Journal une nouvelle framboise

Posté par . Licence CC by-sa.
Tags :
44
24
juin
2019

Salut la compagnie,

Vous connaissez probablement le Raspberry_pi : c'est un nano ordinateur peu coûteux souvent utilisé par les bricoleurs.

La version 4 vient de sortir. Les améliorations principales sont les suivantes :

  • Existe en version 1, 2 ou 4 Go de RAM (1 Go sur la version précédente)
  • Nouveau CPU ARM quadcore (Broadcom BCM2711, les cœurs sont des Cortex-A72 nettement plus puissant que les A53 du modèle précédent)
  • 2 ports USB 3 (+ 2 USB 2)
  • 1 port réseau gigabit (a priori il n'est plus connecté sur le bus USB comme les versions précédentes et devrait donc avoir des performances bien meilleures)
  • La consommation reste du même ordre que les versions précédentes (alimentation 5V 3A conseillée)

En plus des utilisations habituelles, ce nouveau modèle devient donc tout à fait crédible pour réaliser un petit ordinateur bureautique qui ne prendra pas beaucoup de place et ne consommera que peu d'énergie.

Pour plus de détail : https://www.framboise314.fr/raspberry-pi-4-4-nouveautes-qui-vont-vous-faire-craquer/

Noter qu'à l'heure où j'écris ce journal le revendeur français kubii semble en avoir en stock

  • # Révision technique rapide par Christopher Barnatt

    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

    Je sais, c'est en anglais mais Christopher Barnatt vient de publier sur Youtube une petite revue d'un kit Raspberry Pi 4. Il s'agit d'un kit comprenant un clavier, une souris et la fameuse framboise, le tout dans un emballage plutôt large, en plus de l'alimentation et de câbles HDMI, USB. Des nouvelles bien excitantes, de quoi alimenter votre fringale pour les fruits rouges!

  • # A comparer avec ses challengers

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

    en particulier le rockpi4 (oh les vilains marketeux). Deux ports HDMI ou un seul mais avec un port disque (M2 ou msata ?)

  • # Déception ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-1).

    Il n'y a toujours pas d'entrée son…

    * Ils vendront Usenet^W les boites noires quand on aura fini de les remplir.

    • [^] # Re: Déception ?

      Posté par . Évalué à 2 (+4/-4).

      Pour faire quoi en plus de l’USB 3 ?

      • [^] # Re: Déception ?

        Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

        J'ai raté une blague ?

        Pourquoi le port USB ne fait pas l'affaire pour la capture de son ?

        • [^] # Re: Déception ?

          Posté par . Évalué à 1 (+2/-3).

          Techniquement ça peut aussi se faire via les GPIO mais ce n'est pas le problème.

          Il y a plusieurs choix de design assez discutables.
          Je ne comprends pas pourquoi ne pas avoir ajouté un ADC ou utilisé une puce audio qui fait DAC/ADC à la fois et mettre un connecteur TRRS alors que c'est bien plus commun que du mini-HDMI ou de l'USB-C.
          Là tu es forcé d'utiliser des adaptateurs ou autres dongles ou "hat" et on se demanderait presque ce qui leur a pris d'intégrer une puce wifi/BT.

          • [^] # Re: Déception ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 25/06/19 à 12:00.

            Je ne comprends pas pourquoi ne pas avoir ajouté un ADC ou utilisé une puce audio qui fait DAC/ADC à la fois et mettre un connecteur TRRS alors que c'est bien plus commun que du mini-HDMI ou de l'USB-C.

            Toi tu sais ce qui est le mieux, eux sont idiots… Ou pas.
            Quelques pistes :

            alors que c'est bien plus commun que du mini-HDMI ou de l'USB-C.

            • mini-HDMI : 2 connecteurs, HDMI aurait sans doute été gros. tu as l'adaptateur (si pas le câble direct) si besoin.
            • USB-C pour alimentation : c'est un peu maintenant le nouveau standard pour alimenter.

            on se demanderait presque ce qui leur a pris d'intégrer une puce wifi/BT.

            Parce-que ça prend peu de place et que c'est très utilisé?

