Wikileaks, petit résumé de l'affaire.

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g.
Tags :
36
8
déc.
2010
Internet
Le 28 novembre commençait l'affaire cablegate pour WikiLeaks ; le site délivrait 291 documents communiqués par différentes ambassades des États-Unis d'Amérique avec l'aide de la presse traditionnelle, Le Monde, El Paìs, Der Spiegel, The Guardian et The New York Times.

La libération de ces documents au public a déclenché ce qui a été annoncé, le 3 décembre sur Twitter, comme la première guerre de l'information par John Perry Barlow, membre fondateur de l'Electronic Frontier Foundation : « The first serious infowar is now engaged. The field of battle is WikiLeaks. You are the troops », ce qui peut se traduire par « La première guerre de l'information sérieuse est engagée. Le champ de bataille est Wikileaks. Vous êtes les troupes ».

Petit retour en arrière ... Peu avant la libération des premiers documents, le site Wikileaks était touché par une première attaque DDoS, l'annonce a été faite via Twitter. Moins de deux heures après cette attaque, les premiers documents étaient publiés par la presse traditionnelle.
Cette attaque annonçait une escalade d'attaques/contre-attaques au niveau technologique et politique qui, à l'heure où j'écris, n'a toujours pas cessé.

Le 30 novembre, Wikileaks annonçait être la cible d'une nouvelle DDoS et deux heures après annonçait que l'attaque dépassait les 10 Gigabits par seconde.
Le lendemain, un appel à l'assassinat de Julian Assange, éditeur en chef et porte-parole de Wikileaks, était proféré par le professeur Tom Flanagan.
Le même jour, dans la soirée, Wikileaks était jetté des serveurs de la société Amazon suite aux pressions du sénateur Joseph I. Lieberman. Wikileaks survit sur des serveurs en Suède.

Le 3 décembre, c'est au tour du nom de domaine wikileaks.org de disparaître suite à la rupture du fournisseur gratuit EveryDNS. La société annonce ne plus pouvoir tenir la charge des DDoS contre le nom de domaine. Moins de 4 heures plus tard, le site retrouve un nom grâce au Parti Pirate Suisse qui a réservé le nom de domain wikileaks.ch, qui reste l'adresse actuelle pour accéder à Wikileaks. Plus tard, d'autres adresses apparaissent : wikileaks.de, wikileaks.fi et wikileaks.nl.
Durant la nuit, PayPal annonce la fermeture du compte de soutien de Wikileaks, coupant ainsi les revenus en provenance d'une partie des partisans du site.

Durant le week-end du 4 et 5 décembre, le projet de création de miroir Wikileaks est lancé, notamment relayé par le journal de geb.
Pour ma part, j'ai créé le miroir wikileaks.ratm.ch, dont les accès au serveur ne sont pas enregistrés. À l'heure de la soumission de mon serveur, il y a déjà une septantaine (70aine) de miroirs déjà en place.
Dans la même période, il y a l'affaire OVH qui est couverte par le journal de Zenitram.

Reporter Sans Frontière annonce son soutient à Wikileaks le samedi 4 décembre.

Lundi 6 décembre, Twitter est soupçonné de falsifier les statistiques de tendances des discussions des utilisateurs.
Plus tard, les serveurs de Wikileaks en Suède sont sous le coup d'une attaque DDoS. Ce n'est pas la première pour ces serveurs (WikiLeaks' Swedish servers came under attack again Monday.) et l'adresse wikileaks.ch pointe sur ces serveurs depuis que le serveur en France a été arrêté le dimanche.
Le lendemain c'est au tour de la Poste Suisse d'attaquer en fermant le compte postal d'aide à la défense de Julian Assange (qui est poursuivi pour une affaire de "viol" en Suède, malheureusement je ne m'attarde pas sur ce sujet car cela fait beaucoup), talonné par MasterCard et Visa.

