Journal 1er retour sur le PinePhone

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
74
7
juil.
2020

Sommaire

Salut Nal,

Comme ça fait bientôt 6 mois que je possède ce smartphone un peu particulier, et que ça m'a été demandé gentiment, je te propose une petite revue de la bête.

Pine64, entreprise bien connue des amateurs de bestioles à base de ARM, propose depuis des années des cartes de développement basées sur le SoC Allwinner A64. Ils ont eu l'idée saugrenue de fabriquer un smartphone sur les mêmes bases, en laissant comme à leur habitude le soin à la communauté de prendre en charge l'aspect logiciel.

Les caractéristiques du PinePhone sont les suivantes:

  • Allwinner A64, donc (quad core Cortex-A53 + GPU Mali 400)
  • 2 Go de RAM LPDDR3
  • eMMC 16Go
  • Écran tactile 5.95" (résolution 720x1440)
  • Modem 4G/LTE Quectel EG25
  • Contrôleur Wifi/Bluetooth Realtek 8723CS
  • Caméras avant (2MP) et arrière (5MP avec flash)
  • 6 interrupteurs permettant de désactiver le modem, le wifi, les caméras ou le micro (le dernier permettant d'utiliser la sortie casque comme port série, indispensable pour le debug)

Côté connectique, on a:

  • 1 emplacement pour carte SIM
  • 1 slot micro-SD
  • 1 port USB-C (USB 2.0 + HDMI/DisplayPort)

Ce téléphone est proposé à 150$, auxquels il faudra ajouter les frais de port et, selon votre bonne étoile, les frais de douane.

Des caractéristiques qui n'ont donc pas de quoi inquiéter les ténors du marché, mais l'intérêt de ce smartphone n'est clairement pas la performance : il s'agit ici de garder le contrôle sur son informatique.

En effet, la quasi-totalité des OS disponibles sont entièrement libres (y compris les drivers) et très peu de blobs binaires sont nécessaires : seul le module Wifi/BT a besoin d'un firmware propriétaire ; les caméras sont utilisables avec uniquement du code libre, mais certaines fonctionnalités (autofocus notamment) peuvent ne pas fonctionner sans un firmware binaire additionnel.

Qualité et évolution du matériel

Un premier point important, est que le PinePhone est fabriqué par "petites" séries (environ 5000 exemplaires), et son matériel évolue à chaque fois:

  • Le premier batch est la version "Brave Heart" (rev. 1.1), pour les développeurs et utilisateurs n'ayant pas froid aux yeux
  • Ensuite est venue la version "UB Ports Community Edition" (rev. 1.2), corrigeant quelques défauts matériels gênants
  • La prochaine version sera la "PostmarketOS Community Edition" (rev. 1.2a), avec le remplacement de quelques composants mais un PCB normalement identique

À noter également, les schémas électroniques sont disponibles au format PDF, mais il ne s'agit pas d'Open Hardware pour autant.

Sur la version 1.1 qui est la mienne, il manque une ligne de communication entre le modem et le SoC, ce qui complexifie la gestion de l'ensemble et diminue la fiabilité du tout: si le téléphone est mis en veille, il est tout à fait possible de rater un appel entrant (un gros travail est cependant en cours pour essayer de palier à ça)

La version 1.2 utilise 2 composants inadaptés au niveau du contrôleur USB-C, rendant l'utilisation de ce dernier impossible pour autre chose que charger le téléphone ou proposer des fonctionnalités de type "USB gadget".

La version 1.2a, si tout va bien, devrait être suffisamment aboutie pour ne plus souffrir de ces défauts de jeunesse.

En dehors de ces défauts de conception, et compte tenu du prix, la qualité est au rendez-vous, et je n'attends personnellement pas plus (ni moins !) d'un smartphone à moins de 200€, surtout si ce dernier me permet de faire tourner un Linux plus ou moins "standard".

Il y a toutefois de petites anecdotes "amusantes" (une fois qu'on a trouvé la solution), comme par exemple le signal audio qui "repisse" sur le port série, et peut amener quelques surprises si la fonctionnalité "Magic SysRq" est activée dans le kernel ;)

Support du matériel et drivers

En parlant de kernel, tous les drivers nécessaires sont libres à 100% (y compris pour le GPU grâce au driver libre lima), bien que pas toujours intégrés au noyau mainline. Il y a cependant un gros travail en cours sur ce sujet, et chaque version majeure de Linux apporte son lot de nouveaux drivers pour ce smartphone. Le noyau de référence est disponible sur Gitlab.

