Sondage Depuis quand utilisez-vous Linux ?

Posté par .
Tags : aucun
0
1
sept.
2007
  • depuis le début (1991-1993) :
    196
    (3.3 %)
  • depuis Linux 1.0 (1994/1995) :
    546
    (9.3 %)
  • depuis Linux 2.0 (1996-1998) :
    1386
    (23.6 %)
  • depuis Linux 2.2 (1999/2000) :
    1169
    (19.9 %)
  • depuis Linux 2.4 (2001-2003) :
    1434
    (24.4 %)
  • depuis 2004 :
    384
    (6.5 %)
  • depuis 2005 :
    266
    (4.5 %)
  • depuis 2006 :
    272
    (4.6 %)
  • depuis quelques mois/semaines/jours :
    231
    (3.9 %)

Total : 5884 votes

La liste des options proposées est volontairement limitée : tout l'intérêt (ou son absence) de ce type de sondage réside dans le fait de forcer les participants à faire un choix. Les réponses multiples sont interdites pour les mêmes raisons. Il est donc inutile de se plaindre au sujet du faible nombre de réponses proposées, ou de l'impossibilité de choisir plusieurs réponses. 76,78% des sondés estiment que ces sondages sont ineptes.
  • # 2003, mais

    Posté par . Évalué à 1.

    Ma toute première distribution était une Mandrake 9.1, récupéré un magazine Linux+, c'était en Septembre 2003.

    Et pourtant, si mes souvenirs sont bons, c'était un noyau 2.6. Fais je erreur ?

    Enfin, j'ai utilisé quelques jours, puis j'ai abandonné, j'ai repris quelques mois plus tard, avec Suse 9.1.

    C'est avec Suse que j'ai vraiment commencé à utiliser Linux, jusqu'à délaisser Windows, et finir sur Debian, depuis plus d'un an.

    D'ailleurs, j'ai fini par oublier totalement Windows, il n'est même plus installé sur ma machine.
    Et là où ma conversion s'est bien passée, je n'utilise que très rarement (exceptionnellement) Wine ou Cedega.
  • # Depuis 2006, mais :

    Posté par . Évalué à 0.

    1) Linux n'est plus mon OS principal (maintenant c'est NetBSD) .
    2) C'etait une Mandrake 9.1 parce que la Mandriva 2006 ramait (apres j'ai su que c'etait a cause de KDE et non pas a cause du fait que c'etait recent) .
    3) Pendant un moment j'etais revenu a l'OS de merde :( (au moins dans linux il y a qu'ALSA et quelques autre trucs qui sont merdiques) .
    • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

      Posté par . Évalué à 5.

      > au moins dans linux il y a qu'ALSA et quelques autre trucs qui sont merdiques
      Toi, t'as pas connu les joies d'OSS :D
      • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        OSS marchait (marche) bien tant qu'on se limite à l'essentiel.
        • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

          Posté par . Évalué à 2.

          et que l'essentiel consiste à n'avoir qu'un programme à avoir le droit de cracher du son ?
          • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

            Posté par . Évalué à 2.

            Faut pas confondre deux choses :
            a) Un pilote qui permet d'utiliser la carte son
            b) Un device/serveur qui peut eventuellement faire office de mixer.

            OSS n'avait pas à l'époque d'autres but que de fournir le a). Pour tout un tas de raisons (motivation des interressés, problèmes avec la sécurité du noyeau, opacité du hardware et j'en passe) il a fallu attendre un moment avant d'avoir un b) qui tienne la route. Le fait qu'une seule application puisse accéder à la carte graphique en même temps, n'a jamais empéché un serveur X d'afficher plusieurs fenêtres. Sauf que le serveur "son" n'existait pas (et d'ailleurs dans une grande mesure n'existe toujours pas) sous linux...
        • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

          Posté par . Évalué à 3.

          Mis à part qu'une seule application à la fois pouvait accéder au système de son (pas de dmix) et que t'avais toujours un serveur de son qui mobilisait la ressource sans l'utiliser (et bien entendu, l'application que tu voulais faire utiliser le son ne passait pas par ce serveur de son et restait donc désespérément muette). Si on excepte ce "petit détail", ça marchait, effectivement...
          • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

            Posté par . Évalué à 3.

            sauf que le but d'un serveur de son c'était entre autre de gérer les différents accés à la carte son (jouer le role de dmix en gros).

