Lancement de Debian Common Core

Posté par (page perso) . Modéré par Florent Zara.
Tags : aucun
0
11
août
2005
Debian
Depuis plusieurs mois le net bruissait de rumeurs à propos d'une initiative lancée par Ian Murdock (initiateur de Debian et patron de Progeny) afin de mutualiser le travail des distributions basées sur Debian. Celle-ci vient finalement de voir le jour sous la forme d'une alliance et porte le nom de DCC (Debian Common Core).

Le but est de se baser sur une release stable (Sarge) et de respecter la spécification LSB 3.0 (Linux Standard Base) afin de procurer à toutes les distributions impliquées un coeur commun. Cela permettra d'éviter la duplication des efforts pour se concentrer sur les éléments qui font vraiment la différence et l'originalité de chacune. La grande vision futuriste de Ian Murdock a toujours été une distribution commune minimale et un ajout de composants à la carte : c'est le système "Componentized Linux" et il semble bien que le Debian Core Consortium soit une avancée vers ce schéma mutualiste.

Pour l'instant la liste des participants est la suivante : credativ, KNOPPIX, LinEx, Linspire, MEPIS, Progeny, Sun Wah, UserLinux et Xandros.

Un dépôt commun de logiciels va être mis en place qui comprendra un ensemble unifié d'améliorations diverses, de corrections de bugs et de mise à jours de sécurité. À partir de ce dépôt de base chaque participant pourra ajouter ses propres éléments.

De plus, afin d'assurer l'évolution aisée du coeur commun, une aide sera apportée au projet Debian afin de soutenir un rythme de sortie prévisible de ses versions stables. Quelques réflexions :

On peut noter qu'à part KNOPPIX, il n'y a pas pour l'instant d'acteurs majeurs (au sens de très populaire) du monde Linux dans le consortium. L'absence d'Ubuntu notamment semble très regrettable. Peut-être que sa nature plus orientée desktop et son choix de se baser sur Sid l'empêche de se rallier ?

On avait également parlé d'un ralliement de Mandriva (avec un passage vers les paquets.deb) mais cela ne semble plus à l'ordre du jour… ou bien n'était-ce qu'une rumeur non fondée ?

D'autre part comment s'assurer d'un rythme de release stable de la part du projet Debian qui est toujours partisan du système "ça sort quand c'est prêt" ?
  • # mais il en manque un !!!

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    il manque ubuntu !

    non ??

    domage /o\
    • [^] # Re: mais il en manque un !!!

      Posté par . Évalué à 7.

      En effet, pas d'Ubuntu... Ubuntu aurait-il décidé de vivre sa vie de son côté? Rejoindra t'il le train plus tard le temps que les autres se soient mis d'accord sur la norme?

      En tout cas, ça fait longtemps pour ma part que j'attendais de voir le monde Debian s'organiser autour d'une norme parmettant une meilleure compatibilité des packages. Si l'initiative se concrétise, Debian et ses dérivés adhérents à la norme pourraient se faire une grosse place dans le monde professionnel.
      • [^] # Re: mais il en manque un !!!

        Posté par . Évalué à 1.

        Oh la bonne nouvelle !

        Tout à fait d'accord..

        Je suis vraiment content d'apprendre que Debian va enfin s'organiser de cette façon...Quant à Ubuntu, j'espère vraiment qu'elle va rejoindre la marche.... Ce serait bien dommage qu'une distribution aussi populaire ne partitcipe pas au projet.

        <avispersonnelnengageantquemoibiensur>

        Ce qui montre bien que dans le monde du libre, on est plus intellingent que dans le monde propriétaire au chacun cherche à imposer son standard et réduit ainsi l'interopérabilité !

        </avispersonnelnengageantquemoibiensur>

        Je pense effectivement comme toi que ceci peut aidé Debian (et dérivés adhérents à la norme) à se faire reconnaitre dans le monde professionnel.

        Le seul problème qui persiste(era ?) est à mon avis, la lenteur du système, ça sort quand c'est près....
  • # MEPIS pas un acteur majeur ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 8.

    On peut noter qu'à part KNOPPIX, il n'y a pas pour l'instant d'acteurs majeurs [...]


    Et MEPIS alors ? ;-)
    Il suffit d'aller faire un tour sur distrowatch pour s'en rendre compte.
    Perso, j'ai failli y passer ... et puis non ^^

    En tout cas bonne initiative :-)
    • [^] # Re: MEPIS pas un acteur majeur ?

      Posté par . Évalué à 3.

      Perso, j'ai failli y passer ... et puis non ^^

      pourquoi non ? (pour info personnelle)
      • [^] # Re: MEPIS pas un acteur majeur ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'ai trouvé plus de doc pour kubuntu, et je cherchais quelquechose de moins commercial et plus communautaire par rapport à Mandriva (que j'utilise encore aussi).
        • [^] # Re: MEPIS pas un acteur majeur ?

          Posté par . Évalué à 2.

          Pourtant kubuntu est jeune, l'intégration n'est pas encore nikelle, ce sera sans doute le cas pour la breezy, tandis que MEPIS est déjà plus ancienne et sans doute mieux finie. Je souligne ma méconnaissance totale de MEPIS hein.
          • [^] # Re: MEPIS pas un acteur majeur ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Oui (K)Ubuntu est jeune mais semble bien avoir supplanté Mepis sans doûte parcequ'elle est beaucoup plus axé communautaire et moins commerciale.
  • # sorties prévisibles ????

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    moi je retiens ça :
    [...]une aide sera apportée au projet Debian afin de soutenir un rythme de sortie prévisible de ses versions stables.


    et alors là je suis sur "le cul" :) Mais entre ce qui se dit et se qui se fait, il y a souvent un grande différence.

    http://damien.pobel.fr

    • [^] # Re: sorties prévisibles ????

      Posté par . Évalué à -1.

      L'un des pricipaux problèmes de Debian est son rythme de sortie imprévisible.

      Pour y remédier rien n'empêchera le consortium de fournir matériels et dévellopeurs à la distribution. Maintenant est ce que cela suffira, rien n'est moins sûr, car les mainteneurs ont une certaine prédilections à se lancer dans des discussions auss stériles qu'inutiles qui empêchent un travail productifs.

      • [^] # Re: sorties prévisibles ????

        Posté par . Évalué à 10.

        C'est aussi un des avantages de Debian, dont les sorties sont prévisibles : elles sortent quand c'est prêt.

        C'est comme la cuisine, un bon cuisto ne sort pas son plat à la minuterie, il le sort quand c'est prêt. Y a qu'au fastfood que ça sort à la minuterie, commerce oblige, beurk.
        • [^] # Re: sorties prévisibles ????

          Posté par (page perso) . Évalué à 9.

          > C'est comme la cuisine, un bon cuisto ne sort pas son plat à la minuterie, il le sort quand c'est prêt.

          Euh.. il a tout de même une limite de temps.. Attendre trois plombs pour pouvoir manger, ça le fait pas.

          Donc debian ne fait pas comme les cuistos. Sinon on attendrait pas trois ans pour avoir une nouvelle release stable. Il suffirait juste qu'ils fassent une roadmap décente, aux objectifs atteignables à moyen terme.
        • [^] # Re: sorties prévisibles ????

          Posté par . Évalué à 8.

          C'est aussi un des avantages de Debian, dont les sorties sont prévisibles : elles sortent quand c'est prêt.
          C'est comme la cuisine, un bon cuisto ne sort pas son plat à la minuterie, il le sort quand c'est prêt. Y a qu'au fastfood que ça sort à la minuterie, commerce oblige, beurk.

          Mais il y a beaucoup de gens (surtout la jeune génération) qui préfèrent aller au fastfood. Ca n'est pas seulement une question de finances. C'est aussi une question de commodité.

          Pour les distribs, c'est un peu pareil : chacun décide s'il préfère une grande qualité, un fort dynamisme, ou un compromis des 2.

          Changement de sujet : Cette idée de convergence des Linux vers un "coeur minimaliste commun", je ne sais pas pour vous, mais moi je trouve ca bien :o)
          • [^] # Re: sorties prévisibles ????

            Posté par . Évalué à 2.

            ouai que tout le monde bosse sur la meme base, que le monde opensource bosse ensemble pour les fondations, je crois que c'est un beau rève et en plus qui ferait gagner beaucoup de temps.

            Ca serais peut etre aux prix de la diversite, il faudrait garder gentoo/LFS pour une distrib baser entierement sur les sources... c'est deux la regorges de docs passionnantes et formatrices sur le BEGIN du commencement.

            Personnellement j'ai toujours voulu savoir comment s'etait fait dedans... c'est pour ca que je m'y suis interesser autant dailleur...
          • [^] # Re: sorties prévisibles ????

            Posté par . Évalué à 1.

            Le "coeur minimaliste commun" me semble être une excellente idée mais malheureusement, je pense que ce n'est pas pour aujourd'hui car ce grand projet, s'il a lieu sera plutot difficile à mettre en place.
          • [^] # Re: sorties prévisibles ????

            Posté par . Évalué à 0.

            Je ne vois absolument pas en quoi le fait de mettre trois ans à preparer une release, en incluant, du coup, de tres nombreux et importants changements, est gage d'une meilleure qualité.

            Peut tu m'éclairer ?

            De nombreux projets libres choisissent, au nom de la qualité, justement, de faire des releases fréquentes (eg. le kernel linux, apache) voir fréquentes et prévisibles dans le temps (eg. Gnome, OpenBSD).

            Chaque release inclue alors un nombre limité de changements. L'attention de tout les developpeurs et testeurs porte sur ces changements car ils sont en nombre suffisament limité pour être listables et bien connus de tous. Si l'un de ces changements s'avere necessiter plus de travail (est trop buggué), il est "backouté" (enlevé) avant la release. Bref, des evolutions frequentes plutot que des revolutions, cela permet un travail très focalisé.

            Cette demarche permet en outre d'appuyer les developpements suivants sur des bases saines et bien établies, évitant de perdre du temps par exemple avec des bugs mysterieux lors de l'integration d'une nvlle version d'x.org parceque la version de gcc ou du kernel n'est pas encore bien au point (alors que si on a fait une release auparavant incluant le nouveau gcc, les bugs seront bien polis et/ou connus)...

            Je me souviens que pendant son cycle de developpement, Sarge a intégré successivement un gnome 2.2, puis un 2.4, puis un 2.6 (avec à chaque fois de nouveaux bugs, de nouveaux rapports de bugs etc.). Que de temps perdu, pour les devs et les testeurs ... à chaque fois je pensait qu'il s'agissait de la version qui sera intégré dans la release et je passer beaucoup de temps à tester ... tout ça bien sûr parceque la release tardait à venir ...

