Alternatives pour un réseau social familial

45
21
oct.
2020
Cloud

Dans cette dépêche, nous vous proposons de découvrir les différentes solutions de cloud pour communiquer, échanger avec les autres membres de sa famille.

N’hésitez pas, dans vos commentaires, à partager votre expérience !

J’en profite également pour remercier toutes les personnes qui ont relu les dépêches et proposé des améliorations.

Sommaire

Situation en 2020

Au siècle dernier, Monsieur Dupuis épousa Madame Morizeau. De leur union, naquirent trois beaux enfants : Anatole, Barnabé et Charlotte. Comme ils suivaient la mode de leur époque, ils créèrent un blog pour partager avec leurs familles respectives les photos ou exploits de leurs charmants enfants.

Mais le ⅩⅩⅠe siècle arrive avec ses lots de changements (GAFAM, Snowden, ordiphones) et, depuis, la famille Dupuis‐Morizeau s’est agrandie (les petits enfants sont là, les cousins sont parfois un peu loin géographiquement).

Des photos, du mobile, et plein de messageries

Tous les membres de cette famille souhaitent continuer à partager entre eux, malgré leurs emplois du temps, les enfants qu’il faut conduire à droite ou à gauche. Comme de bien entendu, les désirs de chacun sont bien différents :

  • les grands‑parents veulent un maximum de photos ;
  • les plus jeunes ne jurent que par leur téléphone ;
  • tous n’utilisent pas le même réseau de communication : Facebook, Messenger, WhatsApp, Instagram…

Quant à nous, il faut que la solution libre soit simple à utiliser !

Nous allons aborder plusieurs solutions libres qui pourraient leur permettre d’atteindre leurs objectifs :

  • écrire, partager et commenter un billet de blog ;
  • partager, visualiser et commenter des photos ;
  • discuter en temps réel ;
  • facile à auto‑héberger ;
  • accessible depuis un ordiphone.

Plusieurs solutions

N’ont été retenues que des solutions libres qu’il est possible d’utiliser en auto‑hébergement ou auprès de services (CHATONS ou Framasoft, par exemple).

Les logiciels sont listés par ordre alphabétique.

GNU Social

GNU Social est un logiciel libre (sous licence GNU AGPL) de microblogage (du genre Twitter) écrit en PHP. Il peut se connecter aux autres logiciels du Fediverse. La dernière version est la 1.1.3 du 27 février 2015.

Hubzilla

Hubzilla est un logiciel libre (sous licence MIT) multifonction écrit en PHP. Hubzilla dérive de Friendica.

Bien que basé sur le protocole Zot, il peut communiquer avec les autres logiciels du Fediverse. Le protocole Zot permet de gérer l’authentification et les accès entre domaines DNS différents, et de migrer facilement un compte vers un autre serveur ou de gérer plusieurs comptes « clonés » synchronisés automatiquement entre domaines.

Son principe est basé sur la publication de messages (ou billets de blog) avec des règles très fines d’autorisation de visibilité pour chacun des utilisateurs du réseau.

Flux de messages

Comme il fonctionne en réseau social, les utilisateurs peuvent (selon les droits qui leur sont accordés) poster des commentaires.

Hubzilla propose également une galerie photographique minimaliste, un calendrier, un partage de fichiers ou la possibilité d’avoir de multiples profils (=pseudos/avatars, par exemple un pour chacun de ses hobbies) associés à un seul compte (couple identifiant et mot de passe de connexion à un serveur).

Sa particularité est aussi de gérer les droits d’accès sur le site où sont hébergés les médias, même si la personne qui doit y accéder n’a pas de compte sur ce site, grâce à l’authentification distante. Par exemple, Alice peut donner accès à ses photos situées sur le serveur A à Bob, qui n’a pas de compte sur le serveur A, mais uniquement un compte sur son propre serveur, le serveur B. Bob pourra tout de même s’identifier en tant que Bob@B sur le serveur A pour accéder aux photos d’Alice, qui n’auront ainsi pas bougé du serveur A. Ceci permet de ne pas envoyer des données lourdes sur le réseau entre les différents serveurs du réseau Hubzilla, et de mieux maîtriser les données. En coulisse, le serveur d’Alice interrogera le serveur B pour vérifier la signature cryptographique présentée par Bob et la comparer à celle présente dans les autorisations d’accès.

