Journal [Bonsonnisation] La Cathedral est morte ! Vive le bazar !

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
7
8
oct.
2020

Le mardi six octobre deux mille vingt, Edward Lodewijk van Halen s'en est allé rejoindre Charles Bronson au pays des Bisounours, terrassé, c'est ainsi que les héros meurent, par un cancer à soixante-cinq ans. Pfff ! ses riffs ont bercé mon adolescence, mon fait jumper dans les baloches, je connais même des gens qui ont collé du scotch d'électricien sur leur guitare en son hommage.

La première fois que j'ai entendu parler du livre d'Eric Raymond “La cathédrale et le bazar”, et puis d'autres fois aussi, je n'ai pu m'empêcher de penser à lui. Mais pourquoi me demanderas-tu jeune padawan ? Le son Cathedral, jeune. Comme du Robert Fripp mais joué limite saturé au beau milieu d'une église cathédrale.

RIP Eddie.

  • # Connu pour sa ceinture

    Posté par  . Évalué à 10.

    Le type était surtout connu pour sa ceinture non ?

  • # Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

    Posté par  . Évalué à 4.

    Quand j'avais 14 ans j'étais fou de ses solos mais je trouve aujourd'hui que c'est juste du bruit ou du tricotage certes très technique mais plus joué de façon mécanique que super inspiré.

    J'ai tout de même eu un petit pincement au coeur en apprenant la nouvelle.

    • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      J'imagine ton jeune toi en train de traiter ton moins jeune toi de vieux con :)

    • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

      Posté par  . Évalué à 3.

      Si c'est vrai dans certains cas pour pas mal de guitar heroes, je trouve que Van Halen a plutôt bien réussi à éviter cet écueil.

    • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

      Eruption a pour moi été une révélation.
      Je ne vois pas comment on peut reprocher à un virtuose d'être trop technique, surtout dans ce style de musique. Il existe de meilleurs guitaristes sans doute et on peut voir ses goûts évoluer mais Edward Van Halen était juste le guitar hero avec tous ses défauts.

      • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

        Posté par  . Évalué à 2.

        Wikipedia dit :

        La notion de virtuosité, qui inclut la vélocité, s’oppose à celle d’expressivité. Les deux aptitudes sont cependant compatibles, un bon interprète devant allier à une bonne technique, un sentiment musical.

        Un maitre dans sa discipline est nécessairement un très bon technicien. L'inverse n'est pas vrai, en particulier dans le domaine artistique.

        • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

          Euh…
          Je ne sais pas ce que cela veut dire mais, par exemple, il est bien connu que Ravel a écrit des pièces pour piano qu’il aurait été bien en peine de jouer lui-même. Et, s’il était un fin orchestrateur, ce n’était pas non plus un grand chef d’orchestre.
          Après, je ne comprends pas ce mépris sous-jacent pour les techniciens.

          « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

          • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

            Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 08/10/20 à 16:55.

            je ne vois pas de mépris dans le post précédent. Avoir la technique est orthogonal avec le fait d'avoir une sensibilité artistique. Si tu es compositeur et interprète, c'est mieux d'avoir un bon niveau dans les deux domaines. Si tu n'es que l'un ou l'autre tu peux à peu près t'en sortir.

            • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

              Ça ne veut rien dire "c'est orthogonal".

              Schumann a été un fabuleux compositeur, mais pas un pianiste franchement excellent bien qu'il ait pu exécuter un certain nombre de ses œuvres jusqu'à ce qu'il fasse l'andouille avec sa main. C'était Clara la pianiste de génie dans la famille (elle était aussi une compositrice de talent, soit dit en passant).

              On peut donc être un compositeur de génie et interpréter ses œuvres sans être un excellent interprète et, du coup, devenir incapable de les jouer. Je crois d'ailleurs que Stravinski n'était pas ce qui se faisait de mieux en matière de chef d'orchestre.

              « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

              • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                Posté par  . Évalué à 10.

                Ça ne veut rien dire "c'est orthogonal".

                En jargon de stateux, ça s'oppose à "c'est colinéaire".

                Je vais prendre un exemple. On a mesuré, chez plusieurs musiciens, 3 variables : X est la technicité, Y est le talent, Z est la musicalité.