            Et au passage :

            mettre un connecteur TRRS

            Quel modèle? vu que les constructeurs ne sont pas d'accord entre eux pour l'ordre des broches… (encore un avantage pour l'USB, tu prend l'adaptateur qui te va)

            • [^] # Re: Déception ?

              Posté par . Évalué à 3 (+4/-3).

              Toi tu sais ce qui est le mieux, eux sont idiots… Ou pas.

              Ahlala ! Martinez et ses surinterprétations.

              Je dis que c'est assez discutable, que les choix reflètent un changement de cible qui n'est plus l'ordi à pas cher pour l'éducation vu qu'ils rendent obsolète une bonne partie de la connectique et que ces choix sont parfois paradoxaux :

              2 micro-HDMI : déjà c'est pas cohérent avec le mini-HDMI du Pi-Zero et ça fait un adaptateur à acheter pour le bénéfice d'une double sortie vidéo numérique (qu'on avait déjà auparavant avec le LVDS via les GPIO et le port DSI). De plus, garder la sortie vidéo composite pourquoi pas (même si sa place sur le TRRS reste gênante et qu'on peut aussi sortir du VGA sur les GPIO), mais ne pas implémenter une quelconque sortie Display Port alors que l'eDP a remplacé le LVDS et le DSI et que ça pourrait être disponible via l'USB c'est un manque assez important.

              USB-C : Alors oui c'est bien meilleur qu'un micro/mini USB qui fait des microcoupures et qui n'est pas conçu pour supporter de tels courants mais de une, c'est un surcoût autant pour le connecteur que le cable (dont les fils sont soudés à la main du fait de leur taille et de leur nombre), de deux ça oblige les gens à racheter des alimentations s'ils n'ont pas de matériel dernier cri, de trois c'est pas un hasard si la plupart des constructeurs de SBC ont choisi parfois depuis leurs débuts la solution du jack coaxial type barrel plug, quitte à proposer un cable d'adaptation vers USB type A, car c'est un type de connecteur conçu pour du cet usage (autant la tenue en courant/tension que la tenue mécanique) et qui est très simple à fabriquer.
              Si les broches de données étaient utilisables, ce serait un avantage indéniable mais ici le seul intérêt de l'USB-C utilisé en port d'alimentation à 5V (parce que la capacité de recharge rapide n'est pas utilisée ici) c'est de pouvoir se brancher sur un appareil nomade (ordinateur portable/téléphone/batterie) supportant le format… et c'est quelque chose d'encore rare au-delà des produits haut de gamme.

              on se demanderait presque ce qui leur a pris d'intégrer une puce wifi/BT.

              Parce-que ça prend peu de place et que c'est très utilisé?

              T'as du mal à comprendre l'ironie. Justement je dis que c'est une bonne chose de pas devoir ajouter un dongle. Je retourne l'argument de l'USB pour l'entrée microphone.

              Quel modèle? vu que les constructeurs ne sont pas d'accord entre eux pour l'ordre des broches…

              L'ancien standard TRRS de l'OMTP ne subsiste qu'en RPC grace à une norme nationale, à l'international tous les autres fabricants sont passés à celui du CTIA, y compris Raspberry dont la sortie composite remplace l'entrée microphone de la norme CTIA.
              De plus, les appareils actuels qui sont pas encore passé au tout USB-C à la mode iPhone sont parfaitement capables de supporter les deux brochages et de faire la bascule de manière transparente donc cet argument ne tient pas.


              Bref, si le but était de se mettre à la page, à la norme, ce n'est fait qu'en partie. Sur cette carte, il y a des améliorations bienvenues, d'autres discutables et d'autres qui sont toujours attendues.

          • [^] # Re: Déception ?

            Posté par . Évalué à 4 (+3/-1).

            Je ne comprends pas pourquoi ne pas avoir ajouté un ADC ou utilisé une puce audio qui fait DAC/ADC à la fois et mettre un connecteur TRRS alors que c'est bien plus commun que du mini-HDMI ou de l'USB-C.

            Simple: le prix!

