HorsCiné : lancement et financement d’une plate‑forme libre de films en libre diffusion

Posté par  . Édité par Davy Defaud, Benoît Sibaud, Ysabeau et Xavier Claude. Modéré par Ysabeau. Licence CC By‑SA.
17
8
nov.
2020
Audiovisuel

Horsciné est une plate‑forme sous licence CC BY‑SA de diffusion de films de libre diffusion proposé par Lent ciné. Indépendante et gratuite, elle est librement accessible sur https://horscine.org depuis le 4 novembre 2020. Elle va évoluer quotidiennement durant la campagne de financement participatif, qui se termine le 3 janvier.

Des films libres en libre accès, plate‑forme de diffusion - cinémathèque - sélection mensuelle - espace de ressources, avec plusieurs Orci, mascotte de HorsCiné, en fond qui saluent

À terme, on pourra y trouver des centaines de films sélectionnés par nos soins, courts, moyens et longs métrages, de la fiction, du documentaire et de l’expérimental. Sur des sujets légers ou très engagés. Parce qu’ils sont de libre diffusion, ces films restent accessibles, et vous pouvez les copier, les partager et les diffuser, selon les conditions décidées par leurs auteurs et autrices.
L’expression films libres est une dénomination générique qui (N. D. M. : pour les auteurs de la dépêche, mais ce n’est pas l’acception courante) regroupe des films placés sous licence libre ou de libre diffusion et des films entrés dans le domaine public.

Orci, la mascotte d’HorsCiné, se démultiplie

Le site se compose d’une base de films, et d’une sélection mensuelle éditorialisée. Chaque mois, nous mettrons en avant un ou plusieurs films libres sur un thème donné. Ils seront présentés avec du contenu en plus : nous souhaitons éditorialiser nos choix, en expliquant pourquoi nous avons choisi les films, ainsi qu’en proposant des interviews des réalisateurs et réalisatrices, des contextualisations, des zooms thématiques ou techniques, etc.

Et pas que

HorsCiné, ce sera aussi une cinémathèque, et un espace de ressources. Nous souhaitons ne pas nous cantonner au virtuel, et organiser des projections, et aider à organiser des projections une fois que cela sera de nouveau possible.

L’accès au site est gratuit, et vous pouvez participer à son financement qui dure soixante jours.

Orci ayant pris la forme d’un projecteur fait face à Orci clef USB

Logo long HorsCiné

Aller plus loin

  • # Ha..

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+3/-4). Dernière modification le 08/11/20 à 14:27.

    L’expression films libres est une dénomination générique qui regroupe des films placés sous licence libre ou de libre diffusion et des films entrés dans le domaine public.

    Sic.
    Non.

    L’expression films libre diffusion est une dénomination générique qui regroupe des films placés sous licence libre ou de libre diffusion et des films entrés dans le domaine public.
    (tous les films libres sont des films libre diffusion, mais pas tous les films libre diffusion sont des films libres)
    Pourquoi ne pas assumer ne pas faire que du libre et nommer génériquement ce qu'on fait par le nom le plus global?

    Ha c'est "rigolo" de voir que la libre diffusion c'est acceptable comme "libre" quand on parle de non logiciel… Bon, rien de nouveau, "musique-libre" fait le même amalgame. Comme si le logiciel libre faisait en fait chier à interdire le NC et qu'on se rabat sur d'autres domaines moins clairs sur le sujet ;-).


    Le titre ne devrait-il pas plutôt être "HorsCiné : lancement et financement d’une plate‑forme libres de films" (parce que la plateforme est libre, et que comme c'est libre ils ne peuvent pas empêcher d'utiliser la plateforme pour faire du non libre diffusion, donc le titre actuel est doublement trompeur)?

    • [^] # Re: Ha..

      Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+1/-0).

      Corrigé, merci.

    • [^] # Re: Ha..

      Posté par  . Évalué à 8 (+8/-1).

      Comme si le logiciel libre faisait en fait chier

      Pas besoin de raisonner de façon aussi binaire. C'est plutôt comme si le vocable « libre » n'avait pas la même signification selon les communautés. Musiciens, cinéastes, écrivains, artistes et informaticiens (eux-mêmes subdivisés) n'y mettent pas les mêmes choses.

