Journal Ouya: la console libre ?

Posté par  . Licence CC By‑SA.
20
11
juil.
2012

Un peu d'actualité dans le monde du hardware "ouvert" et dans le monde du jeux vidéo.

Ouya est un projet de console open-source fonctionnement sur Android. A l'origine du truc, on retrouve des gens qui étaient impliqués dans "One Laptop per Child" et d'autres.

Le truc sympa, c'est qu'elle sera fournie avec les kits de développement. Pas trop cher à l'achat (100€). Ce projet a l'air de suscité pas mal d’engouement. Markus Persson (fondateur de minecraft) notamment, mais aussi une souscription public qui a amené 2 millions de dollars.

Bon, au final, on aura quoi ? un bon plan marketting pour vendre du matos classique android packagé sous forme de console de jeu.

Mais c'est un bon début non ? Peut-être que cela arrivera à canaliser un peu le développement des jeux libres et leur apporter un peu de visibilité et surtout, leur apporter un peu de financement pour qu'une augmentation de la qualité et d'un modèle économique puisse enfin venir.

Dans tout les cas, ca participera à la diffusion de l'idée que "le matériel ouvert" c'est bien auprès du grand public.

A quand Newton Adventure sur cette console ?

Plus d'info
- http://www.geekandgame.com/ouya-cest-partie-plus-de-2-millions-de-dollar-recu/
- http://www.blogeee.net/2012/07/ouya-une-console-android-pour-jouer-et-apprendre-en-bidouillant/

  • # spec

    Posté par  . Évalué à 4.

    J'ai oublié http://www.gamekult.com/actu/ouya-une-console-en-embuscade-A102836.html
    qui indique un peu les spec de la console

    • Processeur Tegra3 quad-core
    • 1 Go de RAM
    • 8 Go de mémoire flash interne
    • Connexion HDMI, 1080p
    • WiFi 802.11 b/g/n
    • Bluetooth LE 4.0
    • Un port USB 2.0
    • Contrôleur sans fil (un touchpad, deux sticks analogiques, une croix multidirectionnelle, huit boutons, un bouton système)
    • Android 4.0
  • # Une histoire de poule et d’œuf !

    Posté par  . Évalué à 4.

    De mon point de vue, c'est le catalogue de jeu qui commence à faire vendre une console.
    Ensuite seulement les éditeurs non partie prenante au début ne peuvent plus faire l'impasse sur la console.

    La NES se serait-elle vendue sans Mario Bross par exemple ?
    La console de sony sans Sonic ?
    Je ne crois pas !

  • # Hardware "ouvert" c'est quoi ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

    Ca veut dire qu'il y a toutes les spec ?
    Même du chip Nvidia Tegra ?

    S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

    • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

      Posté par  . Évalué à 9.

      Dans la FAQ sur la page Kickstarter:

      When you say OUYA is “open,” what does that mean exactly? Can I do anything I want with it?

      When we say, “open” we mean it. We’ve made many decisions based on this philosophy:

      Launching on Kickstarter – this isn't just a way to raise funds. It's our way of involving supporters from the get go. We want your feedback as well as your support.

      For gamers, we believe that OUYA will be more open than any platform on the market to a broad range of content that is really new and interesting, from the best known names in games to exciting indies that you may be getting to know for the first time.

      For developers, open means that any developer can publish a game – if you've got a game, you can put it on OUYA. You can price your game however you like – it's your game! We just want to help you bring it to life on the TV. Just make some part of the experience free to the OUYAs. We use open-source software and standard chipsets – we're on Android because developers are speaking the language. Our chipsets aren't proprietary or secretive – open OUYA up and have a look! We’ll even publish the hardware design if people want it.

      For hackers: root it. Go ahead. Your warranty is safe. Even the hardware is hackable. Want to get inside? You’ll need a standard screwdriver and nothing more. Go to town. We have standard USB ports and Bluetooth, so you’ll even be able to create your own peripherals.

