Emmabuntüs 3 fête la fraternité

Posté par . Édité par ZeroHeure. Modéré par Pierre Jarillon. Licence CC by-sa
17
18
oct.
2015
Distribution

Le Collectif Emmabuntüs annonce la sortie de la distribution GNU/Linux Emmabuntüs 3 version 1.02 (versions 32 et 64 bits) basée sur Xubuntu 14.04.3. Testée en live avec une clé USB MultiSystem, sur un ordinateur de 2005, AMD sempron 3000+ sur carte mère k8mm-v, carte graphique ATI radeon power color 9250, 2 Gio de RAM DDR PC3200, elle est fluide.

logo-emmabuntus3

Cette mise à jour est livrée pour améliorer le travail de reconditionnement des communautés Emmaüs et associations qui utilisent Emmabuntüs, des amis des JerryClan de France et d'Afrique (Côte d'Ivoire, Togo, Cameroun, Tchad, Bénin, et Sénégal) qui pratiquent le réemploi des ordinateurs en fabriquant des Jerry Do It Together sous Emmabuntüs pour développer des usages innovants dans leurs territoires.

Le collectif Emmabuntüs soutient la fraternité entre les peuples, les actions concrètes comme celles réalisées par :

  • l'association SAVAS, animée par David Rochelet membre de l'Electrolab et du collectif Emmabuntüs pour la formation à l'électronique dans le cadre de la 4ème édition de la Journée Internationale de la Fille 2015 à Douala (Cameroun) ;

David-serge-cammeroun

  • le projet Jerry Cyber porté par Ayiyikoh (incubateur d’entreprises et FabLab basé en Afrique de l'ouest) pour la création d'un cybercafé constitué exclusivement de Jerry (ordinateur réalisé dans un bidon en plastique avec des composants informatiques de récupération) au sein du FabLab afin de donner un accès à l'outil informatique libre et à internet à tous les publics ;

affiche-jerry-cyber

  • les associations Les PC de l'Espoir, Eisenia, THOT (c.i.s), Atelier solidaire de Saint-Ouen, Association La Ruche pour le réemploi des ordinateurs, et Montpel'libre pour la promotion du logiciel libre à la communauté d'Emmaüs de Montpellier.

presentation-emmaus-montpellier

Correctifs et améliorations contenus :

  • Base Xubuntu 14.04.3 ;
  • Mise à jour des plugins pour Firefox, Chromium, Thunderbird ;
  • Mise à jour de l'extension LTools 3.0 dans Libre Office ;
  • Mise à jour Kiwix 0.9 ;
  • Mise à jour HPLIP 3.15.7 ;
  • Mise à jour Picasa pour Windows 3.9.140 ;
  • Mise à jour de la liste des radios pour RadioTray ;
  • Remplacement du moteur de recherches Startpage par Qwant ;
  • Remplacement de l'extension AdBlock Plus par uBlock Origin ;
  • Ajout des fontes Open-Dyslexic ;
  • Ajout du script pour faire une fiche de vente développé par Nicolas de Montpel'libre (Aide -> Prix ordi) ;
  • Ajout de Pipeligth Flash pour Firefox pour prendre en charge le Flash 19, et plus ;
  • Correction gestion des fond d'écrans afin de pouvoir visualiser l'ensemble des fonds d'écrans ;
  • Activation de l'hibernation.

Suggestions

Intégrer Systemback permettrait une personnalisation et le déploiement sur de nombreux ordinateurs par copie complète du système Live.

Après avoir complété l'installation d'emmabuntüs 3 par des données de culture libre, Systemback permet de copier le système complet du disque interne vers un disque externe, puis du disque externe vers de nombreux disques internes.

Emmabuntüs à l'école primaire

Emmabuntüs est également choisie par quelques professeurs des écoles pour reconditionner les vieux ordinateurs de leurs classes, pour leurs élèves.

Les élèves de CE2-CM1-CM2 sont fiers de vous présenter leur Jerry, nommé "Jerry-LCM" !
Il a fallu démonter pas moins de 5 vieux ordinateurs hors service pour trouver suffisamment de pièces à la fois compatibles entre elles et en état de fonctionnement. L'unité centrale d'un ordinateur n'a plus de secret pour les enfants. Chacun peut repérer les composants et leurs fonctions. Du disque dur au processeur, tout fonctionne très bien !

jerry-lcm

Remerciements

Merci à Patrick pour son travail d'assembleur de logiciels. Merci à tous les membres du collectif emmabuntüs pour le travail bénévole accompli. Un merci spécial à Hervé qui a donné l'idée de créer un DVD rempli de logiciels pour envoyer en Afrique aux centres de formation dépourvus de connexion Internet haut débit.

  • # Mise en ligne de l’Emmabuntüs 3 1.02

    Posté par (page perso) . Évalué à 1.

    La mise en ligne de l’Emmabuntüs 3 1.02 est maintenant officialisée, et un grand merci à Idéefixe pour cette dépêche très bien écrite.

  • # Financement ?

    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 18/10/15 à 22:00.

    "Merci à tous les membres du collectif emmabuntüs pour le travail bénévole accompli" -> Emmaüs et toutes les associations qui revendent des ordinateurs recyclés et valorisés par le travail des libristes et des LUGs (élaboration et installation d'Emmabuntüs) reversent-elles une partie de leurs ventes aux libristes et aux LUGs ? Si oui, dans quelle proportion ?

    • [^] # Re: Financement ?

      Posté par (page perso) . Évalué à 1.

      Ce serait intéressant par exemple de jouer le jeu en demandant à chaque personne qui veut un ordinateur recyclé de faire un don à un projet libre ou à un LUG ou à Emmabuntüs en contrepartie, plutôt que d'encaisser l'argent et de juste remercier les libristes qui ont fait le plus gros travail. Parce que la valeur, elle n'est pas dans le matériel recyclé (il y en a tellement dans les bennes qu'on ne sait plus quoi en faire) mais bien dans le travail des libristes.

      • [^] # Re: Financement ?

        Posté par . Évalué à 1.