Hubzilla permet également de développer des « apps » utilisant les capacités de cette plate‑forme. On y trouve ainsi un module pour jouer aux échecs, un autre pour partager sa position sur une carte OpenStreetMap…

Son principal défaut est son ergonomie un peu vieillissante.

La dernière version est la 4.6 du 4 décembre 2019. « Zap » est une version simplifiée de Hubzilla, mettant l’accent sur les fonctions de réseau social, sans les autres « apps ».

HumHub

HumHub est un outil de création de réseau social sous licence AGPL v3 programmé majoritairement en PHP, autour du cadriciel Yii. HumHub permet de créer son propre réseau social ou un réseau social d’entreprise. La version stable actuelle est la 1.6.2.

HumHub

Chaque utilisateur dispose d’une page de profil pour poster ses propres publications. Un fil d’actualité recense les dernières publications des utilisateurs de l’instance. Des groupes publics ou privés peuvent être créés pour restreindre les publications à certains utilisateurs.

HumHub peut être personnalisé grâce à des extensions, pour ajouter un client de messagerie, un wiki, des sondages, Jitsi Meet…

Il est possible d’essayer HumHub en créant une instance de test sur le site officiel.

Ses points forts sont :

  • son interface claire similaire à Facebook ;
  • sa modularité ;
  • des mises à jour régulières.

Movim

Movim est un logiciel libre utilisant également le protocole XMPP, il est de fait compatible avec Salut à Toi. Il permet de faire de la messagerie instantanée, du blog avec l’intégration de flux Atom/RSS et de la visioconférence.

L’interface s’adapte également à tous les écrans. Une application Android est disponible sur F‑Droid pour faciliter l’intégration sur le système d’exploitation mobile.

L’interface de chat de Movim

Nextcloud

Nextcloud est une version divergente (fork) de l’outil d’hébergement de fichiers ownCloud. Bien que l’hébergement et le partage de fichiers soient sa principale fonctionnalité, il peut être enrichi de nombreux modules : galerie photo, lecteur multimédia, visioconférence, messagerie instantanée…

NC

Il est possible de tester Nextcloud.

Ses points forts sont :

  • son utilisation intuitive ;
  • ses applications mobiles ;
  • sa communauté importante.

Open Source Social Network

Fatigué de Facebook, Instagram et Twitter qui vendent vos données ? Alors essayez Open Source Social Network.

Salut à Toi

Salut à Toi est un logiciel libre (sous licence GNU AGPL) initialement tourné vers la messagerie instantanée. Basées sur le protocole de communication XMPP, ses fonctionnalités ont augmenté au fil des versions : microblog, blog, échange de fichiers, albums photo, évènements…

La version à venir se concentre justement sur les fonctionnalités d’un réseau social familial, avec une toute nouvelle interface qui se veut facile d’accès et un système d’invitation par courriel, permettant d’aisément réunir les membres de la famille ou un cercle d’amis sans passer par les fastidieuses étapes de création de compte, choix de serveur, etc.

La dernière version est la 0.7 du 24 juillet 2019, la prochaine version est attendue avant la fin de l’année.

capture d’écran de l’album photo de Salut à Toi dans la version 0.8 à venir

L’interface s’adapte aux appareils mobiles, ici un blog sur un écran à la définition d’une tablette :
capture d’écran d’un blog de Salut à Toi dans la version 0.8 à venir, sur un écran de type tablette

Logiciels de la Fédiverse

Les logiciels Mastodon, pleroma, pixelfed sont plus spécialisés, mais constituent ensemble un écosystème utilisable.