                 X  Y  Z
                 1 -1  2
                -1 -1 -2
                 0 -1  0
                 0  1  0
                -1  1 -2
                 1  1  2
                ## Et ainsi de suite
                

                Dans ce jeu de données, on voit tout de suite que Z = 2X mais connaître X n'apporte aucune information sur Y (si je te dis "X = -1, donne-moi Y, tu n'as pas plus d'info que si je ne t'avais pas donné X). On peut donc, si on considère que X est un vecteur en dimension n (n étant le nombre d'individus), écrire Z = 2X, les vecteurs Z et X sont donc colinéaires. Mais on peut aussi calculer le produit scalaire de Z et X et il est égal au produit des normes des vecteurs (éventuellement au signe près), ce qui est une autre définition de deux vecteurs colinéaires1.

                Si on calcule le produit scalaire de X et Y, on trouve 0. Ceci indique que connaître X n'apporte aucune information sur Y2 : X et Y sont des variables indépendantes. Il se trouve qu'en notation vectorielle, deux vecteurs dont le produit scalaire est nul sont orthogonaux. On parle donc, par abus de langage, de vecteurs orthogonaux pour des variables aléatoires indépendantes.


                1. Pour rappel, le produit scalaire de deux vecteurs X et Z se calcule en sommant le produit des coordonnées de chaque vecteur. Ici, (1\times 2) + (-1\times -2) + (0\times 0) +(0\times 0) + (-1\times -2) + (1\times 2) = 8 = ||X|| \times ||Z||. Il est aussi égal à ||X|| \times ||Z|| \times cos(X,Z), donc si le produit scalaire est égal au produit des normes au signe près, c'est que |cos(X,Z)| = 1, donc que l'angle entre les vecteurs est soit 0 soit 180°, donc qu'ils sont colinéaires. Si les vecteurs font un angle droit, le cosinus de l'angle droit étant 0, leur produit scalaire est nul. 

                2. pour être tout à fait rigoureux, ça indique en fait qu'il n'y a pas de corrélation linéaire entre X et Y, mais on ne va pas pinailler pour si peu, hein ? Ce n'est pas le genre de DLFP, de pinailler sur des détails. 

                Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

                • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                  Posté par  . Évalué à 2.

                  Salut,

                  T'oublie de dire qu'une ANOVA, c'est précisément le but, ;)

                  Matricule 23415

                  • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                    Posté par  . Évalué à 4.

                    Je ne pratique pas et je n'enseigne pas l'ANOVA. La raison en est que l'ANOVA est un enfer pédagogique, c'est la mort à expliquer et à faire comprendre intuitivement, alors que ce n'est au final qu'un cas particulier de régression linéaire multiple (tu fais régresser la variable quantitative sur une variable qualitative à m modalités, recodées sur m-1 dummy variables) et que la régression linéaire est environ 100 fois plus facile à expliquer et plus intuitive.

                    Après, je ne voulais pas trop entrer dans des détails de stateux non plus ;). L'idée était juste d'expliquer d'où vient le terme "c'est orthogonal" sans être excessivement technique (et mon post l'est déjà bien assez). Mais si je devais attaquer un tel jeu de données, je commencerais vraisemblablement par une analyse en composantes principales ou une bête matrice de corrélation, justement pour voir vite fait ce qui est colinéaire et ce qui est orthogonal.

                    Ça, ce sont les sources. Le mouton que tu veux est dedans.

              • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                Posté par  . Évalué à 5. Dernière modification le 08/10/20 à 19:33.

                C'est tout le contraire du mépris. La technique est la clé de voûte de la création artistique. Seulement ce n'est qu'un moyen, une trousse à outils, pas un but ou alors c'est ce qu'on appelle un exercice de style qui n'a pas vocation à être davantage qu'une étude ou une démonstration.
                Il y a aussi un aspect personnel de l'ordre du sensoriel à apporter que ce soit en composition ou en interprétation (les deux peuvent être réalisés par différentes personnes, comme pour la rédaction et la mise en page, ce ne sont pas les mêmes disciplines donc osef du niveau de piano de Ravel et Schumann). C'est ce que la technique doit sublimer.

                Une personne virtuose est, par définition, censée cumuler les deux aspects (technique et expressif) on peut donc tout à fait reprocher un manque d'organicité dans l'interprétation ou un manque de respiration dans la composition.

                • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                  Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

                  J’ai tellement rencontré d’ingénieurs qui méprisaient les techniciens (sur ce site aussi où bon nombre d’habitués ont une nette tendance à la condescendance je trouve) que ça m’a sauté aux yeux.

                  En même temps, à voir les réponses, j’ai un peu l’impression que la plupart des intervenants n’ont pas la même connaissance de moi que la musique (ni les mêmes références, voire les mêmes goûts).

                  Bref, tout ça pour dire que composer n’est pas jouer ni interpréter et qu’un virtuose sans musicalité n’est pas réellement un bon musicien (c’est un reproche qui a pu être attribué à certains virtuoses du jazz manouche d’ailleurs).

                  « Tak ne veut pas quʼon pense à lui, il veut quʼon pense », Terry Pratchett, Déraillé.

              • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

                Posté par  . Évalué à 2. Dernière modification le 09/10/20 à 10:21.

                C'est marrant tu fais mine de me contredire et tes arguments montrent que tu es d'accord.

          • [^] # Re: Ses solos ont mal vieillis (ou j'ai mal vielli)

            Posté par  . Évalué à 4. Dernière modification le 08/10/20 à 22:21.

            Après, je ne comprends pas ce mépris sous-jacent pour les techniciens.

            Je ne crois pas qu'il y ait un quelconque mépris envers les techniciens. Il me semble que l'idée générale serait plutôt que la difficulté technique d'exécution d'une œuvre ne détermine nullement sa qualité musicale. Cela se rapproche de ce qu'exprimer Duke Ellington avec son It don't mean a thing (if it ain't got that swing).

            Pour rester dans l'instrument de Van Halen, Bibi (aka Biréli Lagrène), un des virtuoses de la guitare, aurait pu mal tourner à la fin des années 80, début 90, s'il avait suivit ce courant. Heureusement, par la suite, il est revenu à la raison (petit clin d'œil à Beethoven sur la fin ;-). Ceci étant il lui arrive encore de composer des pièces qui me laisse de marbre, comme son mouvements : la partie du sax soprano se prête très bien à la tessiture et au timbre de cet instrument, en revanche je trouve qu'il gâche la pièce avec sa guitare.

            Sapere aude ! Aie le courage de te servir de ton propre entendement. Voilà la devise des Lumières.

  • # s'en est allé rejoindre Charles Bronson

    Posté par  . Évalué à 1.

    [Bonsonnisation] ce n'est pas vraiment rejoindre Charles Bronson.
    Alors comme dernier hommage aidons le à Bronsoniser en paix.

    Tout le monde a un cerveau. Mais peu de gens le savent.

    • [^] # Re: s'en est allé rejoindre Charles Bronson

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3. Dernière modification le 09/10/20 à 10:44.

      Ce journal a été posté par deuzene ;)

      « Il vaut mieux mobiliser son intelligence sur des conneries que mobiliser sa connerie sur des choses intelligentes. »

    • [^] # Bonsonnisation

      Posté par  . Évalué à 4.

      [Bonsonnisation] ce n'est pas vraiment rejoindre Charles Bronson.

      Bonsonnisation nom commun féminin
      1. Action de devenir Bonsonnais ou Bonsonnaise.
      2. Action de devenir Bonsonnois ou Bonsonnoise.

      Bonsonnais nom commun masculin (féminin : Bonsonnaise)
      Habitant de Bonson.

      Bonsonnois nom commun masculin (féminin : Bonsonnoise)
      Habitant de Bonson.

      Pour un musicien, s’installer à Bonson aide peut-être à obtenir un bon son…

      Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

      • [^] # Le Bonson passe à Bonson

        Posté par  . Évalué à 3.

        Pour un musicien, s’installer à Bonson aide peut-être à obtenir un bon son…

        Je me suis aperçu en regardant une carte, que le Bonson passe à Bonson.

        Il y a un tas de festivals de musiques organisés dans des endroits improbables, mais personne n’en a encore fait un là.
        Ce serait pourtant l’endroit idéal pour le nom et le slogan.

        Guerres, déréglement climatique, effondrement de la biodiversité, épuisement des ressources, pandémie, montée du fascisme, de l’intégrisme et du complotisme… On vit une époque formidable…

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.