Journal Le Parisien attaque un blog pour contrefaçon, ou comment se tirer une balle dans le pied

53
26
août
2014

Hier soir en me baladant sur Twitter, ce qui est assez rare pour être souligné, je suis tombé sur un top tweet (TT) d'une blogueuse ayant reçu une gentille menace mise en demeure de la part d'un avocat, œuvrant apparemment pour le compte du quotidien "Le Parisien", lui enjoignant de cesser sur le champs ses actions de contrefaçon éhontées.

Son crime ? Tenir un weblog intitulé "The Parisienne" et ce, depuis près de 5 ans.

Et tant qu'à faire, autant essayer (...)

Journal TMDBPHP ou comment créer des metas pour ses films avec MediaTomb

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
9
1
déc.
2013

TMDBPHP (The Movie DB PHP) est un petit projet que j'ai commencé à écrire pour organiser ma collection de films avec MediaTomb. Pour se faire, j'ai réalisé une petite interface web en PHP et jQuery avec une modification du fichier import.js de MediaTomb. TMDBPHP n'est pas encore très évolué, mais il sait récupérer les informations provenant de l'api de themoviedb.org, enregistre les informations dans un fichier XML et copie la jaquette dans un répertoire. L'utilisateur à le choix entre différents (...)

Journal Victimes collatérale de Megaupload

Posté par . Licence CC by-sa
30
24
jan.
2012

Voici une victime de la lutte contre megaupload, "lesintrouvables". C'est une liste de films disponible en téléchargement, introuvable par ailleurs. Une sorte d'abandonware pour film.

http://lesintrouvables.blogspot.com/

Il est amusant de constater que la lutte pour le respect du droit d'auteur, entraine la disparition de la disponibilité des œuvres les moins populaires.

J'espère que la proposition de Lawrence Lessig voit le jour, il proposait que pour chaque œuvre un montant symbolique soit payé chaque année. Si la somme n'était plus payé, (...)

Une plainte d’un éditeur autour de l’astrologie menace la base de données tz / zoneinfo

Posté par (page perso) . Modéré par Xavier Teyssier. Licence CC by-sa
59
11
oct.
2011
Justice

La base de données « tz » (tz database) ou zoneinfo, ou encore Olson (du nom de son créateur), contient les informations sur les fuseaux horaires. Elle est utilisée par de nombreux logiciels (dont Java, PostgreSQL, MySQL — d’ailleurs, c’est le cas sur LinuxFr.org, OracleDB, PHP, Perl, Python, etc.) et systèmes d’exploitation (dont GNU/Linux, les BSD, Solaris et Mac OS X — mais pas Windows). Le 6 octobre 2011, David Olson a annoncé sur le groupe de discussion comp.time.tz qu’une plainte — l’impliquant, ainsi qu’un autre gestionnaire de cette base — avait été déposée devant la Cour fédérale de Boston (États‐Unis), et qu’en conséquence, les services FTP et liste de diffusion liés à cette base de données étaient arrêtés.

Il faut savoir que les fuseaux horaires ont varié au cours du temps (S. Colebourne évoque « entre 20 et 100 modifications distinctes sur le globe chaque année »), d’où l’intérêt de disposer d’une collection de toutes ces modifications. La base, gérée comme un projet libre, était mise à jour une quinzaine de fois par an. Elle était précédemment hébergée par les « Instituts nationaux de la santé » (National Institutes of Health, NIH) des États‐Unis (dont l’équivalent français serait l’INSERM).

La plainte vient de l’éditeur Astrolabe (éditeur d’ouvrages astrologiques) qui évoque ses ouvrages AC International Atlas et ACS American Atlas, mentionnés comme sources de la base de données tz, et poursuit donc deux personnes pour contrefaçon.

Le droit évoqué est le copyright (et non le droit sui generis des bases de données existant en Europe). On notera qu’il s’agit de données historiques factuelles, et que la jurisprudence américaine aurait plutôt tendance à exclure un copyright dessus (et donc à les placer dans le domaine public).

Le 10 octobre, une nouvelle version de la base de données a été publiée par d’autres personnes que celles visées par la plainte.

NdM : une première version de cette dépêche a été publiée le 10 octobre. Comme signalé dans les commentaires, il s’est avéré qu’il s’agissait d’une copie d’un article paru sur developpez.com, le 7 octobre. La dépêche a été entièrement réécrite et celle‐ci est publiée sous licence libre. Avec nos excuses pour ce souci dans la modération des contenus soumis par nos lecteurs.