Billet de Framablog présentant la Fédiverse.

Delta Chat

Delta Chat est un logiciel de messagerie instantanée à deux ou en groupe. Il permet d’envoyer du texte, des photos, des sons, des vidéos et tout type de fichiers. Son originalité est d’utiliser le courriel (SMTP et IMAP), donc vos correspondants ne sont pas obligés de l’installer : s’ils n’ont pas Delta Chat, ils verront quand même vos messages dans leur boîte de courriel et ils peuvent bien sûr y répondre.

Il est donc compatible avec les vieux cons (ils reçoivent plein de photos par courriel) et les petits cons (il existe en appli mobile). Les parents, quant à eux, préféreront l’application de bureau sur Debian Stable.

Autres logiciels

FamilyCMS n’est plus trop mis à jour, mais il a l’avantage d’avoir été créé et pensé comme un réseau familial.

Friendica est un réseau social décentralisé capable de dialoguer avec d’autres instances en utilisant les protocoles ActivityPub, OStatus et Diaspora*. Friendica est codé majoritairement en PHP.

Elgg est un moteur de réseau social hautement personnalisable. Par défaut, il fournit un blog, un microblog, des groupes de discussion, un espace de stockage… Des greffons sont nécessaires pour certaines fonctionnalités comme la galerie photo ou la messagerie instantanée. Le code est publié sous double licence GPL v2 et MIT X11, et nécessite seulement MySQL ainsi que PHP couplé à un serveur Apache ou Nginx pour l’auto‑hébergement.

Installation des logiciels

Nous allons maintenant aborder l’installation de quelques‑uns de ces logiciels. En effet, dans le cadre d’un auto‐hébergement, ceux‑ci ne sont pas toujours empaquetés par les distributions.

Hubzilla

Pour être utilisable, il faut qu’elle soit accessible sur un domaine ou un sous‑domaine, mais pas dans un répertoire ! https://hubzilla.example.com/ marchera au contraire de https://example.com/hubzilla/.

L’installation se passe classiquement, dans un environnement LAMP :

  • on se rend sur l’adresse Web du site ;
  • la première page vérifie la présence des prérequis ;
  • la seconde page demande de renseigner les informations sur la base de données utilisée ;
  • la troisième page demande l’adresse du site et l’adresse électronique du futur administrateur de l’instance ;
  • la quatrième étape rappelle de planifier une tâche pour les mises à jour du réseau.

Note : à ce moment, nous décidons de modifier dans le fichier de configuration .htconfig.php la valeur de la variable directory_mode à DIRECTORY_MODE_STANDALONE pour ne pas connecter notre hub aux autres et rester ainsi dans un cadre strictement familial.

Paramétrage de l’application

Désormais, il faut se connecter avec le compte créé précédemment afin de configurer le fonctionnement de Hubzilla.

Cette étape consiste en la création d’un canal (qui servira à définir les droits de diffusion de nos créations et les échanges sur les autres instances). Puis la page de personnalisation du compte de l’administrateur s’affiche, mais le plus important est le menu « Administrateur ».

Accès au menu administrateur

Les paramétrages les plus importants pour notre cloud familial consistent à définir :

  • dans la rubrique site :
    • le profil (appelé « rôle ») par défaut des nouveaux comptes — selon votre choix la visibilité de vos publications est différente ; dans notre cas, nous allons choisir « Social - Restreint »,
    • l’inscription de nouveaux membres : pour l’instant, nous l’autorisons, mais une fois tous nos comptes familiaux créés, nous désactiverons cette possibilité,
    • l’accès aux flux publics par les personnes surfant sur Internet, que nous désactiverons ;
  • dans la rubrique sécurité :
    • bloquer « public », afin que l’accès aux pages personnelles « publiques » du site ne soit possible qu’aux personnes authentifiées (pas aux personnes anonymes du Web).

