Compte-rendu de Paris Capitale du Libre 2006

Posté par (page perso) . Modéré par Thomas Petazzoni.
Tags :
0
29
juin
2006
Communauté
Paris Capitale du Libre 2006 s'est donc tenue lundi 26 juin au Palais Brongniart (ancienne bourse de Paris). On aura noté à l'entrée un manchot gonflable géant à l'entrée, et le Cyberbus RATP/SiliconSentier/Réseau2000/EPN Belleville

Plus d'un millier de visiteurs se sont rendus sur place. Au menu, des stands d'entreprise, un coin associations et des conférences.

Parmi les interventions, on retiendra le député français Patrick Bloche et le député européen Michel Rocard sur DADVSI, les brevets logiciels et la propagande « Protège ton MS-ordi » dans les écoles, Grégory Lopez au nom de l'Open Document Format Alliance, et les annonces autour d'une « Open Source Valley » sur Paris.

La remise des Trophées « Lutèce d'Or » a eu lieu en début de soirée dans le cadre d'un « dîner réunissant les 100 personnalités françaises du logiciel libre » (sic). On remarquera plus particulièrement le prix spécial du jury attribué à l'initiative EUCD.info pour son action sur DADVSI. L'après midi a commencé par une intervention de Patrick Bloche (député PS, conseil municipal de Paris), qui est bien évidemment revenu sur le projet de loi DADVSI (il s'est illustré durant l'examen à l'Assemblée), un peu sur les brevets logiciels et sur la campagne commerciale « Protège ton MS-ordi » de Microsoft/Éducation nationale dans les écoles. Il a ensuite dit tout le bien qu'il pensait des logiciels libres.

Grégory Lopez est intervenu ensuite au nom de l'Open Document Format Alliance pour parler du rôle de cette structure et des dernières adhésions (APRIL et ASS2L côté associations, Bull, Linagora et Thalès côté entreprises, etc.)

Suivait ensuite une plénière présidée par Michel Rocard, qui a fait un point plus complet sur les brevets logiciels, après l'évocation par Danièle Auffray (Adjointe au Maire de Paris) de l'attachement de la ville au logiciel libre.

En fin de journée, une Intervention de Richard Stallman, président de la FSF, sur les idées autour du logiciel libre, suivi d'un point sur le projet de loi DADVSI par Christophe Espern de l'initiative EUCD.info, avec appel à la mobilisation avant le vote final du texte vendredi. RMS a appelé les jeunes Français à la résistance civique.

Durant la clôture des débats par Francois Dagnaud, Adjoint au Maire de Paris, chargé de l'Administration Générale et Alexandre Zapolsky, président l'ASS2L, il a été question de la prochaine édition en juin 2007 à l'Hôtel de Ville, avec les « 500 personnalités européennes du libre » (un poil pompeux :). Il est aussi question de lancer une « Open Source Valley » sur Paris.

Les Lutèce d'or :
1. Meilleure action communautaire menée : Sésamath (autres nominés AFUP et Ubuntu Fr)
2. Meilleur projet de développement Libre réalisé : Mozilla Europe (Cartoweb, Mediawiki)
3. Meilleur projet Libre réalisé pour une collectivité locale : E-Bourgogne (Mairie Rouen, CRI Haute-Savoie)
4. Meilleur projet Libre réalisé pour une administration : DGCP LemonLDAP (CCI Meurthe-et-Moselle, DGME)
5. Meilleur projet Libre réalisé pour une PME : Xwiki, qui fait partie d'ObjectWeb (Cibelia, Qualisearch)
6. Meilleur projet Libre réalisé pour un grand groupe : EDF/Code Aster (Infoterra/Unilog)
7. Meilleure stratégie Logiciel Libre mise en oeuvre : Gendarmerie (DGI, AUF)
8. Grand Prix du jury : Direction Générale des Impôts
9. Prix spécial du jury : Initiative EUCD.info pour son action d'information sur DADVSI

