Journal Internet, repère de communistes anarchistes incultes

Posté par (page perso) .
Tags : aucun
0
22
août
2007
Encore un brave citoyen qui se demande où va le monde :

http://www.ecrans.fr/Je-suis-contre-cette-culture-de-l,1963.(...)

Ce type de réaction est à mon sens vraiment pathétique. Outre les termes révélateurs de son état d'esprit qu'il utilise comme des épouvantails (anarchie, communisme), c'est surtout que selon lui seuls les vrais médias officiels sont dignes de confiance, seules les vraies personnes talentueuses comme lui (hum) peuvent écrire des romans, ou quelqu'autres formes de culture, pas la masse d'incultes ignares que nous sommes tous.

Je pense surtout que ce type de personnes appartient à une population qui a peur de voir ses privilèges remis en cause par un accès trop facile à la culture.

Certes la majorité du contenu du net est très loin d'être d'une qualité excellente, mais il suffit de chercher un peu et on trouve des blogs, logiciels, vidéos, chansons, ... d'une très grande qualité que nous n'aurions certainement jamais pu découvrir sans Internet. Pour ma part j'estime le bénéfice tellement immense face au désagrément que je ne veux surtout pas que le web soit plus contrôlé qu'il ne l'est pour le moment.
  • # Accords & désaccord

    Posté par . Évalué à 10.

    Je ne suis pas complètement en désaccord avec ce type. Même si ce qu'il dit est teinté d'aigreur (et effectivement, c'est révélateur de parler de communisme...), si toi tu ne perçois pas le web comme ça, c'est peut-être que tu appartiens à une pseudo-élite -- c'est dit sans hostilité, je dois en faire partie aussi -- qui n'utilise pas internet de cette façon là.

    Citation de l'article :
    Quand je regarde le Web, j’y vois principalement un chaos culturel et éthique. J’observe le vol rampant de la propriété intellectuelle, le plagiat, la pornographie extrême, le spam incessant et l’inanité intellectuelle.


    Il n'a pas tort même si je ne me sens pas vraiment concerné. Pour autant, ici nous sommes sur un site de linuxien qui, pour la plupart, roulent leur bosse sur internet depuis suffisamment longtemps pour avoir des souvenirs de sites sur mygale.org :) Reste que les nouveaux venus n'ont peut-être pas le même recul. Il n'y a qu'à voir la qualité moyenne des blogs qui, comme le dit Keen, sont généralement un ramassis de conneries écrit par des gens qui se prennent au sérieux, voir l'exemple récemment apparu sur dlfp de devenezmillionaire.com...

    Alors oui, il y a quand même beaucoup de bon et Wikipédia m'apparaît de façon flagrante comme une ressource qui apporte beaucoup plus de vrai que de faux, mais je crois que la grande majorité de internaute se contente de la crasse ambiante :).
    • [^] # Re: Accords & désaccord

      Posté par . Évalué à 7.

      Précision : par contre ses délires sur le contrôle du web et le statut du journalisme font doucement sourire, là dessus je suis complètement d'accord :).
    • [^] # Re: Accords & désaccord

      Posté par . Évalué à -3.

      internet est surtout une lieu de desinformation :)
      il est vrai qu'il enervant de voir que les resultats des recherches sont de moins en pertinentes
      il suffit qu'un site mettre linux sur sa page pour que google nous donne cette page des que l'on cherche un truc sous linux, alors que la page en question n'a strictement aucun rapport avec ce que je cherches
      • [^] # Re: Accords & désaccord

        Posté par . Évalué à 6.

        internet est surtout une lieu de desinformation :)
        C'est son efficacité qui en fait un lieu privilégié pour la désinformation. Et sa démocratisation en donne une image peu crédible.
        Il n'est proportionnellement pas plus touché par la désinformation que les autres moyens de communication, qui au contraire jouissent d'une surestimation de leur crédibilité, parce qu'elle donne la parole plus facilement à des spécialistes. Mais que les spécialistes entre-eux ne sont pas toujours d'accord. C'est pour ça qu'ils veulent communiquer généralement...
      • [^] # Re: Accords & désaccord

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        internet est surtout une lieu de desinformation :)


        Internet n'est qu'un outil.

        On trouve de tout sur Internet, comme partout ailleurs (dans la rue, au boulot, à l'école ...).

        En ce qui concerne l'information par exemple, on trouve d'excellents journaux comme de l'information de bas étage aussi bien dans la presse papier qu'en ligne.

        L'important, ce n'est pas le lieu ou la source des choses, c'est de faire en sorte que tout le monde puisse avoir un esprit critique sur ce qu'il voit/lit/apprend et puisse agir en conséquence (c'est à dire être capable de faire le tri pour ensuite faire des choix pertinents).
        • [^] # Re: Accords & désaccord

          Posté par . Évalué à 1.

          Clair, surtout que dès qu'un journaliste parle d'un truc où a un tant soit peu de connaissance, il s'avère que c'est que des conneries totalement non-maîtrisée (je ne parle que des quelques journaux papiers et des journaux télévisés, le lambda journalisme quoi).
    • [^] # Re: Accords & désaccord

      Posté par . Évalué à 7.

      ’observe
      le vol rampant de la propriété intellectuelle, -> tiens les entreprises payaient toutes leurs licences a 100 k¤ ?
      Tiens l'espionnage industriel n'a existait que lorsque internet est venu


      le plagiat -> Il est plus simple de copier ... mais aussi plus simple de rechercher le plagiat.
      Le plagiat existait déjà avant internet.


      la pornographie extrême-> les films de cul c'est apparu lors d'internet ?
      Les pubs de plus en plus 'hard' c'est du a internet?

      le spam incessant -> les pubs dans le courrier, ca n'existe que sur internet?

      l’inanité intellectuelle -> suffit de voir la compétence de grand nombre de journaliste pour se dire, y a pas a dire sur internet c'est que des cons.
      • [^] # Re: Accords & désaccord

        Posté par . Évalué à 6.

        C'est beau de vivre dans un monde binaire.

        "Ça existait déjà avant"

        On pouvait déjà tuer avant l'invention du pistolet. N'empêche que ça simplifie quand même énormement la tache.
        • [^] # Re: Accords & désaccord

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Je suis très tenté de t'aprouver, intuitivement. Toutefois, sur une échelle de temps qu'on normaliserait à la durée moyenne d'une vie humaine, il y a eu, tout au long de l'histoire, exactement le même nombre de morts rapporté au nombre de vivants. Avant comme après l'invention du pistolet.
          • [^] # Re: Accords & désaccord

            Posté par . Évalué à 3.

            Tu es sur, des sources svp !
            • [^] # Re: Accords & désaccord

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              sur une échelle de temps qu'on normaliserait à la durée moyenne d'une vie humaine, il y a eu, tout au long de l'histoire, exactement le même nombre de morts rapporté au nombre de vivants.

              C'est juste puisque 100% des humains meurent, quelque soit l'époque.
              • [^] # Re: Accords & désaccord

                Posté par . Évalué à 1.

                Effectivement, si le piège était voulu, je suis tombé dedans la tête la première.

                Mais si le posteur sous entendait mort de mort violente , j'aimerais avoir des sources
              • [^] # Re: Accords & désaccord

                Posté par . Évalué à 8.

                bah et Elvis alors ?
                • [^] # Re: Accords & désaccord

                  Posté par (page perso) . Évalué à 10.

                  De fait mon analyse au dessus est insuffisante et approximative.
                  Les vivants nés avant l'invention du pistolet sont tous morts, de ceux nés après il reste une proportion non nulle.

                  L'invention du pistolet diminue donc la proportion de morts. Il en va également ainsi et de façon plus importante de l'invention de la bombe thermonucléaire.
          • [^] # Re: Accords & désaccord

            Posté par . Évalué à 2.