Ajout des utilisateurs

Nous allons nous rendre sur la page d’accueil et cliquer sur « S’inscrire ». Nous rentrerons autant d’adresses électroniques que d’utilisateurs à créer. Cela déclenchera autant de messages à l’administrateur, qui pourra valider les comptes dans son menu « Administrateur ».

Une fois les utilisateurs validés, ceux‑ci pourront se connecter, créer au moins un canal. Dans le paramétrage de celui‑ci, ils devront faire attention aux paramètres de notification (qui consistent à l’envoi de courriels sur certains évènements).

Choix des notifications

Il faudra également que chacun active l’application « Groupe confidentiel ». Cela permettra de créer des groupes pour :

  • les grands‑parents ;
  • les cousins.
Remarques :
  • ce n’est pas l’administrateur qui définit les groupes, ceux‑ci sont gérés par chaque utilisateur, qui intègre les contacts de l’instance dans les groupes de son choix — il n’y a donc aucune centralisation à ce niveau, dans le cadre de notre réseau familial, cette phase est longue et fastidieuse ;
  • avec le rôle par défaut que nous avons choisi, les nouveaux canaux sont automatiquement ajoutés lors de leur création dans le groupe « Amis », mais chaque utilisateur a la possibilité de les y retirer.

Clients

L’application est accessible à partir :

  • de son navigateur Web ;
  • de son téléphone, via l’application Nomad, disponible sur F‑Droid.

HumHub

Serveur

HumHub s’installe sur un serveur LAMP classique. La procédure d’installation est décrite dans la documentation : il faut décompresser l’archive dans le répertoire de travail du serveur Web, configurer ce dernier, configurer cron, puis se connecter à l’instance. Un assistant permet enfin de terminer l’installation.

Client

Les utilisateurs se connectent à l’instance via un navigateur Web. Il n’existe malheureusement pas d’application mobile, mais le site s’adapte aux écrans des smartphones.

Nextcloud

L’application est empaquetée par quelques distributions : Arch Linux, openSUSE et Mageia. Sinon, elle est disponible sur le site de Nextcloud, aux formats classiques (« zip »), un conteneur Docker ou un Snap.

Nextcloud s’installe sur un serveur LAMP classique avec au moins 128 Mio de mémoire vive. La procédure d’installation est décrite dans la documentation : il faudra installer les dépendances, configurer PHP et le serveur Web, puis se connecter à l’instance pour terminer la configuration.

Ajout des utilisateurs

C’est l’administrateur qui crée les comptes des utilisateurs.

Clients

L’application est accessible à partir :

  • d’un navigateur Web ;
  • de son téléphone via plusieurs applications dédiées : Files, Talk, Notes, etc. ;
  • de clients lourds pour Windows, macOS et GNU/Linux (soit au format AppImage, soit à celui des distributions Arch Linux, openSUSE et Mageia), ce client permet le plus souvent une seule synchronisation des fichiers entre l’ordinateur et le serveur distant et omet les autres possibilités de Nextcloud.

Autres applications

Salut à Toi a été expliqué dans une dépêche.

Movim se déploie comme la plupart des applications web, un tutoriel complet est disponible sur le Wiki du projet.

Quant aux applications de la Fédiverse, encore jeunes, elles ne sont pas souvent empaquetées. Il faut donc les installer depuis les sources. De plus, elles utilisent parfois les dernières versions des bibliothèques sur lesquelles elles sont bâties. La tâche n’est pas toujours facile et plutôt destinée à l’utilisateur confirmé. Cependant, l’application est accessible à partir :

  • d’un navigateur Web ;
  • de votre téléphone mobile (via l’application Fedilab disponible sur F‑Droid).

Dans le cadre d’un auto-hébergement, un Raspberry (v3 ou 4) peut faire tourner Hubzilla ou Nextcloud. Le goulot d’étranglement se situe au niveau du débit réseau.