            D'autre part les analyses concernant ce problème de temps de release pour Sarge par des membres de la release team et des ftp masters évoquent généralement des problèmes d'infrastructure (serveur de compilation en panne, trop d'architectures, membres de la release team occupés sur ubuntu, etc.). En tout cas tout les developpeurs important (y compris les leaders sucessifs) s'accordent à reconnaitre qu'il y a là un problème majeur.
            J'ai l'impression que seuls les dévots Debian (non developpeurs) refusent encore de considérer le temps de dev de Sarge comme un problème, au nom du très falacieux et légerement sybilin "on release quand c'est pret" (btw: donne moi une definition, stp, du "c'est pret").

            Ceci dit sans préjuger de Debian, que je trouve d'excellente qualité. Mais elle ne le restera (de bonne qualité) qu'à condition que ses developpeurs et utilisateurs sachent être objectifs pour analyser les points faibles. En particulier le problème d'échéance des releases.
        • [^] # Re: sorties prévisibles ????

          Posté par . Évalué à -3.

          payes ton parallele foireux...

          pis bon, t'as beau etre le meilleur cuistot du monde, si ton steak est avarie quand tu le sers (alors qu'il etait tout frais decoupe du boeuf quand tu t'as commence a le cuire), bah ouala quoi..
        • [^] # Re: sorties prévisibles ????

          Posté par . Évalué à 1.

          Au restaurant, on décide du menu à l'avance (lorsqu'on prend commande), on change rarement de choix en cours de route, et la préparation est suffisament rapide pour que les produits soient encore frais lorsqu'ils sont servis ...
      • [^] # Re: sorties prévisibles ????

        Posté par . Évalué à 7.

        Je réagi sur ...sortie imprévisible....

        Je veux bien qu'une nouvelle version de distrib soit un coup médiatique.
        Seulement voilà, la moitié du temps si c'est pour retrouver grosso modo les même version de logiciels. Bon !

        Soit, il y'a une distrib qui tourne, pourquoi ne pas upgrader de manière progressive. Une fois le noyau, soit pour correction de bug, soit parce qu'il supporte mieux de nouveau driver etc...
        Idem pour les logiciels.
        J'ai toujours de la peine à saisir. Encore je peux comprendre pour Mandriva au vue du marketing, mais pour une Debian ???
        • [^] # Re: sorties prévisibles ????

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          C'est très simple : quand tu travaille sur un projet de distribution orienté vers une tâche précise dans le cadre d'un travaille associatif ou professionnel, tu ne va pas refaire une distrib complète, tu t'apuis sur ce qui existe déjà. Mais si la distrib que tu choisis qui fait comme tu le suggère (on met à jour une fois le noyau, une fois KDE.. au lieu de tout faire d'un coup), comment peux tu t'en sortir? Comment tu fais pour les retours de BUG si tu ne sais pas exactement les numéros de versions de chaque logiciel?

          J'ai déjà essayé de faire une distrib en utilisant l'installeur de progny qui s'appuyait sur la sarge avant même que celle ci ne soit stable. Et bien je peux te dire que c'est presque une perte de temps. Tu passes ton temps à essayé de voir quel paquet est cassé et ce qu'il faut faire pour pouvoir remédier au problème. Par contre maintenant que la sarge est stable, tu peux te préocuper de tes problèmes et non ceux de la distribution.
  • # mouai...

    Posté par . Évalué à 0.

    on savait que Ian avait les b..... du succès d'Ubuntu et de l'image de la Debian Historique qui en prennait un coup...

    d'autant que que progeny n'a pas non plus le succès que Ian attendait.

    Alors de la à y voir une raison de cause à effet
    c'est un pas que je ne franchirais pas,
    mais que je peux vous laisser franchir sans peine ;-)
    • [^] # Re: mouai...

      Posté par . Évalué à -5.

      Progeny a besoin de clients payants, contrairement à Ubutu qui est une Hobby coûteuse d'un milliardaire.

      Maintenant sans plaisanter, Debian a ces dernier temps montré que dans l'état actuel, une utilisation professionnelle n'est guère envisageable ( sortie de stable sans cesse repoussée, team de sécurité aux abonnés absents .....).
      • [^] # Re: mouai...

        Posté par . Évalué à 8.

        Erreur :

        ubuntu fait aussi du support et des prestations payantes, mais sous le nom de canonical : http://www.canonical.com/(...)
        • [^] # Re: mouai...

          Posté par . Évalué à -2.

          Rien ne les empêchent de proposer des prstations payantes. Mais ont-ils des clients........

          • [^] # Re: mouai...

            Posté par . Évalué à 1.

            la question est la meme pour progeny ;-)

            non plus serieusement, je me demande si ce genre de consortium a vraiment un interet à exister...

            m'enfin on vera, le temps nous le dira
          • [^] # Re: mouai...

            Posté par . Évalué à 10.

            Ben si ils se mettaient à proposer un support de qualité en Europe, je pense que je pousserais mes employeurs à prendre du ubuntu sur le desktop... Pour le moment, Ubuntu reste la distribution gratuite la plus viable sur le desktop que j'ai jammais rencontrée...
            • [^] # Re: mouai...

              Posté par (page perso) . Évalué à -2.

              Pour le moment, Ubuntu reste la distribution gratuite la plus viable sur le desktop que j'ai jammais rencontrée...


              Tu dis ça parce que tu n'es pas sous Mandriva !
              ^_^
              • [^] # Re: mouai...

                Posté par . Évalué à 3.

                ce fut sans doute le cas pendant longtemps (d'ailleurs à cette époque tout le monde cassait du mandrake, je devais etre l'un des rares à les soutenir (cf articles http://linuxfrench.net(...) )

                Aujourd'hui ce n'est plus le cas, la qualité générale du produit n'etant pas des plus stables...(la cooker est plus stable que la version stable, un comble !)

                Mais et j'espere que cela sera corrigé dans les prochaines versions grace à l'apport de connectiva

                enfin...
                • [^] # Re: mouai...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  "...je devais etre l'un des rares à les soutenir..."

                  franchement: tu le crois toi: à lire ces lignes on croirait que Mandrake gagne de l'argent grâce au "rare soutien d'Albert..."

                  Mandrake fait un excelent travail du coté "cliquodrome" et l'effort est verifiable depuis la 8.x.
                  pour avoir essayer les 2, la mandriva n'a meme pas encore à rougir de ubuntu (j'utilise kubuntu et mdk10.2+kde).
              • [^] # Re: mouai...

                Posté par . Évalué à 1.

                Tu dis ça parceque tu n'es pas sous Ubuntu ;)
                • [^] # Re: mouai...

                  Posté par . Évalué à 0.

                  meme pas j'ai des machines sous mda, suse, gentoo, debian et ubuntu ;-)

                  ouai une dizaine et alors ;-)
                  • [^] # Re: mouai...

                    Posté par . Évalué à -1.

                    et qu'est-ce qui te fait dire que j'ai pas fait mumuse avec mandrivadrake récemment ;)
                    • [^] # Re: mouai...

                      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                      Et Suse, t'as fais mumuse avec Suse?
                      • [^] # Re: mouai...

                        Posté par . Évalué à 2.

                        yep... j'ai utilisé SuSE à la maison de la version 5.3 à la 7.2 j'ai une dizaine de serveurs en SLES9 SP1 au boulot (et ça va pas tarder à augmenter), et j'ai aussi depuis peu une machine en 9.3 que j'utilise pour le développement à la maison... celà répond à ta question?
                        • [^] # Re: mouai...

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                          Oui, C'est interessant d'ailleurs, car quand j'ai fais mon évaluation perso pour mon desktop (Fédora core3, Ubuntu, mdk 2005, Suse 9.2), en remplacement de md, je me suis arreté sur Suse pour plusieurs raison (Integration de KDE, avec firefox ou openoffice par ex, finition, outils de confs graphique tres complets...).

                          Et en fait, j'avais pas trop accroché a Ubuntu a cause des outils de confs, et de Gnome (pas de guerre de religion, juste une question de gout). Par contre, je l'ai trouvé bien fini, comme suse, et a contrario de mdk. Mais j'ai pas trop compris du coup l'engouement sur Ubuntu, a part celle des débianiste/gnomiste qui voulais retrouver leurs habitudes sur un desktop.

                          Pour éventuellement ne pas rester con, pourquoi penses-tu que Ubuntu est plus adapté pour un desktop user et pro qu'une suse par exemple? Et au passage, pourquoi tant d'engouement sur Ubuntu?
                          • [^] # Re: mouai...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            l'engouement sur ubuntu, je pense que ca vient du fait qu'on a une debian testing (donc la qualite de la distrib qu'on connait), couple aux releases frequentes (donc on tord le cou au troll de sarge^W etch sortira jamais) et avec une position vis a vis du libre plus pragmatique (la par contre, on gagne un troll de compete).

                            Un installeur simplifie (pas de choix de wm etc.) qui le met presque a portee du pequin moyen.

                            apres, bah c'est une question de gout, hein, moi j'ai trouve ca pas mal a mettre sur la machine de mes parents, pas de prises de tete a faire 10 000 choix/configurer pleins de trucs de partout et on se retrouve avec un bureau plutot bien integre qui marche plutot pas mal.
                            Perso, j'hesite a la mettre chez moi (je suis sous debian testing depuis quelques annees).
                            J'hesite aussi a tester une Suse, mon frangin (pas trop geek, enfin pas geek linuxien en tout cas) en a installe une et ca m'a parut sympa pour ce que j'en ai vut.
                            En fait j'ai surtout pas trop envie de perdre du temps a reinstaller un os alors que j'ai quelque chose qui marche plutot bien chez ouam.

                            ca depend ce qu'on se fixe comme objectif, mais dans la serie "distrib pas trop mal foutue qui convient au gus de base", elle se place plutot bien je trouve.

                            ajoute a cela beaucoup de communication autour de la distrib, un multimillionnaire qui defraie la chronique regulierement et t'obtient un produit qui fait couler beaucoup d'encre.
                            • [^] # Re: mouai...

                              Posté par . Évalué à 4.

                              on a une debian testing

                              Ubuntu est dérivé de sid. Enfin plus precisément d'un snapshot de sid a un instant t. Bref, detail :)

                              une position vis a vis du libre plus pragmatique (la par contre, on gagne un troll de compete)

                              Troll que Mark Shuttleworth a violement assassiné pendant debconf. Il peut etre plus souple vis-a-vis du respect des DFSG en etant a l'exterieur de Debian, c'est l'une des raisons de ce choix, il veut que Debian reste strict vis-a-vis du respect des DFSG.

