Journal Votre police préférée

Posté par . Licence CC by-sa
Tags :
22
5
sept.
2013

Tout d'abord, non, ce journal ne traite pas des forces de l'ordre, il parle de police d'écriture. Un journal abordant les sujets connexes au maintient de l'ordre comme la maréchaussé est dans les tuyaux n'ayez crainte.

Les polices d'écriture (la manière de dessiner les caractères de notre alphabet latin) se séparent en trois groupes : Le sérif, le sans sérif et le monospace (aussi appelé monochasse par les allergiques à la langue de Shakespeare). Le monospace pouvant être tantôt avec, tantôt sans sérif…

Des foultitudes de polices existent pour chacune de ces catégories. Citons les plus connues : Arial, Time New Roman, Helvetica, DejaVu, Liberation ou encore Nimbus.

Les polices « sans sérif » (sans empattement) ont ma préférence pour la lecture de texte sur un écran d'ordinateur. Dans une émulation de terminal je ne peux envisager autre chose que du « monospace » (chaque caractère occupe exactement la même largeur), sans sérif bien entendu… Pourtant tous les livres que je lis utilisent une police « sérif » et je m'en accommode.

Vous pourrez trouver un énorme choix de polices, certaines étant libres d'autres non, sur le site http://www.dafont.com/ (vous l'avez sûrement deviné, « police » se dit "font" en anglais) qui semble être le site de référence dans ce domaine.

Certaines polices ont une destiné remarquable, par exemple « Comic Sans MS » était une police créée par Microsoft (Vincent Connare pour être précis), à la base à destination des œuvres pour enfants. Pourtant je vois autour de moi de nombreuses personnes (qui ne sont objectivement plus des enfants) la choisir comme police par défaut pour écrire et lire leur mail. Moi je la trouve horrible et elle me fusille les yeux. Mais des personnes m'ont avoué qu'après en avoir testé plusieurs c'était la « plus jolie », la « plus agréable ».

La police « Impact » (créée en 1965) est aussi devenue incontournable pour des textes courts, tels ceux que l'on rencontre sur les mèmes.

Et vous, quelle est votre police préférée ? Celle que vous utilisez à l'écran ou pour vos publications destinées à un autre support.

Pour ma part je trouve que Consolas est assez réussie comme police à chasse fixe pour un terminal. Arial ou Helvetica me conviennent pour afficher du texte sur mon écran. Je continue de me poser cette question : « Pourquoi tous les livres, les journaux que je lis, utilisent une police avec empattement alors que sans c'est beaucoup joli ? »

  • # Bullshit !

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    En typographie, la classification Thibaudeau (1921) permet de classer les polices de caractères en 4 grandes familles, rassemblées selon la forme des empattements.

    Les quatre familles qui la composent (auxquelles il faut ajouter les « écritures ») sont encore fréquemment utilisées aujourd’hui pour classer les caractères de manière simple :
    - l’Elzévir aux empattements triangulaires (« gothique ») ;
    - le Didot aux empattements filiformes ;
    - l’Égyptienne aux empattements carrés (les égyptiennes modernes ont plusieurs graisses) ;
    - l’Antique ou Bâton sans pleins, sans déliés, sans empattements, très sobre (convient à tous les types de travaux) ;
    - les caractères Écriture

    Cette classification a été améliorée par la classification Vox-Atypi (1952), plus complète qui permet de classer les polices de caractères en douze grandes familles.

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Police_d'%C3%A9criture

    • [^] # Re: Bullshit !

      Posté par . Évalué à 10.

      Arrête de faire ton "monsieur je sais tout", connare!

      • [^] # Re: Bullshit !

        Posté par . Évalué à -10.

        *connard

        THIS IS JUST A PLACEHOLDER. YOU SHOULD NEVER SEE THIS STRING.

        • [^] # Re: Bullshit !

          Posté par . Évalué à 10.

          Ah ben non, si non ma vanne ne marche plus!

          • [^] # Re: Bullshit !

            Posté par . Évalué à 10.

            *sinon

            splash!

            • [^] # Re: Bullshit !

              Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 06/09/13 à 11:31.

              Oui, je sais pas comment j'ai pu laissé passer ça (désolé aux familles, toussa). J'ai tellement honte que je moinsserai moi même mon commentaire si je pouvais :(

    • [^] # Le jeu des quatre familles

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Tes quatre familles, elles sont cinq…

    • [^] # Re: Bullshit !

      Posté par . Évalué à 5.

      (les égyptiennes modernes ont plusieurs graisses)

      là, j'ai besoin d'aide pour comprendre

    • [^] # Re: Bullshit !

      Posté par . Évalué à 0.

      Ça fait cinq familles ça

      • [^] # Re: Bullshit !

        Posté par (page perso) . Évalué à 9.

        oui c'est trop peu pour jouer avec

        "La liberté est à l'homme ce que les ailes sont à l'oiseau" Jean-Pierre Rosnay

  • # Qui va à la chasse...

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Globalement, je suis d'accord avec toi. Les serif me plient les yeux sur mon écran et je ne les remarque plus sur du papier. Il faut croire que ce sont là deux supports très différents :)

    Pour ce qui est de la police à chasse fixe pour le terminal (qui pourrait bien vouloir autre chose?), la consolas fait très beaux f, sans ce pied que pose là la Courier. Mais le i et le l l'ont :( L'Andale Mono fait mieux, je trouve. Mais rien ne vaut la Monaco AMHA (Oui, elle vient du Mac, horreur, trahison…) qui a un vrai zéro barré par rapport à l'Andale Mono. Et puis elle a de très jolies parenthèses!

    Il y a des exemples de 10 polices fixes ici: http://hivelogic.com/articles/top-10-programming-fonts Chacun pourra y trouver sa favorite!

    Et là, je me dis que je connais bien mieux les polices à chasse fixe; ça doit être lié à mon job :)

    La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Qui va à la chasse...

      Posté par . Évalué à 5.

      Mais rien ne vaut la Monaco AMHA

      Je viens de réaliser que cette police ressemble étrangement à Comic Sans MS. /me viens de comprendre l'origine de son dégoût du Mac…

      Sinon ma préférée en monospace c'est Terminus-font, spécialement conçue pour le travail en console.

    • [^] # Re: Qui va à la chasse...

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Moi j'aime bien Ubuntu Mono, que j'installe sur toutes mes distribs, même si j'utilise plus ubuntu depuis longtemps.

