DADVSI : l'interopérabilité disparait

Posté par . Modéré par Jaimé Ragnagna.
Tags : aucun
0
11
mai
2006
Presse
Le projet de loi sur le droit d'auteur et les droits voisins dans la société de l'information actuellement en discussion au Sénat vient de connaître un nouveau rebondissement. Tard dans la nuit, les sénateurs ont en effet décidé de supprimer le principe d'interopérabilité

Mardi 9 mai 2006, l'institution a révisé l'article 7. L'amendement 17 rectifié, présenté par M. Thiollière, rapporteur et sénateur RDSE de la Loire, a été adopté.

Cet amendement stipule désormais que "les mesures techniques efficaces destinées à empêcher ou limiter les utilisations non autorisées d'une oeuvre par les titulaires d'un droit d'auteur ou d'un droit voisin, sont protégées". En outre, "ces mesures techniques sont réputées efficaces lorsqu'une utilisation est contrôlée grâce à l'application d'un code d'accès, d'un procédé de protection, tel que le cryptage, le brouillage ou toute autre transformation de l'objet de la protection, ou d'un mécanisme de contrôle de la copie qui atteint cet objectif de protection".

Le Sénat s'est également prononcé pour la création "d'une autorité administrative indépendante, chargée d'appliquer la loi, de concilier les parties et, le cas échéant, par voie d'injonction, garantir l'interopérabilité".

NdM : Cette deuxième partie reprend plusieurs extraits des différentes sources citées en liens.


Le nouvel article maintient la notion de l'exception pour décompilation et rend obligatoire une autorisation de la CNIL pour installer des dispositifs de surveillance de l'usage des oeuvres. À noter que le texte veille à ce que les DRM n'empêchent pas l'accès aux oeuvres du domaine public. Enfin les pouvoirs de contrainte ne seront plus l'apanage de l'autorité judiciaire. Ces derniers sont désormais transférés à l'Autorité des mesures techniques de protection, l'interopérabilité n'est donc plus imposée mais devient négociée.

Les sénateurs ont donc décidé de mettre en avant le droit d'auteur. Le rapporteur de la commission des affaires culturelles, Michel Thiolliére a expliqué à la presse: "L'interopérabilité ne doit pas se faire au détriment du droit d'auteur".

La colère s'est fait aussi fait entendre du côté des centristes. Catherine Morin-Desailly (UDF) a déclaré : " L'interopérabilité est la contrepartie indispensable des mesures techniques de protection (DRM). La généralisation de celles-ci menace les droits des consommateurs : une oeuvre acquise licitement doit pouvoir être lue sur n'importe quel support. Les DRM remettent en cause la liberté individuelle, les exemples abondent de logiciels-espions. Elles menacent le développement des logiciels libres, c'est-à-dire nombre de petites entreprises innovantes. Enfin, les intérêts stratégiques de la France sont en cause. La législation doit fixer des règles générales, et non en laisser le soin à des autorités de régulation. Nous proposons de rétablir le texte adopté par l'Assemblée nationale avec l'accord du Gouvernement."

Le journal Le Monde précise : Parmi les autres mesures importantes adoptées par les sénateurs figure une revendication très ancienne de Michel Charasse (PS, Puy-de-Dôme). Il a convaincu ses collègues de mettre "fin à une injustice" et de modifier la loi pour rétablir les droits des artistes décédés et permettre enfin que les héritiers de "Coluche, Joe Dassin ou Claude François ne soient plus lésés". Les débats devaient reprendre mercredi 10 mai dans l'après-midi.

Il reste, dans la tradition des pratiques de la Vè République, le Sénat a rarement le dernier mot.
Le ministre de la Culture envisagerait déjà une seconde lecture à l'Assemblée.
  • # Commentaire supprimé

    Posté par . Évalué à 10.

    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # Re: je vais faire des economies moi

      Posté par . Évalué à 10.

      Les livres, oui, tant qu'ils restent sur un support papier. Nous sommes en face d'une privatisation de notre patrimoine culturel. J'aimerai me projeter dans l'avenir pour connaître les conséquence d'une telle décision.
    • [^] # Re: je vais faire des economies moi

      Posté par . Évalué à 10.

      si tôt qu'un produit devient compliqué ou interdit (techniquement) à utiliser sur mon ordi (que cela soit le mac ou le linux) je ne l'achète pas.

      c'est aussi simple que cela.

      exemple, fut un temps, je pouvais (sans perte de qualité) transformer une musique au format aac protégé sur itunes music store en un aac sans protection. Ainsi, sans limitation aucune je pouvais lire ces musiques sur un de mes macs (portable, au boulot, imac) ou l'ordi linux.

      apple a renforcé son mécanisme (impossible de virer le drm, on est donc limité à 5 macs (ou windows) qu'il faut "autoriser" , attention à ne pas l'oublier avant de vendre un mac... vous n'avez droit à réinitialiser de force qu'une fois par an, je sais je l'ai fait). du coup je n'achète plus sur ITMS.

      bien entendu _nul_ n'a jamais eu le droit d'accéder ces musiques. je ne veux pas le "gratuit", je veux la FACILITE d'usage et d'accès.


      je suis le client, je suis donc roi du produit que je PAYE.
      et pour le moment, on peut encore acheter presque tout les artistes que j'aime (en musique, film, bd, livre etc) sans me prendre la tête pour en profiter.
      mais je ne ferai aucun effort dés qu'un drm me sera appliqué. je n'écouterai pas.

      A 30 ans, franchement, je peux laaargement vivre sans avoir vu le dernier bruce willis ou écouté le dernier metallica... (et tant pis si je peux pas enregistrer le foot avec ma super télé hd hdmi usb wifi smurzt à 5000 euro, je ne regarde pas le foot ! je n'ai pas besoin donc de payer le super enregistreur dvd bi-lame pour garder Derrick)
      cela dit, je reconnais que ca fait globalement bien des années que le cinéma, la musique française etc me laisse froid.


      bref, j'encourage l'industrie des medias à TOUT CLOISONNER,
      cela permet de me donner envie de payer autre chose (des livres, des romans, des tonnes de bd, je n'arrête pas)
      et merci, concernant les super-dvd-r blueray hd-dvd avc1 divx schtroumpf, vous m'avez ôté l'envie de ruiner mon budget avec tout cela.

      messieurs de l'industrie, vous ne voulez pas que j'utilise vos produits ? je suis d'accord.

      heureusement vous avez les adolescents pour passer outre , quoique.. l'ado il a absorbé la culture internet...
      • [^] # Re: je vais faire des economies moi

        Posté par (page perso) . Évalué à 10.

        je suis le client, je suis donc roi du produit que je PAYE.


        Non, tu oublies un des principes de bases pour faire du bénéfice : le client n'est pas roi : il doit avoir l'impression de l'être.

        (pour le reste je suis d'accord avec ce que tu as dit)
        • [^] # Re: les inconnus

          Posté par . Évalué à 4.

          Ne pas prendre les gens pour des cons, mais ne pas oublier qu'ils le sont.

          Les humouristes ont l'art de synthétiser je trouve.
      • [^] # Re: je vais faire des economies moi

        Posté par . Évalué à 3.

        > envie de payer autre chose (des livres, des romans, des tonnes de bd, je n'arrête pas)

        Je me dis bien la même chose, mais pas envie d'engraisser Gallimard et compagnie.

        pourquoi vouloir absolument payer ?

        Contempler les nuages, le soleil, les arbres
        Ecouter le vent, les oiseaux, le silence
        Marcher, courir, nager
        et d'autres délices ...
  • # Reserve eucd.info

    Posté par . Évalué à 7.

    La reserve de logiciel que compte proteger eucd va etre considerablement augmentee : la plupart des players audio et video vont venir s'ajouter aux logiciels de p2p...
    • [^] # Re: Reserve eucd.info

      Posté par . Évalué à 4.

      je comprend pas pourquoi ça a pas été fait avant... j'espere qu'ils penserons aussi à icecast :)

      au fait pour rappel, il existera tjrs des cds avec de la musique de bonne qualité sans DRM. alors ne pas perdez pas espoir
      • [^] # Re: Reserve eucd.info

        Posté par . Évalué à 1.

        Je pense que t'oublies un peu trop vite les protections anti-copie de tes CD (que t'auras donc plus le droit d'écouter sur ton PC sans installer un logiciel pourri, et uniquementwindows...)
        • [^] # Re: Reserve eucd.info

          Posté par . Évalué à 2.

          l'amendement 17 nouvelle formule dit aussi:
          « Les mesures techniques ne peuvent s'opposer au libre usage de l'½uvre ou de l'objet protégé dans les limites des droits prévus par le présent code, ainsi que de ceux accordés par les détenteurs de droits. »

          Les logiciels de reproduction sonore/audiovisuelle, qui ont pour vocation la simple consultation des oeuvres, ne sont donc pas concernés et peuvent décrypter en toute légalité a priori.

          • [^] # Re: Reserve eucd.info

            Posté par . Évalué à 2.

            dans les limites des droits prévus par le présent code

            Qui te dit que le présent code ne te l'interdit pas ?, à un autre article par exemple.
        • [^] # Re: Reserve eucd.info

          Posté par . Évalué à 3.

          je suis desolée, mais pour ma part je connais des artistes qui sont contre les DRM et c'est à eux que je pensais quand je disais qu'il y aurait des cds sans drm et sans protection anti-copie.

          un exemple ?

          http://jarringeffects.free.fr/

          en plus y'aura tjr des methodes pour contourner ce genre de choses et meme si elles sont illegales, je m'en fous j'utiliserais sans modération.
          • [^] # Re: Reserve eucd.info

            Posté par . Évalué à 2.

            en plus y'aura tjr des methodes pour contourner ce genre de choses et meme si elles sont illegales, je m'en fous j'utiliserais sans modération.

            Justement le problème est bien là, si les gens continuent bêtement à acheter de pseudo CD et DVD DRMisés, les industriels du disque continueront leur conneries. Si les ventes s'écroulent, il est encore possible qu'une personne dans ces sociétés ai un éclair de lucidité et se remette en question.
  • # mon avis

    Posté par (page perso) . Évalué à 10.

    "Monde de merde."
    • [^] # Re: mon avis

      Posté par (page perso) . Évalué à 8.

      Je suis tout à fait d'accord !

      (merci Georges Abitbol :P)

      En tout cas, le gouvernement ne fait rien pour le développement de l'informatique, il nous bloque tout ... mais absolument tout. Et tout ca pourquoi ? pour s'engraisser tout simplement !
      Au lieu d'aider le progrès, il l'écrase ... super quoi ! pfffff

      Le seul moyen de rester Libre sera d'aller dans un autre pays, ou sur une autre planète :/
      • [^] # Re: mon avis

        Posté par . Évalué à -2.

        ...Et c'est digne d'une politique de droite....
        Très conservatrice et windowsienne...la merde quoi!
        Tenez...lisez ceci,vous comprendrez vite
        http://www.linux-france.org/~cphil/election2002.html
        C'est un document de la campagne électorale des présidentielles de 2002.
        • [^] # Re: mon avis

          Posté par . Évalué à 10.

          politique de droite bien sur... on se souvient du senateur Michel Charasse
          • [^] # Re: mon avis

            Posté par . Évalué à 10.

            ben oui, il est PS, donc de droite
          • [^] # Re: mon avis

            Posté par . Évalué à 3.

            Ah... Charasse...
            Il en a dit des conn..... mais il a aussi dit des trucs sensés. Ca a été celui qui s'est le plus battu contre la haute autorité machin truc. Et il fallait le voir discuter avec les mecs du PS pour les faires voter contre et essayer de le faire tomber.

            Son principe est relativement simple : ne pas alourdire la loi et l'administration. donc pas de collège de médiateurs (ni de haute autorité...) et c'est un peu ce principe qu'il appliquait lors du dépot de son amendement "àlacon"

            Pour le coup Charasse = PS, je crois que les autres sénateurs ne sont pas tout à fait d'accord et le voient plus comme un non-inscrit
          • [^] # Re: tout a fait d'accord

            Posté par . Évalué à 3.

            La droite s'en fout, et la gauche aussi. Le senateur Michel Charasse n'a même pas d'adresse e-mail au Sénat. Comment voulez vous qu'il comprenne quelque chose. Il suffit par un vote sanction en 2007 de bien leurs expliquer que ce n'est pas de cette politique que nous voulons.
            Bonne journée
            • [^] # Re: tout a fait d'accord

              Posté par . Évalué à 3.

              Marrant j'étais tombé sur un article ou ils affirmaient que le PS s'etait abstenu au Sénat et que l'UDF avait voté contre. Le centre serait donc moins timoré

              Recherche infructueuse pour l'intant.
              Si vous avez l'info n'hésitez pas.

              En tout cas sur Ratatium , j'étais tombé sur cet article sur la position de Ségolène Royale (On s'était posé la question sur un des journaux,y a pas longtemps)
              http://www.ratiatum.com/news3101_Segolene_Royal_contre_les_D(...)
              Il ne faut pas mettre tout le monde dans le même panier.
              Même à l'UMP certains votaient pour l'interopérabilité à l'AN , je le rappelle

              Je suis tombé hier sur un article du monde qui faisait le portrait de la conseillère de Ségolène Royal (issue des Jeunesses Communistes Révolutionnaire) . Un femme d'extrême gauche au coté d'une sociale-démocrate, ca ne peut qu'être bon pour confronter les idées.
              http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3224,36-770088,0.h(...)

              Je vous conseille de faire un tour sur les news du site "Ratiatum", ils ont pas mal couvert l'affaire DADVSI, je trouve.
              • [^] # Re: tout a fait d'accord

                Posté par . Évalué à 5.

                sur ratiatum, il y a eu u2 tribunes.
                Un PS et une UMP (carayon/cazenave).
                http://www.ratiatum.com/news3090_Tribune_Internet_et_le_viru(...)
                http://www.ratiatum.com/news3102_Tribune_UMP_Amnesie_et_gros(...)

                Les 2 tribunes valent le coup/t d'être lues.
                Ca remet d'ailleurs en perspective les critiques de Mme Royal, qui il est vrai n'est pas venue défendre son point de vue à l'assemblée.

                C'est marrant toutes ces positions post-débat de gens qui n'y ont pas participé. Bayrou peut critiquer, Cazenave peut critiquer, Boutin peut critiquer, mathus peut, Migaud peut...

                Mais les autres, bien sûr qu'ils peuvent, mais ils sont plus hypocrites.
                • [^] # Re: tout a fait d'accord

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Notes que l'article date d'avant le vote quand même.

                  En plus elle n'est ni députée ni sénateur (enfin je crois), donc on ne peut pas lui en vouloir de ne pas s'impliquer plus sur ce dossier.

                  Mais sinon tu as raison d'être prudent. Mr Chirac en son temps s'était prononcé contre les brevets logiciels et on a vu ce qu'il en est advenu.


                  Sinon, ton post n'etait pas innocent ;-) alors précise ausssi ce que tu entends par "remise en perspective".

                  J'ai aussi remarqué que tu etais moins loquace qu'après le vote de l'assemblée.A l'époque tu relativisais pas mal. Si tu nous présentais un peu ton avis sur la situation à présent (Ce n'est pas une question piège).
                  • [^] # Re: tout a fait d'accord

                    Posté par . Évalué à 2.

                    wé, enfin faut relativiser ce que tu dis aussi, hein...
                    1) un politicien (donc chirac aussi) est payé pour te dire ce que tu veux entendre...
                    2) il n'a pas l'initiative des lois (il a beau être contre une loi, si les députés votent pour, il se tait)
                    3) il est deja assez occupé à finir son mandat sans démissionner ou changer de gouvernement tous les 2 mois...
                    • [^] # Re: tout a fait d'accord

                      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                      Oui, enfin ce pourrit de président (pour pas dire gros con) a tout de même un droit de veto...

                      Si il voulaient vraiment mettre des battons dans les roues de cette loi et protéger l'intérêt public il le pourait aisément...

                      Mais c'est vrai, il préfère magouiller pour maintenir villepain, faire sauter les procédures a son encontre, etc...

                      Franchement un con pareil j'espère sincèrement que ça n'arrivera jamais plus...

                      Franchement je me demande si le Pen aurait pas fait moins de mal a la France en étant président...
                      (pourtant dieu sait que je ne porte pas vraiment le FN dans mon coeur...)

                      Enfin vite que 2007 arrive et avec un peu de chance cette gauche délabrée passera au pouvoir a cause des conneries de la droite (en espérant que dynamiter DADVSI et la LEN soit dans leur priorités)
                  • [^] # Re: tout a fait d'accord

                    Posté par . Évalué à 4.


                    J'ai aussi remarqué que tu etais moins loquace qu'après le vote de l'assemblée.A l'époque tu relativisais pas mal. Si tu nous présentais un peu ton avis sur la situation à présent (Ce n'est pas une question piège).


                    Alors en fait, je suis à moitié déçu.
                    L'article 7 d'avant me plaisait assez bien. Là ils ont supprimé l'obligation d'interopérabilité pour la remplacer vaguement par une négociation.
                    Mais je relativise toujours, je ne trouve pas le texte hyper dangereux.
                    Si on reprend la petite loi telle qu'elle est, vlc me semble rentre dans le cadre de l'utilisation licite. Ptet que je me trompe.

                    J'ai jamais milité contre les DRM. Après tout, chacun vend ce qu'il veut si les gens achètent. Donc le seul point qui me travaille c'est le contournement dans le cadre "normal" de l'utilisation. Ce qui "semble " garanti, ou tout du moins non visé. Attendons un peu (j'ai pas tout examiné, il est tard).
                    L'autre point s'était que les DRM ne doivent pas être spywares. Ce qui est garanti.

                    Le reste, je m'en fout. Je ne suis pas de ceux qui espéraient que l'Etat Français obligerais Itunes à être interopérable. Seulement que je puisse utiliser tranquilement ce que je veux sans poursuite, transférer sur un balladeur, etc..

                    Finalement, j'ai même quelquefois le raisonnement extrême de proteger à fond les DRM, pour que les majors se tirent une balle dans le pied.

                    L'autre moitié de moi est déçue parce que le texte est baclé, résulte d'une logique de partis qui part sur des bases bancales. Il y a eu à l'assemblée de grand moments de lucidité, mais de seulement 5-6 députés, le reste appuyant sur le bouton entre 2 siestes.
                    J'ai peut-être été naïf, pour le coup.
                    Je vais relire le compte rendu pour voir ce qu'il s'est exactement passé sur l'article 7. Mais fondamentalement, les pire est évité.

                    Sinon, Royal est bien députée.
                • [^] # Re: tout a fait d'accord

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Ces deux tribunes sont quand même légèrement ridicules, elle ramène le problème à une petite guéguerre politique, c'est un peu naze...
                • [^] # Re: tout a fait d'accord

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Je vais quand même répondre sur le 2e lien.

                  Les auteurs pointent du doigts les contradictions des socialistes qui n'ont pas une approche unique et soudée sur le problème.
                  Fort bien !
                  Mais je n'ai pas eu l'impression que c'etait mieux dans les rangs de l'UMP. Ou plutôt si. Une écrasante majorité pour le projet de loi et quelques contestataires éparses qui d'ailleurs étrangement etaient les plus impliqués sur le dossier. (L'assemblée etait aussi vide à droit qu'à gauche soi dit en passant)

                  Sur la position de Ségolène Royale à présent. Belle tirade, bel effet de politicard. Segolène Royale faisait partie du gvt Jospin qui a accepté la directive européenne. Un peu comme si Sarkozy se devait d'être solidaire des décisions prises par son gvt sur le CPE. Je n'en ai pas eu l'impression. AMHA elle devait avoir d'autres chats à fouetter à cette époque. Aujourd'hui elle "echafaude" un programme. En plus je ne suis pas certains que l'intervention de Jospin ne se limitait à pas signer un papier sur un sujet qu'il ne connaissait absolument pas comme c'est bien souvent le cas à ce niveau là (je me souviens du débat sur les brevets où on voulait le faire passer dans une commission sur la pêche en faisant passer ca pour une formalité à remplir). C'est peut être les institutions qu'on a voulu nous faire passer qu'il faudrait peut-être revoir (Le conseil des ministre devait perdurer avec le TCE si je me souviens bien)

                  Par contre on aurait aimé qu'ils s'expliquent sur leurs positions à eux. Mais pas un mot

                  Bref la mise en perspective ne vaut pas un clou et je n'irai même m'abaisser à lire le premier ou j'imagine que le camp d'en face a du initier la charge.
                  Symptomatique de la politique francaise. En montrant les défauts des autres, on noie le débat pour ne pas se concentrer sur les vrais pbs.
                  La politique politicienne contructive quoi.

                  2 liens qui n'apportent rien au débat contrairement à ce que tu prétend et qui ne mettent rien en "perspective"
                  • [^] # Re: tout a fait d'accord

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

                    Les brevets, l'Europe, DADVSI font éclater l'unité des grands partis. Je pense que les anciens clivages gauche-droite ne correspondent plus à notre époque.
        • [^] # Re: mon avis

          Posté par . Évalué à 7.

          Ce document date un peu car ça bouge quant même.

          Je parle pour ce que je connais (je suis militant): l'UDF a évolué depuis 1 an avec une prise de conscience que les logiciels libres existent (je parle des cadres du parti bien sûr). On lit et entend des discourts où les conséquences sur les logiciels libres sont évoquées à chaque fois que l'on parle de NTIC.

          Lors des discussion cet hivers, j'avais envoyé un mail personalisé à l'attaché parlementaire du rapporteur UDF pour DADVSI en m'élevant contre certains des amendements soutenus. Je n'ai pas du être le seul car au fils des débats, la position de l'UDF a évoluée et a été affichée clairement ce qui n'était pas le cas avant. Evidament je ne me fait pas d'illusion sur la portée de ma lettre, le bordel mis par le gouvernement a obligé les parlementaires à regarder un peu de quoi ça causait, mais allez savoir, je peux tjs croire que ça a infléchi la position de l'UDF. La douce utopie que certains élus écoutent les citoyens qu'ils servent... j'y crois sinon je ne serais pas militant ;)

          Cedric.
          • [^] # Re: mon avis

            Posté par . Évalué à 4.

            Mhouais, mais bon comme d'habitude ils se sont contentés de s'abstenir alors qu'ils auraient pu s'opposer (surtout quand on voit comment l'UDF a été bafouée et ignorée sur le DADVSI à l'AN)
        • [^] # Re: mon avis

          Posté par . Évalué à 10.

          chic ! Lepen est pour le logiciel libre et contre la brevabilité des logiciel... :/
          • [^] # Re: mon avis

            Posté par . Évalué à -1.

            Sans prendre parti , je pense plutot que ça provient du président de la république
            D'ailleurs , il sait qu'il va sauter en mai 2007 alors il fait les pires gaffes...
            En espérant que ça se rétablisse après les élections présidentielles...
          • [^] # Re: mon avis

            Posté par . Évalué à 1.

            Même qu'il lance des trolls involontaires !
            http://www.linux-france.org/~cphil/election2002.html
            (et cherchez la chaine "gnome")
      • [^] # Re: mon avis

        Posté par . Évalué à 10.

        Le seul moyen de rester Libre sera d'aller dans un autre pays, ou sur une autre planète :/
        Je sais pas si t'as visité beaucoup de pays récemment, mais c'est pas mieux ailleurs. Du côté de l'Europe (Benelux, Allemagne, France), je vois principalement le déni des utilisateurs au profit des corporations par les politiques (dont je serais étonné qu'ils ne soient pas "récompensés" de leurs décisions). Du côté de l'Asie (Thailande et Hong-Kong), je vois plutôt des lois d'apparat avec en pratique des traffics énormes (et des policiers qui laissent faire parce qu'ils touchent leur part du gateau).

        Comme ca semble compromis de trouver cet autre pays, je veux bien que tu m'indiques l'autre planète dont tu parles.
    • [^] # Re: mon avis

      Posté par (page perso) . Évalué à -4.

      Je suis tout à fait d'accord !

      (merci Georges Abitbol :P)

      En tout cas, le gouvernement ne fait rien pour le développement de l'informatique, il nous bloque tout ... mais absolument tout. Et tout ca pourquoi ? pour s'engraisser tout simplement !
      Au lieu d'aider le progrès, il l'écrase ... super quoi ! pfffff

      Le seul moyen de rester Libre sera d'aller dans un autre pays, ou sur une autre planète :/
    • [^] # Re: mon avis

      Posté par . Évalué à 1.

      j'aurais bien envie de dire la même chose : Monde de merde !

      (c)LGD
    • [^] # Re: mon avis

      Posté par (page perso) . Évalué à 0.

      Entierrement d'accord, et d'ailleur ...

      http://www.laclasseamericaine.com

      A++
  • # Gnn ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Il a convaincu ses collègues de mettre "fin à une injustice" et de modifier la loi pour rétablir les droits des artistes décédés et permettre enfin que les héritiers de "Coluche, Joe Dassin ou Claude François ne soient plus lésés"

    Et ça veut dire quoi ça ?
    Que les oeuvres ne tomberont plus dans le domaine public 70 ans après la mort de l'auteur ?
    • [^] # Re: Gnn ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 10.

      Le pauvre coluche, il a du finir en accelerateur de particules à fort de se retourner dans sa tombe.
      • [^] # Re: Gnn ?

        Posté par . Évalué à 10.

        Je trouve pour ma part inadmissible ce principe. A l'origine ces conditions étaient prévues uniquement pour que les heritiers puissent profiter des fruits d'un travail après la mort de l'auteur si celui-ci n'avait pas été reconnu de son vivant.
        Aujourd'hui on ne compte plus les maisons de disque et autres sociétés similaires qui ne vivent que de ça et toujours sur le dos du consommateurs. L meilleur exemple étant les disques des beatles.
        • [^] # Re: Gnn ?