            Donc bon ...
            • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

              Posté par . Évalué à 2.

              Et qu'il y en avait au moins trois incompatibles qui se tiraient dans les pattes...
      • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

        Posté par . Évalué à 3.

        Si, mais peut-etre que l'OSS de *BSD depasse largement celui de Linux .
        Par exemple, je peux utilise 4 canaux virtuels (dans celui de FreeBSD), regler mon volume en dur, etc.
        NetBSD m'a autoconfigure ma carte son, et j'ai rien a dire sur le reglage .
        De plus niveau son je ne programme que SDL_mixer et OSS .
        Mais je ne vois vraiement pas pourquoi j'aurais besoin d'un daemon pour utiliser le son .
        Avec OSS je n'ai besoin d'aucun daemon .
        De plus ALSA n'est pas portable, alors que OSS si .
        Pour la 3D je dirais pas que c'est de la *** parce que j'ai une Radeon 9600 qui marche parfaitement avec le driver ati .
      • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

        Posté par . Évalué à 2.

        Il me semble qu'une version commerciale d'OSS existait, et qui prenait en charge plus de choses telles que le full-duplex.
    • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

      Posté par . Évalué à 8.

      ALSA n'est pas merdique, dmix tarde juste a être utilisé par défaut dans les distributions, et peut être, il manque un support de dmix dans l'émulation oss.

      Mais globalement les drivers sont bon, et ma carte son semi pro assez ésotérique est supportée (enfin uniquement en émulation oss). Sans compter que la quantité de matériel géré est plus que respectable, dont une bonne partie en support complet. Bref, tu aurais dit la 3D est pourrie j'aurais compris, mais là ....

      Grace a ALSA linux est doté, de base, d'un système audio suffisant pour une utilisation avancée/pro, ce qui est loin d'être le cas de windows (drivers ASIO qui n'ont rien a voir avec windows). Bref, il manque très certainement pas mal d'intégration "out of the box" entre le système sonore, les drivers et les applis, pour une utilisation (en particulier avancée) sans avoir a tripatouiller quoi que ce soit, mais la base technique est là et elle est bonne.
      • [^] # Re: Depuis 2006, mais :

        Posté par . Évalué à 2.

        Je ne suis qu'un brave petit zutilizateur, et j'ai merdouillé pendant des années avec oss et alsa; sauf que maintenant, avec debian (ou studio64) le vital pour le "professionnel" du son marche à la fin de l'install (bon d'accord, avec debian, faut un peu patouiller pour le 'RT' pour jack). Deux jours auparavant, j'ai eu droit à un playback parfait avec une studio64, alsa, jack, aeolus, rosegarden et ardour pour enregistrer tout ça (plus pd pour un décor); une station de travail audio qui marche juste après l'install... le rêve... (je reprécise: je suis d'abord musicien, pas informaticien du tout!)

        sinon, mon premier contact, ça devait être en 1983, sur un DEC20, pour envoyer un mail à un pote en retard pour le dîner...:) Emacs et tout mais était-ce un genre de *n*x ?
  • # 2.0.0

    Posté par . Évalué à 1.

    Çà devait être une Red Hat à l'époque et ça tournait pas trop mal (bon, j'embellis toujours un peu quand je parle de Linux).
    Je me connectais en isdn grâce à Kisdn, un soft proprio très efficace.
    J'écrivais avec Staroffice, ce qui fait que maintenant je suis plus productif avec Openoffice qu'avec MSoffice.

    Ah la belle époque! Actuellement, c'est presque trop simple d'installer une distrib.
    Linux Registered User #222681
  • # 2002

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    La première fois ça devait être en 2000 (Red Hat puis Mandrake) mais j'ai voté 2002 parce que c'est l'année où j'ai commencé a avoir un "desktop" en permanence sous Debian GNU/Linux (que j'utilise toujours).

    pertinent adj. Approprié : qui se rapporte exactement à ce dont il est question.

  • # Parcours linux

    Posté par . Évalué à 4.

    Bonjour Linuxiens,
    je vais raconté mon long parcours GNU/Linux, sorte de temoignage pour ceux qui teste le systeme depuis peu. Je leur souhaite tres bon courage.