            Un contre exemple : la peste noire a tué en Europe entre 30 et 50% de la population (suivant les historiens). Cecit dit, si tu parles uniquement des morts dues à des meutres/assinats/baston/autres activiés joyeuses, ce n'est pas un contre exemple. Des sources seraient les bienvenues :-)
            • [^] # Re: Accords & désaccord

              Posté par . Évalué à 0.

              Si on prend pour base le respect croissant des lois, des moeurs qui le favorise, et des moyens à notre disposition pour les faire respecter, il est difficile de ne pas être d'accord.

              D'un côté la population a augmenté, et pour un taux identique d'agressions, le nombre d'agressions aurait augmenté. (le cas par exemple au Mexique, ou au Brésil avec des villes gigantesques, et dotées d'une criminalité record)

              D'un autre côté les territoires sont plus sûrs car les moyens de l'Etat (transport, différence d'armement avec les contre-venants, formation) sont bien meilleurs. La diffusion des armes à feu tend aussi à se stabiliser par habitants. Les pays les plus peuplés ne sont pas connus pour leur culture des armes à feu tel qu'elle est aux Etats-Unis (Chine Inde).

              Les massacres organisés modernes, ne se sont pas limités aux armes à feu (juifs, hutus/tutsis) et sont comparables aux massacres perpétrés avant les armes à feu : vikings, huns, wisigohts, croisades, ... auquels il faut ajouter les famines et épidémies (telles que la peste) qui étaient des conséquences des ravages de la guerre. Les pertes étaient plus faibles car les populations était moins nombreuse.

              Des chiffres ne seraient pas pertinents. On a déjà du mal à estimer les pertes en Irak, alors pour les guerres puniques...
          • [^] # Re: Accords & désaccord

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Je prévois pire comme situation. D'ici 150 ans plus de 6.5 millards de gens vont mourrir.
        • [^] # Re: Accords & désaccord

          Posté par . Évalué à -2.

          Donc tu es pour dire que le pistolet est a proscire par tous pour tous ?

          Donc tu es aussi pour dire que le P2P est a proscrire car comme ca simplifie vachement la contrefacon d'ip, c'est forcément mal ?

          Le pistolet, comme le p2p ou internet ne sont que des outils.


          D'autant plus que je n'ai introduit aucune échelle.
          Ou ais je dis que c'était plus ou moins facile sur internet ?
          Par contre toi tu sous entend que tout ca c'est plus facile sur internet : des sources stp.

          (exemple con : le spam.
          'ouais la pub papier ca coute' ... et tu crois que la bp ca coute pas ? atha, pourquoi les spammeurs utilisent des cartes bleu volées? uniquement pour qu'on les retrouvent pas ? Pourquoi les spammeurs utilisent des virus ? )


          Le monsieur disait en substance 'internet ca apporte ca' (quand j'observe internet je vois bidule).
          Je faisais que remarquer que si j'observe le monde réel j'observe exactement la meme chose.

          Enfin j'aimerais donc que tu m'explique ou est mon monde binaire que tu semble tant décrier ?

          Remettre les choses dans leur contexte (machin fait ca.... mais le complémentaire de machin fait exactement la meme chose) est au pire un monde uniforme, meme pas binaire.

          Mais bon des fois faut répondre sans essayer de comprendre le commentaire, et sans plus d'argumentation qu'une tentative de métaphore qui plus est pas franchement réussis, c'est ca ?
          • [^] # Re: Accords & désaccord

            Posté par . Évalué à 10.

            Le pistolet est un outils qui sert à tuer !
            le p2p est un outil qui sert à échanger...

            y'a quand même une différence....

            si tu veux faire une comparaison, compare plutôt le p2p au couteau, ça sert à couper de la nourriture, mais des gens s'en servent pour tuer. c'est un détournement de l'usage de base.
            C'est pas pour ça qu'il faut interdire le couteau pour tout le monde.
            (c'est un exemple qui se base sur le contexte actuel de l'utilisation d'un couteau... viens pas me sortir l'histoire du couteau à travers les âges et sa première utilité de tuer les bête à la préhistoire)

            si je suis ton raisonnement, il n'y a aucune raison d'interdire les lance roquettes parce qu'ils peuvent servir de cale porte...
            • [^] # Re: Accords & désaccord

              Posté par . Évalué à -5.

              Le pistolet est un outil qui sert a tuer, faire peur, ou ... se protéger.

              Le p2p est un outil qui ser a échanger des fichiers légaux, ou ... illégaux.

              Le sabre est un outil qui sert a tuer, avancer dans la jungle (machette), découper , ou ... se protéger

              Le couteau est un outil qui sert a découper, tuer, ou ... se protéger

              le p2p peut servir de par sa base a faire de la contrefacon d'ip.
              le pistolet peut servir de par sa base a commetre des massacres.
              idem pour le sabre ou le couteau.


              J'en conclu donc que ce qui fait que tel ou tel truc est 'pas bien' c'est par rapport à l'UTILISATEUR qui s'en sert, et pas à l'outil .



              si je suis ton raisonnement, il n'y a aucune raison d'interdire les lance roquettes parce qu'ils peuvent servir de cale porte...
              Il peuvent aussi servir a arreter des chars d'une faction ennemie.
              Donc interdisons les car ils peuvent etre utilisé dans des buts offensifs?

              Interdire était, pour moi, et je me suis mal exprimé peut etre, re pour tout le monde , y compris les gvt itou itou, vu qu'on se place d'un point de vue moralisateur.
  • # Il a bien raison

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    J'ai jamais vu autant de choses médiocres et mal faites, en une seule journée, depuis l'avènement du sacro-saint User Generated Content. Rien qu'en regardant cinq minutes ce qu'on voit sur Free TV Perso, je me dis que les nouvelles technos, parfois, c'est vraiment de la confiture à des cochons.

    Et quand je vois les dirigeants de Free ou des sites de contenus perso (j'ai rien contre eux personnellement, ça pourrait être d'autres) venir nous parler de démocratie, je crois que les Montesquieu ou les grecs anciens doivent se retourner dans leur tombe.

    Mais c'est sûr que j'ai certainement tendance à regarder le verre à moitié vide et pas celui à moitié plein. Je dirais même plus : heureusement qu'il existe Linuxfr pour remonter le niveau !
    • [^] # Re: Il a bien raison

      Posté par . Évalué à 9.

      C'est tout le problème de l'évolution des moyens de communication, des fresques de Lascaux jusqu'au net : de l'enluminure à la presse de Gutemberg, du support minéral au papyrus, du concert au le papier à musique, du CD au mp3, toutes ces évolutions ont un point commun, celui que l'humanité sacrifie toujours la pérennité du support et/ou la qualité du contenu à la facilité de diffusion de l'information.

      Pour autant, le user-generated content est généralement aussi du "user-promoted content". On ne peut pas dire qu'un skyblog ait autant d'influence qu'un blog tel que celui d'Eolas cité plus bas. L'idée selon laquelle le net serait le grand égalisateur permettant à l'opinion de l'idiot du village d'avoir le même poids que celle de l'universitaire relève soit d'une méconnaissance des usages, soit d'une grosse dose de mauvaise foi.
      • [^] # Re: Il a bien raison

        Posté par . Évalué à 10.

        L'idée selon laquelle le net serait le grand égalisateur permettant à l'opinion de l'idiot du village d'avoir le même poids que celle de l'universitaire relève soit d'une méconnaissance des usages, soit d'une grosse dose de mauvaise foi.

        En fait, ce n'est pas tant une question de poids et/ou d'influence que de visibilité. Sur internet, tout est accessible facilement, le bon comme le mauvais. Le contenu n'est ni meilleur ni pire qu'ailleurs (après tout les gens qui publient de l'information sont les mêmes que ceux qu'on peut croiser dans la rue) mais en cherchant un contenu (via un moteur de recherche par exemple) on a quasiment autant de chance de tomber sur du bon que du mauvais. Proportionnellement, on peut donc avoir l'impression que le "niveau" est plus faible. C'est juste que dans la vraie vie, on n'a pas accès à tout mais seulement à une sélection faite en amont par d'autres.