          Posté par . Évalué à 9.

          >Le meilleur exemple étant les disques des beatles.

          Ca y'est ? Paul McCartney est mort ?
          • [^] # Re: Gnn ?

            Posté par . Évalué à -1.

            non mais le groupe s'est divisé y a quand même plus de trente ans et y en a topujours un paquet qui s'en mettre plein les poches.
          • [^] # Re: Gnn ?

            Posté par . Évalué à 3.

            CloClo lui est bien mort et un de ses fistons ne vit que de ca
        • [^] # Re: Gnn ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Et même, je ne vois pas en quoi être la fille de Goscinny donne le droit de s'enrichir sur le travail qu'a effectué son père. Gérer les "intérêts" de son oeuvre ? La bonne blague, ce type de personne se contente d'utiliser un nom, celui d'un parent, pour se faire de l'argent et sans rien avoir concrêtement créer de l'oeuvre en question.
          Déjà que 70 ans pour qu'une oeuvre tombe dans le domaine publique ça me semble immense mais maintenant, favoriser ces rapaces qui jouissent de la notoriété de leurs parents, ça me dégoute vraiment.
          • [^] # Re: Gnn ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 7.

            En fin de compte, je n'ai toujours pas compris quelle modification à la loi Charasse a fait voter.
            Quelqu'un peut m'expliquer ?
          • [^] # Re: Gnn ?

            Posté par . Évalué à 5.

            je fait un peut l'avocat du diable, mais bien sur qu'elle a rien foutu la fille d'un artiste mort (enfin pas toujours)
            Mais celui qui hérite de pleins de thune quand ses parents sont morts, il à fait quoi lui ?
            Je pense que les deux sont liés.
            Si on remet en cause la propriété, pourquoi ne remêtre en cause que la propriété intellectuelle.
            • [^] # Re: Gnn ?

              Posté par . Évalué à 7.

              Mais celui qui hérite de pleins de thune quand ses parents sont morts, il à fait quoi lui ?

              il paie 60% d'impot sur la sucession (au pif le chiffre), et ne demande pas aux autres de payer pendant 70 ans EN PLUS pour se remplir les poches.
              • [^] # Re: Gnn ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                Le chiffre est proche de la réalité : générallement l'état prend les 2/3 des héritages au nom de l'égalité des chances : il ne faut pas surfavoriser les "fils de" par rapport aux fils d'ouvriers (et moi j'pense que l'état devrait prendre carrément 100 %)
                • [^] # Re: Gnn ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  sauf que les personnes les plus concernées se débrouillent toujours pour payer peanuts en droits d'héritage

                  si l'état prenait 100% ce genre de magouille auraient largement tendance à se généraliser (achat de la quasi-totalité de ses biens au nom de ses enfants à partir d'un certain âge, donnations de son vivant, comptes à l'étranger, etc)

                  D'ailleurs si l'état prenait 100% je pense que le gars de 16 ans qui perd ses parents serait vraiment ravi de se retrouver en plus à la rue...
                • [^] # Re: Gnn ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                  (et moi j'pense que l'état devrait prendre carrément 100 %)

                  C'est cool, si t'es au smic dans une grande ville, que tu habites chez tes parents et qu'ils meurent, t'es à la rue!
                • [^] # Re: Gnn ?

                  Posté par . Évalué à 2.


                  (et moi j'pense que l'état devrait prendre carrément 100 %)


                  En gros tu trimes toute ta vie pour te sortir de la nasse et essayer d'assurer un avenir décent à tes enfants,
                  (par exemple en leur livrant en héritage la maison que tu as déjà payé 3 fois aux banquiers)
                  et tu voudrais que l'Etat depossède complétement tes héritiers. Tu voudrais pas egalement qu'on ait pas le droit de faire de dons de son vivants ?

                  T'as pas de gosses toi !
                  • [^] # Re: Gnn ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 6.

                    J'ai un père et qui vit plutot bien on va dire.

                    Les héritiers sont, le plus souvent, des dilapideurs : ayant tout obtenu de naissance ils n'apprennent jamais à vivre.

                    La prise de tout l'héritage permet de tenter de gommer la différence qui existe entre naitre fils de Gérard Mullier et fils de Robert Mullier (car on ne gommera jamais l'enseignement dans des écoles "prestigieuses" et couteuse, l'héritage social etc. bref l'habitus)

                    Référez-vous en à "Les héritiers " Pierre Bourdieu.
                    • [^] # Re: Gnn ?

                      Posté par . Évalué à 4.

                      Les héritiers sont, le plus souvent, des dilapideurs : ayant tout obtenu de naissance ils n'apprennent jamais à vivre.
                      C'est un peu facile non?
                      Et tu fait quoi des personnes où leurs parents meurent alors qu'ils ont 50 piges ou + (relativement courant) et qui eux ont réussis a s'en sortir (avec ou sans l'aide de leurs parents), c'est normal que l'état prennent 60% a ce qui leurs appartient simplement pour renflouer les caisses de l'état (alors que les hommes politique et les apparts de 600 m² voila quoi ...) ?

                      Puis les différences entre mr x et mr y ...
                      Essaie de louer un appart en étant un jeune employé mais gagnant "suffisament" pour ne pas avoir le droit d'aller dans un hlm ou autre.
                      Donc d'un coté on aide les "pauvres petits" .
                      De l'autre ceux qui sont à la limite c'est 'demerde toi tout seul' .
                      Et a un moment (le plus tard possible on l'espere), un héritage survient, ce qui peut etre agréable comme plus value par exemple pour aider dans une retraite et/ou aider mieux l'avenir de ses enfants , l'état arrive pique 60% parce que tu comprend le pauvre petit Mr Mullier il avait droit à 30 allocations différents, une habitation hlm (et certaines sont vraiment pas mal) mais c'est vraiment un pauvre petit tandis que toi qui es arrivé ici tout seul tu es un gros captialiste mangeur de "pauvre petit" ....

                      Je suis désolé c'est soit "on aide tout le monde également" , soit "on aide préférentiellement, mais ceux qui ce sont démerdés tout seul on les laisse tranquille" . Mais pas "on matraque ceux qui peuvent payer pour aider les "pauvres petits" ".

                      Ps ne pas payer l'impot sur la succession en france c'est TRES simple, il suffit de ne pas etre imposable en france (avoir vécu plus de 6 mois à l'étranger pendant l'année fisacle).
                      Donc c'est relativement facile a faire si tu peux vivre a l'étranger , donc plus t'es riche plus c'est facile ...
                    • [^] # Re: Gnn ?

                      Posté par . Évalué à 3.


                      La prise de tout l'héritage permet de tenter de gommer la différence qui existe entre naitre fils de Gérard Mullier et fils de Robert Mullier (car on ne gommera jamais l'enseignement dans des écoles "prestigieuses" et couteuse, l'héritage social etc. bref l'habitus)

                      Aucun doute. tu remets en cause le droit de propriété. Tu es donc communiste dans le vrai sens du terme.
                      C'est ton droit, mais permets moi de ne pas partager ton opinion.

                      Tu as un père mais tu n'as pas d'enfants donc tu ne peux pas te mettre à la place de parents.

                      Les dilapideurs dont tu parles sont des héritiers de grande fortune.
                      Mes enfants ne seront pas rentiers à ma mort (enfin ca en prend pas le chemin). Mais j'espère leur laisser autre chose que mes tares génétiques dans la vie. Assurer sa descendance ca consiste aussi à donner le maximum de chances à sa pérennité.C'est naturel. D'ailleurs quasiment toutes les espèces animales fonctionnent sur ce modèle. Pourquoi le remettre en cause.
                      • [^] # Re: Gnn ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 4.


                        Assurer sa descendance ca consiste aussi à donner le maximum de chances à sa pérennité.C'est naturel. D'ailleurs quasiment toutes les espèces animales fonctionnent sur ce modèle. Pourquoi le remettre en cause.


                        C'est pas un peu simpliste comme argument ? Par exemple: "Manger les plus faibles et s'incliner devant les plus forts est naturel. D'ailleurs quasiment toutes les espèces animales fonctionnent sur ce modèle. Pourquoi le remettre en cause ?"

                        PS: Je ne conteste pas l'envie de donner un maximum de chances à ses enfants, juste l'argument qui voudrait que si la nature est ainsi faite alors on a pas à faire autrement. On a un cerveau, une culture, nous sommes des animaux mais on peut aussi essayer de réfléchir sur notre condition et changer les règles du jeu.
                        • [^] # Re: Gnn ?

                          Posté par . Évalué à 2.

                          Je m'attendais à la critique.

                          Mais pour moi le rêve de l'homme qui s'affranchit complètement de sa condition animale (Freud auarit dit de ses pulsions) est une utopie.

                          Dans mon argument je n'affirme pas que la nature est parfaite (en terme d'ethique) mais elle reste un modèle éprouvé. Tant que notre liberté ou nos droits ne nuisent pas à autrui je ne vois pas pourquoi les remettre en question.Ton exemple est de ce fait caricatural (quouqu'il satisfasse complètement les libéraux economiques).

                          Si on pousse le raisonnement du sieur au bout supprimer le droit d'héritage pour être egaux , pourquoi ne pas retirer aussi le droit d'éduquer ses enfants et les confier à des internats pour qu'il aient tous les mêmes chances.
                          Mais même là la nature refera surface au travers des gènes.(Je ne voudrais pas vivre dans une telle société)

                          Donc d'accord pour mettre des garde-fou (imposition sur progressive sur l'héritage) mais halte à la contre-nature
                      • [^] # Re: Gnn ?

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Aucun doute. tu remets en cause le droit de propriété. Tu es donc communiste dans le vrai sens du terme.


                        euh ... tu veux pas plutôt dire anarchiste ?

                        Stirner doit se retourner dans sa tombe
                        http://classiques.uqac.ca/classiques/stirner_max/stirner_max(...)
                    • [^] # Re: Gnn ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Y a des stats sur le sujet... Non parce que les "on dit", c'est pas tres fiable.
                      En tout cas des préjugés, y'en a un paquet !
                • [^] # Re: Gnn ?

                  Posté par . Évalué à 10.

                  60% de taxe, c'est uniquement pour une succession indirecte. Sinon :
                  Transmissions entre ascendants et descendants

                  Jusqu'à 7 600 ¤ 5 %
                  Entre 7 600 ¤ et 11 400 ¤ 10 %
                  Entre 11 400 ¤ et 15 000 ¤ 15 %
                  Entre 15 000 ¤ et 520 000 ¤ 20 %
                  entre 520 000 ¤ et 850 000 ¤ 30 %
                  entre 850 000 ¤ et 1 700 000 ¤ 35 %
                  Au-delà de 1 700 000 ¤ 40 %

                  EXEMPLE : une personne décède, laissant pour seuls héritiers 2 fils sans enfant. L'actif net de la succession s'élève à 200 000 ¤.

                  Les droits de succession sont calculés de la façon suivante :
                  * part nette imposable (200 000 ¤ / 2) = 100 000 ¤
                  * abattement spécifique par enfant de 50 000 ¤
                  * répartition de l'abattement global de 50 000 ¤ : (50 000 ¤ / 2) = 25 000 ¤
                  * part nette imposable (après abattements) : (100 000 ¤ - 50 000 ¤ - 25 000 ¤) = 25 000 ¤

                  * tarif imposable :
                  5 % sur 7 600 ¤ = 380 ¤
                  10 % sur 3 800 ¤ = 380 ¤
                  15 % sur 3 600 ¤ = 540 ¤
                  20 % sur 10 000 ¤ = 2 000 ¤

                  * total des droits : 3 300 ¤

                  Le montant total des droits dus par les 2 fils s'élève donc à 3 300 ¤. Soit finalement 1.65%... c'est pas énorme quand même ...

                  Source : http://www.lesechos.fr/patrimoine/guide/TRA85.html
                  • [^] # Re: Gnn ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Deux minutes : si l'état prend 100 % de l'héritage, il a donc plus de sous... donc, il peut créer un revenu universel... comme ça, personne est à la rue quand les parents meurent !

                    D'accord, c'est loin de notre fonctionnement actuel, mais si on se met pas des objectifs...
                    • [^] # Re: Gnn ?

                      Posté par . Évalué à 5.

                      Tu rêves.

                      Déjà, quand tu donnes 1 ¤ à l'Etat, combien tu peux espérer avoir en sortie ? Même pas 10 centimes à mon avis.

                      Ensuite, un revenu universel éloignera encore plus du travail ceux qui déjà aujourd'hui n'ont pas la possibilité d'avoir un job bien payé. A terme, on va créer un pays d'assistés sans aucune perspective d'avenir autre que d'attendre le chèque suivant en passant le temps au bistrot. A court terme (une génération), le système s'écroulera car il n'y aura plus rien à hériter vu que de moins en moins de personnes ne pourront se constituer de capital et donc alimenter les saisies d'héritages.

                      Bref, c'est une utopie digne des pires crétins de bisounours (anarchistes, communistes révolutionnaires et développeurs de Daubian/Hurd).
                      • [^] # Re: Gnn ?

                        Posté par . Évalué à 3.

                        Heu, je sait pas si ta dernière phrase relève du second degrès où non, mais les anarchistes son pas du tout du tout pour ce genre de systèmes, ils sont pas pout tout laisser gerrer par l'états au contraire. Voir plutot pour suprimer l'état.
                        • [^] # Re: Gnn ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                          L’anarchie (du grec an-, préfixe privatif : absence de, et archos, le commandement, ou « ce qui est premier ») désigne la situation d’une société où il n’existe ni autorité, ni pouvoir, ni domination, ayant un caractère coercitif, ni non plus une quelconque hiérarchie entre les hommes. L’anarchie peut étymologiquement également être expliquée comme le refus de tout principe premier, de toute cause première, et comme revendication de la multiplicité face à l’unicité.

                          source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Anarchie
        • [^] # Re: Gnn ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'aurais plutôt dit: "le meilleur exemple étant Orlando, le frère de Dalida".
          Dans le genre j'ai les dents longues, il est pas mal celui là...
        • [^] # Re: Gnn ?

          Posté par . Évalué à 4.

          A l'origine ces conditions étaient prévues uniquement pour que les heritiers puissent profiter des fruits d'un travail après la mort de l'auteur si celui-ci n'avait pas été reconnu de son vivant.


          Je ne suis pas convaincu.

          Le principe du droit d'auteur n'est pas focalisé uniquement sur l'argent que rapporte l'oeuvre, mais aussi sur les solutions permettant de garantir le respect de l'oeuvre.

          L'auteur d'une oeuvre est "responsable" de cette oeuvre, et les moyens juridiques necessaires lui sont donnés pour qu'il puisse garantir l'integrité de l'oeuvre et éviter des pratiques non souhaitables (reprise de l'oeuvre inapropriée, déformation de l'oeuvre etc.....). Evidemment il y a aussi l'aspect financier qui permet à l'artiste de vivre (monopole d'exploitation, prélevements pour droit d'auteur, taxes etc ....), mais c'est un autre point, qui n'a pas de raison d'être inclu à un héritage (Personne n'hérite du salaire de ses parents, pourquoi en serait-il ainsi pour les artistes ?).

          De ce point de vue, l'héritage des droits d'une oeuvre est donc fait pour assurer que quelqu'un pourra garantir l'integrité de l'oeuvre. Il obtient donc les moyens juridique et financier permettant de garantir un respet de l'oeuvre.
          Là où le droit d'auteur pose problème à mon avis, c'est justement sur cet aspect financier de l'héritage : l'héritier bénéficie du monopole créé pour une durée de 70 ans, ce qui me semble incroyable. Effectivement je suis favorable au fait que quelqu'un soit charger de garantir l'integrité d'une oeuvre après la mort de l'auteur, mais l'héritage en question ne devrait pas inclure les revenus, initialements déstinés à faire vivre l'auteur (qui est mort et n'a donc évidemment plus besoin de ces revenus).
          Une explication de cet héritage financier pourrait être lié aux dépenses causées par la gestion des oeuvres héritées : L'héritier doit, pour garantir l'integrité des oeuvres de l'artiste, faire des dépenses, et ce serait donc pour cette raison qu'il hériterait également des avantages financiers.
          Cette explication me semble incohérente avec ce qui se fait pour d'autres héritages : on n'hérite pas du salaire de ses parents, même si on se voit légué une maison ou un bien quelconque necessitant un entretien.
          De plus, même si l'on enlève l'aspect financier de l'héritage, rien n'empêche l'héritier de continuer à tirer un bénéfice de ventes de l'oeuvre ou de produits dérivés etc... Mais il n'y a aucune raison qu'il persoive un quelconque droit d'auteur sur les oeuvres vendues, et il n'y a pas de raison non plus que le monopole soit maintenu sur l'exploitation de l'oeuvre tant que l'intégritée de celle-ci est respectée.


          Pour en revenir à la citation, l'aspect financier n'est pas le principal interêt de l'héritage de 70 ans (culturellement parlant, car évidemment l'héritier de cloclo doit voir ça différemment). il me semble donc que l'aspect financier de l'héritage pourrait être supprimé, mais il est necessaire par contre qu'un héritage, d'une quelconque manière (outils juridiques...), permette de garantir un respect de l'oeuvre de l'artiste (Il me semble que c'est ce qu'on appel le droit moral, mais je ne sais pas ce que devient ce droit moral après la mort de l'artiste : qui se charge de le faire respecter ?).


          Il doit y avoir quelques incohérences peut-être car je ne suis pas in spécialiste du droit d'auteur (ni du droit tout court d'ailleur), mais le fond de ma pensée est là .... ;o)
          • [^] # Re: Gnn ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Mozart est mort depuis longtemps (>200ans) et ses oeuvres sont bien conservées. Pourtant, son enfant est mort en bas âge et aucun héritier ne lui a survécu.
            On ne peut donc pas dire que la clause des 70 ans soit destinée à protéger l'oeuvre...
            • [^] # Re: Gnn ?

              Posté par . Évalué à 2.

              T'aurais put citer les peintures de lascaux en exemple tant que t'y etais.

              'fin ce que j'en dit, hein.
    • [^] # Re: Gnn ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 9.

      modifier la loi pour rétablir les droits des artistes décédés

      J'adore ce passage. Et j'espère que non seulement les artistes décédés verront leur droits rétablis mais aussi tout les autres décédés.

      Tiens ce n'est pas à Paris que les morts votaient il y a quelques années ?
  • # Le pire ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 3.

    On est tombé bien bas...
    C'était possible de faire pire que sa ?
    • [^] # Re: Le pire ?

      Posté par . Évalué à 5.

      c'est toujours possible.
      J'ai juste peur d'imaginer ce qu'ils vont nous pondrent encore...
    • [^] # Re: Le pire ?

      Posté par . Évalué à 9.

      ouais ils pouvaient faire pire, genre mettre une grosse faute d'orthographe dans le texte...
      • [^] # Re: Le pire ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Ou un anglicisme sur les méthodes de protections ...
        • [^] # Re: Le pire ?

          Posté par . Évalué à 1.

          D'ailleur, "cryptage", c'est du français ? (cf. le troll/discussion sur le chiffrage... )
          • [^] # Re: Le pire ?

            Posté par . Évalué à 1.

            Oui, si j'ai bon souvenir, on chiffre et déchiffre une communication, par contre le pirate décrypte.
            • [^] # Re: Le pire ?

              Posté par . Évalué à 2.

              oui mais le crypter (cad le chiffrer sans connaitre la clé) l'intérêt est plus que limité :-D
              • [^] # Re: Le pire ?

                Posté par . Évalué à -1.

                Certaines fois on se demande jusqu'où va plonger la France
                • [^] # Re: Le pire ?

                  Posté par . Évalué à 2.

                  Sans vouloir relancer le débat : on les à choisit ces gens là quand même ... A non ! pas eux ! L'honneur est sauf (le notre pas celui de cette bande de sinitres) ...

                  Bon à la fin de ma thèse, je me casse, ce coup-ci c'est décidé... La france, tu l'aime ou tu la quite, je la quite (salope :) )
                  Et tant pis pour les contribuables qui m'auront financé pendant des années.
                  • [^] # Re: Le pire ?

                    Posté par . Évalué à 1.

                    Manifestement, tu l'aimes pas, vu le nombre de fautes... :p

                    Et puis on t'a dit qu'c'était pas mieux ailleurs!! J'aime bien les gens qui fuient, surtout quand ils pensent qu'ailleurs c'est mieux... on se demande à quoi pensait Jean Moulin, tiens...!

                    bon vent donc...
            • [^] # Re: Le pire ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Le pirate décrypte oui, mais personne ne crypte...

              La différence entre déchiffrer et décrypter est, sauf erreur, le fait de posséder ou non la clé de chiffrement.

              Maintenant, on peu considérer que crypter c'est chiffrer sans avoir la clé, mais... ;)
  • # A qui profite le crime ...

    Posté par . Évalué à 10.

    Je propose de traduire devant un tribunal spécial certains députés et sénateurs pour haute trahison.
    Je doute que ces gens là ne soient pas assez intelligents (beaucoup ont fait de longues études, non ?) pour comprendre que l'interopérabilité est un gage d'indépendance.
    Et qu'à l'heure où une partie des corps d'état, dont la gendarmerie, passe aux logiciels libres, ils se tirent une balle de Famas (au moins) dans le pied.
    De là à penser que certains ont des intérêts qui n'ont pas grand chose à voir avec l'intérêt de la nation ... il y a un pas que je n'ose franchir en ces temps de calomnies rampantes.
    Cela dit, n'oublions pas que des "majors" ont pu mettre les pieds là où même le président de la république ne peut aller ...
    • [^] # Re: A qui profite le crime ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Séparation des pouvoirs... pour ce qui est des pouvoir judiciaire, législatif et exécutif c'est à peu prêt le cas. Mais le pouvoir économique corompt les trois autres
    • [^] # Re: A qui profite le crime ...

      Posté par . Évalué à 8.

      ah si tu veux te porter partie civile je te sui ! et je veux une pendaison haut et cour de ces traitre :)
    • [^] # Re: A qui profite le crime ...

      Posté par . Évalué à 10.

      Je propose de traduire devant un tribunal spécial certains députés et sénateurs pour haute trahison.

      Deux remarques :
      - il me semble bien qu'il existe un crime appelé "intelligence avec une puissance étrangère" (que personne ne rie si on associe Charasse et intelligence dans la même phrase, SVP). On regarde quel pays est majoritaire dans toutes les majors du disque, on constate qu'il est dirigé par un illuminé qui déclenche des guerres et doté d'armes terribles, et hop, pan ! Reste à chopper Charasse avec Bush, ce qui n'est pas évident. mais bon : vous voyez la démarche.
      - certains députés et sénateurs, et plein de lobyistes !!! Il n'y a pas lieu de se limiter à nos chers représentants du peuple quand certains touchent plus qu'eux pour le même méfait.

      Question : y-a-til le même nombre de pieds dans "lobbyiste" et dans "aristocrate" ? Je compose une chanson pour que mes enfants aient de quoi vivre dans les 70 ans qui viennent et j'ai un doute subit.
      • [^] # Re: A qui profite le crime ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 3.

        On regarde quel pays est majoritaire dans toutes les majors du disque

        1 - Universal : c'est Vivendi, ex-Lyonnaise des Eaux donc c'est Français
        2 - Sony BMG Music : filialie de Sony Corporation of America elle-même filiale de ソニー, donc Japon
        3 - Warner Music Group : c'est Time Warner, alias AOL donc Américain
        4 - EMI : fusion entre Gramophone Company et Columbia Graphophone Company, toutes 2 britanniques, donc Royaume-Uni
  • # Même si le sénat n'a pas le dernier mot.

    Posté par . Évalué à 1.

    Même si le sénat n'a pas le dernier mot, le texte voté par l'AN était déjà insuffisant, même modifié il sera toujours insuffisant, et, ne reviendra pas au niveau des quelques acquis du texte de l'AN.
    Donc on se fait encore couilloner dans les grandes largeurs.
  • # Je me fais pas d'illusion

    Posté par . Évalué à 10.

    Quand une loi est mauvaise, les français sont suffisament frondeurs pour ne pas la respecter :p
    Je pense qu'il en sera de même ici si le texte amendé par le Senat est retenu.

    La création d'une autorité indépendante ne résoudra rien.
    1. Elle ne sera pas indépendante (la CSA est indépendant ?)
    2. Elle n'aura aucun pouvoir (la CNIL a des pouvoirs ?)

    Quant aux déclarations de Charasse, je ne comprends pas ce qu'elles viennent faire dans le débat. Il souhaite encore allonger le délai de passage dans le domaine public ? (50/70 ans en France)
    On peut me dire à quoi ça sert à part caresser les "artistes" dans le sens du poil ?
    Protéger une oeuvre 70 ans après la mort de l'auteur ne sert qu'à assurer aux éditeurs et descendants de l'auteur une rente financière.
    • [^] # Re: Je me fais pas d'illusion

      Posté par . Évalué à -5.

      Petite précision:Un brevet logiciel(ou une oeuvre d'un artiste) n'est pas éternel
      elle dure 30 ans (excepté le japon : 50 ans)
      • [^] # Re: Je me fais pas d'illusion

        Posté par . Évalué à 0.

        Euh ? C'est n'est plus 20 ans la durée légale des brevets maintenant ? (hors cas particulier de l'industrie pharmaceutique)
      • [^] # Re: Je me fais pas d'illusion

        Posté par . Évalué à 7.

        Petite précision:Un brevet logiciel(ou une oeuvre d'un artiste)


        C'est quoi cet amalgame entre brevets et droits d'auteurs? C'est pas une précision, c'est de la purée.
    • [^] # Re: Je me fais pas d'illusion

      Posté par . Évalué à 2.