            Ce que j'écris reste à vérifier depuis la fiche technique de la puce Broadcom, bien entendu mais celle-ci intègre déjà le HDMI, reproduction numérique du son incluse, donc, l'USB, le réseau, la mémoire, et encore tout une série de choses "qui vont avec". Et avec ça, quelle puce choisir? Quelle résolution? Quelle qualité? Quelle interface de sortie? Quelle circuiterie additionnelle? Quel impact des pistes numériques proches sur la qualité du son? Et la sensibilité au bruit? Quel impact sur la compatibilité électromagnétique? Et sur le coût des certifications?…

            Ajouter un ADC (convertisseur analogique/numérique) même bon marché alourdit encore le coût, de conception et de fabrication. Sans compter qu'un autre connecteur audio pour la capture, comme un jack, par exemple ne manquerait pas d'ajouter à la confusion, vu qu'il y en a déjà un mais pour la sortie audio/vidéo analogique.

            Bref, ce n'est pas aussi simple d'ajouter une fonctionnalité d'entrée de son que ça l'est de le demander. Et rien qu'à réfléchir un peu, on peut déjà trouver une foule de raisons pertinentes à ne l'avoir pas fait.

            Là tu es forcé d'utiliser des adaptateurs ou autres dongles ou "hat"

            C'est la définition du Raspberry Pi: une carte d'expérimentation extensible.

            on se demanderait presque ce qui leur a pris d'intégrer une puce wifi/BT

            Sais pas, moi… IoT ?

    • [^] # Re: Déception ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+5/-0).

      On peut aussi s'interroger sur la sortie son du 4, est-ce que c'est la même bouse que celle du rpi 3 ou bien est-ce que c'est a peu près correct (je ne parle pas d'un truc audiophile, juste d'une sortie à 44kHz qui ne fait pas ksssst krrrrrrch glglglgl quand on bouge la souris)

      • [^] # Re: Déception ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

        D'après l'article ça devrait être mieux.

        S'il y a un problème, il y a une solution; s'il n'y a pas de solution, c'est qu'il n'y a pas de problème.

      • [^] # Re: Déception ?

        Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

        Le HDMI fait très bien le boulot niveau sortie son.

        • [^] # Re: Déception ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+6/-3).

          Je n'arrive pas à faire rentrer le mini-jack de mon casque dans la prise hdmi malheureusement :-/

          • [^] # Re: Déception ?

            Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

            Connais-tu ce genre de matériel ?

            Personnellement c'est ce que j'ai mis derrière un rpi pour balancer du son sur mon ampli via une fibre optique et ça fonctionne très très bien et ça décharge d'ailleurs le rpi de la gestion du son, et le cpu dit merci. L'ampli s'occupe donc de traiter du DTS par exemple son soucis de qualité.

          • [^] # Re: Déception ?

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 25/06/19 à 17:26.

            Tu ne forces pas assez fort. Moi j'ai essayé : ça rentre `_^

            Hop, hop, hop …

      • [^] # Re: Déception ?

        Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 27/06/19 à 17:22.

        On peut aussi s'interroger sur la sortie son du 4, est-ce que c'est la même bouse que celle du rpi 3 ou bien est-ce que c'est a peu près correct (je ne parle pas d'un truc audiophile, juste d'une sortie à 44kHz qui ne fait pas ksssst krrrrrrch glglglgl quand on bouge la souris)

        Je pense qu'il y a des concepts mis en œuvre du Raspberry Pi que tu ignores.

        D'abord la sortie son analogique (au moins jusqu'au 3) est du type PWM¹. C'est donc une sortie numérique, de fréquence fixe mais au rapport cyclique variable. C'est la fréquence de ce signal qui va donner la qualité global du rendu analogique. Cependant, plus la fréquence du signal analogique rendu est élevée, plus la qualité s'en ressent et sur le Pi, c'est normal: la sortie est filtrée par un simple réseau RC du premier ou du second ordre, je ne me souviens plus mais c'est un filtre élémentaire qui est aussi simpliste pour des raisons de coût. Ajouter une puce de conversion numérique/analogique (ou DAC) n'est pas simple non plus, surtout pour une platine d'expérimentation de ce genre.

        En ce qui concerne les parasites, en effet, la sortie crisse (légèrement) avec les déplacements de la souris, voire du défilement vertical. J'ai déjà eu ça. C'est probablement lié à un découplage insuffisant entre les lignes numériques de communication et l'interface audio analogique ou d'un aléa de conception des plans de masse sur le circuit imprimé.

