Internet, zone de non‑droit ? — Émission « Libre à vous ! » du 9 juin 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Ysabeau. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
9
18
juin
2020
Communauté

Soixante‐huitième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • le sujet principal : « Internet est‑il vraiment une zone de non‑droit ? ». Argument régulièrement invoqué par les adversaires des libertés en ligne. Nous en discutons avec Christiane Féral‑Schuhl, présidente du Conseil national des barreaux, avocate spécialiste des nouvelles technologies et Marc Rees, rédacteur en chef de Next INpact ;
  • la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie‑Odile Morandi, animatrice du groupe Transcriptions et administratrice de l’April, sur le thème « Naïveté, cynisme, danger. Mark Zuckerberg et Facebook », à partir de la transcription de deux épisodes de l’émission « Le code a changé » ;
  • la chronique « La pituite de Luk » sur Parcoursup et l’éducation en général.

Le travail parlementaire — Émission « Libre à vous ! » du 2 juin 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud, ZeroHeure et Ysabeau. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
8
12
juin
2020
Communauté

Soixante‐septième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : échange avec Christian Quest, collaborateur de la députée Paula Forteza (coprésidente du groupe Écologie Démocratie Solidarité) sur le travail parlementaire à l’Assemblée nationale — Organisation des équipes parlementaires, outils, travail en commission, les groupes politiques, etc. ;
  • des nouvelles de Nicolas Dandrimont, ancien président de Debian France et membre de l’équipe travaillant sur le projet Software Heritage ;
  • des nouvelles de Laurent Costy, vice‑président de l’April en charge du groupe Libre Association ; nous avons notamment parlé de comment les associations ont pu s’adapter au confinement.

Chapril, Next INpact — émission « Libre à vous ! » du 14 avril 2020 — Podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
7
21
avr.
2020
Communauté

Soixante‐deuxième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • interview d’Éric Fraudain à propos d’auboutdufil.com, un site dédié à la musique libre ;
  • des nouvelles du Chapril avec Christian‑Pierre Momon, administrateur de l’April ;
  • l’archivage des courriels, dans la chronique « Jouons collectif » de Vincent Calame, bénévole à l’April ;
  • interview de Marc Rees, journaliste et rédacteur en chef de Next INpact ;
  • diverses annonces.

Suite au confinement de la population, l’émission a été diffusée dans des conditions particulières. Toutes les personnes ont participé à l’émission depuis chez elles. D’un point de vue technique, nous avons utilisé Mumble.

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Fleury‑les‑Aubrais — émission « Libre à vous ! » du 31 mars 2020 — podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
6
7
avr.
2020
Communauté

Soixantième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : la politique logiciel libre de Fleury‑les‑Aubrais, avec William Gonzalez, délégué à la protection des données, et membre de l’April ;
  • chronique « Les transcription qui redonnent le goût de la lecture » de Marie‑Odile Morandi, qui partage son analyse des sujets du « Décryptualité » de mars 2020 ;
  • échange avec William Gonzalez sur son livre Une expérience libre.

Suite au confinement de la population, l’émission a été diffusée dans des conditions particulières. Toutes les personnes ont participé à l’émission depuis chez elles. D’un point de vue technique, nous avons utilisé le module de discussion de Nextcloud. Les prochaines émissions seront diffusées dans les mêmes conditions, mais peut‑être avec d’autres outils.

Le burnout — émission « Libre à vous ! » du 25 février 2020 — podcasts et références

Posté par  . Édité par Davy Defaud. Modéré par Davy Defaud. Licence CC By‑SA.
9
5
mar.
2020
Communauté

Cinquante‐cinquième émission « Libre à vous ! » de l’April. Podcast et programme :

  • sujet principal : le burnout en milieu professionnel ; les personnes invitées sont Jérôme Petazzoni, informaticien qui a fait une conférence sur sa propre expérience du burnout, et Maryline Gomes, autrice de Sortir du burn out et animatrice de l’émission « Travail à cœur » sur Cause Commune — l’émission a été exceptionnellement pré‑enregistrée ;
  • la chronique « Jouons collectif » de Vincent Calame, qui porte sur « l’énigme de la dernière version » lorsque l’on travaille à plusieurs sur un document commun ;
  • la chronique « Les transcriptions qui redonnent le goût de la lecture » de Marie‑Odile Morandi, sur le thème du logiciel libre au collège.

lav-burnout

Mardi 10 mars 2020, notre sujet principal portera sur le financement de projets libres, avec Ludovic Dubost (XWiki, CryptPad). Si vous avez des questions, n’hésitez pas à les mettre en commentaires de cette dépêche.

