Journal Du reverse engineering, et de la pomme

Posté par . Licence CC by-sa.
108
2
jan.
2016

Dans ce journal, qui se veut un peu long mais clairement divisé en parties relativement
indépendantes, j'aimerai expliquer les expérimentations que j'ai faite pour pouvoir ajouter de la
musique sur un iPod (Apple, donc) de 7ème génération, qui n'est pas supporté par les outils actuels
sous GNU/Linux.

Et ça ne se finit pas élégamment, mais ça se finit quand même : j'écris ce journal en écoutant la
musique de cet iPod, musique transférée depuis GNU/Linux !

Le résultat en tant que (...)

CJUE : le droit d'auteur s'applique aux expressions du programme d'ordinateur pas à l'idée

Posté par . Édité par Benoît Sibaud, B16F4RV4RD1N et Xavier Claude. Modéré par j. Licence CC by-sa.
49
10
mai
2012
Justice

Un arrêt de la Cour de Justice de l'Union Européenne du 2 mai 2012 vient rappeler la position de l'Europe sur le sujet du droit d'auteur.

Primo, une fonctionnalité d'un logiciel n'est pas propriété de son auteur. Le communiqué de presse utilise la formulation suivante « admettre que la fonctionnalité d'un programme d'ordinateur puisse être protégée par le droit d'auteur reviendrait à offrir la possibilité de monopoliser les idées, au détriment du progrès technique et du développement industriel ».

Secundo, l'utilisateur légitime d'un logiciel a le droit dixit le communiqué de presse « d’observer, d’étudier ou de tester le fonctionnement de celui-ci afin de déterminer les idées et les principes qui sont à la base de n’importe quel élément du programme ».

NdM. : la décision concerne le droit d'auteur et non la (non-)brevetabilité du logiciel comme annoncé initialement.

Forum général.hors-sujets Cette licence me plombe-t-elle la possibilité de créer une alternative ?

Posté par (page perso) .
1
22
mar.
2011

Bonjour,

Je m'intéresse à une licence très privatrice, appliquée à un logiciel auquel j'aimerais produire une alternative.

J'aimerais surtout savoir si elle est applicable en Europe et si regarder quelques fichiers produits avec un autre logiciel (éditeur de texte par exemple) pouvait être interdit. J'ai besoin au minimum de pouvoir lire les fichiers xml produits par le logiciel, pouvoir désassembler le bytecode java 1.5 (sic) serait un plus.

Étant donné l'énorme pavé qu'elle représente, j'enlève les blablas pour définir certains (...)