      As with every platform, though, we have to balance openness with a quality user experience. So we'll have a standard user interface. We'll curate your games in our storefront so they're easy for everyone to get to. And we’ll require that all games we put in our store include a free experience. If you don’t like our choices, root the device and make it your own.

      Depending on the time of day, the French go either way.

    • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

      Posté par  . Évalué à 2.

      Tu rêves. Bref, cette console n'est pas plus ouverte que n'importe quel téléphone Android.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par  . Évalué à -1.

        Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

      • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

        Autant je ne peux qu’être d'accord avec toi sur le fait qu'en l’état on a la même chose que n'importe quel téléphone Tegra, autant j’espère que devant la potentielle popularité et la volonté d'ouverture du projet, Nvidia fasse un geste. Surtout que pour développer des (vrais?) jeux, les développeurs auront bien plus besoin des specs du hardware que pour développer un jeu qui nous demande de lancer des oiseaux fâchés sur des cochons.

        • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

          Posté par  . Évalué à 4.

          j’espère que […] Nvidia fasse un geste.

          Nvidia n'a jamais rien fait pour le Libre, il a toujours été contre. Espérer quelque chose aujourd'hui c'est vraiment croire au père Noël.

          Surtout que pour développer des (vrais?) jeux, les développeurs auront bien plus besoin des specs du hardware que pour développer un jeu qui nous demande de lancer des oiseaux fâchés sur des cochons.

          Gni ? OpenGL et consorts te suffisent largement. C'est pour ça qu'ils ont choisi un OS généraliste, je pense, car ça ne sera pas une plateforme de développement spécialisée.

          • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

            Posté par  . Évalué à 2.

            Nvidia n'a jamais rien fait pour le Libre

            Je relativiserais, ils ont fait pour le libre, mais sur la demande de leur client.
            Ici, ouya en cas de succès commercial pourrait avoir un impact.

            Bon, faut être honnête, le risque est faible :)

            • [^] # Re: Hardware "ouvert" c'est quoi ?

              Posté par  . Évalué à 1.

              Je relativiserais, ils ont fait pour le libre, mais sur la demande de leur client.

              Gni ? Je ne vois pas de quoi tu veux parler.

              Ici, ouya en cas de succès commercial pourrait avoir un impact.

              Nan mais ils vendent mille fois plus de laptops avec cartes Nvidia que ne sera vendue cette console. Ça ne changera rien…

  • # Bricoler sa console de jeu

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

    Un PC sous linux avec une sortie télé et des manettes USB, est-ce que ça demande vraiment 2 millions de $ de budget?

    Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

      Posté par  . Évalué à 4.

      bah, j'ai envie de dire que ca n'a rien à voir pas tout à fait.

      Une console, c'est un hardware et logiciels standardisés.

      Mais ce projet, c'est aussi une visibilité sur le marché, et amènerait certains éditeurs à s'intéresser à la plateforme sans se faire chier à dealer avec 1000 puissances de proc, des drivers 3D foireux, des choix de distribs

      • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Ca ajoutera juste une 1001nieme configuration.

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

        • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

          Posté par  . Évalué à 4.

          je te sens sceptique. Il ne faut pas. Cette console ne peut pas faire de mal au marché du jeux sous OS libre, celui ci est quasi inexistant

          Je t'assure pourtant qu'avoir un contrôle sur le hardware permet de stabiliser les choses. Demande à Apple.

          • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

            Je suis plutôt content de voir un projet de console de jeu libre et j'y porterais Newton Adventure si elle a du succès, mais plusieurs points me gênent:

            • le free to play obligatoire.
            • android et son java "spécial" (j'aurais préféré un linux standard avec openjdk).
            • le hardware NVIDIA qui implique des drivers proprios.

            Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

            • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

              Posté par  . Évalué à 3.

              android et son java "spécial" (j'aurais préféré un linux standard avec openjdk).

              Je crains qu'il y ai plus de jeux dalvik qu'openjdk. Ce serait donc un choix censé.

              Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

            • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

              tu peux utiliser le ndk sous Android pour développer les jeux en utilisant des bibliothèques C/C++.

              • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                J'ai déjà commencé un gros effort pour porter mon jeu sur une API différente, je ne vais pas le réécrire dans un langage différent…

                Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

    • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

      Posté par  . Évalué à 7.

      Je pense oui et je trouve même le prix plus tôt bas. Ils ont dessiné un gamepad et un boitier spécifique et il faut lancer les chaines de montages pour une production limité avec un fort risque d'échec commercial (kickstarter ce n'est pas Sony, Nintendo ou Microsoft, ils n'ont pas le même capital confiance au près des constructeurs). Il y a la distribution à financer et tout cela en essayant de réduire le prix au maximum pour que les membres de linuxfr ne conspuent pas en disant que payer 150 à 200 $ une console aussi peu pourvu en jeux c'est se foutre de la gueule du monde.

      Quand tu regarde combien coûte la création d'un livre à compte d'auteur, je ne suis vraiment pas surpris du prix.

      Tous les contenus que j'écris ici sont sous licence CC0 (j'abandonne autant que possible mes droits d'auteur sur mes écrits)

    • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      Plusieurs choses:

      1/ depuis ce matin, ils sont passe de 2 millions de dollars a presque 3 millions, et ca continue…

      2/ A la base ils demandaient moins d'1 millions. Donc leur objectifs a été remplis en quelques heures. Tout ce que ca démontre c'est qu'il a une grosse attente de beaucoup de personne et que le projet plait. Ça n'a dont pas de sens de demander si "ca demande vraiment 2 millions de budget", ils n'ont pas demandé cet argent.

      3/ Fabriquer en série la console n'est pas le plus difficile. Le plus difficile sera de mettre en place un écosystème viable face a la concurrence a la fois de Sony, Microsoft, Nintendo d'une part (consolistes) , et Apple, Google, Amazon de l'autre (smartphones/tablettes). Un écosystème viable signifie qu'il faut a la fois être attrayant pour le consommateur et pour les développeurs (ce qui n'est pas gagné, au vu des commentaires qu'on peut lire chez les pros, par exemple sur Gamasutra). Et donc construire de toute pièce cet écosystème va couter beaucoup d'argent.

      4/ Pour le "free to play", ils ont précisés ce qu'ils entendent pas la: les jeux accessibles par leur "portail" devront tous avoir une partie jouable gratuitement. Ca peut vouloir dire adopter un modèle "demo + jeu complet a déverrouiller" ou un modèle "free to play" comme on l'entend classiquement avec des items virtuels a acheter, ou encore un jeu totalement gratuite, ou bien encore affichant de la publicité. Et comme leur plateforme est "open", comme ils disent, rien ne t'empêchera de mettre ton jeu en téléchargement sur ton site web a toi et de faire ta promotion toi même sans passer par leur portail et système de validation (d'après ce que j'ai compris).

      En tous cas, moi, ca m'intéresse beaucoup cette histoire…

      • [^] # Re: Bricoler sa console de jeu

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        Est-ce qu'on a un moyen de savoir de qui vient cet argent? De libristes enthousiastes? De consoleux déçus par les constructeurs privateurs? D'éditeurs en quête indépendance?

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

  • # Mouai ...

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

    C'est vrai que ça semble sympa, mais comme tu le dis ça reste de l'android packagé …
    Si ça sort un jour je m'en achèterai peut-être une pour bricoler, je ne joue pas (ou très peu), mais les joueurs que je connais ne sont pas prés de quitter Windows ou les dernières consoles.
    Selon eux il n'y a, malheureusement, pas grand chose à niveau sur les autres plateformes.

    Par contre et c'est un peu HS, j'ai testé gaikai (plateforme de jeux en ligne) sur ubuntu et je dois dire que j'ai été plutôt impressionné, voir les derniers jeux récents qui tournent parfaitement en HQ sous Linux c'est une sensation vraiment étrange.

