Journal Consultation publique de la CNIL sur les bannières de cookie

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa.
32
21
fév.
2020

Il devient quasiment impossible de naviguer sur le web sans être tracé par des dizaines, voire des centaines d'entreprises publicitaires. 74% des sites web utilisent des cookies tiers, avec une moyenne de 20 trackers par site (40 pour les sites d'information !).

Cette collecte d'information massive, en plus d'être incompatible avec les principes du libre, pose des sérieux problème de société, comme la possibilité de manipuler des élection (scandale Cambridge Analytica), ou les discriminations aux assurances.

La CNIL a lancé le mois dernier une consultation sur les cookies et autres traceurs. Comme une association de publicitaires a lancé une campagne de communication pour inciter les publicitaires à participer en masse, il est important de contrebalancer cela par une mobilisation en faveur de la vie privée.

Il ne reste que quelques jours pour participer, profitez-en ! Cela peut aller du commentaire à la simple notation des réponses présentes.

PS: pour rappel, ce que les législateurs appellent « cookies », c'est toute technologie de stockage (cookie technique, web storage etc.), et cela exclue les cookies fonctionnels (par ex votre PHPSESSID).

  • # On vote où ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 6 (+4/-1).

    Je viens de m'inscrire sur le site de la CNIL.
    Je vais sur la page de la consultation.
    J'ouvre le premier lien
    Je vois qu'il y a 444 votes… et aucun moyen de voter. Magnifique.

    En plus le site est d'une lenteur… !

    S'ils ont désactivé le vote pour une raison quelconque, ce n'est pas indiqué.

    • [^] # Re: On vote où ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+2/-0).

      Il faut cliquer sur « contribuer » pour voir les commentaires.
      On peut voter pour chaque commentaires, pas pour les articles eux-mêmes.

  • # Y a des perles

    Posté par . Évalué à 10 (+21/-0). Dernière modification le 21/02/20 à 21:10.

    C'est drôle comme on repère facilement les publicistes. Je cite :

    Fin de la gratuité du net?
    Je ne connais personne qui vous dira qu'il aime la publicité. La publicité est intrusive par nature, et encore plus quand le produit proposé ne correspond pas à vos attentes. Maintenant n'oublions pas que la publicité digitale et donc les traceurs dont la CNIL nous parle ici financent l'accès gratuit à des contenus et des services. Le risque n'est-il pas avec cette recommandation de voir les éditeurs nous faire payer ces mêmes contenus et services car sans l'argent de la pub par quel autre moyen autre que celui de nous faire payer l'accès vont-ils continuer à financer leurs journalistes et employés etc? A part nous faire payer je ne vois pas. Tout le monde a-t-il les moyens de payer des dizaines d'euros par mois pour accéder à l'information? N'y a t il pas ici un risque pour notre démocratie alors que les fake news pullulent déjà? l'accès gratuit à l'information pour tous, c'est aussi la garantie de la liberté d'expression. Je trouve cette recommandation liberticide…

    Le pauvre chaton qui va perdre son web gratuit. Mais comment fait linuxfr pour financer ses contenus de qualité sans pub ?!

    Et les infographie du collectif sont trop drôle:
    Collectif pour les Acteurs du Marketing Digital

  • # Les pauvres chous vont perdre leur taf

    Posté par . Évalué à 10 (+32/-0).

    Rappel des conséquences qui seront dramatiques pour notre Industrie :

    La Cnil n’autorisera plus le cookie wall. Les éditeurs seront donc dans l’obligation de proposer le même contenu à l’internaute, que ce dernier accepte ou refuse le dépôt de cookie.
    Les sources de revenus publicitaires online vont ainsi considérablement chuter, entraînant une perte massive d’emplois (estimés à 200 000 en France – FEVAD) et de chiffre d’affaires (estimé 6 milliards d’euros – Observatoire Epub SRI) pour les acteurs du secteur et indirectement pour les e-commerçants.

    C'est vrai que la pub c'est une activité qui tire l'homme vers l'absolue et limite le réchauffement climatique, on a tout a gagner à ce qu'il y ait plus de gens qui bossent dedans. C'est triste toutes ces sentinelles de camps de prisonnier qui perdent leur job à la fin d'une guerre.

  • # Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

    Posté par . Évalué à 10 (+21/-5).

    Je commente uniquement la partie citée:

    Cette collecte d'information massive, en plus d'être incompatible avec les principes du libre […]

    Non, non, non et encore non. Vos principes certainement, mes principes probablement (et encore, ça reste à définir), mais pas les principes du libre.