Les logiciels installés, nous allons maintenant aborder leur utilisation.

Utilisation pour écrire des billets

Movim

La rédaction de billet est possible soit par l’interface de lecture d’articles, soit via une page dédiée. Il est possible d’y attacher des pièces jointes, des images, des dessins et d’y intégrer des liens. Il est également possible d’étiqueter les articles lors de leurs rédactions. En un clic les publications peuvent également être disponibles sur un blog public permettant aux utilisateurs de partager leur contenu avec tous.

La page de rédaction

Hubzilla

Pour écrire un billet, il faut cliquer sur la zone supérieure de l’écran, dans laquelle on peut lire « Partager ». La zone s’agrandit.

Saisie d’un billet dans Hubzilla

On peut alors y indiquer :

  • un titre ;
  • des mots clefs ;
  • notre texte ;
  • les personnes autorisées à lire notre texte.

Les membres du réseau peuvent répondre alors à notre billet.

Remarques :

  • il est possible d’ajouter une image à une réponse, mais ce n’est pas intuitif : il faut d’abord faire sa réponse, puis la modifier pour y insérer l’image souhaitée ;
  • les réponses se feront à toutes les personnes autorisées à voir le billet de départ — nous n’avons pas réussi à faire une réponse privée à un message public ;
  • l’application Nomad n’affiche pas de notifications lorsqu’un nouveau billet est posté.

HumHub

HumHub fonctionne de la même manière que Facebook : l’utilisateur se positionne sur la page où il souhaite publier, puis écrit son billet en tête de la page.

HumHub post

Nextcloud

L’administrateur doit installer le module Social via le magasin d’applications.

Il repose sur le Fediverse et il permet de suivre différentes personnes, quel que soit le logiciel qu’elles utilisent pour écrire (Nextcloud, Mastodon, Friendica, Diaspora ou MediaGoblin, par exemple).

Malheureusement, nous n’avons jamais réussi à suivre un quelconque compte (il semble que cela soit un bogue déjà rapporté).

Utilisation pour le partage de photos

Movim

Il est possible de partager des photos dans les articles mais également directement dans les conversations avec les contacts ou dans les salons de discussion. Il est également possible de dessiner sur les images avant l’envoi.

Hubzilla

Hubzilla permet d’insérer des photos dans un billet : elles sont alors automatiquement disponibles dans la zone « photos » de l’utilisateur.

Photos vues dans hubzilla

Celui‑ci n’étant pas très ergonomique, il est préférable d’installer le greffon gallery, qui permet une navigation plus aisée à travers les photos.

Il est donc tout à fait possible de partager ses photos de vacances avec sa famille. En revanche, il n’est pas possible de les partager avec des tiers (puisque ceux‑ci ne sont pas sur notre réseau familial).

Remarques : les photographies sont stockées dans la base de données, et non dans le système de fichiers (il n’y a donc pas de répertoire qui centralise les images publiées).

HumHub

L’administrateur doit installer le module Gallery, puis l’activer. Une nouvelle section « Galerie » apparaît sur chaque profil et chaque groupe, où les utilisateurs peuvent déposer et commenter des photos.

Gallery HumHub

Attention : HumHub ne redimensionne pas les photos en fonction de la taille de l’écran de l’utilisateur, donc les chargements peuvent être longs.

Nextcloud

Le module Photos est installé par défaut. Il permet de naviguer dans l’arborescence en affichant les images et les dossiers sous forme de tuiles.

Nextcloud Photos

Nextcloud redimensionne les photos en vignette pour la vue en tuile, ce qui permet d’avoir un affichage rapide du contenu des dossiers. En contrepartie, les dépôts d’images génèrent des pics de charge sur le serveur pour générer les vignettes.

Logiciels de galerie

L’utilisation de logiciel de galerie (Piwigo, par exemple) est aussi envisageable pour les photos nombreuses qu’il faudrait classer. Il permet (comme Nextcloud) de partager certaines photographies avec des tiers, qui n’ont pas accès à notre réseau familial.

