gnuzer a écrit 1127 commentaires

  • [^] # Re: Et toi ?

    Posté par (page perso) . En réponse au journal TPB AFK. Évalué à 2.

    Voir aussi l'initiative The Promo Bay pour promouvoir les artistes autorisant le partage ( http://thepiratebay.se/promo )

    Il y a une liste de ces artistes ? Parce que les seules fois où j'y suis allé c'était juste des publications d'indépendants, je n'ai pas vu de licence…

  • [^] # Re: Une petite nouvelle de SF pour le fun.

    Posté par (page perso) . En réponse au journal You've been Scroogled!. Évalué à 2.

    Les contre-exemples ne manquent pas: Debian ne respecterait pas la vie privée de ses utilisateurs ? Android non plus ?

    En fait il faudrait remplacer "produit" par "source de richesse". Le logiciel libre vit lui aussi de ses utilisateurs, non pas grâce à leurs données personnelles, mais grâce à leurs contributions.

  • [^] # Re: Humour de geeks

    Posté par (page perso) . En réponse au journal humours geeks. Évalué à 1.

  • [^] # Re: Saynul

    Posté par (page perso) . En réponse au journal humours geeks. Évalué à 2.

    J'ai cité cette conférence-sketche et je n'ai même pas pensé aux excellentes bandes dessinées le Geektionnerd, les Geekscottes et 0xBABAF000L. Honte sur moi.

  • [^] # Re: Pas besoin de traqueur

    Posté par (page perso) . En réponse au journal TPB AFK. Évalué à 2.

    Je pense qu'à moins d'avoir une très grande famille, tu peux très bien n'utiliser ni tracker, ni DHT, et te contenter de donner ton IP à chacun. Pour plus de sécurité tu peux aussi utiliser la solution de rakoo dans un commentaire plus bas (n'autoriser la connexion qu'à certaines IP).

  • # Saynul

    Posté par (page perso) . En réponse au journal humours geeks. Évalué à 1.

    Y'a même pas le bestofzebest de l'humour geek.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 0.

    Ça je le sais, et on est d'accord. Mais quand je poste une question en-dessous d'un commentaire de totof2000, c'est à totof2000 que je pose la question, pas à barmic.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1. Dernière modification le 05/02/13 à 19:48.

    S'il est standardisé tu peux le convertir dans un format qui te plait mieux …

    Pas forcément. J'aime pas le format machin, je le trouve mal fichu/bloaté/buggué, du coup je n'ai pas sur mon pc les libs permettant de lire le format machin. Je ne peux pas réencoder.

    Quand je veux regarder un film libre et que les seules versions que je trouve sont en ogg et que je n'ai pas installé de lecteur ogg sur ma machine parce que je trouve le format merdique, je peux toujours demander à quelqu'un de remuxer le film en mkv pour moi. On peut même imaginer que j'aime pas un codec et que ma machine soit très peu puissante, je peux toujours demander à quelqu'un d'autre de réencoder le fichier dans le codec que je veux sur une machine plus puissante. On peut aussi imaginer qu'un fichier sous licence libre ne soit dispo que dans un conteneur chiffré d'un darknet comme Freenet ou I2P, et que je n'ai pas sur ma machine de client pour y accéder parce que j'aime pas java, je peux toujours demander à quelqu'un de l'extraire et de le récupérer pour moi.

    C'est incroyable cet entêtement à nier les avantages de la culture libre, et à essayer de trouver des contournements aux inconvénients du paradigme courant sans vouloir reconnaître à quel point ces contournements sont bancals.

