Journal Apple + Book, les emmerdes commencent...

Posté par .
Tags : aucun
15
1
fév.
2010
Bon voilà il aura pas fallu attendre longtemps, pour voir déjà une annonce bien pourris liée à la sortie de l'iPad :
http://www.clubic.com/actualite-322960-books-amazon-aligne-p(...)

Déjà un e-bouquin entre 13 et 15 $, c'est du vol. Mais en plus cela contraint par ricochet la concurrence, donc en soit plus de concurrence...


Boycottons Apple et faisons le savoir...
  • # comme pour la musique

    Posté par . Évalué à 10.

    a croire que c'est gratuit les impressions sur papiers. De plus blindes de DRM c'est sur que je vais acheter des ebooks de ce style a ce prix la.

    Et vu l'offre legale en ebook c'est du grand n'importe quoi.

    Et lorsque l'on lit ce genre d'article:

    http://yro.slashdot.org/story/10/01/30/1436250/DRM-Content-D(...)

    cela montre a quel point les editeurs de livres et de musiques sont idiots.
    • [^] # Re: comme pour la musique

      Posté par . Évalué à 10.

      Là où ils font très fort, c'est que pour l'instant y'a pas grand monde qui veut lire des livres sur un truc électronique: les "liseurs de livres" restent en grande majorité attachés à l'objet physique.

      Mais à force de leur fourguer des téléphones "qui lisent les livres", des écrans "spécial livres", de populariser l'idée qu'un livre ça peut, ça doit être lu par écran interposé, ils vont s'y mettre.
      Et quand ils verront qu'ils ont le choix entre des livres à 15$ DRMisés qu'on peut pas prêter à ses amis, et des livres à 0$ qu'on télécharge et qu'on peut copier tant qu'on veut, le choix sera vite fait, comme pour les films et la musique.

      Du coup, les éditeurs sont en train de lâcher un boulot "à l'ancienne" qui ronronnait pas si mal (vendre des livres papiers), en ayant l'ambition de faire plus de marges avec le numérique (même prix de vente et coût de reproduction quasi nul), sauf qu'ils créent toutes les conditions pour que leur nouveau business ne marche pas, car ils vont garder les inconvénients de l'ancien livre physique (prix élevé, difficulté de faire une copie), là où le marché parallèle du P2P va proposer une offre "parfaite": gratuit ET facile à partager avec ses amis.

      THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

      • [^] # Re: comme pour la musique

        Posté par . Évalué à 10.

        j'ai depuis quelques temps un ereader (Jinke v5, linux 2.6, qui lit une tripote de format) et j'ai des centaines de livres a lire sans DRM merci ebooksgratuit, calibre, gutenberg, baen (tiens un editeur qui a fait depuis longtemps le pari des ebooks sans drm) etc

        Le confort est quasiment equivalent a un livre sur papier et meme mieux que la plupart des livres de poches qui, a mon avis, sont de pire en pire niveau qualite d'impression. De plus c'est agreable de pouvoir zoomer et ne pas lire des pattes des mouches.

        Jamais je ne lirais de livre sur un telephone, de tout de facon je fais parti des vieux c... qui considere qu'un telephone cela doit permettre de telephoner avant tout et comme j'aime bien avoir de la batterie lorsque j'ai besoin. Les gadgets autout cela m'enervent plus qu'autre chose.
        • [^] # Re: comme pour la musique

          Posté par . Évalué à 4.

          Jamais je ne lirais de livre sur un telephone, de tout de facon je fais parti des vieux c... qui considere qu'un telephone cela doit permettre de telephoner
          énorme...
          moi je fais partie des vieux cons qui pensent que le livre est aussi un objet, avec une couverture, du papier, etc...

          donc pour le vieux con qui a un ereader pour lire des ebooks, tu repasseras ;-)
          • [^] # Re: comme pour la musique

            Posté par . Évalué à 4.

            Moi aussi j'aime bien l'objet livre. J'ai eu un ereader entre les mains et cest bien confortable, néanmoins ce n'est pas encore au niveau d'un vrai livre... Par contre j'y vois une grosse plus value: c'est le gain de place... car bon ma copine ne veut pas déménager pour avoir une salle bibliothèque de plus...
          • [^] # Re: comme pour la musique

            Posté par . Évalué à 4.

            J'aime aussi les livres mais:

            1 - je n'achete plus que des livres qui sont beaux (les ebooks pour ca on repassera
            2 - j'ai deja plus de 2000 livres
            3 - Je demenage souvent et les caisses de livres c'est assez "lourd" du coup les ebooks c'est pas si mal que ca
            4 - Je voyage enormement et donc comme au dessus c'est agreable de voyager leger.
      • [^] # Re: comme pour la musique

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Là où ils font très fort, c'est que pour l'instant y'a pas grand monde qui veut lire des livres sur un truc électronique: les "liseurs de livres" restent en grande majorité attachés à l'objet physique.

        Pourtant, Amazon fait un carton plein avec le kindle, 3 millions de vendu. De plus, il se vend 6 livres Kindle pour 10 livres papier, lorsque le livre existe dans les deux versions. Donc, a priori ça intéresse vraiment les gens (moi y compris).

        http://www.echosdunet.net/dossiers/dossier_4601_amazon+est+a(...)
        • [^] # Re: comme pour la musique

          Posté par . Évalué à 2.