      La question de l'indépendance et des pouvoirs effectifs des AAI est assez complexe et la développer ici serait trop long. De plus, le net comporte à mon avis beaucoup d'infos là-dessus. Quoi qu'il en soit, ce qui est clair, c'est que ce n'est pas blanc ou noir (comme beaucoup de choses mais bon, il semble nécessaire de le préciser ici).

      En effet, la heuteur du pouvoir et l'indépendance desAAI sont très relatives (notez le "très", je ne cherche pas à contredire ce que tu dis mais simplement le relativiser). Cela dépend assez du pouvoir des politiques (nominations, fiancement, autonomie, etc.). Aussi faut-il ajouter que les degrés d'indépencance et d'effectivité du pouvoir sont ils varaibles selon les AAI. Si je reprends tes exemples, la CNIL a été quand même assez indépendante (moins maintenant peut-être, je m'y intéresse moins) et le CSA lui a du pourvoir. Le CSA a régulièrement infligé des condamnations assez lourdes financièrement, à TF1 par exemple. Je veux bien admettre néanmoins que le CSA peut peut-être éviter de condamner lorsqu'il pense que le pouvoir en place rique de ne pas être d'accord. Il est évident que ces AAI ne disposent de souveraineté mais dire qu'une AAI ne peut pas avoir de pouvoir et d'indépendance est faux. Néanmoins, il est vrai que dans le cas présent pour être concret, cela laisse en suspens la question de l'autonomie et du pouvoir effectif de cette AAI.
      Mais si tel texte est adopté, rien n'est perdu et faire le forcing pour obtenir une AAI efficace n'est pas dénué d'espoir.

      Bref, tout ça pour dire que ton exemple est malin car des AAI indépendantes, il y en a et des AAI qui ont des pouvoirs, il y en a aussi (CSA par exemple) donc si certaines peuvent telle chose, et d'autres telle autre chose, alors une AAI peut très bien faire les deux. Reste à savoir si les politiques vont le faire ou créer une institution de plus qui ne sert à rien, et quelles bases va fonctionner l'AAI.
  • # Clearstream: L'évidence dans les hautes sphères industrio-politiques

    Posté par . Évalué à 10.

    La DRM n'a pas fonctionné!

    On comprend pourquoi Thomson et autres en veulent ...
  • # Et les héritiers spirituels de Pierre Tramo ?

    Posté par . Évalué à 10.

    [Michel Charasse] a convaincu ses collègues de mettre "fin à une injustice" et de modifier la loi pour rétablir les droits des artistes décédés et permettre enfin que les héritiers de "Coluche, Joe Dassin ou Claude François ne soient plus lésés".

    Ah bravo, il était vraiment urgent de venir en aide à ces rentiers qui n'ont rien fait pour mériter cette manne !
    Ce monsieur Charasse démontre une fois de plus à quel point il est un grand homme de gauche...
  • # Question stupide et/ou retardataire

    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

    Comment ca se passe lorsqu'on achète une oeuvre à l'étranger ? Je pense aux frontaliers, et aux achats dans des pays étrangers...

    (J'ai envis d'appliquer à la lettre ce que dis le premier commentaire avec des lois pareils....)
    • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

      Posté par . Évalué à 1.

      ça me rappelle le zonage des DVD.... :-( qui est contre le mouvement économique naturel d'utiliser dans son pays d'origine des achats effectués à l'étranger, modulo des droits de douane le cas échéant.
      • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

        Posté par (page perso) . Évalué à 1.

        Et si une oeuvre vendue en France est protégée, mais pas (ou moins) ailleurs -> les achats vont se faire la ou il y a le moins de problème.

        C'est déjà le cas pour au moins un album de musique qui est protégé en france mais pas en angleterre (je ne sais plus lequel, cf un journal de linuxfr).
        • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

          Posté par . Évalué à 3.

          Mais mon bon c'est la mondialisation tout ça ! Vous ne voudriez pas qu'on impose des limites aux échanges internationaux non plus !! Vous voyez il faut mener des politiques cohérentes et dans l'air du temps. Et par exemple taxer des importations de façon excessive pour réguler l'économie c'est bon pour des pays du tiers-monde comme les Etats-Unis (la source de l'ultra-libéralisme.... ?) ça !

          --
          Jedaï
          • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

            Posté par (page perso) . Évalué à 1.

            Je reformule mon post :
            - J'ai pas envie qu'on impose des DRM sur toute la planète.

            Ma question comment ça se passe si j'achète en Angleterre un CD non protégé, alors qu'il l'est en France ? Je ne vois rien dans le texte du Sénat qui l'interdit. J'ai peut être loupé un paragraphe, ou mal compris quelque chose; mais si c'est bien possible :
            - Perso le choix est vite fait entre les deux...
            - C'est complétement c** pardon stupide d'imposer des DRM içi si ce n'est pas partout, d'ailleurs chose impossible, donc une personne pourra tjrs acheter ces CD ailleurs, ou pire les pirater ailleurs si c'est la croix et la banière pour les transferrer de son ancien baladeur à son nouveau baladeur.

            Par contre, oui je lis bien qu'il est interdit de communiquer sur des informations sur les moyens d'interopérabilité, pardon piratage.(je précise au cas ou : le second degré). Ca va être "sympa'" quand Google/Yahoo/MS/CeQueVousVoulez vont être obligé de censurer les liens vers Freeplayer (exemple au pif comme ça...)
      • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        En parlant de zonage des DVDs, s'il n'y en a pas sur Linux, c'est bien avec l'interoperabilité !
        donc bientôt, il sera interdit de regarder des DVDs si le logiciel utilisé permet de contourner cette protection.
        (ou me trompe-je ?)
        • [^] # Re: Question stupide et/ou retardataire

          Posté par . Évalué à 1.

          tout logiciel libre devient illégal

          corruption - noyautage par les multinationales américaine - faillite de la france - déstabilisation de l'europe.

          ce serait bien un coup des illuminatis ça...
  • # Comme aurait dit Charles...

    Posté par . Évalué à 8.

    \o/ Vive la musique libre ! \o/

    Vous achetiez encore des DVDs, vous ? Vous trouviez toujours normal de payer plus cher pour un CD que pour un DVD musical ? Vous encodiez en mp3, en wm* ? Voilà qui vous remerciera de votre particpation à la vie économie du pays :-)

    ( Zut : plus que 900 albums à écouter sur http://www.jamendo.com )


    --
    Une vie libre est une vie sans TV, sans CDs, sans DVDs
    • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

      Posté par (page perso) . Évalué à 5.

      Sauf que sur Jamendo, ça manque encore de "vraie" musique, çàd quelque chose du niveau des beatles, floyd ou des white stripes pour le rock, ou camel pour le progressif par exemple... de l'accoustique, pas juste de l'électro, de l'indus et un peu de solo de piano... Je dois avouer qu'il y a un chanteur pas mal mais j'ai oublié son nom...
      • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

        Posté par . Évalué à 3.

        Je serais curieux de voir cité un exemple de *jeune* artiste sous contrat chez quelque vendeur de galettes que ce soit pour lequel je ne puisse citer d'artiste Jamendo (qui est aussi très jeune) approximativement comparable, tant en style qu'en qualité.
        • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

          Posté par (page perso) . Évalué à 4.

          Cool, mais personnellement, çe n'est pas la même chose d'écouter les Beatles et d'écouter un groupe qui fait de la pop sauce Beatles.

          Lennon reste Lennon, personne n'y peut rien et c'est très bien, mais personne non plus ne peut faire du Lennon comme il le faisait.
          Idem pour plein d'autsre artistes.
          Dire qu'il y a plein de groupes qui font dans le même genre que untel sur Jamendo, c'est bien, mais pas assez.

          J'attends, c'est peut être utopique, qu'une référence émerge de Jamendo. On rediscutera après.

          Sed fugit interea, fugit inreparabile tempus, singula dum capti circumvectamur amore

      • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        > Sauf que sur Jamendo, ça manque encore de "vraie" musique, çàd quelque chose du niveau des beatles, floyd ou des white stripes pour le rock, ou camel pour le progressif par exemple... de l'accoustique, pas juste de l'électro, de l'indus et un peu de solo de piano... Je dois avouer qu'il y a un chanteur pas mal mais j'ai oublié son nom...

        Ca c'est juste une question d'habitude... commence à écouter jamendo et après tu trouveras que c'est ton supermarché qui manque de vraie musique! Après, c'est sur, il n'y a "que" 1000 albums, mais ça fait déjà de quoi écouter pour un moment. Et puis il y a d'autres sites comme magnatune ou purevolume. Bref après un moment je me suis rendu compte que ça me suffisait amplement, et j'ai transféré mon budget cd (pas très important, certes) en budget dons pour la musique libre. Si tout le monde faisait pareil, les artistes y gagneraient énormément (et nous aussi)
      • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        J'ai écouté une vingtaine d'albums pris au hasard sur Jamendo. Je suis assez d'accord avec ce que tu dis. Il faut aussi dire que je suis plutôt difficile.

        Un seul m'a vraiment plu jusqu'à présent : http://www.jamendo.com/fr/artist/dda/
      • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

        Sauf que sur Jamendo, ça manque encore de "vraie" musique, çàd quelque chose du niveau des beatles

        Les beatles de la vraie musique ?!! Ça c'est pas du troll pour les âmes sensibles !

        ps: allez Jeb arrête on t'as reconnu ;)
    • [^] # Re: Comme aurait dit Charles...

      Posté par . Évalué à 0.

      Malheureusement, jamendo ne me permet de télécharger les albums qu'en utilisant des logiciels de P2P (BitTorrent ou eMule)...
  • # Et alors ?

    Posté par . Évalué à 1.

    Pas grave, comme d'hab', des millions de gens vont entrer dans l'illégalité, histoire de rejoindre les milliers qui y étaient déjà.
    Et qu'est-ce qu'ils vont faire ces politiques de mes deux ? Coller 100000 personnes en tôle pour l'exemple ?

    ps: eh oui, que ce soit droite, gauche, centre et verts, ce sont toujours les mêmes conn^Wpersonnes concernées par notre bien-être, pour ça que je ne vote pas...
    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 7.

      > que ce soit droite, gauche, centre et verts, ce sont toujours les mêmes [...] pour
      > ça que je ne vote pas...

      Et puis c'est plus facile de troujours critiquer que de prendre position. Comme ça, c'est toujours la faute des autres. Critiquer la démocratie de l'extérieur, c'est du pipo populiste.

      Si tu ne t'intéresses pas à la politique, n'oublie pas que la politique, s'intéresse à toi.
      • [^] # Re: Et alors ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Et puis c'est plus facile de troujours critiquer que de prendre position.
        Non, le fait de ne pas voter _EST_ une prise de position. Pour beaucoup ça signifie plus qu'un manque d'intérêt pour la politique.

        Critiquer la démocratie de l'extérieur, c'est du pipo populiste.
        Juste une question: en quoi le fait d'aller voter pourra changer quelque chose pour une personne, si les programmes proposés par les partis politiques ne font rien qui va dans le sens des idées de cette personne? Que faire, lorsque, en utilisant les moyens "démocratiques" mis à dispsition pour faire entendre sa voix, le pouvoir en place n'écoute rien et n'en fait qu'à sa tête?
        • [^] # Re: Et alors ?

          Posté par . Évalué à 10.

          Alors excuse-moi aussi, mais ne pas voter est une absence de prise de position.

          Ne pas voter c'est exprimer très clairement son désir de ne pas se faire entendre, donc de laisser les autres décider à ta place. A partir de ce moment, tu n'as aucune légitimité à critiquer ce que disent/font les autres, ce qui est d'autant plus dommage que leurs décisions peuvent changer TA vie.

          Si tu veux vraiment exprimer le fait qu'aucun des noms marqués sur les bulletins ne te représente, vote blanc! Fait la démarche! Comment faire la différence entre quelqu'un qui n'est pas satisfait de ce qu'on lui propose, et quelqu'un qui s'en fiche complètement?

          Tu imagines si c'était pareil au travail? Quand ton chef organise une réunion sur le "qui fait quoi", tu n'y vas pas? Tu dis que de toute façon il a sûrement déjà une idée en tête alors autant ne rien faire...

          L'élection, autant que le référendum, c'est la voix du peuple! La seule qui soit indiscutablement légitime! Du sang a coulé pour avoir notre démocratie, et nombreux sont les peuples qui en rêvent sans pouvoir même l'espérer! Rien que par respect pour ce droit, VOTER EST UN DEVOIR!
          • [^] # Re: Et alors ?

            Posté par . Évalué à 7.

            de toute façon les dés sont pipés : le vote blanc n'est même pas pris en compte. Alors lorsque "untel" (appelons le sarkirak par exemple) est élu "président de tous les Français", c'est présenté comme étant la majorité à 51,041 %, alors qu'avec les votes blancs cela serait inférieur à 50 % (et ne parlons pas des abstentions)

            Only wimps use tape backup: real men just upload their important stuff on megaupload, and let the rest of the world ~~mirror~~ link to it

          • [^] # Re: Et alors ?

            Posté par . Évalué à 5.

            Alors excuse-moi aussi, mais ne pas voter est une absence de prise de position.

            Ne pas voter est une absence de prise de position sur le choix qu'on te propose et sur le fait qu'on te propose un choix.

            Si tu savais vraiment que la politique c'est fait par toi et moi dans notre vie de tout les jours (faire telles ou telles choses, acheter tel ou tel produit), tu comprendrais que ne pas voter soit une prise de position politique en elle-même. D'ailleurs, avec ce genre de vision, voter deviens un minable symbole de démocratie qui n'a que très peu d'influence.


            Si tu veux vraiment exprimer le fait qu'aucun des noms marqués sur les bulletins ne te représente, vote blanc! Fait la démarche! Comment faire la différence entre quelqu'un qui n'est pas satisfait de ce qu'on lui propose, et quelqu'un qui s'en fiche complètement?


            En france, le vote blanc n'est pas comptabilisé en tant que suffrage exprimé! vote blanc ou abstention c'est quasiment la même chose.

            Tu imagines si c'était pareil au travail? Quand ton chef organise une réunion sur le "qui fait quoi", tu n'y vas pas? Tu dis que de toute façon il a sûrement déjà une idée en tête alors autant ne rien faire...

            bah c'est un choix comme un autre... pourquoi pas ? (Ceci dit à t'as place je m'abstiendrais des comparaison entre les entreprises et la démocratie... tu ne vote pas pour ton patron!)

            si le bonhomme fait ça réunion et personne ne vient. Le chef perdra toutes légitimités. pourquoi pas ? biensur si t'es tout seul et complètement marginal, tu risque gros. Mais si la majorité le boycott, le "détenteur du pouvoir" n'est plus. Car il est complètement court-circuité par ceux qui lui ont donné le pouvoir... qui est la "base" de l'hiérarchie.

            Ce que tu ne comprend pas c'est que c'est nous qui donnons aux élus/chefs notre pouvoir de décision.

            L'élection, autant que le référendum, c'est la voix du peuple! La seule qui soit indiscutablement légitime! Du sang a coulé pour avoir notre démocratie, et nombreux sont les peuples qui en rêvent sans pouvoir même l'espérer! Rien que par respect pour ce droit, VOTER EST UN DEVOIR!

            la voix du peuple c'est le peuple (les manifestations/grèves font parti de la voix du peuple)... et non un bout de papier que tu met dans l'urne.

            le coups du "faut respecter la démocratie car des gars sont tombés au combat pour le droit de vote" me fait pisser rire tellement la logique démagogue est évidente. Sais-tu que des gars ont également versé du sang pour les gouvernements fascistes ? tu crois que ça légitime pour autant l'existence de ces régimes politiques ? et les gars de la commune tombé au combats et oublié par notre "grande" démocratie alors qu'ils ont foutu un système encore plus démocratique que le notre (comme la révoquation des élus si jamais ils retournaient leur veste), t'en fait quoi ?

            quand au "respect pour ceux qui ne peuvent pas" : La majorités des peuples sous les dictatures souhaite surtout vivre correctement (ou survivre dans d'autre cas)... t'as démocratie ils s'en moquent un peu en fait, c'est secondaire. la révolution française est arrivé parceque les gens avaient faim et le champ intellectuel était préparé, ce n'était pas parceque le peuple avait une soiffe folle pour la démocratie. De plus cet argument de "respect" est encore plus ironique quand tu sais que beaucoups de dictateurs sont encouragés par des démocraties comme les notres... ça ne donne pas envie de s'abstenir ça ? :)

            je m'arrete là

            et pour info : non je ne suis pas un abstentionniste, je vote. Mais je comprend ceux qui ne vote pas.
            • [^] # Re: Et alors ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 10.

              En france, le vote blanc n'est pas comptabilisé en tant que suffrage exprimé! vote blanc ou abstention c'est quasiment la même chose.

              Aujourd'hui, oui.

              Et l'abstention étant très nettement supérieure au vote blanc, celui-ci parait négligeable. D'autant plus qu'il est très simple de ranger tous les abstentionnistes dans le clan des je-m'en-foutiste.
              Mais si les votes blancs devenaient une part non négligeable, ils auraient peut-être une chance d'être reconnus, ne serait ce que parce que la proportion de ceux qui ne choisissent personne par choix serait alors bien distinct de ceux qui ne choisissent personne par flemme.

              C'est pour ça pour que j'encourage tout le monde à voter, même si c'est pour voter blanc.
              • [^] # Re: Et alors ?

                Posté par . Évalué à -4.

                Et quand se sera le vote blanc qui passera au deuxième tour et qui obtiendra plus de 50% des voix, tu le dirige comment le pays ??

                La réponse est que ce sera le candidat de ceux qui auront votés qui dirigera, et tu l'aura dans le cul, quoi qu'il arrive tu pourra te taire et ruminer ton bultin blanc.



                Le principe est pourtant simple :
                Il y a un certain nombre de personnes qui vont se présenter, et il faut en choisir un. Quoi qu'il arrive il faut que l'un des candidat se retrouve président au final.
                De plus, tout le monde peut se présenter pour être président (évidemment c'est pas à la porté de n'importe quel branleur, mais c'est accesible à toute personne motivée tant qu'elle est un peu soutenu, et donc que ses opinions ont une portée).


                Donc la meilleur chose à faire, c'est soit de se présenter ou d'aider quelqu'un à se présenter (et voter pour lui), soit de voter pour le candidat qui te convient le mieux.
                Si tu ne choisi pas quelqu'un parmis les candidat, ça veut tout simplement dire que tu laisse les autres choisir pour toi. Si après le gouvernement ne te convient pas, tu n'a plus qu'a la fermer car tu n'a pas voulu t'exprimer.

                Voter blanc ou s'abstenir, c'est accepter le choix des autres. C'est tout, il est inutile de chercher à justifier quoi que ce soit : Si tu ne fait pas de choix, les autres le feront pour toi, et tu n'as plus ton mot à dire.



                Si aucun des candidats ne te convient, déjà c'est que tu doit avoir un problème parce qu'avec le diversité des programmes proposés, il devrait bien y en avoir un qui propose des choses qui te vont à peu près (Tu ne trouvera jamais un candidat qui collera à 200% à tes opinions, mais tu en trouvera qui auront des avis proches).
                Et si tu as un avi si différent que ça sur tout, et bien exprime toi, fait connaitre tes opinnions, et soit candidat (ou aide un candidat à se présenter pour représenter tes opinions). Là tu aura une vraie raison de t'exprimer et une vraie démarche démocratique.


                Le vote blanc ou l'absention, quoi que tu puisse dire, c'est exactement la même chose au final : tu ne t'exprime pas sur le choix qui est proposé, donc on ne te prend pas en compte.

                L'impact du vote blanc il est ou alors ??
                Si beaucoup de monde vote blanc, on saura que les gens ne sont pas content de ce qui leur est proposé....... et alors ??? Qu'est-ce qu'on peut y faire s'ils n'expriment pas ce qu'ils veulent ? Comment on peut les contenter s'ils se limitent à ne pas s'exprimer ?

                Les votes blanc et les abstentions, c'est des points de plus pour les extremistes, parce-que eux, ils vont voter sans hésiter.
                Votez blanc, votez Le Pen.
                • [^] # Re: Et alors ?

                  Posté par . Évalué à 4.

                  Si beaucoup de monde vote blanc, on saura que les gens ne sont pas content de ce qui leur est proposé....... et alors ??? Qu'est-ce qu'on peut y faire s'ils n'expriment pas ce qu'ils veulent ? Comment on peut les contenter s'ils se limitent à ne pas s'exprimer ?


                  Je n'ai pas dit que le vote blanc serait un miracle. Mais c'est déjà une manière de dire «changez tout! y'a rien qui va!".
                  D'ailleurs, je suis d'accord, un vote blanc ne dit pas ce que tu veux, il te dit que tu ne veux pas de tout ce qu'il y a devant toi.

                  La différence avec l'abstention?

                  En votant blanc, on exprime au moins l'idée de vouloir autre chose, en votant nul, on exprime rien du tout.
                  Alors deux solutions:
                  - soit on pense que les partis se foutent complètement de ce que veulent les «blancs», mais à ce moment là autant arrêter tout tout de suite...
                  - soit on se dit qu'un d'eux finira par se poser la question, ne serait-ce que pour récupérer toutes ces voix
                  Je ne suis pas dans la tête des politiques, mais je ne vois pas pourquoi je ferais des efforts pour comprendre quelqu'un qui ne veut pas parler!
                  Par contre, quelqu'un qui fait savoir qu'il est déçu par tous les programmes proposés, ben il a peut-être plus de chance d'attirer l'attention.

                  Après, on retrouve évidemment la grande difficulté pour une minorité dirigeante à comprendre ce que souhaite tout un peuple dans son ensemble.

                  Voter pour quelqu'un en qui l'on croit, c'est ce qu'il y a de mieux. Mais entre voter blanc et s'en foutre, je préfère voter blanc!

                  Je réponds ici aussi à la remarque "les manifestations aussi, c'est la voix du peuple": je ne suis absolument pas d'accord!!
                  Manifester est un droit, faire grève est un droit. Décréter que la manifestation doit aboutir obligatoirement à l'obéissance aux revendications est un principe que je qualifierais volontiers de soviétique: un ou plusieurs syndicats/associations/autre impose sa décision à l'ensemble des français!! Bonjour la démocratie!!
                  Une manifestation concernant la politique, et donc touchant l'ensemble de la population, doit, si elle est suffisamment suivie pour que ses revendications soient légitimes, aboutir à un référendum (auquel il faudra donc participer...).
                  Attention, je ne dis pas que je suis contre les manifestations, je dis que je ne tolère pas qu'une minorité impose sa loi par la force!

                  PS: Je n'ai encore jamais voté blanc, mais suivant mon opinion, quelqu'un qui ne vote jamais et qui ensuite manifeste à tout va est au mieux un anarchiste...
            • [^] # Re: Et alors ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              >>le coups du "faut respecter la démocratie car des gars sont tombés au combat pour le droit de vote" me fait pisser rire tellement la logique démagogue est évidente. Sais-tu que des gars ont également versé du sang pour les gouvernements fascistes ?

              J'avais vu ce truc là dans la BD du chat sadique copain avec le chien scato (j'ai oublié leur nom)
              • [^] # Re: Et alors ?

                Posté par . Évalué à 1.

                Maurice et Patapon de Charb. C'est un truc qu'il dit régulièrement.
            • [^] # Re: Et alors ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              L'adulte ne croit pas au Père Noël. Il vote.


              Pierre Desproges (1939 - 1988).
      • [^] # Re: Et alors ?

        Posté par . Évalué à 5.

        Surtout pas, t'es fou ?
        La société est tellement individualisée et complexe maintenant qu'il n'y a pas une seule idée positive concrète et détaillée qui puisse fédérer plus de 50% de la population.

        La seule solution c'est de fédérer tous les rejets. Toi t'es contre DADVSI, moi je suis contre la fin du Vrai journal sur Canal plus, lui est contre la peine de mort, donc on a tous les trois quelquechose en commun.

        C'est assez intéressant à observer au niveau vocabulaire :
        ... rejet .. luttes ... revers .. rejet ... retrait .. battre XXX ... rejeter YYY ... ne pas reproduire ... battre ... contre ... contre .. contre .. lutter pied à pied ... confrontation drecte ... s'engager à défaire ... débarasser ... méfaits qui s'abattent sur nous en cascade ... battre .. contester ... contrer ... s'opposer ... prendre .. moratoire ... tenir tête ... s'opposer ... résister ... en refusant ... antiXXX.... antiYYY ... antiZZZZ ... luttes
        http://www.lemonde.fr/web/article/0,1-0@2-3232,36-766175,0.h(...)

        Un vrai programme progressiste dites donc ! Assez étrangement, les poètes utopistes des lendemains qui chantent se sont transformés en authentiques réactionnaires, fondamentalement pessimistes sur l'avenir du monde, sur lequel ils projettent un regard catastrophé.
        • [^] # Re: Et alors ?

          Posté par . Évalué à 4.

          la rhétorique révolutionnaire à toujours eu un vocaulaire de lutte et de rejet.

          Mais faut pas oublier non plus qu'ils sont "pour" d'autre choses qu'on considère comme "ringard" ou fou dans notre société : comme la démocratie direct ou participative, le partage des richesses, l'autogestion, les conseils/syndicats d'ouvriers ,etc...

          biensur comme personne ne veut écouter ce qu'ils réclament, on entend que la partie "lutte" de leur programme.
      • [^] # Re: Et alors ?

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Si tu ne t'intéresses pas à la politique, n'oublie pas que la politique, s'intéresse à toi.