    Moi j'ai commencé à utilisé GNU/linux en 2005. Avant je ne connaissais que des versions piraté de winXP.J'ai testé linux par simple curiosité voir autre chose. Je me suis procuré le manchot à 19 ans sur un magazine dans mon kiosque prefere, une slackware 10 il me semble, livré sur 2 CD( bin et sources).

    j'ai testé KDE et depuis mon interet pour le système n'a cessé d'augmenté. Le principal problème que j'ai eu sur la distro c'est que je n'arrivait pas à lire mes fichiers wma, mp3 etc... manque de l'accélération graphique, carte tv non supportée, galère pour installer les codecs parce que je ne connaissais pas le système de gestion logiciel par paquet. J'ai testé suse 10.0 Apres nombreux essai de ./configure / make / make install
    , rpm chargé sur des sites de paquets. Le résultat était le même impossible d'installer les pilotes à cause de dépendances.
    Même problème plutard avec aurox et fedora jusqu'à knoppix, ensuite mandriva 2007(abandon totale du boot windoz). Au fur et à mesure des distros j'ai compris le fonctionnement de linux pour me passer de l'autre systeme proprio.

    Depuis MDV2007 (support de mp3, wma, carte tv) j'ai essayé debian sarge, puis etch (difficultés à installer les drivers nvidia). Seduit par APT, la gestion efficaces des dépendances je ne quitte plus les systeme derivés debian.
    Actuellement je suis sur kubuntu feisty, le bonheur total depuis que je connais Automatix et easy ubuntu tout mes soucis ont disparus, je joue à nexuiz sans un tas de manip pour faire fonctionner nvidia :-)

    Maintenant je suis Linuxien heureux je ne pense pas trouver meilleur OS ailleurs, en grosse parti grâce aux experts de linuxfr sur le forum et les gens qui postes les depeches.
  • # la slack en disquette

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    ah le bon temps de la sackware en disquette.

    le malhereux qu avait une dsquette foireuse au mlieu de l'installation devait tout recommencer.

    apres ca devrait etre une 1.0.3 sur un 486DX50 je cros mais bon la ca commence deja a dater :)
    • [^] # Re: la slack en disquette

      Posté par . Évalué à 2.

      Je me souviens aussi d'une distribution sur 80 disquettes, une slackware je pense.. Le plus dur a été de recommencer l'installation quand la cinquantième disquette fut foireuse...

      S'en est suivi une Rehdat 4.2 et une disrib Kheops, des logiciels du soleil, noyau 1.2.3.
      Enfin : la Mandrake, que je suis depuis la première version (5.0), et pour cause ;-) !

      Coté LUG : Calvix et Linux Nantes (de loin :-)) ...
      • [^] # Re: la slack en disquette

        Posté par . Évalué à 1.

        Ah, un copain kheops. Moi j'ai commencé par la kheops 97 (j'espère que je n'ai pas jeté la boîte, je l'ai gardé plusieurs années dans mon bureau...). L'époque de la galère avec les cartes graphiques matrox mystique.
      • [^] # Re: la slack en disquette

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Enfin : la Mandrake, que je suis depuis la première version (5.0), et pour cause ;-) !


        Ne serais-tu pas parent avec un certain Gaël Duval, un des trois fondateurs de la Mandrake ? ;-)

        Idem pour moi, j'ai suivi la Mandrake avant même que la société MandrakeSoft ne soit fondée. J'étais en école d'ingénieur dans la même promotion q'un autre des fondateurs, Frédéric Bastok.

        Puis j'ai vu les trois fondateurs quitter l'un après l'autre la société MandrakeSoft. Quand le dernier fût parti, Gaël pour ne pas le citer, je me suis tourné vers la Debian.

        Depuis Gaël a créé la distribution Ulteo : http://www.ulteo.com/
    • [^] # Re: la slack en disquette

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai connu la slackware avec la version 7.0 livrée à l'époque avec Login:, du bonheur les gens d'avoir pratiquement commencé avec.

      Juste avant j'avais testé la Mandrake 6.1 livrée avec PC Expert., ça m'avait donné envie mais le cliquodrome-qui-valide-pas m'avait fait lâcher l'affaire quelques temps.

      <troll>Oui, les journaux et les distributions que je viens de citer étaient bien appariées :D</troll>
  • # 199x

    Posté par . Évalué à 3.