Côté presse :
- une émission sur BFM, avec Rocard, Auffray, Zapolsky, le colonel de gendarmerie Géraud et Thomas Séchet de la Cité des Sciences
- un reportage France 3 Île de France (titrant « logiciels libres dont gratuits pour tous », avec notamment Giraudon de l'INRIA qui explique le logiciel libre (amusant sachant qu'il est directeur technique du consortium Scilab, le logiciel non-libre, qui est pourtant toujours vanté comme libre par l'INRIA, y compris à Paris Capitale du Libre...)
- un communiqué de l'Association française des éditeurs de logiciels (AFDEL, un faux-nez de Microsoft) qui annonce boycotter l'événement
- Microsoft et la Mairie de Paris pratiquent la douche écossaise (Le Figaro)
« Danièle Auffray, adjointe au maire chargée des nouvelles technologies et invitée d'honneur, le rappelle: "A l'origine, le logiciel libre est libertaire, d'extrême gauche. Il s'inscrit dans une militance". » (no comment...)
- DADVSI : Richard Stallman appelle à la résistance civique (LMI)
Richard Stallman, l'apôtre du Libre, rencontre Ségolène Royal(LMI)
- Alexandre Zapolsky (ASS2L) : « Il faut créer une Open Source Valley en Ile-de-France » (01net)
- Logiciel libre : derrière l'idéologie.. le business (NetEco)
« Revendiquant le statut du "capital du libre", la Ville de Paris s'est livrée à un curieux grand écart entre idéologie gauchiste et monde des affaires. »
« La gauche caviar passe au numérique. »
- Le Libre triomphe à Paris (LMI)
- Le torchon brûle entre l'Afdel et l'Ass2l
- Comment le logiciel libre "dynamite" l'industrie du logiciel
- Informatique : les pouvoirs publics chantres du logiciel libre
« "Il y a une génération du libre qui est en train de succéder à une génération Bill Gates", souligne Didier Chaumont, directeur technique secteur public chez Capgemini France. »
- Paris-Capitale du Libre: six projets open source récompensés

Aller plus loin

  • # Entrez !

    Posté par (page perso) . Évalué à 4.


    On aura noté à l'entrée un manchot gonflable géant à l'entrée...

    qui bloquait l'entrée en ne laissant pas entrer ceux qui voulaient entrer par la porte d'entrée :))

    GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

  • # Lutèce d'or ?!?

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Je croyais que les trophées devaient être des "Linus d'or" !?
    Torvalds s'est-il opposé ?... Où bien est-ce RMS ?

    GNU's Not Unix / LINUX Is Not Unix Xernel

  • # Open-source != logiciel libre

    Posté par . Évalué à 2.

    Je viens de lire sur cet article du Figaro :

    http://www.lefigaro.fr/eco-entreprises/20060627.WWW000000332(...)

    "L'open source – en français «logiciel libre» –" !!!

    Mais ce n'est pas possible, de lire ça :| .
    Quand est-ce que quelqu'un va leur expliquer la différence ??
    Car c'est cette méprise qui empêche souvent les entreprises de franchir le pas...
    • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Juste une question, c'est quoi la différence entre l'open source au sens de l'OSI (http://www.opensource.org/) et le logiciel libre ? Parce qu'à part le marketing de deux côtés (FSF et OSI), je ne vois pas de différence (je parle bien de l'open source le vrai, celui de l'OSI, pas la récupération du mot par certaines entreprises).
      • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

        Posté par . Évalué à 7.

        Ouhla, malheureux !
        Si tu continues à blasphémer, tu vas t'attirer les foudres de Saint RMS !

        Bon, pour résumer, la différence entre open source et free software, c'est la même qu'entre le porc et le cochon...

        Non, sérieux, le problème n'est pas de l'ordre de la définition formelle, qui est en gros équivalente du point de vue des licences : un logiciel open source est en général free software, et vice versa.
        En revanche, en tant que mouvements de pensée, open source et free software sont des philosophies radicalement différentes : l'OSI dit "Faites de l'open source, on n'a pas trouvé mieux point de vue efficacité !... et si ce n'est pas vrai dans votre cas, n'en faites pas !", la FSF, elle dirait plutôt "La liberté avant tout, le reste sapucépalibre ! La liberté est un but en soi.".
        • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 5.