        Heuuu je me permets de mettre cette assertion en doute. Les personnes politiques de proximité je veux bien (maires, adjoint(e)s) mais les députés et autres énarques issus de l'ENA, tout ce qui les intéresse c'est le pouvoir et le pognon.

        J'en veux pour preuve l'intervention - ou plutôt la non-intervention - de M. Damien Meslot, député du Territoire de Belfort, dont la seule réponse à mes lettres à propos de DADVSI a été de m'envoyer un texte made in RDDV sur les "pertes" de l'industrie de la "culture" et des prospectus UMP/sarkoziste...

        Non franchement, on vit dans un pays dans lequel une révolution sanglante a eu lieu et des français se sont battus pour mettre en place une démocratie. Mais j'ai comme l'impression que "le pouvoir au peuple" ce n'est plus qu'une façade (s'il en a jamais été autrement), le commun des mortels n'a plus aucune influence sur le destin de la nation - et les "nouveaux bergers", pour paraphraser Tryo, ne pensent qu'à une chose: "un pull pour l'hiver et combler [leurs] dépenses"
        • [^] # Re: Et alors ?

          Posté par . Évalué à 4.

          Je comprends pas la phrase de la même manière.

          De toute façon, que tu t'y intéresse ou pas, la politique à un impact sur ta vie. Alors la seule façon d'avoir au moins des chances de faire pencher la balance, c'est de s'y intéresser, ou plutôt de s'y impliquer.

          énarques issus de l'ENA

          ...
          • [^] # Re: Et alors ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 3.

            Oui et on fait quoi si personne n'a ses idées ?

            Lorsque coluche s'est présenté, il recevait des menaces de mort, il a laissé tombé sa candidature lorsque son impressario a été butté (probablement un fan décu ).
            • [^] # Re: Et alors ?

              Posté par . Évalué à 2.

              De quoi tu parles exactement ?

              Tu crois vraiment que Coluche aurait été élu, et que le cas échéant il aurait transformé ta vie en un paradis ?

              J'ai du mal à voir quelque chose d'autre dans la candidature de Coluche quelque chose d'autre que symbolique. En même temps je connais pas bien l'histoire.
              • [^] # Re: Et alors ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                >Tu crois vraiment que Coluche aurait été élu, et que le cas échéant il aurait transformé ta vie en un paradis ?

                Non, je dis justement qu'il était menacé de mort et qu'il a abandonné lors de l'ASSASSINAT de son impressario A CAUSE de sa candidature.. ce n'est pas pour pleurer sur la perte d'un bon candidat, mais pour TE montrer qu'il n'est pas possible de monter une candidature CREDIBLE/POSSIBLE/MEDIATISE hors des partis au pouvoir.

                En clair des_gens (peut être des fans ?) le menacait PARCE QU'IL était candidat et qu'il balançait sec. Il suffit de revoir les interviews qu'il donnait à l'époque.
                • [^] # Re: Et alors ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  Qu'est-ce que ça prouve exactement ?
                  • [^] # Re: Et alors ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                    je sais pas réfléchis un peu . allez je vais t'aidé, on n'est jamais trop aidé dans la vie :-)

                    Que celui qui ne sort pas du sérail et qui arrive à représenter une menace politique (media+relation+parler_vrai+renommé) ne doit pas vivre.
                    • [^] # Re: Et alors ?

                      Posté par . Évalué à 1.

                      Superbe raisonnement par l'exemple. Et encore, je vais pas essayer d'aller fouiller un peu dans l'affaire pour voir de quoi il retourne exactement. Cela dit c'est vrai que les candidats qui te plairaient ne sont pas légion (et pour cause me dis-je en mon fort intérieur)
                      • [^] # Re: Et alors ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        merci monseigneur, peut être pourriez vous éclairez ma lanterne de gueux et m'expliquer avec toute votre intelligence ce qui se passa ce jour la ?

                        Soit un homme se présente en politique
                        Les journeaux en parlent et font mousser la candidature.
                        Le monsieur balance à tout va.
                        Il reçoit des menaces de mort que même la police ne veut pas prendre.
                        il continue quand même.
                        Son impressario se fait butter.
                        coïncidence ?

                        Ce n'est qu'un raisonnement par l'exemple (bouhh c'est mal ...) mais j'aimerais bien avoir ta théorie documenté (oui c'est bien ....).

                        J'en ai un autre "grossouvre va balancer à un journaliste des trucs sur mitterand et lui dit : 'de toute façon, je suis un homme mort', " ensuite, il meurt. (raisonnement par exemple, pas bien . . .) coïncidence ?

                        Corine Lepage (on aime ou pas je m'en fous) fait de la politique qui ressemblerait à de l'écologie de droite. Elle a des opinions sur plein de choses, le pétrole, les bio energies et d'autres trucs, qui en a entendu parlé ? Peut être qu'elle veut rester très discrète. ?
                        (raisonnement par exemple, pas bien . . .)
                        coïncidence ?

                        Le raisonnement par l'exemple c'est : tu laisses tomber le verre, il se casse. Effectivement, ce n'est que l'exemple, il ne te dit pas que le verre s'est cassé PARCE qu'il est tombé, seulement que ce sont 2 actes concommitant.
                        coïncidence ?

                        Non, il n'y pas de politiques qui se présentent qui me plairaient (et pour cause ? cause de quoi ? explique ta pensé ?) j'en demande des INTEGRES et porteur d'un projet d'AVENIR centré sur l'individu et politiquement possible (plus de 5% de votes).

                        Maintenant va voter pour ton moins pire,
                        va chercher le bon coté de ce texte de loi (la commission chose)
                        Va trouver des excuse pour voter pour tartuffe en 2007, puis 2012.

                        Mais cesse de me prendre pour un abrutis s'il te plait, ce n'est pas parce que je ne pense pas comme toi, que je suis dans l'erreur, ou mal comprenant, ce n'est pas parce que tu ne comprends par forcement ce que je dis que je suis un c*

                        Coluche disait : ce qu'il y a de bien avec l'intelligence c'est que chacun pense en avoir assez pour juger l'autre.
                        (raisonnement par exemple ? )

                        Mais bon, pas grave, moi au moins je ne te juge pas, tu remarqueras que je n'attaque même pas tes idées, je me contente juste de défendre les miennes, tu remarqueras en même temps, relis tout le thread, (et même tous mes posts en historiques) que je n'ai que soif d'honeteté et de justice, pauvre idiot que je suis, heureusement que tu es là pour me dispenser avec ton ton condescendant un peu de bon sens.

                        monde de merde et accepté par tellement de personnes bien pensantes qu'il perdure (peut être que ces personnes dépendent de ce monde, et donc qu'elle ne veulent pas en changer, mais c'est une autre question.)
                        • [^] # Re: Et alors ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          Corinne Lepage a été ministre de l'environnement (oui, je conaissais son nom). Si tu vas voir son blog, tu constateras qu'elle va passer dans un certain nombre d'émissions télé les prochains jours.

                          Des partis écolos de droites, je connais génération écologie, dont on a pas mal parlé quand les partis écolos ont commencés à faire parler d'eux dans les années 90 (j'étais jeune), mais qui n'a jamais vraiment décollé, contrairement aux verts. La faute des médias ? cette opinion n'engage que toi ...

                          Je te prends pas pour un abrutis, je discute juste avec un mec en ayant de toute façon l'impression de perdre mon temps parce qu'il ne changera pas d'avis quelque soit mon argumentation. Mais si d'autres sont plus réceptifs ...


                          monde de merde et accepté par tellement de personnes bien pensantes qu'il perdure (peut être que ces personnes dépendent de ce monde, et donc qu'elle ne veulent pas en changer, mais c'est une autre question.)


                          En quoi attaquer les idées de l'autre c'est une marque d'irrespect ?
                          Attaques mes idées, je me contenterai de les défendre, et ça nous changera un peu, on pourra voir ce qu'elles ont de si mauvaises pour que tu les rejettes ... Sauf si tu considères qu'elles sont tellement iniques que ça vaut pas la peine ... ou que tu n'as pas vraiment d'argumentation.

                          Et toi, tu cherche un monde meilleur, mais que fais tu pour l'améliorer, à part t'apittoyer et te dire que c'est impossible car l'actuel est trop pourri ? il serait pas temps de l'accepter tel qu'il est et de voir ce que tu veux y faire au lieu d'attendre l'impossible ? sauf si tu penses possible de faire beaucoup mieux que maintenant, et que tu en sois l'instigateur ...
                        • [^] # Re: Et alors ?

                          Posté par . Évalué à 3.

                          S'il se trouve que la mort du manager de Coluche (René Gorlin) est intervenue pendant sa campagne electorale, il s'agit bien d'une coincidence. Il s'agissait d'un crime passionel qui n'avait rien avoir avec sa candidature. On soupçonne surtout les autorités d'avoir laissé trainer l'enquête pour faire croire à Coluche qu'il aurait pu s'agir d'un crime lié à sa campagne.
                          Maintenant que Coluche ait été surveillé et ait reçu des menaces de mort anonymes, ça ne fait aucun doute.
                          Mais bon restons précis sur les faits.
                          • [^] # Re: Et alors ?

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Tiens, déja un discours plus nuancé. Je sais pas pourquoi, je m'en doutais un peu.
          • [^] # Re: Et alors ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 2.

            Regarde l'implcation de la politique dans ta vie privée :

            http://www.pcinpact.com/images/bd/news/28222.jpg

            Ca doit être pour protéger les sénateurs contre les terroristes. .
            • [^] # Re: Et alors ?

              Posté par . Évalué à 2.

              T'es pas content parce que t'as pas pu rentrer au sénat, c'est ça ?
              • [^] # Re: Et alors ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                EUH.... je vais essayer de pas être vexant, est-ce que tu comprends ce que les gens disent ?

                C'est une image que je montre pour mettre en exergue que plus la société avance, plus les corps gouvernants se protègerons par la force, car le pouvoir n'est plus représentatif de ce que les gens veulent (je ne parle pas de moi, ni de ce que je voudrais).

                Penses-tu que plus de 50% de français voulaient cette loi, avec ce que cela implique, avec tous les effets de bords ?
                Penses-tu que les politiques ne connaissent pas les implications et les effets de bords ?

                Allez soit honnête.

                Tu as l'impression parce que tu peux voter pour tartuffe-1 ou tartuffe-2 ou tartuffe-3 que tu t'exprimes et que ta voix va 'changer' le monde, parfait, si cela te permet de supporter la vie que tu mênes, la société que tu laisseras à tes enfants et l'évolution du monde, c'est génial. Ne t'embètes pas à réfléchir, continue, et lorsque un Trouduc plus abrutis que les zautres dépassera l'acceptable, dis toi qu'aux prochaines elections tu pourras voter pour son frère ou sa femme.

                Vous avez l'impression que voter fais de vous des hommes libres ? Ils votent aussi en Russie et dans tous les pays d'urss aussi. Ok, c'est moins flagrant ici que tu votes pour les mêmes, mais regarde au final, depuis 25 ans, droite et gauche alterne plus ou moins au pouvoir et au final ?
                • [^] # Re: Et alors ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  C'était pas une vraie réponse, j'avais bien compris ou tu en voulais en venir, c'est juste que je voulais te forcer à préciser ta pensée.

                  Je ne trouve rien de choquant à ce qu'on ait refusé l'entrée du sénat ou je ne sais quoi à une bande d'excités.

                  Cela dit, ça a pas donné grand chose, pas très original ta réponse, que du réchauffé réthorique, uniquement une argumentation qui d'appuie sur le rejet de DADVSI qui implique un rejet du système.

                  Ce que je trouve plus insultant, c'est la suite du commentaire, tu me prends vraiment pour un con incapable du moindre esprit critique.

                  Je pense pas que ma voix va fondamentalement changer le monde. Je n'ai pas cette prétention. Mais perso, je n'attends pas de miracle, je ne pense pas qu'on puisse par essence satisfaire tout le monde dans un système (tes intérêts sont forcément en conflit avec ceux de quelqu'un d'autre ...) En l'occurence les intérêts de l'industrie du disque, ils ont un fort impact économique, beaucoup de bénéfices, desz employés, ... On révolutionne pas tout un système économique sans casser des oeufs, dans l'hypothèse ou DADVSI passe pas et la gratuité devient la règle. Le manque à gagner, tu le trouve comment (c'est une vraie question) ? Ne me dit pas que l'argent pour la production et le reste va tomber du ciel, je te croirais pas.

                  J'attends toujours de ta part une réelle critique constructive du système et non un rejet basé sur le mécontentement des décisions qui sont prises. Tu rejettes la faute des décisions qui te plaisent pas sur le système, "les politicards", c'est oublier qu'il y a pas que la politique qui fait tourner le monde, que l'économie a une grande part dans tout ça, et que l'économie, ça se change pas comme ça, que les alternatives crédibles et viables se comptent au mieux sur les doigts d'une main.

                  En conclusion, tu crois que si on change les hommes à la tête du système pour des hommes "intègres" (je mets le intègre entre guillemet parce que je partage pas ton point de vue sur la pourriture de la totalité de la classe politique) ça va révolutionner les choses ? Et ben pas moi, la complexité du monde, des ressources disponibles, de la géopolitique, de l'opinion publique, des gens pas d'accord entre eux, pour moi ça explique en grande parti pourquoi ils sont obligés de pas toujours prendre des décisions populaires. La droite et la gauche, quoi que tu en pense, ont changés des choses ces dernières années, quoi que tu en penses, en bien ou en mal. Dans les limites de ce qu'ils ont pu faire. Parce quoi que tu en penses, des contre pouvoirs au pouvoir politique, il y en a. Et pleins.
    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par . Évalué à 1.

      Pas grave, comme d'hab', des millions de gens vont entrer dans l'illégalité
      Effectivement, cela ne changera pas grand chose, ces personnes pensaient sûrement être déjà dans l'illégalité! Ce qui était un plus à leur plaisir de télécharger des mp3 (quoi? c'était authorisé? c'est naze alors!)

      Par contre, comme il sera beaucoups plus facile de condamner des personnes pour l'exemple, on peut facilement s'attendre à des actions massives pour bien faire peur, et ça marchera... (on aura l'air moins ridicule aprés quand on leur parlera de jamendo ou de magnatune, c'est le bon coté)
    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par . Évalué à 10.

      À quand la comptabilisation des bulletins blancs ?
    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par . Évalué à 2.

      Et qu'est-ce qu'ils vont faire ces politiques de mes deux ? Coller 100000 personnes en tôle pour l'exemple ?

      Au delà du fait que je ne le pense pas non plus, surtout que la loi DADVSI s'oriente plutôt vers le racket que l'mprisonnement, es-tu sûr que cela gênerait forcément le pouvoir de mettre plein de gens en taule ?
      Regarde le système américain :
      - on laisse les chômeurs dans la pauvreté totale;
      - certains deviennent délinquants voire criminels;
      - on les met en taule dans une prison privée et au boulot pour des cacahuètes.
      Résultat : ça fait des travailleurs bon marché pour les employeurs et les propriétaires de prisons font leur beurre au passage.
      L'anniversaire de l'abolition de l'esclavage, c'était hier ? vraiment ?

      ps: eh oui, que ce soit droite, gauche, centre et verts, ce sont toujours les mêmes conn^Wpersonnes concernées par notre bien-être, pour ça que je ne vote pas...

      Je ne crois pas plus que toi que voter va vraiment améliorer les choses.
      Mais ne pas voter (et laisser ceux qui croient encore en nos politiciens mettre en place les plus pourris) est susceptible de les faire fortement empirer.
      Pour preuve le quinquennat actuel, après la victoire aux législatives de ce qui est clairement, depuis sa création même, non pas un parti politique, fût-il de droite, mais un groupe d'intérêts.

      Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 4.

      Ne pas voter te donne le droit de fermer ta gueule...
    • [^] # Re: Et alors ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Et qu'est-ce qu'ils vont faire ces politiques de mes deux ? Coller 100000 personnes en tôle pour l'exemple ?

      Et pourquoi pas? Je ne vois quasiment que des avantages:
      - ça fait autant de personnes en moins sur le marché du travail: des emplois qui vont se libérer pour des chômeurs, et des chercheurs d'emploi qui vont sortir des chiffres du chômage
      - d'ailleurs la construction de nouvelles prisons ça va faire marcher le secteur du BTP
      - nouvelles prisons en milieu plutôt rural: décentralisation!
      - inflation de l'immobilier? Des logements se libèrent!
      - ces nouveaux prisonniers accepteront sans rechigner un travail sous-payé en prison, ce qui va relancer fortement la compétitivité de nos entreprises, cocorico!
      - croyez moi qu'après ça, on ne va plus beaucoup en voir des excès de vitessee et des tapages nocturnes
      !
  • # while() { create.commission(); }

    Posté par . Évalué à 6.

    > Le Sénat s'est également prononcé pour la création "d'une autorité administrative indépendante

    Encore une commision/autorité administrative ...
    Franchement, on a d'autres choses plus importantes que "la création d'une autorité administrative indépendante" pour gérer le bordel qu'ils sont eux-mêmes entrain de créer !
    • [^] # Re: while(1) commission.create();

      Posté par . Évalué à 4.

      Seg Fault : No more resource available...

      // -----> [ ]
    • [^] # Re: while() { create.commission(); }

      Posté par . Évalué à 4.

      Ben, disons qu'avec tous les politicards qui font carrière,ils faut bien les recaser un peu.
      Alors une petite commission par ci une petite autorité de régulation par là.
      Tout le monde ne peut pas être sénateur.


      "On s'en fout , c'est nous qui paye"
  • # Ca y est, c'est fait. Le pire des scénarii vient d'avoir lieu...

    Posté par . Évalué à 10.

    Maintenant, j'en suis sûr : l'état n'a plus le pouvoir. Les manettes sont dans les mains des possesseurs de capitaux (étrangers en plus...). Rien de bien nouveau sous le soleil me direz-vous. J'en conviens. Mais cette fois-ci, c'est bien la première fois que les choses se font sans aucune retenue, au grand jour. Au nez et à la barbe du peuple, dont l'état est sensé représenté les intérêts.

    En l'occurrence, concernant ce projet de loi, le citoyen que je suis était en droit d'attendre de l'assemblée nationale et du sénat que ces institutions défendent :
    * comme pour toutes les lois, de façon générale, les intérêts des citoyens de l'état français/européen,
    * en particulier, les intérêts des artistes,
    * et rappelons-le, aussi, les intérêts du consommateur.

    Et dans la loi qui a été votée, que défend-on ? Les intérêts des gros industriels :
    * ceux des puissances informatiques (qui ne sont pas françaises, ni même européennes : cherchez une technologie de DRM du cru... il n'y en a pas). Par contre, je pense que le Champagne a du coulé à Cupertino et à Redmond (note pour les néophytes : villes des sièges sociaux d'Apple et de Micro$oft) : le petit village Gaulois que nous étions, qui revendiquait son « exception culturelle », vient de tomber ;
    * ceux des majors, qui vont pouvoir, royalement et légalement, se faire de l'or sur le dos des artistes qu'ils ont « sous leurs ailes ».

    Ah ben oui ! Parce qu'à ce sujet, il faut que je vous fasse juste un rappel (source : le magazine Challenge). Vous êtes-vous déjà posé la question de ce qu'il advenait des 99 centimes d'Euro que vous avez payé après avoir acheté une oeuvre musicale sur Internet ? Voyez donc :
    * 61 centimes vont à la maison de disque (ces bons « majors », il leur faut bien des sous pour chasser les nouveaux talents),
    * 19 centimes vont à l'Etat avec la TVA (normal... quoi que pour un pays qui dit défendre sa culture et souhaite la diffuser au plus grand nombre, ça me semble un peu fort),
    * 7 centimes vont à la SACEM (que viennent-ils faire ici eux, vu que l'artiste est payé ?),
    * 6 centimes pour le site de téléchargement (ben oui, faut bien payer les serveurs, les réseaux, etc.),
    * 1 centime pour la communication de la transaction (licence SSL ? ou autre chose ?...)
    * 1 centime pour la licence technique de gestion (DRM ?),
    * 1 centime pour la banque (ça se paye un virement sécurisé),
    * et... ben oui, vous aurez fait le calcul : reste 3 centimes pour les artistes !... en dehors des stars internationales qui vendent des millions de titres, ça ne fait pas beaucoup pour remplir la marmite. Et encore... il faut répartir ces 3 centimes à tous les membres du groupe, aux musiciens qui participent à l'enregistrement... je ne vous dis pas ce qui reste à l'auteur du texte ou au compositeur de la musique.

    J'accuse l'état, mais que dire de la presse ? On dit que « nul n'est censé ignoré les lois ». Mais avez-vous regardé le JT ce soir ? Je ne suis pas sûr que les chaînes nationales (payées avec vos impôts) fassent bien leur devoir d'information. Comment voulez-vous que le citoyen soit au courant des agissements mafieux de nos élus :
    * des tonnes sur deux enfants tués le week-end dernier. C'est horrible, et les pensées du père de 3 enfants que je suis vont aux familles... mais bon, il en meurt tous les jours des milliers, dans des conditions toutes aussi atroces, et personne ne dit rien ;
    * des tonnes sur l'affaire « Clearstream », ou comment les journalistes se tirent une balle dans le pied. En effet, voilà une « affaire » dont l'origine est justement une délation calomnieuse (notez le pléonasme) faite par un canard. Alors, on nous explique que « dire qu'untel ou unetelle est impliqué dans une magouille sans vérifier, sans attendre que la justice en ait fait la preuve, c'est pô bien du tout ». Et pile 30 secondes après, ces mêmes personnes vous disent sans aucun remord qu'étrangement, tel juge avait vu justement telle personne et aurait dit tel truc, juste 15 jours avant la « fuite » de la fameuse liste calomnieuse. De là à dire que c'est ce juge qui serait le corbeau... Encore une belle démonstration que la présomption d'innocence est un concept que bien des gens aimeraient voir appliqué de façon exhaustive dans les commissariats et les tribunaux, alors qu'il n'est même pas appliqué dans les JT. De plus, de vous à moi, ça intéresse qui cette affaire ? Les gens qui briguent les élections de 2007, certainement. Mais je n'ai pas l'impression que ça soulève les foules dans les bus, dans la rue... Au pire, ça remue encore un peu plus, dans l'esprit de monsieur tout-le-monde, les notions de « politique » et d'« homme politique » dans la boue où elles se trouvent ;
    * un autre sujet sur les essais thérapeutiques, ou comment, sous couvert de pouvoir arrondir les fins de mois de personnes ayant de faibles revenus, en leur donnant bonne conscience en leur insufflant l'idée qu'ils participent à l'élaboration de médicaments qui sauveront des milliers de gens (ce qui est parfois vrai néanmoins), des multinationales préparent des molécules qui, à défaut d'être efficaces, permettront de remplir les poches de leurs actionnaires et autres fonds de pension. Vous ne me croyez pas ? Bon, un exemple : vous avez déjà entendu parlé de la grippe aviaire (le fameux virus H5N1) ? Je n'inventerai rien : allez voir l'article de l'encyclopédie wikipedia : http://fr.wikipedia.org/wiki/H5N1. Voilà une épidémie qui a du faire au total un maximum de... : 200 morts dans le monde depuis 1997 ! Ca n'est pas drôle, mais pas de quoi paniquer. Ah, c'est vrai qu'on craint la pandémie (des fois que le virus mute...). Alors, on fait des stocks d'anti-viraux. Qui ne servent... à rien !!! En effet, relisez l'article de wikipedia : en cas de pandémie, certains anti-viraux seraient efficaces contre la grippe classique, d'autres contre la grippe aviaire, mais aucun n'a une grande chance d'être efficace contre la combinaison des deux. Alors, pourquoi stocker autant d'anti-viral (le Tamiflu) ? Et bien non, ça n'est pas parce qu'il est efficace (il aide à supporter les symptômes, mais il ne guérit pas). Je vous aide : sachez que le Tamiflu est produit (sous brevet) par... le laboratoire « Roche », groupe « Gilead », coté en bourse à environ 30'700'000 $. Ca représente un beau budget pour inciter les CHU à stocker autant d'anti-viral probablement inutile. Rq : contrairement à ce que dit un hoax qui circule sur Internet, je ne pense pas que Donald Rumsfeld (célèbre conseillé de Bush, vous savez, celui qui voyait des têtes nucléaires en Irak... il ne les a pas trouvé, mais je vous rassure, il a toujours son poste à la maison blanche – mais c'est un autre problème –) y soit pour grand chose. Avec un tel pouvoir financier, il est bien plus facile d'être le mécène des conférences et autres colloques à la Réunion. Quoi que, ironie de l'histoire, cette année, à cause d'un autre virus (le Chikungunya), les colloques ont plutôt été suivis... par visioconférence. Allez savoir pourquoi ;
    * revenons à notre JT... et sur la loi DADVSI ? Rien. Nada. Pas un mot !

    Et la suite alors ? Je la vois d'ici. Fort de ce succès (et d'autres identiques en Europe), les grands puissants de l'informatique vont pouvoir s'attaquer à un autre de leur cheval de bataille : les brevets logiciels. Malgré plusieurs tentatives honteuses de faire passer ce projet en force au niveau européen (par exemple, et utilisant une commission dont la vocation est de traiter des problèmes de... la pèche !), nul doute qu'ils vont se sentir en veine pour réessayer.