    Je ne me souviens plus exactement de la date, mais j'ai commencé avec une redhat 5.2 avec laquelle j'ai dès le début galéré pour installer ma carte graphique (une i810) puis que j'ai souvent cassée/réparée. J'ai ensuite testé les Mandrake (6 et 7).
    Il me semble qu'à ce moment-là, je switchais encore souvent entre Windows et Linux, et entre Mandrake et Redhat, mais j'étais toujours insatisfait de l'une ou l'autre à cause de tel ou tel problème ou à cause de sa stabilité.
    La vraie révélation a été lorsque j'ai récupéré un CD de Debian (Woody ? vu que c'était en 2001 c'était peut-être même la Potato [1]) et que, après avoir galéré pour la configurer, j'ai pu apprécier la puissance du système... même si à l'époque je n'étais même pas connecté à internet et je perdais donc la puissance du apt-get... depuis, je n'ai pas quitté Debian :-) et j'ai par contre quitté Windows.

    mes 2 centimes

    [1] une vérif rapide de mes CD système "historiques" (= ceux que je garde par nostalgie) me confirme que c'est bien la potato 2.2 r0 en 3cd
  • # Je vous parle d'un temps...

    Posté par . Évalué à 3.

    Ah la la. Ca devait être en 1994 au taf. Le truc s'appelait Walnut Creek il me semble. C'était déjà sur CD, car j'avais un lecteur accessible au boulot. Je ne sais même pas si c'était déjà Linux 1.0.

    J'ai réessayé l'année d'après sur mon PC perso, et suite à un find sur le répertoire racine, mon disque dur a rendu l'âme. Ca m'a refroidi, et je n'y suis revenu que 5 ans plus tard. L'année d'après, je basculais définitivement, "grâce" à une Mandrake qui avait bousillé mon boot Windows.

    Au bout de 3 mois sans Windows, je me suis rendu compte que je m'en passais sans problème ; je n'y suis plus jamais revenu.
  • # Utiliser, un bien grand mot

    Posté par . Évalué à 1.

    J'utilise Linux pour dépanner Windows !
    Un jour, en 1996-1997, j'ai eu un problème avec windows 95, j'ai installé Linux cela m'a permis de récupérer mes données.
    Merci Linus !

    Sur une nouvel ordinateur, je n'avais pas installé Linux, j'ai tout perdu...

    Depuis je n'ai pas arrêté d'utiliser Linux pour les dépannages de windows.

    Heureusement qu'aujourd'hui il y a les lives CD, c'est génial.

    Au boulot, j'ai quand même fait installer le serveur de production avec Linux (depuis bientôt 3 ans).

    Je me souviens encore avoir lu un post de Linus (1993 ?) sur usenet demandant de la collaboration pour la programmation d'un système d'exploitation. Je ne sais pas pourquoi, mais j'avais pensé que c'était une folie mais qu'elle avait de l'avenir.
  • # Merci Diamond

    Posté par . Évalué à 4.

    Malgré leur catalogue qui vend des trackball en forme de nichon et ses pin-up à chaque page qui ne savent pas qu'une souris se mets sur un tapis et pas sur la poitrine, je ne peux que remercier Diamond Edition pour m'avoir fait passer sous Linux.

    C'était dans ma folle jeunesse, mes années collège, où j'achetais quasiment tous les Best Seller Games, puis Strate-J (il me semble que c'était le titre), et dans lesquels on trouvait quelques articles sur Linux, auxquels je ne pigeait rien du tout. Puis, j'ai voulu essayer, je me suis donc procuré un hors série de Linux Mag (je crois), avec une Red Hat 5.1, pour installer Linux sur mon vieux 486. A suivi un achat régulier de Linux Mag depuis le numéro 6, quelques Linux Pratique, de l'émerveillement devant l'inutilité de xbill, koules et xeyes, et mes premières commandes de bash.

    Bon, forcément, à l'époque, je faisais pas grand chose sous Linux, mais c'était quand même bien marrant.
    • [^] # Re: Merci Diamond

      Posté par . Évalué à 1.