        Bonsoir,

        l'exemple des pc dans les bidons n'est il pas biaisé par le fait que ceux ci ne soit, d'après ma compréhension de la formulation, pas vendus?

        Pour le travail des libristes si ceux ci s'engagent a le faire bénévolement cela veut aussi dire clairement qu'ils n'attendent pas de contrepartie en retour.

        Si cela fait rentrer de l'argent dans les caisses d'Emaüs (je ne suis pas adhérente ou bénévole dans cette association) j'imagine que cela aide aussi a faire fonctionner les autres actions de l'association, cela est aussi peut être une source de volonté des autres associations ou bénévoles a participer a ces projets. De plus la vocation du libre n'est elle pas aussi pour certains projets (logiciels par exemple) de rendre accessible sans pour autant voir le côté finances?

        Je suis par contre d'accord sur l'aspect, certainement revendiqué a la base, qui est que les bénéfices vont vers une source unique et ne sont que souvent trop peu redistribuées pour que les autres acteurs puissent aussi simplement continuer de fonctionner, par contre cela rentre plus dans un soucis de trésorerie et de mentalité de redistribution que de bénévolat.

        • [^] # Re: Financement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 18/10/15 à 22:59.

          La vocation du libre n'est pas et n'a n'a jamais été de rendre les logiciels accessibles gratuitement. Et si les associations qui utilisent le libre et les ressources des libristes et qui s'enorgueillissent à tout bout de champ d'être humanistes, éthiques etc. etc., qu'elles joignent leurs actes à leurs discours en finançant les projets libres et en reversant les bénéfices de leurs ventes aux associations libristes en contrepartie de leur travail. Les membres des LUGs n'ont pas vocation à être les petites mains des associations (ou des entreprises, la limite est parfois floue) qui font de l'argent avec le recyclage. Ça devient une mode, on va bientôt confondre libre et lutte contre l'obsolescence programmée, tout comme on confond libre et gratuité.

          • [^] # Re: Financement ?

            Posté par . Évalué à 2.

            La vocation du libre n'est pas et n'a n'a jamais été de rendre les logiciels accessibles gratuitement.

            Pourquoi certains développeurs choisissent donc une licence qui leur impose de fournir le code source du logiciel sans que la personne ne l'ai acheté alors que d'autres ne le permettent pas?
            De plus "le libre" n'est il qu'une seule manière de penser et de faire commune pour tous?

            Et si les associations qui utilisent le libre et les ressources des libristes et qui s'enorgueillissent à tout bout de champ d'être humanistes, éthiques etc. etc., qu'elles joignent leurs actes à leurs discours en finançant les projets libres et en reversant les bénéfices de leurs ventes aux associations libristes en contrepartie de leur travail.

            Et si elle ne font pas de bénéfices? Cela permet peut être simplement a l'association d'exister. Pour les actes et choix de ceux ci peut être qu'une personne non impliquée ne peut pas non plus trop y voir clair, tout comme l'asso qui ne se rend peut être pas compte des contraintes/ressources des développeurs de logiciels libres.

            Les membres des LUGs n'ont pas vocation à être les petites mains des associations (ou des entreprises, la limite est parfois floue) qui font de l'argent avec le recyclage.

            Les membres des LUGs sont libres de leurs actions, comme tout bénévoles, donc ils font le choix de participer ou pas a ses actions. Ont est pas dans de l'exploitation forcée/contrainte mais plutôt même éclairée et volontaire.

            Ça devient une mode, on va bientôt confondre libre et lutte contre l'obsolescence programmée, tout comme on confond libre et gratuité.

            Ce n'est peut être pas une mode mais une nécessité pour certains, comme par exemple l'accès a la technologie dans des pays en voie de développement.
            Pour le libre et le gratuit, certains projets sont bien libres et gratuits non? Certes ce n'est pas un globalité mais une réalité pour une part de celui ci.

            • [^] # Re: Financement ?

              Posté par . Évalué à 3.

              Pourquoi certains développeurs choisissent donc une licence qui leur impose de fournir le code source du logiciel sans que la personne ne l'ai acheté

              Ce n'est pas ce qu'une licence libre tel que la GPL impose.
              Si tu décides de vendre ton logiciel libre (tu en as tout à fait le droit), il me semble que ton obligation minimale est de fournir, à la demande de de l'acheteur, et uniquement lui, le code source dudit logiciel.
              Il n'y a aucune obligation de redistribuer ton code, de façon gratuite, à la planète entière.

              Il est vrai qu'après, dans les faits, l'acheteur pouvant lui même modifier et redistribuer ce logiciel acheté de la manière qu'il désire, il peut tout à fait choisir de le distribuer gratuitement et publier les sources à la planète entière si il le désire.

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -10.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Y a la theorie, y a la pratique….

                  oui, on peut parler du code libre une fois qu'il a été libéré :-) (aka la BSD(*))
                  il y en a beaucoup qui finissent par oublier de remonter leurs patchs, non ?

                  au moins avec la MIT, c'est naturel de mettre à disposition son code :-) même quand on redistribue le binaire modifié

                  Ce n'est pas complètement un troll :

                  • la GPL ne vaut que si les utilisateurs l'appliquent et veulent contribuer au libre et cela donne les moyens à l'auteur de réclamer le respect d'une des clauses dont la distribution du source aux utilisateurs
                  • la BSD ne vaut que si les utilisateurs veulent contribuer au libre
                  • la MIT ne vaut que si les utilisateurs veulent contribuer au libre et les développeurs ne pas s'embêter

                  on peut continuer dans les aphorismes et les exemples où ça s'est bien passé (ou pas), selon les licences :-)

                  Au moins, il y a gpl-violations.org, pour BSD c'est plus difficile, pour MIT il semble que l'aura suffise pour qu'il n'y en ait pas besoin (et pour APL2 c'est variable, j'ai du mal à m'en faire une idée). Il y a d'autres initiatives :

                  (*) je parle bien-sûr de la 2-clause BSD aka FreeBSD, sans clause de publicité

                  • [^] # Commentaire supprimé

                    Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 20/10/15 à 19:39.