S'agissant d'un système ARM, le noyau est chargé comme souvent par le bootloader U-boot, nécessitant lui aussi quelques patches ne s'étant pas frayé un chemin vers la version mainline, et maintenu lui aussi sur Gitlab. On trouve aussi ARM Trusted Firmware, pour lequel aucun patch n'est nécessaire depuis la version 2.3 sortie en avril.

Enfin, le A64 intègre un coeur OpenRISC AR100 pouvant être utilisé comme System Control Processor et nécessitant son propre firmware. Il existe une implémentation libre de celui-ci, visant à permettre la mise en veille du système ("Suspend-to-RAM")

Ceci dit, tout ne fonctionne pas à l'heure actuelle et certains problèmes critiques n'ont toujours pas de solution fiable:

  • les caméras commencent tout juste à être supportées à peu près correctement
  • le driver de l'USB-C n'est pas encore au point
  • le Wifi fait parfois des siennes lorsque 2 AP servent le même réseau
  • la gestion de l'alimentation reste le plus gros point noir, puisque la durée de vie de la batterie est de l'ordre de 4 heures (monte à 14h avec la mise en veille, mais avec le risque de "perdre" le modem au réveil, un reboot étant alors nécessaire).

Offre logicielle

Comme dit précédemment, la majorité des systèmes disponibles pour ce smartphone sont libres et basés sur GNU/Linux au lieu de l'habituel Android. On retrouve donc un choix conséquent et riche dans lequel chacun pourrait trouver son compte. Je ne cite ici que les plus gros projets, sachant que j'en ai utilisé très peu au final.

Ubuntu Touch

Maintenu par la communauté UBPorts depuis que Canonical a jeté l'éponge, c'est sans doute le plus avancé des Linux mobiles, mais aussi le plus "particulier", justement en raison de sa filiation avec Ubuntu (serveur graphique Mir, système de fichiers en lecture seule nécessitant l'utilisation de containers "Libertine" pour installer des applications "classiques"…).

C'était le premier OS complet disponible sur PinePhone à ma connaissance, et ses développeurs ont largement contribué à faire avancer le support matériel et bien défriché le chemin pour les suivants, gloire leur soit rendue !

PostmarketOS

Basé sur Alpine Linux et pensé au départ pour donner une seconde vie à nos vieux smartphones délaissés par leurs fabricants, PostmarketOS est plus proche d'une distribution Linux classique. Il propose un script (pmbootstrap) permettant de générer une image customisée avec l'environnement graphique de votre choix et l'installer directement sur le téléphone.

Mobian

Mon préféré, et pour cause : je suis l'initiateur et mainteneur de ce projet.

Mobian se veut être une version de Debian dédiée aux appareils mobiles, l'idée étant de se baser sur Debian Bullseye (l'actuelle testing) et ne fournir que les packages manquants (kernel et environnement graphiques) ou nécessitant des modifications (u-boot, gtk, certaines applications GNOME pour lesquelles les patches ne peuvent être acceptés upstream pour le moment).

On y retrouve donc tous les paquets présents dans Debian, et l'environnement graphique choisi est Phosh, développé par Purism (gloire à eux aussi !) pour leur Librem 5, donnant une expérience proche de GNOME (dont proviennent d'ailleurs la majorité des applications).

Les autres

Il existe quantité d'autres projets, pour la plupart basés sur des distributions existantes, qu'elles soient spécialisées (Maemo Leste, LuneOS, Nemo Mobile) ou généralistes (Fedora, OpenSUSE, Arch, Manjaro), sans parler d'initiatives plus particulières comme SXMO basé sur le window manager dwm, aussi je t'invite à te rendre sur le forum de Pine64 où tu trouveras une mine d'infos et de projets divers et variés.

Le mot de la fin

Alors concrètement, ça donne quoi un PinePhone au quotidien ? Eh bien, j'utilise le mien comme téléphone principal depuis bientôt 4 mois sans trop de difficultés pour les fonctions liées à la téléphonie (SMS et appels téléphoniques) et le web, sachant que je ne suis que très rarement loin d'une prise secteur (du coup l'autonomie limitée m'impacte peu).