          En tout cas toi aussi tu fais très fort, puisque personne à part Amazon ne sait combien de Kindle ont été vendus. L'info la plus précise a été donnée par Jeff Bezos le CEO, à la dernière présentation annuelle aux actionnaires: « Il y a maintenant plusieurs millions d’utilisateurs de Kindle ».
          Après c’est un jeu de devinette entre études du marché, des nombres affichés sur la balance trimestrielle d'Amazon et des sources de certains journalistes:
          http://www.businessweek.com/the_thread/techbeat/archives/201(...)
          http://www.techcrunch.com/2010/01/29/3-million-amazon-kindle(...)
          http://ireaderreview.com/2010/01/28/millions-of-kindles/
        • [^] # Re: comme pour la musique

          Posté par . Évalué à 4.

          j'ai l'impression que beaucoup de moules ici présentes prennent Amazon pour le Chevalier Blanc.

          apparemment ils ne se rappellent pas la situation il y a seulement 15 jours (Amazon en quasi-monopole de la vente de livres en ligne), ni ne comprennent bien les relations entre ici Amazon et Macmillan. ce dernier a tout à fait le droit de ne pas vouloir céder aux diktats de l'équivalent d'un Leclerc qui veut lui imposer un prix de vente unique et invariable à $ 9.99. je ne suis même pas sûrs qu'ils savent qui exactement a enlevé le catalogue Macmillan du site Amazon.

          le monsieur là il explique assez bien :

          http://www.tobiasbuckell.com/2010/01/31/why-my-books-are-no-(...)

          sinon y'a aussi ca :

          http://www.antipope.org/charlie/blog-static/2010/01/amazon-m(...)

          je ne suis pas d'accord sur plein de trucs (comme considérer comme de la R&D le fait d'avoir un ou deux relecteurs, un éditeur qui se prend pour ton coach, un artiste pour la couv... et donc expliquer avec ca qu'un livre qui vient de sortir est forcément plus cher qu'un sur les rayons depuis 2 ans... c'est pas ca la raison amha)


          d'ailleurs rien que se plaindre du prix d'un bouquin ou d'un i-bouquin sans même préciser quoi comme bouquin (un guide de référence de 45 pages ? un pavé hyper technique ou hyper pointu de 2000 pages qui a nécessité des années de boulot ? le dernier roman à la con pour ados attardé-e-s ?) c'est une connerie sans nom

          les pauvres, j'hésite entre la honte et la pitié.
          • [^] # Re: comme pour la musique

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            j'ai l'impression que beaucoup de moules ici présentes prennent Amazon pour le Chevalier Blanc.

            Mais euuh, non pas moi. J'ai juste écrit que les livres électroniques ça intéresse beaucoup de personnes. Justement c'est tout le coté drm qui me fait fuir pour l'instant. Je n'ai pas oublié cette histoire de livres effacer à distance par exemple ...
          • [^] # Re: comme pour la musique

            Posté par . Évalué à 1.

            >je ne suis pas d'accord sur plein de trucs (comme considérer comme de la R&D le fait d'avoir un ou deux relecteurs, un éditeur qui se prend pour ton coach, un artiste pour la couv...
            Ce que l'autre dit est beaucoup plus intéressant sur l'utilité du "publisher" là:
            http://www.antipope.org/charlie/blog-static/2009/03/reminder(...)
      • [^] # Re: comme pour la musique

        Posté par . Évalué à 1.

        Et voila ca devait bien arriver un jour:

        http://slashdot.org/submission/1162778/Amazon-Topaz-eBook-DR(...)

        a associer avec l'etude precedente.
        • [^] # Re: comme pour la musique

          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

          Hello,

          en effet, comme la musique mais avec un facteur encore plus aggravant: le poids d'un ebook ! En effet, un album CD ça doit être du genre 65 Mo alors qu'un livre c'est de l'orde de 1à 2Mo...

          Du coup, je n'ose imaginer les milles et une techniques de diffusion dont le courrier électronique par exemple qui juridiquement est un peu plus protégé (correspondance privée) que d'autres méthodes !

          Ce qui a protégé le livre jusqu'à présent c'est bien le support physique ! Et donc les moines-copistes du livre, malgré l'augmentation de l'utilisation des formats numériques; ont été jusqu'à présents bien épargnés: si aujourd'hui j'écoute à 99% de la musique sous forme de fichiers informatiques depuis près de 10 ans, je suis toujours incapable de lire un livre de 350 pages autrement que sur un support papier.

          Le jour où une machine bien pensée et aussi agréable à utiliser pour les yeux qu'un livre sort, il y a un modèle économique qui risque de se prendre une veste méchante. Message aux auteurs: il va falloir que vous trouviez un moyen intelligent et honnête de pouvoir continuer à vivre de votre plume... Par contre, je n'ai aucune idée sur la question pour commencer !

          Ah si, "L’imprimerie a permis au peuple de lire, Internet va lui permettre d’écrire." (by Benjamin Bayart). Eh bien, pourquoi ne pas faire payer des internautes pour qu'ils puissent collaborer ou écrire sous la plume d'un auteur connu (on pourrait appeler ça un anti-nègre !) ?
          • [^] # Re: comme pour la musique

            Posté par . Évalué à 3.

            La solution (qui va être dure) est de revenir a une certaine étique des gens.
            Il fut un temps ou les artistes, les comédiens par exemple, faisaient des concerts « gratuitement », et à la fin, ils passaient avec le chapeau. Et les gens donnaient suivant leurs moyens et si ils avaient apprécié, mais je pense que très généralement, ils donnaient.
            Revenir à ce moyen peut être payant, surtout avec internet, et donc la masse de « spectateurs ». Mais il faut inverser entièrement la tendance.
            Actuellement, on interdit tout au maximum en incitant à « voler / pirater / contrefaçoner (encore un truc de franc-maçon ça !) », et il faudrait arriver diffuser l'art et inciter les gens à contribuer d'eux-même. Ça peut sembler utopiste, mais je ne pense pas tant que ça. Il est bien fréquent dans des salles de cours turbulentes, que quand un prof s'abscente en disant : « je dois m'absenter dix minutes, je vous fais confiance », que miraculeusement, ça se calme.

            Mais ça, ça ne peut que commencer par un changement d'attitude des artistes qui considèrerait que ce que leur travail mérite, c'est justement ce que les gens leur donneront.
            • [^] # Re: comme pour la musique

              Posté par . Évalué à 9.

              > Il fut un temps ou les artistes, les comédiens par exemple, faisaient des concerts « gratuitement », et à la fin, ils passaient avec le chapeau.

              ça existe encore et je peux te dire que bien trop souvent ils cassent tout simplement les couilles.
              • [^] # Re: comme pour la musique

                Posté par (page perso) . Évalué à 9.