      • [^] # Re: Ha..

        Posté par  . Évalué à 2 (+5/-3).

        Merci orfenor pour la précision très juste.
        Sans rentrer plus que ça dans ce débat, souvent stérile et qui n'est finalement pas compris par grand monde, quelques remarques.
        Cette plateforme s'adresse à un public large, et pas seulement aux militant·es pour le logiciel libre. Avec Lent ciné, on a commencé par parler de films libres, puis on est revenu là-dessus en parlant de films sous licence libre et de libre diffusion. Et on s'est rendu compte que pas grand monde ne comprenait ce que ça voulait dire. Que même chez des libristes, une fois sorti des logiciels, libre était utilisé de manière générique pour désigner sous licence libre et de libre diffusion. Et que la plupart des personnes qui plaçaient leurs œuvres sous licence parler d’œuvres libres.
        Les mots ont un sens, et celui-ci évolue. Dans le monde de l'art, on parle de libre pour dire librement accessible et partageable. Qui est-on pour dire aux gens qu'ils ont torts et qu'ils n'utilisent pas les bons termes ?
        Alors on est revenu sur la dénomination de base, pour parler de films libres. Celle qui est comprise et utilisé par le plus grand nombre. Et qu'on revendique, pour ne pas rester enfermé dans nos petits cercles restreints où on est clairement compris par si peu.

        • [^] # Re: Ha..

          Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 1 (+6/-7). Dernière modification le 08/11/20 à 18:00.

          Dans le monde de l'art, on parle de libre pour dire librement accessible et partageable.

          Non : dans les gens qui veulent faire croire que le NC c'est aussi cool que le non NC.
          un peu comme les gens qui veulent redéfinir le mot censure (en résumé : censure quand le contenu leur plaisait, modération quand le contenu ne leur plaisait pas, ou comment adapter ses mots suivant ses idées et pas par rapport à une définition).

          Bref, dans certains endroits le libre est pas du tout aimé, rien de nouveau, et des gens travaillent à faire de l'art libre malgré tout. Y compris dans le monde du logiciel libre, beaucoup de monde qui c'est très bien ce qu'est le libre est très "tolérant" dès qu'il s'agit de non logiciel. Ce n'est pas une question de communauté, juste que les "artistes" savent bien laver le cerveau pour se croire "dans le mouvement" tout en gardant des droits pour eux. Dès qu'on parle d'artistes, pas mal de principes sautent, on ne sait pas trop pourquoi.

          Imaginons que vous vous faites juste avoir : il est dommage que vous tombez dans le piège tendu de ceux qui n'aiment pas le libre mais veulent en tirer une "bonne" réputation car le libre est à la mode, en toute malhonnête juste parce qu'ils veulent pas assumer ne pas aimer le libre. En pratique, le non partageable sauf exception (ce qu'est le NC) est peu utile à la "communauté" et le tri se fera par d'autres biais. Pourquoi ne pas assumer que vous acceptez plus que du libre en utilisant le bon mot? Encore une fois, par définition tout contenu libre est de libre diffusion, donc il n'y a aucun problème à prendre le bon mot "libre diffusion" quand vous acceptez le NC.

          Peut-être seriez-vous intéressés à ajouter sur votre propre plate-forme un filtre "ne montrer que du contenu libre", pour que les gens puissent facilement ne voir que du contenu libre et que vous montrez que vous avez compris qu'on essaye de vous manipuler quand on vous parle de film libre pour parle de film libre diffusion.

          Nommer, juste nommer, sans essayer de manipuler les gens, sans essayer de récupérer une bonne réputation d'une truc dont on est pas si fan, quand on est fier de ce qu'on fait et de ce qu'on accepte.

          • [^] # Re: Ha..

            Posté par  . Évalué à 2 (+7/-5).

            Je réponds une dernière fois, parce que vous lire m'est très désagréable. Parce qu'en utilisant des mots et expressions comme "tombez dans le piège", "que vous avez compris", "qu'on essaye de vous manipuler", "manipuler les gens", "récupérer", vous faîtes de nous au choix des personnes qui n'ont rien compris ou des personnes malhonnêtes.

