Disparition de Philippe Aigrain

Posté par  (site Web personnel) . Édité par Ysabeau. Modéré par Xavier Claude. Licence CC By‑SA.
58
13
juil.
2021
Communauté

Philippe Aigrain était multiple : docteur en informatique, ancien chef du secteur technique du logiciel à la Commission européenne, contributeur dans des revues, auteur de livres, entrepreneur avec Sopinspace dans le développement de logiciels libres et de services basés sur ces derniers ; il a lutté contre les brevets logiciels et contre DADVSI, a été administrateur du Software Freedom Law Center, a cofondé La Quadrature du Net, ainsi que le webmedia Nonfiction et il a présidé la maison d’édition Publie.net. Il a été tout ça et bien plus.

Il était un militant en faveur des communs, défenseur du logiciel libre, luttant contre les abus de la propriété intellectuelle et l’appropriation de l’information par quelques-uns. Les dizaines d’articles étiquetés philippe_aigrain ici sur LinuxFr.org illustrent son implication et son importance dans les communautés et dans les débats sur ces thématiques.

Quelle chance de l’avoir connu, et quelle profonde tristesse suite à cette nouvelle.

Photo prise lors de la Journée du domaine public 2012 à Paris, par Marie-Lan Nguyen - CC By 2.5 (Photo prise lors de la Journée du domaine public 2012 à Paris, par Marie-Lan Nguyen - CC By 2.5)

Nos pensées vont à sa famille et ses proches.

Quelques réactions :

  • Annonce initiale de sa maison d’édition Publienet : « Penseur des communs, chercheur, poète et romancier, il dirigeait la maison d’édition depuis 2016. Nous sommes bouleversés. » extrait)
  • Jérémie Zimmermann : « En plus d’un être incroyablement généreux et sensible, d’un formidable ami, Philippe était un brillant penseur, philosophe, écrivain, programmeur, stratège, poète… », « Philippe était un ardent défenseur du Logiciel Libre, qu’il vivait et pensait comme un indispensable humanisme. Il aimait les Humains et l’Humanité toute entière! » (extraits)
  • Le Monde Diplomatique : « “Dans ce monde, on comptera un peu moins de rentiers du droit d’auteur, mais toujours du travail pour les artistes, les producteurs, les éditeurs… et les juristes.” Philippe Aigrain est mort. »
  • Louise Moulin qui rappelle sa participation à « l’initiative J’accueille l’étranger. 2017. »
  • bituur_esztreym : « il était auteur, éditeur, penseur, il conjuguait honnêteté, intégrité, hauteur de vue et fidélité à ses idées et à leurs principes, à ses amis et frères et sœurs humains. »
  • Laurent Chemla : « Bye copain. »
  • François Bon : « un grand humain nous quitte – il avait repris en 2013 @publienet que j’avais lancé en 2008, une relation haute et confiante – admiration forte – les Pyrénées étaient son âme, le combat migrant son quotidien, plus @laquadrature… onde de choc… » (extrait)
  • Valérie Peugeot : « Pensées pour sa famille et pour tous ceux qui ont “grandi” à ses côtés. Philippe nous a ouvert tellement de pistes de pensées et d’actions fécondes… quelle perte, quelle tristesse. »
  • Rédaction de France Culture / France Musique : « Philippe Aigrain est mort ce dimanche. Spécialiste de la propriété intellectuelle et de l’internet, cofondateur de la Quadrature du net, mais aussi penseur des communs, chercheur, informaticien, poète, romancier ou éditeur. »
  • INA thèque : « Une pensée émue à l’annonce de la disparition de #PhilippeAigrain, nous l’avions reçu dans un de nos ateliers @inadlweb sur la question de l’ouverture des données dont il fut un ardent défenseur. »
  • Marc Rees : « Il aimait le droit d’auteur et son partage, et conjuguait honnêteté et intégrité. » « Me remémore tant d’échanges dans ce petit garage, avec de si belles personnes, dont Philippe, toujours brillant et aiguisé. » (extraits)
  • Félix Tréguer : « Par-delà le chagrin, je me sens comme beaucoup immensément chanceux d’avoir connu Philippe et d’avoir pu le côtoyer pendant toutes ces années. » (extrait)
  • Alexis Kauffmann : « Philippe Aigrain, éclaireur et compagnon de longue date du libre et des communs, nous a quitté hier ; Grande tristesse et profonde émotion ; Condoléances à ses proches et à sa famille »
  • Sophian Fanen : « Philippe Aigrain a été un acteur majeur des débats sur la propriété intellectuelle à l’époque du mp3 et des premières lois internet (Dadvsi, Hadopi), puis un moteur des débats sur une contribution créative et les échanges hors marché. Un homme passionnant. »
  • Mathieu Potte-Bonneville : « Disparu hier, Philippe Aigrain militait pour les biens communs comme s’il y avait là une façon de veiller à l’hospitalité des choses, quand offrir l’hospitalité aux personnes lui importait tant. »

  • article ActuaLitté "Mort de Philippe Aigrain, des logiciels libres aux biens communs" : « Présenté comme un spécialiste de la propriété intellectuelle, Philippe Aigrain était aussi bien poète que romancier, chercheur et épris de liberté. Ces dernières années, il s’était engagé en cofondant La Quadrature du net, organisation de défense des libertés des internautes, mais avait également pris la direction de Publie.net, la maison d’édition numérique. »

  • article Libération "Philippe Aigrain, le sens du commun" : « Le cofondateur de l’association la Quadrature du Net, infatigable promoteur du partage culturel et des "biens communs" numériques, est décédé dimanche, à l’âge de 71 ans. »

  • blog ZDnet T. Noisette "Mort de Philippe Aigrain, libriste, militant des Communs et cofondateur de La Quadrature du Net" : « Philosophe, écrivain et poète, acteur et penseur du Libre et des communs, militant, engagé dans plusieurs associations, Philippe Aigrain fut un "inlassable défenseur des logiciels libres" quand il travailla à la Commission européenne. »

Aller plus loin

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.