                              NB : ce poste est juste pour completer/corriger, rien de mechant ;)
                              • [^] # Re: mouai...

                                Posté par . Évalué à 1.

                                au temps pour moi pour la confusion sid/testing...
                                bon, l'idee reste la meme, comme tu dis detail.

                                meme en connaissant pas trop mal debian, je me perd dans tous ces sid/sarge/etch/testing/unstable/experimental..
                            • [^] # Re: mouai...

                              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                              > En fait j'ai surtout pas trop envie de perdre du temps a reinstaller un os
                              > alors que j'ai quelque chose qui marche plutot bien


                              Et après, on se demmande pourquoi tant de monde reste sur MS Windows
                              • [^] # Re: mouai...

                                Posté par . Évalué à 4.

                                ben ouais, mais t'es marrant billy boy, j'ai DEJA un systeme linux qui marche correctement.
                                Sachant mon pc me sert a autre chose que d'admirer un ecran en ascii art qui m'indique la progression de la copie des fichiers d'install du cd vers le disque dur, sachant que j'ai des preferences/bureau que j'ai mit du temps a elaborer, je fais quoi, je passe des journees a installer/configurer des systemes equivalents just4fun ?
                                tout ca pour eventuellement revenir au systeme que j'avais a la base?

                                Apres, si ton kiff c'est de mettre des galettes dans un lecteur cd et attendre qu'un processus automatise se termine tout seul, c'est toi qui voit..
                                • [^] # Re: mouai...

                                  Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                                  Le prends pas mal.

                                  On me l'avais fait aussi, et je me "vange" :-)
                                  http://linuxfr.org/comments/416388.html#416388

                                  Ce message m'avais fait réfléchir par contre.
                          • [^] # Re: mouai...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Et au passage, pourquoi tant d'engouement sur Ubuntu?


                            Simple à installer, pas de prises de tête inutiles, on va vite à l'essentiel... on se perd pas dans des tonnes de clicks.

                            En plus, ça évolue vite, tous les six mois on a une amélioration... Bref, c'est une distro pour enthousiastes qui ont envie de voir les évolutions des logiciels libres rapidement sans trop se compliquer la vie.

                            C'est très important d'avoir un projet qui bouge vite et intègre rapidement les dernières nouveautés, ça contribue à rendre Linux plus compétitif sur le desktop.

                            En plus, il y a des tonnes d'applications directement dispo depuis synaptic, sans avoir à chipoter avec des dépôts non officiels (au boulot, lorsqu'on me parle d'une application Linux qu'il faudrait que je teste, je fais directement un apt-get install et généralement, une minute plus tard j'ai le soft installé sur ma machine, alors que pour SuSE, il faut souvent beaucoup plus chipoter)

                            En plus, ubuntu est vraiment orienté utilisateur et n'incite pas à se lancer dans des chipotages...

                            Si je devais installer un PC sous Linux à une personne qui n'y connaît rien, je mettrais un Hoary, pas un Sarge. Eventuellement un Mandriva ou un SuSE, mais seulement si on me supplie.

                            En plus Ubuntu supporte officiellement l'AMD64 alors que Sarge n'intègre pas encore l'AMD64 dans sa ligne officielle.

                            Ok, comparativement à SuSE, il n'y a pas YaST, mais yast reste un outil très limité et souvent obscure (mais ça devrait s'améliorer avec le temps, si la communauté SuSE se développe un peu)...
                            En plus, les applications non-fournies par SuSE ne s'intègrent pas dans YaST (mais ça devrait aussi s'améliorer avec le temps, si la communauté SuSE se développe un peu)...
                            • [^] # Re: mouai...

                              Posté par . Évalué à 2.

                              En plus, il y a des tonnes d'applications directement dispo depuis synaptic

                              Par contre il faut tenir compte du fait que universe/multiverse n'ont pas de mises a jour de securité si j'ai bien suivi.

                              Si je devais installer un PC sous Linux à une personne qui n'y connaît rien, je mettrais un Hoary, pas un Sarge.

                              Je suis profondément debianeux, mais je fais pareil (surtout pour un portable) :o)

                              Ubuntu supporte officiellement l'AMD64 alors que Sarge n'intègre pas encore l'AMD64 dans sa ligne officielle.

                              A ce sujet, apres la release non-officielle par l'equipe du portage AMD, l'equipe Debian-security inclut les mises a jour de sécu pour celle-ci dans les DSA :
                              http://www.us.debian.org/News/2005/20050811(...)
                              Donc voila, Sarge pour AMD64, c'est pas officiel, mais c'est tout comme :)
                              • [^] # Re: mouai...

                                Posté par . Évalué à 2.

                                Par contre il faut tenir compte du fait que universe/multiverse n'ont pas de mises a jour de securité si j'ai bien suivi.
                                Universe et multiverse ne sont pas supportés avec le même niveau que le reste, Universe a une politique de mise à jour (ainsi qu'un dépôt officiel pour les m-à-j sécurité).

                                Sinon, j'avais vu la news pour Sarge et AMD64... mais je trouve tout de même que ça traîne trop... Je pense qu'un changement de philosophie chez debian serait une bonne chose (cfr mes posts à propos de la version debian "source")
                                • [^] # Re: mouai...

                                  Posté par . Évalué à 2.

                                  Bon, pour ce qui est des mises a jour de secu universe, c'est entre les 2. Extrait de http://www.ubuntulinux.org/ubuntu/components(...) :
                                  it comes with no guarantee of security fixes and support.
                                  Canonical does not provide a guarantee of regular security updates for software found in universe but will provide these where they are made available by the community. Users should understand the risk inherent in using packages from the universe component.


                                  Je pense qu'un changement de philosophie chez debian serait une bonne chose (cfr mes posts à propos de la version debian "source")

                                  Ton idee me semble assez bizarre quand meme. Je vais repondre a l'autre post.
                                  • [^] # Re: mouai...

                                    Posté par . Évalué à 2.

                                    Ce n'est pas parce qu'il n'y a pas de garantie qu'il n'y a pas de mise-à-jour. Il y a breezy-security/universe .
      • [^] # Re: mouai...

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        >Maintenant sans plaisanter, Debian a ces dernier temps montré que
        >dans l'état actuel, une utilisation professionnelle n'est guère
        >envisageable

        sans plaisanter ! !! :)

        Regarde un peu le milieu professionnel et sur le web !
        Qu'est ce qui est utilisé/déployé actuellement en France :
        Red Hat et Debian à 90 %. Le reste est anecdotique.

        Arrête un peu ton FUD s'il te plait.
        • [^] # le Web n'est que la partie visible du monde professionnel.

          Posté par . Évalué à -1.

          Si dans le petit monde de l'hébergement, les serveurs sous Debian sont légion, cela reste que la partie visible de l'iceberg.

          Ce n'est pas pour rien que l'annonce de l'adoption d'une solution basée sur Debian par les villes de Munich ou Vienne aient fait tant de bruit!. Dans la plupart des cas, les sociétés préfèrent des solutions certe chères mais éprouvés de RedHat, Suse (surtout en Allemagne) ou Mandriva en France.

          Il ne faut pas oublié que en ce qui concerne Munich étant donné la situation financière de la ville, la question du coût de la migration A surement pris le pas sur d'autrre conidérations.



          • [^] # Re: le Web n'est que la partie visible du monde professionnel.

            Posté par . Évalué à 10.

            Plutôt que "certe chères mais éprouvés " je dirais certifié, car il y a un certain nombre de logiciels pour lequels si tu veux profiter de la garantie et du support, tu es contraint de le mettre en place sur les versions certifiés. Cad le plus souvent RHEL3 et pas encore RHEL4 (SuSE ou Novell j'en ai jamais vu de mentions).
            • [^] # Re: le Web n'est que la partie visible du monde professionnel.

              Posté par . Évalué à 6.

              En effet, c'est une question de certification et de support...

              Tu ne vas pas mettre un Oracle sur un serveur debian car en cas de pépins, Oracle te dira "désolé, pas de support pour debian, démerdez-vous"... et les entreprises ont autre-chose à faire que de perdre du temps dans une guerre de religion.

              Les distros les mieux supportées par les grosses boîtes de soft sont pour le moment (en tout cas d'après ce que j'ai constaté) RHEL 2.1 suivie par RHEL3, RHEL4 et SLES9... SLES9 étant déjà beaucoup moins bien supporté que RHEL2.1.
          • [^] # Re: le Web n'est que la partie visible du monde professionnel.

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce n'est pas pour rien que l'annonce de l'adoption d'une solution basée sur Debian par les villes de Munich ou Vienne aient fait tant de bruit!.


            Pour autant que je me rappelles, quand ca a vraiment commence a faire du bruit pour Munich, a peu pres tout le monde etait persuadé qu'ils allaient passer a SuSE.
        • [^] # Re: mouai...

          Posté par . Évalué à 3.

          T'as les chiffres officiels en entreprise?

          Tu les sors d'où, ces 90%?
          • [^] # Re: mouai...

            Posté par . Évalué à 7.

            Il aurait du utiliser le chiffre magique: 80% (cf. http://www2.unil.ch/penombre/34/02.htm(...) ), d'un coup tout le monde aurait gobé.
            • [^] # 80% c'est rigolo

              Posté par . Évalué à 3.

              Oui effectivement c'est vraiment magique :)

              - 80% des nouveaux utilisateurs de Linux installent Ubuntu

              - 80% des commentaires interressants de Linuxfr sont systèmatiquement "moinssés" parce qu'ils ne vont pas dans le sens de 80% des geeks qui écument ces forums et qui "moinssent" non pas parce que celà manque de pertinence, mais tout simplement parce qu'ils ne sont pas d'accords

              - 20% (attention c'est un 80% déguisés) des utilisateurs de linuxfr trouvent cet état d'esprit dommage et de toute façon cliquent quand même pour voir pourquoi le commentaire à été moinssé

              - pour s'en convaincre, il suffit de lire 80% des posts non affichés de cet articles....

              ... et de se dire que 80% des gens qui vont lire ce post vont cliquer sur "inutile" comme des bourrins :-)

              Mais je m'en moque c'est rigolo !
              • [^] # Re: 80% c'est rigolo

                Posté par . Évalué à 3.

                ... et de se dire que 80% des gens qui vont lire ce post vont cliquer sur "inutile" comme des bourrins :-)
                mais non!!!
                pour la simple et bonne raison que 80% des posts appelant a se faire moinsser se font plusser et terminent generalement a +8 minimum
          • [^] # Re: mouai...

            Posté par (page perso) . Évalué à 4.

            > T'as les chiffres officiels en entreprise?

            Non ce n'est de toute façon pas quantifiable.