            En se connectant au larousse, voilà entre autres ce qu'on peut lire pour libre : "Qui a le pouvoir d'agir, de se déterminer à sa guise."
            C'est cela qu'on entend par film libre : une œuvre dont le statut a été déterminé par son auteur·rice, qui a décidé de la sortir du régime du droit d'auteur. Que cette personne ait choisie telle ou telle licence, avec telle ou telle conditions, cela relève de son choix et de son histoire. Nous ce qu'on veut mettre en avant, c'est la liberté donnée aux spectateur·rices de regarder et de partager.

            • [^] # Re: Ha..

              Posté par  . Évalué à 5 (+5/-1). Dernière modification le 08/11/20 à 21:26.

              Oui, mais en faisant la promotion de cette plateforme sur un site libriste (au sens logiciels libres, pas dans votre sens), vous induisez (volontairement ?) les lecteurs en erreur. Alors ce serait plus transparent de bien préciser dès le départ votre définition du mot libre et les libertés accordées/non accordées. Sinon, c'est du librewashing.

              • [^] # Re: Ha..

                Posté par  . Évalué à 3 (+4/-2). Dernière modification le 08/11/20 à 22:32.

                Mais c'est ridicule. Alors s'ils en parlent ici, c'est qu'ils ont des intentions cachées ? Donc si je prend la réciproque de ta phrase en ne faisant pas la promotion de cette plateforme sur un site libriste, il n'induisent pas les lecteurs en erreur. Ah mais quel beau raisonnement absurde ! C'est Dupont-Dupond et les clowns du cirque Hipparque.

                Tu ne crois pas que nous lecteurs on est assez intelligents pour lire la dépêche et visiter le site pour se faire une idée du projet avant d'écrire quelque chose ici ? et même, ça va te surprendre, avant de penser que l'auteur ne s'accorde pas avec notre lecture exclusive du mot Libre ? (si ça continue il va falloir mettre un copyright sur ce mot, ce qui serait un comble dans le milieu du copyleft.)

                Surtout pense à rajouter dans la rubrique "suivi" une proposition de formulaire à remplir avant d'écrire une dépêche : je soussigné certifie que ma définition du libre s'accorde avec celle de linuxfr et coche les cases ci-dessous (suivent une cinquantaine d'options).

            • [^] # Re: Ha..

              Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 9 (+7/-0).

              Définir clairement ce qu'est une personne libre est quelque chose de compliqué, qui occupe les philosophes depuis des milliers d'années ; mais on voit quand même à peu près de quoi on parle.

              En revanche pour un logiciel ou bien un film, ça ne veut rien dire à la base ; c'est pour ça qu'une définition claire a du être faite dans les années 80.

              Du coup partir de la définition du Larousse pour faire une définition à votre sauce c'est très discutable comme pratique. Pour le coup je peux dire que je suis libre d'aller acheter le dernier Pixar en DVD, libre de le regarder autant de fois que je veux, et même libre de le prêter à mes amis. Et donc je peux dire que le dernier Pixar est libre selon moi.

              • [^] # Re: Ha..

                Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 2 (+1/-1).

                Je pense que le sens des termes dépend beaucoup d'où on les utilise : sur linuxfr le mot « libre » est en général interprété dans un sens assez spécifique (licence libre) donc faut faire attention et être précis avec ce mot ici, je suis bien d'accord. Mais sinon, les mots sont en général polysémiques, ambigus et vagues.

                Par exemple, un « groupe libre » a un sens mathématique précis, mais en dehors d'un forum de mathématiques ce sera interprété de diverses façon suivant le contexte. Sur linuxfr on pourrait penser à un groupe qui fait de la musique sous licence libre, par exemple, et d'en d'autres contextes ça pourrait être interprété comme un groupe indépendant d'un pouvoir externe (genre les cités libres du moyen âge). Et même pour un film, en dehors de linuxfr, ça pourrait être interprété comme un film qui dénonce grave, voire aïe un film gratuit (en dehors de linuxfr la liberté d'avoir accès à la culture sans payer est plus populaire que celle de pouvoir modifier et redifuser les modifications).