                Si tu parles de ceux qui sont dans le métro ou la rue, ce n'est pas la même chose. Un concert, tu y vas volontairement pour écouter/voir qui s'y produit. La quête est en générale prévue dès le départ.
                Gustave PARKING fait cela en salle, et parfois en spectacle de rue.

                Dans la rue par exemple, tu n'as pas demandé à être spectateur. Eventuellement tu passes quelques minutes, mais franchement la quête qui en résulte, bof bof. Comme tu dis, c'est souvent des gens lourdement insitants qui font la quête. Basta.
                • [^] # Re: comme pour la musique

                  Posté par . Évalué à 5.

                  ah je pensais tout bêtement à ceux qui te font déserter nos belles terrasses, des fois ils ont même pas fini de jouer que les suivants débarquent

                  c'est un peu comme les laveurs de pare-brise avec leur eau toute dégueulasse

                  ou tous ces artistes qui passent en boucle à la radio et qui se mettent à exiger des chiffres de vente complètement farfelus...
                  • [^] # Re: comme pour la musique

                    Posté par . Évalué à 4.

                    c'est un peu comme les laveurs de pare-brise avec leur eau toute dégueulasse

                    Non, ça c'est carrément de la vente forcée : tu n'as pas le temps de signaler que tu n'es pas intéressé que ta visibilité est réduite à zéro par leur savon. Après, sauf à ce qu'il te reste du lave-glace, tu n'as d'autre choix que de leur payer leur prestation pour qu'ils la terminent.
                    • [^] # Re: comme pour la musique

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Marrant, moi je mets en route mes essuie-glaces avant, je leur fais un joli sourire et en genéral ca les dissuade.
                      • [^] # Re: comme pour la musique

                        Posté par . Évalué à 7.

                        Le lave-glace, ça peut être assez drôle aussi.

                        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

            • [^] # Re: comme pour la musique

              Posté par (page perso) . Évalué à 4.

              contrefaçoner (encore un truc de franc-maçon ça !)

              Et contrefaire ?
            • [^] # Re: comme pour la musique

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              Il fut un temps ou les artistes, les comédiens par exemple, faisaient des concerts « gratuitement », et à la fin, ils passaient avec le chapeau. Et les gens donnaient suivant leurs moyens et si ils avaient apprécié, mais je pense que très généralement, ils donnaient.

              Oui, alors, effectivement, mais bon les artistes reconnus / découverts à titre posthume ne sont pas rares :)
              Certes, on pourra arguer qu'un bon artiste est un artiste pauvre et maigre.
              • [^] # Re: comme pour la musique

                Posté par . Évalué à 1.

                >> les artistes reconnus / découverts à titre posthume ne sont pas rares

                Je suis bien d'accord, mais le système actuelle ne les favorises pas plus, je dirais même au contraire, ça arangerait bien certains que des artistes disparaissent pour se faire encore plus de fric dessus.
                Y'a qu'à voir ce qui c'est passé pour le décès de Mickel Jackson (je ne dis pas qu'il n'était pas reconnu de son vivant, loin de là), mais bon, ça fesait dix ans qu'on en entendait plus parler, il décède, et là, c'est parti, films, musiques en permanence à la radio etc. Et là, rien ne lui revient.
                • [^] # Re: comme pour la musique

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Mais ses enfants toucheront quelque chose, eux. Donc l'éditeur ne gagne pas plus qu'avant.
                  • [^] # Re: comme pour la musique

                    Posté par . Évalué à 1.

                    s'il te plait, pitie me fais pas rire autant j'ai failli m'etouffer... Tu voulais dire je suppose "les gardiens des enfants vont s'en mettre plein les fouilles"?

                    Le truc amusant dans tout cela c'est que ce n'est pas l'oeuvre de MJ qui va leur rapporter le plus mais celle des beatles... McCarthney se mord toujours les doigts d'avoir dit a MJ qu'elles etaient en ventes. Encore une amitie perdu pour des raisons de fric...
                  • [^] # Re: comme pour la musique

                    Posté par . Évalué à 0.

                    tu veux dire les enfants qu'il a tripote?
                    Ou ceux qu'il a achete/concu in vitro?
  • # belle arnaque

    Posté par (page perso) . Évalué à 9.

    C'est la main invisible du marché : grâce à la concurrence, vous êtes sur de payer toujours plus cher !

    Un livre électronique plus cher qu'un livre papier, quand on sait que le livre papier va nous durer bien plus longtemps, ça fout les boules !
    • [^] # Re: belle arnaque

      Posté par . Évalué à -2.

      La main invisible du marché t'a rendu trop aveugle pour t'apercevoir que c'est une arnaque ? Que la concurrence existe pour moins cher ?
      Le "marché" n'empêche pas les arnaques d'exister, mais il te permet de les éviter.
      • [^] # Re: belle arnaque

        Posté par . Évalué à -1.

        -3 vs10. Bienvenue sur www.npafr.org (ça marche aussi avec umpfr et nsdapfr)
  • # ça me touche pas

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Que les escrocs se bouffe entre eux.
    Si quelqu'un doit se plaindre, ce sont les auteurs ! Après tout, c'est eux qui touche le moins dans la vente d'un livre !

    Franchement, les livres, c'est ce qui coute le moins cher à distribuer électroniquement. ça passe direct du traitement de texte au format à publier. Ça pese rien sur le disque dur et ça consomme quasiment pas de bande passante.

    Pour le magasin en ligne, un bouquin électronique ça coute moins de 10€ à référencer et distribuer. Pour l'éditeur, il n'y a aucun risque a publier un ouvrage électronique, puisqu'il n'y a aucun tirage papier à faire, pas de gestion des stock, pas de distribution physique au 4 coins du monde. Qu'il y ai 1000 ventes ou 10 millions, ça ne change rien.
    Pourtant, ces 2 là s'engraisse comme des porcs sur le dos des auteurs... une honte.
    • [^] # Re: ça me touche pas

      Posté par . Évalué à 4.

      Les auteurs peuvent faire leur mise en page eux mêmes et proposer une version électronique à un prix décent non ?

