Le classement Top 500 de juin 2010 est disponible

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
22
31
mai
2010
Technologie
Le trente-cinquième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd'hui à l'occasion de l'International Supercomputing Conference (ISC'10) qui a lieu à Hambourg en Allemagne.

La machine Jaguar du laboratoire d'Oak Ridge aux Etats-Unis garde la première place avec 1.75 pétaflops mais la très grosse surprise est l'arrivée inattendue du supercalculateur chinois Nebulae à la seconde place du classement avec 1.271 pétaflops.
Comme Nebulae possède une architecture particulière incluant des cartes NVidia sa performance absolue est encore bien plus haute que le résultat LINPACK puisqu'il est capable d'atteindre, en théorie, le chiffre faramineux de 2.98 pétaflops (soit 2 980 000 000 000 000 opérations à virgule flottante par seconde).

NdM: Merci à Thomas Baron pour son journal sur l'ordinateur TERA-100.

Journal HPC Magazine : Le média de référence du HPC et du Big Data.

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
21
16
mai
2013

Sommaire

Introduction

Je vais parler d'un magazine qui, à l'heure actuelle, en est à son troisième numéro et pour lequel je n'ai pas vu d'informations sur ce site (n'hésitez pas à hurler si c'est faux). Pour situer mon journal, je n'ai rien à voir avec la rédaction de ce magazine et je suis juste un lecteur de celui-ci car c'est mon domaine (...)

Journal Un français #3 dans le Top500

Posté par (page perso) .
Tags :
21
27
mai
2010
Le CEA (Commissariat à l'Energie Atomique) vient d'inaugurer son nouveau supercalculateur, baptisé TERA-100.

Rappelons que le CEA utilise cette puissance de calcul pour la simulation d'explosions nucléaires militaires, afin d'éviter les essais réels. Oui, c'était l'objectif de la nouvelle campagne de tirs annoncée à grand bruit en 1995 : des tirs réels pour valider les modèles (cf. Wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/Essais_nucléaires_français). Et comme le rappelle Wikipedia, c'est ces essais qui ont valu à la France d'être cités comme responsables de (...)

Journal TOP500 : 92.4 % des supercalculateurs tournent sous Linux

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
20
7
nov.
2012

Hans Meuer, professeur d'informatique à l'Université de Mannheim, en Allemagne, Jack Dongarra de l'Université du Tennessee à Knoxville, Erich Strohmaier et Horst Simon du National Energy Research Scientific Computing Center (NERSC) du Lawrence Berkeley National Laboratory (LBL) sont les auteurs du projet TOP500, qui permet d'établir des statistiques sur des supercalculateurs (source wikipedia).

En guise de rappel, une dépêche avait déjà été réalisée en 2010 par patrick_g.Pour ce journal, je me suis contenté de la liste (...)

Journal Spoile : Top 500

Posté par .
16
31
mar.
2011

Si je prends ma plume aujourd'hui c'est pour spoiler la prochaine dépêche sur le top 500 car l'armée américaine, avec le projet Condor, viens de dévoiler leur nouveau joujou : un cluster de PS3 !

Ils ont mis en place un cluster de 1716 PS3 pour faire du traitement d'images satellite (une sorte de google map ou google earth). Le tout a couté 25.105 $ ce qui est peu (il paraît) pour ce genre de machine.

Rappellons qu'outre un (...)

Le trente-deuxième Top 500 des super-ordinateurs

Posté par (page perso) . Modéré par Christophe Guilloux.
Tags :
16
17
nov.
2008
Technologie
Le 32ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd'hui à l'occasion de la Supercomputing Conference 2008 qui a lieu à Austin au Texas.

On constate que la vitesse continue d'augmenter à un rythme très rapide puisque l'agrégation des puissances individuelle des 500 machines totalise 16953 téraFLOPS alors qu'elle n'était que de 6970 téraflops il y a six mois et 4920 téraflops il y a à peine un an. Si vous vouliez que votre dernier joujou fasse partie de la liste, il aurait fallu qu'il se hisse au minimum à 27,4 téraflops (seulement 18,8 téraflops lors du dernier classement).

Journal La course à la machine puissante continue !

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
Tags :
9
9
nov.
2011

Bonjour,

Suite aux billets très intéressant sur le top 500 et au dernier billet sur la machine Fujitsu qui atteint des scores inégalés (à l'heure actuelle), la nasa [1] vient de s'acheter une belle machine avec comme objectif les 10 Petaflops.

Cette machine sera mise en route en supplément de la machine déjà présente : Pleiades. Celle-ci a une « honorable » septième place pour l'instant.

Espérons que ces machines qui sont des gouffres de consommation permettront vraiment de (...)