      De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: Qui va à la chasse...

      Posté par (page perso) . Évalué à 6.

      Globalement, je suis d'accord avec toi. Les serif me plient les yeux sur mon écran et je ne les remarque plus sur du papier. Il faut croire que ce sont là deux supports très différents :)

      Ton écran a entre 72 et 98 DPI tandis qu'une imprimante d'entrée de gamme te donne du 300DPI. Les écrans d'ordinateur ne sont pas adaptés à l'affichage d'images détaillées!

  • # Usage

    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

    Au-delà des préférences

    • Le sans-serif pour le texte court
    • Le serif pour le texte long
    • Le monospace pour l'affichage de texte/code heu, monospace

    Ce sont des règle séculaires, qui ont le mérite de fonctionner (et qui sont passées sans trop de souci de l'imprimé à l'électronique, ce qui n'est pas le cas de toutes les règles d'imprimerie (clair sur sombre, entre autres). Je vous abjure de les appliquer.
    Il est très possible de faire autre chose, mais il faut savoir ce qu'on fait. C'est comme toutes les règles, en fait.

    • [^] # Re: Usage

      Posté par . Évalué à 3.

      Tout à fait d'accord pour l'impression.
      Avec les polices serif les empattements créent un sorte de ligne virtuelle qui facilitent la lecture d'un long texte imprimé. Pourtant sur un écran les polices sans serifs sont plus agréables et semblent plus lisibles.
      Il y a sans doute plusieurs raison à cela : la luminosité et le contraste à l'écran (le problème ne se pose pas sur une liseuse) et l'accroissement de la densité de gris avec les serifs , et surtout les longueurs de lignes de texte souvent beaucoup trop importantes sur les écrans (linuxfr.org par exemple est totalement illisible sur un grand écran sans réduire la taille de la fenêtre du navigateur).
      Au passage une autre règle dont les graphistes de tout poil devraient absolument se souvenir : on ne déforme jamais une police de caractères.

      • [^] # Re: Usage

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Où j’ai hésité longtemps c’est sur les PDF à mettre en ligne. Vu que lecture sur écran ou impression, il est impossible de prévoir ce que le visiteur va en faire. Finalement, j’ai opté pour les polices à empattements. Et bizarrement, elles me gênent moins en PDF sur écran que dans la fenêtre d’un navigateur. Quelque chose m’échappe dans cette affaire.

        • [^] # Re: Usage

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Même constat, bien étrange. Je ne supporte pas les polices à empâtement sur les navigateurs, mais j'aime bien les lire sur des PDFs. Quelqu'un a une explication ?

          De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

          • [^] # Re: Usage

            Posté par . Évalué à 3.

            est-ce que ce ne serait pas (entre autres) pour la raison donnée par Bruno :

            et surtout les longueurs de lignes de texte souvent beaucoup trop importantes sur les écrans

            alors que sur les pdfs les lignes sont en général plus courtes.

            • [^] # Re: Usage

              Posté par . Évalué à 1.

              Oui mais pas seulement.
              Les PDF s'ils ont été correctement mis en page en vue d'une impression sont généralement beaucoup plus cohérents sur les tailles des caractères et de l'interlignage que certaines pages web. Le rendu des polices (lissage, polices incorporée au document) est également parfois meilleur dans un lecteur PDF que dans un navigateur.
              Ceci dit je trouve que la lecture d'un texte à l'écran, PDF, page web ou autre, (hormis sur une liseuse type papier électronique) est beaucoup plus fatigante que sur papier.

      • [^] # Re: Usage

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        Il y a sans doute plusieurs raison à cela :

        Il manque la très faible résolution des écrans! Les polices à empattements sont trop détaillées pour y être affichées correctement — sur mon MacBook cela se passe mieux mais je crois bien que la résolution est d'envrion 98 DPI alors que mon autre écran a 72 DPI.

  • # Police pour coder

    Posté par . Évalué à 5.

    Police vraiment agréable dans les terminaux et pour le développement (elle a été conçue pour)
    http://sourceforge.net/blog/adobe-announces-source-code-font/

    • [^] # Re: Police pour coder

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Sympa. Je n'aime juste pas trop le zéro avec un point central.

      La gelée de coings est une chose à ne pas avaler de travers.

    • [^] # Re: Police pour coder

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      J'allais faire la même remarque. Depuis que je l'ai mise en place, plus de problème de O/0, I/l et autres trucs que les polices habituelles ont.

      • [^] # Re: Police pour coder

        Posté par . Évalué à 2.

        Pour le coup, en police Monospace, l'effet recherché est véritablement de bien distinguer les différents caractères. L'esthétique est secondaire.

        • [^] # Re: Police pour coder

          Posté par . Évalué à 5.

          Si on peut avoir les deux c'est quand même mieux. L'esthétique c'est le confort de lecture, selon moi c'est aussi important.

  • # Pour ma part

    Posté par . Évalué à 10.

    Depuis que j'ai découvert «Linux Libertine» j'en suis fan. À noter sa déclinaison sans sérif «Linux Biolinum» qui est super aussi à mon goût. Aussi parce qu'elle est opensource et toussa…

    En bonus avec LaTeX tu peux simplement l'utiliser avec \usepackage{libertine} (en ayant tout ce qu'il faut d'installé bien sur). Je n'utilise plus que ça, ça modernise un peu les documents tout en restant classe. Il y a des exemples sur le site.

    Pour la programmation «Inconsolata» me convient parfaitement.

    • [^] # Re: Pour ma part

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Progmata Pro est jolie, compacte et lisible. Malheureusement, le concepteur n'est pas prêt de toucher la somme à partir de laquelle il libèrera cette police que j'ai achetée 170€.
      http://www.fsd.it/fonts/pragmatapro.htm

    • [^] # Re: Pour ma part

      Posté par . Évalué à 2.

      J'aime aussi beaucoup la famille de police Linux Libertine. Le package sert bien.

      J'utilise aussi parfois les polices Liberation, évoquées dans le journal, quand je suis dans certains contextes professionnels parce que ça dépayse pas trop les habitués des polices MS.

    • [^] # Re: Pour ma part

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Il m’arrive d’être infidèle à la Linux Libertine par goût du libertinage, justement, mais honnêtement je ne connais aucune autre police combinant autant d’avantages. Elle est très jolie sans être maniérée. Elle chasse peu.