          Certes, certes, il y a des différences philosophiques, mais on parle aussi ici de logiciel. Une licence approuvée par l'OSI est aussi une licence libre au sens de la FSF (et vice versa).

          Du point de vue du décideur ou du grand public, la confusion entre la philosophie de l'OSI et celle de la FSF ne pose pas de vrai problème, car la communauté générale du logiciel libre et de l'open source n'est pas confisquée et uniquement représentée par l'OSI et la FSF. Personnellement, et je suis loin d'être le seul, j'utilise des logiciels libres (et je contribue un petit peu) pour les deux raisons : parce que c'est la meilleure façon de faire du soft et parce que le savoir au sens large doit être libre. Du moment que l'article du Figaro ne raconte par n'importe quoi (il me semble relativement honnête), j'avoue que je ne vois pas le problème.
          • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Je vais résumer au niveau licence, bon les pointilleux, pas taper...

            Pour l'OSI le logiciel doit être ouvert :
            BSD, X11, CC-BY-SA, ...

            Pour la FSF le logiciel doit être libre :
            GPL v2 & v3 (surtout dans l'optique V3), LGPL

            La différence est la suivante, le logiciel libre se veux "viral", a savoir que on prend pas ses billes on fait son bénef et basta.
            Mais on prend les avantages et les "inconvénients" (reverser le code, amélioration, risque de reprise du logiciel amélioré par un concurent, etc...)

            Bref, c'est deux monde, l'un c'est chacun pour sa figure, l'autre c'est la mise en commun de l'effort...
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              le terme "vaccin" pour le logiciel libre est plus approprié AMHA
              • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

                Posté par (page perso) . Évalué à 7.

                Le mot héritage est encore meilleur pour les logiciels libres sous GPL car cette licence c'est comme la vie, les enfants héritent du patrimoine génétique (ici la licence GPL) de leurs parents.

                Le vocable "Open Source" n'implique que la possibilité de voir le code source. Certes, c'est mieux que rien, mais la possibilité de modifier et de redistribuer n'est pas implicite. Pour moi, c'est comme s'arrêter au milieu du gué. Je pense qu'il vaut mieux choisir sa rive et son camp !
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 3.

              A voir sur la faq april : http://www.april.org/articles/faq/#AEN509
              Les recommandations pratiques permettant la promotion de la liberté d'accès aux sources sont quasiment identiques dans les deux mouvement, cependant les différences concernent les principes de base.
              En effet, dire qu'un logiciel est Open Source, c'est dire que l'on a la lisibilité sur les sources du logiciel. Or on peut faire cette analogie avec les logiciels libres, mais aussi avec un certain nombre de logiciels semi-libres (par exemple Xv) ou non-libres. Les licences de tels logiciels imposent souvent, des conditions, voir rendent impossible, la redistribution ou la modification du source du logiciel, et ne sont pas, de toute façon, des logiciels Open Source. Pour résumer, l'ambiguïté du terme Open Source réside dans la mise en avant de la lisibilité des sources du logiciel en omettant la modification de ceux-ci. C'est pourquoi, il convient mieux d'utiliser le terme de logiciel libre.

              RMS sur gnu.org :
              Dans le Mouvement du logiciel libre, nous ne pensons pas que le Mouvement open source soit un ennemi. L'ennemi est le logiciel propriétaire. Mais nous voulons que les personnes de notre communauté sachent que nous ne sommes pas pareils qu'eux !

              J'aime bien RMS, mais sur ce coup là il a un langage quasi-militaire, c'est trollesque :-D Du coup, faut pas s'étonner de voir que la presse s'emmèle les pédales ... déjà qu'il ont du mal a ne pas confondre P2P, piratage et LL ...

              Adhérer à l'April, ça vous tente ?

              • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

                Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                La prose de l'april est très tendancieuse. En anglais, le terme "free software" est au moins aussi ambigu que celui d "open source" et il impose souvent le recours à des précisions (free as in speech opposé à free as in beer). La FAQ de l'April pousse le vice à entretenir la confusion entre open source et sources accessibles, tout en minimisant les confusions autour de "free". C'est un comble, puisque le terme open source, de même que celui de free software, a été explicitement inventé pour désigner ce qu'on appelle des logiciels libres. La conclusion de l'April est amusante :
                De plus, le flou qui entoure l'Open Source est largement utilisé par certaines entreprises à des fins purement commerciales pour se faire bien voir de la communauté du libre. Ceci n'arrive pas avec le mouvement du Logiciel Libre, car même si le terme "libre" porte une ambiguïté (free=gratuit en anglais), celle-ci sera toujours moins forte que celle induite par le terme Open Source.

                En anglais, c'est au moins aussi vrai, voire plus, pour free software, utilisé très régulièrement dans le sens de freeware (et vice versa, d'ailleurs) ! Bref tout ça est n'est pas de très bonne foi.

                Je suis par contre d'accord avec la conclusion si on s'en tient au français, car logiciel libre n'est pas du tout ambigu dans notre langue. En ce sens, le journaliste du Figaro fait extrêmement bien son boulot en traduisant Open Source Software par logiciel libre, il suit même les recommendations de l'April !
              • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

                Posté par . Évalué à 0.

                >> J'aime bien RMS, mais sur ce coup là il a un langage quasi-militaire, c'est trollesque :-D >>

                Yes. Pas de business loto. Clair, précis, concis. On en redemande :-)
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 0.

              Sauf que la licence LGPL n'est pas virale, et que la FDL n'est pas (toujours) une licence libre (même si tu ne la cites pas). Bref, la poutre et la paille...
              • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

                Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                C'est pour ça que j'ai BIEN mis :
                Je vais résumer au niveau licence, bon les pointilleux, pas taper...

                Après il est vrai que la LGPL est pas "contaminante", mais elle est bonne je pense car toute modification, amélioration doit être reversé. (en théorie au moins au client)
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par . Évalué à 4.

              Sauf que la FSF reconnait parfaitement la licence BSD comme une licence libre.

              La FSF préfére les licences "Gauche d'auteur", mais n'en fait pas un critére concernant la liberté ou non d'une licence.

              voir http://www.gnu.org/licenses/license-list.fr.html pour plus d'infos, et dans l'ensemble tout le site de la fsf.
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par . Évalué à 6.

              Tu n'as RIEN compris.

              La différence est essentiellement philosophique et idéologique. Le mouvement libre fait l'emphase sur la liberté alors que le mouvement Open Source décrit un business model axé sur l'ouverture du code et le développement collaboratif. Comme dit RMS, les développeurs d'Open Source expliquent que le code sera meilleur et plus sûr grace à plus d'yeux pour le lire, moins coûteux car le développement sera collaboratif, et tout ça parce que le code est ouvert. Les libristes, eux, préfèrent la liberté. Parmi les libristes, il y a deux groupes principaux, les GNU-fans qui aiment la GPL/LGPL et les BSD-fans qui eux ont le meme concept de libre mais ne veulent pas mettre de restriction sur les dérivés de leur code. Bien sûr, de nombreux projets contiennent des codeurs des deux grandes philosophies (Open Source et LL), plus que des différentes catégories (GPL/BSD car les GPL-fans aiment pas coder sous licence BSD-style et réciproquement :), d'où plusieurs projets à but commun souvent sous différences licences libres, l'exemple le plus simple étant bien sur GNU/Linux vs BSD). Puis y'a encore des détails de points de vue comme DFSG-free (libre selon Debian), etc.

              Au niveau des licences, les différences entre les licences FSF et OSI sont minimes; la FSF a des préférences mais elle est avant tout la "Free Software Foundation", Fondation pour le Logiciel Libre, et c'est bien eux (RMS) qui ont défini ce qu'est la liberté logicielle et les quatre libertés fondamentales, donc TOUTE licence qui respecte ces libertés est libre.

              Les seules differences minimes de licences approuvées entre la FSF et l'OSI (Open Source Initiative) ont été des cas particuliers d'interpretation, comme l'ASPL 1 (Apple Source Public Licence) qui exigeait que tout code dérivatif soit envoyé à Apple (et je crois un transfert de copyright aussi, je ne me souviens pas des détails). Cette provision a d'ailleurs été retirée depuis et la licence ASPL actuelle est FSF-free.