Rendez‑vous en direct chaque mardi de 15 h 30 à 17 h sur 93,1 MHz en Île‑de‑France. L’émission est diffusée simultanément sur le site Web de la radio Cause Commune.

Un mois pour donner de la voix : « voter pour l’article 13, c’est attaquer nos libertés ! »

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, Davy Defaud et Xavier Teyssier. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
31
13
mar.
2019
Culture

bannière

La directive droit d’auteur, et son liberticide article 13, devrait être soumise au vote des parlementaires européens réunis en séance plénière lors de la session du 25 au 28 mars 2019. Ils et elles se prononceront sur le texte issu des négociations inter‐institutionnelles, approuvé à 16 voix contre 9 en commission JURI (ou « affaires légales ») et à l’unanimité des parlementaires français présents le 26 février dernier.

Il s’agira du vote final sur ce texte, il sera donc crucial. Le résultat sera structurant pour la manière dont nous accéderons, produirons et partagerons à l’avenir de la connaissance en ligne, dans toutes ses formes. Il est donc particulièrement important d’amplifier la mobilisation contre ce texte dans cette dernière ligne droite.

Le texte n’est visiblement toujours pas disponibles (au 7 mars), la version la plus à jour publiquement disponible, me semble‐t‐il, est celle postée par Julia Reda sur son site.

Urgent : appel à mobilisation de l’April pour une priorité au logiciel libre dans l’éducation !

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Benoît Sibaud. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
18
8
fév.
2019
Éducation

L’examen en séance publique du projet de loi français pour une école de la confiance va démarrer lundi 11 février 2019 à partir de 16 h. Deux amendements déposés par les membres du groupe de la Gauche Républicaine et Démocrate (GDR) proposent que les logiciels mis à disposition des élèves dans le cadre du service public de l’enseignement soient en priorité des logiciels libres. L’April appelle chacun et chacune à contacter dès maintenant les député⋅e⋅s pour soutenir ces propositions.

L’examen de ces amendements pourrait avoir lieu dès lundi 11 février ou mardi 12 février !

Dans le cadre de l’examen du projet de loi pour une école de la confiance en séance publique 1 080 amendements ont été déposés. Les amendements 836 et 837 proposent l’insertion après l’article premier du projet de loi de deux nouveaux articles dont l’objet est la priorité aux logiciels libres et aux formats ouverts dans le service public de l’enseignement.

En janvier 2019, l’Union européenne ouvre la chasse aux failles dans les logiciels libres

Posté par  . Édité par Pierre Jarillon et Davy Defaud. Modéré par patrick_g. Licence CC By‑SA.
43
24
jan.
2019
Sécurité

EU-FOSSA,ou European Union Free and Open Source Software Auditing, est un projet initié par les eurodéputés Max Anderson et Julia Reda — après la découverte de la faille de sécurité Heartbleed et porté par la Commission européenne depuis 2015. En 2017, le projet a été reconduit pour trois ans sous le nom de EU-FOSSA 2 et, après un premier Bug Bounty en novembre 2017, une prime pour la détection de failles de sécurité pour le lecteur média libre VLC, la Commission a annoncé en janvier 2019 quinze nouvelles primes pour des logiciels libres utilisés par les institutions européennes.

Julia Reda explique fort bien les fondements et les buts de cette action européenne…

Directive droit d’auteur : bientôt la dernière ligne droite pour enterrer un texte liberticide

43
20
jan.
2019
Justice

Le 21 janvier 2019 sera une date importante pour l’avenir du projet de directive sur le droit d’auteur, celle du dernier trilogue qui doit aboutir à une version finale du texte dite « de compromis » que les parlementaires européens seront amenés à adopter ou rejeter fin mars ou courant avril. La date est importante, non pas tant car elle pourrait aboutir à un texte acceptable, mais car elle posera le cadre et marquera le début de la dernière ligne droite de la mobilisation contre ce projet liberticide.

Les logiciels libres de caisse de mieux en mieux pris en compte par Bercy

Posté par  . Édité par ZeroHeure, Davy Defaud et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
86
13
déc.
2018
Justice

Depuis le 1er janvier 2018, toute personne utilisant un logiciel ou système de caisse doit détenir un document attestant de la conformité de son outil à la réglementation visant à lutter contre la fraude à la TVA. Un dispositif inscrit à l’article 286 3o bis du code général des impôts et initialement issu de la loi de finances pour 2016, date à laquelle l’April s’est engagée pour la promotion et la défense des logiciels libres ayant des fonctions d’encaissement.