Durant tout le déroulement de ces opérations, des attaques DDoS ont été lancées de part et d'autre de l'Internet, rendant instable ou inopérable des services comme PayPal ou MasterCard.

Bien entendu la densité d'information concernant Wikileaks est tellement grande qu'il est difficile, pour moi, de lister tous les événements survenus ces derniers jours, mais je penses que l'on trouvera ici les événements majeurs de cette bataille. Pratiquement chaque pays a réagi et/ou tenté de censurer une partie ou intégralement le site Wikileaks.
En parallèle, il y a aussi l'affaire juridique de Julian Assange accusé de viol, les différents appels à le tuer, les rebondissements de l'Australie quant à la protection ou non de son citoyen, ...

  • # fr_CH

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    une septantaine (70aine)
    :-)

    "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: fr_CH

      Posté par . Évalué à 6.

      Ou fr_BE ;)
    • [^] # Re: fr_CH

      Posté par . Évalué à 4.

      J'y rajoute aussi quelques petites coquilles mais on va pas en faire un gruyère ;)


      ...
      Wikileaks était jetté des serveurs de la société Amazon
      ...

      rendant instables ou inopérables des services
      ...
      mais je penses que l'on trouvera ici les événements majeurs de cette bataille.
      ...
    • [^] # Re: fr_CH

      Posté par . Évalué à 3.

      bein quoi ? une septantaine, une huitantaine, une nonantaine, c'est tout à fait presque français ! ;)
      • [^] # Re: fr_CH

        Posté par . Évalué à 2.

        C'est surtout du français.
        [http://www.tv5.org/TV5Site/lf/merci_professeur.php?id=3900&a(...)] merci professeur (TV5 monde)
        • [^] # Re: fr_CH

          Posté par . Évalué à 3.

          Bon bein dans ce cas, qu'est-ce que vous attendez pour abandonner vos 'soixante + dix' ou autre 'quatre * vingt + dix' ?
        • [^] # Re: fr_CH

          Posté par . Évalué à 6.

          C'est surtout de la logique

          Apprendre à des petiots à compter les dizaines en leur disant soixante-dix parce que "tu comprends c'est soixante plus dix et quatre-vingts parce que tu comprends c'est quatre fois vingts et quatre vingt 10 ..." et en les regardant avec les yeux tout écarquillés et te répondre: Ca veut dire quoi "fois"

          Et là c'est le drame.
          Rabâchage en perspective pour des conneries alors que septante,octante et nonante c'est tellement plus simple.
          • [^] # Re: fr_CH

            Posté par . Évalué à 4.

            Et pourquoi onze, douze, …, seize et pas dix-et-un, dix-deux, …, dix-six ?

            (Oui, dix-et-un, comme {vingt,trente…}-et-un…)

            Avant d’arriver à 70, ils ont déjà compris qu’il y avait des irrégularités.
            • [^] # Re: fr_CH

              Posté par . Évalué à 2.

              Oui et ca leur pose autant de problème.

              Un peu moins en fait, ca n'a que 2 syllabes, ca commence pareil, ...

              Mais bon ca pourrait être pire, on pourrait utiliser les chiffres romains.
          • [^] # Re: fr_CH

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Rabâchage en perspective pour des conneries alors que septante,octante et nonante c'est tellement plus simple.
            Et si tu simplifies un peu plus tu obtiens : septante, huitante et nonante.

            "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

            • [^] # Re: fr_CH

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Pourquoi « huitante » et pas « octante », au fait ?

              Envoyé depuis mon PDP 11/70

            • [^] # Re: fr_CH

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              Zut, mauvaise manip : pourquoi simplifier par « huitante » au lieu d'« octante » et pas par « neuvante » au lieu de « nonante », au fait ?

              Plus sérieusement, l'avantage de ces mots c'est qu'ils se rapportent au chiffre des dizaines comme les précédents : après tout, on ne dit pas « cinquante-dix » pour dire « soixante ». Et les autres langages que je connais utilisent cette méthode  : « seventy », « settanta »...