            Je me base sur ( en nombre de serveurs ) :

            1) Mes 6 ans en SSLL : 65% Debian, 30% RedHat, 5% autres (souvent *BSD)

            2) Mes contacts dans les divers SSLL ( RedHat / Debian )

            3) Mes clients (parc installé) allant de la PME ( 2,3 serveurs Linux) à la grosse administration/Ministère, provider, sociétés avec des centaines de serveurs Linux:
            * RedHat : souvent pour "certification"
            * CentOS/WhiteBox pour le custom ou pour ne pas passer par RH
            * Debian
            * Mandrake parfois mais très minoritaire

            4) Les chiffres de stats tel que netcraft

            Notes :
            1) Tendance : On entend un peu plus parler de Suse depuis le rachat par Novell ( marketing + ouveture ) mais rien de concret ( mais je pense que cela venir)

            2) Je ne veux dénigrer aucune distribution, je répond juste au FUD !
            • [^] # Re: mouai...

              Posté par . Évalué à 6.

              Les distros comme Debian, c'est très bien dans le cas où on a pas besoin de softs commerciaux. Si on est dans un contexte où on a besoin de softs commerciaux, Debian est hors jeu.

              Dans les grandes entreprises où on vise l'homogénéité des méthodes et des plates-formes, il est nécessaire de fournir le même niveau de contrôle, de gestion, que ce soit pour Linux, Windows ou Unix... et quand Linux est le petit dernier venu, il doit pouvoir utiliser les mêmes outils.

              Là où je bosse, le fournisseur principal en hardware est HP, tous les serveurs (plus de 1200) sont monitorés par des outils comme Insight Manager, BMC Patrol, les backups sont pris avec Tivoli Storage Manager, le déploiement se fait par RDP/Altiris. Pour qu'un linux puisse entrer dans le parc, il faut donc qu'il soit supporté par les différents produits constituant notre baseline de gestion. Debian n'étant pas du tout conforme au support de ces produits, debian n'a pas sa place chez nous (Redhat est le plus adapté dans ce contexte, suivi par SuSE)
              • [^] # Re: mouai...

                Posté par . Évalué à 1.

                Je croyais qu'IBM offrait du support et des solutions professionnelles sous Linux ?
                • [^] # Re: mouai...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  entre la communication et les actes, chez IBM, il y a un pas...

                  on est un gros client ibm dans la boîte où je bosse (mainframes 390, tous les softs ibm, contrat global de plusieurs millions) avec eux... si ils avaient un truc sérieux (même juste en apparence) à proposer pour nos besoins, ils nous auraient déjà vendu 4x plus que nécessaire, conaissant nos acheteurs... On a juste 1 consultant IBM qui nous aide un peu à l'intégration, mais c'est bien visible que linux n'est pas le métier d'IBM (IBM te renvoie chez suse ou redhat en général, ou joue le rôle d'intermédiaire)
  • # Fôte

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    il semble bien que le Debian Core Consortium est une avancée vers ce schéma mutualiste

    s/est/soit/
    • [^] # Re: Fôte

      Posté par . Évalué à 3.

      désolé de passer pour un non-initié, mais que signifie cette syntaxe ?

      est-ce du shell, du vi, du emacs ... ?
      • [^] # Re: Fôte

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        sed, perl, vi, et sans doute d'autres.
      • [^] # Re: Fôte

        Posté par . Évalué à 7.

        Pas de honte à ne pas savoir ;)

        c'est une syntaxe d'expression régulière ou rationelle (regular expression en anglais) qui pourrait correspondre à perl ou sed. Basiquement les expressions régulières servent à rechercher et manipuler un motif dans une chaine, un peu comme les *,? et tout en shell.

        s/est/soit signifie : s est une commande (remplacer) le premier motif matché (est) par le second (soit).
        • [^] # Re: Fôte

          Posté par . Évalué à 3.

          Pour être + clair : l'emploi du "que" dans la phrase (3 ou 4 posts) ci-dessus appelle l'emploi du subjonctif présent ("soit"). L'emploi de l'indicatif présent ("est") est fautif.
          • [^] # Re: Fôte

            Posté par . Évalué à 4.

            Intuitivement je dirais plutôt que ça dépend du contexte, du degré de certitude qu'on accorde à la proposition : « il semble que l'indicatif soit parfois une faute, mais il est vrai que ça n'en est pas toujours une. »
            Mais bon, je n'en suis pas plus sûr que ça.
            • [^] # Re: Fôte

              Posté par . Évalué à 2.

              > Intuitivement je dirais plutôt que ça dépend du contexte, du degré de certitude qu'on accorde à la proposition

              Je m'avance un peu mais je crois bien que c'est toi qui a raison (pas mon "Larousse des difficultés de la langue française" sous les yeux mais j'avais posté un long commentaire en ce sens il y a quelques temps).....

              Après qu'il ait mangé, avant qu'il a bu ;-D

              Yoj'
        • [^] # Re: Fôte

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          s/soit/soit\//

          Et c'est "s" pour "substitution".

          pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

      • [^] # Re: Fôte

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Pour mieux comprendre :

        Vim documentation : usr_10.txt
        http://vim.dindinx.net/traduit/html/usr_10.txt.php#10.2(...)

        bonne lecture :)
  • # Tentative de discipliner Debian

    Posté par . Évalué à -2.

    Ces derniers mois Debian avait fait son entrée en fanfare dans le monde professionnel à travers l'adoption de solutions basée sur Debian entre autre par les villes de Vienne et Munich.

    En passant sous le feu des projecteurs, il est aussi apparu que Debian distributions gérée par des amateurs pour des amateurs n'était pas du tout prête en dépit de son indéniable qualité pour son entrée dans le monde professionnel.

    Ce sont certe des lieux communs mais la sortie sans cesse repoussée de Sarge et les problèmes de gestion de la sécurité à sa sortie ont plutôt terni la réputation de Debian.

    Il n'est donc pas étonnant que des sociétés offrant des solutions Debian pour le monde professionnel aient crée un Consortium pour tenter de "professionaliser" Debian.

    A mon humble avis ils vont échouer, car la "constitution" de Debian leur donnera pas ou peu d'influence sur le développement et la direction de la distribution.

    Maintenant qu'ubuntu ne veuille pas faire parti du consortium n'a rien d'étonnant. Ubuntu se base sur Debian "Sid", les membres du consortium eux préfèrent à juste titre la version stable de Debian.

    • [^] # Re: Tentative de discipliner Debian

      Posté par . Évalué à 10.

      Euh... faut peut-être pas exagérer quand même: les problèmes de sécurité de debian sont quand même exceptionnels, je ne me souviens pas avoir vu ce genre de choses dans le passé, et le projet debian est à mes yeux gérés très professionnellement.

      Bien sûr, ils n'ont pas une attitude... "commerciale" (ne pas voir quoi que ce soit de péjoratif dans ce mot svp), dans le sens où ils ne ressentent pas le besoin de rassurer des clients en sortant des versions régulièrement. Et effectivement, je ne pense pas qu'un consortium puisse les faire changer d'idée.

      J'aime assez la manière dont debian gère les sorties! A une époque, on critiquait microsoft parce que windows sortait "à la date prévue", prêt ou pas prêt. Quelques années plus tard, les distributions linux commerciales sortent à dates fixes, et tout le monde pense que c'est le meilleur modèle? (ok, j'abuse un peu: le cycle de test des fonctions proposées par les distributions commerciales peut utiliser la base d'utilisateurs des versions de développement, c'est quand même moins bancal).

      Que ce consortium décide de soutenir et contribuer à l'amélioration de la debian, c'est tant mieux pour tout le monde, et c'est même un juste retour des choses! Mais qu'il essaie de changer la manière de fonctionner de debian... tout de même, s'ils ont choisi de s'appuyer dessus, c'est qu'elle ne marche pas si mal! Laissons les dirigeants du projets faire à leur manière, ce n'est pas pour un faux pas qu'on doit tout changer!
      • [^] # Re: Tentative de discipliner Debian

        Posté par . Évalué à 3.

        je ne me souviens pas avoir vu ce genre de choses dans le passé

        Ah, je me rappelles du jour ou non-us et security sont tombés, pouf plus rien, y'a quelques annees. Quelle bande de branlos quand meme chez Debian, de faire heberger leurs serveurs dans une université avec un incendie dans la selle serveurs...
    • [^] # Re: Tentative de discipliner Debian

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      > Ces derniers mois Debian avait fait son entrée en fanfare dans le monde professionnel [...]

      Non mais tu viens de traverser une faille temporelle ou quoi? Toutes les SS2L un tant soit peu sérieuses utilisent Debian depuis des lustres. Qu'est ce que c'est que ce révisionnisme à 2 balles?
      • [^] # Entreprises >>> SSII

        Posté par . Évalué à 1.

        Que beaucoup d'SSII utilisent Debian est certe probable.

        Mais les autres entreprises (autrement plus nombreuses !) utilisent leur informatique comme outils et ont besoins d'un support et suivi fiable et prévisible dans le temps. Debian n'est guère prévisible et le support de système Debian est la plupart du temps assurée par des SSII à l'espérance de vie incertaine....
        • [^] # Re: Entreprises >>> SSII

          Posté par . Évalué à 4.

          C'est dans ce cas-la qu'on peut faire appel a une boite comme Progeny qui va garantir un support et des mises a jour de securité pour X annees, peu importe les decisions de Debian. Ils le font deja pour les Red Hat 7, 8, 9 ; dont RH a abandonné la mantenance.
          • [^] # Re: Entreprises >>> SSII

            Posté par . Évalué à 2.

            Ouais voire même pas. bien souvent les grosses entreprises font leur propre distribution(basée sur RedHat en général, avec juste quelques paquets en plus ou en moins), et en assurent elles-même la maintenance.

            Par contre, aucune grosse boite n'utilisera jamais de debian pour ce "master", car il est pratiquement impossible d'installer des logiciels propriétaires sur Debian (pas de support), et les grosses boites restent encore attachées à des applis comme Oracle (faut dire que pour un gros cluster SGBD il y a pas vraiment d'équivalent). On voit aussi souvent du WebSphere et compagnie, mais là j'avoue que la raison de l'utilisation de ce type de logiciel est plus difficile à expliquer, alors qu'il existe des bons équivalents libres dont le support est facile à trouver...

            En revanche, il est clair que les problèmes de sécurité de la debian (qui, au passage, ne sont pas terminés du tout - là le noyau est tout troué) n'ont absolument aucun impact sur le choix des grosses entreprises qui sont avant tout motivées par d'autres raisons sus-évoquées.
  • # Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

    Posté par . Évalué à 8.

