Journal quand une commune fait la promotion des logiciels proprio sous couvert de solidarité

Posté par  (site Web personnel) . Licence CC By‑SA.
Étiquettes :
24
7
déc.
2020

Dans ma commune, la municipalité a présenté à toutes les associations un outil XXXXX, dont je ne citerai pas le nom pour ne pas leur faire de la pub. Il s'agit d'un "site proposant aux associations des logiciels et équipements informatiques, formations et ressources numériques à tarifs solidaires." Or quand on ouvre le site, on ne trouve que des logiciels propriétaires à tarif promotionnel. Donc, je me suis un peu énervé auprès du comité association et vie culturelle en leur disant qu'on pouvait faire la même chose avec des logiciles libres.
L'APRIL a encore du travail.

  • # l'APRIL en a peut-être déjà parlé

    Posté par  . Évalué à 10.

  • # Démarchage commercial auprès de la mairie

    Posté par  . Évalué à 10. Dernière modification le 07/12/20 à 11:29.

    Je ne sais pas quelle est la taille de la municipalité, mais peut-être qu'elle n'a pas les moyens d'avoir un conseiller au numérique. Du coup un simple démarchage de la part de XXXXX et un employé de mairie qui se dit "ah tiens c'est pas mal ça" et transmet.

    A toi de faire une contre proposition :)

    En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

    • [^] # Re: Démarchage commercial auprès de la mairie

      Posté par  . Évalué à 5.

      Salut,

      Tu connais libreassociation ? Le but c'est de promouvoir le libre dans les associations. Y'a une liste mail assez active… Y'a un guide qui a été édité et tenu à jour : Guide libreasso

      Ça peut aider pour faire une contre proposition.

    • [^] # Re: Démarchage commercial auprès de la mairie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 6.

      mail envoyé à l'élu qui a diffusé cette info

    • [^] # Re: Démarchage commercial auprès de la mairie

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Je ne sais pas quelle est la taille de la municipalité, mais peut-être qu'elle n'a pas les moyens d'avoir un conseiller au numérique.

      J'ai pris le contre-pied dans ma commune, qui n'a clairement pas les moyens d'avoir un conseiller au numérique. Je vois bien passer les commerciaux de trucs proprio ici et là dans la zone… Donc, avant qu'ils s'installent, j'ai monté une asso avec quelques amis libristes, et on est allé proposer nos services au maire et à la communauté de commune. Ils sont tous contents d'avoir des "gens qui s'y connaissent" pour leur débroussailler les offres d'informatiques et on va faire de la pub aux CHATONS pour les services dont ils ont besoin. On n'est pas tendre sur certaines solutions, tout en restant réaliste par rapport à leurs besoins (on ne va pas leur faire basculer tous les postes sous Linux… du moins pas tout de suite !). C'est tout neuf, mais on sent bien le soulagement des divers élus et personnels de mairie à avoir des interlocuteurs qui n'ont rien à vendre (on présente les alternatives, mais on ne vend pas "nos" produits) et qui peuvent les aider à comprendre. D'autant plus qu'il y a des consignes de l'état pour développer le numérique et qu'il n'y a pas les moyens, dans les petites communes, pour bien comprendre quoi faire.

      C'est une sorte de lobbying assumé. Ça ne demande pas tant de temps que ça : papoter un peu avec les gens, écouter leurs besoins, et vu qu'on connaît assez l'informatique et les enjeux du libre, ça ne demande pas de préparer beaucoup de choses en amont. Je pense que c'est une super tactique dans les petites et moyennes communes. C'est probablement plus complexe dans les grandes villes, il y a plus d'enjeux financiers donc faut probablement plus de temps de lobbying pour être efficace ;)

      • [^] # Re: Démarchage commercial auprès de la mairie

        Posté par  . Évalué à 7.

        C'est une sorte de lobbying assumé.

        Ça en est. Et c'est très bien. La population ne fait pas assez de lobbying. Dans notre domaine quelques groupes existant (la Quadrature en est le parfait exemple), mais ne touche pas les collectivités locales.

        Bravo pour l'initiative, pour moi c'est la meilleure attitude à avoir : expliquer qu'il existe des alternatives. Ensuite c'est chacun qui voit, mais au moins il n'est pas enfermé dans un paradigme.

        En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # bof

    Posté par  . Évalué à 2.

    des logiciels propriétaires à tarif promotionnel

    C'est quoi la liste ?
    Existe-t-il des alternatives crédibles en libre ?
    Il y a du support dans les licences proposés ?
    De l'hébergement ?
    Des sauvegardes ?

    Bref, scandale… ca dépend

    • [^] # Re: bof

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 10.

      Oh, rien de bien méchant:juste MS Office 365, Zoom, Windows, Skype, Outlook
      Non, non, il n'existe rien d'équivalent en libre …

      • [^] # Re: bof

        Posté par  . Évalué à -8.

        Effectivement, il n'y a rien d'équivalent niveau qualité pour le grand public en libre.

        • [^] # Re: bof

          Posté par  . Évalué à 4.

          Essaye d'être un peu plus précis pour ne pas te faire moinsser, parce que ce que tu dis n'est pas faux (comme ckiller) : il n'y a rien d'équivalent sans changer un peu d'interface utilisateur et sans changer de formats d'échange niveau qualité — à moins de faire appel à quelques petits artisans du libre qui seront bien sûr plus chers que la solutions MS — pour le grand public en libre.

          Oui, compter sur des bénévoles pour faire une plateforme pérenne, avec une politique de gestion et de conservation des données respectueuse et fiable à long terme, hébergées pas trop loin, avec des gens pour faire le support derrière quand il faut, c'est effectivement impossible.

          Après avoir édicté ça, on peut commencer le débat sur quels sont les moyens qu'on met, les compromis qu'on fait, c'est quoi la vision à long terme pour pérenniser les solutions alternatives à MS, etc.

          • [^] # Re: bof

            Posté par  . Évalué à -1.

            Oh tu sais, dès le moment où je dis un peu de mal du libre ou du bien de MS je me fais moinsser, partant de là prendre des pincettes ne sert à rien.

      • [^] # Re: bof

        Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4. Dernière modification le 08/12/20 à 18:36.

        De l’importance de l’utilisation des smileys pour faire passer l’ironie :

        Effectivement, il n'y a rien d'équivalent niveau qualité pour le grand public en libre ;P
        (n’évoquons par exemple pas Libre Office, Jitsi, Ubuntu, Mumble, Thunderbird…)

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.