Journal Un Python qui rivalise avec du C++

16
27
août
2017

Rencontre avec un code de calcul scientifique open-source - écrit en Python - qui tente de rivaliser avec du C++ sur des supercalculateurs, spectralDNS!

Quelques liens:

La publication initiale : https://arxiv.org/pdf/1602.03638v1.pdf
Une seconde publication : https://arxiv.org/pdf/1607.00850.pdf
Une publication plus récente : https://arxiv.org/pdf/1701.03787v1.pdf
Le dépôt GitHub : https://github.com/spectralDNS/spectralDNS

Première réaction?

Je ne sais pas quelle est votre première réaction. Moi j'y croyais pas trop. Puis j'ai potassé les articles, j'ai fait quelques tests avec le code, j'ai contacté l'auteur principal, et (...)

Journal [Quantique] La ligne des 49 qubits

Posté par . Licence CC by-sa
24
27
mai
2017

Salutations,

Je ne pense pas avoir lu un journal ou une dépêche sur le sujet (si c’est pas le cas, je m’excuse), donc je vais le partager avec vous et faire quelques liens supplémentaires en rapport.

http://spectrum.ieee.org/computing/hardware/google-plans-to-demonstrate-the-supremacy-of-quantum-computing

Cet article souligne l’importance que donne Google à l’ordinateur quantique en cherchant à démontrer qu’il est bien au‐dessus des performances des meilleurs supercalculateurs.
Pour cela, Google veut mettre en place une puce de 49 qubits pour parvenir à ses fins.

Une des premières (...)

Le Top 500 des supercalculateurs de juin 2016

Posté par . Édité par Nils Ratusznik, Davy Defaud, Benoît Sibaud, Jiel, BAud, tankey, nonas, Renault, palm123 et ZeroHeure. Modéré par ZeroHeure. Licence CC by-sa
42
6
juil.
2016
Technologie

Le quarante‐septième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti en juin 2016.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées, par exemple, ne participent pas à la course) et sur un comparateur de performances spécifique extrêmement parallélisable, le code LINPACK, qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires.

La deuxième partie de la dépêche revient sur ce classement et aborde une partie des commentaires de la page d’annonce.

Journal Une autre entité de la défense américaine fait confiance à une société Européenne !

Posté par . Licence CC by-sa
3
18
déc.
2014

Alors que l'Ecole Centrale de Paris héberge les données sensibles de ses étudiants par une société américaine, le Département de la défense US fait le contraire : Air Force Research Laboratory vient d'acquérir un supercalculateur SGI qui fonctionne avec une version Européenne de Linux :
SGI

On pourrait se demander si cette société ne va pas transmettre à l'Union Européenne des données confidentielles US notamment sur les recherches aérospatiales.

Encore une victoire pour Linux, encore une victoire pour l'Europe !

Journal Le département de la défense US s'appuie sur SGI et Linux !

2
6
nov.
2014

Article

Un supercomputer petaflops est en cours de mise au point par SGI pour le département de la défense US. Ce sera l'un des 10 ordinateurs les plus puissants au mondE.

Linux a été choisi, ce qui n'est pas une surprise, mise à part que l'OS ne sera pas américain.

Architecture Haswell, processeurs Xeon : la bête aura une puissance de calcul maximale de 4,5 petaflops.

Kalray un processeur massivement parallèle très impressionnant : Qu’il est loin le temps de mon ZX81

91
8
jan.
2014
Technologie

Quand je regarde les ordinateurs de compétition que nous utilisons aujourd’hui et ceux avec lesquels j’ai découvert l’informatique, j’ai l’impression de voir l’évolution de la vie sur terre — qui a commencé il y a environ 3,5 milliards d’années avec l’apparition des premières bactéries, pour arriver jusqu’à l’homme plus ou moins évolué que nous sommes aujourd’hui — ramenée à une soixaine d’années si l’on part du transistor jusqu’aux processeurs les plus avancés d’aujourd’hui, parmi lesquels le processeur MPPA MANYCORE de Kalray.

Sortie du Top 500 de juin 2013

Posté par (page perso) . Édité par Davy Defaud, Xavier Claude et Nÿco. Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
51
17
juin
2013
Technologie

Le quarante‐et‐unième Top 500 des super‐calculateurs mondiaux est sorti aujourd’hui à l’occasion de l’International Supercomputing Conference qui a lieu à Hambourg en Allemagne.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un comparateur de performances spécifique extrêmement parallélisable (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires).

L’analyse dans la suite de la dépêche.

Le Top 500 de novembre 2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123 et Xavier Teyssier. Modéré par tuiu pol. Licence CC by-sa
64
12
nov.
2012
Technologie

Le quarantième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd’hui à l’occasion de la conférence Supercomputing 2012 qui a lieu à Salt Lake City aux États‐Unis.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines, puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un comparateur spécifique de performances extrêmement parallélisable (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires).

L’analyse dans la suite de la dépêche…

Sortie du Top 500 de juin 2012

Posté par (page perso) . Édité par baud123. Modéré par Xavier Claude. Licence CC by-sa
42
18
juin
2012
Technologie

Le trente‐neuvième Top 500 des super‐calculateurs mondiaux est sorti aujourd’hui à l’occasion de l’« International Supercomputing Conference » qui a lieu à Hambourg en Allemagne.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un comparateur de performances spécifique extrêmement parallélisable (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires).

L’analyse dans la suite de la dépêche.

Le Top 500 de novembre 2011

Posté par (page perso) . Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
40
15
nov.
2011
Technologie

Le trente‐huitième Top 500 des supercalculateurs mondiaux est sorti aujourd’hui à l’occasion de la conférence Supercomputing 2011 qui a lieu à Seattle aux États‐Unis.

Rappelons que le Top 500 se base sur une soumission volontaire (de nombreuses machines puissantes mais classifiées ne participent pas à la course) et sur un comparateur spécifique de performances extrêmement parallélisable (le code Linpack qui concerne la résolution de systèmes d’équations linéaires).

L’analyse dans la suite de la dépêche…

IBM lance la mémoire transactionnelle dans le matériel

45
7
sept.
2011
Technologie

Le supercalculateur Sequoia (prévu pour être le plus puissant supercalculateur lors de sa sortie) ne fera pas que battre des records de FLOPS, il utilisera aussi des processeurs BlueGene/Q d’IBM, les premiers processeurs commerciaux à utiliser une mémoire transactionnelle matérielle. Le processeur développé par Sun et annulé avec le rachat par Oracle, aurait également dû le prendre en charge.

C’est l’occasion d’expliquer ce qu’est la mémoire transactionnelle : une technique peu connue car elle pose des problèmes de performance lorsque plusieurs processus ou fils d’exécution (threads) doivent accéder à une valeur partagée.

N. D. A. : Merci à Nÿco, NeoX et Michel Barret pour leur aide lors de la rédaction de cette dépêche.