Journal Matt Mackall, l'auteur de Mercurial, passe la main

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
32
26
jan.
2016

Après 11 ans sur le projet, l'auteur indique être à temps plein dessus y compris certaines nuits et week-end et qu'il est donc temps de passer à autre chose.

Mais conscient de l'importance du projet il va prendre le temps nécessaire à la transition, jusqu'au 1er novembre.

https://www.mercurial-scm.org/wiki/mpm/transition

Évidement il va être difficile de ne pas relier cette décision à la perte de popularité de Mercurial par rapport à Git.

Personnellement ça me touche beaucoup, j'utilise Mercurial tous les jours (...)

Journal CPython abandonne Mercurial et passe à Git et Github

Posté par (page perso) . Licence CC by-sa
37
2
jan.
2016

Les développeurs de Python ont décidé d'abandonner leur infrastructure actuelle, basée sur divers outils open-source écrits en Python et auto-hébergés, pour passer aux services propriétaires proposés par Github. Cela implique de passer le code source de Mercurial à Git.

La raison fondamentale, détaillée dans le PEP 481, est la nécessité de faciliter le travail des contributeurs du projet, l'arrivée de nouveaux contributeurs, et les contributions occasionnelles (correction de typos, amélioration de doc).

L'infrastructure actuelle utilise un outillage spécifique, comme (...)

Journal Git a fêté ses 10 ans hier ...

Posté par . Licence CC by-sa
58
8
avr.
2015

… et même pas une moule pour relayer cette petite interview de son papa:
http://www.linux.com/news/featured-blogs/185-jennifer-cloer/821541-10-years-of-git-an-interview-with-git-creator-linus-torvalds

Les 10 ans de Git pour changer un peu des bougies, c'est aussi l'occasion de se pencher sur la mémoire de tous ses challengers qui ont rejoint le panthéon des logiciels. Paix ait leur âme.
C'est peut-être aussi l'occasion de ressusciter quelques trolls endormis en mémoire du bon vieux temps, car bon, en lisant cette interview moi j'ai plutôt le souvenir d'un bon vieux syndrome (...)

Journal Fermeture progressive de Google Code

22
13
mar.
2015

Google ferme (progressivement) Google Code : Bidding farewell to Google Code. D'ailleurs, Gitorious ferme également (progressivement) suite à l'acquisition de Gitorious par GitLab : GitLab acquires Gitorious to bolster its on premises code collaboration platform.

Google Code est un site pour héberger des projets libres avec code source (git, mercurial), wiki et suivi des tickets, comme Github, Bitbucket, Sourceforge, Gna, etc. Le site a été lancé en 2006 par Google, et va progressivement fermer. J'en comprends que le (...)

Journal Gérer son espace de travail git avec "gws"

Posté par . Licence CC by-sa
49
20
fév.
2015
Ce journal a été promu en dépêche : Gérer son espace de travail git avec "gws".

Amis du soir, bonsoir.

Cela fait maintenant plus d'une année que j'utilise un outil de ma création, qui se trouve être — de mon point de vue — fort utile. Un petit brin de perfectionnisme et un petit manque de confiance m'ont, jusqu'à aujourd'hui, pousser à remettre au lendemain sa diffusion.

Aujourd'hui, je saute le cap, je prends mon clavier et j'écris (bépo le clavier, bien sûr). N'étant pas fou, j'ai tout de même pris le soin de le partager (...)

Vulnérabilité dans Git et Mercurial sur certains systèmes de fichiers (FAT, NTFS, HFS+, etc.)

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud et Bruno Michel. Modéré par Christophe Guilloux. Licence CC by-sa
42
19
déc.
2014
Sécurité

Une vulnérabilité (CVE-2014-9390) a été annoncée hier soir concernant le logiciel de gestion de versions le plus en vogue en ce moment, j'ai nommé Git, ainsi que sur Mercurial, autre logiciel de la même catégorie. Elle a déjà été corrigée, je vous invite donc à mettre à jour vos installations.

Github, le service d'hébergement de dépôt Git lui aussi très en vogue, a de son côté annoncé avoir vérifié tous les dépôts présents sur ses serveurs à la recherche d'exploitations de cette vulnérabilité. Mesure de sécurité supplémentaire, il refuse désormais les push exploitant cette faille.

NdM : Merci à RoM1 et Sébastien Douche pour les précisions apportées dans la dépêche. La faille a été trouvée par le créateur de Mercurial, Matt Mackall, et Augie Fackler. La vulnérabilité se décline en trois parties :

  • la sensibilité à la casse dans Git, déjà corrigé dans Mercurial en 2008 ;
  • l’expansion des noms courts sous Windows (PROGRA~1 → Program Files), déjà corrigé dans Mercurial ;
  • la découverte récente de la façon non documentée dont Darwin (Apple) s’amuse avec HFS+ à ignorer certains caractères spéciaux et qui peut créer de nouvelles collisions de nom (cf la correction chez Mercurial, qui a permis la correction côté Git).