            • [^] # Re: Ha..

              Posté par  . Évalué à 9 (+7/-0).

              Je réponds une dernière fois

              Sage décision parce qu'à mon avis prolonger les échanges ne fera pas tellement avancer le schmilibliek

              parce que vous lire m'est très désagréable

              C'est vrai que Zenitram a une manière de s'exprimer qui n'est pas toujours des plus courtoises :-). Il ne faut pas prendre personnellement, quand on galvaude le terme libre, il réagit toujours comme cela.
              En lisant votre dépêche, j'étais sûr que Zenitram allait réagir plus ou moins ainsi.

              Cependant, que cette communication de Zenitram que peu de gens qualifierait de sympathique ne vous empêche pas d'entendre la critique sur le fond.
              Il serait effectivement plus exacte de parler de films en libre diffusion plutôt que de films libres.

              Et puis, surtout, bravo pour l'initiative !

              Surtout, ne pas tout prendre au sérieux !

  • # Faux amis

    Posté par  (site Web personnel) . Évalué à 4 (+3/-0).

    « ce n'est pas l'acceptation courante » → « ce n'est pas l'acception courante » (Larousse)

  • # Plateforme de production ?

    Posté par  . Évalué à 4 (+3/-0).

    Beau projet !

    J'imagine que ce n'est pas au programme, mais avez-vous envie d'intégrer des notions de participation au financement (production) de tels films ?

    On rentre dans une autre catégorie, mais franchement qu'est ce que ça serait chouette d'avoir l'équivalent libre de Netflix (ou autre), mais qui financerait entièrement des films libres.

    Je dois pas être le seul à souhaiter cela… mais bon, faut atteindre un nombre critique pour la production et en dehors de gros projets, je crois que ça ne prendra pas.

    • [^] # Re: Plateforme de production ?

      Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

      Dans l'idée, ce serait génial. Dans la pratique, l'argent est toujours compliqué à trouver. On espère déjà recevoir suffisamment pour financer la plateforme. Et puis ensuite, financer un volet diffusion des films qui existent déjà. Si à moyen terme on trouve assez d'argent, on veut bien, avec d'autres, aller sur le terrain de la production.

  • # Retirer les traceurs indélicats ?

    Posté par  . Évalué à 7 (+6/-0). Dernière modification le 09/11/20 à 16:39.

    Une plateforme hébergeant des œuvres libres. Waouh, c'est top \o/

    Est-ce une plateforme libre ? Sur quel logiciel s'appuie-t-elle ? Où est l'URL ?

    Par contre, la complicité de traçage des visiteurs représente une contradiction avec tout le propos du site. Du coup, sur le site web, encouragements à se débarrasser de GoogleTagManager, des liens vers les fontes Google et des autres liens externes cachés… C'est faisable et facile :D

    • [^] # Re: Retirer les traceurs indélicats ?

      Posté par  . Évalué à 1 (+1/-0).

      Merci pour les encouragements et les retours. HorsCiné s'appuie sur wordpress (je viens de me rendre compte que j'avais effacé toute mention de ce logiciel, l'erreur est réparé : https://horscine.org/mentions-legales/).
      Cette plateforme, c'est de la grosse bidouille : j'ai passé des jours à chercher comment mettre en place une telle infrastructure, et elle continue d'évoluer. J'ai appris en faisant, je ne maîtrise pas tout, et ne savais pas pour le traçage. Je veux bien de l'aide, via des liens qui expliquent tout ça. Suivant le temps que ça demande et la complexité, ce ne sera peut-être pas modifié à court terme, mais ça le sera.
      Parmi les objectifs du financement, il y a la possibilité de rémunérer une personne qui pourrait développer l'infrastructure.

  • # Films Domaine Public

    Posté par  . Évalué à 3 (+2/-0).

    Bonjour, j'ai fait un tour sur le site mais aucun film en domaine public.
    Ce serait pas mal d'ajouter les films qui sont tombés dans le domaine public, en plus, ça ferait pas mal de contenu.
    Je vais en proposer quelques uns, on verra s'ils sont ajoutés.

Envoyer un commentaire

Suivre le flux des commentaires

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n’en sommes pas responsables.