    Entre ceux qui considèrent que faire des pépettes doit être incompatible avec le libre et ceux qui adjoignent au libre tout un tas de notions qui ne sont connexe au libre que dans l'esprit de certains commentateurs, je commence à en avoir marre.

    Le libre, c'est un ensemble de libertés, plus ou moins différents suivant les définitions. Que ces libertés soient accordé par idéal politique ou par pragmatisme, l'essentiel est là, c'est un ensemble de libertés rattachés au logiciel ou aux œuvres. Ce n'est en aucun cas des considérations politiques sur le respect de la vie privée, sur le comportement de la société et de la monétisation à outrance du contenu.

    • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

      Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+10/-8).

      Le fait de ne pas pouvoir ouvrir une page web sans charger des dizaines de scripts obfusqués et rendus difficiles à bloquer, ça n'a rien à voir avec les fondamentaux du logiciel libre ?

      Je comprends que ça puisse sembler une déformation du concept. Pourtant il me semble que ça revient au même : je me retrouve à exécuter sur ma machine du code sur lequel je n'ai pas le contrôle, et dont le code source est, sinon inaccessible, rendu très difficile à lire.

      • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

        Posté par . Évalué à 10 (+9/-0).

        Je ne sais pas si c'est volontaire, mais là tu ne parle pas de la collecte. Je ne réagissais uniquement à phrase citée.

        Je vais donc reposer la question:

        En quoi la collecte d'information est-elle incompatible avec les principes du libre ?

        • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

          Posté par . Évalué à -1 (+3/-5).

          En quoi la collecte d'information est-elle incompatible avec les principes du libre ?

          lorsque cette collecte est cachée et/ou incontournable par exemple ?

          ça dépend bien sur de quelle liberté on parle, celle du public ou celle des publicistes

          Envoyé depuis mon Archlinux

          • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

            Posté par . Évalué à 6 (+5/-0).

            Je pense que c'est bien là le coeur de la discussion. En quoi le fait de cacher la collecte et/ou le code est inhérent même à la collecte d'information ?

            On peur très bien utiliser du code libre non obfusqué pour faire ça, je ne vois pas ce qui bloque… On me chuchotte même que ça existe déjà

          • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

            Posté par (page perso) . Évalué à 10 (+15/-4). Dernière modification le 22/02/20 à 13:09.

            lorsque cette collecte est cachée et/ou incontournable par exemple ?

            Ce qui est rigolo avec pas mal de "libristes", c'est qu'ils ne comprennent pas que le libre est la pour s'affranchir de leur idéologie (genre "cette collecte est cachée et/ou incontournable est pas bien").

            Le libre est exactement l'inverse de ce que vous fantasmez : il est la pour vous empêcher de limiter la licence que vous fournirez à des gens que vous n'aimez pas (qui ne font pas comme vous voulez).

            je suis aussi pour libérer la vente d'armes car il est bien connu que les armes ne tuent pas, ce sont les hommes qui tuent :-)

            Tu essayes de caricaturer, mais en fait tu n'arrives pas à comprendre le libre : le libre t'interdit exactement d'interdire aux méchants qui feraient une bombe nucléaire pour tuer des millions de gens. C'est la loi qui l'interdit, donc c'est au final interdit, mais le libre dit exactement que toi tu n'as pas le droit d'interdire que ce que tu fais ne soit pas utilisable par ces "méchants".

            Bref, belle démonstration que vous n'avez pas compris le libre quand vous défendez "Cette collecte d'information massive, en plus d'être incompatible avec les principes du libre" : le libre est tout le contraire, cette collecte d'information massive est compatible avec les principes du libre (qui sont de ne pas exclure ceux qu'on n'aime pas, donc autorise explicitement cette compatibilité : qu'est-ce qui est difficile à comprendre dans "pour tous les usages"?).
            En fait, j'ai l'impression que vous n'aimez pas le libre en réalité, vous affichez aimer le libre pour être dans le mouvement "in" mais vous vous cachez ce qu'il est (une interdiction d'interdire et c'est tout).

            ça dépend bien sur de quelle liberté on parle, celle du public ou celle des publicistes

            Ou comment ne rien comprendre au libre : la liberté du libre est pour celui qui reçoit. le libre se fout complet et ne fait aucune différence entre "public" ou "publiciste". Si tu veux faire une différence, tu te dois afficher ne pas aimer le libre, il faut assumer… Saloperie de libre qui est "trop" tolérant face aux intolérants :) (en réalité c'est ce qui fait tout son plaisir…).

            PS : je ne dis pas que la collecte massive est bien, juste qu'elle est compatible avec le libre car le libre est pour tous les usages donc y compris cet usage.