Journal "Scaling Mercurial at Facebook"

Posté par . Licence CC by-sa
34
9
jan.
2014

Sous ce titre, écrit dans la langue de la perfide Albion Shakespeare, se cache le récit d'une migration de Git vers Mercurial accompagnée d'une amélioration, assez impressionnante dois-je dire, des performances de Mercurial.
Il semblerait, en effet anéfé, que le dépôt contenant le code-source de Facebook soit plusieurs fois plus volumineux que celui du noyau Linux (déjà, rien que ça, ça m'a fait lever un sourcil qui n'est toujours pas redescendu…). Et qui dit "projet volumineux" dit "importance de la (...)

Jeudi du libre 03/2012 à Lyon : Bazaar, gestionnaire de version basé avant tout sur l'accessibilité

Posté par (page perso) . Édité par Benoît Sibaud, NeoX et Xavier Claude. Modéré par baud123. Licence CC by-sa
13
27
fév.
2012
Communauté

Annoncé avec un peu retard cette fois-ci (toutes mes excuses), voilà le prochain jeudi du libre !

Pour les nouveaux venus qui ne connaissent pas encore, il s'agit d'une conférence organisée chaque premier jeudi du mois, sur un logiciel ou un thème lié aux logiciels libres. Pour mars, ça se passe donc le 1er.

Cette intervention clôturera un cycle de présentations orienté "technique" destiné à présenter les principaux gestionnaires de version décentralisés. Après Git (Git, ou comment donner l'impression qu'on est un super codeur ?) et Mercurial (Mercurial, gestionnaire de version à la portée de tous), nous finissons donc avec Bazaar, logiciel basé avant tout sur l'accessibilité.

Avant que les trolls ne commencent, je sais, il existe beaucoup d'autres logiciels, mais nous ne pouvons malheureusement pas nous permettre d'organiser un cycle d'un an pour faire le tour de tous les gestionnaires. Nous avons donc fait le choix de présenter quelques noms parmi les plus connus, tout en sachant qu'il en existe d'autres.

Mercurial 2.1 : Les phases

Posté par . Édité par Xavier Claude, B16F4RV4RD1N, Benoît Sibaud, baud123, Bruno Michel et NeoX. Modéré par NeoX. Licence CC by-sa
Tags :
39
18
fév.
2012
Gestion de versions

Mercurial, un puissant logiciel de gestion de versions écrit en Python, sort en version 2.1 après 3 mois de développement.
Pour rappel, Mercurial est un logiciel de gestion de version décentralisé, à savoir qu'il permet de travailler en équipe sans avoir besoin d'un serveur centralisé. Tous les développeurs pouvant se synchroniser entre eux, via deux méthodes :

  • pull : réception des modifications d'un dépôt distant.
  • push : envoi des modifications vers un dépôt distant.

Cette souplesse permet de hiérarchiser le développement d'un projet de mille et une façons. Cette souplesse possède un revers, quand l'on doit se synchroniser avec un dépôt distant on a souvent des conflits. Pour les résoudre, les développeurs font appel à deux méthodes :

  • merge : fusion des modifications de deux branches en une seule, les conflits sont résolus par divers outils manuels ou automatiques.
  • rebase, mq, histedit : modification de l'historique des modifications afin de le linéariser ou de le simplifier.

Dans le second cas, modifier son historique peut s'avérer bien plus désastreux que le problème initial ou l'on avait qu'un simple conflit. Git, le principal concurrent de Mercurial qui possède des fonctionnalités et des performances sensiblement identiques, est particulièrement sensible à des erreurs de rebase, car cette fonctionnalité est activé par défaut.

Pour éviter les erreurs de modifications d'historiques, Mercurial 2.1 introduit une nouvelle fonctionnalité : les phases.

Journal scm.py : gérer simplement plusieurs dépôts Mercurial et Git

Posté par (page perso) .
Tags :
13
4
fév.
2012

J'ai écrit un petit script Python pour gérer une dizaine de dépôts Mercurial et Git : scm.py. Vous pouvez en télécharger la dernière version depuis mon dépôt bitbucket.org (code mise en forme). Il nécessite d'activer l'extension rebase de Mercurial. Ajoutez les lignes suivantes à ~/.hgrc au besoin:

[extensions]
rebase=

Pour la configuration, lancez "scm.py scan > scm_config" dans le dossier où vous avez déjà des dépôts HG ou GIT, ils seront détectés automatiquement, et c'est parti !

(...)