              En gros l'OSI est une vision "marketing" du mouvement libre et RMS ne la soutient pas car le libre défend l'idéologie de la liberté de l'utilisateur. Toutefois, RMS ne contredit pas les avantages que présentent la communauté Open Source dans leur modèle, c'est juste que pour lui c'est très secondaire. Pour lui prime avant tout la liberté.

              Il n'y a pas cette différence en français car on dit logiciel libre, mais le terme Open Source est venu à la base car il y a la confusion entre Free as in speech and Free as in beer en anglais. Toutefois, d'un point de vue strictement juridique, 99,999% des logiciels Open Source sont libres, et tous les logiciels libres sont Open Source. Seulement, ils ne se présentent pas forcément comme Open Source, ça dépend des convictions des développeurs.

              Et puis, deuxieme connerie dans ton message, la GPL n'est effectivement pas virale, si c'etait pour reprendre les FUDs et troller je t'excuserais mais là c'est juste parler sans comprendre... On ne choisi PAS d'attraper un virus, et utiliser du code sous GPL est tout à fait optionnel. C'est pour ça qu'effectivement "vaccin" est plus approprié. Ah et puis, la LGPL a les memes provisions que la GPL sauf qu'elles ne s'appliquent que pour le code dérivatif et pas pour le "linking".

              Enfin, beaucoup de développeurs de logiciel libres plutot orientés FSF décrivent leur logiciel comme Open Source car aux US il y a une bonne reconnaissance du terme, alors que "Free Software" fait encore (malgré des avancées) confusion avec "Freeware". En amérique du sud, ils ont "libre software" et nous on a "logiciel libre" donc on devrait pouvoir se passer du terme Open Source, mais attention à quel "paquet d'idées" on associe notre terme "logiciel libre".
            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par . Évalué à 2.

              «
              Pour l'OSI le logiciel doit être ouvert :
              BSD, X11, CC-BY-SA, ...

              Pour la FSF le logiciel doit être libre :
              GPL v2 & v3 (surtout dans l'optique V3), LGPL
              »

              Pas tout à fait d'accord.
              Si c'était le cas, Eric S. Raymond n'aurait pas vraiment collaboré sur des logiciels pourtant sous GPL, ou bien dit tant de bien de Linux (qui est GPL). Et pourtant il est l'une des personnes derrière l'OSI.
          • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

            Posté par . Évalué à 2.

            L'exemple typique de l'open source est linus qui se fout d'utiliser bitkeeper, qui ne fait pas confiance à la FSF notement sur la V3, etc...
            "free as a free speach" vs "technicaly better"

            "La première sécurité est la liberté"

            • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Enfin pour la V3, il a des arguments qui tiennent la route, et on peut pas dire que la V2 ne soit pas libre...

              Il y a parfois une certaine tendence a faire croire que Linus ne soutient pas le libre car pragmatique. C'est je pense plutot une force pour convaincre les décideurs industrielles ou politique, de montrer que le pragmatisme, et pas seulement l'idéologie, mène au logiciel libre.
      • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        c'est quoi la différence entre l'open source au sens de l'OSI (...) et le logiciel libre ?
        open source tu es obligé de préciser "au sens de l'OSI" pour dire que c'est un logiciel libre, mais sinon ce qui est libre pour l'OSI est libre pour la FSF et réciproquement.
        Réjouissons nous quand même car on note une amélioration dans la presse : libre ne signifie plus systématiquement logiciel gratuit.
        • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          open source tu es obligé de préciser "au sens de l'OSI" pour dire que c'est un logiciel libre

          Oui, car l'OSI s'est fait "voler" la dénomination open source par certaines entreprises peu scrupuleuses. Cependant, à l'origine, open source a toujours été pensé dans le sens des logiciels libres, donc je trouve particulièrement importante l'assimilation open source = logiciel libre, et le refus d'appeler open source quelque chose qui n'est pas libre. Le Figaro va donc à mon avis dans le bon sens.

          libre ne signifie plus systématiquement logiciel gratuit.

          Oui, c'est déjà ça !
    • [^] # Re: Open-source != logiciel libre

      Posté par . Évalué à 6.