        L'auteur parle de porno. Comme dit plus haut, rien de nouveau sous le soleil. Le porno, il n'y en a pas que sur le web. Sauf que dans la vraie vie, en allant dans son video club on ne tombera probablement pas directement sur ce genre de films. Sur internet une simple recherche sur des termes pouvant avoir plusieurs sens peut donner des résultats surprenants. Ca ne veut pas dire qu'il y a plus d'amateurs de porno sur le net qu'ailleurs.

        L'auteur semble croire que s'il y a sélection en amont forcément le contenu choisi sera de meilleure qualité. On ne doit pas regarder la même télé alors, ni écouter la même radio. La culture parlons-en. C'est vrai que quand on avait le choix entre le loft et l'île de la tentation c'était carrément plus culturel (mais pas trop de "turel" comme dirait Moujotte). Sur le net chacun fait sa sélection. Si on n'aime pas skyblog, on peut venir mouler ici.
    • [^] # Re: Il a bien raison

      Posté par . Évalué à 3.

      "Rien qu'en regardant cinq minutes ce qu'on voit sur Free TV Perso, je me dis que les nouvelles technos, parfois, c'est vraiment de la confiture à des cochons."

      Dire que je passe plus de temps dessus que sur la télé normal... Peut-être que je découvre un youtube sans problème de qualité ou de codec realnetwork.

      J'ai découvert Claymore (un manga) et 2 films perso filmés depuis des Mirages 2000. Leur présence est sans doute illégal pour des raisons différentes. Il n'empèche que même légalement, je n'aurais jamais pu les voir.

      "La première sécurité est la liberté"

      • [^] # Re: Il a bien raison

        Posté par (page perso) . Évalué à -1.

        J'ai découvert Claymore (un manga) et 2 films perso filmés depuis des Mirages 2000. Leur présence est sans doute illégal pour des raisons différentes.

        c'est illégal.
        Tu pronnes donc le piratage? Super, je vais pronner l'utilisation de logiciels GPL en proprio, ça ne devrait pas t'embêter, ces logiciels sont utiles pour moi dans du proprio autant que TV Perso illégal pour toi.

        Si tu ne pronnes pas le piratage, il ne te reste plus d'exemple pour TV Perso.
        Ca serait intéressant de fournir des exemples légaux d'utilisation inintéressante de TV Perso.

        sinon, pour avoir un youtube de bonne qualité --> http://stage6.divx.com (de souvenir, domaine interdit de la ou je suis :) )
        • [^] # Re: Il a bien raison

          Posté par . Évalué à 2.

          c'est illégal peut etre (pour l'animé c'est sur, mais c'est en quelque sorte toléré).
          Pour les mirages 2000 , c'est souvent des vidéos faites par les pilotes eux mêmes. Mais assez peu diffusés.
          • [^] # Re: Il a bien raison

            Posté par . Évalué à 3.

            Les pilotes risquent souvent leurs places ( on ne joue pas avec l'argent du contribuable ), les "fameuses" ???-tapes sont rentrée dans le mythe en partie parce qu'elles n'était diffusé que de manière physique sur du VHS pour en limiter le nombre de copie. Leurs digitalisations est un phénomène récent car ces vidéos ne devait pas sortir de certains cercle d'initiés.

            Certains cercles bien organisés vont jusqu'à diffuser des Fakes sur les réseaux P2P avant la diffusion, afin de limiter l'impacte d'une éventuelle fuite ( et de retrouver l'éventuel indélicat, qui risque d'être source unique pendant plus de temps).

            Pour le moment les vidéos prisent à partir de portable ne pose pas encore trop de problème car elles sont peut diffuser et peux d'utilisateurs effectue le transfert vers un poste informatique, mais l'arrivée de fonctions d'import direct dans Youtube & Co va avoir un impacte qu'on ne peut pas encore évaluer.
        • [^] # Thèmes Politique et Informations ?

          Posté par . Évalué à 3.

          Sur TV Perso,

          j'ai appris que l'anarchisme a existé pendant 3 ans en Espagne. (Je dis pas que je suis anarchiste, je pensais juste que c'était une utopie qui ne tenait pas face à la réalité...)

          J'ai apprécié les documentaires dans les thèmes Politique et Information... parfois c'est soporifique, mais c'est assez instructif en général...
        • [^] # Re: Il a bien raison

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Un Youtube de bonne qualité, peut-être, mais l'upload ne fonctionne pas sous Linux.
          Il y a des messages sur le forum de stage6 à cet égard, viendez voter.
      • [^] # Re: Il a bien raison

        Posté par . Évalué à 2.

        J'ai découvert Claymore (un manga)
        Aiie une animé pas un manga (le manga c'est du papier) (mais tu était pas loin, le manga existe, et est disponible en francais ;))

        2 films perso filmés depuis des Mirages 2000
        patricks aviation

        /me siflotte
  • # Vue par le rétroviseur ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Aux Etats-Unis, nous avons d’excellents journaux comme le New York Times, le Washington Post ou USA Today. Et cela ne s’improvise pas, c’est un job qui ­demande du temps, des compétences et de l’énergie. Le propriétaire d’un ordinateur ne se transforme pas en un journaliste crédible, comme un livre de recettes ne fait pas pour autant le bon ­cuisinier.


    Je suis sur (sans avoir vérifier ) que les médias d' avant le New york times etc.. devait dire la même chose du New York time et Co au moment de leurs apparitions .

    Se tourner vers le "passé" et valoriser cette culture c'est la réaction de ceux de la 'haute culture " de l'époque .

    Nous nous tournons vers la renaissance , la renaissance se tournait vers les grecs et les grecs vers les pré Homerien ... :)
    • [^] # Re: Vue par le rétroviseur ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      Ou il a peur de perdre son job à cause du Web qui finalement est _parfois_ de bonne qualité, meilleure que certains torchons :D
    • [^] # Re: Vue par le rétroviseur ?

      Posté par . Évalué à 7.

      Je suis sur (sans avoir vérifier ) que les médias d' avant le New york times etc.. devait dire la même chose du New York time et Co au moment de leurs apparitions .


      Vérifiez.

      Le ton et le contenu des journaux[1][5] du XIXe ressemblait plus au Sun[2] (le journal pas le contributeur de GNOME).

      Des journaux comme le Canard enchaîné[3] ou le New York Time[4] ont changé ça (pas dès sa création pour le New York Time). Ces journaux ont apportés le "4ième pouvoir" en diffusant les informations pertinentes (économique, social, politique).

      Même si ils diffusent des nouvelles moins réjouissantes que les coucheries d'une princesse ou le procès d'un meurtrier, ces journaux ont améliorés les choses.

      [1]http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Petit_Journal
      [2]http://en.wikipedia.org/wiki/The_Sun_%28newspaper%29
      [3]http://fr.wikipedia.org/wiki/Canard_enchaine
      [4]http://en.wikipedia.org/wiki/The_New_York_Times
      [5]http://en.wikipedia.org/wiki/Yellow_journalism

      Se tourner vers le "passé" et valoriser cette culture c'est la réaction de ceux de la 'haute culture " de l'époque .

      Nous nous tournons vers la renaissance , la renaissance se tournait vers les grecs et les grecs vers les pré Homerien ... :)


      Le New York Time et le Washington Post sont aussi mort que BSD (troll inside). En parler comme "passé" c'est gonflé.