    « Personne ne parle de VA Linux Japan, qui était il y a peu un potentiel membre de la DCC Alliance mais qui est finalement absent de cette annonce en fanfare, si belle, si lisse et si jolie qu'on en verserait une larme de joie, voire deux ... quoique non, il ne faut pas abuser quand même.
    - Ah mais mon bon monsieur, vous ne savez donc pas qu'on ne vous a dit qu'une partie de l'histoire ! La suite n'y est pas pour ne pas entâcher un événement si émouvant : on vous cache la vérité sur les raisons de l'absence de VA Linux Japan ! [1] »

    [1] http://www.eweek.com/article2/0,1895,1845318,00.asp(...)

    « Je vous présente les moines Shaolin : ils recherchent la Tranquillité de l'Esprit et la Paix de l'Âme à travers le Meurtre à Main Nue »

    • [^] # Re: Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

      Posté par . Évalué à 6.

      Oui, d'ailleurs ils n'ont pas tout à fait tort à mon avis. Unifier les distribs basées sur Debian c'est à mon avis un pas dans la bonne direction, reste à ne pas le faire n'importe comment !
      J'ai lu l'article en diagonale hier, mais en gros leur idée c'est de dire : qui a l'autorité sur les paquets de Debian ? La DCCA ou le projet Debian ? Dans un souci de cohérence, ce travail ne doit-il pas être géré comme un sous-projet de Debian plutôt que quelquechose d'indépendant ?
      Sinon, je trouve vraiment dommage qu'Ubuntu ne soit pas dans le club. Ca fait pas très "humanity to others", ça... Espérons que ça évolue !

      Sinon pour la crainte du "debian c'est pas crédible dans un environnement pro", c'est marrant j'ai une grosse pile d'offre d'hébergement pro sur mon bureau, et 80% des boites me proposent des serveurs sous Sarge...
      • [^] # Re: Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

        Posté par . Évalué à 3.

        Sinon pour la crainte du "debian c'est pas crédible dans un environnement pro", c'est marrant j'ai une grosse pile d'offre d'hébergement pro sur mon bureau, et 80% des boites me proposent des serveurs sous Sarge...

        C'est pour pouvoir proposer des admins barbus hors de prix ?
      • [^] # Re: Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

        Posté par . Évalué à 2.

        Cela dépend, si on considère que le marché "pro", c'est juste les hébergeurs, ou si on parle du monde de l'entreprise dans son ensemble, où Debian est assez mal accepté à cause de l'inexistence d'un support officiel.

        De plus, peu de produits professionnels sont supportés sous debian: il suffit de prendre l'exemple d'oracle qui ne supporte que SLES/Novell, RedHat AS/ES et Asianux...

        ... Ou encore les suites de management/monitoring des constructeurs comme HP, IBM, DELL, qui au mieux supportent SuSE et RedHat, au pire seulement RedHat, quand ils supportent Linux. (il suffit de voir déjà comme HP supporte mal SuSE avec ses outils comme Altiris/rdp, Proliant Support Pack, ...)

        Avec de telles conditions, les entreprises préfèrent se tourner vers les partenaires qui leur semblent plus crédibles.
      • [^] # Re: Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah, celui là a retenu la leçon du 80% :)
    • [^] # Re: Moi aussi je veux un être un Bisounours, c'est tout !

      Posté par . Évalué à 3.

      Cette personne de VA (voir l'article) n'a pas tort. Pour résumer, il est d'accord sur le fond mais pas sur la forme car il trouve que la seule manière légitime de mener ce projet de convergence est de mener ce projet comme un sous-projet de Debian, et non pas comme un projet parallèle à Debian.

      Ca se comprend. Et pourtant, je pense que le projet Debian est tourné vers l'avant tandis que le DCC a besoin de s'arrêter un moment pour faire un état des lieux des distribs existantes, faire le ménage (dans le noyau) par le vide, et construire des éléments spécifiques (l'intégration par composants). Lorsqu'ils auront réalisé leur structure de noyau minimaliste et de composants, ils rappatrieront sans doute (c'est ma vision) les éléments spécifiques des distribs qui auront continué d'avancer (autrement dit, Debian) sous forme de composants et chercheront à fusionner avec le projet Debian.
  • # Coopération inter-distributions

    Posté par . Évalué à 8.

    Mark Shuttleworth avait aussi avancé cette idée de coopération entre les distributions pendant la DebConf (vidéo(s) ici : http://wiki.debian.net/?DebConf5Talks(...) ).

    Avec les futurs systèmes de gestion de version distribués il sera plus facile de partager les modifications effectuées dans leur coin par toutes les distributions (avec les systèmes de branches). Bazaar-ng (http://www.bazaar-ng.org/(...) ) est développé par Canonical, ce n'est pas un hasard.

    C'est le futur grand défi, et ça devrait faciliter grandement les choses.
  • # aide

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Dans la news j'ai mis la phrase sur le fait que le DCC va aider Debian a avoir un rythme prévisible de release...mais j'ai pourtant hésité un bon moment car dans l'annonce ils ne précisent absolument pas sous quelle forme cette aide va se faire.
    Si c'est une aide matérielle (des machines, de la bande passante ou du fric) ou humaine (des devs) ça sera cool mais je pense pas que cela fera une très grosse différence car ces boites n'ont pas d'énormes ressources (à la différence de RedHat ou Novell). Le point critique c'est qu'en dépit de cette aide ils n'ont (selon la constitution Debian) aucun pouvoir de décision sur la sortie d'une stable.
    Au jour d'aujourd'hui sarge est récente et tout va bien...mais dans 2 ans quand on attendra encore Etch qu'est ce qui se passera ?
    • [^] # D'accord !

      Posté par . Évalué à 1.

      Du fait du fonctionnement démocratique et communautaire de Debian, le seul vrai moyen d'influencer la sortie d'une stable serait (et c'est utopique) que les membres du DCCA est suffisament de mainteneurs sur leurs fiches de paye.

      Seulement dans ce cas les membres du DCCA pourraient "fixer" les objectifs et donc rendre prévisible la sortie d'une stable.

      Vue la taille des acteurs c'est tout simplement improbable.

    • [^] # Re: aide

      Posté par . Évalué à 2.

      Il faut voir que tout le monde chez Debian voudrait que la prochaine release ait lieu dans 18-24 mois (enfin presque, parce qu'il y a aussi ceux qui ne veulent pas de release, ou tous les 6 mois, les 483 jours, pour chaque 3eme pleine Lune de la mousson, etc...)

      Pour ce qui concerne Ian Murdock, il a été explicite sur le sujet quand il y avait la grande flame-party Ian vs Ubuntu. Si la release de Etch se fait autant attendre que celle de Sarge, il sera le premier a soutenir la methode qu'il critiquait a Ubuntu a la release de Sarge. Ont peut donc supposer qu'il fera de meme.
  • # nombrilisme ...

    Posté par . Évalué à -10.

    Ouahh génial ...
    Ian et Debian on réussi à matérialiser leur nombrilisme et l'impression qu'ils ont tout inventé ...
    Le tour de force c'est que maintenant ils ont réussi, en créant un consortium, à faire travailler les "profiteurs de Debian" pour eux ...

    Vous savez a quoi ca me fait penser Debian et Ian ?

    Minus et Cortex .....
    • [^] # Re: nombrilisme ...

      Posté par . Évalué à -4.

      Non bon d'accord je retire ce que j'ai dit parce que c'était mal dit et que j'ai pas été correct ...

      Ce que je voulais dire de manière plus "politiquement correcte", c'est que je trouve que ce consortium profite beaucoup plus à Debian qu'aux membres du DCC : des paquets mis à jour et "travaillés" par les membres du DCC, ce qui profite à Debian, et parrallelement, je trouve, une "créativité" étouffée par ce consortium.

      Vous me direz qu'en effet ca aide, que DCC pose un nouveau "standart", une nouvelle norme, que linux en a besoin ...
      Ce qui m'ennuie fondamentalement c'est que le standart soit établi autour d'une communauté "mourante" ( aïe le troll ... ) : une release tous les trois ans, une équipe sécurité pas réactive pour un sou ( quand on compare à ubuntu, y'a pas photo ).

      Bref, à mon avis pour les "petites" distro le DCC est un plus ( des paquets dispo dont on est sur de la compatibilité ), mais ca reste à mon avis un piège à grosses distributions ; si Ubuntu, par exemple, s'engageait dans ce consortium, je suis sur que beaucoup de personnes ne miseraient plus autant sur la rapidité d'évolution, la réactivité et le sens de l'innovation qui font actuellement le succès d'buntu.
      • [^] # Re: nombrilisme ...

        Posté par . Évalué à 1.

        Ce qui m'ennuie fondamentalement c'est que le standart soit établi autour d'une communauté "mourante" ( aïe le troll ... ) : une release tous les trois ans, une équipe sécurité pas réactive pour un sou ( quand on compare à ubuntu, y'a pas photo ).

        Pour troller si tu veux, pourquoi ubuntu n'ose pas faire sa propre distribution complètement indépendante comme Mandrake basée sur RedHat ?
        • [^] # Re: nombrilisme ...

          Posté par . Évalué à 1.

          pourquoi ubuntu n'ose pas faire sa propre distribution complètement indépendante comme Mandrake basée sur RedHat ?


          C'est ce qu'il fait, c'est pour ça que certains râlent car du coup, c'est plus difficile de récupérer le boulot fait par l'équippe ubuntu pour le réintégrer dans debian...

          Vu la vitesse à laquelle évolue Ubuntu, c'est difficile de les accuser de pomper systématiquement dans Debian...
          • [^] # Re: nombrilisme ...

            Posté par . Évalué à 2.

            Vu la vitesse à laquelle évolue Ubuntu, c'est difficile de les accuser de pomper systématiquement dans Debian...


            Clairement.

            Après relecture du post et vu la volonté de Debian de devenir un standart en tant que "base", pourquoi ne pas faire opérer à Debian un revirement et laisser tomber le desktop et tout ce qui est graphique ( X, Gnome et tout le reste sont bien mieux ailleurs ), en bilan : un gain de temps incroyable pour les dev, que ces derniers peuvent réinjecter dans la sécurité, le noyau, etc. ; la "base" que Debian produirait serait alors bien plus attractive aux yeux des distributions l'utilisant ( c a d moins obsolète, plus stabe et plus sûre ), et le desktop serait mis en place par l'équipe de la distribution utilisant la base Debian.

            Tout le monde y gagnerai : Debian serait bien plus utilisé, aurait à gérer moins de paquets, et surtout les personnes désirant utiliser Debian n'auraient plus à fournir un travail aussi important pour mettre cette "base" à jour.