    Pour les curieux comme moi qui souhaiteraient tester, l'inscription est gratuite et il est possible de jouer quelques minutes. La seule chose à installer c'est la dernière version de Java, je ne connais pas le débit minimum mais avec une ligne adsl de 8 Mbits ça tournait super bien.

    Évidemment il y a exactement les mêmes problème qu'avec steam, plus de support physique, pas de revente des jeux, propriétaire, etc.
    Je serrais fabricant de console je m'inquiéterai …

  • # Ça existe déjà

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8. Dernière modification le 11/07/12 à 20:37.

    Ça s'appelle la Pandora.

    Elle n'a pas eu la chance d'être financée par la hype kickstarter, mais elle existe, elle fonctionne et fait tourner un vrai Linux (noyal + interface dédiée ou XFCE). Un peu chère, certes (440€ - 600€ pour la version 1Go RAM), elle est orienté rétrogaming mais la plupart des applications phares de Linux ont été portées dessus (voir http://repo.openpandora.org/ par ex.). Un véritable ordinateur de poche, quoi. Voici les specs telles que fournies par le site :

    • Texas Instruments OMAP3530 processor at 600MHz (officially)
    • 512MB DDR-333 SDRAM
    • 512MB NAND FLASH memory
    • IVA2+ audio and video processor using TI's DaVinci™ technology (430MHz C64x DSP)
    • ARM® Cortex™-A8 superscalar microprocessor core
    • PowerVR SGX530 (110MHz officially) OpenGL ES 2.0 compliant 3D hardware
    • integrated Wifi 802.11b/g (up to 18dBm output)
    • integrated Bluetooth 2.0 + EDR (3Mbps) (Class 2, + 4dBm)
    • 800x480 resolution LTPS LCD with resistive touch screen, 4.3" widescreen, 16.7 million colors (300 cd/m2 brightness, 450:1 contrast ratio)
    • Dual analog controllers
    • Full gamepad controls plus shoulder buttons
    • Dual SDHC card slots (up to 64GB of storage currently)
    • headphone output up to 150mW/channel into 16 ohms, 99dB SNR (up to 24 bit/48KHz)
    • TV output (composite and S-Video)
    • Internal microphone plus ability to connect external microphone through headset
    • Stereo line level inputs and outputs
    • 43 button QWERTY and numeric keypad
    • USB 2.0 OTG port (1.5/12/480Mbps) with capability to charge device
    • USB 2.0 HOST port (480Mbps) capable of providing the full 500mA to attached devices (examples include USB memory, keyboard, mouse, 3G modem, GPS)
    • up to two externally accessible UARTs and/or four PWM signals for hardware hacking, robot control, debugging, etc. un-brickable design with integrated boot loader for safe code experimentation
    • Power and hold switch useful for "instant on" and key lockout to aid in media player applications on the go
    • Runs on the Linux operating system (2.6.x)
    • Dimensions: 140x83.4x27.5mm
    • Weight: 335g (with 4000mAh battery)

    Et la bête en nimage :

    Pandora

    • [^] # Re: Ça existe déjà

      Posté par  . Évalué à 2.

      j'allais justement en parler, merci de la mentionné.

      Au fait en as tu une ? Si oui pourrais tu faire un retour d'expérience ?

    • [^] # Re: Ça existe déjà

      Posté par  . Évalué à 2.

      Dans la série des "consoles ouvertes", il y a aussi eu les consoles de GamePark : GP32 et ses successeurs. Ça reste aussi des consoles portables, pas de salon.

      • [^] # Re: Ça existe déjà

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 11/07/12 à 21:22.

        en fait l'OpenPandora est le successeur de la GP2X F200, c'est la meme communauté qui s'est unis pour faire advenir cette console en prenant en compte tous les besoins qui n'avaient pas été satisfait par l'editeur GPH (la gp2x F200 était aussi basé sur du Linux, mais l'openpandora est de loin techniquement supérieur ).

        En fait c'est un projet crée par la communauté , pour la communauté depuis le début jusqu'à la fin.

        Son fondateur principal (pseudo : EvilDragon) est venu au Fosdem de cette année pour présenter son projet ( qui est réellement aboutie ), avec des consoles au stand et un lightening talk.