Utilisation pour la conversation en ligne

Movim

Les fonctionnalités de conversation dans Movim sont plutôt complètes. Messagerie directe ou en groupe, insertion d’émojis ou de stickers, intégration automatique des images, mais aussi édition ou suppression des messages.

Hubzilla

Hubzilla permet un « salon de clavardage ». Il fait le travail, mais l’utilisation de XMPP est plus agréable sur téléphone (notifications, ajout de pièces jointes).

HumHub

L’administrateur doit installer le module Mail, qui permet de discuter avec des membres ou un groupe de personnes. Pour éviter les indésirables, il est possible de limiter le nombre de conversations créées par jour.

Nextcloud

L’administrateur doit installer le module Talk (anciennement Spreed) qui permet de discuter avec les autres utilisateurs par :

  • messages ;
  • audioconférence ;
  • visioconférence avec partage d’écran.

Nextcloud Tchat

Si les audioconférences et visioconférences sont chiffrées, les messages sont enregistrés en clair sur le serveur.

Le nombre maximum d’utilisateurs en audio/visioconférence dépend de la vitesse de connexion et de la configuration de Nextcloud. De manière générale, il est possible de connecter :

  • 20 personnes en audioconférence ;
  • 5 personnes en visioconférence.

Pour augmenter le nombre de connexions simultanées, il faut utiliser le High Performance Back‑end payant.

Conclusion

Il est tout à fait possible d’utiliser un écosystème de logiciels libres comme support à un remplacement familial de Facebook. Le plus important est d’indiquer aux utilisateurs et aux utilisatrices l’existence d’applications pour téléphone (même si leur ergonomie est moindre que l’utilisation d’un navigateur Web).

En revanche, il n’y a pas de solution parfaite : il faut utiliser plusieurs briques logicielles pour atteindre notre résultat. Pour que votre entourage adopte votre réseau social, il doit être :

  • clair, utiliser la flexibilité des logiciels décrits pour adapter les fonctionnalités au juste besoin ;
  • facile à utiliser, les principales fonctionnalités s’utilisent en un minimum de clics ;
  • accessible sur téléphone ;
  • vivant, du contenu y est régulièrement déposé.

À noter qu’héberger un réseau social n’est pas évident :

  • stockage, les membres du réseau ne doivent pas avoir de limite ;
  • disponibilité, utilisé comme moyen de communication, il doit être disponible en permanence ;
  • puissance, certaines tâches, comme le redimensionnement en masse d’images, consomment beaucoup de ressources ;
  • fiabilité, il faut prévoir des sauvegardes et de la redondance pour ne pas perdre les données personnelles de ses utilisateurs ;
  • sécurité, il faut pouvoir sécuriser son serveur et mettre à jour régulièrement ses logiciels pour protéger les données personnelles hébergées.

Il faut également se rappeler que les utilisateurs et les utilisatrices ont des âges, des formations, des cultures informatiques diverses. À ce titre, ils n’auront aucun scrupule à partager leur dernière photo prise avec leur téléphone, même si sa définition fait plus de huit millions de pixels et son poids plus de six mébioctets !

  • # Et ton choix final ?

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 7 (+7/-0).

    Merci gepolabo pour cette présentation.
    Mais toi au final, quelle(s) solution(s) as-tu retenu pour ton utilisation personnelle ?
    Et comment l'as-tu hébergée ? (serveur hébergé chez un prestataire ?, serveur local ?)
    Et avec quelle configuration ? (processeur, mémoire RAM, mémoire de stockage)

    • [^] # Re: Et ton choix final ?

      Posté par  . Évalué à 6 (+5/-0). Dernière modification le 22/10/20 à 10:44.

      Bonjour,

      Voici ma situation .