      Son corps est plus petit que celui du Times et dérivées. Mais avec sa graisse régulière elle est malgré tout plus lisible. Elle n’abuse pas de ces pleins et déliés qui explosent la vue à petit feu. Elle garantit contre les mauvaises surprises de niveau d’encrage chez les imprimeurs.

      Et c’est un vrai bonheur avec XeTeX ou Heirloom Troff, dont les dictionnaires de césure ne sont pas désarçonnés par les ligatures typographiques. Il faut juste penser à lui mettre 12 points là où du 11 suffirait avec le (ou la ?) Nimbus Roman.

      Quand je préfère PdfTeX, c’est généralement la lisibilité et l’esthétique de la Bitstream Charter qui emportent mes suffrages. Ou plus rarement l’Utopia d’Adobe : sur du A5 et inférieur, elle chasse trop.

    • [^] # Re: Pour ma part

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Ouaip, vivement que l'auteur sorte sa version monospace (c'est prévu, il l'a annoncé lors de l'interview publié en dépêche il y a quelque temps)
      https://linuxfr.org/news/linux-libertine-entrevue-de-philipp-h-poll (pas si récent quand-même…)

      De ses yeux vastes comme des océans, encroûtés de chassie et de poussière d'astéroïdes, Elle fixe le But Ultime.

    • [^] # Re: Pour ma part

      Posté par . Évalué à 4.

      En bonus avec LaTeX tu peux simplement l'utiliser avec \usepackage{libertine}

      Et avec XeLaTeX, c'est tout aussi simple, pas besoin du \usepackage{libertine}

      \usepackage{fontspec}
      \usepackage{xunicode}
      \usepackage{xltxtra}
      \usepackage{polyglossia}
      \setmainlanguage{french}
      \defaultfontfeatures{Ligatures=TeX} %Numbers=OldStyle,Ligatures=Common,Ligatures=Historical
      \setmainfont{Linux Libertine}
      \setsansfont{Linux Biolinum}

      Ça marche tout seul et… C'est bô :p

      cd /pub && more beer

  • # Mensch

    Posté par . Évalué à 3.

    j'aime bien celle là :
    http://robey.lag.net/2010/06/21/mensch-font.html

    celles d'ubuntu sont pas trop mal aussi http://font.ubuntu.com/

  • # Webfonts

    Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 06/09/13 à 00:20.

    À ce sujet, Google et Adobe se sont associés pour proposer librement un bon paquet de polices en tout genre.
    Elles sont consultables et téléchargeables sur ce site : https://www.google.com/fonts/
    Toutes les polices proposées sont disponibles sous licences libres.

    J'utilise actuellement "Source Code Pro" pour ma console ainsi que certains IDE et "Droid Sans Mono" pour Emacs.

    Sinon, j'aime beaucoup Roboto, la police d'Android ICS.

    • [^] # Re: Webfonts

      Posté par . Évalué à 1.

      J'utilise Source Code Pro quand je suis forcé de coder ailleurs que dans un terminal, pour lesquels, j'ai d'autres polices, de la famille Terminus (voir plus haut).

      • [^] # Re: Webfonts

        Posté par . Évalué à 5.

        (Merci pour la syntaxe de Google Fonts)

        J'utilise Source Sans Pro, aussi une police libérée par Adobe avec une large couverture Unicode, pour mes présentations Impress. C'est une police qui remplace les usages de Arial en plus joli et avec une meilleure distinction entre les lettres similaires (ilI1Oo0)

  • # Termes

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    À ma connaissance :

    • sans empattement = sans sérif = linéale ;
    • avec empattements = avec sérif = romaine ;
    • monospace = à chasse fixe = non proportionnelle.

    J'ignore s'il existe encore des synonymes, mais personnellement j'aime bien, et j'utilise principalement les termes « linéale », « romaine » et « à chasse fixe ».

  • # Vincent Connare

    Posté par . Évalué à 7.

    Certaines polices ont une destiné remarquable, par exemple « Comic Sans MS » était une police créée par Microsoft (Vincent Connare pour être précis)

    Je pense que ce Vincent Connare a fait ici sa plus grande connerie! On ne peut s'en dépêtrer de cette police, c'est une calamité et tout le monde l'utilise…(je pense que s'en est même un complot avec son utilisation dans les devantures de magasins, les panneaux d'information,…)

  • # Computer Modern

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.

    Computer Modern ; la police de caractère de base pour LaTex. À la fois sérieuse, lisible, sobre et classieuse :

    Computer Modern

    Je m'en sert à chaque fois que j'utilise LaTex (donc très souvent puisque j'emploi davantage LaTex que n'importe quel autre outil en matière de rédaction de documents).

    • [^] # Re: Computer Modern

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Pour ma part j'utilise sa variante "Latin Modern" dans LibreOffice, installée à partir du paquet "lmodern" d'Ubuntu.

      https://www.domotego.com/ | https://www.maccagnoni.eu/ | https://www.smm-informatique.fr/

    • [^] # Re: Computer Modern

      Posté par . Évalué à 1.

      Dans ma version de LaTeX (debian stable), ça coince avec microtype, problème inexistant avec lmodern.

    • [^] # Re: Computer Modern

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      J'aimais bien, mais je m'en suis lassé. Je n'aime pas ses empattements carrés qui me semblent heurter le regard, en revanche je trouve assez élégantes les terminaisons en forme de points des hampes des f par exemple.

      Je trouve également que cette fonte manque de graisse, et je crois me souvenir qu'on m'avait dit que D. Knuth l'avait conçue en s'inspirant de fontes en métal, en oubliant que celles-ci étaient volontairement très fine parce que graissées à l'impression par l'étalement de l'encre.

    • [^] # Re: Computer Modern

      Posté par . Évalué à 1.

      Pour mes documents LaTeX via pdftex je suis passé à kpfonts.

  • # Intérêt des empattements

    Posté par . Évalué à 5.

    L’intérêt des empattements est de marquer la ligne de base et donc de permettre de mieux accrocher la ligne et de lire sans utiliser son doigt ou, plus sérieusement, de resserrer les lignes et d’avoir un plus joli gris.

    J’exècre les textes en linéal (y compris les rapports et autres documents techniques) et j’abhorre les andouilles qui mélangent linéal et romaine dans un même texte (titres en linéal, texte en romaine…).