Certaines fonctions "essentielles" sont encore manquantes ou mal gérées (sauf peut-être sous Ubuntu Touch) : au-delà des photos, l'agenda n'est toujours pas utilisable, tout comme les alarmes ; les MMS ne sont pas supportés non plus, et il reste encore de nombreux bugs un peu partout dans le système.

Le manque d'applications peut aussi parfois être un problème, mais de nouvelles sont adaptées ou développées en permanence, et les choses devraient encore s'améliorer avec les sorties attendues de GTK 4 et GNOME 3.38.

En conclusion, le PinePhone est loin d'être prêt pour le grand public (ça tombe bien, ce n'est pas sa cible), et il ne peut pas être utilisé comme téléphone principal si vous avez besoin de compter dessus. En revanche, c'est une plateforme formidable pour développer et une réelle satisfaction de pouvoir maitriser son OS et se tenir loin des siphons à données personnelles habituels.

Je m'arrête là parce qu'il se fait tard, mais il y aurait encore tellement à dire, donc n'hésite pas à me relancer dans les commentaires ;)

Bonne nuit Nal !

  • # Lien

    Posté par  . Évalué à 8.

    Il manque le lien vers le site : https://www.pine64.org/pinephone/

    Tu ne l'a pas mis dans ta description, mais il a un GPS.

    Et dans la liste des connecteurs, il manque le jack.

    4h d'autonomie est vraiment contraignant pour moi. Si la majorité du temps je suis à côté d'une prise, en rando ou en vacances c'est compliqué.

    Je suis surpris qu'il n'y ai pas de portage d'android.

    Bon courage pour le projet mobian ! Il y a une chance que ça s'intègre dans le projet upstream (que voir équipe soit une équipe debian etc) ?

    • [^] # Re: Lien

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Effectivement, merci d'avoir mentionné mes oublis!

      À noter que le GPS est géré par le modem 4G, il ne fonctionne donc pas en mode avion ou sans carte SIM, à ma connaissance.

      Je suis surpris qu'il n'y ai pas de portage d'android.

      Il existe au moins un portage Android, mais j'avoue ne pas m'intéresser au sujet, donc je ne peux pas en dire plus.

      Il y a une chance que ça s'intègre dans le projet upstream (que voir équipe soit une équipe debian etc) ?

      Oui, un objectif du projet est d'upstreamer au maximum, plusieurs devs de Mobian font d'ailleurs partie de l'équipe DebianOnMobile

      • [^] # Re: Lien

        Posté par  . Évalué à 1.

        En même temps le but est d'avoir un téléphone avec du vrai linux, pas un nième téléphone sous Android, cela ne manque déjà pas…

  • # Replicant 10

    Posté par  . Évalué à 9.

    À noter que l'équipe de dev de Replicant a désigné le Pine64 comme un des appareils dont ils espèrent pouvoir assurer la prise en charge pour la prochaine version Replicant 10.

    Ce commentaire passe-t-il les trois tamis de Socrate ? -- https://linuxfr.org/suivi/autoriser-la-correction-limitee-de-commentaires-apres-les-5min

    • [^] # Re: Replicant 10

      Posté par  . Évalué à 5.

      Le Pinephone, Pine64 est la société derrière tout ça.

  • # Gloire à toi ;o)

    Posté par  . Évalué à 5.

    Salut et merci beaucoup pour ce journal de qualitay.

    Le problème de perte de lien avec le modem lors d'une mise en veille du soc a-t'il été résolu avec l'évolution matérielle 1.2 (ajout d'une ligne de communication entre le modem et le SoC) ?

    La pile GPRS est-elle entièrement libre ?

    Bravo aux braves explorateurs/developpeurs comme toi grâce à qui nous pourrons peut-être bientôt utiliser un smartphone avec la partie software presque entièrement libre… Je vais suivre ces projets de près, n'hésite pas à nous pinger ici lors d'évolutions notables, et merci encore pour ton journal.

    • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Le problème de perte de lien avec le modem lors d'une mise en veille du soc a-t'il été résolu avec l'évolution matérielle 1.2

      Partiellement seulement : matériellement tout est bon, mais il reste un soucis côté driver et sous-système USB (oui, le modem est connecté via un bus USB interne) : il faut "un certain temps" pour ré-énumérer le modem au réveil, qui pourrait causer un timeout et rompre la communication.
      Je ne doute pas qu'une solution finisse par émerger, mais on n'y est pas encore ;)

      La pile GPRS est-elle entièrement libre ?