            Je ne sais pas j'ai été suffisament compréhensible, mais pour résumer une distribution standard est pour moi une abération, ce qui serait intéressant et que je trouve nécessaire serait un "meta-kernel", système d'exploitation ultra-minimaliste ( kernel + utilitaires de base ).

            Bien sur, continuer la création de paquets qui ont permis à Debian de s'illustrer ( apache par exemple ), mais cesser de persister dans une voie où Debian s'embourbe et qui donne à Debian une image si obsolète : le desktop.
            • [^] # Re: nombrilisme ...

              Posté par . Évalué à -1.

              pourquoi ne pas faire opérer à Debian un revirement et laisser tomber le desktop et tout ce qui est graphique ( X, Gnome et tout le reste sont bien mieux ailleurs )

              Tu es PDG de l'entreprise Debian ? Tu payes les dev debian ?
              Tu veux que debian devienne un sous-traitant de ubuntu ?
              • [^] # Re: nombrilisme ...

                Posté par . Évalué à 1.

                Je parle d'efficacité de la communauté open-source et du monde libre, pas de qui va utiliser qui ni qui va se faire "exploiter".

                A ce que je sache, le noyau Linux fournit toutes les distributions Linux, je n'ai pas l'impression pour autant qu'elle fasse de la sous-traitance ...
            • [^] # Re: nombrilisme ...

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Ubuntu ne fournit du desktop que pour x86, x86-64 et ppc (AMHA)

              tu fais comment si tu es sur une station Sparc par exemple si debian arrète de faire du desktop ....

              donc faut peut-etre pas mettre tous ces oeufs dans le meme panier non plus
              • [^] # Re: nombrilisme ...

                Posté par . Évalué à 1.

                tu fais comment si tu es sur une station Sparc par exemple si debian arrète de faire du desktop ....


                Ben debian arrète le sparc de toutes façons...
                • [^] # Re: nombrilisme ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ah, tu as un lien qui dit de facon explicite "Debian arrete le sparc" ?

                  Par ce que pour le moment, a part la proposition Vancouver, qui n'a pas ete adoptee aux dernieres nouvelles, ben y'a rien... Et meme si la proposition etait adoptee, il n'est pas impossible que sparc remplisse les criteres pour etre dans les "1ere classe" (par opposition aux SCC, Second Class Citizen).
                  • [^] # Re: nombrilisme ...

                    Posté par . Évalué à -1.

                    Par ce que pour le moment, a part la proposition Vancouver, qui n'a pas ete adoptee aux dernieres nouvelles, ben y'a rien...


                    Ben faut leur laisser le temps... ce sont pas des rapides chez debian... c'est prèt quand c'est prèt...

                    il n'est pas impossible que sparc remplisse les criteres pour etre dans les "1ere classe"

                    Attention toutefois, le sparc pourrait se faire faucher sa place par le M68K, le Mips ou l'Alpha...

                    Enfin bon, d'ici là on aura peut-être une version stable officielle AMD64, mais là aussi ils prennent leur temps...
              • [^] # Re: nombrilisme ...

                Posté par . Évalué à 3.

                « tu fais comment si tu es sur une station Sparc par exemple si debian arrète de faire du desktop .... »

                T'installes un Gentoo ?
            • [^] # Re: nombrilisme ...

              Posté par . Évalué à 3.

              vu la volonté de Debian de devenir un standart en tant que "base"
              Si tu remontes de quelques posts, tu en trouveras un qui parle de l'entreprise japonaise VA, et l'on y dit que DCC est un projet parallèle à Debian, et non un sous-projet du projet Debian. Donc la convergence des distributions basées sur le noyau Debian n'est pas menée par le projet Debian.

              Je ne sais pas j'ai été suffisament compréhensible, mais pour résumer une distribution standard est pour moi une abération, ce qui serait intéressant et que je trouve nécessaire serait un "meta-kernel", système d'exploitation ultra-minimaliste ( kernel + utilitaires de base ).
              C'est, je crois, l'objectif visé par DCC :o)
            • [^] # Re: nombrilisme ...

              Posté par . Évalué à 2.

              Hmm... non, ça ne me plairait pas comme système. Ainsi, le projet debian deviendrait dépendant de projets externes pour toute distribution "complète".
              Je préférerais une autre approche:
              * les distributions "externes" se basent sur la version stable
              * ils auront préalablement sélectionnés un nombre restreint de paquets indispensables
              * pour évoluer sans être bridé par le rythme de sortie des stables, ils proposent des évolutions en ayant recours aux backports, ou ils figent eux-mêmes une testing de temps en temps
              * leur projet s'inscrit comme sous-projet debian (je sais pas, moi... "debian-corporate", pr reprendre l'appellation mandriva
              * s'ils veulent voir leurs distribs évoluer plus vite, ils doivent soutenir le développement de leur ensemble de paquets de base

              Oui, ça ressemble un peu à ce que fait ubuntu. Oui, on va encore avoir le problème de la "récupérabilité" du travail de finition sur les versions figées contre la "course" incessante de sid.
              Mais je préfère largement ça plutôt qu'un fork!!
          • [^] # Re: nombrilisme ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Ubuntu fork Debian Sid tout les 6 mois. C'est loin du rapport entre Mandriva et RH !
  • # Intérêt?

    Posté par . Évalué à 5.

    Je ne comprends pas pourquoi la "base commune pour les distributions basées sur debian" ne pourrait pas être... Debian. Ca me semblerait pourtant logique. Plutôt que d'ajouter une couche qui mobiliserait des énergies probablement mieux dépensées ailleurs, il vaudrait certainement mieux contribuer directement à debian, quitte à le faire de façon indirecte comme le fait ubuntu (ce que certains ne manquent pas de leur reprocher, mais bon...).

    On dirait bien que construire une distribution n'est pas si compliqué, vu le nombre qui existe déjà, et vue l'existence de sous-projets dans debian.

    Une autre chose qui me chagrine un peu est l'accent mis sur le resect de la LSB. Dans mon idée, la LSB est un ensemble de "bonne pratiques", dont il faudrait suivre le maximum, mais sans en avoir une lecture trop rigide.Pas besoin de tout respecter, qu'est-ce que ça apporte?

    Qu'est ce que ça m'apporte, moi, par exemple, utilisateur, que Debian permette d'utiliser des RPM? Rien du tout.
    Qu'est--ce que ça m'apporte que l'on supprime Gnustep de Debian parce qu'il est trop compliqué de la "conformer" à la LSB? Je crois plutôt que j'y perd.
    • [^] # Re: Intérêt?

      Posté par . Évalué à 3.

      En tant que geek barbu dans ton garage, clairement le respect complet de la lsb le gêne plus qu'elle ne t'aide. Genre la 1ere version de Mandrake avec un kernel 2.6, fallait choisir entre support de LSB et kernel 2.6...
      En tant qu'entreprise par contre c'est tout le contraire. Plus on a une base unifiée, plus les éditeurs de logiciels s'y retrouvent pour leurs produits. Ils peuvent aller jusqu'à certifier leurs applications pour "tout système compatible LSB version X.Y", plutôt qu'imposer une RHEL 2.1.
      Du coup ton entreprise est plus libre d'installer la distrib de son choix, au lieu d'avoir des serveurs RedHat pour les produits Oracle, des SuSE pour les produits novell etc.
      • [^] # Re: Intérêt?

        Posté par . Évalué à 1.

        Faut être plus barbu que moi pour installer un truc oracle ;)
      • [^] # Re: Intérêt?

        Posté par . Évalué à 2.

        Au fait, vous en avez vu beaucoup vous, des logiciels propriétaires annonçant leur support LSB ?

        Pourtant LSB 2 est maintenant supporté par les distros majeures (Debian, Ubuntu, RH/Fedora, Mandriva, Suse, ...).

        À votre avis, pourquoi cette norme a si peut de succès auprès des éditeurs (qui continuent de préférer certifier leurs produits pour RHEL ou SUSE) ?

        Je trouve ça dommage, et je ne comprend pas bien cet échec.
  • # Precisions

    Posté par . Évalué à 10.

    Premierement, le nom n'est pas (plus) Debian Core Consortium, mais Debian Common Core, cf la page du projet.

    Ensuite, il y a un point qui n'est pas abordé dans la news, et qui me semble important, c'est que l'un des buts principaux du DCC est d'attirer les ISV (Independent Software Vendors), avec l'argument que, si une appli est "certifiée" pour une des distribs DCC-compliant, elle fonctionnera sur toutes. A l'arrivee, un paquet Debian Sarge est garanti de fonctionner sur les distribs, et les editeurs de soft n'ont a packager leur soft qu'une seule fois et il fonctionnera sur les diverses distros. Je trouve ca plutot bon signe.
    Bon, maintenant c'est du theorique, reste a voir comment ca se met en place par la pratique (comment fonctionne Componentized Linux en fait).

    Enfin, concernant le fait que ce soit un projet exerne a Debian, il faut voir qu'ils sont a peu pres dans une situation similaire a celle d'Ubuntu de ce cote-la. Ils ont tout interet a voir leurs modifications integrees, sous peine de se retrouver avec avec un fork completement effectif et ingerable.
    • [^] # Re: Precisions

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      C'est d'ailleurs pour cette raison, que je pense, à mon humble avis, que Mandriva serait bien inspirée de passer en debian.
      Vu la sale réputation qu'ils ont en matière de sécurité et vu le travail qu'implique de maintenir un système à eux.

      Le problème c'est que ce consortium se base sur une version stable qui sera "dépassées" dans 2 ans.
      Il faudrait la même chose pour la unstable, de sorte que l'on puisse suivre les diverses évolutions, le besoin d'absolu stabilité pour le desktop étant moins criant.

      Ca permettrait de faire des applications compatibles Debian/Mandriva et en plus on aurait accès à l'excellent système de paquet debian, ça éviterai de constater qu'il manque la moitié des paquets dont on a besoin et du bordel dans les dépendances.
      Remarque, la LSB est cencé solutionner le premier point.

      Bon après, il me manque beaucoup d'éléments et mon opinion est bien sûr très discuttable..

      « Il n’y a pas de choix démocratiques contre les Traités européens » - Jean-Claude Junker

      • [^] # Re: Precisions

        Posté par (page perso) . Évalué à 6.

        Ca permettrait de faire des applications compatibles Debian/Mandriva et en plus on aurait accès à l'excellent système de paquet debian, ça éviterai de constater qu'il manque la moitié des paquets dont on a besoin et du bordel dans les dépendances.

        Depuis un moment, mandr{ake|iva} n'a plus à envier debian pour le système de package.
        les outils urpm* fonctionnent pas mal du tout et smart arrive en améliorant encore les problèmes de dépendances.
        • [^] # Re: Precisions

          Posté par . Évalué à 0.

          là tu compare apt à urpm* ou yum, (et là encore, apt roxe les mamans ours), si tu compare un .deb et un .rpm, le .deb est mieux conçue et plus propre que le rpm.