    • [^] # Re: Intérêt des empattements

      Posté par . Évalué à 5.

      j’abhorre les andouilles qui mélangent linéal et romaine dans un même texte (titres en linéal, texte en romaine…).

      Ah bon, pourquoi ? Personnellement, pour la rédaction de documents destinés à être lus sur un écran d'ordinateur, j'utilise souvent police romaine pour les titres et linéale pour les paragraphes.

      J'ai déjà eu l'occasion de lire quelques articles sur le web relativement au choix des polices et je ne me souviens pas avoir jamais lu un article allant dans ton sens. Mais peut-être était-ce plus destiné à de la conception de page web…

      En tout cas si tu as des pointeurs sur les bonnes pratiques de mise en page de documents (choix des polices, espacements, interlignes, marges…etc.) je suis preneur :-)

      • [^] # Re: Intérêt des empattements

        Posté par . Évalué à 5.

        Ah bon, pourquoi ?

        D’abord, parce que c’est moche.
        Ensuite, parce que ce n’est pas parce que l’on peut tout choisir dans un style (au sens « apparence d’un type d’élément ») qu’il faut que tous les styles soient tous différents en tout. Parce que les styles, ils sont là pour marquer une différence entre des éléments, pas pour montrer qu’on a plein de fontes installées ou que l’on sait jouer avec sa souris.

        Les deux motivations de la typographie sont le confort de lecture et la transmission de l’information (ceci est un titre, ceci est une citation, etc.). La graisse, la mise ou non en italique, la taille, la position, les espaces autour, l’alinéa (ou son absence) permettent suffisamment de variété pour transmettre l’information sur le type d’un élément sans trop gêner la lecture. Changer de police perturbe la lecture, l’œil est trop accroché. De la même façon, on n’utilise pas le gras pour mettre en évidence quelques mots dans un texte : l’œil est attiré par les mots en gras et cela perturbe son trajet habituel. C’est pour cela que l’on préfère l’italique ou les guillemets.

        Ce sont des règles simples de typographie. Voir l’article de Wikipédia pour des pointeurs.

        Évidemment, ceci concerne les textes qui ont quelque chose à dire (livres, thèses, rapports, articles, journaux…), qui ont du contenu. Et si par « page web », tu entends plutôt « affiche de pub », les règles ne sont plus les mêmes (quoique, il faut connaître les règles pour les briser).

        Oh, ça me fait penser qu’il y a aussi le problème des niveaux de titre : ce n’est pas parce qu’on peut en avoir un grand nombre qu’il le faut. Si on a trop de niveaux, c’est que c’est mal rangé. Avec l’exemple classique de la « documentation IBM » (c’est comme ça qu’on l’appelait quand j’étais jeune), bourrée de section presque vide ou du genre :

        10.2.5.4.2
        Voir section 12.5.9.1

        et

        12.5.9.1
        Voir section 10.2.5.4.2

        • [^] # Re: Intérêt des empattements

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          D’abord, parce que c’est moche.

          Les goûts et les couleurs…

          Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

    • [^] # Re: Intérêt des empattements

      Posté par . Évalué à 2.

      les andouilles qui mélangent linéal et romaine dans un même texte (titres en linéal, texte en romaine…)

      C'est justement ce que LyX fait pour ses propres manuels.
      Mais c'est vrai que ce sont des nuls chez LyX, et qu'ils sont bien loin d'arriver à ton auguste cheville…

  • # Crénage

    Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 06/09/13 à 05:39.

    Pour le style, j’aime bien la Linux Biolinum, plus stylée que les polices sans empattement, sans être aussi chargée que les polices avec. Par contre elle rend très mal à l’écran (faire des déliés un peu subtils avec la résolution de l’écran…).

    Au niveau agrément de lecture, je préfère les polices sans empattements avec un bon crénage, surtout pour du texte imprimé.
    Du coup, Liberation Sans, malgré les points carrés moches (et c’est pas faute d’avoir essayé des polices plus originales).

    Vous pouvez vérifier le crénage de votre police préférée en choisissant une taille assez grande avec par exemple le mot « Test » pour une police sans empattement, « ennui » pour une police avec empattements, « VAL » pour les deux.
    Ne me remerciez pas.

    Pour l’écran, je privilégie la netteté, donc le plus important, c’est d’avoir le rendu sous-pixel et le « hinting » maximal pour les polices vectorielles. Sans ça, je préfère encore utiliser des polices bitmap…

    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Screen mon amour

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 06/09/13 à 09:52.

    Je vais profiter de ce nourjal pour obtenir des informations sur une police que j'apprécie particulièrement, mais qui a l'un des pires nom possible.
    Il s'agit de la font Screen, ce qui rend les recherches depuis nos brouteurs plutôt difficile …

    Si je me souviens bien, je suis tombé dessus il y a 3 ou 4 ans en cherchant à avoir un rendu très pixellisé dans mes consoles. Du coup je recopie chaque fois les fichiers de machines en machines.

    Je n'ai aucune idée de qui est l'auteur.
    Vous pouvez récupérer les fichiers en suivant ce lien si elle vous intéresse.

    Par contre tous les caractères ne sont correctement supporté. On voit par exemple le œ de cœur dans le pangramme en français.

    Du coup, si vous avez des informations sur cette police, afin que je puisse retrouver le site de l'auteur, je suis preneur.

    Quelques exemples de rendu en console :
    Titre de l'image

    Titre de l'image

    • [^] # Re: Screen mon amour

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      En regardant le lien que tu donnes, j'ai eu l'idée de ne chercher non pas le nom propre « Screen » mais le nom d'un des fichiers la décrivant.

      Par exemple: google:Scr7.pcf.gz¹ me donne plusieurs lien vers les sgi-fonts, notamment la police SGI Screen.

      Sur ce site de SUSE on trouve ces images:

      SGI Screen Regular
      SGI Screen Bold

      Je ne les ai pas essayées, personnellement, sont-ce celles-là ?

      _________________ 
      ¹ Désolé DuckDuckGo ne me fournit pas un résultat aussi pertinent que Google sur cette recherche, j'ai trouvé plusieurs liens au sujet de sgi-fonts, mais les pages les appelant « SGI Screen » sont beaucoup plus rares !

      ce commentaire est sous licence cc by 4 et précédentes

      • [^] # Re: Screen mon amour

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Merci, ça me semble être ça.
        J'avais passé pas mal de temps à faire des recherches il y a peut être une année et je n'avais rien trouvé, même avec les noms de fichiers.