      En effet merci Diamond. Fin 1996 je venais d'avoir un PC, et je découvre le magazine Presqu'Offer en kiosque. Dedans ce trouvais la deuxième partie d'une introduction à Linux, intéressé par ce nouveau joujou et surtout par la capture d'écran de Xchess je l'install malheureusement je savait pas démarrer X, je savais rien faire. Il a fallu attendre quelques mois et la slackware 3.1 pour que je m'y mette sérieusement. Y a pas à dire ... c'était différent avant ...
  • # ah ben tiens, déja 7 ans...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Fin 2000....
    J'étais un ancien utilisateur de mac passé fraichement sous windows 2000. Un pote m'installe une Suse en dual boot avec w2k.
    "Tiens on parlait de linux et tu voulais tester : toi qui aime les joli Desktop regarde ça, ça s'appel enlightenment (e16), mais y'a plusieurs logiciels disponibles pour avoir d'autres bureau, tu vas voir..."
    Et là j'ai vu : la grosse claque, c'est beau, fluide, pratique (multidesktop et toussa). Ma connexion 56k semble plus rapide. GIMP est une tuerie (à l'époque) face a mon logiciel fétiche Photoshop. Trouver et installer de logiciels est déliceux (bandant?), des milliers de soft gratuits libres.
    Quelques mois plus tard, je découvrais que mon Celeron 667 etait capable de lire des Divx sans freezer, merci mplayer (et merci Ben pour l'aide de mes premieres compil).

    Même si j'ai quelques serveurs sous linux ou *bsd, je n'ai jamais switché entièrement, à 100% sur mes stations de travail perso, j'ai toujours des dualboot ou des machines virtuelles. Par contre j'utilise le maximum de logiciels libres sur mes os sales (et ceux des autres). Dans mon entourage j'ai redonné vie a tout un tas de vieilles babasses et initié pas mal de monde sans pour autant être un intaigriste.
    Merci (gnu)Linux.
  • # My linux story :p

    Posté par . Évalué à 1.

    Bon moi j'ai commencé Linux réellement en septembre 2002 par Mandrake 9.0. J'avais déjà installé Linux au paravant mais sans l'utiliser, l'installation était quand meme simpliste avec Mandrake 7.2.

    Pourquoi suis-je passé à Linux?

    Un bon soir, j'avais les CD de mandrake gravé (mais je les utilisais pas lol), au bout de 2 jours que Windows XP buggé en mettant 1min à lancer un mp3, j'ai sauvegardé les fichiers, j'ai rebooté et j'ai installé mandrake en connaissant rien de Linux, rien du tout. Donc j'arrive sur Linux je debloque :p.

    Le ledemain, je vais chez un pote car j'ai plus internet (c'etait au moment du modem USB Wanadoo la raie), donc je cherche sur Internet et magie. J'etais un gros chanceux. Fallait juste prendre les pilotes de Windows et renommer en mgmt.o (lol je m'en souvient encore). Puis je redemarre et hop Internet :p

    Depuis ce temps la j'essaye d'utiliser Linux le plus souvent (sauf pour les jeux), j'ai essayé de multiple distributation feroda, suse, debian, gentoo un moment suse m'avait bien accroché mais finalement j'ai opté pour Ubuntu pour ca simplicité d'utilisation. Y a quelques moi j'essayais aussi gentoo personnellement ce n'est pas comprable a Ubuntu et c'est pour une utilisation beaucoup plus avancé. Donc mes distributions preferées depuis ce temps la c'est Ubuntu et Gentoo :p

    L'une pour la simplicité et l'autre pour apprendre et configurer comme on le souhaite.

    Par manque de temps, je n'utilise plus gentoo et j'ai donc chez moi 4 PC sous Linux dont 1 avec Windows.

    Un portable VAIO C1Z VGN 13'p sur Ubuntu
    Un 333 Mhz sur Ipcop (routeur)
    Un 400 Mhz en serveur avec Ubuntu server (ftp & http)
    Un AMD 2000 512DDR avec Ubuntu server (pour le P2P via le daemon ml-donkey)
    Un AMD 3000 1,5DDR avec Ubuntu & Windows XP

    Voila maintenant je suis bien encré dans ce monde la et je compte pas y sortir
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 1.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # slack 10.0

    Posté par . Évalué à 1.

    j'ai commencer par une slackware 10.0 alors que je ne connaissait pas du tout linux sans lire de tuto.
    J'ai finalement réussis a l'utiliser au bout de trois jours ( CD 2 die je m'en suis rendu compte au bout de la 6 eme installations)

    Je l'ai garder un ans puis retour sous window pour les jeux ... c'est ça les jeunes fashions du net...

    Depuis que j'ai acheter un laptop je suis retourner sous linux via ubuntu maintenant je ne souhaite pas echanger cette distrib contre un vista pour rien au monde .
  • # Linux is dead

    Posté par . Évalué à 4.

    J'ai arrêté d'utiliser Linux il y a un certain temps déjà ... FreeBSD sailfutur!
  • # ah ma bonne dame...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour ma part ça remonte au noyau 2.2.

