Journal Raspberry-Pi entre dans la fondation Risc-V

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
15
9
jan.
2019

Cher journal,

Pour faire suite à la dépêche sur l'année de la libération des microprocesseurs, voici une nouvelle petite information concernant le jeux d'instructions libre RISC-V : Raspberry-Pi entre dans la fondation RISC-V.

La prochaine raspberry-pi sera-t-elle à base de Risc-V ?

Voila une info qui boostera peut-être la liberté des processeurs. Peut-être que l'année 2019 sera celle du RISC-V sur le desktop, à moins que ça soit dans le salon car on voit plus souvent la Raspberry-Pi dans le salon que dans le bureau.

  • # conclusion peu convaincante du journaliste

    Posté par  . Évalué à 7.

    La prochaine raspberry-pi sera-t-elle à base de Risc-V ?

    Je pense que le journaliste prend ses désirs pour des réalités. Normalement ça va être du Broadcom et très certainement en ARM. Le Videocore 5 est très attendu des framboisiers depuis des années donc les prochaines cartes ne seront fort probablement pas Risc-V

    Pour moi, ça ressemble davantage à un effet d'annonce pour "motiver" leur fabricant exclusif (Broadcom).
    C'est le même principe que Apple qui laisse planer le doute sur son passage à ARM pour ses laptop pour pouvoir avoir une meilleure offre de la part d'Intel. Quand un gros client envisage de voir ailleurs, tu essaies de le garder. À moyen terme, soi Broadcom se mettra à faire du Risc-V soi RPi trouvera un autre fabricant mais pour l'instant les SoC Risc-V ne correspondent pas aux besoins du produit (que ce soit en terme de prix ou de fonctionnalités)

    Les questions que je me pose sont plutôt de savoir si le SoC Broadcom de la RPi 4 aura une architecture bIG.Little comme ce qu'on voit arriver chez les cartes concurrentes et si le Videocore 5 sera enfin un esclave du processeur plutôt que le chef d'orchestre du système comme son actuel prédécesseur.

    • [^] # Re: conclusion peu convaincante du journaliste

      Posté par  . Évalué à 3.

      Je pense que le journaliste prend ses désirs pour des réalités.
      Ca tombe bien, il n'y a pas de journalistes :D

      Ensuite je pense que tu as lu ce que tu voulais lire car. Il n'a pas dis que la prochaine génération de RPI serait du RISC-V. Il a posé la question… de manière un peu ironique. Disons que cela laisse pensé que dans un avenir plus ou moins lointain cela pourrait être le cas. Et cela fais sens. Raspberry PI intéresse beaucoup de libriste, RISC-V n'est pour le moment pas un processeur destiné a de grosse performances en calcul tout en en ayant l'ambition à termes. Enfin une carte est idéal pour tester un nouveaux processeur et l'éprouver. le premier produit grand public RISC-V a de grande chance d'être de ce type.

      Mais évidemment qu'il y a une trop grosse communauté adapté à ARM pour basculer demain. Dans tous les cas cela sera une gamme de produit. Il y a le mini, il y aurait le RISC-V.

      • [^] # Re: conclusion peu convaincante du journaliste

        Posté par  . Évalué à 1.

        Ca tombe bien, il n'y a pas de journalistes :D […] Il a posé la question… de manière un peu ironique.

        Je ne parle pas de martoni mais de Gareth Halfacree, le journaliste qui a écrit l'article lié dans ce journal.

        le premier produit grand public RISC-V a de grande chance d'être de ce type.

        Le premier produit grand public RISC-V sera plus probablement un disque dur multimédia de chez Western Digital et restera quasi-intégralement fermé. Tout ça j'en ai déjà parlé sous le précédent journal.

      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 10/01/19 à 18:30.

        Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Re: conclusion peu convaincante du journaliste

      Posté par  . Évalué à 2.

      a mon avis tu te plante complétement, le but de RPI n'est pas d'augmenter les dividendes de leur actionnaires mais que l'informatique deviennent de nouveau facile pour des jeunes pas trop idiot et pas trop riche afin de faire des bricolages comme au temps de l'amiga et minitel.

      si risc-V correspond bien a ce besoin ils y passeront, je pense qu'il vont y passer au vue du tuning possible du proc possible et de l’arrêt de devoir gérer des bloatwares sur leur PI

      • [^] # Re: conclusion peu convaincante du journaliste

        Posté par  . Évalué à 4.

        le but de RPI n'est pas d'augmenter les dividendes de leur actionnaires

        Oui et ça n'empèche pas de vouloir pousser au cul leur fournisseur historique. Ce sont les seules cartes de cette gamme à rester en DDR2 (à l'heure où la concurrence commence à passer à la DDR4) et les seules à imposer l'usage d'une carte SD pour le boot.

        Contrairement à d'autres fabricants de SoC ARM comme Qualcomm, Mediatek, Allwinner, Nvidia, Marvell et NXP, Broadcomm n'est pas membre de la fondation RISC-V.

        si risc-V correspond bien a ce besoin ils y passeront

        C'est exactement ce que j'ai écrit. Sauf que RISC-V est encore très cher dû à sa jeunesse et pour l'instant il n'y a aucun SoC qui correspond aux besoins du RPi notamment concernant l'affichage graphique.
        Pour moi, c'est trop tôt pour que eux puissent passer à RISC-V et à la fois dans deux ans quand des SoC intéressants pour eux sortiront ce sera trop tard pour la fenêtre de sortie d'un RPi 4.