      Tout comme généraliser l'histoire de l'humanité quand on ignore superbement ce qu'il se passait il y a à peine 100 ans.
    • [^] # Re: Vue par le rétroviseur ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Et pourtant il a bien raison.
      Il suffit de comparer les publications et articles du Net qui se considèrent comme des références (01net, Agoravox et ses reporters, ahahah) avec les journaux papiers de référence (NYT, The Economist).
      • [^] # Re: Vue par le rétroviseur ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Ca ne tient pas trop comme comparaison. 01net n'est que la version web de 01 (le magasine) et le niveau est le même. 01net n'a rien d'un site communautaire. Entre 01 (papier) et le monde (papier) il y a la même différence qu'entre 01net et lemonde.fr. Ca n'est ni mieux ni pire. La différence est que sur le net il y a en plus d'autres sites plus ou moins bon. On peut aussi parler de la qualité de périodiques de référence comme entrevue, guts, voici,... des documentaires animaliers enrichissants comme l'île de la tentation, etc
  • # La force créatrice du chaos

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Quand je regarde le Web, j’y vois principalement un chaos culturel et éthique.

    Certes. Et alors ?

    Comme l'a très bien dit Orson Welles : l'Italie, sous les Borgia, a connu la guerre, les trahisons, la terreur et les meutres mais elle a aussi produit Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu 500 ans de paix et de démocratie et a produit l'horloge à coucou.

    Le conformisme et le chaos sont deux pôles qui construisent notre culture. Le chaos bouillonnant permet de faire émerger des idées nouvelles, qui ouvrent de nouvelles perspectives. Après une période de rejet, le conformisme va s'en emparer, et solidifier cette construction, lui donner plus de corps. Et en même temps l'enchaîne, ce qui va par réaction donner naissance à de nouvelles idée saugrenues, mais qui vont faire leur chemin et recommencer le cycle...

    Les deux sont nécessaires. Le conformisme pur mène à une anémie créatrice, car il ne porte aucun germe de renouvellement. À l'inverse, le chaos seul ne consolide jamais ce qu'il fait ; il reste à bouillonner sans cesse mais ne produit rien sur quoi se baser pour avancer.

    Un excellent exemple est l'évolution de la musique au XXème siècle.

    Laissez sa chance au hasard...
    • [^] # Re: La force créatrice du chaos

      Posté par . Évalué à 4.

      Laissez sa chance au hasard...

      Ben en plus on arrivera a produire tous les livres de la bnf

      ils parlent bien de millions de singes derrières leur clavier non ?
      http://fr.wikipedia.org/wiki/Paradoxe_du_singe_savant
    • [^] # Re: La force créatrice du chaos

      Posté par . Évalué à 5.

      Comme l'a très bien dit Orson Welles : l'Italie, sous les Borgia, a connu la guerre, les trahisons, la terreur et les meutres mais elle a aussi produit Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu 500 ans de paix et de démocratie et a produit l'horloge à coucou.


      A croire qu'Orson Welles fait partie de la génération qui connait les peintres italiens grâce aux tortues ninja ^_^

      Le Corbusier: http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Corbusier
      Euler: http://fr.wikipedia.org/wiki/Leonhard_Euler
      Rousseau: http://fr.wikipedia.org/wiki/Jean-Jacques_Rousseau

      Je crois que ce qui choque le monsieur dans l'interview, c'est qu'il découvre que la majorité des gens ne sont pas à son niveau dans son domaine. Il a peur que trop peu de gens fassent un effort critique et vérifie les informations venant d'une apparente autorité...

      Et surtout lutter sur les annonces de mort des médias autres que web2.0 (histoire de la refaire, il lutte contre l'annonce BSD is dying dans son domaine).
    • [^] # Re: La force créatrice du chaos

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      La citation de d'Orson Welles est amusante mais, si on y réfléchit 5 mn, elle est aussi un peu absurde.
      L'emploi du mot "produire" quand il s'agit d'un être humain est assez étonnante. En quoi l'Italie est responsable de la naissance d'un génie comme Léonard ? Et si on admet que le pays de naissance reçoit la gloire des génies qui y naissent alors il faut ajouter à l'horloge à coucou au moins les noms d'Euler (l'un des plus grand mathématiciens de tous les temps) et de Jean-Jacques Rousseau.

      En plus il faut tenir compte des tailles respectives des populations quand on essaye d'évaluer les contributions des différents pays.
      • [^] # Re: La force créatrice du chaos

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        En plus il faut tenir compte des tailles respectives des populations quand on essaye d'évaluer les contributions des différents pays.

        Rien à voir, j'aime beaucoup ton idée et ça m'amuserait de rapporter le nombre de médailles aux JO à la population ou au PIB.
      • [^] # Re: La force créatrice du chaos

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        L'italie en elle-même (qui n'existait pas vraiment à l'époque d'ailleurs) n'est pas _responsable_ du génie de Léonard, mais c'est l'environnement politique et culturel qui lui a permis d'émerger et de s'exprimer.

        Évidemment, la citation d'Orson Welles est caricaturale...
      • [^] # Re: La force créatrice du chaos

        Posté par . Évalué à 3.

        je ne pense pas qu'on puisse juger la création (son apport, pas sa naissance) de qui que ce soit en dehors du contexte historique de la création.
        Nous sommes tous des produits de notre époque. L'Italie n'a rien à voir avec la naissance de De Vinci (et encore ca se discute, le contexte historique joue sur la natalité) mais son environnement a joué sur son développement et sur ces centres d'intérêts.
        Les chances pour qu'un De Vinci naisse à notre époque d'hyper spécialisation sont amha quasi nulle. Par contre au XV eme siècle, les sciences étaient moins séparé, la culture universelle étaient envisageable.
      • [^] # Re: La force créatrice du chaos

        Posté par . Évalué à 4.

        > En quoi l'Italie est responsable de la naissance d'un génie comme Léonard ?

        Le "génie" de Léonard est probablement dû à une conjonction de l'endroit et de l'époque où il est né, de sa position sociale (ou du moins de son entourage).

        Comme (la plupart) les autres "génies".
    • [^] # Re: La force créatrice du chaos

      Posté par . Évalué à 9.

      Orson Welles : l'Italie, sous les Borgia, a connu la guerre, les trahisons, la terreur et les meutres mais elle a aussi produit Michel-Ange, Léonard de Vinci et la Renaissance. La Suisse a connu 500 ans de paix et de démocratie et a produit l'horloge à coucou.

      Quel gros trolleur cet Orson !
  • # Et la culture "officielle" alors ?

    Posté par . Évalué à 10.

    Est-ce que ce qui ressort de professionnels est nécessairement de meilleure qualité que ce qui est amateur ? Est-ce que TF1 (Fox pour lui), la Star Ac... sont du mieux disant culturel, car "professionnels" ?

    La médiocrité que l'on peut trouver sur le net est à l'image de la médiocrité que l'on pouvait trouver dans les médias classiques (1.0 ?), ce n'est pas le web 2.0 qui l'a créée.
  • # ...

    Posté par . Évalué à 10.


    Wikipédia, l’encyclopédie en ligne collaborative en tête des recherches mondiales, n’a pas plus de valeur qu’un Trivial Pursuit, avec plein d’erreurs et de demi-vérités. La sacro-sainte communauté peut en arriver à décider, de manière consensuelle, que deux plus deux équivaut à cinq.


    Il a pas entendu parler des grandes valeurs de 2 le monsieur ?
  • # Difficile d'accepter qu'un amateur soir meilleur qu'un pro...

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    Quand je vois des sites comme http://maitre-eolas.fr , je me dit que les amateurs m'ont bien plus appris que ces journalistes faisant une tonne de fautes et n'étant pas du tout intéressés par ce qu'ils écrivent (ceux étant intéressés étant mis ailleurs pour une question d'optimisation, ou alors ayant juste 2 minutes pour faire un texte...) (non, je ne pense pas à Libé ou au Monde... ;-) )

    internet produite une tonne de merde (dernièrement : Youtube, TV Perso etc...), mais produit aussi des chef d'½uvres.