Agir avant le 12 septembre pour sauver Internet du filtrage généralisé des contenus

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Pierre Jarillon. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
32
5
sept.
2018
Justice

banniere-saveyourinternet

Mercredi 12 septembre 2018 se tiendra un vote déterminant pour la défense d’un Internet libre et ouvert, neutre et acentré : le Parlement européen réuni en formation plénière va amender et voter la proposition de révision de la directive droit d’auteur de la Commission européenne dont l’article 13 imposerait aux plates‐formes de partage le filtrage des contenus mis en ligne par leurs utilisateurs et utilisatrices. Une mesure liberticide que les parlementaires doivent absolument rejeter. Il est donc fondamental de se mobiliser pour garantir ce vote de rejet.

Comment ? C’est dans la suite de l’article…

L’Internet libre et ouvert est en danger : vous pouvez arrêter ce désastre

53
14
juin
2018
Justice

Mise à jour : « 15 eurodéputés ont voté pour mettre votre Internet en danger mais le Parlement européen a encore le pouvoir de sauver voter Internet avant le 5 juillet ! »

Le 20 juin 2018 se tiendra un vote crucial au Parlement européen pour la sauvegarde d’un Internet libre et ouvert : les membres de la commission des affaires juridiques (JURI) voteront sur une version amendée, un texte dit « de compromis », de la proposition de directive sur le droit d’auteur. En effet, l’article 13 entend imposer aux plates‐formes d’hébergement la mise en place d’un filtrage généralisé et automatisé sur Internet des contenus que nous mettons en ligne. Vous pouvez arrêter ce désastre en demandant aux parlementaires européens de rejeter l’article 13 et en participant à la campagne Save Your Internet. On compte sur vous !

banniere_saveyourinternet

Open Bar Microsoft/Défense : une rentrée dense en informations

Posté par  . Édité par Benoît Sibaud, tuiu pol, tankey et palm123. Modéré par ZeroHeure. Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
42
7
sept.
2017
Justice

Pour celles et ceux qui suivent le dossier Open Bar Microsoft/Défense, la rentrée est assez dense en informations : un renouvellement de contrat, l'éditeur de logiciel Nexedi qui annonce vouloir l'attaquer, divers articles de presse sur le sujet, et un responsable du contrat nommé DSI des armées.

Pour rappel, on désigne par contrat Open Bar Microsoft/Défense le contrat conclu en 2009 entre le ministère de la Défense français (devenu ministère des Armées en mai 2017) et la société Microsoft, sans appel d'offres ni mise en concurrence et contre l'avis des experts militaires. Reconduit en 2013 puis en 2017 pour des périodes de 4 ans, cet « accord » livre le ministère pieds et poings liés aux intérêts de l'entreprise monopolistique américaine.

Plus de détails dans la suite de la dépêche.

Reportage sur LaTeleLibre.fr : « La Guerre des Civic Tech »

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Nÿco, Benoît Sibaud, palm123 et Pierre Jarillon. Modéré par Benoît Sibaud. Licence CC By‑SA.
15
22
juil.
2017
Justice

Le 27 juin 2017, LaTeleLibre.fr mettait en ligne un court reportage intitulé La Guerre des Civic Tech.

Reportage pour lequel j’avais eu le plaisir d’être interviewé en tant chargé de mission affaires publiques pour l’April. Nouvelle occasion de rappeler que seul le logiciel libre apporte des garanties intrinsèques suffisantes pour que l’utilisation d’outils informatiques puisse réellement renforcer la participation citoyenne dans l’élaboration des lois.

Les consultations publiques en ligne doivent être basées sur des logiciels libres

Posté par  . Édité par Davy Defaud et Nils Ratusznik. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC By‑SA.
26
13
jan.
2017
Justice

La consultation publique en ligne initiée par MM. les députés Luc Belot (PS) et Patrice Martin‐Lalande (LR) sera clôturée mardi 17 janvier 2017. Elle porte sur leur proposition de loi « généralisant la consultation publique en ligne, par l’Internet, sur les textes de loi avant leur examen par le Parlement ».

Au vu du calendrier parlementaire, cette proposition de loi ne sera vraisemblablement pas présentée au Parlement, cependant elle a le mérite de faire avancer le débat sur les consultations publiques en ligne. D’autant qu’il est tout à fait probable que la prochaine majorité se saisisse de ce sujet tant il semble populaire : nombreux sont ceux qui semblent considérer ces consultations comme un pilier d’un « renouveau démocratique ». C’est le cas des députés à l’origine de la proposition qui voient dans ces consultations un moyen de « retisser le lien de confiance distendu ».