Journal Fujitsu atteint la première place du top500

Posté par .
Tags :
9
3
nov.
2011

K computer, SPARC64 VIIIfx 2.0GHz, Tofu interconnect

Site RIKEN Advanced Institute for Computational Science (AICS)
System Family Fujitsu Cluster
System Model K computer
Computer K computer, SPARC64 VIIIfx 2.0GHz, Tofu interconnect
Vendor Fujitsu
Application area Research
Installation Year 2011

Operating System Linux
Interconnect Custom
Processor SPARC64 VIIIfx 2000 MHz (16 GFlops)

Plus de détail sur le site top500.org

Un top 500 sous le signe du pétaflops

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
1
18
juin
2008
Technologie
Le 31ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd'hui à l'occasion de l'International Supercomputing Conference qui a lieu à Dresde en Allemagne.

Bien entendu la grande nouvelle de ce classement est le franchissement, pour la première fois, de la barre du pétaFLOPS par le superordinateur Roadrunner (qui coûte la bagatelle de 133 millions de dollars tout compris).
Après le gigaflops atteint en 1986 par le Cray 2, après le téraflops atteint en 1997 par Asci Red, voici un nouveau seuil symbolique qui est atteint.

Top-500 (385 !) pour un super cluster sous Linux

Posté par . Modéré par Yann Hirou.
Tags :
0
5
oct.
2001
Linux
Un article très intéressant de CNET nous apprend comment HP et une équipe de l'INRIA ont mis au point un super-ordinateur s'inscrivant au Top-500 des machines les plus puissantes du monde, en l'occurence à la place 385 ! Constitué uniquement à partir de PCs de bureau (HP e-PC à base de PIII 733) qui n'ont même pas été ouverts, le i-Cluster - c'est son petit - nom a aussi la particularité de tourner sous Linux-Mandrake 7.0, ce qui est quand même à souligner et prouve la capacité de notre distro nationale à dépasser sa réputation de système Linux pour débutants ! Le projet complet a couté dans les 1,5 MF ce qui est assez faible pour un cluster de classe Top-500. Il est également dit dans cet article que le choix de Mandrake 7.0 a permis des modifs bas-niveau qui n'auraient pas été possible avec un OS Microsoft sans un accord spécial. Article complet à lire absolument !

Journal Top500 : La rétrospective des 15 ans.

Posté par (page perso) .
0
1
mar.
2008
Cela fait 15 ans maintenant que le Top500 existe. C'est en juin 1993 qu'est apparu le premier classement des 500 ordinateurs les plus puissants du monde et, tous les six mois, cette liste est scrupuleusement mise à jour.
Nous avons donc maintenant 30 classements derrière nous et le boss du Top500, le professeur Meuer, a décidé que c'était l'occasion d'écrire un article récapitulatif pour célébrer cet anniversaire.

Autant vous le dire tout de suite cet article est une pure jouissance (...)

Top500 des supercalculateurs

Posté par . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
15
nov.
2006
Matériel
Le 28ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti à l'occasion de la sixième International conference on high performance computing, networking, storage and analysis (SCO6) à Tampa (Floride).

Beaucoup de nouveautés depuis la précédente liste (juin 2006) puisqu'apparaît directement en première place le BlueGene/L d'IBM avec la bagatelle de 280.6 teraflops, en deuxième place le Red Storm de Cray qui atteint 101.4 teraflops et en cinquième place le premier Européen avec le cluster JS21 d'IBM installé au BSC de Barcelone (Espagne).

Le premier Français, le Tera 10 du CEA est donc relégué en septième position.

On notera aussi l'arrivée en 9e position du premier système Japonais, le cluster x4600 intégré par NEC et qui a une performance de 47.3 teraflops.

La France 5ième au dernier TOP 500 des supercalculateurs

Posté par . Modéré par Amaury.
Tags :
0
30
juin
2006
Technologie
La France est 5ième dans le dernier classement du TOP 500 des plus puissants supercalculateurs avec 42.9 TFlop/s.
Il s'agit du Supercalculateur du CEA à Bruyeres-le-Chatel (le Tera-10 construit par BULL). Il comporte 8704 Processeurs 64 bits Itanium 2 à 1.6 Ghz et 26000 Giga de mémoire. Il tourne sous Linux.
Le numéro 1 est toujours le BlueGene/L (IBM) avec 280.6 TFlop/s. Il comporte 131072 processeurs IBM PowerPC. Premier depuis les 3 derniers top 500, il est installé au Lawrence Livermore National Laboratory en Californie.
Le classement par système d'exploitation est assez significatif et montre bien la domination sans faille de Linux qui atteint presque les trois quarts du parc, suivi par les Unix qui font presque tout le restant. On peut aussi remarquer que Windows vient de doubler sa part en passant de une à deux machines.

Le prochain classement aura lieu dans 6 mois.

Le Top500 nouveau est arrivé

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags :
0
14
nov.
2007
Technologie
Le 30ème top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti hier à l'occasion de la conférence internationale sur le calcul haute performance qui a eu lieu à Reno dans le Nevada.

On constate que la vitesse continue d'augmenter à un rythme très rapide puisque l'agrégation des puissances individuelle des 500 machines totalise 6970 teraflops alors qu'elle n'était que de 4920 teraflops il y a six mois et 3540 teraflops il y a à peine un an.