      Ah non ils ne peuvent pas, c'est ballot.

      http://www.actualitte.com/actualite/7575-Paolo-Coelho-nouvea(...)
      • [^] # Re: ça me touche pas

        Posté par . Évalué à 1.

        Ben si il paye lui meme les traducteurs pour avoir des versions dans les langues qu'il veut distribuer, il peut bien faire ce qu'il veut apres.

        Et la, c'est gratuit pendant un petit moment, ca lui fait de la pub et apres il retire (parce que faut pas pousser, mais si il peut faire des ventes sur la version electronique, meme a un petit prix...).

        Donc c'est grandement plus facile que pour des musiciens ou le materiel et la main d'oeuvre necessaire coutent un minimum, mais si tu veux ton bouquin traduit dans ta langue et avec une mise en page decente, il va falloir quand meme payer un minimum.
    • [^] # Re: ça me touche pas

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce prix pour des livres, je n'accepte de le payer que pour des ouvrages de "petits" auteurs indépendants qui font la démarche d'aller dans des salons littéraires, ou pour des beaux livres avec des illustrations.

      Pour les romans contemporains plus connus, à supposer que je ressente le besoin de les lire, ce qui arrive rarement, je me contente de les emprunter à la bibliothèque (j'espère que cette affirmation ne fait pas de moi un tipiak en puissance), ou de les acheter en poche pour pas trop cher.

      Je n'accepterais pas de payer cette somme honteuse pour un bouquin, heureusement il reste les dizaines de milliers de livres dans le domaine public des grands auteurs classiques et dans tous les genres littéraires, avec ça si j'achète un lecteur d'ebooks (mais un vrai, pas le truc d'apple qui n'a pas d'encre électronique), j'aurais de quoi lire jusqu'à la fin des temps.

      Pour un livre électronique sans DRM, 3 à 7 euros cela me semble déjà amplement suffisant.

      Leurs livres à 13 à 15 $ (ou €), ils peuvent se les carrer où je pense, ça fait un peu mal même si c'est seulement en poche, par contre il paraît qu'il existe de la vaseline avec des extraits de pomme pour éviter la douleur...

      Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

      • [^] # Re: ça me touche pas

        Posté par . Évalué à 2.

        En même temps quand tu penses au SMIC horaire et au nombre d'heures qu'il faut pour écrire un bouquin, j'ai pas fait le calcul, mais pour que ce soit "rentable" pour l'écrivain il doit falloir un paquet de ventes, déja.
        • [^] # Re: ça me touche pas

          Posté par . Évalué à 3.

          ou alors une répartition du prix de vente mieux faite (du point de vue de l'écrivain)
          • [^] # Re: ça me touche pas

            Posté par . Évalué à 2.

            Ben même en partant de l'hypthèse que tout est reversé à l'écrivain ma remarque reste valable, faudrait faire le calcul pour voir.
            • [^] # Re: ça me touche pas

              Posté par . Évalué à 6.

              Essayons de faire le calcul.
              Certains écrivains prolifiques écrivent plusieurs livres par an, d'autres ont besoin de plusieurs années pour un livre. Prenons comme base un livre par an.

              Sur la base d'un SMIC mensuel brut de 1343,77 € ( http://www.lentreprise.com/outils/indice-chiffre/smic-et-smi(...) ), ça fait un revenu minimum de 1343.77*12 = 16125.24 €.

              Supposons qu'il utilise un service de publication d'ebook comme lulu.com. D'après leur grille de tarif [http://www.lulu.com/publish/ebooks/?cid=publish_portal], un ebook est vendu 13,99$ et rapporte 10$, soit 7,20€ au cours du dollar aujourd'hui, à son auteur.

              Il faut donc qu'il vende 16125/7.20 = 2240 exemplaires pour un revenu équivalent au SMIC.

              Autrement dit, il faut pouvoir vendre au moins 2500 exemplaires pour commencer à espérer « vivre de sa plume ».
              • [^] # Re: ça me touche pas

                Posté par . Évalué à 3.

                Tiens, les écrivains sont exonérés de tout impôt ou charge sociale ?

                Si on multiplie par 3 pour prendre en compte tout ça, notre auteur au SMIC doit vendre au moins 7500 exemplaires par an de son livre à 14$.

                L'offre dématérialisée offre peut-être de nouvelles perspectives commerciales, mais pour un livre en papier 7500 exemplaires c'est déjà *beaucoup*.

                Et si notre auteur veut vivre un peu moins chichement, ou tout simplement s'adjoindre les services d'un éditeur ou d'un relecteur (pour garantir une qualité à peu près convenable à son bouquin), c'est encore plus de livres qu'il doit vendre par an.


                Moralité : dépenser entre 15 et 20€ pour un bouquin au lieu d'attendre l'édition poche, c'est se faire plaisir et offrir de quoi rester propre et digne à un auteur.

                BeOS le faisait il y a 15 ans !

                • [^] # Re: ça me touche pas

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Mais le livre de poche c'est plus facilement transportable, ça prend moins de place dans la bibliothèque et c'est mois cher. Je ne me vois pas dépenser trois fois par mois 15 à 20€ de livre.
                • [^] # Re: ça me touche pas

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Hello,

                  Tiens, les écrivains sont exonérés de tout impôt ou charge sociale ?

                  Pas plus que les smicards ;-) !

                  cf: Sur la base d'un SMIC mensuel brut de 1343,77 €

                  En fait, il y a différents oublis:
                  - la TVA des bouquins (les prix de vente ne sont sans doute pas annoncé hors-taxe donc il y a un surcoût de 5,5%)
                  - les charges sociales comme tu l'as annoncé même si je ne sais pas comment ça fonctionne dans le cas d'un auteur (ça serait intéressant que quelqu'un vérifie).

                  Donc, à priori, il faut sans doute plus que 2500 exemplaires pour toucher l'équivalent du SMIC mais sans doute moins que 7500.

                  Je ne sais pas si 2500 et 7500 correspondent à des chiffres courants pour les auteurs ?
  • # Boycott

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    Boycottons Apple et faisons le savoir...

    Comme si les clients d'apple lisaient linuxfr... Je ne m'en fais pas pour apple, ils connaissent leur public est l'ipad se vendra comme des petits pains.