Jeudi du libre de février 2012 à Lyon : Mercurial, gestionnaire de version à la portée de tous

Posté par (page perso) . Édité par Nÿco, Benoît Sibaud, Lucas Bonnet et Florent Zara. Modéré par Lucas Bonnet. Licence CC by-sa
9
26
jan.
2012
Communauté

C'est bientôt début février, et qui dit « début de mois », dit « Jeudi du libre » ! Comme d'habitude, il s'agit d'une conférence organisée par l'ALDIL le premier jeudi du mois, c'est à dire le 2 février 2012.

Cette intervention fait écho au précédent jeudi orienté technique où il était question de présenter Git, autre gestionnaire de version décentralisé (cf. Git, ou comment donner l'impression qu'on est un super codeur ?). Cette fois encore, les développeurs sont clairement visés, avec un logiciel probablement plus facile d'accès.

1.0 et 2.0 (Cassandra et Mercurial)

Posté par (page perso) . Modéré par baud123. Licence CC by-sa
16
7
nov.
2011
Technologie

Des versions toutes rondes de logiciels libres sont tout juste sorties : la 1.0 de Cassandra, et la 2.0 de Mercurial.

N. D. A. : Merci à GeneralZod pour avoir contribué à cette brève.

Apache Cassandra 1.0

Le projet Apache Cassandra a publié la version 1.0.0 de son logiciel libre. Pour rappel, Cassandra est une base de données non‐SQL (NoSQL), sous forme de paires clé‐valeur, sous licence Apache 2.0. Initiée par Facebook et utilisée par Twitter, Digg et Reddit, Cassandra est super‐extensible et conçue pour fonctionner sur des grappes de serveurs (clusters).

Mercurial 2.0

Mercurial version 2.0 a été publiée. C’est un système de gestion de versions décentralisée sous UNIX (et donc GNU/Linux) et Windows, distribué sous licence GPL v2. Des fonctionnalités majeures on été ajoutées, et des nouveautés font leur apparition dans le cœur et les extensions.

Tous les détails dans la seconde partie.

Forum général.général [Mercurial] Utilisation de patch de queue

Posté par (page perso) .
Tags :
0
12
sept.
2011

Hello,

Encore moi et mes questions sur Mercurial :D

Cela fait maintenant quelques semaines que je m'amuse avec Mercurial, les MQ et bientôt les subrepos.

Dans mon projet, (sous Mercurial), j'aimerai inclure des sous-projets (avec subrepos j'imagine) qui sont sous SVN ou GIT, et dont je n'ai pas le contrôle.
Sur ces sous-projets, j'ai effectué des modifications propres à mon projet, (qui n'ont donc pas forcément d'intérêt upstream). Ce que j'aimerai faire, c'est de continuer à utiliser le dépôt upstream, (...)

Forum général.général SubVersion vs Mercurial vs Git ...

Posté par (page perso) .
4
26
juil.
2011

Bonjour,

Je travail actuellement sur plusieurs projets libres sous SubVersion dont le seul contributeur est moi seul. Je commit de plusieurs PC différents (2 en général, parfois 3). Je me créé parfois des branches de développement (dans branches_dev), je possède également des branches (dans branches) pour chaque nouvelle version majeur, et j'utilise les tag (dans tags) pour chaque version mineurs.

Je m'intéresse un peu à Mercurial, mais la seul différence que je vois c'est la possession d'une (...)

TuxFamily.org lance sa campagne de dons 2011

34
5
mar.
2011
Internet

Cette année, TuxFamily.org fêtera ses 12 ans. Un bel âge : l'âge des grands changements !

Depuis la réouverture en 2005, la TuxFamily n'a cessé de s'agrandir : aujourd'hui, ce sont près de 3 000 utilisateurs et 2 400 projets hébergés, un chiffre en constante progression. Le succès de TuxFamily.org ne semble donc pas démenti, et nous continuons à essayer de vous fournir le meilleur service possible : haute disponibilité, nouvelles fonctionnalités (git, mercurial et cron l'an passé)...

Ce succès a un coût. Hébergeur gratuit, géré par une association de bénévoles, TuxFamily.org dépend entièrement des dons pour l'entretien et l'achat des serveurs. Ainsi, nos serveurs Web se font aujourd'hui vieillissants : leur charge ne cesse d'augmenter et deviendra rapidement critique ; et leur remplacement serait nécessaire pour rendre nos services (encore) plus rapides.

C'est pourquoi TuxFamily.org fait aujourd'hui appel à votre solidarité financière. Pour réaliser les investissements nécessaires, nous aurions besoin de 4 000 EUR. Avec 3 000 utilisateurs et les centaines de milliers de personnes qui visitent chaque jour les sites de nos hébergés, cet objectif est à portée de main !