2, …)

                "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

              • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                C’est en effet un problème, mais dans la pratique, c’est très très rare, parce que les logiciels sont vite maintenus à jour, ou qu’il y a moyen d’avoir les 2 versions des lib si on s’y prend bien.

                Surtout, ce problème concerne aussi, de toute façon, les autres distro, ou même tous les bureaux… que faire si mon appli préférée n’utilise qu’une très vieille version de GTK ? Rester avec Mandriva 6 sur un antique bureau Gnome Ximian toute la vie ? C’est ce que font certaines entreprises, pour des applis métiers très pointues, remarque…

                Avec Arch, j’avais déjà eu le coup : j’utilise le logiciel pngnq (pour convertir le bitage des png). Quand Arch a changé de libpng, paf, ça marchait plus. Comme j’ai pas réussi à recompiler moi-même, je suis allé chialer sur le dépôt AUR où est hébergé pngnq, et le mainteneur est venu en faire une nouvelle version quelques jours plus tard. Mais c’est vrai que tu es dépendant du bon vouloir d’un mainteneur. Mais comme dit, je pense que de toute façon le problème se poserait avec des distro classiques, mais moins souvent, et de façon plus prévisible.

            • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

              Posté par . Évalué à 2.

              je pense que c’est surtout aux développeurs que le système rolling release pose des problèmes.

              Dans mon expérience, pas vraiment.
              - on a la chance d'avoir des versions récentes de bibliothèques, au lieu d'une version (trop) vieille
              - quand on installe une bibliothèque, on a pas à s'emmêler les pinceaux avec des paquets -dev à installer à part, il y a tout ce qu'il faut de base (exemple : j'installe la sdl, j'ai aussi les fichiers d'en-tête avec).

              "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            FreeBSD, mais le coeur est séparé des paquets.

            Opera le fait depuis 10 ans.

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 9.

      Qu'apporte Mageia ?

      Mageia apporte la continuité d'une distribution française (la mandriva) dans la philosophie initiale de la Mandrake, c'est à dire :

      • privilégier le mode graphique, ce qui n'exonère pas de l'utilisation de la console parfois, mais on peut pratiquement tout configurer en mode graphique, c'était de mon point de vue d'utilisateur exclusif de GNU/Linux depuis les années 2000 une condition sine qua non pour rester sous GNU/Linux car je n'avais aucune connaissance informatique de base, j'utilise la mandriva sur un pc de bureau et sur un macbook 13'' blanc.

      • reconnaitre un maximum de matériel, ou en tous cas en permettre, l'installation facile (même pour la webcam isight de mon macbook ! Ce qui n'a pas forcément été de la tarte au départ !)

      • développer un maximum d'applications ( les packages rpm mageia sont très nombreux) ou permettre une compatibilité totale avec les applications des autres distributions utilisant le format rpm ( fedora, opensuse,…)

      Mageia, c'est une distribution, souple, réactive, interactive et …graphique.

      Conclusion : je ne suis pas un puriste et mes connaissances sont trop limitées pour débattre de la nécessité d'utiliser telle ou telle bibliothèque, je cherche un système qui fonctionne facilement, qui soit convivial, que tout le monde à la maison puisse utiliser comme n'importe quel autre OS, sans se poser de question… et c'est que m'offre Mageia !

      • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        permettre une compatibilité totale avec les applications des autres distributions utilisant le format rpm ( fedora, opensuse,…)

        Qu'est-ce que tu entends par "compatibilité totale" avec les autres distros RPM?
        Je n'ai pas testé avec Mageia (vu que Mageia n'est pas supporté par OBS, trop chiant à tester), mais avec Mandriva je me traine ce genre de merde dans la création de RPM qui rend le RPM pas du tout compatible entre les distro, donc j'ai du mal à voir la "compatibilité" totale, du moins avec mes connaissances de RPM. (les constantes viennent de OBS)
        %if 0%{?mandriva_version}
        %ifarch x86_64
        Requires: lib64wxgtku2.8
        %else
        Requires: libwxgtku2.8
        %endif
        %else
        %if 0%{?suse_version}
        Requires: wxWidgets
        %else
        Requires: wxGTK
        %endif
        %endif

        J'en n'aurai théoriquement plus besoin et un RPM pour openSuse marchera sur Mageia? (et je sais, je devrai tuer WxWidgets… Ca viendra);

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 2.

          je devrai tuer WxWidgets… Ca viendra

          Tu me trouveras sur ta route old boy. Mon toolkit graphique préféré avec FLTK. Pas touche !

          • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

            Posté par . Évalué à 10.

            Tu me trouveras sur ta route old boy. Mon toolkit graphique préféré avec FLTK. Pas touche !

            Tes utilisateurs t’ont fait quoi pour que tu les détestes tant que ça?

            Depending on the time of day, the French go either way.

        • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

          Posté par . Évalué à 0.

          Pour moi, compatibilité totale avec les autres "distro rpm" cela veut dire que lorsque mageia ne supporte pas un package, je peux aller le chercher chez fedora, opensuse,… et il me l'installe (parfois en complétant avec ses propres dépendances, parfois pas…hélas) mais au final ça marche et c'est tout ce que je demande !

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 10.

      Pour ma part, à l'époque de la création de Mageia, j'avais décidé de faire un tour des autres distros. J'étais alors un fidèle de Mandrake/Mandriva.
      J'ai testé :
      - Fedora Verne : au bout de quelques temps, le système est parti un peu en vrille. Je ne faisais pourtant que des maj officielles.
      - Ubuntu : un peu trop commercial à mon gout.
      - Debian : pas mal du tout (sauf le thème graphique qui m'a rebuté à l'époque), mais dommage un peu out-to-date. Et plusieurs GUI pour gérer les paquets et mises à jours. J'ai jamais su lequel il fallait mieux utiliser, et je n'aimais pas d'ailleurs l'ergonomie de ces outils.
      - Arch : j'ai tenté l'install, mais il y avait trop de chose à régler, et la doc fr n'est pas tout à fait à jour.
      - Suse : j'ai trouvé la gestion des dépôts tiers et des paquets beaucoup moins claire et intuitive.

      Avec Mageia, j'ai un seul outil pour configurer graphiquement les sources, elles se préconfigurent automatiquement. Pas besoin de passer par des dépôts complètement externes.
      Pour gérer les paquets, je trouve l'outil graphique également très bon. Sur les autres distributions, j'ai trouvé que l'ergonomie était moins bonne ou les fonctionnalités moins riches (par exemple, afficher les fichiers d'un paquet avant l'installation).
      Il y a eu beaucoup de critiques sur la lenteur de l'outil de Mageia (urpmi), mais 1) je ne me suis jamais plains d'une quelconque lenteur, 2) je n'ai pas senti une plus grande rapidité des outils des autres distributions.

    • [^] # Re: Qu'apporte Mageia ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Il y a beaucoup (trop!?) de distrib basées sur Redhat et Debian, c'est un fait. Je suis admin sys, et j'installe plein de Debian et de RHEL… Mais pour une utilisation "poste de travail", il y en a juste 2 que je supporte (je reconnais que je ne suis pas très patient… pourtant, je ne demande pas grand chose: que ça soit simple et que ça marche !): c'est MINT et MAGEIA. Et j'en ai testé beaucoup…
      J'ai une petite préférence pour Mint (qui est encore mieux finie) mais parmi celle que tu cites (Fedora, Arch, Gentoo ou même Ubuntu…) il n'y a pas photo! Tu installes, c'est simple et ça marche. On finit par y arriver avec les autres aussi… mais ça nécessite souvent beaucoup d'énergie et de temps perdu !
      Les repository Mageia sont bien remplis, les packages sont bien préconfigurés, … Bref, c'est une des meilleures distrib pour poste de travail et d'ailleurs c'est une des plus populaires !