    Quelque part, peu importe, tant pis pour ces gens. Plutôt que de tirer à boulets rouges sur apple, essayons plutôt de proposer une alternative crédible avec le libre.
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Nous avons déjà le format ePub pour les ebooks (ouvert, bien que DRMisable). Nous avons des systèmes d'exploitation libres comme GNU/Linux, et utilisable même par monsieur Tartempion grace au travail d'Ubuntu sur l'interface graphique.

      Les clones d'iPad (??) qui vont sortir peu après pour le même prix (HP Slate et consorts) font tourner Windows et possèdent une connectique standard, donc gageons que nos systèmes libres y seront installables.

      Je pense qu'on ne s'en tire pas mal jusqu'ici. La seule chose manquant à la communauté serait une bibliothèque libre, mais ça ne se fait pas simplement et ça n'est pas forcément nécessaire non plus.
      • [^] # Re: Boycott

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        > grace au travail d'Ubuntu sur l'interface graphique

        étrange je croyais que ubuntu utilisait "simplement" gnome... m'aurait-on menti ?
        • [^] # Re: Boycott

          Posté par . Évalué à 3.

          redonnons a cesar ce qui est a cesar et canonical bosse sur une interface graphique pour les netbooks depuis longtemps:

          http://www.ubuntu.com/products/mobile
          • [^] # Re: Boycott

            Posté par (page perso) . Évalué à 0.

            au( tant|temps) pour moi, je n'avais pas pensé à cette partie là d'ubuntu

            maintenant quand on lit la page, il y a une quantité de "®" assez amusante ;-)

            (et une interface flash ??)
        • [^] # Re: Boycott

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Non, non, Ubuntu c'est un OS magique qui a tout fait lui-même. D'ailleurs on ne dit pas GNU/Linux Ubuntu, mais bien Ubuntu.

          "It was a bright cold day in April, and the clocks were striking thirteen" - Georges Orwell

      • [^] # Re: Boycott

        Posté par . Évalué à 3.

        La seule chose manquant à la communauté serait une bibliothèque libre

        Tu veux dire des livres sous licence libre? Des trucs "recents" d'auteurs connus tu vas avoir beaucoup de mal a trouver, par contre il y a des tonnes de livres dans le domaine public et ca tombe tous les ans (enfin sauf ici aux US, on est dans le trou noir du copyright en ce moment :S). Avec tout ca, il y a de quoi s'occuper.

        Apres convaincre des gens qui vivent de ca (et c'est comme pour la musique, c'est pas specialement facile pour la majorite) de mettre leurs livres sous licence libre, c'est pas specialement facile. Surtout que la reponse standard, "t'as qu'a vendre du service / fait des concerts", ca va pas le faire.
        • [^] # Re: Boycott

          Posté par . Évalué à 2.

          Pour les amateurs de SF il existe:

          http://www.baen.com/library/

          auteurs recents et assez connus dans le domaine et ils donnent aussi un CD dans la plupart des nouveaux livres contenant pas mal de leur catalogue.
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par . Évalué à 3.

      Comme si les clients d'apple lisaient linuxfr...

      C'est triste ton avis sur les clients d'Apple ...
      (qui sont peut-être plus nombreux que tu ne le crois à lire Linuxfr)

      BeOS le faisait il y a 15 ans !

      • [^] # Re: Boycott

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Client d'apple peut-être, mais acheteur d'iPad j'en doute un peu. Bon, il doit bien y en avoir quelques uns, mais de là à faire un boycott qu'Apple remarque...
    • [^] # Re: Boycott

      Posté par . Évalué à 1.

      Mettre un journal ici ne signifies pas mettre reporter l'information qu'ici...
      Et plutôt que seulement les utilisateurs d'Appel, j'ai plutôt préféré cibler pour l'instant les utilisateurs premiers des livres ou e-livres donc : site de réseau de lecteurs, de critiques littéraires, etc. (qui ont commencé à parlé de l'ipad)

      Le problème n'est pas au niveau des applications libre ou pas là. mais de la fermeture du système plateformes à développement fermé -en tout cas controlé-, avec DRM dans le format, et blocage de la plateforme de distribution pour ce device.

      Il y a déjà des applications de lectures libres largement suffisantes en soit. Après si tu veux parler une "alternative crédible avec le libre" du développement d'un hardware libre", là tu rêves.
  • # Rewind

    Posté par . Évalué à 3.

    Tiens, c'est bizarre, ca me rappelle un truc que j'avais annoncé y'a peu à peu de chose près : http://linuxfr.org/comments/1101752.html#1101752

    Ils ont fait vite les p'tits de chez Apple;
    Allez, plus que le Cinéma et les Séries et la boucle sera bouclé \o/
    • [^] # Re: Rewind

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ça arrive parce que tu l’as annoncé ? La prochaine fois, s’il te plaît, tu veux pas annoncer qu’Apple bascule tout vers le libre ?
      • [^] # Re: Rewind

        Posté par . Évalué à 3.

        Mieux, tu ne voudrais pas annoncer la faillite d'Apple ?

        Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

        • [^] # Re: Rewind

          Posté par . Évalué à -6.

          ah non!
          Chez qui linux et MS vont repomper les concepts d'ui apres?
          • [^] # Re: Rewind

            Posté par . Évalué à 10.

            Comme Apple : chez Xerox.

            Article Quarante-Deux : Toute personne dépassant un kilomètre de haut doit quitter le Tribunal. -- Le Roi de Cœur

      • [^] # Re: Rewind

        Posté par . Évalué à 2.

        Non, ca arrive parce que c'est le plan depuis le début.
    • [^] # Re: Rewind

      Posté par . Évalué à -1.

      Tu veux pas annoncer de la pluie et nous linker sur le commentaire à chaque fois qu'il pleut ?

      Mais t'as raison Apple est le seul à décider des prix, s'il le voulait les bouquins pourraient être vendu à 1€... La marge estimé qu'ils prennent sur la vente de musique est de 10%, mais étant la réincarnation de nostradamus t'as du prévoir que leur plan de domination du marché des livres numériques passait par un coup élevé du produit au lancement, c'est un super bon choix pour un marché qui a du mal à décollé.
      • [^] # Re: Rewind

        Posté par . Évalué à 2.

