• # joliment dit

    Posté par  . Évalué à 2.

    L’ “open source” fait son apparition en 1998 pour s’émanciper de la notion de gratuité

    je pense qu'il y a une erreur le libre n'est pas gratuit, il est libre d’être gratuit et payant la seul contrainte étant le partage du code source librement.

    mauvais constat au debut de l'article ca biaise un peu la suite

    • [^] # Re: joliment dit

      Posté par  (Mastodon) . Évalué à 2.

      En 1998, si.

      En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

      • [^] # Re: joliment dit

        Posté par  . Évalué à 4.

        en 1998, la FNAC vendait des boites de Redhat 5.2 et pourtant, Redhat était libre

        C'est notamment l'échec de ventes de boites qui a fait qu'ils se sont tourné uniquement vers les serveurs :

        le marché bureautique n'était pas prêt à acheter des boites de distributions linux

        https://cdn.mgig.fr/2018/10/mg-811ece67-6ac5-4402-9c64-full.jpg

        • [^] # Re: joliment dit

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 3.

          1998 ? Ce n'est pas vers cette époque que Mandrake vendait des boîtes de sa distribution en magasin, avec le succès que l'on sait qui lui a valu de se faire anéantir par de pseudo-investisseurs à l'aide d'un P-DG piégé ?

          « IRAFURORBREVISESTANIMUMREGEQUINISIPARETIMPERAT » — Odes — Horace

        • [^] # Re: joliment dit

          Posté par  (Mastodon) . Évalué à 3. Dernière modification le 26/11/21 à 17:28.

          en 1998, la FNAC vendait des boites de Redhat 5.2 et pourtant, Redhat était libre

          Oui mais tu payais le produit physique, pas la distrib. RedHat 5.2 était bien gratuit (en libre téléchargement).

          En théorie, la théorie et la pratique c'est pareil. En pratique c'est pas vrai.

  • # Conflits d'intérêt ! Prise illégale d'intérêts ?

    Posté par  . Évalué à 3.

    Y en a qui népotise pas joli joli dans le coin ;)

    Auteur : Cédric Sibaud, Directeur associé OpenStudio, éditeur du cms open source thelia

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à celles et ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.