        Le Raspberry Pi n'est pas un équipement de reproduction audio de haute fidélité, ce n'est pas son but.

        ¹ L'article en anglais est plus complet.

    • [^] # Re: Déception ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 24/06/19 à 18:17.

      A chaque sortie de matos, il y aura toujours un qui dira "je suis déçu, il n'y a pas x" (x étant toujours très différent suivant les gens, comme c'est étonnant). Bon, ça change des habituels du moment "il n y a pas de sortie jack sur ce smartphone".
      en fait, il y a, cadeau (certes, il faut trouver une compatibilité Linux, mais bon si il y a de la demande pour mettre du audio in sur ce matos il y a avant une solution en USB).

      Perso je suis étonné qu'ils gardent toujours le jack 4 ports "analogiques" dans la liste de sorties "natives", mais j'imagine qu'il y a de la demande pour ça…

  • # banc d'essai par elektor

    Posté par (page perso) . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 24/06/19 à 15:28.

    Un banc d'essai assez exhaustif par elektor banc d'essai elektor du raspberry pi 4
    J'avoue que je suis tenté mais la question de la chaleur dissipée est assez importante pour d’éventuels besoins et si le raspberry pi 3 n'était pas génial, il semble que le pi 4 soit encore pire :-(

    • [^] # Re: banc d'essai par elektor

      Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

      […] la chaleur dissipée est assez importante pour d’éventuels besoins et si le raspberry pi 3 n'était pas génial, il semble que le pi 4 soit encore pire :-(

      Y a pas de secret: a fréquence d'horloge plus élevée, chauffe plus élevée. Le Raspberry a commencé avec une fréquence de 800MHz et un seul cœur. Celui-ci en a quatre et tourne à 1.2GHz.

      • [^] # Re: banc d'essai par elektor

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

        Ce serait oublier l'impact de la tension et de la finesse de gravure du processeur dans l'émission de chaleur. La fréquence n'est pas le seul paramètre et heureusement sinon nos appareils n'auraient jamais pu être aussi "froid" à l'usage qu'aujourd'hui.

        • [^] # Re: banc d'essai par elektor

          Posté par . Évalué à 0 (+0/-2).

          Bien sûr. Évidemment.

          Mon commentaire a pour vocation d'être juste une bonne approximation, les lignes directrices, que tout le monde puisse déjà comprendre un peu de quoi il s'agit. Je ne suis pas rentré dans les détails sinon ç'aurait été un cours de mécanique quantique, d'électronique appliquée ou quelque chose qui y ressemble. Auquel cas, j'en suis parfaitement incapable.

        • [^] # Re: banc d'essai par elektor

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 02/07/19 à 11:00.

          Ce serait oublier l'impact de la tension et de la finesse de gravure du processeur dans l'émission de chaleur.

          Comme je l'ai dit:

          1. La fréquence est significativement plus importante: 1.5GHz (et pas 1.2 comme je l'ai écrit) pour le Raspberry Pi 4 par rapport aux 700MHz (et pas 800, comme je l'ai écrit) du Raspberry Pi 1.

          2. Le nombre de transistors est significativement plus important: 4 cœurs pour le Raspberry Pi 4 vs 1 cœur pour le Raspberry Pi 1.

          Ces données (cf Wikipedia) à elles seules suffisent à expliquer pourquoi la puce chauffe plus fort. On se sert de l'effet de la tension sur la température afin de limiter celle-ci.

          La tension d'alimentation¹ de la puce Broadcom, dans le cas du Pi 4, sera probablement inférieure à celle sur le Pi 1. Donc si la puce chauffe davantage sur le 4, alors que la tension d'alimentation de la puce a probablement été réduite², c'est forcément l'effet lié au nombre de transistors et à la fréquence qui domine.

          On remarquera aussi que c'est toute la platine qui chauffe. Ça signifie que les ingénieurs ont bien bossé quant à se servir du cuivre de la platine comme radiateur. Ça signifie aussi qu'il suffit de bien ventiler toute la platine pour refroidir la puce.