    Tout à l'heure je parlais de la comparaison culture libre - logiciel libre/opensource : on est exactement dans ce cas de figure. Tout comme les partisans de l'opensource essayent d'étendre les libertés aux limites de leur univers connu en prenant soin de ne jamais les dépasser, tout en considérant la FSF comme une bande d'idéalistes extrémistes, et un jour finissent par se rendre compte que, oh ben zut, je ne peux pas intégrer ce bout de code qui n'est pas de moi dans WorldWind, alors qu'il est opensource !, les partisans d'une sorte de moralisation du copyright s'arrêtant aux limites de leur petit univers de consommateur de divertissement en boîte considéreront les partisans de la culture libre comme des idéalistes extrémistes, jusqu'à ce que la réalité de leur idéologie du confort leur retombe sur la gueule.
    (Petite différence quand même : les partisans de l'opensource se sont contentés de faire leurs erreurs dans leur coin, ils n'ont pas tenté d'imposer leur vision des choses par la loi. Heureusement, parce que sinon on peut être sûr que les partisans du logiciels propriétaire auraient tout fait pour coller strictement à la définition de l'opensource, et on se retrouverait avec des licences à la NASA OSA de partout, tout comme on se retrouvera avec des formats ouverts ultra-complexes à la OOXML, ou qui changent tous les quatre matins, façon PDF mais en pire, si on oblige les auteurs à utiliser des formats ouverts.)

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Donc quand l'auteur te dit « tu n'as pas le droit de partager des copies de cette œuvre », sa volonté compte, mais quand il te dit « tu n'as pas le droit d'encoder cette œuvre dans un autre format », sa volonté ne compte plus ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 2.

    Que les auteurs publient dans des formats ouverts, ce qui aurait come conséquence de permettre de lire le contenu sur n'importe quelle plate-forme.

    Tu veux forcer les auteurs à publier des copies dans tous les formats ouverts existants ? Ou seulement quelques-uns choisis arbitrairement par l'État ?

    Et si le format ouvert utilisé par l'auteur ne me plaît pas ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Ce que tu es en train de me dire, c'est qu'un éditeur de musique devrait avoir le droit de t'empêcher de convertir un MP3 en AAC ou vice-versa. Et ça ça me choque.

    Ils peuvent déjà le faire, et tu penses bien qu'ils ne se gênent pas.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Tout simplement parce que c'est lui qui choisit qui diffuse. Or, s'il choisit qui diffuse le contenu, il choisit inévitablement comment le contenu va se diffuser. Comment veux-tu dissocier les deux ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Et il ne devrait pas. Un développeur ne devrait péas avoir à m'interire de faire tourner un soft Windows sous Wine par exemple, et c'est ce que tu défends.

    Wine c'est pas du reverse-engineering ? Qu'est-ce tu veux au juste ? Que les auteurs publient dans des formats ouverts ou bien que la loi te donne le droit de faire du reverse-engineering sur des formats fermés (ce qui est déjà plus ou moins le cas, à ma connaissance) ?

    Quant aux CLUFs qui interdisent l'utilisation de Wine, je crois bien que ça existe déjà.

  • [^] # Re: divers trucs

    Posté par (page perso) . En réponse à la dépêche Entretien avec le hackerspace Osilab (laboratoire lillois militant). Évalué à 1.

    Contradiction : le terme féminisme est binaire de genre je trouve.

    Le féminisme de la première vague ou de la deuxième est effectivement très binaire et exclue les femmes trans, les personnes entre les deux genres. Cela exclue les femmes «déviantes» : les lesbiennes, les soumises ou dominatrices, les prostituées… Mais ça c'est un courant de pensée vieillot et qui a disparu dans les groupes que je fréquente. Un vieux féminisme qui dit qu'il existent une «essence féminine» ou féminisme essentialiste, et qui ne tient pas compte des réalités qui existent .

    C'est bien pour ça que l'Osilab utilise le terme de Morgane Merteuil de « féministe réaliste et inclusif » qui est pas mal trouvé je pense.

    Je ne vois pas le rapport avec la choucroute.

    • dire « Je suis anti-sexiste. » revient grosso-modo à dire « Je suis contre la discrimination sur le sexe des individus quels qu'ils soient. »
    • dire « Je suis féministe. » revient grosso-modo à dire « Je suis contre la discrimination sur le sexe des individus quand ce sont des femmes qui en sont victimes. »

    Le premier est généraliste. Dans le deuxième on est bien dans une opposition binaire.

    J'ai parfois fait les frais de comportements sexistes de femmes, mais ça doit faire dans les 5% de comportements sexistes auxquels j'ai du faire face.