    Ma première distribution était la Corel Linux basée sur debian. C'est pas nouveau tout ça...(2000 ?)

    En tout cas, je passais pour le héros car j'avais ET KDE ET mon modem qui marchait!
    (j'avais pas le son hein... faut pas déconner!)

    Mais très honnêtement, à cette époque c'était plus de la bidouille qu'autre chose... ca tournait plus ou moins, je regardais en souriant bêtement... et puis quand j'étais fatigué de sourire je retournais sous Windows Millenium!

    ;o)))
  • # Diagnostics

    Posté par . Évalué à 3.

    après 1911 votes : alors soit il y a beaucoup moins de nouveaux utilisateurs ces 3/4 dernières années, soit ils viennent plus sur linuxfr, soit ils sont timides, ils osent pas voter.

    Sachant qu'il y a 4300 comptes utilisateurs actifs d'après http://linuxfr.org/stats/utilisateurs.html ces 3 derniers mois, ça fait environ 50% de votants, et que 1100 des comptes actifs ont étés créés cette année, on peut vaguement en conclure que la création du compte dlfp est postérieure de quelques années à l'utilisation de Linux, ce qui accréditerait la thèse de la timidité chez les nouveaux.

    Sauf si les 1100 comptes actifs en questions sont des multis.


    (ces statistiques sont garanties à la louche, donc fausse comme 58,24% des statistiques, comme chacun sait.)
    • [^] # Re: Diagnostics

      Posté par . Évalué à 4.

      Moi ca me semble logique, j'ai cree mon compte 5 ans apres avoir touche Linux pour la 1ere fois...
      • [^] # Re: Diagnostics

        Posté par . Évalué à 2.

        A peu près pareil, quatre ans et demi après avoir découvert et testé Linux, je suis venu sur DLFP.
        Commencé en 2.2, j'ai même écrit un driver pour un kernel 2.2, au moment où le 2.4 commençait à apparaître ! Pour une startup, en stage. J'étais heureux de ce système fourni avec ses sources, sans ça, jamais je ne l'aurais écrit ce driver :p


        Yth.
    • [^] # Re: Diagnostics

      Posté par . Évalué à 1.

      J'ai commencé avec une RedHat 5.1 (il y a donc longtemps), je vais sur linuxfr depuis quelques années mais mon compte ne date que d'un mois.
    • [^] # Re: Diagnostics

      Posté par . Évalué à 2.

      Soit il n'avait pas Internet à l'époque (genre dans un village paumé en 1998, ça coûtait cher).
  • # C'est tout la sécu ça, ... ça rentre pas dans les cases!

    Posté par . Évalué à 2.

    ça ne va pas votre sondage à mélanger des années et des versions: J'utilise Linux depuis Debian Slink(2.1), sortie en Mars 1999 [1] avec un kernel 2.0.36 [2].
    Ouais, c'est bien la faute de Debian, toujours avec des versions obsolètes :-P

    [1] http://www.br.debian.org/News/1999/19990309
    [2] http://www.br.debian.org/releases/slink/i386/release-notes/c(...)
  • # a bibi...

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    février 2000, genou en vrac (opéré du ménisque), j'achète un ordi avec une bourse que je venais d'avoir. Le gars me dit "800 frans pour windows" !! Je vais à Leclerc, centre multimedia et prend "Apprendre Linux" avec une mandrake, Corel et Suse 6.3 (ça doit etre ça, je retrouverai ce soir).
    Mandrake : passe pas.
    Suse : nickel.

    Je commence à bateiller pour le son pour une Sound Blaster 128... bon.. 1an sans son :) Mais là, n'est pas le plus important :

    j'étais un stage à Pau, étudiant sans le sou (vu que toute la bourse était passée ds l'ordi) et je commence à installer les logicles avec RPMS de Suse... Rahh !! première facture de téléphone : 1200 Francs !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

    Bah oui... on veut installe ci, puis faut télécharger ça puis ça puis ci puis ça pour que ça passe... Merci lea-linux.org pour tous les bons conseils.

    Enfin, un petit retour à toulouse via Windows 98 SE... et puis il y a 4 ans, le grand saut.

    Et franchement... rien à redire. Toujours fidèle à Mandriva depuis 2001. Contributeurs occasionnel (rapporteur de bugs et testeur de betas/RC), j'ai tout de même succombé quelque temps à Gentoo, knoppix/Debian et Ubuntu, slack....