        > Tu veux pas annoncer de la pluie et nous linker sur le commentaire à chaque fois qu'il pleut ?

        Si ca peut t'amuser
        Enfin bon, quand quelqu'un te prévient sur les conséquences d'une cause (fâcheuse) que tu te plantes, que le mec revient te voir pour te dire "tu vois, je disais pas des conneries à l'époque"
        Je peux comprendre que tu n'aimes pas.

        > Mais t'as raison Apple est le seul à décider des prix, s'il le voulait les bouquins pourraient
        > être vendu à 1€... La marge estimé qu'ils prennent sur la vente de musique est de 10%,
        > mais étant la réincarnation de nostradamus t'as du prévoir que leur plan de domination
        > du marché des livres numériques passait par un coup élevé du produit au lancement,
        > c'est un super bon choix pour un marché qui a du mal à décollé.

        La janine elle va se calmer déjà, d'une.
        De deux, si t'étudiais un peu plus le marché, les accords d'ayants-droits et la gestion d'un parc utilisateurs, peut-être que tu comprendrais un peu mieux ce qu'Apple est entrain de préparer.

        Un bouquin plus cher ?!
        Ils s'en foutent, ils veulent d'abord attirer les ayant-droits (donc mettre un prix de revente plus cher: sous-entendu l'achat auprès des ayant-droits doit être haute qu'un Amazon)
        Un ayant-droits, on lui dit "tu vas gagner plus avec une base utilisateurs forte, qui va arriver en masse", tu crois qu'il va dire quoi ?
        « Oh non merci M. Apple, je préfères vendre moins cher et à petite masse »
        C'est pas pour rien que Rupert Murdoch a ouvert sa trombine y'a peu entre Amazon et AppleBookStore
        La réputation d'Apple d'avoir des fanboys consommateurs n'est plus à faire;
        Quand ils auront une bonne base d'ayant-droits près a diffuser sans problème, les consommateurs vont arriver en masse, même si c'est un peu plus cher (+20%, soit 2 ou 3€, ca fait pas peur à un mec qui a foutu 300 euros dans une babiole-reader)

        Et quand Apple aura le saint graal, c'est à dire :
        - Le plus d'ayant-droits possibles
        - Une base utilisateurs/consommateurs stables, larges et fortes

        Que va-t-il se passer à ton avis, vice-nostradamus ?

        Allez, je te donne une astuce: [ Musiques + Vidéos + Bouquins <=> Consommateurs ]
        T'as 2H, je ramasse les copies avant la récrée.
  • # C'est pas pour défendre Apple mais...

    Posté par . Évalué à 2.

    Mais quand on se lance dans un projet comme l'ipad, la seule chance de le faire fonctionner c'est de pouvoir proposer du contenu avec.

    Le raisonnement a conduit à la création de l'iTunes avec l'iPod.

    Sauf que pour iTunes, Jobs voulait un prix bas: il y avait déjà la P2P à concurrencer, et ça a fait pression sur les majors qui voulaient un prix plus haut.

    Là on ne trouve quasiment mas de livres en P2P: pas de concurrence, si Apple veut du contenu il doit se plier aux exigences des éditeurs: prix élevés.

    Les prix baisseront (et les drm sauteront) lorsque le P2P concurrencera les librairies numériques.

    Apple est surement très content de ses accords et des prix élevés, mais je suis sur qu'il préfèrerait moins cher et plus de vente d'iPad. Il vont essayer de lancer le marché, attendre que les drm sautent et que les contenus filent en P2P, et faire baisser les prix.

    le DRM Apple s'en fout: il veut un marché, c'est la condition des éditeurs, il le met. C'est un frein à son marché, il l'enlève. Ni pour, ni contre. Bien au contraire.
    • [^] # C'est pas pour faire une prétérition... mais

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      si
    • [^] # Re: C'est pas pour défendre Apple mais...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je sais pas, mais bon il y a déjà pas mal de bouquin sur le net. Entre les auteurs classiques qui sont tombés dans le domaine publique et certains sites pas tres officiel qui diffuse les best seller du moment.

      Apres faut dire que pour le moment c'est hardcore de lire un bouquin sur un écran, mais dès que des readers seront répendu, je leur prédits un bel avenir en téléchargement (par forcement en p2p vu la taille d'un bouquin).
    • [^] # Re: C'est pas pour défendre Apple mais...

      Posté par . Évalué à 2.

      tu rigoles il ya beaucoup de livre disponibles sur torrent et il ya deja le marché pour les e-readers
      en plus ils sont plus agreable pour lire des livres que leur ipad
  • # catalogue de l'iBookStore

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Je me demande si le futur store à bouquins d'Apple permettra d'acheter des mangas en ligne... Ca ne me paraîtrait pas idiot : il y a une grosse audience potentielle, le format serait bien adapté à l'iPad (livre de poche), le graphisme est complètement standardisé et en noir et blanc, ce qui fait que la faible résolution de l'iPad ne devrait pas être contraignante.
    De plus, la cible marketing des éditeurs de mangas en occident se recoupe assez avec celle d'Apple : des gens plutôt technophiles/geeks sur les bords, souvent jeunes, plutôt à l'aise financièrement...
    • [^] # Re: catalogue de l'iBookStore

      Posté par . Évalué à 1.

      Pourquoi attendre le ibookstore?

      http://www.digibidi.com/

      Je ne sais pas ce que cela vaut par contre DRM ou autre.
      • [^] # Re: catalogue de l'iBookStore

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Ah mais ça, c'est fait plutôt pour des vraies BD apparemment. En plus, ça a l'air d'être du flash, donc sur l'iPad, ça marchera pas... Enfin, ils proposeront peut-être une appli adaptée au matos d'Apple, qui sait.
        • [^] # Re: catalogue de l'iBookStore

          Posté par . Évalué à 7.

          Bonjour,

          Je me permets d'intervenir pour répondre aux questions posées sur digibidi.com.