    Qu'est-ce que ça peut te faire que le sexe de la personne qui a un comportement sexiste soit masculin ou féminin ? Dire « Les filles sont des princesses et aiment faire la cuisine et les hommes sont des chevaliers qui aiment le foot et les voitures. », c'est tout aussi sexiste quand c'est dit par un homme que quand c'est dit par une femme.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Je pense avoir compris l'ironie de ton commentaire mais je ne vois pas où tu veux en venir.

    capello dit qu'il veut imposer aux auteurs de publier dans des formats ouverts (bon, en fait il n'a pas dit ça, mais sur le coup c'est ce que j'en ai compris, d'où cette discussion), et je lui répond que c'est aussi absurde d'imposer les formats ouverts par la loi tout en rejetant la culture libre que d'imposer l'interopérabilité des softs tout en rejetant le logiciel libre.

    Puis totof2000 répond que l'auteur ne devrait pas pouvoir choisir son format de diffusion, thèse que je réfute en disant que cela est tout aussi absurde que de dire que l'auteur d'un soft ne devrait pas pouvoir choisir s'il diffuse son code source ou pas. (ou que de dire que l'auteur ne devrait pas pouvoir choisir l'OS sur lequel son soft va être exécuté, pour reprendre la comparaison de départ)

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 0.

    Je ne vois pas en quoi l'auteur devrait avoir un droit de regard sur le format de diffusion.

    Ben parce qu'il fait ce qu'il veut, tout simplement. Ce n'est même pas une question de droit d'auteur, là.

    C'est comme si tu demandais : « Est-ce que l'auteur doit avoir le choix de diffuser son code source ou pas ? ». P'têt' ben qu'oui, p'têt' ben qu'non. J'en sais rien. Ce que je sais c'est que si il a envie de diffuser son code source, il va le faire, s'il n'a pas envie, il ne va pas le faire.

  • [^] # Re: Pareil chez Online.net

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Il a demandé à Free, il a rien compris. Évalué à 2.

    les emails d'utilisateurs gmail qui viennent d'un autre smtp que celui de gmail sont affichés comme possible usurpateur.

    C'est sûrement en rapport avec le fait que gmail.com utilise des politiques SPF et DKIM (ce qui n'est pas le cas de online.net, visiblement).

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Vous dites que ce qui entré dans le domaine public par la loi peut changer de statut à tout moment suite à un revirement de la loi

    Oui. Il y a plein d'œuvres dans le domaine public actuellement, elles sont libres. Au moment où je parle, tout le monde a les quatre libertés dessus.
    Aucune raison de les rejeter.

    et vous dites que malgré le domaine public ce n'est pas libre.

    Non. La discussion a été un peu confuse, je le reconnais, mais pour résumer :

    • il y a des œuvres qui sont dans le domaine public, donc libres. Exemples : Les variations Goldberg, l'autoportrait de Joseph Ducreux, les livres de Lovecraft publiés avant 1923 (je parle bien sûr des œuvres d'origine entrées automatiquement dans le domaine public, pas des œuvres dérivées placées dans le domaine public par leur auteur).
    • il y a des œuvres dont on croit qu'elles sont dans le domaine public, mais qui sont encore sous copyright classique (donc non-libres). Exemple : The Call of Cthulhu, de Lovecraft, publié en 1928.
    • il y a des œuvres qui sont encore sous copyright, parce qu'elles ne sont pas encore entrées dans le domaine public, et qui ne le seront sans doute jamais vu la tendance des législateurs à rallonger la durée du copyright de X ans tous les X ans.

    Et finalement, il y a des œuvres placées directement sous licence libre, par l'auteur, qui ne risquent pas de souffrir d'un changement de législation.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Je ne suis pas sûr de bien comprendre. L'auteur choisit qui va diffuser son bouquin, la plate-forme d'e-commerce n'est qu'un intermédiaire de plus. À moins que tu parles de proposer un standard destiné au commerce en ligne et non de l' imposer ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    J'ai dit que certaines œuvres, supposément dans le domaine public, n'étaient pas dans le domaine public (bouquins de Lovecraft). Il existe des œuvres dans le domaine public, plein, et je ne les rejette pas.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    Où ai-je écrit ça ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 2.