      Ça dépend de ce que "entièrement libre" signifie pour toi : s'il ne s'agit que de la pile côté Linux, alors oui, tout le code exécuté et chargé par le CPU est libre.
      Le modem contient par contre un firmware propriétaire (et non-remplaçable par du code libre), chargé à la fabrication de celui-ci (pas de blob à charger depuis l'OS, c'est déjà ça de gagné).

      • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        oui, le modem est connecté via un bus USB interne

        naaaannnnn !!!! mais spa possib' /o\ (dit un ancien mainteneur du pilote eagle-usb/ueagle_atm pour les fast800 de free ;-) )

        bon courage, je crois que GKH n'a pas réussi à faire beaucoup plus évoluer la pile USB de la libusb depuis plus de 15 ans :/ (même si l'usb3 semble mieux fonctionner dernièrement tout de même)

        • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

          Posté par  . Évalué à 7. Dernière modification le 10/07/20 à 06:21.

          Complètement hors sujet, mais je dois te le dire:

          Ancien mainteneur du pilote pour le Fast800? Tu es un de mes héros!
          Merci à toi et aux autres!!

          • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

            Merci à toi et aux autres!!

            :)
            une équipe d'une dizaine à l'époque, surtout les 2 Mathieu qui ont porté le projet :-) Un polonais nous a rejoint sur la fin (embauché chez Red Hat vu son efficacité et compétences). Je n'étais qu'un relais (bon, ils m'ont dénoncé chef de projet quand j'ai eu le malheur de leur demander ce que j'apportais :/)

            J'ai archivé le tout sur http://atm.eagle-usb.tuxfamily.org/wakka.php?wiki=UeagleAtmDoc

            Je voulais avant tout que cela fonctionne pour moi et ça me semblait normal que cela fonctionne pour tout le monde. Benoît Papillault et FlashTux ont bien ramé aussi pour le speedtouch et l'eci… Une bonne collaboration entre SFR, BouygTel et Orange + Free en tout cas, de bons souvenirs ;-) Et grâce à blino< et tv< cela fonctionnait out of the box dans Mandriva Linux, quand nous avons lancé Mageia je n'ai même pas retesté /o\

            Tant mieux si cela a servi, c'était l'objectif :D

            • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

              Posté par  . Évalué à 1.

              Punaise ça nous rajeunit pas, j'ai eu le Speedtouch au début puis je suis passé chez Free avec le Fast 800. Ma Mandrake et ma Redhat s'en souviennent encore.

              • [^] # Re: Gloire à toi ;o)

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

                Benoît Papillault est devenu boulanger depuis :-) Au moins, il a un vrai boulot :D

                Bah, spa pour rien qu'on a lancé Mageia grâce à ennael< en 2010

                dire que nous n'étions même pas certain de dépasser la v1 et que la 8 est en route o_O bravo les amis _o/ (oui je tourne en cauldron au jour le jour), dédicace à tv, blino, Nanar, papoteur, David et Ysabeau même s'il nous a rejoint sur le tard :p

  • # Un grand merci pour ce projet !

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    …et hâte de voir un batch spécial Mobian ;-)

    Je suis régulièrement le sujet correspondant sur le forum de Pine64.

    Merci pour ton retour sur le Pinephone !

    Alcyone

  • # Cible pour Plasma mobile également

    Posté par  . Évalué à 7.

    Il n'y a pas que GTK dans la vie, et le projet KDE travaille également sur la compatibilité de Plasma Mobile avec le PinePhone (entres autres).

    https://www.plasma-mobile.org/

    Pour ma part, j'attends avec impatience la version 1.2a du PinePhone pour l'acheter en remplacement de mon Jolla (disparu dans un TGV en février)

    • [^] # Re: Cible pour Plasma mobile également

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Tu fais bien de le mentionner, en effet !

      À ma connaissance, postmarketOS et Manjaro sont pour l'instant les seuls à proposer des images basées sur Plasma Mobile, mais je pense que les autres distributions accepteraient volontiers des contributions allant dans ce sens ;)

  • # multiboot ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Salut et merci pour le journal,

    ce téléphone m'intéresse particulièrement pour porter des applications sur les différents OS, aussi je me demande s'il est possible de passer d'un OS à l'autre facilement. Je crois que c'est possible de booter depuis une carte SD, et qu'il y avait un projet de multiboot, tu sais ce qu'il en est en pratique ?