                    Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Re: Financement ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Si ils veulent une licence qui interdit les produits commerciaux

                      tu sais très bien que cela en ferait une licence non libre ;-)

                      la clause indique non seulement qu'on doit envoyer un mail aux auteurs pour dire qu'on le fait, et qu'en plus on ne doit pas generer du pognon avec le code

                      deux clauses non libres donc

                      Bref, ils pleurent qu'ils ont pas de retour ?

                      je n'ai pas dit cela, cela n'est pas dans la licence mais fait effectivement partie des bonnes pratiques du domaine (tout le monde ne les appliquant pas, ils n'y sont pas obligés, à eux d'estimer ce qu'ils y gagnent ou perdent, je n'ai pas trop d'avis même si je penche pour une perte sèche de part et d'autre).

                      vous voulez du pognon, vendez votre travail au lieu de le donner

                      rien n'empêche de vendre un service ou un produit basé sur du logiciel libre, si tout est en libre il pourra y avoir des services similaires voire une distribution par un utilisateur ayant acheté le produit. C'est une force du libre d'éviter de restreindre les possibilités, la GPL ne faisant qu'accentuer une contribution au libre ne posant pas de soucis aux libristes adeptes du copyleft (hormis quand d'autres créent des licences incompatibles).

                      • [^] # Commentaire supprimé

                        Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 21/10/15 à 23:26.

                        Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                        • [^] # Re: Financement ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 3. Dernière modification le 21/10/15 à 23:49.

                          rien n'empêche de vendre un service ou un produit basé sur du logiciel libre
                          

                          La theorie…et la pratique…

                          reviens sur terre : google, facebook et linkedin ont libéré pas mal de leurs technos via la fondation apache ou contribué au noyau Linux (je te laisse chercher).

                          Cela ne me fait pour autant pas plus apprécier leur business-model, mais bon.

                          Tu peux aussi trouver une base de données en libre fourguée par SAP, pas mal de choses faites par Microsoft (dont la libération en cours de leur VM .net)

                          Je ne vois toujours pas qui tu semblerais pointer du doigt ou qui tu as en ligne de mire, ni une réelle prise en compte de l'adhésion massive au libre qui est en train de se dérouler (pas côté BSD : plutôt côté APL via la fondation apache et via github parfois en MIT ou autres licences permissives).

                        • [^] # Re: Financement ?

                          Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 21/10/15 à 23:59.

                          tu sais très bien que cela en ferait une licence non libre ;-)

                          Pas moins que la GPL, qui est pas 'libre' non plus. (sauf dans la tete tordue de Stallman)

                          il va falloir que tu en parles avec l'OSI et ceux ayant fait les DFSG, qui considèrent la GPL libre et dont je prends en compte les points de vue (rms ayant parfois la vue courte, même si perspicace).

                          Bof…quand on donne, et qu'on voit qu'on recoit rien en retour, si on est pas con on arrete de donner

                          euh, il faudrait que tu sois cohérent : donner, c'est donner, en assumer ce qui va avec. Le retour c'est de l'ordre de la bonne pratique, pas obligatoire (et souvent cela n'arrive pas, même si tu n'es pas à l'abri…). 'fin bon, il reste possible à l'auteur de changer d'avis et d'arrêter de donner : nos amis prônant la BSD rappellent bien souvent que le code reste libre dès qu'il a été publié :-) (mais il peut être retiré, au moins avec la GPL il reste disponible 3 ans).

              • [^] # Commentaire supprimé

                Posté par . Évalué à -10.

                Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

      • [^] # Re: Financement ?

        Posté par . Évalué à 4.

        Emmaüs utilise l'argent gagné (par les ventes de toute sorte de chose) pour aider les gens qui crèvent la dale et qui n'ont pas de toit. Donc non, ils donnent pas un rond au logiciel libre, et c'est tant mieux.

        • [^] # Re: Financement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 1.

          Là au moins, c'est clairement énoncé, merci, c'est bien ce que j'avais compris dans tous les discours précédents.

    • [^] # Re: Financement ?

      Posté par . Évalué à 4.

      Dès le départ, Patrick s'est engagé comme bénévole dans la communauté Emmaüs fondée par l'abbé Pierre, dans le but d'aider cette communauté à vivre en vendant des ordinateurs reconditionnés. Depuis cinq ans, Patrick dépense une énergie énorme pour ce projet. Le bénévolat, cela coûte de l'argent, mais cela rapporte un enrichissement personnel humain, un goût de vivre. Les libristes de Montpellier qui aident la communauté Emmaüs de leur ville à vendre des ordinateurs sous Emmabuntüs, sont sans doute contents de rencontrer des gens pour leur faire découvrir les logiciels libres. S'ils n'allaient pas le samedi dans le magasin Emmaüs, ils ne les rencontreraient pas. De la même manière, Patrick et les membres du collectif emmabuntüs, ont été fidèles aux samedis du libre à la cité des sciences, pendant plusieurs années, gratuitement. C'est ainsi qu'ils ont rencontré les porteurs du projet Jerry do-it-together, qui a été un vecteur très important dans la diffusion d'Emmabuntüs en Afrique.

      • [^] # Re: Financement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -1. Dernière modification le 18/10/15 à 23:12.

        Tout ça, c'est très beau, mais qu'est-ce qui empêche la communauté Emmaüs d'utiliser une partie de ses recettes pour financer les LUGs, le projet Emmabuntüs et d'autres projets libres utilisés dans Emmabuntüs ? Ça permettrait d'aider ces communautés à vivre et à continuer à développer les projets libres. Le bénévolat dans les associations libristes, ça coûte aussi du temps et de l'argent. Les aider financièrement apporterait aussi un enrichissement personnel humain, un goût de vivre.

        "Les libristes de Montpellier qui aident la communauté Emmaüs de leur ville à vendre des ordinateurs sous Emmabuntüs …s'ils n'allaient pas le samedi dans le magasin Emmaüs, ils ne les rencontreraient pas" : ah bon ? Il n'y a que chez Emmaüs que l'on peut se rencontrer ? Bizarre, ça fait secte.

        • [^] # Re: Financement ?