  • # Mageia et serveur web

    Posté par . Évalué à 5.

    Oui, j'entends déjà, avant d'avoir poste mon commentaire, les rires sarcastiques des "puristes/intégristes". J'entends aussi les mêmes dire "Serveur web = Debian" ils ont certainement raison, ils ont la connaissance … Pour ma part, il y a 3 mois seulement que j'ai migré mon serveur web (RAID, auto-hébergement (encore une ineptie) de Mandriva SPRING 10.2 vers Mageia 3 avec un seul problème : La configuration de Apache avait beaucoup changé mais, 2/3 heures et tout est rentré dans l'ordre. Et, à part cette épisode au clavier, tout le reste à la souris (je suis, comme ils disent, un adepte du "clicodrome"). Vous verrez bien, dans 30/40 ans, après avoir passé des millions de commandes si, vers 65/66 ans, vous n'en êtes pas saturés (des commandes).

    • [^] # Re: Mageia et serveur web

      Posté par . Évalué à 5.

      Oui, j'entends déjà, avant d'avoir poste mon commentaire, les rires sarcastiques des "puristes/intégristes". J'entends aussi les mêmes dire "Serveur web = Debian" ils ont certainement raison, ils ont la connaissance …

      Il n'y a pas de raison de ne pas utiliser un serveur web sur Mageia. Ca fonctionne.

      • [^] # Re: Mageia et serveur web

        Posté par . Évalué à 1.

        Bien sur que ça fonctionne, c'est même tout aussi fiable . Mais c'est plus les cycles de développement qui différent, et pour moi , celui de la debian est plus adapté. Je parle pars expérience, moi aussi j'ai fait de l'autohébergement avec une mandriva (8 mois d'uptime sans onduleur, faut le faire ;-)).
        18 mois pour un serveur, c'est un peu court… Chacun voit midi à sa porte…

      • [^] # en plus maintenant il y a Xen

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        On va pouvoir s'amuser un peu avec la virtu :)

        Vraiment enthousiasmé par cette Mageia 4, y'a beaucoup de progrès dans tous les domaines et j'ai l'impression que les dépôts se sont bien étoffés, en nombre de paquets.

        • [^] # Re: en plus maintenant il y a Xen

          Posté par . Évalué à 1.

          Il existe des vendeurs comme OVH qui propose des mageia ?

          Ou encore mieux, une image Mageia a installer dans une VM ? (comme pouvait l'être la création des distributions live à un moment)

          "La première sécurité est la liberté"

  • # Mandrake = Mandriva = Mageia = TROLL

    Posté par (page perso) . Évalué à -2.

    Content de voir que Mageia renoue avec la grande époque, où la moindre nouvelle sur Mandrake/Mandriva déclenchait immédiatement des kilomètres de trolls (et parfois de haine, malheureusement, avec cette ironie permanente anti-française, dommage…).
    C’est la preuve que Mageia est sur le bon chemin, c’est cool ! :)

    • [^] # Re: Mandrake = Mandriva = Mageia = TROLL

      Posté par . Évalué à 4.

      Il est où le troll contre mageia ? J'en vois juste sur arch.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

  • # mesa 10.0.2

    Posté par . Évalué à 4.

    Mageia est une des rares distributions à proposer de l'opengl 3.3 via l'intégration d'un mesa récent et ceci va me permettre de suivre un tutoriel sur opengl 3 qui ne fonctionne pas sur ma fedora…(impossible de créer le contexte d'une fenêtre, support d'opengl 2.x uniquement)

  • # Parfaite !

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Enfin une distribution qui fait parfaitement tourner mon portable HP (voir https://linuxfr.org/forums/linux-general/posts/portable-qui-freeze-sur-batterie-mais-pas-sur-secteur), que ce soit sur secteur ou sur batterie et qui me propose les pilotes officiels AMD (et donc qui m'évite ce méchant bug : https://bugzilla.redhat.com/show_bug.cgi?id=1048451).

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.