    Aussi est-ce que le modem et autres composants avec des blobs proprios sont isolés ?

    Est-il possible d'utiliser une application Android avec une couche de type Anbox ou similaire ? Je pense particulièrement à OSMAnd~ qui est sans doute une des applications les plus utiles sur un téléphone (quoique avec l'autonomie réduite, c'est pas idéal à l'heure actuelle).

    • [^] # Re: multiboot ?

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

      aussi je me demande s'il est possible de passer d'un OS à l'autre facilement

      Oui, la SD comme la eMMC sont bootables (avec priorité à la SD), donc pour changer d'OS il suffit de changer de SD ou la retirer (ou reflasher l'un ou l'autre des périphs de stockage).
      Le multiboot n'est pas encore implémenté en pratique à ma connaissance, notamment parce que l'affichage n'est pas supporté par u-boot. Mais on devrait pouvoir scripter u-boot pour sélectionner le périph de boot (SD ou eMMC) en utilisant les boutons de volume.

      Aussi est-ce que le modem et autres composants avec des blobs proprios sont isolés ?

      Oui, surtout à partir de la version 1.2 : le modem est seul sur son bus USB, le module Wifi/BT utilise des bus SDIO/UART dédiés, et les caméras partagent un bus I²C isolé du reste (le modem avait accès au bus I²C des capteurs de proximité/lumière/accéléromètre jusqu'à la version 1.1)

      Est-il possible d'utiliser une application Android avec une couche de type Anbox ou similaire ?

      Anbox tourne, mais ça reste très expérimental et inutilisable en pratique, en particulier pour une application qui aurait besoin des données GPS.

  • # Merci, cela répond aux questions que je me posais

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Ce retour est formidable.

    Je n'ai pas de questions, parce que le journal y répond. Et j'espère bien que le Pinephone deviendra un téléphone pour tout le monde.

    Bravo pour ton implication dans le projet Mobian.

    À suivre donc.

    Designeuse de masques pour sphéniscidés.

  • # Devancé

    Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 07/07/20 à 17:30.

    Je comptais également écrire un retour en tant qu'heureux possesseur d'un Pinephone depuis seulement quelques jours.

    Je rajouterai que la gestion de la batterie s'est grandement améliorée avec le Pinephone 1.2 CE grâce à une bidouille hardware.

    Il y a encore un peu de travail à faire sur ce point côté software mais ça va en s'améliorant.

    Dans UBPorts il y a un petit bug qui fait qu'il n'est pas possible de désactiver le bluetooth via l'interface et de temps en temps le mode avion qui parfois déconne. Libertine demande aussi de passer par ligne de commande.

    Dans l'ensemble, c'est presque utilisable quotidiennement.

    Je n'ai pas encore essayé d'autres OS, j'attends ma MicroSD.

    La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

  • # Offre logicielle : sailfish OS

    Posté par  . Évalué à 2.

    Parmi les OS disponible, il y a aussi visiblement Sailfish OS.
    Certes ce n'est pas complètement libre mais pour le moment seule la version communautaire ne pourra fonctionner car je ne pense pas qu'un accord de licence soit un jour passé entre Jolla et PinePhone. Du coup, sans le container LXC pour faire tourner android AOSP.

    A noter que le double "tap" pour mettre en route le PinePhone soit disponible :
    https://together.jolla.com/question/207500/pinephone-with-sailfish-os/
    https://twitter.com/JollaHQ/status/1277335360465485824

  • # Applis Android

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    je suppose qu'une appli disponible sur le Play Store ou sur F-droid ne peut s'exécuter ?

    un convertisseur est il envisageable ?

    ウィズコロナ

    • [^] # Re: Applis Android

      Posté par  . Évalué à 3.

      Sans distribution Android, c'est possible avec Anbox, mais il semble que celui-ci soit loin d'être tout à fait au point.

  • # Autonomie et esprit d'escalier

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

    J'y ai repensé après coup. Mais cette histoire d'autonomie m'a fait penser à mes aventures avec ma liseuse.

    Au début, il y avait un problème logiciel de gestion de la batterie. À savoir, au bout d'une demi-heure à une heure, la charge affichée baissait à 20 %. En éteignant et rallumant la liseuse, la charge affichée revenait à l'état réel, puis au bout d'une demi-heure à une heure, rebelote. Après une utilisation intensive de la liseuse pour déterminer si le problème était matériel ou logiciel, j’en étais arrivée à la conclusion qu’il s’agissait bien d’un bug de l’appli, qui d'ailleurs, a bénéficié d'une mise à jour et, depuis le problème est réglé.