        Cela faisait un bout de temps que je suis ce projet , et je l'ai vue naitre et se développer jusqu'à aujourd'hui (en fait j'ai commencé avec la GP2X F200 ).

        je pense que c'est l'un des projets phares dans le domaine. Seulement trop méconnue.

    • [^] # Re: Ça existe déjà

      Posté par  . Évalué à 2.

      un vrai Linux (noyal + interface dédiée ou XFCE).

      En quoi c'est plus vrai que android ?

      Mais sinon les specs de la Ouya sont quand même plus sympa j'ai l'impression (et c'est logique vu que la pandora date un peu).

      • [^] # Re: Ça existe déjà

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        En quoi c'est plus vrai que android ?

        J'en ai vu une à Solution Linux avec une opensuse (et XFCE) dessus iirc (ou c'était une Arch Linux).

      • [^] # Re: Ça existe déjà

        Posté par  . Évalué à 0.

        chuttt personne ne lui a dit pour le merge en cours.

        sinon pandora c'est plus cher et moins bien mais ça permet d'installer un bureau moins bon. Ha ok…

        muny@twitter.com

        • [^] # Re: Ça existe déjà

          Posté par  . Évalué à 2.

          la pandora est portable, elle serait au console portable ce que le N900 est au gsm

        • [^] # Re: Ça existe déjà

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7.

          Tu parles du fait qu'à terme Android tournera sur un noyau vanilla parce que les patchs Google sont en cours d'intégration ? Ça me fait une belle jambe.

          Je parle de vrai Linux parce que pour le coup je ne réduits pas l'écosystème Linux au simple noyau. Je n'ai pas l'impression que l'essor d'Android, et plus généralement la prolifération de Linux dans l'embarqué ait eu quelque retombée positive sur le bureau que nous utilisons tous quotidiennement.

          Un truc comme BlueStack par exemple, sensé faire tourner nativement des applications Android sur PC, c'est une bonne idée, non ? Développé au départ pour Windows, une version Mac vient de sortir. Et Linux ? Keud… Pourtant ça devrait être foutrement simple de porter un émulateur de - sois-disant - système Linux sur du Linux, non ? Ah oui, mais non, Java, Dalvik, ARM, toussa…

          Bref, une console de jeu Android, j'en ai rien à battre…

          • [^] # Re: Ça existe déjà

            Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

            Pas la peine de faire sa mal baisée non plus hein, ce qui compte c'est pas que ça soit GNU, c'est que ça soit LIBRE (beaucoup de finesse).

            Tu aurais autant craché dessus si c'était basé sur Haiku ou un BSD ?

            Je comprend pas cette haine pour Android juste parce que "ouais mais c'est pas du Linux même si y'a Linux". Si on disait GNU/Linux et Dalvik/Linux au moins on appellerait un chat un chat et pas un machin avec des poils de compagnie et ça simplifierait la vie et arrêterait une bonne grosse pignole.

            Dalvik c'est pas GNU mais c'est libre, et moi ça me suffit et je dirais plus : ça m'importe.

            • [^] # Re: Ça existe déjà

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

              Nonobstant le fait que je ne vois pas ce que ma vie sexuelle vient faire là-dedans, je râle parce qu'on parle d'une hypothétique console libre alors que ça existe juste déjà pour de vrai sans spécialement soulever l'enthousiasme des foules.
              Et quand je dis que la Pandora fait tourner un vrai Linux, je veux dire que tout ce qui tourne sur la Pandora tourne sur un Linux de bureau. Je suis pas du tout haineux envers Android, je dis juste que le fait que ça tourne sous Linux m'émeut autant que ma freebox qui tourne aussi sous Linux. Si Android était un Linux aussi sympa qu'on le dit, toutes les applis et jeux développés dessus devraient être une partie de plaisir à porter sur une archi de bureau, non ?

              Alors oui, super, des gars annoncent une console dont tu pourras flasher la ROM (ou pas) et développer librement gratuitement des jeux dessus, comme avec ton smartphone. Je suis bien content, tiens.