    Le monsieur montre juste qu'il est conservateur, que tout doit rester comme avant, et que seuls les maîtres du monde ont le droit de parler.
    Sans moi.
    • [^] # Re: Difficile d'accepter qu'un amateur soir meilleur qu'un pro...

      Posté par . Évalué à 2.

      Bien que d'accord avec ton post, je mettrais juste un petit bemol, le site de maitre-eolas est un mauvais exemple car Eolas est un avocat et donc un professionnel du droit (du moins il se présente comme tel)
      • [^] # Re: Difficile d'accepter qu'un amateur soir meilleur qu'un pro...

        Posté par (page perso) . Évalué à 7.

        Disons que je considère qu'il est journaliste amateur, et que son métier l'aide beaucoup.
        C'est justement l'avantage d'Internet : celui qui a deux passions (dans notre cas : avocat et journalisme) peut le faire, il n'a pas à choisir.

        Un journaliste d'un journal, par définition, doit travailler sur des sujets dont il se fout à 90%. Et qu'il ne connaît pas à 99%. Pas parce qu'il est mauvais, juste qu'il ne peut pas tout connaître.
        Le monde se spécialise, le journaliste devrait suivre.
        Et il vaut mieux un journaliste amateur qui se renseigne passionnément et qui apprend en permanence, qu'un journaliste enrobant comme il peut une dépêche AFP (déjà que la dépêche...)

        Le reproche est surtout que les journalistes estiment que ce genre de personne ne vaut rien. Ils devraient surtout accepter que ces personnes sont bonnes dans un domaine,tout comme il y a des médecins généraliste et des médecins spécialisés. (d'ailleurs, c'est là que ça fait mal : le généraliste, bien qu'on aille le voir plus souvent, est moins bien vu des autres que le spécialiste... Mais bon, au contraire des journalistes, le médecin généraliste renvoi vers un spécialiste quand il ne sait pas, lui.)
    • [^] # Re: Difficile d'accepter qu'un amateur soir meilleur qu'un pro...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Je suis globalement d'accord, mais, lorsque tu parles du blog de maitre eolas, tu parles bien d'un avocat qui "reste dans sa branche" non ? Un bon journaliste se doit justement de questionner les bonnes personnes et ne pas avoir un avis sur un truc qu'il ne connait pas.
      Mon prof de philo il y a 4 ans maintenant disait qu'on allait revenir au journalisme classique. C'est-à-dire que le web est tellement vaste, avec tellement de blog, qu'on ira voir les gens qui vont s'occuper pour nous de faire le tri, entre le blog de maître eolas et celui de maitre sacem, entre le benchmark de microsoft et un autre sérieux etc. Des gens qui seraient payés pour pertinenter ou inutiler les sites (y en a qui en rêve ici j'en suis sûr ;) )

      Ensuite, pour youtube. Mis à part le flash, vous lui reprochez quoi ? il y a, tout le monde est d'accord, des tonnes de vidéos bien pourries. Mais il y a énormément de bonnes choses (intéressantes, drôles etc.) et puis le système de notes par exemple permet de faire le trie. Donc personnellement, au même titre que le net produit une tonne de merde mais aussi des chef-d'oeuvre je dirai que youtube produit une tonne de merde mais aussi des chef d'oeuvre.

      En revanche, un autre problème d'un point de vue philosophique, c'est que youtube détient nos (ceux des gens qui les envoient) films perso.
      • [^] # Youtube

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Ensuite, pour youtube. Mis à part le flash, vous lui reprochez quoi ?

        Ou comment faire ce qu'on reproche.
        J'ai mécaniquement mis Youtube dans son ensemble comme "de la merde", tout comme la personne dont en parle considère internet.
        Et zut.
        Par opposition à ce que lui pense, c'était pour moi un raccourci facile, trop facile pour être vrai.

        Donc je me corrige : avec les facilités de création de plus en plus facile, on assiste à trop de mauvaise chose par rapport aux bonnes choses. Youtube ou TV perso le montre, en ne filtrant rien et en facilitant la vie au boutonneux en manque qui veut faire sa vidéo pourrie : l'effort à faire est aujourd'hui surmontable pour beaucoup, et plus de mauvaises choses en sortent.
        Dans l'histoire, Google risque d'ailleurs d'avoir mal : ses algorithmes sont de moins en moins pertinent sur certains sujet, et effectivement je suis d'accord avec toi : on va assister à l'émergence d'un nouveau métier : celui qui trie tout ce bordel.
        • [^] # Re: Youtube

          Posté par . Évalué à 7.

          En même temps, tu regardes la TV classique, c'est plus dur et plus couteux pour faire sa propre emission, c'est pas pour autant qu'on y trouve des choses intéressantes en grande quantité.
          • [^] # Re: Youtube

            Posté par . Évalué à 1.

            ben si, suffit de sélectionner sa chaîne, tout comme tu sélectionnes tes sites web, sur internet ....

            Bon j'avoue, j'ai du mal à mettre plus d'une seule chaîne dans ma liste perso .... :)
            • [^] # Re: Youtube

              Posté par . Évalué à 4.

              La télévision n'est pas un bon support matériel pour véhiculer de l'information, quelque soit la supposée qualité de la chaîne. Elle est une véritable perte de temps. Même les meilleurs reportages et documentaires présentent moins de contenu, en prenant plus de temps, qu'un livre de vulgarisation ou une encyclopédie ne le fera. Ne parlons pas des journaux télévisés dont le contenu fait extrêmement pitiée en comparaison d'un journal papier.
              La télé use toujours plus de notre temps que ne le ferait un équivalent papier pour transmettre un savoir.

              Le seul intérêt que je puisse porter à la télévision, ce serait de voir des bons films, ce qui n'est pas courant sur les chaînes qui nous sont accessibles de base via la TNT.
              • [^] # Re: Youtube

                Posté par . Évalué à 2.

                J'ai oublié de préciser que si la télévision est un support merdique en soit, il en va de soit qu'un support comme Youtube est tout aussi inapproprié, voire plus, parce que c'est pas demain que je regarderais un film avec la qualité Youtube.
              • [^] # Re: Youtube

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                >>>
                Le seul intérêt que je puisse porter à la télévision, ce serait de voir des bons films


                J'ai tendance a être assez d'accord avec toi sur le faible rapport signal-bruit de la télévision mais il y a un domaine dans lequel elle est au dessus de tous les autres médias que je connais : les documentaires animaliers ou de découvertes des pays.
                Dans ces domaines on voit à la télévision des choses qu'il serait très difficile/coûteux/long d'aller voir soi même et le fait de les voir est un gros avantage par rapport aux livres/encyclopédies/journaux.
                • [^] # Re: Youtube

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Les documentaires animaliers ne m'intéressent plus depuis qu'ils ont ajouté une surdose d'effets spéciaux et gimmicks dignes d'un Fun Radio du docu. Je vise les abominations qu'on voit de temps en temps à France 5 où sans raison ils font des distortion de l'image, des zoom numérique extrême pixelisée à un point où ça ne veut plus rien dire, inversion des couleurs et autres trucs à la noix qui n'ont aucun sens si ce n'est attirer l'attention du téléspectateur moyen à l'électroencéphalogramme plat. Comme s'ils étaient en train d'essayer de mettre de l'action là où il n'y en a pas.

                  Quant à *voir* ce que le texte d'un livre ne saurait exprimer, je pense qu'aller à une exposition photographique est une expérience qui peut être plus enrichissante. Les images peuvent en dire autant que n'importe quelle bande vidéo et avec plus de grâce.
              • [^] # Re: Youtube

                Posté par . Évalué à 5.

                le jour où un support papier me montrera des fauves en train de courser et attraper des gazelles, ou le mécanisme de propulsion par réaction des pieuvres, calmars et autres seiches, bref des trucs qui bougent et que tu peux pas montrer autrement, tu me préviendras.
      • [^] # Commentaire supprimé

        Posté par . Évalué à 3.