      Matériel :

      • raspberry 4 avec 2Go de Ram
      • deux disques externes de 2To (branchés en USB)

      La distribution est installée sur un des disques externes, la carte SD ne servant que pour le démarrage.

      Les disques stockent :

      • nos musiques (format flac, 350Go),
      • nos photos (370Go) ,
      • nos films (DVD copiés au format ISO, 800Go)

      Réseau :
      J'ai commencé en ADSL (c'était utilisable, avec une lenteur acceptable de 1 à 2 secondes), mais je suis en fibre depuis plusieurs mois et c'est vraiment mieux.

      Logiciels :

      • un partage NFS en local des fichiers multimédias
      • un serveur mpd pour écouter sa musique à l'extérieur (gérée sur le téléphone avec mpdroid et vlc)
      • nextcloud pour plusieurs usages entre les membres de la famille :
        • envoi de fichiers (bien pratique le partage avec un lien)
        • conversations vidéo. Fonctionne très bien (il y a quelques mois, j'ai réussi à faire avec 5 participants, mais il faut se fixer une ligne de conduite, et ne pas parler tous en même temps)
      • hubzilla pour remplacer facebook et partager des sorties, des photos (anniversaires par exemple)

      En conclusion :

      • ce n'est pas parfait (car il y a plusieurs logiciels différents), mais ça fait le travail
      • à l'usage, les galeries piwigo ne sont pas utilisées (je pense que la galerie de Nextcloud serait la meilleure solution)
      • il a fallu passer par une phase d'installation et de formation aux logiciels installés sur les téléphones portables des membres de la famille
  • # Nextcloud Talk

    Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0).

    Depuis quelques mois déjà, les performances de Talk se sont améliorées. On peut facilement dépasser les 5 en visioconférence (bien sûr ça dépend toujours de la qualité de notre connexion).

    Et surtout, le High Performance Backend a été libéré et peut être installé, gratuitement et librement, par tout le monde.

    Le confinement et les besoins associés ont grandement participé à ces évolutions.

    • [^] # Re: Nextcloud Talk

      Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

      Il reste une réserve à mes yeux bloquante : sur Android, les notifications dépendent toujours de l'infrastructure Google (FCM).

      • [^] # Re: Nextcloud Talk

        Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

        Il est clair que le client Android n'est pas ce qu'il y a mieux. Il mériterait un gros investissement. Le dev employé par Nextcloud est parti ce printemps et je crois qu'ils n'ont toujours pas trouvé de remplaçant. :/

  • # Retroshare

    Posté par  . Évalué à 10 (+8/-0). Dernière modification le 22/10/20 à 01:14.

    Il y beaucoup d'autres alternatives qui pourraient être citées, mais je trouve dommage de ne pas mentionner Retroshare. Il est certes moins sexy que des applis web ou mobile avec ses clients uniquement desktop, mais il a la particularité de ne pas dépendre d'un serveur central pour son fonctionnement.

    Pour ceux qui ne le connaitrait pas, Retroshare est un logiciel de P2P F2F (en gros de partage entre amis) qui permet de partager des fichiers, d'échanger des messages instantanés ou équivalent à des courriels, privés ou public, et d'héberger des forums distribués, le tout en protégeant sa vie privée.

    Emacs le fait depuis 30 ans.

  • # Je cherche toujours le Google Photo libre

    Posté par  . Évalué à 5 (+5/-0).

    Je suis à peu près dans la même situation avec une famille éclatée partout dans le monde.
    Le point le plus important que j'aimerais libérer est celui du partage de photos.
    On utilise Google Photos, et c'est vraiment pas mal, surtout la reconnaissance automatique des visages. Je prends les photos de mes gamins sans me soucier de rien, les photos sont automatiquement uploadées et celles qui contiennent mes enfants sont reconnus et ajoutées à un album partagé. Mes parents et grand-parents recoivent une notification sur leur téléphone qu'il y a de nouvelles photos disponible.
    Ça me demande zéro effort mais ça donne toute ma vie privée à Google.