          Posté par . Évalué à 4.

          ah bon ? Il n'y a que chez Emmaüs que l'on peut se rencontrer ? Bizarre, ça fait secte.

          Et le député qui va sur le marché, le samedi matin pour rencontrer les gens, ça fait secte ?
          Les gens qui descendent de leurs immeubles pour aller chez Emmaüs dénicher une bricole ou un objet important, n'iraient probablement pas rencontrer les libristes à la médiathèque, parce-qu'ils ne vont pas à la médiathèque. Ce qui les intéresse, c'est de faire des achats.

          • [^] # Re: Financement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à -2. Dernière modification le 18/10/15 à 23:33.

            Quand on n'a peu de moyens et qu'on achète des objets chez Emmaus, on ne va jamais dans une médiathèque ? Pauvre = inculte ?

            • [^] # Re: Financement ?

              Posté par . Évalué à 1.

              Les gens qui vont acheter chez Emmaüs ne sont pas pauvres, parfois ils sont riches. Etes-vous déjà allé dans un magasin Emmaüs, avez vous rencontré les compagnons qui réparent les objets, les vendent ?
              Comprennez-vous que des personnes aiment faire du bénévolat pour ces communautés emmaüs, comme Yves, plus de 70 ans, qui aime reconditionner des ordinateurs sous Emmabuntüs pour les installer dans l'espace de vente ?
              cinq-hp-pentium4

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                Oui il y a aussi des personnes qui aiment faire du bénévolat, comme ce cher Yves, qui fait aussi maintenant de la formation aux distributions GNU/Linux dans son village.

                On peut dire que toutes les personnes qui oeuvrent dans notre collectif aiment faire du bénévolat, mais plus encore l'ambiance et les contacts humains.

                Par contre personne n'est forcé à cela, et elle peut arrêter quand elle veut, et nous essayons que ce que nous faisons dans le cadre de notre collectif que nos membres trouvent chacun leur place.

                Pour les LUG comme celui de Montpel'libre, il est bien sûr d'accord pour faire cette présentation, et personne ne le force à cela, d'ailleurs il me semble que c'est une volonté de leur part de participer à cette animation. Pour les machines qu'il présente celles-ci sont reconditionnées par des membres de la communauté, et non par les membres de Montpel'libre, et je leurs laisse le soin de confirmer mes propos sur ce site, qu'ils connaissent très bien puisqu'ils annoncent tous les mois cet évenement sur ce site.

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 4.

                  Tout à fait d'accord, cela rentre dans notre promotion des logiciels libres.
                  Les compagnons d'Emmaüs reçoivent du matériel informatique, le reconditionne, installe Emmabuntüs sur les bécanes, parfois on participe à cette dernière étape lorsqu'il y a beaucoup de vente. Nous présentons et expliquons aux acheteurs potentiels comment fonctionne le système, quelques logiciels aussi, à la demande, puis nous recevons les acheteurs dans nos permanences pour les accompagner vers une découverte plus approfondie, voir à la maîtrise.

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                "Etes-vous déjà allé dans un magasin Emmaüs, avez vous rencontré les compagnons qui réparent les objets, les vendent ?" : oui, j'y allais lorsque j'étais étudiant et sans le sou. Ce qui ne m'empêchait pas d'aller aussi souvent dans les médiathèques.

                "Comprenez-vous que des personnes aiment faire du bénévolat pour ces communautés emmaüs, comme Yves, plus de 70 ans, qui aime reconditionner des ordinateurs sous Emmabuntüs pour les installer dans l'espace de vente ?" : je le comprend parfaitement, il a raison de se faire plaisir. Et ça ne dédouane pas Emmaüs de reverser une partie de l'argent des ventes aux LUGs et aux projets tels qu'Emmabuntüs.

            • [^] # Re: Financement ?

              Posté par . Évalué à 2.

              Ce serait peut être bien de lire les phrases comme il faut et de ne pas les déformer pour ensuite pouvoir les tourner en "agression".
              idéefixe a clairement dit que sans le côté achat des pc les libristes ne rencontrerait pas le public venu cette fois la acheter un pc, car oui sans le côté offre des libriste n'aurait clairement pas de public, surtout si les personnes en venaient a faire de suite la morale sur la non gratuité, mais liberté, a des personnes dans le besoin…

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à -1.

                Donc le travail des libristes est présenté comme sans valeur : s'il n'y avait pas d'ordinateur, les gens ne seraient pas intéressés. Ce discours est choquant, c'est au contraire le travail des libristes qui redonne de la valeur et rend vendables les vieux ordinateurs qui n'ont aucune valeur sans cela, à part celle de la revente au kilogramme à un ferrailleur. Et se dédouaner de reverser une partie des ventes aux libristes en faisant croire qu'ils rencontrent du monde parce que c'est le matériel qui attire, c'est une tromperie. Dans ce cas, qu’Emmaüs y installe Windows.
                Ce partenariat serait honnête s'il y avait un transfert de compétence et qu’Emmaüs installe GNU/Linux sur les ordinateurs. Si les membres des LUGs font ce travail de valorisation sans contrepartie conséquente, c'est clairement de l'exploitation.

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par . Évalué à 5.

                  Dans ce cas, qu’Emmaüs y installe Windows.

                  C'est vrai qu'il vaut mieux payer une licence a Microsoft plutôt que de faire vivre Emaüs…

                  • [^] # Re: Financement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 19/10/15 à 10:46.

                    On y vient ! Le véritable but de cette opération est donc bien de faire vivre Emmaüs, pas de faire la promotion du libre ni d'aider les LUGs et les projets libres en leur reversant une partie de l'argent des ventes.
                    Sur http://emmabuntus.sourceforge.net/blog/a-propos/ , je lis :
                    "Avec Emmabuntüs le but initial était non pas de fournir une distribution basée sur Ubuntu en téléchargement à tout le monde, mais de vendre des machines reconditionnées à base d’Emmabuntüs à un très large public venant acheter des machines issues de dons au sein de la communauté Emmaüs de Neuilly-Plaisance".
                    Il serait donc décent qu'une partie des ventes profite au projet Emmabuntüs et pas uniquement à Emmaüs et que si les membres des LUGs participent au travail de reconditionnement et d'installation de GNU/Linux, les LUGs perçoivent aussi quelque chose. Si Emmabuntüs et les membres des LUGs se contentent de faire de l'accompagnement et du transfert de compétence aux compagnons d'Emmaüs, c'est normal qu'il n'y ait que de simples échanges de bons procédés et c'est effectivement une négociation entre chaque structure. S'ils deviennent bénévoles pour le compte d'Emmaüs en travaillant à remettre en état le matériel, en y installant GNU/Linux et que seul Emmaüs (ou d'autres structures de récupération et de recyclage) profite de l'argent des ventes, là ça devient malsain. Mais d'après les réponses données, ce n'est pas le cas, n'est-ce pas ?