          @ Albert_ : les BD sont accessibles uniquement via navigateur web. Il n'y a pas donc pas de DRM (puisque pas de téléchargement). En revanche, nous appliquons un watermark invisible lors de l'accès (avec un identifiant propre au compte de l'utilisateur).

          @ Pierre Tramo : Nous travaillons en effet avec les éditeurs de BD papier.
          En ce qui concerne l'interface de lecture, tout a été développé en Javascript (disons 99%, pour tenir compte du module audio qui est en Flash). Et ce module n'est pas indispensable pour feuilleter une BD : il permet d'entendre les commentaires de l'auteur sur sa BD (lorsque disponibles).
          Donc, à l'exception de ce petit module, nous devrions être compatibles iPad sans avoir à modifier le Player.

          Benjamin
          www.digibidi.com
          • [^] # Re: catalogue de l'iBookStore

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            C'est sympa ce player, très agréable et fluide à utiliser (étant anti-flash), bien foutu et le catalogue semble être là (même si c'est perturbant de voir des BDs qu'on ne peux en fait pas acheter en numérique), vous prévoyez un abonnement ?

            Parce que là c'est intéressant sur le fond et la forme mais le prix même si déjà plus raisonnable que ce qu'on vois pour la musique et le cinéma (où c'est le même prix que le support physique), me semble encore trop haut, lire une BD c'est un sacré plaisir sur papier quand même, et sur un écran c'est pas vraiment agréable, j'ai déjà essayé (sur les newsgroups free à l'époque), et j'ai pas lu grand chose c'était vraiment désagréable.

            Maintenant si on peux mettre ça sur un lecteur de livre à encre électronique avec abonnement raisonnable (genre 10-15 euros / mois), ça serait déjà plus attirant pour moi (en sachant que j'achète dans les 30 euros de BD par mois, je fait beaucoup d'occasion).

            « Je vois bien à quels excès peut conduire une démocratie d'opinion débridée, je le vis tous les jours. » (Nicolas Sarkozy)

  • # du vol ?

    Posté par . Évalué à 5.

    un e-bouquin entre 13 et 15 $
    ce qui me semble du vol c'est ce que touches l'auteur. Pas son prix de vente. Désolé.
    • [^] # Re: du vol ?

      Posté par . Évalué à 3.

      En même temps, dans un cas tu achètes un objet, qu'on ne pourra pas te reprendre, et dans l'autre cas, un fichier électronique. Alors qu'on ne baisse pas totalement le prix par rapport aux gains en matériaux, pour augmenter la marge de tout le monde (éditeur/auteur entre autres), pourquoi pas, mais je pense aussi que persister à vouloir vendre un truc électronique au même prix que son équivalent physique est une arnaque.

      J'ai certains bouquins dans ma bibliothèque qui ont une qualité de papier, une certaine découpe, etc. clairement pensée pour imiter certains vieux bouquins (du genre ceux dont il fallait parfois découper certaines pages au coupe-papier soi-même). D'autres qui proposent une mise en page originale (avec des conséquences sur le support physique) : là oui, payer 20 ou 30 € comme ça m'est arrivé dans ce genre de cas, ça me semble justifié (hardcover, plein de pages, grand format, etc., tout ça se paie). Vendre un ebook qui a priori n'a rien de plus que le texte à proposer pour 15 €, c'est juste trop cher.
      • [^] # Re: du vol ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        dans un cas tu achètes un objet, qu'on ne pourra pas te reprendre
        Oui bon, on peut cependant le céder contre pognon, qu'en penses-tu eBay ?
        http://livres-bd.shop.ebay.fr/Livres-BD-Revues-/267/i.html?L(...)

        C'est un sacré investissement qu'un livre en édition spéciale si on peut en tirer des centaines d'eural :p
        Ce commerce de l'occasion permet de lire beaucoup de livres à coûts très faibles (puisqu'on revend illico ce qu'on a fini de lire, et à environs le même prix, le seul coût intervient quand on « introduit » de nouveaux livres dans le système).

        Commentaire sous licence LPRAB - http://sam.zoy.org/lprab/

        • [^] # Re: du vol ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Je disais: « dans un cas tu achètes un objet, qu'on ne pourra pas te reprendre »
          Tu répondais : « Oui bon, on peut cependant le céder contre pognon »
          Oui, mais dans ce cas tu l'as voulu. Je parlais plutôt de ce qui s'était passé avec Amazon et le kindle il n'y a pas si longtemps...
  • # 12 ou 13$ ???

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    Quand on voit qu'un poche est vendu au prix - déjà prohibitif - de 6 ou 7€ (pour ceux que je m'offre habituellement), on ne peut qu'être effrayé en voyant le prix de 8 ou 9€ d'un eBook blindé de DRM sales et n'offrant par le confort du support papier.

    Et ce coup-ci, je vois mal comment Apple va pouvoir rajouter des paillettes pour l'effet glossy. Quoique le BOD (Book On Demand) a peut-être un avenir dans notre société de consommation...

    La culture n'était déjà pas accessible à tous ; est-elle vouée à devenir un signe extérieur de richesse ? "Moi je lis dans le métro, mais seulement des eBooks à 9€ sur un iMachin que tu ne pourras jamais te payer, sale pauvre."
    • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      12 ou 13$ pour Apple = 12 ou 13€
      • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Les prix que j'ai donné n'étaient pas relatifs au taux de change. Enfin, pas au taux de change Apple :).
        • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

          Posté par . Évalué à 4.

          haaaa...
          Ces francais qui ne savent pas que les prix US sont HT la ou les prix FR sont TTC.
          Faites le calcul vous meme, vous verrez qu'on est loin de cette legende 1$ = 1euro.

          Exemple du jour, avec le taux de change du jour:
          macbook pro, fr: 1149 euros
          macbook pro, us: 1199$.
          Taux de change du jour 1.39.