  • # Couverture Unicode

    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

    L’autre point à prendre en compte dans le choix d’une police, c’est le nombre de caractères inclus. Trop de polices ne comportent guère que du Latin-1 et quelques symboles. Du coup, j’ai toujours Code2000 en repli.

  • # maréchaussé*e*

    Posté par . Évalué à 4.

    C'est quand même très dommage de mettre un lien vers http://www.cnrtl.fr/definition/mar%C3%A9chauss%C3%A9e et de quand même l'écrire avec une grosse fôte !

  • # Fontes "condensed"

    Posté par . Évalué à 1.

    Effectivement,il faut adapter le types de polices en fonction de leur usage.

    Par exemple, j'aime bien les fontes "condensed" pour intégrer du texte dans les figures. En particulier, j'utilise en général Tex Gyre Heros Condensed (http://www.fontsquirrel.com/fonts/tex-gyre-heros). Je trouve que ça donne un rendu assez propre et pro, très lisible tout en prenant assez peu de place par rapport au fontes plus classiques.

  • # Petite liste.

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    J'ai sous la main une liste, pas forcément très à jour, de typographes de chez nous. Certains d'entre-eux (je pense en particulier à Xavier Dupré et Jean-François Porchez) font un travail exceptionnel de finesse. Même si c'est rarement libre, je crois que leurs travaux valent le coup d'œil :

    J'ai aussi sous la main une liste de fontes libres (dans laquelle se cachent peut-être des polices seulement gratuites) :

    J'attire d'ailleurs votre attention sur un point important concernant les licences de polices : par défaut, la GPL s'applique au contenu du document (le texte) si la police utilisée est sous cette licence. Une exception proposée par la fsf est généralement ajoutée à la GPL pour restreindre la portée de la licence des polices.

    • [^] # Re: Petite liste.

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Merci pour cette très belle liste.

      J'aime beaucoup les polices GFS qui ont le bon goût d'être packagée dans Debian ($ aptitude search fonts-gfs)

      Un travail très intéressant que j'ai découvert récemment de re-création de polices anciennes :
      The Fell Types, modern revival fonts

      • [^] # Re: Petite liste.

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Alors je voudrais vraiment te remercier pour cette petite pépite !

      • [^] # Re: Petite liste.

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        J'aime beaucoup les polices GFS qui ont le bon goût d'être packagée dans Debian ($ aptitude search fonts-gfs)

        J'ai mis longtemps à comprendre que tu parlais des polices de la greek font society. Elles sont intéressantes car elles permettent d'avoir une police grecque adaptée à la police du roman utilisée : soit que l'on choisisse une police de la même époque, soit que l'on choisisse une police ayant un graphisme similaire. J'utilise personnellement GFS pyrsos pour ma thèse, et j'en suis vraiment très satisfait.

        Un travail très intéressant que j'ai découvert récemment de re-création de polices anciennes : The Fell Types, modern revival fonts

        Je ne l'ai pas essayée précisément, mais d'expérience, la numérisation des polices anciennes ne donne que des résultats mitigés si les courbes de bézier ne sont pas retravaillées ensuite à la main, travail qui suppose un certain doigté… Et j'ai l'impression que dans le cas présent (mais je peux me tromper), ce travail n'a pas été fait.

  • # Calibri

    Posté par . Évalué à 6.

    J'aime bien la nouvelle police de Microsoft, Calibri. Par contre je sais pas si elle est libre d'usage ?
    Et sinon j'aime beaucoup la police Ubuntu, je l'utilise même dans mes terminaux PuTTY, c'est agréable.

    Pour ce qui est de Comic Sans MS, c'est horrible à force d'en voir partout, même si objectivement elle est assez jolie. Mais des fois elle n'est vraiment pas adapté ! Je l'ai même vue sur une enseigne de Pharmacie.

  • # Ubuntu

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    Moi, je jongle entre Ubuntu Mono que je trouve vraiment sympathique (le rendu dépend vraiment des OS par contre), et déjàVu Sans Mono.

  • # OpenDyslexic

    Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 06/09/13 à 15:07.

    Dans une conférence des RMLL de cette année 2013 intitulée «Êtes-vous sûrs d'être lu ?», l'intervenante y vantait l'intérêt d'une police libre destinée à la base aux dyslexiques, mais qu'elle utilisait bien que n'étant pas dyslexique, la disant plus lisible et moins fatigante: openDyslexic

    Comme l'intervenante, je ne suis pas dyslexique mais j'ai quand même tenté un petit essai la semaine dernière et je l'ai adoptée.

    Le confort de lecture est meilleur, la fatigue est moindre et je trouve que la détection des fautes est facilitée.

    Bon, après je ne passe pas tout mon temps à coder, mais son utilisation dans gedit pour du LaTeX/html/php n'est pas rédhibitoire pour moi…

    • [^] # Re: OpenDyslexic

      Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 06/09/13 à 15:34.

      En quoi cette police est-elle meilleure pour le confort visuel (et pour les dyslexiques) ? Pour le confort de lecture j'ai au contraire l'impression de devoir passer plus de temps à analyser ces formes asymétriques (quand la forme est symétrique, l'analyse visuelle est plus courte parce que le cerveau détecte la symétrie en parallèle et n'a pas besoin d'analyser l'ensemble de la forme ; pour une forme symétrique au contraire il faut tout regarder sinon on n'est pas sûr d'avoir tout bien caractérisé).

      Leur argument est « Bottom heavy and unique character shapes help make it more difficult to confuse letters ». Je ne trouve pas du tout que les lettres ont des « unique character shapes », bien au contraire. Le s et le z se distinguent comme dans toute autre police par la forme ronde ou pointue, le O et le Q juste par la queue, le P et le R par la branche. Exactement comme dans les polices usuelles. Ils auraient pu faire par exemple un contraste « heavy » à gauche du P et à droite du R, ça aurait individualisé ces deux lettres… mais non.

      Je me réfère à cette illustration de la police http://www.dafont.com/open-dyslexic.font

      • [^] # Re: OpenDyslexic

        Posté par . Évalué à 6. Dernière modification le 06/09/13 à 18:29.