                    • [^] # Re: Financement ?

                      Posté par . Évalué à 4. Dernière modification le 19/10/15 à 11:15.

                      Allez encore une fois: si cela ne plaît pas aux LUGs et ses bénévoles rien ne les oblige à participer, s'ils le font c'est qu'ils arrivent eux à ne pas se limiter a cette vision restrictive (peut être, par exemple, aider Emaüs et leurs bénéficiaires comme ils le peuvent par exemple en aidant avec leur compétences informatique sans vouloir faire du social direct).

                      Ce n'est pas parce que vous avez créé une LUGs et que vous n'adhérez pas a cette participation que toutes les LUGs doivent suivre votre point de vue et fonctionner de la manière que vous pensez être correcte…

                      De plus oui Emaüs a lancé, comme vous le démontrez, le projet de recyclage dans le but de remplir ses caisses, n'est ce pas le but de toutes structures associatives que de réussir a financer ses actions?

                      • [^] # Re: Financement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 0.

                        Bien sûr et c'est une excellente idée et un beau projet. Mais pourquoi bloquer lorsqu'on parle de partager ces bénéfices avec les associations et les projets libristes ?

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 21/10/15 à 23:33.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 19/10/15 à 08:59.

                "surtout si les personnes en venaient a faire de suite la morale sur la non gratuité, mais liberté, a des personnes dans le besoin" : d'abord ce n'est pas de la morale, ensuite, ce n'est pas parce qu'on est dans le besoin qu'on est con et qu'on ne peut pas comprendre ce qu'est le logiciel libre et enfin, si on demande aux libristes de venir chez Emmaüs pour faire du gratuit (sauf pour Emmaüs qui encaisse l'argent) et ne pas parler du libre, alors ils n'ont rien à faire chez Emmaüs.
                Les buts poursuivis par Emmaüs et par les libristes sont clairement différents. Faire la promotion et du transfert de compétences sur les logiciels libres pour les LUGs, recycler du matériel et gagner de l'argent pour Emmaüs. Ces 2 activités peuvent être complémentaires si chacun garde son rôle et là, ce n'est clairement pas le cas.

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par . Évalué à 1.

                  si on demande aux libristes de venir chez Emmaüs pour faire du gratuit (sauf pour Emmaüs qui encaisse l'argent) et ne pas parler du libre, alors ils n'ont rien à faire chez Emmaüs.

                  Les gens font bien se qu'ils veulent, rien ne les empêche de le faire légalement dans ce cadre, et surtout comme il le peuvent. D'ailleurs qui dit qu'ils ne parlent pas de libre aux bénéficiaires? Au final il n'y a que vous qui vous remontez contre quelque chose dans lequel vous ne participez pas, libre a vous d'aller donner un coup de main aux associations et de faire la promotion des logiciels libres si cela ne vous convient pas. En tout cas votre volonté d'interdiction d'action de cette manière (de par vos propos) n'aide en rien ni les LUGs, ni les dev, ni les bénéficiaires de ce genre d'actions qui ne sont pas que des profiteurs…

                  • [^] # Re: Financement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 19/10/15 à 11:09.

                    "D'ailleurs qui dit qu'ils ne parlent pas de libre aux bénéficiaires?" -> c'est vous qui le dite : "surtout si les personnes en venaient a faire de suite la morale sur la non gratuité, mais liberté, a des personnes dans le besoin…".

          • [^] # Re: Financement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 5.

            Bonjour Scoubidou et Linette,

            Des associations comme celles cités dans cette annonce : Les PC de l'Espoir, Eisenia, THOT (c.i.s) sont indépendantes d'Emmaüs, et gèrent leurs collectes d'ordinateurs, le reconditionnement, et leurs ventes. Nous leurs apportons simplement la distribution, et quelques fois une aide technique. Nous pensons que ces assos ne roulent pas sur l'or, et ont dû mal à arriver à boucler leur fin de mois donc je ne vois pas comment elles pourraient donner des contreparties financières au collectif Emmabuntüs.

            Par contre pour Les PC de l'Espoir, ainsi que Eisenia, ils nous ont déjà hébergé des membres de notre collectif lors de présentation de notre part dans leur région, et nous savons que si nous avons besoin d'eux pour nos actions ils répondront présents.

            Pour les communautés Emmaüs ou nous sommes présents, les bénévoles ont le droit de déjeuner sur place, s'ils ont des besoins en matériel informatique, d'autres choses, cela leur ai souvent donné, et quand nous demandons d'aider des personnes que nous recommandons, nous avons toujours de l'aide de la part des communautés avec lesquelles nous avons œuvré.

            Nous avons aussi mis en place des partenariats avec certaines communautés, et nous essayons de mettre en place des modelés économiques pour ne pas que les bénévoles fassent cela gratuitement, et en ayant en plus des frais par exemple de transports. Mais cela prend du temps pour mettre en place ce type d'accord, mais c'est quelque chose que nous essayons de faire, et c'est aussi aux bénévoles qui œuvrent dans des structures de voir avec ces structures la mise en place d'accord entre-eux.

            Dans notre collectif nous essayons aussi que les bénévoles ne soient pas de leur argent pour les transports, pour l'accès à des événement d’où par exemple notre campagne pour l'Espace du logiciel libre, des hackers et des FabLabs à la Fête de l’Humanité sur Linux-fr.