    Et qu'allons nous faire ? C'est un autre problème. Que doit-on faire quand, dans notre intime conviction, on pense que la loi est illégale ? Je vous laisse à votre conscience. Moi, comme Etienne de La Boétie (dans son discours de la servitude volontaire), je pense qu'un gouvernement n'est légitime que parce que, collectivement, on lui laisse le pouvoir. Mais rien n'est acquis ad vitam eternam... 2007 sera vite venu, et si ça ne suffit pas, si ce qui arrive ne nous apporte pas ce que nous attendons, alors, je n'hésiterai pas à être de ceux qui inventeront un autre rendez-vous. En attendant, je me demande si, 20 ans après m'être lassé de ce jeu, je ne vais pas me remettre au reverse engineering... le blu-ray et autres HD-DVD arrivent. Ca me donnera peut-être de nouvelles motivations à ce jeu...
    • [^] # Re: Ca y est, c'est fait. Le pire des scénarii vient d'avoir lieu...

      Posté par . Évalué à -1.

      désolée mais j'ai pas pu tout lire ! soit dit en passant ... le texte doit pas repasser à l'assemblé nationale pour un 3eme round ?
    • [^] # Commentaire supprimé

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

    • [^] # En un mot :

      Posté par . Évalué à 2.

      Oligarchie.

      Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

      • [^] # Re: En un mot :

        Posté par . Évalué à 2.

        plutocratie la non ?
        y a pas de pétrole /o\
        • [^] # Re: En un mot :

          Posté par . Évalué à 10.

          non, plutocratie c'est quand c'est le chien de mickey qui gouverne.

          par contre, "dingocratie", ça ne fait aucun doute.

          La gent féminine, pas la "gente", pas de "e" ! La gent féminine ! Et ça se prononce comme "gens". Pas "jante".

          • [^] # Re: En un mot :

            Posté par . Évalué à 4.

            >"dingocratie"

            De l'anglais démocrazy ?
        • [^] # Re: En un mot :

          Posté par . Évalué à 3.

          plutocratie la non ?

          "Ploutocratie" (d'où la remarque de fantome asthmatique).
          Aussi.

          L'oligarchie, c'est quand un petit groupe détient tous les pouvoirs.
          La ploutocratie, c'est quand ce sont les riches qui gouvernent.
          L'un n'exclut donc pas l'autre, loin de là...

          Suggestion de lecture : Le Talon de fer de Jack London.
          Si ses prévisions à court terme se sont avérées inexactes et que son utopie à long terme est moyennement crédible, son analyse des mécanismes de l'oligarchie est excellente et tout-à-fait d'actualité.
          À part ça, c'est un roman écrit par un bon écrivain, ça se laisse lire.

          Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

    • [^] # Re: Ca y est, c'est fait. Le pire des scénarii vient d'avoir lieu...

      Posté par . Évalué à 4.

      T'inquiète pas pour les JT de tf1.
      Le paysage médiatique est en train de vivre sa petite révolution TNT/web 2.0./3G
      pareil pour les drm. qu'ils s'étouffent avec.
      • [^] # JT

        Posté par . Évalué à 3.

        Le paysage médiatique est en train de vivre sa petite révolution TNT/web 2.0./3G

        Si c'est pour avoir 100 ou 1000 fois la voix de son maître au lieu de 5, ça ne nous avancera pas beaucoup.
        Déjà, pour la TNT, les chaînes sont aux mains des grands groupes ou du gouvernement qui les sert, donc raté. Suivant...

        Théorie du pot-au-feu : « tout milieu où existe une notion de hauteur (notamment les milieux économique, politique, professionnels) se comporte comme un pot-au-feu : les mauvaises graisses remontent. »

  • # ...

    Posté par . Évalué à 3.

    À noter que le texte veille à ce que les DRM n'empêchent pas l'accès aux oeuvres du domaine public.
    Ha ha ha.
    Sachant qu'il existe des moyens (utilisés par les editeurs de livre) pour teinter une oeuvre du domaine publique et faire que les droits d'autres s'applique, ca me fait bien marrer.


    ces mesures techniques sont réputées efficaces lorsqu'une utilisation est contrôlée grâce à l'application d'un code d'accès, d'un procédé de protection, tel que le cryptage, le brouillage ou toute autre transformation de l'objet de la protection, ou d'un mécanisme de contrôle de la copie qui atteint cet objectif de protection".

    Ca veut pas dire grand chose :
    - ca ne donne pas le niveau de trivialité de la mesure. En quoi 'echo 'drm power" > toto.drm && cat toto >> toto.drm', ne serait pas un drm efficace ?
    - comment on montre qu'elle n'est pas efficace, vu qu'avec cette loi on a pas le droit de publier de methode pour contourner ces mesures techniques ? (A moins que des qu'on publie une méthode pour contourner le drm, celui-ci est jugé inefficaces et la loi ne s'applique plus et ne sert plus à rien...)

    Peut ton se servir de cette loi pour proteger un format ?
  • # Une super-nouvelle, vraiment...

    Posté par . Évalué à 5.

    Quand je vois que de telles décisions sont prises, je me dis avec regrets qu'on s'oriente vers le pire (les faits sont là) concernant la liberté et les droits essentiels dont devrait jouir tout amateur de technologies numériques.

    L'intéropérabilité, élément clé du Logiciel Libre, est finalement l'otage d'amendements de certains politiques préférant se tourner vers la défense d'intérêts économiques (les multinationales, majors) plutôt que sociaux (le consommateur, l'utilisateur) en crachant au passage sur les efforts et le travail consacrés des années durant par des passionnés regroupés autour d'un idéal : la défense des libertés et la libre retransimission du savoir en informatique.

    N'en déplaise à ceux qui parviendront tout de même à trouver le moyen de minimiser les choses, je perçois cette décision comme un véritable coup de poignard porté aux acteurs du Libre.


    Dans la situation actuelle, je serais assez favorable (quite à être privé d'internet pendant plusieurs jours/semaines) à une initiative de grande envergure visant à couper pour une certaine durée (un minimum de 24h serait nécessaire au moins) un maximum de serveurs à base de Logiciels Libres (il est tout à fait possible par internet de coordonner une telle action), en guise de contestation vis-à-vis des sénateurs qui considèrent l'échange d'informations sans contrôle comme "nuisible".
    De plus une action de ce type permettrait sans doute de sensibiliser d'avantage un plus grand nombre de personnes à la problématique auquelle se retrouve confronté aujourd'hui le Logiciel Libre, alors que ce dernier rend bien des services sans pour autant que de nombreuses personnes/entreprises en aient conscience.

    Les opérations menées jusqu'ici se sont malheureusement avérées insuffisantes (mauvaise communication ? mobilisation insuffisante ?) toujours est-il que ce n'est pas en râlant derrière notre écrans que les choses vont évoluer ; de mon point de vue, il nous appartient d'user ou non de moyens d'actions à la hauteur de nos convictions...

    THR4K

    THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

    • [^] # Re: Une super-nouvelle, vraiment...

      Posté par . Évalué à 1.

      Je suis tout-à-fait en accord avec cette propsition. Le logiciel libre, élément de base de l'Internet, nous offre la possibilité de le défendre en l'utilisant. Coupant donc pour quelques jours un maximum de services peut provoquer un effet retentissant :)
    • [^] # Re: Une super-nouvelle, vraiment...

      Posté par . Évalué à 2.

      Je ne vois pas comment ca serait possible.

      Je n'imagine pas les dirigeants de la SNCF couper leurs serveurs Apache pour soutenir le mouvement.
      Je n'imagine pas Free faire la même chose avec son infrastructure.

      Des LLs certes mais utilisés par des entreprises qui n'ont certainement pas envie de se tirer une balle dans le pied.

      Au mieux chaque site gravitant autour du libre peut manifester son mécontentement avec un avertisssement, mais c'est déjà le cas.
      • [^] # Re: Une super-nouvelle, vraiment...

        Posté par . Évalué à 1.

        Je n'imagine pas les dirigeants de la SNCF couper leurs serveurs Apache pour soutenir le mouvement.

        En même temps quand les contrôleurs font grève (ce qui empêche la circulation des trains) je ne suis pas sûr que la direction "soutienne le mouvement"...

        Les admins peuvent donc évidemment faire de même (cela dit j'ai toujours pensé que le droit de grève n'était pas pour autant un droit de blocage, et en + à mon avis un admin qui débranche un serveur avant de partir en grève pourra probablement être viré pour sabotage ou faute grave...)
        • [^] # Re: Une super-nouvelle, vraiment...

          Posté par . Évalué à 3.

          mais rien n'empeche a l'admin de faire une redirection de 2sec sur chaque nouvelle connection avec un gros message "GREVE DES ADMINS : non à la dadvsi".
          un peu comme quand tu vas au guichet et qu'un controleur en greve te tend un tract.
      • [^] # Re: Une super-nouvelle, vraiment...

        Posté par . Évalué à 3.

        La pétition émise par eucd.info a tout de même réuni jusqu'ici les signatures de presque 165000 particuliers et plus de 900 organisations et entreprises. Ces nombreuses voix ont tout simplement été ignorées sans quoi les amendements ne seraient jamais passés, de quoi sérieusement se poser des questions quand à la souveraineté du peuple dans notre démocratie.

        Maintenant que vont faire tous ces laissés pour compte (dont je fais parti) face à DADVSI ? Et bien visiblement nous allons attendre les bras croisés qu'on continue à toujours amputer un peu plus les libertés numériques dont nous bénéficions. En effet, le risque de ne pas réagir est de voir certainement apparaître à terme d'autres amendements encore plus restrictifs.

        L'action "coup de poing" idéale serait bien sûr une suspension de 24h des serveurs qui emploient du LL -autant dire presque tous- chez les principaux FAI de l'hexagone (par ex. Free). Beaucoup d'usagers seraient mécontent bien sûr, mais cela permettrait à la fois à ceux-ci de réellement prendre conscience de l'importance qu'a pris le LL dans leur quotidien (au travail ou à la maison) et du même coup de médiatiser d'avantage l'affaire DADVSI (qui du coup passerait beaucoup moins en douce comme cela a été fait jusque ici).
        Cela étant, je suis conscient que ce type de manoeuvre relève clairement de l'utopie et que rien de la sorte ne sera entrepris, mais je ne peux pas m'empêcher de penser que c'est dommage de ne rien faire de la sorte, de ne pas êtred'avantage unis face aux types de menaces que présente DADVSI.

        On peut comprendre que les entreprises sont dans une position délicate et qu'elles n'ont pas envie de se tirer une balle dans le pied, mais dans la situation actuelle se sont clairement les sénateurs qui ont l'arme au poing et qui n'hésitent pas à tirer sur elles avec l'adoption de tels amendements. Une journée de grève serait tout à fait légitime, et si le mouvement n'est pas suivi par la direction des entreprises, rien n'empêche les admins de le faire.
        C'est à eux de choisir de défendre ou non leur outil de travail, après tout je serais bien curieux de voir la réaction de responsables d'infrastructures informatiques le jour où ils devront repasser leurs serveurs GNU/Linux ou *BSD sur du Microsoft parce que le Législateur aura décidé de considérer le LL comme illégal et inapte à garantir la protection des droits d'auteurs...

        THRAK (def.) : 1) A sudden and precise impact moving from intention, direction and commitment, in service of an aim. 2) 117 guitars almost striking the same chord simultaneously.

  • # Exit la deuxième lecture...

    Posté par . Évalué à 10.

    "Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres a indiqué qu'il n'y aurait pas de deuxième lecture à l'Assemblée les modifications ne le justifiant pas."

    (http://tf1.lci.fr/infos/multimedia/0,,3301379,00.html)
    • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

      Posté par . Évalué à 3.

      Ce qui me fait surtout marrer dans cet article c'est le fait qu'on dirait qu'il sont allé encore plus dans notre sens
      (meilleur contrôle de la gestion des droits, ajout d'exception aux droit d'auteurs)
      que du bon quoi.
      vu sous cet angle (en omettant tous les amendements retirés) il n'y a effectivement aucune raison de repasser en AN
      En tout cas on l'avait prédit que ca n'était qu'une promesse qui n'engageait que ceux qui y croyaient.

      Je ne regrette pas de ne jamais regarder le JT sur T'es Ouf One
      • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Ce qui me désole le plus: il a suffit que Vivendi envoit quelques petits CD-DVD à nos représentants au sein même de notre assemblée pour que ceux-ci retournent leur veste...

        OOOOOOOOOUUUUUUUUUUUUUUUUUHHHHHHHhhhhhhhhhhhhhhhh !
    • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

      Posté par . Évalué à 3.

      C'est quand même dingue que la constitution permette ça. L'assemblée vote un texte, le sénat ajoute/supprime des ammendements qui le dénaturent complètement et boum, c'est adopté ? A quoi sert l'assemblée ? Elle vote des ammendements qui de toutes façons finiront à la poubelle. Les institutions françaises sont quand même très proches de celles de l'Europe : La commision présente un projet de directive, le parlement l'ammende, la commission s'en fout, elle dégage les ammendements qui l'emmerdent. Si on a des institutions européenens aussi bancales c'est peut être aussi parce ce qui a servi de modèle est déjà mal ficelé.
      • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

        Posté par . Évalué à 2.

        Avec des gens qui parlent de la nécessité d'une 6ème république à gauche, au centre, et à droite, on va bien finir par y venir. Par contre, il reste à voir à quoi ca ressemblera.

        Mais au fait, cette loi DADVSI qui est plutôt mal engagée (du point de vue des LinuxFr-iens) pourra être modifiée plus tard, non? Tant qu'elle ne contredit pas EUCD...
      • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        L'assemblée vote un texte, le sénat ajoute/supprime des ammendements qui le dénaturent complètement et boum, c'est adopté ?

        Heu, non, je ne crois pas.
        Si mes souvenirs sont bons, à partir du moment où le Sénat a modifié le texte, dans le cas d'une procédure dîte en "urgence", une commission composée au moins de membres du sénat et de l'assemblée nationale doit se réunir pour trouver un compromis sur les points litigieux.

        En revanche, je ne connais pas la composition exacte de cette commission, ni la manière dont elle fonctionne... Quelqu'un peut nous renseigner ?
        • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

          Posté par . Évalué à 3.

          Il s'agit de la Commission Mixte Paritaire (CMP). Comme son nom l'indique elle rassemble en nombre egal des deputes et des senateurs. Mais l'experience montre que la CMP donne (presque) toujours raison au Senat (dommage)
    • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      >"Le ministre de la Culture, Renaud Donnedieu de Vabres a indiqué qu'il n'y aurait pas de deuxième lecture à l'Assemblée les modifications ne le justifiant pas."

      Une telle mauvaise foi alors que ce type a la majorité absolue dans les deux chambres, ça fait vraiment vraiment mal. Où est la démocratie? (Tout ça me rappelle que je ne sais absolument pas pour qui voter en 2007... aucun des candidats ne fait d'efforts pour conquérir ma voix, snif!)
    • [^] # Re: Exit la deuxième lecture...

      Posté par . Évalué à 2.

      On n'a plus qu'à tous aller pleurer sur : http://tac.bling.fr/indexsemaine.php
  • # Pour les fervant du vote . . .

    Posté par (page perso) . Évalué à 7.

    Les multinationales se comportent en france et en Europe comme ils le font dans les pays du Tiers Monde [1], en montrant leur vrai visage, non un libéralisme de marché (preuve toutes ses protections) mais un totalitarisme politique (un homme politique ne vaut que peu de fric comparé au CA de vivendi ou total ou thomson), il suffit de se rappeler de la position de roland dumas dans l'affaire des corvettes. Pourquoi les enfants des hommes politiques font leurs études à l'étranger ? pourquoi ils habitent dans d'autres pays (Maroc par exemple ?).

    Vous pouvez voter pour les nouveau princes de villes (pas les vedettes du chant) vous n'y changerez rien, TOUT est conçu pour étouffer dans une ambiance bonne enfant toute velléité de libération. Il suffit de regarder comment les personnes défendent la "démocratie" mise en place, comment ses même personnes t'expliquent que si tu ne votes pas, tu ne fais pas ton DEVOIR.
    Dans une entreprise, lorsque tu ne fais pas ton travail, on te vire, en politique lorsque tu ne fais pas ton travail, t'es riche (directement ou indirectement).

    il est aujourd'hui impossible de faire de la politique alternativement sorti des 2-3 partis de gouvernements (ump-ps-et dans une moindre mesure udf). Ils se partagent le pouvoir alternativement au gré des votes des moutons, tantôt à droite, tantôt à gauche, mais TOUS ( ou presque) restent dans le boudoir (assemblé, sénat, conseils régionaux, etc...) en attendant de pouvoir entrer dans la chambre pour forniquer.
    Donnez moi des exemples de politiques CONNUS qui ont une activité dans la société civile ? (a part sarko dans le btp pour le ravallement). Ce sont des professionels du mensonge\w discours.

    Tantôt au commerce extérieure (à négocier des accords internationnaux qu'ils ne comprennent pas et dont les implications verront le jour lorsqu'ils ne seront plus au pouvoir)
    Tantôt à la santé (à casser un système par des réformes successive inutiles et dangereuses -lorsque la sécu a renfloué manutant, ok c'était un malade, mais ceux qui l'ont fait sont de grands malades).
    Tantot à la justice pour pondre des réformes pour foutre en tôle plus rapidement le mec qui manifeste (lisez le blog d'Eolas sur les interpellation pendant les grandes manifs) ou se voter des amnisties larges.
    Tantôt au transport pour voter une enième taxe sur le truc qui devient poluant d'un seul coup, mais t'as quand même pas le droit de mettre de l'huile dans ta voiture, même si ca pollue pas).
    Tantôt à l'éducation à se branler (masturbation intellectuelle avec des réformes (méthode globale, tronc commun à 16 ans, formatage de la pensé et présentation orientée de l'histoire etc. . .) alors qu'ils n'arrivent pas à avoir 100% des gens qui savent juste LIRE en 6éme. Normalement la lecture est pratiquement acquise en CE1.

    Lorsque tu sais que l'homme politique (à cause de cette impossibilité d'exister hors les grands partis) est +ou- obligé de suivre la ligne du parti (certains l'ouvrent mais rentrent vite dans le rang) et qu'ils passent alternativement par toutes les fonctions (ministre : exécutif, député : législtatif, garde des sceaux : judiciaire, responsable (ou en relation avec les responsables) des grandes entreprises d'état ou non : économique), cela fait bien longtemps que le partage des pouvoirs n'existe pas. et que nous n'avons plus aucune représentativité dans les institutions actuelles.

    Ce texte de loi\w\w\w torchon voté n'a aucune légitimité naturelle, cela ne protège personne (artistes/consommateurs) mais cela assoit des monopoles de truands. Je ne vois pas quel intéret de ce texte à part permettre à apple de 'vérouiller' son ipod et donc de rendre esclave les artistes qui veulent être sur I-merde (en plus 3 cts sur 99cts, ca vaut même pas la peine d'y être)

    Le problème de notre système politique c'est qu'il n'est plus du tout adapté à la société actuelle, son fondement a été écrit lorsque les 'partis' politiques était des outils de travail et de reflexion et non des machines markéting, lorsque le monde de l'entreprise était florissant et en croissance (donc il n'était pas besoin de faire de l'intensif, l'extensif suffisait - maintenant, il faut rationaliser pour gagner plus), lorsque l'internationalisation des échanges était frémissant (donc pas besoin de controler ceux qui négociait avec le Monde entier).

    Hors la société actuelle à bien évoluée, et il faut controler les partis politiques et plus les hommes, il faut scinder ces grands corps qui font obstacle au système REPRESENTATIF car la personne pour laquelle tu as votée ne te représente pas, elle représente SON parti politique (de toute manière c'est ce même parti qui te l'a présentée & hors ces partis pas d'espoir).

    Je n'ai pas de réponse. si : le NON vote car le vote n'est qu'illusoire, à moins de voter pour ceux qui ne sont pas dans ce système (il ne reste QUE les extrèmes ou les exclus : lcr, comuniste, chasse peche, clown tristes etc..). On peut se consoler en disant je vote pour le moins pire : c'est le même rapport qu'entre la masturbation et le rapport sexuel : ca soulage, sa détend, tu as l'impression d'être acteur c'est moins pire que l'abstinence mais au final t'as pas baisé, tu t'es juste branlé.

    Je suis dégouté et j'attends avec impatience le film de 2007 (un spectateur attentif), je crois que les dialogues vont être assez comique, ce sera peut être un film muet : chez nous c'est bien, chez les autres c'est mal. C'est quoi mon programme ? le programme socialiste bien sûr (dixit ségolène).

    hervé

    [1]Pour le nouveau zonage, l'europe passe de la zone US à la zone AFRIQUE
    • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

      Posté par . Évalué à 6.

      Tu te fais une drôle d'idée de la politique. Je crois que tu confonds deux choses :

      D'une part, la politique qui est la recherche de solutions aux problèmes quotidiens du pays/de la région/du département/de la commune, et là, il y a plein de gens (de droite et de gauche confondu) qui travaillent tous les jours pour que tu puisses vivre sans te poser trop de questions : tu t'es jamais demandé pourquoi ton robinet coulait toujours, pourquoi ta route était toujours en bon état, ...

      D'autre part, le spectacle people quotidien complètement déplorable qui passe sur toutes les chaînes à 20h. Si tu entends ne serait-ce qu'une idée émerger dans un reportage, le journaliste se sera probablement trompé dans ce qu'il voulait faire. Par contre, savoir que Voynet a couché avec Cochet, que Sarkosy sodomise Villepin tous les jours, ça oui, on l'entends... mais on s'en fout.

      La politique, la vraie, c'est celle qui a lieu tous les jours partout en France, va assister à une réunion de ton Conseil Municipal, la plupart sont publics, va voir comment ça se passe vraiment. Et surtout, éteins ta télé...
      • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

        Si je vais te répondre :

        l'eau coule à mon robinet parce que je PAIE,[ et même très cher car les politiques ont magouillés avec les general des eaux (qui a changé de nom pour vivendi juste à cause de l'image de merde et de truands qu'ils avaient, le nom à changé mais les truands restent)]

        Apprends que par chez moi la route n'est pas en bon état parce que le CG ou CR ou autre s'en fout parce qu'il n'y a pas assez d'ELECTEUR pour justifier une intervention.

        Réunion de mon conseil municipal ? j'ai fais la réunion concernant le zonage d'assainissement au sein de ma commune, était présent une responsable d'un commité départemental de l'eau et une boite privée. Ils ont passé un power point de merde à 2 balles qui expliquait les différents mode de raccordements (individuel et collectif). Ils ont expliqué qu'il fallait absolument faire un assainissement car l'eau des ruisseaux était polluée. (?)

        Effectivement dans le centre du village passe la route Paris Amiens et effectivement l'eau du ruisseau doit être pollué par des HYDROCARBURES et cette eau disparait dans le jardins des gens car il n'y a pas d'assainissement public. Ils pourraient le faire, si c'est important ?
        En même temps, ils proposent une aide à l'assainissement privé SI plus de 80% des gens signent : pour mettre la bonne ambiance.

        Si la politique c'est celle de ma mairie, pourquoi se faire chier avec des sénateurs et des députés ? Tu peux te consoler en pensant cela, mais au final, ce que ton Maire pourra faire, cela va dépendre de la loi voté par le député/conseil général/conseil régional, ces même gens qui sont politisés à mort.
    • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

      Le jour ou tu nous donneras des solutions concrètes pour améliorer (remplacer?) le système actuel, je commencerai à te lire.
      Désolé, mais c'est pas évident de concevoir un système qui marche bien si on prend en compte que les gens sont pas honnêtes et cherchent régulièrement leur propre intérêt.
      Si on considère l'histoire, je sais pas ce que t'en penses, mais il me semble que le système politique actuel a du bon.
      • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

        Posté par . Évalué à 5.

        le systeme actuel a été crée pour un president fort, et integre le Gal de Gaulle, j'ai apris recement qu il payait ses timbres pour son courrier personnel ! Ce Gal n'a helas pas pensé que les génerations futur abuseraient du systeme et que des hommes elus par les francais feraient ce que nous voyons.

        aujourd'hui quel homme politique ne tape pas dans la caisse pour ses besoins personnel ? meme minime ? ou est la transparence ? je cherche encore l'appel d'offre de RDDV pour les 180 000 euros pour un site internet.

        comme tous systeme génial il suffit que les acteurs soit mauvais pour corrompre la realité du système.
      • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

        Posté par (page perso) . Évalué à 4.

        Oui,

        Tu veux une solution concrète ? Facile : tu prends tous les gens ayant un mandant electif, tu fais une enquête remontant à 30 ans en arrière sur la participation à la vie politique et tu recenses les contournement/détournement de la loi (dans le cadre du mandant electif (pas le pv de stationnement), si il y a triche, abus, contournement, favoritisme, ... 30 ans de taules, inéligibilité à vie et amende de 10 fois le montant détourné (ou l'avantage acquis) avec report sur les descendants en cas d'insuffisance.

        Si les personnes décident de leur propre gré de quitter le milieu politique : inéligibilité à vie, récupération d'une partie de l'argent (a négocier) et amnistie.

        Pas de prescription, pas de passe droit. Cela créerait un bon appel d'air de jeunes.

        Pour tous ceux qui entre dans la politique, même punition. Il ne resterait QUE ceux qui veulent oeuvrer pour le pays.

        Cela ne devrait poser de problèmes à personnes, puisque les 'pourris' sont tellement peu qu'on ne le verrait même pas. :-)
        • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Bon.

          Alors déjà:
          avec report sur les descendants en cas d'insuffisance.
          C'est quoi cette conception du droit??? Je vais même pas en discuter, tellement c'est ridicule.

          Cela créerait un bon appel d'air de jeunes.
          Qui va vouloir se lancer dans le système avec une insécurité juridique pareille?