              Envoyé depuis mon PDP 11/70

          • [^] # Re: fr_CH

            Posté par (page perso) . Évalué à -2.

            >>> septante,octante et nonante c'est tellement plus simple.

            Et tellement moche et peu élégant.
            • [^] # Re: fr_CH

              Posté par . Évalué à 9.

              Tu trouves ça moche parce que tu n'y es pas habitué, mais c'est construit de la
              même manière que soixante, cinquante, etc., donc ni plus ni moins « moche » et
              « élégant » que ces derniers, et c'est bien plus logique.
  • # à propos du "viol"

    Posté par . Évalué à 4.

  • # Wikileaks fait des émules

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Ce site fait beaucoup parler de lui chez les libristes notamment sur la liste de discution de la GULL Suisse Romande ou quelques personnes ont pris la décision de mettre en place un miroir chez un hébergeur local qui après discution téléphonique a annoncé qu'il était parfaitement légal de mettre en place ce site et que seul un juge pouvait déclarer le site illégal.
    Par ailleurs pour ceux qui croieraient que c'est dangereux légalement car les documents ne leurs appartiennent pas, ils n'ont rien à craindre, tous les documents de l'administration US sont dans le domaine public. (Cf Wikipedia, j'ai la flemme de rechercher l'article).

    Si tu ne sais pas demande, si tu sais partage !

    • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      http://en.wikipedia.org/wiki/Public_domain#Government_work

      Mais attention, il y a des exceptions je crois.
    • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

      Posté par . Évalué à 2.

      > tous les documents de l'administration US sont dans le domaine public.

      Cela répond aux craintes concernant le droit d'auteur, mais il reste des points d'attaque sur les délits de presse et, dans les dires du gouvernement américain, la mise en danger de la vie d'autrui (ils auraient révélé par mégarde des noms d'informateurs afghans).
    • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

      Posté par . Évalué à -1.

      tous les documents de l'administration US sont dans le domaine public. (Cf Wikipedia, j'ai la flemme de rechercher l'article).
      Ben voyons, et la marmotte elle fume du crack distribué dans les hopitaux.
      • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

        Posté par . Évalué à 1.

        Et pourtant si. Il y a des exceptions cependant. Pour les détails, :en:Copyright status of work by the U.S. government
      • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

        Posté par . Évalué à 8.

        Plutôt qu'à perdre du temps à me moinser, lisez le lien plus haut,
        http://en.wikipedia.org/wiki/Public_domain#Government_work
        passez ensuite sur le lien qu'il contient
        http://en.wikipedia.org/wiki/Work_of_the_United_States_Gover(...)
        où vous verrez que tous les documents de l'administration US ne sont pas dans le domaine public, il y a plusieurs domaines cités où ce n'est pas vrai et ensuite continuez sur:
        http://en.wikipedia.org/wiki/Classified_information_in_the_U(...)
        où vous apprendrez que certains documents ne tombent dans le domaine public qu'après avoir été déclassifiés, soit après exament après un certain temps, soit après une bataille juridique parce que des citoyens us les demande.

        Prenez par exemple un code sous GPL qui n'a pas été diffusé. C'ets un logiciel libre, mais s'il n'a pas été diffusé, vous n'avez pas le droit aux 4 lois, si un employé indélicat vous passe le code, vous ne pouvez pas le réutiliser en vous écriant, "c'est un logiciel libre, tout le code de cette boite est libre, je suis dans mon droit!" juste parce que ça vous plait.

        C'est pareil là. Ca dépend des lois us, des lois de votre pays, des accords internationaux et du cadre dans lequel vous le faites. Par exemple, un journaliste us a (probablement) le droit d'accéder et de diffuser à des fins d'informations certains de ces documents, un employé gouvernemental us (probablement) pas.
        • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Ça n'a rien à voir, le problème ici n'est clairement pas une histoire de droit d'auteur.