    Et puis quand j'ai eu cassé ma Debian avec apt-get, je suis revenu à Mandriva sans plus avoir aucun problème.

    Je crois que l'on reste assez facilement à ses premiers amours...

    De plus, quand on est habitués aux outils............

    Bon troll !

    NB : la RC1 est sortie hier, si ça vous intéresse de tester tout ça.
    • [^] # Re: a bibi...

      Posté par . Évalué à 2.

      Pour ma part,

      - PoC en 2000 pour une RH mais échec cuisant à cause d'un controleur RAID exotique,
      - install d'une debian en 2001, qui m'a servi de paserelle depuis
      - passage à une openbsd en 2003 pour la passerelle
      - et en desktop, double boot ubuntu depuis cette année

      Et ça marche bien, surtout la dernière version d'ubuntu qui est très attrayante par sa simplicité d'installation et les effets graphiques (beryl)
  • # [presque HS] : on peut voter plusieurs fois?

    Posté par . Évalué à 2.

    Bonjour,

    Je viens de voter : j'ai commencé en 1994 comme un vieux machin... j'ai essayé d'installer une RH, une debian, un mix des 2 car l'une (Debian) n'avait pas l'image pour reconnaitre le CD d'un vieil IBM, et l'autre pas d'image sur disquette qui fonctionne....


    mais bon mon message était pour dire qu'en ré-ouvrant Firefox, j'ai à nouveau accès au vote.... pour ne pas fausser et faire peser d'un poids excédentaire les vieux machins, je n'ai pas ré-essayé.... juste pour dire en passant....

    Olivier
  • # 1998

    Posté par . Évalué à 2.

    RedHat 5.1 (ou 5.2 je sais plus), trouvé dans le magazine PC-MAX
  • # My life à moi que j'ai

    Posté par . Évalué à 2.

    hello,

    Pour ma part, j'ai commencé à m'intéresser aux OS alternatifs à l'époque ou j'utilisais Win98SE qui plantait tous les 3 jours...
    Après un ultime formatage, j'ai installé ma première RedHat 6.1.

    Je me revois tramblant partionner mon DD avec fdisk, version linux, autrement plus chiadé...
    Il faut avouer que la RedHat n'a pas tenu très longtemps, étant donné que j'étais un pur newbie... les dépendances et les make, make install ont eu raison de ma bonne volonté.

    Après une Mandrake 7.1 et QNX; j'ai découvert BeOS. Total bonheur... de courte durée...(en dual boot avec w2k) après la disparition de Be Inc.

    je suis reviendu à Linux avec une boite Mandrake 8.1, puis 9.2... Si le serveur est resté sous Linux depuis la 8.2, suivant les evolutions, mon desktop lui a connu une existence plus chaotique...

    Mandriva a toujours été présent sur ma station, avec plus ou moins de bonheur....les assistants n'étant pas ultra-fiable (amha), j'ai fini par installer Ubuntu... que j'apprécie beaucoup !

    WInXP est toujours en dualboot pour jouer à WoW... Quand on veut jouer... j'ai pourtant essayé Cedega... mais ca vaut pas le jeu en natif....

    Bref, hormis les jeux, je vis très bien avec Linux au quotidien !!
  • # Autre sondage - première distribution

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Beaucoup d'entre vous ont indiqué leur première distribution et où ils l'avaient trouvée.

    C'est donc une autre idée de sondage que http://linuxfr.org pourrait organiser :

    Quelle est la première distribution Linux que vous avez essayé ?

    Jellyroll

  • # Par hasard en 1995 à Singapoure....

    Posté par . Évalué à 2.

    En 1995 entre deux botiques vendant "tout M$ pour 10$" je suis tombé sur un gros bouquin décrivant l'installation de Slackware Linux pour 60 $ (Chers comparés aux logiciels M$!). En le feuilletant rapidement je me rend compte qu'il s'agit d'un dérivés d'Unix pour PC et je l'ai acheté. Peu de temps après j'ai installé sur mon laptop (sans trop de problêmes...)
  • # mandrake 5.3 - 1999

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Mon premier PC, un UNIKA, PII 350.
    je suis sori du magasin avec win98 préinstallé.
    j'ai couru à la maison, et j'ai voulu mettre une redhat 5.2, mais ça marchait pas.
    J'ai donc installé la mandriva 5.3.