          Mais surtout: ton système suppose une justice honnête, et non manipulable.
          Qu'est-ce qui va empêcher les partis de monter des affaires contres leurs adversaires?
          Regarde l'affaire clearstream par exemple: si la manipulation avait réussi, avec ton système, sarko serait en taule pour trente ans. Enfin ça te ferait sans doute plaisir, mais mettre un gars en taule pour quelque chose qu'il n'a pas fait, qui qu'il soit, c'est mal, point.

          Bref, je maintiens que tu n'as pas l'ombre d'une solution. Je pense (mais là je peux me tromper) que pour améliorer le système il faut rentrer dedans et essayer de comprendre qu'il marche. A mon avis, il est pas si pourri que ça, il suffit de regarder les autres systèmes que l'histoire à connue pour s'en rendre compte.
          • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

            Posté par . Évalué à 4.

            Regarde l'affaire clearstream par exemple: si la manipulation avait réussi,
            Sachant que dans cette affaire on ne sait pas vraiment qui manipule qui, réussir a tirer des conclusions aussi hatives tel que sarko en prison pour trente ans si gnagnagna (pourquoi pas perpet pendant qu'on y est...)
            • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

              Posté par (page perso) . Évalué à 2.

              Certes, mais c'était un exemple: peu importe qui manipule qui, l'idée c'était de montrer que la justice est manipulable et qu'on ne peut donc pas lui faire confiance à 100%. Il faut accepter qu'il y aura toujours de la corruption quel que soit le système, et faire ce qu'on peut pour la limiter; ce qui est fait en grande partie dans le système actuel à mon humble avis.
        • [^] # Re: Pour les fervant du vote . . .

          Posté par (page perso) . Évalué à 3.

          J'ai oublié un truc:

          Pour tous ceux qui entre dans la politique, même punition. Il ne resterait QUE ceux qui veulent oeuvrer pour le pays.

          Comme beaucoup, tu ignores la complexité de la psychologie humaine. Le monde n'est pas divisé entre "ceux qui oeuvrent pour le pays" et "les mauvais".
          Aussi, parfois, le système rend très tentant de contourner la loi, et pas forcément pour de mauvaises raisons. Réfléchis bien: tu es sûr que tu contournes jamais la loi? C'est pareil pour les politiques.
  • # DADVSI et vente liée

    Posté par . Évalué à 4.

    Quid de la vente liée? Bien que la question puisse paraître inapropriée sur le sujet du DADVSI, on peut aussi se poser la question du résultat du débat sur la vente liée. En effet effet que va nous apporter le DADVSI ?? Quel va être l'intérêt de proposer un PC sans OS (voire avec un OS alternatif) si on ne peut pas utiliser celui-ci pour des applications multimédia comme écouter de la musique ou regarder un film ??

    Ceci ne va-t-il pas nuire à la vente de PC sans OS ou avec Unix/Linux ? Voire même cela ne va-t-il pas freiner l'expansion du LL auprès du consommateur lambda qui souhaite pouvoir le soir se matter un film sur son PC parce que le choix télévisuel est plus que médiocre ?
    • [^] # Re: DADVSI et vente liée

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Pas grâve ! Tu pourras toujours acheter Fenetre Vista et mater des blueray HDdvd et tout le tzouin tzouin DRMizé.

      Linux ? A quoi bon c'est pas viable commercialement de toute façon (qu'ils disent).

      Le pire dans tout ça c'est que cette magouille politoco financière se fait sous le nez de tout le monde sans aucune retenue, je suis dégoûté (et bien content d'être Suisse pour l'instant)...

      Vivendi cay le mal résiliez votre abo Canal+ !!!
  • # Il faut peut-être relativiser l'impact de la loi.

    Posté par . Évalué à 3.

    C'est sûr que c'est une importante défaite pour le logiciel libre en France. Après est-ce une importante défaite pour le logiciel libre en général ? Il faut aussi penser que l'une des motivation majeures du libre est que ce qui est produit quelque-part dans le monde et mis sous licence libre devient utilisable pour le reste de la planète. Bien plus que la charité à la Bill Gates et à l'instar du commerce équitable , le logiciel libre est un atout majeur et durable pour les pays en voie de développement. Cette loi me motive encore plus justement. La France est sous contrôle de grosses multinationales avec une population en proie aux doutes sur ses hommes politiques, ses institutions et sa démocratie. D'accord, mais la France n'est pas qu'un gouvernement. L'administration américaine est critiquable mais libre doit beaucoup aux développeurs de ce pays.

    Sans le libre, la libreté sur Internet est illusoire. Il faut donc peut-être arrêter le nombrilisme et l'autoflagélation et mettre encore plus la main à la pâte. Après tout, on ne travaille pas que pour les citoyens français qui pour la plupart s'intéressent plus aux dates de vacances, à la nouvelle star, qu'à l'humanisme d'Internet. Il faut donc continuer à développer du code et de la doc de qualité. Il faut mettre en avant les avantages du libre. Il faut jouer sur les performances, faire tourner Linux et les applis bureautiques sur des machines de moins en moins puissante. Faciliter encore plus l'utilisation et notamment sur la mise en place des systèmes d'information des petites entreprises, par exemple. Si ça devient illégal en France, d'autres pays en ont besoin.

    De plus, les utilisateurs ne sont pas prêt à prendre des risques pour des questions politiques (ce qui normal, on se trompe quasiment toujours en politique). Le libre ne s'imposera que par les voies classique du marché de l'informatique. Il faut donc travailler et travailler encore si on veut qu'Internet ne devienne pas une bombe anti-démocratique.

    D'autre part je pense que cette loi peut avoir des effets positifs sur la prise de conscience de certains artistes. De plus, cela ouvre grand la porte aux voies de production alternative (musique libre ou gratuite par exemple) qui sont aujourd'hui noyé par le téléchargement illégal.
  • # La france est-elle toujours une démocratie ?

    Posté par . Évalué à 5.

    Malgré le respect (relatif) des procédures techniques de légifération concernant la mise en place des lois DADVSI, on peut noter que l'esprit de la constitution a été absolument baffoué en se servant d'astuces techniques de procédure, démontrant à mon avis un espèce d'énorme bug législatif, ironiquement une sorte de contournement de mesures de légifération ;)

    Comment peut-on alors que l'assemblée vote initialement la licence globale se retrouver avec un texte aussi liberticide représentant uniquement les interets des multinationnales du divertissement ?
  • # lol

    Posté par . Évalué à -5.

    vous me faites tous rire à déblaterer, comme si celà aller changer qq choses

    et comme diraient certains: "WE'RE FUCKED UP"
  • # Lire toute la loi....jusqu'au bout

    Posté par . Évalué à 1.

    Oserai je ??? Osons...

    Oui il est vrai le principe d'intéropérabilité a disparu. Mince alors, est-ce que ça veut dire que nos amis les MS, Virgin et compagnie vont pouvoir ce qu'il veulent. Serai-je enfermé dans un environnement propriétaire et fermé ? Que nenni ...
    Il semble en effet que certains n'aient lu de la loi que l'article modifié par le Sénat, sans descendre un peu plus bas.
    Je continue donc la lecture, et en tant que je juriste (que je suis), j'esssaye d'interpréter les termes. Que lis-je plus bas ? :

    "« Art. L. 331-5-1. – L' Autorité de régulation des mesures techniques visées à l'article L. 331-5 veille à ce que les mesures techniques n'aient pas pour conséquence, du fait de leur incompatibilité mutuelle ou de leur incapacité d'interopérer, d'entraîner dans l'utilisation d'une ½uvre des limitations supplémentaires et indépendantes de celles expressément décidées par le titulaire d'un droit d'auteur sur une ½uvre autre qu'un logiciel ou par le titulaire d'un droit voisin sur une interprétation, un phonogramme, un vidéogramme ou un programme.

    « Art. L. 331-5-2. – Tout éditeur de logiciel, tout fabricant de système technique et tout exploitant de service qui souhaite assurer l'interopérabilité des systèmes et des services existants peut demander à l'autorité de favoriser ou de susciter une solution de conciliation, dans le respect des droits des parties, pour obtenir du titulaire des droits sur la mesure technique les informations essentielles à l'interopérabilité.

    « On entend par informations essentielles à l'interopérabilité la documentation technique et les interfaces de programmation nécessaires pour obtenir une copie protégée d'une reproduction protégée par une mesure technique et une copie protégée des informations sous forme électronique jointes à cette reproduction.

    « L'autorité peut recueillir l'avis de l'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes lorsque le litige peut avoir un impact sur l'interopérabilité des réseaux et des services de communications électroniques relevant de la compétence de cette dernière. L'Autorité de régulation des communications électroniques et des postes rend son avis dans les trente jours.

    « Le procès-verbal de conciliation dressé par l'autorité précise le format dans lequel sont délivrées ces informations essentielles, dans des conditions équitables et non discriminatoires et moyennant une rémunération appropriée. Il précise les engagements pris par le bénéficiaire pour garantir la préservation de l'efficacité et de l'intégrité de la mesure technique, ainsi que le respect des conditions d'accès et d'usage du contenu protégé défini par les titulaires de droits.

    « Le titulaire des droits sur la mesure technique ne peut imposer au bénéficiaire de renoncer à la publication du code source et de la documentation technique de son logiciel indépendant et interopérant que s'il apporte la preuve que celle-ci aurait pour effet de porter gravement atteinte à la sécurité et à l'efficacité de ladite mesure technique.

    « Le procès-verbal de conciliation a force exécutoire ; il fait l'objet d'un dépôt au greffe du tribunal d'instance.

    « À défaut de conciliation, l'Autorité de régulation des mesures techniques, après avoir mis les intéressés à même de présenter leurs observations, prend une décision motivée de rejet de la demande ou émet une injonction prescrivant, au besoin sous astreinte, les conditions dans lesquelles le demandeur peut obtenir l'accès aux informations essentielles à l'interopérabilité et les engagements qu'il doit respecter pour garantir l'efficacité et l'intégrité de la mesure technique, ainsi que les conditions d'accès et d'usage du contenu protégé. L'astreinte prononcée par l'autorité est liquidée par cette dernière.

    « Ces décisions, ainsi que le procès-verbal de conciliation, sont rendus publics dans le respect des secrets protégés par la loi. Elles sont notifiées aux parties qui peuvent introduire un recours devant la cour d'appel de Paris. Le recours a un effet suspensif.

    « Le président de l'Autorité de régulation des mesures techniques saisit le Conseil de la concurrence des abus de position dominante et des pratiques entravant le libre exercice de la concurrence dont il pourrait avoir connaissance dans le secteur des mesures techniques. Cette saisine peut être introduite dans le cadre d'une procédure d'urgence, auquel cas le Conseil de la concurrence est appelé à se prononcer dans les trente jours ouvrables suivant la date de la saisine. Il peut également le saisir pour avis de toute autre question relevant de sa compétence. Le Conseil de la concurrence communique à l'autorité toute saisine entrant dans le champ de compétence de celle‑ci et recueille son avis sur les pratiques dont il est saisi dans le secteur des mesures techniques. »"

    Mince alors... qu'est-ce que ça veut dire ce charabia ?

    ça veut dire deux choses :

    1) On va avoir un structure de l'Etat, du même type que l'ARCEP (l'RCEP, jeune padawan, c'est l'autorité qui te permet, par sa régulation du marché, de t'abonner à un autre opérateur que Wanadoo pour internet et Orange pour ton mobile...) pour assurer l'intéropérabilité des logiciels et des formats...
    2) L'autorité de régulation a de très très gros pouvoir en matière d'intéropérabilité (elle peut prononcer une astreinte à l'encontre du méchant récalcitrant - une astreinte est une somme d'argent à payer soit pour un certain nombre d'infraction, soit pour un certain nombre de jours pendant lesquels l'infraction n'est pas corrigée). Si tu as lu tout le texte, ce que j'espère, jeune Padawan, on parle de code source, et le fait que le titulaire des DRM, ne peut imposer à l'éditeur du logiciel de mettre à disposition son code source, que 'il démontre à l'autorité que cela porterait gravement atteinte à l'efficacité de la protection.....preuve étant acceptée ou rejetée par l'autorité...


    Youpi !!! Avant j'avais un texte, interprétable, représentant un protection relative, parce que malléable et devant être appliqué par un juge (pas forcément pro logiciel libre).. et maintenant un copain super fort, qui s'appelle Autorité de régulation des mesures techniques de protection, qui va assommer tous les méchants qui veulent m'empêcher de faire des logiciels libres intéropérables avec les formats DRM... c'est pas chouette ça ???
    • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

      Posté par . Évalué à 3.

      Je reprend les textes, bien qu'étant pas juriste je vois plusieurs chose
      1°) Si quelqu'un croit que l'autorité des régulations des mesures techniques va faire quoi que ce soit pour un dvp de ll...
      2°) que la phrase 'Le titulaire des droits sur la mesure technique ne peut imposer au bénéficiaire de renoncer à la publication du code source et de la documentation technique de son logiciel indépendant et interopérantque s'il apporte la preuve que celle-ci aurait pour effet de porter gravement atteinte à la sécurité et à l'efficacité de ladite mesure technique' interdit de fait tout utilisation dans un ll, la preuve que ca porte atteinte à la mtp est immédiate vu qu'on peut modifier le code source, et par conséquent accéder directement au flux non chiffré, ce que dosi interdire la mtp ...
      3°) enfin la partie 'peut demander à l'autorité de favoriser ou de susciter une solution de conciliation, dans le respect des droits des parties, pour obtenir du titulaire des droits sur la mesure technique les informations essentielles à l'interopérabilité.'
      signifie qu'on va devoir payer pour accéder aux spécifs, comme d'hab ...

      Donc amha on peux implémenter un truc
      1°) que si on fait un logiciel proprio
      2°) que si on a du fric .
      Bref rien de nouveau sous le soleil
      • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

        Posté par . Évalué à 2.

        >1°) Si quelqu'un croit que l'autorité des régulations des mesures >techniques va faire quoi que ce soit pour un dvp de ll...

        J'aimerai un développement argumenté me démontrant le contraire

        >la preuve que ca porte atteinte à la mtp est immédiate vu qu'on peut >modifier le code source, et par conséquent accéder directement au >flux non chiffré, ce que dosi interdire la mtp ...

        L'idée n'est pas d'intégrer le code source des Mesures techniques, mais leurs api : les DRM sont alors des modules...s'ils ne sont pas présent, on ne peut tout simplement pas lire le fichier. Si on modifie le code source pour enlever la référence à la mesure technique, on s'interdit toute lecture du fichier.

        >la preuve que ca porte atteinte à la mtp est immédiate vu qu'on peut >modifier le code source, et par conséquent accéder directement au >flux non chiffré, ce que dosi interdire la mtp ...

        ça n'est dit nul part : la conciliation ne porte pas forcément sur un prix ou une rétribution, mais sur des conditions d'utilisation des spécifs...
        • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

          Posté par . Évalué à 4.

          J'aimerai un développement argumenté me démontrant le contraire
          tu veux parler des nombreuses commissions qui n'ont que faire d'un individu et ne prete attentions aux demandes que quand elles viennent de groupes un tant soit peu puissant ou de personnes assez particulière ?
          Par exemple l'organisme qui répertorie toutes communicatiosn publiques, on ne peux accéder aux matériaux que si l'on est un chercheur thésard toussa ....
          Ou plus simplement une partie de nos députés ...
          Je pense que je suis pas le seul a avoir envoyé quelques lettres a mes députés et ne jamais avoir recu de réponses.
          Ou encore le BSA , qui pourtant était acrrédité par le tribunal pour vérifier l'illégalité des licences des logiciels dans certaines unif, je leur aient envoyé un mail et aucune réponse....
          Ca alors, mais la ca va être totalement différent et ils vont porter une attention toute particulière aux demandes individuelles...
          Perso , j'y crois pas une seconde .



          L'idée n'est pas d'intégrer le code source des Mesures techniques, mais leurs api : les DRM sont alors des modules...
          Ce qui bloque a nouveau toute utilisation dans le ll, tout le monde ne veut pas forcément utiliser du code lgpl pour pouvoir utiliser un module proprio ...
          Sans compter le sempterinelle problème du proprio (quel architecture supporté, que faire si ils décident de changer l'api comme ca etc....).
          Si on décide d'utiliser GNU/Linux pour des raisons philosophique , c'est pas pour accepter un module proprio parce que le sénat a décidé que eux étaient meilleur en info que tout le monde et pouvait décider de la facon de vivre de tout un chacun !


          Si on modifie le code source pour enlever la référence à la mesure technique, on s'interdit toute lecture du fichier.
          Si le code source est disponible, la mesure de vérification du code source aussi.
          Conclusion tu l'as dans le baba ...


          ça n'est dit nul part : la conciliation ne porte pas forcément sur un prix ou une rétribution, mais sur des conditions d'utilisation des spécifs...
          Et qui crois que ms/real player va livrer les specifs de ses drm
          1°) sans nda (pour pouvoir etre implémenter en gpl)
          2°) sans royalities.

          Perso j'y crois pas une seule seconde, et je suis pas le seul.
          Apres la lcen, la loi sur le terrorisme qui permet aux flics d'acceder aux logs sans passer par un juge, la facon dont est passé la dadvsi en s'asseyant sur le vote des députes (pour la licence globale) j'ai énormément de mal a croire qu'ils vont vouloir "notre bien" , je sais pas pourquoi ...
          • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

            Posté par . Évalué à -1.

            "Si on décide d'utiliser GNU/Linux pour des raisons philosophique , c'est pas pour accepter un module proprio parce que le sénat a décidé que eux étaient meilleur en info que tout le monde et pouvait décider de la facon de vivre de tout un chacun !"

            Libre à toi d'utiliser Linux pour des raisons philosophiques, mais ça n'a rien à faire avec le droit, et on ne va pas modifier obliger des entreprises qui ont une très grosse place sur le marché, sous prétexte que certains n'ont pas la même philosophie commerciale qu'eux.
            L'idée de la loi c'est de permettre qu'une économie du logiciel permette l'existence de deux modèles : le proprio et le libre. Le sempiternel débat philosophique proprio vs/l ibre n'est pas l'affaire du Parlement

            "Ce qui bloque a nouveau toute utilisation dans le ll, tout le monde ne veut pas forcément utiliser du code lgpl pour pouvoir utiliser un module proprio ..."

            J'ai beau aimer beaucoup la GPL, je n'ai qu'une réponse : tant pis pour eux. L'idée du modèle unique a déjà fait des dégâts dans l'histoire, je ne vois pourquoi on devrait encore nous l'imposer en matière de logiciel. Si la GPL ne convient pas, on en trouve une autre qui convient mieux et c'est tout.


            "Et qui crois que ms/real player va livrer les specifs de ses drm"

            La commission européenne...

            "Je pense que je suis pas le seul a avoir envoyé quelques lettres a mes députés et ne jamais avoir recu de réponses.
            Ou encore le BSA , qui pourtant était acrrédité par le tribunal pour vérifier l'illégalité des licences des logiciels dans certaines unif, je leur aient envoyé un mail et aucune réponse...."

            Ce type de structure est avant tout destiné aux entreprises pas aux individus (si un député ne t'a pas répondu, prend un rendez vous, téléphone je sais pas...mais ne fait retomber la faute sur le système). Pour cela il suffit de demander à un avocat. Si la licence est illicite on intente une action. Nous sommes 63 Millions de français : tu imagine si tout un chacun envoyait des questions préjudicielles à tous les tribunaux de France et Navarre....
            • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

              Posté par . Évalué à 3.

              Libre à toi d'utiliser Linux pour des raisons philosophiques, mais ça n'a rien à faire avec le droit, et on ne va pas modifier obliger des entreprises qui ont une très grosse place sur le marché, sous prétexte que certains n'ont pas la même philosophie commerciale qu'eux.

              Ah donc une entreprise a le droit de faire ce qu'elle veut, mais un particulier n'as meme pas la liberté de choisir son système ?
              Et tout ca sous pretexte de la loi ?
              J'aimerais pas que tu réecrive le code pénal alors...

              Ce type de structure est avant tout destiné aux entreprises pas aux individus (si un député ne t'a pas répondu, prend un rendez vous, téléphone je sais pas...mais ne fait retomber la faute sur le système).
              Un député destiné avant tout aux entreprises ? Mais on se fout de qui ?
              les organisations étatique destinée avant tout aux entreprises donc ne répondent pas aux demandes individuelles ? drole de conceptions, et on aura EXACTEMENT le meme probleme avec ta superbe autorité de régulations qui sera destinée 'avant tout aux entreprises' ...

              tu imagine si tout un chacun envoyait des questions préjudicielles à tous les tribunaux de France et Navarre....
              Tiens, les tribunaux appliquent une politique agressive, fausse et mensongère . Les tribunaux font des mails et de la pubs pour dire qu'il faut respecter les licences et que sinon ils viendront ?
              Donc eux ils ont le droit de te faire chier etc... mais toi tu n'as meme pas le droit de poser une questions alors qu'ils indiquent "nous sommes a votre disposition pour toute questions" ?

              Et ensuite tu viens nous dire que les amendements du sénat on n'aura jamais pu rever mieux ?




              "Et qui crois que ms/real player va livrer les specifs de ses drm"

              La commission européenne...

              Quoi la commission européenne ?
              Je te ferais remarquer qu'on a tjrs aucune API , et qu'elle ne concernait pas les drm , mais c'est pas grave mélangeons les torchons et les serviettes...
              La commission europeene demande les API de windows pour lutter contre la position dominante de l'OS , pas des drm...

              L'idée du modèle unique a déjà fait des dégâts dans l'histoire, je ne vois pourquoi on devrait encore nous l'imposer en matière de logiciel. Si la GPL ne convient pas, on en trouve une autre qui convient mieux et c'est tout.
              visiblement tu n'as meme pas compris l'idée sous jacente. Le problème n'est PAS la gpl.
              Le problème est de NE PAS POUVOIR CHOISIR SA LICENCE DANS LAQUELLE ON VEUT DEVELOPPER.
              C'est plus clair en gros ?
              Mais bon visiblement tu trouve normal qu'une entreprise impose tout ce qu'elle veut parce que c'est une entreprise, et que nous, étant des individus on a que se la fermer....
              Bel exemple pour le libre...
              • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

                Posté par . Évalué à 0.

                Il veut troller ? trollons...

                Ah donc une entreprise a le droit de faire ce qu'elle veut, mais un particulier n'as meme pas la liberté de choisir son système ?

                Jamais dit ça, j'ai juste dit qu'il ne fallait pas mélanger philosophie et droit positif, parce que c'est un mélange explosif, qui justement tue les libertés. Ensuite, il est assez rare qu'un système entier soit concerné par les drm, mais seulement certains logiciels, comme des logiciels multimedias par exemple. Ce que je dit aussi, c'est qu'il existe des entreprises qui ont tous misé sur un certain modèle. Ces entreprises font d'énormes bénéfices (et donc payent beaucoup d'impots) et emploient des milliers de salariés, et je ne voit pas pourquoi on leur demanderait de modifier comme ça leur modèle économique, juste pour quelques individus, ce qui risquerait de les destabiliser (tout le monde ne s'appelle pas Sun) et d'entraîner des réactions en chaîne aussi désastreuses les unes que les autres....

                Un député destiné avant tout aux entreprises ? Mais on se fout de qui ?

                Je ne parlais justement pas des députés, puisque je t'ai conseillé de l'appeler directement et de prendre rendez vous avec lui, s'il ne répond pas à tes courriers (postaux j'espère, tout le monde n'est pas encore accro à la boite mail). Et puis un député c'est comme tout le monde, ça ne dispose pas d'un temps illimité, alors autant se constituer en personne morale comme une association non ?

                les organisations étatique destinée avant tout aux entreprises donc ne répondent pas aux demandes individuelles ? drole de conceptions, et on aura EXACTEMENT le meme probleme avec ta superbe autorité de régulations qui sera destinée 'avant tout aux entreprises' ...

                Bah il me semble que ce sont les premières concernées. Jusqu'à présent ce sont elles qui soutiennent l'Etat (dois-je te rappeler la part de l'impot sur le revenu dans le budget de l'Etat ?); et puis en principe, ce sont des entreprises, ou des personnes morales qui développent les logiciels, pour les vendre. Ensuite, rien n'interdit de se constituer en association pour réaliser un recours pour demander les API, mais un individu.................................................seul..................................... désolé mais il ne fait pas le poid...

                Tiens, les tribunaux appliquent une politique agressive, fausse et mensongère . Les tribunaux font des mails et de la pubs pour dire qu'il faut respecter les licences et que sinon ils viendront ?
                Donc eux ils ont le droit de te faire chier etc... mais toi tu n'as meme pas le droit de poser une questions alors qu'ils indiquent "nous sommes a votre disposition pour toute questions" ?
                Et ensuite tu viens nous dire que les amendements du sénat on n'aura jamais pu rever mieux ?


                Je dois avouer ne pas comprendre le sens de ta réponse : je vois pas d'où provient la "politique agressive et mensongère", sont rapport avec "des mails et des pubs pour te dire de respecter les licences" etc...
                J'ai juste dit que les tribunaux n'avaient pas vraiment le temps de répondre à toutes les questions que leur poseraient nos 60 Millions d'amis concitoyens...déjà qu'ils n'ont pas le temps de traiter toutes les affaires qui leurs sont présentées......


                visiblement tu n'as meme pas compris l'idée sous jacente. Le problème n'est PAS la gpl.
                Le problème est de NE PAS POUVOIR CHOISIR SA LICENCE DANS LAQUELLE ON VEUT DEVELOPPER.
                C'est plus clair en gros ?
                Mais bon visiblement tu trouve normal qu'une entreprise impose tout ce qu'elle veut parce que c'est une entreprise, et que nous, étant des individus on a que se la fermer....
                Bel exemple pour le libre.