            Si des personnes veulent s'engager dans des actions pour le réemploi, et veulent que nous les aidions dans cette démarche en essayant de mettre en place un modèle économique, qu'ils n'hésitent pas à nous contacter et nous essayerons de les aider au mieux dans cette voie.

            Pour ma part, je suis d'accord avec Idéefixe, ce n'est pas un besoin d'argent qui m'attire dans cette démarche, mais plus d'avoir le sentiment de faire quelque chose pour participer à des actions humanitaires et environnementales. Pour ma part, je suis pour le logiciel libre, et contre le tout gratuit, qui est destructeur d'emploi.

            Bien à vous.

            Patrick du collectif Emmabuntüs.

            • [^] # Re: Financement ?

              Posté par (page perso) . Évalué à 1.

              "Pour ma part, je suis pour le logiciel libre, et contre le tout gratuit, qui est destructeur d'emploi." : on est sur la même longueur d'onde. Alors attention à ne pas transformer les libristes en compagnons d’Emmaüs parce que vous finiriez par tous les décourager et tout le monde serait au final perdant. C'est ce qui est arrivé dans d'autres régions. Financez les projets libres avec les bénéfices des ventes, financez les LUGs. Leur travail est d'une très grande valeur et mérite bien plus que le couvert, des remerciements et des discours sur les bienfaits du bénévolat. Ou si vous ne voulez pas partager les bénéfices des ventes permises par leur travail, demandez aux LUGs de transférer leurs compétences (c'est l'objet de ces associations) aux membres d’Emmaüs et faites le travail en interne, avec l'appui des LUGs.

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                tout le monde serait au final perdant

                Tu t'es tout de même battu contre Riendf< qui ne représente pas Emmabuntu

                Apprends à connaître tes interlocuteurs, linette<, idéefixe< et Patrick Emmabuntüs< ont bien décrit leurs activités, leur implication et l'implication des bénévoles (ce que tu proposes avec le transfert de fonds entre asso, c'est souvent la merde, avoir un site de promotion et de support c'est tout de même plus pratique…).

                Même s'il ne faut pas oublier ce que tu suggères : le transfert de compétence, bin il se fait sans doute, qu'en sais-tu ?
                Ce n'est pourtant pas si facile, je le vois bien aussi au PSL (mais parfois je suis étonné, c'est aussi un lieu de rencontre, de don de temps que l'on a, parfois il ne faut pas chercher plus loin ni y voir un quelconque rattrapage).

                Il est àmha plus efficace de montrer par l'exemple que de monter des projets internes sans besoins, foirés (et foireux) par nature. Après, bah si du monde s'y joint, ça le fera. Je me rappelle de PSL à 10 personnes et 40 à installer / aider, quelques années après c'est une 20aine à installer et tout le monde qui discute autour (il faut bien approfondir à un moment et utiliser effectivement).

    • [^] # Re: Financement ?

      Posté par . Évalué à 3.

      De nombreux libristes donnent les ordinateurs qu'ils équipent avec des logiciels libres, notamment Linux Quimper.

      • [^] # Re: Financement ?

        Posté par (page perso) . Évalué à -2.

        Oui, c'est ce que je disait, le matériel n'a aucune valeur. C'est le travail des libristes qui a de la valeur, ainsi que les logiciels libres. C'est l'activité normale d'un LUG de transmettre le savoir sur les logiciels libres, gratuitement ou non. Ce qui me choque, c'est que les ressources d'un LUG soient détournées pour d'autres activités comme faire du recyclage de matériel qui sera revendu par une association ou une entreprise qui ne donnera rien en contrepartie. Que ces associations vivent (ou survivent) grâce au bénévolat, c'est leur fonctionnement normal (quoique parfois, c'est limite de l'exploitation), mais qu'elles ne phagocytent pas les LUGs en prenant tout le temps et les compétences de leurs membres dans leur seul intérêt, sans aucune contrepartie. C'est d'autant plus choquant quand c'est enrobé d'un discours lénifiant sur les bienfaits du bénévolat, les bénéfices humains et tout le tralala.

        • [^] # Re: Financement ?

          Posté par (page perso) . Évalué à 4. Dernière modification le 18/10/15 à 23:56.

          @Scoubidou

          Le collectif n'est pas un LUG, et pour ma part je développe une distribution pour le réemploi, c'est par cette voie que j'ai commencé, et je n'aurais jamais fait une distribution pour les utilisateurs car il y en a déjà beaucoup de disponibles.

          Donc dans notre cas, on peut dire que si je n'avais pas fait du réemploi, je n'aurais pas participer au logiciel libre, voir les buts de notre collectif qui sont dans un ordre bien précis.

          Par comme dit plus haut nous ne sommes pas pour le bénévolat à 100%

        • [^] # Re: Financement ?

          Posté par . Évalué à 3. Dernière modification le 19/10/15 à 00:01.

          Salut Scoubidou, est-ce que tu fais partie d'un LUG ? Est-ce que tu fais du bénévolat ?

          Cela te choque que les membres d'un LUG, celui de Montpel'libre, consacrent de leur temps, de leur énergie, gratuitement, à leurs frais même pour se rendre dans un lieu fréquenté par une multitude de gens. Ce lieu, c'est le magasin Emmaüs, comme le marché du samedi matin. Pour les installs party, il faut faire de la publicité, aller dans un café, pour que seulement quelques personnes amènent leur ordinateur. Là, les ordinateurs sont déjà installés avec une distribution GNU/Linux bourrée de logiciels libres. Les membres du LUG ne font que présenter le fonctionnement, initier les gens. Ceux-ci peuvent acheter et emporter un ordinateur en bon état de marche. S'ils ont un soucis, ils savent où trouver de l'aide.

          D'après toi, quel est le rôle d'un LUG, si ce n'est pas celui-là ?

          • [^] # Re: Financement ?

            Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 19/10/15 à 08:39.

            "est-ce que tu fais partie d'un LUG ?" : oui et j'en ai aussi créé un.

            "Cela te choque que les membres d'un LUG, celui de Montpel'libre, consacrent de leur temps, de leur énergie, gratuitement, à leurs frais même pour se rendre dans un lieu fréquenté par une multitude de gens." : ce qui me choque, c'est que qu’Emmaüs soit seul à encaisser l'argent.