        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Le web 2.0 met juste en avant ce qui existait déjà

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Internet et le Web 2.0 ont juste mis devant les projecteurs et rendus analysable le comportement de la masse.
    Tout ce qu'on voit sur les skyblog et youtube, c'est des comportements qui été déjà présent avant.
    Sauf que maintenant, les "élites" qui avant se refugier dans des zones où cette masse etait persona no grata ne peuvent plus vraiment l'ignorer et se vont confronté à la pseudo-culture de cette masse.
    Ce qui ne leurs plait pas et je les comprend.

    Bon, maintenant, si on (les "élites") poussait cette masse à créé une culture d'un niveau un petit plus élevé ?
    Comme je le disais, ils ont les outils.
    Pourquoi ne pas leur apprendre à s'en servir pour faire quelque chose de plus concret ?
  • # Helas oui

    Posté par . Évalué à -3.

    Et la réaction en est la preuve, il ne dit pas du tout qu'internet c'est le mal ou que par force c'est c'est une zone de sous culture, mais simplement que c'est devenu (c'est moi qui le dis) peu à peu une espèce de marécage où l'on trouve plus de choses visqueuses ou sans intérêt que des poissons d'or...
    Il ne dit pas du tout qu'il n'y a que les personnes talentueuses qui peuvent produire de la qualité mais seulement qu'il n'y a que les gens qui se sont intéressés et ont étudié un sujet assez en profondeur qui peuvent écrire autre choses que des inepties ou des contre vérités. La meilleure illustration c'est justement le libre et il faudrait peut être prendre un peu de recul et comparer le contenu des forums et usenet d'il y a 10 ans et celui d'aujourd'hui, et franchement ce n'est pas à notre avantage.
    C'est vrai qu'en permettant à tous de s'exprimer n'importe comment on a fatalement ce résultat, c'est normal et celà n'est pas le problème. C'est le prix de la liberté.
    Ce qui pose problème, c'est le moment où justement on ne trie plus du tout et où l'on pense que tout est égal et que tout se vaut, le moment où l'actualité prime totalement le fond et même la vérité. C'est le moment où par exemple j'ai vu un tdc qui n'avait pas lu la doc sur un forum insulter bêtement un développeur qui travaillait depuis dix ans sur ce projet , etc, etc
    Sur le journalisme aussi malheureusement c'est pareil. Non, n'importe qui ne peut pas s'improviser journaliste, pas plus que médecin, chimiste, paysan, tourneur-fraiseur... il faut un apprentissage et il y a de très bonnes écoles de journalisme.
    Seulement, et particulièrement en France, ils n'ont pas la possibilité de s'opposer au pouvoir de l'argent -ou au pouvoir tout court- et laissent passer trop de choses, font trop de compromissions car ils sont loin d'avoir les pouvoirs des journalistes américains. Ce n'est pas un hasard si c'est là bas qu'il y a eu un WaterGate et pas chez nous: il y a de moins en moins de journalisme d'investigation par exemple.
    D'autre part on commence à appeler n'importe qui journaliste, de l'animateur de télé de variétoche au soit disant benchmarqueur de la soit disant revue !
    Pour ma part en tout cas, ce n'est pas un problème de mise en cause de privilèges (d'ailleurs lesquels!) mais un constat par exemple que, depuis quelque temps et cela va en empirant, Google n'est plus trop mon ami: pour chaque recherche je passe de plus en plus de temps à jeter ce qui est selectionné et qui ne vaut pas un clou, éliminer ce qui n'a plus aucun intérêt depuis 6 ou 10 ans et qui reste forcément car personne ne peut faire le ménage, à force de multiplier ce qui est sans intérêt, juste une recopie mal faite, ou faussée, ou éliminer la pub et les comparateurs et les sites marchands, la plupart de blogs narcissiques inintéressants et non tenus à jour, eh bien justement pour que l'internet puisse survivre on va arriver à motiver (justifier?) les moteurs qui élimineront ce qu'ils jugeront sans intérêt sur leurs propres critères -et sans compter les pressions de grands groupes- et là on aura perdu le controle et ça sera définitivement fini.
    Justement, moi je crois qu'il a raison et que la seule solution c'est l'exigence de qualité, de sérieux, de responsabilité et que ceci est valable pour tous, c'est la condition de la survie du net, on ne peu pas vivre dans un océan de m...
    Alors désinteressement, bénévolat, oui mais amateurisme, mediocrité, non, sinon on est foutus.
  • # Dis donc toi

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Au lieu de te prendre pour un éditorialiste de talent sur cette saleté d'internet, va travailler pour relever la France et laisse les vrais gens de talent payés par les medias faire des textes dévoilant l'avenir et remettant les gueu... heu les gentils électeurs à leur place hein !
  • # Ca me rappelle une histoire

    Posté par . Évalué à 10.

    Soit ce mec veut se faire du blé avec son bouquin, auquel cas c'est bien joué, soit il a peur pour son pouvoir.

    Avant qu'on invente l'imprimerie, il n'y avait pratiquement que les moines copistes qui utilisaient le média papier. Leur mainmise sur la culture a disparu progressivement avec la démocratisation des moyens de production et d'échange des écrits. Le niveau général de qualité des textes a sans doute décru, la base de producteurs de contenus étant élargie et moins spécialisée, mais au final l'imprimerie en temps que vecteur de démocratisation des connaissances a permis l'évolution de la culture elle-même.

    Si le web peut réduire l'influence du média dominant actuel, qui ne distribue pratiquement que de la bouillie prédigérée à des millions d'oisillons accros et passifs, j'encourage l'amateurisme bordélique du net: au moins les gens participent.
    • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

      Posté par . Évalué à 4.

      oui c'est vrai.

      L'internet a ceci de particulier qu'il est un vecteur d'expression personnelle mettant (potentiellement) à la portée de l'humanité entière le contenu de sa réflexion/son travail/son savoir.

      Doit-on pour autant le dénoncer et le mettre au pilori parce que quelques personnes écrivent des billevesées en usant des facilités de ce média ?

      Et bien non. Je ne suis pas d'accord. Voilà.

      C'est vrai, le raisonnment de ce "Andrew Keen" est biaisé, illogique, fallacieux, porte atteinte à la liberté d'expression, et donc globalement son avis est à rejeter je pense.

      D'ailleurs la propagande et les mensonges ont toujours utilisé insidieusement tous les moyens à leur portée pour parvenir à leur fin : être crus.

      Alors vraiment, cette dénonciation calomnieuse a toutes les apparences de ce qu'elle dénonce (entre autres choses) : un bon gros FUD.



    • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

      Posté par . Évalué à 3.

      Le problème que je vois, c'est que les gens croient qu'ils gagnent petit à petit du pouvoir, alors qu'en fait ce n'est qu'un transfert de pouvoir des "anciens" médias vers ceux qui contrôlent ces nouveaux médias : les providers, les hébergeurs de contenu, etc ...

      Ça démocratise la création, ça c'est clair, même si c'est au détriment (temporairement) de la qualité, mais ça ne donne pas plus de pouvoir à ces gens qui peuvent maintenant s'exprimer. Le pouvoir est maintenant à tous ceux qui maîtrisent les technologies du Net, et ça c'est dangereux.

      J'ai l'impression que personne ne se rend compte de ça...
      • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Le pouvoir est maintenant à tous ceux qui maîtrisent les technologies du Net, et ça c'est dangereux.

        Maitriser quoi???
        Pour ouvrir un blog, connaître le nom d'un site web suffit (hop, http://skyblog.fr et tu as un blog)
        Pour diffuser une vidéo, connaître le nom d'un site web suffit (hop, http://youtube.com et tu as une vidéo diffusée)
        bref, du bouche à Oreille, un PC (pas rare) et une connexion Internet (pas rare non plus), et c'est parti.