                Je dois toute d'abord te remercier de me prendre pour quelqu'un de complètement stupide...
                Ensuite, j'ai juste dit que si on doit utiliser la LGPL plutot que la GPL (les deux sont copyleft) pour intégrer des api propriétaires, je ne vois pas pourquoi on ne le ferait pas. Soit on développe en intégrant les api proprio et on les met sous LGPL, soit on développe sans et on met sous GPL. Je ne vois pas pourquoi on obligerait une entreprise, qui a mis pas mal d'argent dans la R&D pour obtenir ce genre de protection (même si elle vont contre nos libertés...certes) de le mettre sous licence libre ou de donner son code source. N'oublie pas que "ma liberté s'arrête là ou commence la liberté de l'autre" (citation à peu près).
                Ensuite, il ne s'agit pas de choisir la licence sous laquelle on va développer, mais de choisir ce qu'on va mettre dans le logiciel ... c'est exactement la question pour les développeurs de "l'autre bord" (ceux qui font du proprio) : "COOOOOMMENT, je ne peux pas insérer de briques sous GPL, sans que mon logiciel en entier soit sous GPL ? Mais alors je ne suis pas libre de choisir la licence sous laquelle je dois développer ?" Réponse : si tu est libre de choisir la licence, tu n'est seulement pas libre d'intégrer tout et n'importe quoi dans ton logiciel...
                • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

                  Posté par . Évalué à 3.

                  Ensuite, il est assez rare qu'un système entier soit concerné par les drm

                  Non d'ailleurs tcpa et sont successeur c'était pas du tout ca ....
                  no comment ...

                  Ces entreprises font d'énormes bénéfices (et donc payent beaucoup d'impots) et emploient des milliers de salariés, et je ne voit pas pourquoi on leur demanderait de modifier comme ça leur modèle économique, juste pour quelques individus, ce qui risquerait de les destabiliser (tout le monde ne s'appelle pas Sun) et d'entraîner des réactions en chaîne aussi désastreuses les unes que les autres....
                  Tiens ben prenons l'exemple de la chine , il y a des tas d'entreprises qui font énormement de benefices en chine. Le hic c'est y a aucune conditions de sécu ou de respect social et elles ne respecte pas les droits de l'homme.
                  donc d'un coté il y a toi
                  " ce sont des entreprises qui rapportent donc on s'en fout de la liberté laissons les faire ce qu'ils veulent"
                  et il y a moi
                  "la liberté prime sur le droit économique (qui lui meme est déja baffoué par au moins une des entreprises suscité , mais c pas grave elle a le droit de faire ce qu'elle veut elle)"
                  Chacune a ses préférences, et moi j'ai déja fait mon choix.


                  Et puis un député c'est comme tout le monde, ça ne dispose pas d'un temps illimité, alors autant se constituer en personne morale comme une association non ?
                  Sauf qu'il n'y a pas que le député pour lire le courrier, mais meme pas une réponse type ca fait tache.
                  parce que bizarrement les lettres qui proviennent de vivendi il les lisent, il font meme les loi avec (bon ok c'était le ministre la)

                  [en parlant de l'organisme de régulation qui ne s'interesse qu'aux entreprises]
                  Bah il me semble que ce sont les premières concernées.
                  Tiens c bien connu,dans le le ll aucun individu n'as le droit de le faire, y a que les entreprises qui sont concerné dans le dvp ...
                  no comment ...


                  Jusqu'à présent ce sont elles qui soutiennent l'Etat (dois-je te rappeler la part de l'impot sur le revenu dans le budget de l'Etat ?);
                  Tu veux parler des organismes qui touchent déja des frais de fonctionnement de l'état , ou les personnes travaillant sont des fonctionnaires et qui font payer l'accés leurs données ?
                  y en a une floppée comme ca pourtant, mais bon il semble merveilleux le monde vu par un juriste, tout le monde y les beau, tout le monde y les gentil...

                  je vois pas d'où provient la "politique agressive et mensongère", sont rapport avec "des mails et des pubs pour te dire de respecter les licences" etc...
                  Ben va juste sur le site de la bsa si 'tu ne vois pas' ....
                  et si tu ne vois toujours pas, je peux plus rien pour toi.

                  j'ai juste dit que si on doit utiliser la LGPL plutot que la GPL (les deux sont copyleft) pour intégrer des api propriétaires, je ne vois pas pourquoi on ne le ferait pas.
                  Je t'ai pas pris pour quelqu'un de stupide, mais en tout cas je me suis pas trompé quand je pensais que tu ne lisais pas les réponses, tu lis meme pas ma réponse en gros , donc je recommence:
                  POURQUOI JE DEVRAIS UTILISER LA LGPL ALORS QUE J'EN VEUX PAS ?

                  Je ne vois pas pourquoi on obligerait une entreprise, qui a mis pas mal d'argent dans la R&D pour obtenir ce genre de protection
                  De l'argent R&D pour un DRM ? AHAHAHA
                  MDR
                  et puis quoi encore.
                  Un drm est VOUE A L'ECHEC , n'importe quel cryptanaliste te l'expliquerait facilement (facile tu passe la clé avec le chiffré ...).
                  La sécurité par l'obfuscation n'est pas de la sécurité.
                  Mais on va encore m'expliquer qu'un juriste il sait tout mieux que tout le monde en info ...
                  Les drm c ni plus ni moins que des techniques d'obfuscation, et la r&d dans ce domaine no comment, de beaux chiffres pour le marketing pe , mais rien de véritablement dépendant d'un programme de r&d .
                  Le seul truc un peu potable eut été l'HDCP (protection totale y compris des flux hard). Petits hic, si on a + de 40 paire de clés privés/clés publique on peut retrouver la master key :( (mais la au moins les specs été publié )...
                  Tu veux encore m'expliquer en quoi ce sont des pauvres petites entreprises qu'on va piller de tout leur intellect si on leur demande d'etre interoperable?


                  c'est exactement la question pour les développeurs de "l'autre bord" (ceux qui font du proprio) : "COOOOOMMENT, je ne peux pas insérer de briques sous GPL, sans que mon logiciel en entier soit sous GPL ?
                  Plus tu parle et plus je me rend compte que tu ne sais absolument pas de quoi tu parle.
                  donc petit cours rapide pour les nuls
                  1°) Si ils peuvent faire une glue en lgpl (que tu affectionne tant) et utiliser les truc en module , mais il devront respecter la gpl pour les modules
                  2°) On demande des specifs, pas du code !!!!! Et c'est la ou tu confond tout et montre bien que tu ne maitrise absolument pas le domaine dont tu parle.
                  Cad que le dvp il peut trés bien implémenter les spécifs d'un code gpl dans un code proprio, c le code qu'il peut pas cc.

                  Bref plus tu parle, plus tu semble t'embourber ...
                  • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

                    Posté par . Évalué à 3.

                    Désolé d'interrompre ce troll passionnant, mais il y a toujours quelque chose que je ne comprends pas dans cette histoire de développer un logiciel libre qui lit les trucs DRM. Si j'ai bien tout compris, le DRM implique le décryptage d'un flux crypté à l'aide d'une clef (fournie selon les conditions choisies par le distributeur). Mais une fois le flux décrypté, il est là, tout nu, dans le logiciel libre, qu'il soit GPL, LGPL ou ce que vous voulez. 1) si je peux voir le film sur l'écran, c'est que je peux capturer l'image/son d'une manière ou d'une autre, que le logiciel soit libre ou non, et 2) si le logiciel est libre et qu'il fait juste appel à une bibliothèque binaire pour décoder le flux, ce flux est décrypté à la sortie de la bibliothèque et on peut en faire ce qu'on veut, ce qui se résume au point 1), mais sans la nécessité de passer par le système (serveur X par exemple) pour récupérer le flux de données, non?

                    J'ai bien l'impression que pour que le DRM fonctionne, il faut qu'il marche de bout en bout sur une chaine DRMisée : du processeur à l'écran, en passant par le système d'exploitation. Là, OK, la seule manière de récupérer le flux, c'est en analogique (mais bon, pour le son par exemple, la perte ne doit pas être gigantesque avec du matos approprié). Mais si seule une brique du système est DRM, alors il y a des milliers de moyens de récupérer le flux de données n'importe ou entre son décodage et sa sortie. La seule "protection" de l'"oeuvre" n'est donc plus du tout le cryptage, mais une loi éventuelle qui empêche (au moins légalement) cette récupération. Dans ce cadre là, je ne vois aucun moyen d'écrire un logiciel libre qui ne puisse pas être considéré comme une incitation à détourner le flux: même si l'algo de décryptage est obfusqué par exemple (ahah, quelle protection :-) ), on s'en fout ; il suffit de diriger la sortie de l'algo vers un fichier au lieu de l'écran ; c'est probablement à la portée de n'importe quel noob un peu curieux.

                    Bref, la question ne semble pas être "est-il légal de lire un flux DRM avec un logiciel libre?", parce que si c'est légal, autant ne pas adopter les DRM (à moins que le but soit de pourrir un peu la vie des développeurs). La question est plutôt "Le fonctionnement des logiciels libres est-il compatible avec toute technologie propriétaire?", et ça, je crains que la réponse soit "non" : oui, on fait tourner Linux, Xorg, Mandriva... avec des bouts de code proprio, on utilise le droit à l' intercompatibilité pour, finalement, dévoiler les spécification techniques des cartes graphiques etc. Mais au final, cette situation est complètement bancale : de moins en moins de distributions sont vraiment "libres", les développeurs prennent toujours un risque -- fin du support du pilote binaire par la boite qui a pondu le truc, bugs irréparables... Bill Gates décrit le logiciel libre comme un cancer, mais il est pas con Bill Gates, il sait très bien que le libre peut aussi être pourri par ce même type de cancer. Et je pense que la communauté du libre est aussi responsable de ça, parce qu'elle ne veut pas accepter que les genres ne puissent pas être mélangés : les gens veulent lire leur CD de Lorie avec Linux, mais je ne vois pas vraiment comment ils auraient le pouvoir d'imposer ça aux majors dont le but est de vendre de la musique, beaucoup de musique, sous des centaines de formats différents, et de controller leur diffusion. Immoral? Peut-être, mais peut-être pas ; après tout, c'est leur musique, non?
                    • [^] # Re: Lire toute la loi....jusqu'au bout

                      Posté par . Évalué à 3.

                      pour que le drm fonctionne , il faut que le déchifrage et le flux déchiffrer soit dans le module proprio, sinon effectivement comme développé précédemment (premier ou deuxieme réponse de ma par je crois) , si on a accés au code ben on peux faire ce qu'on veux


                      J'ai bien l'impression que pour que le DRM fonctionne, il faut qu'il marche de bout en bout sur une chaine DRMisée :
                      tout a fait, c'est ce que je voulais expliquer avec le hdcp , sans doute mal si personne n'a compris ;))

                      "Le fonctionnement des logiciels libres est-il compatible avec toute technologie propriétaire?"
                      Pour moi, on ne peux pas donner de réponses précise a ca.
                      Une technologie propriétaire est avant tout une boite noire dont on ne sais pas ce qui se passe à l'intérieur. Ca n'empeche pas d'avoir une interface ouverte (cad librement implémentable).
                      Le probleme ici est plus pernicieux car il s'agit d'une technologie de controle propriétaire.
                      Dans ce cas, la réponse est évidemment non, car une techno de controle requiert d'etre sur de l'outil qui controle, ce qui n'est bien évidemment pas le cas du libre car on peux donner ce qu'on veux a l'outil de controle (modification des e/s pour passer outre le controle).

                      De toute facon, comme explicité plus haut, les DRM dans une chaine non completement controlées ne peuvent pas marcher.
                      Leurs seuls efficacité s'arrete aux gens honnetes!


                      il suffit de diriger la sortie de l'algo vers un fichier au lieu de l'écran ; c'est probablement à la portée de n'importe quel noob un peu curieux.
                      Ceci est vrai pour tous drm qui ne sont pas dans un hardware chiffré, et ce sur n'importe quel os (on récupère la video dans le buffer video par exemple, meme sous windows ca devrais etre faisable par quelqu'un s'y connaissant).

                      Les développeurs prennent toujours un risque -- fin du support du pilote binaire par la boite qui a pondu le truc, bugs irréparables...
                      La question dont cette phrase est la réponse est plutot 'le propriétaire est il utile dans un système libre' ? Et la effectivement la réponse est non sans hésiter ;).
  • # Plus fort que tout ...

    Posté par . Évalué à 1.

    Quand je vois ca :

    http://fr.news.yahoo.com/22052006/308/mysongbook-prie-de-ran(...)

    ( la publication des partitions d'oeuvres copyrightées retranscritent à l'oreille devient interdite comme la publication des paroles des chansons )

    Je me dit que la prochaine étape est de nous interdire d'écouter la musique que l'on achète ... ou alors en autoriser l'écoute seulement en numérique via une puce inviolable implantée sous la peau à la naissance dont l'enlèvement serait interdit pas la loi et qui génèrerait les signaux electriques de l'oreille dans le cerveau ! ( je suis sur que certains en rêve )

    Allez, vive la musique classique dont les ayants-droits sont tous morts et la licence CC.
    • [^] # Re: Plus fort que tout ...

      Posté par . Évalué à 0.

      Heu, je ne crois pas que c'est nouveau, ça a toujours été le cas : une partition ça coute sacrément cher, si on pouvait les avoir légalement gratuites, ça se saurait depuis longtemps...

      Comme toujours, pour l'instant, rien ne t'empêche de le faire pour toi. Mais tu ne peux pas le diffuser.
      • [^] # Re: Plus fort que tout ...

        Posté par . Évalué à 2.

        Des partitions retranscrites à l'oreille sont en vente libre en magasin spécialisé alors pourquoi pas sur Internet ?

        Je ne parle évidemment pas des partitions originales mais des partitions retranscrites à l'oreille. Pour bien comprendre l'absurdité, prendre l'exemple des recettes de cuisine ...
        • [^] # Re: Plus fort que tout ...

          Posté par . Évalué à 2.

          Des partitions retranscrites à l'oreille sont en vente libre en magasin spécialisé

          T'es vraiment sûr de ça??? Ça me parait complètement illégal, et même pas discutable. La partition est le fruit du travail de l'auteur, et sa copie (le code de la propriété intellectuelle dit "par quelque procédé que ce soit") est bien entendu interdite (sauf évidemment avec l'accord des ayant-droits). Et la recopie "à l'oreille" est un moyen comme un autre de recopier la musique. Tu n'as pas non plus le droit de dessiner un tableau qui n'est pas dans le domaine public, ni de recopier "à l'oreille" un discours et d'en faire ce que tu veux. Et c'est très bien comme ça, sinon les auteurs se feraient complètement piller.

          Selon toute vraisemblance, les partitions en vente dans les magasins spécialisés sont les partitions d'origine, ou adaptées avec l'accord des ayant-droit. Autrement, c'est des photocopies vendues sous le manteau dans des boutiques sombres :-)

          Pour bien comprendre l'absurdité, prendre l'exemple des recettes de cuisine

          Je dois dire que je ne comprends pas la comparaison. Le texte des recettes de cuisine relèvent du droit d'auteur, tu n'as pas le droit de pomper un livre de cuisine pour le mettre sur Internet par exemple. Par contre, les recettes elles-mêmes ne peuvent pas être protégées, elles relèvent du savoir faire et de la technique (ce ne sont pas des oeuvres de l'esprit). les recettes de cuisine sont donc plus proches des histoires de brevets que des droits d'auteur.

          Si je comprends bien ce que tu veux dire, tu trouves normal de brailler parce qu'avant, un certain laxisme te permettait de faire quelque chose d'illégal, et que maintenant ce laxisme diminue et tu ne pourras plus le faire? Je ne vois pas vraiment ce qu'il y a de "liberticide" à empêcher la diffusion d'oeuvres de l'esprit sans l'accord des ayant-droits, c'est même la base du droit d'auteur. Encore une fois, absolument rien ne t'empêche de recopier toi-même les paroles d'une chanson, de "retrouver" la partition, et de chanter et jouer dans ton garage. C'est ça ta liberté. La diffusion de ces informations, par contre, relèvent de la liberté des auteurs, qui ont le droit de décider, comme tout le monde, des conditions dans lesquelles leur oeuvre peut être diffusée et réutilisée.
          • [^] # Re: Plus fort que tout ...

            Posté par . Évalué à 1.

            Tu n'as pas non plus le droit de dessiner un tableau qui n'est pas dans le domaine public,
            Donc je fais un dessin grossier de la YYY -pas dans le domaine publique- , je l'apelle 'la YYY 2" et j'ai pas le droit ?

            Liberté nous voila ...
            • [^] # Re: Plus fort que tout ...

              Posté par . Évalué à 1.

              C'est quoi la YYY? Tu veux sortir une BD qui s'appelle "Bouille et Bille"? Non, t'as pas le droit. Tu veux filmer "DaVinci Code 2" avec ton camescope et le proposer en diffusion publique? Non t'as pas le droit. Bien sûr que non, t'as pas le droit.

              Si t'es un auteur, tu proposes un manuscrit à une maison d'édition, ils te disent non et 6 mois après tu retrouves une copie grossière de ton truc sous presse, ils n'ont pas le droit non plus. Tu écris un logiciel libre, et tu t'aperçois qu'une boîte vend le même soft sans respecter la licence, en ayant changé le nom des variables : non, ils n'ont pas le droit. Ahméwiménon... bah si.

              Le principe de la propriété intellectuelle est simple (ce sont les détails qui sont compliqués): il est globalement interdit de faire quoi que ce soit qui ne soit pas autorisé par l'auteur. En tant qu'auteur, TU décides : librement redistribuable, sous telle licence, dans telles conditions, en payant telle redevance, travaux dérivés interdits ou autorisés, avec demande d'autorisation de l'auteur ou non, etc. Si tu n'es pas d'accord avec les conditions proposées par l'auteur, alors tu ne fais rien. De quel droit tu pourrais te permettre de recopier un tableau, et le diffuser en l'appellant "tableau 2"? Tu parles de liberté, mais tu n'imagines même pas que la liberté de l'auteur puisse être de décider de ce qu'on peut faire ou non avec son travail? Si toi, en tant qu'auteur, tu diffuses tout dans le domaine public, c'est ta liberté. Si un autre auteur ne veut pas, tu voudrais l'en empêcher? Il crée une oeuvre, te donne le droit de la regarder, de la critiquer, de profiter intellectuellement de son oeuvre, et tu voudrais avoir le droit, du coup, de faire ce que TOI tu veux avec? Ta conception de la liberté est bien étrange...
              • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                Posté par . Évalué à 4.

                on va supposer que la joconde n'est pas dans le domaine publique, plutot que partir sur ses grand chevaux en prenant que des exemples qui nous arrangent et oubliant tous les autres.
                Tu me dis donc que je n'ai pas le droit de faire ca :
                http://briaeros007.free.fr/img/joconde.png (no comment, je suis nul en dessin)
                Une reproduction de la joconde a travers les yeux (ou oreilles) d'un autre 'artiste' (l'image c juste pour l'exemple)...
                Bizarrement je crois que j'ai quand meme le droit.

                Meme chose pour un bouquin : tu peux trés bien réecrire un bouquin en l'écrivant toi meme : cad que tu reprend l'idée mais que tu utilise tes mots pour le dire.

                Si un autre auteur ne veut pas, tu voudrais l'en empêcher? Il crée une oeuvre, te donne le droit de la regarder, de la critiquer, de profiter intellectuellement de son oeuvre, et tu voudrais avoir le droit, du coup, de faire ce que TOI tu veux avec? Ta conception de la liberté est bien étrange...

                Elle est pas étrange, c'est toi qui essaie de noyer le poisson en sortant n'importe quoi. L'oeuvre d'un artiste appartient a cet artiste, mais cela n'empeche pas d'autre artsite de faire leurs propre oeuvres. ET si elles se ressemblent , ou est le mal ? c'est interdis de faire des choses ressemblantes ? Si oui je vais me considérer comme un artiste au volant et quand quelqu'un tournera avec une voiture je vais l'attaquer parce qu'il va faire quelquechose qui ressemblera a mon oeuvre. Et ensuite c'est ma conception de la libertée qui est étrange ...
          • [^] # Re: Plus fort que tout ...

            Posté par . Évalué à 3.

            De la même manière que tu peux retranscrire de la musique à l'oreille, tu peux retranscrire une recette de cuisine au gout.

            Et la je ne parle pas de copie mais de retranscription. Grâce au numérique, tu copie des oeuvres à l'infini mais avec un retranscription, tu ne copie pas, tu interprètes.

            Comme tu as l'air bien renseigné, ou s'arrête la retransription d'un oeuvre musicale : un air de Beattles retranscrit pour harpe, c'est illégale, une mesure de cet air, c'est illégale, un accord, une note ... où commence l'illégalité ?
            • [^] # Re: Plus fort que tout ...

              Posté par . Évalué à 3.

              De la même manière que tu peux retranscrire de la musique à l'oreille, tu peux retranscrire une recette de cuisine au gout.

              Non. J'ai déja expliqué plus haut pourquoi. La recette ne relève pas du droit d'auteur, la musique, si.

              Et la je ne parle pas de copie mais de retranscription.

              C'est pareil. J'ai déja expliqué plus haut aussi. Le moyen par lequel tu réalises la copie ne rentre pas en ligne de compte. Si j'apprends par coeur un bouquin et que je le recopie 3 jours après, je suis coupable de contrefaçon.

              avec un retranscription, tu ne copie pas, tu interprètes.

              Non. Et même si? Une "interprétation" est une oeuvre dérivée, c'est interdit. Encore une fois, le matériel que tu copies ne t'"appartient" pas intellectuellement parlant, que ce soit pour un texte, pour une musique, pour un film, pour une sculpture, un tableau, un bâtiment... Quand tu achètes un CD, tu achètes une forme de licence d'utilisation, pas de ré-utilisation!

              ou s'arrête la retransription d'un oeuvre musicale

              Exactement au même endroit que la retranscription d'un texte. Combien de mots peux-tu copier d'un texte avant de pouvoir être accusé de plagiat? Une phrase? un groupe de mots? un mot? une lettre? En cas de conflit, c'est au juge de décider. En attendant, la logique veut de mettre la limite là où le hasard n'est plus possible. Et si t'es capable de composer une chanson avec deux mesures identiques à un autre, sans que tu en aies connaissance, t'es vachement fort. Donc la limite se situe probablement entre le groupe de notes et la mesure.

              Je ne comprends pas pourquoi tu réagis comme ça. C'est quoi ton "truc"? L'anarchie? Tout le monde fait ce qu'il veut avec le travail des autres? Ou un libéralisme extrême, où rien n'est controllable par la loi? Dans tous les cas, avec ta vision des choses, le logiciel libre par exemple est impossible : si n'importe qui peut s'inspirer du code d'un logiciel pour le mettre dans un autre, fermé, sans respecter les licences, sans demander l'avis des auteurs, alors la GPL par exemple n'a absolument aucun sens!

              En tout cas, ce que tu appelles "liberté", moi j'appelle ça du fascisme (-> PointGodwin++). De quel droit tu veux décider pour les autres? La propriété intellectuelle n'a rien de malsain en elle même, c'est un rempart qui protège avant tout les auteurs (même si elle est fréquemment détournée), et la liberté des auteurs à diffuser leur oeuvre selon leurs propres désirs. Au passage, encore une fois, la propriété intellectuelle par exemple ne remet absolument pas en cause le droit à la copie privée : tu as parfaitement le droit de retranscrire, dessiner, interpréter, etc. les oeuvres des autres, les commenter, les analyser... Mais, simplement, c'est "privé" : tu gardes ça pour toi, seul l'auteur est en droit de dire ce que tu peux en faire.
              • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                Posté par . Évalué à 2.

                Vu la prose que tu débites, c'est toi qui semble énérvé ...

                Ton discours est truffé d'incohérences et de contradictions, je te laisse les trouver tout seul. Tu sembles aussi avoir beaucoup d'apprioris et souffrir d'un manque certain d'ouverture d'esprit. ( Je me permet de te juger comme tu te permet de me traiter d'anacharchiste puis de faciste ... ).

                On a pas le même vision du monde et je n'aimerais pas que mes enfants vivent dans le tienne.

                Je m'arrête là.
                • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                  Posté par . Évalué à 2.

                  c'est toi qui semble énérvé

                  Oui, je suis énervé parce je ne devrais pas avoir à argumenter sur des faits aussi basiques que le respect de la propriété intellectuelle.

                  Soit tu nies l'existence de la propriété intellectuelle (je pense que ça n'est pas une bonne idée, mais passons) : dans ce cas, tu peux trouver une certaine logique au système. On vit alors dans une sorte de communisme intellectuel, ou rien n'appartient à personne. Accessoirement, les films sont libres (ou plutôt "publiques"), les livres aussi, la musique aussi, etc. Il faut alors trouver un système alternatif pour faire vivre les gens dont c'est le métier. Mais ça se défend, c'est une vision idéaliste d'un monde utopique, mais ça peut marcher.

                  Le problème, c'est que je ne crois pas que ça soit la manière dont tu penses. D'après ce que tu as écris, tu voudrais que la propriété intellectuelle soit quelque chose d'extrêmement flexible, tout en nuances complexes, basées sur des idées comme "je suis gentil donc j'ai le droit de faire ça, mais Microsoft ils sont méchants donc ils n'ont pas le droit". Or, je ne t'apprends rien je pense, le logiciel libre, pour exister, a besoin d'un droit d'auteur très fort. Droit d'auteur au sens littéral : l'auteur doit pouvoir décider de ce que les autres font avec ses "créations". En tant qu'auteur d'un logiciel libre, par exemple, tu peux décider que ton code ne peut être redistribué que sous GPL. La moindre flexibilité dans ce principe, comme je l'ai déja dit plus haut, fait foirer tout le système : s'il est possible de changer les conditions de redistribution sans l'avis de l'auteur, alors le logiciel libre n'existe plus.