      Si l'open source en entreprise devenait un réflexe, ce serait tout de même une bonne chose pour le libre, et vice-versa ! Donc, on ne va pas chipoter, c'est déjà bien qu'ils en parlent.
      Par contre, ce qui pourrait bien empêcher les entreprises de sauter le pas, ce serait les "kikounets" (je crois que gniark va lancer une mode là !) qui trollent sur DLFP pour des problèmes un peu trop accessoires !

      Voir mon post plus haut sur la nuance entre open source et free software : il me semble qu'une entreprise n'a que faire de la philosophie de la FSF, et est bien plus à même d'épouser celle de l'OSI... tout en utilisant des logiciels pondus par des barbus style FSF, bien sûr !
  • # politique...

    Posté par . Évalué à 6.

    Attention quand même. Il y a eu des articles notament par une association d'éditeur parlant de réunion d'antimondialistes et autres.

    Bref, si des gens comme le député de droite Bernard Carayon (pro libre ?) n'ose pas venir car la couleur local est trop rouge, c'est pas bon du tout !

    "La première sécurité est la liberté"

  • # flop... ?

    Posté par . Évalué à 3.

    cet évennement semble t'il a été un flop

    http://www.biologeek.com/journal/index.php/ubuntu-fr-etait-a(...)

    info ou intox ?
    • [^] # Re: flop... ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Le texte est très partisan et trop affectif me semble-t-il... (on sent comme une petite vengeance :).

      Il n'y a pas eu énormément de monde sur les stands, car les gens étaient surtout venus pour les conférences, que les pauses entre les confs laissaient relativement peu de temps pour déambuler sur les stands (surtout que les confs débordent toujours).

      La raison évoquée concernant Ubuntu-Fr pour le Lutèce d'or remis à Sésamath est complètement à côté de la plaque et n'a rien à voir avec les débats du jury (pour y avoir été présent).

      L'accusation d'acheter les places pour être dans les « 100 personnalités du Logiciel Libre » est aussi gratuite (!) : les associatifs (pour y avoir été présent aussi en tant que président de l'APRIL) n'ont pas acheté leur place, les deux gendarmes en uniforme non plus, etc. Par contre il est clair que ce genre de décompte prête toujours le flanc à la critique.
      • [^] # Re: flop... ?

        Posté par . Évalué à 1.

        > Le texte est très partisan et trop affectif me semble-t-il...

        C'est un blog.

        > (on sent comme une petite vengeance :)

        Vengeance envers qui ?! Je suis mauvais perdant mais là il n'y a pas de perdant :).

        > La raison évoquée concernant Ubuntu-Fr pour le Lutèce d'or remis à Sésamath est complètement à côté de la plaque [...]

        C'est la raison que m'a donné Nadiya S. lors de mon entrée au cocktail donc je ne sais pas d'où est-ce qu'elle sortait mais il me semble que c'est une information crédible étant donné qu'elle est organisatrice. Après je ne sais pas exactement à quel niveau.

        > L'accusation d'acheter les places [...]

        Tu n'as pas compris le sens de la phrase (ou je m'exprime mal, ou les deux, bref), je disais que les 100 personnalités du Logiciel Libre ont du être choisies en fonction de la taille de la boîte dans laquelle elles travaillent (hormis les incontournables Tristan Nitot, etc).
        • [^] # Re: flop... ?

          Posté par . Évalué à 5.

          C'est la raison que m'a donné Nadiya S. lors de mon entrée au cocktail.

          Renseignements pris, il semblerait que Nadiya ait confondu Ubuntu-fr avec un autre projet (qui a effectivement été retiré de la sélection car non libre).

          je disais que les 100 personnalités du Logiciel Libre ont du être choisies en fonction de la taille de la boîte dans laquelle elles travaillent

          Ca aurait pu être vrai...
  • # L'avis d'un employé de MS sur le sujet

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    (attention, ce n'est pas le point de vue de MS sur le sujet)

    http://codor.blogs.com/intro/2006/06/paris_capitale_.html

    Intéressant, d'avoir une regard complètement extérieur sur un sujet qu'on connait bien...

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.