        Il te faut quoi pour que ce ne soit plus réservé à ceux qui maîtrisent les technologies du Net?
        Créer est 1000 fois plus simple aujourd'hui qu'il y a même deux ans.
        • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          Créer est 1000 fois plus simple aujourd'hui qu'il y a même deux ans.

          Publier est plus facile, mais pas forcément créer...
          • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            Publier est plus facile, mais pas forcément créer...

            Je n'ai effectivement pas pris en compte que savoir écrire n'était pas donné à tout le monde, ni savoir manier un camescope.
            Et aussi que les aveugles ont plus de mal à filmer, etc... Bon, en prenant les exceptions, j'en ai pour un moment à lister, est-ce qu'il faut que je parle des exceptions à chaque fois.

            Je pars effectivement du postulat que chacun sait écrire et manier un camescope.
            • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

              Je n'ai pas dû m'exprimer assez clairement.

              Je voulais juste mettre en lumière le fait que la création implique conception et réalisation, si minimes soient-elles.

              Le fait que la publication soit facilitée par des outils comme Youtube ou les moteurs blogs ne facilite en rien la création elle-même. Ces outils peuvent inciter des gens à créer, mais un blog ne t'apprendra pas à développer un style d'écriture, tout comme Youtube ne t'apprendra pas à cadrer avec le camescope de papa ni à faire du montage vidéo.

              C'est dans ce sens que je fais le distingo entre publication (acte essentiellement technique) et création (qui implique une certaine réflexion). Dotclear n'est d'aucune aide pour concevoir un article.
        • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

          Posté par . Évalué à 2.

          "Créer est 1000 fois plus simple aujourd'hui qu'il y a même deux ans."
          Ca dépend ce qu'on regroupe sous le verbe 'créer'...
          Si c'est créer du contenu, je suis entièrement d'accord avec toi: il existe une pelletée de blogs, forums, CMS... La plupart s'installent en 2 clics, donc pas de difficultés particulières. et puis il existe de plus en plus de sites proposant une plate-forme prête à l'emploi.

          Par contre, si c'est créer le contenant (la plate-forme, le site...) là, je ne vois pas vraiment de différences entre maintenant et il y a 2 ans.
          • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Par contre, si c'est créer le contenant (la plate-forme, le site...) là, je ne vois pas vraiment de différences entre maintenant et il y a 2 ans.

            Qui a parlé d'installer, de plate-forme?
            J'ai parlé de site web te proposant tout clé en main (administration, installation, mise à jour etc...), qu'est-ce qu'il te manque?
            Le contenant est fourni en 2 clics de souris sur un site web... C'est bien le contenu qu'il faut, et ça, c'est libre à la personne de choisir ce qu'elle veut faire...
        • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ah oui mais justement, ca non, bouh, caca !

          sur youtube, les vidéos partent à la demande de youtube, TA vidéo peut dégager quand ILS veulent, par contre, TA vidéo tu peux pas la virer TOI-MEME si facilement.

          Donc oui mais presque, mettre "youtube" en P2P, chacun ses vidéos chez soi, ca c'est le bien.
        • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

          Posté par . Évalué à 5.

          Quand je parlais de ceux qui maîtrisent le net, je ne parlais pas des utilisateurs, mais des providers, fournisseurs de tuyaux, d'infrastructure, matériel, etc ...
          C'est ça ce dont les gens ne se rendent pas compte : pour eux, Internet c'est magique et ça marche toujours. Mais par exemple c'est grâce aux contenus créés par les gens et herbergés chez Free que cet opérateur a acquis un pouvoir énorme au niveau des liens de peering. Et que quand FT n'est pas content des conditions que lui impose Free, et bien il s'en prend plein la gueule de la part des utilisateurs qui ne comprennent rien aux enjeux qui se trament derrière toute cette mode du "je crée un blog pour raconter ma vie".
        • [^] # Re: Ca me rappelle une histoire

          Posté par . Évalué à 3.

          en quoi c'est plus simple qu'il y a deux ans? Des platformes de blog y'en avait deja il y a deux ans
          Mais ça veut pas dire que c'est plus simple de creer maintenant; il faut toujours les idées
  • # Poujadisme ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Presque tous les commentaires ici sont d'essence corporatiste, une réaction de classe. Cette opposition systématique d'une base parée de toutes les vertus, qui part en croisade contre les méchantes élites corrompues, forcément parisiennes (qu'il fait bon cultiver son jardin auvergnat...), et annonce un jour nouveau pour les esprits, je la trouve dangereuse et assez hypocrite, au final.

    Je ne me réjouis pas de voir le net comme un missile de vertu qu'on va envoyer à la face de tous ces clercs de l'ancien temps.

    Et je pense qu'il est faux, et extrêmement démagogique de dire que ces clercs sont une élite fermée et méprisante. Tout le monde peut arriver à les rejoindre. Mais il faut s'accrocher, faire ses preuves, développer un talent, constituer des réseaux et travailler. C'est ce parcours d'obstacle qui sert d'écrémage et apporte une qualité minimale, au moins de réalisation (la StarAc est superbe, de ce point de vue-là, mais il ne faut pas séparer artificiellement le fond de la forme).

    Le grand mensonge du net et surtout de son UGC, c'est de faire croire que tout le monde peut y arriver, que ce n'est qu'une question de moyens matériels.

    Les fameux bloggueurs français, par exemple, qui se posaient en champion du Grand Chambardement, se sont finalement avérés aussi roués, politichiens et couverts de cadeaux que ces journalistes encartés qu'ils méprisaient tant.
    • [^] # Re: Poujadisme ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      L'avantage du Net, c'est que c'est le public qui sélectionne (peu de visiteurs, puis de plus en plus).
      Alors qu'avant si tu n'allais pas la ligne du parti, on te "censurait" en ne te diffusant pas.

      Ces clercs ne sont pas forcement une élite fermée et méprisante, mais force est de constater qu'ils ont du accepter une petite "mise en forme" pour passer la sélection.
      Avec internet, cette mise en forme n'est plus obligatoire.
      Mais oui, ça n'empêche pas les "cons" d'être en haut.
      • [^] # Re: Poujadisme ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        D'abord je ne pense pas que la sélection du public en nombre signifie la qualité. C'est un argument de TF1, ça. Le même qui justifie la StarAc et le succès des Skyblogs.
        Je ne pense pas, non plus, que cette mise en forme, soit si véridique que ça. Elle existe quand on regarde un média dominant et qu'on veut entrer dedans sans rentrer dans son moule, voire en crachant dessus.
        Mais je ne vois pas où est le mal à ce que même TF1 ait une ligne éditoriale, et à ce que les gens n'aiment pas qu'on viennent leur cracher dessus. Je ne suis pas étonné que Pierre Carles ne soit pas passé dans les médias sur lesquels il crachait. Mais j'ai quand même été au courant, et j'ai appris l'essentiel de ce qu'il disait et son film a pu sortir dans certaines salles - c'est l'essentiel, non ?
        Ceci dit, il y a toujours moyen, même dans les médias à l'ancienne, de se faire entendre et d'exister. Je lis Charlie Hebdo, le Canard, on trouve dans toutes les librairies et tous les marchands de journaux, des tas de titres et sujets alternatifs, autres, provocants. Pas besoin du net et de toutes ces doses de poujadisme médiocre et démagogique pour ça.
    • [^] # Re: Poujadisme ?

      Posté par . Évalué à 10.

      tient, pour la forme je ai trouvé une seule occurence de paris dans la page (a l'heure ou j'écris ce message) , et c'est dans le commentaire de Zorro ( http://linuxfr.org/comments/860608,1.html )

      Tout comme je ne vois pas de références aux élite parisienne, je n'est pas vu de concensus qui dit que internet produisait forcément de la qualité.

      dans l'article l'auteur dit qu'il y a une culture de l'amateurisme, que cela produit de la culture de mauvaise qualité et que la solution est la hierachisation et de l'ordre.

      sur le constat de l'amateurisme et la quantité de mauvaise chose que l'on trouve sur internet, j'ai vu un consensus.