          Et puis rpmdrake est une merde immonde à côté de synaptic ou même aptitude !
    • [^] # Re: Precisions

      Posté par . Évalué à 3.

      J'ajoute une petite remarque supplementaire sur le cote externe de la chose. Le principe de la DCCA (Debian Common Core Alliance) semble enormement reposer sur le principe de Componentized Linux de Progeny. Et rien que pour ca, je dirais tant mieux que ce ne soit pas fait directement dans Debian.
      Ce n'est pas que je n'aime pas le projet, bien au contraire, il me semble reposer sur un certain nombre d'idees pas betes du tout.
      Seulement, c'est une grosse refonte de la facon de gerer le depot, et meme une distribution en general. Donc plutot que d'essayer d'integrer ca directement en cassant tout pendant 6 mois ; autant lui faire un bapteme du feu a l'exterieur, sur une base connue (Sarge), pour tester, evaluer les extensions possible sur le principe, le faire progresser et le stabiliser, etc...
      Si ca fait ses preuves, il sera toujours temps de demarrer une grande flame-party sur debian-devel pour envisager son inclusion dans Debian :)
  • # c'est une bonne nouvelle

    Posté par (page perso) . Évalué à -6.

    Bonjour,
    C'est une bonne nouvelle, et surtout cela permettra aux distros qui sont basées sur Debian de participer un peu plus activement.

    Ainsi on pourra avoir un noyau qui prend en compte la video de chez Knoppix ou Mépis et les autres paquets de chez Debian, avec toutes la stabilité de Debian.

    Quand à Ubuntu , je pense que c'est un effet de mode un peu comme Knoppix à son début. Bon si Ubuntu veut jouer tout seul et bien tampis, mais il faudrait qu'il arrete de pomper.

    Ceux qui rallent des sorties trop longue de Debian et bien qu'ils facent une distro, vous verrez c'est (facile).
    Debian sort quand c'est pret et c'est bien comme cela, faudrait pas qu'ils facent comme M....a! qui fonctionne de travers
    • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à 6.

      Bon si Ubuntu veut jouer tout seul et bien tampis, mais il faudrait qu'il arrete de pomper.


      Dans l'absolut, je ne vois pas au nom de quoi ils arrèteraient de "pomper", puisque c'est justement une des libertés garanties par le logiciel libre. Mais bon, Ubuntu ne pompe plus des masses à Debian, la compatibilité entre les deux est occupée à fondre à mesure qu'Ubuntu intègre des nouveautés. Pour qu'Ubuntu pompe sur Debian, il faudrait que Debian soit plus avancé qu'Ubuntu sur les sujets qui importent aux développeurs d'Ubuntu.
      • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

        Posté par . Évalué à -3.

        Dans l'absolut, je ne vois pas au nom de quoi ils arrèteraient de "pomper", puisque c'est justement une des libertés garanties par le logiciel libre.
        Oui. Mais c'est toujours "pomper", ces deux ne sont pas incompatibles.
        Ils ont surtout "pomper" le renommer du nom Debian pour "vendre".
        Ils ont des forums très actifs, c'est une preuve que leur distribution a autant de problèmes que les autres (on ne vient pas dans un forum pour parler du temps).
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 7.

          Ils ont surtout "pomper" le renommer du nom Debian pour "vendre".


          Ils l'ont pompé, modifié, repackagé, optimisé, homogénisé dans une optique desktop... Ils ont vachement fait progresser le shmilblik. Si on prend les objectifs d'ubuntu, debian est très loin derrière... de même si on prend les objectifs de Debian, ubuntu est derrière. Tout est une question d'objectifs.

          Pour le reste, des forums très actifs, c'est pas plus mal, ça veut dire que ça bouge ;)
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 4.

          Juste pour préciser qu'il y a également de très nombreux utilisateurs debian sur les forum ubuntu. M'enfin je dis ca je dis rien ^^
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 3.

          Si un forum est actif c'est qu'il y a beaucoup de questions ET beaucoup de reponses ;-)

          Ceux d'ubuntu sont tres actifs parce qu'il y a pas mal de switchers, de fait quelle que soit la distribution c'est pas toujours evident de decouvrir un nouvel OS seul.

          Ce qui est bien avec ubuntu, c'est que tres rapidement un 'switché' est tout à fait capable de renseigner/depanner un nouveau venu ; alors l'activité est quasi exponentielle ;-)


          Note : un terme plus elegant que 'switcher' ?
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 3.

            > Note : un terme plus elegant que 'switcher' ?

            "Converti" peut-être ?
            « Il y a pas mal de nouveaux convertis... »
            « Très rapidement un converti est capable de... »
            Ouaif, ça a l'air de le faire, enfin c'est pas complètement ridicule. Et puis c'est bien connu que les distribs Linux sont autant de chapelles pour lesquelles chacun prêche, tout ça quoi...
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 1.

            Note : un terme plus elegant que 'switcher' ?

            migrant, converti ?
            • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

              Posté par . Évalué à 3.

              <switcher> : Repenti ? Courageux ? Insouciant ? Dilettante ? Ecervelé ? Inconscient ? Téméraire ? Audacieux ? Opportuniste ? Risque tout ? Tramophobe ?
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 1.

            Note : un terme plus elegant que 'switcher' ?

            Frais converti ?

            Nouvel adepte ?
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 2.

            born again debian ?

            désolé...
    • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

      Posté par . Évalué à -1.

      Debian sort quand c'est pret et c'est bien comme cela, faudrait pas qu'ils facent comme M....a! qui fonctionne de travers

      Je suis tout à fait d'accord. Il ne faudra pas que debien devienne commerciale.
      • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

        Posté par . Évalué à -1.

        C'est vrai ça ! C'est vachement mal le commerce ! Ouh ! là ! Là ! là ! Les vilains commerciaux qui font du sale argent laid avec du bon nunux bien propre ! Ouh ! Qu'ils sont vilains ! Beuurrrkkk ! Hors de ma vue le boulanger, le boucher, le vigneron qui fait du vin pour de l'argent sale, le développeur qui reçoit un salaire qui pue l'argent ! Même Ian MURDOCH ("IIIIIiaaaaaaaannnn ! je suis là ! Ouh ! Ouh ! Ian tu entends ce qu'on te dit ? pas touche à l'argent, hein ? Passque c'est sale et que Debian ça se fait sans argent !"), qui fait de l'argent avec son PROGENY, et ben, il aurait du rester avec ses copains barbus de Debian, avec sa chemise à carreaux, son catogan et ses sandales, à pianoter pour LA GLOIRE ! Mesdames et Messieurs, chapeau bas !
        Quand je pense que dans cette vallée de larmes où règne la technologie, on arrive à trouver encore des coeurs purs et innocents, qui vivent d'amour et d'eau fraîche pendant les longues nuits de l'hiver computérisé et qui pensent de cette manière, j'en suis tout ému de compassion !
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Ce qui fait la force de Debian, c'est justement ce côté non-commercial. Contrairement à la Mandrake (c'est un exemple, pas un troll, j'aime beaucoup la Mandrake) ils sortent leur distrib quand il la trouve parfaite pas à date fixe, ils essayent de maintenir le plus d'archi possible...
          Les distrib plus commerciales comme Mandrake, au contraire veulent faire de l'argent (ce n'est pas un reproche) abandonne ce qui ne rapporte pas, les archis les moins utilisées...

          Les deux modéles sont différents, et ont chacun leurs forces et leurs faiblesses, donc je suis d'accord avec le commentaire du dessus, pourvu que la Debian ne devienne pas une distrib commerciale, elle y perdrait son âme.
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 2.

            Ce qui fait la force de Debian, c'est justement ce côté non-commercial.


            C'est une force question méthodologie, ça permet de se pencher sur les choses importantes le temps qu'il faut, par contre, c'est une faiblesse en terme de facilité d'adoption par les grandes entreprises (mis à part les sociétés d'hébergement).

            Pour ma part, je trouve que Debian doit mettre plus l'accent sur les méthodes, les innovations dans les techniques de gestion et perdre moins de temps avec les divers ports, tout en offrant des toolkits pour permettre le portage facile de la distribution vers les différentes architecture . Par exemple un système de portage multi-architecture dynamique serait vraiment plus intéressant que les versions statiques actuelles (qui ralentissent considérablement Debian à cause de la disparition de leurs communautés respectives)... une distribution Debian orientée source multi-plateforme capable d'engendrer des distributions Debian binaires ciblées.
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 2.

          Je n'ai pas dit que le commerce est mal, que l'argent est sale, que Debian et les développeurs n'ont pas besoin de l'argent.
          J'apprécie tout simplement le mode bénévole et non commercial du projet debian.
        • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

          Posté par . Évalué à 2.

          Le coté non commercial de Debian est la meilleure garantie de leur liberté.

          Leur liberté est une bonne garantie de leur qualité.

          Pour moi, la liberté est nettement plus importante que l'argent, tu peux garder ta compassion, je garderais ma barbe, si possible loin de toi.
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par (page perso) . Évalué à -1.

            Pour me clarifier l'esprit, du moins quand je dit "pomper"
            Ubuntu c'est comme MDK au départ, si vous voyez ce que je veux dire.
            Ubuntu est pour le moment très populaire dans le sens ou il y a beaucoup de monde qui y vient nous pouvons penser à un effet de mode, en général on préfère toujours l'original!

            M'enfin si le projet permet de charger un kernel précompilé avec des modules qui ne sont pas dans Debian et bien cela sera très bien je pense à ma webcam messenger et oui je n'ai que 6 mois de Debian mais j'apprends plus qu'avec MDK de l'époque.
            bn
            yoda
          • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

            Posté par . Évalué à 2.

            Réfléchissons un peu : le fait que Debian repose sur la GPL et que le noyau ait été développé dans cet esprit n'implique aucunement qu'il est formellement interdit de faire du commerce avec Linux et les déclinaisons des diverses distributions à partir de Red Hat ou de Debian. Tout le monde a compris ça et il est inutile de l'expliquer pour chaque news. Malheureusement certains esprits semblent vivre dans un monde binaire où règnent, non le Bien et le Mal, mais "Nous" et "Eux". "Eux" (les Autres) semblent être des esclaves dans un vaste complot où règne la paranoïa du commerce. "Nous", nous sommes affranchis du commerce, et par voie de conséquence, de l'argent.
            Il serait temps de se demander pourquoi :

            1) Cette initiative Debian Common Core, si ce n'est pour disposer à terme d'un ensemble de process évitant que chacun réinvente la roue dans son coin. La finalité recherchée est l'efficacité, l'organisation, la cohérence, et probablement un ensemble d'outils logiciels plus à même de répondre à des multiples besoins (réseau/desktop);

            2) On dissocie le commerce et la liberté. C'est Rousseau qui reprenait la formule de Montesquieu : "Les anciens s'entretenaient de la vertu, les modernes ne parlent que de commerce et d'argent", mais je doute fort que quiconque doté d'un peu de bon sens voit dans cette accusation autre chose que le constat et la condamnation d'une exagération.