          Dans le cas de ton exemple d'ailleurs, si le logiciel est sous GPL, il n'est pas évident de dire que l'employé commet un bévu. Puisqu'on lui donne accès un logiciel sous GPL, il est logiquement libre de le redistribuer sous GPL. Après il faut voir ce que stipule son contrat de travail, mais même là tout cela ne me paraît pas évident et je dirait que ça serait à une cours de juger.

          Et la GPL ne promulgues pas 4 lois, mais propose un contrat légal tentant de péréniser 4 libertés de l'utilisateur.
          • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

            Posté par . Évalué à 2.

            >Ça n'a rien à voir, le problème ici n'est clairement pas une histoire de droit d'auteur.

            Ici c'est la discussion en cours, et la discussion parle du droit d'auteur:
            extrait : Par ailleurs pour ceux qui croieraient que c'est dangereux légalement car les documents ne leurs appartiennent pas,

            Dans le cas de ton exemple d'ailleurs, si le logiciel est sous GPL, il n'est pas évident de dire que l'employé commet un bévu.
            Bien sur que si. Ce n'est pas parce que l'entreprise te passe une voiture de fonction, que tu peux la préter ou la vendre. A moins, bien sur, que l'employé soit le détenteur du copyright mais je ne l'aurait alors pas appelé "un employé indélicat" mais "le détenteur des droits" et il aurait été en droit de le diffuser et mon exemple n'aurait eu aucun sens.

            Et la GPL ne promulgues pas 4 lois, mais propose un contrat légal tentant de péréniser 4 libertés de l'utilisateur.
            Littéralement, tu as raison, les 4 libertés ne sont pas des lois.
            Maintenant, ce sont des contraintes qui encadrent et définissent ce qu'on peut et doit faire du code, et quand de telles règles organisent une société comme les 4 libertés le font, et bien on appelle ça des lois, au sens de économie "les lois de la maison" ou au sens de Asomox, les lois de la robotique. Tu choisis.
            Enfin, je suis prêt à parier un cachou que si on leur en donnait la possibilité, stallman et pas mal de gens du LL en feraient de vrais lois qui régissent le code informatique. Personnellement, j'en ferais juste des lois qui régissent le code utilisable et produit par les services publics.

            le problème ici n'est clairement pas une histoire de droit d'auteur
            Outre cette discussion, je suis assez d'accord avec toi, le problème posé par les documents wikileaks est largement au dessus de la sphère du droit d'auteurs puisque c'est un problème de souveraineté qui est posé au final, et avant ça de sureté/intégrité de l'état/de la nation.
            Mais il y a quand même une dimension sur le droit à l'information dans cette affaire qui est importante, la validité des documents ensuite légalement vu la manière dont ils ont été obtenue et l'intégrité éthique et légale des participants à cette affaire.
            Les journalistes ont ils raison de diffuser ces documents, certains, l'ensemble?
            Les gouvernements doivent ils empêcher la diffusion ou la garantir au nom de la démocratie quels que soient les dommages qu'elle ou leurs gouvernments ou leurs alliés pourront subir en retour?
            Est ce qu'il y aura des changements dans les lois sur la liberté de la presse par la suite?
            Est ce que ces documents seront recevables en justice donc est ce qu'on verra des suites judiciaires à certaines infos?
            Quelles seront les conséquences pratiques de ces fuites sur le dialogue entre agences qui venaient de commencer aux usa?

            On vit un temps très intéressant, on va voir en pratique ce que produit réellement la phrase "linformation veut être libre".
    • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      >tous les documents de l'administration US sont dans le domaine public.

      Bien entendu, et ils s'amusent a mettre des tampons "Top secret" car ça fait sérieux et beau
      • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

        Posté par . Évalué à 7.

        Le tampon "top secret" ne contraint que les gens qui ont accepté les conditions d'un tel secret.

        Tous les nombres premiers sont impairs, sauf un. Tous les nombres premiers sont impairs, sauf deux.

        • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

          Posté par . Évalué à 6.

          Le tampon "top secret" ne contraint que les gens qui ont accepté les conditions d'un tel secret.

          Et les citoyens du pays, qui dans la majorite des cas sont soumis a certaines lois qui condamnent la diffusion de documents non-declassifies...
          • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

            Posté par . Évalué à 2.

            Normalement, le secret défense sert à défendre la vie de ressortissant du pays. Cela a été étendu aux "intérêts de la France". Malheureusement, cela veut souvent dire les copains du pouvoir. Et de faite, cela perd beaucoup de la légitimité de condamner une personne pour "trahison".

            "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Wikileaks fait des émules

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Une fois, j'ai activé l'option «secret défense» d'un modèle latex du CEA, ça avait vraiment la classe. Dommage que c'était mon rapport de stage :'(

        Envoyé depuis mon lapin.

  • # Liste

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Bien entendu la densité d'information concernant Wikileaks est tellement grande qu'il est difficile, pour moi, de lister tous les événements survenus ces derniers jours, mais je penses que l'on trouvera ici les événements majeurs de cette bataille. Pratiquement chaque pays a réagi et/ou tenté de censurer une partie ou intégralement le site Wikileaks.

    Le blog suivant retrace un peu les éléments marquants de chaque journée de ce cable-gate:
    http://blogs.kd2.org/bohwaz/?2010/12/08/344-wikileaks-vs-the(...)

    Vu que j'en avais un peu mare de trouver des masses d'infos en redondance ça m'a semblé une bonne idée de faire une telle réduction. Après, ce n'est peut être pas totalement objectif... m'enfin.
  • # Visa, Mastercard, Wikileaks

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    À propos de Visa, Mastercard et Wikileaks : http://www.lepoint.fr/monde/wikileaks-revele-une-operation-d(...)

    blog.rom1v.com

    • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      J'ai vu cette info trop tard, la dépêche était déjà partie.

      "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

    • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

      Posté par . Évalué à 2.

      À ce moment, c'est de bonne guerre de la part de Visa et Mastercard !

      C'est ça aussi le libéralisme :)
      Heureusement que les consomma^W citoyens ne sont pas dupes et vont pénaliser, de bonne guerre, ces entreprises en retour !
      • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

        Posté par . Évalué à 5.

        hé bien si tu connais d'autres réseaux de cartes bancaires, n'hésite pas à faire signe :-) Surtout s'ils sont non-américains par exemple (ni chinois tant qu'à faire).

        C'est incroyable quand même tout cet argent qui part aux USA : 4 milliards de dollars pour les transactions *intérieures* réalisées en Russie iraient dans les poches de Visa et Mastercard !!! Je n'ose imaginer à combien ça se monte en France, qui est pourtant le pays où a été inventée la carte à puce, ou plus largement en Europe.
        • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

          Posté par . Évalué à 2.

          Et j'oubliais, bien sûr, que non seulement les commissions sur les achats par carte bancaire partent aux USA, mais aussi toutes les données de transaction...
          • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

            Posté par . Évalué à 9.

            > si tu connais d'autres réseaux de cartes bancaires, n'hésite pas à faire signe :-)

            Il y en a plein, ils sont nationaux. Les données restent en principe au pays.

            France → Carte Bleue
            Espagne, Portugal → Multibanco
            Belgique → Bancontact, Mistercash
            Europe centrale, nordique → Eurocard (EC), Girocard (Allemagne), Dankort (Danemark)
            Irlande → Laser Card
            Royaume-Uni → Solo

            Certains de ces réseaux ont des accords avec des réseaux internationaux pour les paiements en dehors de leur pays, par exemple Eurocard est associé à Mastercard, Dankort à Visa.

            Source : :en:Template:Credit cards
        • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Un certain nombre de pays non encore contrôlés par Visa / Mastercard mettent en place des réseaux alternatifs de paiement justement pour ce type de raison.