          ¹ Je parle bien évidemment de la tension appliquée aux broches d'alimentation du circuit, vu qu'un boîtier de ce type possède de nombreuses broches dédiées à l'alimentation de ses différents blocs fonctionnels.
          ² À confirmer d'après les fiches techniques des puces BCM2835 et BCM2711…

  • # Est-ce-que c'est plus libre qu'avant ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8 (+7/-1).

    Bonjour,

    dans mes souvenirs j'avais lu que le Raspberry Pi était un truc assez fermé par Broadcom, genre le processus de boot comportait de nombreux blobs proprios, voir une méthode assez non conventionnelle (je boote en utilisant le GPU ?). Est-ce-que quelqu'un a des informations sur la version 4 du RPi ?

    Parce que bon, si c'est toujours pas libre du point de vue de l'initialisation, ça ne m'intéresse guère par rapport aux alternatives sans doute moins puissantes sur ce genre d'ordinateurs…

    • [^] # Re: Est-ce-que c'est plus libre qu'avant ?

      Posté par . Évalué à 2 (+2/-1).

      Dans un PC normal, il y a aussi le BIOS et des blobs proprios… Le BIOS permet d'avoir une séquence de boot uniforme sur plusieurs type de machines, mais il est tout aussi fermé.

      Indépendamment des blobs propriétaires, je pense par contre qu'initier la séquence de boot par le GPU n'est pas choquant sur un SoC, même au contraire, je trouve ça plutôt élégant. D'ailleurs la séquence de boot des raspberry est plutôt jolie et efficace comparée à celle d'un PC, les nouveaux bios devenant totalement imbitable…

      • [^] # Re: Est-ce-que c'est plus libre qu'avant ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-0).

        En fait, je parlais de ces problèmes (mon objectif est justement de me passer le plus possible de blobs non reproduisibles par des sources) :
        https://wiki.debian.org/RaspberryPi#line-52

        A noter que l'initiative pour faire un "bootloader" libre sur cette série de SOC Broadcom est en arrêt: https://github.com/christinaa/rpi-open-firmware/issues/37

        Ça me plairait assez que ce SBC se libère un peu plus car ses caractéristiques techniques commencent à être intéressantes, notamment au niveau de la RAM pour en faire une plateforme auto-hébergée plus en phase avec les performances actuelles.

        Par contre, sans doute un avis de néophyte sur le sujet, un GPU ça sert essentiellement à gérer la partie graphisme (de mon temps il n'y en avait pas d'ailleurs, le CPU se tapait tout). Pourquoi lui faire gérer le démarrage de la plate-forme ? On dirait un gros hack méchant pour faire tomber en marche le système.

        • [^] # Re: Est-ce-que c'est plus libre qu'avant ?

          Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

          Les GPU de nos jours sont capable d'écrire en mémoire directement, et c'est juste ce qu'il faut.

          Le fait d'initialiser le GPU avant le CPU (et avant la mémoire et le cache) permet d'avoir un affichage sans changements de contexte, comme lors du passage du bios à Grub, de Grub au Kernel, du Kernel à Xorg (si on utilise Xorg, il y aura quand même un changement de contexte, mais pas avec Wayland et autres). ARM ne spécifie pas comment doivent booter les SoC ARM, donc cette procédure est hardcodée sur le SoC hors du core ARM, que ce soit le GPU ou non. Alors pourquoi ne pas utiliser le GPU pour cette étape? Contrairement à ce qui se dit, ça ne me parait pas être "un hack immonde"… C'est bizarre, mais bon.

          Certains, comme 96Boards cherche à établir des spécifications communes aux fabriquant de SoC ARM, c'est surement cette direction qu'il faut suivre pour facilité la vie des distributions..

        • [^] # Re: Est-ce-que c'est plus libre qu'avant ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0).

          un GPU ça sert essentiellement à gérer la partie graphisme

          Ça c'était avant. En fait, depuis que les mineurs de bitcoins utilisent des ASIC, l'utilisation première des GPUs c'est surtout de faire tourner des réseaux de neurones. Mais avec la montée en puissance des TPUs de Google (des ASICs pour le machine learning), les GPUs pourraient redevenir principalement utilisés pour les graphismes, qui sait …

  • # conso élec, retour ?

    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0).

    Il me semble que le RPI3 B+ était donné pour 800mA, là on passe à 3A ! C'est une grosse augmentation.