        En quoi cette police est-elle meilleure pour le confort visuel (et pour les dyslexiques) ? […] quand la forme est symétrique, l'analyse visuelle est plus courte parce que le cerveau détecte la symétrie en parallèle et n'a pas besoin d'analyser l'ensemble de la forme ; […]

        C'est justement le problème des personnes dyslexiques: pour elles, les lettres 'pqbd' sont pareilles car le cerveau "retourne" les lettres symétriquement. Voir ici une vidéo de présentation de cette police, avec quelques principes utilisés dans sa conception.

        Par contre, comme toi je ne trouve pas qu'elle facilite la lecture pour les personnes "normales". Peut être une question d'habitude… ou alors, la dyslexie impède sur la faculté de lire les lettres dans le désordre. Sleon une édtue de l'Unviertisé de Cmabridge, l'odrre des ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la prmeière et la drenèire soenit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dséorrde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C'est prace que le creaveu huamin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmmoe un tuot.
        La peruve…. c'est que vuos aevz lu cet atrcile jsquu'au buot !!!

        • [^] # Re: OpenDyslexic

          Posté par . Évalué à 4.

          Sleon une édtue de l'Unviertisé de Cmabridge, l'odrre des ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la prmeière et la drenèire soenit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dséorrde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C'est prace que le creaveu huamin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmmoe un tuot.
          La peruve…. c'est que vuos aevz lu cet atrcile jsquu'au buot !!!

          bizarre, même avec un ROT13, je ne comprend rien à ce que tu dis.

        • [^] # Re: OpenDyslexic

          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

          Par contre, comme toi je ne trouve pas qu'elle facilite la lecture pour les personnes "normales". Peut être une question d'habitude… ou alors, la dyslexie impède sur la faculté de lire les lettres dans le désordre. Sleon une édtue de l'Unviertisé de Cmabridge, l'odrre des ltteers dnas un mot n'a pas d'ipmrotncae, la suele coshe ipmrotnate est que la prmeière et la drenèire soenit à la bnnoe pclae. Le rsete peut êrte dnas un dséorrde ttoal et vuos puoevz tujoruos lrie snas porlblème. C'est prace que le creaveu huamin ne lit pas chuaqe ltetre elle-mmêe, mias le mot cmmoe un tuot.
          La peruve…. c'est que vuos aevz lu cet atrcile jsquu'au buot !!!

          Inenrmosisnpat ! Ah ben non, c'est isllilbie cuireuesemnt ! Il fuat mlénager, mias pas torp sionn on n'y copmrned puls rein…

          • [^] # Re: OpenDyslexic

            Posté par . Évalué à 6.

            J'irai pas jusqu'à dire que c'est aussi lisible qu'avec les lettres dans le bon ordre mais si, c'est assez bizarre mais on y arrive. Enfin moi en tous sac.

    • [^] # Re: OpenDyslexic

      Posté par (page perso) . Évalué à 2.

      Intéressante, mais j'avoue avoir un peu de mal…

      De quelle manière, et quels principes ont concourus à sa création ?

  • # Quelques polices

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Une police que j'aime bien pour des documents c'est Bree (Sans sérif, Humaniste) : http://www.type-together.com/Bree (oui pas libre, toussa)
    Il y a une version Sérif qu'on trouve que google web font par ailleurs (http://www.google.com/fonts/specimen/Bree+Serif)

    Après j'aime bien aussi les Bodoni (dont la version avec ornement) : https://en.wikipedia.org/wiki/Bodoni les Futura : https://fr.wikipedia.org/wiki/Futura_(police_d'%C3%A9criture) et Mistral : https://en.wikipedia.org/wiki/Mistral_(typeface)

    Par contre, connaissez-vous un logiciel pour gérer les polices sous linux (qui permet de les charger / décharger) ? Car là j'en ai 5000 et il est hors de question de toutes les charger en même temps. (sous mac j'utilise font explorer)

    • [^] # Re: Quelques polices

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Qu'entends-tu par charger et décharger ? S'il s'agit de les activer momentanément, je verrais bien des répertoires /usr/local/share/fonts/opentype.available, avec les polices à activer liées dans /usr/local/share/fonts/opentype, tout simplement.

      • [^] # Re: Quelques polices

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        charger et décharger : quelles ne soient pas toutes visibles par le système à un instant donné.
        Car générer la liste déroulante de choix d'une police (et rendre chaque police avec elle-même) quand il y en a 5000 c'est loooooong.

        Pourquoi pas la méthode des liens mais c'est "un peu" lourd. Donc plutôt un logiciel qui permet de classer les polices (avec d'autres critères, genre je veux toutes celles qui sont bien pour des lettrines ou du titrage), les visualiser et les activer (rendre disponible au système) y compris par variantes (par exemple par graisse)
        Après le mieux étant en plus de pouvoir (en tout cas c'est ce que j'ai sur certains logiciels) avoir un plugin qui va ajouter les polices à chaud (au cas où la liste des polices soit préchargée au lancement de l'application par exemple)

        Certes les liens ça peut fonctionner, mais « tout simplement » je ne pense pas ;-)

    • [^] # Re: Quelques polices

      Posté par . Évalué à 4.

      Font-manager

      Ça doit être empaqueté à peu près partout.

      Pour un sextumvirat ! Zenitram, Tanguy Ortolo, Maclag, xaccrocheur, arnaudus et alenvers présidents !

  • # ceci n'est pas un journal

    Posté par . Évalué à 3.

    Et vous, quelle est votre police préférée ?

    ça mériterait un sondage

  • # Une question bête et un peu HS

    Posté par . Évalué à 4.

    À propos des polices, je me demandais comment marchait cette syntaxe :

    -*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*-*

    Où je peux trouver de la doc surtout, j'ai cherché, mais c'est pas facile de chercher de la doc sur un truc quand on ne sait pas comment ça s'appelle

    Please do not feed the trolls

    • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

      Posté par . Évalué à 2.

      J'ai trouvé quelques explications ici : http://dsl.org/cookbook/cookbook_20.html

    • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Ça s'appelle XLFD, X logical font description si je me souviens bien, et c'est pour moi un exemple de ce que peut donner un excès de réflexion dans la conception. Ça et les bidules Java à la DocumentBuilderFactory.getInstance().newDocumentBuilder().createDocument().

      • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

        Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 07/09/13 à 12:22.

        XLFD, […] un exemple de ce que peut donner un excès de réflexion dans la conception.