    Malheureusement je n'ai trouvé aucun équivalent libre pour l'instant.

    Ownphoto semble avoir un bon potentiel.

  • # Un blog sur Wordpress

    Posté par  . Évalué à 7 (+6/-1). Dernière modification le 22/10/20 à 08:56.

    Un truc qui fonctionne dans ma famille depuis 2016, c'est un blog sous WordPress tout con. J'ai retiré tout ce qu'il y a en trop, et mis en place un rss2mail pour que mes grands parents puissent recevoir les articles par mail. Et ça marche, tout le monde y compris ma grand mère peu habituée à l'informatique laisse des commentaires. L'interface du blog fonctionne plutôt bien sur mobile il me semble.

    Cela dit, il est plus que très probable que les outils présentés dans la dépêche conviennent bien / mieux, je ne les ai pas essayé.

    On n'a pas de chat familial par contre, et le partage de photos se fait avec des albums papiers à Noël, à l'ancienne. Mais j'ai développé un module de galeries photos, c'est vrai que je pourrais peut-être l'utiliser pour ça si le besoin s'en faisait sentir…

  • # zusam

    Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0). Dernière modification le 22/10/20 à 08:56.

    C'est précisément dans le but d'échanger avec ma famille que j'avais commencé le projet zusam.
    J'en avais fait une présentation sur linuxfr (qui date un peu) : https://linuxfr.org/users/nrobinaubertin/journaux/zusam-des-groupes-prives-a-heberger-soi-meme

    Le but est :
    - que ce soit simple à installer (aussi simple que wordpress voir plus)
    - que ce soit simple à utiliser (y'a beaucoup de gens non technophiles dans ma famille)
    - que ce soit fermé (pas vraiment un réseau social, plus des groupes privés)

  • # images manquantes

    Posté par  . Évalué à 1 (+0/-0).

    Il manque certaines images, j'ai relevé :

    • [^] # Re: images manquantes

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+0/-0).

      Merci, elles sont hébergées sur le site https://pix.toile-libre.org qui renvoie des erreurs 503.

      Dès que ça sera réparé, les images réapparaîtront.

      Mais, si quelqu'un nous donne une autre adresse où elles sont hébergées, on peut modifier la dépêche sans problème.

      OS préféré Mageia 7, CMS préféré SPIP, suite bureautique préférée LibreOffice, logiciel de dessin préféré Inkscape.

  • # Une solution en Python/Flask

    Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

    Salut, j'en profite pour partager un projet similaire écrit en Python et Flask :

    https://github.com/bnthor/crommunity

    À la base je voulais créer une app pour faire des clones de subreddits, mais j'ai plein d'autres idées dont une réécriture pour pour supporter le protocole ActivityPub.

    Une demo est disponible ici.

    Et pleroma, dont tu parles est très intéressante et techniquement au top.

  • # Scuttlebutt et forum

    Posté par  . Évalué à 2 (+2/-0).

    J'ai installé Friendica mais sans succes sur une instance shared hosting. Le serveur était pas assez puissant et ça l'a mis ko.

    Après, je trouve dommage de ne pas mentionner les forums. Je pense qu'en les modifiant un peu ya moyen d'en faire un réseau familliale.

    Pour ma part, je teste Manyverse. C'est encore en beta, developpement ça repose sur scuttlebutt, sorte de communication p2p si je dis pas de grosses bétises. C'est prometteur

    Voilà :)

  • # Matrix.org

    Posté par  . Évalué à 2 (+1/-0).

    Ça peut être intéressant comme alternative. :)

    https://www.matrix.org/

  • # Diaspora*

    Posté par  . Évalué à 3 (+3/-0). Dernière modification le 28/10/20 à 16:39.

    Bonjour,
    Il me semble que Diaspora* aurait pu entré dans tes tests.
    On peut l'héberger et c'est un réseau social !

    Alfafa

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.