    Bref c'est peut-être un truc à essayer.

    Designeuse de masques pour sphéniscidés.

    • [^] # Re: Autonomie et esprit d'escalier

      Posté par  . Évalué à 4.

      Il y a bien un problème matériel sur les versions du Pinephone antérieures à la 1.2 qui fait que la batterie est en permanence sucée.

      Ça a été corrigé depuis et le mien tient une quinzaine d'heures en utilisation "standard" : quelques SMS, un peu de navigation sur internet, utilisation de quelques applis cobteneurisées sous Libertine, éventuellement 1 ou 2 communication tél, le reste du temps en veille.

      Il est certain que l'on peut encore optimiser l'utilisation de la batterie au niveau logiciel cependant.

      Il y a un tout petit "bug" au niveau de l'affichage de l'état de la batterie, il ne se met pas à jour assez régulièrement (pas du tout en veille) et après plusieurs heures de charge, on peut voir la batterie dans l'état dans laquele elle était avant chargement. Il suffit de sortir de veille assez longtemps (30s ou 1min je sais pas exactement) pour que l'affichage se mette à jour.

      La majeure partie des morts l'était déjà de son vivant et le jour venu, ils n'ont pas senti la différence.

    • [^] # Re: Autonomie et esprit d'escalier

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Dans le cas du PinePhone c'est une certitude, la conso et l'état de la batterie reportés par le logiciel sont exacts.
      Bref, il consomme beaucoup, et il y a encore du boulot à faire côté économies d'énergie et mise en veille.

  • # Mobian

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    On voit que Mobian a du succès!
    https://news.ycombinator.com/item?id=23849202

    C'est un téléphone qui me tente bien, mais ce serait pour vraiment m'en servir comme téléphone principal, alors je garde un œil sur son évolution espérant que ça devienne acceptable (au moins au niveau de l'autonomie et des fonctions de base d'un téléphone mobile).

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # Des retours très positifs sur Mobian

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    Antistress a mis en lien une revue du PinePhone et de ses différents systèmes d'exploitation. Les retours sur Mobian sont extrêmement positifs. En espérant que tu les lises :)

  • # Question

    Posté par  . Évalué à 0.

    Bonjour, je me "tâte" d'en acheter un disons que j’hésite entre PinePhone et le Librem 5

    Il y a quand même une chose que je trouve dommage c'est les 6 switchs qui permettent de déconnecté GPS gsm … ils sont accessible en retirant la face arrière un accès direct aurait à mon sens été plus pratique.

    J'ai déjà bricolé mon téléphone à base d'un atmega quand j'ai commencé a vouloir gérer les MMS et GPS j'ai abandonné mon projet.
    Puis j'ai trouvé ZeroPhone que j'ai monté puis après quelques galères coté gestion clavier je ne m'en sert pas.

    Donc je suis de près ces 2 modèles

  • # Un rêve commence à prendre forme...

    Posté par  . Évalué à 0.

    Tout d'abord, un grand merci pour ce retour fort utile concernant le Pinephone.

    Je rêve depuis des années de reprendre le contrôle de mes données personnelles et le pinephone est de loin la meilleure initiative que j'ai pu voir jusqu'à présent, le Librem5 semblant bizarrement très commercial et un peu trop cher à mon goût.

    J'ai cependant une petite question :
    Y a-t-il possibilité de gérer agendas et contacts via une appli CalDAV/CardDAV (il en existe plusieurs sous nunux…)?

    Personnellement, avec les commentaires faisant part d'une autonomie d'une quinzaine d'heures sur les dernières versions (ça ne peut qu'aller en s'améliorant…), il ne me manque que la gestion des contacts et agendas pour que le pinephone frise la perfection. (Il ne l'atteindrait, à mes yeux, qu'avec quelques jours d'autonomie.)

    Encore une fois, merci pour le retour et aussi pour ton initiative Mobian.

    Guillaume

    PS: ça me fait bizarre de voir ressurgir un nom comme celui de Benoît Papillault que j'ai longtemps béni lors de l'arrivée de l'ADSL avec la raie manta sous FreeBSD… Effectivement, ça ne rajeunit pas… ;-)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.