              Après, je suis pas le seul à être disons… circonspect : http://penny-arcade.com/report/editorial-article/the-reality-of-the-ouya-console-doesnt-match-the-hype-why-you-should-be-ske
              TL;DR : y'a qu'un prototype, rien de prêt pour la prod, pas de manette, pas de store pour fournir les jeux, pas de jeux non plus - qui nécessiteront un portage pour passer du mobile tactile à la TV avec manette. La date de sortie annoncée - mars 2013 - est foutrement optimiste pour une obscure startup. Une plateforme libre ne fait pas spécialement rêver les développeurs - qui pointent le succès outrancier de l'Appstore Apple - et ne fait qu'ajouter à la fragmentation du marché Android.
              Extrait : « The hype doesn’t match the reality: The entire system hangs on the ability that you want to play ported Android games on a cheap system, with an unseen controller, on a television screen. »

              Le créateur de la Pandora lui-même donne son avis : http://www.pocketgamer.co.uk/r/Android/Ouya/feature.asp?c=43030
              TL;DR : le prix annoncé (99$) est trop bô pour être vrai, il faudra sans doute payer un abonnement (procès d'intention à mon sens, mais qui sait). La console n'a d'ouverte que le nom (blobs binaires, DRM inside). Le deal n'est pas terrible pour les développeurs qui trouveront plus leur compte sur les stores Google et Apple.
              Extrait : « When all the hype dies down, this machine could well be DOA, and Ouya could be looking at a giant black hole of losses. »

              • [^] # Re: Ça existe déjà

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

                L'information intéressante dans l'interview, c'est que les fabricants de la Ouya veulent taxer les développeurs à 30%…

                Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: Ça existe déjà

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

        Il voulait dire un vrai GNU Linux.

        Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

      • [^] # Re: Ça existe déjà

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        En quoi c'est plus vrai que android ?

        Je ne veux pas dire de bêtises, mais Pandora étant basée sur de l'OpenHardware, je ne serais pas surpris qu'on puisse y installer une version modifiée d'Android. En revanche je vois mal la communauté porter le GNU/Linux de la Pandora sur Ouya.

    • [^] # Re: Ça existe déjà

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4.

      Update :

      • Texas Instruments OMAP3530 processor at 600MHz (officially) or Texas Instruments DM3730 processor at 1000MHz (officially)
      • 256MB or 512MB DDR-333 SDRAM
      • 512MB NAND FLASH memory
      • IVA2+ audio and video processor using TI's DaVinci™ technology (430MHz C64x DSP)
      • ARM® Cortex™-A8 superscalar microprocessor core
      • PowerVR SGX530 (110MHz on OMAP3530, 200MHz on DM3730) OpenGL ES 2.0 compliant 3D hardware
  • # libre ?

    Posté par  . Évalué à 4.

    Je comprends pas trop en quoi c'est libre, c'est android qui est libre ou on va avoir les sources des drivers vidéo avec le console ? pour le coup ça serait le premier vrai matériel arm ouvert.

  • # Média center ? Multi-boot ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

    Le projet ma l'air sympa, mais derrière,
    Avons-nous vraiment quelque chose de sérieux ?
    Pouvons nous lire des média depuis le réseau ?
    Pouvons nous installé des .apk non signé (androïd) ?
    Pouvons nous installé un autre OS ?
    Et La question, avons nous une connections IPV6 ?

    "L'ennui avec les citations sur Internet c'est qu'il est difficile de savoir si elles sont authentiques." -- Napoléon Bonaparte.

  • # Quelques réponses à quelques questions

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 8.

    Yo,

    je me suis intéressé à la nouvelle, alors j'ai posé quelques questions aux devs de la console. Si des gens lisent encore les commentaires de cette nouvelle, ça peut vous intéresser également.