                  J'aimerais donc bien que tu m'expliques le monde dans lequel tu voudrais que tes enfants vivent. Tu voudrais qu'on puisse recopier une chanson, la modifier, la réinterpréter, sans l'avis de son auteur et sans le rétribuer? Ou tu places la limite? Tu voudrais qu'on puisse copier les chansons, en refaire des compilations, et les revendre sans rétribuer l'auteur? Pareil pour les logiciels? Pareil pour les films? Ça ressemble drôlement à une visions ultra-libérale du monde, non? Plus rien me protège les "petits", les petits logiciels libres, les petits chanteurs, etc. Sans l'exclusivité sur un film ou une chanson, plus de labels indépendants.

                  Ce que je te reproche, c'est que tu ne réalises pas les conséquences d'autoriser par la loi les oeuvres dérivées et la copie non privée, avec redistribution potentielle. Toi, tu ne vois que ton intérêt de particulier dans l'histoire : "ah ouais c'est cool la musique gratos, ah ouais cool de pouvoir échanger des partoches avec mes potes, de les mettre sur mon blog". Et puis de mettre des pubs sur ton blog, après? Pour gagner de l'argent? Un peu au début, puis beaucoup quand tu deviens le site n°1 de partoches gratuites? Jusqu'au jour ou quelqu'un va pomper ta base de données, issue de 5 ans de travail acharné, et créer partoche.com avec de la pub à la télé? Bah oui, plus de protection sur les bases de données...

                  Je ne dis pas que le système actuel est bon. Je pense qu'il est vicieux, notemment par la possibilité de transférer la gestion de ses droits à un tiers (maison de disque par exemple) qui ne va pas forcément défendre les intérets de l'auteur. Mais il a le mérite d'être dans une certaine mesure cohérent. Il a le mérite de préserver la liberté des auteurs (aux dépens de celle des consommateurs, je te l'accorde). On peut avec les lois actuelles faire du libre et du propriétaire, avec une cohabition (un peu foireuse, mais possible). Si tu fais sauter la protection accordée par le droit d'auteur, alors tout le monde, de facto, fait du libre. Comment tu vas justifier ça auprès des auteurs qui ne veulent pas ça? Tu appelles ça comment, si c'est pas du fascisme? D'un autre côté, les lois qui passent maintenant sont également liberticides, car elles tendent à faire pencher la balance du côté du modèle entièrement propriétaire. C'est certainement pas libéral, au contraire; ça revient à présevrer les bénéfices de quelques entreprises par des lois extrêmement fortes et contraignantes qui vont énormément réduire la liberté des consommateurs (copie privée par exemple).

                  Tu peux me trouver "borné" si tu veux. C'est pas très agréable d'avoir le rôle du mec chiant qui rappelle toujours "attention, c'est plus compliqué que ça", mais oui, je pense que la réalité est plus compliquée qu'un modèle de type "fête du slip pour ados boutonneux" qui résolverait tous les problèmes posés par ces grosses méchantes major du disque en laissant tout le monde faire ce qu'il veut, à peu de choses près, avec les créations des autres. Si tu me proposes un modèle qui garantisse un revenu aux auteurs, une liberté de controller la diffusion de leurs oeuvres, la liberté des consommateurs, la coexistence de plusieurs systèmes de distribution, la libre concurrence, et tout ça rendu possible dans le cadre actuel des règles du commerce mondial, alors on pourra aborder une discussion constructive. "le copyright ça pue, on peut pas pirater les mp3 comme on veut" me semble, par exemple, un mauvais point de départ pour une telle discussion...
                  • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                    Posté par . Évalué à 2.

                    J'ai plutot l'impression que tu confond tout et n'importe quoi et tu met tout sous "protection contre la copie" ....

                    exemple simple:
                    "je suis gentil donc j'ai le droit de faire ça, mais Microsoft ils sont méchants donc ils n'ont pas le droit"
                    Microsoft ils ont tous les droits qu'on a , et aucun autre, c'est tout.
                    Tu renie la partie 'interprétation' parce que ca te gene et ca ne rentre pas dans ton systeme de valeur, mais une interprétation n'est pas et ne sera jamais une copie , ne t'en déplaise.
                    Exemple simple :
                    mon interprétation de la joconde dans le précédent commentaire.
                    Si tu le traite de copie , soit tu m'honore, soit tu rabaisse l'auteur de la célèbre mona lisa :)
                    Ou encore l'interprétation d'un algo qui est déja en gpl par ms.
                    Si ms ne fait pas un cc du code , ils ont tout a fait le droit de faire une 'interprétation' du code cad ils comprennent ce qu'il fait et l'écrivent a leurs sauce.
                    Et aucun linuxien un tant soit peu sérieux ne sera contre ce fait (sauf si il s'agit juste d'une obfuscation d'un cc ;))
                    • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                      Posté par . Évalué à 2.

                      Tu renie la partie 'interprétation' parce que ca te gene et ca ne rentre pas dans ton systeme de valeur, mais une interprétation n'est pas et ne sera jamais une copie , ne t'en déplaise.

                      Art. L. 122-3. La reproduction consiste dans la fixation matérielle de l'oeuvre par tous procédés qui permettent de la communiquer au public d'une manière indirecte.

                      Il va te falloir un sacré bon avocat pour plaider qu'une partition reproduite à l'oreille n'est pas une reproduction.

                      Art. L. 122-4. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite sans le consentement de l'auteur ou de ses ayants droit ou ayants cause est illicite. Il en est de même pour la traduction, l'adaptation ou la transformation, l'arrangement ou la reproduction par un art ou un procédé quelconque.

                      Je crains que ta "joconde" ne tombe là dedans.

                      Ton seul espoir est dans l'article L 122-5:

                      Art. L. 122-5. Lorsque l'oeuvre a été divulguée, l'auteur ne peut interdire :
                      ...
                      4° La parodie, le pastiche et la caricature, compte tenu des lois du genre

                      Je ne comprends pas ce que tu entends par "interprétation". Soit c'est un travail dérivé (comme dans le cas d'une partition à l'oreille, ou de ta Joconde), et c'est illicite. Soit c'est un travail personnel, et c'est licite, mais ce n'est pas une "interprétation", c'est une "inspiration". Quelques définitions pour "interprétation"?

                      Fait de traduire les paroles d'un orateur ou le dialogue de deux ou plusieurs personnes. = traduction. Illégal.

                      Action d'expliquer, de chercher à rendre compréhensible ce qui est dense, compliqué ou ambigu; résultat de cette action = explication. Parfaitement légal, mais ni ta Joconde, ni l'histoire des partitions de musique, ne peuvent rentrer là dedans.

                      Action de donner un sens allégorique, symbolique, mystique à quelque chose; résultat de cette action. Un peu pareil à la précédente.

                      Action de jouer un rôle ou un morceau de musique en traduisant de manière personnelle la pensée, les intentions d'un auteur ou d'un musicien; résultat de cette action illicite sans l'autorisation de l'auteur (sauf en privé)

                      Action de reproduire (un modèle ou la nature) de manière personnelle, selon sa propre vision des choses. = reproduction. Illicite.

                      Donc évidemment, "interprétation" a plusieurs sens, donc c'est impossible de dire "L'interprétation d'une oeuvre est illégale". Mais c'est jouer sur les mots. Alors OK, selon toi, ce que tu appelles "interprétation" n'est pas une copie, ne m'em déplaise. Mais le code de la propriété intellectuelle, lui, considère la reproduction comme une copie, et mon dico considère qu'une "interprétation", dans ton sens, est bien une reproduction. Mon système de valeurs semble être identique à celui de la loi... Comme je l'ai déja dit, je n'aime pas ce système, mais il est cohérent. Ton "interprétation", c'est une idée amusante, mais elle induit tellement de nuances que dans les faits, elle est impossible à formaliser. Il existe au moins 5 définitions différentes pour le mot "interprétation"! "interpréter" ce n'est pas un fait. Soit tu reproduis, soit tu ne reproduis pas. Tu peux t'inspirer d'une oeuvre, mais seulement t'inspirer. Ta Joconde est une (mauvaise, désolé) copie, pomper un algo est aussi une copie, réecrire l'histoire d'un livre est un plagiat. Bienvenu dans le monde réel! :-)
                      • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                        Posté par . Évalué à 1.

                        Il va te falloir un sacré bon avocat pour plaider qu'une partition reproduite à l'oreille n'est pas une reproduction.
                        Non , car ce n'est pas une reproduction, c'est une interprétation
                        reproduction : 'Action par laquelle on produit une copie' ...

                        Soit c'est un travail dérivé (comme dans le cas d'une partition à l'oreille, ou de ta Joconde), et c'est illicite.
                        c pas un travail dérivée, c'est une interprétation , on peux le concevoir comme un travail dérivée mais licite : ie tu n'interdis pas quelqu'un d'utiliser le verbe être parce que il a été utilisé dans tel bouqin , ou tu n'interdis pas un prof de philo de parler de 'le corps influe sur l'esprit' parce que c'est nietzche qui en parlais dans son oeuvre?
                        Si on suis ton raisonnement, enfin ce que tu essaie de démontrer , on devrais !

                        Action d'expliquer, de chercher à rendre compréhensible ce qui est dense, compliqué ou ambigu; résultat de cette action = explication. Parfaitement légal, mais ni ta Joconde, ni l'histoire des partitions de musique, ne peuvent rentrer là dedans.
                        Ah parce que tu l'as décidé ainsi ?
                        Pourquoi ma joconde , qui est une simplification outrancière des traits ne pourraient pas rentrer dedans ?
                        Pourquoi une partition qui permet une trace écrite d'une interprétation d'ue oeuvre, et donc de mieux comprendre l'explication d'une oeuvre d'un autre artiste que celui qui a fait l'interprétation serait illégale ? Parce que c'est dans un langage que tu comprend pas donc pour toi c'est illégal ? Le cours de philo est légal parce que c'est en francais, mais la partition c'est illégal parce que tu n'as pas fait de solfège ?



                        Action de reproduire (un modèle ou la nature) de manière personnelle, selon sa propre vision des choses. = reproduction. Illicite.
                        Dans ce cas jette toi en prison, chacun de tes posts viennent de reproduire au bas mot une bonne centaine d'autres posts de ce site dont les auteurs ne sont pas encore mort depuis plus de 70 ans.
                        Ben oui, rien ne nous empeche de considérer un post de ce site comme une oeuvre , donc tu viens toi meme d'enfreindre gravement et a plusieurs reprises vu que tu qualifie ceci de 'reproduction' .
                        D'ailleurs comme dis le dicton 'une idée est a nous quand on ne sais plus qui l'a eu avant' .
                        a vrai dire toutes nos actions sont des reproductions personneles de ce que d'autres ont déja fait avant nous.


                        Mais bon tu semble persuadé de tout savoir mieux que les autres et ne réfléchis meme pas deux secondes a ce que tu dis ....


                        mais ce n'est pas une "interprétation", c'est une "inspiration"
                        Une interprétation est issue d'une inspiration et inversement, les deux sont imbriqués.
                        Tu ne peux interprété quelquechose sans t'en inspirer.
                        De meme si tu t'inspire de quelquechose, c'est que tu l'interprete .
                        on pourrait avoir comme définition pour l'interprétation : Action de donner un sens personnel, parmi d'autres possibles, à un acte, à un fait, dont l'explication n'apparaît pas de manière évidente; résultat de cette action.
                        Il (me) parait évident qu'il s'agit d'un travail original puisque personnel , mais travail issue d'une autre oeuvre servant de support.
                        D'ailleurs inspiration a comme définition : Influence exercée sur un artiste,
                        un auteur, une ½uvre
                        ce qui est complémentaire : le sens que l'on donne a une oeuvre correspond a l'influence qu'elle a sur nous.
                        • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                          Posté par . Évalué à -1.

                          Bon j'ai hésité à intervenir mais je le fais quand....sans doute par plaisir maso de donner la réplique à briareos...


                          "Non , car ce n'est pas une reproduction, c'est une interprétation"

                          Tu semble resituer le contexte du droit d'auteur dans un contexte tout numérique et de la copie-papier, où seule peut-être définie comme reproduction la copie parfaite...
                          il faut savoir que le Code de la Propriété Intellectuelle s'appuie sur une loi de 1957, où 90% des techniques actuelles n'existaient pas.
                          Mais passons, admettons qu'une reproduction soit toute copie parfaite ou considérée comme telle (la photocopie par exemple) d'une oeuvre; et que toute opération correspondant de près ou de loin à du reverse engineering (retranscrire une partition à l'oreille) soit une"interprétation". Bah...l'interprétation est aussi couverte par le droit de la propriété intellectuelle : ça s'appelle le "droit voisin des droits d'auteur" dont font partie les droits des artistes interprètes...
                          Or la Code affirme ce qui suit :

                          "Art. L. 211-1. Les droits voisins ne portent pas atteinte aux droits des auteurs. En conséquence, aucune disposition du présent titre ne doit être interprétée de manière à limiter l'exercice du droit d'auteur par ses titulaires"

                          En gros, je peux interpéter, mais dans la limite des droits de l'auteur de l'oeuvre... donc de ses droits moraux et de ses droits patrimoniaux...

                          Une chose de plus : avant de dire "j'ai le droit de faire ceci, j'ai le droit de faire cela"...je te conseille de faire un petit tour sur le site suivant : http://www.celog.fr/cpi/ de lire l'intégralité du CPI et des jurisprudence qui lui sont attachées... et puis là tu reviens et on t'écoute....
                          • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            donc vous êtes juste en train d'interdire tous les cours de philosophie par exemple ...
                            Merci j'en attendais pas moins de vous ca m'a toujours fait chier :-D

                            Parce que si vous interdisez l'interprétations parce que droits voisins toussa, vous interdisais tous cours utilisant une oeuvre comme support.
                            Vous interdisez aussi TOUTES NOUVELLES OEUVRES parce qu'une oeuvre est toujours née de l'experience et d'oeuvre d'autre artistes,et par conséquent ne constitue qu'une interprétation d'une ou plusieurs oeuvre. On ne crée pas quelquechose ex nihilo.


                            Mais bon comme d'hab on va m'expliquer que les juristes savent tout mieux que tout le monde, et que si on crois comprendre que la loi dis ca c que c forcément vrai ...

                            Ps rien n'infirme ma théorie sur l'interprétation dans les droits voisins (ie créer une oeuvre a partir de l'interprétation personnelle d'une autre oeuvre est autorisé) , mais bon comme d'hab c vous qui savez tout meme si c completement incohérent. Quand on vient a tenir le discours qu'on a plus le droit de créer d'oeuvre (qui découle logiquement et directement du discour tenu) parce que le droit d'auteur s'applique, c'est qu'il y a peut etre un probleme d'interprétation dans le droit d'auteur ...



                            La véritable question des partitions retranscrites à l'oreille c'est 'coment savoir si c'est bien une copie ou au contraire une interprétation de l'oeuvre' parce que l'oeuvre n'est pas diffusé sous cette forme.
                            Alors vous faites comment , vous regardez la transformée de fourrier des deux mélodie et comparez ?
                            Vous faites des filtres a discrimination pour vérifier que les instruments utilisé sont les mêmes ?
                            Vous faites comment pour apporter une preuve scientifique, tangible et non partiale que c'est bien une copie, et non une oeuvre ressemblante qui fut produite si ca se trouve d'une facon tout a fait indépendante ?
                        • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                          Posté par . Évalué à 1.

                          OK, je crois que je n'ai pas été très clair. Je ne te parle pas de mes idées personnelles, mais du code de la propriété intellectuelle tel qu'il existe en France (c'est en gros la même chose dans les autres pays, si on oublie le "fair use" américain par exemple). Toi tu me parles de ton interprétation de ce que tu crois savoir comment ça marche dans l'île aux enfants. Mais non. Ton idée d'"interprétation" par exemple n'existe pas dans le code. Et ta joconde, ce n'est pas une interprétation, c'est une mauvaise copie. La reproduction de partoches, ce n'est pas de l'interprétation, c'est de la copie (par un autre moyen que la copie de fichier, mais la loi ne rentre pas dans les détails techniques). Je te cite les articles, et toi tu restes dans ton délire. Tu penses ou tu souhaites avoir le droit de ce que tu prétends être l'"interprétation". Tes exemples sont un bon gloubiboulga du droit de citation, de copie privée et de plagiat ; tu mets tout ça sous le terme "interprétation" qui n'a aucune existence légale et hop, ça y est, tu as argumenté. Alors soit tu vas te renseigner, lire la jurisprudence (il y a un exemple très intéressant avec un fichier MIDI (classiquement, les notes d'un morceau) et la SACEM : un fichier MIDI est bien une copie du morceau), lire le code (il est compliqué, mais fait rare pour un texte de loi, assez abordable par le commun des mortels). Mais le boulet qui crie "Je vous emmerde, j'ai le droit d'interpréter" à chaque fois qu'on te demande de clarifier ses propos, ça commence à me lasser.

                          Ça, c'était pour le côté légal. Maintenant, le débat est ouvert pour dire quels points de la loi sont bien, quels point sont mauvais, etc. Par exemple, ouvrir le droit d'"interpréter" à l'oreille les partitions, ça peut poser des problèmes. Typiquement, les sonneries casse-pompes de portables à télécharger pour seulement 3,95¤. Elles sont bien entendu reproduites "à l'oreille", tu souhaiterais que ni l'artiste, ni la maison de disque puisse avoir des droits là dessus? Chaque modification de la loi a des conséquences, certaines sont prévisibles, d'autres non (qui aurait pu prévoir ces histoires de sonneries de portable il y a 15 ans?). Les lois sur lesquelles les majors s'appuient pour faire fermer ces sites de partition sont les mêmes que celles qui protègent les auteurs contre les abus de ces mêmes majors, et tout est toujours plus compliqué que des rêves d'adolescents cannabinoïsés. Le message que je voulais faire passer, c'est que les lois actuelles étaient cohérentes, et qu'elles établissaient une sorte d'équilibre entre les libertés des consommateurs et les libertés des auteurs. Introduire des DRM inviolables ou au contraire anarchiser la diffusion des oeuvres, c'est faire pencher la balance vers quelque chose d'inconnu et c'est potentiellement dangereux.
                          • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                            Posté par . Évalué à 2.

                            Je ne te parle pas de mes idées personnelles, mais du code de la propriété intellectuelle tel qu'il existe en France
                            Et je répond du tac au tac avec ton interprétation du cpi et essaie de montrer qu'elle est complétement hors de propos (on devrais interdire l'utilisation de tous les mots car issus d'une oeuvre si on suis rigoureusement ce que tu dis).
                            Mais bon c'est moi qui vis chez les bisounours ...

                            Ensuite dire que les lois sur les drm vont faire pencher la balance , je suis tout a fait d'accord :-D
                            • [^] # Re: Plus fort que tout ...

                              Posté par . Évalué à 5.

                              on devrais interdire l'utilisation de tous les mots car issus d'une oeuvre si on suis rigoureusement ce que tu dis

                              Mais bien sûr que non! Le mot, comme la note ou un nom de fonction dans un code, n'est pas soumis au droit d'auteur en tant que tel. Le CPI considère comme "oeuvre de l'esprit" toute création qui exprime la personnalité de l'auteur. Une lettre ne peut exprimer la personnalité de l'auteur, un mot non plus. Une phrase, par contre, si. Des groupes de mots particuliers également (je me rappelle d'une histoire il n'y a pas longtemps avec l'expression "le lundi au soleil"). Par contre "Il fait beau" ne relève certainement pas du droit d'auteur. La subtilité en fait, c'est ce qui existe entre la copie et le hasard : deux mots associés, c'est certainement du hasard. Trois, ca dépend. Quatre, cinq six? Ça n'est plus du hasard. Pour prendre un exemple, Prenons ta phrase : "Ensuite dire que les lois sur les drm vont faire pencher la balance".

                              1er mot : 32,500,000 occurrences dans Google
                              2 mots : 25,500
                              3 mots: 994
                              4 mots: 211
                              5 mots: 0 occurrences.

                              Apparemment, sur Internet, personne avant toi n'a jamais écrit "Ensuite dire que les lois". Étonnant, non? Rajoute "sur les drm", et là, tu peux être quasiment sûr que quelqu'un qui réutilise cette expression t'a copié. Une pharse, une demi phrase même, suffit à démontrer un plagiat : 5 mots suffisent à "exprimer la personnalité de l'auteur". Des centaines de personnes ont déja voulu dire la même chose, mais l'ont dite avec des mots différents : ces cinq mots t'identifient comme l'auteur unique de cette pensée. Pour les notes, ça doit être du même genre d'idées. Et cette unicité qui est prise en compte par la loi. En cas de doute, alors c'est un tribunal de trancher, mais je pense que les cas douteux sont extrêmement rares. Est-ce que ça te parait plus clair maintenant?

                              PS : j'ai par contre tout à fait le droit de réutiliser tes propos, ça rentre dans le cadre de la "courte citation" dans un but pédagogique, avec identifiaction de l'auteur. Malheureusement, la jurisprudence n'accorde le droit de citation que sur le texte : il n'est techniquement pas possible de citer une image (la citation doit reprendre seulement une faible partie de l'oeuvre originale) ni, plus étonnamment, une chanson (un extrait de 30s a déja été jugé non recevable vis-à-vis du droit de citation : 30s sur quelques minutes, c'est trop pour une citation).
    • [^] # Re: Plus fort que tout ...

      Posté par . Évalué à 3.

      Dire que ce matin j'ai chanté du Brassens dans ma voiture avec les fenêtres ouvertes ! Quelqu'un peut-il me donner l'adresse de la SACEM pour que je répare le pillage que j'ai commis?
      • [^] # Re: Plus fort que tout ...

        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

        Bah, si tu chantes aussi bien que moi, on ne pourrait sérieusement assimiler ça à autre chose que de la parodie.

        Donc c'est autorisé ! ;-)
  • # Redescendons sur terre ...

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    Après la lecture de ces passionnants trolls^Wcommentaires, j'en viens à me demander si la passion n'aurait pas tendance à l'emporter sur la raison ...

    D'accord, la loi DADVSI est un magnifique exemple de loi dictée par les lobbies économiques, et dans l'affaire, les citoyens se font mettre jusqu'au trognon.
    C'est vrai aussi que ça pue en ce qui concerne l'interopérabilité dans le cadre des logiciels libres, et dans une moindre mesure pour les entreprises privées.

    D'un autre côté, et quel que soit le régime politique en place, quand une loi est jugée injuste par ceux qui sont censés la respecter, elle finit invariablement par être bafouée.

    Evidemment, il y aura de l'insécurité juridique pour les auteurs de logiciels libres qui désireront passer outre.

    En même temps, je ne vois pas - à moins qu'il y ait un képi derrière chaque citoyen, et encore ! - comment on empêchera des gens passionnés de continuer à contourner la loi, dans la mesure où le préjudice subi reste marginal.

    On continuera encore longtemps à voir des musiciens retranscrire à l'oreille et reproduire des lignes de musique au coin de la rue, ou des petits DJs mixer dans les soirées sans déclarer quoique ce soit à la SACEM. De la même manière, on continuera encore longtemps à voir des "pirates" mélomanes ou cinéphiles faire sauter des protections qui les empêchent de jouir de biens acquis licitement.

    A mon avis, la loi DADVSI ne sera - en ce qui concerne ses objectifs initiaux, et tout comme l'a été le DMCA - qu'un grand coup d'épée dans l'eau, ou pour reprendre le titre d'une pièce de Shakespeare, beaucoup de bruit pour rien ...
    • [^] # Re: Redescendons sur terre ...

      Posté par . Évalué à 2.

      En même temps, je ne vois pas - à moins qu'il y ait un képi derrière chaque citoyen, et encore ! - comment on empêchera des gens passionnés de continuer à contourner la loi, dans la mesure où le préjudice subi reste marginal.
      [...]

      A mon avis, la loi DADVSI ne sera - en ce qui concerne ses objectifs initiaux, et tout comme l'a été le DMCA - qu'un grand coup d'épée dans l'eau, ou pour reprendre le titre d'une pièce de Shakespeare, beaucoup de bruit pour rien ...

      Dis ca a l'auteur de winny au japon ...
    • [^] # Re: Redescendons sur terre ...

      Posté par . Évalué à 5.

      C'est la réaction typique "je m'en fout, moi, je continuerais à copier ce que je veux". Il faut regarder un peu plus loin. Bien sur que l'ado moyen qui a une pile immense de CD/DVD de Warez/Divx dans sa chambre s'en contrefout de cette loi. Mais à côté de ça il y a l'immense majorité des non-geeks qui achètent un peu de musique et des films et qui naivement aimeraient bien avoir le droit de les voir/écouter. Ils ne passent pas leur journées sur IRC/MSN à LOLer en se refilant les derniers cracks, ils ne fréquentent pas "la scène", ils voudraient juste utiliser ce qu'ils ont _payé_. Et pour eux ça va changer. Les logiciels de copie qu'on trouvait jusqu'ici en magasin (logiciel de gravure de CD qui ne tiennent pas compte voire contournent les protections, logiciel de duplication de DVD) vont rapidement disparaitre ou être modifiés.

      A mon avis, la loi DADVSI ne sera - en ce qui concerne ses objectifs initiaux, et tout comme l'a été le DMCA - qu'un grand coup d'épée dans l'eau, ou pour reprendre le titre d'une pièce de Shakespeare, beaucoup de bruit pour rien ...

      Va dire ça à ceux qui bossent dans le domaine de la sécurité.

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.