    Quand à ton commentaire sur le piratage, je suis contre. Personnellement si quelques chose n’est pas disponible avec suffisamment de liberté pour moi, je m’en passe.

    J'ai fait ce commentaire après m'être rappelé que la seule raison valable contre le piratage, c'est le respect de la volonté de l'auteur. Si tu veux faire une loi qui impose à l'auteur de diffuser son œuvre dans un format ouvert (quand bien même il ne voudrait pas), ça veut dire que tu t'en fiches un peu de la volonté de l'auteur, non ?

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à 1.

    C'est fou la résistance des utilisateurs de logiciels libres à l'idéologie de la culture libre.

    Il y a 30 ans, le logiciel libre était un truc d'idéologues, ses partisans étaient dénigrés et vus comme des hippies barbus crypto-communistes vivant à côté de leurs pompes.

    Puis, dans les années 90, l'opensource arrive, on se rend compte que le logiciel libre n'est pas qu'une idéologie, ça a aussi des avantages pratiques : on a des logiciels sécurisés, qui évoluent vite, qui peuvent être portés sur l'OS qu'on veut, ne sont pas limités à une plateforme particulière, etc.

    Non seulement on ne prend plus les libristes pour des fous, mais en plus les utilisateurs de logiciels libres sont les premiers à se moquer des utilisateurs de logiciels propriétaires, confinés dans des environnements lents, buggués, bourrés de virus et de malwares, rapidement obsolètes, soumis aux décisions absurdes de certains développeurs, enfermés dans la dépendance aux formats fermés, et qui passent leur temps à se plaindre qu'ils ont beau cliquouiller sur "envoyer le rapport de bug à Microsoft", ils n'ont toujours pas reçu de patch.

    Puis la culture libre est apparue, et comme le logiciel libre à ses débuts, c'est un truc d'idéologues, de hippies, un truc qu'on ne prend pas au sérieux.

    Et pendant ce temps le public de la culture propriétaire passe son temps à se plaindre des DRM, des formats fermés, obsolètes ou non-standards, du fait qu'on leur impose tel ou telle plateforme, tel ou tel portail…

    Il ne viendrait jamais à l'idée des utilisateurs de logiciels de demander l'instauration d'une loi imposant aux développeurs de logiciels propriétaires de résoudre des problèmes que le libre a résolus, comme la portabilité sur les autres OS ou les autres architectures. En revanche on voit plein de libristes monter au créneau pour demander l'interdiction des DRM, ou l'obligation de distribuer les œuvres dans des formats ouverts, tout en se gaussant de ces hippies idéologues qui proposent une culture libre.

    Et quand on essaie de leur faire comprendre que, oui, on peut faire comme l'opensource et considérer la culture libre pour ses avantages pratiques : « Ah, les logiciels proprio, je suis d'accord, c'est nul ! Je veux bien utiliser des logiciels libre à la place ! Mais opter pour une culture libre ? Ça va pas la tête ?! ».

  • [^] # Re: vitrine

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Des règles de vie en communauté, Internet, vitrine de soi, et la « vie privée ». Évalué à 0.

    ne pas oublier non plus de bloquer tous les robots d'indexation de contenu pour ne pas se risquer à voir son CV repris dans les moteurs de recherche.

    Bloquer les robots ? ôo

    À ma connaissance, tout ce que tu peux faire c'est utiliser un robots.txt pour signaler aux robots des moteurs de recherche qu'un contenu n'a aucun intérêt pour eux, et qu'ils ne perdent pas leur temps à l'indexer, mais c'est pas vraiment "bloquer".

    Tu peux aussi essayer d'interdire l'accès à certains robots en fonction de user agent connus, mais c'est un peu idiot.

  • [^] # Re: Standard

    Posté par (page perso) . En réponse au journal Pétition pour le « dégroupage du Cloud souverain français ». Évalué à -4.

    Tu peux aussi lire des livres électroniques libres.

    Remarque, après réflexion, si la volonté de l'auteur t'importe si peu, tu peux aussi pirater.