            "D'après toi, quel est le rôle d'un LUG, si ce n'est pas celui-là ?" : un LUG a vocation à faire du transfert de technologie sur GNU/Linux et les logiciels libres (échanges de connaissances entre les membres et le public), certainement pas de transformer ses membres en compagnons d'Emmaüs qui passent leur temps à recycler du matériel, à le revaloriser avec les logiciels libres et à le vendre au bénéfice financier exclusif d’Emmaüs.

            • [^] # Commentaire supprimé

              Posté par . Évalué à -9.

              Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

              • [^] # Re: Financement ?

                Posté par (page perso) . Évalué à 0. Dernière modification le 19/10/15 à 12:55.

                Prendre comme prétexte qu'on aide des personnes pour se dédouaner de reverser aux autres associations une partie, même minime, de l'argent gagné grâce au travail des libristes est vraiment malhonnête. Le commentaire https://linuxfr.org/nodes/107089/comments/1627437 a le mérite de le dire clairement.

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par . Évalué à 3.

                  C'est bien de tourner en rond avec toujours le même propos répété 10 fois…
                  Au final rien n'impose Emaüs de reverser quoi que ce soit, donc pourquoi ils le feraient? L'ethique? Celle la même qui fait qu'un libriste réclame les sous d'une action sociale pour son potentiel code qu'il a choisi de distribuer librement?

                  Bref ca va tourner en rond pendant encore 50 réponses a ce rythme donc je ne me prononcerai plus. Aurevoir

                • [^] # Commentaire supprimé

                  Posté par . Évalué à -4. Dernière modification le 19/10/15 à 14:18.

                  Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                  • [^] # Re: Financement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 2. Dernière modification le 19/10/15 à 14:46.

                    Bah non, ça marche pas comme ça le logiciel libre. Vous n'y voyez que l'aspect gratuité, une opportunité de vendre et de gagner de l'argent sans rien reverser en contrepartie pour le travail des libristes qui développent les logiciels libres, conseillent et aident à installer sur de vieux ordinateurs. J'ai constaté les mêmes réactions dans une autre communauté Emmaüs qui accueillait à bras ouvert les libristes tant qu'ils travaillaient gratuitement et qui les ont ensuite insulté comme vous le faite dès qu'ils ont demandé une participation financière, pourtant bien modeste, pour leur association, ce qui était un sacrilège parce qu'Emmaüs aide les pauvres etc.
                    Et pourtant un don de temps en temps aux associations libristes et sur les sites des projets libres les aide et les encourage et ils ont bien souvent encore moins de moyens qu'Emmaüs ou que d'autres organismes de recyclage.
                    Je trouve très bien des actions telles que celle-là : http://www.planet-libre.org/?post_id=19092. Et je vous retourne votre insulte, c'est à cause de mentalités pourries comme la vôtre que de plus en plus de projets libres arrêtent de diffuser les versions compilées des logiciels mais uniquement le code source ou ne diffusent plus rien du tout en libre. Un jour, vous devrez vous taper tout seul la compilation d'un système GNU/Linux complet et on en reparlera de la gratuité des logiciels libres.

                    • [^] # Re: Financement ?

                      Posté par . Évalué à 0.

                      Oups je devais plus répondre mais la j'arrive pas a me retenir…

                      Et je vous retourne votre insulte, c'est à cause de mentalités pourries comme la vôtre que de plus en plus de projets libres arrêtent de diffuser les versions compilées des logiciels mais uniquement le code source ou ne diffusent plus rien du tout en libre. Un jour, vous devrez vous taper tout seul la compilation d'un système GNU/Linux complet et on en reparlera de la gratuité des logiciels libres.

                      Alors deja le code source s'il est diffusé librement et que les personnes le compile (binaire distribué ou pas) cela reste pareil, c'est "gratuit".

                      Quant a la mentalité et au jour ou il n'y aura plus de logiciel libre a cause de celle ci je me demande si de toutes manières les logiciels "libres" ne seront plus utilisés d'ici la, ayant ecoeurés tout le monde, vu que quand une association a but humanitaire distribue des ordinateurs avec ceux ci (des programmes légalement téléchargeables et distribuables) ont les traite de voleurs. Au final on se demande qui essai d'imposer sa mentalité pourrie (car oui j'ai été inclue dans la réponse comme si l'insulte était aussi venue de mes commentaires) sans essayer de voir autre chose que l'argent et non les actions menées, le bénéfice pour une population désoeuvrée ou même la simple promotion du logiciel libre de part ses actions.

                      • [^] # Re: Financement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                      • [^] # Re: Financement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 2.

                        "Alors déjà le code source s'il est diffusé librement et que les personnes le compile (binaire distribué ou pas) cela reste pareil, c'est "gratuit". -> ben non, justement. Parce que quand vous allez voir que ça va vous coûter des mois de travail pour compiler tous les logiciels inclus dans une distribution GNU/Linux (et il faut être bon pour ça), vous comprendrez enfin la différence entre libre et gratuit. De même, faire le projet Emmabuntüs coûte certainement beaucoup de temps et d'argent en dépenses personnelles. C'est un beau projet et je maintiens ce que j'ai dit, si les organismes qui s'en servent pour gagner de l'argent (Emmaüs et les autres recycleurs de matériel) ne reversent rien aux personnes qui travaillent sur ce projet libre, un jour il s'arrêtera, comme les innombrables projets libres qui sont abandonnés faute de motivation. On pourra dire ce que l'on veut, l'argent c'est le nerf de la guerre et Emmaüs l'a très bien compris, c'est pour cela qu'ils gardent tout pour eux, sans rien donner en retour aux projets libres. Mais toujours dans le même sens, ça ne marche pas.
                        Si Emmaüs donnait le matériel avec des logiciels libres ou le vendait en reversant une partie à Emmabuntüs et aux personnes des LUGs qui aident à remettre en état le matériel, rien à redire, mais ce n'est pas le cas.

                        • [^] # Commentaire supprimé

                          Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 21/10/15 à 19:55.