        Réjouis-toi, c'est le premier truc qui va dégager avec Wayland. C'est même expliqué dans la FAQ pour justifier l'existence de Wayland comme l'exemple type de la fonctionnalité X obsolète que plus personne n'utilise mais que X doit religieusement converser.

        What is wrong with X?

        The problem with X is that… it's X. When you're an X server there's a
        tremendous amount of functionality that you must support to claim to speak
        the X protocol, yet nobody will ever use this. For example, core fonts; this
        is the original font model that was how your got text on the screen for the
        many first years of X11. This includes code tables, glyph rasterization and
        caching, XLFDs (seriously, XLFDs!).
        http://wayland.freedesktop.org/faq.html

        • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Je ne me réjouis pas non, parce qu'un autre truc qui va dégager, c'est le copier-coller à la souris.

          • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

            Posté par . Évalué à 3.

            J'ai vu nulle part que ça allait dégager. J'ai lu qu'il n'y allait y avoir qu'un seul presse-papier, pas qu'il allait être impossible de le lier au clic du milieu. Et dans le pire des cas, on doit toujours pouvoir coder une brique pour le faire.

            • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

              Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 09/09/13 à 14:34.

              commit 8e8951df72068dc68d62aa3c3b07237447bd01ed
              Author: Kristian Høgsberg krh@xxxxxxxxx.xxx
              Date: Fri Aug 23 23:10:22 2013 -0700
              wayland: Only set wayland selection for GDK_SELECTION_CLIPBOARD
              Wayland only has one selection, which corresponds to GDK_SELECTION_CLIPBOARD.

              https://git.gnome.org/browse/gtk+/commit/?id=8e8951df72068dc68d62aa3c3b07237447bd01ed

              • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Que ce soit le cas chez Gnome ne me surprenne pas, il faudra voir si les autres bibliothèques suivent.

                « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                  Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 09/09/13 à 15:26.

                  Regarde mieux. L'auteur de ce commit est Kristian Høgsberg, il met à jour la branche Wayland de gnome pour ne prendre en compte qu'une seule sélection, et son commentaire est : « Wayland only has one selection ».

                  Probablement les autres bibliothèques vont devoir faire pareil, ou l'ont déjà fait, c'est juste que c'est la référence de commit que j'ai dénichée.

                  J'ai trouvé cette référence en lisant ce journal linuxfr puis en lisant ce bug.

                  • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                    Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                    Oui mais rien n'empêche que les autres utiliser le clic du milieu pour coller quand même.

                    « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                    • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 09/09/13 à 16:19.

                      Oui y'a plein d'outils pour associer un clic à une action mais l'intérêt c'était d'avoir deux tampons indépendants. Une bibliothèque (Qt, EFL) peut réinventer la roue, ajouter le second tampon et faire en sorte qu'il soit mis à jour en permanence, mais vu la mocheté de la chose j'ai peu d'espoir pour ça.

                      • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                        Les compositeurs peuvent aussi proposer des extensions, peut-être que Kwin ou celui d'Enlightment proposeront plusieurs tampons.

                        « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                        • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                          Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                          Youpi, des extensions pour ajouter ce qui a été oublié à la conception, comme sous X !

                          • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                            Il ne me semble pas qu'on se plaigne du système d'extension de X (enfin, si, il est mal foutu, mais les extensions sont bien vue). Croire que Wayland ne ferra aucune erreur est, il me semble, un peu trop optimiste. Peut-être aussi que ce clic du milieu ne verra jamais le jour sous Wayland parce qu'il n'y a que nous 3 qui trouvons ça pratique et que ça embête plus de monde que nous 3.

                            « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                            • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                              Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                              Peut-être aussi que ce clic du milieu ne verra jamais le jour sous Wayland parce qu'il n'y a que nous 3 qui trouvons ça pratique et que ça embête plus de monde que nous 3.

                              Ça, je te garantis que non. Attends de voir le barouf que ce sera quand les développeurs de GNOME supprimeront pour de bon cette possibilité…

                        • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Sachant que le composant KDE Klipper implémente actuellement la fonction exactement inverse (synchroniser les deux tampons), ça serait bizarre que le mainteneur de Kwin aille dans la direction d'en créer un autre.

                • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                  Posté par . Évalué à 3.

                  il faudra voir si les autres bibliothèques suivent.

                  Sur la liste wayland-devel, un contributeur (voir page google+ de Yichao Yu) remarque que Wayland ne définit qu'un seul évènement wl_data_device::selection et que par conséquent il ne peut pas y avoir, comme avec X, deux sélections différentes (voir sa question). Il se pose donc la question de comment on va faire…

                  On lui répond que c'est désormais au client ou au toolkit de coder ce comportement s'il est souhaité (voir la réponse datée du 9 mars 2013 ; les autres messages du fil de discussion sur la nuance avec le drag-and-drop sont aussi intéressants mais moins directement). Le 30 mars il pose des questions plus précises (voir son message). Mais entre-temps, celui qui lui avait répondu a lancé son fork, s'est fait bannir du chan IRC de Wayland lire ce message du 26 mars, a sommé Phoronix de ne plus jamais mentionner son nom (cet article du 2 avril), bref ne répond plus aux questions sur wayland-devel. Malgré une relance le 4 avril (voir
                  son message), aucune nouvelle réponse concernant les sélections.

                  • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                    Posté par . Évalué à 2.

                    Erratum. Lien erroné à la phrase « s'est fait bannir du chan IRC » ; version corrigée : lire ce message du 26 mars

                    • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je me demande quand même comment le client est censé le faire, parce si j'ai bien compris, c'est l'application qui reçoit l'action de coller (le ctrl-v par exemple) qui le signale à l'application qui a reçu l'action de copier (le ctrl-c par exemple), après négociation du mime-type, la deuxième envoie les données à la première. Mais je ne vois pas comment la deuxième pourrais savoir que la première a reçu un clic du milieu ou un ctrl-v.

                      « Rappelez-vous toujours que si la Gestapo avait les moyens de vous faire parler, les politiciens ont, eux, les moyens de vous faire taire. » Coluche

                  • [^] # Re: Une question bête et un peu HS

                    Posté par . Évalué à 4.

                    On lui répond que c'est désormais au client ou au toolkit de coder ce comportement s'il est souhaité

                    Super idée. On ne pourra juste pas l’utiliser d’une application vers une autre, en tout cas si elle utilise un toolkit différent. Mais bon, pour un copier coller, c’est pas gênant, non…

                    Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # Taille des polices

    Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 07/09/13 à 14:04.