    Est-ce que vous avez des retours sur ce point ?

    • [^] # Re: conso élec, retour ?

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      Non, au max c'est 1.2 ampères, par contre en fonction des périphériques USB ça peut monter. C'est un peu plus que le 3B+ par contre, niveau performance, il y a pas photo:

      https://www.tomshardware.com/reviews/raspberry-pi-4-b,6193.html

    • [^] # Re: conso élec, retour ?

      Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

      L'article a fait des mesures et on reste dans l'ordre de 1A de consommation, légèrement plus que les Pi précédents.

      https://www.framboise314.fr/raspberry-pi-4-4-nouveautes-qui-vont-vous-faire-craquer/#Consommation

      • [^] # Re: conso élec, retour ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+4/-2). Dernière modification le 24/06/19 à 18:28.

        Va falloir que les testeurs se mettent d'accord, un autre dit que ça consomme plus : on navigue quand même entre moins de 1 W pour un Pi Zero et 3 W pour le plus gros ancien Pi et plus de 3 W pour le nouveau Pi, en idle (je ne regarde perso pas à pleine charge, vu que la perf est très différente, l’intérêt est la comparaison à usage similaire donc la on peut comparer avec du idle).

        Surtout, je ne comprend pas pourquoi ça devrait consommer autant en idle, on devrait savoir faire plus bas en idle, ce n'est pas parce que c'est costaud que ça doit consommer en idle, oublierait-on les optimisations de conso pour vendre plus gros?
        Perso j'ai l'impression qu'on s'éloigne de l'idée originale de basse consommation / transportable / "écolo".

        Mais bon, il y en a toujours pour tous les goûts, du Pi Zero consommant très peu au Pi 4 plus chaud.

    • [^] # Re: conso élec, retour ?

      Posté par . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 24/06/19 à 17:07.

      En fait j'ai l'impression que la conso ne bouge pas des masses. Certes ça passe de quatre cœurs in-order basse consommation à quatre cœurs out of order plus véloces mais aussi un GPU plus récent, de la DDR moins énergivore et une gravure plus fine.
      Ça aurait encore pu baisser en passant à une archi big.LITTLE.

      • [^] # Re: conso élec, retour ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+3/-2). Dernière modification le 24/06/19 à 17:22.

        La consommation reste du même ordre que les versions précédentes (alimentation 5V 3A conseillée)

        C'est très faux : utilisateur de Pi-Zero, sa conso permet de l'alimenter avec un port USB standard (0,8W). Là, on se retrouve avec au moins 5W de conso, c'est du niveau d'un NUC Intel qui a tous les avantages du standard PC.

        Encore une fois, la course à la puissance laisse les optimisations aux oubliettes…

        ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

        • [^] # Re: conso élec, retour ?

          Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

          alors, premièrement j'ai édité en lisant les messages précédents qui étaient arrivés entre temps.

          deuxièmement, tu compares ça avec un PiZero conçu pour l'embarqué et des systèmes autonomes sur batterie. C'est pas du tout le même usage que les RPi normaux et à ce petit jeu on peut aussi dire que le PiZero est bien plus énergivore qu'un microcontroleur à base de cortex-m.

          Sinon je ne suis pas un fan des SoC ARM moi non plus et effectivement au plus ça grossit, au plus on entre dans le territoire des x86 à base Atom. Mais est-ce un mal ? Je pense que ça dynamise ce marché, augmente l'offre et permet de trouver plus facilement la solution la mieux adaptée à ses contraintes. Perso, j'aimerai aussi voir ce genre de carte avec un SoC Ryzen Embedded ou même du mips64.

        • [^] # Re: conso élec, retour ?

          Posté par . Évalué à 5 (+3/-0).

          C'est très faux : utilisateur de Pi-Zero, sa conso permet de l'alimenter avec un port USB standard (0,8W)

          Quand je parlais des précédents, c'était bien évidemment des pi3, pas des pi0 qui sont une autre branche de la famille raspberry.

          Encore une fois, la course à la puissance laisse les optimisations aux oubliettes…

          Moins de 10 W de consommation, ça me parait quand même relativement raisonnable par rapport à ce que consomme un ordinateur plus classique…

          • [^] # Re: conso élec, retour ?