          En Pologne, il est plus courant de payer par internet par un système de virement compte à compe un peu évolué que par carte bancaire.

          A Singapour, la carte fait-maison pour le paiement marche très bien et résiste vaille que vaille aux pressions du cartel Visa Mastercard American Express.

          Bossant dans la carte à puce, on a plusieurs fois été contacté par des pays souhaitant faire ce genre de chose. La plupart cependant n'ont pas le niveau technique pour le faire. Il faut vraiment être calé en sécurité pour faire ça. Mais au final, c'est un investissement national qui paye pour le pays.
          • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

            Posté par . Évalué à 1.

            Quand est-il des chèques électroniques ?

            Le principe est simple et efficace. Une carte à puce avec capacité de chiffrage de type GPG dans laquelle on y mets notre clé secrète non lisible bien entendu depuis l'exterieur. La passphrase étant le code que l'on tapera au moment de payer.

            Il suffit ensuite d'aller déposer sa clé public à votre banque. Le terminal de payement donne à signer un chèque pré-rempli à la carte. On rentre son code pour permettre de à la carte d'utiliser sa clé secrète. La carte redonne le chèque signé numériquement au terminal qui le transmettra à sa banque. Votre banque pourra alors vérifié que le chèque est valide en vérifiant la signature numérique.

            Ce système permettant aussi de payer en ligne (avec un lecteur de carte à la maison biensur ) sans faire transiter d'information aussi sensible qu'un numéro de carte bleue.
            • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

              Posté par . Évalué à 2.

              > Une carte à puce avec capacité de chiffrage de type GPG dans laquelle
              Et au final, quel est l'avantage par rapport à la carte à puce habituelle ?

              > Ce système permettant aussi de payer en ligne
              Oui, si tu convaincs le vendeur de souscrire à ton système : acheter un terminal supplémentaire, souscrire un abonnement... Plus simple avec les solutions existantes :
              → payer par transfert bancaire en mentionnant le numéro de facture dans le champ de commentaire,
              → utiliser un numéro de carte généré par la banque pour usage temporaire (pas de carte physique à fabriquer)
              → dédier un compte spécial aux paiements en ligne, l'approvisionner juste avec le minimum requis pour chaque achat, et souscrire la carte de paiement minimale pas cher.
          • [^] # Re: Visa, Mastercard, Wikileaks

            Posté par . Évalué à 1.

            Il faut vraiment être calé en sécurité pour faire ça.
            Tu parles bien des cartes à puces qui utilisent comme clé crypto une clé de 760 et quelques bits ?
  • # Le champ de bataille est Wikileaks

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Et les troupes sont en place :
    http://www.lepoint.fr/monde/apres-l-incarceration-d-assange-(...)

    Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

  • # Pendant ce temps, sur Canal Cruz...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Les auteurs des guignols pensent que Assange est homme de paille créé par les américains pour justifier une guerre en Iran et encenser les EU et Israël en les égratignant beaucoup moins que les autres.
    • [^] # Re: Pendant ce temps, sur Canal Cruz...

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      L'autre fois, un collègue a été fort désagréable avec moi. Mais je me suis bien garder de le critiquer, car on m'aurait sûrement répondu: "tu lui tape dessus, mais je ne t'ai pas vu en faire de même contre Ahmadinejad ou Kim Jong-il. On voit bien pour qui tu roules!"
      • [^] # Re: Pendant ce temps, sur Canal Cruz...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Je pense aussi, si j'ai bien compris ce que tu as dit, que la vision des guignols est erronée car basée sur un élément qui est le degré des révélations par pays. (genre "il n'y a rien qui critique violemment Israël, sopajuste!")
        En plus, la vidéo de l'apache en FPS est montrée ici comme un détournement-faisant-croire-à-la-populace-qu'on-critique-Etats-Unis-mais-en-fait-on-éloigne-les-soupçons.