      Par contre, concernant la solution proposé, que je lis comme "laisser faire les pros", j'ai surtout retenus des commentaires:
      - le lecteur doit etre critique et faire le tris
      - la démocratie permet la selection, en prenant comme example youtube.
      - internet n'a rien inventé, c'est juste plus facile

      Bref l'auteur de l'article défend son métier, il s'énérve que des fois populaire != qualité et il dit que si on veut des informations de qualité, il faut des éditorialistes et des journaliste (lui quoi)

      Je suis tout a fait d'accord dans la limite que pour chaque article de qualité publié sur sur internet, un ingénieur (titre d'ingénieur obligatoire) doit écrire la page a la main., Ne laissons pas a des amateurs le soin d'écrire des pages HTML bien formé.
      pour les CSS un doctorat doit étre nécessaire.
      Je laisse volontier la correction de l'orthographe aux professionel (honte a moi)

      Bref, internet est un mode de publication d'information différent est plus facile, les journalistes ne peuvent empécher le plus grand journal d'allemagne d'etre Bild! et pour l'instant mon expérience personnel c'est que dans l'ancien monde papier et dans le nouveau monde 2.0, les gens trouvent vraiment que ce qu'il cherche, internet ou pas

      La popularité des contenus est a l'image de l'attente des gens et filtrer l'information n'y changeras pas grand chose.

      Par contre, les gens se contente plus facilement de contenu de moins bonne qualité mais gratuit que de bonne qualité mais payant (20 minute a aussi du succés dans la presse papier).
  • # Pourquoi je trouves juste le lien déplorable.

    Posté par . Évalué à -10.

    Oui, le journal est peut-être bien. Le problème est qu'il faut aller sur un lien pour comprenre. Et TOUT LE MONDE N'À PEUT-ÊTRE PAS la possibilité de s'y rendre, car le proxy du boulot l'interdit. Merci de faire comme certains site qui ne sont valide que pour une_marque_de_S_E_ou_de_logicie.

    Oui, bien sur je vais me faire lincher, mais je pense ne pas être le seul dans le cas. Et puis, on défend souvent la minorité. Ou est la différence ici?
    • [^] # Re: Pourquoi je trouves juste le lien déplorable.

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      Le problème est qu'il faut aller sur un lien pour comprenre.

      les hyperliens sont la base du web...

      Et TOUT LE MONDE N'À PEUT-ÊTRE PAS la possibilité de s'y rendre, car le proxy du boulot l'interdit.

      On y peut pas grand chose si tu es limité en accès web.
      C'est toi qui a le problème, pas Linuxfr. Donc pas la peine de rejeter la faute sur les autres. On veut bien te dépanner, mais il faut qu'au départ tu admettes que c'est toi qui a un soucis. Ne rejette pas la faute sur les autres.

      Merci de faire comme certains site qui ne sont valide que pour une_marque_de_S_E_ou_de_logicie.

      Je ne vois pas le rapport : le journal utilise une norme intéropérable : "a href=" est dans la norme HTML depuis, pfff... longtemps.

      Et puis, on défend souvent la minorité. Ou est la différence ici?

      Si l'auteur du journal avait recopié l'ensemble de l'article, Linuxfr serait susceptible d'avoir des problèmes judiciaires pour contrefaçon. Tu demandes la copie intégrale d'un article, chose interdite par la loi sans consentement des ayant droit.
      Je ne vois pas pourquoi une minorité ni une majorité d'ailleurs se permettrait de faire fermer Linuxfr.
      • [^] # Re: Pourquoi je trouves juste le lien déplorable.

        Posté par . Évalué à 3.

        Bien que les hyperliens soit la depuis longtemps, un court résumé , car il s'agit d'un journal, n'aurait pas été mal.

        Effectivement je peux bien entendu faire un journal type 'bookmark' (ce que n'est pas ce journal) car pour toi les hyperliens sont la base du web, mais ce n'est pas très facile a lire ni souvent tres affriolant.

        Tu demandes la copie intégrale d'un article, chose interdite par la loi sans consentement des ayant droit.
        Dans tes rêves. Il veut comprendre, Un résumé est tout a fait possible.


        Je ne vois pas pourquoi une minorité ni une majorité d'ailleurs se permettrait de faire fermer Linuxfr.
        Et la tu délire.
    • [^] # Re: Pourquoi je trouves juste le lien déplorable.

      Posté par . Évalué à 5.

      Vois ça avec ta boite, t'as négocié pour qu'ils laissent passer dlfp ?
  • # Tout à fait et alors ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Je suis d'accord, Internet est anarchique.

    Par contre, si lui s'en désole, on peut aussi s'en réjouir si on croit que l'anarchie est un bon mode de fonctionnement pour la société. Y'a qu'à voir toutes les réactions épidermiques des lobbies installés qui voient perdre leur place au profit de plus petits et plus nombreux !

    Après, c'est vrai que je comprend ce pauvre Monsieur qui a dû réussir à ne s'entourer que de gens cultivés et intelligents durant sa carrière et qui se rend compte que, maintenant, tout un chacun, même l'homme de la rue, qu'il avait pu éviter jusqu'ici, ose prendre la parole sur un espace public. C'est terrible.

    Vive Internet. Vive l'anarchie.
    • [^] # Re: Tout à fait et alors ?

      Posté par . Évalué à 2.

      tout un chacun, même l'homme de la rue, qu'il avait pu éviter jusqu'ici, ose prendre la parole sur un espace public


      Ouaip, du coup le problème de pose différemment, ce n'est plus la diffusion qui limite, c'est le bruit.

      Le problème ce n'est plus de prendre la parole, c'est de se faire entendre ... et j'ai comme l'impression qu'au final il y arrive encore très bien, si on en croit le nombre de commentaires de ce journal.
      • [^] # Re: Tout à fait et alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Ouaip, du coup le problème de pose différemment, ce n'est plus la diffusion qui limite, c'est le bruit.


        Exactement, le bruit limite, ça été assimilé par tous les organes de propagande depuis Goebbels. Les travaux de Noam Chomsky à ce sujet sont d'ailleurs extrêmement intéressants.

        Et jusqu'ici, nous avions du bruit créé volontairement donc qu'on ne peut plus appeler du bruit, ça s'appelle de la désinformation. Il n'y a qu'à voir les chaînes télé et radio d' "information" toujours plus nombreuses mais sans pour autant augmenter l'information utile.

        Dans le cas d'Internet, par contre, ce bruit est créé par tous les quidam qui s'expriment dans un espace commun. Alors, bien sûr, les possédants, les propagandistes ont aussi accès à cet espace mais ils sont proportionnellement moins nombreux. Donc leur bruit diminue. D'où les réactions des diffuseurs de contenu, journaux classiques et autres anciens vecteurs de propagande.

        D'ailleurs pour comprendre à qui Internet, il n'y a qu'à voir qui s'en plaint: les (mauvais) journalistes, les vendeurs de culture, les états totalitaires, etc.

        N'est-ce pas une preuve de l'utilité d'Internet ?
        • [^] # Re: Tout à fait et alors ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Bof, le bruit dilue aussi bien la "bonne" information que la "mauvaise" information, quoi que tu mettes derrière la bonne ou la mauvaise info, et de qui elle émane. Ce qui est évidemment très subjectif.
  • # Un bon billet à ce sujet sur transnet :

    Posté par . Évalué à 1.

    'Face à l'auteur du culte de l'amateur" : http://pisani.blog.lemonde.fr/2007/08/23/face-a-lauteur-du-c(...)

    Je partage complètement son avis (transnet) à savoir que les média traditionnels vont s'empresser de lui dresser des lauriers parce qu'il s'en prend à ce qui les remets en question : la culture participative rendue plus facile par internet

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.