    Je profite de ce journal pour poser une question, vu qu'il semble y avoir d'éminents spécialistes.

    Pourquoi d'une police à l'autre, une même hauteur de police, donne une hauteur visuellement différente ?

    Une DejaVu Sérif 10, semble avoir la même hauteur que une Liberation Sérif 12…

    • [^] # Re: Taille des polices

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis pas un fin connaisseur, mais je peux déjà avancer une réponse simple:

      La taille de la police désigne la distance entre les lignes de base. La hauteur apparente de la police est principalement liée à la distance entre la ligne de base et la ligne médiane. Le rapport entre ces deux distances varie d'une fonte à l'autre.

      Donc, à taille égale, avec DejaVu Sérif, les lignes ont l'air beaucoup plus rapprochées les une des autres, et donc aussi plus grandes.

      Maintenant, expliquer d'où viennent ces choix, je n'ai pas l'expertise qu'il faut.

      • [^] # Re: Taille des polices

        Posté par . Évalué à 0. Dernière modification le 08/09/13 à 02:45.

        Moui, c'est donc complètement idiot. C'est comme si les ºC n'étaient pas les mêmes pour le café que pour la glace à la vanille.

        Apparement c'est la lettre x qui sert de référence pour la distance entre la ligne de base est la ligne médiane.
        Un x en Libération Sérif et un x en DejaVu Sérif, tous les deux à 10 devraient vraiment avoir la même hauteur. Ça n'a aucun intérêt de mettre des valeurs numériques avec une unité sinon.

        • [^] # Re: Taille des polices

          Posté par . Évalué à 2.

          Ça n'a aucun intérêt de mettre des valeurs numériques avec une unité sinon.

          Le problème, c'est qu'on ne peut pas ramener plusieurs mesures indépendantes à une seule mesure scalaire. De la même manière, il n'y a pas une unité dans laquelle on puisse à la fois exprimer ma taille et ma largeur d'épaules.

          À mon avis, l'idée derrière cette convention est qu'il faut pouvoir mélanger les polices à l'intérieur d'un même texte sans altérer la répartition des lignes. Par exemple, on peut insérer quelques mots de code et repasser à du texte normal. Si les espacements entre lignes de base n'étaient pas faciles à contrôler, alors on aurait des espacements entre lignes irréguliers et plus ou moins aléatoires, ce qui serait inesthétique.

          Ce qui est vrai, quoi qu'il en soit, c'est qu'on peut facilement avoir des résultats très laids si on choisit une mauvaise combinaison de polices {sans-serif + serif + chasse fixe}.

          • [^] # Re: Taille des polices

            Posté par . Évalué à 0.

            il n'y a pas une unité dans laquelle on puisse à la fois exprimer ma taille et ma largeur d'épaules.

            Le mètre ne permet pas ça ?

            À mon avis, l'idée derrière cette convention est qu'il faut pouvoir mélanger les polices à l'intérieur d'un même texte sans altérer la répartition des lignes. Par exemple, on peut insérer quelques mots de code et repasser à du texte normal. Si les espacements entre lignes de base n'étaient pas faciles à contrôler, alors on aurait des espacements entre lignes irréguliers et plus ou moins aléatoires, ce qui serait inesthétique.

            Justement la situation actuelle ne permet pas facilement de passer d'un police à l'autre en plein texte comme tu le dis. Si on laisse la même hauteur on casse la ligne médiane à tous les coup. Et rien ne dis qu'en changeant la hauteur on arrive à en trouver 2 qui collent pile poil

            Peut-être que même aujourd'hui chaque fondeur utilise la sienne.

            Oui c'est le cas à mon avis. Pourtant la hauteur d'x me semble être quelque chose à laquelle se rattacher pour avoir une vrai unité.

            • [^] # Re: Taille des polices

              Posté par . Évalué à 1.

              Le mètre ne permet pas ça ?

              Je voulais dire « exprimer ma taille et ma largeur d'épaule en un seul chiffre ». J'ai fait exprès de choisir deux grandeurs homogènes dans le système SI, mais je me suis mal exprimé.

              Justement la situation actuelle ne permet pas facilement de passer d'un police à l'autre en plein texte comme tu le dis. Si on laisse la même hauteur on casse la ligne médiane à tous les coup. Et rien ne dis qu'en changeant la hauteur on arrive à en trouver 2 qui collent pile poil

              Dans le fond, c'est ce qui se passe à chaque fois que tu as plusieurs paramètres à harmoniser mais un seul levier sur lequel jouer.

        • [^] # Re: Taille des polices

          Posté par . Évalué à 4.

          Le problème c'est que sont des unités traditionnelles, il y a historiquement plusieurs valeurs numériques possibles et peut-être que même aujourd'hui chaque fondeur utilise la sienne. Il y a des valeurs numériques aux articles Point typographique ou en anglais :en:Point size. Peut-être as-tu déjà trouvé la page Hauteur d'x.

  • # Palatino

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Pour les textes imprimés j'adore et vénère Hermann Zapf et la police Palatino qu'il a dessinée — que j'associe avec Euler pour les maths. Palatino est vraiment une très belle fonte, qui a beaucoup de caractère mais pourtant très formelle et agréable à lire.

    Pour les textes de type roman j'aime bien les caractères Didot.

    Pour le travail sur écran, j'utilise principalement les fontes DejaVu, en grosse taille — mon terminal est en DejaVu Sans Monospace 12pt, Emacs itou.

    Sur écran j'aime bien aussi Monaco.

    • [^] # … ou Pagella

      Posté par . Évalué à 4.

      Pour les textes imprimés j'adore et vénère Hermann Zapf et la police Palatino qu'il a dessinée — que j'associe avec Euler pour les maths. Palatino est vraiment une très belle fonte, qui a beaucoup de caractère mais pourtant très formelle et agréable à lire.

      Pour ceux qui auraient l’idée bizarre d’utiliser un système libre, URW++ l’a sortie en libre sous le nom d’URW Palladio (le nom Palatino est déposé), elle accompagne Ghostscript.
      Plus récemment, le projet Tex Gyre a repris et amélioré (notamment en gérant les crénages) cette version (ainsi que les autres polices de Ghostscript) sous le nom de TexGyre Pagella.

      Théorie du pot-au-feu : « Tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.