Journal Le protocol de Skype rétro-ingénierié

19
2
juin
2011

Un hacker russe expert en rétro-ingénierie logicielle libère le protocole de Skype pour permettre une version open-source:

http://skype-open-source.blogspot.com/

Reste à voir comment Microsoft va réagir, parce que je ne pense pas que l'apparition d'un client Skype libre soit une bonne nouvelle pour eux.

Reste à voir si cela aboutie à quelque chose, je sais que le projet telepathy cherche à avoir un greffon skype.

Revue de presse de l’April pour la semaine 19 de l’année 2011

Posté par (page perso) . Modéré par patrick_g. Licence CC by-sa
19
16
mai
2011
Internet

La revue de presse de l’April est régulièrement éditée par les membres de l’association. Elle couvre l’actualité de la presse en ligne, liée au logiciel libre. Il s’agit donc d’une sélection d’articles de presse et non de prises de position de l’association de promotion et de défense du logiciel libre.

Sommaire

Journal Dénonçons la contrefaçon

Posté par .
Tags :
9
15
jan.
2010
Quand j'ai quelques minutes à perdre lorsque le bébé des voisins braille de trop et m'empêche de dormir, je vais sur le site de la http://www.bsa.org/ (que vous connaissez peut-être) et je vais y dénoncer des organisations qui usurpent certains droits moraux :


Le site http://www.bsa.org/country.aspx?sc_lang=fr-FR indique des informations erronées quand à la redistribution des logiciels sous droits d'auteur.

La contrefaçon est "le fait de reproduire ou d'imiter quelque chose sans en avoir le droit ou en affirmant ou laissant (...)

Où l'on reparle de la BSA et de son « piratage »

Posté par (page perso) . Modéré par Nÿco.
Tags :
0
19
mar.
2008
Pirate
Le journal 7jours annonce que suite aux actions de BSA (Business Sofware Alliance), les entreprises françaises ont dû payer 36 % de plus qu'en 2006 pour un montant de 93.000 euros aux éditeurs de logiciels, au titre du préjudice matériel et d'image.

BSA est un consortium d'éditeurs de logiciels propriétaires dont fait partie Microsoft bien sûr. BSA s'était fait remarquer il y a une dizaine d'année par une campagne de menace auprès des entreprises et des administrations pour qu'elles se mettent en conformité de leur licences. Rappelez-vous : « le BSA est abusif » avait dit le CLUSIF. BSA continue donc ses activités et annonce que les sanctions contre les entreprises ont très sensiblement augmenté l'an dernier et que le nombre de jugements et d'accords à l'amiable rendus a augmenté de 50 % par rapport à l'exercice précédent.

Comment peut-on être - encore en 2008 - une entreprise assez stupide pour continuer à pirater des logiciels propriétaires plutôt que de s'équiper en logiciels libres ? Le piratage n'est-il pas un moyen officieux d'envahir le marché, quitte à réclamer par la suite une mise en conformité des licences ? Toute coïncidence avec des évènements passés n'est pas fortuite. Je trouve que BSA ne fait pas assez de publicité sur ses actions. Aidons-les avec ce nouveau slogan : « Ne piratez plus, utilisez des logiciels libres ».

NdM : bien faire attention à ne pas confondre « piratage » (terme connoté et non défini juridiquement), contrefaçon et manque à gagner. Pour mémoire : en 2001, le BSA était déjà considéré par certains comme marionnette de Microsoft ; en 2002, découverte d'une collusion entre la BSA et la Commission Européenne sur la brevetabilité du logiciel ; en 2003, la BSA épinglait un innocent serveur d'université offrant au téléchargement ... OpenOffice.org dans une distribution Mandrake Linux ; la BSA favorisait une migration chez Ernie Ball (retour sur la migration) ; une affiche parodique était réalisée aux RMLL, on parlait déjà des calculs antipirates simplistes ; en 2005, il était question de l'amendement amendement VU/SACEM/BSA interdisant les logiciels non équipés de mesures techniques et du BSA au CSPLA ; en 2006, Bertrand Lemaire dézinguait l'étude annuelle de BSA dans Moquons-nous de la BSA (Rendez-vous annuel) et Moquons nous de la BSA (suite).

Journal Le BSA serre la vis sur la contrefaçon de logiciels

Posté par .
Tags :
0
14
oct.
2005
http://fr.news.yahoo.com/13102005/44/le-bsa-serre-la-vis-sur-la-con(...)
A la lecture de cet article, j'ai immédiatement pensé que le logiciel libre manquait d'organisation pour se promouvoir. En effet, vu le taux supposé de piratage en France, il faudrait donc s'organiser, reprendre les arguments de cette organisation afin de rebondir dessus et promouvoir l'utilisation des LL, et je suis sur que ça aurait un impact positif.