    J'ai ensuite installé TOUTES les distros mandrake puis mandriva sur ma machine, jusque la 2007.1.

    J'ai été linuxien heureux et je le suis encore.

    Et depuis trois semaines.... j'ai acheté un mac. Et j'adore.

    cela j'installe tous mes softs linux préférés (OOo, Gimp, etc...)
  • # Fin 1997...

    Posté par . Évalué à 1.

    Un copain s'amène et me dit: "J'ai un pack de bière, de la b*eep* et la nouvelle redhat".

    C'était la Hurricane (5.0), kernel 2.0 bien stabilisé, avec les "révolutionnaires" RPM déjà rôdés, AfterStep était considéré le must du desktop...
    C'était héroïque, rien n'a marché du premier coup, j'ai du chercher un patch pour mon processeur (Cyrix), impossible de configurer XFree. On a finalement réussi vers 5 heures du mat' et j'ai pu consacrer la journée suivante à me lancer dans mon nouveau langage fétiche: Mercury.

    J'y pense avec nostalgie mais je n'ai aucun regret parce que installer me fait chier et les distros ont fait beaucoup beaucoup de progès depuis ce temps-là. En toute objectivité c'est pas plus compliqué que l'autre OS.

    Depuis 1997 j'ai évolué: j'utilise WindowMaker (et le kernel 2.6).
  • # Magazines pour nostalgiques

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour les nostalgiques, j'ai dans un coin une bonne partie de la collection des magazines Dream et Login:, du numéro 56 (Dream de novembre 1998) au numéro 132 (le dernier numéro de Login d'octobre 2005), qui attend reprenneurs.

    Dream, devenu depuis Login: et qui a arrêté sa publication en octobre 2005 était une des rares revues à parler d'autre chose que de Windows et Mac. En autre, elle était très orientée vers Linux, BeOS, et les systèmes Unix en général.

    Donc si quelqu'un est intéressé, me contacter. ;-)
    • [^] # Re: Magazines pour nostalgiques

      Posté par . Évalué à 1.

      Moi aussi j'ai commencé commencé avec Dream et un hors-serie redhat (de mémoire...).
      Redhat que j'ai installé sur mon Brett P60 . Mais au tout début il y a eu le ZX81 et son extension de 16Ko !

      Ce qui me fascine dans Linux c'est l'esprit "pionniers" qui perdure. Le même que pour le ZX81
      Maintenant que je suis un chef de service avec une belle cravate,j'essaye toujours de garder cela à l'esprit.
  • # Houlà... Ça nous rajeunit pas...

    Posté par . Évalué à 1.

    Ma première fois c'était en l'année scolaire 95/96 dans un cybercafé... mon frère alors à la fac y travaillait en échange d'un accès illimité.

    Je crois bien que c'était l'un des premiers cybercafés de province, ça avait fait du bruit à l'époque. Je ne me souviens plus de la version mais c'était RedHat, avec AfterStep (le bureau virtuel était un peu déroutant mais j'ai vite accroché) et un client IRC dont je ne me rappelle plus le nom, je crois que c'était un peu tôt pour que ça soit xchat. La notion d'OS était encore un peu floue pour moi à l'époque (et c'est bien la preuve que linux était déjà prêt pour le desktop, inutile d'attendre le prochain passage). ;)

    L'OS tout le monde s'en foutait, ce qui comptait c'était internet.

    Il a fallu attendre un peu avant que j'installe moi-même ma première redhat, (en dual boot sur le PC familial) vu que c'était une 5.2, récupérée via l'infâme Micro Application. Heureusement j'avais Le système linux de chez O'reilly à côté :). Par la suite je suis passé à Mandrake vers la 6.2 et j'ai finalement basculé définitivement vers Debian... Enfin juqu'à preuve du contraire mais j'ai plus envie de changer :)

    Cela dit les distributions ont bien évolué depuis... Quand on compare une redhat 5.x à une fedora, une debian ou une ubuntu récente... Ca fait rêver :)
  • # bizarre la répartition !?

    Posté par . Évalué à 1.

    Je trouve la répartition bizarre, ca ne devrait pas être une gaussienne ?
    Y en a qui trichent !

    Flynn
  • # en 98 à la FNAC sisi

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Comme le montre cette photo : http://www.flickr.com/photos/fredix/sets/72157594351682020/

    Obligé qu'à cette époque il y avait un pingouin planqué à la FNAC à Lyon.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.