      • [^] # Re: Il faut arrêter d'utiliser le libre comme cela vous semble

        Posté par . Évalué à 10 (+10/-2).

        Je comprends que ça puisse sembler une déformation du concept.

        C'est plus qu'une déformation, c'est un hold-up ! Le seul vrai principe du libre… C'est la liberté. Y compris celle de faire des pages web avec des bons morceaux de cookie a l'intérieur.

        Toute volonté moralisatrice ou autre de limiter cette liberté est justement contraire au principe du libre.

  • # Sur le recueil du consentement via les navigateurs

    Posté par (page perso) . Évalué à 3 (+0/-0). Dernière modification le 22/02/20 à 13:41.

    https://www.cnil.fr/fr/sujet-de-discussion/sur-le-recueil-du-consentement-les-navigateurs-article-9

    C'est intéressant, mais il ne faudra pas que cette série d'actes de consentement, qui, cumulés, peuvent représenter un segment important de temps, soit prisonnier du navigateur.
    Si cela devait être mis en place, il faudrait que ce soit standardisé et exportable, avec une obligation pour les éditeurs de navigateur de s'y conformer

    • [^] # Re: Sur le recueil du consentement via les navigateurs

      Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0).

      Je me suis inscrit (ça a été compliqué) et g posté ma suggestion.
      Vous pouvez voter dessus !

    • [^] # Re: Sur le recueil du consentement via les navigateurs

      Posté par . Évalué à 2 (+1/-0).

      Cet article 9 semble ignorer volontairement l’existence de l'en-tête DNT (Do Not Track) qui est déjà paramétrable dans la plupart des navigateurs.

      Morceaux choisis :

      La Commission a rappelé […] que les paramétrages du navigateur ne peuvent, en l'état de la technique, permettre à l'utilisateur d'exprimer la manifestation d'un consentement valide.

      les navigateurs […] pourraient à terme intégrer des mécanismes de recueil du consentement […] pour que celui-ci informe les sites de leurs préférences

      Ce serait étonnant que la CNIL n'ait pas connaissance de l'existence de DNT donc je suppose qu'elle considère DNT comme trop binaire. Probablement que de nombreux internautes aimeraient avoir la liberté de pouvoir configurer leurs préférences de traçage site Web par site Web.

      • [^] # Re: Sur le recueil du consentement via les navigateurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 4 (+1/-0). Dernière modification le 23/02/20 à 10:26.

        Probablement que de nombreux internautes aimeraient avoir la liberté de pouvoir configurer leurs préférences de traçage site Web par site Web

        Je ne crois pas, cela me semble très improbable ? C'est même de là que vient toute la complexité actuelle (autant de bannières que de sites)

        J'imagine plutôt qu'il faut bien "donner des gages aux lobbies"

      • [^] # Re: Sur le recueil du consentement via les navigateurs

        Posté par (page perso) . Évalué à 2 (+1/-0).

        DNT est généralement considéré comme un échec (en absence de contrainte légale, les sites l'ignorent juste).
        Le fait d'ajouter une version plus détaillée de DNT à la régulation ePrivacy a été discuté (cf par ex. ici (en)). Je ne sais pas trop où en sont les discussions (nul part a priori, la régulation ePrivacy n'a pas l'air d'avancer). Je suis sûr d'être tombé sur une spec détaillée, je suis un peu triste de pas la retrouver, là.
        Mais oui, c'est bien à ça que la CNIL fait référence ici.

  • # Encore un publiciste

    Posté par (page perso) . Évalué à 1 (+1/-2).

    Cookies are delicious delicacies

    Un LUG en Lorraine : https://enunclic-cappel.fr

  • # CPA

    Posté par . Évalué à 5 (+3/-0). Dernière modification le 22/02/20 à 19:49.

    C'est marrant quand tous les commentaires de la CPA oscillent entre 120 & 160 avis positifs et une vingtaine de négatifs, alors que tous les autres commentaires ont du mal a dépasser les 20 avis (positif & négatif).

    • [^] # Re: CPA

      Posté par . Évalué à 4 (+3/-0).

      CPA ?

      • [^] # Re: CPA

        Posté par . Évalué à 4 (+5/-1).

        Comité des publicitaires agressifs aussi connu sous le nom de
        Collectif pour les Acteurs du Marketing Digital
        Cf l'association de publicitaires mentionné dans le journal.

  • # Pub ciblée

    Posté par (page perso) . Évalué à 5 (+3/-0).

    Il y a une estimation de l'efficacité de la pub ciblée par personne par rapport à une pub ciblée plus grossièrement (en fonction du site consulté par exemple) ?

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.