                          Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 19/10/15 à 16:57.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

                      • [^] # Re: Financement ?

                        Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                        Non toujours pas ca restera gratuit.

                        au prix d'un peu de temps et d'un peu de compétence acquise au préalable (tant mieux, ça répand la compétence).

                        C'est quoi la différence ?
                        les gens qui donnent des objets ne reçoivent rien en retour non plus.

                        là je suis bien d'accord avec toi et en plus j'aime bien le parallèle avec le réel et l'immatériel : avec du réel, ça prendra moins de place chez toi ; avec de l'immatériel, ça prendra plus de place chez toi (expérience, pour l'un et pour l'autre, sans coût ni pour l'un, ni pour l'autre).

                        Je regrette néanmoins ton apparente aggressivité et phrases à l'emporte-pièce n'expliquant peu tes pré-requis et la démarche, ne mettant en exergue que ce qui apparaît comme un jugement, peu clair, les prémisses n'étant pas les mêmes, ni prises dans leur finalité (sans tenir compte des intermédiaires).

                • [^] # Re: Financement ?

                  Posté par (page perso) . Évalué à 5.

                  Franchement, s'il faut réclamer de sous parce que certains utilisent gratuitement des logiciels libres… vas les réclamer aux grosses compagnies qui font tourner des grosses infras sous Linux et utilisent du Apache & Co.
                  Mais pas à une assoc, qui tire le diable par la queue afin d'aider des gens dans la merde, en lui reprochant que des volontaires issus de LUG participent à son action.

                  Je trouve que cette discussion a franchement un goût malsain. Tu ne veux pas aider, tu n'aides pas, rien ne t'oblige au bénévolat.

                  Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                  • [^] # Re: Financement ?

                    Posté par (page perso) . Évalué à 1. Dernière modification le 20/10/15 à 20:58.

                    D'abord ces compagnies-là payent du personnel ou des sous-traitants. Elles ne demandent pas à des bénévoles de faire le travail pour elles sans rien reverser de leurs bénéfices en contrepartie et ne se comportent pas comme cette personne https://linuxfr.org/nodes/107089/comments/1627741
                    Ensuite, la plupart de ces compagnies vont investir dans du développement libre sauf quelques brebis galeuses qui vont elles aussi tout prendre et ne rien redonner et il ne faut pas hésiter à les montrer du doigt.

                    • [^] # Re: Financement ?

                      Posté par (page perso) . Évalué à 3.

                      Je ne prend pas l'avis d'une personne comme la position des nombreuses personnes qui à Emmaüs installe du Emmabuntüs (et heureusement pas la tienne comme celle de tous les adhérents à un LUG).

                      Emmaüs redonne, mais pas directement financièrement aux LUG en effet, mais à ce qui fait l'objectif d'Emmaüs, les gens vraiment dans le besoin. Et si ces fameuses compagnies donnaient 0,01% de leur bénef au libre… pas mal de projets seraient bien mieux financés.

                      Ensuite, la plupart de ces compagnies vont investir dans du développement libre sauf quelques brebis galeuses qui vont elles aussi tout prendre et ne rien redonner et il ne faut pas hésiter à les montrer du doigt.

                      J'aimerais bien avoir un ratio entre les contributeurs "inintéressés" [*] qui participent au développement collectif (ou en financent une partie) parce qu'ils utilisent en interne, et ceux qui prennent sans rien donner. J'ai le pressentiment que les seconds sont bien plus nombreux.

                      [*] pour distinguer à ceux qui ont de l'activité basé sur de la commercialisation autour du libre.

                      Python 3 - Apprendre à programmer en Python avec PyZo et Jupyter Notebook → https://www.dunod.com/sciences-techniques/python-3

                    • [^] # Commentaire supprimé

                      Posté par . Évalué à -10. Dernière modification le 20/10/15 à 22:58.

                      Ce commentaire a été supprimé par l'équipe de modération.

  • # Mauvais choix de DE

    Posté par . Évalué à -7.

    Perso je trouve que la distro souffre d'un mauvais choix de DE , choisir le hautement configurable XFCE pour des gens qui n'ont pas trop la maitrise de linux c'est quand meme risqué , il suffit d'une mauvaise manip et tout est foutu , meme chose pour KDE.

    Perso j'aurais opté pour quelque chose de simple et qui ressemble a windows comme par exemple le Budgie desktop

    • [^] # Re: Mauvais choix de DE

      Posté par . Évalué à 5. Dernière modification le 19/10/15 à 10:56.

      Il y a un mode "kisoque" (cf. figé) pour Xfce, c'est assez facile à activer même si pour ça faut aller trifouiller un fichier de config XML.

      "Quand certains râlent contre systemd, d'autres s'attaquent aux vrais problèmes." (merci Sinma !)

  • # Yes

    Posté par . Évalué à 5.

    A mon avis, ce projet est vraiment intéressant et contribuera beaucoup à faire connaître Linux dans des cercles plus larges, en Europe et visiblement en Afrique. Il y a aussi une dimension écologique de réutilisation et sans doute des expériences qui seront profitables à l'ensemble du logiciel libre (pas uniquement à Emmaüs). Merci donc à ceux qui s'y investissent.

  • # Pour le financement il y a le système de dons.

    Posté par (page perso) . Évalué à 0.

    Tant que les utilisateurs de logiciels libres n'auront pas une certaine éthique qui consiste à faire des dons de quelques euros (ou une autre monnaie) pour encourager les développeurs à poursuivre leur travail nous n'avanceront pas. Il existe de nos jours des moyens de paiement électroniques très faciles à utiliser, et c'est aux utilisateurs de faire la démarche de donner même une somme modique. Le logiciel libre n'est pas gratuit, il ne faut pas confondre. Dans les faits il n'y a que les activistes du logiciel libre qui font des dons. Les autres utilisent les logiciels sans donner le moindre centime en contrepartie, et je trouve cela scandaleux. Ce n'est pas le montant qui importe mais le nombre de donateurs. Si chacun donne un peu, il y aura une montée en puissance du développement des logiciels libres. Amen.

    Serge Muscat

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.