    1) J'ai vu que beaucoup disent que c'est surtout du Java sur Android, mais en lisant des articles, je lis que quelques autres langages sont supportés. Alors j'ai demande ce qu'ils préconisent. Ils confirment que Java est le langage de prédilection sur Android, mais que quelques outils supportent C++. Je n'ai pas eu plus de détails donc je ne sais pas trop à quel point le C++ est bien supporté, puisque je n'ai jamais développé sur Android.

    2) Un peu plus intéressant, je leur ai demandé s'ils avaient déjà des documentations à me fournir sur la plateforme logicielle. Architecture, quels protocoles, etc. J'ai aussi voulu savoir si la plateforme était Libre (au sens FOSS). Ils n'ont encore rien en doc (ça se comprend en début de projet) et n'ont pas relevé la question sur la liberté logicielle (ce que je pense vouloir dire que c'est fermé, surtout en lisant la suite, mais ce n'est que spéculation).

    3) Encore plus intéressant, ils se montrent à fond sur le côté "ouverture" dans la présentation du produit, allant jusqu’à dire qu'ils sont a fond pour le hacking matériel, qu'ouvrir la console ne rompt pas la garantie, et qu'ils pourraient fournir même les plans matériels aux gens intéressés. C'était ce que je trouvais le plus attrayant. Bien que n'étant pas dans le hardware et n'aurait surement rien fait de grandiose sinon suivre les conseils d'autres gens, dans le principe, du Libre applique au matos est un grand rêve de beaucoup de libristes (qui se réalise a petite échelle et avec un succès mitigé de temps en temps). Donc je leur demande s'ils entendent cela dans un sens d'utilisation personnelle seulement ou au sens FOSS appliqué au materiel (donc je peux commercialiser des changements, etc.).
    Très clair: utilisation personnelle seulement. Plus grosse déception ici.

    4) Je leur demande s'ils prévoient des traqueurs de mouvement (gyroscope, accéléromètre, etc.). Et surtout quel est leur réaction vis à vis de gens qui créeraient et commercialiseraient des contrôleurs expérimentaux divers avant eux. Ils me répondent seulement que pour l'instant, ils se focalisent surtout sur la réactivité et la précision, et que les gyroscope/accéléromètre ne sont pas leur priorité. Mais ils ne répondent pas sur la liberté de créer nos propres contrôleurs pour les vendre. Néanmoins considérant leur position en 3), j'imagine que là aussi, ils n'accepteraient pas aisément des ventes parallèles qui ne passent pas par eux (donc dîme). Mais ce n'est que supposition, comme ils ne répondent pas sur ce point.

    Au final tout de même, déception générale. Je trouvais le speech marketing intéressant, mais des qu'on creuse un peu, la réalité ne suit pas. La conclusion est que le matériel n'est absolument pas Libre (au sens ou on l'entend). Ils sont plus ouverts pour les hobbyistes que les tenants du marché, ça c'est clair, mais brident tout autant ceux qui veulent aller plus loin.
    La partie logicielle n'est toujours pas claire (hormis pour Android, qu'on sait avoir plus d'un problème de liberté déjà à la base, mais ce n'est encore que la partie visible de l'Iceberg), mais cela ne s'annonce pas bien. En tous cas, ils ne répondent pas clairement. Ça c'est sûr.
    Dommage, j'ai failli contribuer (non que ma contribution puisse changer grand chose a leur succès évident et phénomènal sur Kickstarter). Mais au final, je me retiendrai. Ce n'est pas un des chevaliers blancs qu'on aurait pu attendre.

    Film d'animation libre en CC by-sa/Art Libre, fait avec GIMP et autre logiciels libres: ZeMarmot [ http://film.zemarmot.net ]

    • [^] # Re: Quelques réponses à quelques questions

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      C++ est bien supporté, puisque je n'ai jamais développé sur Android.

      Il y a un SDK officiel si j'ai bien suivi, mais pour le développeur ça veut dire fournir des binaires pour toutes les types de machines avec Android (majoritairement du ARM, mais il y a aussi une version x86).

      Le post ci-dessus est une grosse connerie, ne le lisez pas sérieusement.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.