            Quant à la liberté dont on nous rebat les oreilles, je ne suis pas sûr qu'elle soit garantie par le côté non-commercial de Debian et que cette liberté soit une preuve de la qualité de Debian. Certes, le fait qu'il n'y ait pas de compagnie commerciale en charge de Debian enlève un certain nombre d'hypothèques et de risques inhérent à toute entreprise qui doit trouver et faire de l'argent pour vivre. Mais je ne me risquerais pas à dire que, puisqu'il s'agit de trouver des financements, alors la liberté s'en va. On peut prendre l'exemple d'Ubuntu, dont le statut est intermédiaire entre Mandriva et Debian (Ubuntu est sous tutelle d'une Fondation, donc il y a de l'argent à la base), pour montrer que bien que visant des buts désintéressés, il est nécessaire de passer par le circuit du commerce, ne serait-ce que pour fonctionner. Et c'est le cas de Debian : les développeurs sont bénévoles, mais les serveurs ne le sont pas, ni la bande passante, etc. Soulevons un peu le voile pudique (mais ô combien lourd!) qui pèse sur le "bénévolat" des développeurs Debian : tous ne sont pas des étudiants en informatiques et nombreux sont ceux qui voient leur temps de travail rémunéré par IBM, HP, Red Hat, etc.
            On pourrait chercher d'ailleurs des informations pour connaître avec précision ce que coûte réellement le développement de Debian. Bien sûr, ce sont des coûts indirects (puisque Debian n'est pas une entreprise, mais une Fondation). Evidemment qu'il ne s'agit pas de rechercher la rentabilité commerciale d'abord.

            Quant au fond de l'affaire, la mise au point d'automates fiables, avec des programmes stables et ingénieux ne provenant pas de sociétés commerciales ne vise pas, semble t-il, à promouvoir la liberté, mais à agir sur le monde avec des outils efficaces. Un rappel pour terminer : les connaissances nécessaires pour construire l'ensemble du système logiciel de mise à feu des ogives nucléaires ne sont pas les mêmes que celles qui permettent de savoir si, quand et comment on doit pouvoir compter sur un tel système.

            Je me moquais donc de ce propos contre le commerce et l'argent que l'on sort avec la vitesse du pistoléro énervé dès qu'il s'agit de Debian et du "libre" en général et qui trop souvent, ressemble plus à des truismes ou des naïvetés, qu'à un propos sensé. Comme si la plupart d'entre les utilisateurs d'Openoffice sous Windows XP et d'Openoffice sous Linux étaient fondamentalement plus "libres" que s'ils utilisaient Word 2003, parce que "Word c'est commercial".

            Je pense (mais ce n'est qu'une opinion), que le véritable intérêt du "libre", c'est d'arriver à fédérer des idées afin de maîtriser l'outil informatique, du processeur jusqu'au logiciel, en inventant aussi de nouvelles interfaces homme/machine et en réfléchissant sur les finalités de l'automatisation des activités humaines. Quant aux querelles de pouvoir et d'ego entre gurus du libre, pour moi ce n'est que secondaire et toujours désolant. Debian (et ce qui en sort : Progeny, Ubuntu, etc.) a fait ses preuves quant à sa stabilté, sa robustesse et au final la "simplicité" des scripts de configuration. Mais je ne vois pas comment l'étau d'un éditeur aussi puissant que M$ , qui fait peser des choix discutables sur le monde de l'informatique personnelle, pourra se déserrer si on ne passe pas d'une manière ou d'une autre par un circuit commercial offrant des services appropriés. L'individu lambda est un consommateur, qu'on le veuille ou non, et non un adepte de Richard Stallman. Aussi passera t-il beaucoup d'eau sous les ponts avant qu'un produit Debian soit commercialisé. Pour ma part, je trouve l'initiative de Shuttleworth bien venue, puisqu'elle a eu comme effet de réveiller un peu de sa torpeur un monde de développeurs arquebouté sur des attitudes souvent plus formelles que pragmatiques.
            • [^] # Re: c'est une bonne nouvelle

              Posté par . Évalué à 1.

              Le coté non commercial de Debian lui permet de s'affranchir des contraintes du monde commercial. Je ne dis pas que le commerce c'est mal, je ne dit pas non plus que Debian est la meilleure distribution, je dis juste que l'abscence de prise en compte de paramètres commerciaux au moment des choix que fait l'équipe Debian va pour moi dans le sens de la liberté.

              D'autre part, je pense vraiment que les utilisateurs d'Openoffice sont plus libres que ceux de Word 2003, non par ce que Word 2003 est commercial, mais simplement par ce qu'Openoffice est libre. Il suffit de comparer la licence d'un produit Microsoft à la GPL pour s'en persuader.

              Enfin, pour moi, le véritable intérêt du libre, c'est qu'il augmente ma liberté. Il se trouve que cette liberté permet de « fédérer des idées », il se trouve aussi que cette liberté permet de créer des logiciels de bonne qualité, mais je pense qu'il ne faut pas perdre de vue le principal : donner plus de liberté à chacun.

              Ceci dit, j'ai bien conscience de paraître souvent comme un illuminé un peu désuet, mais j'aimerais quand même qu'on n'oublie pas ( comme tu le fit ) que cette recherche avant tout de la liberté est respectable.
  • # pas d'accord != inutile !

    Posté par . Évalué à -5.

    Visiblement certains n'ont toujours pas compris le système de notation de linuxFr. Je n'avais pas l'intention de Troller ou de dénigrer Debian ou son dernier dérivé à la mode Ubuntu.

    En résumé j'avais simplement envoyés ces commentaires et visiblement certains l'ont mal pris.


    Debian (hormis chez les SSII et les hébergeurs) n'est pas vraiment implentés dans les entreprises "ordinaires". Pour "remédier" à cet état de fait, ce consortium DCCA visant ce marché a été crée.

    La release de Sarge fut retardée sans cesse et 3 ans après Woody. Deplus juste après la sortie une panne sécuritaire de plus d'un mois a terni la réputation de Debian.
    Pour tenter de remédier entre autres à ce genre de problèmes qui font désordre, le DCCA a vu le jour.




    • [^] # Re: pas d'accord != inutile !

      Posté par (page perso) . Évalué à -1.

      Utilise tu debian ? question comme ca pour voir
      • [^] # Re: pas d'accord != inutile !

        Posté par . Évalué à 2.

        Je fut un utilisateur de Debian. Mais voila j'ai abandonné .....

        Flashback.

        Au début de l'année, je devais évaluer la faisabilité de VoIP dans un réseau industriel composé d'automates utilisant le même niveau de priorité VLAN quie VoIP. Le serveur choisi (et déjà en phase de test) était Asterisk. Les tests d'alors utilisait comme système Fedora Core 2 et il était nécessaire de compiler Asterisk pour avoir une version récente.

        A l'époque en privé j'utilisait Sarge (l'éternel Testing) sur mon vieux laptop et en cherchant dans la base de paquet de Debian j'avais découvert qu'Asterisk en faisait partie dans sa dernière version.

        Le but de mon travail n'étant pas l'installation d'une distro sous VMWare , j'avaits donc choisi la "facilité" et installer la Sarge d'alors en croyant deplus et la fut ma grande erreur que Sarge serait stable en mars 2005 (fin de mon projet).

        Comme beaucoup le savent , Sarge ne fut stable qu'en Juin.

        Au niveau privé, je me suis acheté un nouveau portable et installé Sarge. A la différence de mon ancien qui utilisait apm mon nouveau ne fonctionnait bian qu'avec ACPI . Et la les problèmes ont commencé. Sarge utilise le Kernel 2.6.8 qui au niveau de l'ACPI a des problèmes. n cherchant sur le net, j'avais découvert que le kernel d'alors 2.6.10 résolvait ces problèmes. J'ai donc décidé de compiler le Kernel et mon portable a surchauffé (merci 2.6.8.....). Heureusement que le Bios du portable a bien fonctionné et arrêter "la cuisson" à temps.

        A la suite de cet incident, j'ai décidé de changer de distribution. Après un court passage sous fedora (core 3) , je suis revenu en privé sous ma "première" distribution Slackware.

        Au boulot, par contre , j'utilise Novell/Suse car je n'ai pas le temps de passer des heures à configurer mon système.


        • [^] # Re: pas d'accord != inutile !

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          ok bon si tu n'utilise pas Debian je comprend pas pourquoi tu viens déverser ta bile dans toutes les news Debian ? tu regrette Debian ? Je vais pas troller dans les news Fedora ou Mandriva bordel..
          • [^] # Correction : Je n'utilise PLUS Debian.

            Posté par . Évalué à 1.


            En tant qu'ex utilisateur de Debian, j'estime avoir le droit de m'exprimer. Cette tendance à l'auto-satisfaction présente chez les Zélotes de Debian est à la longue exaspérante et j'estime légitime le droit d'en relever les contradictions.

            Visiblement cette inadaption est l'une des raison de la création du consortium. Maintenant il est fort probable qu'ils vont échouer, car les buts du consortium et la philosophie de Debian sont incompatibles.

            Debian cherche à être aussi universels que possible (à priori pas une mauvaise chose). Cet état d'esprit est hélas vu l'ampleur de la tâche incompatible avec un quelconque planning indispensable dans les entreprises ayant une certaine taille.

            Les problèmes concernant la gestion de la sécurité furent réels. S'ils n'ont eu pas ou peu de conséquenses est heureux pour le monde Linux. Cependant la gestion amateure de la sécurité na pas contribuée à la réputation de Linux et de Debian en particulier. Faire l'autruche ne fait rien avancer et ne fait que l'agraver !


            • [^] # Re: Correction : Je n'utilise PLUS Debian.

              Posté par . Évalué à 0.

              Debian cherche à être aussi universels que possible (à priori pas une mauvaise chose). Cet état d'esprit est hélas vu l'ampleur de la tâche incompatible avec un quelconque planning indispensable dans les entreprises ayant une certaine taille.

              Si tu parle de la portabilité, je ne vois pas en quoi ça empecherai de plannifier. Par exemple NetBSD et OpenBSD sont au moins aussi portables que Debian mais n'ont pas de problèmes de planning.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.