          Prix us converti en euro: 862.5 euros
          prix us converti en euro + tva: 1031 euros (ca fait mal 19.6, hein? 9.25 en CA pour info, et c'est une des tva les plus elevees des us, certains etats sont a 1 ou 2%).
          prix us converti en euro + tva + douane: 1057 euros.
          92 euros d'ecart. Ca ressemble a la marge necessaire pour payer les charges sociales d'apple fr, et un petit bout pour la personnalisation de la chaine de production pour un marche bien moindre que les us (a la louche 5-6 claviers differents + la regionalisation d'os x/applis pour un marche qui fait rigoler face au marche us).
          On finit a moins de 10% d'ecart, ce qui est loin des 50% initialement annonces.

          Et encore, j'ai mit 2.5% pour les taxes de douanes, je sais que c'est le taux pour les particuliers, pas certain que ca soit la meme chose pour les entreprises.

          Rajoutez par dessus qu'il faut bien payer les employes d'apple france, que les salaires FR sont largement bien plus taxes que les salaires US (80% contre 25-30%).
          Rajoutez y la redevance de copie privee sur les disques durs (pas sur que ca soit appliquable dans ce cas, mais ca m'etonnerais), les taxes de recyclage inclues dans le prix, non inclues aux us et ce genre de choses auquelles je n'aurais pas pense.

          On est loin de cette legende 1$ = 1 euro.

          Derniere chose:
          le taux de change etait a 1.5 ya pas 2 mois. En clair?
          Le taux de change se casse la gueule, et apple doit bien prendre ca en compte dans son calcul (plus le taux tombe, et moins ils gagnent de fric.
          Si le taux tombe a 1.3 (plus que probable) cette annee, apple touchera exactement la meme chose que sur une machine us, mais avec des frais plus eleves (charges sociales etc).
          Si le taux tombe a 1.2 (possible aussi), apple touchera 1109$ par machine, soit 90$ de moins que ce qu'ils touchent aux us, pour un marche qui leur coute plus cher (taxes sociales etc).

          Apple fixant ses prix une a deux fois par an, il faut bien qu'ils anticipent la remontee du dollars sous peine de perdre des sous.
          • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

            Posté par . Évalué à 2.

            92 euros d'ecart. Ca ressemble a la marge necessaire pour payer les charges sociales d'apple fr, et un petit bout pour la personnalisation de la chaine de production pour un marche bien moindre que les us (a la louche 5-6 claviers differents + la regionalisation d'os x/applis pour un marche qui fait rigoler face au marche us).
            plusieurs clavier en france ?
            Ah non y'en a qu'un seul qui est vendu.
            Plusieurs clavier en europe ? Ne prend pas la tva à 19.6.

            92€ de charges PAR PRODUIT a peine suffisant pour payer les charges ?
            C'est sur que quand on fait des magasins qui font 50m² et dedans on met juste deux présentoir "déco" c'est de la pur optimisation et ca va être de faire des économies sur les charges.

            Quant à la tva itou, c'est marrant parce que certains constructeurs arrivent à proposer des prix ayant beaucoup moins de "perte"....

            Il ne faut pas oublier que le prix "public" aux us, il contient déjà tout plein de marge, donc en rajouter et trouver ca normal ca me fait doucement rigoler.
            • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

              Posté par . Évalué à 2.

              plusieurs clavier en france ?
              En france, non.
              En europe, oui.
              FR, BE, ES, IT, tres probablement dutch, et je serais pas surpris que les anglais ait un clavier a eux (avec le pave numerique a gauche, comme le volant.)

              Plusieurs clavier en europe ? Ne prend pas la tva à 19.6.
              Ben pourtant, si j'en crois: http://fr.wikipedia.org/wiki/Fichier:TVA-UE-2007.png on peut faire une moyenne autour de 19.6. Ah ben tiens, c'est marrant, ca correspond aux colonne rouges/oranges.

              C'est sur que quand on fait des magasins qui font 50m² et dedans on met juste deux présentoir "déco" c'est de la pur optimisation et ca va être de faire des économies sur les charges.
              Si t'avais ete une seule fois dans ta vie dans un apple store, t'aurais remarque qu'il ya un genius bar, qui est un genre de service depannage *gratuit* compose de mec pas franchement debiles qui connaissent tres bien le systeme.
              Et que t'as aussi en permanence des confs gratuites (sur les produits apple, bien evidemment, faut pas rever non plus).

              Quant à la tva itou, c'est marrant parce que certains constructeurs arrivent à proposer des prix ayant beaucoup moins de "perte"....
              Probablement parce qu'ils ont des chiffres plus eleves en europe d'une part, permettant de lisser le prix de la customization de la chaine de production (apple est enorme aux us et rikiki en europe, ca joue).
              Et sinon, t'as deja regarde comment est fait un macbook pro?
              Demandes toi comment le clavier est monte, t'auras un bout de reponse...

              Il ne faut pas oublier que le prix "public" aux us, il contient déjà tout plein de marge, donc en rajouter et trouver ca normal ca me fait doucement rigoler.
              Oui, et n'oublie pas que les charges US sont quasiment nulles, ce qui permet donc d'avoir la meme marge avec un prix bien plus bas.
              10% d'ecart de prix entre un pays qui taxe ses citoyens a 30% et un autre qui taxe a 80%, si tu rajotues dessus les fluctuations du dollar (si le $ tombe a 1.3, apple perd de l'argent sur le marche EU), je trouve pas ca choquant, non.
          • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

            Posté par . Évalué à 2.

            Et si j'achète mon mac dans le Delaware ? :)
            • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

              Posté par . Évalué à 1.

              je me demanderais bien ce que t'irais foutre la bas :)

              C'est la ou ya pas de sales tax du tout, c'est ca?
              • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

                Posté par . Évalué à 2.

                Oui, exactement. Sinon j'y étais en octobre dernier par exemple. ;)
                • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

                  Posté par . Évalué à 1.

                  ca explique pas ce que tu fous dans un etat de gueux, a moins de bosser dans le credit :)
                  • [^] # Re: 12 ou 13$ ???

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Ben j'allais voir des gens bizarres à l'occasion d'un workshop, et ça se passait dans l'université du Delaware. J'ai pu observer le comportement des profs qui ont une tenure et qui sont en rut dans les bars d'étudiants. C'était euh. Intéressant.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.