        Bien sûr, il n'y a pas de prise en comptes d'autres éléments, comme ACTA par exemple.

        Mais bon, au moins cette vision a le mérite d'exister et d'ajouter une vision supplémentaire de l'affaire.
        • [^] # Re: Pendant ce temps, sur Canal Cruz...

          Posté par . Évalué à 4.

          Je pense qu'elle se veut juste drôle, pas réaliste, de toute façon. Les guignols ne sont pas vraiment censé donner des informations fiables, seulement amuser, et ils le font bien.
          • [^] # Re: Pendant ce temps, sur Canal Cruz...

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Si on commence à prendre au premier degré tout ce que disent les guignols, (et en règle général, tout ce qui est dit sur cette chaîne), on est mal barré :-)

            J'accorde autant de crédit à canal plus qu'à tf1. Par contre, ça me fait rire canal plus.

            Envoyé depuis mon lapin.

  • # Resumé des articles

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Si ça intéresse, je me suis amusé à faire un résumé des articles concernant Wikileaks de ces dernières semaines.

    http://firwen.org/articles/2010/12/08/news-le-fondateur-de-w(...)
  • # Nuages

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Une bonne leçon a tirer de l'affaire, c'est qu'il faut vraiment se méfier de l'externalisation des services : Amazon, Twitter, EveryDNS et compagnie n'hésitent pas une seconde avant de vous lâcher/censurer à la première occasion.

    Newton Adventure est sur Lumière Verte : http://steamcommunity.com/sharedfiles/filedetails/?id=187107465

  • # Télévision française touchée

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Depuis le mercredi 8 décembre après-midi, silence radio à la télévision française. D'ailleurs, toutes les émissions d'information ont été remplacées par des spots météo (moins subversifs).
    • [^] # Re: Télévision française touchée

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Depuis quelques jours, je regarde les JT d'Arte et France 3 (et parfois France 2; bon, les deux derniers d'un oeil distrait). Concernant Wikileaks, ils ont parlé de l'arrestation d'Assange. Par contre, pas un mot du contenu des découvertes que distillent les 5 journaux. Je crois qu'ils ont parlé un moment des news people de Wikileaks (Batman/Poutine, Sarko le colérique...), mais pour le reste c'est le grand silence.
      Les télévisions ont-elle besoin de plus de temps pour contre-enquêter? Leurs rédactions préparent-elles de gros reportage d'investigation sur ces sujets? Je l'espère mais je n'y crois pas trop.
      En tous cas, pour le moment, les "masses" (celles qui ne s'intéressent pas spécialement à Wikileaks, qui ne vont pas chercher sur le net) ne sont au courant de rien. De nombreux sujets mériteraient de faire la une des journaux, mais on dirait que ça va faire "pschitt" comme dirait notre ancien président. J'ai l'impression que rien ne va bouger, comme rien de spécial n'est arrivé à ceux qui ont fabriqué en toute impunité cette guerre en Irak à partir de rien (Blair, Bush et sa clique...).
      • [^] # Re: Télévision française touchée

        Posté par . Évalué à 2.

        Je crois qu'ils ont parlé un moment des news people de Wikileaks (Batman/Poutine, Sarko le colérique...), mais pour le reste c'est le grand silence.

        Le but est de faire croire qu'il n'y a rien de nouveau dans les cables, non ?

        "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Télévision française touchée

        Posté par . Évalué à 2.

        télévision != information
        sinon seul un faible pourcentage de la population regarderait (mal à la tête, mal à l'égo, inconfort, etc).
  • # Wikileaks sur OVH

    Posté par . Évalué à 1.

    Contrairement à ce que peut laisser penser l'article, wikileaks est toujours sur le serveur d'OVH. Ce jeudi 9 décembre à 22h c'est juste le DNS qui est tombé, comme on a déjà vu dans les jours passés.
    Mais ça répond toujours sur le serveur d'OVH : http://213.251.145.96/

    :-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.