        Pour le RPi 5 je ne dis pas mais pour le 4 c'est très peu probable.

  • # Le rêve

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1.

    ARM c'est bien, mais c'est pas aussi ouvert que RISC-V qui lui est 100% opensource. Il faut que le RISC-V se déploie à grande échelle :)

    git is great because linus did it, mercurial is better because he didn't

    • [^] # Re: Le rêve

      Posté par  . Évalué à 3.

      RISC-V c'est bien, mouis, c'est à peu de chose près un clone du MIPS, ISA qui ne date pas d'hier..
      Et d'ailleurs MIPS va devenir opensource..

      Le RISC-V n'apporte rien coté sécurité par exemple, un CPU comme https://forwardcom.info/ ça aurait quand même + d'intérêt.

      • [^] # Re: Le rêve

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 5.

        RISC-V et MIPS proviennent du même terreau de Berkley. Ce qui change c'est la date de conception, RISC-V est plus récent et a pu apprendre des erreurs de MIPS (ainsi que de ARM d'ailleurs).

        Je comprend pas vraiment l'argument de la sécurité, en quoi le RISC-V apporterait ou non de la sécurité ?
        Au contraire d'ailleurs le fait d'avoir une ISA ouverte ne peut-être qu'un plus au moins niveau logiciel.

        Avec RISC-V il y a vraiment une volonté de mettre le plus possible d'acteurs du processeur autour de la table pour optimiser l'isa au mieux (par le biais de la fondation). C'est d'ailleurs la raison pour laquelle tout le spectre de l'ISA n'est pas encore stabilisé (Les base RV32E, RV128, et une partie des extensions ne sont pas encore dans leurs version final).

        Et MIPS a été poussé à l'opensource par RISC-V justement.

        J'ai plus qu'une balle

        • [^] # Re: Le rêve

          Posté par  . Évalué à 3.

          Je comprend pas vraiment l'argument de la sécurité, en quoi le RISC-V apporterait ou non de la sécurité ?

          Et bien l'ISA du CPU peut aider pour la détection de débordement entier comme le fait le MIPS mais pas le RISC-V, la détection de dépassement d'index de tableau, etc.
          Si tu veux en savoir plus va lire le lien que j'avais donné.

          Mais le seuil intérêt du RISC-V est d'avoir une ISA ouverte, l'ISA en elle même est juste un CPU "de base" qui n'apporte presque aucun progrès technique, dommage..

          • [^] # Commentaire supprimé

            Posté par  . Évalué à -4. Dernière modification le 11/01/19 à 20:48.

            Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par  . Évalué à -1.

              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par  . Évalué à -5.

              Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

            • [^] # Re: Le rêve

              Posté par  . Évalué à 3.

              Note que l'absence de TLB dans le ForwardCom (*) est quand même un peu "inquiétante" dans le sens de la compatibilité Linux, comme le x86 l'a montré la compatibilité logiciel est reine donc si le ForwardCom ou le Mill ne sont pas "bien" compatibles avec Linux alors ils sont morts, quelque soient leurs avantages..

              *: comme d'ailleurs dans le Mill: https://en.wikipedia.org/wiki/Mill_architecture

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par  . Évalué à -3. Dernière modification le 14/01/19 à 19:25.

                Ce commentaire a été supprimé par l’équipe de modération.

    • [^] # Re: Le rêve

      Posté par  . Évalué à -1.

      ARM c'est bien, mais c'est pas aussi ouvert que RISC-V qui lui est 100% opensource. Il faut que le RISC-V se déploie à grande échelle :)

      Ainsi les chinois domineront le marché du CPU comme à l'habitude : sans rien avoir financé, sans avoir participé, en ayant tout copié.

      • [^] # Re: Le rêve

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2.

        On est pas obligé de les acheter :)

        La raspberry pi est bien fabriquée au Royaume-Uni non ?

        git is great because linus did it, mercurial is better because he didn't

        • [^] # Re: Le rêve

          Posté par  . Évalué à 5.

          La raspberry pi est bien fabriquée au Royaume-Uni non ?

          En partie assemblé en UK mais le SoC Broadcom il ne vient pas de là bas et les autres composants sont de toute façon en majorité fabriqués en RPC.

          Mais au-delà de ça, les chinois font leurs propres processeurs et microcontroleurs depuis quelques années déjà.

        • [^] # Re: Le rêve

          Posté par  . Évalué à -1. Dernière modification le 10/01/19 à 16:32.

          On est pas obligé de les acheter :)

          C'est avec cet argument que la génération d'avant à laisser nos industries se délocaliser.
          Note que je ne suis pas contre le hardware libre, loin de là, mais je suis septique face à ce genre de techno alors que nos usines sont toutes parties aux pays des esclaves.

          La raspberry pi est bien fabriquée au Royaume-Uni non ?

          Tu as le choix entre la version made in UK et la version made in China.

          • [^] # Re: Le rêve

            Posté par  . Évalué à 3. Dernière modification le 18/01/19 à 12:33.

            mais je suis septique

            Commence par un bon lavage de main et si ça ne va pas mieux, ton médecin te prescrira peut-être des antibiotiques.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.