            Posté par . Évalué à 3 (+2/-1).

            Pour info, un PC portable Dell Latitude 5490 est donné pour 4,6 Watts en idle, 0,93W en veille.

            Donc 10W pour un raspberry pi, je trouve ça plutôt conséquent.

            • [^] # Re: conso élec, retour ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-2).

              En quoi cela est pertinent de comparer la consommation d'un ordinateur portable qui glande (ou qui est en veille) avec un autre appareil qui fonctionne ?

              • [^] # Re: conso élec, retour ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+3/-1).

                Glander, c'est fonctionner ;-)

                ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

                • [^] # Re: conso élec, retour ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+3/-0).

                  Sauf que cela parlait plus haut de la puissance maximale que peut tirer un RPi 4 à savoir entre 10 et 15 W. Un RPi 4 au repos apparemment c'est moins de 5W aussi… D'où le non sens de la comparaison et de la remarque. Ou alors j'ai loupé quelque chose.

          • [^] # Re: conso élec, retour ?

            Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

            Moins de 10 W de consommation, ça me parait quand même relativement raisonnable par rapport à ce que consomme un ordinateur plus classique…

            Il semble que l'on est bien en dessous des 10 W

            Avec le Bureau au repos : 2,8 W sous 5 V.
            Avec la vidéo Big Buck Bunny en lecture en 1080p : environ 3 W en plein écran ; et en mode « fenêtré », près de 4 W.
            Avec SuperTuxKart à une résolution de 720p : environ 5 W en course sur circuit.
            Avec Sysbench sur un seul cœur : 3,9 W ; ou 5,2 W avec l’ensemble des cœurs.
            https://www.elektormagazine.fr/news/banc-d-essai-raspberry-pi-4-tout-nouveau-tout-beau-mais-encore-au-top

            • [^] # Re: conso élec, retour ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+0/-0).

              Les Atom aussi. J'ai mesuré environ à peine 1 watt de plus respectivement pour ces usages, consommation de l'écran incluse avec un HP x360.

              ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

              • [^] # Re: conso élec, retour ?

                Posté par . Évalué à 4 (+2/-0).

                En idle j'ai déjà du mal à croire tes résultats si le rétroéclairage de l'écran est bien allumé mais en stresstest c'est carrément pas cohérent pour des processeurs affichant au mieux un TDP de 7.5 Watts au grand minimum et qui peut monter jusque 25W selon l'implémentation du constructeur. L'énergie dissipée provient bien de quelque part.

                Mes hypothèses sont que tes appareils de mesure ne sont peut-être pas vraiment adaptés à des valeurs aussi basses ou que ton processeur se met en sécurité thermique durant le benchmark.

                • [^] # Re: conso élec, retour ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+2/-0). Dernière modification le 27/06/19 à 14:04.

                  C'est même pas nommé Atom, c'est un Celeron N3450, et ça consomme 6 watts max, pas 25.

                  La conso mesurée de 3,7 watts, c'est en regardant une vidéo 1080p avec VAAPI.
                  L'écran était par contre en basse luminosité, j'aime regarder dans le noir ;-)

                  L'instrument de mesure est 'upower -d' pour la précision en décimale. Avec mon Wattmètre, je ne distingue que entre 3 et 4 watts.

                  ⚓ À g'Auch TOUTE! http://afdgauch.online.fr

                  • [^] # Re: conso élec, retour ?

                    Posté par . Évalué à 3 (+1/-0). Dernière modification le 27/06/19 à 16:54.

                    Ah oui tout de suite c'est plus cohérent. Je regardais le mauvais modèle chez Dell avec un i5 ou i7 + GPU Nvidia, ces malins en ont plusieurs s’appelant x360 j'avais pas tilté.

                    Et oui ils ont banni le nom Atom pour la gamme grand public mais c'est de la famille. Quoi qu'en laisse sous-entendre les renommages d'Intel, les Celeron/Pentium N, J ou Silver ne sont pas d'architecture Core.

                    Les valeurs du BIOS ne sont pas toujours de bons indicateurs. Il y a souvent des erreurs d'offset quand on compare avec des instruments. Mais bon là on est pas à surveiller une tension CPU ou RAM.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.